MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année."

Transcription

1 MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polcopié conforme au programme 00, regroupe les documents distribués au élèves en cours d année. Année 0-0

2 Année 0-0 T le ES A. YALLOUZ

3 TABLE DES MATIÈRES I ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE 5 DÉRIVATION 6 I Nombre dérivé II Fonction dérivée EXERCICES CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS I Fonction continue II Résolutions d équations EXERCICES LIMITES 30 I Notion de limite II Limites de fonctions usuelles III Règles opératoires sur les limites IV Limite par comparaison EXERCICES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 4 Activité I Ajustement affine d une série statistique à deu variables EXERCICES PRIMITIVES D UNE FONCTION 54 Activités I Primitives II Calculs de primitives EXERCICES LOGARITHME NÉPÉRIEN 6 Activité I Fonction logarithme népérien II Propriétés algébriques III Étude de la fonction logarithme népérien IV Étude d une fonction ln(u) EXERCICES PROBABILITÉS 83 I Modéliser une epérience aléatoire II Probabilités conditionnelles III Variable aléatoire IV Loi binomiale A. YALLOUZ 3

4 Année 0-0 TABLE DES MATIÈRES T le ES EXERCICES CALCUL INTÉGRAL 08 Introduction I Intégrale d une fonction II Propriétés de l intégrale III Intégrale et moenne EXERCICES FONCTION EXPONENTIELLE 3 I Définition et premières propriétés II Propriétés algébriques de la fonction eponentielle III Étude de la fonction eponentielle IV Eponentielle d une fonction : ep(u) V Eponentielle de base a EXERCICES II ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ 48 0 INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GRAPHES 49 Activités : Introduction I Graphes premières définitions Activité : Chaîne eulérienne II Chaînes, ccles ; conneité III Coloration des sommets d un graphe IV Plus court chemin EXERCICES GÉOMÉTRIE DANS L ESPACE 77 I Vecteur de l espace II Repérage dans l espace III Équations cartésiennes de l espace EXERCICES FONCTION DE DEUX VARIABLES 88 I Fonction de deu variables II Sections de surface EXERCICES RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE 07 I La démonstration par récurrence EXERCICES SUITES 0 I Suites premières définitions II Comportement global d une suite III Limite d une suite IV Suites particulières EXERCICES GRAPHES PROBABILISTES 9 I Définitions II Évolution d un état au cours du temps EXERCICES A. YALLOUZ 4

5 PREMIÈRE PARTIE ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE A. YALLOUZ 5

6 Chapitre DÉRIVATION I Nombre dérivé Définition Tangente à une courbe II Fonction dérivée Définition Dérivées des fonctions de référence Dérivées et opérations Dérivée d une fonction composée Dérivée et variations d une fonction EXERCICES Dérivées et opérations Applications à l économie Dérivées de fonctions composées A. YALLOUZ 6

7 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES I NOMBRE DÉRIVÉ DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I. f() f(a) Lorsque le rapport admet une limite réelle quand tend vers a en restant dans I, on dit que la a fonction f est dérivable en a et cette limite réelle, notée f (a), est appelée le nombre dérivé de f en a. On note alors : f f() f(a) (a)=lim a a TANGENTE À UNE COURBE Soit f une fonction définie sur un intervalle I, dérivable en a où a est un réel de I, et C f sa courbe représentative dans un repère du plan. La droite passant par le point A(a; f(a)) de la courbe C f et de coefficient directeur f (a) est appelée la tangente à la courbe C f au point d abscisse a. f(a) j 0 i a A PROPRIÉTÉ Soit f une fonction définie sur un intervalle I, dérivable en a où a est un réel de I, et C f sa courbe représentative dans un repère du plan. L équation réduite de la tangente à la courbe C f au point A d abscisse a est : = f (a) ( a)+ f(a) EXEMPLE La courbe C f tracée ci-dessous est la courbe représentative d une fonction f définie sur R Par lecture graphique, déterminer f (0), f () et f (3). A. YALLOUZ 7

8 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. Le nombre dérivé f (0) est égal au coefficient directeur de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 0. Or cette droite passe par les points de coordonnées (0; 3) et (; ). Son coefficient directeur a est : Ainsi, f (0)= a= 3 0 =. La tangente à la courbe C f au point d abscisse est parallèle à l ae des abscisses. Donc f ()=0 3. La droite tangente à la courbe C f au point d abscisse 3 passe par les points de coordonnées (3;0) et (5;3). Son coefficient directeur a est a= = 3 Le nombre dérivé f (3) est égal au coefficient directeur de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 3. Donc f (3)= 3 REMARQUE La courbe représentative d une fonction f peut avoir une tangente en un point a sans que la fonction soit dérivable en a. La courbe représentative de la fonction racine carrée est tangente à la droite d équation = 0 en 0. Or la fonction racine carrée n est pas dérivable en 0 en effet : 0 lim = lim = lim =+ 0 ce n est pas une limite finie donc la fonction racine carrée n est pas dérivable en 0. j 0 i II FONCTION DÉRIVÉE DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque pour tout réel appartenant à I, f est dérivable en, on dit que f est dérivable sur I. La fonction qui associe à tout réel appartenant à I son nombre dérivé f () est appelée la fonction dérivée de f sur l intervalle I. Elle est notée f. DÉRIVÉES DES FONCTIONS DE RÉFÉRENCE f définie sur... f() f () f dérivable sur... R k 0 R R a+b a R R n n n R pour n entier n R R n [0; + [ n n+ R R pour n entier n ]0; + [ A. YALLOUZ 8

9 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES 3 DÉRIVÉES ET OPÉRATIONS Si et v sont deu fonctions dérivables sur I, alors il en est de même pour u+v, ku (k constante réelle), u v et u (si v() 0 sur I) v RÈGLES (u+v) = u + v (ku) = k u (uv) = u v+uv ( u v) = u v uv v EXEMPLES )(. Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()= (+ ). Calculer f (). 3 Sur ]0; + [ f est dérivable comme produit de deu fonctions dérivables. f = uv d où f = u v+uv. Avec pour tout réel appartenant à l intervalle ]0;+ [, u()=+ 3 d où u ()= 3 v()= d où v ()= Soit pour tout réel appartenant à l intervalle ]0;+ [, f ()= ( 3 )+ ) (+ 3 = = Ainsi, f est la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()= Soit f la fonction définie sur R par f()= Calculer f (). Sur R f est dérivable comme somme et quotient de deu fonctions dérivables. f = u v d où f = u v uv v. Avec pour tout réel, Soit pour tout réel, u()=4 3 d où u ()=4 v()= + d où v ()= f ()= 4( + ) (4 3) ( + ) = ( + ) = ( + ) Ainsi, f est la fonction définie sur R par f ()= ( + ) A. YALLOUZ 9

10 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES 4 DÉRIVÉE D UNE FONCTION COMPOSÉE THÉORÈME (admis) Soit u et g deu fonctions telle que la composée f = g u est définie sur un intervalle I. Si u est dérivable sur I et g est dérivable en u(), alors la composée f = g u est dérivable sur I et f ()= u () g [u()] EXEMPLE Soit f la fonction définie sur I =[ ;] par f()=. f = u avec u()=. La fonction u est dérivable sur I et la fonction racine carrée g(x) = X est dérivable sur ]0;+ [ donc f est dérivable pour tout réel de l intervalle I tel que u() > 0. Soit f est dérivable sur l intervalle ] ; [. La dérivée de la fonction racine carrée est g (X)= X. D où f = u u. On a u ()=. D où pour tout réel de l intervalle ] ;[, f ()= = Ainsi, la dérivée de la fonction f est la fonction f définie sur ] ;[ par f ()= NOUVELLES FORMULES DE DÉRIVÉES Par application du théorème sur la dérivée d une fonction composée on obtient les formules suivantes : Si u est dérivable sur un intervalle I de R, alors pour tout entier natuel n non nul, la fonction f = u n est dérivable sur I et f = u nu n = nu u n. Si u est dérivable sur un intervalle I de R et ne s annule pas sur I, alors pour tout entier natuel n non nul, la fonction f = u n est dérivable sur I et f = u n nu = un+ u n+. Si u est dérivable sur un intervalle I de R et strictement positive sur I, alors la fonction f = u est dérivable sur I et f = u u = u u. EXERCICE Déterminer la fonction dérivée de chacune des fonctions suivantes ( définies et ) dérivables sur R : f()=( +3) 3 f()= (5+) + + f()= + f()= + + ( +) 5 DÉRIVÉE ET VARIATIONS D UNE FONCTION THÉORÈME Soit f une fonction dérivable et monotone sur un intervalle I de R. Si f est constante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f ()=0. Si f est croissante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f () 0. Si f est décroissante sur I, alors pour tout réel appartenant à I, f () 0. Le théorème suivant, permet de déterminer les variations d une fonction sur un intervalle suivant le signe de sa dérivée. A. YALLOUZ 0

