«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»"

Transcription

1 Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de cette année, avoir un aperçu de ma manière de fonctionner individuellement. Le fil conducteur de toute cette année a été de découvrir et de tester nos méthodes de travail, ce que l on aimait ou ce que l on n aimait pas faire, quelles activités étaient le plus efficaces pour notre apprentissage dans sa globalité et plus précisément dans celui des langues vivantes. Ce travail a été fait en binôme. Mais c est bien mes propres caractéristiques et méthodes de travail que je devais chercher à formaliser. La structure de ce rapport se divisera en deux grandes parties se concentrant sur les relations de moi à moi et de moi à l autre dans l apprentissage.

2 I Ma relation dans l apprentissage à moi-même Ma manière d apprendre, d être motivé pour certaines activités, les réussites de certaines et les ratés d autres peuvent être mis en liens avec mes caractéristiques, ma personnalité, mes messages contraignants etc. Je décrirais donc dans la suite les outils et méthodes utilisées au cours de l année qui peuvent permettre de mieux comprendre comment je fonctionne et j apprends. A- Mon profil d apprenant A l aide à ce test formalisant les différents styles d apprentissage, je peux m apercevoir que je suis assez équilibré dans toutes les manières de travailler. Ça peut être un bien pour moi car je suis susceptible de m adapter à toutes les situations d apprentissage mais ces résultats ne me renseignent alors pas vraiment sur les méthodes aptes à être privilégiées dans mon apprentissage. Cependant, à travers une activité en particulier, celle que j ai préférée et qui me semble-t-il à porter ses fruits en anglais, j ai pu vérifier plusieurs résultats du test précédent. En effet j ai emprunté un livre de science-fiction (Dune) à la bibliothèque américaine au tiers de l année. J ai pu alors vérifier que j étais très visuel ce que je savais déjà mais surtout que mon intuition m était très utile et qu il était nécessaire que j ai un but, que je reste actif tout au long de la lecture. J ai mis tout le reste de l année à finir ce livre et je ne me suis servi qu une seul fois d un dictionnaire (pour le mot beneath qui restait obscur mais très courant). En effet les débuts étaient laborieux, certains mots m étaient inconnus mais je savais que je saurai trouver une phrase dans la suite qui m en donnerait le sens. Ce n est qu en revoyant ces mots à longueur de pages, me questionnant sur leur sens et enfin le découvrant que je les ai vraiment appris et que je pense qu ils resteront durablement moyennant de l entretien dans ma mémoire.

3 B- Mes messages contraignants Les cours effectués en management d équipe avec Martine Tani sur la qualité relationnelle peuvent aussi apporter d autres éclairages sur les manières dont je travail. Bien que mes résultats sur ces messages contraignants soient encore équilibrés (scores allant de 17 à 23) deux messages se distinguent cependant : 1) «Fais-moi plaisir» Ce message peut être mieux défini de la manière suivante : «fais plaisir aux autres». Ce message contraignant est attribué principalement à des caractères tolérant, ouvert, à l écoute des autres ce qui peut être un très grand avantage pour travailler avec tout autre personne - nous verrons celui-ci dans la seconde partie où il est question de ma relation au travail avec mon binômemais c est une vraie plaie quand on souhaite caractériser sa ou ses manières préférentielles d apprentissage car l on teste ce que l autre souhaite et pas forcément ce qui aurait pu nous être bénéfique égoïstement. Ça peut aussi énerver l autre personne avec qui on apprend car l on ne prend pas souvent de décision et l on créé moins d activités nouvelles. 2) «Sois parfait» Ce message devrait faire de moi un être pointilleux, doué pour l organisation cependant il me semble que c est justement dans ces domaines que je peux avoir des points à développer. C est sûrement un passage à vide dû au changement dans la charge et l organisation du travail car j ai de plus en plus de mal à prévoir et à réaliser mon travail au fur et à mesure. C est peut-être aussi dû à la nature du travail demandé cette année : il est regroupé dans des périodes de stress et est assez libre, avec des consignes elles aussi libres. Cela me demande une organisation toute nouvelle. Dans mon apprentissage il a cependant l avantage de faire de moi un être précis, qui essaye d être le plus exacte possible. Cela m amène peut-être plus préférentiellement vers la lecture domaine où je peux contrôler plus aisément l apport et la compréhension des informations : il est assez facile et rapide de relire le paragraphe précédent que l on a mal compris, beaucoup moins de repasser une scène du film ou un passage audio. Cela m amène néanmoins à négliger pour l instant l expression orale, partie selon moi et pour moi la plus difficile que ce soit en langue étrangère ou en français.

4 C- Mes profils dominants Ces profils de vie caractérisent mes niveaux d énergie préférentiels, c est-à-dire comment je réagis assez régulièrement dans la vie de tous les jours mais aussi et surtout vers quoi je me réfugie quand la situation m échappe, que rien ne se passe comme je veux. Vers quelles dérives j arrive et comment je pourrais faire en sorte que je reste vraiment un maître raisonnable de mes choix. Ils peuvent avoir des influences dans ma manière d apprendre et de réagir avec les autres apprenants 1) Parent aidant Il se rapproche assez du message contraignant «fais-moi plaisir» car il cherche la reconnaissance chez les autres. Il n est pas cependant négatif. Il peut l être dans son mode sauveur en n expérimentant pas de peur de l échec pour soi ou pour les autres, mais peut permettre un apprentissage (langue, développement personnel, matières scientifiques ) avec des risques contrôlé et en laissant la place à l essai dans son mode supporteur. Il aide réellement à l apprentissage. Concrètement cela m a permis d être pédagogue avec moi-même et mon binôme, faisant les choses petit à petit, de manière synthétique et dans l optique que les apprentissages soient sur le long terme (BD humoristiques, vérification des acquis du vocabulaire et des connaissances culturelles par des mots croisés, des énigmes cf. «Tell me more») 2) Enfant libre Enfant adapté Le premier a été notamment utile dans la recherche d idées d activité d apprentissage qui se détachent du scolaire. En restant actif on se donne un but et une motivation. Cependant dans des périodes moins faciles de découragement il pouvait passer à l enfant libertaire ou rebelle de l enfant adapté, plus égoïste et qui envoyait tout bouler ou qui faisait un choix parmi toutes ses contraintes. D- Ma position de vie Elle est -+ et résume assez bien les caractéristiques précédentes : je ne me fais pas assez confiance et j ai donc du mal à expérimenter avec aise des actions qui m inconfortent, souvent d ailleurs car elles me sont juste inconnue. C est aussi pourquoi il est plus aisé pour moi d être en binôme pour apprendre efficacement : le -+ a en effet beaucoup plus confiance en les autres qu en lui-même. Si les autres sont sûr et m assure que ça marchera je suis délivré d un poids et je peux plus aisément expérimenter une nouvelle sorte d apprentissage.

