19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015"

Transcription

1 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance des intentions d embauche pour 2015 (+4,1% par rapport à 2014). Le nombre de recruteurs potentiels progresse aussi d une année sur l autre ; 19,3% des employeurs prévoient de réaliser au moins une embauche au cours de l année, soit 3 points de mieux que l an passé. Deux établissements de zéro salarié sur dix expriment des besoins en main-d œuvre ; ce même ratio est exprimé par les entreprises de taille comprise entre 5 et 9 salariés. Au sein des établissements de taille supérieure à 50 salariés, la propension à recuter augmente, notamment parmi les unités de 200 salariés et plus (+2,8 points). Sur le plan sectoriel, c est dans le commerce (+3,7 points) et les services (+4,3 points) que la part d établissements potentiellement recruteurs progresse le plus avec des hausses significatives dans l hôtellerie-restauration, le commerce de détail ou encore la santé humaine et l action sociale. Dans l industrie manufacturière, la part d établissements recruteurs progresse globalement de 0,7 point en un an, avec des mouvements divers ; recul dans la fabrication de matériels de transport, hausse dans l industrie chimique ou la métallurgie. Les difficultés à recruter anticipées par les employeurs progressent légèrement en Elles concernent 37,2% des projets de recrutement, contre 34% l an passé. 35,3% des prévisions d embauche font l objet de besoins saisonniers, un ratio inférieur de 2,6 points à celui de Les chiffres clés BMO ,3% des établissements envisagent de recruter en projets de recrutement, soit +4,1% en un an 37,2% des projets sont jugés difficiles à pourvoir par les employeurs (+3,2 points en un an) 35,3% des intentions d embauche sont liées à une activité saisonnière (-2,6 points en un an) projets sont formulés par le secteur des services (56% de l ensemble) 19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT 1

2 2 19,3% des établissements alsaciens envisagent de recruter en 2015 La proportion d établissements envisageant de recruter s élève à 19,3% en 2015 contre 16,3% l an dernier. Ce ratio est sensiblement différent selon la taille des établissements. La proportion d établissements recruteurs croit avec la taille des structures ; 36,6% des établissements ayant entre 20 et 49 salariés envisagent des projets de recrutement pour 2015, le ratio passe à 60,8% pour les établissements de 100 à 200 salariés et à 67,9% pour ceux de plus de 200 salariés (en %) 20, ,3 13,2 % d établissements potentiellement recruteurs par taille 67,9 60,8 57,0 36,6 28,6 20% des établissements potentiellement recruteurs n avaient pas de salariés à la date de l enquête mais avaient déposé au moins une déclaration d embauche au cours des douze mois précédents. Ces très petites structures envisagent près de recrutements, soit 13% de l ensemble des projets salarié 1 à 4 5 à 9 10 à à à à 199 > 200 Les établissements dont les effectifs sont compris entre 1 et 4 salariés concourent pour un volume presque deux fois supérieur à celui des établissements de taille inférieure (soit, plus de projets et 23% de l ensemble des projets). Les entreprises de 5 à 20 salariés envisagent quant à elles près de projets, en forte hausse par rapport à l an dernier % Nombre de projets de recrutement selon la taille des établissements salarié 1 à 4 5 à 9 10 à à à à 199 > 200 2

