STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER"

Transcription

1 Un projet local percutant! Soirée publique du lancement de la STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER

2 Quel est l objectif du projet de revitalisation Stratégie image de marque du boulevard Laurier

3 Qui sont les partenaires du projet? Stratégie image de marque du boulevard Laurier

4 Les partenaires du projet de revitalisation

5 La stratégie Image de marque Stratégie image de marque du boulevard Laurier

6 Le mandat Identifier l image à promouvoir pour le boulevard Laurier Identifier les moyens à mettre en œuvre afin d accroître sa notoriété, de mieux informer les clientèles et d accroître la fréquentation des places d affaires en renforçant leur pouvoir d attraction et de rétention.

7 La stratégie image de marque identifie les éléments d action suivants: 1. La communication, l animation et les promotions commerciales 2. La mise en marché L image physique générale du milieu L image propre à chaque commerce et entreprise L accueil La qualité du service à la clientèle 3. La diversité commerciale

8 La stratégie identifie également: 1. les rôles et responsabilités de chacun des intervenants impliqués dans le développement économique du secteur; 2. les échéanciers; 3. Les indicateurs àmettre en place pour assurer l engagement du milieu et la réalisation du plan d action.

9 La méthodologie Février 2011 Rencontres avec les conseils municipaux et la Chambre de Commerce et le comité technique Mars 2011 Soirée Groupe-cible Entrevues ciblées Avril 2011 Enquête auprès de 50 commerçants Été 2011 Rédaction de la stratégie Automne 2011 Validation de la stratégie auprès des différents intervenants et du comité technique

10 Analyse de l offre et de la demande Stratégie image de marque du boulevard Laurier

11 Les forces du secteur La volonté locale d intervenir Des potentiels de développement et d investissement La densité de commerces et de services variés Un boulevard central à la MRC, très achalandé La présence d un environnement naturel exceptionnel Une vie socioculturelle, artistique et sportive est très dynamique

12 Les forces du boulevard Laurier par rapport àla concurrence Un boulevard facile d accès La possibilité de se déplacer autrement qu en voiture La visibilité des places d affaires, accessibles directement Une ambiance et un cachet potentiels Un service personnalisé De petits commerces spécialisés.

13 La clientèle

14 Les défis du boulevard Laurier Changer les perceptions négatives Stimuler l achat local : outils de promotion et communication Récupérer les fuites commerciales Attirer la clientèle touristique Définir la vocation commerciale Créer des liens physiques (rivière, parcs, Vieux-Beloeil, etc.) Moderniser et harmoniser (bâtiments, affichage, etc.) Développer un cachet distinctif et une ambiance Faciliter les déplacements sur le boulevard, pour tous

15 Les objectifs de la stratégie Stratégie image de marque du boulevard Laurier

16 La clientèle visée par la stratégie La clientèle de la zone primaire d achalandage (Otterburn Park, McMasterville, Beloeil, Mont-Saint-Hilaire) composée des familles, de jeunes retraités, des personnes âgées; Des touristes de passage dans la région; Des travailleurs, des employés, des professionnels, des gens d affaires. Les acteurs de la stratégie Les partenaires de projet Les municipalités Les gens d affaires Les élus Les bénévoles Les comités d action Les médias locaux

17 Les objectifs 1. Établir un mode de fonctionnement et de gestion de projet 2. Affirmer et mettre de l avant le positionnement marketing du boulevard Laurier, élaborer des outils de communication et identifier des activités d animation et de promotion àinitier afin de mieux le faire connaître et d augmenter la fréquentation des places d affaires 3. Consolider et améliorer l offre commerciale et la diversité locale par une prospection proactive selon les potentiels identifiés 4. Favoriser la mise en marché et l accueil du boulevard et de ses commerces et services, en misant sur l accessibilité, la convivialité et la sécurité des usagers

18 Le positionnement proposé Un boulevard urbain à échelle humaine Un boulevard urbain achalandé, facile d accès pour tous les usagers, animé et convivial, localisé au cœur de la Vallée du Richelieu, dans un environnement aux innombrables richesses, apprécié pour la diversité, la proximité et la qualité de ses commerces et des services, ainsi que pour un service à la clientèle hors pair, à proximité d un environnement d exception, auquel des sentiers et des espaces verts donnent accès.

19 Logo et slogan proposés

20 Déclinaison du logo

21 Quelles sont les actions prévues àcourt, moyen et long terme Stratégie image de marque du boulevard Laurier

22 Les actions à venir àcourt terme 1 )Mettre en place les ressources humaines et matérielles nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie Définir les différents comités : comité de suivi, comité animation promotion, comité développement économique; Finaliser les sources de financement du projet; Procéder à l embauche d une ressource dédiée à temps plein au projet. 2) Définir des éléments marketing propre au boulevard Laurier Élaborer un plan d activités de communication, d animation et de promotion afin d animer le boulevard Laurier; Bien marquer le boulevard par des éléments visuels distinctifs (pavoisement et signalisation) Bâtir un calendrier d activités pour animer l ensemble des secteurs toute l année

23 Les actions à venir àcourt terme 3) Procéder à une réflexion sur la localisation actuelle et souhaitable des places d affaires sur le territoire Préciser et affirmer certaines orientations de développement pour les pôles commerciaux. 4) Encourager la planification d aménagements harmonieux du boulevard Mettre en place un comité intermunicipal, impliquant les divers partenaires, afin de planifier les futurs aménagements du boulevard 5) Favoriser un climat de collaboration et de confiance avec les partenaires et les commerçants Planifier des activités pour les acteurs de la revitalisation (conférence de presse, 5 à 7, petits- déjeuners) Publier une infolettre régulière destinée à tous les acteurs du projet de revitalisation

24 Les actions à venir àmoyen terme 1) Augmenter le pouvoir d attraction du boulevard pour la clientèle touristique Concevoir des outils de communications percutants pour promouvoir le boulevard: affiches, autocollant, oriflammes, répertoire des commerces, infolettre, bulletin, promotion collective dans les médias, etc. Identifier les endroits stratégiques où distribuer les outils de communications et de promotion propres au boulevard 2) Diversifier l offre commerciale afin qu elle desserve mieux la clientèle Procéder à un inventaire des locaux vacants et faire connaître les possibilités d occupation Identifier les potentiels de développement commercial et en faire la promotion Être proactif dans le développement commercial et identifier quelques incitatifs à mettre en place afin d attirer de nouveaux commerces spécialisés

25 Les actions à venir àmoyen terme 3) Impliquer les commerçants dans les activités de promotion, d animation et d amélioration de l apparence du boulevard Des activités de promotion Campagne d achat local Promotions collectives Vente trottoir sur le boulevard Journée portes ouvertes des places d affaires Des activités d animation Des parcours thématiques Concours de décorations de Noël Expositions d arts dans les places d affaires Concours d embellissement et un concours de l arbre Événements promotionnels en lien avec les saisons et les particularités touristiques de la région (saison des pommes, rentrée scolaire, fêtes spéciales comme Pâques et Noël, etc)

26 Les actions à venir àlong terme 1) Soutenir les commerçants du boulevard Laurier afin de personnaliser le caractère distinctif de la 116 Offrir des formations sur mesure aux gens d affaires afin d assurer un service hors pair Étudier la possibilité de mettre en place des incitatifs afin d encourager les propriétaires à rénover leur bâtiments Identifier des pistes pour harmoniser un affichage commercial qui favorise la visibilité des places d affaires 2) Diversifier l offre commerciale afin qu elle desserve mieux la clientèle Identifier quelques incitatifs qu il serait possible de mettre en place afin d attirer de nouveaux commerces et services sur le boulevard (trousse d accueil, panier de bienvenue, spécialisation, etc)

27 Financement du projet Coût du projet Consultant $ Embauche d une ressource dédiée au projet $ Outils de promotion (affiches, oriflammes, campagnes d achat local, etc.) Divers Total $ 2 000$ $

28 ? Nos défis, quels sont-ils? Stratégie image de marque du boulevard Laurier

29 Les défis du projet de revitalisation -la mobilisation et la participation des gens d affaires et des commerçants autour du projet de revitalisation -la concertation de tous les acteurs du développement vers l atteinte des objectifs communs -l arrimage de la stratégie image de marque du boulevard Laurier avec les autres projets de revitalisation en cours dans la région -la perception entretenue par la clientèle et les commerçants à l égard du boulevard

30 ? Questions et commentaires Stratégie image de marque du boulevard Laurier

31 Stratégie image de marque JOIGNEZ-VOUS À CE PROJET LOCAL PERCUTANT!

Ville de Montréal - Arrondissement sud-ouest

Ville de Montréal - Arrondissement sud-ouest Ville de Montréal - Arrondissement sud-ouest Revitalisation de la Rue Centre PLAN D ACTION STRATÉGIQUE 2010-2012 Rue Centre Plan d action 2010-2012 Janvier 2010 3 TABLE DES MATIERES 1. Le contexte de la

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 MISSION RUES PRINCIPALES VERCHÈRES EST UN REGROUPEMENT DE GENS D AFFAIRES

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

MAÎTRISER LE CHANGEMENT RECRUTER DIFFÉREMMENT

MAÎTRISER LE CHANGEMENT RECRUTER DIFFÉREMMENT emploisinfirmieres.com emploisprofessionnelsensante.com emploisenmedecine.com emploisendentisterie.com emploisenpharmacie.com MAÎTRISER LE CHANGEMENT RECRUTER DIFFÉREMMENT emploisenactuariat.com emploisencomptabilite.com

Plus en détail

Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation

Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation Les Grandes Conférences les affaires FAVORISER L ADHÉSION DES PARTIES PRENANTES Ville de Montréal Le 5 décembre 2012 Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation Les éléments

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement sud ouest

Ville de Montréal Arrondissement sud ouest Ville de Montréal Arrondissement sud ouest Revitalisation de la Rue Notre Dame PLAN D ACTION STRATÉGIQUE 2010 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le contexte de la démarche de revitalisation de la rue Notre Dame..

Plus en détail

UN INCONTOURNABLE POUR VOUS DÉMARQUER SUR LE WEB!

UN INCONTOURNABLE POUR VOUS DÉMARQUER SUR LE WEB! UN INCONTOURNABLE POUR VOUS DÉMARQUER SUR LE WEB! UN SITE WEB PERFORMANT POUR RÉPONDRE À VOS BESOINS À titre d architecte de Québecvacances.com et nouvellement directeur-adjoint au multimédia à la SATQ-FEQ,

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb DESCRIPTION DU PROJET Programme AMBASSADEURS

Plus en détail

Diriger une association dans le secteur culturel

Diriger une association dans le secteur culturel Diriger une association dans le secteur culturel une affaire de compétence et d'engagement Les faits saillants du résultat de l analyse de la profession Dirigeante ou dirigeant d association Avec la collaboration

Plus en détail

Portrait et bilan de la Ville d Alma Stratégie de développement durable. Document préparatoire aux consultations publiques Septembre 2015

Portrait et bilan de la Ville d Alma Stratégie de développement durable. Document préparatoire aux consultations publiques Septembre 2015 et bilan de la Ville d Alma Stratégie de développement durable Document préparatoire aux consultations publiques Septembre 2015 et bilan de la Ville d Alma Stratégie de développement durable 2 ENJEU 1

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec 2 0 0 8-2 0 1 5 * * Le gouvernement du Québec a autorisé par décret (numéro 136-2012), le 29 février 2012, le report

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des consommateurs, des gens d affaires et des travailleurs de Marieville

Résultats de l enquête auprès des consommateurs, des gens d affaires et des travailleurs de Marieville Résultats de l enquête auprès des consommateurs, des gens d affaires et des travailleurs de Marieville Présentation préparée pour le Comité consultatif de revitalisation du centre-ville de Marieville Caroline

Plus en détail

Plan d action de développement durable de la. Municipalité de Lacolle. Septembre 2011. Conseil régional de l environnement de la Montérégie

Plan d action de développement durable de la. Municipalité de Lacolle. Septembre 2011. Conseil régional de l environnement de la Montérégie Plan d action de développement durable de la municipalité de Lacolle Septembre 2011 Présenté à : Municipalité de Lacolle 1, rue de l Église Sud Lacolle Québec, J0J 1J0 Préparé par : Conseil régional de

