MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année."

Transcription

1 MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polcopié conforme au programme 00, regroupe les documents distribués au élèves en cours d année. Année 0-0

2 Année 0-0 T le ES A. YALLOUZ

3 TABLE DES MATIÈRES I ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE 5 DÉRIVATION 6 I Nombre dérivé II Fonction dérivée EXERCICES CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS I Fonction continue II Résolutions d équations EXERCICES LIMITES 30 I Notion de limite II Limites de fonctions usuelles III Règles opératoires sur les limites IV Limite par comparaison EXERCICES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 4 Activité I Ajustement affine d une série statistique à deu variables EXERCICES PRIMITIVES D UNE FONCTION 54 Activités I Primitives II Calculs de primitives EXERCICES LOGARITHME NÉPÉRIEN 6 Activité I Fonction logarithme népérien II Propriétés algébriques III Étude de la fonction logarithme népérien IV Étude d une fonction ln(u) EXERCICES PROBABILITÉS 83 I Modéliser une epérience aléatoire II Probabilités conditionnelles III Variable aléatoire IV Loi binomiale A. YALLOUZ 3

4 Année 0-0 TABLE DES MATIÈRES T le ES EXERCICES CALCUL INTÉGRAL 08 Introduction I Intégrale d une fonction II Propriétés de l intégrale III Intégrale et moenne EXERCICES FONCTION EXPONENTIELLE 3 I Définition et premières propriétés II Propriétés algébriques de la fonction eponentielle III Étude de la fonction eponentielle IV Eponentielle d une fonction : ep(u) V Eponentielle de base a EXERCICES II ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ 48 0 INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GRAPHES 49 Activités : Introduction I Graphes premières définitions Activité : Chaîne eulérienne II Chaînes, ccles ; conneité III Coloration des sommets d un graphe IV Plus court chemin EXERCICES GÉOMÉTRIE DANS L ESPACE 77 I Vecteur de l espace II Repérage dans l espace III Équations cartésiennes de l espace EXERCICES FONCTION DE DEUX VARIABLES 88 I Fonction de deu variables II Sections de surface EXERCICES RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE 07 I La démonstration par récurrence EXERCICES SUITES 0 I Suites premières définitions II Comportement global d une suite III Limite d une suite IV Suites particulières EXERCICES GRAPHES PROBABILISTES 9 I Définitions II Évolution d un état au cours du temps EXERCICES A. YALLOUZ 4

5 PREMIÈRE PARTIE ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE A. YALLOUZ 5

6 Chapitre DÉRIVATION I Nombre dérivé Définition Tangente à une courbe II Fonction dérivée Définition Dérivées des fonctions de référence Dérivées et opérations Dérivée d une fonction composée Dérivée et variations d une fonction EXERCICES Dérivées et opérations Applications à l économie Dérivées de fonctions composées A. YALLOUZ 6

7 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES I NOMBRE DÉRIVÉ DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I. f() f(a) Lorsque le rapport admet une limite réelle quand tend vers a en restant dans I, on dit que la a fonction f est dérivable en a et cette limite réelle, notée f (a), est appelée le nombre dérivé de f en a. On note alors : f f() f(a) (a)=lim a a TANGENTE À UNE COURBE Soit f une fonction définie sur un intervalle I, dérivable en a où a est un réel de I, et C f sa courbe représentative dans un repère du plan. La droite passant par le point A(a; f(a)) de la courbe C f et de coefficient directeur f (a) est appelée la tangente à la courbe C f au point d abscisse a. f(a) j 0 i a A PROPRIÉTÉ Soit f une fonction définie sur un intervalle I, dérivable en a où a est un réel de I, et C f sa courbe représentative dans un repère du plan. L équation réduite de la tangente à la courbe C f au point A d abscisse a est : = f (a) ( a)+ f(a) EXEMPLE La courbe C f tracée ci-dessous est la courbe représentative d une fonction f définie sur R Par lecture graphique, déterminer f (0), f () et f (3). A. YALLOUZ 7

8 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. Le nombre dérivé f (0) est égal au coefficient directeur de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 0. Or cette droite passe par les points de coordonnées (0; 3) et (; ). Son coefficient directeur a est : Ainsi, f (0)= a= 3 0 =. La tangente à la courbe C f au point d abscisse est parallèle à l ae des abscisses. Donc f ()=0 3. La droite tangente à la courbe C f au point d abscisse 3 passe par les points de coordonnées (3;0) et (5;3). Son coefficient directeur a est a= = 3 Le nombre dérivé f (3) est égal au coefficient directeur de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 3. Donc f (3)= 3 REMARQUE La courbe représentative d une fonction f peut avoir une tangente en un point a sans que la fonction soit dérivable en a. La courbe représentative de la fonction racine carrée est tangente à la droite d équation = 0 en 0. Or la fonction racine carrée n est pas dérivable en 0 en effet : 0 lim = lim = lim =+ 0 ce n est pas une limite finie donc la fonction racine carrée n est pas dérivable en 0. j 0 i II FONCTION DÉRIVÉE DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque pour tout réel appartenant à I, f est dérivable en, on dit que f est dérivable sur I. La fonction qui associe à tout réel appartenant à I son nombre dérivé f () est appelée la fonction dérivée de f sur l intervalle I. Elle est notée f. DÉRIVÉES DES FONCTIONS DE RÉFÉRENCE f définie sur... f() f () f dérivable sur... R k 0 R R a+b a R R n n n R pour n entier n R R n [0; + [ n n+ R R pour n entier n ]0; + [ A. YALLOUZ 8

9 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES 3 DÉRIVÉES ET OPÉRATIONS Si et v sont deu fonctions dérivables sur I, alors il en est de même pour u+v, ku (k constante réelle), u v et u (si v() 0 sur I) v RÈGLES (u+v) = u + v (ku) = k u (uv) = u v+uv ( u v) = u v uv v EXEMPLES )(. Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()= (+ ). Calculer f (). 3 Sur ]0; + [ f est dérivable comme produit de deu fonctions dérivables. f = uv d où f = u v+uv. Avec pour tout réel appartenant à l intervalle ]0;+ [, u()=+ 3 d où u ()= 3 v()= d où v ()= Soit pour tout réel appartenant à l intervalle ]0;+ [, f ()= ( 3 )+ ) (+ 3 = = Ainsi, f est la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()= Soit f la fonction définie sur R par f()= Calculer f (). Sur R f est dérivable comme somme et quotient de deu fonctions dérivables. f = u v d où f = u v uv v. Avec pour tout réel, Soit pour tout réel, u()=4 3 d où u ()=4 v()= + d où v ()= f ()= 4( + ) (4 3) ( + ) = ( + ) = ( + ) Ainsi, f est la fonction définie sur R par f ()= ( + ) A. YALLOUZ 9

10 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES 4 DÉRIVÉE D UNE FONCTION COMPOSÉE THÉORÈME (admis) Soit u et g deu fonctions telle que la composée f = g u est définie sur un intervalle I. Si u est dérivable sur I et g est dérivable en u(), alors la composée f = g u est dérivable sur I et f ()= u () g [u()] EXEMPLE Soit f la fonction définie sur I =[ ;] par f()=. f = u avec u()=. La fonction u est dérivable sur I et la fonction racine carrée g(x) = X est dérivable sur ]0;+ [ donc f est dérivable pour tout réel de l intervalle I tel que u() > 0. Soit f est dérivable sur l intervalle ] ; [. La dérivée de la fonction racine carrée est g (X)= X. D où f = u u. On a u ()=. D où pour tout réel de l intervalle ] ;[, f ()= = Ainsi, la dérivée de la fonction f est la fonction f définie sur ] ;[ par f ()= NOUVELLES FORMULES DE DÉRIVÉES Par application du théorème sur la dérivée d une fonction composée on obtient les formules suivantes : Si u est dérivable sur un intervalle I de R, alors pour tout entier natuel n non nul, la fonction f = u n est dérivable sur I et f = u nu n = nu u n. Si u est dérivable sur un intervalle I de R et ne s annule pas sur I, alors pour tout entier natuel n non nul, la fonction f = u n est dérivable sur I et f = u n nu = un+ u n+. Si u est dérivable sur un intervalle I de R et strictement positive sur I, alors la fonction f = u est dérivable sur I et f = u u = u u. EXERCICE Déterminer la fonction dérivée de chacune des fonctions suivantes ( définies et ) dérivables sur R : f()=( +3) 3 f()= (5+) + + f()= + f()= + + ( +) 5 DÉRIVÉE ET VARIATIONS D UNE FONCTION THÉORÈME Soit f une fonction dérivable et monotone sur un intervalle I de R. Si f est constante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f ()=0. Si f est croissante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f () 0. Si f est décroissante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f () 0. Le théorème suivant, permet de déterminer les variations d une fonction sur un intervalle suivant le signe de sa dérivée. A. YALLOUZ 0

11 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES THÉORÈME Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I de R et f la dérivée de f sur I. Si f est nulle sur I, alors f est constante sur I. Si f est strictement positive sur I, sauf éventuellement en un nombre fini de points où elle s annule, alors f est strictement croissante sur I. Si f est strictement négative sur I, sauf éventuellement en un nombre fini de points où elle s annule, alors f est strictement décroissante sur I. THÉORÈME 3 Soit f une fonction dérivable sur un intervalle ouvert I de R et 0 un réel appartenant à I.. Si f admet un etremum local en 0, alors f ( 0 )=0.. Si la dérivée f s annule en 0 en changeant de signe, alors f admet un etremum local en 0. a 0 b f () f() 0 + minimum a 0 b f () + f() 0 maimum REMARQUES. Dans la proposition. du théorème 3 l hpothèse en changeant de signe est importante. Considérons la fonction cube définie sur R par f()= 3 qui a pour dérivée la fonction f définie sur R par f ()=3. f (0)=0 et pour tout réel non nul, f ()>0. La fonction cube est strictement croissante sur R et n admet pas d etremum en 0.. Une fonction peut admettre un etremum local en 0 sans être nécessairement dérivable. Considérons la fonction f définie sur R par f()= +. f est une fonction affine par morceau, f admet un minimum f() = or f n est pas dérivable en. 0 0 POINT MÉTHODE En pratique, pour étudier les variations d une fonction f dérivable sur son ensemble de définition D f : on détermine la dérivée f de f ; on étudie le signe de f sur D f ; on applique le théorème sur chacun des intervalles de D f où le signe de f est constant ; on dresse le tableau des variations en indiquant les etremums, s il a lieu et éventuellement les limites au bornes de son ensemble de définition. A. YALLOUZ

12 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES EXERCICE La courbe C f ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R. On note f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe coupe l ae des ordonnées au point A et la tangente à la courbe au point A passe par le point de coordonnées ( ; 0) ; la courbe admet au point B d abscisse une tangente parallèle à l ae des abscisses ; l ae des abscisses est asmptote à la courbe C f. 3 B A C f À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f() b) Déterminer f (0) et f ().. Une des trois courbes ci-dessous est la représentation graphique de la fonction f. Déterminer laquelle courbe C courbe C courbe C 3 EXERCICE Soit f la fonction définie sur ] ;+ [ par f()= 8+7. On note f la dérivée de la fonction f. + Sa courbe représentative dans un repère orthogonal du plan, notée C f, est donnée en annee ci-dessous à titre indicatif.. Calculer f ().. Étudier le signe de f (). 3. Donner le tableau des variations de f. 4. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. Tracer sur le graphique donné en annee, la tangente T. A. YALLOUZ

13 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES ANNEXE (C f ) 0 EXERCICE 3 Soit f la fonction définie sur R par : f()= On note C f sa courbe représentative dans le plan muni d un repère.. Calculer la dérivée de la fonction f.. Étudier les variations de f. 3. Donner une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. EXERCICE 4 Soit f la fonction définie sur l intervalle] ;+ [ par f()= +. On note C f sa courbe représentative dans le plan muni d un repère orthonormal. On note f la dérivée de la fonction f.. Calculer f ().. Étudier le signe de f (). 3. Donner le tableau des variations de f. EXERCICE 5 Soit C la fonction définie pour tout élément de l intervalle ]0;6] par C()=0, La fonction C modélise le coût total de production, eprimé en euro, de centaines d articles fabriqués par jour. Sa représentation graphique sur cet intervalle, notée C T, est donnée en annee.. La recette totale en euros pour centaines d articles est donnée, en admettant que toute la production soit vendue, par R()=00 3. a) Tracer sur le graphique joint en annee, la courbe Γ représentative de la fonction R. b) Par lecture graphique, déterminer : l intervalle dans lequel doit se situer la production pour qu il ait un bénéfice ; la production 0 pour laquelle le bénéfice est maimal.. Le bénéfice est la fonction B définie sur l intervalle ]0; 6] par B() = R() C(). a) Calculer B (). b) Étudier les variations de la fonction B. A. YALLOUZ 3

14 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES c) En déduire la production 0 (arrondie à l article près) pour laquelle le bénéfice est maimal. Quel est le montant arrondi à l euro près, de ce bénéfice maimal? ANNEXE 900 C T EXERCICE 6 PARTIE A. Vérifier que pour tout réel, =( 3)( + 6+8).. En déduire le signe du polnôme P()= PARTIE B Une entreprise produit q milliers de pièces par jour, q étant un réel de ]0;5]. Le pri de revient d une pièce, eprimé en euros, dépend de q et est donné par l epression : f(q)= q3 + 6q + q+08 q. Combien coûte, en moenne, à l euro près, la production de 400 pièces?. On désigne par f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (q). b) En vous aidant de la partie A, étudiez les variations de la fonction f. c) En déduire le nombre d unités à fabriquer pour que le pri de revient d une pièce soit minimal. Quel est alors le montant en euros du coût total de production? EXERCICE 7 (D après sujet bac Nouvelle Calédonie Mars 0) L entreprise CoTon produit du tissu en coton. Celui-ci est fabriqué en mètre de large et pour une longueur eprimée en kilomètre, étant compris entre 0 et 0. A. YALLOUZ 4

15 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES Le coût total de production en euros de l entreprise CoTon est donné en fonction de la longueur par la formule C()= Le graphique de l annee donne la représentation graphique de la fonction C. Les deu parties A et B de cet eercice sont indépendantes PARTIE A : Étude du bénéfice Si le marché offre un pri p en euros pour un kilomètre de ce tissu, alors la recette de l entreprise CoTon pour la vente d une quantité est égal à R()= p.. Tracer sur le graphique de l annee la droite D d équation =400. Epliquer, au vu de ce tracé, pourquoi l entreprise CoTon ne peut pas réaliser un bénéfice si le pri p du marché est égal à 400 euros.. Dans cette question on suppose que le pri du marché est égal à 680 euros. a) Tracer sur le graphique de l annee la droite D d équation =680. Déterminer graphiquement, avec la précision permise par le graphique, pour quelles quantités produites et vendues, l entreprise CoTon réalise un bénéfice si le pri p du marché est de 680 euros. b) On considère la fonction B définie sur l intervalle [0 ; 0] par B() = 680 C(). Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle [0 ; 0] on a : B ()= c) Étudier les variations de la fonction B sur [0 ; 0]. En déduire pour quelle quantité produite et vendue le bénéfice réalisé par l entreprise CoTon est maimum. Donner la valeur de ce bénéfice. PARTIE B : Étude du coût moen On rappelle que le coût moen de production C M mesure le coût par unité produite. On considère la fonction C M définie sur l intervalle ]0 ; 0] par C M ()= C().. Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle ]0 ; 0] on a : C M()= 30( 5)( + +5 ).. a) Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle ]0 ; 0], C M () est du signe de( 5). En déduire les variations de la fonction C M sur l intervalle ]0 ; 0]. b) Pour quelle quantité de tissu produite le coût moen de production est-il minimum? Que valent dans ce cas le coût moen de production et le coût total? A. YALLOUZ 5

16 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES ANNEXE EXERCICE 8 Déterminer la fonction dérivée de chacune des fonctions suivantes dérivables sur leur ensemble de définition : 5. f est définie sur R par f ()= f est définie sur ]0;+ [ par f ()= (+ ) 3. f 3 est définie sur R par f 3 ()= + EXERCICE 9 Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()=. Calculer f ().. Étudier les variations de la fonction f. ( ) 3 EXERCICE 0 A. YALLOUZ 6

17 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. Soit u la fonction définie sur l intervalle ]0;+ [ par u()=+. Calculer u ().. Soit g une fonction définie et dérivable sur l intervalle ]0;+ [. On note g la dérivée de la fonction g. On sait que g()= et pour tout réel >0, g ()=. Donner le tableau des variations de la fonction g. 3. On considère la fonction f définie sur ]0; + [ par f() = g[u()]. On admet que f est dérivable sur ]0;+ [ et on note f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f(). b) Calculer f (). c) La courbe C f ci-dessous représente la fonction f dans le plan muni d un repère orthogonal. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. La tracer sur le graphique ci-dessous. 4 3 C f O 3 4 EXERCICE Pour chacune des quatre questions de ce QCM, une seule réponse est eacte. Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur R. On sait que : la droite D est tangente à la courbe C f au point A( ;) ; la courbe C f admet deu tangentes parallèles à l ae des abscisses au points d abscisse et 3. 4 D 3 A On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f alors : f ( )= f ( )= 3 f ( )> f (0) C f A. YALLOUZ 7

18 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. L équation f ()=0 admet : une solution deu solutions tois solutions 3. f est définie sur R par : f ()= 3( 3)( + ) +9 f ()= 3( 3) (+) +7 f ()= 3(3 )(+) Soit g la fonction définie sur R par g()=[f()]. Au point d abscisse, la tangente à la courbe représentative de la fonction g a pour équation : =9+9 = 6+3 = 6 EXERCICE. Soit f la fonction définie sur l intervalle ] ;+ [ par f()= +. On note C f sa courbe représentative dans un repère du plan. a) À l aide d un tableau, étudier le signe de f() suivant les valeurs du réel. b) On note f la dérivée de la fonction f. Calculer f (). c) Déterminer une équation de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 0.. Soit g la fonction composée de la fonction f suivie de la fonction carrée, g est définie sur l intervalle ] ;+ [ par g()=[ f()]. On note C g sa courbe représentative dans un repère du plan. On note g la dérivée de la fonction g. Calculer g (). EXERCICE 3 Soient u la fonction définie pour tout réel par u()= et g une fonction définie et dérivable sur l intervalle ] ;+ [. On note g la dérivée de la fonction g.. On sait que g(3)= 0 et pour tout réel >, g ()= + a) Donner le tableau des variations de la fonction g. b) Étudier le signe de g().. On considère la fonction f définie sur ]0;+ [ par f()=g[u()]. a) Calculer f(). b) On admet que f est dérivable sur ]0;+ [ et on note f la dérivée de la fonction f. Calculer f (). c) La courbe C f ci-dessous représente la fonction f dans le plan muni d un repère orthogonal. 3 C f A. YALLOUZ 8

19 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. La tracer sur le graphique précédent. EXERCICE 4 La courbe (C) ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R. On note f la dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe (C) coupe l ae des ordonnées au point A(0; ) ; la courbe (C) admet pour asmptote l ae des abscisses ; la tangente en A à la courbe (C) coupe l ae des abscisses au point d abscisse 4. 0 (C). À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f(). + b) Déterminer f(0) et f (0).. Soit g la fonction définie sur R par g()= f(). Déterminer une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction g au point d abscisse 0. EXERCICE 5 Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur ]0;+ [. On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : La courbe C f admet pour asmptotes les aes du repère ; la courbe C f admet une tangente parallèle ( à l ae des abscisses au point A d abscisse ; la tangente à la courbe C f au point B ; 3 ) passe par le point de coordonnées (4; 0) A. YALLOUZ 9

20 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES A B (C f ) 0. À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f(). 0 + b) Déterminer f(), f(), f () et f ().. On considère la fonction g définie sur ]0;+ [ par g()=[ f()]. a) Quel est le sens de variation de la fonction g sur ]0;+ [? b) Déterminer les valeurs de g () et g (). c) Donner une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction g au point d abscisse. EXERCICE 6 Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur R. On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la droite D d équation = 8 est asmptote à la courbe C f en+ ; la courbe C f admet une tangente parallèle à l ae des abscisses au point A(3;). C f D A 0 A. YALLOUZ 0

21 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES À partir du graphique et des renseignements fournis :. Déterminer lim + f().. Déterminer f(3) et f (3). 3. Une seule des trois propositions suivantes est eacte, déterminer laquelle. a. f () f (4)<0 b. f () f (4)=0 c. f () f (4)>0 4. Quelle est parmi les trois courbes tracées ci-dessous, la courbe représentative de la fonction f? 0,5 0 0 Courbe C Courbe C 0 Courbe C 3 5. On considère la fonction h inverse de la fonction f. C est-à-dire la fonction h définie sur R par h()= f(). a) Calculer h (3) b) Quelle est parmi les trois courbes de la question 4, celle qui représente la fonction h? A. YALLOUZ

22 Chapitre CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS I Fonction continue Définition Théorème II Résolutions d équations Théorème des valeurs intermédiaires Théorème de la valeur intermédiaire EXERCICES A. YALLOUZ

23 Lcée Camille SEE Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES I FONCTION CONTINUE DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I.. Dire que f est continue en a signifie que lim a f()= f(a). Dire que f est continue sur l intervalle I signifie que f est continue en tout réel appartenant à I. Graphiquement, une fonction continue est celle dont la courbe représentative peut être tracée en un seul morceau (la courbe ne présente aucun saut, aucun trou) La fonction f est défine et continue sur R La fonction f n est définie sur [;3] f n est pas continue sur R La fonction f est défine sur R mais f n est pas continue en 3 THÉORÈME Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I. Si f est dérivable en a alors, f est continue en a. Démonstration Pour tout réel appartenant à I, a Par conséquent, lim f() f(a)= lim a a f() f(a)=( a) [ ( a) f() f(a) Or si f est dérivable en a alors, lim = f (a) a a donc si f est dérivable en a alors, f() f(a) a ] f() f(a) f() f(a) = lim( a) lim a a a a lim f() f(a)= lim ( a) a a f (a)=0 d où lim a f()= f(a), ce qui prouve que f est continue en a. CONSÉQUENCES On admettra les deu propriétés suivantes qui se déduisent du théorème précédent :. Toute fonction dérivable sur un intervalle est continue sur cet intervalle.. Toute fonction construite algébriquement (somme, produit, inverse, quotient ou composée) à partir de fonctions de référence est continue sur chacun des intervalles sur lesquels elle est définie. REMARQUE La réciproque du théorème est fausse : Une fonction peut être continue en un réel a sans être dérivable en ce réel. Par eemple la fonction f définie sur R par f() = est contine en 0 mais n est pas dérivable en 0. 0 A. YALLOUZ 3

24 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES II RÉSOLUTIONS D ÉQUATIONS THÉORÈME DES VALEURS INTERMÉDIAIRES f(a) f(b) k k a j 0 i f(a) b a j f(b) 0 i b f est continue sur [a; b] Pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet une ou plusieurs solutions. f est définie sur [a; b] mais f n est pas continue sur [a; b] Il eiste des réels k compris entre f(a) et f(b) tels que l équation f() = k n admet pas de solution. THÉORÈME (admis) Si f est une fonction continue sur un intervalle[a;b], alors pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet au moins une solution c appartenant à[a; b]. THÉORÈME DE LA VALEUR INTERMÉDIAIRE THÉORÈME Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a, b deu réels appartenant à I, a<b. Si f est continue et strictement monotone sur [a;b], alors pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet une solution unique c appartenant à[a; b]. Démonstration Soit k un réel compris entre f(a) et f(b). Eistence Par hpothèse, f est continue sur [a; b] alors d après le théorème des valeurs intermédiaires, l équation f() = k admet au moins une solution c appartenant à[a; b].. Unicité Supposons que l équation f()=k admette deu solutions distinctes c et c appartenant à[a;b] Par hpothèse, f est strictement monotone sur [a;b] alors c c f (c ) f (c ) Ce qui aboutit à une contradiction puisque f (c )= f (c )=k Donc c = c, ce qui prouve que l équation f()=k admet une solution unique dans [a;b] REMARQUES. Si f est continue et strictement monotone sur [a;b] et f(a) f(b)<0, alors l équation f()=0 admet une solution unique dans [a; b]. Le théorème s applique aussi lorsque f est continue et strictement monotone sur un intervalle de la forme [a;b[, ]a;b], ]a;b[,[a;+ [, ]a;+ [,] ;b] ou ] ;b[ : si une borne a ou b de l intervalle est ouverte, alors on remplace l image f(a) ou f(b) par la limite de f en cette borne ; si une borne de l intervalle est (ou + ) alors on considère la limite de f en (ou + ). A. YALLOUZ 4

25 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES EXERCICE Soit f une fonction dérivable sur chacun des intervalles où elle est définie. Le tableau des variations de la fonction f est donné ci-dessous : f(). a) La fonction f est-elle continue sur ] 3; + [? b) Donner un intervalle où f est continue mais pas monotone. c) Donner deu intervalles où f est continue et strictement monotone.. a) Déterminer le nombre de solutions de l équation f() = 0. b) L équation f() = admet-elle une solution unique? 3. On note f la dérivée de la fonction f. Pour chacune des affirmations ci-dessous, dire si elle est vraie ou si elle est fausse. a) L équation f ()= 0 peut avoir plusieurs solutions sur ]5;+ [ b) f ( ) f (0) 0 c) f ( ) f (3) 0 4. Parmi les cinq propositions suivantes, quelles sont celles qui sont eactes? a) lim f()= 3 b) lim f()= c) lim 3 f()=+ d) lim 5 + f()= e) lim f()=5 + EXERCICE Dans chacun des cas suivants, tracer, dans un repère du plan, une courbe pouvant représenter une fonction f définie sur l intervalle [ ; 3] et vérifiant les informations données. f est continue et décroissante sur[ ; 3], et l équation f() = admet une infinité de solutions dans[ ; ].. f est continue sur [ ;3] n est pas monotone sur [ ;3], et l équation f()=0 admet une solution unique dans [ ;3]. 3. f est continue sur [ ;3] avec f( ) = 3, f(3) = et l équation f() = 0 admet deu solutions dans [ ;3]. 4. f n est pas continue sur [ ;3] et pour tout réel k compris entre f( ) et f(3) l équation f() = k admet une solution unique dans [ ; 3]. EXERCICE 3 Soit f la fonction définie sur R par f()= On note f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (). b) Étudier le signe de f (). c) Donner le tableau des variations de f.. Montrer que l équation f() = 7, admet une solution unique α dans l intervalle [ 4; 3]. Donner, à l aide de la calculatrice, une valeur arrondie de α au diième près. A. YALLOUZ 5

26 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES EXERCICE 4 La courbe ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R O La représentation graphique permet-elle de déterminer le nombre de solutions de l équation f() =?. On admet dans cette question que l ensemble des solutions de l équation f ()=0 est S={0;4;6;8}. a) Si on suppose que f(6)= 53 quel est alors le nombre de solutions de de l équation f()=? 54 b) Si on suppose que f(6)= déteminer graphiquement une valeur approchée au diième près de chacune des solutions de l équation f() =. EXERCICE 5 Pour chacune des questions de ce QCM, une seule des trois propositions est eacte, déterminer laquelle.. Si f est une fonction strictement croissante sur R alors, l équation f() = 0 admet : a) Eactement une solution. b) Au plus une solution. c) Au moins une solution.. Si f est une fonction continue sur[a; b] et si f(a) et f(b) sont de signes contraires, alors l équation f() = 0 admet : a) Eactement une solution. b) Au plus une solution. c) Au moins une solution. 3. Soit f une fonction dérivable sur [a;b] et telle que l équation f() = 0 admette une solution unique c dans [a;b] alors : a) f(a) et f(b) sont de signes contraires. b) Si f(a) et f(b) sont de signes contraires, alors f est strictement monotone. c) Si la dérivée est de signe constant, alors f(a) f(b)<0. 4. Soit f une fonction continue sur I =[ ; 3] et ne s annulant pas sur I. a) Pour tout réel a appartenant à I, f( ) f(a) > 0. b) On peut avoir f( )+ f(3)=0. c) f est dérivable sur I. A. YALLOUZ 6

27 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES 5. Soit f une fonction dérivable sur I =[ ;] et telle que f( )=0, f( )= et f()=0. a) Il eiste un unique réel a appartennant à[ ;] tel que f(a)=. b) L équation f()= admet eactement deu solutions dans [ ;]. c) L équation f()= admet au moins deu solutions dans [ ;]. 6. Soit f la fonction définie sur R par f() = Sur l intervalle [ ;], l équation f()= 0 admet : a) Eactement une solution. b) Eactement deu solutions. c) Eactement trois solutions. EXERCICE 6 Soit f la fonction définie sur l intervalle [0;+ [ par : f()= On note f la dérivée de la fonction f, calculer f ().. On admet que f () 0 équivaut à [;+ [ a) Donner le tableau des variations de la fonction f. b) Montrer que l équation f()=3, admet une solution unique 0. Donner un encadrement de 0 à 0 près. EXERCICE 7 PARTIE A On considère les fonctions f et g définies et dérivables pour tout nombre réel de l intervalle ]0 ;8] par : f()= 3 + et g()= Les courbes représentatives respectives C f et C g des fonctions f et g, dans un repère orthogonal, sont tracées ci-dessous. Lire avec la précision permise par le graphique une valeur approchée des coordonnées de leur point d intersection E.. Afin de déterminer les coordonnées du point E de façon plus précise, on est amené à résoudre dans l intervalle ]0 ;8] l équation g()= f(). Pour cela, on considère la fonction h définie sur l intervalle ]0 ; 8] par h() = g() f(). a) Déterminer le sens de variation de la fonction h sur l intervalle ]0 ;8]. b) Démontrer que l équation h()=0 admet une solution unique 0 dans l intervalle ]0 ;8]. c) À l aide de la calculatrice, déterminer l arrondi de 0 au centième. A. YALLOUZ 7

28 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES C f E 6 4 O C g PARTIE B Les fonctions f et g définies dans la partie A modélisent respectivement l offre et la demande d un produit : f() est la quantité, eprimée en milliers d articles, que les producteurs sont prêts à vendre au pri unitaire de centaines d euros ; g() la quantité, eprimée en milliers d articles, que les consommateurs sont prêts à acheter au pri unitaire de centaines d euros. On appelle pri unitaire d équilibre du marché la valeur de pour laquelle l offre est égale à la demande.. Quel est, eprimé à l euro près, le pri unitaire d équilibre du marché?. Quel nombre d articles, (arrondi à la centaine d articles près), correspond à ce pri unitaire d équilibre? EXERCICE 8 PARTIE A Soit f la fonction définie sur [0;0] par f()= 3 + 9,5 + 6,5.. On désigne par f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (). b) Étudier les variations de la fonction f.. Montrer que l équation f()= 0 admet deu solutions a et b dans [0;0] 3. Étudier le signe de f sur [0;0] PARTIE B Une entreprise produit milliers de pièces, étant un réel de [0;0]. Le coût total de production C, eprimé en milliers d euros, dépend de et est donné par l epression : C()= 0,53, A. YALLOUZ 8

29 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES La courbe représentative de la fonction C, notée C T, est donnée en annee.. Le pri de vente d un article est de 8,50 C. En admettant que toute la production soit vendue, la recette totale eprimée en milliers d euros est donnée par R() = 8,5. a) Tracer sur le graphique joint en annee, la courbe Γ représentative de la fonction R. b) Par lecture graphique, déterminer la production 0 (arrondie au millier d articles près) pour laquelle le bénéfice est maimal.. Le bénéfice est la fonction B définie sur l intervalle ]0; 0] par B() = R() C(). a) Calculer B (). b) En vous aidant de la partie A, étudiez les variations de la fonction B. c) En déduire la production 0 (arrondie à l article près) pour laquelle le bénéfice est maimal. Quel est le montant arrondi à l euro près, de ce bénéfice maimal? 3. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C T au point d abscisse 0. La tracer sur le graphique. ANNEXE 60 C T A. YALLOUZ 9

30 Chapitre 3 LIMITES I Notion de limite Limite finie d une fonction en un réel Limite infinie d une fonction en un réel Limite finie d une fonction en l infini Limite infinie d une fonction en l infini II Limites de fonctions usuelles III Règles opératoires sur les limites Limite d une somme de deu fonctions Limite d un produit de deu fonctions Limite d un quotient de deu fonctions Formes indéterminées Limite de la composée de deu fonctions IV Limite par comparaison Théorème Théorème Théorème 3 (Théorème des gendarmes) EXERCICES A. YALLOUZ 30

31 Lcée Camille SEE Année 0-0 LIMITES T le ES En terminale ES, la notion intuitive de limite permet de mettre en évidence le comportement d une fonction dans les cas suivants : Que se passe-t-il lorsque la variable est proche d une valeur a, sans pour cela l atteindre? Que se passe-t-il lorsque la variable s éloigne infiniment de 0 (limites en + ou en )? I NOTION DE LIMITE LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN UN RÉEL Soit f une fonction définie au «voisinage» d un réel a. Dire que la fonction f a pour limite le réellen a signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour suffisament proche de a. On note : lim a f()=l l O a LIMITE INFINIE D UNE FONCTION EN UN RÉEL Soit f une fonction définie au «voisinage» d un réel a à droite de a (resp. à gauche de a). Dire que la fonction f tend vers+ quand tend vers a avec >a (resp. avec <a) signifie que tout intervalle ]M; + [, où M est un réel, contient toutes les valeurs de f() pour suffisament proche de a avec > a (resp. avec <a). On note : lim a >a + f()=+ ou lim a a <a + f()=+ (resp. lim f()=+ ou lim a f()=+ ) + f() f() M M O a a+h O a h a lim f()=+ a >a On a des définitions analogues lorsque la limite de f en a est lim f()=+ a <a a a+h O O a h a M M f() f() lim f()= a >a Autrement dit, lim f() =+ (ou lim a veut de 0 pourvu que soit suffisamment proche de a. lim f()= a <a a f() = ) signifie que l on peut rendre f() aussi éloigné que l on A. YALLOUZ 3

32 Année 0-0 LIMITES T le ES INTERPRÉTATION GRAPHIQUE Si lim f() =+ ou lim f() =+ ou lim f() = ou lim f() =, on dit alors, que la droite a + a a + a d équation = a est une asmptote verticale de la courbe représentative de la fonction f. 3 LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN L INFINI. Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme [A;+ [, où A est un réel. Dire que la fonction f a pour limite le réel l en + signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour suffisament grand. On note : lim f()=l + O m + f() l lim f()=l : f() est aussi proche que l on veut de l à condition de choisir >m +. Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme ] ;A], où A est un réel. Dire que la fonction f a pour limite le réel l en signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour < 0 suffisament éloigné de 0. On note : lim f()=l l f() m O lim f()=l : f() est aussi proche que l on veut de l à condition de choisir <m INTERPRÉTATION GRAPHIQUE Si lim + f() = l (resp. lim f() = l), on dit alors, que la droite d équation = l est une asmptote horizontale de la courbe représentative de la fonction f en + (resp. en ). REMARQUE Pour déterminer la position relative de la courbe représentative de la fonction f par rapport à une asmptote D d équation = l, il suffit d étudier le signe de f() l A. YALLOUZ 3

33 Année 0-0 LIMITES T le ES 4 LIMITE INFINIE D UNE FONCTION EN L INFINI Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme[a;+ [, où A est un réel.. Dire que la fonction f a pour limite + en + signifie que tout intervalle ouvert de la forme ]M; + [ contient toutes les valeurs de f() pour M suffisament grand. On note : lim f()=+ + O m. Dire que la fonction f a pour limite en + signifie que tout intervalle ouvert de la forme ] ; M[ contient toutes les valeurs de f() pour suffisament grand. On note : lim f()= + Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme] ;A], où A est un réel.. Dire que la fonction f a pour limite + en signifie que tout intervalle ouvert de la forme ]M;+ [ contient toutes les valeurs de f() pour < 0 M suffisament éloigné de 0. On note : lim f()=+ m O. Dire que la fonction f a pour limite en signifie que tout intervalle ouvert de la forme ] ;M[ contient toutes les valeurs de f() pour < 0 suffisament éloigné de 0. On note : lim f()= O M m m O M ASYMPTOTE OBLIQUE Soit f une fonction définie sur un intervalle de borne + ou, et D une droite d équation =a+b. Si lim [ f() (a+b)]=0 (ou lim [ f() (a+b)]=0), on dit alors que la droite d équation =a+b + est une asmptote oblique à la courbe représentative de la fonction f en+ (ou en ). =a+b O =a+b =a+b O O O =a+b lim f()=+ + lim f()= + lim f()=+ lim f()= REMARQUE Pour étudier la position relative de la courbe représentative de la fonction f par rapport à une asmptote D d équation =a+b, il suffit d étudier le signe de la différence f() (a+b) A. YALLOUZ 33

34 Année 0-0 LIMITES T le ES II LIMITES DE FONCTIONS USUELLES FONCTION CARRÉ FONCTION CUBE O O lim =+ ; lim + =+ lim 3 =+ ; lim + 3 =+ FONCTION INVERSE FONCTION RACINE CARRÉE O O lim = 0 ; lim 0 + =+ ; lim 0 =+ lim = 0 lim =0 ; 0 lim =+ + A. YALLOUZ 34 +

35 Année 0-0 LIMITES T le ES III RÈGLES OPÉRATOIRES SUR LES LIMITES Dans tout ce paragraphe, u et v désignent deu fonctions, l et l désignent deu nombres réels, et α désigne + ou ou un nombre réel. LIMITE D UNE SOMME DE DEUX FONCTIONS Si lim u()= α l l l + + et lim v()= α l + + alors par somme lim α l+l + + À ÉTUDIER EXEMPLE Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()= +. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim = et lim 0 0 >0 >0 f admet pour asmtote l ae des ordonnées. lim + =+ et =+ donc, par somme, lim f() = +. La courbe représentative de la fonction 0 >0 lim + = 0 donc, par somme, lim f()=+ + LIMITE D UN PRODUIT DE DEUX FONCTIONS Si lim u()= α l l ou et lim v()= α l + ou + ou + ou alors par produit lim α l l ± * À ÉTUDIER ± * (*) Lorsque la limite du produit est infinie, c est la règle des signes du produit qui permet de déterminer le résultat + ou. EXEMPLE ( ) Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()=. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim 0 >0 = 0 et lim 0 >0 Or pour tout réel non nul, lim + =+ et =+. Nous sommes en présence de la forme indéterminée «0». lim + ( ) = et lim 0 >0 = donc, par produit, lim f()= 0 >0 = 0. Donc, lim f()=0 0 >0 3 LIMITE D UN QUOTIENT DE DEUX FONCTIONS Si lim α u()= l l 0 l et lim α v()= l 0 0 alors par quotient u ) lim ()= α( v + ou + ou 0 l 0 + ou + ou l l ± * 0 ± * À ÉTUDIER À ÉTUDIER (*) Lorsque la limite du quotient est infinie, c est la règle des signes du produit qui permet de déterminer le résultat + ou. A. YALLOUZ 35

36 Année 0-0 LIMITES T le ES EXEMPLE Soit f la fonction définie sur ];+ [ par f()=. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim =0 et lim =0. Nous sommes en présence de la forme indéterminée «0 0». > > Or pour tout réel, Comme lim + = > = (+)( ) = +, nous pouvons conclure que, lim f()= > lim =+ et lim + + =+. Nous sommes en présence de la forme indéterminée. Comme pour pour tout réel, = et que lim = 0, il s ensuit que lim f()= > La courbe représentative de la fonction f admet pour asmtote l ae des abscisses en+. 4 FORMES INDÉTERMINÉES Il quatre formes indéterminées du tpe ; «0» ; «0 0» ;. Lorsqu on rencontre une forme indéterminée, on essaie de trouver la limite demandée en étudiant la situation. On dispose cependant de deu règles, permettant de déterminer la limite d une fonction polnôme et la limite d une fonction rationnelle en l infini. RÈGLE En+ ou en, la limite d une fonction polnôme est égale à la limite de son terme de plus haut degré. EXEMPLE lim = lim + 33 = RÈGLE En + ou en, la limite d une fonction rationnelle est égale à la limite du quotient du terme de plus haut degré du numérateur par le terme de plus haut degré du dénominateur. EXEMPLE lim = lim = 3 = 0 5 LIMITE DE LA COMPOSÉE DE DEUX FONCTIONS Soit u une fonction définie sur un intervalle I de R et v une fonction définie sur un intervalle J de R telles que pour tout réel appartenant à I, u() appartient à J. a, b et c désignent des réels ou + ou. f est la fonction v u, composée de u suivie de v. EXEMPLE ( ) Déterminer lim. > lim > = et lim Si lim a u()=b et lim X b v(x)=c, alors lim a f()=c X =+, donc lim X > ( ) =+ A. YALLOUZ 36

37 Année 0-0 LIMITES T le ES IV LIMITE PAR COMPARAISON Les théorèmes suivants sont admis THÉORÈME α désigne un réel ou + ou. f et g sont deu fonctions définies sur un intervalle I de R. Si pour tout appartenant à I, f() g() et lim g()=+, alors lim f()=+. α α EXEMPLE Déterminer lim Pour tout réel positif, d où pour tout réel positif, } {{ } f() + } {{ } g() Or lim +=+ donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim 9 + +=+. THÉORÈME α désigne un réel ou + ou. f et g sont deu fonctions définies sur un intervalle I de R. Si pour tout appartenant à I, f() g() et lim g()=, alors lim f()=. α α EXEMPLE Déterminer lim +. Pour tout réel, d où pour tout réel, + } {{ } f() + } {{ } g() Or lim += donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim += 3 THÉORÈME 3 (Théorème des gendarmes) α désigne un réel ou + ou. Soit f, g et h trois fonctions définies sur un intervalle I de R et l un réel. Si pour tout appartenant à I, f() h() g() et lim f() = lim g() = l, α α alors lim h()=l. α l O m EXEMPLE Soit f une fonction définie sur]0;+ [ et telle que pour tout réel >0, 3+ f() Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. Pour tout réel > 0, f() 3+ or lim 3+ = +, donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim f()=+. 0 >0 Pour tout réel >0, 3+ f() or lim 3+ + = 3 et donc d après le théorème sur les limites par encadrement, lim f()= >0 lim = lim + = 3, A. YALLOUZ 37

38 Année 0-0 LIMITES T le ES EXERCICE Déterminer les limites suivantes : lim ( ) + lim + 3 lim EXERCICE ( ) ( lim + lim + lim + ) 4 ( lim 3 + lim 4 > ) lim > ( 3+ 3 lim lim 4 > ) lim 0 >0 La courbe C f ci-dessous, représente une fonction f définie sur R. Les droites D et sont les asmptotes à la courbe respectivement en et +. 3 D Déterminer lim f() et lim f(). +. Soit g la fonction définie sur R par g()= f()+ 3. Déterminer lim g() et 4 lim g(). + - EXERCICE 3. Soit P()= + 6 et Q()= 3 deu polnômes. a) Résoudre P()=0 et Q()=0. b) En déduire une factorisation de P() et Q().. Soit f la fonction définie sur ];+ [ par f()= P() Q(). a) Déterminer lim f() et lim f(). + > b) La courbe représentative de la fonction f admet-elle des asmptotes? EXERCICE 4 La courbe C u ci-dessous représente une fonction u définie et dérivable sur R. On note f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe coupe l ae des ordonnées au point A et la tangente à la courbe au point A passe par le point de coordonnées ( ; 0) ; la courbe admet au point B d abscisse une tangente parallèle à l ae des abscisses ; l ae des abscisses est asmptote à la courbe C u. A. YALLOUZ 38

39 Année 0-0 LIMITES T le ES 3 B A C u À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim u() et lim u(). + b) Déterminer u (0) et u (). -4. On considère la fonction f définie sur ] ;+ [ par f()= u(). a) Étudier les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. La courbe représentative de la fonction f admet-elle des asmptotes? b) Déterminer f (0) et f (). 3. On considère la fonction g définie sur R par g()=[u()]. a) Étudier les limites de la fonction g en et en+. La courbe représentative de la fonction g admet-elle des asmptotes? b) Déterminer g (0) et g (). EXERCICE 5 Soit f une fonction définie sur l intervalle I = 3 ] [ ;+ et telle que pour tout réel, on a f() On considère la fonction g définie sur I par g()= f(). C f Montrer que si alors, 0 g(). Que peut-on en déduire sur la limite de g en+? A. YALLOUZ 39

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

O, i, ) ln x. (ln x)2

O, i, ) ln x. (ln x)2 EXERCICE 5 points Commun à tous les candidats Le plan complee est muni d un repère orthonormal O, i, j Étude d une fonction f On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0; + [ par : f = ln On

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours. Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

Dérivation : Résumé de cours et méthodes

Dérivation : Résumé de cours et méthodes Dérivation : Résumé de cours et métodes Nombre dérivé - Fonction dérivée : DÉFINITION (a + ) (a) Etant donné est une onction déinie sur un intervalle I contenant le réel a, est dérivable en a si tend vers

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Logistique, Transports

Logistique, Transports Baccalauréat Professionnel Logistique, Transports 1. France, juin 2006 1 2. Transport, France, juin 2005 2 3. Transport, France, juin 2004 4 4. Transport eploitation, France, juin 2003 6 5. Transport,

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Dérivation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES

Dérivation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Capitre 4 Dérivation Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Dérivation Nombre dérivé d une fonction en un point. Tangente à la courbe représentative d une fonction dérivable

Plus en détail

Développements limités. Notion de développement limité

Développements limités. Notion de développement limité MT12 - ch2 Page 1/8 Développements limités Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R non vide et non réduit à un point. I Notion de développement limité Dans tout ce paragraphe, a désigne un

Plus en détail

Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé.

Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé. Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé. L usage d une calculatrice est autorisé Durée : 3heures Deux annexes sont à rendre avec la copie. Exercice 1 5 points 1_ Soit f la

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Raisonnement par récurrence Suites numériques

Raisonnement par récurrence Suites numériques Chapitre 1 Raisonnement par récurrence Suites numériques Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Raisonnement par récurrence. Limite finie ou infinie d une suite.

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé Baccalauréat S/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé A. P. M.. P. XRCIC 1 Commun à tous les candidats Partie A 1. L arbre de probabilité correspondant aux données du problème est : 0,3 0,6 H

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

Terminale SMS - STL 2007-2008

Terminale SMS - STL 2007-2008 Terminale SMS - STL 007-008 Annales Baccalauréat. STL Biochimie, France, sept. 008. SMS, France & La Réunion, sept 008 3 3. SMS, Polynésie, sept 008 4 4. STL Chimie de laboratoire et de procédés industriels,

Plus en détail

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines FctsAffines.nb 1 Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008 Fonctions affines Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hpertete vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec2/inde.html

Plus en détail

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs Eo7 Limites de fonctions Théorie Eercice Montrer que toute fonction périodique et non constante n admet pas de ite en + Montrer que toute fonction croissante et majorée admet une ite finie en + Indication

Plus en détail

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2.

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2. Eo7 Calculs de déterminants Fiche corrigée par Arnaud Bodin Eercice Calculer les déterminants des matrices suivantes : Correction Vidéo ( ) 0 6 7 3 4 5 8 4 5 6 0 3 4 5 5 6 7 0 3 5 4 3 0 3 0 0 3 0 0 0 3

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2014/2015. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2014/2015. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières Interrogation 1 : Indice et taux d évolution........................... 2 Devoir maison 1 : Taux d évolution................................ 4 Devoir maison 1

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2 Les parties A et B sont indépendantes. Partie A Exercice 3 (5 points) Commun à tous les candidats On considère la fonction A définie sur l'intervalle [1 ; + 00 [ par A(x) = 1-e -0039' ' x 1. Calculer la

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Loi binomiale Lois normales

Loi binomiale Lois normales Loi binomiale Lois normales Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières Rappels sur la loi binomiale 2. Loi de Bernoulli............................................ 2.2 Schéma de Bernoulli

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» )

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» ) SYNTHESE ( THEME ) FONCTIONS () : NOTIONS de FONCTIONS FONCTION LINEAIRE () : REPRESENTATIONS GRAPHIQUES * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus en détail

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Ces exercices portent sur les items 2, 3 et 5 du programme d informatique des classes préparatoires,

Plus en détail

Mais comment on fait pour...

Mais comment on fait pour... Mais comment on fait pour... Toutes les méthodes fondamentales en Maths Term.S Édition Salutπaths Table des matières 1) GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...13 1.Comment déterminer l'ensemble de définition

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé EXERCICE 1 5 points Commun à tous les candidats 1. Réponse c : ln(10)+2 ln ( 10e 2) = ln(10)+ln ( e 2) = ln(10)+2 2. Réponse b : n 13 0,7 n 0,01

Plus en détail

Séquence 8. Fonctions numériques Convexité. Sommaire

Séquence 8. Fonctions numériques Convexité. Sommaire Séquence 8 Fonctions numériques Conveité Objectifs de la séquence Introduire graphiquement les notions de fonctions convees et de fonctions concaves. Établir le lien entre le sens de variation d une fonction

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Notion de fonction. Résolution graphique. Fonction affine.

Notion de fonction. Résolution graphique. Fonction affine. TABLE DES MATIÈRES 1 Notion de fonction. Résolution graphique. Fonction affine. Paul Milan LMA Seconde le 12 décembre 2011 Table des matières 1 Fonction numérique 2 1.1 Introduction.................................

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

Développer, factoriser pour résoudre

Développer, factoriser pour résoudre Développer, factoriser pour résoudre Avec le vocabulaire Associer à chaque epression un terme A B A différence produit A+ B A B inverse quotient A B A opposé somme Écrire la somme de et du carré de + Écrire

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Terminale S Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Exercice : (solution Une compagnie d assurance automobile fait un bilan des frais d intervention, parmi ses dossiers d accidents de la circulation.

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations

IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations 1- Equation à une inconnue Une équation est une égalité contenant un nombre inconnu noté en général x et qui est appelé l inconnue. Résoudre l équation

Plus en détail

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés.

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Préparation au CAPES Strasbourg, octobre 2008 Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Le problème posé : On se donne deux cercles C et C de centres O et O distincts et de rayons R et R

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2014 Table des matières

Plus en détail

Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé

Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé 2012-2013 1 Petites questions 1 Est-ce que l ensemble des ouverts de R est une tribu? Réponse : Non, car le complémentaire de ], 0[ n est pas ouvert.

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

Correction du bac blanc CFE Mercatique

Correction du bac blanc CFE Mercatique Correction du bac blanc CFE Mercatique Exercice 1 (4,5 points) Le tableau suivant donne l évolution du nombre de bénéficiaires de minima sociaux en milliers : Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Plus en détail

Les devoirs en Première STMG

Les devoirs en Première STMG Les devoirs en Première STMG O. Lader Table des matières Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions....................... 2 Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions (corrigé)..................

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction Antécédents d un nombre par une fonction 1) Par lecture graphique Méthode / Explications : Pour déterminer le ou les antécédents d un nombre a donné, on trace la droite (d) d équation. On lit les abscisses

Plus en détail

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

Plus en détail