La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009"

Transcription

1 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Points saillants de la situation financière pour le quatrième trimestre de 2009 Le bénéfice net a augmenté pour s établir à 296 millions de dollars, comparativement à 129 millions de dollars en 2008 Le bénéfice par action (dilué) s est chiffré à 0,52 $, en hausse par rapport à 0,23 $ Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 7,6 %, en hausse par rapport à 3,3 % Le dividende trimestriel s est chiffré à 0,36 $ par action Points saillants de la situation financière pour l exercice 2009 Le bénéfice net s est chiffré à 534 millions de dollars, comparativement à un bénéfice net de 785 millions de dollars en 2008 Le bénéfice par action s est chiffré à 0,94$, contre 1,37 $ pour l exercice précédent Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 3,4 %, comparativement à 5,1 % en 2008 Le dividende annuel s est chiffré à 1,44 $ par action TORONTO (le 11 février 2010) La Financière Sun Life inc. 1 (TSX, NYSE : SLF) a déclaré un bénéfice net de 296 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 129 millions de dollars pour la période correspondante de l exercice précédent. Le bénéfice dilué par action s est chiffré à 0,52 $, comparativement à un bénéfice dilué par action de 0,23 $ au quatrième trimestre de Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2009 marque un retour à des conditions de marché plus favorables, notamment l incidence positive d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de l amélioration des marchés boursiers et de la hausse des taux d intérêt. Les résultats favorables découlant de l amélioration des conditions du marché ont toutefois été limités par l incidence du crédit, notamment l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie et des pertes de valeur nettes. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 comprenaient un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial Income Fund (CI Financial). Le bénéfice pour l exercice 2009 complet s est chiffré à 534 millions de dollars, comparativement à 785 millions de dollars pour l exercice 2008 complet. Le bénéfice pour l exercice 2009 complet reflète la volalité qui a perduré sur le marché pendant l exercice, ce qui s est notamment manifesté par des fluctuations importantes des marchés boursiers, des taux d intérêt et des écarts de taux. Les résultats de 2009 ont profité de l amélioration des conditions du marché, mais cette amélioration a cependant été contrebalancée par la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de 2009 ainsi que par des pertes de valeur nettes et par l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie. Le bénéfice pour l exercice 2008 complet comprenait le gain après impôts de 825 millions de dollars à la vente de CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence d un recul marqué des marchés boursiers, l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie, des pertes de valeur de l actif, l élargissement des écarts de taux et les modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Le conseil d administration de la Financière Sun Life a déclaré aujourd hui un dividende trimestriel aux actionnaires de 0,36 $ par action ordinaire, maintenant ainsi les dividendes trimestriels à leur niveau actuel. 1 Avec ses filiales et coentreprises, la «Compagnie» ou la «Financière Sun Life». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 1

2 «Nous avons continué d enregistrer une forte croissance des souscriptions en 2009 et nous sommes en bonne position pour 2010, affirme Donald A. Stewart, chef de la direction. Notre stratégie qui consiste à diversifier nos produits, notre distribution et nos emplacements géographiques et qui accorde une grande importance à la gestion des risques nous a permis de faire croître nos activités et de dégager un bénéfice malgré une période difficile pour le secteur des services financiers.» Bénéfice et rentabilité La Compagnie établit ses états financiers conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Compagnie, se reporter aux états financiers consolidés de la FSL inc. et aux notes qui les accompagnent (états financiers consolidés) ainsi qu au rapport de gestion et à la notice annuelle pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, qui seront déposés auprès des autorités compétentes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et qui pourront être consultés à l adresse Ces documents ont également été déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et peuvent être consultés à l adresse Les résultats financiers présentés dans le présent document ne sont pas vérifiés. Le présent communiqué contient des déclarations prospectives et des mesures financières non définies par les PCGR. De l information additionnelle sur les déclarations prospectives et sur les mesures non définies par les PCGR figure aux rubriques «Déclarations prospectives» et «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR» qui suivent. SOMMAIRE FINANCIER Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) 296 (140) 591 (213) Bénéfice (perte) d exploitation 2 (en millions dollars) 296 (140) 591 (186) (696) 561 (40) Bénéfice (perte) de base par action ordinaire (en dollars) 0,53 (0,25) 1,06 (0,38) 0,23 0,95 1,40 Bénéfice dilué par action (en dollars) 0,52 (0,25) 1,05 (0,38) 0,23 0,94 1,37 Bénéfice d exploitation dilué par action 2 (en dollars) 0,52 (0,25) 1,05 (0,33) (1,25) 0,99 (0,10) Rendement des capitaux propres (%) 7,6 (3,5) 14,9 (5,5) 3,3 3,4 5,1 Rendement d exploitation des capitaux propres 2 7,6 (3,5) 14,9 (4,7) (17,9) 3,5 (0,3) Nombre moyen d actions ordinaires en circulation, après dilution (en millions) 564,0 560,8 560,6 559,7 559,7 561,8 562,4 Nombre d actions ordinaires en circulation à la fin (en millions) 564,4 562,4 560,7 559,7 559,7 564,4 559,7 La Compagnie a présenté un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 296 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, comparativement à un bénéfice net de 129 millions de dollars au quatrième trimestre de La Compagnie a présenté un bénéfice d exploitation de 296 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte d exploitation de 696 millions de dollars au quatrième trimestre de Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2009 marque un retour à des conditions de marché plus favorables, notamment l incidence positive d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de l amélioration des marchés boursiers et de la hausse des taux d intérêt. Le bénéfice net au quatrième trimestre a également profité d une économie d impôts globale. Ces incidences ont été partiellement contrebalancées par des pertes de valeur nettes, par l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement de la Compagnie et par une diminution des gains de réinvestissement de l actif attribuables à des variations des écarts de taux. 2 Le bénéfice (la perte) d exploitation et les mesures financières fondées sur celui-ci, comme le bénéfice (la perte) d exploitation par action et le rendement d exploitation des capitaux propres, sont des mesures non définies par les PCGR. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, consulter la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Les montants présentés au titre du bénéfice par action tiennent compte de la dilution, sauf indication contraire. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 2

3 Les résultats du quatrième trimestre de 2008 reflètent un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence défavorable d un recul marqué des marchés boursiers, des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées, de pertes de valeur d actifs, de l élargissement des écarts de taux et de l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement. Le rendement des capitaux propres s est chiffré à 7,6 % au quatrième trimestre de 2009, comparativement à 3,3 % au quatrième trimestre de L augmentation du rendement des capitaux propres s explique par l augmentation du bénéfice par action qui s est chiffré à 0,52 $, comparativement à 0,23 $ au quatrième trimestre de Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est chiffré à 534 millions de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à 785 millions de dollars pour la période correspondante de Le bénéfice net pour l exercice 2009 complet s explique principalement par l incidence de l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement de la Compagnie pour un montant de 670 millions de dollars, par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au troisième trimestre pour un montant de 513 millions de dollars et par des pertes de valeur nettes de 431 millions de dollars. Ces incidences négatives ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable sur les résultats de la Compagnie de la progression des marchés boursiers pour un montant de 306 millions de dollars et de la hausse des taux d intérêt pour un montant de 206 millions de dollars. Les résultats de l exercice terminé le 31 décembre 2008 comprennent le gain après impôts de 825 millions de dollars à la vente de CI Financial, lequel a été plus que contrebalancé par l incidence d un recul marqué des marchés boursiers pour un montant de millions de dollars, par des pertes de valeur d actifs et des pertes liées au crédit de millions de dollars, notamment des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures plus élevées liées au crédit pour un montant de 164 millions de dollars et par l incidence de l élargissement des écarts de taux. Le bénéfice d exploitation s est élevé à 561 millions de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à une perte d exploitation de 40 millions de dollars pour la période correspondante de Le bénéfice d exploitation pour l exercice 2009 complet exclut la charge après impôts de 27 millions de dollars liée aux coûts de restructuration engagés relativement aux mesures prises par la Compagnie pour réduire son niveau de dépenses et accroître son efficience opérationnelle. Le bénéfice d exploitation pour l exercice 2008 complet excluait un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial. Bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 Au troisième trimestre de 2009, la Compagnie a présenté des déclarations prospectives à la rubrique «Bénéfice normalisé estimatif pour 2010». Dorénavant, la Compagnie remplacera cette expression par l expression «Bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010». Les hypothèses et méthodes utilisées pour déterminer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010, présentées ci-dessous, demeurent les mêmes qu au troisième trimestre de Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif est une mesure financière non définie par les PCGR qui fait partie des déclarations prospectives. De l information additionnelle sur les déclarations prospectives et sur les mesures non définies par les PCGR figure aux rubriques «Déclarations prospectives» et «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR» qui suivent. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 3