11 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES THÉORÈME Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I de R et f la dérivée de f sur I. Si f est nulle sur I, alors f est constante sur I. Si f est strictement positive sur I, sauf éventuellement en un nombre fini de points où elle s annule, alors f est strictement croissante sur I. Si f est strictement négative sur I, sauf éventuellement en un nombre fini de points où elle s annule, alors f est strictement décroissante sur I. THÉORÈME 3 Soit f une fonction dérivable sur un intervalle ouvert I de R et 0 un réel appartenant à I.. Si f admet un etremum local en 0, alors f ( 0 )=0.. Si la dérivée f s annule en 0 en changeant de signe, alors f admet un etremum local en 0. a 0 b f () f() 0 + minimum a 0 b f () + f() 0 maimum REMARQUES. Dans la proposition. du théorème 3 l hpothèse en changeant de signe est importante. Considérons la fonction cube définie sur R par f()= 3 qui a pour dérivée la fonction f définie sur R par f ()=3. f (0)=0 et pour tout réel non nul, f ()>0. La fonction cube est strictement croissante sur R et n admet pas d etremum en 0.. Une fonction peut admettre un etremum local en 0 sans être nécessairement dérivable. Considérons la fonction f définie sur R par f()= +. f est une fonction affine par morceau, f admet un minimum f() = or f n est pas dérivable en. 0 0 POINT MÉTHODE En pratique, pour étudier les variations d une fonction f dérivable sur son ensemble de définition D f : on détermine la dérivée f de f ; on étudie le signe de f sur D f ; on applique le théorème sur chacun des intervalles de D f où le signe de f est constant ; on dresse le tableau des variations en indiquant les etremums, s il a lieu et éventuellement les limites au bornes de son ensemble de définition. A. YALLOUZ

12 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES EXERCICE La courbe C f ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R. On note f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe coupe l ae des ordonnées au point A et la tangente à la courbe au point A passe par le point de coordonnées ( ; 0) ; la courbe admet au point B d abscisse une tangente parallèle à l ae des abscisses ; l ae des abscisses est asmptote à la courbe C f. 3 B A C f À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f() b) Déterminer f (0) et f ().. Une des trois courbes ci-dessous est la représentation graphique de la fonction f. Déterminer laquelle courbe C courbe C courbe C 3 EXERCICE Soit f la fonction définie sur ] ;+ [ par f()= 8+7. On note f la dérivée de la fonction f. + Sa courbe représentative dans un repère orthogonal du plan, notée C f, est donnée en annee ci-dessous à titre indicatif.. Calculer f ().. Étudier le signe de f (). 3. Donner le tableau des variations de f. 4. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. Tracer sur le graphique donné en annee, la tangente T. A. YALLOUZ

13 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES ANNEXE (C f ) 0 EXERCICE 3 Soit f la fonction définie sur R par : f()= On note C f sa courbe représentative dans le plan muni d un repère.. Calculer la dérivée de la fonction f.. Étudier les variations de f. 3. Donner une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. EXERCICE 4 Soit f la fonction définie sur l intervalle] ;+ [ par f()= +. On note C f sa courbe représentative dans le plan muni d un repère orthonormal. On note f la dérivée de la fonction f.. Calculer f ().. Étudier le signe de f (). 3. Donner le tableau des variations de f. EXERCICE 5 Soit C la fonction définie pour tout élément de l intervalle ]0;6] par C()=0, La fonction C modélise le coût total de production, eprimé en euro, de centaines d articles fabriqués par jour. Sa représentation graphique sur cet intervalle, notée C T, est donnée en annee.. La recette totale en euros pour centaines d articles est donnée, en admettant que toute la production soit vendue, par R()=00 3. a) Tracer sur le graphique joint en annee, la courbe Γ représentative de la fonction R. b) Par lecture graphique, déterminer : l intervalle dans lequel doit se situer la production pour qu il ait un bénéfice ; la production 0 pour laquelle le bénéfice est maimal.. Le bénéfice est la fonction B définie sur l intervalle ]0; 6] par B() = R() C(). a) Calculer B (). b) Étudier les variations de la fonction B. A. YALLOUZ 3

14 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES c) En déduire la production 0 (arrondie à l article près) pour laquelle le bénéfice est maimal. Quel est le montant arrondi à l euro près, de ce bénéfice maimal? ANNEXE 900 C T EXERCICE 6 PARTIE A. Vérifier que pour tout réel, =( 3)( + 6+8).. En déduire le signe du polnôme P()= PARTIE B Une entreprise produit q milliers de pièces par jour, q étant un réel de ]0;5]. Le pri de revient d une pièce, eprimé en euros, dépend de q et est donné par l epression : f(q)= q3 + 6q + q+08 q. Combien coûte, en moenne, à l euro près, la production de 400 pièces?. On désigne par f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (q). b) En vous aidant de la partie A, étudiez les variations de la fonction f. c) En déduire le nombre d unités à fabriquer pour que le pri de revient d une pièce soit minimal. Quel est alors le montant en euros du coût total de production? EXERCICE 7 (D après sujet bac Nouvelle Calédonie Mars 0) L entreprise CoTon produit du tissu en coton. Celui-ci est fabriqué en mètre de large et pour une longueur eprimée en kilomètre, étant compris entre 0 et 0. A. YALLOUZ 4

15 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES Le coût total de production en euros de l entreprise CoTon est donné en fonction de la longueur par la formule C()= Le graphique de l annee donne la représentation graphique de la fonction C. Les deu parties A et B de cet eercice sont indépendantes PARTIE A : Étude du bénéfice Si le marché offre un pri p en euros pour un kilomètre de ce tissu, alors la recette de l entreprise CoTon pour la vente d une quantité est égal à R()= p.. Tracer sur le graphique de l annee la droite D d équation =400. Epliquer, au vu de ce tracé, pourquoi l entreprise CoTon ne peut pas réaliser un bénéfice si le pri p du marché est égal à 400 euros.. Dans cette question on suppose que le pri du marché est égal à 680 euros. a) Tracer sur le graphique de l annee la droite D d équation =680. Déterminer graphiquement, avec la précision permise par le graphique, pour quelles quantités produites et vendues, l entreprise CoTon réalise un bénéfice si le pri p du marché est de 680 euros. b) On considère la fonction B définie sur l intervalle [0 ; 0] par B() = 680 C(). Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle [0 ; 0] on a : B ()= c) Étudier les variations de la fonction B sur [0 ; 0]. En déduire pour quelle quantité produite et vendue le bénéfice réalisé par l entreprise CoTon est maimum. Donner la valeur de ce bénéfice. PARTIE B : Étude du coût moen On rappelle que le coût moen de production C M mesure le coût par unité produite. On considère la fonction C M définie sur l intervalle ]0 ; 0] par C M ()= C().. Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle ]0 ; 0] on a : C M()= 30( 5)( + +5 ).. a) Démontrer que pour tout appartenant à l intervalle ]0 ; 0], C M () est du signe de( 5). En déduire les variations de la fonction C M sur l intervalle ]0 ; 0]. b) Pour quelle quantité de tissu produite le coût moen de production est-il minimum? Que valent dans ce cas le coût moen de production et le coût total? A. YALLOUZ 5

16 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES ANNEXE EXERCICE 8 Déterminer la fonction dérivée de chacune des fonctions suivantes dérivables sur leur ensemble de définition : 5. f est définie sur R par f ()= f est définie sur ]0;+ [ par f ()= (+ ) 3. f 3 est définie sur R par f 3 ()= + EXERCICE 9 Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()=. Calculer f ().. Étudier les variations de la fonction f. ( ) 3 EXERCICE 0 A. YALLOUZ 6

17 Lcée Camille SEE Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. Soit u la fonction définie sur l intervalle ]0;+ [ par u()=+. Calculer u ().. Soit g une fonction définie et dérivable sur l intervalle ]0;+ [. On note g la dérivée de la fonction g. On sait que g()= et pour tout réel >0, g ()=. Donner le tableau des variations de la fonction g. 3. On considère la fonction f définie sur ]0; + [ par f() = g[u()]. On admet que f est dérivable sur ]0;+ [ et on note f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f(). b) Calculer f (). c) La courbe C f ci-dessous représente la fonction f dans le plan muni d un repère orthogonal. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. La tracer sur le graphique ci-dessous. 4 3 C f O 3 4 EXERCICE Pour chacune des quatre questions de ce QCM, une seule réponse est eacte. Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur R. On sait que : la droite D est tangente à la courbe C f au point A( ;) ; la courbe C f admet deu tangentes parallèles à l ae des abscisses au points d abscisse et 3. 4 D 3 A On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f alors : f ( )= f ( )= 3 f ( )> f (0) C f A. YALLOUZ 7

