SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008"

Transcription

1

2 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE Note méthodologique Pour la huitième année consécutive, l Observatoire Paritaire des Industries de la Communication Graphique et du Multimédia publie les résultats de son enquête annuelle sur l emploi et la formation dans les entreprises de la branche. Cette enquête est réalisée auprès d un Panel de 100 entreprises qui acceptent d être interrogées chaque année sur leurs pratiques de gestion de l emploi et de la formation. Le Panel étant composé de manière représentative, cette enquête permet, d année en année, de suivre les tendances d évolution qui marquent significativement les entreprises de la branche en matière d emploi et de formation. Le questionnaire d enquête a été enrichi depuis 2 ans de questions plus qualitatives permettant de comprendre les enjeux stratégiques et les choix d entreprises pouvant expliquer leur gestion de l emploi et des ressources humaines. Le Panel construit par l Observatoire se veut proche de la répartition des entreprises de la branche quant à la répartition des entreprises par code NAF et entre l Ile-de-France et les autres régions. Cependant, pour avoir une diversité suffisante d entreprises, les entreprises de plus de 10 salariés sont volontairement surreprésentées : elles représentent 53 % des entreprises du Panel contre 30 % en réalité. Ce Panel est un outil d observation raisonné qui permet de détecter au fil des ans les évolutions constatées en matière d emploi et de formation. C est là son intérêt majeur. Quatre entreprises seulement exercent une activité exclusive de finition, mais cette activité, de plus en plus intégrée par l amont, est présente dans 79 % des entreprises du Panel. Quant aux salariés exerçant ces métiers, ils représentent 30 % de l effectif total du Panel. Enquête auprès des 100 entreprises constituant le Panel réalisée par les Chargés de Mission de l OPCA CGM. Traitement des données et analyse des résultats réalisés par Françoise REVELEAU. Coordination : Bernard JOSSERAND. Juin 2008

3 L essentiel Les entreprises du secteur graphique doivent faire face à plusieurs défis : concurrence mondiale, mutations technologiques, concurrence des supports (imprimé, numérique). Dans ce contexte, les entreprises investissent largement dans de nouveaux équipements et tendent à redévelopper l emploi. L année 2007 se démarque des 2 années précédentes. Les entreprises envisagent l acquisition de nouveaux équipements à court et à long terme et investissent plus nettement dans les ressources humaines. Cette reprise intervient dans un contexte encore fortement marqué par les mouvements de fusions, rachats, cessions et transmissions d entreprises, qui affectent à nouveau le Panel comme l ensemble de la branche. Les nouveaux procédés techniques, le processus amplifié d intégration et d automatisation des activités de la chaîne graphique (prépresse/impression/finition) dans les entreprises ouvrent la voie vers la production d un nouveau média imprimé innovant, encore plus communiquant, plus attractif. Cette nouvelle donne génère déjà chez certaines entreprises de nouvelles stratégies, voire des tentatives d alliances économiques régionales. Dans ce contexte, l emploi tend à se redévelopper, notamment dans les entreprises de 50 salariés et plus. Les effectifs CDI progressent et le nombre de recrutements, de niveau plus élevé, compense le nombre de départs. Les embauches dans les métiers de la finition ont été moins nombreuses en 2007 ; les recrutements ont surtout concerné les métiers du prépresse et, dans une moindre mesure, les fonctions générales (administratif, commercial). Les intentions de recrutement progressent et concernent autant le prépresse que l impression et la finition, même si 4 entreprises sur 10 rencontrent des difficultés de recrutement, sur des emplois de conducteur impression ou finition. Par ailleurs, l emploi des jeunes se stabilise, la part des CDI augmentant chez les jeunes de moins de 26 ans. Le nombre de départs régresse grâce au recul des licenciements économiques et les départs en retraite prévus en 2007 restent sensiblement identiques et conformes aux 2 % de départs prévus dans la branche par l exploitation des données issues de la pyramide des âges. La formation constitue une véritable valeur ajoutée pour les entreprises. L activité formation, dynamique en 2007, devrait se confirmer en 2008 même si les actions sont souvent des actions d adaptation à de nouveaux équipements. 1 Enquête Panel 100 Édition 2008

4 1 La recomposition se poursuit dans un secteur marqué par l innovation et la concurrence Les mutations industrielles et économiques d envergure impactent le secteur de la Communication Graphique et interpellent les dirigeants. 1/4 des entreprises du Panel sont actuellement en restructuration ou le seront à plus ou moins long terme : - La moitié des entreprises ont cédé leur activité ou tentent de le faire. Certaines rencontrent des difficultés financières, d autres sont confrontées à des départs en retraite de leur dirigeant. Le bilan est cependant moins morose que l année dernière, 1 entreprise du Panel est en redressement judiciaire (4 en 2006) et 2 entreprises intégrées au Panel de 2006 ont été liquidées en 2007 contre 5 l année précédente. - L autre moitié des entreprises pérennisent leur activité et la font prospérer en ouvrant la voie vers de nouvelles opportunités : innovations, alliances économiques, nouveaux marchés, rachat d imprimeries pour bénéficier de la clientèle 2 Les entreprises amplifient le processus d intégration et d automatisation des activités de la chaîne graphique, diversifient leurs activités pour développer la clientèle L intégration de l ensemble des étapes de la chaîne graphique dans les entreprises est incontestable, plus de 70 % cumulent les activités prépresse / impression / finition. La finition a fait une réelle percée dans les ateliers y compris dans les entreprises de moins de 10 salariés : 8 entreprises sur 10 du Panel intègrent cette activité en Les 3/4 des entreprises du Panel citent l impression offset comme activité principale (77 % en 2006 et 81 % en 2005). Cette activité se stabilise mais reste un procédé de référence, il traite plus de 75 % du volume imprimé par le secteur de la Communication Graphique (source : Acteurs de la filière Graphique - février 2008). L impression numérique est néanmoins désormais largement présente dans les entreprises, 30 % utilisent cette technologie (25 % en 2006). Les TPE sont deux fois plus nombreuses que l année dernière à imprimer avec ce procédé. Pour la grande majorité des entreprises, l impression numérique est une activité complémentaire, présente non plus seulement sur le créneau du livre mais aussi celui du marketing direct, de l emballage : certaines entreprises du Panel voient ainsi émerger une demande pour de très courtes séries, des produits personnalisés (étiquettes, boîtes...). La diversification des activités permet aux entreprises de s ouvrir à de nouvelles perspectives. 1/3 des entreprises du Panel envisagent de développer leur clientèle et 1/4 de développer de nouveaux marchés / produits. Elles cherchent, comme en 2006, à investir de nouveaux secteurs (communication, développement de sites internet, vente de produits imprimés en ligne, packaging ) et s orientent vers d autres supports d impression (carton, plastique, textile ). (Ces tendances rejoignent les résultats de l enquête investissement menée par la revue Caractère en 2008 : 1/4 des dirigeants interrogés pensent développer une nouvelle activité et 1/4 envisagent de racheter une entreprise pour en reprendre la clientèle). Tous ces développements sont intimement liés aux autres évolutions : plus de la moitié des entreprises ont investi dans de nouveaux équipements et la moitié misent sur la formation et/ou le recrutement. Les évolutions des marchés ont une incidence directe sur la localisation de la clientèle qui s élargit au niveau national, notamment dans les entreprises de 10 à 49 salariés (33 % contre 26 % en 2006). Aucune entreprise n a localisé sa clientèle au niveau international. Cependant, 20 sont positionnées sur des marchés à l export (11 en 2006) dont les 3/4 sont situées dans l Union Européenne. La part moyenne de l export dans le chiffre d affaire de ces entreprises est de 9 %, soit le double de l année dernière. 2Enquête Panel 100 Édition 2008

5 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE 3 Les entreprises ont amorcé un nouveau cycle d investissements La moitié des entreprises ont investi dans de nouveaux équipements (56 % en 2006 et 45 % en 2005) pour répondre aux besoins de diversification et d automatisation des activités. 2 entreprises sur 10 ont investi en façonnage (1 sur 10 en 2006) dans du matériel varié pour répondre aux besoins spécifiques des clients (filmeuse, machine à découpe, pelliculeuse, plieuse ). 6 entreprises sur 10 sont désormais équipées en numérique (impression numérique, reprographie), la moitié d entre elles prévoyant de renouveler ou de compléter leurs équipements pour suivre les évolutions techniques. D ici 5 ans, 8 entreprises sur 10 envisagent des investissements (6 sur 10 en 2007). Les projets portent sur le numérique, notamment sur les presses numériques couleur, la reprographie couleur et les imprimantes couleur grand format. Ils porteront également sur l offset et la finition. En offset, la configuration la plus citée est la 4 couleurs (la moitié des investissements offset) mais certaines entreprises devraient porter leur choix vers des équipements innovants (grand format, vernis...). En finition, les matériels les plus cités sont les plieuses, suivies par les encarteuses piqueuses et les massicots. NB : ce nouveau cycle d investissements a été identifié également dans l enquête Investissement menée par la revue Caractère : 57 % des entreprises interrogées déclarent vouloir investir en 2008, soit une hausse de 10 points par rapport à L emploi tend à se développer: les CDI progressent (y compris pour les jeunes) et la part des CDD se stabilise Pour la première fois depuis 3 ans, les effectifs CDI ont légèrement progressé notamment dans les entreprises de 50 salariés et plus (4 entreprises sur 10 ont vu leurs effectifs augmenter). Les emplois d impression se stabilisent, tandis que les emplois de finition continuent de nettement progresser (+ 50 %). La part des CDD reste faible (3 %) même si elle a doublé en 2007 dans les entreprises de 50 salariés et plus. Les métiers de la finition restent les métiers pour lesquels les CDD sont les plus utilisés (46 %). 1/3 des entreprises ont eu recours à l intérim. Contrairement à 2006, le nombre de jours a progressé dans toutes les activités. Les entreprises ont de nouveau utilisé l intérim pour les travaux de finition (51 % des journées d intérim). La part des jeunes dans les effectifs se stabilise : ils représentent 6 % de l effectif total du Panel. Stables en prépresse, ils diminuent en finition et augmentent en impression. Le nombre de CDI augmente pour les moins de 26 ans (61 % des effectifs jeunes contre 55 % en 2005). Le nombre de contrats d apprentissage se stabilise mais double dans les TPE et le nombre de contrats de professionnalisation continue de se développer. 3 Enquête Panel 100 Édition 2008

6 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE 5 Le nombre de licenciements économiques diminue, les démissions devenant la première cause de départ des salariés dans les entreprises du Panel Le nombre de départs régresse, notamment dans les entreprises de 50 salariés et plus, essentiellement en raison du recul des licenciements économiques (trois fois moins nombreux qu en 2006). Les démissions progressent : elles représentent 4 départs sur 10 (3 sur 10 en 2006), la moitié concernant les métiers de l impression et de la finition. Les départs à la retraite représentent à nouveau environ 2 % de l effectif du Panel, conformément à l observation de la pyramide des âges du secteur. Ces départs concernent plus particulièrement les métiers de l encadrement (22 %), de l impression et de la finition (36 %). Le nombre de départs en retraite/préretraite prévu en 2008 reste sensiblement identique à celui de Le volume des recrutements compense cette année le volume des départs Les recrutements de 2007 compensent largement les départs (211 entrées pour 151 sorties). La progression du nombre de recrutements est surtout le fait des entreprises de 10 à 49 salariés (95 embauches contre 54 en 2006). Le renforcement des recrutements concerne, pour l essentiel, les métiers du prépresse (+ 90 %) et, dans une moindre mesure, ceux des fonctions générales (administratif, commercial). Si l on compare les recrutements et les départs en CDI des principaux emplois, on constate que les embauches compensent toujours les départs, sauf pour l emploi de conducteur finition (4 recrutements pour 6 départs) qui reste un emploi en tension. Le niveau de diplôme des recrutés est nettement supérieur en 2007, en raison d un renforcement des recrutements en prépresse qui s effectuent systématiquement au niveau Bac Pro et plus. Un tiers des recrutements s est effectué en CDD, comme en 2006, ces contrats représentant 3 % des effectifs et concernant près de la moitié des jeunes recrutés. 4Enquête Panel 100 Édition 2008