5 II Ma relation dans l auto-apprentissage avec l autre Ici, cette année, l autre dans l apprentissage a principalement été mon binôme Eudes de Geis de Pampelonne, sans compter les groupes de révisions. Dans l ensemble notre partenariat a été assez fructueux même si je pense que notre grande ressemblance dans notre manière d apprendre n a pas créé des chocs qui auraient pu se révéler formateur quant aux avantages d autres méthodes d apprentissage que celles que je connais déjà. Nous avons en effet à peu près le même profil d apprenant. Nous avons ainsi une organisation assez relative qui a pu gêner une formalisation plus poussée de nos activités, résultats et auto-évaluations. Je montre ici beaucoup de désavantage mais cela a aussi permis de travailler d une manière qui plaisait aux deux parties et donc qui pouvait être mis en pratique assez rapidement et sans avoir besoin de tirer l autre Nous avons à chaque fois choisi les activités d un commun accord en cherchant dans les premiers temps de l année à chercher des ressources attractives (films, musiques, jeux, bandedessinées ). Nous avons trouvé de nouvelles ressources (bibliothèque américaine), créé d autres (visite Nancy avec d autres groupes) ou redécouverte certaines en fin d année que nous avions d abord écartées («Tell me more», dictée ). Cette manière de travailler en binôme et non plus scolairement, individuellement m a beaucoup aidé à appréhender différemment les choses. A l aide des connaissances qu il avait déjà acquises au cours de ses classes préparatoires à l ENSGSI sur l auto-apprentissage il a pu m expliquer en début d année quelques une de ses subtilités. De plus à deux on se motive plus facilement à travailler et chacun peut partager ses connaissances avec l autre Conclusion Cette première année d auto-apprentissage m a réconcilié avec l apprentissage des langues vivantes notamment avec l anglais où j ai pu voir une réelle progression (augmentation du score TOEIC, lecture plus facile en anglais). Cependant elle m a aussi montré que j avais engrangé au cours de mes années scolaires des lacunes assez importantes, notamment en allemand, langue dans laquelle mon vocabulaire est très pauvre, mon expression orale et écrite quasi nulle. Les méthodes que nous avons utilisées durant cette année pour combler notre manque en allemand ont été peu fructueuses sur le long terme. Mon niveau de base et sûrement aussi ma motivation ne m a pas permis comme en anglais de lire et d apprendre en lisant un roman en langue allemand. Là où il me manquait 20% des mots en anglais, c est seulement ce que je savais comprendre en allemand. Elle m a apprise des méthodes d apprentissage efficaces et récréatives utilisables dans d autres domaines et qui m ont servies cette année (lecture de magazines spécialisés en langue anglaise afin de réaliser la fiche du processus d innovation d un produit par exemple). L auto- apprentissage vu cette année sous l axe de l introspection (la connaissance de soi) m a donc été très bénéfique dans son ensemble.

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon?

Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon? Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon? P. Casanova "Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine." (Montaigne) 1. Je me connais bien De quel profil es-tu? (dis-moi qui tu es je te dirai

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société?

1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société? LEARNING-LOG 1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société? Raphaëla : Ce cours nous a permis de nous pencher sur un sujet qui est

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub. Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06

Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub. Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06 Audrey LEHOUX Groupe A Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06 Département des Techniques de

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Au lycée et à l université, (re)trouvez le goût de travailler avec plaisir et efficacité Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55702-2

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial LAMOTHE, Christiane Collège Édouard-Montpetit. Janvier 2002. POURQUOI J ÉTUDIE? parce que j ai un projet d étude assez défini; parce que

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Apprenez à parler français. Un guide pour évoluer de la compréhension à l expression. Auteur : Johan Français Authentique www.francaisauthentique.

Apprenez à parler français. Un guide pour évoluer de la compréhension à l expression. Auteur : Johan Français Authentique www.francaisauthentique. Apprenez à parler français Un guide pour évoluer de la compréhension à l expression Auteur : Johan Français Authentique www.francaisauthentique.com Introduction... 3 Pourquoi ai-je créé Français Authentique?...

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

La lecture bilingue (document complémentaire)

La lecture bilingue (document complémentaire) La lecture bilingue (document complémentaire) Annick COMBLAIN, Université de Liège FAPSE Département des Sciences Cognitives Unité de Logopédie mai 2004 A. Comblain 1 La lecture bilingue. Beaucoup d enfants

Plus en détail

1 - LES RELATIONS HUMAINES

1 - LES RELATIONS HUMAINES 1 - LES RELATIONS HUMAINES dans la vie quotidienne Dans le cadre familial Dans le voisinage les liens sociaux Les liens amicaux Dans la vie associative - sportives - culturelles - politiques - religieuses

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE

GUIDE METHODOLOGIQUE GUIDE METHODOLOGIQUE Comment apprendre une leçon, préparer un exposé, réviser son brevet, préparer les contrôles Parents : comment aider votre enfant dans ses devoirs Collège François PONSARD Vienne Ministère

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

Donc voilà mon sujet, j essaie de voir donc ce que vous avez utilisé, et je cherche à savoir aussi pourquoi.

Donc voilà mon sujet, j essaie de voir donc ce que vous avez utilisé, et je cherche à savoir aussi pourquoi. Donc merci d être venu, merci de l occasion, de ton temps, etc, parce que suite donc à ta rédaction, à la présentation, comme je vous ai expliqué fin de l année dernière, que j ai proposé un sujet de communication,

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

Former des maçons coffreurs du BTP en Île-de- France

Former des maçons coffreurs du BTP en Île-de- France Former des maçons coffreurs du BTP en Île-de- France ACCENTONIC : Organisme de formation en Île-de-France et sur d autres territoires (Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Centre Val de Loire, Pays de la Loire

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Malgré ces problèmes j ai été très heureuse d avoir la possibilité de participer au cours français B1 la semaine prochaine.

Malgré ces problèmes j ai été très heureuse d avoir la possibilité de participer au cours français B1 la semaine prochaine. Mon journal d apprentissage 1. Le début du cours 26.10.08 Dans ma première séance du cours français A2 du 6 octobre, j ai découvert que je n ai pas oublié toute cette langue. Mais c était très difficile

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

La rénovation énergétique des bâtiments : les enjeux pour les entreprises et artisans du bâtiment. Intervenants:

La rénovation énergétique des bâtiments : les enjeux pour les entreprises et artisans du bâtiment. Intervenants: La rénovation énergétique des bâtiments : les enjeux pour les entreprises et artisans du bâtiment Débats animés par Denis Cheissoux, journaliste animateur de l émission CO 2 mon amour sur France Inter

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002)

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002) Pourquoi apprendre? C'est la première question que vous devez vous poser. Peu importe l'école que vous choisirez et le professeur que vous aurez, cela n'a pas vraiment d'importance si vous ne savez pas

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

I- Qu'est-ce que la Constante Macabre?

I- Qu'est-ce que la Constante Macabre? De la constante macabre à l évaluation par contrat de confiance Conférence d André ANTIBI le mercredi 28 novembre 2012 I- Qu'est-ce que la Constante Macabre? Situation de science-fiction : Un nouveau professeur

Plus en détail

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL CONTEXTE La migration est une épreuve qui peut provoquer chez

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

MEMENTO à consulter lors de la préparation d une soutenance orale d une UF : CONSEILS

MEMENTO à consulter lors de la préparation d une soutenance orale d une UF : CONSEILS Des jours avant la présentation Des jours avant la présentation MEMENTO à consulter lors de la préparation d une soutenance orale d une UF : CONSEILS Vous détenez LES CRITERES D EVALUATION d une présentation

Plus en détail

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007 JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION Hôtel Québec 28 mai 2007 AIMER APPRENDRE ET FAIRE APPRENDRE Serge Talbot Directeur général du premier cycle PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

Apprenez à programmer en C!

Apprenez à programmer en C! Apprenez à programmer en C! Vous aimeriez apprendre à programmer, mais vous ne savez pas par où commencer? (autrement dit: vous en avez marre des cours trop compliqués que vous ne comprenez pas? ) C'est

Plus en détail

À propos d interaction (2)

À propos d interaction (2) fiche pédagogique FDLM N 379 / EXPLOITATION DES PAGES 26-27 PAR PAOLA BERTOCCHINI ET EDVIGE COSTANZO LES INTERACTIONS EN CLASSE DE LANGUE CONSTI- TUENT UN RÉSEAU COMPLEXE QUI CONCERNE ENSEI- GNANT ET APPRENANTS,

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

TEST DE PERSONNALITÉ

TEST DE PERSONNALITÉ NOM PRÉNOM TITRE DE POSTE ACTUEL DATE TEST DE PERSONNALITÉ Saviez-vous que ce test psychométrique est le plus utilisé au monde? «Chaque problème qui se présente dans notre vie est relié à un défi, chaque

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

PROJET DE BALADODIFFUSION «PODCLASSES 78» JOURNAL DE BORD

PROJET DE BALADODIFFUSION «PODCLASSES 78» JOURNAL DE BORD PROJET DE BALADODIFFUSION «PODCLASSES 78» JOURNAL DE BORD 02/04/2008 Différentes utilisations de l Ipod en cours de langue Le document ci-après décrit les différentes étapes de l utilisation du baladeur

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Bilan de compétences

Bilan de compétences Bilan de compétences I. Introduction Le but du bilan de compétences est de vous aider dans l'élaboration de votre C.V et et de votre lettre de motivation, et dans la préparation d'un entretien d'embauche.

Plus en détail

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Annexe D 3 Page 1 Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Question 12. Les lignes directrices sur le programme CLIC 1-5 (LINC 1-5 Curriculum Guidelines, 2000) sont-elles suffisantes pour

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015 TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS Laetitia Mabriez septembre 2015 QUI SUIS-JE? QUI SUIS-JE? Laetitia Mabriez maman de Guillaume classe de CM2 travaille chez Orange utilise les mind maps depuis

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

Jean.Louis Maubois et la valorisation Le brevet MMV sur l'ultrafiltration

Jean.Louis Maubois et la valorisation Le brevet MMV sur l'ultrafiltration Entretien de Jean-Louis Maubois réalisé en 1997, revu par le témoin en 2007 Jean.Louis Maubois et la valorisation Le brevet MMV sur l'ultrafiltration J ai vécu ou plutôt essuyé les plâtres dans ce domaine.

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

Principales stratégies de compréhension en lecture à enseigner explicitement au cycle moyen

Principales stratégies de compréhension en lecture à enseigner explicitement au cycle moyen Principales stratégies de compréhension en lecture à enseigner explicitement au cycle moyen Stratégie : Activer ses connaissances antérieures (Que veut dire activer ses connaissances antérieures?) Faire

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Novembre 2009 Dans le cadre d une recherche doctorale en Management de l innovation

Plus en détail

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel Prénom et Nom de l élève :... Ecole :... Nom de l enseignant... Nom de l intervenant... Année scolaire... Classe à projet artistique et culturel Domaine choisi L éducation artistique permet à l élève d

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

Guide de préparation

Guide de préparation Guide de préparation Dernière mise à jour: septembre 2006 TOWES a été développé par le Conseil de développement des compétences de l industrie de la construction de Colombie-Britannique et Bow Valley College.

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Baromètre National ADomLingua sur l apprentissage des langues

Baromètre National ADomLingua sur l apprentissage des langues 2013 Baromètre National ADomLingua sur l apprentissage des langues adomlingua.fr L Anglais reste la première priorité, malgré des budgets faibles INTRODUCTION ADomLingua, centre de référence dans le domaine

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

1. Tâches. Aides-infirmiers et aides-soignants Rapport d incident. Tâche 1. Tâche 2

1. Tâches. Aides-infirmiers et aides-soignants Rapport d incident. Tâche 1. Tâche 2 Aides-infirmiers et aides-soignants Rapport d incident Les aides-infirmiers, les aides-soignants et les préposés aux bénéficiaires aident le personnel infirmier et hospitalier ainsi que les médecins dans

Plus en détail

1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans un environnement professionnel. En fait, qui êtes-vous?

1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans un environnement professionnel. En fait, qui êtes-vous? Avez-vous envie de progresser dans votre carrière? Posez-vous les 10 seules questions qui vous permettront d y répondre. 1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans

Plus en détail

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic Je veux vivre chez moi! Laura, 19 ans, est atteinte d une infirmité motrice cérébrale. Après des années en établissement, elle aimerait vivre seule (avec un peu d aide)

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

BILAN FIN DE SAISON 2014-2015

BILAN FIN DE SAISON 2014-2015 Ski club Saint Jean d Aulps BILAN FIN DE SAISON 2014-2015 BONNEPART Jérémy Catégorie Benjamins : Effectifs : Le groupe des benjamins est constitué de 11 jeunes de 12 et 13 ans. Il y en a trois de 2001

Plus en détail