ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 7 Le transformateur triphasé. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 03/06/2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 7 Le transformateur triphasé. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 03/06/2010"

Transcription

1 ELECTOTECHNIQUE Életromgnétsme hel PIOU Chptre 7 Le trnsformteur trphsé Édton 03/06/00 Extrt de l ressoure en lgne gnelepro sur le ste Internet

2 Tle des mtères TNSFOTEU TIPHSE EN EGIE LINEIE Le rut mgnétque du trnsformteur trphsé Indutnes et flux 4 3 odèle monophsé de hque olonne 5 4 Clul des ndutnes 6 5 Couplges 7 CE QUE J I ETENU DE CE CHPITE 9 3 POBLEES ET EXECICES 0 Chp 7 Exere : ontge trphsé ve tros trnsformteurs monophsés 0 Chp 7 Exere : Couplge d un trnsformteur trphsé Chp 7 Exere 3 : Flux et ournts dns un trnsformteur trphsé étole zg-zg Chp 7 Exere 4 : Couplge Yz d un trnsformteur trphsé 5 4 EPONSES DU CHPITE TNSFOTEU TIPHSE 6 Copyrght : drots et olgtons des utlsteurs Ce doument est extrt de l ressoure gnelepro qu est dsponle en verson numérque sur le ste Internet IUT en lgne Je ne renone ps à m qulté d'uteur et ux drots morux qu s'y rpportent du ft de l pulton de mon doument Les utlsteurs sont utorsés à fre un usge non ommerl, personnel ou olletf, de e doument et de l ressoure gnelepro, notmment dns les tvtés d'ensegnement, de formton ou de losrs Tout ou prte de ette ressoure ne dot ps fre l'ojet d'une vente - en tout étt de use, une ope ne peut ps être fturée à un montnt supéreur à elu de son support Pour tout extrt de e doument, l'utlsteur dot mntenr de fçon lsle le nom de l uteur hel Pou, l référene à gnelepro et u ste Internet IUT en lgne hel PIOU - grégé de géne életrque IUT de Nntes - FNCE

3 Pourquo et omment? gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - L dstruton de l énerge életrque sous forme de tensons lterntves snusoïdles trphsées équlrées est très répndue Pr rpport à une dstruton monophsée, elle permet de rédure les pertes Joule en lgne Elle permet églement l utlston de mhnes tournntes trphsées qu sont nettement plus performntes que les mhnes monophsées De fçon à rédure l ntensté des ournts trnsportés (et don l seton des onduteurs), les tensons sont élevées u déprt de l entrle de produton d énerge életrque pus ssées à l rrvée u vosnge de l utlston Cette opérton néesste l utlston de trnsformteurs trphsés On trouve églement des trnsformteurs trphsés dns ertnes struture d életronque de pussne, en prtuler lorsque l utlston néesste de très sses tensons Prérequs : L mîtrse des hptres,, 4, 5 et 6 est ndspensle Erture mtrelle Somme et produt de mtres Ojetfs : Nous llons étuder les trnsformteurs trphsés en supposnt leur rut mgnétque lnére Nous pourrons ns utlser les onnssnes déjà développées pour l étude des trnsformteurs monophsés Nous étuderons des ondtons suffsntes pour qu un trnsformteur trphsé pusse être onsdéré omme l ssoton de tros trnsformteurs monophsés Et dns ette hypothèse, nous étuderons ensute les prnpux ouplges des onges éthode de trvl : En fn de hptre, le prgrphe nttulé e que j retenu de e hptre permettr de vérfer ndvduellement que les onnssnes essentelles ont en été quses Trvl en utonome : Pour permettre une étude du ours de fçon utonome, les réponses ux questons du ours sont données en fn de doument

4 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - TNSFOTEU TIPHSE EN EGIE LINEIE Le rut mgnétque du trnsformteur trphsé Pour rélser un trnsformteur trphsé, on peut ssoer tros trnsformteurs monophsés dentques: N N C Chun de es tros trnsformteurs possède un onge de N spres et un onge de N spres L rélutne d un rut mgnétque est o N N N N B Ces tros trnsformteurs peuvent être réuns de fçon à réer une olonne entrle unque: ϕ d ϕ C C Etlr le shém életrque équvlent de e rut mgnétque (éponse :) ϕ T ϕ B B S B C 0 et 0, quelle est l vleur du flux ϕ T dns l olonne entrle? (éponse :)

