Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous»"

Transcription

1 CAMPAGNE FÉDÉRALE «UNE AIDE AUX FUMEURS ACCESSIBLE À TOUS» Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» Caroline RASSON Michael CLARINO Fonds des Affections respiratoires Observatoire de la Santédu Hainaut Mons 10 décembre 2010 CAMPAGNE «SEVRAGE POUR TOUS»: LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SE MOBILISENT! Depuis le 1er octobre 2009, la consultation d aide àl arrêt tabagique auprès d un médecinou d un tabacologue reconnu bénéficie d un remboursement partiel (maximum 8 consultations sur 2 ans) AR 31/8/2009. Une initiative du Service Public Fédéral SantéPublique et de l INAMI dans le cadre du Plan National Cancer campagne coordonnée par le FARES/VRGT.

2 Procédure de remboursement prévue par l INAMI Les médecins et les tabacologues reconnus avec un n INAMI, disposent de codes : Remboursement partiel En Ambulatoire En hospitalisation* La 1 ère consultation 30 /consultation Les 7 consultations suivantes 20 /consultation Femmes enceintes 30 /consultation * TOUJOURS APPLICATION DU TIERS PAYANT Pour chaque patient, un document de suivi* est àjoindre au dossier. * téléchargeable sur les sites de l INAMI et du FARES Qui sont les Tabacologues reconnus? Ce sont des licenciés en psychologie ou des professionnels de santé(médecins, infirmières, dentistes, pharmaciens, diététiciens,..) en référence àl AR 78 qui ont satisfait aux épreuves finales d une formation agréée en tabacologie. Laliste des tabacologuesreconnus est disponible via les sites : Elle est transmise par l INAMI aux organismes assureurs.

3 AR 31/9/2009 Modalités d application: les types de remboursement. Première consultation d une durée minimale de 45 minutes (Art. 3 1). Séances suivantesd une durée minimale de 30 minutes (Art. 3). Femmes enceintes-8 séances maximum par grossesse (certificat àjoindre au dossier)(art. 3 2). Intervention cumulable le même jour avec une autre prestation de santé (Art. 4). Les tabacologues, sans n INAMI (par ex. les psychologues), portent en compte la prestation via le document prévu *(Art.5). * téléchargeable sur les sites de l INAMI et du FARES Sites de références Campagne : - Documents officiels : Adresses utiles : Grand public :

4 Une campagne fédérale! 2009 Mobilisation des professionnels Partenariat large Réalisation d outils (dépliant d informations, signet, arbre décisionnel, passeport, annuaire des tabacologues et CAF) Promotion via la presse, les salles d attentes et les mutuelles en plus des associations de professionnels 2010 Sensibilisation du grand public Partenariat plus ciblé Réalisation d outils (signets, stickers, affiches,..) Canaux de communication grand public (affichages transports en commun, presse, actions clins d oeil «pommes»,..) Comité technique «tabac et précarité» - mobilisation des intervenants sociaux Accès pour tous? 2011 contribuer àréduire les inégalités sociales de santéen favorisant une information et une aide de proximité Réalisation d une brochure adressée aux intervenants sociaux Organisation de temps d échanges et de sensibilisation -) en vue de dynamiques locales Construction de supports adaptés aux besoins qui seront recueillis

5 Vers un accès pour tous! Brochure destinée aux intervenants Etat des lieux «tabagisme et inégalités sociales» Légitimité de la démarche Pistes / communication «motivationnelle» Quelques outils en bref Ressources/ liens utiles Mémento dynamique Questions clefs et illustrations des stades de changement Tests /échelles (dépendance, motivation, confiance, importance..) Avantages de l arrêt Websites / Adresses utiles En tant qu intervenants sociaux : Vous êtes quotidiennement en contact avec un public fragiliséet donc au plus proche de sa réalitéet de ses besoins. La relation de confiance que vous développez constitue une opportunitédans l abord de la question du tabagisme, en total respect de leur choix de vie. Vous êtes des acteurs privilégiés pour susciter une réflexion et un questionnement ou encore proposer une aide et une orientation pour un éventuel changement de comportement.

