I q Actifs corporels et incorporels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I q Actifs corporels et incorporels"

Transcription

1 [ Retraitements en IFRS Les retraitements d homogénéité modifient les comptes individuels des filiales, pour les rendre conformes au modèle unifié des comptes consolidés du groupe. Lorsque les comptes consolidés sont présentés selon les IFRS (par obligation ou par choix), les retraitements d homogénéité incluent notamment le passage du PCG aux IFRS. Cette fiche résume les règles usuelles des IFRS qui sont différentes des règles du PCG et qui donnent donc lieu à des retraitements. I q Actifs corporels et incorporels A. Immobilisations corporelles q Gros entretien et grandes révisions Le coût des révisions périodiques majeures est obligatoirement inscrit à l actif et amorti séparément en tant que composant (IAS 16, 1 et ). q Location-financement e Au début du contrat de location, le preneur comptabilise le bien loué : à l actif en immobilisation, et au passif en dette, pour des montants égaux à la juste valeur du bien loué (IAS 17, 20). e En cours de contrat : Les loyers sont ventilés entre la charge financière et le remboursement de la dette (IAS 17, 25). La charge financière est calculée au taux d intérêt qui réalise l équivalence entre le montant initial et les versements (redevances et prix de levée de l option d achat). Le bien loué est amorti de manière analogue à l amortissement des autres actifs amortissables que possède l entité (IAS 17, 27).! Remarque. Cette méthode est préférentielle pour les RMCC. q Biens acquis avec un crédit fournisseur particulièrement long Si le règlement est différé au-delà des conditions habituelles du crédit, la différence entre l équivalent du prix au comptant et le total des règlements, est comptabilisée en charges financières sur la période de crédit (IAS 16, 23). q Immeubles de placement Postérieurement à la date d entrée, les immeubles de placement peuvent être évalués à la juste valeur, réévaluée à la clôture de chaque exercice (IAS 0, 53

2 33). Les variations annuelles de la juste valeur sont comptabilisées au compte de résultat de l exercice.! Remarque. L évaluation au coût historique reste applicable si le groupe le préfère. L option s applique à l ensemble des immeubles de placement du groupe. q Subventions publiques d investissement Choix entre deux méthodes (IAS 20, 2) : e 1re méthode. La subvention reçue est inscrite au passif en «produits constatés d avance». Elle est rapportée aux résultats sur la durée d utilisation de l actif financé. e 2e méthode. La subvention reçue vient en déduction de la valeur comptable amortissable de l actif financé. Le rapport aux résultats se traduit par une réduction de la charge annuelle d amortissement.! Remarque. Dans les RMCC : la 1 re méthode est tolérée ; la 2 e méthode est interdite. B. Immobilisations incorporelles q Frais d établissement Les frais d établissement ne sont jamais immobilisés. Ils sont comptabilisés en charges (cas général) ou imputés sur la prime de fusion (cas des frais d augmentation de capital).! Remarque. Cette méthode est préférentielle pour le PCG et les RMCC. q Coûts de développement Les coûts de développement satisfaisant aux conditions, doivent être comptabilisés à l actif (IAS 38, 57).! Remarque. Cette méthode est préférentielle pour le PCG et les RMCC. C. Questions communes à différentes catégories d actifs q Frais d acquisition des actifs Le coût d acquisition des immobilisations corporelles (IA 16, 16b) et incorporelles (IAS 38, 27b) comprend tous les frais directement attribuables à la mise en place de l actif et à sa mise en état de fonctionner. De même, le coût d entrée de la plupart des actifs financiers est majoré des coûts de transaction.! Remarque. Il n y a pas d exception en faveur des droits de mutation, honoraires ou commissions et frais d actes. La même absence d exception existe dans les RMCC. 5

3 q Réévaluation des immobilisations Le modèle de la réévaluation (revaluation model) est un modèle d évaluation permanent qui peut être choisi au lieu du modèle du coût historique (cost model) (IAS 16, 31 à 2 et IAS 38, 75 à 87). L écart de réévaluation est inscrit directement dans les capitaux propres. À la différence du PCG : les réévaluations doivent être effectuées avec une régularité suffisante pour que la valeur nette comptable ne diffère pas sensiblement de la juste valeur ; il n est pas nécessaire de réévaluer l ensemble des immobilisations ; il suffit que les réévaluations portent sur une catégorie d immobilisations ; il est possible de réévaluer des immobilisations incorporelles s il existe un marché actif pour ces immobilisations. II q Actifs financiers A. Classification des actifs financiers Les actifs financiers sont classés en quatre catégories (IAS 39, 9). q Actifs financiers à la juste valeur avec contrepartie en résultat (financial assets at fair value for profit or loss) Ces actifs appartiennent à l une des deux sous-catégories suivantes : e Actifs acquis dans le but de réaliser un gain en les revendant à court terme. e Actifs désignés par l entité, dès leur comptabilisation initiale, comme appartenant à cette catégorie. q Placements détenus jusqu à l échéance (held-to-maturity investments) Ces actifs se caractérisent par des paiements déterminés ou déterminables et une échéance fixée. L entreprise a l intention manifeste de les conserver jusqu à leur échéance. Exemple Titres d emprunt que l on a l intention de conserver en portefeuille. q Prêts et créances (loans and receivables) Ces actifs sont des prêts ou des créances qui seront normalement remboursés par des paiements fixes ou déterminables. Ils ont pour origine la remise directe à un débiteur, d argent, de biens ou de services. Exemple Prêts non représentés par des titres, créances clients, dépôts en banque. 55

4 q Actifs financiers disponibles à la vente (available-for-sale financial assets) Ce sont tous les autres actifs financiers. Exemple Actions en portefeuille, titres d emprunt acquis sans intention de les conserver jusqu à l échéance. B. Évaluation initiale des actifs financiers Évaluation à la juste valeur (en pratique, au coût d acquisition), majorée des frais d acquisition (sauf dans le cas des «actifs à la juste valeur avec contrepartie en résultat») (IAS 39, 3). C. Évaluation ultérieure des actifs financiers Les deux modes d évaluation ultérieure des actifs financiers sont la juste valeur ou le coût amorti. q Juste valeur Le mode de la juste valeur s applique : e aux actifs financiers à la juste valeur avec contrepartie en résultat ;la variation de la juste valeur est comptabilisée dans le résultat (IAS 39, 6 et 55a). e aux actifs financiers disponibles à la vente ; la variation de la juste valeur est directement imputée aux capitaux propres (IAS 39, 6 et 55b). q Coût amorti Le mode du coût amorti s applique : e aux placements détenus jusqu à l échéance et aux prêts et créances (IAS 39, 6a et b). Les variations de valeur sont comptabilisées dans le résultat (IAS 39, 56). L amortissement est calculé par la méthode du taux d intérêt effectif. e aux instruments donnant accès aux capitaux propres qui n ont pas de prix coté sur un marché actif et dont la juste valeur ne peut pas être évaluée de manière fiable (IAS 39, 6c). La dépréciation éventuelle est comptabilisée dans le résultat et elle ne doit pas être reprise par la suite (IAS 39, 66). III q Stock options attribuées au personnel e À la date d attribution de l option, la valeur estimée de l option est inscrite en capitaux propres (prime d émission). La contrepartie est une charge (IFRS 2, 1). e Si la société rachète ses propres actions (cas d une option d achat), le coût d acquisition vient en déduction des capitaux propres. (IAS 32, 33). e L exercice de l option est enregistré comme une émission ou une cession d actions propres. Aucun produit ou charge ne doit être comptabilisé lors des 56

5 opérations sur actions propres. La contrepartie du paiement du prix est en capitaux propres. IV q Passifs A. Engagements de retraite L entreprise doit comptabiliser au passif (c est-à-dire par une provision) la valeur actualisée de son obligation à la date de clôture.! Remarque. Cette méthode est préférentielle pour le PCG et les RMCC. B. Passifs financiers q Classification des passifs financiers Les passifs financiers sont classés en deux catégories (IAS 39, 9). e Passifs financiers à la juste valeur avec contrepartie en résultat (financial liabilities at fair value for profit or loss) Ces passifs appartiennent à l une des deux sous-catégories suivantes (IAS 39, 9): Passifs encourus dans le but de réaliser un gain en les rachetant à court terme. Passifs désignés par l entité, dès leur comptabilisation initiale, comme appartenant à cette catégorie e Autres passifs financiers Ce sont tous les autres passifs financiers. Exemple Emprunts contractés par l entité, dettes fournisseur, découverts bancaires. q Évaluation initiale des passifs financiers Évaluation à la juste valeur (en pratique, le prix d émission), majorée des frais d émission (sauf dans le cas des «passifs à la juste valeur avec contrepartie en résultat») (IAS 39, 3). q Évaluation ultérieure des passifs financiers e Les passifs financiers à la juste valeur avec contrepartie en résultat sont évalués à la juste valeur ; la variation de la juste valeur est comptabilisée dans le résultat (IAS 39, 7a). e Les autres passifs financiers sont évalués au coût amorti en utilisant la méthode du taux d intérêt effectif (IAS 39, 7). C. Instruments financiers composés Les composantes sont évaluées et classées séparément : dans les passifs (liabilities) ; et dans les capitaux propres (equity) (IAS 32, 15). 57

6 On commence par évaluer la juste valeur de la composante passif et on évalue la composante capitaux propres par différence (IAS 32, 32). V q Produits et charges A. Prestations de services et contrats à long terme Les prestations de services (rendering of services) partiellement exécutées à la clôture, tout comme les contrats à long terme (construction contracts) doivent être comptabilisés par la méthode à l avancement (IAS 18, 21 et IAS 11, 22).! Remarque. La méthode à l avancement est préférentielle pour le PCG et les RMCC. B. Intérêts Les intérêts comptabilisés sont les intérêts courus à la clôture, calculés par la méthode du taux d intérêt effectif (effective interest method)(ias 18, 30a et IAS 39, 9). C. Variations des stocks de produits et d en-cours Les variations des stocks de produits et d en-cours sont des charges de l exercice (IAS 1, 91). D. Gains latents et pertes latentes de change Les écarts de change résultant de la conversion, à la clôture, des éléments monétaires (c.-à-d. créances, dettes, disponibilités) sont comptabilisés en produits ou en charges de l exercice (IAS 21, 28).! Remarque. C est la méthode préférentielle pour les RMCC. ₅+ Conseils e Toujours préciser la société concernée par les postes de capitaux propres (ex. Capital société M, Réserves société M, filiale F1, etc.). Ce sera utile lors du partage des capitaux propres des filiales (voir fiche no 8). e Il n existe pas de plans de comptes numérotés en IFRS et en RMCC. e Dans une écriture de retraitement du bilan, le poste «société X» est mouvementé pour le même montant mais de sens opposé au poste «global» de l écriture de retraitement du compte de résultat. Le mouvement du poste «Réserves société X» équilibre par différence l écriture de retraitement du bilan. 58

7 [ MÉMO obligatoire préférentiel autorisé interdit Méthode obligatoire en IFRS et en RMCC Droits de mutation, honoraires, frais d acte inclus dans le coût d acquisition Méthodes obligatoires en IFRS et préférentielles en RMCC Frais d établissement en charges Coûts de développement à l actif Engagements de retraites provisionnés Contrats à long terme à l avancement Location-financement à l actif Gains et pertes de change latents en résultat. Méthodes obligatoires en IFRS et autorisées en RMCC Grandes révisions en composant Méthodes obligatoires en IFRS et interdites en RMCC Long crédit fournisseur en charges financières Stocks options en charges Instruments financiers composés, partagés entre capitaux et dettes Juste valeur ou taux d intérêt effectif pour les actifs et passifs financiers Production stockée, comptabilisée en charges 59

8 Méthodes autorisées en IFRS et en RMCC Subventions d investissement en produits constatés d avance Méthodes autorisées en IFRS et interdites en RMCC Subventions d investissement retranchées de l actif Immeubles de placement à la juste valeur Réévaluation des immobilisations incorporelles Traitement des actifs et des passifs financiers (IAS 39) Actifs financiers À la juste valeur avec contrepartie en résultat Placements détenus jusqu à l échéance Prêts et créances Disponibles à la vente Passifs financiers À la juste valeur avec contrepartie en résultat Autres passifs financiers Nature Spéculation à court terme ou désignation initiale Titres d emprunt que l on a l intention de conserver Prêts, créances d exploitation, disponibilités Titres d emprunt que l on n a pas l intention de conserver, actions Nature Spéculation à court terme ou désignation initiale Dettes financières, dettes d exploitation, découverts bancaires Méthode d évaluation Juste valeur Coût amorti Coût amorti Juste valeur Méthode d évaluation Juste valeur Coût amorti Contrepartie Capitaux propres Contrepartie 60

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8

PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8 PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 13 1 LES FONDEMENTS : NORMALISATION ET CADRE CONCEPTUEL... 15 1.1 LES ACTEURS DE LA NORMALISATION

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS. Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS. Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS 1 Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain Conditions de constitution des éléments chiffrés Les

Plus en détail

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION 1 Conditions de constitution des éléments chiffrés Les chiffres présentés sont établis conformément au corps de normes IFRS adopté

Plus en détail

4. Immobilisations incorporelles

4. Immobilisations incorporelles NORMES ET PRINCIPES COMPTABLES APPLIQUES PAR LE GROUPE En application des dispositions de la circulaire 56/G/2007 de Bank Al-Maghrib, les établissements de crédit doivent établir et publier leurs états

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

Section H: Immobilisations corporelles en cours de construction

Section H: Immobilisations corporelles en cours de construction Chapitre 10 MANUEL COMPTABLE GROUPE SNCB Section H: en cours de construction Chapitre 10 MANUEL COMPTABLE GROUPE SNCB Table des matières Section H: en cours de construction 1 1 Normes IFRS applicables

Plus en détail

BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net

BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net ALPHA MOS S.A. COMPTES SOCIAUX BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) En 000 Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actif immobilisé Immobilisations incorporelles II-1 599 131 Immobilisations

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 4 COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État de résultat global consolidé 3 3 Bilan consolidé 4 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés 31 décembre 2008 1 COMPTE DE RÄSULTAT CONSOLIDÄ...3 BILAN CONSOLIDÄ...4 TABLEAU DES FLUX DE TRÄSORERIE CONSOLIDÄS...5 TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÄS...6

Plus en détail

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS Les comptes consolidés du groupe SILIC sont établis,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2012

RAPPORT FINANCIER 2012 RAPPORT FINANCIER 2012 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Actif (en milliers d euros) Notes Montant brut Exercice 2012 Amort. Prov. Montant net Exercice 2011 Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015 Page 1 sur 16 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séances 6 à 12 Application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques Economiques

Plus en détail

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES 1 CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2 PRINCIPES RETENUS POUR LA PREPARATION DES PREMIERS ETATS FINANCIERS DU GROUPE EN 3 ANALYSE DE LA TRANSITION DU BILAN

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séance 10 Corrigé de l application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques

Plus en détail

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6 BILANS CONSOLIDÉS Aux (en millions de dollars canadiens) Actifs Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Créances 381,7 362,0 Stocks (note 4) 900,8 825,3 Charges payées d

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 1 COMPTES CONSOLIDES COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 2 BILAN CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2008 (en K ) ACTIF Notes 31/12/2008 Retraité (*) ACTIFS NON-COURANTS Goodwill 4.1.1 11 160 11 161 Immobilisations

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2015 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES DCG session 2013 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES 1. Rappeler les objectifs de la normalisation comptable et citer le principal acteur

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux FONDS DE DOTATION FNBP 76 Avenue de France 75013 Paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif FONDS DE DOTATION FNBP Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 12/05/15 BRUT Amortissements

Plus en détail

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat Capitaux propres Totaux Dont Part des tiers Au 1 er janvier 2005 873.168 3.551.609-842.682 3.582 095 456.924 Affectation résultat 2004-842.682

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

Ce rapport a été établi avec la collaboration de la Direction de la législation fiscale (1)

Ce rapport a été établi avec la collaboration de la Direction de la législation fiscale (1) IAS/Fiscalité Rapport d étape présenté à l assemblée plénière du 24 mars 2005 Identification des incidences fiscales résultant de la convergence des normes françaises avec les normes de l IASB, ainsi que

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 1. ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE En début d exercice 2006 la société a acquis la totalité des titres de la société Cryologistic Développement, holding

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115, rue

Plus en détail

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 Rapport de l auditeur indépendant... 1 2 États consolidés des résultats... 3 États consolidés du résultat global...

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières historiques Compte de résultat consolidé Milliers d'euros Notes 31 mars 2014 31 mars

Plus en détail

COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA

COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA 6 COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA COMPTE DE RÉSULTAT DE PERNOD RICARD SA 182 Pour les exercices clos aux 30 juin 2012 et 30 juin 2013 182 BILAN DE PERNOD RICARD SA 183 Pour les exercices clos aux

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. (non audité)

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. (non audité) États financiers consolidés intermédiaires résumés de Périodes de trois mois et six mois terminées le 30 juin 2011 États financiers consolidés intermédiaires résumés Périodes de trois mois et six mois

Plus en détail

Résultats. Groupe Attijariwafa bank au 31 décembre 2009. 2010 Communication financière. Contact Communication Financière : Nesrine GUESSOUS

Résultats. Groupe Attijariwafa bank au 31 décembre 2009. 2010 Communication financière. Contact Communication Financière : Nesrine GUESSOUS 2010 Communication financière Résultats Groupe Attijariwafa bank Contact Communication Financière : Nesrine GUESSOUS e-mail : n.guessous@attijariwafa.com Publication des comptes 09 Comptes consolidés Normes

Plus en détail

et celles réalisées en devises.

et celles réalisées en devises. les Emprunts Définition Les emprunts sont inscrits i dans le compte 16 «Emprunts et dettes assimilés». Ce compte peut être subdivisé, sur l initiative de l entreprise lentreprise, en distinguant : Les

Plus en détail

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS SOCIÉTÉ D EXPERTISE COMPTABLE ET DE COMMISSARIAT AUX COMPTES INSCRITE AU TABLEAU DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES ET A LA COMPAGNIE REGIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DE PARIS

Plus en détail

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES COMPTES ANNUELS EXERCICE SOMMAIRE Sommaire 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES 5 COMPTE DE RESULTATS PRODUITS 6 COMPTE DE RESULTATS CHARGES (LISTE)

Plus en détail

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE Transition aux IFRS : compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan actif consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 Le Conseil d Administration du 19 février 2014 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

COMPTABILITÉ EN IFRS

COMPTABILITÉ EN IFRS PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8 AVANT-PROPOS Le présent ouvrage est un manuel de comptabilité. Son objectif est d expliquer les modalités de comptabilisation

Plus en détail

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16 Chapitre 9 MANUEL COMPTABLE GROUPE SNCB Table des matières Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16 1.1 Références

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS I LE BILAN Il décrit l ensemble des éléments composant le patrimoine de l association, ce qu elle possède, ses créances moins ses dettes, à une date donnée (en général,

Plus en détail

SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES ACTIELEC TECHNOLOGIES. 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663

SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES ACTIELEC TECHNOLOGIES. 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663 PUBLICATIONS PÉRIODIQUES (COMPTES ANNUELS, SITUATIONS TRIMESTRIELLES, TABLEAUX D ACTIVITÉ ET DE RÉSULTATS, CHIFFRES D AFFAIRES, INVENTAIRES

Plus en détail

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004 Transition aux normes IFRS Informations financières consolidées préliminaires 2004 Compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 4 Bilan consolidé IFRS préliminaire 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Le Document de Référence de L Oréal est constitué de deux tomes : > une plaquette

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE IPSAS 2 TABLEAU DES FLU DE TRÉSORERIE Remerciements La présente Norme comptable internationale du secteur public s inspire essentiellement de la Norme comptable internationale IAS 7 «Tableaux des flux

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2009 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2009 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles

Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles Objectif 1 L objectif de la présente norme consiste à prescrire le traitement comptable pour les immobilisations corporelles de sorte que les

Plus en détail

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés de PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États consolidés intermédiaires résumés de la situation financière Actifs 30 septembre 31 décembre 2012

Plus en détail

L analyse de la structure financière

L analyse de la structure financière Chapitre 5 L analyse de la structure financière 1 Exercice 05. 5.06 Bilans fonctionnels fonds de roulement net global besoin en fonds de roulement trésorerie Le responsable financier de la société PLEYBEN

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux Etats Comptables et Fiscaux CRECHE DES PETITS CANOTIERS 124 Boulevard de Strasbourg 94130 NOGENT SUR MARNE 31/12/2013 Cabinet AC EXPERT Bilan Etats financiers du 01/01/13 au 31/12/13 Bilan Actif RUBRIQUES

Plus en détail

Équivalents terminologiques : ICCA et IASB

Équivalents terminologiques : ICCA et IASB Équivalents terminologiques : ICCA et IASB Préparé par Jocelyne Gosselin Sylvain Durocher Diane Bigras Danièle Pérusse Déni de responsabilité Tous les équivalents terminologiques contenus dans le présent

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES 1 MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Siège : 2, rue de BASSANO - 75116 PARIS N Siret : 486 820 152 00107 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN

Plus en détail

Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS

Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS En application du règlement européen 16/06/2002 du 19 juillet 2002 sur les normes internationales, les comptes consolidés

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS A B C D E F G Compte de résultat consolidé Bilan consolidé Tableau des flux de trésorerie consolidés Variation

Plus en détail

Notes. Goodwill 131 705 128 114 Autres immobilisations incorporelles 24 420 19 349

Notes. Goodwill 131 705 128 114 Autres immobilisations incorporelles 24 420 19 349 Groupe Crit Rapport annuel 2012 C. Bilan consolidé ACTIF (en milliers d euros) Notes 31-12-2012 31-12-2011 Goodwill 131 705 128 114 Autres immobilisations incorporelles 24 420 19 349 Total des immobilisations

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique.

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique. 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:14 PM Page 357 Chapitre : Les immobilisations corporelles : acquisition et aliénation 15. a) Une subvention publique afférente aux activités opérationnelles courantes

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases

Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases Publié par l IASB le 16 mai 2013 Intervenants : Emmanuelle Cordano (Sanofi) Benoît Lebrun (KPMG) Sommaire 1. ED 2 - Synthèse 2. ED 2 Présentation détaillée

Plus en détail

Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH. 31 mars 2005

Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH. 31 mars 2005 Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH 31 mars 2005 2 Disclaimer L information contenue dans ce document est basée sur les normes IFRS telles que connues à ce jour. Néanmoins,

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier

RÈGLEMENT. N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier Règlement homologué par arrêté du 26 décembre

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES 30 Juin 2008 1 1 PRINCIPES COMPTABLES...9 2 PRINCIPALES VARIATIONS DU PERIMETRE DE CONSOLIDATION AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2008...10 3 INFORMATION SECTORIELLE...11 4 RESULTAT

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BILAN

PRÉSENTATION DU BILAN Chapitre 1: PRÉSENTATION DU BILAN Introduction L actif, le passif et le hors bilan sont présentés chacun sur un feuillet conformément au modèle en annexe. Les rubriques de l actif qui font l objet d amortissements

Plus en détail

Rapport de Gestion 2008

Rapport de Gestion 2008 Rapport de Gestion 2008 2 ème partie : Rapports Financiers A. Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2008 Présentation Commerciale Groupe Affine Comptes consolidés au 31 décembre 2008 Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

TF1 TRANSITION AUX NORMES IFRS

TF1 TRANSITION AUX NORMES IFRS TF1 TRANSITION AUX NORMES IFRS Plan du document 1. Contexte de l élaboration des informations financières 2004 en normes IFRS 2. Etats financiers en normes IFRS Bilan consolidé au 1 er janvier et au 31

Plus en détail

Passage aux normes IFRS 2004

Passage aux normes IFRS 2004 Passage aux normes IFRS 2004 Comptes consolidés au 31 décembre 2004 1 Passage aux normes IFRS 2004 Maroc Telecom Sommaire 1. Introduction 2. Description des retraitements IFRS 3. Bilan consolidé et notes

Plus en détail

Comptes annuels au 31 décembre 2014 et rapport du Réviseur d Entreprises Agréé

Comptes annuels au 31 décembre 2014 et rapport du Réviseur d Entreprises Agréé SERVIOR Établissement Public «Centres, Foyers et Services Comptes annuels et rapport du Réviseur d Entreprises Agréé Bilan ACTIF Notes 2014 2013 Actif immobilisé Immobilisations incorporelles 2,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER ANNUEL

RAPPORT FINANCIER ANNUEL Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 27.425.444 Euros Siège social : 10, rue Beffroy 92200 Neuilly sur Seine R.C.S. Nanterre B 393 430 608 RAPPORT FINANCIER ANNUEL Période

Plus en détail

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 23 : COÛTS DES EMPRUNTS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES NATIXIS

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES NATIXIS PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) NATIXIS Société anonyme de droit français au capital social de 4 960 472 304,00. Régie par la règlementation des sociétés

Plus en détail

Communication financière

Communication financière Communication financière COMPTES CONSOLIDES EN NORMES IAS/IFRS Bilan consolidé IFRS Tableau de Flux de Trésorerie consolidé IFRS ACTIF Ecarts d'acquisition 1 321 628 1 321 628 Valeurs des portefeuilles

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2011 - 2 - Etats financiers consolidés au 30 juin 2011 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2011 ETAT DU RESULTAT NET

Plus en détail

index Autorité des marchés financiers 42 Avances voir Acomptes

index Autorité des marchés financiers 42 Avances voir Acomptes index n A Abandons d activité 291 Achats 102 Acomptes 109 Actif 54 Actif circulant 56 Actif courant 285 Actif fictif 57, 160, 180 Actif immobilisé 55 Actionnaires 33 Activités ordinaires 275 Affacturage

Plus en détail

Swisscom concentre son activité principalement en Suisse. A l étranger Swisscom est essentiellement présente en Italie.

Swisscom concentre son activité principalement en Suisse. A l étranger Swisscom est essentiellement présente en Italie. Comptes annuels Swisscom concentre son activité principalement en Suisse. A l étranger Swisscom est essentiellement présente en Italie. Chiffre d affaires net en millions CHF Autres 8% 926 Fastweb 21%

Plus en détail

Passage aux normes IFRS

Passage aux normes IFRS Passage aux normes Exercice 2004 Compte de résultat consolidé en millions d'euros 31 décembre 2004 Revenu 3 832 Charges de personnel (2 271) Autres charges opérationnelles (862) Résultat opérationnel courant

Plus en détail

SESSION 2009 UE 9 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE

SESSION 2009 UE 9 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE DCG SESSION 2009 UE 9 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE Proposition de corrigé et de barème CORRIGE Les textes en bleu sont des explications, des références ou des conseils qui n ont pas à figurer sur la

Plus en détail

3. Comptes consolidés

3. Comptes consolidés 3. Comptes consolidés 3.1 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels Exercice clos le 31 décembre Mesdames, Messieurs, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION DE LA REFORME DU SYSCOA

RAPPORT DE PRESENTATION DE LA REFORME DU SYSCOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE --------------- La Commission -------------- Conseil Comptable Ouest Africain (CCOA) -------------- Le Président RAPPORT DE PRESENTATION DE LA REFORME DU SYSCOA

Plus en détail

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Ministère des finances NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF» LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES La présente note vient en appui à l instruction n 2 du 29 octobre

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES IMMOBEL (ci-après dénommée la «Société») est une société anonyme de droit belge dont le siège social est établi Rue de la Régence 58 à 1000 Bruxelles.

Plus en détail

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés Rapport de gestion Présentation commerciale Comptes consolidés 2009 Présentation commerciale Comptes consolidés Sommaire 4 Bilan consolidé 6 Compte de résultat consolidé 7 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail