Externalisation et gestion d actifs : focus sur le cœur de métier et recherche d efficacité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Externalisation et gestion d actifs : focus sur le cœur de métier et recherche d efficacité"

Transcription

1 Externalisation et gestion d actifs : focus sur le cœur de métier et recherche d efficacité by Equipe_Redaction - mercredi, février 24, Dans ses dernières analyses sur les chiffres 2014[1], l AFG[2] recense le nombre de sociétés de gestion exerçant une activité en France : près de 630 établissements1 gèrent milliards d euros d actifs1 avec des niveaux d AUM[3] très disparates d un établissement à l autre. Une cinquantaine d établissements atteint le milliard d euros avec une dizaine qui gère ou dépasse les 100 milliards d euros. Selon les cas, filiales de groupes bancaires ou de compagnies d assurance, sociétés indépendantes et / ou entrepreneuriales, acteurs historiques ou nouveaux entrants[4], des établissements gérant des millions d euros côtoient des établissements dont les AUM peuvent atteindre, pour le leader français, jusqu à 952 milliards d euros[5]. Malgré la diversité de ces acteurs, une constante demeure, celle des enjeux partagés à relever : Concevoir les meilleurs produits, calés sur les besoins des clients, dans le meilleur des délais Rechercher la performance et maîtriser les risques Communiquer, promouvoir et commercialiser les produits Etre en conformité avec un corpus réglementaire qui s étoffe et se complexifie au fil des années Penser et déployer la gouvernance de la société de gestion sur les activités core business et les autres métiers de la société de gestion. Dans ces conditions, comment, pour des acteurs aux tailles si disparates, est-il possible de garantir des réalisations de qualité, en ligne avec les objectifs business de la société de gestion, conformes aux contraintes réglementaires et dans des enveloppes budgétaires optimisées? Les acteurs majeurs disposent des moyens nécessaires pour gérer en interne ces différentes missions ou pour faire le choix d en externaliser certaines, auprès de prestataires filiales du Groupe dont ils dépendent ou auprès de tiers externes. L objectif le plus souvent visé consiste à concentrer les ressources de la société de gestion sur les fonctions à forte valeur ajoutée et qu elle estime être le cœur de son métier. Les fonctions d administration des fonds, de middle-office, de négociation, de reporting sont ainsi les plus fréquemment déléguées et ce, d autant plus facilement, que des passerelles naturelles existent au sein des grands groupes bancaires entre sociétés de gestion et investor services, ces derniers ayant élaboré des prestations de services dédiées. Ce que paient les premières rétribue les seconds avec, au final, des revenus qui restent, dans tous les cas, internes au Groupe. Pour les sociétés de gestion de taille plus réduite, bien souvent entrepreneuriales, et les nouveaux entrants, 1 / 5

2 cette problématique de savoir et de pouvoir tout concilier est encore plus aiguë. Le plus souvent, la réussite de ces sociétés repose avant tout sur l excellence de la gestion (positionnement de niche, track record des équipes, performance du fonds, robustesse du process de gestion, ) et sur la capacité à commercialiser des fonds. Ces deux axes concentrent ainsi naturellement toutes les énergies et les ressources de la société de gestion. Dans cette optique, l externalisation des fonctions non core business répond alors à plusieurs logiques : Coverage : concentrer les ressources sur les réelles sources de valeur ajoutée et sur l expertise naturelle des équipes et déléguer les fonctions non couvertes Efficacité et réduction du risque opérationnel : viser l expertise dans tous les domaines en sélectionnant des spécialistes pour chaque fonction Excellence : capitaliser sur les best practice et les bénéfices des veilles réglementaire et technologique assurées en permanence par les experts métiers auprès desquels la société de gestion fait le choix de confier certaines fonctions déléguées Coût : bannir les coûts fixes associés au maintien en interne d équipes et d infrastructures techniques dédiées et privilégier des structures de frais variables, calés sur le volume d activité de la société de gestion. L avis d André MAYENS, Dirigeant-Fondateur de BeeAM qui propose des solutions d assistance à l externalisation métier Quelles sont les attentes des sociétés de gestion entrepreneuriales et des nouveaux entrants en matière d externalisation? Les nouvelles sociétés de gestion ont, pour la plupart, bien compris l intérêt du recours à l externalisation. Elle leur permet de se concentrer sur la génération de performance, source principale de pérennité dans le temps. Historiquement, les services les plus souvent externalisés sont la valorisation, le contrôle réglementaire et la comptabilité générale. Ils sont réalisés par des sociétés ayant «pignon sur rue», d un grand professionnalisme, avec des services comparables, mais pas forcément avec les mêmes forces ni les mêmes faiblesses. De plus en plus, et sous l impulsion de l arrivée de nouveaux acteurs notamment, les fonctions de négociation, le middle-office, l informatique, le marketing, les risques de marché[6], la commercialisation[7] peuvent être sous-traitées. Ces services sont très souvent proposés par des professionnels de la Finance, ayant décidé de capitaliser sur leur expertise pour créer leur propre entreprise, ou par les filiales de grands groupes avec, dans les deux cas, les bénéfices pour leurs clients respectifs d une solide expérience «métier». Il convient de penser cette externalisation comme un véritable investissement dans le temps, capable d anticiper la croissance et d éviter les sauts importants dans les déploiements. Les jeunes entreprises de la gestion d actifs ont, en effet, tendance à ne pas prévoir leurs investissements d une année sur l autre, pourtant nécessaires à une bonne gestion de la croissance. Cette externalisation permet de bâtir leur 2 / 5

3 business plan à partir d une structure de coûts fixes «allégée», tout en bénéficiant à la fois de la connaissance d acteurs de premier plan et de professionnels rodés aux autres métiers que celui de «créateur d Alpha». C est donc sous la forme d un véritable partenariat, et non pas uniquement comme une nième offre de services, que doit être analysé et choisi le fournisseur, en s attachant principalement à la prise en compte de l évolution souhaitée de la société de gestion. Les sociétés de gestion ont ainsi un vrai besoin de «fournisseurs-partenaires», capables de les aider à concentrer leurs forces sur la création de valeur et de les sécuriser notamment sur les aspects «réglementaire» et «reporting», de plus en plus prégnants et émanant des autorités de tutelle ou de leurs propres clients. C est dans ces relations «clients / fournisseurs-partenaires» que la société de gestion peut se faire accompagner par BeeAM tant dans ses choix que dans l implémentation. La difficulté, pour la société de gestion, est de choisir le fournisseur non seulement expert sur son domaine mais aussi susceptible d échanger efficacement avec les prestataires des autres services externalisés (et qui sont parfois les concurrents du prestataire retenu). C est souvent le degré de technicité élevé du sujet ou parfois une moindre méconnaissance de la problématique client, qui transforment et amplifient la complexité et le coût de la solution proposée par le fournisseur. Et ce dernier est bien sûr mal placé pour arbitrer et conseiller lui-même la solution la plus économique et efficace pour la société de gestion. C est dans l expression des «vrais» besoins pour l un et la capacité à proposer une offre «ciblée et ouverte» pour l autre, que BeeAM intervient afin d aider la société de gestion à effectuer l arbitrage «efficacité / coût». L objectif visé est ainsi de veiller à ce que ces «fournisseurs-partenaires» soient suffisamment dimensionnés pour garantir des prestations calibrées et de qualité à l ensemble de leurs clients et de s assurer également de leur volonté de collaborer ensemble, afin de limiter les coûts cachés d intégration (rupture de chaine, redondance, interface manuelle ) et de créer un process le plus compact possible (et donc le plus économique!). De quel apport de valeur les solutions de gestion bénéficient-elles en déléguant une partie de leurs activités? La délégation des activités de valorisation, de middle-office, de reporting, permet de bénéficier du savoir-faire de véritables professionnels, et de capitaliser sur les «best practices». Depuis longtemps, l homme a compris l utilité de se regrouper pour faire «mieux» ensemble. Il en va de même pour les «petites et moyennes» sociétés de gestion, même si celles-ci ont du mal à partager, la déclinaison opérationnelle de l adage «l union fait la force» a beaucoup d avantages. Il suffit, pour illustrer ce propos, de regarder le modèle allemand, ou encore l évolution outre-atlantique des acteurs de la gestion d actifs vers des modèles «multi-boutiques» : plusieurs établissements deviennent partenaires pour gagner en taille critique et en efficacité. De plus, ce type d «union» ne saurait se résumer à une simple renégociation de coût. Si la société de 3 / 5

4 gestion fait un effort de standardisation et de rationalisation, le fournisseur agit en véritable partenaire et toute la chaine de valeur s en trouve améliorée. Pour la société de gestion, il s agit de choisir «le plus évolutif», voire «la chaine la plus intégrée», ce qui se traduit in fine par le meilleur rapport qualité/prix. De la même façon, cette mutualisation permet le partage des coûts de mise à niveau technologique, une veille règlementaire de premier plan, et plus généralement des retours d expériences croisés. L appartenance à une «famille», une «communauté», utilisant les mêmes fournisseurs-partenaires, et capitalisant ainsi sur les «best-practices», est un atout important pour se faire connaitre et reconnaitre par des investisseurs institutionnels. En effet, si ces derniers sont équipés en mesure de risques «marchés» de leurs investissements, il en est tout autre pour le risque «société». En choisissant de confier la gestion d une part de leurs actifs à une société de gestion entrepreneuriale et / ou de niche, l investisseur institutionnel s expose au risque éventuel que cette dernière, focalisée sur son expertise de gestion, ne soit pas conforme «nativement» à son cahier des charges et aux exigences visées dans ses travaux de due diligence des gestionnaires externes. La collaboration de la société de gestion avec des partenaires spécialistes permet de lever ce doute et de proposer aux investisseurs institutionnels un dispositif complet (gestion des investissements, fonctions supports, valorisation, ) robuste et répondant aux standards de qualité du marché. Parallèlement à la mise en place de délégation de fonctions, l externalisation peut prendre également la forme d achats de prestations externes afin d assister et de renforcer les équipes métiers en place : assistance juridique pour la mise en place des contrats avec les contreparties, veille réglementaire et législative multi-pays pour préparer un déploiement à l international, appel à des consultants pour mener à bien des travaux d organisation ou de pilotage de projets, d optimisation de dispositifs, de choix d outils, Sur la partie technique, le recours à des intervenants externes est bien souvent devenu la norme avec, de plus en plus, un exercice poussé jusqu au bout via la mise en place de centres de services. Les dispositifs ainsi déployés permettent à la société de gestion de capitaliser sur des équipes bâties, animées et administrées par un prestataire qui propose au client final des livrables «clés en main». L optique retenue dans ce type de cas de figure est de passer d une relation «un client / n fournisseurs» à une relation de partenariat industriel entre un client qui s appuie sur un pool de compétences (techniques mais aussi métiers) piloté par un partenaire unique qui s engage sur un niveau de service. La décision d externaliser est dans bien des cas un choix de bon sens : la société de gestion déploie ses ressources sur ses expertises natives et stratégiques et elle complète son dispositif en faisant appel à des compétences externes pour sécuriser son activité. L attention accordée au choix de véritables partenaires industriels qui deviennent bien plus que des prestataires «classiques», et la vigilance déployée dans le contrôle des activités déléguées à des tiers constituent les clés du succès de la mise en place d une délégation réussie. Auteur : Jacques Labat - Directeur BU Gestion d'actifs [1] Chiffres AFG. Source : «Compilation des chiffres clés 2014 de la gestion d actifs pour le compte de tiers», publiée le 26 janvier 2016 [2] AFG : Association Française de Gestion financière - 4 / 5

5 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Externalisation et gestion d actifs : focus sur le cœur de métier et recherche d efficacité [3] AUM : Asset Under Management (actifs sous gestion) [4] Parmi les 630 sociétés de gestion recensées par l AFG, près de 200 établissements ont moins de 5 ans d existence, avec un nombre de créations brutes de 48 pour la seule année 2014 [5] AUM d AMUNDI, en date du mois de septembre 2015, Cf. [6] C est déjà le cas au Royaume Uni, avec des sociétés comme IRML partenaire du groupe Conventum au Luxembourg. Pour ce qui est de la France, l instruction AMF «Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques» définit les modalités de recours à un tiers pour l exercice d activités de gestion des risques (Cf. Article 4). [7] L explosion des TPM (Third Party Marketer) aux USA date des années 2000, et leur arrivée en Europe de Cf. «Des différences notables entre les TPM américains et européens», Option Finance - déc PDF generated by Kalin's PDF Creation Station 5 / 5

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie)

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie) Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE ( des cabinets- Conseil ) Préambule : Ce référentiel est destiné aux sociétés de conseil en ergonomie employant des consultants salariés, aussi bien

Plus en détail

Vous accompagner dans votre fonction RH

Vous accompagner dans votre fonction RH Vous accompagner dans votre fonction RH Les entreprises sont de plus en plus confrontées à l évolution de leur organisation. Celle- ci peut être le fruit d une croissance organique ou externe (création

Plus en détail

Appel à candidature des «Experts Spécialistes»

Appel à candidature des «Experts Spécialistes» Appel à candidature des «Experts Spécialistes» CONTEXTE NATIONAL // Le projet Industrie du futur, nouvelle matrice de la France industrielle Le projet, lancé par le président de la République le 14 avril

Plus en détail

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires 1. Introduction Augmenter les revenus et réduire les coûts opérationnels représentent pour toute société deux moyens d augmenter leur profitabilité.

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006 Création de, numéro 1 de l administration de fonds en France Conférence de presse 4 avril 2006 Sommaire > 1. CACEIS, un acteur majeur des métiers titres > 2. : le rapprochement des activités d administration

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH

Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH Strator RH : Notre ac Strator RH est un cabinet de conseil opérationnel en SIRH et organisation RH. Nous aidons nos clients à définir et mettre en place une

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs

L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs Introduction Pourquoi cette conférence avec Fédéris? Pourquoi

Plus en détail

AFSSI et Plan JUNCKER. Présentation CGI Projet de fonds d investissement dans les biotechnologies de service 21 septembre 2015

AFSSI et Plan JUNCKER. Présentation CGI Projet de fonds d investissement dans les biotechnologies de service 21 septembre 2015 AFSSI et Plan JUNCKER Présentation CGI Projet de fonds d investissement dans les biotechnologies de service 21 septembre 2015 Les biotech : un leader de la croissance économique (aux US?) Etats-Unis Europe

Plus en détail

Alliage Gestion. Pour réveiller votre épargne financière

Alliage Gestion. Pour réveiller votre épargne financière Alliage Gestion Pour réveiller votre épargne financière avec Alliage Gestion votre épargne financière est plus active Qu est-ce qu Alliage Gestion? Vous disposez d une épargne financière mais vous n avez

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

5 Enjeux des directions commerciales

5 Enjeux des directions commerciales 5 Enjeux des directions commerciales Centraliser l information opérationnelle commerciale Automatiser la descente d information vers les forces de vente Fournir un environnement de travail dédié à l acte

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Gestion Privée. Gestion Privée. La Française

Gestion Privée. Gestion Privée. La Française B Y Gestion Privée Gestion Privée La Française «La connaissance et la compréhension de vos objectifs et de vos besoins constituent le socle de notre métier. Sur cette base nous mettons notre expertise

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises. Septembre 2012

Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises. Septembre 2012 Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises Septembre 2012 Sommaire Le Groupe Edenred Nos solutions En savoir plus 2 Le Groupe Edenred Qui est Edenred? Un Groupe au cœur d un écosystème

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

Sicav et FCP - Gestion Sous Mandat - Épargne Salariale

Sicav et FCP - Gestion Sous Mandat - Épargne Salariale VOTRE PARTENAIRE EN GESTION D ACTIFS Sicav et FCP - Gestion Sous Mandat - Épargne Salariale LES BELLES PERFORMANCES SE CONSTRUISENT DANS LA DURÉE Société Générale Gestion est la société de gestion dédiée

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE Le Groupe Gaz de France Une ambition : être un leader de l énergie en Europe Une stratégie : développer ses activités sur l ensemble

Plus en détail

Sales. Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT

Sales. Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT Sales Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT Une gestion performante de la relation client L expertise métier de Sage et la

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL UNE PRÉSENCE INTERNATIONALE FORTE Pramex International, filiale du Groupe BPCE International et Outre-mer, est le leader français du conseil en implantation

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines Business Process Outsourcing (BPO) Conseil en Management et Organisation Ingénierie Informatique Formation et Coaching Agence

Plus en détail

Présentation du Cedap

Présentation du Cedap Présentation du Cedap Le CEDAP en bref Le CEDAP est une association de personnes regroupant plus de 230 directeurs, délégués et secrétaires généraux d organisations professionnelles, appartenant à l'ensemble

Plus en détail

Créer son organisme de formation en entreprise

Créer son organisme de formation en entreprise Créer son organisme de formation en entreprise Une offre du groupe DYADEO 1 La création d un organisme de formation STRATÉGIE Créer une adhésion à l entreprise Mettre en adéquation les RH et l évolution

Plus en détail

Management d équipe projet

Management d équipe projet Management d équipe projet Collection «L essentiel pour agir» Management d équipe projet Le chef de projet, un manager Édition 2011 Ouvrage conçu et réalisé sous la direction de Catherine FOURMOND Auteur

Plus en détail

Avec vous, vers de nouveaux horizons

Avec vous, vers de nouveaux horizons Avec vous, vers de nouveaux horizons factor.bnpparibas.com Etre à vos côtés L histoire de BNP Paribas Factor est celle d un acteur qui a su s imposer comme référence sur le marché de l affacturage pour

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

Des problématiques multiples de commercialisation

Des problématiques multiples de commercialisation Des problématiques multiples de commercialisation Damien Lukács Responsable Conformité Amundi ETF & Solutions Structurées, Amundi 28 mai 2015 Les nouveaux défis de la Conformité - EIFR Amundi, un acteur

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE AVIVA INVESTORS FRANCE Novembre 2013 De par son appartenance au groupe Aviva, l un des principaux assureurs français et un acteur majeur du secteur au plan mondial,

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

Union régionale des Scop d Aquitaine

Union régionale des Scop d Aquitaine Union régionale des Scop d Aquitaine DOSSIER DE PRESSE AVEC LE SOUTIEN DE NOS PARTENAIRES : Sommaire Page 3 1) Les Scop, les salariés co-entrepreneurs Page 4 2) Un modèle entrepreneurial d actualité Page

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES

CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES SOMMAIRE UN PROCESSUS CRÉATEUR DE VALEUR LA SÉLECTION DE GESTIONNAIRES L ALLOCATION DE GESTIONNAIRES AUTRES PRESTATIONS

Plus en détail

Gaipare Zen. La retraite PERP, un jeu d enfant

Gaipare Zen. La retraite PERP, un jeu d enfant Gaipare Zen La retraite PERP, un jeu d enfant Un nouveau souffle pour votre retraite Personne ne s imagine vivre avec un revenu diminué de moitié. C est pourtant ce qui guette tous ceux qui ne comptent

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

Natixis Interépargne, la relation humaine en plus

Natixis Interépargne, la relation humaine en plus Natixis Interépargne, la relation humaine en plus BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Natixis Interépargne l expertise et l expérience du numéro 1 de l épargne

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Dossier de presse. L arrêt des moins-values relatives avec retour automatique sur les marchés

Dossier de presse. L arrêt des moins-values relatives avec retour automatique sur les marchés Dossier de presse L arrêt des moins-values relatives avec retour automatique sur les marchés 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia accompagne ses partenaires dans le cadre de leur conseil à leurs

Plus en détail

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Produits de grande consommation La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Votre environnement, toujours plus complexe Des consommateurs plus exigeants, une pression constante sur les marges

Plus en détail

Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises.

Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises. Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises. Retours d une enquête menée dans 200 entreprises françaises Edition 2010 Enquête Performance Managériale - EMLyon Hommes &

Plus en détail

2, rue Nicolas Bové L-1253 Luxembourg. Tel +352 26 25 44-1 www.iwi.lu

2, rue Nicolas Bové L-1253 Luxembourg. Tel +352 26 25 44-1 www.iwi.lu 2, rue Nicolas Bové L-1253 Luxembourg Tel +352 26 25 44-1 www.iwi.lu 00 Sommaire 01 IWI... 03 1.1. Nos activités...04 1.2. Notre histoire...04 1.3. Notre philosophie d entreprise...05 02 Nos solutions

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007 Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Programme de la conférence Performances 2006 des équipes d AXA Assistance Mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2015. Contacts presse : Agence SHADOW COMMUNICATION

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2015. Contacts presse : Agence SHADOW COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2015 Contacts presse : Agence SHADOW COMMUNICATION Maryline Pilorge : marylinepilorge@shadowcommunication.fr - 06 12 57 15 37 Florence Ruga : florenceruga@shadowcommunication.fr

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales Externalisation sur les sites industriels Concilier performances économiques et environnementales L externalisation, une pratique qui se généralise parce que chacun des partenaires y est gagnant : l industriel

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

L Ambition de Service du Groupe La Poste Au cœur de la démarche de transformation de service

L Ambition de Service du Groupe La Poste Au cœur de la démarche de transformation de service L Ambition de Service du Groupe La Poste Au cœur de la démarche de transformation de service Club Management & Marketing 9 octobre 2012 Un cœur de métier : le service Plus qu un opérateur de services,

Plus en détail

La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence. 3. Constitution du dossier de demande de financement

La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence. 3. Constitution du dossier de demande de financement La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence SOMMAIRE 1. Préambule 2. Démarrage de l opération 3. Constitution du dossier de demande de financement 4. Envoi

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN

CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PRESENTATION DE L ACTION BPIFRANCE 3 2.1. OBJECTIFS DU PROJET 3 2.2. LES ACTEURS DU PROJET 3 3. PROFIL DE L EXPERT CONSEIL

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

Les guides ALMA CG LE CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE DÉCRYPTER ET MAÎTRISER LE CONTRÔLE FISCAL. en 6 points clés

Les guides ALMA CG LE CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE DÉCRYPTER ET MAÎTRISER LE CONTRÔLE FISCAL. en 6 points clés Les guides ALMA CG LE CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE DÉCRYPTER ET MAÎTRISER LE CONTRÔLE FISCAL en 6 points clés Juin 2015 PRÉAMBULE DES AUTEURS ALMA CG et Maître Eric QUENTIN, associé de la société d avocats

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

BROCHURE D ENTREPRISE

BROCHURE D ENTREPRISE OCTOBRE 2015 CONTENT 1 Structure de l entreprise 2 2 Airport Consulting Vienna 2 3 Airport Design Management 3 4 Nos compétences 3 VIENNA All Rights Reserved Strictly Confidential 1 7 1 STRUCTURE DE L

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Présentation du cours Objectifs Il s agit notamment de : Sensibiliser à la conduite du changement Comprendre les problématiques associées

Plus en détail

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies.

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies. Chapitre 2 LA HOLDING : COHÉSION ET SYNERGIE La trentaine de membres s organisent autour de pôles de compétences nommés directions fonctionnelles du Groupe : Direction financière, Direction commerciale,

Plus en détail

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com 1 Mars 2012 Will Be Group Performance et Gouvernance des Systèmes d Information Will Be Group aide les dirigeants à développer et à transformer leurs entreprises en actionnant tous les leviers de la stratégie

Plus en détail

«1000 jours» pour bien négocier la dernière ligne droite

«1000 jours» pour bien négocier la dernière ligne droite Partenaires experts LES EXPERTS > THIERRY LHOMMEAU Aexecutive > NATHALIE DELAIGUE KPMG > PIERRE LAMIDON Cornet Vincent Ségurel > SYLVAIN QUERNEAU UI Cap Ouest > LUDIVINE LEBRETON - Société Générale > Avec

Plus en détail

GO Consulting. Conseil en Stratégie et Management. www.goconsulting.ma

GO Consulting. Conseil en Stratégie et Management. www.goconsulting.ma GO Consulting Conseil en Stratégie et Management 2015 www.goconsulting.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Références significatives Management du cabinet Votre contact

Plus en détail

Skandia Gestion Privée II

Skandia Gestion Privée II Skandia Gestion Privée II Contrats d assurance-vie et de capitalisation Document non contractuel à caractère publicitaire Pourquoi choisir Skandia? Choisir Skandia, c est : Bénéficier du régime de protection

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Amadeo Excellence. La solution patrimoniale sur mesure

Amadeo Excellence. La solution patrimoniale sur mesure Amadeo Excellence La solution patrimoniale sur mesure Dynamisez, protégez et optimisez votre patrimoine La gamme Amadeo Excellence comprend deux contrats haut de gamme : Un contrat d assurance-vie et un

Plus en détail

distributeur des solutions Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié.

distributeur des solutions Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié. distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié. Sage ERP X3, anticipation et pilotage Sage ERP X3 est

Plus en détail

Foyer International S.A. Eléments Clés

Foyer International S.A. Eléments Clés 2015 Foyer International S.A. Eléments Clés L Assurance Vie en Libre Prestation de Services : Solutions sur mesure au service d une clientèle internationale exigeante En tant que filiale à 100% du Groupe

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Communiqué de presse 28 août 2014 Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Solide dynamique commerciale : croissance à deux chiffres des indicateurs des revenus futurs des activités

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal White Paper Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal Conseils pour un ROI optimal Année après année les entreprises investissent dans les compétences linguistiques de leurs collaborateurs,

Plus en détail

Les secrets de la "Successful Gestion"

Les secrets de la Successful Gestion Successful Gestion Siège FIGA, Paris Neutralité En tant que structure indépendante, FIGA ne dépend d aucun groupe financier ou de distribution. Notre libre arbitre nous permet de trouver les meilleures

Plus en détail

Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016

Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016 Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016 NANCY, 25 février 2016 1 Sommaire Présentation du pôle Fibres Energivie Qu est ce que le BIM Les enjeux La gestion patrimoniale BIM

Plus en détail

Gagnez en compétences et en autonomie avec nos 15 modules de formation!

Gagnez en compétences et en autonomie avec nos 15 modules de formation! La transition vers le numérique est en marche! La dématérialisation, l archivage numérique et la gestion électronique sont plus que jamais d actualité, avec leurs enjeux d optimisation, de sécurisation

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

ACTE I FICHIER PRESSE COMMENT LE CRÉER ET LE CONSTRUIRE? Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

ACTE I FICHIER PRESSE COMMENT LE CRÉER ET LE CONSTRUIRE? Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme ACTE I FICHIER PRESSE COMMENT LE CRÉER ET LE CONSTRUIRE? Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Connaître les médias et les journalistes Bien communiquer avec la

Plus en détail