INVESTISSEMENT GLOBAL. Tenir compte des femmes dans le budget fédéral

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENT GLOBAL. Tenir compte des femmes dans le budget fédéral"

Transcription

1 INVESTISSEMENT GLOBAL Tenir compte des femmes dans le budget fédéral YWCA Canada Énoncé de politique 20 janvier 2009

2 INVESTISSEMENT GLOBAL Tenir compte des femmes dans le budget fédéral Résumé YWCA Canada, l organisme de services polyvalents pour les femmes le plus ancien et le plus important du pays, défend depuis plus d un siècle les intérêts des femmes et des filles canadiennes. Il est en outre le plus grand fournisseur de refuges pour femmes et le second pour ce qui est des services de garde d enfants. Notre point de vue découle, par conséquent, d une connaissance directe de l expérience de centaines de milliers de femmes qui, chaque année, font appel à nos services et programmes, et de l incidence sur leur vie des politiques gouvernementales. Les 33 associations membres de YWCA Canada sont d importance vitale dans les villes et régions de tout le pays. Elles recueillent près de 150 millions de dollars par année qu elles consacrent à l infrastructure sociale propre à améliorer la vie des femmes, des filles et de leurs familles, et à soutenir l épanouissement des communautés allant de Victoria à Yellowknife et à St. John s. YWCA Canada est un chef de file en ce qui a trait à la violence envers les femmes. Les services de garde pour les enfants, la sécurité économique et l accès à un logement à prix abordable forment l essentiel du Plan d action national sur la violence contre les femmes sollicité dans le cadre de la campagne des roses lancée en novembre 2008 par YWCA Canada. La récession actuelle menace le bien-être des Canadiennes. Les statistiques démontrent clairement que les femmes, en tant que groupe, sont plus vulnérables que les hommes sur le plan économique. Afin de soutenir les Canadiennes et leurs enfants durant la récession actuelle, YWCA Canada exhorte le gouvernement fédéral à porter les mesures suivantes à son budget 2009 : Amélioration de l assurance-emploi Assouplir les critères d admissibilité et étendre la couverture en établissant une norme d admissibilité nationale uniforme de 360 heures de travail Faire passer les prestations de 55 à 60 % de la rémunération assurable en fonction du revenu des 12 meilleures semaines Éliminer la période d attente de deux semaines. Investissement dans l éducation et la formation des femmes Éliminer l admissibilité à l assurance-emploi comme condition préalable à l accès à de la formation

3 Accroître les programmes de littératie financière Accroître le nombre de programmes d emploi pour les femmes par du financement pluriannuel Investir dans des programmes de perfectionnement professionnel Accroître l investissement dans des services de transition au marché du travail Continuer d offrir aux femmes des fonds pour des études supérieures Éliminer les limites d âge rattachées aux bourses, programmes coopératifs et emplois d été pour les étudiantes autochtones qui suivent une formation postsecondaire, et accroître les fonds qui leur sont versés en fonction du coût des services de garde et des pensions alimentaires. Investissement dans l infrastructure et le capital sociaux Investir dans l infrastructure sociale et des logements à prix abordable pour les femmes Investir dans l infrastructure médicale pour les femmes des Premières nations, les Inuites et les Métisses Investir dans l infrastructure de manière à ce que les femmes autochtones en bénéficient directement. Investissement dans des logements à prix abordable Consacrer 1,75 milliard de dollars pour des logements à prix abordable dans le cadre des initiatives d infrastructure Élaborer une politique sur le logement favorisant les femmes de manière à ce que les organisations féminines soient en mesure de répondre aux besoins des femmes inuites, métisses et des Premières nations, des femmes handicapées et de celles qui fuient la violence Investir dans des logements pour les femmes autochtones, qu elles habitent dans une réserve ou pas, ainsi que pour celles qui vivent dans le Nord Accroître les fonds disponibles pour aménager des refuges d urgence et des logements à long terme comme première mesure d un plan d action national pour lutter contre la violence faite aux femmes Appliquer des règles de teneur nationale efficaces dans les dépenses d infrastructure, tel que recommandé par les fabricants et exportateurs canadiens, ainsi que les syndicats.

4 Investissement dans les services de garde Adopter une loi nationale sur les services de garde pour les enfants garantissant des normes et principes de qualité, d universalité, d accessibilité, d élaboration des programmes et d inclusivité Établir un transfert social provincial pour les services de garde en commençant par une somme de 2,2 milliards de dollars en 2009 Exiger des plans provinciaux et territoriaux précisant les objectifs, calendriers, cibles et mesures Affecter des deniers publics au secteur sans but lucratif. Exécution de la parité salariale Mettre à exécution les recommandations du rapport de 2004 du groupe de travail fédéral sur la parité salariale L équité salariale : une nouvelle approche à un droit fondamental. Élaboration d une stratégie nationale de réduction de la pauvreté Porter à un maximum de $ par enfant les prestations pour enfants versées aux familles à faible revenu Faire porter le dégrèvement d impôt fédéral à $ par année Établir le salaire minimum fédéral à 10 $ l heure (en dollars 2007) Inclure un plan d équité solide et éliminer les obstacles systémiques Établir des cibles, calendriers et indicateurs de réduction de la pauvreté chez les familles autochtones, quel que soit l endroit où elles habitent, et ce, en collaboration les communautés inuites et autochtones des centres urbains, ainsi que celles des Premières nations. Lancement d un plan d action national pour lutter contre la violence faite aux femmes Élaborer un plan d action national complet sur la violence contre les femmes comprenant des services de garde, des logements et du soutien économique Engager des sommes importantes pour des initiatives de refuges d urgence, d hébergement transitoire et de logements permanents pour les femmes fuyant la violence dans toutes les régions du pays. Non seulement ces mesures d investissement solides accroîtront-elles la capacité des Canadiennes et de leurs familles de surmonter la récession sans sombrer dans la pauvreté, mais elles procureront le stimulant propre à assurer la survie des entreprises régionales et à dynamiser les économies locales.

5 Tenir compte des femmes dans le budget fédéral Des femmes fortes créent et maintiennent des familles et des communautés fortes. Association des femmes autochtones du Canada, 15 janvier 2009 Si le programme de relance économique de Flaherty ne fonctionne pas pour les femmes, il ne fonctionnera pas pour le Canada. Toronto Star, 19 janvier 2009 L idée de mettre de l argent dans les mains de la population canadienne à revenu faible et modéré pour stimuler les dépenses recueille un consensus remarquablement large. Globe and Mail, 20 janvier 2009 Les récessions frappent durement les femmes Les femmes comptent pour un pourcentage disproportionné des Canadiens à faible revenu et sont particulièrement vulnérables dans n importe quelle crise économique. Elles constituent 70 % des employés à temps partiel et les deux tiers des Canadiens et Canadiennes travaillant au salaire minimum. Bien que le pourcentage des mères au travail soit actuellement au plus haut de notre histoire, 36 % des familles monoparentales vivent encore sous le seuil de la pauvreté et 43 % des enfants de famille à faible revenu vivent avec un seul parent, c est-à-dire leur mère. Le revenu médian des mères seules est moindre que celui des pères seuls, et ce, de plus du tiers. 1 Ces désastreux indicateurs d inégalité économique signifient que les femmes sont encore plus vulnérables en période de baisse économique et qu il faut que les mesures budgétaires tiennent compte des femmes. Les statistiques sur le revenu montrent que les femmes de couleur, autochtones et handicapées sont encore plus à risque. Une femme qui travaille à temps plein à l année longue au salaire minimum au Canada vit sous le seuil de la pauvreté. Si elle est seule à élever des enfants, elle vit encore plus en deçà du seuil de pauvreté et nécessite beaucoup d aide pour faire garder ses enfants et continuer à travailler. Les trois priorités stratégiques que défend YWCA Canada sont la violence contre les femmes, les services de garde des enfants et la sécurité financière des femmes. Les services de garde et la sécurité économique sont d importance cruciale pour améliorer la vie des femmes au Canada et leur permettre de vivre à l abri de la violence, qu elles s efforcent de joindre les deux bouts dans une grande ville, une région rurale isolée ou une communauté du Nord. En plus d un accès à un logement de prix abordable, voilà les éléments clés du Plan d action nationale sur la violence contre les femmes que YWCA Canada revendiquait en novembre 2008 dans le cadre de sa campagne des Roses.

6 YWCA Canada voit huit secteurs dans lesquels le budget fédéral 2009 pourrait soutenir les Canadiennes dans leurs efforts pour surmonter cette période difficile : Amélioration de l assurance-emploi Investissement dans l éducation et la formation des femmes Investissement dans l infrastructure et le capital sociaux Investissement dans des logements à prix abordable Investissement dans les services de garde Exécution de la parité salariale Élaboration d une stratégie nationale de réduction de la pauvreté Lancement d un plan d action national pour lutter contre la violence faite aux femmes Amélioration de l assurance-emploi (AE) YWCA Canada se joint au concert des revendications de tout l échiquier politique pour demander une réforme de l assurance-emploi allant au-delà des mesures promises dans la mise à jour économique et financière du mois de novembre dernier. L accès affreusement inadéquat à l assurance-chômage ne saurait soutenir les Canadiens durant une période de chômage accru. Un grand nombre de femmes, et d hommes, travaillent et cotisent à un régime involontaire, qui se veut une promesse d assurance contre l impact du chômage mais ne verse pas de prestations lorsque les gens perdent leur emploi. Depuis quelques années, 70 % des femmes et 60 % des hommes sans emploi n ont pas eu droit à des prestations d assurance-chômage même s ils avaient cotisé au régime. 2 Les prestations sont désastreusement basses. Les femmes travaillant au salaire minimum ou presque vivent sous le seuil de la pauvreté. Les prestations d AE, fixées à 55 % du salaire, précipitent les femmes et leurs enfants dans une pauvreté encore plus grande. Et il s agit là d une chute dont il est souvent impossible de se remettre. Il faut que les femmes aient accès à un système d assurance-chômage efficace au Canada qui les soutienne au travers du ralentissement économique qu on nous annonce. Pour stimuler l économie et prévenir la pauvreté, YWCA Canada recommande que le gouvernement du Canada s engage dans son budget à : Assouplir les critères d admissibilité et étendre la couverture en établissant une norme d admissibilité nationale uniforme de 360 heures de travail Faire passer les prestations de 55 à 60 % de la rémunération assurable en fonction du revenu des 12 meilleures semaines Éliminer la période d attente de deux semaines.

7 Investissement dans l éducation et la formation des femmes YWCA Canada possède plus de 100 ans d expérience dans les programmes de formation à l emploi pour les femmes. En fonction de leur connaissance des conditions dans leur région, nos associations membres de l ensemble du pays font état d un besoin urgent d investir dans des programmes de formation et de recyclage professionnel pour les femmes. À un moment où les femmes font plus d études supérieures que jamais auparavant dans notre histoire, il faut que leur accès à du financement soit maintenu à tout le moins à leur niveau actuel. Les femmes autochtones fréquentent l école deux fois plus que les hommes autochtones. 3 Il est donc essentiel de garantir la disponibilité des soutiens dont elles ont besoin. YWCA Canada recommande : Éliminer l admissibilité à l assurance-emploi comme condition préalable à l accès à de la formation Accroître les programmes de littératie financière Accroître le nombre de programmes d emploi pour les femmes par du financement pluriannuel Investir dans des programmes de perfectionnement professionnel Accroître l investissement dans des services de transition au marché du travail Continuer d offrir aux femmes des fonds pour des études supérieures Éliminer les limites d âge rattachées aux bourses, programmes coopératifs et emplois pour les étudiantes autochtones qui suivent une formation postsecondaire, et accroître les fonds qui leur sont versés en fonction du coût des services de garde et des pensions alimentaires. Investissement dans l infrastructure et le capital sociaux Les centres communautaires et récréatifs, les hôpitaux, les espaces publics, les logements sociaux, les cliniques médicales et les écoles composent l infrastructure sociale qui garantit la santé et la sécurité des femmes et de leur famille, ainsi que la viabilité des communautés. 4 Cette infrastructure matérielle contraste avec le capital social ou l infrastructure «immatérielle» : les personnes qui travaillent sur le terrain en qualité d employés et de bénévoles à favoriser des réalisations positives en santé et sur le plan économique et social. Les femmes et leurs familles ont besoin d un filet de sécurité sociale pour les empêcher de sombrer dans la pauvreté, ce cycle pouvant écraser des communautés entières lorsque les mises à pied collectives ou la fermeture d une entreprise importante entraînent une chaîne de perte de revenu familial et de diminution des dépenses dans toute la communauté et mettent en péril son fondement économique. En veillant à ce que les familles aient suffisamment d argent à dépenser pendant la période de déclin, on aidera à préserver les économies communautaires de villes durement frappées comme St. Thomas,