5 On en dédut don qu on peut supprmer l olonne entrle: gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 3 ϕ C C Les rélutnes de hque ters du rut mgnétque (fg ) sont dentques ϕ ϕ B En rélté, pour des rsons de fltés de rélston, le rut mgnétque du trnsformteur est rélsé à plt (fg ) Les rélutnes des tros olonnes ne sont ps dentques fg B Toutefos, fn de mntenr une flté de modélston, nous onserverons l hypothèse de l dentté des rélutnes ( ) ϕ ϕ B ϕ C B C fg ux futes près, l somme des flux dns les tros olonnes est néessrement nulle ( ϕ ϕb ϕc 0 ) ; même s B C 0 ou 0 Ce type de trnsformteurs est dt «à flux lés» Pour le trnsformteur de l fgure, nous rsonnerons don omme s l s gsst du trnsformteur de l fgure ( ) Un modèle est toujours une représentton smplfée de l rélté L prse en ompte de l néglté des rélutnes ondurt à une modélston trop omplquée

6 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 4 Indutnes et flux Nous llons mntennt préser les reltons entre les flux totux dns les dfférents onges et les ournts qu les engendrent Les hypothèses préédentes sont mntenues: - rut mgnétque lnére - l dentté des rélutnes des tros olonnes (en que le trnsformteur sot «à plt», on rsonne omme s l étt «en étole» (vor fg -dessus)) C B B Les dfférents onges sont repérés pr l nde de leur ournt (, B, C,, et ) (Inde et mjusule pour les prmres ; nde et mnusule pour les seondres) Compléter l équton mtrelle des flux totux dns les onges prmres: On remrquer que les onges, B et C ont le même nomre de spres et qu ls «voent» le même rut mgnétque équvlent Pr onséquent: L L L B C et de même B BC C et B C B B B B B C L Et ompléter l équton mtrelle des flux dns les onges seondres: B C L (éponse 3:)

7 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 5 Pour l olonne, on peut don érre: ( ) ( ) L B B C et L ( ) ( ) B C 3 odèle monophsé de hque olonne Nous llons mntennt montrer que lorsque B C 0 et 0, hque olonne du trnsformteur trphsé se omporte omme un trnsformteur monophsé Exprmer les flux totux et dns l olonne ve es hypothèses L expresson L B est ppelée ndutne propre ylque du prmre (On l noter «L C») L expresson ser notée et L ser noté L C Compléter l équton mtrelle suvnte: (éponse 4:) Cette expresson mtrelle est de même type que elle qu été otenue pour un trnsformteur monophsé (On peut fre l même hose pour l olonne «B» ou l olonne «C» Don, lorsque B C 0 et 0, hque olonne du trnsformteur trphsé se omporte omme un trnsformteur monophsé (C est une ondton suffsnte ms ps néessre ( )) prtr de l mtre ndutne de hque olonne, on peut pplquer l démrhe dérte pour le trnsformteur monophsé : Les ndutnes propres sont déomposées en ndutnes prnples et ndutnes de fute : LC LC Lf LHC Lf L H ( ) Pour trouver les ondtons néessres, l fut fre ppel à l théore des «omposntes symétrques» non ordée

8 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 6 Ce qu ondut ux shéms du modèle du trnsformteur monophsé otenus dns le hptre préédent : u e L HC e m e u u u Compléter les fgures en ndqunt le nom de hque prmètre Préser les vleurs du rpport de trnsformton pr olonne «m» (éponse 5:) 4 Clul des ndutnes Les dfférentes ndutnes peuvent être lulées à prtr de l rélutne de hque olonne: ϕ N S seul le ournt n est ps nul, le flux qu psse dns une spre du onge -ontre se déompose en un flux ϕ (qu prend en ompte les lgnes de hmp qu reoulent ntégrlement dns le rut mgnétque) et un flux ϕ f (qu prend en ompte les utres lgnes de hmp) ( 3 ) Shnt que e onge N spres, exprmer ϕ en fonton de N et de l rélutne de hque olonne du rut mgnétque Le flux totl dns e onge se déompose en un flux L N ϕ f LH Lf Don N ϕ LH En dédure L H en fonton de N et (éponse 6:) N ϕ et un flux dt «de fute» ( 3 ) Dns un rut mgnétque usuel: ϕ >> ϕ f

9 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 7 ϕ N N Consdérons mntennt les deux onges de l olonne du trnsformteur -ontre lorsque 0 et 0 On suppose que seul le flux ϕ trverse les N spres En dédure l ndutne mutuelle dns ette hypothèse en fonton de, et N N Proéder de même fçon pour étlr les expressons de LH, B, et En dédure les expressons de l ndutne prnple ylque du prmre LHC LH B, de et de L HC (éponse 7:) 5 Couplges Les onges prmres et les onges seondres des trnsformteurs trphsés peuvent être ouplés de tros mnères dfférentes: Couplge étole symolsé pr l lettre Y ou y Couplge trngle symolsé pr l lettre, D ou d Couplge zgzg Les onges seondres sont dvsés en deux demonges Ce ouplge est symolsé pr l lettre Z ou z Les ouplges du prmre et du seondre ne sont ps néessrement dentques On host eux en fonton de l mportne des déséqulres des ournts et de l néessté ou non d un neutre Ces dfférenes de ouplges entre le prmre et le seondre entrînent des déphsges entre les tensons prmres et seondres S elles- sont sns mportne pour un trnsformteur fontonnnt solément, on dot les prendre en ompte lors de l mse en prllèle de deux trnsformteurs L étude de es déphsges en régme de tensons lterntves snusoïdles trphsées équlrées montre que eux- sont des multples enters de π uss l usge est-l de dérre eux- pr un 6 «nde horre» (pr nloge ve le drnt d une horloge) L nde horre est un enter n tel que 0 n :

10 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 8 Le déphsge d une tenson lgne seondre pr rpport à l tenson lgne de même nom u prmre est de n π en onsdérnt e déphsge dns le sens horre (et non ps dns 6 le sens trgonométrque) Pour l étude des ouplges des trnsformteurs trphsés, on se lmter ux s où hque olonne peut être onsdérée omme un trnsformteur monophsé Ces trnsformteurs monophsés seront modélsés pr un trnsformteur dél de rpport de trnsformton «m» Cette étude n est ps très omplquée s on l orde de fçon méthodque: Dsposer d un shém lr fsnt pprître les ponts de polrté Fre fgurer sur e shém les dénomntons des dfférentes tensons (tensons de lgne et tensons ux ornes des enroulements u prmre et u seondre) (Dns e doument, nous vons dopté les ndes, S et T pour les lgnes et les ndes, B et C pour les onges du trnsformteur) Utlser le lul omplexe ou les veteurs de Fresnel pour psser progressvement des tensons lgne du prmre à elles du seondre Exemple d étude de ouplge: Le trnsformteur suvnt est lmenté pr un réseu de tros tensons ( v, vs et vt ) trphsées lterntves snusoïdles équlrées de sens dret v vs vt (éponse 8:) v vb vc v v v vr vs vt Détermner le rpport de trnsformton omplexe entre phses m r et l nde horre de e trnsformteur Le rpport de trnsformton d une olonne est noté m

11 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 9 CE QUE J I ETENU DE CE CHPITE ) Ce ours sur le trnsformteur trphsé ft vnt tout ppel à des nottons rgoureuses de fçon à mnpuler les multples prmètres sns tout mélnger esttuer son nom à hque prmètre su shém -ontre (éponse 9:) ) Quelle est l relton entre les flux ϕ, ϕ B et ϕ C dns un trnsformteur trphsé à tros olonnes s on néglge les futes? 3) Dns un trnsformteur trphsé à «flux lés» (tros olonnes à plt) les rélutnes des tros olonnes ne sont ps dentques (les olonnes extéreures ont une rélutne plus élevée que l olonne entrle) Pourquo les vons-nous onsdérées égles mlgré tout? 4) Pour smplfer l expresson des flux en fonton des ournts, nous vons ntrodut l noton «d ndutne ylque» L ndutne ylque n est défne que s deux ondtons sont vérfées : L premère est l églté des ndutnes mutuelles ( B BC C et ) Quelle est l seonde ondton? 5) Nous vons étl une ondton suffsnte (ms ps néessre) pour qu un trnsformteur trphsé se omporte omme tros trnsformteurs monophsés Quelle est ette ondton? 6) Pour luler les ouplges, nous vons modélsé hque olonne du trnsformteur trphsé omme un trnsformteur monophsé Quel modèle du trnsformteur monophsé vons-nous dopté? 7) Qu est-e qu un ouplge «zgzg»? 8) Que désgne le «rpport de trnsformton pr olonne : m»? Que désgne le «rpport de trnsformton omplexe : m»? 9) Qu est-e que «l nde horre»? 0) Quelles sont les étpes à effetuer pour détermner l nde horre ou le rpport de trnsformton omplexe d un trnsformteur trphsé?

12 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé POBLEES ET EXECICES Chp 7 Exere : ontge trphsé ve tros trnsformteurs monophsés ve tros trnsformteurs monophsés dentques 0000 / 4, on onsttue une ssoton trphsée équlrée destnée à lmenter un four trphsé fn de smplfer l'étude, on néglger les résstnes et les rétnes de fute des onges, ns que les rétnes de mgnétston (ndutnes prnples) et les pertes fer des trnsformteurs Les tros prmres sont ouplés en trngles Ils sont lmentés pr une dstruton trphsée lterntve snusoïdle équlrée de sens dret de vleur effe (entre phses) L tenson smple de l phse N ser prse omme orgne des phses; On poser: 0000 v ( t) os( ω t) 3 Les tros seondres sont ouplés en étole On lmente ve ette ssoton un four trphsé équlré onsttué de tros résstnes montées en trngle Le four onsomme lors une pussne tve de 336 kw ) eprésenter le shém de l'ensemle, et luler les omplexes ssoés des dfférents ournts ( dns les résstnes du four, dns les enroulements seondres, dns les fls de lgnes lmentnt les trnsformteurs ) En dédure l'expresson du ournt ( t) dns l phse de l lgne d'lmentton de l'ensemle ( 4 ) ) ême queston que ) s l'on suppose que l'une des tros résstnes du four est dentellement supprmée ( 4 ) éthode : Tensons lgne prmre tensons ux ornes des onges prmres tensons ux ornes des onges seondres (trnsformteurs déux) tensons lgne seondre ournts dns les résstnes de l hrge ournts de lgne seondre ournts dns les onges seondres ournts dns les onges prmres (trnsformteurs déux) ournts de lgne prmre

13 Chp 7 Exere : gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - Couplge d un trnsformteur trphsé Sot le trnsformteur trphsé suvnt lmenté pr un réseu lterntf snusoïdl trphsé équlré ( v( t ), vs ( t ), vt ( t )) de sens dret Ce trnsformteur est hrgé pr tros mpédnes dentques montées en étole v vs vt v vb vc v v v vr vs vt Chque olonne de e trnsformteur se omporte omme un trnsformteur monophsé dél de rpport de trnsformton: v m - tenson ux ornes d' un enroulement seondre tenson ux ornes d' un enroulement prmre v En prennt, exprmer les omplexes ssoés à toutes les tensons représentées sur le shém -dessus En dédure le rpport de trnsformton omplexe entre tensons prmres et seondres (ndées pr l même lettre), ns que l nde horre

14 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - Chp 7 Exere 3 : Flux et ournts dns un trnsformteur trphsé étole zg-zg L ojetf de et exere est de détermner une ondton suffsnte pour que hque olonne d un trnsformteur trphsé Yz se omporte omme un trnsformteur monophsé Cet exere met l ent sur les notons d ndutnes propres et mutuelles ) tre ndutne d un trnsformteur monophsé à deux seondres dentques Un trnsformteur monophsé omporte un onge prmre (noté ), et deux onges seondres dentques (notés et ) (Les nottons sont hoses pour être ohérentes ve l seonde prte) Soent,, ' les flux totux dns le onge, et (l normle ux spres étnt de sens ohérent ve ) Pr onventon, les ndutnes mutuelles sont exprmées ve des flux et des ournts ohérents ve les ornes Les nottons sont les suvntes: L : ndutne propre du onge L : ndutne propre d un onge ou : ndutne mutuelle entre le onge prmre et l un des onges seondres : ndutne mutuelle entre les deux onges seondres Compléter l équton suvnte: '

15 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 3 ) Trnsformteur trphsé Yz Le trnsformteur trphsé -dessus est supposé de struture symétrque de sorte qu on pusse érre les équtons mtrelles suvntes ( à ompléter ) : B C B B B B C L L L B C ' ' ' L B C

16 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé C B Dns l hypothèse, exprmer: en fonton de ( ) et en fonton de et, ' en fonton de et, Compléter l équton suvnte: ' En dédure que s, hque olonne du trnsformteur trphsé Yz se omporte omme un trnsformteur monophsé 0 C B