7 7 Les intentions de recrutement progressent et la mobilité interne reste stable Les intentions de recrutements sont aussi importantes qu en 2006 et concernent plus de la moitié des entreprises. En cas de recrutement, l augmentation de l activité et le remplacement sont les principales raisons évoquées par les entreprises. Les entreprises envisagent le renforcement des emplois sur le cœur de métier (prépresse, impression, finition) : ils représenteraient chacun 25 % environ des recrutements envisagés. Cependant, les emplois de conducteur impression et finition posent des difficultés de recrutement pour 4 entreprises sur 10. Les recrutements de la fonction commerciale devraient se stabiliser en 2008 (18 % des intentions de recrutement contre 19 % l année précédente). Comme les 2 années précédentes, 2,5 % des salariés des entreprises du Panel ont connu une mobilité en 2007 (soit 60 personnes) et aucune mobilité n a été enregistrée dans 8 entreprises sur 10. La recherche de polyvalence reste le principal motif de mobilité dans les entreprises de moins de 10 salariés. Pour les autres entreprises du Panel, le changement de fonction ou de métier et le passage à l encadrement sont les 2 motifs cités de mobilité interne. 8 Une activité formation dynamique qui devrait se confirmer en 2008 Pour un nombre d entreprises identique (7 sur 10), le nombre d actions a progressé de plus de 10 %, notamment dans les structures de 10 salariés et plus. 6 formations sur 10 concernent la chaîne graphique : les formations PAO sont en recul au profit des actions d adaptation des salariés au CTP et à l impression numérique. Dans ce contexte de développement de la formation, les formations tuteur restent pourtant très peu nombreuses (4 ont été dispensées en 2007, aucune en 2006). Par ailleurs, 3 % des salariés des entreprises de 10 salariés et plus ont fait valoir leur DIF pour une durée moyenne de 27 heures. Les prévisions de formation sont aussi nombreuses que les actions réalisées en 2007 mais les formations PAO devraient poursuivre leur recul au profit des formations impression et finition. 5 Enquête Panel 100 Édition 2008

8 creation-sauvage.fr - G Imprimé sur papier 100 % PEFC 55, rue Ampère Paris Tél : Fax :

PANEL 100. Synthèse. Enquête annuelle. Imprimerie Brochure Dorure

PANEL 100. Synthèse. Enquête annuelle. Imprimerie Brochure Dorure Enquête annuelle PANEL 100 Édition 200 9 Imprimerie Sérigraphie Reliure Brochure Dorure Synthèse L évolution de l emploi et de la formation dans les Industries de la Communication Graphique et du Multimédia

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique Chiffres clés 2010 ENTREPRISES ET EFFECTIFS ENTREPRISES : 6 664 établissements en 2009 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 Évolution

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Les résultats de l industrie Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : D. Sikouk - Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

ENQUÊTE RH MILLÉSIME 2014 200 PME INTERVIEWÉES

ENQUÊTE RH MILLÉSIME 2014 200 PME INTERVIEWÉES 9 octobre 2014 ENQUÊTE RH MILLÉSIME 2014 200 PME INTERVIEWÉES Présentation des résultats Préambule Depuis 2010, le pôle de compétitivité Systematic-Paris-Region commandite chaque année une enquête téléphonique

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Perspectives 2012 1 er semestre

Perspectives 2012 1 er semestre www. Perspectives 2012 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial Les TPE-PME face à la Loi Cherpion Les TPE-PME et les services de leur OPCA 1 Perspectives 2012-1 er semestre www.

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE LE 13 MAI 2014 20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 20 ème année consécutive, l enquête logistique 2013-2014 de l AFT-IFTIM

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

Panel 100 Enquête bisannuelle Rapport. dans les secteurs de la Communication graphique. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.

Panel 100 Enquête bisannuelle Rapport. dans les secteurs de la Communication graphique. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm. Panel 100 Enquête bisannuelle Rapport socio-économique Édition 2013 dans les secteurs de la Communication graphique Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr Sommaire Représentativité et cohérence

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA

ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA Partie 1 Cette mission est cofinancée par l Union Européenne RAPPEL DES OBJECTIFS DE L'OPERATION -Favoriser le rapprochement entre acteurs de l

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin]

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin] FACETTES métiers > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? Les métiers du transport, de l entreposage et dans une moindre mesure ceux du tourisme sont principalement

Plus en détail

Édito. Sommaire RHODANIENNE. Accord national du 1 er juillet 2011 relatif à la formation pro tout au long de la vie dans la métallurgie

Édito. Sommaire RHODANIENNE. Accord national du 1 er juillet 2011 relatif à la formation pro tout au long de la vie dans la métallurgie Juillet 2014 - N 51 Association de Développement des formations des industries de la Métallurgie RHODANIENNE Sommaire Situation de la collecte réalisée par l ADEFIM Rhodanienne pour le compte de l OPCAIM

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr 2/12

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE

INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-09 MARS 2013 Dossier élaboré à partir des résultats de l enquête annuelle de conjoncture menée par

Plus en détail

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Cédants & Repreneurs d Affaires Sommaire 1 Présentation 2 Marché de la transmission des TPE/PME 3 Profil des repreneurs 4 Profil des affaires

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création.

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création. n 182 - mai 2016 L économie en Île-de-France Enjeux Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création En 2013, hors statut de l auto-entrepreneur, les trois

Plus en détail

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010 Activité économique L activité globale du secteur L activité globale pour le secteur de l Imprimerie s élève en 2010 à environ 2,5 millions de tonnes produites, pour un chiffre d affaires que l on peut

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015 n 8 - JANVIER 216 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 24 58 c est * le nombre d entreprises 25 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne fin décembre. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés

Plus en détail

«Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia

«Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia «Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia Le contexte de la rénovation du diplôme Synthèse prospective emplois compétences Le contexte professionnel des industries

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées Synthèse Contrat d Objectifs Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Anne Serandon L ACTIVITE ECONOMIQUE DE LA FILIERE L activité économique

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Édito. Sommaire HAUTE-SAVOIE. Le Contrat de Professionnalisation. Juillet 2014 - N 51

Édito. Sommaire HAUTE-SAVOIE. Le Contrat de Professionnalisation. Juillet 2014 - N 51 Juillet 2014 - N 51 Association de Développement des formations des industries de la Métallurgie HAUTE-SAVOIE Sommaire Collecte du 28/02/2014 des fonds formation professionnelle continue... p. 2 Enquête

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA Diagnostic portant sur la situation de l'emploi des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances adhérentes de la FFSA et du GEMA au 31/12/2013 1 Sommaire 1 Données générales sur les effectifs

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires 07/12/12 LES CLAUSES SOCIALES DANS LA COMMANDE PUBLIQUE : UN IMPACT SOCIAL RÉEL Les clauses sociales d insertion : définition. Les clauses sociales dans les marchés publics ont émergé d abord dans les

Plus en détail

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi Paris, 15 mars 2012 Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe

Plus en détail

FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE. Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION MASTER 2 PROMO 2010. Résultats d enquêtes

FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE. Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION MASTER 2 PROMO 2010. Résultats d enquêtes FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE MASTER PROMO 00 Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Le SOFIP-Observatoire a réalisé une enquête sur l insertion professionnelle s diplômés Master au er décembre 0, soit 30

Plus en détail

Domaine DROIT ECONOMIE GESTION

Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Résultats d enquêtes FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE LICENCE PRO PROMO 2012 Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Le SOFIP Observatoire a réalisé une enquête sur l insertion professionnelle des diplômés de Licence

Plus en détail

L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région Alsace en 2006

L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région Alsace en 2006 DRTEFP Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Alsace R epères : synthèses ( n o 28 avril 28 L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Chapitre 8. Corrigés

Chapitre 8. Corrigés Chapitre 8 Corrigés 1 Question 1. Indicateurs du BSC et stratégie de domination par les coûts Le BSC doit refléter les intentions stratégiques. Par conséquent, si l entreprise choisit de s orienter plutôt

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle direction des Transports terrestres sous-direction du Travail et des Affaires sociales Christelle Libourel téléphone : 33 (0)1 40 81 17 06 site internet : www.transports. equipement.gouv.fr direction des

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

REGION AQUITAINE. . La Réole. . Bazas. Zone d'animation Territoriale. Libournais - Sud Gironde --------------------------- Coutras.

REGION AQUITAINE. . La Réole. . Bazas. Zone d'animation Territoriale. Libournais - Sud Gironde --------------------------- Coutras. REGION AQUITAINE. Coutras. Cadillac Ste Foy La Grande. La Réole.. Bazas Enjeux Formation Emploi 2015 --------------------------- Zone d'animation Territoriale Libournais - Sud Gironde 1/6 Direction de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Comité d entreprise de DEKRA Inspection

Comité d entreprise de DEKRA Inspection CONSEIL ET EXPERTISE AUPRES DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL Comité d entreprise de DEKRA Inspection Rapport de synthèse 13 juillet 2010 22222222222222 Ce document de synthèse est complémentaire à notre

Plus en détail

Rapport sur l état de la collectivité 2013

Rapport sur l état de la collectivité 2013 Document de présentation aux membres du CTP intercommunal et du CHS 1/13 SOMMAIRE Rapport sur l état de la collectivité 2013 1 Rappel de la réglementation... 1 2 Objectif de ce rapport... 2 3 Les collectivités

Plus en détail

GFE 12 Techniques graphiques Impression

GFE 12 Techniques graphiques Impression PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 2007-2011 GFE 12 Techniques graphiques Impression AVRIL 2006 Contribution au diagnostic du PRDF par GFE Fonds social européen Dernières

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Chantier à Lièpvre - Entreprise COLMAR CHARPENTES (Colmar) -CHEF DE CHANTIER- -VOIRIE ET RESEAUX DIVERS- DECEMBRE 2012 Source : (1 ) Source

Plus en détail

Haute-Normandie. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE

Haute-Normandie. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE Haute-Normandie Données statistiques des Industries Graphiques Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE SOMMAIRE Introduction......................................................................................

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

L automobile en Languedoc Roussillon

L automobile en Languedoc Roussillon Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Juillet 2011 L automobile en Languedoc Roussillon La filière automobile en Languedoc Roussillon : Services de l automobile : 17 155 salariés (Unedic 2008) Fabrication

Plus en détail

Perception des ressources de management dans les PME-ETI

Perception des ressources de management dans les PME-ETI Perception des ressources de management dans les PME-ETI Vague 4 Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

Etude. du metier de responsable clientele

Etude. du metier de responsable clientele Etude du metier de responsable clientele decembre 2008 Sommaire Creation de l observatoire Outils de l observatoire prospectif des metiers et des qualifications... [ 3 ] Rappel des objectifs Logique de

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle Perspectives 2011 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial OPCA et réformes de la formation professionnelle 8 décembre 2010 Perspectives 2011 1 er semestre 1 Perspectives 2011

Plus en détail

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011 Baromètre Generali CSA LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE Synthèse n 1100079 Avril 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE»

CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Le poids de l économie sociale en Aquitaine est en augmentation. L emploi du secteur a augmenté de 0.9% en 2013 (contre

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012 Enquête Quantitative 2012 RÉSULTATS CONSOLIDÉS RÉSULTATS CONSOLIDÉS Sommaire... page 1 Synthèse & Tendances... page 7 Ensemble des OPCA, inclus intérimaires & intermittents... page 15 OPCA Professionnels,

Plus en détail

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Fiche 1 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE ACCORD DU 3 SEPTEMBRE

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des barreaux français CNBF. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des barreaux français CNBF. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mars 2013 à 14 h 30 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime» Document N

Plus en détail

Vous accompagner dans votre fonction RH

Vous accompagner dans votre fonction RH Vous accompagner dans votre fonction RH Les entreprises sont de plus en plus confrontées à l évolution de leur organisation. Celle- ci peut être le fruit d une croissance organique ou externe (création

Plus en détail

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 09 DONNÉES FORMATION Page 11 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail