APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques"

Transcription

1 APPAREILS DE MESURE L objectif de cette manipulation est de prendre en main des appareils de mesure tels que des voltmètres ou oscilloscopes, mais aussi d évaluer leurs performances, leurs limites et surtout d interpréter leurs indications. En effet, savons-nous réellement ce qu indique notre appareil, pouvons nous faire confiance à la valeur indiquée dans tous les cas, et l indication correspond-elle à une grandeur physique? I Grandeurs électriques Les grandeurs intéressantes en électricité au sens large (électronique, électrotechnique ) sont les courants, les tensions, les puissances, les mesures de temps et de fréquences. Aussi les appareils de mesure proposés sur le marché permettent de faire ce type de mesure, mais ont des performances et donc coûts différents. Les courants et les tensions peuvent être des grandeurs variables ou non dans le temps, leur évolution périodique ou non. On peut définir plusieurs types de signaux : Les signaux continus, invariants dans le temps, sont caractérisés par leur valeur dite continue. Les signaux périodiques sont caractérisés par leur fréquence, leur composante continue et leur valeur efficace. Un signal s(t) quelconque peut se décomposer en une composante continue <s> et une composante variable ~ s ( t ). Le signal peut alors s écrire : s ( t) =< s > + ~ s ( t ). o La composante continue est définie comme la valeur moyenne du signal (1). lim 1 θ < s >= θ θ s ( t) dt (1) 0 o La valeur efficace d un signal est définie en électronique comme la valeur du signal continu qui dissiperait la même puissance que le signal considéré. Cela se traduit mathématiquement par (2). lim 1 θ 2 s eff = θ θ s ( t) dt (2) 0 Note : dans le cas des signaux périodiques, la valeur moyenne et la valeur efficace peuvent se calculer sur une seule période T, les relations (1) et (2) deviennent respectivement (3) et (4). < s >= s eff = 1 T 1 T T 0 T 0 s ( t) dt 2 s ( t) dt (3) (4)

2 Travail de préparation Les grandeurs les plus utilisées dans les études électroniques sont des signaux sinusoïdaux et des signaux simples tels que les signaux rectangulaires ou carrés. Afin de connaître les grandeurs caractéristiques de ce type de signaux, calculer les valeurs moyennes et efficaces des signaux suivants : (On prendra des signaux de 1kHz dans tous les cas) Signal S 1 sinusoïdal centré d amplitude V max (évolution de +V max à V max ) (figure 1) Signal sinusoïdal S 2 d amplitude V max mais décalée de V C (figure 2). V max S 1 V max + Vc S 2 -V max + V c V c -V max figure 1 : signal sinusoïdal centré figure 2 : signal sinusoïdal avec décalage Signal carré S 3 d amplitude V max (évolution de +V max à V max ) (figure 3) Signal carré S 4 d amplitude V max décalé de Vc (évolution de +V max +V C à -V max +V C ) (figure 4). V max S 3 V max + Vc S 4 -V max + V c V c -V max figure 3 : signal carré centré figure 4 : signal carré avec décalage II Appareils de mesure Les appareils de mesure en électronique ont pour but de caractériser les signaux électriques. Ils peuvent se classer en deux catégories, les appareils analogiques et les appareils numériques. Le premier type d appareil mesure directement la grandeur physique et la lecture se fait par la déviation d une aiguille. Le second utilise un processeur (convertisseur, calculateur ), le résultat est donné par un affichage numérique. II.1 Voltmètres analogiques La plupart de ces appareils mesurent le courant passant dans une résistance connue. Le courant est mesuré par un galvanomètre : une bobine située dans un champ magnétique permanent subit une rotation en fonction du courant qui la traverse. Une aiguille fixée sur la bobine permet la lecture du courant (et donc de la tension par proportionnalité). Dans le cas d une tension variant lentement dans le temps, la déviation fera de même. Par contre, pour des variations plus rapides (>10 Hz), le dispositif mécanique (par son inertie) ne pourra suivre les évolutions du signal. L indication donnera donc une valeur moyenne : la composante continue de la tension.

3 Différents calibres sont accessibles en modifiant la résistance du voltmètre. Le calibre choisi par l utilisateur correspond à la tension donnant une déviation maximale de l aiguille. Il est donc impératif de ne jamais utiliser un calibre sous évalué, car l aiguille se bloquerait à sa valeur maximale, ce qui peut endommager les parties mécaniques de l appareil. Il est préférable lorsque la tension à mesurer n est pas estimable, d utiliser un calibre surévalué afin d avoir une première estimation de la tension à mesurer, et de diminuer ensuite le calibre pour obtenir une meilleure précision. II.1.1 Valeur moyenne La mesure s effectue en fonction du calibre maximal, et en lisant la déviation de l aiguille. Pour faire une mesure précise, l aiguille doit être confondue avec son reflet dans le miroir du cadran (diminution de l erreur de parallaxe). déviation lue* calibre choisi La valeur de la mesure sera alors : valeur mesurée =. Déviation maximale II.1.2 Valeur efficace Pour mesurer la valeur efficace, le signal alternatif est tout d abord redressé. L appareil mesure alors la valeur moyenne de ce signal puis applique un coefficient correcteur (figure 5) de sorte que l affichage indique la valeur efficace du signal. Signal alternatif à mesurer Signal redressé Mesure de la valeur moyenne Coefficient correcteur Valeur efficace figure 5 : principe de mesure de la valeur efficace Le coefficient correcteur permettant de passer de la moyenne du signal redressé à la valeur efficace du signal mesuré dépend de la forme du signal. Or, le coefficient correcteur utilisé dans les voltmètres est celui pour des signaux sinusoïdaux. Pour mesurer un signal non sinusoïdal, l utilisateur doit donc effectuer une correction supplémentaire, ce qui est possible s il connaît la forme du signal qu il mesure. Travail de préparation Exprimer la valeur moyenne d un signal sinusoïdal redressé en fonction de la valeur efficace de la sinusoïde d entrée. Donner alors la valeur du coefficient correcteur pour obtenir une mesure de valeur efficace. Donner la valeur affichée par l appareil dans le cas d un signal carré tel que S 3 (figure 3).

4 II.2 Voltmètres numériques Les appareils numériques ont différentes technologies. Pour certains, seul l affichage est numérique. Le traitement du signal avant affichage peut alors être identique au traitement des appareils à aiguille : la valeur efficace est mesurée par redressement du signal. La plupart des voltmètres récents mesurent directement la tension via un convertisseur analogique / numérique. Ces appareils peuvent alors mémoriser des points de mesure de la tension. Des calculs permettent alors de connaître la valeur efficace du signal à partir du signal numérisé et de la relation (2). La performance de l appareil dépend de sa rapidité de calcul et du nombre de points de calcul. Dans ce cas, la tension efficace mesurée est juste quelque soit la forme du signal utilisé. D un point de vue pratique, on peut connaître le type de mesure de valeur efficace utilisé grâce à ce qui est inscrit sur l appareil. Pour les appareils dont rien n est précisé, la valeur efficace est en général mesurée par rapport à un signal sinusoïdal (figure 5). Certains appareils sont dits RMS ou TRMS ((True) Root Mean Square : mesure de la valeur efficace (vraie)). Ils mesurent en général la valeur efficace réelle (quelque soit la forme du signal), mais uniquement sur la composante alternative du signal. D autres appareils (T)RMS AC+DC tiennent en plus compte de la composante continue. II.3 Cas de l ampèremètre Le rôle d un ampèremètre est de mesurer le courant dans un circuit électrique. Les ampèremètres analogiques fonctionnent sur le principe du galvanomètre décrit précédemment Les ampèremètres numériques utilisent une mesure de tension numérique : la mesure de courant se fait en insérant une résistance Rs en série (résistance shunt) dans le circuit électrique. La tension mesurée subit une correction de 1/Rs. L ampèremètre ainsi constitué présente l imperfection d ajouter une résistance Rs dans le circuit de mesure. La résistance Rs doit être négligeable par rapport à l impédance totale du circuit. En règle générale, pour des mesures de forts courants (appareils destinés à l électrotechnique ou à l électronique de puissance) Rs est très faible. En électronique par contre, les résistances sont en général plus élevées car les courants sont très faibles, et une résistance plus importante permet d obtenir une tension plus élevée aux bornes de Rs. II.4 Incertitudes de mesure Les constructeurs des appareils garantissent la précision de la mesure avec une certaine incertitude. Ces valeurs apparaissent dans la documentation de l appareil considéré. Travail de préparation En vous aidant du fascicule «méthodes de mesures», relevez les incertitudes des différents appareils en mode AC et DC et complétez les cases concernées dans le tableau récapitulatif «fiche d appareil de mesure».

5 III Description des mesures L objectif de la manipulation est de déterminer les performances des différents appareils de mesure. On comparera des voltmètres à aiguille alternatif (type voltmètre électronique PM2454 ou PM2554 AC ), différents voltmètres numériques en modes continu (DC) et alternatif (AC) (Fluke 45 ou TTI, Fluke 187 et Velleman), ainsi que les mesures données par un oscilloscope. III.1 Mesure de tension : signal sinusoïdal Fixer sur le GBF une tension sinusoïdale d amplitude environ 10V crête à crête. Ajouter une tension de décalage d environ 2V. Se placer à une fréquence de 1kHz. Afin d optimiser les manipulations, on utilisera le double affichage quand cela sera possible. Pour les différents appareils de mesure : Mesurez systématiquement les valeurs données par les différents appareils en mode DC, AC, puis AC+DC (lorsque c est possible). Reportez vos résultats dans le tableau. Précisez ce que mesurent les appareils en DC, AC et en AC+DC? Comparer les valeurs relevées aux valeurs efficaces et à la composante continue du signal. En conclusion, donner la valeur efficace et la valeur moyenne du signal fourni par le GBF avec la meilleure précision possible. Vous pouvez vous aider d une représentation graphique des plages de valeurs données par chacun des appareils. III.2 Mesure de tension : signal carré Placer en entrée des différents voltmètres un signal carré d amplitude environ 10V crête à crête et d offset 2V, toujours à une fréquence de 1kHz. Relever les valeurs données par les différents appareils en mode DC, en mode AC et AC+DC? Comparer les valeurs mesurées par les différents appareils aux valeurs continues et efficaces du signal. Pour chaque appareil, justifier les valeurs mesurées et expliquer si nécessaire comment retrouver la valeur efficace réelle du signal. Conclure sur le type de mesure effectué par chaque appareil : RMS ou TRMS. III.3 Mesure des impédances d entrée Les appareils de mesure n étant pas parfaits, ils prélèvent une certaine puissance sur le circuit étudié. Ils présentent donc une impédance d entrée. Plus cette impédance est importante (pour un voltmètre), plus l appareil est de bonne qualité (l idéal serait une impédance infinie). Nous allons estimer les impédances d entrée des appareils de mesure par la méthode approchée de la résistance moitié. Le principe est de mettre en série avec l appareil, une résistance variable, et de faire varier cette résistance pour obtenir Rg = Re (figure 7). Rg Ie Vg Ve Re figure 7 : méthode de la résistance moitié

6 Vg Si Rg = 0, Ve = Vg, si Rg = Re, Ve = 2 Pour chaque voltmètre, évaluer l impédance d entrée pour un signal continu puis pour un signal sinusoïdal de fréquence de 1kHz. A quoi est due la différence entre la mesure en continu et la mesure à 1kHz? Conclusion. III.4 Mesure de ph L électrode de verre L électrode de verre permet de mesurer le potentiel hydrogène ph d une solution qui caractérise son caractère acide (ph<7), basique (ph>7) ou neutre (ph=7). Le principe de la mesure repose sur celle de la tension entre 2 électrodes au contact de la solution à caractériser : - l électrode indicatrice est séparée de la solution par une membrane de verre. Ce verre (environ 50 µm d épaisseur : FRAGILE!) est conducteur ionique ce qui assure la continuité électrique entre les 2 électrodes. Le potentiel de cette électrode est proportionnel au logarithme de l activité chimique des ions H + de la solution, par le biais d une succession d équilibres chimiques entre la solution et les ions de la membrane de verre. - l électrode de référence est en contact avec la solution par une membrane poreuse en verre fritté. Son potentiel est constant, fixé par l équilibre électrochimique des espèces qui la constituent. Au final, la tension mesurée entre les 2 électrodes suit une loi de la forme (valable à 25 C) : U(V) = cste + 0,06 log (a H + ) = cste - 0,06 ph La présence de la membrane de verre faiblement conductrice induit une forte impédance à cette électrode, de l ordre de la dizaine de MΩ. Schéma de l électrode verre ci-contre : Manipulation : - Précautions de manipulation : - prendre soin de bien rincer l'électrode à l'eau distillée entre 2 mesures. - stocker l électrode dans son récipient en fin de manipulation. - Mesurez la tension fournie par l électrode de ph pour les deux solutions de ph connu fournies (ph 4 et 7). Relevez la valeur mesurée par les différents voltmètres utilisés précédemment et comparez à l évolution théorique de la tension avec le ph. Quel(s) appareil(s) fourni(ssen)t une mesure correcte et pourquoi?

7 III.5 Caractérisation fréquentielle pour un signal sinusoïdal Remarques : -On prendra la même tension pour tous les appareils de mesure quelle que soit la fréquence (environ 10V crête à crête, sans offset) -Certains appareils de mesure pourront présenter une fluctuation de la valeur indiquée. On tiendra compte de cette variation, et on indiquera sur le graphe la plage de lecture. Dans le cas d un appareil à aiguille on fera une estimation des valeurs extrêmes. Certains appareils numériques possèdent des touches min et max, qui permettent de relever directement la plage de lecture. -Des appareils performants comme le Fluke 45 ou TTI permettent un double affichage (touche 2 nd ) pour effectuer deux mesures en simultané (tension AC et tension DC par exemple ou autre!) -Certains appareils permettent de faire des mesures en db (décibel). Pour cela, se placer en mode db lorsque le signal est à une fréquence normale de fonctionnement, puis (éventuellement) se placer en mode relatif, l'appareil indiquera 0 (db) et la tension présente à l'entrée sera prise comme référence. Pour les différents appareils de mesure : Tracer sur une feuille semi-logarithmique la tension mesurée par les appareils de mesure en AC en fonction de la fréquence du signal mis en entrée Déterminer sur le relevé la bande passante à ±3dB. On pourra vérifier cette mesure pour les appareils pouvant faire des mesures en décibel. Pour cela, se placer à une fréquence se trouvant au milieu de la plage d utilisation. Se placer en mode db puis en mode relatif (l appareil devra indiquer 0). Faire varier la fréquence jusqu'à ce que l indication soit de ±3dB. Ceci pour les fréquences hautes et les fréquences basses. Comparer au relevé graphique. Conclure. Mesurer la bande passante de l un des appareils avec un signal de forme carrée. Comparer à la bande passante obtenue pour cet appareil en sinusoïdal et expliquer le résultat obtenu. III.6 Conclusion générale Conclure sur l utilisation des différents appareils, leurs imperfections et leurs domaines d utilisation

8 Fiche d appareil de mesure Fluke 45 ou TTI Appareils de table Millivoltmètre Ref : Oscilloscope Ref : Fluke 187 ou 89IV Appareils portables Velleman Type d'affichage Bande passante Fb Fh DC Mesures sinus AC AC+DC DC Mesures carré AC AC+DC Plage de fréquence (carré) cc Impédance d entrée Mesure en relatif? 1kHz Mesure en db? Incertitude de mesure DC AC

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

Master ISIC Introduction 1. F. Wagner. 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit

Master ISIC Introduction 1. F. Wagner. 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit Master ISIC Introduction 1 F. Wagner 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit Master ISIC Introduction 2 Bref Historique de l instrumentation Science relative à la conception et l utilisation rationnelle d instruments

Plus en détail

2.1 APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES

2.1 APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les bases Figure 4 : Les groupements dʼéléments 17 Le grand livre de l'électricité Exemple :

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique. Première année LMD Semestre 1. Génie Mécanique

Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique. Première année LMD Semestre 1. Génie Mécanique Université des Sciences et de la Technologie d Oran (USTO-MB) Faculté de Physique TRAVAUX PRATIQUES D ELECTRICITE Première année LMD Semestre 1 Génie Mécanique Génie Civil et Métallurgie Génie Maritime

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

SCIENCES DE L INGENIEUR GENIE ELECTRIQUE

SCIENCES DE L INGENIEUR GENIE ELECTRIQUE TP N 4 page 1/8 Centres d intérêt abordés : Thématiques : CI9 Acquisition et conditionnement des informations I4 Transformation d une grandeur physique à mesurer Activités proposées : Compétences visées

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Notice d empioi. Multimètre PCE-UT 61D

