Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD"

Transcription

1 Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1

2 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2

3 L Observatoire du Médicament, des Dispositifs Médicaux et de l Innovation Thérapeutique d Aquitaine «OMEDIT» Rôle et Articulations Qualité sécurité - Efficience ❿ ❿ ❿ ❿ Structure d appui, d évaluation et d expertise auprès de l ARS Indépendance scientifique Champ des produits de santé et périmètre des établissements de santé, médico-sociaux et ambulatoire Loi «HPST» Animation de la politique coordonnée de bon usage et de bonnes pratiques en terme de qualité, sécurité et efficience. Patients à risque Médicaments et dispositifs médicaux à risques Interfaces 3

4 OMEDIT Aquitaine Rôle et actions dans l accompagnement Interface avec les Professionnels de santé > En établissement de santé : Contrat de bon usage / CPOM > Lien ville/hôpital/parcours de soin : «conciliation médicamenteuse» > Information scientifique indépendante sur le bon usage > Evaluation de la pertinence des prescriptions / Référentiels nationaux > Echanges avec les professionnels sur les pratiques (psychotropes, anticoagulants, anticancéreux, antibiotiques antifongiques, ) > Performance des organisations > Sensibilisation, formations, communications (journées régionales et interventions diverses) Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse Commissions pluriprofessionnelles et groupes de travail OMEDIT 4

5 OMEDIT Aquitaine Rôle et actions dans l accompagnement A proximité des usagers > Usager, acteur de sa prise en charge médicamenteuse (connaissance du médicament, observance, durée, posologie, contre-indication, contraintes ) > Concertation avec les associations d usagers (CISSA), l Agence Nationale de l Evaluation et de la qualité des Etablissements et Services Sociaux et Médico-sociaux (ANESM), la Fédération Française des Associations des Médecins Coordonnateurs en EHPAD (FFAMCO), les sociétés savantes (SFPC, SFGG) > Soutien aux différentes campagnes sur le bon usage : sécurité des patients, bon usage des antibiotiques, vaccinations > Mise à disposition d outils : Flyers sur les comportements à risques, «Bien utiliser les médicaments», fiches de bon usage (Chimiothérapies orales / Benzodiazépines / Antibiotiques) Site internet : 5 5

6 2. Les différentes contributions OMEDIT pour la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD 6

7 Accompagnement des EHPAD par l OMEDIT Approche quantitative étude des consommations : optimisation des consommations médicamenteuses lien avec expérimentation réintégration dans forfait, comparaison avec les autres établissements médico-sociaux Approche qualitative : suivi d indicateurs de bon usage des médicaments à partir des données de consommation par résident efficience des prescriptions Mobilisation sur la politique du médicament au sein des EHPAD: Bon usage du médicament Lutte contre l iatrogénie / maîtrise du risque médicamenteux Continuité de la prise en charge médicamenteuse (conciliation médicamenteuse ) : entrée en établissement médico-social et interfaces (hospitalisations) OUTILS Expérience dans le sanitaire Adaptation au secteur médico-socialm 7

8 Accompagnement des EHPAD par l OMEDIT Mise en place d une Commission OMEDIT «prise en charge médicamenteuse de la personne âgée» Sous groupe EHPAD Représentativité pluri-professionnelle Groupes de travail Désignation de correspondants OMEDIT dans chaque EHPAD Inciter à une mobilisation sur la maîtrise du risque médicamenteux par l amélioration des pratiques Contribuer aux travaux de l OMEDIT pour mieux répondre aux besoins du terrain Remontée des faits marquants/difficultés 8

9 2.1 Suivi des indicateurs de bon usage des médicaments à partir des données de consommation par résidents Source : Données de l expérimentation de la réintégration des médicaments dans les dotations soins des EHPAD ne disposant pas de PUI : données du 15 Janvier 2012 Etude sur l ensemble des résidents d un échantillon de 17 EHPAD région Aquitaine 9

10 Suivi d indicateurs de bon usage des médicaments : recommandations et outils Pertinence de la prescription de neuroleptiques chez les résidents Alzheimer Programme AMI Alzheimer : alerte et maîtrise de l iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer (octobre 2010) Norme = éviter les neuroleptiques chez les patients Alzheimer, privilégier les prises en charge non médicamenteuses pour les troubles du comportement Résultat échantillon expérimentation EHPAD Aquitaine = 26,3% des patients Alzheimer sous neuroleptique(s) 27% France entière Dont 24,3% avec 1 neuroleptique Dont 2,0% avec 2 neuroleptiques Données janvier 2012 Proposition d évolution et actions d amélioration : -Diffusion et accompagnement des recommandations auprès des EHPAD -Suivi de l indicateur dans le temps et benchmarking inter-ehpad -Promotion du travail collaboratif médecin coordonnateur-médecins prescripteurs -Accompagnement individualisé 10

11 Suivi d indicateurs de bon usage des médicaments : recommandations et outils Pertinence de la prescription de médicaments anti-alzheimer Recommandation HAS : maladie d Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge (décembre 2011) Norme = instauration ou le renouvellement laissé à l appréciation du médecin prescripteur (en fonction de la balance bénéfice/risque) Ré-évaluation au bout de 6 mois 2 classes médicamenteuses (anticholinestérasique (donépézil ARICEPT, rivastigminie EXELON, galantamine REMINYL ) et antiglutamate (mémantine EBIXA )) : monothérapie choisie en fonction du MMS, pas d arguments pour recommander une bithérapie (2 anticholinestérasiques ou 1 anicholinestérasique + 1 antiglutamate) Résultat échantillon expérimentation EHPAD Aquitaine = 62,3% des patients Alzheimer sans traitement médicamenteux Mais 3,9% des résidents sous bithérapie = «never events» - données janvier 2012 Proposition d évolution et actions d amélioration : -Corrélation des prescriptions avec le MMS rapport bénéfice/risque -Diffusion et accompagnement des recommandations HAS auprès des EHPAD, notamment ré-évaluation au bout de 6 mois et 1 an 11

12 Suivi d indicateurs de bon usage des médicaments : constat et perspectives Constat : Marges de progression Perspectives : Affinement du recueil : Recueil exhaustif des médicaments avec posologie, durée du traitement pour certains médicaments ciblés (ex : benzodiazépines) Réévaluation des traitements Recueil de certaines caractéristiques physiopathologiques des résidents (Alzheimer, score MMS, clairance de la créatinine) Propositions et travaux pour améliorer les points faibles 12

13 2.2 Mobilisation sur la politique du médicament qualité/sécurité/efficience mise en œuvre au sein des EHPAD - médicaments et risque évitable - les outils 13

14 Le médicament, des analyses récurrentes sur le risque évitable Secteur médico-social : très concerné par des marges d amélioration Une complexité à maîtriser Domaine et processus lié au parcours de soins Segmentation «ambulatoire, hospitalier, médico-social» levée par HPST Une pluridisciplinarité incontournable Des accidents, des erreurs évitables (EMIR - ENEIS EVISA) Analyses approfondies des causes (AAC) de 47 des 59 EIG générés en médecine de ville avec l aide de 6 médecins et 1 pharmacien formés Source EVISA Des préjudices humains et financiers Des marges d amélioration Rôle des médecins (coordonnateur et médecins traitants) et des pharmaciens (PUI ou officine) 14

15 2.2 Mobilisation sur la politique du médicament qualité/sécurité/efficience mise en œuvre au sein des EHPAD - médicaments et risque évitable - les outils : 1- Interdiag 2- Projet OMEDIT Conciliation 3- Formation/action 4- Lutte contre les erreurs médicamenteuses et les dysfonctionnements évitables 5- Réflexion sur un indicateur composite 6- Autres outils 15

16 - 1 - Evolution de l outil INTERDIAG de l ANAP du sanitaire vers le médico-social (1/2) - Dans le sanitaire ANAP : Agence Nationale d Appui à la Performance Outil : Pluridisciplinaire : médecin, pharmacien, cadre de santé, IDE, responsable qualité d auto-évaluation et de gestion des risques liés à la prise en charge médicamenteuse au niveau de l unité de soins En pratique : Fichier Excel Questions sur différentes thématiques (politique, prise en charge médicamenteuse et stockage) avec des sous-thèmes : réponse à chaque question de l établissement (oui/non) Diagnostic immédiat de la maitrise des risques Levier pour la mise en place de programme d actions les plus adaptées Outil de priorisation et de suivi des actions d amélioration 16

17 17

18 - 1- Evolution de l outil INTERDIAG de l ANAP du sanitaire vers le médico-social (2/2) - Transposition de l expérience du sanitaire au médico-social Outil en collaboration ANAP OMEDIT avec l ARS Aquitaine (en cours de test et de consultation avec les fédérations) Prise en compte : de la population cible Personne âgée : fragilité, perte d autonomie, déficience cognitive etc. des modes d organisation : EHPAD, Foyer d Accueil Médicalisé (FAM), Maison d Accueil Spécialisé (MAS), Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer (MAIA) Retard de culture de sécurité Accompagnement de l OMEDIT à l utilisation d INTERDIAG dans les EHPAD Aide à l autoévaluation Valorisation dans le cadre de l évaluation interne et du projet d établissement Vers des indicateurs de résultats Recommandations 18

19 2 - Etude OMEDIT en lien avec la conciliation médicamenteuse OMEDIT Aquitaine «coordonnateur national» pour la conciliation médicamenteuse en établissement de santé Pilotage OMEDIT de 2 études : Entrée en EHPAD (COMPAS): Etude sur les médicaments du domicile à l entrée en EHPAD, la conciliation à 48h, et réévaluation à 6 mois Sortie d hospitalisation vers l établissement médico-social : conciliation traitement d entrée et comparaison avec ordonnance à 48h/8j/6 mois Objectifs - Développement de méthodes et outils avec les professionnels -Impact clinique de la conciliation -Appui des correspondants OMEDIT dans chaque EHPAD -Amélioration des pratiques professionnelles (DPC) et des interfaces 19

20 3- Formation / Action OMEDIT Aquitaine (1/3) ❿ En lien avec la priorité 3 du PRS : «Renforcer la qualité des soins et des prises en charge et la capacité à faire face aux crises sanitaires» ❿ Objectif de la formation/action : garantir la qualité et la sécurité des prises en charge médicamenteuse ❿ Organisation en partenariat avec l Université de Bordeaux Segalen Valorisation de la formation dans le cadre du développement professionnel continu ❿ En lien avec : la Société Française de pharmacie clinique (SFPC) Association Nationale des Enseignants en pharmacie clinique (ANEPC) ❿ ❿ Formation sur 3 ans à raison d 1 session par territoire de santé Mise à disposition d outils pour les professionnels Champs concernés : Ville Hôpital Médico-social 20

21 3- Formation / Action OMEDIT Aquitaine (2/3) 2 jours de formation articulés autour : Développement professionnel continu Un enseignement magistral sur la politique du bon usage du médicament et des dispositifs médicaux Des ateliers pratiques de développement des pratiques sur les thèmes Elaborer un programme d actions spécifiques aux médicaments et dispositifs médicaux adapté aux EHPAD Amélioration des pratiques évaluée en continu et à distance Optimiser la prise en charge médicamenteuse ville/hôpital Organiser des comités de retour d expérience et analyser les causes des évènements indésirables associés aux soins Analyse pharmaceutique et sécurisation de l administration 21

22 3- Formation / Action OMEDIT Aquitaine (3/3) En pratique : Sessions (1 ères sessions : dernier trimestre 2012) Public concerné : Professionnels de santé (médecins coordonnateurs, traitants, pharmaciens, infirmiers ) Directeurs/Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins/correspondant Qualité Information par mail (correspondant) + site ARS - Omedit Évaluation de l impact de la formation/action reçue 22

23 4 Lancer une démarche d évaluation du risque médicamenteux en EHPAD Transposer après adaptation par anticipation la mise en œuvre de la gestion des risques associés aux soins du «sanitaire» au médico-social Développer une culture de sécurité et encourager la déclaration non punitive des évènements indésirables médicamenteux évitables (erreurs médicamenteuses) Acquérir la méthodologie des Comités de Retour d Expérience (CREX) et d analyse des causes approfondies Evaluation pharmaceutique périodique des traitements des résidents Classes médicamenteuses les plus souvent en cause -La prescription inappropriée des neuroleptiques chez les résidents Alzheimer -La gestion du traitement des anticoagulants (surveillance, automédication ) -La prescription inappropriée des antihypertenseurs et diurétiques Mobilisation sur la prévention des erreurs médicamenteuses Remontée pédagogique des erreurs médicamenteuses à l OMEDIT Partage régional échanges Autoévaluation 23

24 5 Réflexion sur un indicateur composite Sanitaire : Élaboration d un indicateur composite ICALIAM (appliqué depuis 5ans en Aquitaine): Indicateur d activité de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse et de sécurisation du circuit du médicament = indicateur sur la qualité de la prise en charge médicamenteusem En pratique : Plusieurs items sur : Sécurisation du circuit du médicament Politique de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse engagée Élaboration d un score : mesure de la progression comparaison au niveau régional Construction d un indicateur adapté aux établissements médicosociaux, dont un spécifique pour les EHPAD 24

25 ❿ 6 - Autres outils Liste des médicaments inappropriés Appropriation de la liste de Laroche ❿ Diaporama «Actualités sur le bon usage des médicaments chez la personne âgée» Création d outils dans le cadre de la Commission OMEDIT «prise en charge médicamenteuse de la personne âgée» ❿ Partage des outils au niveau national (réseau OMEDITS) OMEDIT Pays de Loire : Guide auto-diagnostic du circuit du médicament en EHPAD sans Pharmacie à usage intérieur (PUI) OMEDIT Rhône Alpes : Sécurisation du circuit du médicament dans les EHPAD OMEDIT Alsace : Liste préférentielle de médicaments en EHPAD OMEDIT Haute Normandie : Audit sur l organisation du circuit du médicament de la prescription jusqu à l administration OMEDIT Centre : Outils de sécurisation et d auto-évaluation de l administration des médicaments Mise à disposition sur le site internet de l OMEDIT 25

26 3. Collaboration avec les structures d appui 26

27 Contribution avec les structures d appui ❿ Pilotage CCEQCA OMEDIT : «SESAME» sécurisation de la phase d administration du circuit du médicament dans le secteur médico-social ❿ Collaboration CCEQCA-OMEDIT : «PACSA» Programme d Amélioration de la Continuité de la Prise en charge chez le Sujet Âgé ❿ CCLIN OMEDIT : contribution au bon usage des antibiotiques 27

28 Conclusion Réduction du risque médicamenteux (priorité n 3 du PRS) Mobilisation sur le parcours de soins de la personne âgée Identification des «Evènements qui ne devraient jamais se produire» Never events spécifiques EHPAD > Objectif : Utilisation du médicament avec Bénéfice/Risque positif pour le résident continuité de la sécurité et de l efficience > Mobilisation partagée Parcours de soins Garantir la sécurité des résidents et les traitements les plus efficaces en maîtrisant les dépenses Eviter les hospitalisations évitables et la iatrogénie évitable 28

29 Contacts OMEDIT Contacts pharmaciens : /06 Contact chargés de mission : Fax :

Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional

Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional Académie Nationale de Pharmacie Paris le 2 février 2015 Hugues De BOUËT du PORTAL Pharmacien - OMéDIT région

Plus en détail

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Observatoire des médicaments, des dispositifs médicaux et de l innovation thérapeutique = structure régionale

Plus en détail

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser?

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? 4 e journée coordination et management en EHPAD 26 mars 2015 - Nantes 1 Elise Rochais Pharmacien OMEDIT Pays de la Loire L OMEDIT

Plus en détail

Politique "qualité-sécurité-efficience" de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13

Politique qualité-sécurité-efficience de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13 l'indicateur ( du score) Rappel du contexte : L indicateur régional sur la lutte contre l iatrogénie médicamenteuse intitulé «ICALIAM» est calculé depuis 4 ans de 2008 à 2011. La dernière mesure de l indicateur

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées LIMOUSIN LANGUEDOC- ROUSSILLON Midi-Pyrénées Limousin Languedoc-Roussillon MIDI-PYRENEES CONGRES EHPAD 2011-15 avril 2011 - intervention REHPA Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014 1 Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne Réunion du 30 septembre 2014 2 Ordre du jour Accueil par Monsieur LANNELONGUE Présentation de l OMEDIT et validation de son règlement intérieur Proposition

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE DÉLÉGATION, TRANSFERTS, NOUVEAUX MÉTIERS COMMENT FAVORISER DES FORMES NOUVELLES DE COOPÉRATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTÉ? RECOMMANDATION HAS EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE 1. INTRODUCTION 1.1.

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

Introduction de la journée

Introduction de la journée Introduction de la journée Philippe Damie Directeur Général - ARS Centre 2 Le PNSP et son déploiement 2013/2017 Anne Vitous Bureau Qualité et sécurité des soins PF2 DGOS- Ministère de la Santé 3 ARS CENTRE

Plus en détail

DPC. De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient

DPC. De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient CERTIFICATION HAS V2014 La procédure de certification HAS V2014 Au cœur de ce dispositif, il s agit bien d accompagner les établissements

Plus en détail

Certification HAS et Méthode du Patient traceur

Certification HAS et Méthode du Patient traceur Certification HAS et Méthode du Patient traceur Réseau des représentants des usagers de ES et du Conseil de vie sociale des EMS 26 septembre 2015 ARLIN Martinique Certification HAS: les évolutions Exigences

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l EHPAD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 6-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 6 : La démarche de gestion des risques dans les établissements de santé Largement initiée dans l industrie (nucléaire,

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Télémédecine: Point sur les travaux relatifs aux expérimentations (Art.36 LFSS 2014) Jeudi 2 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Enjeux et constats 2. Les expérimentations

Plus en détail

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap A.R.S. Auvergne Ce document est largement inspiré d un document de référence élaboré par l ARS Pays de Loire Le cadre juridique inachevé

Plus en détail

Promouvoir la bientraitance, un guide à destination des professionnels de santé

Promouvoir la bientraitance, un guide à destination des professionnels de santé (Nord Picardie) (Basse-Normandie) (Rhône Alpes) (Loire-Atlantique) (Franche-Comté) (Aquitaine) Promouvoir la bientraitance, un guide à destination des professionnels de santé Contexte FORAP 10 SRA Bientraitance

Plus en détail

Remerciements aux participants!

Remerciements aux participants! Remerciements aux participants! Enquête sur les pratiques et les relations entre les pharmacies des ETS et les pharmacies d officine auprès des pharmaciens hospitaliers de la région Bretagne 30 ETS répondeurs

Plus en détail

SECTEUR SANTÉ Formation Continue 2017

SECTEUR SANTÉ Formation Continue 2017 SECTEUR SANTÉ Formation Continue 2017 L E XPERTISE AU SERVICE DE LA SANTÉ QUI SOMMES-NOUS? STRATÉLYS EST UN CABINET D AUDIT ET DE CONSEIL ET UN ORGANISME DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LES SECTEURS DE LA

Plus en détail

1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique. Jeudi 27 Novembre 2014

1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique. Jeudi 27 Novembre 2014 1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique Jeudi 27 Novembre 2014 Organisation Présentation de la journée Missions de l OMéDIT Observer et promouvoir le bon usage du médicament -Missions centrées

Plus en détail

Management Certification des Établissements de santé

Management Certification des Établissements de santé Management Certification des Établissements de santé FORMER GESTION DES RISQUES ACCOMPAGNER Qualité et sécurité de la prise en charge du patient AUDITER ÉVALUATION Patient traceur Certification V2014 Pilotage

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Uzès 21.9.2009 Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Dr Denise STRUBEL Centre de Gérontologie CHU Nîmes Le 3e plan Alzheimer (2008-2012) Proposition de 44 mesures selon 11 objectifs et 3 axes Axe

Plus en détail

Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif

Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif Marion ARBES - Etienne BILLOT Marie HAMON Mélissa CELLIER colloque ANESM 28 et 29 février 2012 1 Sommaire Quelques références

Plus en détail

Culture sécurité et Retour d'expérience b Le Projet «Etablissements Bretons pour le Retour d'expérience (EBREX)»

Culture sécurité et Retour d'expérience b Le Projet «Etablissements Bretons pour le Retour d'expérience (EBREX)» JOURNEE REGIONALE OMEDIT - ARS Mercredi 23 Septembre 2015 Culture sécurité et Retour d'expérience b Le Projet «Etablissements Bretons pour le Retour d'expérience (EBREX)» Equipe CAPPS Bretagne Ce projet

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down

OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» Démarche pluridisciplinaire pour la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse : du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

Réunion du groupe de travail EHPAD 20 mai 2014 OMEDIT de Haute-Normandie

Réunion du groupe de travail EHPAD 20 mai 2014 OMEDIT de Haute-Normandie Réunion du groupe de travail EHPAD 20 mai 2014 OMEDIT de Haute-Normandie Présents : Dr Sonnet Sabrina, Pharmacien, EHPAD Lecallier Leriche, Caudebec les Elbeuf Dr Anne Dieu, Pharmacien, CH Neufchatel Dr

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre Projet de Loi de Santé Réunion d'information Caen jeudi 11 décembre 1 Avec le soutien de l ensemble des syndicats et représentants de la médecine libérale en Basse-Normandie 2 57 articles dont la plupart

Plus en détail

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE?

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? 36 ÈME JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDES SUR LA STÉRILISATION REIMS 10 AVRIL 2014 Dr Gilles Bontemps Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Le patient traceur HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat 13 mars 2015 Journée régionale du réseau périnatal

Plus en détail

MedQual Centre d information et de ressources pour le bon usage des antibiotiques. Région Pays de la Loire

MedQual Centre d information et de ressources pour le bon usage des antibiotiques. Région Pays de la Loire MedQual Centre d information et de ressources pour le bon usage des antibiotiques Région Pays de la Loire Pr Françoise BALLEREAU Ministère de la Santé 28 novembre 2011 Pourquoi la création de MedQual?

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer LES SYNTHÈSES DE LA TRANSPARENCE La réévaluation des médicaments anti-alzheimer Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle représente et des débats suscités

Plus en détail

Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé. Journée nationale du 8 Novembre 2013

Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé. Journée nationale du 8 Novembre 2013 Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé Journée nationale du 8 Novembre 2013 Déroulement de la journée Déroulé de la journée 3 10h00-11h00 - Présentation des résultats de l évaluation

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES "Comment améliorer la prise en charge des patients concernés"

CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES Comment améliorer la prise en charge des patients concernés CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES "Comment améliorer la prise en charge des patients concernés" S. Burnel : Chef de projet Réseau Régional de cancérologie IdF J. M. Canonge : PH-CHU Toulouse

Plus en détail

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Contexte règlementaire Décret n 2010-1408 du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre

Plus en détail

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 Les Matinées Thématiques : Le Pharmacien d officine face à son avenir Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 B. Detournay Ou comment passer de ça. À ça Une longue

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand Rôle et Missions des s en de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand 1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE L hôpital local est un établissement public de santé de ressort communal, avec : 20 lits de SSR (Soins

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS PHARMA. Informations Programmes et inscriptions : SOMMAIRE. Nathalie Barth 06 23 08 59 94 contact@pharmaperspectives.

CATALOGUE FORMATIONS PHARMA. Informations Programmes et inscriptions : SOMMAIRE. Nathalie Barth 06 23 08 59 94 contact@pharmaperspectives. Informations Programmes et inscriptions : Nathalie Barth 06 23 08 59 94 CATALOGUE FORMATIONS SOMMAIRE Accompagnement du patient asthmatique dans le cadre de l entretien pharmaceutique 2 Agir pour une meilleure

Plus en détail

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Note de cadrage 3 Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Objet : Assises de la santé, groupe Promotion et éducation pour la santé faces

Plus en détail

Uniformisons communication

Uniformisons communication IMPACT DE LA CERTIFICATION V2014 SUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE: Expérience du CHI de Créteil Uniformisons notre (A. DASSY communication - Pharmacien praticien hospitalier) Journée hiver Synprefh 20 janvier

Plus en détail

L appel à projets ARS «Démocratie Sanitaire» de Champagne Ardenne

L appel à projets ARS «Démocratie Sanitaire» de Champagne Ardenne 1 Le projet Préambule Même si le système de santé français est réputé pour sa qualité, il n apporte pas toujours les réponses appropriées aux besoins des personnes les plus démunies L appel à projets ARS

Plus en détail

Articulation hygiène et gestion des risques

Articulation hygiène et gestion des risques Articulation hygiène et gestion des risques Prévention du risque infectieux et gestion des risques Marie-Françoise DUMAY SFHH SIIHH 5 juin 2008 Politique nationale (1) DHOS - DGS Recommandations : mise

Plus en détail

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Basse-Normandie Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Ordre du jour Missions du COPIL CBUMPP Rappel du contexte national

Plus en détail

Les médicaments de la maladie d Alzheimer

Les médicaments de la maladie d Alzheimer BON USAGE DES MÉDICAMENTS Les médicaments de la maladie d Alzheimer à visée symptomatique en pratique quotidienne Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle

Plus en détail

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Constats, problématiques et préconisations Depuis l autorisation des traitements de substitution aux opiacés (TSO) la question centrale

Plus en détail

Plan stratégique national des Infections Associées aux Soins (IAS) 2009-2013

Plan stratégique national des Infections Associées aux Soins (IAS) 2009-2013 1 Plan stratégique national des Infections Associées aux Soins (IAS) 2009-2013 Etendre la prévention des phénomènes infectieux à tous les secteurs de soins Etablissements de santé Etablissements médico-sociaux

Plus en détail

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS LOOS LES LILLE 21 OCTOBRE 2010 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD

Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD Campagne budgétaire et tarifaire 2011 LFSS 2011 et circulaire interministérielle du 29/4/2011: «des efforts demandés

Plus en détail

Les Formations Sham 2016

Les Formations Sham 2016 Les Formations Sham 2016 Pour gagner en compétences dans la prévention des risques Mise à jour septembre 2015 Avec 4 formules de formation, Sham propose une offre variée et adaptée à vos besoins : échanger

Plus en détail

Résultats de l évaluation externe Octobre 2014. EHPAD «Les Terrasses»

Résultats de l évaluation externe Octobre 2014. EHPAD «Les Terrasses» Résultats de l évaluation externe Octobre 2014 EHPAD «Les Terrasses» 1. La démarche d évaluation interne L EHPAD a mis en œuvre une évaluation interne en octobre 2013 Le référentiel d évaluation retenu

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament

G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament Y. MARHUENDA B. MILLAT M.H. REQUENA LAROPHA Arrêté «RETEX» et Gestion des risques sur la sécurisation du Circuit du Médicament Mardi 27 Septembre

Plus en détail

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 PLAN TRIENNAL EN RÉGION PAYS DE LA LOIRE rappel des principaux jalons AMBU. TRANSP ORT ACHAT AIDE FIN. PERTINE NCE MEDICA MENT MASSE SALARIA LE GHT Présentations

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI 215 Avenue Marechal Lyautey 83700 SAINT RAPHAEL Mars 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances

Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances Direction générale de la santé, Ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles «Les hommes sont importants par ce qu ils font et non par ce qu ils disent» Albert Camus 1. Formation continue : Le développement

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions Université Paris VII Faculté Xavier Bichat Diplôme Universitaire de Gestion du Risque Nosocomial 2010/2011 Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux

Plus en détail

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers La iatrogénie médicamenteuse Définition (OMS, 1969) «Toute réponse néfaste et non recherchée à un médicament survenant à des doses utilisées chez l homme à des fins de prophylaxie, de diagnostic et de

Plus en détail

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Arnaud Pouillart Centre hospitalier Louis Pasteur de Dole 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise,

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE 1 BARRIERE-ARNOUX C ÉCILE IDEL M aster 2 sciences c liniques infirmières option gérontologie Sophrologue Formatrice Définition de l IPA par le C I I 2 «Une infirmière qui

Plus en détail

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris)

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) ETP sujets âgés INTERVENTION OMAGE Pr C. PERRET-GUILLAUME Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) 1 Méthode de l essai OMAGE Essai randomisé contrôlé avec 800 malades Multi-centrique (6 UGA en Ile de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2012 N 069 THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par.

UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2012 N 069 THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. DAUNIS Sonia Diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2012 N 069 THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Sonia DAUNIS Présentée et soutenue

Plus en détail

Programme National pour la Sécurité des Patients

Programme National pour la Sécurité des Patients Programme National pour la Sécurité des Patients Isabelle Martin Marie-France Angelini Tibert Cellule de coordination des vigilances et des risques liés aux soins Nathalie Lugagne Delpon responsable pôle

Plus en détail

INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN. L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels?

INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN. L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels? INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels? jalma, cabinet de conseil leader du secteur de la santé Stratégies de positionnement

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Note créée le 20/03/2014

Note créée le 20/03/2014 Note créée le 20/03/2014 Les expérimentations PAERPA SOMMAIRE A. Le contexte B. Les objectifs C. La mise en œuvre D. Les modalités de financement E. Les dispositifs de coordination F. L évaluation G. Les

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail