II. Description du service d orthopédie, ehnv Site d Yverdon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "II. Description du service d orthopédie, ehnv Site d Yverdon"

Transcription

1 SERVICE D'ORTHOPEDIE ET DE TRAUMATOLOGIE DE L'APPAREIL MOTEUR Dr B. Vuilleumier, médecin-chef CH-1400 Yverdon-les-Bains Dr O. Husmann, médecin-chef 024/ et Dr J.-F. Fischer, médecin-chef FAX 024/ Concept de formation postgraduée (FP) pour les médecins-assistants du service d orthopédie et de traumatologie de l appareil moteur des ehnv Site d Yverdon I. Introduction II. Description du service d orthopédie, ehnv Site d Yverdon III. IV. Encadrement médical Formation en orthopédie V. Durée de formation VI. VII. VIII. Objectifs de formation Moyens de formation Evaluation de la formation

2 - 2 - I. Introduction Les médecins assistants des services de chirurgie et d orthopédie des ehnv Site d Yverdon sont engagés en commun par les médecins chefs responsables des services d orthopédie et de traumatologie de l appareil locomoteur (CO) et du service de chirurgie générale (CG). Les médecins assistants au nombre de 10 sont encadrés par 4 chefs de clinique dont l un est en fin de formation de chirurgie générale, l autre en fin de formation d orthopédie. Les médecins assistants se répartissent après entente dans les services suivants : - urgences chirurgicales - policlinique chirurgicale - chirurgie générale - orthopédie et traumatologie de l appareil moteur - service de jour et de préhospitalisation Les services de chirurgie sont reconnus comme centres de formation post-graduée par la FMH ainsi : chirurgie générale B / orthopédie C. II. Description du service d orthopédie des ehnv Site d Yverdon Le service hospitalier comprend 25 lits où sont hospitalisés les patients restant plus de 24 heures à l hôpital. L activité y est assurée par une équipe d infirmières diplômées, une équipe de physiothérapeutes rompus à la rééducation. Leurs compétences sont maintenues par une formation post-graduée continue. III. Encadrement médical 1. Médecins responsables : - 3 médecins chefs à plein-temps au bénéfice d un titre FMH en chirurgie orthopédique dont 1 médecin chef spécialiste en chirurgie de la main. - 1 chef de clinique ou chef de clinique adjoint en fin de formation étant ou non spécialiste FMH de chirurgie orthopédique. - 1 chef de clinique ou chef de clinique adjoint non spécialiste FMH de chirurgie orthopédique. Ils partagent les gardes avec les chef de clinique ou chef de clinique adjoint de chirurgie générale. - 2 à 3 médecins assistants en formation ou non en chirurgie orthopédique. La formation du chef de clinique est directement supervisée par les trois médecins chefs. La formation des médecins assistants est supervisée par les 3 médecins chefs et les chefs de clinique. La supervision médicale des cas d orthopédie et de traumatologie est assurée 24 heures sur 24 par au moins un médecin chef d orthopédie

3 2. Médecins assistants : les médecins assistants selon entente avec les médecins assistants du service de chirurgie générale, travaillent dans un tournus pour l orthopédie, la chirurgie générale. 3. Médecins agréés et consultants Pour élever le niveau d expertise du service CO, des médecins agréés et consultants participent à l activité du service. Il s agit de : - un neurochirurgien pour les opérations neurochirurgicales du rachis - un chirurgien spécialisé en chirurgie plastique et reconstructive - un chirurgien spécialisé en orthopédie pédiatrique - deux rhumatologues spécialisés en physiatrie. IV. Formation en orthopédie En principe, le stage en orthopédie est reconnu pour une durée de un an en catégorie C2 et un an en traumatologie. - Chef de clinique en orthopédie Pour le titre de «chef de clinique», le médecin assistant doit être détenteur du titre FMH en chirurgie orthopédique ou arriver en fin de formation d orthopédie et avoir pratiquement rempli son catalogue opératoire. - Le titre de «chef de clinique adjoint» est réservé au médecin assistant en cours de formation en chirurgie orthopédique qui assume le rôle de «chef de clinique». Il doit avoir réussi son «examen de base» de chirurgie et posséder son diplôme de médecin depuis au moins 4 ans. Il doit connaître les bases de la prise en charge des cas de traumatologie courante et doit pouvoir assumer seul les traitements conservateurs de la traumatologie des membres et le traitement chirurgical des fractures simples du poignet, de la cheville et des os longs. Le médecin assistant doit être entré dans un plan de carrière orthopédique admis par un service universitaire en orthopédie. Il doit être porteur du diplôme de médecin suisse ou équivalent. Les médecins assistants qui ne souhaitent pas de formation spécifique doivent avoir été engagés en commun avec le service de chirurgie et doivent être porteurs d un diplôme de médecin suisse ou équivalent. V. Durée de formation. Tous les stages de formation des médecins-assistants et chef de clinique sont d une durée d une année, sauf entente préalable des deux parties. Une prolongation peut exceptionnellement être envisagée, mais après discussion et fixation d objectifs de la formation complémentaire. L entrée en fonction pour un stage de formation est habituellement fixée au 1 er novembre ou au 1 er mai, sauf en cas d accord spécial. Les contrats sont de durée indéterminée, mais sont dans tous les cas échus à la fin de la durée de formation prévue VI. Objectifs de formation

4 Médecin assistant en chirurgie générale Acquérir les connaissances médicales permettant de relever une anamnèse orthopédique précise, dresser un bilan clinique orthopédique et proposer des traitements en accord avec les directives scientifiques actuelles. Il doit apprendre à suivre les patients hospitalisés tant sur un plan orthopédique que général. Il doit apprendre à gérer un service d urgence de chirurgie générale, en gérer les priorités et collaborer avec l équipe soignante. Il doit apprendre la base de la traumatologie d urgence lui permettant de manière autonome d investiguer des plaies, d en évaluer la gravité et de traiter celles qui peuvent être soignées en anesthésie locale. Il doit apprendre à diagnostiquer une luxation ou une fracture et à en reconnaître la gravité. Il doit pouvoir entreprendre seul des réductions de luxations ou de fractures simples et réaliser des contentions. Il apprendra à se comporter dans une policlinique, à suivre des cas ambulatoirement y compris la surveillance des contentions plâtrées ou synthétiques, la surveillance des plaies opératoires à long terme et à reconnaître les complications. Médecin assistant en formation en orthopédie En plus de la formation du médecin assistant de chirurgie générale, le médecin assistant en formation d orthopédie apprendra des gestes simples en salle d opération et pourra, en tant qu opérateur, sous le contrôle d un médecin chef ou du chef de clinique, opérer les cas simples comme des fractures de malléoles, des sutures de gros tendons, des révisions de plaies, des AMO, etc. Il apprendra à confectionner des plâtres, à en gérer le suivi y compris le changement de type de contention, les gypsotomies, etc. Chef de clinique et chef de clinique adjoint Le chef de clinique sera accompagné dans sa fin de formation surtout pour l orthopédie élective (chirurgie prothétique, chirurgie ligamentaire, traumatologie articulaire, chirurgie de la main) pour compléter son catalogue opératoire. Il devra gérer une consultation d orthopédie, régler les cas d expertises simples et assurer la garde de chirurgie générale (avec toujours une supervision par un médecin chef). Il pourra participer à des études cliniques, voire pharmaceutiques, être amené à rédiger des articles ou à présenter un exposé lors de congrès professionnels. Il assurera en particulier la supervision des cas qu il aura opéré en division. VII. Moyens de formation - colloques de service quotidiens, colloques de formation continue pour tous les médecins assistants des services de chirurgie, colloques de médecine interne, colloques des médecins régionaux et colloques universitaires - bibliothèques médicales générales ainsi que bibliothèques orthopédiques spécifiques avec accès aux revues courantes d orthopédie, bibliothèques des médecins chefs à disposition pour la littérature de référence - formation lors de symposium en accord avec les médecins chefs ou participation à des congrès de spécialistes en orthopédie - les opérations sont supervisées par un médecin chef VIII. Evaluation de la formation

5 - Catalogue de formation : Le médecin assistant doit tenir à jour un catalogue de formation mentionnant la participation aux différents colloques, cours et congrès ainsi que des revues ou des livres qui sont régulièrement lus. Il doit aussi tenir à jour un catalogue des opérations qu il a exécuté. - Questionnaire FMH Lors de l engagement, les moyens de formation ainsi que l organisation du service sont présentés à l assistant. Au début de son stage, les objectifs de formation sont fixés et une première évaluation se fait entre le 2 e et le 3 e mois basée sur le questionnaire du certificat FMH. Selon nécessité, une 2 ème évaluation peut se faire au 6 e mois. Une dernière évaluation, toujours selon le questionnaire de la FMH, se fait la semaine avant son départ du service et est confirmés dans le certificat final de formation FMH. - Enquête d appréciation de la qualité de la formation postgraduée par les assistants L évaluation du service d orthopédie en tant que lieu de formation post-graduée est effectuée par l intermédiaire de l enquête «appréciation de la qualité de la formation par les assistants», et réalisée une fois par an sous la responsabilité de la FMH. En plus de ces grands axes de formation, le programme de formation est inclus dans le guide de formation des collaborateurs du Site d Yverdon des ehnv et doit répondre aux exigences de la formation postgraduée FMH en orthopédie. Je confirme avoir pris connaissance du concept de formation postgraduée du service d orthopédie et de traumatologie de l appareil moteur des ehnv site d Yverdon. J en accepte le contenu et j ai pris note que mon stage de formation se déroulera Du au Lu et approuvé le. Signature : formationpostgraduée/ /jff-dv

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA Dr Alexandre Köstli Médecin chef de service Dr Stephan Styger Médecin chef Dr Luc Baillod Médecin chef Concept de formation post graduée pour les médecins assistants

Plus en détail

Concept de formation post-graduée du Service d orthopédie et de traumatologie de l appareil locomoteur DAL-CHUV - Lausanne

Concept de formation post-graduée du Service d orthopédie et de traumatologie de l appareil locomoteur DAL-CHUV - Lausanne Service d'orthopédie - traumatologie Concept de formation post-graduée du Service d orthopédie et de traumatologie de l appareil locomoteur DAL-CHUV - Lausanne Table des matières Lausanne, le 30.01.2012

Plus en détail

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en neurochirurgie 2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et

Plus en détail

Programme de formation Chirurgie Orthopédique

Programme de formation Chirurgie Orthopédique Hôpitaux Universitaires de Genève Faculté de Médecine de Genève Les Hôpitaux Universitaires et la Faculté de Médecine de Genève offrent un programme structuré de formation qui s adresse aux: Candidats

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION POST-GRADUEE DU SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE DE L HÔPITAL DE LA PROVIDENCE

PROGRAMME DE FORMATION POST-GRADUEE DU SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE DE L HÔPITAL DE LA PROVIDENCE PROGRAMME DE FORMATION POST-GRADUEE DU SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE DE L HÔPITAL DE LA PROVIDENCE 1. Introduction Ce plan de formation intéresse tous les médecins-assistants travaillant dans le service

Plus en détail

de l'appareil moteur du GHOL.

de l'appareil moteur du GHOL. Concept de formation post graduée (FP) pour les médecins-assistants du service d'orthopédietraumatologie de l'appareil moteur du GHOL. 1) Introduction. 2) Présentation du service d'orthopédie-traumatologie.

Plus en détail

2. Durée, structure et dispositions complémentaires

2. Durée, structure et dispositions complémentaires 1. Généralités Le candidat doit acquérir les connaissances et les aptitudes qui le rendront apte à exercer, sous sa propre responsabilité, une activité en ophtalmochirurgie. 2. Durée, structure et dispositions

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne.

Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne. Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne. Dr Michaël Hofer Unité d Immuno-allergologie et Rhumatologie

Plus en détail

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Prof. Michel Burnier, chef de service 1. Missions d enseignement du Service : Les missions d enseignement

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en oncologie gynécologique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en oncologie gynécologique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités 1.1 Avec la formation approfondie en oncologie gynécologique, le spécialiste en gynécologie et obstétrique acquiert les connaissances et aptitudes qui lui donnent la compétence

Plus en détail

Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP

Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP Le présent canevas a été conçu à l intention des sociétés de discipline médicale en vue de les aider à élaborer

Plus en détail

Precision in fixation

Precision in fixation Precision in fixation 2 Profil de la société Precision in fixation Medartis AG, dont le siège se situe à Bâle (Suisse), est spécialisée dans la fabrication d implants techniques de haute précision pour

Plus en détail

I.- Les médecins en formation postgraduée

I.- Les médecins en formation postgraduée CONCEPT DE FORMATION POSTGRADUEE POUR MEDECIN SPECIALISTE FMH EN CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Lieu de formation post-graduée pour la chirurgie maxillo-faciale. Catégorie Nom du service : CHUV, Département

Plus en détail

PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN

PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN Introduction : Les exigences de la formation pour les

Plus en détail

Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la

Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la relève» Chères collègues La clinique universitaire de

Plus en détail

POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF

POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF 1 CURRICULUM POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF 2 I ASPECTS GÉNÉRAUX p.5 1.1 Définition générale et champ d application 1.2 Définition spécifique

Plus en détail

Spécialiste en médecine tropicale et médecine des voyages

Spécialiste en médecine tropicale et médecine des voyages SIWF ISFM Spécialiste en médecine tropicale et médecine des voyages Programme de formation postgraduée du 1 er juillet 2001 (dernière révision: 16 juin 2011) Accrédité par le Département fédéral de l'intérieur:

Plus en détail

Titres des spécialités FMH. Pneumologie. Annexe au présent document Heures hebdomadaires de formation structurée reconnues dans votre service

Titres des spécialités FMH. Pneumologie. Annexe au présent document Heures hebdomadaires de formation structurée reconnues dans votre service Service : Pneumologie Titres des spécialités FMH Pneumologie Catégories A Autres reconnaissances 1 an, médecine interne Visite d accréditation le : Concept de formation postgraduée FMH (objectifs de votre

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS

Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS DOSSIER DE PRESENTATION Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS www.bilifou.ch Centre Hospitalier Régional (CHR) Ouahigouya, Burkina Faso Introduction Depuis près de quatorze ans, l Association «Bilifou

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

2. Durée et structure de la formation postgraduée

2. Durée et structure de la formation postgraduée SIWF ISFM Annexe 6 1. Généralités 1.1 Description de la discipline La néphrologie pédiatrique est la discipline médicale qui traite des causes et des séquelles des affections rénales et des voies urinaires

Plus en détail

Les Scouts du district de l Outaouais

Les Scouts du district de l Outaouais Les Scouts du district de l Outaouais PROGRAMME DE NOMINATION ET D ENCADREMENT DES CHEFS DE GROUPE Introduction À travers ce programme, nous visons à mieux définir le rôle du chef de groupe pour le district

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION

ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE AEEIBO -UNAIBODE AEEIBO Ecole d Infirmiers de bloc opératoire 351 rue Ambroise Paré 59120 LOOS Aline DEQUIDT-MARTINEZ, Présidente

Plus en détail

Procès-verbal de la formation continue Déclaration personnelle. Année:

Procès-verbal de la formation continue Déclaration personnelle. Année: Nom Prénom NP Lieu Année: Diplôme FPH en Pharmacie Hospitalière Certificat FPH en Pharmacie Clinique Exigences globales Au moins 80 h/année; soit 80 x 6.25 points de crédit = 500 pts de crédit au total

Plus en détail

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Chirurgie Ambulatoire Quelle organisation? Quel enjeu pour

Plus en détail

RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS

RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS BIENVENUE À LA CLINIQUE BOIS-BOUGY Etablissement hospitalier privé de haut standing, notre clinique est spécialisée dans les soins de suite et de réadaptation avec

Plus en détail

COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS. EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS

COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS. EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS AVANT-PROPOS Les buts de la création du Collège Français des Chirurgiens Enseignants en Chirurgie de la Main sont de faire connaître, d

Plus en détail

Soins infirmiers périopératoires. Carnet de formation de l infirmière. Assistance. opératoire

Soins infirmiers périopératoires. Carnet de formation de l infirmière. Assistance. opératoire Soins infirmiers périopératoires Carnet de formation de l infirmière Assistance opératoire ÉDITION COORDINATION Suzanne Durand, inf., M. Sc. inf., D.E.S.S. en bioéthique Directrice Direction, Développement

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse en Médecine Interne Générale (SSMIG)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse en Médecine Interne Générale (SSMIG) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse en Médecine Interne Générale (SSMIG) Version 1 janvier 2014 1. Bases légales et réglementaires... 2 2. Personnes soumises à la formation continue...

Plus en détail

Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX

Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX Service de Médecine de l Appareil Locomoteur et Traumatologie du Sport SPORTS 2 Protocoles CHU de Liège Ondes de choc radiales

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

Version Bewilligungsverfahren, du 2 décembre 2013 1

Version Bewilligungsverfahren, du 2 décembre 2013 1 Branche de formation et d examens Services et administration, groupe d entreprises «Avocats» Remarques : - Afin de faciliter la lecture du document, le masculin est utilisé pour désigner les deux sexes.

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

Foire aux questions. 1- Qui est à l origine du Règlement? Le Collège des médecins du Québec.

Foire aux questions. 1- Qui est à l origine du Règlement? Le Collège des médecins du Québec. Foire aux questions Concernant le Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées en orthopédie par des personnes autres que des médecins (Règlement). 1- Qui est à l origine

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Cadre de travail. Activités du stagiaire. Document traduit et issu d un projet de développement en. Date du stage :

Cadre de travail. Activités du stagiaire. Document traduit et issu d un projet de développement en. Date du stage : Important : Ce document a pour but d apporter des informations autour de la création et le développement de centre de consultations psychologiques en situation interculturelle. Ce document est proposé

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté.

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté. Arrêté du 5 septembre 1989 relatif aux études préparatoires et au diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute NOR: SPSP8901766A publié au Journal Officiel du 8 septembre 1989 p 11397 Le ministre de la solidarité,

Plus en détail

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse M. Quintard, Infirmière anesthésiste, douleur M. Olivier, Médecin anesthésiste réanimateur, algologue Unité mobile de douleur aiguë Mise en place

Plus en détail

Avant-propos. Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous.

Avant-propos. Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous. OPIQ Octobre 2015 Avant-propos Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous. Les références utilisées sont disponibles au www.opiq.qc.ca

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

Médecine dentaire pédiatrique microinvasive

Médecine dentaire pédiatrique microinvasive DAS Diplôme de formation continue Diploma of Advanced Studies Médecine dentaire pédiatrique microinvasive septembre 2014 septembre 2015 FACULTÉ DE MÉDECINE Section de médecine dentaire Comité directeur

Plus en détail

- CURRICULUM VITAE - Kathleen Ferland

- CURRICULUM VITAE - Kathleen Ferland - CURRICULUM VITAE - Kathleen Ferland 04/03/2015 - CURRICULUM VITAE - SECTION I IDENTIFICATION ET RENSEIGNEMENTS PERSONNELS NOM : PRÉNOM : Ferland Kathleen CITOYENNETÉ : LANGUES (parlées, lues, écrites)

Plus en détail

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Accidents du travail et maladies professionnelles : définitions...1 1. 1

Plus en détail

Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale

Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale Universités Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Sud et Paris-Est Créteil Val de Marne Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale Année 2011-2012 La sémiologie ostéo-articulaire

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ NOTE INFORMELLE DU BUREAU INTERNATIONAL SUR LE MANAGEMENT DU PROJET DE NOUVELLE CONSTRUCTION À LA LUMIÈRE DES RAPPORTS DU VÉRIFICATEUR EXTÉRIEUR RECUS PAR LE BUREAU INTERNATIONAL EN DATE DU 15 AVRIL 2005

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA GARDE

RÈGLEMENT DE LA GARDE RÈGLEMENT DE LA GARDE Préambule L article 40 lettre f de la loi fédérale sur les professions médicales universitaires du 23 juin 2006 (LPMéd) impose à tout médecin exerçant à titre indépendant de participer

Plus en détail

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles!

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Correction chirurgicale des défauts visuels 1 > 04 Une solution de confort à un problème pratique et concret > 04 A qui s adresse la chirurgie réfractive?

Plus en détail

LE GUIDE d accueil. Nom et prénom de l enfant :

LE GUIDE d accueil. Nom et prénom de l enfant : LE GUIDE d accueil Nom et prénom de l enfant : 2 SOMMAIRE Le contrat d accueil p.4 Accueillir un enfant p.5-7 La santé p.8 Les autorisations p.9-10 3 LE CONTRAT d accueil entre... l assistant maternel

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

Formation post-diplôme intra CHUV d infirmière en domaine opératoire. Par la présente, nous vous remercions de l intérêt porté à ladite formation.

Formation post-diplôme intra CHUV d infirmière en domaine opératoire. Par la présente, nous vous remercions de l intérêt porté à ladite formation. Formation post-diplôme intra CHUV d infirmière en domaine opératoire Madame, Monsieur, Par la présente, nous vous remercions de l intérêt porté à ladite formation. Avant de compléter les modalités d inscription,

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64 Ensemble du 1 er cycle - Emplois SCIENCES INFIRMIÈRES CONCENTRATION CLINIQUE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE (21), CONCENTRATION CLINIQUE EN SOINS CRITIQUES (24), CONCENTRATION EN ADAPTATION ET RÉADAPTATION (3),

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 2 juin 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-021960 Monsieur le Directeur Général Hôpital NECKER 75015 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins vise l encadrement de la pratique de l infirmière auxiliaire en salle d opération. Plus précisément, elle précise les activités du service interne exercées par l

Plus en détail

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Filière Soins infirmiers Programme Bachelor Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Plus en détail

Attestation de formation complémentaire en médecine manuelle SSMM

Attestation de formation complémentaire en médecine manuelle SSMM Attestation de formation complémentaire en médecine manuelle SSMM La médecine manuelle est une méthode fascinante de traitement des pathologies de l appareil locomoteur. Grâce à des manipulations ciblées,

Plus en détail

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur - 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la loi fédérale sur les professions

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre 1. 2. 3. Veuillez remplir un seul formulaire par FLS ou hôpital. Assurez-vous de répondre à toutes les questions (à moins

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

Spécialiste en pharmacologie et toxicologie

Spécialiste en pharmacologie et toxicologie Spécialiste en pharmacologie et toxicologie cliniques Programme de formation postgraduée du 1 er janvier 2016 Accrédité par le Département fédéral de l'intérieur: 1 er septembre 2015 SIWF Schweizerisches

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Les établissements sont répertoriés dans l ordre alphabétique par canton,

Plus en détail

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE du 22

Plus en détail

Dispositions générales. du 15 septembre 2014

Dispositions générales. du 15 septembre 2014 Règlement d études de la Maîtrise universitaire en Didactique du français langue première (RMADF) (Master of Science in French First Language Didactics) du 15 septembre 2014 CHAPITRE I Dispositions générales

Plus en détail

L ère de l infirmière exécutante est abolie au bloc opératoire. URGENCES ET SECURITE AU BLOC OPERATOIRE AFISO 2015 Christine Robin

L ère de l infirmière exécutante est abolie au bloc opératoire. URGENCES ET SECURITE AU BLOC OPERATOIRE AFISO 2015 Christine Robin L ère de l infirmière exécutante est abolie au bloc opératoire URGENCES ET SECURITE AU BLOC OPERATOIRE AFISO 2015 Christine Robin La profession infirmière a considérablement évolué depuis un siècle. S'il

Plus en détail

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires»

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» 1 1 FMH Journée des délégués tarifaires du 20 mars 2013 Médecine étatique versus autonomie tarifaire

Plus en détail

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

L article R. 4311-12 du code de la santé publique définit le champ d activité de l IADE :

L article R. 4311-12 du code de la santé publique définit le champ d activité de l IADE : RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS DU MÉTIER D INFIRMIER-ANESTHÉSISTE ANNEXE I de l Arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d État d infirmier anesthésiste BO Santé Protection sociale

Plus en détail

Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie

Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie Dr. med. Dr. med. dent. Dominic Albrecht Dr. med. dent. Michèle Graber Dr. med. dent. Alen Kordic Impressum Directeur de projet Urs

Plus en détail

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature!

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! Dr Frédéric BRACCINI 25 avenue Jean Médecin 06000 Nice www.braccini.net «Opération reine», la rhinoplastie est sans

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS

PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS Instructions indique qu une réponse autre qu une simple coche est requise indique qu une simple coche est requise. Sauf autre indication, cochez toutes les cases qui

Plus en détail

Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités

Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités 1- INTRODUCTION La mission s est déroulée à la Clinique ElFateh-Suka de Ouagadougou. L équipe de Montréal, Mission Sourires

Plus en détail

1. Informations relatives à l établissement de formation postgraduée

1. Informations relatives à l établissement de formation postgraduée Concepts de formation postgraduée Service de Gastro-entérologie et d Hépatologie CHUV Lausanne 1. Informations relatives à l établissement de formation postgraduée 1.1 Nom de l établissement de formation,

Plus en détail

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Division des affaires générales Service des affaires médicales et des accidents de

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Juillet 2015 Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Professeur Pierre CARLI Coordonnateur inter régional Paris Ile-de-France Faculté de Médecine Descartes SAMU de Paris,

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de chirurgie orthopédique et traumatologie Le but de mon séjour est de réaliser une intervention chirurgicale et de me rendre un maximum d autonomie. Pour y arriver, toute

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique,

Plus en détail

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS pour les spécialisations en soins d anesthésie EPD ES

Plus en détail

Directives du Médecin cantonal à l intention des médecins vaudois concernant les placements à des fins d assistance (PLAFA)

Directives du Médecin cantonal à l intention des médecins vaudois concernant les placements à des fins d assistance (PLAFA) Directives du Médecin cantonal à l intention des médecins vaudois concernant les placements à des fins d assistance (PLAFA) y inclus 1) la procédure pour maintenir une personne entrée de son plein gré

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Taekwondo. 823 Rue Des Ormes St-Nicolas, Qc G7A 4A7 www.tkdcc.com

Taekwondo. 823 Rue Des Ormes St-Nicolas, Qc G7A 4A7 www.tkdcc.com Taekwondo P r o g r a m m e s p o r t - é t u d e s 823 Rue Des Ormes St-Nicolas, Qc G7A 4A7 www.tkdcc.com Éric Gosselin Directeur technique Téléphone 418.802.3227 Courriel: eric.gosselin@tkdcc.com François

Plus en détail

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL Ce questionnaire aborde différents aspects de votre vie professionnelle ; pour chacun d eux, indiquez si vous l estimez plus ou moins

Plus en détail

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris CONGRES SASPAS Le mardi 26 mars 2013 Caroline Terris LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE I/ ANATOMIE DE L APPAREIL UNGUEAL L'appareil unguéal comprend le tissu péri- unguéal

Plus en détail

Concept de formation des médecins du département CNPea

Concept de formation des médecins du département CNPea «L instruction doit être universelle, c estàdire s étendre à tous les citoyens. Elle doit embrasser le système entier des connaissances humaines et assurer aux hommes, dans tous les âges de la vie, la

Plus en détail

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01)

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) adoptée par le conseil d administration le 21 mai 2008 (résolution CHA-139-2008-12) Cette politique abroge et remplace: la

Plus en détail

Exigences de formation continue en médecine vétérinaire. Service du développement professionnel

Exigences de formation continue en médecine vétérinaire. Service du développement professionnel Exigences de formation continue en médecine vétérinaire Service du développement professionnel Mise à jour Mars 2008 Préambule Ce guide décrit la politique de formation continue obligatoire de l Ordre

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux, les maisons de naissance et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie 1 (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat

Plus en détail

2010-1514 3813. 1 (qualité des structures et des processus).

2010-1514 3813. 1 (qualité des structures et des processus). Décision concernant la planification de la médecine hautement spécialisée (MHS) dans le domaine du traitement chirurgical de l épilepsie réfractaire chez l'adulte L Organe de décision de la Convention

Plus en détail

Assurance-maladie complémetaire (LCA)

Assurance-maladie complémetaire (LCA) CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémetaire (LCA) Hôpital Flex Contenu Page 3 4 4 5 6 6 7 7 7 8 Assurances complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Conditions administratives pour la reconnaissance d une équivalence de formation en médecine intensive aquise à l etranger

Conditions administratives pour la reconnaissance d une équivalence de formation en médecine intensive aquise à l etranger Vorstand Directives de la Société Suisse de Médecine Intensive (SSMI) pour la reconnaissance d'une équivalence de formation en médecine intensive acquise à l étranger Bases légales Loi fédérale du 23 juin

Plus en détail

Table des matières 1/14. Enquête de satisfaction sur l utilisation de l outil informatique Mediac /M.Navatheepan / 08.07

Table des matières 1/14. Enquête de satisfaction sur l utilisation de l outil informatique Mediac /M.Navatheepan / 08.07 Table des matières Introduction. Histoire de la pharmacie du CHUV. Présentation des outils Objectifs Méthode Résultats et discussion. Questionnaire unités de soins. Questionnaire unité logistique Conclusions

Plus en détail