8 Oshawa et Windsor. Les femmes comptent pour un pourcentage disproportionné du personnel des organismes communautaires, hôpitaux, cliniques médicales et écoles. Toute réduction dans ces domaines affectera considérablement les femmes soutien de famille et diminuera leur capacité de gérer les situations stressantes vécues par leurs familles. Les 33 associations membres de YWCA Canada consacrent chaque année près de 150 millions de dollars au financement d infrastructures sociales et de programmes sociaux et récréatifs propres à améliorer la vie des femmes, des filles et de leurs familles, et à favoriser l épanouissement des communautés. YWCA Canada encourage le gouvernement à inclure les mesures suivantes dans son budget 2009 : Investir dans l infrastructure sociale et des logements à prix abordable pour les femmes Investir dans l infrastructure médicale pour les femmes des Premières nations, les Inuites et les Métisses Investir dans l infrastructure de manière à ce que les femmes autochtones en bénéficient directement. Investissement dans des logements à prix abordable «Sans un lieu physique qu on puisse appeler son «chez-soi» dans le sens social, psychologique et émotionnel du terme, la lutte pour survivre occupe tous les instants et remplace toute autre activité possible». 5 Un accès à du logement est essentiel à la sécurité, la stabilité et la santé des femmes. La rue n est pas un endroit où dormir. Celles qui le font courent de grands risques de voies de fait, d agression sexuelle et de maladies mentales et physiques, et ce, en contravention avec le droit à la sécurité qui leur est garanti par la Charte des droits et libertés de la personne. 6 Aucune femme ne devrait avoir à faire un choix entre un logement et la violence. Le manque de logements permanents à prix abordable pousse les femmes à retourner à une relation abusive ou à vivre dans une pauvreté extrême. En retirant les fonds nécessaires à la construction de logements sociaux, le gouvernement a limité les options s offrant aux femmes qui fuient un foyer violent. Une réduction significative de la violence contre les femmes et de la pauvreté féminine nécessite l aménagement de logements sociaux permanents de prix abordable. La situation est particulièrement grave dans le Nord du pays, où le coût des logements est astronomique et le taux de violence contre les femmes, élevé, et où le gouvernement fédéral ne fournit pas de refuges d urgence aux femmes des Premières nations. Le Yukon,

