La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009"

Transcription

1 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Points saillants de la situation financière pour le quatrième trimestre de 2009 Le bénéfice net a augmenté pour s établir à 296 millions de dollars, comparativement à 129 millions de dollars en 2008 Le bénéfice par action (dilué) s est chiffré à 0,52 $, en hausse par rapport à 0,23 $ Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 7,6 %, en hausse par rapport à 3,3 % Le dividende trimestriel s est chiffré à 0,36 $ par action Points saillants de la situation financière pour l exercice 2009 Le bénéfice net s est chiffré à 534 millions de dollars, comparativement à un bénéfice net de 785 millions de dollars en 2008 Le bénéfice par action s est chiffré à 0,94$, contre 1,37 $ pour l exercice précédent Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 3,4 %, comparativement à 5,1 % en 2008 Le dividende annuel s est chiffré à 1,44 $ par action TORONTO (le 11 février 2010) La Financière Sun Life inc. 1 (TSX, NYSE : SLF) a déclaré un bénéfice net de 296 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 129 millions de dollars pour la période correspondante de l exercice précédent. Le bénéfice dilué par action s est chiffré à 0,52 $, comparativement à un bénéfice dilué par action de 0,23 $ au quatrième trimestre de Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2009 marque un retour à des conditions de marché plus favorables, notamment l incidence positive d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de l amélioration des marchés boursiers et de la hausse des taux d intérêt. Les résultats favorables découlant de l amélioration des conditions du marché ont toutefois été limités par l incidence du crédit, notamment l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie et des pertes de valeur nettes. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 comprenaient un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial Income Fund (CI Financial). Le bénéfice pour l exercice 2009 complet s est chiffré à 534 millions de dollars, comparativement à 785 millions de dollars pour l exercice 2008 complet. Le bénéfice pour l exercice 2009 complet reflète la volalité qui a perduré sur le marché pendant l exercice, ce qui s est notamment manifesté par des fluctuations importantes des marchés boursiers, des taux d intérêt et des écarts de taux. Les résultats de 2009 ont profité de l amélioration des conditions du marché, mais cette amélioration a cependant été contrebalancée par la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de 2009 ainsi que par des pertes de valeur nettes et par l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie. Le bénéfice pour l exercice 2008 complet comprenait le gain après impôts de 825 millions de dollars à la vente de CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence d un recul marqué des marchés boursiers, l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie, des pertes de valeur de l actif, l élargissement des écarts de taux et les modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Le conseil d administration de la Financière Sun Life a déclaré aujourd hui un dividende trimestriel aux actionnaires de 0,36 $ par action ordinaire, maintenant ainsi les dividendes trimestriels à leur niveau actuel. 1 Avec ses filiales et coentreprises, la «Compagnie» ou la «Financière Sun Life». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 1

2 «Nous avons continué d enregistrer une forte croissance des souscriptions en 2009 et nous sommes en bonne position pour 2010, affirme Donald A. Stewart, chef de la direction. Notre stratégie qui consiste à diversifier nos produits, notre distribution et nos emplacements géographiques et qui accorde une grande importance à la gestion des risques nous a permis de faire croître nos activités et de dégager un bénéfice malgré une période difficile pour le secteur des services financiers.» Bénéfice et rentabilité La Compagnie établit ses états financiers conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Compagnie, se reporter aux états financiers consolidés de la FSL inc. et aux notes qui les accompagnent (états financiers consolidés) ainsi qu au rapport de gestion et à la notice annuelle pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, qui seront déposés auprès des autorités compétentes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et qui pourront être consultés à l adresse Ces documents ont également été déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et peuvent être consultés à l adresse Les résultats financiers présentés dans le présent document ne sont pas vérifiés. Le présent communiqué contient des déclarations prospectives et des mesures financières non définies par les PCGR. De l information additionnelle sur les déclarations prospectives et sur les mesures non définies par les PCGR figure aux rubriques «Déclarations prospectives» et «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR» qui suivent. SOMMAIRE FINANCIER Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) 296 (140) 591 (213) Bénéfice (perte) d exploitation 2 (en millions dollars) 296 (140) 591 (186) (696) 561 (40) Bénéfice (perte) de base par action ordinaire (en dollars) 0,53 (0,25) 1,06 (0,38) 0,23 0,95 1,40 Bénéfice dilué par action (en dollars) 0,52 (0,25) 1,05 (0,38) 0,23 0,94 1,37 Bénéfice d exploitation dilué par action 2 (en dollars) 0,52 (0,25) 1,05 (0,33) (1,25) 0,99 (0,10) Rendement des capitaux propres (%) 7,6 (3,5) 14,9 (5,5) 3,3 3,4 5,1 Rendement d exploitation des capitaux propres 2 7,6 (3,5) 14,9 (4,7) (17,9) 3,5 (0,3) Nombre moyen d actions ordinaires en circulation, après dilution (en millions) 564,0 560,8 560,6 559,7 559,7 561,8 562,4 Nombre d actions ordinaires en circulation à la fin (en millions) 564,4 562,4 560,7 559,7 559,7 564,4 559,7 La Compagnie a présenté un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 296 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, comparativement à un bénéfice net de 129 millions de dollars au quatrième trimestre de La Compagnie a présenté un bénéfice d exploitation de 296 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte d exploitation de 696 millions de dollars au quatrième trimestre de Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2009 marque un retour à des conditions de marché plus favorables, notamment l incidence positive d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de l amélioration des marchés boursiers et de la hausse des taux d intérêt. Le bénéfice net au quatrième trimestre a également profité d une économie d impôts globale. Ces incidences ont été partiellement contrebalancées par des pertes de valeur nettes, par l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement de la Compagnie et par une diminution des gains de réinvestissement de l actif attribuables à des variations des écarts de taux. 2 Le bénéfice (la perte) d exploitation et les mesures financières fondées sur celui-ci, comme le bénéfice (la perte) d exploitation par action et le rendement d exploitation des capitaux propres, sont des mesures non définies par les PCGR. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, consulter la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Les montants présentés au titre du bénéfice par action tiennent compte de la dilution, sauf indication contraire. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 2

3 Les résultats du quatrième trimestre de 2008 reflètent un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence défavorable d un recul marqué des marchés boursiers, des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées, de pertes de valeur d actifs, de l élargissement des écarts de taux et de l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement. Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 7,6 % au quatrième trimestre de 2009, comparativement à 3,3 % au quatrième trimestre de L augmentation du rendement des capitaux propres s explique par l augmentation du bénéfice par action qui s est chiffré à 0,52 $, comparativement à 0,23 $ au quatrième trimestre de Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est chiffré à 534 millions de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à 785 millions de dollars pour la période correspondante de Le bénéfice net pour l exercice 2009 complet s explique principalement par l incidence de l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement de la Compagnie pour un montant de 670 millions de dollars, par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au troisième trimestre pour un montant de 513 millions de dollars et par des pertes de valeur nettes de 431 millions de dollars. Ces incidences négatives ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable sur les résultats de la Compagnie de la progression des marchés boursiers pour un montant de 306 millions de dollars et de la hausse des taux d intérêt pour un montant de 206 millions de dollars. Les résultats de l exercice terminé le 31 décembre 2008 comprennent le gain après impôts de 825 millions de dollars à la vente de CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence d un recul marqué des marchés boursiers pour un montant de millions de dollars, par des pertes de valeur d actifs et des pertes liées au crédit de millions de dollars, notamment des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures plus élevées liées au crédit pour un montant de 164 millions de dollars et par l incidence de l élargissement des écarts de taux. Le bénéfice d exploitation s est élevé à 561 millions de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à une perte d exploitation de 40 millions de dollars pour la période correspondante de Le bénéfice d exploitation pour l exercice 2009 complet exclut la charge après impôts de 27 millions de dollars liée aux coûts de restructuration engagés relativement aux mesures prises par la Compagnie pour réduire son niveau de dépenses et accroître son efficience opérationnelle. Le bénéfice d exploitation pour l exercice 2008 complet excluait un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial. Bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 Au troisième trimestre de 2009, la Compagnie a présenté des déclarations prospectives à la rubrique «Bénéfice normalisé estimatif pour 2010». Dorénavant, la Compagnie remplacera cette expression par l expression «Bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010». Les hypothèses et méthodes utilisées pour déterminer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010, présentées ci-dessous, demeurent les mêmes qu au troisième trimestre de Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif est une mesure financière non définie par les PCGR qui fait partie des déclarations prospectives. De l information additionnelle sur les déclarations prospectives et sur les mesures non définies par les PCGR figure aux rubriques «Déclarations prospectives» et «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR» qui suivent. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 3

4 La Compagnie a généré un bénéfice d exploitation annuel moyen de 2,1 milliards de dollars pour les exercices 2005 à Le bénéfice à ce niveau reflète la correspondance entre les actifs et la valeur des comptes à ce moment ainsi qu un environnement caractérisé par des taux d intérêt relativement stables, la croissance des marchés boursiers et les conditions favorables du crédit. Dans les derniers mois de 2008 et tout au long de 2009, des changements importants des conditions des marchés ont donné lieu à une importante volatilité à l égard des résultats financiers déclarés par la Compagnie. La Compagnie s attend à ce que les défis macroéconomiques et la volatilité des marchés se poursuivent un certain temps. En 2010, le bénéfice devrait refléter les conditions actuelles, c est-à-dire les niveaux d actifs et la valeur des comptes moins élevés, ainsi que des frais liés à la gestion des risques plus élevés, une volatilité et une incertitude potentielles sur les marchés financiers, des niveaux prévus de capital requis par les organismes de réglementation plus élevés, un levier financier moins élevé, la fluctuation des taux de change et la possibilité de charges d impôts plus élevées à mesure que les gouvernements partout dans le monde cherchent à combler des déficits plus élevés. Afin de refléter ces facteurs environnementaux et les projections mises à jour, la Compagnie a présenté un bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 au troisième trimestre de Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 correspond à des perspectives financières constituant des mesures financières non définies par les PCGR qui présentent une estimation des résultats financiers après impôts de la Compagnie pour l exercice 2010 complet et qui sont fondées sur i) l émergence estimative au cours de la période du bénéfice découlant des contrats d assurance en vigueur de la Compagnie, en fonction des meilleures estimations actuelles à l égard des hypothèses relatives aux provisions techniques, plus le bénéfice prévu estimatif provenant des activités de gestion d actifs de la Compagnie, ii) l incidence estimative des souscriptions de nouveaux contrats au cours de la période, iii) les produits financiers estimatifs gagnés sur les placements excédentaires de la Compagnie, moins les coûts liés au service de la dette, au cours de la période et iv) un taux d imposition effectif pour la Compagnie, au cours de la période, se situant entre 18 % et 22 %. Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 est fondé sur des hypothèses liées à l économie et d autres hypothèses, notamment i) une croissance d environ 8 % par année sur les marchés boursiers, ii) la répartition des activités (y compris l acquisition récente de la Compagnie au Royaume-Uni), les taux de change, les écarts de taux et les taux d intérêt correspondant aux niveaux existants en date du 30 septembre , iii) le rendement obtenu sur les placements, les taux d imposition, les exigences relatives au capital, les résultats au chapitre de la mortalité et de la morbidité et le comportement des titulaires de contrat conformes aux meilleures estimations actuelles à l égard des hypothèses relatives aux provisions techniques. Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 ne tient pas compte des mesures adoptées par la direction ni des modifications des hypothèses utilisées pour l évaluation des provisions techniques, des gains et des pertes actuariels ni d autres éléments qui ne sont pas couverts par les hypothèses actuelles les plus probables, comme l incidence du marché sur les garanties liées aux fonds distincts, les pertes de valeur sur le crédit, les modifications des cotes de crédit du portefeuille de titres à revenu fixe de la Compagnie ainsi que les gains et les pertes sur les placements dont l incidence nette ne peut être estimée par la Compagnie de façon fiable. 3 Les indicateurs clés relatifs aux hypothèses liées au bénéfice normalisé comprennent, sans s y limiter : les marchés boursiers (S&P 500, l indice composé S&P/TSX, TSX 60), les taux d intérêt (taux des obligations du gouvernement du Canada et du Trésor des États-Unis), les taux de change (dollar américain, livre sterling britannique) et les écarts de taux (écarts de taux pour les obligations de sociétés et les swaps). Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 4

5 Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 est fondé sur des hypothèses relatives aux conditions économiques et à d autres conditions, qualifications et lignes de conduites futures décrites ci-dessus. Les résultats financiers déclarés pour l exercice 2010 pourraient différer considérablement du bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 pour plusieurs raisons, notamment les modifications apportées aux hypothèses relatives à l économie et à d autres hypothèses utilisées pour estimer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 et les conditions réelles de l économie et autres résultats avant et pendant l exercice 2010, lesquels sont différents des estimations de la Compagnie. De plus, le bénéfice d exploitation ajusté pour 2010 exclut certains éléments qui sont inclus dans les résultats financiers déclarés par la Compagnie. La Compagnie est exposée à différentes sources de volatilité qui sont décrites ci-dessus et dans le rapport de gestion annuel de la Compagnie pour l exercice 2009 et en raison desquelles le bénéfice d exploitation ajusté pourrait s écarter de la fourchette estimée. L information liée au bénéfice d exploitation ajusté pour 2010 doit être lue en parallèle avec l information figurant aux rubriques «Conventions et estimations comptables critiques», «Gestion du risque», «Sensibilité au risque de marché» et «Perspectives» du rapport de gestion annuel de la Compagnie pour l exercice 2009, ainsi qu avec la rubrique «Facteurs de risque» de la notice annuelle de la Compagnie pour l exercice Compte tenu de ce qui précède, le bénéfice d exploitation ajusté estimatif de la Compagnie pour l exercice qui se terminera le 31 décembre 2010 devrait se situer entre 1,4 milliard de dollars et 1,7 milliard de dollars. La Compagnie ne peut donner aucune garantie que son bénéfice déclaré pour 2010 se situera dans la fourchette présentée ici. Les mises à jour des hypothèses estimatives les plus probables de la Compagnie et les changements aux indicateurs clés internes et externes au cours du quatrième trimestre n ont eu aucune incidence importante sur la fourchette présentée du bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour Pour le quatrième trimestre de 2009, le bénéfice d exploitation ajusté estimatif de la Compagnie se serait chiffré à 344 millions de dollars, selon les hypothèses et méthodes utilisées pour déterminer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour l exercice Le tableau suivant présente un rapprochement entre ce montant et le bénéfice présenté par la Compagnie pour le quatrième trimestre de Ce tableau souligne les principales hypothèses économiques et autres hypothèses qu utilise la Compagnie et qui sont à l origine des différences entre le bénéfice d exploitation ajusté et les résultats réels pour le quatrième trimestre de (en millions de dollars CA) T Bénéfice d exploitation ajusté 4 (après impôts) 344 Éléments d ajustement : Pertes de valeur nettes (92) Abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie (92) Incidence nette des marchés boursiers 38 Éléments fiscaux 65 Autres éléments 33 Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires Le bénéfice d exploitation ajusté exclut : i) les pertes de valeur sur les placements de la Compagnie, déduction faite de la libération de provisions techniques connexes au cours de la période, ii) l incidence des variations de provisions techniques découlant de modifications des cotes de crédit des placements de la Compagnie au cours de la période, iii) les fluctuations des marchés boursiers au cours de la période qui diffèrent de l hypothèse la plus probable de la Compagnie, soit une croissance de 8 % par année, principalement de l indice composé S&P 500, de l indice S&P/TSX et de l indice TSX60, iv) l incidence des éléments fiscaux au cours de la période, y compris ceux décrits en page 11 à la rubrique intitulée «Impôts sur les bénéfices», ce qui a donné lieu à une variation du taux d imposition effectif de la Compagnie, lequel s est établi à l extérieur d une fourchette de 18 % à 22 % au cours de la période, v) certains autres éléments au cours de la période, notamment : les variations des écarts de taux sur les obligations de sociétés au cours de la période qui ont une incidence sur l évaluation actuarielle des contrats en vigueur en changeant le taux hypothétique de rendement obtenu sur le placement des flux de trésorerie futurs, l incidence des mesures de rééquilibrage entre actifs et passifs adoptées au cours de la période en réponse aux conditions des marchés, notamment les marchés boursiers, ainsi que de taux d intérêt et les écarts de taux, afin d ajuster la situation de gestion de la durée de l actif et du passif de la Compagnie, conformément aux politiques et pratiques de la Compagnie, y compris les politiques et pratiques à l égard de la tolérance au risque; les variations des taux d intérêt au cours de la période qui ont une incidence sur le rendement présumé des placements pour les affaires nouvelles, ainsi que l incidence des fluctuations des taux d intérêt sur la valeur des instruments dérivés utilisés dans le cadre du programme de couverture de la Compagnie; les gains ou pertes à la vente des placements excédentaires de la Compagnie; les résultats enregistrés au chapitre de la mortalité et de la morbidité qui diffèrent des hypothèses les plus probables de la Compagnie; le comportement des titulaires de contrat, y compris les déchéances et les rachats, différant des hypothèses les plus probables de la Compagnie; les modifications des méthodes et hypothèses actuarielles et autres mesures adoptées par la direction au cours de la période. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 5

6 Incidence de la fluctuation des taux de change La Compagnie exerce ses activités dans d importants marchés du monde entier, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, à Hong Kong, aux Philippines, en Indonésie, en Inde, en Chine et aux Bermudes et génère des bénéfices en monnaie locale dans ces territoires, lesquels sont convertis en dollars canadiens. La majeure partie de l exposition de la Compagnie aux fluctuations des taux de change est liée au dollar américain. Les éléments qui ont une incidence sur les états consolidés des résultats de la Compagnie sont convertis en dollars canadiens aux taux de change moyens pour chaque période. Les éléments qui ont une incidence sur le bilan consolidé sont quant à eux convertis au taux en vigueur à la fin de la période. De façon générale, le bénéfice net de la Compagnie profite d un recul du dollar canadien, alors qu une appréciation de celui-ci lui est défavorable, le bénéfice net des divisions internationales de la Compagnie étant converti en dollars canadiens. En cas de perte nette cependant, le recul du dollar canadien peut aggraver la perte. Les facteurs de l incidence relative du change dans une période donnée sont les fluctuations des taux de change et la proportion des bénéfices générés par les filiales étrangères de la Compagnie. La Compagnie présente généralement l incidence du change sur le bénéfice net d un exercice à l autre. Au cours du quatrième trimestre de 2009 et pour l exercice 2009 complet, le total du bénéfice net présenté par la Compagnie a diminué de 12 millions de dollars et de 28 millions de dollars, respectivement, en raison de des fluctuations des taux de change. Rendement des différentes organisations La Compagnie gère ses activités et présente ses résultats en fonction de cinq secteurs d activité : la Financière Sun Life Canada (la FSL Canada), la Financière Sun Life États-Unis (la FSL États-Unis), la MFS Investment Management (la MFS), la Financière Sun Life Asie (la FSL Asie) et l Organisation internationale. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les secteurs, se reporter à la note 4 des états financiers consolidés de l exercice 2009 de la Compagnie qui sont préparés selon les PCGR du Canada. L information financière concernant la FSL États-Unis et la MFS est présentée ci-dessous en dollars canadiens et en dollars américains afin de faciliter l analyse des tendances sous-jacentes. FSL Canada Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) Assurance et placements individuels (130) Garanties collectives Gestion de patrimoine groupe Total (55) La FSL Canada a enregistré un bénéfice net de 243 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 219 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à une perte nette de 55 millions de dollars au quatrième trimestre de Le bénéfice du quatrième de 2009 a profité de l amélioration des marchés boursiers, de l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de la hausse des taux d intérêt et de divers éléments fiscaux, notamment d un avantage non récurrent découlant des diminutions des taux d imposition adoptées en Ontario. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 comprenaient des charges de 211 millions de dollars liées au recul des marchés boursiers, de 75 millions de dollars liées à la diminution des taux d intérêt et de 48 millions de dollars liées aux modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Ces diminutions ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs ainsi que par des résultats favorables au chapitre de la morbidité. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 tenaient également compte du bénéfice de 17 millions de dollars attribuable à la participation de 37 % de la Compagnie dans CI Financial. La Compagnie a vendu cette participation au cours du quatrième trimestre de Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 6

7 Le bénéfice de la FSL Canada s est chiffré à 866 millions de dollars pour l exercice 2009 complet, comparativement à 645 millions de dollars pour l exercice précédent. L augmentation de 221 millions de dollars s explique principalement par l amélioration des résultats des marchés boursiers et du crédit et par des changements apportés aux produits. L augmentation a été partiellement contrebalancée par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de 2009, par une diminution des gains découlant d un rééquilibrage entre actifs et passifs et par des résultats moins favorables concernant la morbidité. Les résultats de 2008 tenaient également compte du bénéfice de 117 millions de dollars attribuable à la participation de 37 % de la Compagnie dans CI Financial. La Compagnie a vendu cette participation au cours du quatrième trimestre de Au quatrième trimestre de 2009, les souscriptions de produits individuels à taux d intérêt fixe, notamment les rentes en capitalisation, les CPG et les rentes à constitution immédiate, ont augmenté de 58 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent pour se chiffrer à 255 millions de dollars. Les souscriptions de fonds distincts par des particuliers ont diminué de 35 %, ce qui reflète une diminution de la demande sur l ensemble des marchés et des changements apportés aux produits annoncés en Les souscriptions de produits d assurance-vie individuelle et d assurance-maladie individuelle ont augmenté de 13 %, et la gamme de produits a été améliorée. Les souscriptions aux régimes de retraite collectifs de la Division de la gestion de patrimoine groupe ont augmenté de 58 %. Les souscriptions de produits de continuité liés à la retraite ont augmenté de 33 % pour atteindre 259 millions de dollars, ce qui représente un taux de rétention de 56 %. Pour une huitième année d affilée, la Division des régimes de retraite collectifs s est classée au premier rang dans le cadre de l étude annuelle intitulée «Defined Contribution Plan Survey» publiée en décembre 2009 dans le magazine Benefits Canada, forte d une part de marché de 36 %. Les souscriptions de la Division des garanties collectives sur le marché des petites et moyennes entreprises ont continué d augmenter au quatrième trimestre, enregistrant une croissance de 30 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent, malgré un recul du total des souscriptions. FSL États-Unis Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars US) Rentes (80) (186) 187 (324) (672) (403) (1 031) Assurances individuelles 50 (222) 70 (57) 95 (159) 73 Assurance collective Total (en millions de dollars US) (8) (386) 287 (333) (576) (440) (883) Total (en millions de dollars CA) (9) (413) 364 (407) (679) (465) (1 016) La FSL États-Unis a enregistré une perte de 9 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte de 413 millions de dollars CA au troisième trimestre de 2009 et à une perte de 679 millions de dollars CA au quatrième trimestre de L appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de diminuer la perte de la FSL États-Unis de 1 million de dollars CA au quatrième trimestre de 2009 par rapport au quatrième trimestre de Exprimée en dollars américains, la perte au quatrième trimestre de 2009 s est chiffrée à 8 millions de dollars US, comparativement à une perte de 576 millions de dollars US au quatrième trimestre de Les résultats du quatrième trimestre de 2009 s expliquent principalement par des pertes pour la Division des rentes, partiellement contrebalancées par des résultats favorables enregistrés par la Division des assurances et placements individuels et par la Division de l assurance collective. Les pertes du quatrième trimestre sont imputables principalement à des pertes de valeur nettes sur le crédit, à l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement et à la diminution des gains de réinvestissement de l actif découlant de variations des écarts de taux. Ces pertes ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs, l amélioration des marchés boursiers et la hausse des taux d intérêt. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 s expliquent principalement par l augmentation des provisions pour rentes rendue nécessaire par le recul des marchés boursiers, l incidence défavorable des écarts de taux, l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement, des pertes de valeur et des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 7

8 La perte pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 s est chiffrée à 440 millions de dollars US, comparativement à une perte de 883 millions de dollars US pour l exercice précédent. La diminution de la perte est principalement attribuable à des libérations de provisions découlant de conditions favorables des marchés boursiers en 2009 et à une diminution des pertes de valeur nettes sur le crédit par rapport à Ces éléments ont été contrebalancés par une augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement, par une augmentation des provisions pour la Division de l assurance individuelle à la suite de la mise à jour d hypothèses concernant le comportement des titulaires de contrat et par la mise à jour d hypothèses liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au troisième trimestre de Les résultats en 2009 comprennent également un avantage fiscal fondé sur le taux d imposition aux États-Unis de 35 % ajusté en fonction de la libération d une provision pour moins-value relative aux actifs d impôts futurs découlant de pertes de placement, ainsi que d autres avantages fiscaux. Des initiatives visant à favoriser la croissance et l amélioration des capacités de distribution continuent à faire croître les souscriptions pour la Division des rentes. Les souscriptions de rentes à capital variable aux États-Unis au quatrième trimestre ont augmenté de 50 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent pour s établir à 716 millions de dollars US. Au cours du troisième trimestre de 2009, des modifications ont été apportées à la gamme de produits de rentes à capital variable pour diminuer le profil de risque des produits et accroître le rendement tout en conservant une position concurrentielle sur le marché. Au quatrième trimestre de 2009, le total des souscriptions des produits de la Division de l assurance individuelle ont augmenté de 7 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Les souscriptions pour la Division des garanties collectives se sont chiffrées à 323 millions de dollars US au quatrième trimestre de 2009, soit un niveau semblable aux souscriptions records enregistrées au quatrième trimestre de MFS Investment Management Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars US) Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars CA) Ratio de la marge d exploitation avant impôts 4 29 % 28 % 23 % 21 % 21 % 26 % 30 % Actif net moyen (en milliards de dollars US) Actif géré (en milliards de dollars US) Souscriptions nettes (rachats nets) (en milliards de dollars US) 6,1 7,7 4,9 0,2 (2,1) 18,9 (5,8) Augmentation (perte) de valeur de l actif (en milliards de dollars US) 6,9 20,0 17,9 (10,7) (25,5) 34,1 (59,4) Indice S&P 500 (moyenne quotidienne) La MFS a enregistré un bénéfice net de 49 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice de 43 millions de dollars CA au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 30 millions de dollars CA au quatrième trimestre de L appréciation du dollar canadien face au dollar américain a eu pour effet de diminuer le bénéfice de la MFS de 7 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009 par rapport au quatrième trimestre de En dollars américains, le bénéfice dégagé par la MFS au quatrième trimestre s est chiffré à 47 millions de dollars US, comparativement à 39 millions de dollars US au troisième trimestre de 2009 et à 25 millions de dollars US au quatrième trimestre de L augmentation du bénéfice par rapport au quatrième trimestre de 2008 est principalement attribuable à l accroissement de l actif net moyen, qui est passé de 133 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2008 à 181 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2009 en raison d excellentes souscriptions nettes et de l augmentation de valeur de l actif. 4 Le ratio de la marge d exploitation avant impôts et l actif géré sont des mesures non définies par les PCGR. Se reporter à la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 8

9 Le bénéfice pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 s est chiffré à 136 millions de dollars US, comparativement à un bénéfice de 186 millions de dollars US pour l exercice précédent. La diminution du bénéfice net pour l exercice 2009 complet par rapport à l exercice 2008 découle principalement de la diminution de l actif net moyen. Le total de l actif géré au 31 décembre 2009 a augmenté pour atteindre 187 milliards de dollars US, comparativement à 134 milliards de dollars US au 31 décembre La hausse est attribuable à une augmentation de la valeur de l actif de 34,1 milliards de dollars US et à des rentrées nettes de 18,9 milliards de dollars US. Les souscriptions brutes se sont élevées à 14,9 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2009 et à 48,5 milliards de dollars US pour l exercice 2009, soit un record en 85 ans d histoire de la MFS. Les rentrées nettes se sont chiffrées à 18,9 milliards de dollars US en Le rendement des fonds offerts par la MFS aux particuliers demeure solide, 83 % des actifs des fonds de la MFS se classant au-dessus de la moyenne de leur catégorie Lipper respective sur trois ans. Le rendement des fonds d actions internationales a été particulièrement solide, 97 % des actifs du fonds se classant au-dessus de la moyenne de leur catégorie Lipper respective sur trois et cinq ans au 31 décembre FSL Asie Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) Le bénéfice dégagé par la FSL Asie au quatrième trimestre s est chiffré à 27 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 13 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 16 millions de dollars au quatrième trimestre de L augmentation du bénéfice par rapport au quatrième trimestre de 2008 est principalement attribuable à l amélioration des conditions des marchés et à des résultats favorables au chapitre de la mortalité et du crédit à Hong Kong. Pour l exercice 2009, la FSL Asie a présenté un bénéfice de 76 millions de dollars, comparativement à 33 millions de dollars pour l exercice précédent. L augmentation du bénéfice est principalement attribuable à l amélioration des conditions des marchés en 2009 et aux résultats favorables enregistrés au chapitre de la mortalité et du crédit à Hong Kong. Les souscriptions de produits d assurance-vie individuelle enregistrées par la FSL Asie se sont chiffrées à 833 millions de dollars pour l exercice 2009, en hausse de 4 % par rapport à l exercice précédent grâce à une croissance en Inde et en Chine, partiellement contrebalancée par un recul des souscriptions dans les autres marchés. La diminution de la demande de produits liés à des placements en raison des conditions économiques volatiles a été en majeure partie contrebalancée par la demande de produits d assurance classiques. Organisation internationale L Organisation internationale comprend les résultats de la Financière Sun Life Royaume-Uni (la FSL Royaume-Uni) et des Services de soutien généraux, qui englobent les activités liées au portefeuille de réassurance de la Compagnie, ainsi que les produits financiers, les charges, le capital et les autres éléments qui ne sont pas attribués aux autres secteurs d activité de la Financière Sun Life. Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) FSL Royaume-Uni 9 10 (50) - 40 (31) 209 Services de soutien généraux (23) (12) 16 (45) 777 (64) 720 Total (14) (2) (34) (45) 817 (95) 929 Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 9

10 L Organisation internationale a affiché une perte de 14 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte de 2 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 817 millions de dollars au quatrième trimestre de La FSL Royaume-Uni a enregistré un bénéfice net de 9 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 40 millions de dollars au quatrième trimestre de La diminution de 31 millions de dollars du bénéfice de la FSL Royaume-Uni est principalement imputable à l incidence défavorable des fluctuations des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers, y compris l incidence des couvertures. Les pertes nettes des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2009 se sont chiffrées à 23 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 777 millions de dollars un an plus tôt. Les résultats des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2009 reflètent des résultats favorables au chapitre de la mortalité pour les activités de réassurance en rétrocession vie de la Compagnie, contrebalancés par la mise à jour d hypothèses concernant le comportement des titulaires de contrat pour les activités de réassurance fermées. Les résultats des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2008 comprenaient un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial. Les pertes nettes pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 se sont chiffrées à 95 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 929 millions de dollars pour l exercice précédent. Ces résultats reflètent une baisse du bénéfice de la FSL Royaume-Uni, laquelle s explique principalement par l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement, par l incidence défavorable des fluctuations des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers et par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de Le bénéfice net des Services de soutien généraux en 2009 a diminué de 784 millions de dollars par rapport à l exercice précédent, principalement en raison du gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de Les résultats des Services de soutien généraux ont profité de l incidence favorable, en 2009, des gains sur les placements et du rendement accru des activités de réassurance en rétrocession vie de la Compagnie. Le 1 er octobre 2009, la Compagnie a conclu l acquisition des activités de la Lincoln National Corporation au Royaume-Uni. Les activités combinées ont doublé le nombre de contrats en vigueur de la FSL Royaume-Uni et porteront le nom de Sun Life Financial of Canada, une marque déjà présente au Royaume-Uni depuis plus d un siècle. Information financière supplémentaire PRODUITS Selon les PCGR du Canada, les produits comprennent : i) les primes ordinaires tirées des contrats d assurance-vie et d assurance-maladie et les produits tirés des rentes à capital fixe, ii) les produits financiers nets qui comprennent les produits financiers provenant des actifs du fonds général et les variations de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction et des instruments dérivés et iii) le revenu tiré des droits relatif aux services fournis. Selon les PCGR du Canada, les encaissements liés aux fonds distincts, aux fonds communs de placement et aux fonds gérés ne sont pas inclus dans les produits. Les fluctuations trimestrielles de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction peuvent exposer les produits financiers nets à une certaine volatilité. Les obligations et les actions qui couvrent les provisions techniques sont classées comme détenues à des fins de transaction; par conséquent, les variations de la juste valeur de ces actifs sont comptabilisées dans les produits financiers nets de l état consolidé des résultats. Les variations de la juste valeur de ces actifs sont neutralisées en grande partie par les variations de la juste valeur des provisions techniques, lorsque l appariement des actifs et des passifs est adéquat. La Compagnie procède à des analyses des flux de trésorerie dans le cadre desquelles des projections des flux de trésorerie générés par l actif et le passif sont établies en fonction de divers scénarios. Lorsqu une moins-value est comptabilisée pour des actifs qui couvrent des passifs, en raison d une perte de valeur ou d un cas de défaut de paiement, les hypothèses actuarielles relatives aux flux de trésorerie nécessaires pour couvrir les passifs changent, ce qui se traduit par une hausse des provisions techniques inscrites dans l état consolidé des résultats. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les conventions comptables de la Compagnie, consulter le rapport de gestion annuel pour l exercice 2009 de la Financière Sun Life inc. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 10

11 Cumul depuis le Résultats trimestriels début de l exercice (en millions de dollars) T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Produits FSL Canada FSL États-Unis MFS FSL Asie Organisation internationale (déduction faite des ajustements de consolidation) (107) Total présenté Incidence du change et des variations de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction et des instruments dérivés (912) (877) (1 827) (8 117) Total des produits ajustés Au quatrième trimestre de 2009, les produits se sont chiffrés à 5,0 milliards de dollars, en hausse de 287 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Une amélioration de 2,0 milliards de dollars découlant de l augmentation de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction a été partiellement contrebalancée par une diminution de 720 millions de dollars du revenu lié aux placements dérivés et par une diminution des autres produits financiers de 1,2 milliard de dollars qui comprend un gain avant impôts de 1,0 milliard de dollars à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de Le revenu tiré des droits a également augmenté de 141 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 par rapport à la période correspondante de Compte non tenu de l incidence des fluctuations des taux de change et de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction, les produits du quatrième trimestre de 2009 se sont chiffrés à 5,9 milliards de dollars, en baisse de 628 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Cette baisse s explique par une diminution de 1,0 milliard de dollars liée au gain à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de 2008, partiellement contrebalancée par une augmentation de 219 millions de dollars du revenu tiré des droits et de 245 millions de dollars des primes, découlant essentiellement d une augmentation des primes d assurance-vie et de rentes. Les produits tirés des primes ont diminué de 5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Une tranche de 250 millions de dollars de cette diminution découle de l appréciation du dollar canadien face au dollar américain. L augmentation de 245 millions de dollars, compte non tenu de l incidence du taux de change, est principalement attribuable à l augmentation des primes de rentes pour la FSL Canada et des primes d assurance-vie pour la FSL États-Unis. Les produits financiers nets se sont élevés à 742 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, en hausse de 151 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l exercice précédent. Les variations de la juste valeur de marché des actifs détenus à des fins de transaction et des dérivés au cours du quatrième trimestre de 2009 ont donné lieu à une augmentation de 1,3 milliard de dollars des produits financiers nets, par rapport à la période correspondante de Cette amélioration a été partiellement contrebalancée par une diminution de 1,0 milliard de dollars découlant du gain à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial inscrit aux produits financiers du quatrième trimestre de Le revenu tiré des droits, atteignant 771 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, a affiché une hausse de 141 millions de dollars par rapport à la période correspondante de 2008, compte tenu d une diminution de 78 millions de dollars découlant du raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain qui a été plus que contrebalancée par l augmentation des droits dans la plupart des divisions de la Compagnie. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 11

12 Les produits se sont élevés à 27,6 milliards de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, en hausse de 12,0 milliards de dollars par rapport à l exercice précédent. La hausse s explique principalement par : i) une augmentation de 9,9 milliards de dollars des produits financiers nets, compte non tenu du change, découlant essentiellement de variations de la juste valeur d actifs détenus à des fins de transaction, moins le gain enregistré en 2008 de 1,0 milliard de dollars découlant de la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial; ii) une augmentation de 1,4 milliard de dollars des produits tirés des primes, compte non tenu du change, découlant essentiellement d une augmentation des primes de rentes pour la FSL Canada et la FSL États- Unis; iii) une augmentation de 886 millions de dollars découlant du recul du dollar canadien. IMPÔTS SUR LES BÉNÉFICES Le taux d'imposition prévu par la loi de la Compagnie est de 32 %. Ce taux est réduit par un flux relativement régulier d avantages fiscaux, comme des taux d imposition moins élevés dans des territoires étrangers, différentes sources de produits financiers exonérés d'impôts et d autres avantages fiscaux durables qui, conjugués à un bénéfice avant impôts normal, ramènent le taux d imposition effectif de la Société à une fourchette prévue de l ordre de 18 % à 22 %. Au quatrième trimestre de 2009, la Compagnie a comptabilisé une économie d impôts de 87 millions de dollars sur le bénéfice avant impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle de 236 millions de dollars, ce qui a donné lieu à un taux d imposition effectif négatif de 36,8 %. L économie d impôts au quatrième trimestre découle de différents facteurs, notamment une augmentation des produits financiers exonérés d impôts, l adoption récente de modifications des taux d imposition et la résolution favorable de positions fiscales incertaines. ACTIF GÉRÉ L actif géré 5 totalisait 432,6 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 381,1 milliards de dollars au 31 décembre 2008 et à 411,9 milliards de dollars au 30 septembre L augmentation de 51,5 milliards de dollars enregistrée entre le 31 décembre 2008 et le 31 décembre 2009 s explique principalement par les facteurs suivants : i) des fluctuations du marché favorables de 47,5 milliards de dollars; ii) des souscriptions nettes liées aux fonds communs de placement, aux fonds gérés et aux fonds distincts de 25,6 milliards de dollars; iii) une augmentation de 4,9 milliards de dollars découlant de la variation de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction; iv) une augmentation de 6,6 milliards de dollars des fonds distincts et de 1,3 milliard de dollars du fonds général découlant de l acquisition des activités de la Lincoln Royaume-Uni; v) la croissance des affaires de 2,7 milliards de dollars, principalement pour les activités de gestion de patrimoine. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : vi) une diminution de 37,1 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien face aux devises comparativement aux taux de change de la période précédente. 5 L actif géré est une mesure financière non définie par les PCGR. Se reporter à la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 12

13 . L actif géré a augmenté de 20,7 milliards de dollars du 30 septembre 2009 au 31 décembre L augmentation de l actif géré résulte principalement de ce qui suit : i) des souscriptions nettes liées aux fonds communs de placement, aux fonds gérés et aux fonds distincts de 7,1 milliards de dollars; ii) des fluctuations du marché favorables de 9,8 milliards de dollars; iii) une augmentation de 6,6 milliards de dollars des fonds distincts et de 1,3 milliard de dollars du fonds général découlant de l acquisition des activités de la Lincoln Royaume-Uni. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : iv) une diminution de 4,2 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises. VARIATION DU BILAN ET DES CAPITAUX PROPRES L actif total du fonds général se chiffrait à 120,1 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 119,8 milliards de dollars un an auparavant et à 119,5 milliards de dollars au 30 septembre L augmentation de l actif du fonds général par rapport au 31 décembre 2008 s explique essentiellement par l augmentation de 4,9 milliards de dollars découlant de la variation de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction, par un gain de 2,7 milliards de dollars découlant de la croissance des activités et par une augmentation de 1,3 milliard de dollars des activités de la Lincoln Royaume-Uni. Ces éléments ont été principalement contrebalancés par la diminution de 8,7 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises. Les provisions techniques et autres provisions relatives aux contrats d assurance se chiffraient à 84,6 milliards de dollars au 31 décembre 2009, en hausse de 3,2 milliards de dollars par rapport au 31 décembre 2008, en raison d une hausse de 4,9 milliards de dollars liée à une variation correspondante de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction et à la croissance des activités de 4,0 milliards de dollars, principalement attribuable aux souscriptions de rentes de la FSL États-Unis et de la FSL Canada. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la diminution de 5,3 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien. Les capitaux propres, qui comprennent les actions privilégiées de la Financière Sun Life, se chiffraient à 17,3 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 17,3 milliards de dollars au 31 décembre La variation entre le 31 décembre 2008 et le 31 décembre 2009 résulte principalement de ce qui suit : i) le bénéfice net attribuable aux actionnaires de 613 millions de dollars, avant les dividendes privilégiés de 79 millions de dollars; ii) la variation des gains non réalisés (pertes non réalisées) sur les actifs disponibles à la vente de 1,5 milliard de dollars comptabilisés dans les autres éléments du résultat étendu; iii) une augmentation de 136 millions de dollars découlant de l émission d actions ordinaires et de 22 millions de dollars liée à la rémunération à base d actions; iv) des produits nets de 246 millions de dollars liés à l émission d actions privilégiées donnant droit à un dividende de 6 %. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : v) des dividendes de 796 millions de dollars versés sur les actions ordinaires; vi) une diminution de 1,6 milliard de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien. EXAMEN DES MÉTHODES ET HYPOTHÈSES ACTUARIELLES La direction pose des jugements en se basant sur des hypothèses ou des estimations relatives aux obligations de la Compagnie envers les titulaires de contrat. Dans certains cas, ces hypothèses et estimations s appuient sur des éléments de nature incertaine. L évaluation de ces obligations revêt une importance fondamentale dans l établissement des résultats financiers de la Compagnie et elle exige de la direction qu elle retienne des hypothèses en ce qui concerne le rendement des marchés boursiers, les taux d intérêt, les défauts de paiement, les taux de mortalité et de morbidité, les résiliations de contrats, les frais, l inflation et d autres facteurs pour la période complète d existence des contrats de la Compagnie. Les obligations qui incombent à la Compagnie au chapitre des prestations à l endroit des titulaires de contrat, sur la durée de ses contrats d assurance et de rente, sont estimées d après des modèles d évaluation internes; elles sont comptabilisées dans les états financiers principalement à titre de provisions techniques. La Compagnie réévalue ces hypothèses chaque année, généralement aux troisième et quatrième trimestres et les met à jour au besoin. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 13

14 Au cours du quatrième trimestre de 2009, l examen et la mise à jour des modifications aux hypothèses et méthodes actuarielles se sont traduits par une diminution nette des provisions techniques de 2 millions de dollars. Le tableau présente les modifications apportées aux hypothèses au quatrième trimestre, par catégorie importante. Hypothèses (en millions de dollars) Augmentation (diminution) des provisions techniques Mortalité/morbidité (54) Déchéance des contrats et autres comportements des titulaires de contrat 48 Autres 4 Total (2) Commentaires Compte tenu des résultats récents de la Compagnie en matière de mortalité dans plusieurs branches d activité de la Compagnie. Principalement attribués aux mises à jour découlant des résultats en matière de déchéance et aux taux de constitution de rentes pour le portefeuille de contrats de réassurance fermé. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des estimations relatives aux obligations de la Compagnie envers les titulaires de contrat, y compris quant aux méthodes et hypothèses utilisées pour déterminer ces obligations, se reporter à la rubrique «Conventions et estimations comptables critiques» de la section «Prestations versées aux titulaires de contrat» du rapport de gestion annuel pour l exercice 2009 de la Compagnie. PLACEMENTS Le total des placements liés au fonds général de la Compagnie se chiffrait à 108,2 milliards de dollars au 31 décembre La majeure partie du fonds général de la Compagnie est investi dans des titres à revenu fixe à moyen ou à long terme, comme des obligations ou des prêts hypothécaires. La composition du portefeuille est établie avec prudence, l actif du fonds général étant composé à 86 % de placements liquides et de titres à revenu fixe. Les actions et les biens immobiliers constituaient 5 % et 4 % du portefeuille, respectivement, au 31 décembre La proportion restante de 5 % du portefeuille était constituée d immeubles, d avances sur contrats, d actifs dérivés et d autres placements. Au 31 décembre 2009, la Compagnie détenait des obligations qui représentaient 61,3 milliards de dollars, soit 57 % de l ensemble de son portefeuille de placement. La proportion des obligations ayant reçu la cote A ou une cote supérieure s établissait à 67 %, et le pourcentage de celles qui avaient reçu la cote BBB ou une cote supérieure était de 96 % du total du portefeuille obligataire au 31 décembre 2009, une diminution comparativement à 97 % au 31 décembre Des obligations d une valeur de 61,3 milliards de dollars que détient la Compagnie, les obligations de sociétés fermées comptent pour un montant de 13,2 milliards de dollars, soit 22 % de l ensemble du portefeuille obligataire de la Compagnie, comparativement à 12,7 milliards de dollars ou 21 % au 31 décembre Les obligations de sociétés qui ne sont pas émises ni garanties par des gouvernements d État ou régionaux ou par des administrations municipales représentaient 73 % du total du portefeuille obligataire au 31 décembre 2009, comparativement à 75 % au 31 décembre Les pertes brutes non réalisées de la Compagnie sur les obligations disponibles à la vente et les obligations détenues à des fins de transaction se chiffraient à 0,4 milliard de dollars et à 2,4 milliards de dollars au 31 décembre 2009, respectivement, comparativement à 1,9 milliard de dollars et à 7,1 milliards de dollars, respectivement, au 31 décembre La diminution des pertes brutes non réalisées est en majeure partie imputable au rétrécissement des écarts de taux, principalement dans le secteur financier et le secteur de la titrisation, et à l appréciation du dollar canadien, partiellement contrebalancés par les fluctuations des taux d intérêt. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 14

15 Le portefeuille obligataire de la Compagnie au 31 décembre 2009 comprenait des obligations de 14,5 milliards de dollars dans le secteur financier, soit environ 24 % du portefeuille obligataire de la Compagnie ou 13 % de tous ses placements. Au 31 décembre 2008, ce montant se chiffrait à 15,5 milliards de dollars. Cette diminution de 1,0 milliard de dollars de la valeur des placements dans des obligations du secteur financier résulte de l appréciation du dollar canadien, des cessions et échéances et de l augmentation des taux d intérêt, partiellement contrebalancées par le rétrécissement des écarts de taux. Le portefeuille obligataire de la Compagnie au 31 décembre 2009 comprenait des titres adossés à des actifs présentés à la juste valeur pour un montant de 4,2 milliards de dollars, soit environ 7 % du portefeuille obligataire de la Compagnie ou 4 % de tous ses placements. Au 31 décembre 2008, ce montant se chiffrait à 5,1 milliards de dollars. Cette diminution de 0,9 milliard de dollars de la valeur des titres adossés à des actifs résulte principalement des cessions et échéances nettes, de l appréciation du dollar canadien et de l augmentation des taux d intérêt, partiellement contrebalancées par le rétrécissement des écarts de taux. Au cours de l exercice 2009, la qualité du crédit des titres adossés à des actifs de la Compagnie s est détériorée en raison de l abaissement des cotes de crédit. Coût après amortissement 31 décembre décembre 2008 Juste Cote BBB et Coût après Juste valeur mieux amortissement valeur Cote BBB et mieux (en millions de dollars) Titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux ,9 % ,7 % Titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels Agences ,0 % ,0 % Autres ,2 % ,4 % Titres garantis par des créances ,9 % ,8 % Autres* ,6 % ,3 % Total ,5 % ,3 % * Le poste Autres comprend les prêts hypothécaires à risque, qui représentent une partie de l exposition de la Compagnie aux prêts hypothécaires de type Alt- A et aux autres titres adossés à des actifs. La Compagnie détermine la perte de valeur des titres adossés à des actifs selon des modèles d actualisation des flux de trésorerie qui tiennent compte des pertes en fonction de la conjoncture économique actuelle et prévue ainsi que des taux de défauts de paiement présumés et des pertes découlant des défauts prévus pour le groupe de garanties sous-jacentes. Parmi les hypothèses utilisées se trouvent notamment des facteurs macroéconomiques comme la valeur des propriétés commerciales et résidentielles et les taux de chômage. Les taux de défauts de paiement présumés et les pertes découlant des défauts prévus pour le groupe de garanties sous-jacentes sont évalués indépendamment pour chaque titre en fonction de facteurs comme l acclimatation des actifs sous-jacents, le fait que les actifs sous-jacents soient des prêts à taux fixes ou ajustables et la probabilité de refinancement aux dates de rajustement des taux. S il ressort de l utilisation des modèles d actualisation des flux de trésorerie une perte économique et que la Compagnie est d avis que cette perte est probable, une perte de valeur est comptabilisée. En raison de la complexité de ces titres, différentes séries d hypothèses portant sur la conjoncture économique et sur la performance des groupes de garanties sous-jacentes pourraient se situer dans une fourchette de valeur raisonnable mais mener à des estimations des pertes considérablement différentes. Le portefeuille de titres adossés à des actifs de la Compagnie est très sensible aux fluctuations des facteurs macroéconomiques, des taux de défauts de paiement présumés sur le groupe de garanties et des pertes découlant des défauts prévus. En outre, le portefeuille de titres adossés à des actifs de la Compagnie est exposé à des titres dont les cotes sont plus faibles, à fort levier financier et laissant un montant relativement faible de subordination disponible en dessous des titres de la Compagnie pour absorber les pertes du groupe de garanties sous-jacentes. Pour ces titres, si un pourcentage relativement faible du groupe de garanties sous-jacentes fait l objet de défauts, la Compagnie pourrait perdre le montant en capital de son placement dans les titres. D autres pertes de valeur sur les titres ayant déjà fait l objet d une perte de valeur pourraient être comptabilisées par suite de la détérioration des facteurs économiques comme la valeur des propriétés et les taux de chômage ou de modifications aux taux de défauts de paiement présumés sur le groupe de garanties ou des pertes tenant compte des défauts prévues. La juste valeur des titres adossés à des actifs de la Compagnie présentés à titre d obligations est ventilée dans les tableaux ci-après pour illustrer les cotes et les cotes historiques des actifs détenus dans le portefeuille. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 15

16 Au 31 décembre 2009 D après la juste valeur TAHC TAHR agences TAHR autres TGC Autres Cotes AAA 67,3 % 100,0 % 29,9 % 7,5 % 55,1 % AA 7,9 % 0,0 % 28,4 % 21,6 % 5,6 % A 8,0 % 0,0 % 11,5 % 0,2 % 10,2 % BBB 9,7 % 0,0 % 10,4 % 5,6 % 9,7 % BB et moins 7,1 % 0,0 % 19,8 % 65,1 % 19,4 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % Cotes historiques 2005 et auparavant 80,9 % 57,7 % 87,9 % 68,6 % 55,6 % ,7 % 8,6 % 10,0 % 11,4 % 17,1 % ,3 % 13,0 % 1,5 % 20,0 % 1,5 % ,0 % 15,9 % 0,0 % 0,0 % 25,8 % ,1 % 4,8 % 0,6 % 0,0 % 0,0 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % TAHC = titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux; TAHR = titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels; TGC = titres garantis par des créances Au 31 décembre 2008 D après la juste valeur TAHC TAHR agences TAHR autres TGC Autres Cotes AAA 74,5 % 100,0 % 33,2 % 19,1 % 51,3 % AA 7,7 % 0,0 % 48,0 % 46,5 % 13,9 % A 8,3 % 0,0 % 11,6 % 10,5 % 20,4 % BBB 9,2 % 0,0 % 5,6 % 4,7 % 11,7 % BB et moins 0,3 % 0,0 % 1,6 % 19,2 % 2,7 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % Cotes historiques 2005 et auparavant 85,6 % 59,2 % 90,2 % 75,0 % 59,3 % ,8 % 11,1 % 8,2 % 9,5 % 18,5 % ,5 % 13,1 % 1,6 % 15,5 % 2,5 % ,1 % 16,6 % 0,0 % 0,0 % 19,7 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % TAHC = titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux; TAHR = titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels; TGC = titres garantis par des créances Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 16

17 Au 31 décembre 2009, les placements indirects de la Compagnie dans des titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels à risque et à des prêts hypothécaires de type Alternative-A (Alt-A) s élevaient à 137 millions de dollars et à 109 millions de dollars, respectivement, et représentaient conjointement environ 0,2 % du total des placements de la Compagnie. Une proportion de 89 % de ces placements ont été émis avant 2006 ou sont assortis de la cote AAA. Les prêts hypothécaires de type Alt-A sont des prêts hypothécaires résidentiels consentis à des emprunteurs dont le profil de crédit se situe entre le profil à haut risque et le profil à faible risque. (en millions de dollars) 31 décembre décembre 2008 Hors du Hors du Secteur résidentiel secteur résidentiel Total Secteur résidentiel secteur résidentiel Total Canada États-Unis Royaume-Uni Total des prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total des prêts hypothécaires et des prêts aux entreprises La reprise du marché des biens immobiliers commerciaux se produira vraisemblablement après celle de l économie globale. Elle dépendra essentiellement de facteurs macroéconomiques tels que la création d emplois et la confiance des consommateurs. La majeure partie des inquiétudes de la Compagnie à l égard du crédit avait trait au secteur du commerce de détail dans des États comme l Arizona, le Colorado et la Floride. La Compagnie a également connu quelques difficultés avec des biens immobiliers occupés par leur propriétaire en Ohio, au Michigan et en Indiana. Avec les baisses de valeur prévues des biens immobiliers, les emprunteurs continueront d enregistrer des diminutions de leurs flux de trésorerie. Les tableaux suivants présentent les prêts hypothécaires et les prêts aux entreprises, classés selon la qualité du crédit, au 31 décembre 2009 et au 31 décembre Au 31 décembre 2009, le portefeuille de prêts hypothécaires de la Compagnie était composé principalement de prêts hypothécaires commerciaux d une valeur comptable de 13,5 milliards de dollars et comptait environ prêts hypothécaires. La quotité de financement moyenne pondérée du portefeuille de prêts hypothécaires commerciaux de la Compagnie est d environ 60 %. Son ratio de couverture de la dette moyen pondéré estimatif est de 1,60 fois. Le portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels de la Compagnie comprend des prêts hypothécaires liés à des immeubles locatifs d habitation collective classés dans les prêts hypothécaires commerciaux. Les prêts hypothécaires ayant subi une perte de valeur ont augmenté de 161 millions de dollars pour atteindre 252 millions de dollars principalement en raison de la détérioration des conditions du marché des biens immobiliers commerciaux. Environ 75 % des prêts ayant subi une perte de valeur sont aux États-Unis. Au quatrième trimestre de 2009, la Compagnie a inscrit une provision sectorielle de 55 millions de dollars pour des pertes de valeur potentielles sur les prêts hypothécaires commerciaux. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 17

18 31 décembre 2009 (en millions de dollars) Valeur comptable brute Provision pour pertes Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Non échus $ $ $ $ $ $ Échus : Échus depuis moins de 90 jours Échus depuis 90 à 179 jours Échus depuis 180 jours ou plus 1 1 Ayant subi une perte de valeur Solde au 31 décembre $ $ $ 106 $ 10 $ 116 $ 31 décembre 2008 (en millions de dollars) Valeur comptable brute Provision pour pertes Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Non échus $ $ $ $ $ $ Échus : Échus depuis moins de 90 jours Échus depuis 90 à 179 jours Échus depuis 180 jours ou plus Ayant subi une perte de valeur Solde au 31 décembre $ $ $ 13 $ 10 $ 23 $ Le montant net des actifs ayant subi une perte de valeur liés aux prêts hypothécaires et aux prêts aux entreprises, déduction faite des provisions, se chiffrait à 169 millions de dollars au 31 décembre 2009, soit 42 millions de dollars de plus qu au 31 décembre En plus des provisions imputées à la valeur comptable des prêts hypothécaires et des prêts aux entreprises, la Compagnie disposait au 31 décembre 2009 de provisions de 2,9 milliards de dollars visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs sur les actifs financiers, lesquelles étaient comprises dans les provisions techniques. Lorsqu un actif est radié du bilan ou vendu, tout montant correspondant visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs sur cet actif sera libéré et inscrit au bénéfice. Ces provisions de 2,9 milliards de dollars visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs excluent la tranche de la provision aux résultats qui peut être répartie entre les titulaires de contrat et les provisions visant à couvrir les diminutions de valeur éventuelles des titres de capitaux propres et des immeubles soutenant les provisions techniques. Les valeurs relatives aux instruments dérivés de la Compagnie sont présentées dans le tableau suivant. L utilisation d instruments dérivés est évaluée en termes de montants nominaux de référence qui servent à calculer les paiements, mais ces montants ne correspondent généralement pas aux montants réels qui sont échangés. (en millions de dollars) 31 décembre décembre 2008 Juste valeur nette 125 (550) Montant nominal de référence total Montant en équivalent-crédit Montant en équivalent-crédit pondéré en fonction des risques 7 28 Le montant nominal de référence total a diminué pour s établir à 47,3 milliards de dollars au 31 décembre 2009, contre 50,8 milliards de dollars à la fin de l exercice 2008, principalement en raison d une augmentation des contrats de taux d intérêt, partiellement contrebalancée par une augmentation des contrats d actions. La juste valeur nette a augmenté, passant à 0,1 milliard de dollars en 2009, contre (0,6) milliard de dollars à la fin de l exercice Cette variation découle principalement d une augmentation de la valeur de marché des contrats de change par suite du de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises, partiellement contrebalancée par la diminution des contrats d actions découlant de l amélioration des marchés boursiers. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 18

19 Les valeurs des placements et les ratios présentés dans cette section sont fondés sur la valeur comptable des catégories d actifs respectives. La valeur comptable des actifs disponibles à la vente et des actifs détenus à des fins de transaction est égale à leur juste valeur. Dans l éventualité d un défaut de paiement, si les montants recouvrés sont insuffisants pour couvrir les flux de trésorerie liés aux provisions techniques connexes que les actifs doivent soutenir, l exposition au risque de crédit pourrait être supérieure à la valeur comptable des actifs. GESTION DU CAPITAL ET SITUATION DE TRÉSORERIE La Financière Sun Life a établi des principes directeurs afin d assurer la solidité de la situation de trésorerie et de générer la souplesse nécessaire pour tirer parti des occasions de croissance, gérer le risque lié à ses activités et optimiser le rendement pour les actionnaires. La structure du capital de la Compagnie vise à dépasser les cibles réglementaires et internes en matière de capital et à conserver d excellentes cotes de crédit, tout en maintenant une structure du capital efficace et des ratios de capital enviables. Le capital est géré sur une base consolidée, en vertu de principes qui tiennent compte de tous les risques liés à un secteur d activité donné, ainsi qu au niveau de chaque division, en vertu de principes appropriés dans les juridictions où elle est présente. La Financière Sun Life gère le capital de toutes ses filiales en tenant compte du profil de risque propre à chacune. La Financière Sun Life, y compris toutes ses organisations, prépare chaque année un plan rigoureux en matière de capital aux termes duquel les choix en matière de capital et de financement et les politiques en matière de dividendes sont présentés au conseil d administration. Le capital fait régulièrement l objet d examens pour évaluer l incidence potentielle, en fonction de divers scénarios, sur les activités, les taux d intérêt et les marchés financiers. Les éléments pertinents des examens du capital sont présentés chaque trimestre au conseil. La Sun Life, principale filiale d assurance-vie de la Compagnie en exploitation au Canada, est assujettie aux règles relatives au montant minimal permanent requis pour le capital et l excédent (MMPRCE) du Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF). Le calcul du ratio du MMPRCE prévoit l utilisation de modèles admissibles ou l application de facteurs quantitatifs à certains actifs et passifs en fonction d un certain nombre d éléments de risque pour atteindre le capital requis et la comparaison du capital requis avec le capital disponible afin d évaluer la suffisance du capital. À 221 % au 31 décembre 2009, le ratio du MMPRCE de la Sun Life était supérieur aux niveaux réglementaires minimaux. La baisse du ratio du MMPRCE, qui se chiffrait à 232 % au 31 décembre 2008, s explique par la détérioration continue du crédit et l incidence de la mise à jour des hypothèses concernant les marchés boursiers et les taux d intérêt utilisées pour évaluer le passifs liés aux fonds distincts et aux produits d assurance-vie individuelle, partiellement contrebalancées par le bénéfice lié aux produits de base. Le capital est géré sur une base consolidée, en vertu de principes qui tiennent compte de tous les risques liés à un secteur d activité donné, ainsi qu au niveau de chaque division, en vertu de principes appropriés dans les juridictions où elle est présente. Au 31 décembre 2009, le capital de la Financière Sun Life était largement supérieur au capital minimal interne cible. Comme l illustre la section sur la sensibilité au risque de marché du présent communiqué, le capital de la Sun Life demeurerait largement supérieur au capital minimal interne cible même après une baisse de 10 % des marchés boursiers par rapport aux niveaux du 31 décembre Les cotes de solidité financière attribuées aux principales filiales en exploitation de la Financière Sun Life par des agences de notation indépendantes sont demeurées inchangées au cours du quatrième trimestre de La structure de gestion du risque de la Compagnie comprend plusieurs mécanismes de gestion du risque d illiquidité, notamment l application de tests de tension, une surveillance continue et l élaboration de plans d urgence à l égard des liquidités. La Compagnie maintient un profil de liquidités global à un niveau qui dépasse les exigences en matière de financement des obligations liées à la demande dont elle doit s acquitter selon divers scénarios défavorables internes concernant les obligations liées à la demande. Par ailleurs, la Compagnie gère activement et surveille de près l appariement des actifs et des engagements ainsi que la diversification et la qualité de ses placements, par rapport aux objectifs établis. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 19

20 Les rentrées de fonds liées à l exploitation, notamment les primes, les frais de gestion de placements et les produits financiers nets, constituent la principale source de capitaux de la Compagnie. Ces capitaux servent principalement à payer les prestations prévues par les contrats, les participations attribuées aux titulaires de contrat, les règlements, les commissions, les frais d exploitation, les intérêts débiteurs et les dividendes aux actionnaires. Les flux de trésorerie provenant des activités d exploitation sont généralement affectés aux paiements qui doivent être effectués ultérieurement, y compris le paiement des dividendes aux actionnaires. SENSIBILITÉ AU RISQUE DE MARCHÉ Le bénéfice de la Compagnie dépend de l établissement de ses obligations envers les titulaires de contrat aux termes des contrats de rentes et d assurance. Ces montants sont déterminés d après des modèles d évaluation internes et sont comptabilisés dans les états financiers de la Compagnie principalement à titre de provisions techniques. L évaluation de ces obligations exige de la direction qu elle pose des hypothèses en ce qui concerne le niveau futur du rendement des marchés boursiers, des taux d intérêt et d autres facteurs pour la période d existence de ces contrats. Le tableau suivant présente l incidence immédiate ou la sensibilité estimatives du bénéfice net et du ratio du MMPRCE de la Compagnie qui résulteraient de certaines fluctuations soudaines des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers au 31 décembre Incidence sur le bénéfice net (en millions de dollars) Taux d intérêt 1 Marchés boursiers 2 Marchés boursiers 2 Hausse de 1 % Baisse de 1 % Hausse de 10 % Baisse de 10 % Hausse de 25 % Baisse de 25 % (50) - 50 (150) - (250) (150) - (200) (475) - (575) Ratio du MMPRCE 3 Augmentation maximale de 8 points de pourcentage Diminution maximale de 12 points de pourcentage Augmentation maximale de 5 points de pourcentage Diminution maximale de 5 points de pourcentage Augmentation maximale de 5 points de pourcentage 1 Variation uniforme de 100 points de base des taux d intérêt présumés sur l ensemble de la courbe de rendement au Diminution maximale de 15 points de pourcentage 31 décembre Variation respective sur tous les marchés boursiers au 31 décembre En présumant que les risques réels liés aux marchés boursiers suivent de façon constante et précise l ensemble des marchés boursiers. Étant donné qu en pratique, les risques réels liés aux marchés boursiers diffèrent généralement de l ensemble des indices boursiers (en raison de l incidence de la gestion active, du risque de corrélation et d autres facteurs), les sensibilités réelles pourraient différer considérablement de celles présentées ci-dessus. 3 Les sensibilités présentées sont en fonction du ratio de MMPRCE de la Sun Life de 221 %. La Compagnie utilise une augmentation ou une diminution de 10 % pour sa sensibilité à l évolution des marchés boursiers et une variation de 1 % des taux d intérêt pour sa sensibilité au marché parce qu elle est d avis que ces variations des marchés boursiers et des taux d intérêt étaient raisonnables au 31 décembre La Compagnie a également présenté l incidence d une augmentation ou d une diminution de 25 % sur les marchés boursiers dans l objectif d illustrer que des variations sur les marchés boursiers au-delà de 10 % peuvent donner lieu à des incidences différentes des incidences proportionnelles. Les sensibilités au risque lié aux marchés boursiers présentées dans le tableau ci-dessus tiennent compte de l incidence de la fourniture de garanties liées aux contrats de fonds distincts et de rentes à capital variable et sont présentées déduction faite de l effet d atténuation prévu des programmes de couverture de la Compagnie en vigueur au 31 décembre L information présentée par la Compagnie au sujet de la sensibilité au risque lié au marché tient compte de l augmentation des souscriptions, des initiatives d élimination des risques comme la simplification des produits et les changements de prix, ainsi que du programme continu de couverture de la Compagnie. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 20

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 TORONTO - (le 6 août 2014) - Financière Sun Life inc. (TSX : SLF) (NYSE : SLF) L information contenue dans le présent

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

Financière Sun Life / Bénéfice du quatrième trimestre Page 1

Financière Sun Life / Bénéfice du quatrième trimestre Page 1 Financière Sun Life / Bénéfice du quatrième trimestre Page 1 La Financière Sun Life annonce pour 2003 un bénéfice d exploitation record de 1,5 milliard de dollars avant imputation d une charge de 211 millions

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014 Corporation Financière Canada-Vie Rapport de gestion Pour l exercice RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 DÉCEMBRE DATÉ DU 12 FÉVRIER 2015 Le présent rapport de gestion présente le point de vue

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

Bourse de Montréal Communiqué de presse

Bourse de Montréal Communiqué de presse Bourse de Montréal Communiqué de presse LA BOURSE DE MONTRÉAL CLÔTURE L EXERCICE 2007 AVEC UNE FORTE POSITION FINANCIÈRE ET STRATÉGIQUE FAITS SAILLANTS FINANCIERS T4/2007 PAR RAPPORT AU T4/2006 Revenus

Plus en détail

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 3 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE POINTS SAILLANTS FINANCIERS Trimestres terminés les Neuf mois terminés les (en millions de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 L'Empire, Compagnie d'assurance-vie Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 Cette page est laissée en blanc intentionnellement. Ce rapport de gestion est en date du 28 avril

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs TELUS CORPORATION Rapport de gestion 2009 Mise en garde concernant les énoncés prospectifs Le présent document contient des énoncés prospectifs portant sur des événements futurs ainsi que sur le rendement

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

Colin Wheeler 303 927-2443 Relations avec les investisseurs Dave Dunnewald 303 927-2334

Colin Wheeler 303 927-2443 Relations avec les investisseurs Dave Dunnewald 303 927-2334 COMMUNIQUÉ DE PRESSE RENSEIGNEMENTS : Médias Colin Wheeler 303 927-2443 Relations avec les investisseurs Dave Dunnewald 303 927-2334 Molson Coors accroît son dividende et déclare une augmentation du bénéfice

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2005

PREMIER TRIMESTRE 2005 PREMIER TRIMESTRE 2005 RAPPORT TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE SE TERMINANT LE 31 JANVIER 2005 MESSAGE AUX ACTIONNAIRES La Banque Laurentienne du Canada déclare un revenu net de 17,3 millions $ pour le premier

Plus en détail

Rapport aux actionnaires

Rapport aux actionnaires Rapport aux actionnaires Banque Royale du Canada Premier trimestre de 2012 La Banque Royale du Canada déclare ses résultats pour le premier trimestre de 2012 Sauf indication contraire, tous les montants

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

Services aux investisseurs et trésorerie

Services aux investisseurs et trésorerie Résultats des secteurs d exploitation Résultats par secteur d exploitation Le tableau suivant présente un sommaire de nos résultats par secteur d exploitation. (en millions de dollars canadiens, sauf les

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UN BÉNÉFICE NET RECORD AU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DES PRIMES ET DÉPÔTS EN HAUSSE DE 19 % La société conclut l acquisition de Clarington Québec, le 8 février 2006

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN 2011 RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN 2011 Le présent rapport de gestion, qui a été rédigé en date du 7 septembre 2011,

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006)

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006) Rapport de gestion RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 2006) Rentabilité L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. («Industrielle

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Table des matières Avis concernant les déclarations prospectives

RAPPORT DE GESTION Table des matières Avis concernant les déclarations prospectives RAPPORT DE GESTION Table des matières Aperçu de nos activités 2 Deuxième trimestre en bref 2 Sommaire des résultats 2 Objectifs stratégiques 3 Mise à jour de nos perspectives financières pour 2011 4 Analyse

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015 Troisième trimestre 3 États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre Intact Corporation financière États financiers consolidés intermédiaires (non audités)

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada.

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. La TD devient l une des principales banques émettrices de cartes de crédit au Canada. Il s agit d une

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

FONDS MONDIAL D ACTIONS ET DE RENDEMENT TACTIQUE BAROMETER

FONDS MONDIAL D ACTIONS ET DE RENDEMENT TACTIQUE BAROMETER RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Pour le semestre clos le 30 juin 2013 FONDS MONDIAL D ACTIONS ET DE RENDEMENT TACTIQUE CAPITAL MANAGEMENT INC. VOTRE GESTION DE PATRIMOINE

Plus en détail

Portefeuille Fidelity Croissance

Portefeuille Fidelity Croissance Portefeuille Fidelity Croissance Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 juin 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de ce rapport, y compris, mais sans

Plus en détail

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal.

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal. David Williamson Premier vice-président à la direction et chef des services financiers Assemblée générale annuelle Montréal (Québec), le 25 février 2010 Priorité au discours prononcé Bonjour à toutes et

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002. ntrospection Introspection Introspection Introspection

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002. ntrospection Introspection Introspection Introspection La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002 ntrospection Introspection Introspection Introspection faits saillants financiers 98 99 00 01 02 Total des produits (EN MILLIERS DE DOLLARS) 654 103

Plus en détail

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2003. ardez au-delà regardez au-delà regardez au-delà reg

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2003. ardez au-delà regardez au-delà regardez au-delà reg La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2003 ardez au-delà regardez au-delà regardez au-delà reg 28 29 table des matières Rapport de gestion 29 Pratiques en matière de gouvernance d entreprise

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur RAPPORT DE GESTION Société financière IGM Inc. 6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés Groupe Investors 12 Revue des activités 17 Revue des résultats d exploitation par secteur Placements Mackenzie

Plus en détail

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes POUR PUBLICATION IMMÉDIATE COMMUNIQUÉ Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures financières non conformes aux IFRS» et «Déclarations prospectives» à la fin du présent communiqué.

Plus en détail

Analyse par la direction de la situation financière

Analyse par la direction de la situation financière Bien vivre sa vie avec Dorel Les Industries Dorel Inc. Deuxième rapport trimestriel pour les six mois terminés le 30 juin 2007 Analyse par la direction de la situation financière et des résultats d exploitation

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION. Trimestre 2012

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION. Trimestre 2012 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION er Trimestre 2012 SOMMAIRE Uni-Sélect a réalisé des ventes de 451 $ millions (dont plus de 335 $ millions aux États-Unis), au cours de son premier trimestre, représentant

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC.

FORAGE ORBIT GARANT INC. États financiers consolidés de FORAGE ORBIT GARANT INC. 30 juin 2008 Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. 155 Dallaire Avenue Rouyn-Noranda QC J9X 4T3 Canada Tel: 819-762-5764 Fax: 819-797-1471

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

COMMUNIQUÉ Cascades inc. 404, boul. Marie-Victorin, C.P. 30 Kingsey Falls (Québec) Canada J0A 1B0 www.cascades.com

COMMUNIQUÉ Cascades inc. 404, boul. Marie-Victorin, C.P. 30 Kingsey Falls (Québec) Canada J0A 1B0 www.cascades.com COMMUNIQUÉ Cascades inc. 404, boul. Marie-Victorin, C.P. 30 Kingsey Falls (Québec) Canada J0A 1B0 www.cascades.com Téléphone : 819 363-5100 Télécopie : 819 363-5155 Cascades débute l'année 2016 avec des

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2007 www.cibc.com/francais Message du président et chef de la direction

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2007 www.cibc.com/francais Message du président et chef de la direction MESSAGE AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2007 www.cibc.com/francais Message du président et chef de la direction Le 31 mai 2007 Points saillants du deuxième trimestre La Banque CIBC a annoncé

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses activités commerciales, ses stratégies ainsi que sa performance

Plus en détail

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL La Great-West, compagnie d assurance-vie 2008 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses activités

Plus en détail

Assurance vie universelle Perspecta

Assurance vie universelle Perspecta Assurance vie universelle Perspecta Comptes de placement Gestion active Compte canadiennes Oct. 992 Fonds canadiennes Générer un revenu courant relativement élevé tout en préservant le capital Le fonds

Plus en détail

Fonds commun du marché monétaire Empire Vie

Fonds commun du marché monétaire Empire Vie Au 31 décembre 2015 Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds comprend des renseignements financiers, mais ne contient pas d états financiers intermédiaires ni annuels du fonds

Plus en détail

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 1. On entend dire que la Banque CIBC pourrait procéder à une nouvelle émission d actions. Êtes-vous à l aise avec la position de la Banque à l égard des

Plus en détail

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater 31 décembre 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 31 décembre 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Experts-comptables autorisés

Experts-comptables autorisés RAPPORT DES VÉRIFICATEURS AUX ACTIONNAIRES Nous avons vérifié les états de l actif net et des placements de NewGrowth Corp. (la «Société») aux 26 juin 2010 et 2009 et les états des résultats et des bénéfices

Plus en détail

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7 APERÇU FINANCIER EXERCICES TERMINÉS LES 31 DÉCEMBRE [en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action] 2010 2009 Produits 32 427 32 697 Bénéfice d exploitation 1 733 1 533 Bénéfice d exploitation

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

Les Beatles et le transfert du risque lié aux régimes de retraite

Les Beatles et le transfert du risque lié aux régimes de retraite Les Beatles et le transfert du risque lié aux régimes de retraite Le Royaume-Uni est depuis longtemps reconnu pour sa créativité et son innovation dans l industrie de la musique, les Beatles en constituant

Plus en détail

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme des

Plus en détail

Approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché

Approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché Instructions pour fournir les données requises par l étude d impact quantitative du BSIF/AMF sur la nouvelle approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché («le document

Plus en détail

FONDS DE REVENU FIXE (PORTICO) (Sera renommé Fonds d obligations de base Plus (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN

FONDS DE REVENU FIXE (PORTICO) (Sera renommé Fonds d obligations de base Plus (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds Pour l exercice clos le Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds renferme des faits saillants financiers, mais ne contient

Plus en détail

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD Automne 2014 SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS NOUS AVONS RÉUSSI... L assurance vie avec participation est un produit idéal pour beaucoup de Canadiens

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Communiqué de presse Toronto, le 6 mai 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Le résultat opérationnel net par action de 1,37 $ au premier trimestre de 2015 a augmenté

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

NOTRE MISSION QUI NOUS SOMMES

NOTRE MISSION QUI NOUS SOMMES RAPPORT ANNUEL 2014 1 NOTRE MISSION Notre mission est de fournir à notre clientèle des solutions de commerce électronique novatrices et efficaces en exploitant la puissance des technologies interactives.

Plus en détail

Yellow Média inc. soutient sa transformation numérique par la réduction de son endettement

Yellow Média inc. soutient sa transformation numérique par la réduction de son endettement Yellow Média inc. soutient sa transformation numérique par la réduction de son endettement L entreprise apporte des éclaircissements sur le dividende sur actions ordinaires La vente de Société Trader est

Plus en détail

Rapport de gestion. Pour le trimestre clos le 31 mars 2013

Rapport de gestion. Pour le trimestre clos le 31 mars 2013 Rapport de gestion Pour le trimestre clos le 31 mars 2013 1 Rapport de gestion Pour le trimestre clos le 31 mars 2013 New Gold Inc. TABLE DES MATIÈRES 1 RÉSUMÉ 2 FAITS SAILLANTS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS

Plus en détail

Great-West Lifeco annonce ses résultats du premier trimestre de 2015

Great-West Lifeco annonce ses résultats du premier trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TSX : GWO Les lecteurs sont priés de se reporter aux paragraphes de mise en garde à l égard des déclarations prospectives et des mesures financières non définies par les IFRS à la fin du présent

Plus en détail

Assemblée annuelle des actionnaires

Assemblée annuelle des actionnaires Assemblée annuelle des actionnaires 2012 Dans le cadre de cette réunion, les dirigeants de la Société peuvent faire des remarques ou répondre à des questions pouvant contenir des déclarations prospectives.

Plus en détail

D-FENSE CAPITAL LTÉE

D-FENSE CAPITAL LTÉE (une société de capital de démarrage) RAPPORT DE GESTION Pour les périodes de trois mois et six mois closes le 31 mars 2012 (deuxième trimestre) La présente analyse par la direction en date du 29 mai 2012

Plus en détail

Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015

Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015 Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015 Les produits tirés des médias et solutions numériques ont augmenté de 8,6 % d un exercice à l autre pour se chiffrer à 112,9

Plus en détail

EN ROUTE VERS LE MILLIARD

EN ROUTE VERS LE MILLIARD EN ROUTE VERS LE MILLIARD Troisième rapport trimestriel 2013 TABLE DES MATIÈRES 4 5 6 7 53 79 MESSAGE AUX PORTEURS DE PARTS SOMMAIRE OPÉRATIONNEL SOMMAIRE DU PORTEFEUILLE IMMOBILIER RAPPORT DE GESTION

Plus en détail

Le chemin de fer de l Amérique du Nord

Le chemin de fer de l Amérique du Nord Le chemin de fer de l Amérique du Nord COMMUNIQUÉ Le CN déclare un bénéfice net de 573 M$ CA, ou 1,21 $ CA par action après dilution, incluant un recouvrement d impôts reportés de 0,09 $ CA, au TR4 2008

Plus en détail

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES 4 Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter RAPPORT ANNUEL 2 010 DE LA SADC 4 Cette partie du rapport annuel donne un aperçu de nos institutions

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS Introduction... 2 Page Sommaire... 3 Projection des flux de trésorerie de passif... 3 Calcul du coussin de solvabilité... 6 Risque de mortalité...

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Portefeuille équilibré sous gestion CIBC Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds pour la période close le 30 juin 2015 Tous les chiffres sont en dollars canadiens, sauf indication

Plus en détail

SAVARIA CORPORATION Rapport de gestion

SAVARIA CORPORATION Rapport de gestion SAVARIA CORPORATION Rapport de gestion pour les périodes de trois et de douze mois closes le 31 décembre 2011 Contenu 1. Portée du rapport de gestion 2. Énoncés de nature prospective et mise en garde 3.

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base /16/09 :08 PM Page 19 Chapitre : Les instruments financiers 11. Une entreprise peut modifier la désignation de certains de ses actifs financiers. Ainsi, elle peut transférer

Plus en détail

TRANSGLOBE APARTMENT REAL ESTATE INVESTMENT TRUST DÉCLARATION D ACQUISITION D ENTREPRISE AUX TERMES DE LA PARTIE 8 DU RÈGLEMENT 51-102

TRANSGLOBE APARTMENT REAL ESTATE INVESTMENT TRUST DÉCLARATION D ACQUISITION D ENTREPRISE AUX TERMES DE LA PARTIE 8 DU RÈGLEMENT 51-102 TRANSGLOBE APARTMENT REAL ESTATE INVESTMENT TRUST DÉCLARATION D ACQUISITION D ENTREPRISE AUX TERMES DE LA PARTIE 8 DU RÈGLEMENT 51-102 DATE DE L ACQUISITION : LE 28 JANVIER 2011 TransGlobe Apartment Real

Plus en détail

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 Parts de série A, de série B, de série F et de série O (à moins d indication contraire)

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2015 1

Résultats du troisième trimestre 2015 1 Résultats du troisième trimestre 1 Luxembourg, le 5 novembre Faits marquants Taux de fréquence en matière de santé et sécurité 2 de 1,2 au troisième trimestre, contre 0,8 au deuxième trimestre. Expéditions

Plus en détail

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés de PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États consolidés intermédiaires résumés de la situation financière Actifs 30 septembre 31 décembre 2012

Plus en détail

Vos clients ont réussi dans les affaires. Aidez-les à maximiser ce qu ils laisseront à leurs proches.

Vos clients ont réussi dans les affaires. Aidez-les à maximiser ce qu ils laisseront à leurs proches. Vos clients ont réussi dans les affaires. Aidez-les à maximiser ce qu ils laisseront à leurs proches. Stratégie faisant appel à l assurance-vie exonérée Objectifs de la planification financière Nos documents

Plus en détail

PROSPECTUS. Premier appel public à l épargne Le 25 novembre 2015. U.S. Banks Income & Growth Fund Fonds de parts négociées (FPN)

PROSPECTUS. Premier appel public à l épargne Le 25 novembre 2015. U.S. Banks Income & Growth Fund Fonds de parts négociées (FPN) Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des titres offerts dans le présent prospectus. Quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les titres décrits

Plus en détail

FAITS SAILLANTS (non audité)

FAITS SAILLANTS (non audité) FAITS SAILLANTS (non audité) VALENER INC. Exercices clos les 30 septembre (en millions de dollars, sauf pour les données par action qui sont en dollars et sauf lorsque indiqué autrement) 2015 2014 RÉSULTATS

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires,

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires, MESSAGE AUX ACTIONNAIRES Chers actionnaires, Le chiffre d affaires pour le premier trimestre clos le 27 avril 2013 a diminué de 1,5 % pour s établir à 56,9 millions de dollars, contre 57,8 millions de

Plus en détail