Notice d empioi. Multimètre PCE-UT 61D C/ Mayor, 53 - Bajo 02500 Tobarra Albacete-España Tel. : +34 967 543 548 Fax: +34 967 543 542 info@pce-iberica.es Notice d empioi Multimètre PCE-UT 61D Table de matières 1 Introduction... 2 1.1 Éléments

Plus en détail

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE OBJECTIF Se familiariser avec l oscilloscope, et pratiquer ses multiples utilisations. CRITERES D'EVALUATION Câblage correct. Méthode de travail de l'étudiant. Exactitude

Plus en détail

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif»

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Niveau 3 ème Physique Chimie Document du professeur 1/7 TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Connaissances Capacités

Plus en détail

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal forcé 61 5.1. Les grandeurs instantanée, moyenne et e cace Les signaux étudiés dans ce chapitre sont des courants ou des tensions sinusoïdaux i(t) et u(t).

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

VariTrans P 43000 TRMS

VariTrans P 43000 TRMS Convertisseur haute tension CA/CC pour la mesure de valeurs true RMS des courants d'entrée de IE = 100 ma CA à IE = 5 A CA 160 Application Dans les installations électriques, il est nécessaire d'enregistrer

Plus en détail

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme.

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme. CHAPITRE 2 : LA TENSION ALTERNATIVE. Une ville, la nuit, brille de mille feux alimentés par le courant alternatif. Vers la fin du XIX ème siècle, le courant alternatif a supplanté le courant continu. C

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 TP EII.5 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

PSIM / TP1 Courants de court circuit

PSIM / TP1 Courants de court circuit Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP1 Courants de court circuit Essais de système Résumé : On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

MESURE D EPAISSEUR SANS CONTACT PAR METHODE CAPACITIVE

MESURE D EPAISSEUR SANS CONTACT PAR METHODE CAPACITIVE CAPAAB MESURE D EPAISSEUR SANS CONTACT PAR METHODE CAPACITIVE A. Bruère VER 01d 10 / 09 CAPAAB 22 / 32 Sentier des Torques BAT 8 92290 Chatenay Malabry Tel / Fax : 01 71 22 73 72 www.capaab.fr CAPAAB /

Plus en détail

LES APPAREILS DE MESURE

LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 3 LES APPAREILS DE MESURE OBJECTIFS Général Connaître les différents types d appareils de mesure. Spécifiques Etudier les caractéristiques des appareils analogiques. Etudier les caractéristiques

Plus en détail

Microphone et haut-parleur

Microphone et haut-parleur Thème 1 : Son et musique Sous-thème : 1. Émetteurs et récepteurs sonores Séance 1.1.1. Microphone et haut-parleur Analyse et synthèse de documents scientifiques : environ 45 min Document 1 : Le professeur

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Physique. chassis aimant. Figure 1

Physique. chassis aimant. Figure 1 Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées 2013 Les résultats numériques seront donnés avec un nombre de chiffres significatifs compatible avec celui utilisé pour les données. On s intéresse ici à

Plus en détail

Défibrillateur 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06. t (s)

Défibrillateur 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06. t (s) Défibrillateur Note sur les critères d évaluation : la qualité de l expérimentation et de la réflexion seront fortement valorisées ; terminer le sujet n est pas déterminant dans la notation. La défibrillation

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Très tôt dans l histoire de l humanité, les phénomènes périodiques ont été utilisés pour mesurer le temps. Les premiers ont été les événements astronomiques puis, à mesure

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

UN AMPLI AUDIO POUR FAIRE RIRE LES OISEAUX

UN AMPLI AUDIO POUR FAIRE RIRE LES OISEAUX UN AMPLI AUDIO POUR FAIRE RIRE LES OISEAUX Par Alexandre Meyer: élève en terminale S au Lycée Hoche Thomas Zielinski: élève en seconde au Lycée Hoche Passionnés d'électronique, nous nous sommes rencontrés

Plus en détail

Mesure de constantes universelles : c

Mesure de constantes universelles : c Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 1 Mesure de constantes universelles : c 1. But de la manipulation Le but de la manipulation est la mesure de la constante universelle : valeur de la

Plus en détail

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES Roger Cadiergues MémoCad nd01.a LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES SOMMAIRE nd01.1. Les éléments de base nd01.2. Les deux classements fondamentaux nd01.3. Les obligations concernant les matériels nd01.4. Alimentations

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction TP : étecteurs d'ondes et de particules - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur des sources d'ondes et de particules et sur un dispositif de détection. Pratiquer une démarche

Plus en détail

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents?

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents? PERFORATRICE REXEL Question sociétale : Le Confort Comment aider à gérer nos documents? Cette étude va nous conduire à vérifier comment la perforatrice Rexel répond au cahier des charges qui lui est fixé.

Plus en détail

La puissance électrique

La puissance électrique Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie La puissance électrique Fiche élève 1/5 Objectifs : o Comparer le produit de la tension d utilisation U appliquée aux bornes d une lampe par l'intensité I

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

2.1.3. La représentation graphique d évolutions

2.1.3. La représentation graphique d évolutions 2.1.3. La représentation graphique d évolutions 142 2 La mathématique financière 2.1.3. - LA REPRÉSENTATION GRAPHIQUE D ÉVOLUTIONS L analyse de la succession des données dans le temps va devoir être traitée

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 t Séance 1 Qu indique un voltmètre utilisé en position «alternatif»? Tension efficace et tension maximale. Comment régler un multimètre pour mesurer la valeur d une tension alternative?

Plus en détail

Efficacité et flexibilité maximales.

Efficacité et flexibilité maximales. Powador 25000xi Powador 30000xi Powador 33000xi Park-Serie Efficacité et flexibilité maximales. La solution pour les centrales solaires depuis 25 kw jusqu à une plage de puissance de l ordre des mégawatts.

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 13DNBGENPHCME1 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2013 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Le candidat s assurera

Plus en détail

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM PSIM est un logiciel de simulation pour l'électrotechnique et l'électronique de puissance. Il est constitué de deux programmes : - PSIM : Dessin du schéma et simulation (Calcul

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B Mardi 31/08 Mardi 7/9 : 1h Mardi 14/9 : Chapitre 1 : Production de l énergie électrique Quel est le point commun des différentes centrales électriques?

Plus en détail

Filtre ADSL Travaux dirigés

Filtre ADSL Travaux dirigés Filtre ADSL Travaux dirigés Préambule Le terme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line (dans les pays francophones ce terme est parfois remplacé par LNPA qui signifie Ligne Numérique à Paire Asymétrique).

Plus en détail

3) Cet appareil produit quel genre de courant (continu ou alternatif)? Expliquer votre choix.

3) Cet appareil produit quel genre de courant (continu ou alternatif)? Expliquer votre choix. EXERCICES SUR L INTENSITÉ & LA TENSION DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 1) Donner la lecture de la mesure. 2) Quelle est la nature de la grandeur mesurée? 3) Cet appareil produit quel genre de courant

Plus en détail

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif».

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Partie B: Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Chapitre 1 : Chapitre 2 : périodique. Chapitre 3 : Chapitre 4 : La production d'électricité. Tension continue et tension alternative

Plus en détail

Mesure de la température dans un puits géothermique

Mesure de la température dans un puits géothermique (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure de la température dans un puits géothermique 1 Étude du capteur de température : Sonde au platine: 1.1 unité du coefficient a : Dans la relation

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

Travaux Pratiques Capteurs

Travaux Pratiques Capteurs Département Génie électrique Travaux Pratiques Capteurs I. Objectif : Permettre à l étudiant d exploiter la fiche technique des composants Permettre à l étudiant d exploiter et mettre en évidence l influence

Plus en détail

Plan. 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre

Plan. 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre LES MULTIMETRES ( VOLTMETRE, AMPEREMETRE,OHMMETRE,..) Plan 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre LES MULTIMETRES ( VOLTMETRE, AMPEREMETRE,OHMMETRE,..)

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 06 heures SESSION 2014 ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE Le sujet est composé de trois problèmes (A, B, et C) pouvant être traités de façon indépendante. Il comporte

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE. U41 Instrumentation et Régulation

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE. U41 Instrumentation et Régulation Session 2007 Brevet de Technicien Supérieur CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U41 Instrumentation et Régulation Durée : 3 heures Coefficient : 4 L utilisation d une calculatrice réglementaire

Plus en détail

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur nalyseurs de réseaux vectoriels (VN) à la portée d une bourse radioamateur 1 - Théorie Préambule L approche mathématique habituelle du comportement des lignes et des antennes considère l impédance comme

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Stylo Multimètre avec Détecteur de Voltage

Stylo Multimètre avec Détecteur de Voltage Guide de l Utilisateur Stylo Multimètre avec Détecteur de Voltage Modèle 381676 Introduction Félicitations pour votre achat du Modèle Extech 381676. Cet instrument permet des tests de Voltage AC/DC, de

Plus en détail

catalogue des pinces

catalogue des pinces catalogue des pinces A propos de CHAUVIN ARNOUX GROUP Fondée en 1893, à Paris en France, Chauvin Arnoux a su développer au fil des siècles son expertise dans la conception, la fabrication et la commercialisation

Plus en détail

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2 Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 1 Table des matières Table des matières 1 Introduction 2 Théorie 3 Montages et manipulations 5 Partie 1 (Sans générateur) 5 Partie 2 (avec

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 15DNBGENPHCG11 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2015 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Le candidat s assurera

Plus en détail

Activité expérimentale : Filtrage

Activité expérimentale : Filtrage Activité expérimentale : Filtrage Objectifs : - Étudier le filtrage linéaire d un signal non sinusoïdal à partir d une analyse spectrale. - Gérer, dans un circuit électronique, les contraintes liées à

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Z-SCOPE V5 ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Fonctionnalités Générateur d un signal d excitation sinusoïdal de fréquence variable jusqu à 100 khz Mesure d un signal

Plus en détail

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Lab No 4 Montage : NfAp : 1 NfAp : Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Buts Apprendre à utiliser l oscilloscope pour observer et mesurer des grandeurs physiques reliées principalement

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Multimètres numériques portables

Multimètres numériques portables SERIE ST 9000 Une gamme étendue de multimètres numériques robustes, polyvalents et économiques CAT III 1000 V et CAT IV 600 V (ST 9911 et ST 9912 CAT III 600 V uniquement). Ces multimètres sont livrés

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

1. Définitions et classifications

1. Définitions et classifications MASTER ISIC Les Alimentations 1 1. Définitions et classifications Une alimentation est un convertisseur d énergie. Une alimentation électrique transforme une énergie mécanique, chimique, électrique et

Plus en détail

Expérimentations sur les transducteurs - I Balance et thermomètre digitaux D. Mari

Expérimentations sur les transducteurs - I Balance et thermomètre digitaux D. Mari Expérimentations sur les transducteurs - I Balance et thermomètre digitaux D. Mari ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Système Analokit G. Gremaud / A. Ichino ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Plus en détail

Multimètres numériques AVG ou TRMS 2000 à 5000 points MX 21 MX 22 - MX 23 - MX 24 - MX 24B MX 26

Multimètres numériques AVG ou TRMS 2000 à 5000 points MX 21 MX 22 - MX 23 - MX 24 - MX 24B MX 26 Multimètres numériques AVG ou TRMS 2000 à 5000 points MX 21 MX 22 - MX 23 - MX 24 - MX 24B MX 26 Des instruments ergonomiques, robustes et sûrs Des mesures AVG ou TRMS (AC+DC) pour des résultats exacts

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2 BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 1. DESCRIPTION I 1 I 2 N 1 N 2 U 1 U 2 Schéma électrique I 1 I 2 U 1 U 2 Un transformateur est constitué : D une armature métallique servant de circuit

Plus en détail

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES CME2 : Comment sont alimentés nos appareils électriques? Sujet : Adaptateur de téléphone portable Ce document comprend : -

Plus en détail

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1 Sonde nitrate Référence CI-6735 A utiliser avec la référence PS-2147 Page 1 sur 1 Introduction IMPORTANT : TOUJOURS UTILISER DES GANTS ET DES LUNETTES DE PROTECTION POUR MANIPULER DES PRODUITS CHIMIQUES.

Plus en détail

LE COURANT ELERCTRIQUE

LE COURANT ELERCTRIQUE Chapitre - II - LE COURNT ELERCTRIQUE Situation problème La lampe de Mr li La pile de la lampe torche de Monsieur li est épuisée, la lampe ne s allume plus. Monsieur li à vue dans sont cours de physique

Plus en détail

Extraits de récents DS

Extraits de récents DS 1 Extraits de récents DS Chap. 3 : Magnétostatique 2 UT MARSELLE GE 1 Année D.S. d'électricité n 3 avec Corrigé 29 Mars 1997 2 ème exercice. Circuit avec mutuelle. M i 1 (t) Le primaire du circuit ci-contre

Plus en détail