4 La Compagnie a généré un bénéfice d exploitation annuel moyen de 2,1 milliards de dollars pour les exercices 2005 à Le bénéfice à ce niveau reflète la correspondance entre les actifs et la valeur des comptes à ce moment ainsi qu un environnement caractérisé par des taux d intérêt relativement stables, la croissance des marchés boursiers et les conditions favorables du crédit. Dans les derniers mois de 2008 et tout au long de 2009, des changements importants des conditions des marchés ont donné lieu à une importante volatilité à l égard des résultats financiers déclarés par la Compagnie. La Compagnie s attend à ce que les défis macroéconomiques et la volatilité des marchés se poursuivent un certain temps. En 2010, le bénéfice devrait refléter les conditions actuelles, c est-à-dire les niveaux d actifs et la valeur des comptes moins élevés, ainsi que des frais liés à la gestion des risques plus élevés, une volatilité et une incertitude potentielles sur les marchés financiers, des niveaux prévus de capital requis par les organismes de réglementation plus élevés, un levier financier moins élevé, la fluctuation des taux de change et la possibilité de charges d impôts plus élevées à mesure que les gouvernements partout dans le monde cherchent à combler des déficits plus élevés. Afin de refléter ces facteurs environnementaux et les projections mises à jour, la Compagnie a présenté un bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 au troisième trimestre de Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 correspond à des perspectives financières constituant des mesures financières non définies par les PCGR qui présentent une estimation des résultats financiers après impôts de la Compagnie pour l exercice 2010 complet et qui sont fondées sur i) l émergence estimative au cours de la période du bénéfice découlant des contrats d assurance en vigueur de la Compagnie, en fonction des meilleures estimations actuelles à l égard des hypothèses relatives aux provisions techniques, plus le bénéfice prévu estimatif provenant des activités de gestion d actifs de la Compagnie, ii) l incidence estimative des souscriptions de nouveaux contrats au cours de la période, iii) les produits financiers estimatifs gagnés sur les placements excédentaires de la Compagnie, moins les coûts liés au service de la dette, au cours de la période et iv) un taux d imposition effectif pour la Compagnie, au cours de la période, se situant entre 18 % et 22 %. Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 est fondé sur des hypothèses liées à l économie et d autres hypothèses, notamment i) une croissance d environ 8 % par année sur les marchés boursiers, ii) la répartition des activités (y compris l acquisition récente de la Compagnie au Royaume-Uni), les taux de change, les écarts de taux et les taux d intérêt correspondant aux niveaux existants en date du 30 septembre , iii) le rendement obtenu sur les placements, les taux d imposition, les exigences relatives au capital, les résultats au chapitre de la mortalité et de la morbidité et le comportement des titulaires de contrat conformes aux meilleures estimations actuelles à l égard des hypothèses relatives aux provisions techniques. Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 ne tient pas compte des mesures adoptées par la direction ni des modifications des hypothèses utilisées pour l évaluation des provisions techniques, des gains et des pertes actuariels ni d autres éléments qui ne sont pas couverts par les hypothèses actuelles les plus probables, comme l incidence du marché sur les garanties liées aux fonds distincts, les pertes de valeur sur le crédit, les modifications des cotes de crédit du portefeuille de titres à revenu fixe de la Compagnie ainsi que les gains et les pertes sur les placements dont l incidence nette ne peut être estimée par la Compagnie de façon fiable. 3 Les indicateurs clés relatifs aux hypothèses liées au bénéfice normalisé comprennent, sans s y limiter : les marchés boursiers (S&P 500, l indice composé S&P/TSX, TSX 60), les taux d intérêt (taux des obligations du gouvernement du Canada et du Trésor des États-Unis), les taux de change (dollar américain, livre sterling britannique) et les écarts de taux (écarts de taux pour les obligations de sociétés et les swaps). Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 4

5 Le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 est fondé sur des hypothèses relatives aux conditions économiques et à d autres conditions, qualifications et lignes de conduites futures décrites ci-dessus. Les résultats financiers déclarés pour l exercice 2010 pourraient différer considérablement du bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 pour plusieurs raisons, notamment les modifications apportées aux hypothèses relatives à l économie et à d autres hypothèses utilisées pour estimer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour 2010 et les conditions réelles de l économie et autres résultats avant et pendant l exercice 2010, lesquels sont différents des estimations de la Compagnie. De plus, le bénéfice d exploitation ajusté pour 2010 exclut certains éléments qui sont inclus dans les résultats financiers déclarés par la Compagnie. La Compagnie est exposée à différentes sources de volatilité qui sont décrites ci-dessus et dans le rapport de gestion annuel de la Compagnie pour l exercice 2009 et en raison desquelles le bénéfice d exploitation ajusté pourrait s écarter de la fourchette estimée. L information liée au bénéfice d exploitation ajusté pour 2010 doit être lue en parallèle avec l information figurant aux rubriques «Conventions et estimations comptables critiques», «Gestion du risque», «Sensibilité au risque de marché» et «Perspectives» du rapport de gestion annuel de la Compagnie pour l exercice 2009, ainsi qu avec la rubrique «Facteurs de risque» de la notice annuelle de la Compagnie pour l exercice Compte tenu de ce qui précède, le bénéfice d exploitation ajusté estimatif de la Compagnie pour l exercice qui se terminera le 31 décembre 2010 devrait se situer entre 1,4 milliard de dollars et 1,7 milliard de dollars. La Compagnie ne peut donner aucune garantie que son bénéfice déclaré pour 2010 se situera dans la fourchette présentée ici. Les mises à jour des hypothèses estimatives les plus probables de la Compagnie et les changements aux indicateurs clés internes et externes au cours du quatrième trimestre n ont eu aucune incidence importante sur la fourchette présentée du bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour Pour le quatrième trimestre de 2009, le bénéfice d exploitation ajusté estimatif de la Compagnie se serait chiffré à 344 millions de dollars, selon les hypothèses et méthodes utilisées pour déterminer le bénéfice d exploitation ajusté estimatif pour l exercice Le tableau suivant présente un rapprochement entre ce montant et le bénéfice présenté par la Compagnie pour le quatrième trimestre de Ce tableau souligne les principales hypothèses économiques et autres hypothèses qu utilise la Compagnie et qui sont à l origine des différences entre le bénéfice d exploitation ajusté et les résultats réels pour le quatrième trimestre de (en millions de dollars CA) T Bénéfice d exploitation ajusté 4 (après impôts) 344 Éléments d ajustement : Pertes de valeur nettes (92) Abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement de la Compagnie (92) Incidence nette des marchés boursiers 38 Éléments fiscaux 65 Autres éléments 33 Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires Le bénéfice d exploitation ajusté exclut : i) les pertes de valeur sur les placements de la Compagnie, déduction faite de la libération de provisions techniques connexes au cours de la période, ii) l incidence des variations de provisions techniques découlant de modifications des cotes de crédit des placements de la Compagnie au cours de la période, iii) les fluctuations des marchés boursiers au cours de la période qui diffèrent de l hypothèse la plus probable de la Compagnie, soit une croissance de 8 % par année, principalement de l indice composé S&P 500, de l indice S&P/TSX et de l indice TSX60, iv) l incidence des éléments fiscaux au cours de la période, y compris ceux décrits en page 11 à la rubrique intitulée «Impôts sur les bénéfices», ce qui a donné lieu à une variation du taux d imposition effectif de la Compagnie, lequel s est établi à l extérieur d une fourchette de 18 % à 22 % au cours de la période, v) certains autres éléments au cours de la période, notamment : les variations des écarts de taux sur les obligations de sociétés au cours de la période qui ont une incidence sur l évaluation actuarielle des contrats en vigueur en changeant le taux hypothétique de rendement obtenu sur le placement des flux de trésorerie futurs, l incidence des mesures de rééquilibrage entre actifs et passifs adoptées au cours de la période en réponse aux conditions des marchés, notamment les marchés boursiers, ainsi que de taux d intérêt et les écarts de taux, afin d ajuster la situation de gestion de la durée de l actif et du passif de la Compagnie, conformément aux politiques et pratiques de la Compagnie, y compris les politiques et pratiques à l égard de la tolérance au risque; les variations des taux d intérêt au cours de la période qui ont une incidence sur le rendement présumé des placements pour les affaires nouvelles, ainsi que l incidence des fluctuations des taux d intérêt sur la valeur des instruments dérivés utilisés dans le cadre du programme de couverture de la Compagnie; les gains ou pertes à la vente des placements excédentaires de la Compagnie; les résultats enregistrés au chapitre de la mortalité et de la morbidité qui diffèrent des hypothèses les plus probables de la Compagnie; le comportement des titulaires de contrat, y compris les déchéances et les rachats, différant des hypothèses les plus probables de la Compagnie; les modifications des méthodes et hypothèses actuarielles et autres mesures adoptées par la direction au cours de la période. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 5

6 Incidence de la fluctuation des taux de change La Compagnie exerce ses activités dans d importants marchés du monde entier, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, à Hong Kong, aux Philippines, en Indonésie, en Inde, en Chine et aux Bermudes et génère des bénéfices en monnaie locale dans ces territoires, lesquels sont convertis en dollars canadiens. La majeure partie de l exposition de la Compagnie aux fluctuations des taux de change est liée au dollar américain. Les éléments qui ont une incidence sur les états consolidés des résultats de la Compagnie sont convertis en dollars canadiens aux taux de change moyens pour chaque période. Les éléments qui ont une incidence sur le bilan consolidé sont quant à eux convertis au taux en vigueur à la fin de la période. De façon générale, le bénéfice net de la Compagnie profite d un recul du dollar canadien, alors qu une appréciation de celui-ci lui est défavorable, le bénéfice net des divisions internationales de la Compagnie étant converti en dollars canadiens. En cas de perte nette cependant, le recul du dollar canadien peut aggraver la perte. Les facteurs de l incidence relative du change dans une période donnée sont les fluctuations des taux de change et la proportion des bénéfices générés par les filiales étrangères de la Compagnie. La Compagnie présente généralement l incidence du change sur le bénéfice net d un exercice à l autre. Au cours du quatrième trimestre de 2009 et pour l exercice 2009 complet, le total du bénéfice net présenté par la Compagnie a diminué de 12 millions de dollars et de 28 millions de dollars, respectivement, en raison de des fluctuations des taux de change. Rendement des différentes organisations La Compagnie gère ses activités et présente ses résultats en fonction de cinq secteurs d activité : la Financière Sun Life Canada (la FSL Canada), la Financière Sun Life États-Unis (la FSL États-Unis), la MFS Investment Management (la MFS), la Financière Sun Life Asie (la FSL Asie) et l Organisation internationale. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les secteurs, se reporter à la note 4 des états financiers consolidés de l exercice 2009 de la Compagnie qui sont préparés selon les PCGR du Canada. L information financière concernant la FSL États-Unis et la MFS est présentée ci-dessous en dollars canadiens et en dollars américains afin de faciliter l analyse des tendances sous-jacentes. FSL Canada Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) Assurance et placements individuels (130) Garanties collectives Gestion de patrimoine groupe Total (55) La FSL Canada a enregistré un bénéfice net de 243 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 219 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à une perte nette de 55 millions de dollars au quatrième trimestre de Le bénéfice du quatrième de 2009 a profité de l amélioration des marchés boursiers, de l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs, de la hausse des taux d intérêt et de divers éléments fiscaux, notamment d un avantage non récurrent découlant des diminutions des taux d imposition adoptées en Ontario. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 comprenaient des charges de 211 millions de dollars liées au recul des marchés boursiers, de 75 millions de dollars liées à la diminution des taux d intérêt et de 48 millions de dollars liées aux modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Ces diminutions ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs ainsi que par des résultats favorables au chapitre de la morbidité. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 tenaient également compte du bénéfice de 17 millions de dollars attribuable à la participation de 37 % de la Compagnie dans CI Financial. La Compagnie a vendu cette participation au cours du quatrième trimestre de Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 6

7 Le bénéfice de la FSL Canada s est chiffré à 866 millions de dollars pour l exercice 2009 complet, comparativement à 645 millions de dollars pour l exercice précédent. L augmentation de 221 millions de dollars s explique principalement par l amélioration des résultats des marchés boursiers et du crédit et par des changements apportés aux produits. L augmentation a été partiellement contrebalancée par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de 2009, par une diminution des gains découlant d un rééquilibrage entre actifs et passifs et par des résultats moins favorables concernant la morbidité. Les résultats de 2008 tenaient également compte du bénéfice de 117 millions de dollars attribuable à la participation de 37 % de la Compagnie dans CI Financial. La Compagnie a vendu cette participation au cours du quatrième trimestre de Au quatrième trimestre de 2009, les souscriptions de produits individuels à taux d intérêt fixe, notamment les rentes en capitalisation, les CPG et les rentes à constitution immédiate, ont augmenté de 58 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent pour se chiffrer à 255 millions de dollars. Les souscriptions de fonds distincts par des particuliers ont diminué de 35 %, ce qui reflète une diminution de la demande sur l ensemble des marchés et des changements apportés aux produits annoncés en Les souscriptions de produits d assurance-vie individuelle et d assurance-maladie individuelle ont augmenté de 13 %, et la gamme de produits a été améliorée. Les souscriptions aux régimes de retraite collectifs de la Division de la gestion de patrimoine groupe ont augmenté de 58 %. Les souscriptions de produits de continuité liés à la retraite ont augmenté de 33 % pour atteindre 259 millions de dollars, ce qui représente un taux de rétention de 56 %. Pour une huitième année d affilée, la Division des régimes de retraite collectifs s est classée au premier rang dans le cadre de l étude annuelle intitulée «Defined Contribution Plan Survey» publiée en décembre 2009 dans le magazine Benefits Canada, forte d une part de marché de 36 %. Les souscriptions de la Division des garanties collectives sur le marché des petites et moyennes entreprises ont continué d augmenter au quatrième trimestre, enregistrant une croissance de 30 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent, malgré un recul du total des souscriptions. FSL États-Unis Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars US) Rentes (80) (186) 187 (324) (672) (403) (1 031) Assurances individuelles 50 (222) 70 (57) 95 (159) 73 Assurance collective Total (en millions de dollars US) (8) (386) 287 (333) (576) (440) (883) Total (en millions de dollars CA) (9) (413) 364 (407) (679) (465) (1 016) La FSL États-Unis a enregistré une perte de 9 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte de 413 millions de dollars CA au troisième trimestre de 2009 et à une perte de 679 millions de dollars CA au quatrième trimestre de L appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de diminuer la perte de la FSL États-Unis de 1 million de dollars CA au quatrième trimestre de 2009 par rapport au quatrième trimestre de Exprimée en dollars américains, la perte au quatrième trimestre de 2009 s est chiffrée à 8 millions de dollars US, comparativement à une perte de 576 millions de dollars US au quatrième trimestre de Les résultats du quatrième trimestre de 2009 s expliquent principalement par des pertes pour la Division des rentes, partiellement contrebalancées par des résultats favorables enregistrés par la Division des assurances et placements individuels et par la Division de l assurance collective. Les pertes du quatrième trimestre sont imputables principalement à des pertes de valeur nettes sur le crédit, à l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement et à la diminution des gains de réinvestissement de l actif découlant de variations des écarts de taux. Ces pertes ont été partiellement contrebalancées par l incidence favorable d un rééquilibrage entre actifs et passifs, l amélioration des marchés boursiers et la hausse des taux d intérêt. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 s expliquent principalement par l augmentation des provisions pour rentes rendue nécessaire par le recul des marchés boursiers, l incidence défavorable des écarts de taux, l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement, des pertes de valeur et des modifications apportées aux hypothèses à l égard des défauts de paiement en prévision de pertes futures liées au crédit plus élevées. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 7

8 La perte pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 s est chiffrée à 440 millions de dollars US, comparativement à une perte de 883 millions de dollars US pour l exercice précédent. La diminution de la perte est principalement attribuable à des libérations de provisions découlant de conditions favorables des marchés boursiers en 2009 et à une diminution des pertes de valeur nettes sur le crédit par rapport à Ces éléments ont été contrebalancés par une augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit sur le portefeuille de placement, par une augmentation des provisions pour la Division de l assurance individuelle à la suite de la mise à jour d hypothèses concernant le comportement des titulaires de contrat et par la mise à jour d hypothèses liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au troisième trimestre de Les résultats en 2009 comprennent également un avantage fiscal fondé sur le taux d imposition aux États-Unis de 35 % ajusté en fonction de la libération d une provision pour moins-value relative aux actifs d impôts futurs découlant de pertes de placement, ainsi que d autres avantages fiscaux. Des initiatives visant à favoriser la croissance et l amélioration des capacités de distribution continuent à faire croître les souscriptions pour la Division des rentes. Les souscriptions de rentes à capital variable aux États-Unis au quatrième trimestre ont augmenté de 50 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent pour s établir à 716 millions de dollars US. Au cours du troisième trimestre de 2009, des modifications ont été apportées à la gamme de produits de rentes à capital variable pour diminuer le profil de risque des produits et accroître le rendement tout en conservant une position concurrentielle sur le marché. Au quatrième trimestre de 2009, le total des souscriptions des produits de la Division de l assurance individuelle ont augmenté de 7 % par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Les souscriptions pour la Division des garanties collectives se sont chiffrées à 323 millions de dollars US au quatrième trimestre de 2009, soit un niveau semblable aux souscriptions records enregistrées au quatrième trimestre de MFS Investment Management Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars US) Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars CA) Ratio de la marge d exploitation avant impôts 4 29 % 28 % 23 % 21 % 21 % 26 % 30 % Actif net moyen (en milliards de dollars US) Actif géré (en milliards de dollars US) Souscriptions nettes (rachats nets) (en milliards de dollars US) 6,1 7,7 4,9 0,2 (2,1) 18,9 (5,8) Augmentation (perte) de valeur de l actif (en milliards de dollars US) 6,9 20,0 17,9 (10,7) (25,5) 34,1 (59,4) Indice S&P 500 (moyenne quotidienne) La MFS a enregistré un bénéfice net de 49 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice de 43 millions de dollars CA au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 30 millions de dollars CA au quatrième trimestre de L appréciation du dollar canadien face au dollar américain a eu pour effet de diminuer le bénéfice de la MFS de 7 millions de dollars CA au quatrième trimestre de 2009 par rapport au quatrième trimestre de En dollars américains, le bénéfice dégagé par la MFS au quatrième trimestre s est chiffré à 47 millions de dollars US, comparativement à 39 millions de dollars US au troisième trimestre de 2009 et à 25 millions de dollars US au quatrième trimestre de L augmentation du bénéfice par rapport au quatrième trimestre de 2008 est principalement attribuable à l accroissement de l actif net moyen, qui est passé de 133 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2008 à 181 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2009 en raison d excellentes souscriptions nettes et de l augmentation de valeur de l actif. 4 Le ratio de la marge d exploitation avant impôts et l actif géré sont des mesures non définies par les PCGR. Se reporter à la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 8

9 Le bénéfice pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 s est chiffré à 136 millions de dollars US, comparativement à un bénéfice de 186 millions de dollars US pour l exercice précédent. La diminution du bénéfice net pour l exercice 2009 complet par rapport à l exercice 2008 découle principalement de la diminution de l actif net moyen. Le total de l actif géré au 31 décembre 2009 a augmenté pour atteindre 187 milliards de dollars US, comparativement à 134 milliards de dollars US au 31 décembre La hausse est attribuable à une augmentation de la valeur de l actif de 34,1 milliards de dollars US et à des rentrées nettes de 18,9 milliards de dollars US. Les souscriptions brutes se sont élevées à 14,9 milliards de dollars US au quatrième trimestre de 2009 et à 48,5 milliards de dollars US pour l exercice 2009, soit un record en 85 ans d histoire de la MFS. Les rentrées nettes se sont chiffrées à 18,9 milliards de dollars US en Le rendement des fonds offerts par la MFS aux particuliers demeure solide, 83 % des actifs des fonds de la MFS se classant au-dessus de la moyenne de leur catégorie Lipper respective sur trois ans. Le rendement des fonds d actions internationales a été particulièrement solide, 97 % des actifs du fonds se classant au-dessus de la moyenne de leur catégorie Lipper respective sur trois et cinq ans au 31 décembre FSL Asie Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) Le bénéfice dégagé par la FSL Asie au quatrième trimestre s est chiffré à 27 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 13 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 16 millions de dollars au quatrième trimestre de L augmentation du bénéfice par rapport au quatrième trimestre de 2008 est principalement attribuable à l amélioration des conditions des marchés et à des résultats favorables au chapitre de la mortalité et du crédit à Hong Kong. Pour l exercice 2009, la FSL Asie a présenté un bénéfice de 76 millions de dollars, comparativement à 33 millions de dollars pour l exercice précédent. L augmentation du bénéfice est principalement attribuable à l amélioration des conditions des marchés en 2009 et aux résultats favorables enregistrés au chapitre de la mortalité et du crédit à Hong Kong. Les souscriptions de produits d assurance-vie individuelle enregistrées par la FSL Asie se sont chiffrées à 833 millions de dollars pour l exercice 2009, en hausse de 4 % par rapport à l exercice précédent grâce à une croissance en Inde et en Chine, partiellement contrebalancée par un recul des souscriptions dans les autres marchés. La diminution de la demande de produits liés à des placements en raison des conditions économiques volatiles a été en majeure partie contrebalancée par la demande de produits d assurance classiques. Organisation internationale L Organisation internationale comprend les résultats de la Financière Sun Life Royaume-Uni (la FSL Royaume-Uni) et des Services de soutien généraux, qui englobent les activités liées au portefeuille de réassurance de la Compagnie, ainsi que les produits financiers, les charges, le capital et les autres éléments qui ne sont pas attribués aux autres secteurs d activité de la Financière Sun Life. Résultats trimestriels Exercice complet T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (en millions de dollars) FSL Royaume-Uni 9 10 (50) - 40 (31) 209 Services de soutien généraux (23) (12) 16 (45) 777 (64) 720 Total (14) (2) (34) (45) 817 (95) 929 Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 9

10 L Organisation internationale a affiché une perte de 14 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte de 2 millions de dollars au troisième trimestre de 2009 et à un bénéfice de 817 millions de dollars au quatrième trimestre de La FSL Royaume-Uni a enregistré un bénéfice net de 9 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, comparativement à un bénéfice net de 40 millions de dollars au quatrième trimestre de La diminution de 31 millions de dollars du bénéfice de la FSL Royaume-Uni est principalement imputable à l incidence défavorable des fluctuations des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers, y compris l incidence des couvertures. Les pertes nettes des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2009 se sont chiffrées à 23 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 777 millions de dollars un an plus tôt. Les résultats des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2009 reflètent des résultats favorables au chapitre de la mortalité pour les activités de réassurance en rétrocession vie de la Compagnie, contrebalancés par la mise à jour d hypothèses concernant le comportement des titulaires de contrat pour les activités de réassurance fermées. Les résultats des Services de soutien généraux au quatrième trimestre de 2008 comprenaient un gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial. Les pertes nettes pour l exercice terminé le 31 décembre 2009 se sont chiffrées à 95 millions de dollars, comparativement à un bénéfice de 929 millions de dollars pour l exercice précédent. Ces résultats reflètent une baisse du bénéfice de la FSL Royaume-Uni, laquelle s explique principalement par l augmentation des provisions découlant de l abaissement des cotes de crédit du portefeuille de placement, par l incidence défavorable des fluctuations des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers et par l incidence négative de la mise à jour d hypothèses relatives aux provisions techniques liées aux marchés boursiers et aux taux d intérêt au cours du troisième trimestre de Le bénéfice net des Services de soutien généraux en 2009 a diminué de 784 millions de dollars par rapport à l exercice précédent, principalement en raison du gain après impôts de 825 millions de dollars lié à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de Les résultats des Services de soutien généraux ont profité de l incidence favorable, en 2009, des gains sur les placements et du rendement accru des activités de réassurance en rétrocession vie de la Compagnie. Le 1 er octobre 2009, la Compagnie a conclu l acquisition des activités de la Lincoln National Corporation au Royaume-Uni. Les activités combinées ont doublé le nombre de contrats en vigueur de la FSL Royaume-Uni et porteront le nom de Sun Life Financial of Canada, une marque déjà présente au Royaume-Uni depuis plus d un siècle. Information financière supplémentaire PRODUITS Selon les PCGR du Canada, les produits comprennent : i) les primes ordinaires tirées des contrats d assurance-vie et d assurance-maladie et les produits tirés des rentes à capital fixe, ii) les produits financiers nets qui comprennent les produits financiers provenant des actifs du fonds général et les variations de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction et des instruments dérivés et iii) le revenu tiré des droits relatif aux services fournis. Selon les PCGR du Canada, les encaissements liés aux fonds distincts, aux fonds communs de placement et aux fonds gérés ne sont pas inclus dans les produits. Les fluctuations trimestrielles de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction peuvent exposer les produits financiers nets à une certaine volatilité. Les obligations et les actions qui couvrent les provisions techniques sont classées comme détenues à des fins de transaction; par conséquent, les variations de la juste valeur de ces actifs sont comptabilisées dans les produits financiers nets de l état consolidé des résultats. Les variations de la juste valeur de ces actifs sont neutralisées en grande partie par les variations de la juste valeur des provisions techniques, lorsque l appariement des actifs et des passifs est adéquat. La Compagnie procède à des analyses des flux de trésorerie dans le cadre desquelles des projections des flux de trésorerie générés par l actif et le passif sont établies en fonction de divers scénarios. Lorsqu une moins-value est comptabilisée pour des actifs qui couvrent des passifs, en raison d une perte de valeur ou d un cas de défaut de paiement, les hypothèses actuarielles relatives aux flux de trésorerie nécessaires pour couvrir les passifs changent, ce qui se traduit par une hausse des provisions techniques inscrites dans l état consolidé des résultats. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les conventions comptables de la Compagnie, consulter le rapport de gestion annuel pour l exercice 2009 de la Financière Sun Life inc. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 10

11 Cumul depuis le Résultats trimestriels début de l exercice (en millions de dollars) T4 09 T3 09 T2 09 T1 09 T Produits FSL Canada FSL États-Unis MFS FSL Asie Organisation internationale (déduction faite des ajustements de consolidation) (107) Total présenté Incidence du change et des variations de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction et des instruments dérivés (912) (877) (1 827) (8 117) Total des produits ajustés Au quatrième trimestre de 2009, les produits se sont chiffrés à 5,0 milliards de dollars, en hausse de 287 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Une amélioration de 2,0 milliards de dollars découlant de l augmentation de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction a été partiellement contrebalancée par une diminution de 720 millions de dollars du revenu lié aux placements dérivés et par une diminution des autres produits financiers de 1,2 milliard de dollars qui comprend un gain avant impôts de 1,0 milliard de dollars à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de Le revenu tiré des droits a également augmenté de 141 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 par rapport à la période correspondante de Compte non tenu de l incidence des fluctuations des taux de change et de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction, les produits du quatrième trimestre de 2009 se sont chiffrés à 5,9 milliards de dollars, en baisse de 628 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Cette baisse s explique par une diminution de 1,0 milliard de dollars liée au gain à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial au quatrième trimestre de 2008, partiellement contrebalancée par une augmentation de 219 millions de dollars du revenu tiré des droits et de 245 millions de dollars des primes, découlant essentiellement d une augmentation des primes d assurance-vie et de rentes. Les produits tirés des primes ont diminué de 5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 par rapport à la période correspondante de l exercice précédent. Une tranche de 250 millions de dollars de cette diminution découle de l appréciation du dollar canadien face au dollar américain. L augmentation de 245 millions de dollars, compte non tenu de l incidence du taux de change, est principalement attribuable à l augmentation des primes de rentes pour la FSL Canada et des primes d assurance-vie pour la FSL États-Unis. Les produits financiers nets se sont élevés à 742 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, en hausse de 151 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l exercice précédent. Les variations de la juste valeur de marché des actifs détenus à des fins de transaction et des dérivés au cours du quatrième trimestre de 2009 ont donné lieu à une augmentation de 1,3 milliard de dollars des produits financiers nets, par rapport à la période correspondante de Cette amélioration a été partiellement contrebalancée par une diminution de 1,0 milliard de dollars découlant du gain à la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial inscrit aux produits financiers du quatrième trimestre de Le revenu tiré des droits, atteignant 771 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, a affiché une hausse de 141 millions de dollars par rapport à la période correspondante de 2008, compte tenu d une diminution de 78 millions de dollars découlant du raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain qui a été plus que contrebalancée par l augmentation des droits dans la plupart des divisions de la Compagnie. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 11

12 Les produits se sont élevés à 27,6 milliards de dollars pour l exercice terminé le 31 décembre 2009, en hausse de 12,0 milliards de dollars par rapport à l exercice précédent. La hausse s explique principalement par : i) une augmentation de 9,9 milliards de dollars des produits financiers nets, compte non tenu du change, découlant essentiellement de variations de la juste valeur d actifs détenus à des fins de transaction, moins le gain enregistré en 2008 de 1,0 milliard de dollars découlant de la vente de la participation de la Compagnie dans CI Financial; ii) une augmentation de 1,4 milliard de dollars des produits tirés des primes, compte non tenu du change, découlant essentiellement d une augmentation des primes de rentes pour la FSL Canada et la FSL États- Unis; iii) une augmentation de 886 millions de dollars découlant du recul du dollar canadien. IMPÔTS SUR LES BÉNÉFICES Le taux d'imposition prévu par la loi de la Compagnie est de 32 %. Ce taux est réduit par un flux relativement régulier d avantages fiscaux, comme des taux d imposition moins élevés dans des territoires étrangers, différentes sources de produits financiers exonérés d'impôts et d autres avantages fiscaux durables qui, conjugués à un bénéfice avant impôts normal, ramènent le taux d imposition effectif de la Société à une fourchette prévue de l ordre de 18 % à 22 %. Au quatrième trimestre de 2009, la Compagnie a comptabilisé une économie d impôts de 87 millions de dollars sur le bénéfice avant impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle de 236 millions de dollars, ce qui a donné lieu à un taux d imposition effectif négatif de 36,8 %. L économie d impôts au quatrième trimestre découle de différents facteurs, notamment une augmentation des produits financiers exonérés d impôts, l adoption récente de modifications des taux d imposition et la résolution favorable de positions fiscales incertaines. ACTIF GÉRÉ L actif géré 5 totalisait 432,6 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 381,1 milliards de dollars au 31 décembre 2008 et à 411,9 milliards de dollars au 30 septembre L augmentation de 51,5 milliards de dollars enregistrée entre le 31 décembre 2008 et le 31 décembre 2009 s explique principalement par les facteurs suivants : i) des fluctuations du marché favorables de 47,5 milliards de dollars; ii) des souscriptions nettes liées aux fonds communs de placement, aux fonds gérés et aux fonds distincts de 25,6 milliards de dollars; iii) une augmentation de 4,9 milliards de dollars découlant de la variation de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction; iv) une augmentation de 6,6 milliards de dollars des fonds distincts et de 1,3 milliard de dollars du fonds général découlant de l acquisition des activités de la Lincoln Royaume-Uni; v) la croissance des affaires de 2,7 milliards de dollars, principalement pour les activités de gestion de patrimoine. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : vi) une diminution de 37,1 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien face aux devises comparativement aux taux de change de la période précédente. 5 L actif géré est une mesure financière non définie par les PCGR. Se reporter à la rubrique «Utilisation de mesures financières non définies par les PCGR». Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 12

13 . L actif géré a augmenté de 20,7 milliards de dollars du 30 septembre 2009 au 31 décembre L augmentation de l actif géré résulte principalement de ce qui suit : i) des souscriptions nettes liées aux fonds communs de placement, aux fonds gérés et aux fonds distincts de 7,1 milliards de dollars; ii) des fluctuations du marché favorables de 9,8 milliards de dollars; iii) une augmentation de 6,6 milliards de dollars des fonds distincts et de 1,3 milliard de dollars du fonds général découlant de l acquisition des activités de la Lincoln Royaume-Uni. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : iv) une diminution de 4,2 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises. VARIATION DU BILAN ET DES CAPITAUX PROPRES L actif total du fonds général se chiffrait à 120,1 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 119,8 milliards de dollars un an auparavant et à 119,5 milliards de dollars au 30 septembre L augmentation de l actif du fonds général par rapport au 31 décembre 2008 s explique essentiellement par l augmentation de 4,9 milliards de dollars découlant de la variation de la valeur des actifs détenus à des fins de transaction, par un gain de 2,7 milliards de dollars découlant de la croissance des activités et par une augmentation de 1,3 milliard de dollars des activités de la Lincoln Royaume-Uni. Ces éléments ont été principalement contrebalancés par la diminution de 8,7 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises. Les provisions techniques et autres provisions relatives aux contrats d assurance se chiffraient à 84,6 milliards de dollars au 31 décembre 2009, en hausse de 3,2 milliards de dollars par rapport au 31 décembre 2008, en raison d une hausse de 4,9 milliards de dollars liée à une variation correspondante de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction et à la croissance des activités de 4,0 milliards de dollars, principalement attribuable aux souscriptions de rentes de la FSL États-Unis et de la FSL Canada. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la diminution de 5,3 milliards de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien. Les capitaux propres, qui comprennent les actions privilégiées de la Financière Sun Life, se chiffraient à 17,3 milliards de dollars au 31 décembre 2009, comparativement à 17,3 milliards de dollars au 31 décembre La variation entre le 31 décembre 2008 et le 31 décembre 2009 résulte principalement de ce qui suit : i) le bénéfice net attribuable aux actionnaires de 613 millions de dollars, avant les dividendes privilégiés de 79 millions de dollars; ii) la variation des gains non réalisés (pertes non réalisées) sur les actifs disponibles à la vente de 1,5 milliard de dollars comptabilisés dans les autres éléments du résultat étendu; iii) une augmentation de 136 millions de dollars découlant de l émission d actions ordinaires et de 22 millions de dollars liée à la rémunération à base d actions; iv) des produits nets de 246 millions de dollars liés à l émission d actions privilégiées donnant droit à un dividende de 6 %. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par : v) des dividendes de 796 millions de dollars versés sur les actions ordinaires; vi) une diminution de 1,6 milliard de dollars découlant de l appréciation du dollar canadien. EXAMEN DES MÉTHODES ET HYPOTHÈSES ACTUARIELLES La direction pose des jugements en se basant sur des hypothèses ou des estimations relatives aux obligations de la Compagnie envers les titulaires de contrat. Dans certains cas, ces hypothèses et estimations s appuient sur des éléments de nature incertaine. L évaluation de ces obligations revêt une importance fondamentale dans l établissement des résultats financiers de la Compagnie et elle exige de la direction qu elle retienne des hypothèses en ce qui concerne le rendement des marchés boursiers, les taux d intérêt, les défauts de paiement, les taux de mortalité et de morbidité, les résiliations de contrats, les frais, l inflation et d autres facteurs pour la période complète d existence des contrats de la Compagnie. Les obligations qui incombent à la Compagnie au chapitre des prestations à l endroit des titulaires de contrat, sur la durée de ses contrats d assurance et de rente, sont estimées d après des modèles d évaluation internes; elles sont comptabilisées dans les états financiers principalement à titre de provisions techniques. La Compagnie réévalue ces hypothèses chaque année, généralement aux troisième et quatrième trimestres et les met à jour au besoin. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 13

14 Au cours du quatrième trimestre de 2009, l examen et la mise à jour des modifications aux hypothèses et méthodes actuarielles se sont traduits par une diminution nette des provisions techniques de 2 millions de dollars. Le tableau présente les modifications apportées aux hypothèses au quatrième trimestre, par catégorie importante. Hypothèses (en millions de dollars) Augmentation (diminution) des provisions techniques Mortalité/morbidité (54) Déchéance des contrats et autres comportements des titulaires de contrat 48 Autres 4 Total (2) Commentaires Compte tenu des résultats récents de la Compagnie en matière de mortalité dans plusieurs branches d activité de la Compagnie. Principalement attribués aux mises à jour découlant des résultats en matière de déchéance et aux taux de constitution de rentes pour le portefeuille de contrats de réassurance fermé. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des estimations relatives aux obligations de la Compagnie envers les titulaires de contrat, y compris quant aux méthodes et hypothèses utilisées pour déterminer ces obligations, se reporter à la rubrique «Conventions et estimations comptables critiques» de la section «Prestations versées aux titulaires de contrat» du rapport de gestion annuel pour l exercice 2009 de la Compagnie. PLACEMENTS Le total des placements liés au fonds général de la Compagnie se chiffrait à 108,2 milliards de dollars au 31 décembre La majeure partie du fonds général de la Compagnie est investi dans des titres à revenu fixe à moyen ou à long terme, comme des obligations ou des prêts hypothécaires. La composition du portefeuille est établie avec prudence, l actif du fonds général étant composé à 86 % de placements liquides et de titres à revenu fixe. Les actions et les biens immobiliers constituaient 5 % et 4 % du portefeuille, respectivement, au 31 décembre La proportion restante de 5 % du portefeuille était constituée d immeubles, d avances sur contrats, d actifs dérivés et d autres placements. Au 31 décembre 2009, la Compagnie détenait des obligations qui représentaient 61,3 milliards de dollars, soit 57 % de l ensemble de son portefeuille de placement. La proportion des obligations ayant reçu la cote A ou une cote supérieure s établissait à 67 %, et le pourcentage de celles qui avaient reçu la cote BBB ou une cote supérieure était de 96 % du total du portefeuille obligataire au 31 décembre 2009, une diminution comparativement à 97 % au 31 décembre Des obligations d une valeur de 61,3 milliards de dollars que détient la Compagnie, les obligations de sociétés fermées comptent pour un montant de 13,2 milliards de dollars, soit 22 % de l ensemble du portefeuille obligataire de la Compagnie, comparativement à 12,7 milliards de dollars ou 21 % au 31 décembre Les obligations de sociétés qui ne sont pas émises ni garanties par des gouvernements d État ou régionaux ou par des administrations municipales représentaient 73 % du total du portefeuille obligataire au 31 décembre 2009, comparativement à 75 % au 31 décembre Les pertes brutes non réalisées de la Compagnie sur les obligations disponibles à la vente et les obligations détenues à des fins de transaction se chiffraient à 0,4 milliard de dollars et à 2,4 milliards de dollars au 31 décembre 2009, respectivement, comparativement à 1,9 milliard de dollars et à 7,1 milliards de dollars, respectivement, au 31 décembre La diminution des pertes brutes non réalisées est en majeure partie imputable au rétrécissement des écarts de taux, principalement dans le secteur financier et le secteur de la titrisation, et à l appréciation du dollar canadien, partiellement contrebalancés par les fluctuations des taux d intérêt. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 14

15 Le portefeuille obligataire de la Compagnie au 31 décembre 2009 comprenait des obligations de 14,5 milliards de dollars dans le secteur financier, soit environ 24 % du portefeuille obligataire de la Compagnie ou 13 % de tous ses placements. Au 31 décembre 2008, ce montant se chiffrait à 15,5 milliards de dollars. Cette diminution de 1,0 milliard de dollars de la valeur des placements dans des obligations du secteur financier résulte de l appréciation du dollar canadien, des cessions et échéances et de l augmentation des taux d intérêt, partiellement contrebalancées par le rétrécissement des écarts de taux. Le portefeuille obligataire de la Compagnie au 31 décembre 2009 comprenait des titres adossés à des actifs présentés à la juste valeur pour un montant de 4,2 milliards de dollars, soit environ 7 % du portefeuille obligataire de la Compagnie ou 4 % de tous ses placements. Au 31 décembre 2008, ce montant se chiffrait à 5,1 milliards de dollars. Cette diminution de 0,9 milliard de dollars de la valeur des titres adossés à des actifs résulte principalement des cessions et échéances nettes, de l appréciation du dollar canadien et de l augmentation des taux d intérêt, partiellement contrebalancées par le rétrécissement des écarts de taux. Au cours de l exercice 2009, la qualité du crédit des titres adossés à des actifs de la Compagnie s est détériorée en raison de l abaissement des cotes de crédit. Coût après amortissement 31 décembre décembre 2008 Juste Cote BBB et Coût après Juste valeur mieux amortissement valeur Cote BBB et mieux (en millions de dollars) Titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux ,9 % ,7 % Titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels Agences ,0 % ,0 % Autres ,2 % ,4 % Titres garantis par des créances ,9 % ,8 % Autres* ,6 % ,3 % Total ,5 % ,3 % * Le poste Autres comprend les prêts hypothécaires à risque, qui représentent une partie de l exposition de la Compagnie aux prêts hypothécaires de type Alt- A et aux autres titres adossés à des actifs. La Compagnie détermine la perte de valeur des titres adossés à des actifs selon des modèles d actualisation des flux de trésorerie qui tiennent compte des pertes en fonction de la conjoncture économique actuelle et prévue ainsi que des taux de défauts de paiement présumés et des pertes découlant des défauts prévus pour le groupe de garanties sous-jacentes. Parmi les hypothèses utilisées se trouvent notamment des facteurs macroéconomiques comme la valeur des propriétés commerciales et résidentielles et les taux de chômage. Les taux de défauts de paiement présumés et les pertes découlant des défauts prévus pour le groupe de garanties sous-jacentes sont évalués indépendamment pour chaque titre en fonction de facteurs comme l acclimatation des actifs sous-jacents, le fait que les actifs sous-jacents soient des prêts à taux fixes ou ajustables et la probabilité de refinancement aux dates de rajustement des taux. S il ressort de l utilisation des modèles d actualisation des flux de trésorerie une perte économique et que la Compagnie est d avis que cette perte est probable, une perte de valeur est comptabilisée. En raison de la complexité de ces titres, différentes séries d hypothèses portant sur la conjoncture économique et sur la performance des groupes de garanties sous-jacentes pourraient se situer dans une fourchette de valeur raisonnable mais mener à des estimations des pertes considérablement différentes. Le portefeuille de titres adossés à des actifs de la Compagnie est très sensible aux fluctuations des facteurs macroéconomiques, des taux de défauts de paiement présumés sur le groupe de garanties et des pertes découlant des défauts prévus. En outre, le portefeuille de titres adossés à des actifs de la Compagnie est exposé à des titres dont les cotes sont plus faibles, à fort levier financier et laissant un montant relativement faible de subordination disponible en dessous des titres de la Compagnie pour absorber les pertes du groupe de garanties sous-jacentes. Pour ces titres, si un pourcentage relativement faible du groupe de garanties sous-jacentes fait l objet de défauts, la Compagnie pourrait perdre le montant en capital de son placement dans les titres. D autres pertes de valeur sur les titres ayant déjà fait l objet d une perte de valeur pourraient être comptabilisées par suite de la détérioration des facteurs économiques comme la valeur des propriétés et les taux de chômage ou de modifications aux taux de défauts de paiement présumés sur le groupe de garanties ou des pertes tenant compte des défauts prévues. La juste valeur des titres adossés à des actifs de la Compagnie présentés à titre d obligations est ventilée dans les tableaux ci-après pour illustrer les cotes et les cotes historiques des actifs détenus dans le portefeuille. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 15

16 Au 31 décembre 2009 D après la juste valeur TAHC TAHR agences TAHR autres TGC Autres Cotes AAA 67,3 % 100,0 % 29,9 % 7,5 % 55,1 % AA 7,9 % 0,0 % 28,4 % 21,6 % 5,6 % A 8,0 % 0,0 % 11,5 % 0,2 % 10,2 % BBB 9,7 % 0,0 % 10,4 % 5,6 % 9,7 % BB et moins 7,1 % 0,0 % 19,8 % 65,1 % 19,4 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % Cotes historiques 2005 et auparavant 80,9 % 57,7 % 87,9 % 68,6 % 55,6 % ,7 % 8,6 % 10,0 % 11,4 % 17,1 % ,3 % 13,0 % 1,5 % 20,0 % 1,5 % ,0 % 15,9 % 0,0 % 0,0 % 25,8 % ,1 % 4,8 % 0,6 % 0,0 % 0,0 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % TAHC = titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux; TAHR = titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels; TGC = titres garantis par des créances Au 31 décembre 2008 D après la juste valeur TAHC TAHR agences TAHR autres TGC Autres Cotes AAA 74,5 % 100,0 % 33,2 % 19,1 % 51,3 % AA 7,7 % 0,0 % 48,0 % 46,5 % 13,9 % A 8,3 % 0,0 % 11,6 % 10,5 % 20,4 % BBB 9,2 % 0,0 % 5,6 % 4,7 % 11,7 % BB et moins 0,3 % 0,0 % 1,6 % 19,2 % 2,7 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % Cotes historiques 2005 et auparavant 85,6 % 59,2 % 90,2 % 75,0 % 59,3 % ,8 % 11,1 % 8,2 % 9,5 % 18,5 % ,5 % 13,1 % 1,6 % 15,5 % 2,5 % ,1 % 16,6 % 0,0 % 0,0 % 19,7 % Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % TAHC = titres adossés à des prêts hypothécaires commerciaux; TAHR = titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels; TGC = titres garantis par des créances Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 16

17 Au 31 décembre 2009, les placements indirects de la Compagnie dans des titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels à risque et à des prêts hypothécaires de type Alternative-A (Alt-A) s élevaient à 137 millions de dollars et à 109 millions de dollars, respectivement, et représentaient conjointement environ 0,2 % du total des placements de la Compagnie. Une proportion de 89 % de ces placements ont été émis avant 2006 ou sont assortis de la cote AAA. Les prêts hypothécaires de type Alt-A sont des prêts hypothécaires résidentiels consentis à des emprunteurs dont le profil de crédit se situe entre le profil à haut risque et le profil à faible risque. (en millions de dollars) 31 décembre décembre 2008 Hors du Hors du Secteur résidentiel secteur résidentiel Total Secteur résidentiel secteur résidentiel Total Canada États-Unis Royaume-Uni Total des prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total des prêts hypothécaires et des prêts aux entreprises La reprise du marché des biens immobiliers commerciaux se produira vraisemblablement après celle de l économie globale. Elle dépendra essentiellement de facteurs macroéconomiques tels que la création d emplois et la confiance des consommateurs. La majeure partie des inquiétudes de la Compagnie à l égard du crédit avait trait au secteur du commerce de détail dans des États comme l Arizona, le Colorado et la Floride. La Compagnie a également connu quelques difficultés avec des biens immobiliers occupés par leur propriétaire en Ohio, au Michigan et en Indiana. Avec les baisses de valeur prévues des biens immobiliers, les emprunteurs continueront d enregistrer des diminutions de leurs flux de trésorerie. Les tableaux suivants présentent les prêts hypothécaires et les prêts aux entreprises, classés selon la qualité du crédit, au 31 décembre 2009 et au 31 décembre Au 31 décembre 2009, le portefeuille de prêts hypothécaires de la Compagnie était composé principalement de prêts hypothécaires commerciaux d une valeur comptable de 13,5 milliards de dollars et comptait environ prêts hypothécaires. La quotité de financement moyenne pondérée du portefeuille de prêts hypothécaires commerciaux de la Compagnie est d environ 60 %. Son ratio de couverture de la dette moyen pondéré estimatif est de 1,60 fois. Le portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels de la Compagnie comprend des prêts hypothécaires liés à des immeubles locatifs d habitation collective classés dans les prêts hypothécaires commerciaux. Les prêts hypothécaires ayant subi une perte de valeur ont augmenté de 161 millions de dollars pour atteindre 252 millions de dollars principalement en raison de la détérioration des conditions du marché des biens immobiliers commerciaux. Environ 75 % des prêts ayant subi une perte de valeur sont aux États-Unis. Au quatrième trimestre de 2009, la Compagnie a inscrit une provision sectorielle de 55 millions de dollars pour des pertes de valeur potentielles sur les prêts hypothécaires commerciaux. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 17

18 31 décembre 2009 (en millions de dollars) Valeur comptable brute Provision pour pertes Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Non échus $ $ $ $ $ $ Échus : Échus depuis moins de 90 jours Échus depuis 90 à 179 jours Échus depuis 180 jours ou plus 1 1 Ayant subi une perte de valeur Solde au 31 décembre $ $ $ 106 $ 10 $ 116 $ 31 décembre 2008 (en millions de dollars) Valeur comptable brute Provision pour pertes Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Prêts hypothécaires Prêts aux entreprises Total Non échus $ $ $ $ $ $ Échus : Échus depuis moins de 90 jours Échus depuis 90 à 179 jours Échus depuis 180 jours ou plus Ayant subi une perte de valeur Solde au 31 décembre $ $ $ 13 $ 10 $ 23 $ Le montant net des actifs ayant subi une perte de valeur liés aux prêts hypothécaires et aux prêts aux entreprises, déduction faite des provisions, se chiffrait à 169 millions de dollars au 31 décembre 2009, soit 42 millions de dollars de plus qu au 31 décembre En plus des provisions imputées à la valeur comptable des prêts hypothécaires et des prêts aux entreprises, la Compagnie disposait au 31 décembre 2009 de provisions de 2,9 milliards de dollars visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs sur les actifs financiers, lesquelles étaient comprises dans les provisions techniques. Lorsqu un actif est radié du bilan ou vendu, tout montant correspondant visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs sur cet actif sera libéré et inscrit au bénéfice. Ces provisions de 2,9 milliards de dollars visant à couvrir les défauts de paiement éventuels futurs excluent la tranche de la provision aux résultats qui peut être répartie entre les titulaires de contrat et les provisions visant à couvrir les diminutions de valeur éventuelles des titres de capitaux propres et des immeubles soutenant les provisions techniques. Les valeurs relatives aux instruments dérivés de la Compagnie sont présentées dans le tableau suivant. L utilisation d instruments dérivés est évaluée en termes de montants nominaux de référence qui servent à calculer les paiements, mais ces montants ne correspondent généralement pas aux montants réels qui sont échangés. (en millions de dollars) 31 décembre décembre 2008 Juste valeur nette 125 (550) Montant nominal de référence total Montant en équivalent-crédit Montant en équivalent-crédit pondéré en fonction des risques 7 28 Le montant nominal de référence total a diminué pour s établir à 47,3 milliards de dollars au 31 décembre 2009, contre 50,8 milliards de dollars à la fin de l exercice 2008, principalement en raison d une augmentation des contrats de taux d intérêt, partiellement contrebalancée par une augmentation des contrats d actions. La juste valeur nette a augmenté, passant à 0,1 milliard de dollars en 2009, contre (0,6) milliard de dollars à la fin de l exercice Cette variation découle principalement d une augmentation de la valeur de marché des contrats de change par suite du de l appréciation du dollar canadien par rapport aux devises, partiellement contrebalancée par la diminution des contrats d actions découlant de l amélioration des marchés boursiers. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 18

19 Les valeurs des placements et les ratios présentés dans cette section sont fondés sur la valeur comptable des catégories d actifs respectives. La valeur comptable des actifs disponibles à la vente et des actifs détenus à des fins de transaction est égale à leur juste valeur. Dans l éventualité d un défaut de paiement, si les montants recouvrés sont insuffisants pour couvrir les flux de trésorerie liés aux provisions techniques connexes que les actifs doivent soutenir, l exposition au risque de crédit pourrait être supérieure à la valeur comptable des actifs. GESTION DU CAPITAL ET SITUATION DE TRÉSORERIE La Financière Sun Life a établi des principes directeurs afin d assurer la solidité de la situation de trésorerie et de générer la souplesse nécessaire pour tirer parti des occasions de croissance, gérer le risque lié à ses activités et optimiser le rendement pour les actionnaires. La structure du capital de la Compagnie vise à dépasser les cibles réglementaires et internes en matière de capital et à conserver d excellentes cotes de crédit, tout en maintenant une structure du capital efficace et des ratios de capital enviables. Le capital est géré sur une base consolidée, en vertu de principes qui tiennent compte de tous les risques liés à un secteur d activité donné, ainsi qu au niveau de chaque division, en vertu de principes appropriés dans les juridictions où elle est présente. La Financière Sun Life gère le capital de toutes ses filiales en tenant compte du profil de risque propre à chacune. La Financière Sun Life, y compris toutes ses organisations, prépare chaque année un plan rigoureux en matière de capital aux termes duquel les choix en matière de capital et de financement et les politiques en matière de dividendes sont présentés au conseil d administration. Le capital fait régulièrement l objet d examens pour évaluer l incidence potentielle, en fonction de divers scénarios, sur les activités, les taux d intérêt et les marchés financiers. Les éléments pertinents des examens du capital sont présentés chaque trimestre au conseil. La Sun Life, principale filiale d assurance-vie de la Compagnie en exploitation au Canada, est assujettie aux règles relatives au montant minimal permanent requis pour le capital et l excédent (MMPRCE) du Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF). Le calcul du ratio du MMPRCE prévoit l utilisation de modèles admissibles ou l application de facteurs quantitatifs à certains actifs et passifs en fonction d un certain nombre d éléments de risque pour atteindre le capital requis et la comparaison du capital requis avec le capital disponible afin d évaluer la suffisance du capital. À 221 % au 31 décembre 2009, le ratio du MMPRCE de la Sun Life était supérieur aux niveaux réglementaires minimaux. La baisse du ratio du MMPRCE, qui se chiffrait à 232 % au 31 décembre 2008, s explique par la détérioration continue du crédit et l incidence de la mise à jour des hypothèses concernant les marchés boursiers et les taux d intérêt utilisées pour évaluer le passifs liés aux fonds distincts et aux produits d assurance-vie individuelle, partiellement contrebalancées par le bénéfice lié aux produits de base. Le capital est géré sur une base consolidée, en vertu de principes qui tiennent compte de tous les risques liés à un secteur d activité donné, ainsi qu au niveau de chaque division, en vertu de principes appropriés dans les juridictions où elle est présente. Au 31 décembre 2009, le capital de la Financière Sun Life était largement supérieur au capital minimal interne cible. Comme l illustre la section sur la sensibilité au risque de marché du présent communiqué, le capital de la Sun Life demeurerait largement supérieur au capital minimal interne cible même après une baisse de 10 % des marchés boursiers par rapport aux niveaux du 31 décembre Les cotes de solidité financière attribuées aux principales filiales en exploitation de la Financière Sun Life par des agences de notation indépendantes sont demeurées inchangées au cours du quatrième trimestre de La structure de gestion du risque de la Compagnie comprend plusieurs mécanismes de gestion du risque d illiquidité, notamment l application de tests de tension, une surveillance continue et l élaboration de plans d urgence à l égard des liquidités. La Compagnie maintient un profil de liquidités global à un niveau qui dépasse les exigences en matière de financement des obligations liées à la demande dont elle doit s acquitter selon divers scénarios défavorables internes concernant les obligations liées à la demande. Par ailleurs, la Compagnie gère activement et surveille de près l appariement des actifs et des engagements ainsi que la diversification et la qualité de ses placements, par rapport aux objectifs établis. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 19

20 Les rentrées de fonds liées à l exploitation, notamment les primes, les frais de gestion de placements et les produits financiers nets, constituent la principale source de capitaux de la Compagnie. Ces capitaux servent principalement à payer les prestations prévues par les contrats, les participations attribuées aux titulaires de contrat, les règlements, les commissions, les frais d exploitation, les intérêts débiteurs et les dividendes aux actionnaires. Les flux de trésorerie provenant des activités d exploitation sont généralement affectés aux paiements qui doivent être effectués ultérieurement, y compris le paiement des dividendes aux actionnaires. SENSIBILITÉ AU RISQUE DE MARCHÉ Le bénéfice de la Compagnie dépend de l établissement de ses obligations envers les titulaires de contrat aux termes des contrats de rentes et d assurance. Ces montants sont déterminés d après des modèles d évaluation internes et sont comptabilisés dans les états financiers de la Compagnie principalement à titre de provisions techniques. L évaluation de ces obligations exige de la direction qu elle pose des hypothèses en ce qui concerne le niveau futur du rendement des marchés boursiers, des taux d intérêt et d autres facteurs pour la période d existence de ces contrats. Le tableau suivant présente l incidence immédiate ou la sensibilité estimatives du bénéfice net et du ratio du MMPRCE de la Compagnie qui résulteraient de certaines fluctuations soudaines des taux d intérêt et des cours des marchés boursiers au 31 décembre Incidence sur le bénéfice net (en millions de dollars) Taux d intérêt 1 Marchés boursiers 2 Marchés boursiers 2 Hausse de 1 % Baisse de 1 % Hausse de 10 % Baisse de 10 % Hausse de 25 % Baisse de 25 % (50) - 50 (150) - (250) (150) - (200) (475) - (575) Ratio du MMPRCE 3 Augmentation maximale de 8 points de pourcentage Diminution maximale de 12 points de pourcentage Augmentation maximale de 5 points de pourcentage Diminution maximale de 5 points de pourcentage Augmentation maximale de 5 points de pourcentage 1 Variation uniforme de 100 points de base des taux d intérêt présumés sur l ensemble de la courbe de rendement au Diminution maximale de 15 points de pourcentage 31 décembre Variation respective sur tous les marchés boursiers au 31 décembre En présumant que les risques réels liés aux marchés boursiers suivent de façon constante et précise l ensemble des marchés boursiers. Étant donné qu en pratique, les risques réels liés aux marchés boursiers diffèrent généralement de l ensemble des indices boursiers (en raison de l incidence de la gestion active, du risque de corrélation et d autres facteurs), les sensibilités réelles pourraient différer considérablement de celles présentées ci-dessus. 3 Les sensibilités présentées sont en fonction du ratio de MMPRCE de la Sun Life de 221 %. La Compagnie utilise une augmentation ou une diminution de 10 % pour sa sensibilité à l évolution des marchés boursiers et une variation de 1 % des taux d intérêt pour sa sensibilité au marché parce qu elle est d avis que ces variations des marchés boursiers et des taux d intérêt étaient raisonnables au 31 décembre La Compagnie a également présenté l incidence d une augmentation ou d une diminution de 25 % sur les marchés boursiers dans l objectif d illustrer que des variations sur les marchés boursiers au-delà de 10 % peuvent donner lieu à des incidences différentes des incidences proportionnelles. Les sensibilités au risque lié aux marchés boursiers présentées dans le tableau ci-dessus tiennent compte de l incidence de la fourniture de garanties liées aux contrats de fonds distincts et de rentes à capital variable et sont présentées déduction faite de l effet d atténuation prévu des programmes de couverture de la Compagnie en vigueur au 31 décembre L information présentée par la Compagnie au sujet de la sensibilité au risque lié au marché tient compte de l augmentation des souscriptions, des initiatives d élimination des risques comme la simplification des produits et les changements de prix, ainsi que du programme continu de couverture de la Compagnie. Résultats du quatrième trimestre de 2009 / sunlife.com 20

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 %

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 % COMMUNIQUÉ TSX : GWO MISE À JOUR 13 h HNC La page 7 a été modifiée pour tenir compte du nouveau code d accès pour l écoute différée de la conférence téléphonique du quatrième trimestre. Les lecteurs sont

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer Solutions PD Parez au risque Rente sans rachat des engagements (Assurente MC ) Transfert des risques pour régimes sous-provisionnés Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in»)

Plus en détail

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte COMMUNIQUÉ DE PRESSEE Les Compagnies Loblaw limitée annonce une hausse de 68,4 % du montant ajusté du bénéfice par action 2) pour le quatrième trimestre de BRAMPTON, ONTARIO Le 26 février 2015 Les Compagnies

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2]

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2] GREAT-WEST LIFECO Great-West Lifeco Inc. est une société de portefeuille internationale spécialisée dans les services financiers ayant des participations dans l assurance-vie, l assurance-maladie, les

Plus en détail

FINANCIERS CONSOLIDÉS

FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ET NOTES ANNEXES RESPONSABILITÉ À L ÉGARD DE LA PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE 102 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 103 Comptes consolidés de résultat 103 États consolidés

Plus en détail

DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE

DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE GUIDE DE L UTILISATEUR DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE Pour le premier trimestre terminé le 31 janvier 2011 Service des Relations avec les investisseurs Pour de plus amples renseignements, veuillez

Plus en détail

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE MONTRÉAL (Québec), le 11 septembre

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013 Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit

Plus en détail

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation de la Great-West Ce guide vous donne un aperçu de haut niveau des principales caractéristiques de l assurance-vie avec participation de la

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS MONTRÉAL (Québec), le 12 juin 2014

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 Compte non tenu des éléments importants, résultat dilué par action de 0,05 au quatrième trimestre 1 (Tous les montants sont

Plus en détail

Société Financière Manuvie

Société Financière Manuvie Société Financière Manuvie États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 31 décembre 2008 - MODIFIÉS États financiers consolidés TABLE DES MATIÈRES 3. Responsabilité en matière d information financière

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010 BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2011 et 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant à la situation financière,

Plus en détail

DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE

DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE RAPPORT DE GESTION DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE 2014 Le 29 janvier 2014 Mode de présentation Le présent rapport de gestion est la responsabilité de la direction, et il a été examiné et approuvé par

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

FINANCIÈRE SUN LIFE INC. RAPPORT ANNUEL 2014. La vie est plus radieuse sous le soleil

FINANCIÈRE SUN LIFE INC. RAPPORT ANNUEL 2014. La vie est plus radieuse sous le soleil FINANCIÈRE SUN LIFE INC. RAPPORT ANNUEL 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil La Financière Sun Life, qui a été constituée en 1865, est une organisation de services financiers de premier plan à

Plus en détail

La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous

La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous La vie est plus radieuse sous le soleil. La Financière Sun Life et vous Lorsqu il est question de votre avenir financier, nous pouvons vous aider. Lorsqu il s agit de votre argent, vous désirez être certain

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

Examiner les risques. Guinness Asset Management

Examiner les risques. Guinness Asset Management Examiner les risques Guinness Asset Management offre des produits d investissement à des investisseurs professionnels et privés. Ces produits comprennent : des compartiments de type ouvert et investissant

Plus en détail

L Empire, Compagnie d Assurance-Vie

L Empire, Compagnie d Assurance-Vie L Empire, Compagnie d Assurance-Vie Rapport annuel 2013 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Table des matières 4 Faits saillants financiers 5 Message du président du conseil d'administration

Plus en détail

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008 États financiers 27 Rapport de la direction aux actionnaires de 5N Plus inc. Les ci-joints sont la responsabilité de la direction de 5N Plus inc. et ont été

Plus en détail

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Réjean Robitaille, président et chef de la direction Michel C. Lauzon, chef de la direction financière Le 3 mars 2010 à 14 h 00 1-866-226-1792 ÉNONCÉS PRÉVISIONNELS

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

BOMBARDIER INC. RAPPORT DE GESTION Pour l exercice clos le 31 décembre 2013 SOMMAIRE 6 PAGE AÉRONAUTIQUE 37 TRANSPORT 69 AUTRES 86 RÉTROSPECTIVE FINANCIÈRE 113 Tous les montants présentés dans ce rapport

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Trimestre terminé le L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA État des résultats Trimestre Trimestre

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

La vie est plus radieuse sous le soleil

La vie est plus radieuse sous le soleil La vie est plus radieuse sous le soleil FINANCIÈRE SUN LIFE INC. RAPPORT ANNUEL 2009 PLEINS FEUX SUR NOS FORCES SOMMAIRE FINANCIER Une solidité financière de premier rang C est sur nos cotes de solidité

Plus en détail

HSBC Global Investment Funds

HSBC Global Investment Funds HSBC Global Investment Funds Euro Core Credit Bond Prospectus simplifié Novembre 2007 GEDI:512160v5 Euro Core Credit Bond importantes Dans quels instruments le Compartiment peut-il investir? Date de lancement

Plus en détail

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT www.ingcanada.com Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres

Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 30 septembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assureurs de personnes Aperçu Au Canada, l industrie des assurances de personnes se compose de 120 entreprises, comparativement à 163 en 1990; elle englobe les sociétés constituées

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE Une protection du capital, une participation au marché boursier et des gestionnaires de placements de première catégorie Séries 7, 8

Plus en détail

Notice annuelle de 2007

Notice annuelle de 2007 Notice annuelle de 2007 Le 3 mars 2008 CORPORATION FINANCIÈRE CANADA-VIE 330, University Avenue Toronto (Ontario) M5G 1R8 Corporation Financière Canada-Vie Notice annuelle de 2007 Corporation Financière

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts RELEVÉ DES MODIFICATIONS Risque de taux d'intérêt et de concordance des échéances Numéro de la modification Date d établissement

Plus en détail

Rapport de gestion 2013

Rapport de gestion 2013 Rapport de gestion 2013 pour l'exercice terminé le 31 décembre 2013 SRM158-1(13-03) 13 février 2014 Votre partenaire de confiance. RAPPORT DE GESTION 2013 RAPPORT DE GESTION 2013 2 Mise en garde 3 Description

Plus en détail

BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AUX 31 OCTOBRE 2012 ET 2011 ET AU 1 ER NOVEMBRE 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 212 millions de $CA pour le semestre terminé le 30 juin 2005, soit une

Plus en détail

Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière

Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière Cette section du Rapport annuel présente l analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière

Plus en détail

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015).

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015). NOTE DE SERVICE À : De : Tous les actuaires des régimes de retraite Bruce Langstroth, président Direction de la pratique actuarielle Manuel Monteiro, président Commission des rapports financiers des régimes

Plus en détail

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit.

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit. Communiqué de Ébauche en date du 2 juin 2014 presse NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE PRESSE DES ÉTATS-UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Revue de la performance du T2-2014

Revue de la performance du T2-2014 Revue de la performance du T2-2014 Intact Corporation financière (TSX : IFC) Le mercredi 30 juillet 2014 Intact Corporation financière Charles Brindamour Chef de la direction Intact Corporation financière

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion Rapport annuel 2013 Revue financière Rapport de gestion 1 Résultats financiers 46 Annexe aux états financiers consolidés portant sur le ratio de couverture par le résultat 108 Rétrospective des trois derniers

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

Formation continue des conseillers

Formation continue des conseillers Connaissance continue formation éducation en ligne participation Assurance-vie avec participation Objectifs d apprentissage Après avoir terminé ce cours, vous pourrez : Expliquer ce qu est l assurance-vie

Plus en détail

Donnéesfinancières. sur l assurance-vie avec participation. Responsabilité Solidité Rendement

Donnéesfinancières. sur l assurance-vie avec participation. Responsabilité Solidité Rendement 2014 Donnéesfinancières sur l assurance-vie avec participation Responsabilité Solidité Rendement Ce guide fournit des données financières clés à propos de la gestion, du rendement et de la solidité du

Plus en détail

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015 Revue financière 2 e trimestre 2015 Le 5 août 2015 AVERTISSEMENT Déclarations prospectives Certaines déclarations contenues dans cette présentation, incluant celles ayant trait aux résultats et au rendement

Plus en détail

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005. Le 28 mars 2006

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005. Le 28 mars 2006 Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005 Le 28 mars 2006 Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. Notice annuelle 2005 1 TABLE DES MATIÈRES AVIS ET MISE EN GARDE...

Plus en détail

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS FAITS SAILLANTS Options de primes Optimax 100 Optimax 20 primes Options

Plus en détail

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Chiffre d affaires net consolidé en hausse de 18 % au T4 et 12 % pour l exercice

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE 5 mai 2015 FAITS SAILLANTS La Société a connu un trimestre difficile. Pour le T1 2015, les produits, principalement touchés par des prix défavorables,

Plus en détail

Catégorie Fidelity Services financiers mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Services financiers mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Services financiers mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Évaluation du passif des polices d assurance-vie universelle

Évaluation du passif des polices d assurance-vie universelle Ébauche de note éducative Évaluation du passif des polices d assurance-vie universelle Commission des rapports financiers des compagnies d assurance-vie Novembre 2006 Document 206148 This document is available

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL États financiers annuels de LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL 31 décembre 2014 FPG canadien équilibré IG/GWL ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE,

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Résultats intermédiaires

Résultats intermédiaires Résultats intermédiaires Rapport semestriel 2000 du groupe Zurich Financial Services y compris les rapports semestriels d Allied Zurich p.l.c. et de Zurich Allied AG Principaux chiffres en millions de

Plus en détail

Genworth MI Canada Inc.

Genworth MI Canada Inc. Le présent document est important et exige votre attention immédiate. Si vous avez des doutes quant à la façon d y donner suite, vous devriez consulter votre courtier en valeurs mobilières, directeur de

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012 États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Rapports de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION D INFORMATION FINANCIÈRE

Plus en détail

FONDS PURPOSE. Prospectus simplifié

FONDS PURPOSE. Prospectus simplifié Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces actions et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. FONDS PURPOSE Prospectus simplifié Actions

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI)

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Le plus important fournisseur de solutions d assurance-vie au Canada en matière de planification successorale et fiscale Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Tirer parti d une FCI pour générer

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise Série Monarque de la Transamerica Guide du client Stratégie de transfert du patrimoine Série Monarque La logique à l appui de la solution Série Monarch Monarque Series La logique à l appui de la solution

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail