La migration d'un Core Banking

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La migration d'un Core Banking"

Transcription

1 La migration d'un Core Banking Par Florent WATRIN Le 02/10/2014 CALIS CONSEIL - 110, rue Réaumur PARIS - Tél.: Site internet : - Courriel :

2 FOCUS SUR LA MIGRATION CORE BANKING Pourriez-vous préciser brièvement quelles sont les principales étapes d un projet de migration Core Banking? Il n existe pas de méthode universelle pour un projet de migration Core Banking, explique Florent WATRIN, expert fonctionnel du département Banque chez CALIS Conseil. Chaque projet est unique et chaque banque a ses propres spécificités, qu il convient de prendre en compte En règle générale, les principales étapes à prévoir pour une banque de détail de taille moyenne sont les suivantes : 1. Analyse des écarts fonctionnels et des besoins de la banque 2. Choix de la stratégie de migration (en big-bang ou progressive, choix des outils de pilotage, de gestion de configuration pour le versionning, le paramétrage, le déploiement, ) 3. Spécification des aménagements du produit 4. Spécification d Intégration du produit (échange de flux) 5. Spécifications de migration des données 6. Réalisation des travaux 7. Recette Fonctionnelle 8. Recette d intégration (ou bout en bout) 9. Répétition de bascule et fiabilisation des données sources 10. Homologation et/ou parallèle Run 11. Formation / Conduite du changement et réorganisation des processus de production 12. Bascule Les bonnes pratiques, en matière de management de projet rendent séquentielle, l exécution de chacune de ces étapes. Le principe est simple : Chaque étape doit aussi permettre de préparer l étape suivante. CALIS CONSEIL Page 2

3 Dans la pratique : L identification des écarts fonctionnels doit permettre de poser les bases de l étape de rédaction des spécifications, La rédaction des spécifications doit également permettre de cadrer le périmètre des jeux de tests à utiliser pendant la recette, La recette fonctionnelle doit permettre de poser les principes d organisation de la future production et d identifier des solutions pour corriger ou traiter un «problème de production», Les spécifications de migration des données doivent également alimenter les principes ou règles de la bascule. Conserver les mêmes ressources pendant toute la vie du projet, facilite la transition et garantie une certaine cohérence entre toutes ces étapes. Mais ces ressources ne doivent pas pour autant commencer l étape suivante, avant d avoir terminé la précédente (ou presque). Pour limiter la durée du projet on peut être tenté de lancer toutes les étapes en parallèle mais la charge de travail totale risque de s alourdir et la qualité produite non satisfaisante. Les fins d étapes à ne pas manquer : La fin de l analyse des écarts fonctionnels est la clé pour définir la stratégie globale du projet et lancer les chantiers qui en dépendent. La finalité de cette analyse d écart est la production d un plan d actions proposant différentes solutions de résolution, sur laquelle la direction de l établissement sera amenée à trancher. Dans le cas d un Core Banking, chaque composant peut aboutir à la définition de stratégies et la mise en évidence de besoins différents. Imposer une stratégie unique à tous les modules n est pas nécessairement la meilleure solution. Le scénario de bascule progressive par module peut être intéressant, si les principes d urbanisation sont maitrisés et s ils ne présentent pas trop de différences entre le système source et le système cible. CALIS CONSEIL Page 3

4 Existe-t-ilil une méthode unique pour migrer efficacement un Core Banking, quand et comment s effectue ectue ce choix de méthode? La méthode unique, qui ne coute qu un jour homme de charge n a pas encore été inventée, mais avant de la mettre au point, il y a quelques règles ou principes à respecter : 1) Savoir adapter le projet au contexte a) Préférer une solution de résolution des écarts fonctionnels, en modifiant quelque peu les pratiques de la banque plutôt qu une solution d aménagement qui peut s avérer être une démarche très coûteuse. Quelques principes forts doivent être appliqués dès le début du projet de refonte : o 1er principe : «Adopter sans adapter» est un principe de base visant à limiter les évolutions aux seuls écarts ayant un impact financier ou commercial stratégique pour la banque. Une politique visant dans un premier temps à reconstituer l existant risque de déstabiliser le projet de refonte du Core Banking car nécessitant un aménagement du MCD voire des processus internes, source de retards futurs. L analyse d écarts doit proposer des solutions et des plans d actions pour contourner l obstacle rencontré (paramétrage, fiabilisation, conduite du changement, communication clients, ). o 2e principe : Il répond au principe précédent, dans la mesure, où certaines évolutions stratégiques sont demandées par les métiers et acceptées par la direction de projet, il convient de gérer les versions livrées et de les limiter. o 3e principe : Il complète les deux ux premiers principes visant à reporter toute évolution non stratégique mais sensible au CALIS CONSEIL Page 4