17 Chp 7 Exere 4 : gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 5 Couplge Yz d un trnsformteur trphsé ) Trnsformteur monophsé à seondres en régme lnére Un trnsformteur monophsé omporte un onge prmre (noté ) de N spres, et deux onges seondres dentques (notés et ) de N spres hun (Les nottons sont hoses pour être ohérentes ve l seonde prte) Exprmer le flux ommun ϕ dns son rut mgnétque en fonton de N, N,,, et de l rélutne de son rut mgnétque Etlr l relton entre,, en onsdérnt le trnsformteur dél Préser les hypothèses néessres à ette modélston ) Trnsformteur trphsé Yz en régme lterntf snusoïdl Chque olonne du trnsformteur trphsé -dessous est onsdérée omme un trnsformteur monophsé dél tel que v v3 m v v r En respetnt les nottons du shém, exprmer s shnt que t S T v v S v T B C v v 3 v N v r v s v t En dédure le rpport de trnsformton omplexe m r et l nde horre de e trnsformteur Exprmer I I I B C en fonton de I I I En dédure l vleur de I N emrque: les ournts, et ne sont ps néessrement équlrés

18 4 EPONSES DU CHPITE TNSFOTEU TIPHSE gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 6 éponse : N N B N C d ϕ T etour d d d d N N N Colonne entrle éponse : On peut pplquer le théorème de Norton u shém préédent: élutne équvlente u dpôle d: d 3 Cournt (ou flux) «de ourt-rut» du dpôle d: ( ) N ( ) N B C d On en dédut pr l formule du «pont dvseur de ournt» : ϕ T N ( ) N ( ) B C d d 3 d d 3 ϕ T N ( ) N ( ) B C d 3 d S 0 et 0 ϕ 0 B C T On peut otenr le même résultt en utlsnt le théorème de llmn etour éponse 3: B C L L L B B B B B B B C etour L L L B C

19 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 7 éponse 4: L B ( B C ) ( ) et L ( ) ( B C ) S B C 0 et 0, on en dédut : ( L B ) ( ) L B L C et de même : ( L ) ( ) 443 LC D où l équton mtrelle : L C L C etour éponse 5: r L f m L f r u e L HC e m e u ve le rpport de trnsformton pr olonne : LHC m LHC (On montrer u prgrphe suvnt que s le flux de fute est fle pr rpport u flux prnpl : LHC N m ) L N HC r L f /m L f r u e L e m e HC u etour

20 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 8 éponse 6: N ϕ N ϕ 3 LH N ϕ N 3 etour éponse 7: N ϕ N ϕ 3 N ϕ NN 3 En proédnt de l même fçon pour le onge, on N ϕ N otent LH (même méthode que 3 pour L H en permutnt les ndes et et les mjusules ve les mnusules) N ϕ ϕ B ϕ N ϕ B 3 B N ϕb N 3 N ϕb NN 3 En proédnt de l même fçon pour le onge, on otent On en dédut: N L HC LH B ; N L HC LH ; N 3 NN D où l expresson du rpport de trnsformton pr olonne: etour L N m H LHC N

21 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 9 éponse 8: Nous llons effetuer ette détermnton pr les omplexes On peut églement l otenr pr un dgrmme de Fresnel (vor l fn de l réponse) Notons l opérteur omplexe e j 3 π L fgure -ontre représente l mge de quelques omplexes remrqules j j j j 4 3 On onstte grphquement que 0 et que 3 6 e j π Prenons (orgne des phses) S T e j T T S S C B 3 6 π m m e B C j r s t 3 6 π m e m e m r s t j j S T π π r r r r r est déphsé de 6 π pr rpport à r dns le sens horre Son nde horre est Le trnsformteur est don ouplé en Dy et son rpport de trnsformton omplexe est m m e j 3 6 π

22 gnelepro Chptre 7 : Le trnsformteur trphsé - 0 T C C B t r s S B On otent le même résultt ve les veteurs de Fresnel ou les omplexes : r est déphsé de π dns le sens horre pr rpport à 6 3 ; r m r m 3 etour (nde horre : ) éponse 9: ϕ ϕ B ϕ C etour v B C v

Project number Numéro de projet. IEC/TC or SC: CE 56 IEC/CE ou SC: Date of circulation Date de diffusion 2015-03-06

Project number Numéro de projet. IEC/TC or SC: CE 56 IEC/CE ou SC: Date of circulation Date de diffusion 2015-03-06 www.ngexpert.om : ps de ommentre C0-34R Blos-dgrmmes de flté Rellty lok dgrms R NF EN 6078 vnt-projet de norme soums à enquête pulque jusqu u : 0/05/05 Informtons omplémentres : Est destnée à rempler l

Plus en détail

Soutien : Modèle de Potts mars 2015

Soutien : Modèle de Potts mars 2015 Année 04 05 Physque Statstque hors équlbre et transtons de phase Souten : Modèle de Potts mars 05 On onsdère une varante du modèle d Isng, dte de Potts, dans laquelle les N degrés de lberté (qu on appellera