Plus en détail

Atelier chez les Basques

Atelier chez les Basques Atelier chez les Basques Année 2 des actions de communication pour la promotion du territoire des Basques en 2011 23 novembre 2010 L image globale de la région a été pensée et construite autour de : Engagement

Plus en détail

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN PLAN D ACTION TRIENNAL 04-07 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN Enjeu En lien avec les communications IMAGE NOTORIÉTÉ * Abréviations $ Fonds à trouver COMMIS COM GR RAB DÉV PROG J DG ADM Priorité Faire

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Adoptée le 1 er décembre 2014

Adoptée le 1 er décembre 2014 VOLETS DE LA POLITIQUE DOMICILIAIRE DE BUCKLAND VOLET 1 : ATTRACTION VOLET 2 : ACCUEIL VOLET 3 : RÉTENTION Adoptée le 1 er décembre 2014 1 PROFIL DE LA CLIENTÈLE CIBLE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE BUCKLAND

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Brownsburg-Chatham 2013-2015 ZÉRO TABAGISME

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Brownsburg-Chatham 2013-2015 ZÉRO TABAGISME Objectifs Doter la Ville de Brownsburg-Chatham de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats du portrait

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013 Objectifs Doter la municipalité de Saint-André-d Argenteuil de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée LES ACTIONS 2 0 1 1-2 0 1 2 BILAN Décembre 2011 BILAN LÉGENDES En vert : En bleu : En rouge : Action ou mesure réalisée Action ou mesure partiellement réalisée Action ou mesure non-réalisée page 2 Ville

Plus en détail

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 22 octobre 2015 (Date) LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES MUNICIPALITÉS Fondée en 1944, la Fédération québécoise

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME La démarche poursuivie pour la réalisation du plan d urbanisme de la Ville de Saguenay se divise en différentes parties. Grandes orientations d aménagement et d urbanisme Les

Plus en détail

Planification stratégique 2011-2013

Planification stratégique 2011-2013 Planification stratégique 2011-2013 Au terme du plan d action 2011-2013 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy se sera affirmé comme un leader indispensable et incontournable en immobilier communautaire

Plus en détail

RESSOURCES pour les aînés

RESSOURCES pour les aînés 1 ère édition, Hiver/Printemps 2014 RESSOURCES pour les aînés Formations et services Conférences Activités Ateliers Belœil * McMasterville * Mont-Saint-Hilaire * Otterburn Park * Saint-Antoine-sur-Richelieu

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 Le mandat de l élaboration et de la mise en œuvre du plan d action 2012-2013 a été confié au Secrétariat général du ministère du Tourisme. Les

Plus en détail

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE VOLUME 5 NUMÉRO 8 2008 BULLETIN * Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE Denis Auger, Ph.D, professeur au Département d études en loisir, culture

Plus en détail

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Régie interne POLITIQUE DE COMMUNICATION «Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Service des communications Produit le 22 mars 2004 1 re révision : Régie

Plus en détail

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU NOM ET NUMERO DU PROJET : - «LibelCourtProjet» Début / Fin de projet : du «DateDebProjet» au «DateFinProjet» Déroulement de la visite sur place

Plus en détail

Plan d action en développement durable 2014-2020

Plan d action en développement durable 2014-2020 Plan d action en développement durable 2014-2020 4 Le mot de la mairesse 5 ise en contexte 7 Le développement durable de hâteauguay 9 Vision 2020 10 Le PADD de hâteauguay 12 Aménagement 22 Économie 28

Plus en détail

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics Procédures d application Septembre 2008 Rédaction : Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu Service des

Plus en détail

La revitalisation du centre-ville de Gatineau : pour que le Vieux-Hull joue pleinement son rôle

La revitalisation du centre-ville de Gatineau : pour que le Vieux-Hull joue pleinement son rôle La revitalisation du centre-ville de Gatineau : pour que le Vieux-Hull joue pleinement son rôle Mémoire préparé par Alexis Girard-Aubertin Pour la Table Jeunesse Gatineau Dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga

Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga Procès-verbal Présences Charles Gagnon, citoyen Danielle Lacombe,

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo.

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo. 0 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 2 II. PRESENTATION GENERALE 3 III. LA COMMUNICATION 4 IV. PLAN D IMPLANTATION DES STANDS 5 V. LES TARIFS DE LOCATION DES STANDS 6 VI. INSCRIPTIONS 7 VII. LES PARTENARIATS 9 VIII.

Plus en détail

2014 Plan stratégique de développement 2029

2014 Plan stratégique de développement 2029 2014 Plan stratégique de développement 2029 Version abrégée Aperçu du plan stratégique de développement notre mission page 4 nos valeurs page 5 nos principes directeurs page 7 nos chantiers stratégiques

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 16 janvier 2014 Aux partenaires de la Table

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

Plan d action pour la diversification économique

Plan d action pour la diversification économique Plan d action pour la diversification économique Asbestos 2012 Fière de son passé minier, la d Asbestos met tout en place pour favoriser l essor économique sur son territoire. Misant sur une diversification

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION DES SERVICES NUMÉRIQUES

GUIDE DE PRÉSENTATION DES SERVICES NUMÉRIQUES GUIDE DE PRÉSENTATION DES SERVICES NUMÉRIQUES... PRINTEMPS 2015... 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 SE PRÉPARER AUX QUESTIONS DES USAGERS 7 PRÉSENTER LES SERVICES NUMÉRIQUES 9 6 astuces à considérer

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Transformer une simple envie en une véritable pulsion

Transformer une simple envie en une véritable pulsion Transformer une simple envie en une véritable pulsion CONSEIL ET STRATéGIE Publicité Promotion Identité Corporate événementiel AUDIO-VISUEL SUPPORTS IMPRIMéS SITES INTERNET Pulsion Agence de communication

Plus en détail

Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents

Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents Par Copyright 2014 Tous droits réservés Rémi Lachance MBA, CRHA Président, cofondateur et directeur-conseil en gestion, en RH

Plus en détail

Présentation Plan Marketing UDEM

Présentation Plan Marketing UDEM Association pour les enfants atteints de cancer Présentation Plan Marketing UDEM Janvier 2015 Lysanne Groulx Directrice communications et marketing Leucan - Plus de 35 ans d espoir Mission : Accroître

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

Casino de Vannes SAS au capital de 50 000 RCS de VANNES (56) n 790 586 986

Casino de Vannes SAS au capital de 50 000 RCS de VANNES (56) n 790 586 986 Casino de Vannes SAS au capital de 50 000 RCS de VANNES (56) n 790 586 986 RAPPORT D ACTIVITES COMPTE RENDU ANNUEL I/ LE RAPPORT DU DELEGATAIRE Ce rapport est adressé à la Collectivité tous les ans avant

Plus en détail

communication, information, participation des habitants

communication, information, participation des habitants : présentation communication, information, participation des habitants 1 Information Communication ce qui existe : Le journal municipal Le site internet présentation Les panneaux lumineux Les panneaux

Plus en détail

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre P A HI S S S T C R I ON M Ê IR E ULT U R A MO V ÉM E O IR E UR S AV OI R E LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE Plan d action sur le livre OCCUPATION : DÉVOREUSE DE LIVRES VOTRE LIBRAIRE, AUTEUR DE PETITS BONHEURS

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

Compléments en ligne

Compléments en ligne Compléments en ligne Sommaire Exemples de supports graphiques... 2 Contenu d un cahier des charges... 3 Définitions usuelles autour du système d identification visuelle... 4 Présentation des enjeux, de

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Mesures et constats 2008/2009 Planification 2010/2017

Mesures et constats 2008/2009 Planification 2010/2017 Gestion des déplacements Vieux-Montréal Mesures et constats 2008/2009 Planification 2010/2017 Préparé par : Service des infrastructures, transport et environnement Direction des Transports Division du

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

Politique de communication. Préparée par la Division des communications

Politique de communication. Préparée par la Division des communications Politique de communication Préparée par la Division des communications Janvier 2014 Table des matières politique de communication 1. Les objectifs 2. Mission, rôles et responsabilités 2.1. Mission de la

Plus en détail

La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes

La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes COMITÉ DE COMMUNICATION DE L AOMF FICHE-CONSEIL N 1 La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes Avant de mettre sur pied une campagne d'information, de publicité ou de relations publiques, il

Plus en détail

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices Course en Cours est un dispositif pédagogique original, centré sur les Sciences et la Technologie, lancé en 2006 par Renault et Dassault Systèmes. 1/ Présentation 2/ Déroulement 3/ Bénéfices PRÉSENTATION

Plus en détail

1) Pourquoi faire des portes ouvertes à la ferme? A. Calendrier prévisionnel :

1) Pourquoi faire des portes ouvertes à la ferme? A. Calendrier prévisionnel : (JPO) Une ferme est une entreprise qu il peut être fort intéressant de visiter. Elles servent à valoriser l image de l exploitation et à diffuser un message. Les visites gratuites ont un impact sur les

Plus en détail

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015 Plan d action de l Association franco-yukonnaise (À jour au 16 septembre 2013) Capacité organisationnelle Objectif général : Assurer le bon fonctionnement de l organisme grâce à une saine gestion des ressources

Plus en détail

Valorisation touristique de la francovélosuisse

Valorisation touristique de la francovélosuisse Valorisation touristique de la francovélosuisse La Francovélosuisse Une démarche transfrontalière et partenariale L objectif : mener une politique de coopération transfrontalière en faisant de la Francovélosuisse

Plus en détail

Impact économique de la motoneige au Québec

Impact économique de la motoneige au Québec Impact économique de la motoneige au Québec Septembre 2012 Photo : Michel Julien, Tourisme Mauricie. Préparé par : Michel Zins, Ph.D. Zins Beauchesne et associés LA FÉDÉRATION DES CLUBS DE MOTONEIGISTES

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Politique de la famille et des aînés pour être Austinois à tout âge Questionnaire d évaluation des besoins

Politique de la famille et des aînés pour être Austinois à tout âge Questionnaire d évaluation des besoins Politique de la famille et des aînés pour être Austinois à tout âge Questionnaire d évaluation des besoins Dans la foulée de la planification stratégique, la municipalité a entrepris de se doter d une

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS

BILAN DES RÉALISATIONS Service des sports, de la culture et de la vie communautaire Coordination BILAN DES RÉALISATIONS 0 ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Le Service des sports, de la culture et de la vie communautaire (SSCVC) a obtenu

Plus en détail

MOBILITE EN COTENTIN

MOBILITE EN COTENTIN MOBILITE EN COTENTIN PLAN D ACTIONS 2011-2014 Version Date de la version Commentaires V0 16/01/2012 Document présenté en comité de pilotage le 20/01/2012 V1 20/01/2012 Prise en compte des remarques lors

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

Ensemble des textes du site

Ensemble des textes du site La Ville Archipel Vers de nouvelles formes urbaines E. Gaudin MRW Zeppeline Bretagne Ensemble des textes du site 1. Bien vivre dans son logement Le logement, espace de vie privilégié, doit répondre à l

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle

L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle Contenu de la présentation Définition de l intermodalité Évolution de la mobilité urbaine Les trois piliers de l intermodalité:

Plus en détail

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Coupe du Monde de Cascade de Glace Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Bonjour et bienvenue! Un accueil chaleureux qui brise la glace Suite à

Plus en détail

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste Ministère des Transports du Québec Carole Leclerc, M. ATDR Ministère des

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 :

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : Contexte et mandat Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : mise en place du groupe de travail sur les communautés dévitalisées Mandat : Recenser l information existante et pertinente pour les communautés

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Ville de Mont-Saint-Hilaire t-saint-hilaire Ville de Mont-Saint-Hilaire Entrée en vigueur de la Politique de communication de la Ville de Mont-Saint-Hilaire : le 4 juin 2012

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges

Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges Février 2015 Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges Parc naturel régional des Grands Causses 71, boulevard

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL EN TOURNÉE SAISON 2013-2014 NORMES DE VISIBILITÉ POUR LES ORGANISMES

LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL EN TOURNÉE SAISON 2013-2014 NORMES DE VISIBILITÉ POUR LES ORGANISMES LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL EN TOURNÉE SAISON 2013-2014 NORMES DE VISIBILITÉ POUR LES ORGANISMES En route vers la saison 2013-2014! La saison 2013-2014 marque le 30 e anniversaire du Conseil des arts

Plus en détail

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par:

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING 1 ANALYSE DE LA SITUATION BÉNÉVOLAT AU QUÉBEC Quelques informations

Plus en détail