5 plan financier ou commercial dans des lots ultérieurs, l objectif principal étant de démarrer au plus vite sur la nouvelle solution. b) La résistance au changement par les utilisateurs dépendra de la capacité des équipes «à projeter» les besoins actuels ou futurs de la banque dans le nouveau produit. Certains acceptent facilement de revoir leur «procédure», d autres s y opposent fermement et proposent de réappliquer un schéma conventionnel et déjà acquis. Plusieurs solutions de contournement existent : ce sont les politiques d accompagnement et de communication, impulsées par la direction de projet et plus généralement la direction de l entreprise. Un projet de refonte de Core Banking implique tous les acteurs car il induit un changement au quotidien pour les utilisateurs et parfois même une transformation de l organisation de la banque, remettant en question le fonctionnement même de l établissement. 2) Taille du projet et urbanisation a) Un grand projet comme la refonte d un Core Banking doit être découpé en plusieurs chantiers spécialisés s appuyant sur des contributeurs couvrant les besoins d expertise. Ce découpage entre l opérationnel et le fonctionnel permet de répondre plus aisément aux besoins exprimés, de se concentrer sur les objectifs et traiter les problèmes. b) Bien choisir les critères de découpage d un grand projet. Ce sont les principes (ou règle) d urbanisation du SI, qui doivent imposer le découpage des équipes en chantiers fonctionnels. De cette façon les responsabilités des équipes sont naturellement et simplement déduite de la cartographie du SI. c) Pour gérer les adhérences entre les différents chantiers, les règles d urbanisation des échanges de flux doivent être documentés et maitrisés par leurs responsables. Les principes d urbanisation doivent être sans ambigüité en ce qui concerne les points décrits, ci-dessous: CALIS CONSEIL Page 5

6 Il ne peut y avoir qu un seul module propriétaire d une donnée, par type de données, c'est-à-dire c'est dire un seul module doit être autorisé à mettre à jour la donnée, les autres modules étant considérés considérés comme de «simples consommateurs» Le dictionnaire de donnée doit recenser tous les modules consommateurs, par type de données La description des échanges de donnée (ou flux) entre les modules permet de figer les règles d urbanisation du SI. S La précision de cette description conditionne la qualité des précision règles d urbanisation. d) Chaque sous projet doit respecter les étapes décrite ci-dessus ci (Analyse écart et besoins, définition stratégie, spécifications, réalisation, recette,, bascule). Il est de la responsabilité respon de chaque chantier d assurer la bonne fin de toutes ces étapes. Quels sont les principaux écueils à éviter sur ce type de projet? L expression des besoins utilisateur se matérialise souvent par une description de processus et non la définition d un modèle de données. C est un piège à éviter en informatique de gestion car c est le modèle de données (MCD, MPD), qui conditionne le périmètre ètre fonctionnel du produit. L analyse des besoins, l analyse des processus, la maitrise de l urbanisation du Core Banking seront toujours des étapes à traiter, avant de se lancer dans les travaux. travaux Elles constituent une étape préalable et incontournable. incontournable Faire croire qu un progiciel est une «boite noire» et qu il n est pas nécessaire de comprendre son fonctionnement pour diminuer les coûts CALIS CONSEIL Page 6

7 du projet, serait une erreur. Un progiciel comme toute application nécessite un apprentissage à deux niveaux : - Tout progiciel répond à une logique fonctionnelle, qui lui est propre. La formation permet d acquérir une connaissance de base pour traiter toute sorte d opérations et gérer le quotidien. C est une approche «statique», qui permet à tout utilisateur de s approprier les fonctionnalités et de naviguer dans les différents menus. - Tout progiciel dispose de sa propre logique opérationnelle, basée sur un workflow, des plans batch («intraday» ou «end of day»), qui doivent être maîtrisés, afin de faire face à un éventuel incident de production. Ce sont généralement les campagnes de recettes, de bout en bout ou de certification dynamique, qui apporteront cette connaissance. C est une approche dynamique, qui s intéresse aux processus internes du progiciel, permettant tant de fournir aux utilisateurs les réponses à toute éventualité. La méconnaissance du fonctionnement du système d information est souvent source d anomalie lors des campagnes de recettes. Quelle est votre contribution sur ce type de projet et quelle est la légitimité de CALIS Conseil pour accompagner un client sur ce type de projet? 20 années d expérience dans le déploiement de progiciel bancaire (en tant que consultant chez un éditeur de solutions bancaires) m ont permis d acquérir une grande expérience ence sur les bascules de système de tenue de compte. L expérience du conseil permet de mieux anticiper et maitriser les différents aspects et contraintes rencontrés sur ce type de projet, qu elles soient d ordre technique, fonctionnel ou plus généralement organisationnel. CALIS CONSEIL Page 7

8 L expérience des consultants Calis sur ce type de grand projet avec des progiciels bancaire différents, et des banques taille différente, permet à Calis d offrir une gamme de services complets, allant de l accompagnement des métiers pour la validation des spécifications fonctionnelles à l accompagnement technique pour préparer, répéter et jouer la bascule. Nous n oublierons pas les chantiers recettes et intégration, sur lesquels nous sommes également à même d apporter notre expertise. Florent WATRIN Expert fonctionnel du département Banque CALIS CONSEIL Page 8

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER PILOTAGE COMPTABLE BANCAIRE Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER SOMMAIRE Principales abréviations... 11 Préface de Jean-Paul Caudal... 13 Directeur

Plus en détail

Consulting Offre de services

Consulting Offre de services Consulting Offre de services 2016 Sommaire 1 Présentation du cabinet 2 Offre de services Consulting 3 Référence clés 2 1 Présentation du cabinet BROME est un cabinet de conseil en management et systèmes

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

Projet : Rédaction du plan de test

Projet : Rédaction du plan de test Projet : Rédaction du plan de test Dans le cadre de votre projet, veuillez présenter pour le vendredi 9 janvier votre plan de test. Ce document retracera l ensemble des actions réalisées ou à réaliser

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Présentation du cours Objectifs Il s agit notamment de : Sensibiliser à la conduite du changement Comprendre les problématiques associées

Plus en détail

Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise

Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise Janvier 2011 : profil & métier Profil Créé en 2001, résulte d un spin-off émanant de l un des acteurs majeurs du marché mondial

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Executive Summary. Pour Direction Générale

Executive Summary. Pour Direction Générale Executive Summary Pour Direction Générale Proposer à chaque entreprise la première solution d industrialisation du savoir-faire permettant de transformer les équipes au contact des clients en de véritables

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

SESSION 2013 UE5 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION

SESSION 2013 UE5 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION DSCG SESSION 2013 UE5 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Éléments indicatifs de corrigé Réseau CRCF - Ministère de l'éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 1/6 DOSSIER 1 - Le diagnostic d

Plus en détail

RSSI à Temps Partagé Retour d expériences. 2011 Intrinsec - www.intrinsec.com securite.intrinsec.com

RSSI à Temps Partagé Retour d expériences. 2011 Intrinsec - www.intrinsec.com securite.intrinsec.com RSSI à Temps Partagé Retour d expériences 2011 Intrinsec - www.intrinsec.com securite.intrinsec.com Agenda Contexte Présentation du cadre d intervention «RSSI à Temps Partagé». Démarche SSI Retour d expérience

Plus en détail

FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH

FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH PRÉSENTATION DÉTAILLÉE DES MODULES ORGANISATION La formation en management SIRH, composée de 7 modules de 1 à 5 jours, s appuie sur une double approche pédagogique : un enseignement

Plus en détail

1 Introduction aux études de marché export

1 Introduction aux études de marché export 1 Introduction aux études de marché export Avec des marchés de plus en plus compétitifs à travers la planète, les études de marché sont à l ordre du jour d un nombre croissant d organisations, qu elles

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

Devenez un expert de la relation commerciale Programme de formation certifiante

Devenez un expert de la relation commerciale Programme de formation certifiante I S T C PARIS ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET MARKETING Devenez un expert de la relation commerciale Programme de formation certifiante Praxion, 35 ans d expérience en conception et en animation de programmes

Plus en détail

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal White Paper Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal Conseils pour un ROI optimal Année après année les entreprises investissent dans les compétences linguistiques de leurs collaborateurs,

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage ADASI - Association de Développement de l Accompagnement à la Stratégie et à l Innovation de l intérêt général Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince 29/02/2016 Edito Edito, A l ère sociale et collaborative, les entreprises, pour être compétitives, se doivent de réduire les coûts et les délais, d améliorer

Plus en détail

La Cellule e-business de Technifutur

La Cellule e-business de Technifutur La Cellule e-business de Technifutur Des réponses à vos questions : Comment choisir une solution informatique? Comment valider la qualité de mon site Internet? Comment gérer le changement lié à mon projet

Plus en détail

Questions / Re ponses. Appel d offres relatif a la «Fiabilisation de l utilisation actuarielle d un entrepo t de donne es»

Questions / Re ponses. Appel d offres relatif a la «Fiabilisation de l utilisation actuarielle d un entrepo t de donne es» Questions / Re ponses Appel d offres relatif a la «Fiabilisation de l utilisation actuarielle d un entrepo t de donne es» Date limite de re ception des offres initialement pre vue au 13/02/2015 a 12h00

Plus en détail

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux Comptabilisation du chiffre d affaires : un nouveau modèle Fin mai 2014, l IASB et le FASB ont publié une norme commune

Plus en détail

Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH

Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH Cabinet de conseil en SIRH et organisation RH Strator RH : Notre ac Strator RH est un cabinet de conseil opérationnel en SIRH et organisation RH. Nous aidons nos clients à définir et mettre en place une

Plus en détail

Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com

Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-071039-3 Table des matières Avant-propos................................................................ IX Chapitre

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION

L OFFRE DE FORMATION SE FORMER AUX PROCESSUS AUJOURD'HUI? L OFFRE DE FORMATION Club des Pilotes de Processus - 2012 www.pilotesde.org 166, Bd du Montparnasse, F-75014 PARIS - contact@pilotesde.org Originalité de l offre de

Plus en détail

Public cible : Directions & équipes Commerciales, Avant-ventes, Directeurs de projets, Consultants.

Public cible : Directions & équipes Commerciales, Avant-ventes, Directeurs de projets, Consultants. Vendre à la Banque Découvrir avec nos experts le secteur bancaire, ses acteurs, ses organisations, ses enjeux règlementaires et concurrentiels. Parler le langage «métier» avec vos interlocuteurs du secteur

Plus en détail

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise AGIPROD La gestion opérationnelle de votre entreprise L ERP d inspiration bureautique AgiProd est le Progiciel de Gestion Intégré adapté aux TPE industrielles et de négoce. Il est proposé par le Groupe

Plus en détail

Service d envoi de messages SMS Avant projet

Service d envoi de messages SMS Avant projet Université numérique Paris Ile-de-France Services numériques mutualisés Service d envoi de messages SMS Avant projet Document annexe au Cahier des Clauses Particulières n 29M04 Version 2 - Mars 2009 29M04

Plus en détail

L ART DU COACH PROGRAMME 2015

L ART DU COACH PROGRAMME 2015 L ART DU COACH PROGRAMME 2015 FORMATION GÉNÉRALE À L ART DU COACH Coaching individuel www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est reconnue

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL sur le congé parental, défi pour l économie et l égalité entre les femmes et les hommes

COLLOQUE INTERNATIONAL sur le congé parental, défi pour l économie et l égalité entre les femmes et les hommes COLLOQUE INTERNATIONAL sur le congé parental, défi pour l économie et l égalité entre les femmes et les hommes Intervention de PricewaterhouseCoopers Luxembourg LE CONGE PARENTAL, UNE GAGEURE ORGANISATIONNELLE

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Respecter l existant Pour garantir l avenir

Respecter l existant Pour garantir l avenir Respecter l existant Pour garantir l avenir Spécialiste de la valorisation et du traitement de déchets Séché environnement propose une offre environnementale globale aux entreprises Avec les meilleures

Plus en détail

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement / Edito N 3 / JUIN 2010 Ce 3 ième numéro de l année est entièrement consacré au plan d accompagnement du changement du projet agorha-migration relatif à la migration dans agorha des fonctionnalités existantes

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Copyright IDEC 2006. Reproduction interdite. Module 168 Modélisation de processus métier Sommaire... 3 Quelques définitions... 4

Plus en détail

FORMATION : ENTRETIENS DE RÉACCUEIL

FORMATION : ENTRETIENS DE RÉACCUEIL FORMATION : ENTRETIENS DE RÉACCUEIL LES ENJEUX DE LA FORMATION comprendre les leviers de l absentéisme pour agir et ne plus subir, mettre en place un projet d entreprise autour de la maîtrise de l absentéisme,

Plus en détail

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mémorandum n 1 Secteur Public Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mars 2012 Sommaire Pratiques et Tendances 2 - Le Baromètre Grant Thornton / Association des Agents Comptables.

Plus en détail

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS CONCOURS INTERNE D ASSISTANT TECHNIQUE des 18 et 19 décembre 2006 Document n 2 5 pages

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA METHODE EXPERTIZERS APPLICATION A LA GESTION DE PROJETS (METHODE PERT)

COMMUNICATION DE LA METHODE EXPERTIZERS APPLICATION A LA GESTION DE PROJETS (METHODE PERT) www.expertizers.com Copyright 2012 COMMUNICATION DE LA METHODE EXPERTIZERS APPLICATION A LA GESTION DE PROJETS (METHODE PERT) RAPPELS SUR LA METHODE EXPERTIZERS La méthode Expertizers repose sur une nette

Plus en détail

SWIFT Newsletter France

SWIFT Newsletter France SWIFT Newsletter France SWiFT Newsletter France Mars 2010 Edito Par Elie Lasker responsable du marché entreprise Actualités du secteur SWIFT et Ingsoft rendent compatibles Alliance Lite et SAGE BP 1000

Plus en détail

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com 1 Mars 2012 Will Be Group Performance et Gouvernance des Systèmes d Information Will Be Group aide les dirigeants à développer et à transformer leurs entreprises en actionnant tous les leviers de la stratégie

Plus en détail

Département Gestion Locative

Département Gestion Locative Département Gestion Locative TELE- RECOUVREMENT QUI SOMMES-NOUS? Depuis 1994, MEJT s est impliquée dans l accélération des flux de trésorerie dans le domaine de la gestion locative. Notre méthode reconnue

Plus en détail

Constitution d un centre de test logiciel et Tierce Recette Applicative

Constitution d un centre de test logiciel et Tierce Recette Applicative Constitution d un centre de test logiciel et Tierce Recette Applicative Processus de qualification Les Livres Blancs de MARTE Livre blanc rédigé par Alain Sacquet mars 2007 Les livres blancs MARTE Constitution

Plus en détail

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE LEAN HEALTHCARE OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE Les établissements de santé ont la nécessité d améliorer la qualité de service et la sécurité du patient tout en réduisant considérablement leurs coûts.

Plus en détail

accompagne l ambition du Secteur Public

accompagne l ambition du Secteur Public accompagne l ambition du Secteur Public 1 ORCOM SECTEUR PUBLIC Réformes institutionnelles, évolutions règlementaires, contraintes budgétaires, le secteur public relève le défi et ORCOM met à sa disposition

Plus en détail

Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises.

Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises. Développer la performance managériale : ce que font vraiment les entreprises. Retours d une enquête menée dans 200 entreprises françaises Edition 2010 Enquête Performance Managériale - EMLyon Hommes &

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances Digital Workplace et Gestion des connaissances Gilles BALMISSE Table des matières 1 Avant-propos 1. Objectif du livre.......................................... 17 2. Illustrations des exemples de ce livre.........................

Plus en détail

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Retour d expérience Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Implémenter un logiciel de GMAO n est pas une mince affaire, et ce quelque soit le type d activité qu exerce une

Plus en détail

Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT

Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT 1 Les valeurs à partager pendant l

Plus en détail

L évaluation des professionnels de santé dans leur fonction, levier de motivation, quelle est la place du cadre?

L évaluation des professionnels de santé dans leur fonction, levier de motivation, quelle est la place du cadre? Management L évaluation des professionnels de santé dans leur fonction, levier de motivation, quelle est la place du cadre? Dominique GUY Descriptif : Dans le contexte actuel de recherche d optimisation

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Pourquoi pas vous? Optimiser votre gestion RH...

Pourquoi pas vous? Optimiser votre gestion RH... Document territorial de présentation des outils d accompagnement RH en faveur des entreprises du Valenciennois Optimiser votre gestion RH... Pourquoi pas vous? Ce projet est co-financée par l Union Européenne

Plus en détail

Plan Développement Projet de refonte client-serveur

Plan Développement Projet de refonte client-serveur Plan Développement Projet de refonte client-serveur Démarche de réalisation Le cycle de vie décrit un projet DEV_XXX de développement d application qui comprend à la fois des lots de développement par

Plus en détail

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions 1. L éducation financière est un élément de lutte contre les exclusions, ou d inclusion financière. 2. A relativement

Plus en détail

Parisot Meubles. Ajuste sa production

Parisot Meubles. Ajuste sa production Patrick Milot, Directeur des opérations industrielles : Ç Le coût du consultant, du matériel et du projet en interne n est rien comparé à la dynamique de progrès engagée.» Parisot Meubles Stéphane Balandier,

Plus en détail

DEMARCHE GLOBALE MAINTENANCE

DEMARCHE GLOBALE MAINTENANCE IDCF Ingénierie nierie Développement Conseil Formation La Maintenance : «Source de Profit» idcf 35, 37 rue Grande 38500 VOIRON Tél : 04 76 67 32 87 Fax : 04 76 05 63 20 des résultats r inscrits dans la

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Edito. Sommaire. L'équipe de projet agorha N 1 / OCTOBRE 2012. Edito...p1

Edito. Sommaire. L'équipe de projet agorha N 1 / OCTOBRE 2012. Edito...p1 / Sommaire Edito.....p1 Le modèle ONP et ses impacts sur la chaîne GA paye du ministère et les activités du gestionnaire de corps...p2 Deux nouvelles entités ministérielles : le PESE et le PNP...p2 Un

Plus en détail

Céline JOIRON Anne-Laure HAEGEMAN. UFR des Sciences. Marchés Professionnels et bilan de compétences Avril 2016

Céline JOIRON Anne-Laure HAEGEMAN. UFR des Sciences. Marchés Professionnels et bilan de compétences Avril 2016 Céline JOIRON Anne-Laure HAEGEMAN UFR des Sciences Marchés Professionnels et bilan de compétences Avril 2016 Anne-Laure HAEGEMAN Consultante Solution SAP BI durant 6 au sein de la société CGI anne-laure.haegeman@edf.fr

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

Le GT ITIL et processus de Production du CRIP

Le GT ITIL et processus de Production du CRIP Le GT ITIL et processus de Production du CRIP Échanges d expérience et interrogations sur l usage concret d ITIL chez les membres Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Gouvernance

Plus en détail

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE KHERCHI MEDJDEN hanya 1,2, SADI Khadidja 1,2, BAKALEM Mohamed 2 LOUNICI Nora 1,2, 1 Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005

Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005 Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005 L évaluation n est pas une fin en soi et doit pouvoir déboucher sur des actions concrètes qui

Plus en détail

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Les douze modules que comporte cette formation en ligne portent d une part sur la démarche dont les différentes étapes sont décrites pas

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence. 3. Constitution du dossier de demande de financement

La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence. 3. Constitution du dossier de demande de financement La place des partenaires prescripteurs dans la procédure d investissement de PACA Émergence SOMMAIRE 1. Préambule 2. Démarrage de l opération 3. Constitution du dossier de demande de financement 4. Envoi

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

La réforme des finances publiques au Maroc

La réforme des finances publiques au Maroc La réforme des finances publiques au Maroc La réforme de la comptabilité de l Etat au Maroc : Spécificités et enseignements de l expérience Abdelkrim GUIRI Directeur de la recherche, de la réglementation

Plus en détail

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1 Les activités d'apprentissage et de développement de l OMD Doter les personnels des Membres d une plus grande autonomie pour pérenniser leurs efforts de réforme Copyright 2014 Organisation mondiale des

Plus en détail

Réussir la mise en place des entretiens professionnels

Réussir la mise en place des entretiens professionnels Réussir la mise en place des entretiens Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. Figurant parmi les

Plus en détail

Optimisation des Ressources de Management Baromètre Eurosearch & Associés

Optimisation des Ressources de Management Baromètre Eurosearch & Associés Communiqué de Presse Paris, le 27 février 2014 Optimisation des Ressources de Management Baromètre Eurosearch & Associés Eurosearch & Associés, cabinet spécialisé dans le Conseil en Ressources de Management

Plus en détail

Les Entreprises. Adaptées. Trois filières métiers d avenir

Les Entreprises. Adaptées. Trois filières métiers d avenir Les Entreprises Adaptées Trois filières métiers d avenir Propreté Gestion électronique de documents Travaux paysagers édito Bien plus qu un instrument de progrès et de justice sociale, l Entreprise Adaptée

Plus en détail

L identité numérique au service du e-commerce

L identité numérique au service du e-commerce L identité numérique au service du e-commerce L identité numérique permet de faire le lien entre une entité ou personne physique et ses représentations numériques. Ce concept innovant reste un serpent

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international Une perspective LRQA Mai 2014 Introduction La publication du Projet de Norme Internationale (DIS) de la norme (ISO/DIS 9001:2014) dessystème de

Plus en détail

Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production

Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production Préparé par : Ait ahmed Essedek Matière : Gestion de la production et des stocks Encadré par : Mr. NACIRI

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation CIEP Centre international d études pédagogiques La démarche qualité en évaluation Christine Tagliante Colloque ALTE 20 avril 2007 Le CIEP «est chargé de l organisation des examens institués par le ministère

Plus en détail

Créer et faire croître une start-up Du rêve à la réalité

Créer et faire croître une start-up Du rêve à la réalité 1 Créer et faire croître une start-up Du rêve à la réalité Sommaire Le positionnement de Teamsquare Les particularités d une société de service Création : Motivations et opportunités La gestion des différents

Plus en détail

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente. 9, rue Colette Besson 32000 Auch

Centre de la Pédagogie et de la Formation. Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente. 9, rue Colette Besson 32000 Auch Centre de la Pédagogie et de la Formation Développer ses compétences dans les domaines du commerce et de la vente Centre de la Pédagogie et de la Formation 9, rue Colette Besson 32000 Auch Tél. 06.46.67.37.86

Plus en détail

Yourcegid Retail On Demand CBS Standard et Start. LS - Yourcegid - Retail - OD 05/2012 Page 1/8

Yourcegid Retail On Demand CBS Standard et Start. LS - Yourcegid - Retail - OD 05/2012 Page 1/8 Yourcegid Retail On Demand CBS Standard et Start LS - Yourcegid - Retail - OD 05/2012 Page 1/8 LS -YC Retail - OD - 05/2012 LIVRET SERVICE YOURCEGID RETAIL ON DEMAND CBS STANDARD ET START ARTICLE 1 : OBJET

Plus en détail

ECONOMIE TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E

ECONOMIE TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques construits

Plus en détail

Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel

Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel Chef de projet ou expert en développement et déploiement logiciel E1B22 Etudes, développement et déploiement logiciel - IR Le chef de projet ou l expert en développement logiciel conduit la maîtrise d

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

SPECIALISATION DIRECTION D ENTREPRISE

SPECIALISATION DIRECTION D ENTREPRISE SPECIALISATION DIRECTION D ENTREPRISE Option «Management et Ressources Humaines» Du 14 décembre 2015 au 31 octobre 2016 Ce programme est susceptible d être modifié en cas de force majeure INSTITUT DE FORMATION

Plus en détail

I.B. CONSULTANTE MOA/TEST MANAGER/HOMOLOGATION QUALITY CENTER

I.B. CONSULTANTE MOA/TEST MANAGER/HOMOLOGATION QUALITY CENTER I.B. CONSULTANTE MOA/TEST MANAGER/HOMOLOGATION QUALITY CENTER FORMATIONS ET DIPLOMES Diplômes 2005 Maîtrise en Finances - ISG (Institut Supérieur de Gestion) Tunis Formations 2009 Formation Assurance Prévoyance

Plus en détail