3 projets de recrutement en 2015 et un léger recul de la difficulté à recruter Globalement, 37,2% des recrutements sont jugés difficiles par les employeurs alsaciens, ratio en hausse de 3,2 points par rapport à Par grands secteurs, le ratio se contracte dans les industries agricoles et alimentaires et l agriculture et le commerce. Il progresse dans la construction avec une estimation de près de 2/3 de recrutements difficiles ainsi que dans les services où certaines professions font état de difficultés récurrentes (cuisiniers, employés de maison et personnel de ménage). Malgré le contexte de hausse du chômage, certains éléments structurels comme le manque d attractivité de certains métiers et filières de formation ou le manque de main-d œuvre qualifiée expliquent ce résultat. 56% 18% 7% 5% 14% Répartition des projets par secteurs d activités agrégés IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services 35,3% des intentions d embauche sont liées à des activités saisonnières, ratio tiré vers le haut par le secteur des industries agro alimentaires et de l agriculture où 87% des projets sont de cette nature. Le secteur des services rassemble 56% des intentions de recrutement avec 13% des projets dans la santé humaine et l action sociale et 10% dans l hôtellerie restauration. Services Commerce Construction Difficulté à recruter par secteurs d activités agrégés 41,4% 36,0% 64,2% intentions de recrutement sont émises par le secteur de la construction, soit 5% de l ensemble. L agriculture rassemble 18% des projets, ces derniers étant pour l essentiel de nature saisonnière. Industrie manufacturière 43,2% IAA et agriculture 14,6% Avec 56% des intentions d embauche, le secteur des services reste le premier pôle de recrutements potentiels Le poids prépondérant des services ne se dément pas en Avec plus d une intention d embauche sur deux (56%), le secteur représente de loin le premier pourvoyeur d emplois. Le nombre de projets de recrutement (24 111) y progresse même pour la quatrième année consécutive (+5,3% en 2015, +5,5% en 2014). Cette croissance est notamment le fait des «autres activités de services» dont les intentions d embauche progressent fortement au travers de besoins de coiffeurs, esthéticiennes ou agents de sécurité. Le secteur de l hébergement restauration indique quant à lui des projets en hausse de 13,8% en un an, avec une part de projets difficiles à pourvoir en hausse (44%, +4 points) et une part de contrats saisonniers identique à l an dernier (40%). 3

4 4 Dans la santé humaine et l action sociale, le nombre de projets (5 822) est en hausse d une année sur l autre (1%) alors que les recrutements difficiles progressent d un point à 40% et que la part de recrutements saisonniers recule de 22% à 18%. Les services aux particuliers offrent des volumes importants de recrutements dans les professions liées aux activités touristiques (aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine, cuisiniers). A l inverse, les perspectives se réduisent par rapport à l an dernier dans certains services aux entreprises comme dans le secteur des transports et de l entreposage (-9,1%) ou encore dans les services scientifiques et techniques, administratifs et de soutien (+0,9%). Profils les plus recherchés en Alsace Nb de projets de recrutement Aide à la lecture Taux en rouge : proportion de cas difficiles supérieure à la moyenne de la région, 37,2%. Taux en vert : proportion de projets saisonniers supérieure à la moyenne de la région, 35,3%. Part des recrutements jugés difficiles Part des recrutements saisonniers Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs ,6% 99,5% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine ,9% 28,1% Professionnels de l'animation socioculturelle ,4% 69,4% Aides à domicile et aides ménagères ,0% 12,5% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) ,5% 11,1% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, ) ,9% 5,7% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) ,2% 16,2% Employés de maison et personnels de ménage ,5% 60,7% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles ,5% 23,6% Attachés commerciaux ,7% 73,7% Conducteurs et livreurs sur courte distance ,6% 2,5% Employés de libre-service 910 9,8% 47,2% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires ,3% 46,8% Vendeurs en habillement, sport, loisirs, culture ,2% 62,1% Cuisiniers ,0% 39,2% Les projets de recrutement reculent dans l industrie Avec projets de recrutement envisagés, la hausse des intentions d embauche industrielles engagée l an passé se confirme cette année (+9%). La hausse des projets est surtout imputable à l industrie chimique et pharmaceutique, à la métallurgie et produits métalliques et à la construction de matériels de transports. Dans ces activités, la part d embauches considérées comme difficiles par les employeurs est plutôt au-dessus de la moyenne et la part de projets saisonniers reste faible. Les besoins en main-d œuvre diminuent par contre cette année dans le secteur des équipements électriques et électroniques et dans les industries extractives, l énergie et la gestion des déchets. Le commerce se distingue par des projets d embauche dynamiques Le secteur du commerce bénéficie cette année d une orientation favorable (5 980 projets, +13%) ; le secteur représente 14% de l ensemble des projets de recrutements alsaciens. Seul le commerce et la réparation automobile anticipe des recrutements à la baisse en 2015 (-13%). Les besoins en main-d œuvre progressent fortement dans le commerce de détail (+22%) et de façon moindre dans le commerce de gros (+4,6%). Dans ces activités, la difficulté à recruter reste moyenne hors le commerce et la réparation automobile où elle est élevée et le caractère saisonnier des recrutements est faible hors commerce de détail. 4

5 5 Le besoin de vendeurs en produits alimentaires se contracte alors que se développe la demande d employés de libre-service ou encore de vendeurs en ameublement, équipement du foyer et bricolage. Sont aussi à la hausse les profils de vendeurs en habillement, sport, loisirs et culture. Autres métiers; ; 24% -Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles : 962 -Conducteurs et livreurs sur courte distance : Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires : 909 -Jardiniers salariés, paysagistes : Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage : 548 Ouvriers des secteurs de l'industrie; 3 395; 8% Fonctions d'encadrement; 3 550; 8% Fonctions administratives; 2 228; 5% - Secrétaires bureautiques et assimilés : Agents administratifs divers (saisie, enquêtes ) : 599 Fonctions sociales et médico-sociales; 4 683; 11% - Professionnels de l'animation socioculturelle : Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture ) : 1203 Ouvriers de la construction et du bâtiment; 1 905; 4% Autres techniciens et employés 1 005; 2% Les profils recherchés dans la région Fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services; ; 38% -Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine : Aides à domicile et aides ménagères : Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) : Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) : Employés de maison et personnels de ménage : Attachés commerciaux (en entreprise) : 941 -Employés de libre-service : Vendeurs habillement, articles luxe, sport, loisirs, culture : 810 -Cuisiniers : 699 -Caissiers (y compris pompistes ) : Employés de la banque et des assurances : Coiffeurs, esthéticiens, hydrothérapeutes : 456 Les projets de recrutement reculent dans le secteur de la construction Après la légère amélioration enregistrée l an dernier, les entreprises sont moins nombreuses en 2015 à envisager des recrutements dans le secteur de la construction : 16% contre 16,2% en Le nombre de projets de recrutement est lui aussi en recul (2 300 projets ; -8,5%). Dans l ensemble du secteur de la construction, les anticipations de difficultés d embauche augmentent de 2 points. Plus de six intentions d embauche sur 10 (64%) sont déclarées difficiles. Le nombre de projets saisonniers est quant à lui relativement faible (11%). Les profils les plus recherchés par le secteur concernent des ouvriers non qualifiés du gros oeuvre et du second oeuvre, des menuisiers et ouvriers qualifiés de l agencement et de l isolation, des maçons, plâtriers, carreleurs et des couvreurs qualifiés ou encore des électriciens, des plombiers et chauffagistes. 9 intentions d embauche sur 10 en contrat saisonnier dans l agriculture Les intentions d embauche diminuent de 3% dans les industries agricoles et alimentaires et l agriculture et leur poids dans l ensemble des prévisions d embauche est en léger repli (17,9% et 15,3% pour la seule agriculture). Dans le secteur, les besoins en main-d oeuvre demeurent étroitement liés à la nature de l activité. 83% des projets dans l agriculture concernent des viticulteurs (5 490) pour lesquels les contrats sont saisonniers à 99,5% et la difficulté à recruter quasiment inexistante. En ce qui concerne les agriculteurs salariés et ouvriers agricoles, la saisonnalité joue un rôle moindre (74% des projets concernés). Les industries agro-alimentaires ont quant à elles un volume de projets en progression de 3,7% en un an (1 105). Dans ce secteur, le ratio relatif à la difficulté à recruter est identique à la moyenne régionale (37%) et la saisonnalité ne concerne que 3 projets sur 10. 5

6 6 La synthèse graphique ci-dessus positionne les 15 métiers les plus recherchés en Alsace en fonction du pourcentage de cas difficiles et saisonniers. Quatre zones sont ainsi déterminées : 1. Projets de recrutement avec peu de difficulté et peu de saisonnalité : aides, apprentis, employés de cuisine, conducteurs-livreurs sur courte distance 2. Projets de recrutement avec peu de difficulté et une forte saisonnalité : viticulteurs, animation socioculturelle, employés de libre service 3. Projets de recrutement difficiles et forte saisonnalité : serveurs de café et de restaurant, cuisiniers 4. Projets de recrutement difficiles et faible saisonnalité : attachés commerciaux, aides à domicile et aides ménagères, aides soignants 6

7 7 Les projets de recrutement selon le secteur d activité détaillé Les projets de recrutement par bassin d emploi Nombre de projets : Taux de difficulté : 37% Taux de saisonnalité : 35% C % 35% % 50% 37% 29% % 22% % 51% % 57% % >40% de 30% à 40% 58% >50% de 30% à 50% % <30% 66% <30% % 47% 35% 23% % 63% 44% 23% 7

8 8 Les bassins des trois grandes agglomérations alsaciennes rassemblent 64% des projets et 35% pour le seul bassin d emploi de Strasbourg. La difficulté à recruter est correlée à la typologie des entreprises locales et aux profils qu elles cherchent à recruter. Dans le bassin de St-Louis, une forte demande de métiers dans les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services dont des besoins exprimés pour des serveurs de café et des cuisiniers sont à l origine de la difficulté à recruter de la zone. Le bassin est par ailleurs confronté à des difficultés importantes de recrutement pour les ouvriers des secteurs de l industrie (ouvriers qualifiés des industries chimiques et plastiques) ou encore pour des techniciens des industries de process. Dans le bassin de Haguenau, ce sont les ouvriers de la construction et une forte demande dans le secteur social et médico-social qui font progresser le taux. Dans le bassin de Saverne les difficultés se font sentir dans la construction ainsi que sur certaines fonctions d encadrement. Des besoins en ouvriers de la métallerie et de la serrurerie ainsi que des mécaniciens et électroniciens de véhicules sont par ailleurs difficiles à pourvoir selon les employeurs. Le bassin de Colmar fait face à des difficultés de recrutement moindres : les métiers liés à la vente, au tourisme et aux services ne représentent que 29% des besoins du bassin contre une moyenne régionale de 37%, faisant ainsi globalement reculer la difficuté à pourvoir ces métiers. Les profils relevant de l hôtellerie et la restauration sont néanmoins difficiles à recruter (cuisiniers, serveurs de cafés et restaurants). Par ailleurs, 58% des projets envisagés dans le bassin sont à caractère saisonnier, réduisant ainsi la difficulté. Le faible taux de difficulté à recruter enregistré dans le bassin de Guebwiller est le fait d une majorité de projets concernant des viticulteurs (46% des projets contre 13% au niveau régional). Dans ce bassin, 66% des projets sont à caractère saisonnier. Le bassin de Sélestat se distingue par un nombre de projets saisonniers important (57% des projets). Malgré une grande part de recrutements envisagés dans la viticulture (37% des projets), le bassin émet néanmoins des besoins dans le secteur de la construction ou encore dans l industrie pour des ouvriers non qualifiés de l emballage et manutentionnaires. Sources & Méthode L enquête Besoins en Main d oeuvre est une initiative de Pôle emploi. Réalisée avec les directions régionales et le concours du CREDOC, elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l année à venir, qu il s agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2014, soit d une part les établissements relevant de l'assurance chômage et, d autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d'embauche au cours des 18 derniers mois, les établissements du secteur agricole, les établissements du secteur public relevant des collectivités territoriales (communes, régions ) et les établissements publics administratifs (syndicats intercommunaux, hôpitaux, écoles ). L enquête porte donc sur l'ensemble des employeurs hors administrations de l État (Ministères, Police, Justice ) et entreprises publiques (EDF, Banque de France ). Cette définition correspond au total à établissements pour l Alsace (extraits du répertoire SIRENE), dont ont été interrogés cette année établissements ont répondu au questionnaire. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de l'ensemble des employeurs de la région. 8

9 9 Rapport national, synthèses régionales, retrouvez toutes les informations sur l enquête Besoins en Main d Oeuvre 2015 sur le site institutionnel de Pôle emploi dédié à cette enquête. Pôle emploi Alsace Direction de la Stratégie et des Relations Externes Service Etudes & Statistiques Le Lawn 27 rue Jean Wenger Valentin Strasbourg emploi.fr Les données fournies ne doivent être utilisées qu à des fins exclusives d établissement de statistiques. La mention de la propriété de la source (soit Pôle emploi Alsace) doit être impérativement portée dans toute publication reprenant ces données. 9

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Alsace.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Alsace. 2015 Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2014, soit d

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Avril 2014 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2014 Chiffres clés 2014 2 760 projets de recrutement sur le bassin d emploi

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Observatoire Partenarial de l Economie de Lille Métropole

Observatoire Partenarial de l Economie de Lille Métropole Observatoire Partenarial de l Economie de Lille Métropole Juillet 2014 LES BESOINS EN MAIN D ŒUVRE 2014 : ARRONDISSEMENT DE LILLE ET ZONE TRANSFRONTALIÈRE Les Objectifs de l OPE : Depuis 2006, l OPELM

Plus en détail

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins 2 675 projets de recrutement en 2011 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5 LES METIERS

Plus en détail

ECLAIRAGES & SYNTHESES N 16. projets de recrutements pour 2015 LES CHIFFRES CLE EN AQUITAINE

ECLAIRAGES & SYNTHESES N 16. projets de recrutements pour 2015 LES CHIFFRES CLE EN AQUITAINE ECLAIRAGES & SYNTHESES N 16 PÔLE EMPLOI AQUITAINE AVRIL 2015 Enquête «BESOINS EN MAIN D ŒUVRE» 2015 : des perspectives d embauches en hausse en Aquitaine SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES, ÉVALUATIONS & INVESTIGATIONS

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Ile-de-France. 2015 Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Ile-de-France. Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2012,

Plus en détail

Nord - Pas-de-Calais

Nord - Pas-de-Calais Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2011 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2010, soit d une

Plus en détail

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE REPÈRES & ANALYSES AVRIL 215 PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO LORRAINE / 215 2 BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Bourgogne.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Bourgogne. 2015 Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2014, soit d

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve 7053 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES

Plus en détail

UNE STABILITÉDES PERSPECTIVES D EMBAUCHE EN MIDI-PYRÉNÉES POUR 2015

UNE STABILITÉDES PERSPECTIVES D EMBAUCHE EN MIDI-PYRÉNÉES POUR 2015 ÉCLAIRAGES & SYNTHÈSES AVRIL 2015 MIDI-PYRÉNÉES ENQUÊTE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2015» UNE STABILITÉDES PERSPECTIVES D EMBAUCHE EN MIDI-PYRÉNÉES POUR 2015 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES & ÉVALUATIONS DE

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête Besoins en Main-d Œuvre LOIRE 14 498 7%

Repères & Analyses Enquête Besoins en Main-d Œuvre LOIRE 14 498 7% Repères & Analyses Enquête Besoins en Main-d Œuvre en Rhône-Alpes Statistiques, études et prévisions - Avril 2014 201 284 projets de recrutement en 2014 En fin d année 2013, 162 500 établissements ont

Plus en détail

LES EMPLOYEURS ENTREVOIENT UNE AMÉLIORATION DE LEURS PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ET DE MOINDRES DIFFICULTÉS À RECRUTER

LES EMPLOYEURS ENTREVOIENT UNE AMÉLIORATION DE LEURS PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ET DE MOINDRES DIFFICULTÉS À RECRUTER ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES AVRIL 2015 N 11 SOMMAIRE P.2 HAUSSE DES PROJETS DE RECRUTEMENT EN 2015 P.3 LES ÉVOLUTIONS SONT CONTRASTÉES SELON LE SECTEUR P.4 LA PART DES PROJETS DE RECRUTEMENT POUR SURCROÎT