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Le transformateur triphasé

Le transformateur triphasé Le trnsformteur triphsé I. Prinipux prmètres de l plque signlétique L puissne pprente ou ssignée S, elle s exprime en Voltmpère S = 3.U.I Fréquene Tension et intensité u primire Tension et intensité u

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12. Phénomènes d induction et conversion électromécanique:

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12. Phénomènes d induction et conversion électromécanique: SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12 Phénomènes d nducton et converson électromécanque: 1/ Inductance propre et nductance mutuelle. 11/ Défntons et proprétés : 11a/ Défnr l'nductance propre L d un

Plus en détail

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS Chptre LES EMPRUNTS INDIVIS.1 Actulsto de flux Actvté.1.1 : O dspose de chffres cocert l évoluto du chffre d ffres de l socété FLORIS depus 1985. E 1985, le Chffre d ffres étt de 1 Mllo de Frcs, e 1990

Plus en détail

Conclusion. a. ABC est un triangle. I est le milieu de [AB] et J est le milieu de[ac].

Conclusion. a. ABC est un triangle. I est le milieu de [AB] et J est le milieu de[ac]. EXERE 1 Dessin à main levée onclusion a. est un triangle. est le milieu de [] et est le milieu de[]. Dans le triangle Puisque est le milieu de [] Et puisque est le milieu de [] lors () est parallèle à

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 11/03/2014 Table des matères 1 POUQUOI T

Plus en détail

Transformateurs triphasés Cours et exercices

Transformateurs triphasés Cours et exercices I. Présenttion 1. onstitution Un trnsformteur triphsé peut être onstitué de trois trnsformteurs monophsés. L figure i ontre représente les enroulements primires ouplés en étoile. ette solution entrîne

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Ajustement sttstque Dns l prte conscree l sttstque descrptve, nous vons exmne le len entre deux vrbles en utlsnt un grphque en forme de nuge de ponts et en clculnt le coecent de correlton. Nous voulons

Plus en détail

Electronique TD1 Corrigé

Electronique TD1 Corrigé nersté du Mane - Faculté des Scences! etour D électronque lectronque D1 Corrgé Pour un sgnal (t) quelconque : 1 $ (t) # MOY! (t) dt 1 FF! (t) dt (t) MX MOY mpltude crête à - crête mpltude Mn Pérode t emarque

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

1. Introduction. Les réseaux logiques programmables. Exemple. 2. Principe des portes ET utilisées. Schéma général pour réaliser une fonction logique

1. Introduction. Les réseaux logiques programmables. Exemple. 2. Principe des portes ET utilisées. Schéma général pour réaliser une fonction logique ptre 6 Les réseux logques progrmmles Introduton Prnpe des réseux progrmmles Types des réseux progrmmles omntores : POM : Progrmmle ed-only Memory PL : Progrmmle rry Log FPL : Feld Progmmle rry Log Les

Plus en détail

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L.

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L. se 2004 ÉTUD XPÉIMNTL D'UN BOBIN (6 ponts) 1.5. On néglge dans la sute le terme fasant ntervenr r dans l'expresson de u L ans que les arronds des crêtes de l'ntensté. 1 - Détermnaton expérmentale de l'nductance

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEENT des IAGES et VISION pr ACHINE ASTER PRO INFO / Jen-rc Vézen Jen-rc.Vezen@lms.fr Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Avnt trtement

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif

Proposition du Conseil-exécutif Proposition du Conseil-exéutif 8. Projet (proédure de onsulttion) Loi sur les déhets (LD) (Modifition) Le Grnd Conseil du nton de Berne, sur proposition du Conseil-exéutif, rrête: I. L loi du 8 juin 00

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

PHR-103 Prévention des risques physiques Session : Juin 2011

PHR-103 Prévention des risques physiques Session : Juin 2011 PHR-03 Préventon des rsques pysques Sesson : Jun 0 Prte n : Rsques termques Problème n. A quel tux (g/) dot-on trnsprer pour débrrsser le orps de 44, W de pussne termque? On supposer pour smplfer les luls

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Chapitre 6- Schéma fonctionnel et graphe de fluence

Chapitre 6- Schéma fonctionnel et graphe de fluence Chptre 6 : chém fonctonnel et grphe de fluence Chptre 6 chém fonctonnel et grphe de fluence 6.. chém fonctonnel 6... Défnton Un schém fonctonnel est une représentton smplfée d un processus ms en œuvre.

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ercces Électrocnétque alculs de tensons et de courants -21 éseau à deu malles Détermner, pour le crcut c-contre, l ntensté qu 1 2 traverse la résstance 2 et la tenson u au bornes de la résstance 3 : 3

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments Synthèse de cours (Terminle S) Dérivtion : rppels et compléments Rppels de 1ère Nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervlle I et un élément de I. f ( + h) f ( ) Si l limite lim existe, on

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Tests du khi-carré dans les enquêtes à base de sondage double

Tests du khi-carré dans les enquêtes à base de sondage double o 1-001-X u ctlogue ISS 171-5685 Technques d enquête Tests du h-crré dns les enquêtes à bse de sondge double pr Yn Lu Dte de dffuson : 19 décembre 014 Comment obtenr d utres rensegnements Pour toute demnde

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt Chptre 2 : Les détermnnts des tux d'ntérêt I. Dstncton entre tux nomnux et tux réels : l relton de Fsher II. Les détermnnts des tux courts : l poltque monétre et les nterdépendnces nterntonles III. Les

Plus en détail

Problème I : quartz et électronique (ENSTIM 2004)

Problème I : quartz et électronique (ENSTIM 2004) MSI 11 déebe 004 8 h 1 h Devoi en teps liité n 5 Toute éponse non justifiée ne donne ps lieu à ttibution de points L utilistion des lulties est utoisée oblèe I : qutz et életonique (ENSTIM 004) NB : Auune

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée de,, Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi To ite this version: Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi. Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

APPLICATIONS AFFINES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

APPLICATIONS AFFINES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako APPLICATIONS AFFINES Ste thstice de Adm Troré Lée Tehnqe Bmko I Appltons lnéres: Atvté : Sot V l ensemle des veters d pln P et φ: V V ϕ ( ) k ( k IR*) ) montrer qe ( ; v ) ε V : ϕ ( v) ϕ( ) ϕ( v) ; ) montrer

Plus en détail

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique LP 46 Applatons des los de l'optque géométrque à l'apparel photographque Introduton: Nous allons termner les leçons d'optque géométrque en étudant un apparel qu utlse les résultats de e domane de la physque,

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Fonctions affines ; Equations et inéquations

Fonctions affines ; Equations et inéquations Fonctions ffines ; Equtions et inéqutions I. Fonctions ffines.. Définition Définition d une fonction ffine : on ppelle fonction ffine toute fonction définie sur pr f ( ) où et sont des réels tels que.

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

Décomposition d un entier en produit de facteurs premiers avec TI nspire. Application au problème 1 du concours général 2012

Décomposition d un entier en produit de facteurs premiers avec TI nspire. Application au problème 1 du concours général 2012 Ecrt CAPES Mthémtques Décomoston d un enter en rodut de cteurs remers vec TI nsre. Alcton u rolème du concours générl 0. Décomoston d un nomre enter en rodut de cteurs remers.. Créton d une lste de nomres

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie Vloristion en sidérurgie des fils d ier issus du déhiquetge fin des pneus en fin de vie. Générlités Philippe RUSSO ARCELOR RESEARCH Industril Opertion Reserh Center Voie Romine - BP 30320-57283 Mizières

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Virga. itunes 4. sous Mac et Windows. Éditions OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2

Virga. itunes 4. sous Mac et Windows. Éditions OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2 Vrga Tunes 4 et Pod sous Mac et Wndows Édtons OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2 Synchronser l Pod avec l ordnateur L Pod connaît deux types de synchronsaton. L a synchronsaton de la musque

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843 Cet rtcle est dsponble en lgne à l dresse : http://www.crn.nfo/rtcle.php?id_revuereco&id_numubliereco_594&id_articlereco_594_0843 Les prdoxes de Lucs et Romer pr hlppe DARREAU et Frnços IGALLE resses de

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL Première Distnces de l Terre à l Lune et u Soleil Pge 1 TRAVAUX DIRIGES DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL -80 II ème siècle p J-C 153 1609 1666 1916 199 ARISTARQUE de Smos donne une mesure de

Plus en détail

3 Produit vectoriel. 3.1 Construction. Définition géométrique du produit vectoriel de deux vecteurs. Liens hypertextes

3 Produit vectoriel. 3.1 Construction. Définition géométrique du produit vectoriel de deux vecteurs. Liens hypertextes ProduitVectoriel-Determinnt.n 15 3-ème nnée, mthémtiques niveu vncé 3 Produit vectoriel Edition 2004-2005 Liens hypertextes Produit sclire 3D: http://www.deleze.nme/mrcel/sec2/cours/geom3d/produitsclire3d.pdf

Plus en détail

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude VIESMNN VITODENS, VITOSOLR onduits d évution des fumées pour hudière gz à ondenstion de,9 à 50,0 kw Notie pour l'étude onduits d évution des fumées Vitodens et Vitosolr 548 49 B/f 4/05 Sommire Sommire.

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Les pourcentages. b) Exprimer une augmentation sous la forme d un %. c) Exprimer une diminution sous la forme d un %.

Les pourcentages. b) Exprimer une augmentation sous la forme d un %. c) Exprimer une diminution sous la forme d un %. Les pourcentges. 1. Clculer un %. ) Cs générl. b) Exprmer une ugmentton sous l orme d un %. c) Exprmer une dmnuton sous l orme d un %. 2. Applquer un % 3. Augmentton exprmée sous l orme d un % ) Clculer

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Rappels Mathématiques

Rappels Mathématiques Chptre I Rppels Mthémtques I. Générltés sur les grndeurs physques On dstngue deux types de grndeurs - grndeurs physques repérles - grndeurs physques mesurles. Grndeurs physques repérles Une grndeur physque

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales Biosttistiques et sttistiques liquées ux sciences exérimentles ANOVA à deux fcteurs Pscl Bessonneu, Christohe Llnne et Jérémie Mttout* Cogmster A4 2006-2007 * jeremiemttout@yhoo.fr. 1/16 Progrmme de l

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

STI2D - 1N5 - FONCTION DERIVEE ET APPLICATIONS COURS (1/5)

STI2D - 1N5 - FONCTION DERIVEE ET APPLICATIONS COURS (1/5) www.mthsenlgne.com STI2D - 1N5 - FNCTIN DERIVEE ET APPLICATINS CURS (1/5) PRGRAMMES CAPACITES ATTENDUES CMMENTAIRES Dérvton Nomre dérvé d une foncton en un pont. Le nomre dérvé est défn comme lmte du f(

Plus en détail

KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS

KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS KALDEWEI ACIER ÉMAILLÉ 3.5 MM LA GAMME ESSENTIELLE POUR PROJETS 1 LA QUALITÉ DE LA SALLE DE BAIN EST LE CRITÈRE N 1 POUR LE CLIENT* 2 *Soure: étues e TNS En et TNS Inrtest pr orre e DEHOGA (1998/2003/2008);

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) Chme Termnale S Chaptre Travaux Pratques n a Correcton SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) 1 PRINCIPE On dose une espèce chmque (réact ou produt du système chmque) à ntervalle de temps réguler

Plus en détail

III ESPERANCE MATHEMATIQUE

III ESPERANCE MATHEMATIQUE /9 ésumé de ours e alul des probabltés (JJ bellager III ESPEAE MATHEMATIQUE I.Défto et alul de l espérae mathématque d ue VA La défto la plus géérale de l espérae d u VA : (do à valeurs postves ou ulles

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

4. Logique séquentielle asynchrone

4. Logique séquentielle asynchrone Liene d Informtique MARSEILLELUMINY. Logique séquentielle synhrone. Introdution.. Représenttion de fontionnement : les étts.. Équivlene et pseudoéquivlene d étts.. Rédution du système.. Attriution de vriles

Plus en détail

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ACCORD MULTILATERAL PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS MOBILIERES INTERNATIONAL ORGANIZATION OF SECURITIES COMMISSIONS

Plus en détail

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org)

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org) CCP 27. Filière MP. Mthémtiques. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lmrd (jen-louis.lmrd@preps.org EXERCCE.. f est continue (en tnt de frction rtionnelle dont le dénominteur ne s nnule ps sur le compct F

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

Chapitre 9 Lois de Probabilité à Densité

Chapitre 9 Lois de Probabilité à Densité Cours e Mthémtiques Terminle STI Chpitre 9 : Lois e Proilité à ensité Chpitre 9 Lois e Proilité à Densité A) Introution ) Lois e proilités à ensité On ppelle lois e proilités à ensité les lois e proilités

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE PHY4, année 45 COUS D'ÉLECTOCINÉTIQUE Ce ors, dsponble sr le web à l adresse http ://marpx.np3.fr/alo/my-web/ele/ele.html, est l œvre de Sylvan Tsserant, de l Unversté de Marselle, q a donné l atorsaton

Plus en détail