6 Pourquoi viser des populations plus fragilisées? Existence de variations selon l appartenance sociale. Diminution de la consommation parmi la population générale >< augmentation parmi les plus fragilisés. =>renforce les inégalités sociales de santé(coût et répercussion santé). Expression de réponses àdes besoins, du plaisir «à», d une dépendance àla cigarette. Risques «santé»connus : les dégâts du tabagisme ne sont pas immédiats >< autres priorités. Constat d une augmentation de la consommation suite au déséquilibre social même si passage au tabac àrouler >< phénomène d autotitration - fausses croyances Etat des lieux «le tabagisme renforce les inégalités sociales de santé» Les taux de fumeurs, de fumeurs quotidiens et de gros fumeurs sont plus élevés L initiation est plus précoce La consommation est plus importante La dépendance à la nicotine est plus importante Le taux d arrêt est plus faible Un lien est établi avec les indicateurs socioéconomiques : éducation, revenus, statut professionnel, richesse, niveau de vie du quartier.

7 Recours àdes professionnels de santé spécialisés? 78% de la population déclare avoir vu un médecin généraliste au cours des 12 derniers mois (ISP 2008). Constat : les personnes avec un faible niveau d éducation ont plus recours aux services d urgence, aux soins àdomicile et àl hospitalisation. Certaines déclarent reporter des soins de santépour raisons financières. => Nécessitéd aller àleur rencontre, dans les lieux qu ils fréquentent Notre but, avec votre aide : les épauler, renforcer leur confiance en eux par l apprentissage de mini-défis, un temps d observation et de réflexion sur le sens de leur consommation en leur laissant la libertéde «faire»et en les informant des aides disponibles par le biais d une communication motivationnelle adaptée au stade où ils se situent (5 stades de Prochaska Di Clemente). => Une brochure pour vous y aider et une expertise en tabacologie et à l entretien motivationnel à votre service

8 «L EM est une méthode de communication directive et centrée sur le patient, utilisée pour augmenter la motivation intrinsèque au changement, par l exploration et la résolution de l ambivalence.» (Miller et Rollnick, 1991) Cette approche, développée par Miller et Rollnick, a prouvéson efficacitépour le suivi des personnes présentant des problèmes d alcoolisation. Ensuite, elle a étéadaptée et développée pour le suivi d autres problématiques comme celle des addictions en général. Le chemin sera long,.. «Une aide accessible àtous : tentez l aventure à nos côtés!» Merci de votre écoute

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Fares asbl Service Prévention Tabac Vlaams Vereniging voor respiratoire gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding Rue de la

Plus en détail

Un programme destiné aux pôles mère-enfant

Un programme destiné aux pôles mère-enfant Naître et grandir sans tabac Un programme destiné aux pôles mère-enfant Une initiative du FARES asbl 1 Abréviations: APB : Association Pharmaceutique Belge APPRI : Association Périnatalité Prévention Recherche

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail

CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION

CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION Service documentation IREPS Public : Tout public ALCOOL Vous parlez de tout avec votre médecin. Alors pourquoi pas de votre consommation d'alcool?

Plus en détail

Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE. Dr. A. WUYARD Médecin Tabacologue Liège

Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE. Dr. A. WUYARD Médecin Tabacologue Liège Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE DIFFERENTS NIVEAUX de POUVOIR en BELGIQUE Dans quoi est-il préférable d investir? Quel est la vraie

Plus en détail

Projet Fonds Assuétudes 2007

Projet Fonds Assuétudes 2007 Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens Projet Fonds Assuétudes 2007 Phn G. Guillaume - Apr J. Saevels Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens APB = Association

Plus en détail

FACEBOOK EN CENTRE DE DOCUMENTATION

FACEBOOK EN CENTRE DE DOCUMENTATION FACEBOOK EN CENTRE DE DOCUMENTATION Retour d expériences au sein du RBDSanté Hanane Abou Sariya Delphine Metten Samuel Piret 18 décembre 2012 Sommaire Partie pratique Retour d expérience du FARES Retour

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions?

Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions? Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions? Quelques pistes de réflexions à partir de l expérience du Respadd David Michels, chargé de projets, Respadd Introduction L engagement de

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

LA REDUCTION DES RISQUES LIES AU TABAGISME Mythe ou réalité? Diminution importante des ventes de cigarettes et de la prévalence du tabagisme Mais une diminution qui se ralentit en 2004 LA REDUCTION DES

Plus en détail

cab-ass-presse@sante.gouv.fr

cab-ass-presse@sante.gouv.fr D O S S I E R D E P R E S S E 25 S E P T E M B R E 2 0 1 4 PROGRAMME NATIONAL DE RÉDUCTION DU TABAGISME Contact presse : cab-ass-presse@sante.gouv.fr ou 01 40 56 60 65 SOMMAIRE Éditorial 3 Introduction

Plus en détail

Des Clefs pour vos actions. de la présentation

Des Clefs pour vos actions. de la présentation Des Clefs pour vos actions de la présentation Spécial Nom Tabac 1 Vous trouverez ci-dessous une sélection de documents de diffusion, d'outils pédagogiques, d'articles, de clips et de dossiers dans le champ

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

Droits et responsabilités du patient

Droits et responsabilités du patient Droits et responsabilités du patient Vos droits Quel objectif? Le but de ce dépliant est de vous présenter brièvement vos droits et responsabilités. Nous vous invitons également à poser toutes vos questions

Plus en détail

L AIDE MÉDICALE URGENTE

L AIDE MÉDICALE URGENTE L AIDE MÉDICALE URGENTE L aide médicale urgente s applique uniquement aux personnes en séjour illégal c est-à-dire celles qui ne disposent d aucune autorisation de séjour, même temporaire, qui ne sont

Plus en détail

Présentation LTD3. Brochure d information généralistes

Présentation LTD3. Brochure d information généralistes Brochure d information généralistes Présentation LTD3 Office National de Tarification secteur médical Plus de 25 ans d expérience Situé à Hasselt Traitement administratif des prestations Clients : - Médecins-généralistes

Plus en détail

La lutte contre le tabagisme : quinze propositions pour répondre à un enjeu majeur de santé publique

La lutte contre le tabagisme : quinze propositions pour répondre à un enjeu majeur de santé publique Évaluation des politiques publiques de lutte contre le tabagisme La lutte contre le tabagisme : quinze propositions pour répondre à un enjeu majeur de santé publique MM. Denis JACQUAT et Jean-Louis TOURAINE,

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie Organisation Organisatie Mutualité Socialistes du Brabant Wallon 305 Chaussée de Mons 228 1480 TUBIZE Tél. : (02) 391 09 11 Fax : (02) 355 46 80 Acupuncture Avantages Voordelen Aide à domicile (ménagère,

Plus en détail

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

Facturation Tiers payant

Facturation Tiers payant Facturation Tiers payant Tiers payant : mode d emploi Actuellement, un médecin généraliste sur cinq n'applique jamais le tiers-payant Un cinquième de nos patients a le statut BIM (+/- 2.000.000) Entre

Plus en détail

Projet FEES. Femmes Enceintes, Environnement et Santé. Bilan des entretiens

Projet FEES. Femmes Enceintes, Environnement et Santé. Bilan des entretiens Projet FEES Femmes Enceintes, Environnement et Santé Bilan des entretiens Le projet FEES a pour objectif général de diminuer l exposition des femmes enceintes et de leur fœtus aux polluants environnementaux.

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE Sommaire Introduction Démarche Résultats à 6 mois Conclusion de ses propriétaires. GROUPE AUVERGNE AERONAUTIQUE

Plus en détail

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 & 6 novembre 2015 CENTRE DES CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 & 6 novembre 2015 CENTRE DES CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE Congrès SFT 2015 Dossier de partenariat 9e Edition 5 & 6 novembre 2015 CENTRE DES CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE LE CONGRES ANNUEL DE LA SOCIETE FRANCAISE DE TABACOLOGIE Sommaire Les mots du Comité d

Plus en détail

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Avant le sevrage : Evaluation de la de la dépendance comportementale, psychologique ou physique, Autoobservation, test de Fagerstrom (Fagerstrom en annexe)

Plus en détail

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE PROJET D UN KIT PRATIQUE Colloque «Vers un monde sans tabac» 29 mai 2015 Ministère des Affaires sociales, de la Santé

Plus en détail

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 septembre 2015 «Et si j arrêtais de fumer? Résolution numéro 1 de la rentrée!» Marisol TOURAINE lance une campagne de communication pour faire connaître Tabac Info Service

Plus en détail

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PATRICE LEMAIRE, Infirmier tabacologue Centre spécialisé Emile Roux Clermont-Fd Aline LONDAITZBEHERE, Infirmière tabacologue hospitalière CHU Clermont-Fd DIU Tabacologie

Plus en détail

L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux

L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux L allocation gratuite de l INAMI et les avantages sociaux pour médecins, dentistes, pharmaciens et kinésithérapeutes AMMA ASSURANCES a.m. Banque 550-3117000-92 Page 1 of 8 Qu est-ce que l INAMI? L Institut

Plus en détail

Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours

Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Recommandation de bonne pratique Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Octobre 2014 Messages clés Objectif principal Dépistage Évaluation

Plus en détail

Comment accroître la visibilité des CAF?

Comment accroître la visibilité des CAF? Edito Comment accroître la visibilité des CAF? Il semble que la connaissance et la reconnaissance des Centres d Aide aux Fumeurs n est pas optimale au niveau du grand public. Colophon Tout médecin et particulièrement

Plus en détail

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Nicole Stenger Edmond Chailleux Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires de Loire-Atlantique But de l étude

Plus en détail

Réseau Addictions des Alpes Maritimes i GT.06 Président : Dr Pierre AIRAUDI Médecin-Coordinateur : Dr Jean-Marc COHEN Soirée Scientifique RSN & GT.06 Jeudi 02/12/2010 1 PLAN petit historique R.S.N. + GT.06

Plus en détail

. La journée mondiale sans tabac

. La journée mondiale sans tabac LE RELAI INFO SANTÉ L IREPS de Basse-Normandie est chargée de relayer les campagnes de prévention et de faciliter l accès de tous aux informations en santé. Pour cela elle dispose de 4 Relais Info Santé.

Plus en détail

promotion santé Arrêter de fumer C'est possible!

promotion santé Arrêter de fumer C'est possible! promotion santé Arrêter de fumer C'est possible! Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 promotionsante@mloz.be www.mloz.be > Coordination : Pascale Janssens

Plus en détail

Protéger la population contre la fumée passive

Protéger la population contre la fumée passive Interdiction de fumer dans les lieux publics fermés 1. Interdiction UN GUIDE de la publicité POUR pour S ORIENTER le tabac 1 Protéger la population contre la fumée passive Guide pour faciliter la mise

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

Arrêter de fumer C est possible!

Arrêter de fumer C est possible! Conseil santé Arrêter de fumer C est possible! www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Arrêter de fumer C est possible! arrêter de fumer c est possible! Arrêter de fumer est une décision personnelle importante.

Plus en détail

S arrêter de. fumer. L acupuncture peut vous aider

S arrêter de. fumer. L acupuncture peut vous aider S arrêter de fumer L acupuncture peut vous aider Généralités Neuf fumeurs sur dix voudraient s arrêter encore aujourd hui, non pas seulement pour des raisons de santé (affections cardiovasculaires, pathologie

Plus en détail

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE Congrès SFT 2015 Dossier de partenariat 9e Edition 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE LE CONGRES ANNUEL DE LA SOCIETE FRANCAISE DE TABACOLOGIE Coordonnées secrétariat du congrès

Plus en détail

5. Prescription sous DCI et substitution

5. Prescription sous DCI et substitution 5. Prescription sous DCI et substitution INTRODUCTIon La prescription sous dénomination commune internationale (DCI) et la substitution font depuis de nombreuses années l objet de divergences entre médecins

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Programme d actions en faveur de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) «Connaître, prévenir et mieux prendre en charge la BPCO»

Programme d actions en faveur de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) «Connaître, prévenir et mieux prendre en charge la BPCO» Programme d actions en faveur de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) 2005 2010 «Connaître, prévenir et mieux prendre en charge la BPCO» Ministère de la Santé et des Solidarités 1 Le programme

Plus en détail

LES INTERNAUTES TUNISIENS & LE TABAGISME

LES INTERNAUTES TUNISIENS & LE TABAGISME Ministère de la Santé Publique LES INTERNAUTES TUNISIENS & LE TABAGISME Synthèse des résultats Octobre 2009 Sommaire Méthodologie Synthèse des résultats Recommandations Résultats globaux Méthodologie Enquête

Plus en détail

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Pôle Addictions et Précarité Passeport Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Centre Hospitalier Guillaume Régnier www.ch-guillaumeregnier.fr POLE ADDICTIONS

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

Fiche presse. Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II

Fiche presse. Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II Fiche presse Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II Les Contrats Locaux de Santé sont des outils territoriaux qui permettent

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales et de la Santé Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac Vendredi 31 mai 2013 Mesdames et messieurs les parlementaires,

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

FARES asbl. Paroles de fumeurs. Des réflexions, des ressources... Un outil destiné aux intervenants de première ligne

FARES asbl. Paroles de fumeurs. Des réflexions, des ressources... Un outil destiné aux intervenants de première ligne FARES asbl Service Prévention Tabac Paroles de fumeurs Des réflexions, des ressources... Un outil destiné aux intervenants de première ligne 2 Sommaire Paroles de fumeurs -- - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

Sevrage tabagique et diététique

Sevrage tabagique et diététique Lutte contre le tabagisme INFOS avec virulence une situation de déni, d insouciance ou pire de complaisance. Par exemple, lorsque certaines célébrités ou hommes politiques avouent à la télévision, sourire

Plus en détail

Découvrez les garanties

Découvrez les garanties Découvrez les garanties la mutuelle santé et la couverture prévoyance qui s adaptent à vos besoins Découvrez vos garanties MGENERATION Initiale santé prévoyance Pack se soigner autrement action sociale

Plus en détail

Tabac et poids en pratique. Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015

Tabac et poids en pratique. Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015 Tabac et poids en pratique Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015 Plan Frein à l arrêt, cause de rechute Rappel sur le poids:

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES I. PROFIL DES PERSONNES INTERROGEES Au 2/8/24 234 questionnaires traités 2 8 74 6 4 2 8 6 4 2 27 agent de la mairie résidant mornantais

Plus en détail

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE Introduction L assurance obligatoire soins de santé et indemnités est une branche de la sécurité sociale à côté des branches relatives aux: - accidents de travail et

Plus en détail

Formations IREPS POITOU-CHARENTES CATALOGUE 2015/2016. Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN

Formations IREPS POITOU-CHARENTES CATALOGUE 2015/2016. Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN Formations CATALOGUE 2015/2016 IREPS POITOU-CHARENTES Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN Organisme de formation déclaré sous le numéro : 54860049886. N SIRET. 781 564

Plus en détail

Facturation Tiers payant

Facturation Tiers payant Facturation Tiers payant Facturation Tiers payant En 2014, plus de 1,8 million de consultations de généralistes via tiers payant En y ajoutant les prestations techniques et les honoraires pour le DMG,

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE

STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE Objectif : Savoir soutenir un ex fumeur dans sa lutte contre son envie de fumer. Le médecin généraliste peut aider son patient

Plus en détail

Chaque parcours d arrêt est différent, mais on y retrouve forcément une de ces étapes.

Chaque parcours d arrêt est différent, mais on y retrouve forcément une de ces étapes. Edition des Mutualités Libérales Arrêter de fumer. C est possible! ENTRETENEZ VOTRE CAPITAL SANTE! Introduction Il arrive un moment où tout fumeur se pose des questions sur sa consommation de tabac. Mais

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé Sous Direction de la Santé et Société Bureau SD6B

Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé Sous Direction de la Santé et Société Bureau SD6B Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé Sous Direction de la Santé et Société Bureau SD6B Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous Direction de

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

Addictions et dépendances

Addictions et dépendances Addictions et dépendances Joëlle Visier Médecin Tabacologue CES de Bobigny/CPAM 93 Dr Hervé LE CLESIAU - Médecin Directeur Drogue, toxicomanie, addiction Faiblesse, vice, manie Souffrance, maladie Récompense,

Plus en détail

CARTE BLANCHE, Le meilleur pour votre santé ASSURES

CARTE BLANCHE, Le meilleur pour votre santé ASSURES CARTE BLANCHE, Le meilleur pour votre santé ASSURES SOMMAIRE LE RESEAU CARTE BLANCHE... 6 LES PROFESSIONS DE SANTE... 6 CARTE BLANCHE, COMMENT ÇA MARCHE?... 7 LES OPTICIENS... 8 LES CHIRURGIEN-DENTISTES...

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Nadia Sech Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte anti-tabac)

o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte anti-tabac) Etat des lieux des politiques anti-tabac & actions de santé publique en France o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Unité de Coordination de Tabacologie CHU de Nancy DALAT Novembre 2011 Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Dr Nathalie WIRTH - Pr Yves MARTINET Introduction Tabagisme = Maladie Chronique The WHO s

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

DOSSIER ADMINISTRATIF

DOSSIER ADMINISTRATIF DOSSIER ADMINISTRATIF (à faire remplir par le patient et à retourner accompagné des renseignements médicaux au Centre d Addictologie d Arzeliers Route d Arzeliers 05300 LARAGNE ) Nom : Prénom : Nom de

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap CHARTE ROMAIN JACOB La Charte Romain Jacob pour l accès aux soins des personnes en situation de handicap en France, a fait l objet d

Plus en détail

annexe III supports en unités de compte

annexe III supports en unités de compte annexe III supports en unités de compte * La performance de l unité de compte sélectionnée est nette de ces frais de gestion. La somme maximum des frais est égale, d une part, au cumul des frais de gestion

Plus en détail

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé 89% des Français pensent que se soigner devient trop cher.* Alors qu est-ce que l on fait? Sogarep a décidé de réagir

Plus en détail

et si j arrêtais Pourquoi? Quand? Comment?

et si j arrêtais Pourquoi? Quand? Comment? et si j arrêtais Pourquoi? Quand? Comment? Remerciements pour leur aimable collaboration à la relecture de ce document : Docteur Philippe BROGNON CAF de Mons ; Monsieur Alain LEGRAND Psychologue ; Editeur

Plus en détail

4 COMMENT TRAITER? LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L AIDE A L ARRET DU TABAC ARGUMENTAIRE

4 COMMENT TRAITER? LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L AIDE A L ARRET DU TABAC ARGUMENTAIRE pas corrélés avec l intensité de la consommation et entraînaient un défaut de cohérence interne du questionnaire. Deux questions apparaissent particulièrement importantes dans le questionnaire de Fagerström

Plus en détail

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Arrêt du tabac: traitement de première intention de la BPCO et de l asthme. Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Potentiels conflits d intérêt

Plus en détail

Journée OSCOUR 16 décembre 2008

Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Depuis les évènements de l été 2003 les Services d Accueil des urgences sont devenus de véritables observatoires de santé. Le développement des systèmes d informations favorise

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Catalogue des prestations d action sociale et prévention Décembre 2014 L action sociale et prévention Préambule Animée par la volonté de développer sa politique

Plus en détail

Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée

Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée Majeur et en bonne santé! chapitre 4 Un accident de travail, une naissance en vue, une maladie de longue durée Votre mutualité peut vous éviter bien des soucis. Mais encore faut-il savoir comment le système

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * 1 L entretien motivationnel: objectifs * a - Définition * b - Les deux phases techniques * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * a - Les 4R, la grille SECA

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS Depuis le début du programme en 2009, les cellules ont accueilli 1139 adhérents. La

Plus en détail

Division de l Assurance Maladie 17, Avenue Général Leclerc 13 347 Marseille Cedex 20

Division de l Assurance Maladie 17, Avenue Général Leclerc 13 347 Marseille Cedex 20 Division de l Assurance Maladie 17, Avenue Général Leclerc 13 347 Marseille Cedex 2 conception/réalisation : Crédits photos : Istock, Phovoir, Fotolia, CPRPSNCF Éditorial En matière d Assurance Maladie,

Plus en détail