Claire DUFAY-LEENAERT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Claire DUFAY-LEENAERT"

Transcription

1 Claire DUFAY-LEENAERT Réduction de la consommation de viande : Analyse des steaks végétaux comme alternative à la consommation de viande en Belgique. Impacts environnementaux et durabilité. TRAVAIL INDIVIDUEL ENVI-F-501 : Projet interdisciplinaire Alimentation et environnement 27/12/2013 1

2 Sommaire: Introduction...3 Analyse spatiale du steak de viande bovine...3 élevage des bovins... 3 Abattage et transformation... 5 Transports... 6 Analyse spatiale de la production du steak de soja...6 Conclusion...6 Bibliographie...7 2

3 Introduction Dans un objectif final de comparaison des impacts environnementaux d un steak de viande bovine et d un steak végétal (soja) afin de savoir si ce deuxième produit serait une alternative à la consommation de viande considérée comme trop importante dans nos sociétés, il faut tout d abord se plier à une description la plus précise de ces impacts. L échelle d étude de ce travail est la Belgique. C est un pays fortement producteur de viande et en particulier de viande bovine. Ainsi l étude de la filière et l analyse de ses impacts environnementaux peuvent se limiter à l étude du territoire belge. En revanche, pour la production de steaks végétaux, la Belgique ne produit pas de soja, ce qui implique qu elle importe soit du soja, soit les produits directement transformés et donc une étude à une échelle plus petite. Ayant une formation antérieure de géographe, l objectif de ce travail disciplinaire sera principalement l analyse spatiale des étapes de production d un steak de viande bovine, de l élevage à la distribution en Belgique. Dans un premier temps, ce travail consistera en la spatialisation des étapes e production d un steak de viande bovine : tout d abord l élevage des bovins et les impacts environnementaux qu il entraine, ensuite le transport dont on peut distinguer deux phases, vers les lieux de transformation puis vers les lieux de distribution et enfin la transformation et la distribution. Dans un deuxième temps, nous tenterons d analyser le parcours d un steak de soja depuis la production des matières premières jusqu à la phase de distribution. Enfin, la notion d «impact environnemental» étant très large, il paraît raisonnable et plus intéressant de se concentrer sur les émissions de Carbone. Elles correspondent à une grande partie des impacts globaux de la production de viande ou de soja et qui permet de rassembler des données qui soient comparables, notamment entre les différentes étapes de production. Analyse spatiale du steak de viande bovine La production d un steak de viande bovine peut être divisée en plusieurs étapes. La première est celle de la production de l animal c est-à-dire l élevage ; ensuite il y a une phase de transport, généralement routier, vers les lieux de transformation ; puis l abattages et la transformation en viande fraiche ou en aliment transformé ; et à nouveau une phase de transport jusqu aux différent lieux de distribution. Cette partie du travail va donc s attarder sur la manière dont ces étapes sont réalisées et leurs impacts sur les émissions de gaz à effet de serre en fonction de leur localisation. élevage des bovins C est lors de cette étape dans la fabrication du steak de viande bovine qu il y a le plus d impacts environnementaux. En effet, c est l étape qui dure la plus longtemps 3

4 (jusqu à l abattage de l animal) mais même sans prendre en considération ce facteur temps, l élevage est une source de pollutions. Cependant au niveau spatial, la Belgique est caractérisée par sa division en deux régions géographiques et administratives que sont la région Flamande et la région Wallonne et qui ont des pratiques agricoles parfois opposées. Ainsi, l étude sera différenciée pour certaines étapes de la production si la distinction est nécessaire, afin de se rapprocher au plus de la réalité spatiale. La Belgique est grande productrice de viande en général et l élevage bovin est plus particulièrement localisé en région Wallonne avec une agriculture plus extensive en général que la région Flamande spécialisée dans l élevage intensif, donc de porcs ou de poulets. Dans cette première étape de production la distinction entre régions Flamande et Wallonne est importante car les impacts environnementaux qui lui sont liés sont quantitativement importants. En Flandres, les exploitations sont très spécialisées et souvent hors-sol ce qui implique un nombre important de têtes de bétail dans un espace restreint. Les exploitations sont souvent petites car le prix du sol est très élevé et donc les aliments pour les animaux sont majoritairement importés et très peu cultivés sur place. En revanche en région Wallonne, les élevages sont plus extensifs, avec moins de bétail à l hectare, le type d agriculture est plus traditionnel mais les animaux passent une grande partie de leur temps dans les pâturages qui leur apportent une grande partie de leur alimentation et ce qui implique aussi un besoin moindre en aliments complémentaires. La carte 1 montre bien cette différence entre les deux régions. Carte 1 : Les bovins en 2000 (INSEE) 4

5 Même s il est très difficile de quantifier les données, on peut aussi supposer qu en plus de l apport d aliments complémentaires pour les animaux, les exploitations en région flamande ont besoin de plus d étables et que celles ci doivent être éclairées et chauffées, ce qui entraine une consommation d énergie et des émissions de gaz à effet de serre non négligeables. De plus, les exploitations en Flandres sont très concentrées dans certaines régions ce qui entraine de grandes disparités dans les impacts environnementaux liés à l agriculture, alors qu en Wallonie, région moins densément peuplée, les exploitations sont réparties de manière plus égale sur le territoire. Cependant, on peut voir avec la carte 2 une spécialisation très forte en élevages de bovins pour la viande dans les communes situées au Sud de la Wallonie. La légende représente en pourcentage l importance du secteur bovin par rapport à la production agricole totale dans chaque commune. Carte 2 : Importance du secteur de la viande bovine (agriculture.wallonie.be) Abattage et transformation Lors de cette étape, on peut à nouveau faire une dichotomie entre les régions Flamande et Wallonne. En effet, en 2009 en Wallonie on comptait 56 établissements d abattage et transformation de viande bovine sur 234 établissements au total en Belgique. De plus, en 2011, bovins ont été abattus en Belgique dont 23% en région Wallonne (Filière Viande Bovine Wallonne ASBL, 2013). Ces chiffres sont cohérents avec ceux de la carte 1 qui montrent bien une proportion plus élevée de bovins en Flandres et donc un abattage plus important dans cette même région. Cependant, les activités d abattage et de transformation de la viande bovine sont comparables à des activités industrielles de courte durée, puisque la viande est consommée très peu de temps après, et on peut alors considérer que les émissions de gaz à effet de serre correspondent à celles de l éclairage et du chauffage des bâtiments. L impact environnemental le plus important ici est la création d effluents pollués avec le lavage des industries par l eau, mais cela ne fait pas partie de notre bilan dans le cadre de ce travail. 5

6 Transports On relève pour la filière bovine, deux étapes qui nécessitent le transport de marchandise. Tout d abord il faut transporter le bétail jusqu à l abattoir, ensuite, il faut transporter le produit transformé ou la viande fraiche depuis l abattoir jusqu au centre de distribution. Il est possible de rassembler ces deux étapes car le cadre géographique de cette étude est la Belgique. En effet, ce pays n étant pas très grand et les infrastructures routières étant très développées, ces deux phases de transport se font via des camions. Analyse spatiale de la production du steak de soja Le soja n est absolument pas produit en Belgique et il n existe pas de marque d aliment à base de soja dont la production est belge. Le soja est importé de pays producteurs tels que les Etats-Unis qui exportent principalement leur production ou encore le Brésil et l Argentine. Dans le cas d exportations sur de très longues distances, ce sont les transports maritimes qui sont privilégiés et on sait aujourd hui que ce type de transport n est pas très émetteur de gaz à effet de serre. Ainsi, les impacts environnementaux sont conditionnés par le type de culture utilisé, mais il n est pas possible dans le cadre de ce travail de quantifier précisément ces émissions ; mais on peut dire que pour 1 kg de soja cultivé au Brésil par exemple alors 0,5 à 1 kg éq. CO 2 sont émis (Mathot et al, 2012). Une fois arrivés par bateau jusqu en Belgique, les produits tels que les steaks végétaux vont directement vers les centres de distribution. Conclusion Ce travail montre qu il est impossible de comparer les impacts de la production d un steak de viande bovine et de celle d un steak végétal de soja sur le plan géographique. En effet, si toutes les étapes de production d un steak de viande bovine peuvent être réalisées en Belgique, il n en est pas de même pour la production d un steak de soja. Cependant, ce travail aura permis de montrer que les impacts environnementaux, sous forme d émissions de gaz à effet de serre, pour la production d un steak de viande bovine sont différents entre la région Flamande et la région Wallonne. En effet, la région Flamande pratique en majorité un élevage de type intensif qui entraine plus d impacts environnementaux qu un élevage de type extensif tel que pratiqué en Wallonie. Dans le processus de fabrication d un steak de viande bovine, les étapes de transformation, distribution et de transport sont équivalentes entre Flandres et Wallonie, la seule étape de production dont les émissions de gaz à effet de serre sont différentes est l étape de l élevage des bovins. 6

7 Bibliographie Ouvrages généraux MATHOT M., LORIERS A., STILMANT D., 2012, Evaluation des systèmes e productions bovins à l échelle locale et globale par analyse de cycle de vie : quelques enseignements et limites, Gembloux, 10 p., PDF en ligne ental_de_produits_issus_des_filia_res_bovines_pour_l_alimentation_humaine.pdf, Consulté le 22/12/2013. Ouvrages spécifiques MORMONT M., 1996, «De Bruxelles à la ferme : environnement et agriculteurs en Belgique», Études rurales, pp CHRISTIANS C., 2013, «Terroirs wallons et agriculture wallonne en Belgique», Bulletin de la Société Belge d Etudes Géographiques, n 2, pp Sites internet Portail Agriculture Wallonie, 2013, Consulté le 22/12/2013. Filière Viande Bovine Wallonne asbl, 2013, Consulté le 22/12/2013. Filière Viande Bovine Wallonne asbl, 2013, oy%20ppt%20pdf.pdf, PDF en ligne consulté le 22/12/2013. INSEE, 2013, Consulté le 26/12/2013. Documents officiels OBSERVATOIRE BRUXELLOIS DE LA CONSOMMATION DURABLE, 2007, «Consommation de viande: un lourd tribut environnemental», CRIOC et IBGE, PDF en ligne, Consulté le 22/12/

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

Mangez moins de CO 2

Mangez moins de CO 2 Mangez moins de CO 2 Layout : Kurasaw Productions - wwwkurasawbe Brochure d accompagnement du label CO 2 pour les produits fermiers, élaboré par l Association nationale des producteurs fermiers Septembre

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière agriculture biologique Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique)

Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique) Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique) M. DE FAYS Observatoire de la Consommation Alimentaire Gembloux Agro-Bio Tech/ULg Mars 2013 1. Introduction

Plus en détail

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.509 29/03/2010

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.509 29/03/2010 AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.509 29/03/2010 Permis pour l extension d une exploitation porcine en cycle fermé de 200 à 350 truies à PERWEZ DONNEES DE BASE Demande : - Permis unique - Rubrique : 01.23.02.02.03

Plus en détail

Les consommateurs et la viande de lapin

Les consommateurs et la viande de lapin Les consommateurs et la viande de lapin Les consommateurs et la viande de lapin Juillet 2011 Etude réalisée avec le soutien de la Wallonie Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perception de la viande

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par

Plus en détail

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR 15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR SUR L'OFFRE LOCALE ET DE SAISON EN FRUITS ET LÉGUMES Tableau des prix des fruits et légumes OBSERVATOIRE BRUXELLOIS DE LA CONSOMMATION DURABLE Un

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS.

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS. Sommaire Définitions Les circuits Les données de prix utilisées Retraitements Limites 1 Prix au stade production Définitions - prix perçu par le producteur agricole, s applique au kg de carcasse ; - acheteur

Plus en détail

Un regard sur l Europe

Un regard sur l Europe Les évolutions de la production porcine en Europe du Nord Nom Date Bert van Meer 29 Avril 2010 AG Marché du Porc Breton Index Un regard sur l Europe L Allemagne: Centre de l Europe Porcine Le Danemark

Plus en détail

MACROECONOMIE AGRICOLE

MACROECONOMIE AGRICOLE MACROECONOMIE AGRICOLE Arnaud Diemer Institut des Hautes Etudes en Droit Rural et Economie Agricole 2005-2006 1 INTRODUCTION Qu est ce que la macroéconomie agricole? C est l étude des exploitations agricoles

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

LE DESSOUS DES CARTES

LE DESSOUS DES CARTES Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 Niveaux, disciplines, compétences... 3 Textes de référence... 3 Notions... 3 Vocabulaire... 4

Plus en détail

Y-A-T-IL UN LIEN ENTRE LES ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE ET MA FERME EN BOVIN VIANDE?

Y-A-T-IL UN LIEN ENTRE LES ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE ET MA FERME EN BOVIN VIANDE? Y-A-T-IL UN LIEN ENTRE LES ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE ET MA FERME EN BOVIN VIANDE? Le CETA en phase de ratification (avec le Canada) et le TAFTA en cours de négociation (avec les Etats- Unis) font peser

Plus en détail

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme Un partenariat à développer entre les agriculteurs et les municipalités Plan de présentation Introduction

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

L énergie en Wallonie et à Bruxelles

L énergie en Wallonie et à Bruxelles L énergie en Wallonie et à Bruxelles Yves Marenne - ICEDD Forum étopia «Kyoto 2» du 16 février 2005 étopia_ 1 Introduction : L état des lieux de la situation énergétique en Wallonie et à Bruxelles donne

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Les enjeux futurs de la qualité des fruits et légumes: quel positionnement à la croisée de l environnement et de la nutrition?

Les enjeux futurs de la qualité des fruits et légumes: quel positionnement à la croisée de l environnement et de la nutrition? Les enjeux futurs de la qualité des fruits et légumes: quel positionnement à la croisée de l environnement et de la nutrition? Martine Padilla IAMM/MOISA Le consommateur: vulnérable et captif Un consommateur

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Vienne novembre 2012 Avis de la Coordination des Conseils de développement de la Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Version intermédiaire ( octobre 2012) Sommaire LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable?

Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable? Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable? Didier RÉMOND, Unité de Nutrition Humaine, Clermont-Fd SIA 2015 26/03/2015.01 Gaz à effet de serre H2O Biodiversité Alloca)on

Plus en détail

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O)

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) 1.Introduction.1.1.Toxicité / effet sur l'environnement 13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) Le protoxyde d azote (N2O) présent dans l air ambiant n est pas toxique pour la santé, l environnement naturel ou l environnement

Plus en détail

L essentiel de la filière équine. française 2014

L essentiel de la filière équine. française 2014 L essentiel de la filière équine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Système d élevage & Environnement Consommation Lexique / Vocabulaire Jeune cheval : cheval de moins de 24 mois Laiton :

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION 1 LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION par Gilles Le Pottier 1 Alors que notre alimentation est de plus en plus

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

CHAPITRE 10 : SYNTHÈSE DU SCÉNARIO VIRAGE ÉNERGIE- CLIMAT PAYS DE LA LOIRE

CHAPITRE 10 : SYNTHÈSE DU SCÉNARIO VIRAGE ÉNERGIE- CLIMAT PAYS DE LA LOIRE CHAPITRE 10 : SYNTHÈSE DU SCÉNARIO VIRAGE ÉNERGIE- CLIMAT PAYS DE LA LOIRE Table des matières CHAPITRE 10 : Synthèse du scénario virage énergie-climat Pays de la Loire...1 1. Résumé... 3 2. Introduction...4

Plus en détail

22/09/2015. Plan. Méthodologie. Analyse coût-bénéfice de la Pierre Bleue belge dans les marchés publics en Belgique. Mise en œuvre.

22/09/2015. Plan. Méthodologie. Analyse coût-bénéfice de la Pierre Bleue belge dans les marchés publics en Belgique. Mise en œuvre. Analyse coût-bénéfice de la Pierre Bleue belge dans les marchés publics en Belgique Mise en œuvre Alexis Dion Plan Méthodologie Résultats Conclusion 2 Méthodologie 3 niveaux Impacts socio-économiques o

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013 L essentiel de la filière viande bovine française 2013 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n 1249/2008

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1 Table des matières Partie I : Introduction et méthodologie 1 1. Introduction générale et portée de l étude 1 2. Hypothèses de base 3 3. Objectif de l étude 5 4. Le processus de recherche 6 4.1. Sélection

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

Joséphine Henrion. Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale

Joséphine Henrion. Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale Joséphine Henrion Département consommation durable et éco-comportement Inventaire et analyse des données

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

Consommation d énergie et émissions de GES des exploitations en agriculture biologique : synthèse des résultats PLANETE 2006

Consommation d énergie et émissions de GES des exploitations en agriculture biologique : synthèse des résultats PLANETE 2006 Colloque international Agriculture biologique et changement climatique, Enita Clermont, France, 17-18 avril 28 International conference Organic agriculture and climate change, Enita of Clermont, France,

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC PROFIL SECTORIEL Fabrication des aliments pour animaux TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC un réseau à la portée des entreprises Avril 2009 Profil sectoriel Fabrication des aliments pour animaux Faits saillants

Plus en détail

Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation"

Synthèse de l'atelier 2 : Economie des territoires ruraux et Ressources Humaines et formation Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation" Abdel Hakim T. in Chassany J.P. (ed.), Pellissier J.-P. (ed.). Politiques de développement rural durable

Plus en détail

Transport et mobilité

Transport et mobilité Transport et mobilité Migros attache une grande importance à la protection environnementale et climatique sur le plan du transport des marchandises. En 215, elle a intensifié la transition du transport

Plus en détail

LES CHIFFRES DU BIO 2013. PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO

LES CHIFFRES DU BIO 2013. PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO LES CHIFFRES DU BIO 2013 Biowallonie asbl Avenue Comte de Smet de Nayer, 14 5000 Namur 081/281.010 info@biowallonie.be www.biowallonie.be

Plus en détail

GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE

GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE Base de connaissances effluents d élevage GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE Ce document est issu du projet Caractérisation des

Plus en détail

Introduction : Croissance, développement et changement social.

Introduction : Croissance, développement et changement social. Introduction : Croissance, développement et changement social. Amorce : Le dessous des cartes, Le basculement de la richesse, Vidéo Arte + Questionnaire Questionnaire : 1 ) Les 3 catégories de pays définies

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

Table des matières. Introduction...1. I. Aspects historiques et conceptuels...5. Introduction...5. 1. Historique...5. 2. Aspects conceptuels...

Table des matières. Introduction...1. I. Aspects historiques et conceptuels...5. Introduction...5. 1. Historique...5. 2. Aspects conceptuels... Table des matières Introduction.......................................................1 I. Aspects historiques et conceptuels.............................5 Introduction...................................................5

Plus en détail

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée PRÉSENTATION POWERPOINT Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée Mamadou Lamarana DIALLO et Zoumana BAMBA, Centre de Recherche Scientifique

Plus en détail

Indice de Confiance agricole Crelan 2015

Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Résultats marquants La confiance des agriculteurs est à la baisse en Belgique et surtout dans le secteur laitier L appréciation du résultat financier recule en

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE. Évaluation de la politique régionale relative aux parcs à conteneurs. Cahier des charges SPW-OWD-003

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE. Évaluation de la politique régionale relative aux parcs à conteneurs. Cahier des charges SPW-OWD-003 SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Évaluation de la politique régionale relative aux parcs à conteneurs Cahier des charges SPW-OWD-003 Phase 2 : Analyse environnementale économique et social des nouveaux flux

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

La logistique au Brésil

La logistique au Brésil La logistique au Brésil Antoinette Manousso 25 juin 2014 Puissance économique, industrielle et territoriale 7 ème puissance économique mondiale, 3 ème constructeur aéronautique, dans les 5 premiers constructeurs

Plus en détail

Secteur «transports et entreposage»

Secteur «transports et entreposage» 2011 Secteur «transports et entreposage» Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 27/10/2011 M a i s o n d e l E mp l o

Plus en détail

Plan Climat du Grand Nancy

Plan Climat du Grand Nancy Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy Novembre 2012 1 Table des matières Introduction P.4 P.8 P.11 P.18 P.27 P.29 1. Elaboration du Territorial (PCAET) 1.1. La concertation continue 1.2. Le

Plus en détail

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008 Comprendre le système agroalimentaire: Enjeux et réalités au Québec Juillet 2008 Alimentation et agriculture au Québec: Enjeux 2007 Au Québec, comme partout en Occident, la dynamique actuelle de notre

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

Turquie. Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits?

Turquie. Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits? Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits? M. Hamza BOZADA Chef de secteur Agriculture Affaires européennes et multilatérales

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité

AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité INTRODUCTION Dans le débat sur la publicité qui oppose adversaires et partisans, il est une question essentielle, celle de son contrôle.

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

II. Abréviations Ing = Ingénieurs industriels Ir = Ingénieurs civils et Bio-ingénieurs Ir Civil = Ingénieurs civils Bio Ir = Bio-ingénieurs

II. Abréviations Ing = Ingénieurs industriels Ir = Ingénieurs civils et Bio-ingénieurs Ir Civil = Ingénieurs civils Bio Ir = Bio-ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs. Edition 2014. I. Introduction Cette enquête vise tous les ingénieurs civils, bio-ingénieurs et ingénieurs industriels, employés dans le secteur public

Plus en détail

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE DIAGNOSTIC GAZ À EFFET DE SERRE VULNÉRABILITÉ TERRITOIRE PRÉCARITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE ÉNERGIE VULNÉRABILITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE VULNÉRABILITÉ GAZ À EFFET DE SERRE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ ÉNERGIE

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

3.4 TRANSPORTS UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE

3.4 TRANSPORTS UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE 53 3.1 APPROCHE GLOBALE 3.2 AGRICULTURE 3.3 RÉSIDENTIEL 3.5 TERTIAIRE 3.6 DÉCHETS 3.7

Plus en détail

Evolution des réglementations thermiques

Evolution des réglementations thermiques Salon BATIMOI Marche-en-Famenne Evolution des réglementations thermiques Le 28 janvier 2013 Nicolas SPIES Dans le cadre de la matinée d étude sur «L isolation thermique des façades» 1 Réglementations thermiques,

Plus en détail

La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones

La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones Mars 2009 Cette note reprend deux types de données : Les statistiques issues des Enquêtes force de travail permettant

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides Aide aux investissements liés à l élevage Objectifs Conformément aux objectifs visés aux points 3) a et 3) c de l article 14 du règlement CE 702/2014 : - améliorer le niveau global des résultats et de

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE ET PROJET POUR CONFORTER ET REDEPLOYER LES DIFFERENTES FILIERES AGRICOLES A SAINT-MARTIN

DIAGNOSTIC DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE ET PROJET POUR CONFORTER ET REDEPLOYER LES DIFFERENTES FILIERES AGRICOLES A SAINT-MARTIN DIAGNOSTIC DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE ET PROJET POUR CONFORTER ET REDEPLOYER LES DIFFERENTES FILIERES AGRICOLES A SAINT-MARTIN SEPTEMBRE / NOVEMBRE 2011 AUDITEURS GROUPE AGENA : MAURICE LACROIX :

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 Sommaire - Introduction - Témoignages : - Conseil général de Lozère - La Roche-sur-Yon Agglomération -Sicoval

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

Notes de Recherche. Expertise agro-alimentaire. La localisation des élevages intensifs porcins et avicoles. A. Doguet, A. Moreau et C.

Notes de Recherche. Expertise agro-alimentaire. La localisation des élevages intensifs porcins et avicoles. A. Doguet, A. Moreau et C. Notes de Recherche Expertise agro-alimentaire La localisation des élevages intensifs porcins et avicoles A. Doguet, A. Moreau et C. Feltz Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie. L évaluation

Plus en détail

AVIS SERVICE REGULATION. Projet de plan indicatif d approvisionnement en gaz naturel 2004-2014. relatif au

AVIS SERVICE REGULATION. Projet de plan indicatif d approvisionnement en gaz naturel 2004-2014. relatif au SERVICE REGULATION AVIS SR- 20040528-19 relatif au Projet de plan indicatif d approvisionnement en gaz naturel 2004-2014 rendu sur demande du Secrétaire d Etat en Charge de l Energie 28 mai 2004 Service

Plus en détail

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Par : Pauline Doligez, IFCE «La méthanisation constitue une réponse

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1 Sommaire:

Plus en détail

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon Paule NUSA Ingénieur action régionale Afnor LYON Déléguée régionale ATEE. Conseillère Energie pour la promotion ISO 50001

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Image de l agriculture wallonne

Image de l agriculture wallonne Image de l agriculture wallonne Image de l agriculture wallonne CRIOC, Octobre 2009 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perception des produits wallons

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

CAS DE LA VULGARISATION DU GAZ BUTANE

CAS DE LA VULGARISATION DU GAZ BUTANE CAS DE LA VULGARISATION DU GAZ BUTANE Présenté par Mr Coulibaly Davy Wohary, Action en Faveur de l Homme et de la Nature Côte D Ivoire (AFHON_CI) GENERALITES SUR LA COTE D IVOIRE SITUATION ENERGETIQUE

Plus en détail

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi?

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Novembre 2015 La convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL 1550, rue Metcalfe Bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : (514) 872-3568 Télécopieur : (514) 872-2556 ocpm.qc.ca CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Document de référence relatif à la consultation publique sur les options politiques pour optimiser la réutilisation des eaux dans l UE

Document de référence relatif à la consultation publique sur les options politiques pour optimiser la réutilisation des eaux dans l UE Document de référence relatif à la consultation publique sur les options politiques pour optimiser la réutilisation des eaux dans l UE 1. Situation actuelle et tendances futures pour la réutilisation des

Plus en détail

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles texte : Dan Strikowski énergies disponibles Les énergies fossiles Mazout, gaz, électricité, charbon La source d énergie joue un rôle prépondérant dans le choix du système de chauffage. Les trois sources

Plus en détail