9 les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut témoignent du besoin immédiat d un plus grand nombre de refuges d urgence et de logements à long terme de prix abordable. Une intervention peut se traduire par des emplois et stimuler les économies locales. Affecter des fonds à la construction est un stimulant local efficace, qui s avère plus efficace encore lorsqu il sert à acheter du matériel fait au Canada. Il est tout à fait raisonnable que les Canadiennes s attendent à ce que 100 % des dollars affectés à la construction, et qu elles gagnent à force de dur labeur, soient dépensés à l appui de sociétés, d emplois et de travailleurs et travailleuses du Canada. YWCA Canada recommande que le budget 2009 du gouvernement fédéral comprenne les mesures suivantes : Consacrer 1,75 milliard de dollars pour des logements à prix abordable dans le cadre des initiatives d infrastructure Élaborer une politique sur le logement favorisant les femmes de manière à ce que les organisations féminines soient en mesure de répondre aux besoins des femmes inuites, métisses et des Premières nations, des femmes handicapées et de celles qui fuient la violence Investir dans des logements pour les femmes autochtones, qu elles habitent dans une réserve ou pas, ainsi que pour celles qui vivent dans le Nord Accroître les fonds disponibles pour aménager des refuges d urgence et des logements à long terme comme première mesure d un plan d action national pour lutter contre la violence faite aux femmes Appliquer des règles de teneur nationale efficaces dans les dépenses d infrastructure, tel que recommandé par les fabricants et exportateurs canadiens, ainsi que les syndicats. Investissement dans les services de garde Non seulement les études indiquent-elles que chaque 1 $ des deniers publics dépensé pour les services de garde représente un gain de 2 $ en raison de la hausse des revenus fiscaux et de la baisse du coût des services sociaux, 7 mais elles attestent également du fait que les services de garde constituent pour les femmes «la rampe d accès à l égalité». 8 Sans eux, les femmes sont incapables de satisfaire aux besoins de leurs enfants ou de participer pleinement à la vie économique, sociale, culturelle et politique de leur communauté. Étant donné que 70 % des mères ayant des enfants de trois à cinq ans font partie de la main-d œuvre canadienne, l accès à des services de garde de qualité et de prix abordable est essentiel à leur bien-être financier et à celui de leur famille, et constitue le facteur propre à les aider à surmonter un ralentissement économique. 9

10 Les YWCA fournissent des services de garde réglementés sans but lucratif à plus de enfants par année, ce qui représente quelque 1,5 million d heures de service. Les camps et programmes parascolaires de la YWCA sont fréquentés par plus de enfants par année. En fonction de ses 30 ans de prestation de services de garde, YWCA Canada recommande que le gouvernement du Canada, dans son budget 2009, s engage à consacrer des ressources substantielles à l établissement de services de garde communautaires qui soient accessibles, de haute qualité et de prix abordable, ainsi qu à : Adopter une loi nationale sur les services de garde pour les enfants garantissant des normes et principes de qualité, d universalité, d accessibilité, d élaboration des programmes et d inclusivité Établir un transfert social provincial pour les services de garde en commençant par une somme de 2,2 milliards de dollars en 2009 Exiger des plans provinciaux et territoriaux précisant les objectifs, calendriers, cibles et mesures Affecter des deniers publics au secteur sans but lucratif. Exécution de la parité salariale La ségrégation professionnelle persiste, les femmes continuant d être nombreuses à occuper des emplois à prédominance féminine. À travail égal, salaire égal demeure le principe fondamental propre à empêcher les femmes de souffrir de façon disproportionnée de la récession économique. YWCA Canada se joint aux autres organisations pour demander que le gouvernement fédéral suive les recommandations faites par ses propres experts et prenne les mesures pour : Mettre à exécution les recommandations du rapport de 2004 du groupe de travail fédéral sur la parité salariale L équité salariale : une nouvelle approche à un droit fondamental. Élaboration d une stratégie nationale de réduction de la pauvreté À son tour, YWCA Canada demande une stratégie nationale de réduction de la pauvreté, non pas malgré la situation économique mais bien en raison d elle. Les principaux économistes disent qu investir dans des mesures de lutte contre la pauvreté constitue un stimulant économique, ce qui correspond au consensus national. Ces revenus sont entièrement dépensés dans les communautés mêmes de partout au Canada. Des sondages témoignent d un fort appui de mesures fédérales propres à réduire la pauvreté. L écart entre le revenu des femmes et celui des hommes constitue l un des éléments essentiels de la réduction de la pauvreté chez les femmes. Elles ont besoin de logements à long terme de prix abordable, et les mères ont besoin de services de garde peu coûteux afin de pouvoir se trouver un emploi et de soutien du revenu leur permettant d élever

11 leurs enfants sans sombrer dans la pauvreté. En plus des mesures proposées dans les autres sections, YWCA Canada recommande l élaboration d une stratégie nationale de réduction de la pauvreté propre à : Porter à un maximum de $ par enfant les prestations pour enfants versées aux familles à faible revenu Faire porter le dégrèvement d impôt fédéral à $ par année Établir le salaire minimum fédéral à 10 $ l heure (en dollars 2007) Inclure un plan d équité solide et éliminer les obstacles systémiques Établir des cibles, calendriers et indicateurs de réduction de la pauvreté chez les familles autochtones, quel que soit l endroit où elles habitent, et ce, en collaboration les communautés inuites et autochtones des centres urbains, ainsi que celles des Premières nations. Lancement d un plan d action national pour lutter contre la violence faite aux femmes YWCA Canada est un chef de file en ce qui a trait à la violence envers les femmes. De par les services d hébergement et de soutien que nous offrons aux femmes et aux enfants qui fuient la violence, nous savons que les services de garde et la sécurité économique sont d importance critique pour les femmes victimes de violence. En plus de l accès à des logements sécuritaires, permanents et de prix abordable, ils forment l essentiel du plan d action national sur la violence contre les femmes sollicité dans le cadre de la Campagne des roses lancée en novembre 2008 par YWCA Canada. Les femmes qui fuient la violence laissent des foyers, des réseaux et des communautés. Le manque de logements de prix abordable et les nombreuses difficultés qu elles affrontent les rendent vulnérables à une récidive de violence. Les études démontrent que le stress familial qu occasionne un ralentissement économique accroît le danger de violence conjugale. 10 Le gouvernement fédéral estime que la violence faite aux femmes représente chaque année 1,1 milliard de dollars en coûts directs et 4 milliards de dollars en frais de justice pénale, de services sociaux et de perte de productivité. Une réduction de la violence contre les femmes réduirait ces coûts incroyablement élevés, diminuerait les souffrances et préviendrait les traumatismes chez les femmes et les enfants. YWCA Canada recommande au gouvernement fédéral d : Élaborer un plan d action national complet sur la violence contre les femmes comprenant des services de garde, des logements et du soutien économique Engager des sommes importantes pour des initiatives de refuges d urgence, d hébergement transitoire et de logements permanents pour les femmes fuyant la violence dans toutes les régions du pays.

12 Investir dans les femmes : une priorité dans les temps difficiles et pour l avenir En sa qualité d organisme établi peu après la Confédération, YWCA Canada envisage les choses à long terme. Les investissements pour la lutte contre la pauvreté, la formation, l infrastructure sociale, les services de garde, le logement et les mesures d action contre la violence faite aux femmes sont des investissements à contre-courant qui nous épargneront de l argent dans l avenir. En outre, ils sauvent des vies, améliorent l égalité des chances et permettront au Canada de tirer plein avantage des compétences et des talents de sa population pendant les années à venir. On estime que chaque dollar dépensé produit 1,50 $ d activités économiques et qu un investissement d un milliard de dollars dans les revenus des personnes pauvres hausserait le PIB de 25 % de plus qu une réduction d impôts équivalente. 11 YWCA Canada encourage le gouvernement fédéral à s engager dans un investissement global dans les services et les soutiens sociaux pour les femmes et leurs familles décrits ci-dessus. Cette stratégie aura pour effet de garder les communautés fortes et d accroître leur potentiel de croissance une fois la récession terminée, et d assurer un avenir meilleur à tous les Canadiens et Canadiennes, y compris les plus vulnérables. Au sujet de YWCA Canada: YWCA Canada est l organisme de services polyvalents pour les femmes le plus ancien et le plus important au pays. Ses 33 associations membres dispensent dans plus de 400 communautés canadiennes les programmes Point tournant pour les femmesmc, qui répondent à leurs besoins de bien-être et de sécurité personnelle et financière, et rejoignent un million de femmes et de filles de neuf provinces et d un territoire. YWCA Canada est le plus grand fournisseur de refuges pour femmes au Canada et vient ainsi en aide à femmes, enfants et adolescentes par année, dont qui fuient la violence conjugale. Nous sommes également le plus grand fournisseur de programmes d alphabétisation, de préparation à la vie quotidienne, d emploi et de counseling au pays, et le second pour ce qui est des services de garde. YWCA Canada est membre de l Alliance mondiale des YWCA qui unit 25 millions de femmes et de filles de 125 pays du monde entier. Pour plus de renseignements sur YWCA Canada et nos associations membres, rendez-vous à

13 1 YWCA Canada, Rapport sur la situation des femmes et des filles au Canada, septembre Congrès du travail du Canada, «Le budget doit mettre l accent sur l emploi et l aide aux sans-emploi», 9 janvier 2009, 3 Association des femmes autochtones du Canada, «Solutions autochtones en vue de stimuler l économie canadienne», 15 janvier Cité d Ottawa, document d information sur les recherches sur l infrastructure sociale, 5 J.D. Hulchanski, «Gimme Shelter! Homelessness and Canada s Social Housing Crisis», Centre for Social Justice, Sistering and Street Health, Women and Homelessness Research Bulletin, n o 2, juin G.Cleveland et M. Krashinsky, «The Benefits and Costs of Good Child Care: The Economic Rationale for Public Investment in Young Children», Childcare Resource and Research Unit, Université de Toronto, Rosalie Abella, Commission royale d'enquête sur l'égalité en matière d'emploi, Ottawa, YWCA Canada, Rapport sur la situation des femmes et des filles au Canada, septembre M. Lauby et S. Else, «Recession can be deadly for domestic abuse victims», Boston Globe, 25 décembre Centre canadien des politiques alternatives, «Leadership des temps difficiles : Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral: Programme de stimulation fiscal», janvier 2009.

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Novembre 2013 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO 1 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Le présent document est un résumé

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 1 Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick apprécie cette occasion de présenter les priorités budgétaires

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones Rapport sur les droits à l égalité des Autochtones Les symboles suivants sont utilisés dans le présent document : Symbole E F ** Définition Donnée à utiliser avec prudence; coefficient de variation entre

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Par Domenic Natale, vice-président, Services aux Autochtones, Services fiduciaires, Gestion de patrimoine TD Fier

Plus en détail

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a mis en place un

Plus en détail

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015 Volume 1. Numéro 10 12 février 2014 10 e budget Flaherty Dépôt du budget fédéral 2014-2015 COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE Mardi, le ministre des Finances Jim Flaherty

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Rôle clé dans la structuration de l industrie du CR Modèle de création d emplois de qualité et

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

PRÉSENTATION CONSEIL DES PREMIERS MINISTRES DE L ATLANTIQUE

PRÉSENTATION CONSEIL DES PREMIERS MINISTRES DE L ATLANTIQUE PRÉSENTATION AU CONSEIL DES PREMIERS MINISTRES DE L ATLANTIQUE GROUPE D EXPERTS DES PREMIERS MINISTRES DE L ATLANTIQUE SUR LES IMPACTS DES CHANGEMENTS APPORTÉS AU RÉGIME D ASSURANCE-EMPLOI JANVIER 2014

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

BILAN-FAIM. Un rapport complet sur la faim et l utilisation des banques alimentaires au Canada, qui propose des recommandations pour le changement

BILAN-FAIM. Un rapport complet sur la faim et l utilisation des banques alimentaires au Canada, qui propose des recommandations pour le changement BILAN-FAIM Un rapport complet sur la faim et l utilisation des banques alimentaires au Canada, qui propose des recommandations pour le changement 2011 Au sujet de Banques alimentaires Canada Banques alimentaires

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Banques alimentaires Canada. Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance

Banques alimentaires Canada. Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance Banques alimentaires Canada Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance Janvier 2012 Stimuler le secteur caritatif au Canada

Plus en détail

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie!

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13 Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Comment attirer et fidéliser un personnel qualifié dans un marché compétitif. Aux yeux des employés,

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

_Factsheet Almanach social 2014. Habitat

_Factsheet Almanach social 2014. Habitat Habitat L Almanach social, qu est-ce que c est? La première partie de l Almanach est consacrée aux développements sociopolitiques qui ont eu lieu l an passé. Le développement économique est évalué dans

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc.

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc. Budget 2014-2015 Mémoire soumis à Blaine Higgs, ministre des Finances Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick inc. Janvier 2014 1 1. Introduction Le Front commun pour la justice sociale

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Février 2013

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Février 2013 1 Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Février 2013 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick se réjouit d avoir l occasion de présenter les dépenses

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 6 août 2014 Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 Introduction Visa Canada salue l occasion qui lui est

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Janvier 2012

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Janvier 2012 1 Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Janvier 2012 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick se réjouit d avoir l occasion de présenter les dépenses

Plus en détail

Une population en santé pour une économie plus robuste

Une population en santé pour une économie plus robuste Une population en santé pour une économie plus robuste Association médicale canadienne : Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le contexte des consultations prébudgétaires de 2011 Présenté

Plus en détail

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier INDUSTRIE FORESTIÈRE Près de 300 000 Canadiens et Canadiennes gagnent leur vie grâce à notre

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels Proposition de partenariat public-privé Résumé En règle générale, les artistes et les autres professionnels

Plus en détail

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Par l Association canadienne de l enseignement coopératif, comité Québec (ACDEC-Québec) En

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS EN VUE DE L ADOPTION DU PROJET DE LOI 77, LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Clubs Garçons et Filles : Pour le développement de jeunes en santé et pleins de confiance. Avril 2007

Clubs Garçons et Filles : Pour le développement de jeunes en santé et pleins de confiance. Avril 2007 Clubs Garçons et Filles : Pour le développement de jeunes en santé et pleins de confiance Avril 2007 ii Clubs Garçons et Filles : Pour le développement de jeunes en santé et pleins de confiance Table des

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés Travailleurs étrangers temporaires Vos droits sont protégés Bienvenue au Canada! Le Canada est un ardent défenseur des droits de la personne, au pays comme à l étranger. Cette brochure a été préparée pour

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Assurer une reprise soutenue pour tous les Canadiens

Assurer une reprise soutenue pour tous les Canadiens Assurer une reprise soutenue pour tous les Canadiens Mémoire présenté au Comité permanent des finances Consultations prébudgétaires Août 2011 CITIZENS for PUBLIC JUSTICE Notre vision CPJ est résolu à assurer

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

imum ité é! Un outil d éducation populaire du

imum ité é! Un outil d éducation populaire du Un outil d éducation populaire du Un salaire e minm décent c est: - un droitd - une prior ité - une nécessit ité é! Le MÉPACQ joint sa voix à celle du Front de défense des non-syndiqués pour demander au

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 2 : Groupes prioritaires

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 2 : Groupes prioritaires Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 2 : Groupes prioritaires Mémoire soumis à l Agence de la consommation en matière financière du Canada Association des banquiers

Plus en détail

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec QUÉBEC, LE 3 SEPTEMBRE 2009 Le réseau FADOQ présente aujourd hui son mémoire dans le cadre de la

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie Introduction 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie 0.2 Qu est-ce qu un régime de retraite? 0.2.1 Principe de base Ligne de vie Principe : travail = rémunération

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Programme politique du Mouvement des adultes en formation - MQAF SECTION 1 : LES PROGRAMMES ET POLITIQUES D EMPLOI QUÉBEC

Programme politique du Mouvement des adultes en formation - MQAF SECTION 1 : LES PROGRAMMES ET POLITIQUES D EMPLOI QUÉBEC Programme politique du Mouvement des adultes en formation - MQAF SECTION 1 : LES PROGRAMMES ET POLITIQUES D EMPLOI QUÉBEC 1a) La situation financière des étudiants adultes Il est très difficile de mener

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO

LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO LA SANTÉ MENTALE EN ONTARIO Document d orientation pour l engagement des partenaires francophones en vue de valider les priorités en santé mentale et lutte contre les dépendances en Ontario Réseau franco-santé

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail