1. CE QUI LES SÉPARE : DEUX DOMAINES DE RECHERCHE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. CE QUI LES SÉPARE : DEUX DOMAINES DE RECHERCHE"

Transcription

1 10 Communication internationale et communication interculturelle RÉSUMÉ La communication interculturelle et la communication internationale constituent deux domaines particuliers d étude dans le champ de.recherche en communication. Quels sont la carte et le territoire de chacun de ces deux domaines? Quelles sont les frontières qui les.séparent? Quels sont les ponts qui les unissent? Quels sont les textes fondamentaux qu ils ont en commun? Quels sont les éléments épistémologiques, théoriques et méthodologiques qui les traversent? Dans une vision d éloge des marges, le texte tente de répondre à ces questions en évoquant quelques thématiques qui peuvent être.traitées tantôt dans une perspective internationale, tantôt dans une perspective interculturelle. De véritables enchevêtrements entre les enjeux interculturels et internationaux résultent des interactions entre individus, groupes, organisations et sociétés. Ces enjeux s inscrivent dans le vaste champ disciplinaire de la communication et forment deux domaines d étude vus souvent comme étant distincts l un de l autre. Or, si nous croyons en la commodité de cette distinction, en la spécificité de certains de leurs objets et en leur indépendance pragmatique, tels qu institutionnalisés dans le monde académique par exemple, nous demeurons convaincus que leur dialogue est inhérent et que leurs assises conceptuelles sont interchangeables, ce qui rend les frontières qui les séparent marginales. D entrée de jeu, statuons qu il y a une réciprocité indéniable entre les deux domaines : les communications internationales servent de contexte pour comprendre les enjeux d interculturalité, alors que les communications interculturelles servent de contextes pour comprendre les enjeux d internationalité, pour ainsi dire. C est ce que nous essaierons de démontrer plus loin, partant de l hypothèse selon laquelle les deux domaines sont fondés sur une porosité méthodologique, théorique et épistémologique commune. 1. CE QUI LES SÉPARE : DEUX DOMAINES DE RECHERCHE L interculturel désigne souvent une rencontre, une relation de coprésence culturelle entre individus ou groupes, acteurs de la communication. Cette relation de coprésence opère par le biais de plusieurs niveaux d expérience : par le biais d expériences immédiates, par le biais d expériences transmises entre les porteurs de cultures différentes, par le biais d expériences médiatiques, par le biais des cadres et des limites.juridiques et politiques, ou bien, comme c est souvent le cas, par une combinaison de tous ces éléments.

2 Chapitre 1 v Communication internationale et communication interculturelle 11 L international réfère à une situation de communication qui, à différents niveaux, met en contact des cadres étatiques distincts, des relations entre nations, desquelles découle toute une série de problématiques ayant lien avec des acteurs, des gouvernements, des organisations et des groupes inter ou multinationaux. À titre d exemple, si l adaptation d un groupe d étudiants canadiens en Chine dans un milieu donné illustre le cas d une probléma.tique de communication interculturelle, les démarches entreprises par ces mêmes étudiants auprès d un organisme local en vue de défendre les droits de la personne dans ce pays illustrent, quant à elles, le cas d une problématique de communication internationale. On peut comparer les frontières qui séparent ces deux domaines d étude aux portes d une maison, servant à l entrée et à la sortie : pour se protéger du monde extérieur, mais aussi pour le connaître. Nous pouvons ainsi avancer que la porte d entrée de l interculturel demeure celle de l expérience individuelle ou groupale avec un ou plusieurs acteurs ou au sein d environnements différents de leur milieu de départ ; alors que la porte d entrée de l international demeure celle de la relation entre une situation dans laquelle se trouvent des individus et des.groupes et les cadres nationaux et internationaux qui la régissent ou la définissent (parfois de façon conflictuelle entre les deux). Chaque domaine possède ainsi ses propres enjeux, ses.thématiques et ses environnements conceptuels de base et son vocabulaire. C est pourquoi, par exemple, développement, coopération, organisations non gouvernementales, droits, institutions, mondialisation, homogénéisation et hybridation font partie du vocabulaire marquant l international ; tandis qu immigration, intégration, identité, ethnicité, interaction et acculturation font partie du vocabulaire marquant l interculturel. Ce qui n exclut pas, faut-il le dire, l interchangeabilité de l un ou l autre de ces concepts parfois, sans que cela affecte le portrait global de l environnement conceptuel. En revanche, les outils théoriques, méthodologiques et épistémologiques de ces deux champs sont puisés dans le même dépôt de connaissances communes. Leurs piliers et le toit qui les abrite sont proches, pour ne pas dire identiques, et font partie des savoirs.épistémologiques et méthodologiques qui les ont vus naître et.prospérer. Mais avant d examiner ce qui les rapproche sur le plan de ces savoirs, regardons ce qui les distingue sur le terrain de la recherche.

3 12 Communication internationale et communication interculturelle 1.1. Le domaine de la communication interculturelle : carte et territoire Comme nous l avions souligné, le domaine de la communication interculturelle réfère principalement aux phénomènes de communication en situation de pluralisme ethnique et culturel. Il touche davantage les pays ou les sociétés d immigration, et est alimenté par trois grands enjeux : Le premier enjeu est celui qui réfère à des thématiques centrales, telles que l immigration, l intégration, la reconstruction nationale et toutes les questions liées à la gestion du pluralisme. Sa carte du territoire est construite autour d un certain nombre de notions dont on peut retrouver l usage en anthropologie, en sociologie, en communication, en histoire et autres champs d études culturelles : ethnie, groupes, minorités ou communautés ethniques, nationalisme, multiculturalisme, interculturalisme, laïcité, immigration, gestion de la diversité, etc. Le deuxième enjeu est celui qui réfère à la rencontre avec l autre, aux «problèmes» de communication entre porteurs de cultures différentes avec filtres culturels et sociaux, ainsi qu aux zones sensibles à la différence (perceptions du temps et de l espace, règles de bienséance, rapports intergénérationnels et ainsi de suite). Sa carte du territoire est construite autour de notions puisées de la psychosociologie et de.l anthropologie culturelle et urbaine notamment. Entre autres, on y retrouve : interaction, cadres de référence, définition de la situation, distance/proximité culturelle, perception, adaptation, intégration, acculturation, évolution et changement culturel, etc. Le troisième enjeu est celui qui traite de la question des appartenances identitaires et des espaces politiques, économiques et culturels de cohabitation et de confrontation. Sa carte du territoire est construite autour de notions en provenance des domaines de la communication, de la psychologie et de l intervention/gestion. Cette carte repose davantage sur les notions de stratégies identitaires (l ethnicité comme entité politique), d identités plurielles, de sensibilisation, de médiation et de médiatisation, de négociation, d intervention et de compétences.communicationnelles (cognitive, affective, comportementale) Le domaine de la communication internationale : carte et territoire Ce domaine réfère à des thématiques de réflexion largement dominées par la communication et le développement. On débat de la question du développement et de l aide au développement, ou encore de la

4 Chapitre 1 v Communication internationale et communication interculturelle 13.communication pour le développement et la coopération internationale. Dans le flux de communication Nord-Sud, on utilise les nouvelles théories du codéveloppement, de développement participatif, de l hybridation, de l union régionale, de mises en convergence des économies, de la croissance équitable, ou encore de l aide publique et de la solidarité internationales. Ainsi, le domaine est alimenté par trois grands enjeux. Le premier enjeu tourne autour de la modernité, notamment occidentale, et son exportation dans les pays dits en voie de développement, ou du Sud, et la question du «choc des civilisations». Le deuxième enjeu tourne autour de la coopération internationale et des organismes internationaux : ONU, UNESCO, UNHCR, FAO, OMS, etc. Le travail des organisations non gouvernementales (ONG) est abordé dans ce contexte en tant que médiation entre, d une part l Occident qui privilégie la politique des droits de l homme et des droits des peuples et, d autre part, des pays totalitaires, théocratiques ou «non démocratiques», qui se revendiquent des droits des gouvernements. Le troisième enjeu touche à la question de la spécificité et de la diversité culturelles. La protection et la gestion de cette spécificité/ diversité culturelle de la planète, notamment face à la domination.américaine, devient l objet de prédilection de cet enjeu. 2. CE QUI LES RAPPROCHE Qu en est-il maintenant de cette porosité méthodologique, théorique et épistémologique commune? En premier lieu, nous soutenons que l Altérité constitue le noyau fort de cette porosité. Il s agit là d un positionnement épistémologique qui place la connaissance, son statut, au niveau du monde des acteurs. C est donc un positionnement compréhensif et non positiviste des enjeux ci-dessus mentionnés. Par conséquent, le rapport à l autre, égal et différent, théoricien de son propre monde, devient l une des conditions d entrée au terrain : que ce soit auprès de populations étrangères et dans un milieu étranger au chercheur, ou bien auprès de populations immigrantes dans un milieu familier au chercheur. En second lieu, et cela découle du premier constat, la posture du chercheur, son rôle et sa place dans la recherche sont déterminants dans le rapport qui s établit avec les sujets de sa recherche. C est un rapport sujet/sujet ayant des implications théoriques et méthodologiques

5 14 Communication internationale et communication interculturelle.communes aux deux domaines en question. D un côté, le chercheur ne peut se soustraire de l équation qui le place en présence de ses interlocuteurs. D un autre côté, les sujets, eux, ne peuvent se réduire à de simples répondants à l enquête et au questionnaire administrés par le chercheur. C est donc affirmer que, sur le plan éthique et théorique, le retour du chercheur sur soi, sa réflexivité, est un impératif.philosophique qui engage les deux champs. En troisième lieu, l effort (épistémologique) de compréhension du monde des sujets implique la contextualisation (méthodologique) de ce monde, sa mise en valeur dans, et non en dehors de, toute sa complexité (théorique). En quatrième lieu, et sur un plan beaucoup plus concret : dans le contexte actuel de mondialisation des rapports économiques, politiques, technologiques et militaires, mondialisation des rapports de force contre «le terrorisme» ou contre «l impérialisme», on ne peut plus faire l économie des enjeux qui lient ou qui défont les rapports entre les populations de la planète. En d autres mots, se pencher sur le phénomène d intégration des immigrants dans un pays d immigration, c est inévitablement retourner au regard que les premiers portent sur les rapports du second avec leur milieu de départ. Ainsi, ontologiquement, il n y a pas d international sans l interculturel, son pendant, ni d interculturel sans l international, son miroir. Par conséquent, nous pouvons traduire ces quatre lieux de rencontre à travers les éléments qui suivent, tels qu illustrés par des auteurs ou des ouvrages que nous considérons communs et incontournables aux deux domaines : La prise en compte du contexte ; la communication comme rituel ; la figure de l étranger et l entre-deux thématique ; la posture de l ethnographe ; l être ici, l être là-bas ; les compétences des intervenants La figure de l étranger et l entre-deux thématique Écrits par Alfred Schütz, respectivement en 1944 et 1945, L Étranger et L Homme qui rentre au pays sont deux essais fondamentaux à la compréhension de cette figure. L immigrant, qu était Schütz d ailleurs depuis son exil d Allemagne vers les États-Unis en 1940, est celui qui a été élevé dans un «modèle culturel» donné, «allant de soi», et qui, du jour au

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Certificat de formation continue. Comprendre et gérer l interculturalité Identités, métissages et mondialisation

Certificat de formation continue. Comprendre et gérer l interculturalité Identités, métissages et mondialisation Certificat de formation continue Comprendre et gérer l interculturalité Identités, métissages et mondialisation septembre 2008 février 2009 C o m p r e n d r e Méthodes pédagogiques Cours interdisciplinaires

Plus en détail

Description des orientations spécifiques De la Maîtrise universitaire (Master) en sciences sociales

Description des orientations spécifiques De la Maîtrise universitaire (Master) en sciences sociales Description des orientations spécifiques De la Maîtrise universitaire (Master) en sciences sociales Parcours de vie, inégalités et politiques sociales, p. 2 Droits humains, Diversité et Globalisation,

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Pluralité linguistique et culturelle à l école

Pluralité linguistique et culturelle à l école Année universitaire 2005-2006 Cours 72247 lundi de 16h15 à 17h45 Pluralité linguistique et culturelle à l école Christiane Perregaux Carole-Anne Deschoux Valérie Hutter Christiane Perregaux, Professeure,

Plus en détail

Le CRSH, la recherche en sciences humaines et l élaboration de politiques

Le CRSH, la recherche en sciences humaines et l élaboration de politiques Le CRSH, la recherche en sciences humaines et l élaboration de politiques Marc Renaud Président Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Ottawa, ON K1P 6G4 Depuis 20 ans, le Conseil de recherches

Plus en détail

9 e Conférence latino-américaine de Culture. Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE

9 e Conférence latino-américaine de Culture. Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE 9 e Conférence latino-américaine de Culture Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE 1 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE PRÉAMBULE Les chefs d état et de gouvernement

Plus en détail

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables Le Centre de Langues et de Traduction de l Université Libanaise vous invite à prendre part au colloque international : «L impact de l interculturel sur la négociation» qui se tiendra dans les locaux du

Plus en détail

I2C: Improving Intercultural Communication

I2C: Improving Intercultural Communication I2C: Improving Intercultural Communication I I2C: un instrument didactique innovateur II Un projet Campus virtuel avec divers partenaires III Motivations de l offre de formation I2C IV Design et scénarios

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership.

Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership. Rotary et leadership Au tirage au sort, j ai eu beaucoup de chance : je suis «tombé» sur Rotary et leadership. Aussi, je vais m attacher à montrer en quoi notre organisation assume bien son rôle de leadership,

Plus en détail

LES SCIENCES HUMAINES AU COLLÈGE AHUNTSIC

LES SCIENCES HUMAINES AU COLLÈGE AHUNTSIC LES SCIENCES HUMAINES AU COLLÈGE AHUNTSIC QUELQUES RÉALITÉS SUR LE PROGRAMME DE SCIENCES HUMAINES AU COLLÈGE AHUNTSIC. Grand cégep? Vie étudiante foisonnante Cours de sciences humaines concentrés en un

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DYNAMIQUES SOCIO-ECONOMIQUES EUROPEENNES (ODYSSEE)

OBSERVATOIRE DES DYNAMIQUES SOCIO-ECONOMIQUES EUROPEENNES (ODYSSEE) OBSERVATOIRE DES DYNAMIQUES SOCIO-ECONOMIQUES EUROPEENNES (ODYSSEE) 1 1. Un groupe universitaire grenoblois à l origine d un réseau européen Le Groupe de Recherche et d'etude en Gestion (GREG) est une

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences de l'éducation de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

et sociales offre cifre (3 ans) sciences humaines appel à candidature pour un doctorant en

et sociales offre cifre (3 ans) sciences humaines appel à candidature pour un doctorant en offre cifre (3 ans) appel à candidature pour un doctorant en sciences humaines et sociales proposé par le rize ville de villeurbane 23-25 rue Valentin Haüy 69100 Villeurbanne Tél. : 04 37 57 17 17 Fax

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Assimilation et discrimination: des attitudes convergentes.

Assimilation et discrimination: des attitudes convergentes. Assimilation et discrimination: des attitudes convergentes. Pascal Tisserant 1 Anne-Lorraine Wagner 1, Piero Galloro 2 et Alexia Serre 2 1 Equipe Transdisciplinaire de l Interaction et de la Cognition

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES Programmes Personnalités d avenir 2015 Programmes Personnalités d avenir 3 places pour le programme Labcitoyen Intitulée «Les droits de l'homme face aux défis de l'environnement» et

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL Master européen en traduction spécialisée Syllabus - USAL L Université de Salamanque propose une spécialisation en Traduction éditoriale et technique au cours du premier semestre TRADUCTION EDITORIALE

Plus en détail

ASSOCIATION MARCEL HICTER POUR LA DÉMOCRATIE CULTURELLE - fmh

ASSOCIATION MARCEL HICTER POUR LA DÉMOCRATIE CULTURELLE - fmh ASSOCIATION MARCEL HICTER POUR LA DÉMOCRATIE CULTURELLE - fmh ANALYSE D UNE FORMATION CULTURELLE ENGAGÉE 5/6 L ARTISTE ET LES PRATIQUES CULTURELLES ENGAGÉES DÉFIS PÉDAGOGIQUES, MÉTHODOLOGIQUES ET CONTROVERSES

Plus en détail

QUATRE-VINGT-HUITIÈME SESSION

QUATRE-VINGT-HUITIÈME SESSION Original: anglais 8 novembre 2004 QUATRE-VINGT-HUITIÈME SESSION LA SANTÉ DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE UN BÉNÉFICE PARTAGÉ PAR TOUTES LES PARTIES Page 1 LA SANTÉ DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE UN BÉNÉFICE PARTAGÉ

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p.

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. 315 MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. Sophie Chevalier Université de Franche-Comté France Voici un ouvrage qui débute par ses conclusions!

Plus en détail

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes :

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : Annexe No.2 Questionnaires Premier objectif Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : 1. Dans votre entreprise ou dans votre service, pensez-vous que la gestion

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation WS31 Entreprises Session 1 La vision chinoise La Chine est confrontée à 3 problèmes principaux : la pénurie de compétence et de fréquents changements de personnel, le défi de la gestion du territoire,

Plus en détail

MASTER. Cultures et sociétés étrangères

MASTER. Cultures et sociétés étrangères MASTER 2012-2013 Cultures et sociétés étrangères Responsable de la mention Elvire DIAZ Bureau A 304 Bât A. 3e étage Tél : 05 49 45 32 18/58 elvire.diaz@univ-poitiers.fr Spécialité Recherche «Europe et

Plus en détail

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE L évolution générale politique, économique et sociale du monde et le mouvement des idées depuis le milieu du XVIII

Plus en détail

La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon

La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon Réalisé par le commandant Franck-Emmanuel Dubois, ingénieur pédagogique de l Ecole d Application de la Sécurité Civile

Plus en détail

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR À la fin de l année 2010, la Côte d Ivoire abritait près de 565 000 personnes relevant de la compétence du HCR, dont quelque 25 600 réfugiés libériens. Plus de 1 100 certificats de naissance ont été distribués

Plus en détail

Plan Culturel pour Bruxelles GT Interculturalité Réunion plénière 28/04/2011 - Beursschouwburg

Plan Culturel pour Bruxelles GT Interculturalité Réunion plénière 28/04/2011 - Beursschouwburg Plan Culturel pour Bruxelles GT Interculturalité Réunion plénière 28/04/2011 - Beursschouwburg Présents: Soufiane Bouabaya, Anja Van Roy (Lasso), Patricia Balletti (Les Tanneurs), Anne-Sophie Noël (Les

Plus en détail

L interinfluence dans les relations humaines

L interinfluence dans les relations humaines L interinfluence dans les relations humaines Conception et réalisationr : J. François Tremblay, Formateur-consultant et chargé de cours à : UQAM / UQO / UQAR On peut considérer la personne humaine comme

Plus en détail

Recommandations du Réseau canadien pour la reddition de comptes des entreprises (RCRCE)

Recommandations du Réseau canadien pour la reddition de comptes des entreprises (RCRCE) Octobre 2014 NOTE D INFORMATION DU RCRCE CRÉER UN OMBUDSMAN DES DROITS HUMAINS POUR LE SECTEUR EXTRACTIF INTERNATIONAL DU CANADA Recommandations du Réseau canadien pour la reddition de comptes des entreprises

Plus en détail

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves Juillet 2013 Commentaires de MEQ dans le cadre des consultations du Gouvernement du Canada sur les Sociétés à capital de risque de travailleurs Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION UC A1 - L'Europe, unicité des valeurs, diversité culturelle 1 Histoire et civilisation - L Europe jusqu en 1945 - L Europe actuelle Naissance de l'unité européenne Naissance des

Plus en détail

Note de présentation APDISCRI. «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes»

Note de présentation APDISCRI. «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» Note de présentation APDISCRI «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» Juin 2015 L appel à projets «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» - APDISCRI a été lancé en février

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

L enjeu initial : la préservation des ressources forestières

L enjeu initial : la préservation des ressources forestières MGLO-GEN Fiche générale Madagascar Un objet : les ressources forestières Depuis 1996, l Etat malgache peut déléguer la gestion de ses forêts aux populations locales. Sont alors concernées : - les forêts

Plus en détail

Compte- rendu. Introduction par Dominique Bergouignan, ministère de la Culture et de la Communication

Compte- rendu. Introduction par Dominique Bergouignan, ministère de la Culture et de la Communication Journée interprofessionnelle 18 mars 2013 Médiathèque d Aubagne Compterendu Journée d étude coorganisée par la Médiathèque d Aubagne, la Bibliothèque départementale des BouchesduRhône, l Agence régionale

Plus en détail

Secteur de l électricité Dette insurmontable

Secteur de l électricité Dette insurmontable Chapitre 3 Section 3.04 Ministère des Finances Secteur de l électricité Dette insurmontable Chapitre 3 Section 3.04 Contexte Nos rapports annuels antérieurs contenaient des mises à jour de la dette insurmontable

Plus en détail

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 1 En tant que pionnier en matière d alphabétisation au Canada, nous rejoindrons plus d apprenants d ici 2014 en faisant preuve de leadership. Nous atteindrons

Plus en détail

Communication interculturelle, apprentissage du divers et de l alterité

Communication interculturelle, apprentissage du divers et de l alterité Communication interculturelle, apprentissage du divers et de l alterité 51 Communication interculturelle, apprentissage du divers et de l alterité Université Paris 8, France «Être homme, c est être capable

Plus en détail

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Nous, étudiantes et étudiants du réseau des Écoles associées de l UNESCO du Québec, réunis dans le cadre de la Conférence

Plus en détail

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation Headmade Factory : S/C Atypique 4 rue du Général de Gaulle 97150 St Martin. FWI Tel : +590 (0)590 51 03 72 Site : Mail : HEADMADE FACTORY HeadMade

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Le dialogue interculturel, indispensable dans une société pluriculturelle Regards croisés Canada/Québec

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) Professeur à l Université de l Insubria

Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) Professeur à l Université de l Insubria Avant-propos par Cristina Mauro Maitre de conférénces à l Université panthéon-assas (paris ii) et Francesca Ruggieri Professeur à l Université de l Insubria Espace pénal européen et multilinguisme, tel

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

Note du Conseil des Humanités au Conseil des études à propos du texte «Politique de formation en Humanités» à valider le 24 mars

Note du Conseil des Humanités au Conseil des études à propos du texte «Politique de formation en Humanités» à valider le 24 mars 1 / 9 Proposition par le groupe de travail désigné le 19/02 d une Note du Conseil des Humanités au Conseil des études à propos du texte «Politique de formation en Humanités» (V-DEF - le18-03 à 13 h 03)

Plus en détail

Les stéréotypes sont aussi vieux que l'humanité et reflètent l'idée que nous nous faisons de ceux qui sont différents de nous.

Les stéréotypes sont aussi vieux que l'humanité et reflètent l'idée que nous nous faisons de ceux qui sont différents de nous. Qu'est-ce qu'un stéréotype? (by Krystyna Szymankiewic) Stéréotype : idée ou image populaire et caricaturale que l'on se fait d'une personne ou d'un groupe, en se basant sur une simplification abusive de

Plus en détail

Manifeste. pour l éducation au développement. www.acodev.be. Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale

Manifeste. pour l éducation au développement. www.acodev.be. Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale Manifeste pour l éducation au développement Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale Document réalisé par les ONG actives au sein du Groupe sectoriel Éducation au développement

Plus en détail

Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.?

Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.? Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.? 8 Février 2011 Sylvie PAYOUX Vous avez dit R.S.E.? La thématique

Plus en détail

WS26 La protection des salariés

WS26 La protection des salariés WS26 La protection des salariés Session 1 La vision chinoise Les populations de travailleurs migrants/paysans s étant déplacées dans les villes pour travailler ont des droits très réduits. Comme ils n

Plus en détail

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 Sénégal BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 La liberté religieuse est inscrite dans la Constitution, et les autres

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine Doctorat conjoint de l université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) France et de l université du Québec à Montréal (UQAM) Québec,

Plus en détail

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH J.A. Malarewicz Conseil Conseil, Formation, Supervision, Coaching S.A.S. au capital de 8OOO TVA : FR 36478450471 SIRET : 478 450471 00014 N formateur 11921445592 Région IdF 11 rue du Professeur Leroux

Plus en détail

Pratiquer l anthropologie de l enfance en sciences de l éducation : une aide à la réflexion

Pratiquer l anthropologie de l enfance en sciences de l éducation : une aide à la réflexion Pratiquer l anthropologie de l enfance en sciences de l éducation : une aide à la réflexion Résumé : Pour traiter de la posture de l anthropologue qui inscrit sa recherche en science de l éducation, je

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

- La Francophonie - Dossier Bibliographique. IUT Paris Descartes. Département Carrières Sociales. Formation Initiale

- La Francophonie - Dossier Bibliographique. IUT Paris Descartes. Département Carrières Sociales. Formation Initiale IUT Paris Descartes Département Carrières Sociales Formation Initiale Option Assistance Sociale 2 e année - La Francophonie - Dossier Bibliographique 2012-2013 BERGER Marie Directrice de mémoire : GOUIRIR

Plus en détail

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE Problématique : Quelles sont, en Amérique, les différentes sphères d'influence des États- Unis? Comment les États-Unis parviennent-ils à organiser la mondialisation à leur profit? I - DE LA SUPERPUISSANCE

Plus en détail

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe TS GEOGRAPHIE Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe Le monde actuel est complexe et en perpétuelle évolution : - Depuis la fin de la guerre froide (1991), fin de l antagonisme

Plus en détail

BTS Tertiaires, les référentiels de situations :

BTS Tertiaires, les référentiels de situations : «Les compétences et leur évaluation» Stage des 2 et 3 décembre 2009 Intervention de Didier Michel, IGEN 1 BTS Tertiaires, les référentiels de situations : Vers une nouvelle approche de la professionnalisation

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Illustration du produit (Le Pays québécois : RFQ) : Par une Maquette Question

Plus en détail

Voici venu le temps Coachs sociaux

Voici venu le temps Coachs sociaux Voici venu le temps Coachs sociaux Article paru dans ASH n 2901 13 mars 2015 Aider à la réalisation des projets de vie La vaste mutation en cours, dont plus personne ne peut douter, interroge tant les

Plus en détail

Avril 2014 CL 149/9 CONSEIL. Cent quarante-neuvième session. Rome, 16-20 juin 2014

Avril 2014 CL 149/9 CONSEIL. Cent quarante-neuvième session. Rome, 16-20 juin 2014 Avril 2014 CL 149/9 F CONSEIL Cent quarante-neuvième session Rome, 16-20 juin 2014 Rapport sur l'état d'avancement des préparatifs de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN-2) Résumé

Plus en détail

Conséquences démographiques

Conséquences démographiques dossier larevuenouvelle, n 12 / décembre 2007 Conséquences démographiques des deux conflits russo-tchétchènes La Tchétchénie peut être analysée comme l incarnation paroxystique de l effondrement du système

Plus en détail

Les salariés aiment-ils leurs RH?

Les salariés aiment-ils leurs RH? Communiqué de presse Etude RH 360 Les salariés aiment-ils leurs RH? Que pensent les salariés de leurs Ressources Humaines? Quel regard portent les professionnels RH sur leurs propres actions? Comment pensent-ils

Plus en détail

Qu est-ce que le dialogue

Qu est-ce que le dialogue Après avoir interviewé sur le dialogue interculturel la Directrice Générale de l Éducation et de la Culture de la Commission européenne 1, Diasporiques/Cultures en mouvement a recueilli l avis complémentaire

Plus en détail

ACCOMPAGNER DES INTERVENTIONS EN MILIEU URBAIN

ACCOMPAGNER DES INTERVENTIONS EN MILIEU URBAIN ACCOMPAGNER DES INTERVENTIONS EN MILIEU URBAIN Groupe URD, Janvier 2010 Les zones d urbanisation rapide et non maîtrisée sont structurellement fragiles et tout particulièrement affectées en cas de crises.

Plus en détail

DEVENIR MANAGER RESSOURCES OU COACH

DEVENIR MANAGER RESSOURCES OU COACH DEVENIR MANAGER RESSOURCES OU COACH «donner du sens au quotidien» Ressources & Performances Formation Certifiante COACH & TEAM CT7 Salon-Aix Pierre BARRERE ES & STA Ressources & Performances Tel 06 80

Plus en détail

La diversité ethnique et raciale au sein du personnel enseignant des écoles minoritaires de langue française en Ontario

La diversité ethnique et raciale au sein du personnel enseignant des écoles minoritaires de langue française en Ontario Recherches en éducation francophone en milieu minoritaire: regards croisés sur une réalité mouvante sous la direction d Hermann Duchesne Winnipeg, Presses universitaires de Saint-Boniface, 2003, p. 205-223

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations»

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Paris, le 23 mai 2001 Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Emetteurs : Collège des actrices et acteurs français, Paul Picard, Rémi Laurent Objet :

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES PRÉAMBULE La Conférence générale de l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PREMIERE PARTIE : DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE CHAP. IV : LES LIEUX DE COMMANDEMENT Pourquoi les grandes métropoles sont-elles les centres de décision de la mondialisation?

Plus en détail

CLT/CEI/DCE/2007/PI/32

CLT/CEI/DCE/2007/PI/32 CLT/CEI/DCE/2007/PI/32 Le présent document est diffusé à titre d information, il ne vise ni à interpréter ni à compléter la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions

Plus en détail

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Accor est une entreprise d origine française, mais dont le capital et l activité se sont largement internationalisés. Premier hôtelier

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

Les apports de l informatique. Aux autres disciplines

Les apports de l informatique. Aux autres disciplines Les apports de l informatique Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE 1 Christian Milelli (CNRS EconomiX) Workshop «Localisation des entreprises et performances des territoires» Nanterre 18 novembre 2009 Problématique Modalités

Plus en détail

Mobilité des entreprises multinationales : Ou comment la Suisse peut gagner la bataille pour les implantations d entreprises!

Mobilité des entreprises multinationales : Ou comment la Suisse peut gagner la bataille pour les implantations d entreprises! Mobilité des entreprises multinationales : Ou comment la Suisse peut gagner la bataille pour les implantations d entreprises! Une étude réalisée par la Swiss-American Chamber of Commerce et The Boston

Plus en détail

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 1. Finance et investissement Mettre en place des mesures fiscales et réglementaires qui tiennent compte du genre pour canaliser

Plus en détail

Politique numéro 38 POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE

Politique numéro 38 POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 38 POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE Adoptée le 4 mars 2009 CA-09-145-1227 L usage du genre masculin inclut le genre

Plus en détail

Plan stratégique de la recherche 2009-2014 (synthèse)

Plan stratégique de la recherche 2009-2014 (synthèse) Plan stratégique de la recherche 2009-2014 (synthèse) Ce document présente une synthèse du document «Plan stratégique de la recherche et de la création 2009-2014», publié en octobre 2008. Une recherche

Plus en détail

INaLCO - LICENCE LMFA Spécialité «Communication interculturelle et langues du monde» CILM. Blog communautaire

INaLCO - LICENCE LMFA Spécialité «Communication interculturelle et langues du monde» CILM. Blog communautaire Blog communautaire 1/ Qu est ce qu un blog communautaire? Un site web focalisé sur un sujet particulier (un journal de bord), dynamique, mis à jour régulièrement par les différents contributeurs, évolutif,

Plus en détail

Études sur la traduction et le multilinguisme

Études sur la traduction et le multilinguisme Études sur la traduction et le multilinguisme Contrôle de la qualité de documents dans les administrations publiques et les organisations internationales Résumé 2/2013 Traduction Europe Direct est un service

Plus en détail