L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1"

Transcription

1 L accident de décompression Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1

2 Plan du cours Introduction et rappels Principe de la dissolution des gaz Conséquences biologiques Symptomatologie de l ADD Facteurs favorisants Traitement Prévention Jean-Luc HURTEL Cmas*** 2

3 Composition de l'air O² 20,90% [NOM DE CATÉGORIE] [POURCENTAGE ] CO² 0,03% N² 79,00% Gaz rares N² CO² O² Jean-Luc HURTEL Cmas*** 3

4 Loi de Henry A température donnée, la quantité de gaz dissous à saturation dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle du gaz au contact du liquide. équilibre sous-saturation sursaturation sursaturation critique Jean-Luc HURTEL Cmas*** 4

5 Loi de Boyle et Mariotte A température c onstante, le volume d'un gaz est inversement proportionnel à la pression qu'il subit. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 5

6 ECHANGES GAZEUX ENTRE NOTRE ORGANISME ET LE MILIEU EXTERIEUR Air inspiré frais Air expiré chargé en CO² Bronchioles Vaisseaux capilliares Alvéoles Jean-Luc HURTEL Cmas*** 6

7 Artère pulmonaire Aorte Capillaires pulmonaires Veines pulmonaire Veine cave Capillaires généraux du corps Jean-Luc HURTEL Cmas*** 7

8 Dissolution de l azote dans notre organisme Jean-Luc HURTEL Cmas*** 8

9 Types de bulles Bulles immobiles tissulaires Bulles circulantes veineuses Bulles circulantes artérielles Jean-Luc HURTEL Cmas*** 9

10 Les bulles circulantes vont aller se bloquer dans les parties rétrécies des vaisseaux sanguins et provoquer : spasme, qui bloque encore plus la bulle œdème et gonflement de la muqueuse de l artère autour de la bulle augmentation de la pression en amont de l obstacle hypoxie en aval de l obstacle Jean-Luc HURTEL Cmas*** 10

11 Évolution en maladie de décompression : - plaquettes sanguines s agglomèrent - l oedème s intensifie - transudation du plasma en amont - acidose en aval Jean-Luc HURTEL Cmas*** 11

12 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 12

13 Accidents mineurs Malaise bénin de décompression Fatigue intense, soudaine Irritabilité accrue Malaise général Dégazage pathologique risque d accident plus grave Accidents cutanés bénins Accidents articulaires, osseux, musculaires Démangeaisons, picotements (puces) Plaques cutanées (moutons) Micro-bulles d'azote emprisonnées dans les capillaires sous-cutanés surveillance Jean-Luc HURTEL Cmas*** 13

14 Accidents articulaires, osseux (bends), musculaires Douleur progressive aux insertions musculaires (épaule, genou, coude, hanche, poignet, cheville) Aucun signe visible au niveau de l articulation Antalgiques inefficaces Bulles intravasculaires ou intracapsulaires embolisées Jean-Luc HURTEL Cmas*** 14

15 Accident labyrinthiques ou vestibulaires Vertiges persistants Surdité indolore Acouphènes Nausées, vomissements Troubles visuels Secousses rythmiques des globes oculaires Jean-Luc HURTEL Cmas*** 15

16 Accident labyrinthiques ou vestibulaires Bulles endolymphatiques (dans le liquide de l oreille interne) Bulles périphériques : situées entre les parois osseuses et l'appareil labyrinthique Bulles artérielles dans la circulation terminale Jean-Luc HURTEL Cmas*** 16

17 Accident labyrinthiques ou vestibulaires Jean-Luc HURTEL Cmas*** 17

18 Accidents neurologiques médullaires Douleur en ceinture au niveau dorsal ou lombaire souvent très vive (coup de poignard). Fourmillements dans les membres inférieurs, sensation de jambes lourdes, de faiblesse. Puis paraplégie flasque qui s installe progressivement Bulles dans la moelle épinière Jean-Luc HURTEL Cmas*** 18

19 Accidents neurologiques cérébraux Crises convulsives avec céphalées et vomissements Troubles moteurs très variés : monoplégie, hémiplégie, tétraplégie Des troubles sensitifs de type anesthésie Des troubles sensoriels: troubles de la parole allant jusqu à l aphasie Troubles visuels Embolie gazeuse dans le cerveau Jean-Luc HURTEL Cmas*** 19

20 Accidents pulmonaires Douleurs thoraciques intenses Respiration de plus en plus difficile, toux Cyanose Apparition rapide d un état de choc Bulles intrapulmonaires Jean-Luc HURTEL Cmas*** 20

21 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 21

22 Malaise grave de décompression Collapsus cardio-vasculaire avec fibrillation ventriculaire Blocage alvéolo-capillaire avec asphyxie Coagulation intravasculaire disséminée et embolie Issue rapidement mortelle Jean-Luc HURTEL Cmas*** 22

23 Facteurs propres à l individu Travail musculaire Stress Froid Fatigue et effort Obésité Age Alcool Tabac Repas copieux Déshydratation Traumatismes Jean-Luc HURTEL Cmas*** 23

24 Facteurs propres à la plongée Profil (profondeur, durée) Plongée yo-yo Plongées successives Apnée après Jean-Luc HURTEL Cmas*** 24

25 Schéma global Jean-Luc HURTEL Cmas*** 25

26 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 26

27 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 27

28 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 28

29 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 29

30 Jean-Luc HURTEL Cmas*** 30

31 Ne jamais de moyen de décompression entre 2 plongées 2 plongées max par jours Profondeur max <60 mètres Pas d altitude ni d avion (intervalle 12 heures) Pas d apnée après la plongée Jean-Luc HURTEL Cmas*** 31

32 Conclusion : Malgré le respect des règles préventives aux accidents de décompressions, personne n est a l abri de ce type d accident donc en cas de doute il faut déclencher les secours, il est préférable de se tromper par excès que par défaut. Plus on décèle rapidement un ADD (et on intervient rapidement) plus les chances de guérison du plongeur augmenteront Jean-Luc HURTEL Cmas*** 32

33 Le Prochain cours : Les Accidents Barotraumatiques Des Questions Jean-Luc HURTEL Cmas*** 33

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012 Cours iveaux 3 LA REMOTEE - 1ère partie Plan du cours La remontée est un moment crucial de la plongée puisque nous allons subir, comme à la descente, des variations de volumes mais nous devrons aussi veiller

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

L accident. de decompression

L accident. de decompression L accident de decompression Plan du cours Introduction et rappels Principe de la dissolution des gaz Conséquences biologiques Symptomatologie de l ADD Facteurs favorisants Traitement Prévention Composition

Plus en détail

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression - 1 - BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression I Rappels 1. Mariotte PV=constante 2. mécanisme des barotraumatismes changement rapide de profondeur 3. localisations

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES... Cours prépa niveau 1 La Pression et ses effets sur l'organisme (Les barotraumatismes et la surpression pulmonaire) SITUATION : début de formation N1, 3 ème cours théorique. Cours n 1 : Le matériel de plongée

Plus en détail

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique»

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique» Théorie Niveau 2 Les barotraumatismes 1 Principe général Les barotraumatismes sont des accidents qui peuvent survenir lorsque des volumes d air présents dans l'organisme du plongeur subissent la loi de

Plus en détail

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE»

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS : Les barotraumatismes ou mécaniques Accidents dues aux différences de pression Les biochimiques ou bio toxiques Accident

Plus en détail

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants.

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants. Cours N4 - Saison 2011/2012. 1 Plan du cours 1. Objectif / But 2. Rappels 3. La dissolution des gaz et les facteurs favorisants / La loi de Henry 4. Application à la saturation / désaturation 5. Conclusions

Plus en détail

PLONGEE NITROX Sommaire

PLONGEE NITROX Sommaire Sommaire Abréviations, Introduction, Rappels de la Physique Relation profondeur, Rappels mathématiques, Dalton, Pression partielle, Echelle des Valeurs PPO², Avantages/Inconvénients Réglementation Les

Plus en détail

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes :

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Physiologie et barotraumatismes La physiologie et les barotraumatismes : Physiologie : L oreille La petite et la grande circulation Les accidents barotraumatiques La surpression

Plus en détail

Dissolution des gaz Loi Henry

Dissolution des gaz Loi Henry Dissolution des gaz Loi Henry William HENRY ( 1775 1836) En 1803, William Henry, physicien et chimiste Anglais, présente la loi qui porte désormais son nom. Selon cette loi, en l absence de réaction chimique

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE S3

EVALUATION NORMATIVE S3 Date: dimanche 10 novembre 2013 Benjamin Beaugé PROCESSUS OBSTRUCTIF 2.8 EVALUATION NORMATIVE S3 Question 1: Expliquer le mécanisme physiopathologique de l embolie pulmonaire. /1 Question 2: Expliquer

Plus en détail

ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE

ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE Introduction,historique Généralités,matériel Lois physiques et plongée Modifications physiologiques induites Toxicité des gaz Accidents de décompression(add)

Plus en détail

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la

Plus en détail

Dissolution des gaz et accidents de désaturation. Préparation niveau 2

Dissolution des gaz et accidents de désaturation. Préparation niveau 2 Dissolution des gaz et accidents de désaturation Préparation niveau 2 Arnaud Mélèse plouf@melese.com Décembre 2011 Dissolution des gaz et accidents de désaturation Dissolution des gaz dans les liquides

Plus en détail

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille.

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille. L Oreille Accident barotraumatique Accident de décompression L Oreille L Oreille Doc: Illustra Pack externe Capter les ondes sonores Tympan: fine membrane imperméable Capable de vibrer sous l effet d une

Plus en détail

THEORIE Niveau 1 PLONGEE D EXPLORATION EN MILIEU NATUREL

THEORIE Niveau 1 PLONGEE D EXPLORATION EN MILIEU NATUREL THEORIE Niveau 1 REGLEMENTATION : Code du sport (arre te 06 avril 2012) Le «code du sport 2012» définit les règles de sécurité et de pratique de la plongée en scaphandre, à l air et aux mélanges autres

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES 1. Généralités: Les barotraumatismes («baro» = pression) sont des accidents liés à la loi de Mariotte qui s exerce au niveau des cavités remplies d air de l organisme. Les variations

Plus en détail

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 16 Introduction Sujets : la composition de l air et la

Plus en détail

ADD ET AUTRES ACCIDENTS

ADD ET AUTRES ACCIDENTS ADD ET AUTRES ACCIDENTS Rappels... 2 Les accidents de décompression... 3 A. Causes et mécanisme... 3 B. Symptômes... 3 C. Prévention... 8 D. Conduite à tenir... 9 Les accidents biochimiques (toxiques)...11

Plus en détail

BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques

BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques Objectif du cours Comprendre et connaître les accidents de plongée et les facteurs favorisants, savoir les prévenir, les identifier et les traiter Plan du cours

Plus en détail

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatismes Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatisme La pression et le volume d un gaz sont étroitement liés. Le plongeur respire de l air à pression

Plus en détail

Les Accidents de décompression Dr Philippe WELTER

Les Accidents de décompression Dr Philippe WELTER Les Accidents de décompression 2013 Dr Philippe WELTER Introduction L accident de décompression (ADD) est l accident : - le plus connu en plongée - le plus intéressant en médecine - de mécanisme très complexe

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles)

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles) INTRODUCTION 1 Éléments de physique & rappels 2 Compressibilité des gaz : principe et applications à la plongée 3 Influence de la température : principe et application à la plongée 4 Exercices complémentaires

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 NOM : PRENOM : AGE : CLUB : Vous avez deux heures pour répondre aux questions. Prenez le temps de lire correctement l énoncé des questions. Pour les exercices de tables, vous

Plus en détail

Cours Accidents Biochimiques

Cours Accidents Biochimiques Toxicité des gaz en plongée Justification Rappels Plongée à l air Intoxication O 2 Effet Paul Bert Effet Lorrain Smith Hyperoxie Hypoxie Intoxication N 2 Intoxication CO 2 Intoxication CO Intoxication

Plus en détail

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION L ACCIDENT DE DECOMPRESSION La cause : L air respiré (en surface) contient environ 20% d oxygène et 80% d azote (plus des traces d autres gaz tel que le CO 2 ou gaz carbonique). L oxygène est, pour partie,

Plus en détail

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir.

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. - De repérer les signes d accident et d agir efficacement. -D éviter

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar NOTIONS DE PHYSIQUE 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Pression = En plongée, on utilise une ancienne unité : Force F soit P = Surface S le bar 1 bar correspond à une force de 1 kgf

Plus en détail

Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable

Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable Par Francis Héritier, pneumologue et médecin spécialisé en médecine subaquatique, en collaboration

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 -L accident de décompression est l accident le plus grave de la plongée, ses conséquences sont tout aussi graves et souvent irréversibles. -Il est dû à la

Plus en détail

Un cardiologue vous parle

Un cardiologue vous parle Un cardiologue vous parle Martine Montigny, MD, M.Sc. Toutes les images de cette présentation ont été extraites sur Google et appartiennent à leur auteur Histoire vécue Monsieur Denis Faillant a 69 ans.

Plus en détail

18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites

18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites 18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites C est la pression qui est lue sur le profondimètre (ou gauge pressure des Anglo- Saxons). La plupart des profondimètres sont étalonnés

Plus en détail

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 Qualification Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 PLAN Plus d oxygène : 2 Qu est-ce que le Nitrox? Plus d oxygène : Mélange d oxygène et d azote dont le pourcentage en O 2 est supérieur à celui

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

Dr Jean-Eric Blatteau, Jean-Michel Pontier, Van Mui Nguyen, Van Than Nguyen, & Philippe Cavenel. Coordinateur du programme : Dr Jean Ruffez

Dr Jean-Eric Blatteau, Jean-Michel Pontier, Van Mui Nguyen, Van Than Nguyen, & Philippe Cavenel. Coordinateur du programme : Dr Jean Ruffez Prévenir et traiter les accidents de décompression en situation d isolement: expérience et enseignements de l aide apportée aux plongeurs-pêcheurs vietnamiens. Dr Jean-Eric Blatteau, Jean-Michel Pontier,

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

TOXICITE DES FUMEES D INCENDIE. Pr Frédérique GRIMALDI Laboratoire de Toxicologie Aix-Marseille Université

TOXICITE DES FUMEES D INCENDIE. Pr Frédérique GRIMALDI Laboratoire de Toxicologie Aix-Marseille Université TOXICITE DES FUMEES D INCENDIE Pr Frédérique GRIMALDI Laboratoire de Toxicologie Aix-Marseille Université Ecole thématique du CNRS sur la Science des Incendies et ses Applications Porticcio, 30/05 04/06

Plus en détail

Réunion Scientifique du 14 décembre 2013. HTA et Plongée

Réunion Scientifique du 14 décembre 2013. HTA et Plongée Réunion Scientifique du 14 décembre 2013 HTA et Plongée HTA = Maladie de la vasomotricité avec dysfonction endothéliale - atteintes viscérales spécifiques - facteur de risque maladie athéromateuse Hypertendu

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Accidents de décompression

Accidents de décompression Niveau 4 Léo Mare 20 mars 2011 Plan Principe 1 Principe 2 3 4 Objectifs du cours Connaissances, savoir-faire et savoir-être : aigu et chronique Commentaires et limites Facteurs favorisants Facteurs déclenchant

Plus en détail

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Bjp novembre 2012 Physique Pression Eau et air, par leur masse et mouvements internes appliquent une «force». Intuitivement, on voit bien ce qu est une force

Plus en détail

Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de pression des gaz contenus dans le corps.

Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de pression des gaz contenus dans le corps. Saison 12/1 SOMMAIRE Définition Principaux organes à risque des barotraumatismes DEFINITION Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de

Plus en détail

Prévention des risques hyperbares

Prévention des risques hyperbares Fiche Prévention H2 F 01 13 Prévention des risques hyperbares Définition du milieu hyperbare Le milieu hyperbare se définit comme un environnement où les travailleurs sont exposés à une pression relative

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

Plan du document : 1. Réactions liées au stress :

Plan du document : 1. Réactions liées au stress : Fiche technique T1-B MODES OPERATOIRES A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Version 01 décembre 2009 URGENCES MEDICALES A L OCCASION D UNE VACCINATION Document ayant fait l objet d une relecture scientifique

Plus en détail

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Etude sur 1692 plongeurs mention A surveillés au centre médical subaquatique depuis 1991

Etude sur 1692 plongeurs mention A surveillés au centre médical subaquatique depuis 1991 Etude sur 1692 plongeurs mention A surveillés au centre médical subaquatique depuis 1991 Dr Philippe Barré, centre médical subaquatique, 13009, Marseille Protocole N ont pas été pris en compte dans l étude

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France + PICC line Dr Khalil Jabbour Département d Anesthésie Réanimation Hôtel-Dieu de France + + Introduction PICC line : Peripherally Inserted Central Catheter Depuis le début des années 90, largement utilises

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES

QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES Évaluer chacun des symptômes suivants en fonction de votre profil de santé pour le mois passé ou la semaine, dans le cas d un traitement initial et communiquez les réponses

Plus en détail

Prise en charge diagnostique des neuropathies périphériques (polyneuropathies et mononeuropathies multiples)

Prise en charge diagnostique des neuropathies périphériques (polyneuropathies et mononeuropathies multiples) SYNTHESE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge diagnostique des neuropathies périphériques (polyneuropathies et mononeuropathies multiples) Mai 2007 OBJECTIF : L objectif général de ce travail

Plus en détail

Comment prévenir un accident (ou maladie*) de décompression notamment en présence d un. foramen ovale perméable

Comment prévenir un accident (ou maladie*) de décompression notamment en présence d un. foramen ovale perméable CMYK nereus negative Anwendung Rot: M = 100%, Y = 100% / Blau: C = 100%, M = 80% SUSV FSSS & NEWS Nereus 1 2014 Die offizielle Zeitschrift des SUSV Le magazine officiel de la FSSS La rivista ufficiale

Plus en détail

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général Organisation des secours BNSSA Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015 Cadre général L'Etat sur terre : L'organisation des secours en France est découpée en différents échelons : Au niveau national

Plus en détail

8.1 Anaphylaxie et autres réactions

8.1 Anaphylaxie et autres réactions Chapitre 8 Urgences liées à la vaccination 8.1 Anaphylaxie et autres réactions Il importe de distinguer l anaphylaxie des réactions plus bénignes pouvant survenir lors de la vaccination telles que la réaction

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT Les autorités de santé européennes ont assorti la mise sur le marché du médicament Increlex de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie.

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Public cible Ce cours fait partie du tronc commun obligatoire à toutes les thérapies Aperçu de la formation (Définition) L anatomie est la connaissance

Plus en détail

Les secours en plongée

Les secours en plongée Page 1 sur 9 Société Internationale de Sauvetage du Léman Les dossiers techniques de la SISL Les secours en plongée Parmi les nombreuses activités dont le Léman est le théâtre, il en est une qui est en

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE *

FIBRILLATION AURICULAIRE * FIBRILLATION AURICULAIRE * ET AVC La fibrillation auriculaire provoque UN AVC TOUTES LES 0 MINUTES 1 *ou atriale stopavc I PRENEZ VOTRE FA À CŒUR I Qu est-ce que la fibrillation auriculaire ou FA? Pourquoi

Plus en détail

Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie

Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie Thème 05 Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie N d article 1401 CSauv Thème 05 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Infarctus Généralités Lors d un infarctus du myocarde, le muscle

Plus en détail

Sciences & Technologie LE SQUELETTE

Sciences & Technologie LE SQUELETTE LE SQUELETTE L appareil moteur de l homme est constitué par un squelette osseux articulé et par des muscles qui prennent appui sur les os et les mettent en mouvement. Le squelette joue un rôle important

Plus en détail

Claude ZION Novembre 2011 1

Claude ZION Novembre 2011 1 FROID DANGERS DU MILIEU COMPORTEMENT & SÉCURITÉ COURBE DE SÉCURITÉ 1 LE FROID Réchauffement climatique Pas vraiment d actualité en plongée sous nos latitudes. Notions de base : La température du corps

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

1.1.1. Interrogatoire général - 20 1.1.2. Interrogatoire ciblé - 20

1.1.1. Interrogatoire général - 20 1.1.2. Interrogatoire ciblé - 20 TABLE DES MATIÈRES Le mot du doyen...................................................................... 5 Le mot du médecin généraliste...................................................... 7 Remerciements........................................................................

Plus en détail

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE.

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. Vous allez être opéré(e) prochainement d'une hernie inguinale (au-dessus du ligament inguinal, ligament qui se trouve entre l'épine antérieure du bassin et le pubis)

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T.

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T. CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES La radiothérapie et la chimiothérapie font partie des traitements ayant des effets secondaires particulièrement difficiles

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

LE MAL DES MONTAGNES. ou MAUVAISE ADAPTATION à l HYPOXIE d ALTITUDE

LE MAL DES MONTAGNES. ou MAUVAISE ADAPTATION à l HYPOXIE d ALTITUDE LE MAL DES MONTAGNES ou MAUVAISE ADAPTATION à l HYPOXIE d ALTITUDE Avertissement : S agissant d explications destinées à un large public, elles comportent des imprécisions scientifiques et des simplifications

Plus en détail

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Monsieur Paul ROBACH Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs de ce symposium et

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ECRAN

LE TRAVAIL SUR ECRAN LE TRAVAIL SUR ECRAN Travailler intensivement devant un écran peut engendrer des troubles de la santé : fatigue visuelle, troubles musculosquelettiques, stress... L aménagement convenable du poste de travail

Plus en détail

La Femme et la Plongée. M. Lyœn DIU MSAHB Lyon

La Femme et la Plongée. M. Lyœn DIU MSAHB Lyon La Femme et la Plongée M. Lyœn DIU MSAHB Lyon La Femme et la Plongée Introduction Historique La femme dans le sport La femme dans la plongée loisir en France Introduction La femme dans le sport En Crête

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES INTRODUCTION Le corps humain est composé : de solides (les os) de liquides (le sang et les tissus) de cavités replies de gaz (oreilles, sinus, tubes digestifs, poumons )

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler»

Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler» Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler» Dr Anna RIBERA CANO Pneumoallergologie pédiatrique SMUR pédiatrique Introduction Motif d appel fréquent 21% appels SMUR pédiatrique

Plus en détail

1 Pression atmosphérique en altitude

1 Pression atmosphérique en altitude Plongées et altitude 8. mars 200 Maud Quillon maud.quillon@gmail.com MOTS Clefs : altitude, ADD, variation de volume, adaptation des tables, étalonnage des instruments atmosphérique en altitude Quand on

Plus en détail