18 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES. L équation f ()=0 admet : une solution deu solutions tois solutions 3. f est définie sur R par : f ()= 3( 3)( + ) +9 f ()= 3( 3) (+) +7 f ()= 3(3 )(+) Soit g la fonction définie sur R par g()=[f()]. Au point d abscisse, la tangente à la courbe représentative de la fonction g a pour équation : =9+9 = 6+3 = 6 EXERCICE. Soit f la fonction définie sur l intervalle ] ;+ [ par f()= +. On note C f sa courbe représentative dans un repère du plan. a) À l aide d un tableau, étudier le signe de f() suivant les valeurs du réel. b) On note f la dérivée de la fonction f. Calculer f (). c) Déterminer une équation de la tangente à la courbe C f au point d abscisse 0.. Soit g la fonction composée de la fonction f suivie de la fonction carrée, g est définie sur l intervalle ] ;+ [ par g()=[ f()]. On note C g sa courbe représentative dans un repère du plan. On note g la dérivée de la fonction g. Calculer g (). EXERCICE 3 Soient u la fonction définie pour tout réel par u()= et g une fonction définie et dérivable sur l intervalle ] ;+ [. On note g la dérivée de la fonction g.. On sait que g(3)= 0 et pour tout réel >, g ()= + a) Donner le tableau des variations de la fonction g. b) Étudier le signe de g().. On considère la fonction f définie sur ]0;+ [ par f()=g[u()]. a) Calculer f(). b) On admet que f est dérivable sur ]0;+ [ et on note f la dérivée de la fonction f. Calculer f (). c) La courbe C f ci-dessous représente la fonction f dans le plan muni d un repère orthogonal. 3 C f A. YALLOUZ 8

19 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C f au point d abscisse. La tracer sur le graphique précédent. EXERCICE 4 La courbe (C) ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R. On note f la dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe (C) coupe l ae des ordonnées au point A(0; ) ; la courbe (C) admet pour asmptote l ae des abscisses ; la tangente en A à la courbe (C) coupe l ae des abscisses au point d abscisse 4. 0 (C). À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f(). + b) Déterminer f(0) et f (0).. Soit g la fonction définie sur R par g()= f(). Déterminer une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction g au point d abscisse 0. EXERCICE 5 Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur ]0;+ [. On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : La courbe C f admet pour asmptotes les aes du repère ; la courbe C f admet une tangente parallèle ( à l ae des abscisses au point A d abscisse ; la tangente à la courbe C f au point B ; 3 ) passe par le point de coordonnées (4; 0) A. YALLOUZ 9

20 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES A B (C f ) 0. À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim f() et lim f(). 0 + b) Déterminer f(), f(), f () et f ().. On considère la fonction g définie sur ]0;+ [ par g()=[ f()]. a) Quel est le sens de variation de la fonction g sur ]0;+ [? b) Déterminer les valeurs de g () et g (). c) Donner une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction g au point d abscisse. EXERCICE 6 Sur la figure ci-dessous est tracée la courbe représentative notée C f d une fonction f dérivable sur R. On désigne par f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la droite D d équation = 8 est asmptote à la courbe C f en+ ; la courbe C f admet une tangente parallèle à l ae des abscisses au point A(3;). C f D A 0 A. YALLOUZ 0

21 Année 0-0 DÉRIVATION T le ES À partir du graphique et des renseignements fournis :. Déterminer lim + f().. Déterminer f(3) et f (3). 3. Une seule des trois propositions suivantes est eacte, déterminer laquelle. a. f () f (4)<0 b. f () f (4)=0 c. f () f (4)>0 4. Quelle est parmi les trois courbes tracées ci-dessous, la courbe représentative de la fonction f? 0,5 0 0 Courbe C Courbe C 0 Courbe C 3 5. On considère la fonction h inverse de la fonction f. C est-à-dire la fonction h définie sur R par h()= f(). a) Calculer h (3) b) Quelle est parmi les trois courbes de la question 4, celle qui représente la fonction h? A. YALLOUZ

22 Chapitre CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS I Fonction continue Définition Théorème II Résolutions d équations Théorème des valeurs intermédiaires Théorème de la valeur intermédiaire EXERCICES A. YALLOUZ

23 Lcée Camille SEE Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES I FONCTION CONTINUE DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I.. Dire que f est continue en a signifie que lim a f()= f(a). Dire que f est continue sur l intervalle I signifie que f est continue en tout réel appartenant à I. Graphiquement, une fonction continue est celle dont la courbe représentative peut être tracée en un seul morceau (la courbe ne présente aucun saut, aucun trou) La fonction f est défine et continue sur R La fonction f n est définie sur [;3] f n est pas continue sur R La fonction f est défine sur R mais f n est pas continue en 3 THÉORÈME Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I. Si f est dérivable en a alors, f est continue en a. Démonstration Pour tout réel appartenant à I, a Par conséquent, lim f() f(a)= lim a a f() f(a)=( a) [ ( a) f() f(a) Or si f est dérivable en a alors, lim = f (a) a a donc si f est dérivable en a alors, f() f(a) a ] f() f(a) f() f(a) = lim( a) lim a a a a lim f() f(a)= lim ( a) a a f (a)=0 d où lim a f()= f(a), ce qui prouve que f est continue en a. CONSÉQUENCES On admettra les deu propriétés suivantes qui se déduisent du théorème précédent :. Toute fonction dérivable sur un intervalle est continue sur cet intervalle.. Toute fonction construite algébriquement (somme, produit, inverse, quotient ou composée) à partir de fonctions de référence est continue sur chacun des intervalles sur lesquels elle est définie. REMARQUE La réciproque du théorème est fausse : Une fonction peut être continue en un réel a sans être dérivable en ce réel. Par eemple la fonction f définie sur R par f() = est contine en 0 mais n est pas dérivable en 0. 0 A. YALLOUZ 3

24 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES II RÉSOLUTIONS D ÉQUATIONS THÉORÈME DES VALEURS INTERMÉDIAIRES f(a) f(b) k k a j 0 i f(a) b a j f(b) 0 i b f est continue sur [a; b] Pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet une ou plusieurs solutions. f est définie sur [a; b] mais f n est pas continue sur [a; b] Il eiste des réels k compris entre f(a) et f(b) tels que l équation f() = k n admet pas de solution. THÉORÈME (admis) Si f est une fonction continue sur un intervalle[a;b], alors pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet au moins une solution c appartenant à[a; b]. THÉORÈME DE LA VALEUR INTERMÉDIAIRE THÉORÈME Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a, b deu réels appartenant à I, a<b. Si f est continue et strictement monotone sur [a;b], alors pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), l équation f() = k admet une solution unique c appartenant à[a; b]. Démonstration Soit k un réel compris entre f(a) et f(b). Eistence Par hpothèse, f est continue sur [a; b] alors d après le théorème des valeurs intermédiaires, l équation f() = k admet au moins une solution c appartenant à[a; b].. Unicité Supposons que l équation f()=k admette deu solutions distinctes c et c appartenant à[a;b] Par hpothèse, f est strictement monotone sur [a;b] alors c c f (c ) f (c ) Ce qui aboutit à une contradiction puisque f (c )= f (c )=k Donc c = c, ce qui prouve que l équation f()=k admet une solution unique dans [a;b] REMARQUES. Si f est continue et strictement monotone sur [a;b] et f(a) f(b)<0, alors l équation f()=0 admet une solution unique dans [a; b]. Le théorème s applique aussi lorsque f est continue et strictement monotone sur un intervalle de la forme [a;b[, ]a;b], ]a;b[,[a;+ [, ]a;+ [,] ;b] ou ] ;b[ : si une borne a ou b de l intervalle est ouverte, alors on remplace l image f(a) ou f(b) par la limite de f en cette borne ; si une borne de l intervalle est (ou + ) alors on considère la limite de f en (ou + ). A. YALLOUZ 4

25 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES EXERCICE Soit f une fonction dérivable sur chacun des intervalles où elle est définie. Le tableau des variations de la fonction f est donné ci-dessous : f(). a) La fonction f est-elle continue sur ] 3; + [? b) Donner un intervalle où f est continue mais pas monotone. c) Donner deu intervalles où f est continue et strictement monotone.. a) Déterminer le nombre de solutions de l équation f() = 0. b) L équation f() = admet-elle une solution unique? 3. On note f la dérivée de la fonction f. Pour chacune des affirmations ci-dessous, dire si elle est vraie ou si elle est fausse. a) L équation f ()= 0 peut avoir plusieurs solutions sur ]5;+ [ b) f ( ) f (0) 0 c) f ( ) f (3) 0 4. Parmi les cinq propositions suivantes, quelles sont celles qui sont eactes? a) lim f()= 3 b) lim f()= c) lim 3 f()=+ d) lim 5 + f()= e) lim f()=5 + EXERCICE Dans chacun des cas suivants, tracer, dans un repère du plan, une courbe pouvant représenter une fonction f définie sur l intervalle [ ; 3] et vérifiant les informations données. f est continue et décroissante sur[ ; 3], et l équation f() = admet une infinité de solutions dans[ ; ].. f est continue sur [ ;3] n est pas monotone sur [ ;3], et l équation f()=0 admet une solution unique dans [ ;3]. 3. f est continue sur [ ;3] avec f( ) = 3, f(3) = et l équation f() = 0 admet deu solutions dans [ ;3]. 4. f n est pas continue sur [ ;3] et pour tout réel k compris entre f( ) et f(3) l équation f() = k admet une solution unique dans [ ; 3]. EXERCICE 3 Soit f la fonction définie sur R par f()= On note f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (). b) Étudier le signe de f (). c) Donner le tableau des variations de f.. Montrer que l équation f() = 7, admet une solution unique α dans l intervalle [ 4; 3]. Donner, à l aide de la calculatrice, une valeur arrondie de α au diième près. A. YALLOUZ 5

26 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES EXERCICE 4 La courbe ci-dessous représente une fonction f définie et dérivable sur R O La représentation graphique permet-elle de déterminer le nombre de solutions de l équation f() =?. On admet dans cette question que l ensemble des solutions de l équation f ()=0 est S={0;4;6;8}. a) Si on suppose que f(6)= 53 quel est alors le nombre de solutions de de l équation f()=? 54 b) Si on suppose que f(6)= déteminer graphiquement une valeur approchée au diième près de chacune des solutions de l équation f() =. EXERCICE 5 Pour chacune des questions de ce QCM, une seule des trois propositions est eacte, déterminer laquelle.. Si f est une fonction strictement croissante sur R alors, l équation f() = 0 admet : a) Eactement une solution. b) Au plus une solution. c) Au moins une solution.. Si f est une fonction continue sur[a; b] et si f(a) et f(b) sont de signes contraires, alors l équation f() = 0 admet : a) Eactement une solution. b) Au plus une solution. c) Au moins une solution. 3. Soit f une fonction dérivable sur [a;b] et telle que l équation f() = 0 admette une solution unique c dans [a;b] alors : a) f(a) et f(b) sont de signes contraires. b) Si f(a) et f(b) sont de signes contraires, alors f est strictement monotone. c) Si la dérivée est de signe constant, alors f(a) f(b)<0. 4. Soit f une fonction continue sur I =[ ; 3] et ne s annulant pas sur I. a) Pour tout réel a appartenant à I, f( ) f(a) > 0. b) On peut avoir f( )+ f(3)=0. c) f est dérivable sur I. A. YALLOUZ 6

27 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES 5. Soit f une fonction dérivable sur I =[ ;] et telle que f( )=0, f( )= et f()=0. a) Il eiste un unique réel a appartennant à[ ;] tel que f(a)=. b) L équation f()= admet eactement deu solutions dans [ ;]. c) L équation f()= admet au moins deu solutions dans [ ;]. 6. Soit f la fonction définie sur R par f() = Sur l intervalle [ ;], l équation f()= 0 admet : a) Eactement une solution. b) Eactement deu solutions. c) Eactement trois solutions. EXERCICE 6 Soit f la fonction définie sur l intervalle [0;+ [ par : f()= On note f la dérivée de la fonction f, calculer f ().. On admet que f () 0 équivaut à [;+ [ a) Donner le tableau des variations de la fonction f. b) Montrer que l équation f()=3, admet une solution unique 0. Donner un encadrement de 0 à 0 près. EXERCICE 7 PARTIE A On considère les fonctions f et g définies et dérivables pour tout nombre réel de l intervalle ]0 ;8] par : f()= 3 + et g()= Les courbes représentatives respectives C f et C g des fonctions f et g, dans un repère orthogonal, sont tracées ci-dessous. Lire avec la précision permise par le graphique une valeur approchée des coordonnées de leur point d intersection E.. Afin de déterminer les coordonnées du point E de façon plus précise, on est amené à résoudre dans l intervalle ]0 ;8] l équation g()= f(). Pour cela, on considère la fonction h définie sur l intervalle ]0 ; 8] par h() = g() f(). a) Déterminer le sens de variation de la fonction h sur l intervalle ]0 ;8]. b) Démontrer que l équation h()=0 admet une solution unique 0 dans l intervalle ]0 ;8]. c) À l aide de la calculatrice, déterminer l arrondi de 0 au centième. A. YALLOUZ 7

28 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES C f E 6 4 O C g PARTIE B Les fonctions f et g définies dans la partie A modélisent respectivement l offre et la demande d un produit : f() est la quantité, eprimée en milliers d articles, que les producteurs sont prêts à vendre au pri unitaire de centaines d euros ; g() la quantité, eprimée en milliers d articles, que les consommateurs sont prêts à acheter au pri unitaire de centaines d euros. On appelle pri unitaire d équilibre du marché la valeur de pour laquelle l offre est égale à la demande.. Quel est, eprimé à l euro près, le pri unitaire d équilibre du marché?. Quel nombre d articles, (arrondi à la centaine d articles près), correspond à ce pri unitaire d équilibre? EXERCICE 8 PARTIE A Soit f la fonction définie sur [0;0] par f()= 3 + 9,5 + 6,5.. On désigne par f la dérivée de la fonction f. a) Calculer f (). b) Étudier les variations de la fonction f.. Montrer que l équation f()= 0 admet deu solutions a et b dans [0;0] 3. Étudier le signe de f sur [0;0] PARTIE B Une entreprise produit milliers de pièces, étant un réel de [0;0]. Le coût total de production C, eprimé en milliers d euros, dépend de et est donné par l epression : C()= 0,53, A. YALLOUZ 8

29 Année 0-0 CONTINUITÉ ET RÉSOLUTION D ÉQUATIONS T le ES La courbe représentative de la fonction C, notée C T, est donnée en annee.. Le pri de vente d un article est de 8,50 C. En admettant que toute la production soit vendue, la recette totale eprimée en milliers d euros est donnée par R() = 8,5. a) Tracer sur le graphique joint en annee, la courbe Γ représentative de la fonction R. b) Par lecture graphique, déterminer la production 0 (arrondie au millier d articles près) pour laquelle le bénéfice est maimal.. Le bénéfice est la fonction B définie sur l intervalle ]0; 0] par B() = R() C(). a) Calculer B (). b) En vous aidant de la partie A, étudiez les variations de la fonction B. c) En déduire la production 0 (arrondie à l article près) pour laquelle le bénéfice est maimal. Quel est le montant arrondi à l euro près, de ce bénéfice maimal? 3. Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C T au point d abscisse 0. La tracer sur le graphique. ANNEXE 60 C T A. YALLOUZ 9

30 Chapitre 3 LIMITES I Notion de limite Limite finie d une fonction en un réel Limite infinie d une fonction en un réel Limite finie d une fonction en l infini Limite infinie d une fonction en l infini II Limites de fonctions usuelles III Règles opératoires sur les limites Limite d une somme de deu fonctions Limite d un produit de deu fonctions Limite d un quotient de deu fonctions Formes indéterminées Limite de la composée de deu fonctions IV Limite par comparaison Théorème Théorème Théorème 3 (Théorème des gendarmes) EXERCICES A. YALLOUZ 30

31 Lcée Camille SEE Année 0-0 LIMITES T le ES En terminale ES, la notion intuitive de limite permet de mettre en évidence le comportement d une fonction dans les cas suivants : Que se passe-t-il lorsque la variable est proche d une valeur a, sans pour cela l atteindre? Que se passe-t-il lorsque la variable s éloigne infiniment de 0 (limites en + ou en )? I NOTION DE LIMITE LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN UN RÉEL Soit f une fonction définie au «voisinage» d un réel a. Dire que la fonction f a pour limite le réellen a signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour suffisament proche de a. On note : lim a f()=l l O a LIMITE INFINIE D UNE FONCTION EN UN RÉEL Soit f une fonction définie au «voisinage» d un réel a à droite de a (resp. à gauche de a). Dire que la fonction f tend vers+ quand tend vers a avec >a (resp. avec <a) signifie que tout intervalle ]M; + [, où M est un réel, contient toutes les valeurs de f() pour suffisament proche de a avec > a (resp. avec <a). On note : lim a >a + f()=+ ou lim a a <a + f()=+ (resp. lim f()=+ ou lim a f()=+ ) + f() f() M M O a a+h O a h a lim f()=+ a >a On a des définitions analogues lorsque la limite de f en a est lim f()=+ a <a a a+h O O a h a M M f() f() lim f()= a >a Autrement dit, lim f() =+ (ou lim a veut de 0 pourvu que soit suffisamment proche de a. lim f()= a <a a f() = ) signifie que l on peut rendre f() aussi éloigné que l on A. YALLOUZ 3

32 Année 0-0 LIMITES T le ES INTERPRÉTATION GRAPHIQUE Si lim f() =+ ou lim f() =+ ou lim f() = ou lim f() =, on dit alors, que la droite a + a a + a d équation = a est une asmptote verticale de la courbe représentative de la fonction f. 3 LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN L INFINI. Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme [A;+ [, où A est un réel. Dire que la fonction f a pour limite le réel l en + signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour suffisament grand. On note : lim f()=l + O m + f() l lim f()=l : f() est aussi proche que l on veut de l à condition de choisir >m +. Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme ] ;A], où A est un réel. Dire que la fonction f a pour limite le réel l en signifie que tout intervalle ouvert contenant l contient toutes les valeurs de f() pour < 0 suffisament éloigné de 0. On note : lim f()=l l f() m O lim f()=l : f() est aussi proche que l on veut de l à condition de choisir <m INTERPRÉTATION GRAPHIQUE Si lim + f() = l (resp. lim f() = l), on dit alors, que la droite d équation = l est une asmptote horizontale de la courbe représentative de la fonction f en + (resp. en ). REMARQUE Pour déterminer la position relative de la courbe représentative de la fonction f par rapport à une asmptote D d équation = l, il suffit d étudier le signe de f() l A. YALLOUZ 3

33 Année 0-0 LIMITES T le ES 4 LIMITE INFINIE D UNE FONCTION EN L INFINI Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme[a;+ [, où A est un réel.. Dire que la fonction f a pour limite + en + signifie que tout intervalle ouvert de la forme ]M; + [ contient toutes les valeurs de f() pour M suffisament grand. On note : lim f()=+ + O m. Dire que la fonction f a pour limite en + signifie que tout intervalle ouvert de la forme ] ; M[ contient toutes les valeurs de f() pour suffisament grand. On note : lim f()= + Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme] ;A], où A est un réel.. Dire que la fonction f a pour limite + en signifie que tout intervalle ouvert de la forme ]M;+ [ contient toutes les valeurs de f() pour < 0 M suffisament éloigné de 0. On note : lim f()=+ m O. Dire que la fonction f a pour limite en signifie que tout intervalle ouvert de la forme ] ;M[ contient toutes les valeurs de f() pour < 0 suffisament éloigné de 0. On note : lim f()= O M m m O M ASYMPTOTE OBLIQUE Soit f une fonction définie sur un intervalle de borne + ou, et D une droite d équation =a+b. Si lim [ f() (a+b)]=0 (ou lim [ f() (a+b)]=0), on dit alors que la droite d équation =a+b + est une asmptote oblique à la courbe représentative de la fonction f en+ (ou en ). =a+b O =a+b =a+b O O O =a+b lim f()=+ + lim f()= + lim f()=+ lim f()= REMARQUE Pour étudier la position relative de la courbe représentative de la fonction f par rapport à une asmptote D d équation =a+b, il suffit d étudier le signe de la différence f() (a+b) A. YALLOUZ 33

34 Année 0-0 LIMITES T le ES II LIMITES DE FONCTIONS USUELLES FONCTION CARRÉ FONCTION CUBE O O lim =+ ; lim + =+ lim 3 =+ ; lim + 3 =+ FONCTION INVERSE FONCTION RACINE CARRÉE O O lim = 0 ; lim 0 + =+ ; lim 0 =+ lim = 0 lim =0 ; 0 lim =+ + A. YALLOUZ 34 +

35 Année 0-0 LIMITES T le ES III RÈGLES OPÉRATOIRES SUR LES LIMITES Dans tout ce paragraphe, u et v désignent deu fonctions, l et l désignent deu nombres réels, et α désigne + ou ou un nombre réel. LIMITE D UNE SOMME DE DEUX FONCTIONS Si lim u()= α l l l + + et lim v()= α l + + alors par somme lim α l+l + + À ÉTUDIER EXEMPLE Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()= +. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim = et lim 0 0 >0 >0 f admet pour asmtote l ae des ordonnées. lim + =+ et =+ donc, par somme, lim f() = +. La courbe représentative de la fonction 0 >0 lim + = 0 donc, par somme, lim f()=+ + LIMITE D UN PRODUIT DE DEUX FONCTIONS Si lim u()= α l l ou et lim v()= α l + ou + ou + ou alors par produit lim α l l ± * À ÉTUDIER ± * (*) Lorsque la limite du produit est infinie, c est la règle des signes du produit qui permet de déterminer le résultat + ou. EXEMPLE ( ) Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f()=. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim 0 >0 = 0 et lim 0 >0 Or pour tout réel non nul, lim + =+ et =+. Nous sommes en présence de la forme indéterminée «0». lim + ( ) = et lim 0 >0 = donc, par produit, lim f()= 0 >0 = 0. Donc, lim f()=0 0 >0 3 LIMITE D UN QUOTIENT DE DEUX FONCTIONS Si lim α u()= l l 0 l et lim α v()= l 0 0 alors par quotient u ) lim ()= α( v + ou + ou 0 l 0 + ou + ou l l ± * 0 ± * À ÉTUDIER À ÉTUDIER (*) Lorsque la limite du quotient est infinie, c est la règle des signes du produit qui permet de déterminer le résultat + ou. A. YALLOUZ 35

36 Année 0-0 LIMITES T le ES EXEMPLE Soit f la fonction définie sur ];+ [ par f()=. Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. lim =0 et lim =0. Nous sommes en présence de la forme indéterminée «0 0». > > Or pour tout réel, Comme lim + = > = (+)( ) = +, nous pouvons conclure que, lim f()= > lim =+ et lim + + =+. Nous sommes en présence de la forme indéterminée. Comme pour pour tout réel, = et que lim = 0, il s ensuit que lim f()= > La courbe représentative de la fonction f admet pour asmtote l ae des abscisses en+. 4 FORMES INDÉTERMINÉES Il quatre formes indéterminées du tpe ; «0» ; «0 0» ;. Lorsqu on rencontre une forme indéterminée, on essaie de trouver la limite demandée en étudiant la situation. On dispose cependant de deu règles, permettant de déterminer la limite d une fonction polnôme et la limite d une fonction rationnelle en l infini. RÈGLE En+ ou en, la limite d une fonction polnôme est égale à la limite de son terme de plus haut degré. EXEMPLE lim = lim + 33 = RÈGLE En + ou en, la limite d une fonction rationnelle est égale à la limite du quotient du terme de plus haut degré du numérateur par le terme de plus haut degré du dénominateur. EXEMPLE lim = lim = 3 = 0 5 LIMITE DE LA COMPOSÉE DE DEUX FONCTIONS Soit u une fonction définie sur un intervalle I de R et v une fonction définie sur un intervalle J de R telles que pour tout réel appartenant à I, u() appartient à J. a, b et c désignent des réels ou + ou. f est la fonction v u, composée de u suivie de v. EXEMPLE ( ) Déterminer lim. > lim > = et lim Si lim a u()=b et lim X b v(x)=c, alors lim a f()=c X =+, donc lim X > ( ) =+ A. YALLOUZ 36

37 Année 0-0 LIMITES T le ES IV LIMITE PAR COMPARAISON Les théorèmes suivants sont admis THÉORÈME α désigne un réel ou + ou. f et g sont deu fonctions définies sur un intervalle I de R. Si pour tout appartenant à I, f() g() et lim g()=+, alors lim f()=+. α α EXEMPLE Déterminer lim Pour tout réel positif, d où pour tout réel positif, } {{ } f() + } {{ } g() Or lim +=+ donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim 9 + +=+. THÉORÈME α désigne un réel ou + ou. f et g sont deu fonctions définies sur un intervalle I de R. Si pour tout appartenant à I, f() g() et lim g()=, alors lim f()=. α α EXEMPLE Déterminer lim +. Pour tout réel, d où pour tout réel, + } {{ } f() + } {{ } g() Or lim += donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim += 3 THÉORÈME 3 (Théorème des gendarmes) α désigne un réel ou + ou. Soit f, g et h trois fonctions définies sur un intervalle I de R et l un réel. Si pour tout appartenant à I, f() h() g() et lim f() = lim g() = l, α α alors lim h()=l. α l O m EXEMPLE Soit f une fonction définie sur]0;+ [ et telle que pour tout réel >0, 3+ f() Étudions les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. Pour tout réel > 0, f() 3+ or lim 3+ = +, donc d après le théorème sur les limites par comparaison, lim f()=+. 0 >0 Pour tout réel >0, 3+ f() or lim 3+ + = 3 et donc d après le théorème sur les limites par encadrement, lim f()= >0 lim = lim + = 3, A. YALLOUZ 37

38 Année 0-0 LIMITES T le ES EXERCICE Déterminer les limites suivantes : lim ( ) + lim + 3 lim EXERCICE ( ) ( lim + lim + lim + ) 4 ( lim 3 + lim 4 > ) lim > ( 3+ 3 lim lim 4 > ) lim 0 >0 La courbe C f ci-dessous, représente une fonction f définie sur R. Les droites D et sont les asmptotes à la courbe respectivement en et +. 3 D Déterminer lim f() et lim f(). +. Soit g la fonction définie sur R par g()= f()+ 3. Déterminer lim g() et 4 lim g(). + - EXERCICE 3. Soit P()= + 6 et Q()= 3 deu polnômes. a) Résoudre P()=0 et Q()=0. b) En déduire une factorisation de P() et Q().. Soit f la fonction définie sur ];+ [ par f()= P() Q(). a) Déterminer lim f() et lim f(). + > b) La courbe représentative de la fonction f admet-elle des asmptotes? EXERCICE 4 La courbe C u ci-dessous représente une fonction u définie et dérivable sur R. On note f la fonction dérivée de la fonction f. On sait que : la courbe coupe l ae des ordonnées au point A et la tangente à la courbe au point A passe par le point de coordonnées ( ; 0) ; la courbe admet au point B d abscisse une tangente parallèle à l ae des abscisses ; l ae des abscisses est asmptote à la courbe C u. A. YALLOUZ 38

39 Année 0-0 LIMITES T le ES 3 B A C u À partir du graphique et des renseignements fournis : a) Déterminer lim u() et lim u(). + b) Déterminer u (0) et u (). -4. On considère la fonction f définie sur ] ;+ [ par f()= u(). a) Étudier les limites de la fonction f au bornes de son intervalle de définition. La courbe représentative de la fonction f admet-elle des asmptotes? b) Déterminer f (0) et f (). 3. On considère la fonction g définie sur R par g()=[u()]. a) Étudier les limites de la fonction g en et en+. La courbe représentative de la fonction g admet-elle des asmptotes? b) Déterminer g (0) et g (). EXERCICE 5 Soit f une fonction définie sur l intervalle I = 3 ] [ ;+ et telle que pour tout réel, on a f() On considère la fonction g définie sur I par g()= f(). C f Montrer que si alors, 0 g(). Que peut-on en déduire sur la limite de g en+? A. YALLOUZ 39

Synthèse d analyse Avril 2011

Synthèse d analyse Avril 2011 Snthèse d analse Avril 20 Cette snthèse d analse a été rédigée suite à une suggestion de M le Professeur E Delhez Elle est destinée à aider les étudiants à préparer l eamen d admission au études d ingénieur

Plus en détail

L ensemble de définition de la fonction inverse est l ensemble des réels non nuls notér, c est la réunion de deux intervalles ] ;0[ ]0;+ [

L ensemble de définition de la fonction inverse est l ensemble des réels non nuls notér, c est la réunion de deux intervalles ] ;0[ ]0;+ [ I FONCTION INVERSE DÉFINITION La fonction inverse est la fonction définie pour tout réel 0 par f()= ENSEMBLE DE DÉFINITION L ensemble de définition de la fonction inverse est l ensemble des réels non nuls

Plus en détail

(a) Déterminer la probabilité que le chocolat choisi soit blanc et garni de praliné.

(a) Déterminer la probabilité que le chocolat choisi soit blanc et garni de praliné. Eercice / 5 points Une boîte de chocolats contient 50 % de chocolats au lait, 30 % de chocolats noirs et 0 % de chocolats blancs. Tous les chocolats de la boîte sont de même forme et d emballage identique.

Plus en détail

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques SÉRIE ES ANNALES D EXERCICES REGROUPÉS PAR THÈME

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques SÉRIE ES ANNALES D EXERCICES REGROUPÉS PAR THÈME mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités Sujet Métropole 01 EXERIE 1. [4 pts] Probabilités Une jardinerie vend de jeunes plants d arbres qui proviennent de trois horticulteurs : 5% des plants proviennent de l horticulteur H 1, 5% de l horticulteur

Plus en détail

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012 Lycée Marlioz - Aix les Bains Bac Blanc 2012 Mathématiques - Terminale E Candidats n ayant pas choisi la spécialité maths 16 mai 2012 Pour cette épreuve, la rédaction, la clarté et la précision des explications

Plus en détail

Séquence 2. Fonctions numériques Continuité. Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Étude de fonctions (révisions 1 re ES)

Séquence 2. Fonctions numériques Continuité. Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Étude de fonctions (révisions 1 re ES) Séquence Fonctions numériques Continuité Objectifs de la séquence Revoir les fonctions dérivables et découvrir les fonctions continues. Étudier le sens de variation d une fonction pour résoudre un problème

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles ENIHP1 mathématiques continuité et dérivabilité p 1/10 Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles Le cours sera illustré à l'aide du logiciel de calcul formel gratuit Maima. Les commandes

Plus en détail

Chapitre 1. Rappels sur les fonctions Continuité. 1.1 Rappels sur les fonctions. Sommaire. 1.1.1 Fonctions de référence. 1.1.

Chapitre 1. Rappels sur les fonctions Continuité. 1.1 Rappels sur les fonctions. Sommaire. 1.1.1 Fonctions de référence. 1.1. Chapitre 1 Rappels sur les fonctions Continuité Sommaire 1.1 Rappels sur les fonctions.... 1 1.1.1 Fonctions de référence.... 1 1.1. Fonction trinôme....... 1 1. Continuité............. 4 1..1 Activités............

Plus en détail

Pour tout nombre réel x, la valeur absolue de x est égale à la distance de ce nombre à 0. Elle est notée x. x si x 0. x =

Pour tout nombre réel x, la valeur absolue de x est égale à la distance de ce nombre à 0. Elle est notée x. x si x 0. x = 3 septembre 4 FONCTIONS ASSOCIÉES re STID I VALEUR ABSOLUE FONCTION VALEUR ABSOLUE VALEUR ABSOLUE D UN NOMBRE Pour tout nombre réel, la valeur absolue de est égale à la distance de ce nombre à. Elle est

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Exercice 1 Partie A Soit f la fonction définie, sur R, par :

Exercice 1 Partie A Soit f la fonction définie, sur R, par : Exercice Partie A Soit f la fonction définie, sur R, par : f (x)= ex e x +. On ( appelle (C ) sa courbe représentative dans le plan muni d un repère orthonormal O, ı, ) j ( unité graphique : cm).. a. Déterminer

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS . Qu'est-ce qu'une fonction? Vocabulaire GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS Définition Notion de fonction À chaque fois que l'on associe à une quantité une (autre) quantité, on dit que que l'on définit une

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Bac Blanc de Mathématiques Correction Durée : 3 heures

Bac Blanc de Mathématiques Correction Durée : 3 heures Terminale STG Mercatique Jeudi 1 avril 2010 Bac Blanc de Mathématiques Correction Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé. Le sujet comporte 6 pages. EXERCICE 1 3 points Cet eercice est

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Florent Girod Année scolaire 205 / 206. Eternat Notre Dame - Grenoble Table des matières I Savoir-Faire 2 ) Suites numériques.................................

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Note liminaire Programme selon les sections : - fonctions de références, représentations graphiques, dérivées, tableau de variations : toutes sections - opérations sur les limites, asymptotes : STI2D,

Plus en détail

Chapitre 4. Fonction exponentielle. 4.1 Activité. Sommaire

Chapitre 4. Fonction exponentielle. 4.1 Activité. Sommaire Chapitre 4 Fonction exponentielle Sommaire 4.1 Activité............................................. 37 4. Fonctions exponentielles de base q (q > 0)........................ 39 4..1 Définition.........................................

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations Comptabilité et gestion des organisations Lycée Cassini Exercice 1 11 points A. Étude d une fonction Soit f la fonction définie sur l intervalle [1 ; 14] par x+ 1 ln x f (x)=. x 1. a. Démontrer que. pour

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES Asie 19 juin 2014

Corrigé du baccalauréat ES Asie 19 juin 2014 Corrigé du baccalauréat ES Asie 9 juin 4 EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats Proposition : fausse f (4) est le coefficient directeur de la tangente à la courbe au point C ; cette droite passe

Plus en détail

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs MATHEMATIQUES BTS1 2013-201 Corrigés des devoirs CC 23 /09/2013 page2 CC 18/10/2013 page DV 25/11/2013 page 6 BTS Blanc 13/12/2013 page 8 CC 07/01/201 page 12 CC 0/02/201 page 1 BTS Blanc 27/02/201 page

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique CHAPITRE 4 DÉRIVATION ET PRIMITIVATION Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique 08. Nombre dérivé Soit f une fonction numérique, définie sur un intervalle ou une réunion d intervalles,

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Une année de Mathématiques en classe de Première S

Une année de Mathématiques en classe de Première S Une année de Mathématiques en classe de Première S Freddy Mérit Année scolaire 2012-2013 Ce manuel, à destination des élèves de Première S, a été en partie réalisé à partir de la consultation des ouvrages

Plus en détail

Contrôle commun : 4 heures

Contrôle commun : 4 heures Exercice 1 (5 points) Contrôle commun : 4 heures PARTIE A On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0 ; + [ par f(x) = ln x + x. 1. Déterminer les limites de la fonction f en 0 et en +.. Étudier

Plus en détail

Bac ES La Réunion juin 2009

Bac ES La Réunion juin 2009 Bac ES La Réunion juin 2009 Exercice 1 (4 points) Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chaque question, trois réponses sont proposées. Une seule de ces

Plus en détail

Dérivées et applications. Equation

Dérivées et applications. Equation Dérivées et applications. Equation I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2011 MATHÉMATIQUES Série : ES DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures. COEFFICIENT : 5 Ce sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Du papier millimétré est mis à la disposition des

Plus en détail

Inde, avril 2014, exercice 1

Inde, avril 2014, exercice 1 Sujet 1 Inde, avril 2014, exercice 1 4 points Dans cet exercice, sauf indication contraire, les résultats seront arrondis au centième. 1 La durée de vie, exprimée en années, d un moteur pour automatiser

Plus en détail

p. 1 Commun à tous les candidats. Les parties A et B sont indépendantes Partie A.

p. 1 Commun à tous les candidats. Les parties A et B sont indépendantes Partie A. Eercice 1 Commun à tous les candidats Les parties et B sont indépendantes Partie Un site de jeu vidéo en ligne possédait, en 21, milliers d abonnés dans le monde Un administrateur remarque que, chaque

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 Durée : 3h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

Baccalauréat blanc nº1 - ES - décembre 2011

Baccalauréat blanc nº1 - ES - décembre 2011 Sujet obligatoire - durée : 3 heures - calculatrice autorisée - coefficient 5 - le sujet comporte 5 pages. Baccalauréat blanc nº - ES - décembre 0 EXERCICE 4points On considère une fonction f définie et

Plus en détail

Fonctions Affines Problèmes du premier degré

Fonctions Affines Problèmes du premier degré Fonctions Affines Problèmes du premier degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Fonctions Affines 2 1.1 Définition Représentation graphique.................................

Plus en détail

Les exercices donnés ici constituent des exemples, leur publication interdit que l un quelconque d entre eux fasse partie d un sujet 2004.

Les exercices donnés ici constituent des exemples, leur publication interdit que l un quelconque d entre eux fasse partie d un sujet 2004. Mathématiques, série ES Exemples d exercices, série ES Les exercices donnés ici constituent des exemples, leur publication interdit que l un quelconque d entre eux fasse partie d un sujet 2004. 20 novembre

Plus en détail

f (x 2 ) f (x 1 ) x 2 x 1 = a = ax 2+ b ax 1 b x 2 x 1 x 2 x 1 Soit a= 1 5 3+6 = 2 3

f (x 2 ) f (x 1 ) x 2 x 1 = a = ax 2+ b ax 1 b x 2 x 1 x 2 x 1 Soit a= 1 5 3+6 = 2 3 I FONCTION AFFINE ÉFINITION Soit a et b deu réels. La fonction f définie sur R par f() = a + b est une fonction affine. EXEMPLES La fonction f définie surrpar f()= 2 3 est une fonction affine avec a= 2

Plus en détail

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014 Baccalauréat Série S Métropole, juin 4 Sujet et Corrigé Stéphane PASQUET Disponible sur http://www.mathweb.fr juin 4 Exercice (5 points) - Commun à tous les candidats Partie A Dans le plan muni d un repère

Plus en détail

Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord

Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord EXERCICE 1 : 5 points Commun à tous les candidats On sait que la courbe C passe par les points A( 2; 0,5), B(0; 2), C(2; 4,5), D(4,5;

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 4 : Dérivabilité. Terminale S1. Année scolaire 2008-2009 mise à jour 22 novembre 2008. Fig.

Cours de mathématiques. Chapitre 4 : Dérivabilité. Terminale S1. Année scolaire 2008-2009 mise à jour 22 novembre 2008. Fig. Cours de matématiques Terminale S1 Capitre 4 : Dérivabilité Année scolaire 008-009 mise à jour novembre 008 Fig. 1 Jean Dausset Fig. alliday Fig. 3 Joann Radon Il y a des gens connus et des gens importants-idée

Plus en détail

Correction contrôle de mathématiques

Correction contrôle de mathématiques Chapitres 5 : la fonction eponentielle 7 décembre 0 Correction contrôle de mathématiques Du lundi 0 décembre 0 Eercice ROC (4 points) ) On détermine les variation deϕ: ϕ ()e or R, e >0. La fonctionϕest

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x [ttp://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 205 Enoncés Dérivation Dérivabilité Eercice [ 0354 ] [Correction] Étudier la dérivabilité des fonctions suivantes : a) 2 3 b) 2 ) arccos 2 ) Eercice 2

Plus en détail

Applications de la dérivée 4

Applications de la dérivée 4 4.1 croissance, décroissance et etremums d une fonction Applications de la dérivée 4 4.1 Croissance, décroissance et etremums d une fonction La dérivée d une fonction nous renseigne sur certaines particularités

Plus en détail

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton BTS MCI Lycée Vauban, Brest 4 mai 06 André Breton Table des matières I Compléments pour les bac pro 8 ÉquationsFactorisationsInéquations 9. Identités remarquables................................ 9. Le

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Corrigé Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 2 novembre 2 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous les candidats 5 points. Diminuer le budget de 6 % sur un an revient à multiplier par 6 =,94. Diminuer le budget

Plus en détail

Baccalauréat ES La Réunion 19 juin 2009

Baccalauréat ES La Réunion 19 juin 2009 Baccalauréat ES La Réunion 9 juin 9 EXERCICE points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chaque question, trois réponses sont proposées. Une seule de ces réponses est exacte. Aucune

Plus en détail

Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 2014. Problème 1

Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 2014. Problème 1 Lycée Jean Bart MPSI & PCSI Année 213-214 Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 214 La clarté des raisonnements, la précision de la rédaction et la présentation entreront pour une part non négligeable

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 L utilisation d une calculatrice est autorisée. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points Soit u une fonction définie et dérivable sur l intervalle

Plus en détail

Amérique du Sud, novembre 2006

Amérique du Sud, novembre 2006 Exercice 1 ( 5 points) Commun à tous les candidats Un hôpital est composé de trois services : service de soins A, service de soins B, service de soins C. On s intéresse aux prises de sang effectuées dans

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016 Exercice 1 Commun à tous les candidats Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 216 4 points Cet exercice est un QCM (questionnaire à choix multiples). Pour chacune des quatre questions posées, une seule des

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

5) Une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction exponentielle au point d abscisse 0 est de la forme ( )( ) ( )

5) Une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction exponentielle au point d abscisse 0 est de la forme ( )( ) ( ) Amérique du Nord Eercice ) Le coeicient multiplicateur associé à une hausse de % est égal à + =, Le coeicient multiplicateur associé à une hausse de % est égal à + =, Donc le coeicient multiplicateur associé

Plus en détail

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année.

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année. MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polcopié conforme au programme 00, regroupe les documents distribués au élèves en cours d année. Année 0-0 Année 0-0 T le ES A. YALLOUZ (MATH@ES) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Généralités sur les fonctions numériques

Généralités sur les fonctions numériques 7 Généralités sur les fonctions numériques Une fonction numérique est, de manière générale, une fonction d une variable réelle et à valeurs réelles. 7.1 Notions de base sur les fonctions Si I, J sont deux

Plus en détail

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01 Eo7 Dérivée d une fonction Vidéo partie. Définition Vidéo partie. Calculs Vidéo partie 3. Etremum local, théorème de Rolle Vidéo partie 4. Théorème des accroissements finis Eercices Fonctions dérivables

Plus en détail

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie MEÉF - Mathématiques DS2-5 octobre 25 Analyse - Géométrie Eercice Soit E un K-espace vectoriel (K étant le corps R ou C). Deu normes N et N 2 sur E sont dites équivalentes s il eiste deu constantes réelles

Plus en détail

Baccalauréat ES 2009. L intégrale de mars à décembre 2009

Baccalauréat ES 2009. L intégrale de mars à décembre 2009 Baccalauréat ES 2009 L intégrale de mars à décembre 2009 Pour un accès direct cliquez sur les liens bleus Pondichéry 16 avril 2009................................. 3 Amérique du Nord mai 2009.............................

Plus en détail

TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE

TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE P. Pansu 16 mai 2005 1 Qu est-ce que la topologie? C est l étude des propriétés des objets qui sont conservées par déformation continue. Belle phrase, mais qui nécessite d

Plus en détail

Fonctions affines Exercices corrigés

Fonctions affines Exercices corrigés Fonctions affines Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : antécédent, image, résolution d équation, représentation graphique d une fonction affine (coefficient directeur et ordonnée

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations Exercice 1 11 points Une entreprise fabrique un certain type d articles. Sa capacité maximale de production

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Contrôle de mathématiques

Contrôle de mathématiques Chapitres 5 : la fonction exponentielle 10 décembre 2012 Contrôle de mathématiques Lundi 10 décembre 2012 Exercice 1 ROC On suppose connu le résultat suivant : pour tout réel x, on a e x > x 1) Soitϕla

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES/spé TL Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la rédaction

Plus en détail

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre Fonctions linéaires et fonctions affines Cours Objectifs du chapitre Connaitre le sens de variation d une fonction affine. Connaitre le signe d une fonction affine. 1 Introduction Activité 2 Fonctions

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

On hachurera la partie du plan qui ne convient pas sans aucune justification.

On hachurera la partie du plan qui ne convient pas sans aucune justification. Exercice 1 (7 points) : PARTIE I En annexe 1, à rendre avec la copie, on a construit dans un repère orthonormal les droites D et D d équations respectives D : x + y = 6 et D : x + 2y = 8. Déterminer graphiquement

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

MATHÉMATIQUES 3 PÉRIODES

MATHÉMATIQUES 3 PÉRIODES BACCALAURÉAT EUROPÉEN 006 MATHÉMATIQUES 3 PÉRIODES DATE : 8 juin 006 (matin) DURÉE DE L'EXAMEN : 3 heures (180 minutes) MATÉRIEL AUTORISÉ : Formulaire européen Calculatrice non graphique et non programmable

Plus en détail

Sujet de Bac 2012 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Métropole

Sujet de Bac 2012 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Métropole Sujet de Bac 2012 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Métropole Exercice 1 : 5 points Sur le site http: //www.agencebio.org, on a extrait des informations concernant l agriculture en France métropolitaine.

Plus en détail

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales Chapitre 3 : Fonctions affines Dans tout ce chapitre, le plan est muni d un repère. 1 Rappels sur les équations de droite Une droite qui n est pas verticale a une unique équation du type y = ax + b, qu

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2009

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2009 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 009 EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats Cet exercice constitue un questionnaire à choix multiples. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

Plus en détail

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire Séquence 6 Fonctions dérivées Sommaire Pré-requis Définition Dérivées des fonctions usuelles Dérivation et opérations algébriques Applications de la dérivation Synthèse de la séquence Eercices d approfondissement

Plus en détail

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 013 Lectures graphiques (9 points) Les parties sont indépendantes Partie A Tous les clients d un petit restaurant ont opté pour la formule

Plus en détail

Compléments de trigonométrie

Compléments de trigonométrie IUT Orsay Mesures Physiques Cours du er semestre Compléments de trigonométrie A. Les outils A-I. Notion de bijection, bijection réciproque Une application de E vers F est une bijection lorsque : tout élément

Plus en détail

La fonction f n est définie sur [1;3] f n est pas continue sur R. = lim(x a) lim

La fonction f n est définie sur [1;3] f n est pas continue sur R. = lim(x a) lim Lcée Camille SEE I CONTINUITÉ D UNE FONCTION DÉFINITION Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et a un réel appartenant à I.. Dire que f est continue en a signifie que lim a f()= f(a). Dire

Plus en détail

Baccalauréat ES Antilles Guyane juin 2009

Baccalauréat ES Antilles Guyane juin 2009 Baccalauréat ES Antilles uyane juin 2009 EXERCICE PARTIE A : aucune justification n est demandée 4 points Cette partie est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des questions, trois réponses

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithme népérien Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières La fonction logarithme népérien 2. Définition Courbe représentative................................... 2.2

Plus en détail

Mathématiques. Terminales ES et L Corrigés des exercices. Rédaction : Isabelle Tenaud Jean-Yves Hély Sébastien Kernivinen.

Mathématiques. Terminales ES et L Corrigés des exercices. Rédaction : Isabelle Tenaud Jean-Yves Hély Sébastien Kernivinen. Mathématiques Terminales ES et L Corrigés des eercices Rédaction : Isabelle Tenaud Jean-Yves Hély Sébastien Kernivinen Coordination : Sébastien Kernivinen Ce cours est la propriété du Cned Les images et

Plus en détail

Chapitre 5 Fonctions affines et équations du 1 er degré. Table des matières

Chapitre 5 Fonctions affines et équations du 1 er degré. Table des matières Chapitre 4 Fonctions affines et équations du 1 er degré. TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 5 Fonctions affines et équations du 1 er degré. Table des matières I Exercices I-1 1................................................

Plus en détail

TRINÔME DU SECOND DEGRÉ

TRINÔME DU SECOND DEGRÉ TRINÔME DU SECOND DEGRÉ Définition On appelle fonction trinôme du second degré, toute fonction f définie sur IR qui, à x associe f(x) = ax 2 + bx + c, a, b et c étant trois réels avec a 0. Exemple Les

Plus en détail

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3.

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3. Mathématiques Devoirs de Vacances MPSI/PCSI août 5 Partie I : Manipulation d inégalités Eercice Soit m un réel Déterminer l'ensemble E des réels tels que e + e l'ensemble E des réels tels que (m + + m

Plus en détail

Suites numériques. Sommaire :

Suites numériques. Sommaire : Suites numériques I Activité n o 2 page 295 Sommaire : II Généralités sur les suites numériques III Variations et bornes IV Suites arithmétiques V Suites géométriques VI Suites convergentes VII Représentation

Plus en détail

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0 Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0. Le théorème de Rolle sur un espace vectoriel normé Pour ce paragraphe, on se donne un espace vectoriel normé (E, ). Le théorème

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SOUS ÉPREUVE : MATHÉMATIQUES. Le GROUPEMENT Agencement de l environnement architectural de 2001 à 2011

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SOUS ÉPREUVE : MATHÉMATIQUES. Le GROUPEMENT Agencement de l environnement architectural de 2001 à 2011 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR A. P. M. E. P. SOUS ÉPREUVE : MATHÉMATIQUES Le GROUPEMENT Agencement de l environnement architectural de 2001 à 2011 Métropole 2001..........................................

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction Baccalauréat STL Biotechnologies juin 014 Polynésie Correction EXERCICE 1 Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante. Les résultats seront arrondis, si nécessaire,

Plus en détail

C(x) = 5 9. et h = 160

C(x) = 5 9. et h = 160 Chapitre Fonctions affines. Définition Définition. La fonction définie par f : R R = m+h où m et h sont des nombres réels, est appelée fonction affine. Eemple La fonction C() qui permet de convertir des

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES Pondichéry 16 avril 2015

Corrigé du baccalauréat ES Pondichéry 16 avril 2015 Corrigé du baccalauréat ES Pondichéry 16 avril 2015 Exercice 1 Commun à tous les candidats 5 points Partie A On appelle B l événement «la batterie est défectueuse» ; l événement «le disque dur est défectueux».

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé)

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chacune des questions posées, une seule des quatre réponses

Plus en détail

Correction Bac blanc mai 2013

Correction Bac blanc mai 2013 Correction Bac blanc mai 2013 Exercice 1 Commun à tous les candidats. 4 points (1 point par bonne réponse) 1. La fonction F définie sur R par F (x) = e x2 est une primitive de la fonction f définie par

Plus en détail

FRANCE METROPOLITAINE (juin 2003)

FRANCE METROPOLITAINE (juin 2003) FRANCE METROPOLITAINE (juin 200) Eercice 1 : (4 points)(correction) Commun à tous les candidats Les guichets d une agence bancaire d une petite ville sont ouverts au public cinq jours par semaine : les

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail