Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté"

Transcription

1 Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La région st la troisièm la plus touché par la pauvrté n Franc métropolitain, drrièr la Cors t l ord-pas-d-calais - Picardi. La moitié ds ménags pauvrs d Paca vit avc moins d 764 uros par mois t par unité d consommation. Dans la région comm aillurs, la pauvrté s accroît avc la concntration urbain. Ls juns t ls famills monoparntals sont ls plus xposés à c risqu. Samul Ettouati, Ins Provnc-Alps-Côt d Azur st la 3 région la plus touché par la pauvrté & $ % $ & ot : périmètr ds nouvlls régions au 1r janvir Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal La périphéri ds grands pôls urbains d Paca st moins touché par la précarité qu ls cntrs Taux d pauvrté par commun d Provnc-Alps-Côt d Azur n 2012 Taux (n %) 24 ou plus d 20 à moins d 24 d 14,3 à moins d 20 d 10 à moins d 14,3 d 6 à moins d 10 moins d 6 scrt statistiqu Franc métropolitain : 14,3 % Paca : 16,9 % Dign-ls-Bains ic Arrondissmnts d Marsill IG - Ins 2016 En Paca comm aillurs n Franc, la pauvrté s accroît avc la concntration urbain. Ls communs ls plus puplés d la région sont particulièrmnt touchés. La pauvrté concrn 28,9 % d la population d, 25,1 % à Marsill, 21,1 % à t 19,6 % à ic (figur 2). Dans l 3 arrondissmnt d Marsill, plus d la moitié ds habitants (51,1 %) vit sous l suil d pauvrté, nivau supériur à tout autr commun ou arrondissmnt d Franc métropolitain. La population ds autrs arrondissmnts au nord d la capital régional st égalmnt précair : l r taux d pauvrté y xcèd 39 % dans ls 1, 2, 14 t 15 arrondissmnts. D autrs communs d la région concntrnt un fort part d ménags pauvrs. Un quart ds habitants vivnt ainsi sous l suil d pauvrté à Tarascon, Carpntras, Cavaillon, Apt, Orgon t dans ls 13 t 16!" #! $ En 2012, habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté, c st-à-dir, avc moins d 989 uros par mois t par unité d consommation. Ils rprésntnt 16,9 % d la population régional, soit 2,6 points d plus qu la moynn national. Paca st la 3 région d Franc métropolitain la plus touché par la pauvrté, drrièr la Cors (20,4 %) t ord-pas-d-calais - Picardi (18,1 %) (figur 1). Par aillurs, l nivau d vi ds ménags pauvrs d Paca st particulièrmnt faibl : la moitié d ntr ux vit avc moins d 764 uros par mois t par unité d consommation, soit 225 uros d moins qu l suil d pauvrté. L intnsité d la pauvrté, écart rlatif ntr l nivau d vi médian d la population pauvr t l suil d pauvrté, attint ainsi 22,8 % dans la région, soit 1,8 point d plus qu au nivau national. 1 En Provnc-Alps-Côt d Azur, habitants vivnt sous l suil d pauvrté Taux d pauvrté slon ls régions d Franc métropolitain n 2012 Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal 2012 Ins Dossir Provnc-Alps-Côt d'azur n 4 - Juin

2 Précarité, inégalités t cohésion social arrondissmnts d Marsill. Crtains communs, sont toutfois épargnés par ctt pauvrté urbain, notammnt dans la périphéri d Aix-n-Provnc, où l phénomèn touch moins d 6 % d la population. En Provnc-Alps-Côt d Azur, l rvnu disponibl médian d la population (1 617 uros par mois t unité d consommation) st rlativmnt proch du nivau national (1 649 uros). Il xist toutfois d forts disparités au sin d la région. L nivau d vi médian st plus élvé dans ls trois départmnts du littoral, là où s concntrnt plus d 8 habitants d la région sur 10. Sul l départmnt ds Alps-Maritims affich un nivau d vi (1 680 uros) supériur à la moynn national. L nivau d vi au sin ds grands vills st souvnt plus faibl qu dans lur périphéri. Ainsi à Marsill, l rvnu médian ds ménags s établit à uros par mois, soit 132 uros d moins qu à 54 Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal D forts inégalités d rvnus sur l pourtour méditrranén Inégalités d rvnu par commun d Franc métropolitain n 2012 Ds nivaux d vi plus élvés dans la périphéri ds grands communs! " "! " " # Provnc-Alps-Côt d'azur concntr 128 Quartirs d la Politiqu d la Vill (QPV) définis par la loi d programmation pour la vill t la cohésion urbain du 21 févrir Un QPV d Franc métropolitain sur dix st ainsi situé dans la région. Partout n Paca, ls habitants ds quartirs d la politiqu d la vill sont davantag confrontés à la précarité. Pour autant, cll-ci n st pas uniform au sin ds QPV ds différnts unités urbains d la région. L'unité urbain d Marsill-Aix st particulièrmnt concrné ; ll couvr 56 ds QPV d Paca. La monoparntalité y st plus marqué qu dans ls autrs QPV d la région. En rvanch, ls étrangrs y sont moins présnts. À l'invrs, dans ls 16 QPV d l'unité urbain d ic, la population étrangèr st plus présnt qu'n moynn dans ls QPV d Paca. La précarité d l mploi t l moindr accès à l mploi ds fmms y sont n rvanch moins saillants qu'n moynn dans ls QPV d la région. L unité urbain d compt 21 quartirs d la politiqu d la vill. Cux-ci sont davantag touchés par la pauvrté t l chômag qu aillurs. Cs handicaps concrnnt l nsmbl d la zon mais sont ncor plus prononcés au sin ds QPV. En rvanch, ls ménags ds QPV d' disposnt plus souvnt d un logmnt social qu n moynn ds QPV d la région. C n st pas l cas d l unité urbain d t d ss 13 QPV. Ls étrangrs y sont moins présnts qu'n moynn dans ls QPV d la région mais l mploi précair st plus fréqunt. 3 En Provnc-Alps-Côt d'azur, ds rvnus plus faibls dans ls vills-cntrs ds grands airs urbains Rvnu disponibl médian par unité d consommation t par mois par commun d Provnc-Alps-Côt d Azur n 2012!" # $ ot : l indic st l écart rlatif ntr ls masss ds nivaux d vi ds 20 % d'individus ls plus aisés t ds 20 % ds prsonns ls moins aisés. Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal 2012 Ins Dossir Provnc-Alps-Côt d'azur n 4 - Juin 2016

3 IG - Ins 2016 Précarité, inégalités t cohésion social 5 En Provnc-Alps-Côt d'azur, ls prstations socials rprésntnt 5,3 % du rvnu ds ménags Part ds prstations socials dans l rvnu disponibl ds ménags par commun d Provnc-Alps-Côt d Azur n 2012 Part (n %) 8,7 ou plus d 6,9 à moins d 8,7 d 5 à moins d 6,9 d 3,5 à moins d 5 d 2,6 à moins d 3,5 moins d 2,6 scrt statistiqu Franc métropolitain : 5,0 % Paca : 5,3 % Arrondissmnts d Marsill Dign-ls-Bains Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal En Provnc-Alps-Côt d'azur, la moitié ds allocatairs du RSA socl l sont dpuis 3 ans ou plus Taux d allocatairs du RSA socl ayant rcours au dispositif dpuis 3 ans ou plus par EPCI d Provnc-Alps-Côt d'azur n 2012 ic Aubagn, sa commun contiguë la moins rich (figur 3). D mêm à ic où l rvnu st infériur à clui ds communs alntours. Plus largmnt, dans ls dix grands airs urbains d la région, l rvnu disponibl médian ds couronns st plus élvé qu clui ds pôls ( uros contr uros). Au sin mêm ds pôls, l nivau d vi d la vill-cntr st toujours infériur à clui d sa banliu. Provnc-Alps-Côt d Azur présnt ds inégalités d rvnus plus marqués qu la moynn national : ls rvnus ds 20 % ls plus aisés y sont 4,7 fois supériurs à cux ds 20 % ls plus pauvrs, contr 4,5 fois n Franc métropolitain. Pour autant, crtains communs d la région s caractérisnt par d très forts inégalités. À Marsill, ic t Aix-n-Provnc, ls rvnus ds 20 % ls plus aisés sont d 5,2 à 5,6 fois supériurs à cux ds 20 % ls plus pauvrs (figur 4). Aix-n-Provnc t ic comptnt n fft un population aux rvnus élvés ; à Marsill coxistnt un population pauvr dans ls arrondissmnts du nord d la vill t un population plus aisé au sud. L amplur d cs inégalités n st toutfois pas propr à la région. À Paris, ls rvnus ds 20 % ls plus richs sont 9,6 fois supériurs à cux ds 20 % ls plus pauvrs. Ls prstations socials : principal sourc d rvnus pour ls ménags ls plus modsts En Provnc-Alps-Côt d Azur, 62,7 % du rvnu disponibl ds ménags provint ds salairs, traitmnts ou chômag. C st n dssous du nivau national (67,4 %). La part ds pnsions t rtraits st n rvanch plus élvé n Paca qu n Franc métropolitain (3,2 points d plus), n lin avc l âg d la population. La part ds prstations socials (5,3 %) st proch du nivau national (5,0 %) (figur 5). Pour ls 10 % d ménags ls plus modsts, ls prstations socials pèsnt pour 38,4 % du rvnu disponibl, davantag qu ls salairs (37,2 %). Enfin, la contribution fiscal ds ménags d la région st voisin d la moynn national : la part ds prélèvmnts fiscaux dans ls rvnus attint 17,5 % n Paca contr 17,0 % n Franc métropolitain. Instauré l 1 r juin 2009, l rvnu d solidarité activ (RSA) constitu l un ds rvnus issus d la rdistribution. Outr sa form principal dit RSA socl, l dispositif put êtr complété par l RSA activité, dans l cas où l allocatair prçoit un faibl rvnu ot : périmètr ds EPCI au 31 décmbr Sourc : Caf Paca Ins Dossir Provnc-Alps-Côt d'azur n 4 - Juin

4 Précarité, inégalités t cohésion social 56 d activité. En Provnc-Alps-Côt d'azur, habitants âgés d 18 à 59 ans sont bénéficiairs du RSA socl. Plus d la moitié d ntr ux pinnt à s xtrair du dispositif : 51,7 % ds allocatairs l sont dpuis 3 ans ou plus, t jusqu à 57,0 % dans ls Bouchs-du-Rhôn (figur 6). Mis n plac au 1 r sptmbr 2010, l RSA jun s adrss aux prsonns d 18 à 24 ans sans nfant à charg. Dans la région comm aillurs, ls juns constitunt n fft un population très xposé à la précarité. En Paca, l taux d pauvrté ds moins d 30 ans attint 24,1 % n 2012, soit 2,2 points d plus qu l nivau national (figur 7). En transition vrs l âg adult, la junss s caractéris par un grand divrsité d situations, du lycén au jun actif occupé ou n rchrch d mploi. éanmoins, l fort taux d chômag ds juns ls xpos tout particulièrmnt à la pauvrté. À l invrs, ls sniors sont moins touchés par la pauvrté : l taux d pauvrté ds 75 ans ou plus st d 11,7 % n 2012 n Paca. C st toutfois 1,5 point d plus qu n Franc métropolitain. Un famill monoparntal sur trois st pauvr Près d un quart ds famills d Provnc-Alps-Côt d'azur sont monoparntals, c st-à-dir composés d un sul adult avc au moins un nfant minur partillmnt ou totalmnt à sa charg. Paca st ainsi la 2 région, drrièr la Cors pour la part ds famills monoparntals. Cs drnièrs sont issus dans 81 % ds cas d un ruptur d union. Après ctt ruptur, l nfant st l plus souvnt confié à la mèr. Vivr t assumr sul la rsponsabilité d nfants, mêm provisoirmnt, a d nombrux impacts sur l quotidin ds famills. Ls difficultés pécuniairs t organisationnlls fragilisnt cs parnts, surtout ls fmms, sur l marché du travail t ls placnt plus fréqummnt n situation d précarité. En 2012, un famill monoparntal sur dux vit avc moins d uros par mois t par unité d consommation, soit 384 uros d moins qu l nivau d vi médian d l nsmbl ds ménags d la région. Ct écart attint 540 uros avant transfrts sociaux t fiscaux. In fin, 14% du rvnu disponibl ds ménags monoparntaux st issu d prstations socials (contr 6 % pour cux n coupl). Mêm si ctt rdistribution prmt d atténur la précarité, un famill monoparntal sur trois vit sous l suil d pauvrté (figur 8). Par aillurs, ds difficultés organisationnlls naissnt d lurs faibls rssourcs : cs famills moins aisés rcournt plus difficilmnt aux assistants matrnlls ou crèchs t sont plus souvnt contraints à fair appl au soutin d lurs prochs. Ls mèrs d famill monoparntals davantag touchés par l chômag Dans la région comm au nivau national, ls mèrs d famills monoparntals sont plus souvnt présnts sur l marché du travail, n mploi ou au chômag, qu ls mèrs d famill n coupl (figur 9). En rvanch, lls sont baucoup plus souvnt au chômag (24 % contr 13 %). Pour répondr suls à la charg financièr d lur famill, lls travaillnt plus souvnt à tmps plin. En fft, lorsqu lls ont un mploi, ls mèrs d famill monoparntal n % Ins Dossir Provnc-Alps-Côt d'azur n 4 - Juin 2016 sont à tmps partil dans 30 % ds cas, contr 35 % ds mèrs n coupl. Ls mplois qu lls occupnt sont par aillurs moins qualifiés t donc moins rémunérés : lls n sont qu 6 % à êtr cadr (contr 10 % pour clls n coupl). Enfin, cs mèrs d famill monoparntal disposnt moins souvnt d un diplôm : 30 % n n ont aucun, contr 20 % pour clls n coupl. Un ménag sur huit n situation d vulnérabilité énrgétiqu Un ménag st n situation d vulnérabilité énrgétiqu si ss dépnss n carburant ou n chauffag d son logmnt occupnt un part important d ss rvnus. Baiss d la consommation d autrs bins ou srvics ou barrièr à l mploi puvnt n êtr ds 7 Ls juns d moins d 30 ans sont ls plus xposés à la pauvrté Taux d pauvrté par tranch d âg n Provnc-Alps-Côt d Azur t Franc métropolitain n 2012 Provnc-Alps-Côt d'azur Franc métropolitain 0 Moins d 30 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 à 59 ans 60 à 74 ans 75 ans ou plus Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CCMSA ; Fichir localisé social t fiscal D plus faibls rvnus pour ls famills monoparntals d Provnc-Alps-Côt d'azur Rvnus disponibls t taux d pauvrté pour ls famills monoparntals t l'nsmbl ds ménags n Provnc-Alps-Côt d Azur n 2012 Famills monoparntals n uros par UC t par mois Ensmbl ds ménags 1 r quartil Médian quartil Taux d pauvrté (n %) 32,0 16,9 Lctur : un quart ds famills monoparntals vit avc 888 uros par UC t par mois. Sourcs : Ins ; DGFiP ; Cnaf ; Cnav ; CMSA ; Fichir localisé social t fiscal Ls mèrs d famills monoparntals sont plus présnts sur l marché du travail mais plus souvnt au chômag Indicaturs d'activité ds mèrs d famills monoparntals t n coupl n Paca t Franc métropolitain n 2011 Provnc-Alps-Côt d'azur Mèrs d famill monoparntal Mèrs d famill n coupl Franc métropolitain Mèrs d famill monoparntal n % Mèrs d famill n coupl Taux d'activité 85,6 81,8 88,2 84,8 Taux d chômag 23,7 13,3 21,5 10,9 Taux d'mploi 65,3 70,9 69,2 75,6 Taux d tmps partil 29,5 34,8 27,8 33,4 Champ : famills avc au moins un nfant minur. Sourc : Ins, nquêt Famill t Logmnts 2011

5 Précarité, inégalités t cohésion social conséquncs. En Provnc-Alps-Côt d Azur, ménags sont n situation d vulnérabilité énrgétiqu n 2008, soit 12 % ds ménags d la région ménags présntnt un situation d précarité du fait d lurs dépnss n carburant t du fait d clls n chauffag ménags cumulnt ls dux typs d Intnsité d vulnérabilité énrgétiqu Autorouts t nationals vulnérabilité. Grâc à son climat avantagux t la fort concntration d sa population n zon urbain, la région st néanmoins l un ds moins vulnérabls d Franc métropolitain. Associé aux déplacmnts contraints (domicil-travail, achats, soins t démarchs administrativs), la vulnérabilité lié aux dépnss n 10 Fort vulnérabilité énrgétiqu lié au carburant : autour ds pôls urbains d Provnc-Alps-Côt d'azur Surrprésntation ds ménags d Provnc-Alps-Côt d'azur vulnérabls pour ls dépnss d carburant par rapport à la moynn régional n 2008 Arls Apt Aix-n-Provnc Marsill Manosqu Briançon Dign-ls-Bains Barclonntt Antibs Canns Draguignan Fréjus ic 0 25 km Champ : hors inactifs d moins d 30 ans. Lctur : dans ls trritoirs dans un dégradé d roug, la part ds ménags vulnérabls st supériur à la moynn régional ; dans cux dans un dégradé d blu, ll st infériur à la moynn régional. Sourcs : Ins, SOS t Anah 11 Vulnérabilité énrgétiqu lié au logmnt : très présnt dans l Vauclus t ls départmnts alpins Surrprésntation ds ménags d Provnc-Alps-Côt d'azur vulnérabls pour ls dépnss d chauffag par rapport à la moynn régional n 2008 Intnsité d vulnérabilité énrgétiqu Arls Carpntras Apt Cavaillon Aix-n-Provnc Marsill Manosqu Briançon Dign-ls-Bains Barclonntt ic Antibs Canns Draguignan Fréjus 0 25 km Champ : hors inactifs d moins d 30 ans. Lctur : dans ls trritoirs dans un dégradé d roug, la part ds ménags vulnérabls st supériur à la moynn régional ; dans cux dans un dégradé d blu, ll st infériur à la moynn régional. Sourcs : Ins, SOS t Anah IG-Ins 2015 IG-Ins 2015 carburant touch plutôt ls actifs t ls ménags vivant n périphéri ds pôls urbains. Sont notammnt concrnés ls habitants ds communs autour d Marsill, Aix-n-Provnc, t l arrièr-pays niçois. Ls ménags vulnérabls sont égalmnt nombrux autour d t dans l Lubron (figur 10). Ls dépnss n carburant dans ls couronns ds grands pôls urbains attignnt uros par an, soit 530 uros d plus qu la moynn régional. Cs dépnss dépassnt uros chz ls actifs s rndant sur lur liu d travail n voitur. La vulnérabilité lié aux dépnss d chauffag, dirctmnt fonction du climat, touch davantag ls ménags qui vivnt au nord d la région. Cs drnirs sont très présnts dans ls communs d Briançon à Carpntras, n passant par Apt, Prtuis, Manosqu, Dign-ls-Bains t (figur 11). st la commun d ctt zon rassmblant l plus d ménags vulnérabls (4 700, soit un quart d sa population). Ctt vulnérabilité touch particulièrmnt ls occupants d logmnts grands, ancins ou chauffés au fioul. La rénovation ds logmnts ancins, l rmplacmnt ds mods d chauffags énrgivors t la transition énrgétiqu constitunt ainsi ds njux importants d la lutt contr la vulnérabilité énrgétiqu n Provnc-Alps-Côt d Azur. Pour n savoir plus Duriux S., «Marsill concntr la moitié d la population ds quartirs d la politiqu d la vill d la région», Ins Analyss Provnc-Alps-Côt d'azur n 31, mai 2016 Martin M., «Ls mèrs d famill monoparntal particulièrmnt xposés au chômag t à la précarité», Ins Analyss Provnc-Alps-Côt d'azur n 26, octobr 2015 Martin M., «17 % ds habitants vivnt sous l suil d pauvrté n 2012», Ins Analyss Provnc-Alps-Côt d'azur n 16, juin 2015 Domns J., Martin M., Samyn S., « ménags n situation d vulnérabilité énrgétiqu», Ins Analyss Provnc-Alps-Côt d'azur n 10, févrir 2015 Arrighi J-J., Dotta D., Martin M., «Qui habit où? Analys ds ségrégations résidntills n Paca», Dossir n 14, Ins Provnc-Alps-Côt d'azur, juin 2014 «Atlas social 2013», Dros Paca Ins Dossir Provnc-Alps-Côt d'azur n 4 - Juin

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

En 2006, plus d un Francilien sur. à la page à la page. Les ZUS franciliennes : un paysage contrasté. Territoire. N 356 - Mai 2011

En 2006, plus d un Francilien sur. à la page à la page. Les ZUS franciliennes : un paysage contrasté. Territoire. N 356 - Mai 2011 ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N - Mai 11 Trritoir Ls ZUS francilinns : un paysag contrasté L Il-d-Franc compt 1 zons urbains snsibls. Ls 1, million d prsonns habitant cs trritoirs prioritairs d la politiqu

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis La sécurité social n Blgiqu Caractéristiqus t défis Danièl Muldrs t Robrt Plasman Déparmnt d économi appliqué d l Univrsité Libr d Bruxlls 1 La sécurité social n Blgiqu: introduction Prmir mps: Fin XIX

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

La Sécurité sociale fête ses 70 ans. Le magazine des Caf NOVEMBRE 2015. Solidarité Tout savoir sur la prime d activité

La Sécurité sociale fête ses 70 ans. Le magazine des Caf NOVEMBRE 2015. Solidarité Tout savoir sur la prime d activité L magazin ds Caf NOVEMBRE 2015 É TEMENTAL ENCART DÉPARTEMENTAL TOUTES LES INFOS DE VOTRE CAF EN PAGES CENTRALES Solidarité Tout savoir sur la prim d activité Éducation Prévnir l cybr-harcèlmnt La Sécurité

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes A60 MAJ.09- xmlbas RET-A060.xml TAUX DE PENSION PRINCIPE GÉNÉRAL imag% path%/1/1/3 path%/1/3/2 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/2/1 path%/1/3/1 rvd%-09 /0 rvd%14-09 /1/1/0 rvd%14-09 /1/0 rvd%-06 /1/2/0

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr séjours été 2015 4-15 ans Ouvrtur progrssiv ds inscriptions n lign ls 4, 5 t 6 mai Inscriptions à l écol Fouillus l 12 mai d 19h à 21h Rnsignmnts : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr Mr, montagn, Itali,

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

LE THÉ. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES JUIN 2012

LE THÉ. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES JUIN 2012 Burau ds marchés intrnationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES LE THÉ Sauf indication contrair, tout l'information inclus dans c rapport provint d la bas d donnés National Eating Trnds

Plus en détail

Olivier GALLAND CNRS-GEMAS

Olivier GALLAND CNRS-GEMAS Olivir GALLAND CNRS-GEMAS INDIVIDUALISATION DES MŒURS ET CHOIX CULTURELS Dans l accès à c qu on appll parfois la «cultur légitim», la démocratisation smbl marqur l pas. Olivir Donnat l rmarquait ncor récmmnt

Plus en détail

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants Croissanc, nvironnmnt t égalité : 2 livrs importants Réflxions é... http://cosocpol.blog.lmond.fr/2013/10/21/mda-t-piktty/ 1 sur 6 22/10/2013 10:26 Blog abonné Accédz à tous ls blogs Créz votr blog Réflxions

Plus en détail

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie Forms d pauvrté n Brtagn Au sin d un population à bas rvnus résidant majoritairmnt n miliu urbain, cinq catégoris d allocatairs s dégagnt, qu ils xcnt un mploi, qu ils pçoivnt un minimum social, qu ils

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010 BULLETIN D INFOS N o 1 Anné 2010 E.H.P.A.D Saint-François Résidnc Rtrait Médicalisé d Saint-Clotild Mot du dirctur Comm prévu dpuis qulqu tmps, la réhabilitation, rstructuration t xtnsion d l' EHPAD Saint-François

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique Portrait statistiqu Population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust Christian Paquin Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. PRÉSENTATION...2 1.1 Trritoir...2 1.2 Méthodologi...4 1.3 Faits

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Au cœur du système d information de votre Caf

Au cœur du système d information de votre Caf L magazin ds Caf MAI 2015 Congé parntal C st miux à dux Mod d gard Bin planifir ls congés CITOYENNETÉ Participz à notr concours d dssin Au cœur du systèm d information d votr Caf ENCART DÉPARTEMENTAL TOUTES

Plus en détail

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES L Oré ds Vigns Ls Sorinièrs Quartir ds Vigns : ru du Bocag t ru uis Michl APPARTEMENTS DU T2 AU T4 t MAISONS T4 EXTENSIBLES RT 2012 www.or-ds-vigns.com L Oré ds vigns Vu aérinn ds Sorinièrs, quartir ds

Plus en détail

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS Cours à pi 10 km Saint Hnri s s ri p tr n 'E Villag aty Séon m u a S h c n ra Zon F Marsill m ti ri a M rt o P Gran Plac 'Arviux, au cœur 'Euroméitrrané RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 04 91 03 42 21 -

Plus en détail

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique D u fait de sa géographie, les zones habitables en région Provence-Alpes-Côte d Azur sont soumises à de fortes contraintes. Le prix

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Information complémentaire pour l installation à l aide du support de fixation murale (SU-WL500)

Information complémentaire pour l installation à l aide du support de fixation murale (SU-WL500) Inormation complémntair pour l installation à l ai u support ixation mural (SU-WL500) A-D4C-100-21(1) Moèls télévisur compatibls avc c support ixation mural : KDL-70XBR7 Pour s raisons sécurité t protction

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à Au fil d la Vzouz - n 23.indd 1 22/04/2009 17:23:03 Infos pratiqus Srvics publics à Blâmont au sièg d la Communauté d Communs Communauté d Communs d la Vzouz 38 ru d la Vois - B.P. 8 54 450 BLAMONT Tél.

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

Foliocollection. 41 e Rencontre Ipse. a Lisbonne les 23 et 24 avril 2015. Foliocollection. 2 ème Partie

Foliocollection. 41 e Rencontre Ipse. a Lisbonne les 23 et 24 avril 2015. Foliocollection. 2 ème Partie 41 Rncontr Ips a Lisbonn 41 Rncontr Ips a Lisbonn ls 23 t 24 avril 2015 2 èm Parti Ls acturs d la protction social n Europ fac aux grands mutations d c XXI siècl TROISIÈME SESSION QUATRIÈME SESSION REMARQUES

Plus en détail

Label. Nos bons plans pour une rentrée 100% tourquennoise. voient la vie en bleu. Dossier > p.14 à 19

Label. Nos bons plans pour une rentrée 100% tourquennoise. voient la vie en bleu. Dossier > p.14 à 19 RETOUR EN IMAGES - ACTU - DYNAMIQUE - QUARTIERS - COMMERCES - DOSSIER - SPORTS - RENCONTRE - VI- SITES DÉCOUVERTES - EXPRESSION POLITIQUE - SORTIES - RETOUR EN IMAGES - ACTU - DYNAMIQUE - QUAR- TIERS -

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU L n c s n s «I I» d l a r t i c l 1 3 6 d l a l o i A L U R p r é v o i t CONSEIL MUNICIPAL Séanc du 10 juillt 2014 COMPTE RENDU Présnts : Msdams GENEVARD, VOJINOVIC, ROUSSEL-GALLE P., RENAUD, CAIREY-

Plus en détail

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui?

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui? S R U O ONC C 2010 ATTENTION 3 LES BIOS JEU RÈGLE DU tions. r aux qus pour répond s ut in m 50 Vous avz 5 points. tés d 3 à stion.. Ells sont no pons par qu ou 5 points bonn ré ul arquz 3, 4 s m us un

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008.

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008. AU5V / Etud sur ls vills disposant d un VLS ou d «tation» Vills disposant d un systèm d vélo n libr srvic Vills disposant d un tation ou d un systèm «aidé» d d vélo 2 avril Vill Nom Systém Entrpris Paris

Plus en détail

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année Raymond Brthiaum Dictés préparés Cahir 2A 3 anné AVANT-PROPOS L'nsignant(t) préparra ls dictés ici présntés avc ls élèvs, n prnant soin d'évitr qu cs drnirs apprnnnt par cœur un txt dont ils n comprndraint

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE SUCÉ-SUR-ERDRE LA CONSTRUCTION IMMOBILIÈRE FAMILIALE Vrgr L Clos du À proximité du bourg d Sucé-sur-Erdr ROUTE DE LA FILONNIÈRE 19 maisons T4 t T4 xtnsibls Vrgr L Clos du Ds constructions modrns dans un

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Migrants : vos questions, nos réponses 26 % Numéro spécial

Migrants : vos questions, nos réponses 26 % Numéro spécial UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT samdi t dimanch-lundi 19 t 20-21 sptmbr 2015 n os 5 687-5 688 prmir cahir (1/2) { IL Y A 375 ANS } L 21 sptmbr, Philipp, duc d Orléans, naissait à Saint-Grmain-n-Lay, près d Paris.

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION EN INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES LOCALES Plan d intervention

PLAN D INTERVENTION EN INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES LOCALES Plan d intervention MRC D HAT-RICHELIE PLAN D INTERENTION EN INFRASTRCTRES ROTIÈRES LOCALES Plan d intrvntion rsion final révisé 11 mai 2015 MRC D HATRICHELIE PLAN D INTERENTION EN INFRASTRCTRES ROTIÈRES LOCALES PIIRL P

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

L ARCHE N 236 SOUS L ARC EN CIEL PLAN FROID : LE FOYER SONNE L ALARME DOSSIER : PASSAGERS ET ANIMAUX SOCIAL : AIDER LES AIDANTS

L ARCHE N 236 SOUS L ARC EN CIEL PLAN FROID : LE FOYER SONNE L ALARME DOSSIER : PASSAGERS ET ANIMAUX SOCIAL : AIDER LES AIDANTS L ARCHE SOUS L ARC EN CIEL REVUE TRIMESTRIELLE EDITEE PAR LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI 2,5 IMAGE : PONOMARENCKO / FOTOLIA.COM PLAN FROID : LE FOYER SONNE L ALARME DOSSIER : PASSAGERS ET ANIMAUX SOCIAL

Plus en détail

Révision de la numérotation des règlements

Révision de la numérotation des règlements Révision d la numérotation ds règlmnts Vuillz prndr not qu un ou plusiurs numéros d règlmnts apparaissant dans cs pags ont été modifiés dpuis la publication du présnt documnt. En fft, à la suit d l adoption

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE 013 HIFFRES LÉS ds ntrpriss d insrtion AUVERGNE % 5% L économiqu au srvic d l mploi Pour assurr lur mission d insrtion dans un nvironnmnt concurrntil difficil, ls ntrpriss d insrtion d la région ont mobilisé

Plus en détail