hal , version 1-14 Aug 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "hal-00409942, version 1-14 Aug 2009"

Transcription

1 Manuscrt auteur, publé dans "MOSIM' 008, Pars : France (008)" 7 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 08 - du mars au avrl Pars - France «Modélsaton, Optmsaton et Smulaton des Systèmes : Communcaton, Coopératon et Coordnaton» HEURISTIQUES POUR LE MEILLEUR DES CAS DANS UN ORDONNANCEMENT DE GROUPES Gullaume Pnot, Nasser Mebark IRCCyN UMR CNRS 6597, rue de la Noé 44 Nantes RÉSUMÉ : L ordonnancement de groupes est une méthode d ordonnancement du problème de job shop ben étudée. Le but de cette méthode est de proposer de la flexblté séquencelle pendant l exécuton de l ordonnancement et de garantr une qualté mnmale correspondant au pre des cas. Mas la qualté dans le melleur des cas d un ordonnancement de groupe serat également utle. En s appuyant sur une relaxaton de l ordonnancement de groupe, cet artcle présente des heurstques basées sur les règles de prorté et sur le shftng bottleneck pour ce problème. Les expérmentatons effectuées sur ces heurstques donnent de bonnes performances. MOTS-CLÉS : Ordonnancement, job shop, ordonnancement de groupes, heurstques, shftng bottleneck, ordonnancement sous ncerttudes. hal , verson - 4 Aug 009 INTRODUCTION Le problème du job shop avec contrantes de précédence multples (J r,prec f d après la classfcaton de [Graham et al., 979]) est un problème d optmsaton combnatore composé de ressources, d opératons et de contrantes. Les opératons (O ) sont exécutées sur les ressources (M, auss appelées machnes) pendant un temps d exécuton p avec des contrantes de précédences (les prédécesseurs (resp. successeurs) de O sont données par Γ ( ) (resp. Γ + ( ))). Une ressource ne peut exécuter qu une opératon à la fos. Une opératon a une date de dsponblté r, sa date de début est notée t, et sa date de fn est notée C. Généralement, le job shop utlse une foncton objectf régulère qu est une foncton monotone des C. Le but est de mnmser cette foncton objectf. Le makespan, noté C max, calculé maxc, qu correspond au temps total de l exécuton de l ordonnancement, est un objectf réguler classque. En pratque, les problèmes d ordonnancement sont souvent soums à une ncerttude sur les données : ncerttude sur les durées et les dates de dsponblté des opératons, opératons urgentes ou mprévues à réalser, dsponblté ncertane des ressources [Artgues, 004]. Pour paller ces ncerttudes, une méthode d ordonnancement reposant sur l ntroducton de flexblté séquentelle dans les opératons a été proposée [Erschler and Roubellat, 989]. Cec est réalsé en détermnant, plutôt qu un ordonnancement unque, un ordonnancement de groupes, c est-à-dre en défnssant une séquence de groupes d opératons permutables sur chaque machne. L évaluaton d un ordonnancement de groupes s obtent par rapport à la qualté dans le pre des cas de l ensemble d ordonnancement réalsable. Mas la qualté dans le melleur des cas d un ordonnancement de groupes peut également être ntéressante pour dfférentes rasons. Elle donne des nformatons sur l ordonnancement avant son exécuton. Elle peut également être utle pour évaluer une décson pendant l exécuton de l ordonnancement. Dans cet artcle, après une présentaton succncte de l ordonnancement de groupes, nous présentons rapdement la méthode permettant de détermner une relaxaton de l ordonnancement de groupe. Cette relaxaton est par alleurs décrte dans [Pnot and Mebark, 008]. Cette relaxaton est ensute utlsée dans des heurstques d ordonnancement classques, afn d amélorer leurs performances. Nous décrvons ces dfférentes heurstques basées sur les règles de prorté et sur la méthode du shftng bottleneck. Enfn, la dernère parte de cet artcle trate des expérmentatons réalsées sur un ensemble d nstance très utlsé dans la lttérature. Ces expérmentatons montrent des résultats prometteurs. LES GROUPES D OPÉRATIONS PERMUTABLES On trouve dans [Erschler and Roubellat, 989] une premère présentaton des groupes d opératons permutables. Le but de cette méthode est de fournr de la flexblté séquentelle pendant l exécuton de l ordonnancement ans que de garantr une qualté mnmale correspondant au pre des cas. Cette méthode est largement étudée depus vngt ans, notamment dans [Erschler and Roubellat, 989, Bllaut and Roubellat, 996, Wu et al., 999, Artgues et al., 005]. Ce derner artcle fournt une descrpton théorque de la méthode. Un groupe d opératons permutables est un ensemble d opératons à exécuter sur une certane ressource dans

2 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France un ordre arbtrare. Il est noté G k. Le groupe contenant l opératon O est noté g ( ). Un ordonnancement de groupes est une lste ordonnée de groupes (d opératons permutables) sur chaque machne, à exécuter dans cet ordre. Sur une machne, le groupe après (resp. avant) G k est noté G + k (resp. G k ) et est appelé le groupe successeur (resp. prédécesseur) de G k. En utlsant les mêmes conventons, le groupe après (resp. avant) g ( ) est noté g + ( ) (resp. g ( )). Un ordonnancement de groupes est réalsable s chaque permutaton sur les opératons d un même groupe donne un ordonnancement réalsable (c est-à-dre un ordonnancement qu ne vole pas de contrantes). Ans, un ordonnancement de groupes décrt un ensemble d ordonnancement valde, sans les énumérer. M M j M,j p,j 4 (a) Un problème de job shop, hal , verson - 4 Aug 009 Les descrpteurs de qualté d un ordonnancement de groupes sont les même que pour un ordonnancement classque. Ans, la qualté d un ordonnancement de groupes correspond à la pre qualté présente dans l ensemble des ordonnancements sem-actfs, comme défn dans [Artgues et al., 005]. Pour llustrer ces défntons, étudons un exemple. Pour smplfer la lecture, nous utlsons c le job shop sans contrantes de précédence multples (J f d après la classfcaton de [Graham et al., 979]). Les opératons sont ndexées par un couple (O,j ) et les opératons dovent être exécutées dans l ordre du deuxème ndce (C,j t,j + ). Sur les fgures, nous ne mettons que le premer ndce pour faclter la lsblté. La fgure b représente un ordonnancement de groupes admssble résolvant le problème de la fgure a. Il est consttué de sept groupes : deux groupes de deux opératons et cnq groupes d une opératon. Cet ordonnancement de groupes défnt quatre ordonnancements sem-actfs correspondants (fgure ). On remarquera que ces ordonnancements ont des qualtés dfférentes : la qualté dans le melleur des cas est C max = 0 et la qualté dans le pre des cas est C max = 7. L ordonnancement de groupes possède une proprété ntéressante : le calcul de la qualté d un ordonnancement de groupes dans le pre des cas se fat en temps polynomal (vor [Artgues et al., 005] pour la descrpton de l algorthme). Ans, l est possble de calculer sans problème la qualté dans le pre des cas, même pour les ordonnancement de groupes de très grande talle. Par conséquent, cette méthode peut être utlsée pour calculer la qualté dans le pre des cas en temps réel pendant l exécuton de l ordonnancement. Grâce à cette proprété, l est possble de surveller la qualté d un ordonnancement de groupes dans un système d ade à la Un ordonnancement sem-actf est un ordonnancement où l on exécute les opératons au plus tôt. Pour une séquence d opératons, l exste un unque ordonnancement sem-actf. M, (b) Un ordonnancement de groupe résolvant le problème décrt dans la fgure a FIG. : Un problème de job shop résolu par un ordonnancement de groupes M M M M M M M M M M M M FIG. : Ordonnancements sem-actfs décrts par la fgure b

3 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France Mas cette borne peut être amélorée grâce à une proprété de l ordonnancement de groupes : une opératon dans un groupe donné ne peut être exécutée avant que toutes les opératons du groupe prédécesseur ne soent exécutées. Ans, une opératon ne peut commencer qu après la plus pette date de fn du groupe prédéhal , verson - 4 Aug 009 décson de manère dynamque. Cette méthode permet donc de décrre un ensemble d ordonnancement de manère mplcte (c est-à-dre sans énumérer les ordonnancements) tout en garantssant une certane qualté. Lors de l exécuton d un tel ordonnancement, l est possble de chosr la séquence d opératons adapté à l état réel de l ateler. De plus, la flexblté ajoutée à l ordonnancement devrat permettre d absorber des ncerttudes. Tros études ont essayé de vérfer cette proprété. [Wu et al., 999] étude l mpact de la perturbaton des temps d exécuton sur la somme pondérée des retards par rapport à des heurstques statques et dynamques. Quand les temps d exécutons ne sont pas trop perturbés, l ordonnancement de groupes donne de melleures performances. [Esswen, 00] étude l mpact de la perturbaton des temps d exécutons, des dates de lvrason et des dates de dsponblté sur un problème à une machne, et fat des comparasons avec une heurstque statque. En moyenne, les performances sont melleures avec l ordonnancement de groupes. [Pnot et al., 007] étude l mpact sur un système réel de la non modélsaton de temps de transport entre deux opératons dans l ordonnancement de groupes. La méthode montre de bonnes performances, même quand les temps de transport du système réel sont comparables aux temps d exécuton. UNE RELAXATION DE L ORDONNANCEMENT DE GROUPES. Le one-machne problem, relaxaton du job shop Dans le problème de job shop avec comme crtère le makespan, des outls très utles sont les têtes (heads) et les queues (tals) des opératons. La tête d une opératon correspond à une borne nféreure de sa date de début au plus tôt, alors que la queue d une opératon correspond à une borne nféreure au temps mnmal entre la fn de l opératon et la fn de l ordonnancement. Ces outls sont généralement utlsés pour la relaxaton du job shop en one-machne problem [Carler, 98]. Cette relaxaton consste à ne consdérer qu une machne, en utlsant les têtes comme des dates de dsponbltés et les queues comme des temps de traval à effectuer après l opératon, le but étant d optmser le makespan. Ce problème est équvalent à un problème à une machne avec dates de dsponblté dont le but est de mnmser le retard algébrque maxmum (sot le problème r L max ). Ce problème est NP-dffcle, mas [Carler, 98] fournt une méthode exacte effcace. Cette relaxaton est utlsée dans le calcul des bornes nféreures du job shop [Carler and Pnson, 989, Carler and Pnson, 990, Carler and Pnson, 994, Brucker et al., 994] ans que pour le calcul d heurstques comme le shftng bottleneck [Adams et al., 988] et les heurstques utlsées dans [Brucker et al., 994]. La qualté des têtes et queues sont des facteurs crucaux pour la performance de ces bornes et heurstques. Obtenr une relaxaton de l ordonnancement de groupes en one-machne problem serat un outl préceux pour la résoluton de l ordonnancement de groupe dans le melleur des cas. C est ce que nous proposons dans la sute de cette secton.. Têtes pour l ordonnancement de groupes Notre but dans cette secton est de calculer la date de début d une opératon dans le melleur des cas, qu correspond à la plus pette valeur de t dans chaque ordonnancement sem-actf décrt par un ordonnancement de groupes. Comme ce problème est NP-dffcle, l peut être très utle d obtenr une borne nféreure sur ces dates de début dans le melleur des cas en temps polynomal. Une telle borne nféreure serat une tête valde de l opératon O. Il est facle de calculer une borne nféreure à notre problème en utlsant une relaxaton sur les ressources (C est-à-dre en consdérant les ressources comme des ressources à capacté nfne). Dans ce cas, la borne nféreure de la date de début d une opératon dans le melleur des cas (θ ) est calculée comme le maxmum (des bornes nféreures) des dates de fn au plus tôt (χ ) de tous ses prédécesseurs. Pour l opératon O, les prédécesseurs correspondent aux prédécesseurs donnés par le problème (Γ ( )) mas également aux opératons du groupe prédécesseur (les opératons du groupe g ( )). Par exemple, dans l exemple décrt fgure, les prédécesseurs de l opératon O, (exécuté sur M ) sont l opératon O, (exécutée sur M ) à cause de la contrante de précédence, et les opératons O, et O, (exécutées sur la même machne M ) car elles sont dans le groupe prédécesseur (g (,)). Nous avons donc : ( ) θ = max r, max χ j g j, max χ ( ) j Γ j ( ) () χ = θ + p Calculer θ en utlsant () est équvalent au calcul de la tête de l opératon O comme décrt dans [Carler and Pnson, 989].

4 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France 4 cesseur. hal , verson - 4 Aug 009 Il est donc nécessare de calculer la plus pette date de fn d un groupe ou une borne nféreure de cette date. Nous avons précédemment calculé les θ du groupe, qu sont des bornes nféreures aux dates de dsponblté des opératons. Pour calculer une borne nféreure de la plus pette date de fn d un groupe, nous pouvons générer un problème du type r C max qu correspond à notre problème, avec r = θ. Ce problème est résolu en temps polynomal en ordonnant les opératons par ordre crossant de date de dsponblté [Brucker and Knust, 007, Lawler, 97]. Ans, nous pouvons calculer une borne nféreure de la date de début d une opératon dans le melleur des cas (θ ), une borne nféreure de la date de fn d une opératon dans le melleur des cas (χ ), et une borne nféreure de la date de fn d un groupe dans le melleur des cas (γ ) : ( ) θ = max r,γ g ( ), max χ j Γ j ( ) χ = θ + p () γ k = C max de r C max, O G k,r = θ. Exemple de l exécuton de l algorthme Voyons un exemple pour llustrer ces algorthmes. Pour garder cet exemple compréhensble, nous utlserons un problème smple de type flow shop. Le problème, l ordonnancement de groupes ans que les valeurs calculées par les algorthmes sont présentés dans le tableau. Une représentaton dans le pre des cas de l ordonnancement de groupes est dsponble fgure. Les quatre ordonnancements sem-actfs décrts par l ordonnancement de groupes sont représentés sur la fgure 4. Ils sont utlsés pour calculer la valeur optmale dans le tableau. La fgure 5 est une représentaton sous forme de graphe du calcul de (), qu montre les dépendances entre les dfférentes enttés. M M,, FIG. : L ordonnancement de groupes décrt par le tableau. M M M M M M M M FIG. 4: Les ordonnancements sem-actfs décrts par la fgure Nous pouvons remarquer l améloraton de () par rapport à () pour l opératon O,. Le calcul du makespan du groupe G amélore la borne nféreure θ, jusqu à sa valeur optmale. θ, χ, χ, θ, γ χ, χ, θ, χ, L équaton () ne donne pas la valeur optmale pour θ, : la valeur optmale est 6, mas () trouve 5. Cette approxmaton est causée par le fat que deux dates de début dans le melleur des cas n apparassent pas forcément dans le même ordonnancement sem-actf. Dans notre exemple, l ne peut y avor d ordonnancement sem-actf avec t, = θ, = (premer ordonnancement de la fgure ) et t, = θ, = (quatrème ordonnancement de la fgure ). En effet s t, =, alors t, ne peut être nféreur à 4 à cause des contrantes de précédences. Ans, γ G n est pas égale au makespan optmal θ, γ θ, θ, γ γ 4 χ, FIG. 5: Une représentaton sous forme de graphe de l exécuton de () pour le problème présenté dans le tableau

5 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France 5 Descrpton du problème Équaton () Équaton () Val. optmale j M,j p,j G k θ,j χ,j θ,j χ,j γ g (,j ) θ,j χ,j G G 5 G G G G TAB. : Exemple d un flow shop du groupe G (6, comme dans le premer ordonnancement de la fgure ), mas à une borne nféreure (5). Par la sute, l erreur se propage aux groupes successeurs. plus effcace pour le makespan. C est pourquo nous prenons cette règle comme heurstque de référence. Cette heurstque sera par la sute nommée MWR. hal , verson - 4 Aug Relaxaton de l ordonnancement de groupe en one-machne problem Nous possédons déjà une tête pour l ordonnancement de groupes : θ en utlsant (). Pour obtenr une queue, nous pouvons renverser (), c est-à-dre plutôt que de commencer le calcul au début de l ordonnancement, le commencer par la fn. Ans, en remplaçant les prédécesseurs par les successeurs, nous obtenons : ) θ (γ = max g + ( ), max j Γ + ( ) χ j χ = θ + p γ k = C max de r C max, O G k,r = θ avec θ une queue valde. Pour l ordonnancement de groupes, la relaxaton se fera naturellement au nveau des groupes plutôt qu au nveau des machnes (comme c est le cas dans le problème du job shop). Les problèmes seront alors plus petts, ce qu facltera leur résoluton exacte. Cette relaxaton peut être utlsée pour la réalsaton d heurstques. C est ce que nous décrvons dans la secton suvante. 4 HEURISTIQUES À BASE DE RÈGLES DE PRIORITÉ Les heurstques basées sur les règles de prorté des fles d attente sont parm les méthodes les plus smples et les plus utlsées en pratque pour ordonnancer un ateler de type job-shop. [Blackstone et al., 98] défnt une règle de prorté comme une méthode permettant de sélectonner parm tous les travaux en attente de tratement sur une ressource, le prochan traval à trater, selon une prorté prédéfne. 4. Règles de prorté () Nous proposons une règle de prorté basée sur la queue de l opératon. L dée est de donner une prorté mportante à une opératon possédant une grande queue, c est-à-dre une opératon rsquant de perturber le makespan. Comme les queues des opératons sont parfos égales, la règle est combnée avec Smallest Processng Tme (SPT). La règle s écrt donc ans : mn p θ O Cette heurstque sera par la sute nommée SQUTAIL. 4. Utlsaton d une règle de prorté avec une borne nféreure Dans [Pnot and Mebark, 008], nous défnssons une borne nféreure effcace pour le makespan en utlsant la méthode décrte dans la secton. Un ordonnancement partel possédant une borne nféreure plus pette donnera généralement un ordonnancement fnal de melleure qualté. Pour cette rason, l utlsaton d une telle borne nféreure dans une règle de prorté semble judceuse. Cette règle de prorté est défne de la façon suvante :. pour chaque opératon présente dans la fle d attente, on génère un ordonnancement (de groupes) partel où cette opératon est sélectonnée mmédatement ;. on calcule la borne nféreure pour ces ordonnancements partels générés ;. on sélectonne l opératon ayant aboute à la plus pette borne nféreure. Néanmons, cette règle de prorté condut à de nombreuses égaltés de prorté (.e. des opératons donnat la même borne nféreure). L utlsaton de la borne nféreure seule n est donc pas suffsante. La règle de prorté most work remanng, qu correspond à exécuter le traval possédant le plus long temps d exécuton restant, est la règle de prorté classque la C est pourquo nous proposons de combner la borne nféreure avec une autre règle de prorté. Dans un premer temps, les opératons dont l exécuton donne une

6 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France 6 borne nféreure mnmale sont sélectonnées. Dans un second temps, l opératon à exécuter est sélectonnée par une règle de prorté parm les opératons sélectonnées précédemment. Les règles de prorté utlsées sont celles décrte dans la secton 4.. L utlsaton de MWR avec la borne nféreure sera par la sute nommée LB+MWR (LB pour lower bound). De la même façon, l utlsaton de SQUTAIL avec la borne nféreure sera nommée LB+SQUTAIL 5 UN SHIFTING BOTTLENECK POUR L ORDON- NANCEMENT DE GROUPES 5. Le shftng bottleneck La relaxaton au nveau des groupes permet d évter le rsque de cycle présent dans l algorthme orgnal : comme le chox des séquences est effectué au nveau des groupes, et que toutes les permutatons des opératons dans un groupe donne par défnton un ordonnancement valde, l ne peut y avor de volaton de contrante. Cette heurstque sera par la sute nommée SB. Dans la secton suvante, nous comparons ces heurstques sur un ensemble d nstances très utlsé dans la ltterature du job shop. 6 EXPÉRIMENTATION hal , verson - 4 Aug 009 Le shftng bottleneck, décrt dans [Adams et al., 988], est une heurstque très connue et effcace pour le problème de job shop avec comme objectf le makespan. Nous présentons c une dée globale de l algorthme. Pour une explcaton détallée de l algorthme, vor [Adams et al., 988]. À chaque tératon, la machne goulot est sélectonnée, l ordre d exécuton des opératons sur cette machne est alors fxé. Les machnes déjà séquencées sont ensute réoptmsées. Cette procédure est répétée jusqu à ce que toutes les machnes soent séquencées. On obtent alors l ordonnancement. Pour le chox de la machne à séquencer, ans que pour son séquencement, la relaxaton en one-machne problem est utlsée. L algorthme de Carler [Carler, 98] est utlsé pour séquencer les machnes. Théorquement, cet algorthme peut donner des ordonnancements non réalsables. En effet, la relaxaton en one-machne problem ne prend pas en compte les contrantes de précédence. L algorthme peut donc donner un ordonnancement volant des contrantes, ce qu donnerat un ordonnancement non réalsable. Pour paller ce défaut, les auteurs tratent ce cas rare comme une excepton. 5. Adaptaton pour l ordonnancement de groupes Pour réalser un shftng bottleneck pour l ordonnancement de groupes, nous pouvons utlser la relaxaton en one-machne problem décrt secton. L algorthme n est alors plus effectué au nveau des machnes mas au nveau des groupes. Le nombre de réoptmsatons est alors beaucoup plus mportant que dans le shftng bottleneck classque. Nous nous attendons donc à de melleures performances, mas également à un temps de calcul plus grand. 6. Protocole Le but de ces expérmentatons est de comparer les dfférentes heurstques présentées dans cet artcle pour l ordonnancement de groupes. Nous utlsons un ensemble d nstance très utlsée nommé la0 à la40 de [Lawrence, 984]. Ce sont des nstances de job shop classques, avec m opératons pour chaque traval (m le nombre de machnes), chaque opératon d un traval s exécutant sur une machne dfférente. Cet ensemble est composé de 40 nstances de talles dfférentes (5 nstances pour chaque talle). Pour chaque nstance, nous générons un ordonnancement de groupes avec une qualté optmale connue et une très grande flexblté. Pour générer ces ordonnancements, nous utlsons un algorthme glouton qu fusonne deux groupes successeurs en foncton de dfférents crtères jusqu à ce qu l n y at plus de fuson de groupes possble. Cet algorthme commence avec un ordonnancement de groupes à une opératon par groupe calculé par l algorthme exact décrt dans [Brucker et al., 994] (donc, par constructon, le makespan optmal de ces ordonnancements de groupes est le makespan de cet ordonnancement de groupes à une opératon par groupe). L algorthme glouton est décrt dans [Esswen, 00]. Le code source du programme utlsé pour réalser ces expérmentatons peut être téléchargé à ec-nantes.fr/~pnot/. Pour chaque ordonnancement de groupes, nous calculons l écart entre le makespan de chaque heurstque et le makespan optmal de l ordonnancement de groupes. Les résultats sont présentés sous la forme de boîtes à moustache (boxplots) dans la fgure 6. Les résultats et les temps d exécutons correspondant aux talles des nstances sont présentés dans le tableau.

7 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France 7 MWR SQUTAIL LB+MWR LB+SQUTAIL SB Talle Écart Tps (s) Écart Tps (s) Écart Tps (s) Écart Tps (s) Écart Tps (s) 0 5 0,04 0,0005 0,0905 0,007 0,00 0,054 0,085 0,054 0,0 0, ,097 0,0007 0,0075 0,00 0,06 0,77 0,04 0,74 0,0046 0, ,47 0,000 0,0000 0,099 0,000 0,9 0,007 0,7 0,0000 0, ,4509 0,009 0,956 0,0 0,074 0,866 0,08 0,86 0,08 0, ,94 0,00 0,807 0,086 0,046 0,55 0,046 0,5506 0,097, ,094 0,009 0,56 0,70 0,040,96 0,0668,888 0,00 4, ,847 0,0050 0,066 0,4559 0,06,808 0,069,775 0,0000 0, ,644 0,0065 0,7 0,996 0,0758,66 0,0749,7 0,0 0,75 Moyenne 0,0 0,006 0,69 0,66 0,050 0,940 0,069 0,964 0,045,684 La talle est notée n m avec n le nombre de travaux et m le nombre de machnes. TAB. : Écarts moyens et temps d exécuton des dfférentes heurstques par rapport à la talle du problème hal , verson - 4 Aug 009 FIG. 6: Écarts des heurstques par rapport à l optmal 6. Dscusson MWR possède des performances décevantes par rapport aux autres heurstques avec un écart moyen à 0,. Elle est par contre très rapde. SQUTAIL est ben melleure que MWR avec une moyenne à 0,4. Par contre, ben qu elle ne sot qu une smple règle de prorté, elle est beaucoup plus coûteuse que MWR. En effet, l équaton permettant de calculer θ dot être exécutée à chaque décson, ce qu donne beaucoup de calculs supplémentares. LB+MWR et LB+SQUTAIL ont des performances et des temps d exécuton comparables. La borne nféreure seule comme décrt secton 4. serat donc une bonne règle de prorté. Par contre, la règle de prorté assocée à la borne nféreure semble avor mons d mpact sur les résultats, ben que LB+MWR sot légèrement melleure que LB+SQUTAIL. Cec est peut-être du au fat que la borne nféreure utlse abondamment les queues θ, et donc MWR apporterat une nformaton supplémentare. Les deux heurstques ont des temps de calcul équvalent, mas ben supéreurs aux temps d exécuton de SQUTAIL et MWR. En effet, la borne nféreure dot être calculée pour chaque opératon dans la fle d attente. SB est de lon la melleure heurstque. Avec 7 valeurs optmales trouvées sur 40 et un écart moyen de 0,05, ses performances sont plus de deux fos supéreures à celles de LB+MWR et LB+SQUTAIL et 50 fos supéreures à celle de SQUTAIL. Son temps d exécuton est ben sûr également plus mportant : elle est envron 4 fos plus coûteuse que LB+SQUTAIL. Globalement, on remarque que les nstances longues (.e. les nstances possédants un rapport n/m élevé, n le nombre de travaux, m le nombre de machnes) donnent des écarts fables. Cela est cohérent avec le fat que les nstances longues de job shop semblent être plus smples dans [Brucker et al., 994]. 7 CONCLUSION Dans cet artcle, nous avons présenté une méthode de relaxaton de l ordonnancement de groupe adapté au makespan dans le melleur des cas. Cette relaxaton est combnée à des heurstques d ordonnancement très utlsées comme la méthode du shftng bottleneck. Les expérmentatons réalsées en utlsant ces nouvelles heurstques présentent de très bons résultats, notamment l adaptaton du shftng bottleneck qu a en moyenne un écart à l optmal de,5%. Après les bornes nféreures proposées par [Pnot and Mebark, 008] et les heurstques proposées par cet artcle, l serat ntéressant de proposer des méthodes exactes pour calculer la qualté dans le melleur des cas. REFERENCES [Adams et al., 988] Adams, J., Balas, E., and Zawack, D. (988). The shftng bottleneck procedure for job shop schedulng. Management Scence, 4() :9 40. [Artgues, 004] Artgues, C. (004). Optmsaton et robustesse en ordonnancement sous contrantes de ressources. Habltaton à drger des recherches, Unversté d Avgnon.

8 MOSIM 08 du mars au avrl Pars - France 8 hal , verson - 4 Aug 009 [Artgues et al., 005] Artgues, C., Bllaut, J.-C., and Esswen, C. (005). Maxmzaton of soluton flexblty for robust shop schedulng. European Journal of Operatonal Research, 65() :4 8. [Bllaut and Roubellat, 996] Bllaut, J.-C. and Roubellat, F. (996). A new method for workshop real-tme schedulng. Internatonal Journal of Producton Research, 4(6) : [Blackstone et al., 98] Blackstone, J. H., Phllps, D. H., and Hogg, G. L. (98). A state of the art survey of dspatchng rules for manufacturng job shop operatons. Internatonal Journal of Producton Research, 0 :7 45. [Brucker et al., 994] Brucker, P., Jursch, B., and Severs, B. (994). A branch and bound algorthm for the jobshop schedulng problem. Dscrete Appled Mathematcs, 49(-) :07 7. [Brucker and Knust, 007] Brucker, P. and Knust, S. (007). Complexty results for schedulng problems. research/or/class/. [onlne ; retreved on ]. [Carler, 98] Carler, J. (98). The one-machne sequencng problem. European Journal of Operatonal Research, () :4 47. [Carler and Pnson, 989] Carler, J. and Pnson, E. (989). An algorthm for solvng the job-shop problem. Management Scence, 5() : [Carler and Pnson, 990] Carler, J. and Pnson, E. (990). A practcal use of jackson s preemptve schedule for solvng the job shop problem. Annals of Operatons Research, 6(-4) : [Carler and Pnson, 994] Carler, J. and Pnson, E. (994). Adjustment of heads and tals for the job-shop problem. European Journal of Operatonal Research, 78() :4 47. [Erschler and Roubellat, 989] Erschler, J. and Roubellat, F. (989). An approach for real tme schedulng for actvtes wth tme and resource constrants. In Slownsk, R. and Weglarz, J., edtors, Advances n project schedulng. Elsever. [Esswen, 00] Esswen, C. (00). Un apport de flexblté séquentelle pour l ordonnancement robuste. Thèse de doctorat, Unversté Franços Rabelas Tours. [Graham et al., 979] Graham, R. L., Lawler, E. L., Lenstra, J. K., and Rnnooy Kan, A. G. H. (979). Optmzaton and approxmaton n determnstc sequencng and schedulng : a survey. Annals of Dscrete Mathematcs, 5 :87 6. [Lawler, 97] Lawler, E. L. (97). Optmal sequencng of a sngle machne subject to precedence constrants. Management Scence, 9(5) : [Lawrence, 984] Lawrence, S. (984). Resource constraned project schedulng : an expermental nvestgaton of heurstc schedulng technques (supplement). Techncal report, Graduate School of Industral Admnstraton, Carnege-Mellon Unversty, Pttsburgh, Pennsylvana. [Pnot et al., 007] Pnot, G., Cardn, O., and Mebark, N. (007). A study on the group sequencng method n regards wth transportaton n an ndustral FMS. In Proceedngs of the IEEE SMC 007 Internatonal Conference. [Pnot and Mebark, 008] Pnot, G. and Mebark, N. (008). Best-case lower bounds n a group sequence for the job shop problem. In Proceedngs of the 7th IFAC World Congress. [Wu et al., 999] Wu, S. D., Byeon, E.-S., and Storer, R. H. (999). A graph-theoretc decomposton of the job shop schedulng problem to acheve schedulng robustness. Operatons Research, 47() : 4.

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Table des matières. Coopération homme-machine pour l ordonnancement sous incertitudes. L atelier de production. Introduction.

Table des matières. Coopération homme-machine pour l ordonnancement sous incertitudes. L atelier de production. Introduction. Coopération homme-machine pour l ordonnancement sous incertitudes Guillaume Pinot IRCCyN, équipes ACSED et PsyCoTec Christian Artigues CR, CNRS, Toulouse Rapporteur Jacques Carlier Pr., UTC, Compiègne

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

TP Programmation de protocoles de communication Basé sur un TP de M1- Master IST, Université Paris-Sud

TP Programmation de protocoles de communication Basé sur un TP de M1- Master IST, Université Paris-Sud IUT Bordeaux 1 2008-2009 Département Informatque ASR2-Réseaux TP Programmaton de protocoles de communcaton Basé sur un TP de M1- Master IST, Unversté Pars-Sud Ce TP a pour objectf d'nter à la programmaton

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

DIET, tour d horizon

DIET, tour d horizon DIET, tour d horzon Eddy Caron, Frédérc Desprez GRAAL/LIP/ENS-Lyon {Eddy.Caron,Frederc.Desprez}@ens-lyon.fr http://graal.ens-lyon.fr Résumé L objectf de cet artcle est de fournr une vue d ensemble exhaustve

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actfs non préemptfs Françose Baude Dens Caromel Chrstan Delbé Ludovc Henro Equpe Oass, INRIA - CNRS - I3S 2004, route des Lucoles F-06902 Sopha Antpols

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Excel 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser,

Plus en détail

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web SETIT 2009 5 th Internatonal Conference: Scences of Electronc, Technologes of Informaton and Telecommuncatons March 22-26, 2009 TUNISIA Analyse des Performances et Modélsaton d un Serveur Web Fontane RAFAMANTANANTSOA*,

Plus en détail

Amélioration des Délais dans les Réseaux à Débits Garantis pour des Flux Temps-Réel Sous Contrainte «(m,k)-firm»

Amélioration des Délais dans les Réseaux à Débits Garantis pour des Flux Temps-Réel Sous Contrainte «(m,k)-firm» Améloraton des Délas dans les Réseaux à Débts Garants pour des Flux Temps-Réel Sous Contrante «(m,k)-frm» Résumé : Koubâa Ans, Yé-Qong Song LORIA UHP Nancy 1 - INPL - INRIA Lorrane 2, av. de la Forêt de

Plus en détail

Cryptographie évolutionniste

Cryptographie évolutionniste Cryptographe évolutonnste Applcaton des algorthmes évolutonnstes à la cryptographe Fouza Omary* Abderrahm Tragha** Aboubakr Lbekkour* *Département de mathématques et nformatque faculté des scences-rabat

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope Travaux pratques : et osclloscope S. Benlhajlahsen ésumé L objectf de ce TP est d apprendre à utlser, c est-à-dre à régler, deux des apparels les plus couramment utlsés : le et l osclloscope. I. Premère

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs Combnason de dres d'experts en élctaton de los a pror. Applcaton à un modèle doseréponse pour Lstera chez la sours. Exposé ApplBugs ISABELLE ALBERT 8 / / 03 INTRODUCTION Cet exposé présente une parte du

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing Malng Malng Word 2011 pour Mac Les étapes de concepton d un malng Le malng ou publpostage permet l envo en nombre de documents à des destnatares répertorés dans un fcher de données. Cette technque sous-entend

Plus en détail

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3.

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3. Chaptre 3 : Incerttudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES Lgnes drectrces 2006 du GIEC pour les nventares natonaux de gaz à effet de serre 3.1 Volume 1 : Orentatons générales et établssement des rapports Auteurs

Plus en détail

Reconnaissance des Mots Manuscrits Arabes par Combinaison d une Approche Globale et une Approche Analytique

Reconnaissance des Mots Manuscrits Arabes par Combinaison d une Approche Globale et une Approche Analytique Reconnassance des Mots Manuscrts Arabes par Combnason d une Approche Globale et une Approche Analytque Abdallah Benouareth, Abdellatf Ennaj, Mokhtar Sellam o cte ths verson: Abdallah Benouareth, Abdellatf

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide Enterprse Agreement True-Up Gude Accord Entreprse Le Gude du True-Up Enterprse Agreement True - Up Gude Le gude du True-Up dans l Accord Entreprse Table des matères Le True-Up des lcences on premse et

Plus en détail

Gigue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applications temps réel

Gigue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applications temps réel L. Davd, F. Cottet, E. Grolleau. Ggue temporelle et ordonnancement par échéance dans les applcatons temps réel. IEEE Conf. Inter. Francophone d Automatque (CIFA2000), Jullet 2000, Llle, France. Ggue temporelle

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Intégration des Garanties Temporelles (m,k)-firm dans les Ordonnanceurs WFQ pour les Réseaux Temps-Réel

Intégration des Garanties Temporelles (m,k)-firm dans les Ordonnanceurs WFQ pour les Réseaux Temps-Réel Intégraton des Garantes Temporelles (m,k)-frm dans les Ordonnanceurs WFQ pour les Réseaux Temps-Réel Ans KOUBAA LORIA-TRIO 2, Avenue de la Forêt de Haye 54516 Vandoeuvre Lès Nancy, FRANCE akoubaa@lora.fr

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS.

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS. ÉLÉMETS DE THÉORIE DE L IFORMATIO POUR LES COMMUICATIOS. L a théore de l nformaton est une dscplne qu s appue non seulement sur les (télé-) communcatons, mas auss sur l nformatque, la statstque, la physque

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé Code ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Outls de communcaton B2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 1 Pondératon

Plus en détail

COMPRESSION DES IMAGES MEDICALES FIXES

COMPRESSION DES IMAGES MEDICALES FIXES COMPRESSION DES IMAGES MEDICALES FIXES PAR RESEAU DE NEURONES Nacéra Benamrane, Maître de conférences en Informatque nabenamrane@yahoo.com, + 213 41 41 53 22 Zakara Benahmed Daho Etudant doctorant z-daho@lycos.com

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attrbué par la bblothèque THÈSE Pour obtenr le grade de DOCTEUR DE L I.N.P.G. Spécalté : Géne Industrel Préparée au Laboratore d Automatque de Grenoble Dans

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

Stéganographie Adaptative par Oracle (ASO)

Stéganographie Adaptative par Oracle (ASO) Stéganographe Adaptatve par Oracle ASO Sarra Kouder, Marc Chaumont, Wllam Puech To cte ths verson: Sarra Kouder, Marc Chaumont, Wllam Puech. Stéganographe Adaptatve par Oracle ASO. CORESA 12: COmpresson

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

Cours #8 Optimisation de code

Cours #8 Optimisation de code ELE-784 Ordnateurs et programmaton système Cours #8 Optmsaton de code Bruno De Kelper Ste nternet : http://www.ele.etsmtl.ca/academque/ele784/ Cours # 8 ELE784 - Ordnateurs et programmaton système 1 Plan

Plus en détail

Choix de Portefeuille

Choix de Portefeuille Année 2007-2008 Chox de Portefeulle Chrstophe Boucher Chaptre 1. Théore de la décson en avenr ncertan Crtère d espérance d utlté L atttude vs-à-vs du rsque Chaptre 2. Rendements et crtères de chox entre

Plus en détail

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne

Installation & Guide de démarrage WL510 Adaptateur sans fil /Antenne Installaton & Gude de démarrage WL510 Adaptateur sans fl /Antenne Informaton mportante à propos du WL510 Adresse IP = 192.168.10.20 Nom d utlsateur = wl510 Mot de passe = wl510 QUICK START WL510-01- VR1.1

Plus en détail

CIGI 2011 Production à la commande et production pour stock dans un environnement MRP

CIGI 2011 Production à la commande et production pour stock dans un environnement MRP CIGI 2011 Producton à la commande et producton pour stock dans un envronnement MRP VINCENT GIARD 1, MUSTAPHA SALI 2 1 LAMSADE Unversté Pars-Dauphne Place du Maréchal de Tassgny - F 75775 Pars Cedex 16,

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton ECAM Cursus de Bacheler en Scences ndustrelles Informatque et communcaton B1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1-2 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d heures

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Modélisation et conception d algorithmes pour la planification automatique du personnel de compagnies

Modélisation et conception d algorithmes pour la planification automatique du personnel de compagnies Modélsaton et concepton d algorthmes pour la planfcaton automatque du personnel de compagnes aérennes Carmen Draghc To cte ths verson: Carmen Draghc. Modélsaton et concepton d algorthmes pour la planfcaton

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Sujets des projets. Informatique de Base Université Pierre et Marie Curie

Sujets des projets. Informatique de Base Université Pierre et Marie Curie 1 Sujets des projets Informatque de Base Unversté Perre et Mare Cure D Bernard, F Hecht, N Segun Master I / sesson 2004/2005 Table des matères 1 Sujet : Recherche rapde d un trangle contenant un pont dans

Plus en détail

Sous-groupes additifs de rangs dénombrables dans un corps séparablement clos

Sous-groupes additifs de rangs dénombrables dans un corps séparablement clos Sous-groupes addtfs de rangs dénombrables dans un corps séparablement clos Thomas Blosser 25 novembre 2010 Résumé Pour tout enter n, on construt des sous-groupes, nfnment défnssables de rang de Lascar

Plus en détail

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE 10 ème Sémnare Internatonal sur la Physque Energétque 10 th Internatonal Meetng on Energetcal Physcs SIMULAION D UN JE URBULEN POUR LE REFROIDISSEMEN DES AUBES DE URBINE Bounegta Bachr 1, Abdelarm Maamar

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Comparaison entre un Modèle de Jeu Biforme et un Modèle de Jeu Coopératif pour un Réseau de Distribution de Produits

Comparaison entre un Modèle de Jeu Biforme et un Modèle de Jeu Coopératif pour un Réseau de Distribution de Produits Comparason entre un Modèle de Jeu Bforme et un Modèle de Jeu Coopératf pour un Réseau de Dstrbuton de Produts Lama Trqu-Sar BP 230, Laboratore de Productque de Tlemcen, Faculté des Scences de l Ingéneur,

Plus en détail

Apprentissage incrémental dans un système de filtrage adaptatif

Apprentissage incrémental dans un système de filtrage adaptatif VSST'200 32 TEXTES DES COMMUNICATIONS - Tome I Apprentssage ncrémental dans un système de fltrage adaptatf Mohand BOUGHANEM, Mohamed TMAR boughane@rt.fr, tmar@rt.fr IRIT/SIG, Campus Unv. Toulouse III,

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT. Steven MARTIN. le 6 juillet 2004. pour obtenir le titre de

THÈSE DE DOCTORAT. Steven MARTIN. le 6 juillet 2004. pour obtenir le titre de THÈSE DE DOCTORAT UNIVERSITÉ PARIS XII présentée par Steven MARTIN le 6 ullet 2004 pour obtenr le ttre de DOCTEUR EN SCIENCES Spécalté Informatque MAÎTRISE DE LA DIMENSION TEMPORELLE DE LA QUALITÉ DE SERVICE

Plus en détail

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement Ttre : Calcul de structure en fatgue vbratore Date : 14/11/2012 Page : 1/9 Calcul de structure en fatgue vbratore 1 But Ce document a pour but de décrre la mse en œuvre d'un calcul de structure en fatgue

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement XXX.XX Ordonnance sur le marquage des votures de toursme neuves au moyen de l étquette-envronnement (Ordonnance sur l étquette-envronnement, OéEnv) du xx.xx.2009 Le Consel fédéral susse, vu les art. 8,

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Clavier et souris virtuels pour personnes handicapées à mobilité réduite

Clavier et souris virtuels pour personnes handicapées à mobilité réduite Claver et sours vrtuels pour personnes handcapées à moblté rédute Naoures Belhabb et Ans Rojb Unversté Pars8, THIM, EA 4004 CHART 2, rue de la Lberté 93526 Sant-Dens nawres_habb@yahoo.fr ; ans.rojb@unv-pars8.fr

Plus en détail

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl.

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl. CIGI 2011 Processus d accélératon de proets sous contrantes de ressources avec odes de chevaucheent LUCAS GREZE 1, ROBERT PELLERIN 1, PATRICE LECLAIRE 2 1 CHAIRE DE RECHERCHE JARISLOWSKY/SNC-LAVALIN EN

Plus en détail

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire Les rsques des pestcdes meux les connaître pour les rédure Des outls à votre portée pour rédure les rsques des pestcdes Vous avez mantenant accès à des outls d ade pour meux connaître les rsques des pestcdes

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l'ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

Modélisation et simulation des efforts de coupe en fraisage 2.5 axes

Modélisation et simulation des efforts de coupe en fraisage 2.5 axes 18 ème Congrès Franças de Mécanque Grenoble, 7-31 août 007 Modélsaton et smulaton des efforts de coupe en frasage.5 axes Adel Amn AMMAR, Zouber BOUAZIZ & Al ZGHAL Unté de recherche de mécanque des soldes

Plus en détail

Le raisonnement incertain

Le raisonnement incertain 1 Plan général 2 Le rasonnement ncertan dans les systèmes experts I- Introducton aux systèmes experts II- Fondements : organsaton et fonctonnement des SE III- Le rasonnement ncertan Introducton Antone

Plus en détail

Formation de voie pour la maximisation du débit dans les schémas d alignement d interférence

Formation de voie pour la maximisation du débit dans les schémas d alignement d interférence Formaton de voe pour la maxmsaton du débt dans les schémas d algnement d nterférence Yasser Fadlallah, Karne Ams Cavalec, Abdeldjall Assa El Bey, Ramesh Pyndah To cte ths verson: Yasser Fadlallah, Karne

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique OUTILS DE PREVISION DE LA VITESSE DE VENT : APPLICATION A LA CARACTERISATION ET A L OPTIMISATION DES CENTRALES EOLIENNES POUR L'INTEGRATION DANS LES RESEAUX ELECTRIQUES A MADAGASCAR. Andramahtasoa Bernard

Plus en détail

Projet de fin d études

Projet de fin d études Unversté Franços Rabelas Tours Ecole Polytechnque Unverstare de Tours Département Informatque Projet de fn d études Ordonnancement Juste à Temps avec geston des stocks Chopn Antone Mrault Arnaud 3ème année

Plus en détail

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine Prêt de roupe et sancton socale Group lendn and socal fne Davd Alary Résumé Dans cet artcle, nous présentons un modèle d antsélecton sur un marché concurrentel du crédt. Nous consdérons l ntroducton de

Plus en détail

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité Comparason de méthodes d ajustement d une dstrbuton de Webull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacté M. Marquès, N. Pérot, N. Devctor Laboratore de Condute et Fablté des Réacteurs

Plus en détail

Corrections adiabatiques et nonadiabatiques dans les systèmes diatomiques par calculs ab-initio

Corrections adiabatiques et nonadiabatiques dans les systèmes diatomiques par calculs ab-initio Correctons adabatques et nonadabatques dans les systèmes datomques par calculs ab-nto Compte rendu du traval réalsé dans le cadre d un stage de quatre mos au sen du Groupe de Spectroscope Moléculare et

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs Modélsaton et smulaton du démarrage d un véhcule à bote de vtesses automatque avec les bond graphs Dragos N. CRUCERU, Andre N. MACIAC, Valeran CROIORESCU, Génevève DAUPHIN ANGUY Laboratore d Automatque,

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles fnalté électromécanque Concepton et producton M3050 Cycle 1 Bloc 3 Quadrmestre

Plus en détail

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins Méthodologe questlemonscher de comparason de prx entre magasns Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaCE Consel, socété d études et d analyses statstques ndépendante. Le cabnet FaCE

Plus en détail

Gestion de l énergie dans les véhicules hybrides

Gestion de l énergie dans les véhicules hybrides Geston de l énerge dans les véhcules hybrdes Laboratore Transport et Envronnement Rochd TRIGUI, INRETS-LTE Réseau Natonal MEGEVH Journées lub EEA. Llle 11-12 mars 29 Plan Rappel des fonctons de l hybrdaton

Plus en détail

Notes de cours. Échantillonnage STT-2000. David Haziza Département de mathématiques et de statistique Université de Montréal

Notes de cours. Échantillonnage STT-2000. David Haziza Département de mathématiques et de statistique Université de Montréal otes de cours Échantllonnage STT-000 Davd Hazza Département de mathématques et de statstque nversté de Montréal Automne 008 PRÉFACE Ces notes de cours ont été rédgées pour le cours STT-000 (Échantllonnage)

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

L anonymat dans les protocoles cryptographiques

L anonymat dans les protocoles cryptographiques École normale supéreure Département d nformatque Équpe CASCADE INRIA Unversté Pars 7 Dens Dderot L anonymat dans les protocoles cryptographques Thèse présentée et soutenue publquement le jeud 1 er octobre

Plus en détail

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique.

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique. 3ULVHHQPDLQ %RXWRQ )RQFWLRQ Start Numérse et envoe l'mage capturée en une seule étape à l'applcaton affectée au bouton. Photo Prnt Numérse et envoe l'mage capturée à l'utltare Photo Prnt de EPSON Smart

Plus en détail

Thèse. présentée. en vue de l obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITE DE TOULOUSE DELIVRE PAR L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE

Thèse. présentée. en vue de l obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITE DE TOULOUSE DELIVRE PAR L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE N d ordre : 2529 Thèse présentée en vue de l obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITE DE TOULOUSE DELIVRE PAR L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE École doctorale Spécalté : Informatque et Télécommuncatons

Plus en détail

Université de Montréal

Université de Montréal Unersté de Montréal Modélsaton UML pour une archtecture coopérate applquée au problème de tournées de éhcules aec fenêtres de temps Par Alexandre Le Bouthller Département d nformatque et de recherche opératonnelle

Plus en détail

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux Prêts blatéraux et réseaux socaux Quand la sous-optmalté condut au ben-être collectf Phlppe Callou, Frederc Dubut et Mchele Sebag LRI, Unverste Pars Sud F-91405 Orsay France {callou;dubut;sebag}@lr.fr

Plus en détail