Plus en détail

STATISTIQUES, ETUDES & EVALUATIONS

STATISTIQUES, ETUDES & EVALUATIONS Mai 2010 Juin 2010 - n 02 STATISTIQUES, ETUDES & EVALUATIONS STATISTIQUES, ETUDES & EVALUATIONS R epères & Analys es Repères & Analyses Enquête Besoins en de Main-d'Œuvre E nquête B es oin Main d'œ2010

Plus en détail

Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris

Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris Document pouvant être diffusé BMO 2011 : Deuxième année de l enquête rénovée Elargissement du champ Nomenclature des métiers

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

BILAN DE LA COLLECTE TAXE D'APPRENTISSAGE DU 28/02/2013 - OPCAIM ET UDIMERA APPRENTISSAGE 2011/2012) DRÔME

BILAN DE LA COLLECTE TAXE D'APPRENTISSAGE DU 28/02/2013 - OPCAIM ET UDIMERA APPRENTISSAGE 2011/2012) DRÔME Juillet 2013 - N 48 Association de Développement des formations des industries de la Métallurgie Sommaire Appels à projets FPSPP - Engagements 2013 p. 2 Enquête Pôle Emploi sur les Besoins en Main d'œuvre

Plus en détail

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse Rhône. www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse Rhône. www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES Rhône-Alpes Du 15 au 19 octobre Édition 2012 Dossier de presse Rhône www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES programme détaillé sur www.1semainepour1emploi.fr Contacts Presse Pôle emploi Rhône-Alpes

Plus en détail

Les principaux résultats en 2009

Les principaux résultats en 2009 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet de projets de recrutement Annexe 1 - Les projets

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

BMO 2012 - Synthèse bassin de Montpellier : 13847 projets de recrutement

BMO 2012 - Synthèse bassin de Montpellier : 13847 projets de recrutement BMO 2012 - Synthèse bassin de Montpellier : 13847 projets de Principaux métiers par volume de s envisagés en 2012 Les 10 premiers métiers représentent : 4511 projets de s 32,6% des projets de du bassin

Plus en détail

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse. www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse. www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES Rhône-Alpes Du 15 au 19 octobre Édition 2012 Dossier de presse Haute-SAVOIE www. 1semainepour1emploị fr CCI RHÔNE-ALPES programme détaillé sur www.1semainepour1emploi.fr Contacts Presse Pôle emploi Rhône-Alpes

Plus en détail

Unédic - Assédic. Pays du Nord

Unédic - Assédic. Pays du Nord Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet de projets de recrutement Annexe

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Ile-de-France. Unédic - GARP

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Ile-de-France. Unédic - GARP Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - GARP 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Ouest Francilien. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Ouest Francilien. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse. www. 1semainepour1emploị fr

Rhône-Alpes. Du 15 au 19 octobre. Édition 2012. Dossier de presse. www. 1semainepour1emploị fr Rhône-Alpes Du 15 au 19 octobre Édition 2012 Dossier de presse www. 1semainepour1emploị fr programme détaillé sur www.1semainepour1emploi.fr Contacts Presse Pôle emploi Rhône-Alpes Fabienne Lehoux ou Laura

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Est Francilien. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Est Francilien. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses octobre 2012 N 075 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques En 2011, 29 % des salariés ont travaillé de manière habituelle ou occasionnelle

Plus en détail

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Réunion du Service Public de l Emploi Départemental (SPED) Séminaire de travail thématique Préfecture de la région d Île-de-France Préfecture

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes

Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes Monique Meron, Laure Omalek et Valérie Ulrich* Les métiers mixtes restent relativement rares. Pourtant, les femmes débutantes, ayant terminé

Plus en détail

Retrouvez l intégralité des résultats sur le site internet de l Assurance chômage. Rubrique UNIstatis

Retrouvez l intégralité des résultats sur le site internet de l Assurance chômage. Rubrique UNIstatis :cfj iz ZcigZeg^hZh g \^dc CdgY " EVh YZ 8VaV^h Cette septième vague d enquêtes BMO fait état de plus de 64 600 projets de recrutement pour l année 2008 répartis dans les 15 bassins d emploi du Nord -

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020 Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Les métiers en 2015-2020 : Perspectives d emploi De nombreux départs àla retraite A l horizon

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2015 Synthèse territoriale Emploi Formation - Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs Septembre 2014 N 072 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 2 E 2014 Au 2 e 2014, l indicateur de tension

Plus en détail

LES METIERS DE L INDUSTRIE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL

LES METIERS DE L INDUSTRIE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL Service Statistiques, Etudes et Evaluations LES METIERS DE L INDUSTRIE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL SOMMAIRE 01 LA DEMANDE D EMPLOI DES METIERS DE L INDUSTRIE 02 L OFFRE D EMPLOI DES LES METIERS DE L INDUSTRIE

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives?

Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives? Villeneuve sur Lot, 17 MARS 2010 Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives? Olivier Béral, Directeur Maison de l emploi du Villeneuvois et du Fumélois, Sébastien Rafaneau, Directeur Pôle

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6.

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6. DIRECCTE A Q U I T A I N E 2ème TRİMESTRE 215 la conjoncture Lot-et-Garonne en DİRECTİON RÉGİONALE DES ENTREPRİSES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATİON, DU TRAVAİL ET DE l EMPLOİ SERVİCE ÉTUDES, STATİSTİQUES,

Plus en détail

Des notions à distinguer

Des notions à distinguer Fiche d animation Compétence B Des notions à distinguer Objectif Permettre aux élèves de clarifier les notions de métier, d activité professionnelle, d emploi et de secteur d activités. Faire découvrir

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Certificat d aptitude professionnelle (CAPA) Travaux paysagers (TP) en 2008 - Enquête 2011 Juillet 2012 CAPA TP

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs mars 2013 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 E 2012 Au 4 e 2012, l indicateur de tension

Plus en détail

ETUDE DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS)

ETUDE DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) ETUDE DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) SYNTHESE DES PHASES 1 & 2 Janvier 2013 Table des matières ENJEUX ET OBJECTIFS DE LA MISSION... 3 PHASE 1 ANALYSE

Plus en détail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail 22 L'EMPLOI EST-IL DE PLUS EN PLUS QUALIFIE? A Qu'est-ce que la qualification de l'emploi? a) Définitions 1. La qualification peut se définir comme l'ensemble des aptitudes acquises par l'individu ou requises

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU MEDEF TENDANCE EMPLOI COMPETENCE 16 AVRIL 2013

OBSERVATOIRE DU MEDEF TENDANCE EMPLOI COMPETENCE 16 AVRIL 2013 OBSERVATOIRE DU MEDEF TENDANCE EMPLOI COMPETENCE 16 AVRIL 2013 1 L Observatoire Tendance Emploi Compétence Panel de 39 566 établissements invités à participer, taux de participation de 61.50 % soit 24

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES Mise à jour 2014 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES L ACCOS a recensé 30 463 établissements employant 343 976 salariés en Seine-et-Marne fin 2013, soit sur un an, une légère hausse de + 0.12 % du nombre

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Tableau de bord de l emploi du Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Demandeurs d emploi Effectif au 30 sept. 2003 total jeunes longue durée (sup 1 an) femmes Commune Tonnay-Charente 324 89 108

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

Tableau de bord régional emploi formation

Tableau de bord régional emploi formation Tableau de bord régional emploi formation 27 novembre 215 Nos autres tableaux de bord TERTIAIRE A L EMPLOI SALARIÉ EN ALSACE Cette partie analyse les effectifs salariés du secteur privé marchand sans

Plus en détail

Le Ministre délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes

Le Ministre délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Ministère de l Emploi, de la Cohésion Sociale et du Logement Ministère Délégué à l Emploi, au Travail et à l Insertion Professionnelle des Jeunes 55, rue Saint-Dominique 75700 Paris SP Téléphone : 01 40

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Avril 214 LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace EXTRAIT DU CONTRAT D OBJECTIFS 213-218

Plus en détail

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif.

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif. Observatoire de l Emploi, des Qualifications, des Salaires et de la Formation LES MéTIERS PORTEURS OBSERVATOIRE édition 2014 Les «métiers porteurs» sont des métiers en manque de main-d œuvre en Nouvelle-Calédonie.

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN 2000 : près d un tiers des embauches effectuées par des associations

LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN 2000 : près d un tiers des embauches effectuées par des associations Septembre 2001 - N 36.1 LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN : près d un tiers des embauches effectuées par des associations Depuis le lancement du programme, plus de 285 000 jeunes ont

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014

Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014 MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014 Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon Coordination générale: Région Urbaine de Lyon Réalisation et pilotage:

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

BANQUE, ASSURANCE, IMMOBILIER Page 2. COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Page 2/3. COMMUNICATION, MEDIA ET MULTIMEDIA Page 3

BANQUE, ASSURANCE, IMMOBILIER Page 2. COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Page 2/3. COMMUNICATION, MEDIA ET MULTIMEDIA Page 3 Orientez votre recherche vers les secteurs d activité qui offrent des opportunités d emploi la zone géographique de votre choix Sommaire Les secteurs d activité : AGRICULTURE ET PÊCHE, ESPACES NATURELS

Plus en détail

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Dares Analyses AOÛT 2011 N 064 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Au 31 décembre

Plus en détail

Observatoire des transitions professionnelles des Fongecif LES PARCOURS DE TRANSITION PROFESSIONNELLE DES SALARIÉS

Observatoire des transitions professionnelles des Fongecif LES PARCOURS DE TRANSITION PROFESSIONNELLE DES SALARIÉS Observatoire des transitions professionnelles des Fongecif LES PARCOURS DE TRANSITION PROFESSIONNELLE DES SALARIÉS Sommaire Présentation de l étude............................................................................1

Plus en détail

1 Observatoire Economique et Social / CDDE

1 Observatoire Economique et Social / CDDE 1 Observatoire Economique et Social / CDDE 2 Observatoire Economique et Social / CDDE INTRODUCTION GENERALE L évolution du contexte industriel et les mutations propres au secteur de l armement, ont conduit

Plus en détail

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005 DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Septembre 2007 LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres Données de cadrage Terres de Lorraine Un secteur qui compte sur le territoire Terres de Lorraine 788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Durée: Du 17 Mars au 27 Juin 2011 Sources: Pôle Emploi, APEC, Presse locale, magazines spécialisés Périmètre de l étude: Bassin d emploi de Louviers

Plus en détail

Les métiers en 2022. Prospective par domaine professionnel. Julie Argouarc h (dares) Numéro 11 Avril 2015

Les métiers en 2022. Prospective par domaine professionnel. Julie Argouarc h (dares) Numéro 11 Avril 2015 Numéro 11 Avril 2015 Les métiers en 2022 Prospective par domaine professionnel Julie Argouarc h (dares) Sandrine Aboubadra-Pauly, Frédéric Lainé, Cécile Jolly (france stratégie) Le rapport Dares France

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an FEVRIER 2013 HÔTELLERIE-RESTAURATION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 491 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi Dont 2 578, soit 74%, en catégorie

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Certificat d aptitude professionnelle (CAPA) Production, utilisation des matériels (PAUM) en 2008 - Enquête 2011

Plus en détail

LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT À L ÉTÉ 2001

LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT À L ÉTÉ 2001 LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT À L ÉTÉ 2001 À L ÉTÉ 2001, 67 % des établissements de plus de 10 salariés déclarent rencontrer des difficultés de recrutement : c est notamment le cas dans le BTP et dans

Plus en détail

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Chercheur d emploi Personnes au chômage dont sont exclues les personnes mises à pied temporairement ainsi que celles qui occuperont un emploi prochainement. Chômage de longue

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Licence Economie et gestion Alternance DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Coller une Photo ICI Informations personnelles Civilité Madame Mademoiselle Monsieur NOM Nom de jeune fille Prénom Né(e) le

Plus en détail

MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION

MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION De tous les domaines professionnels du tertiaire, celui de l hôtellerie-restauration est le

Plus en détail