Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier"

Transcription

1 Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 4 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché de l investissement 2013 : Comment conjuguer prudence et opportunisme? Si la dynamique de l activité d investissement peut paraître paradoxale au regard de la nette décélération du marché locatif français, elle s est confirmée en Les volumes investis en immobilier d entreprise banalisé (1), de l ordre de 15 milliards d euros, égalent ainsi ceux engagés en 2011 et Les raisons sont à la fois conjoncturelles, sur fond d arbitrage favorable à l immobilier en termes d allocation d actifs, et structurelles, car les liquidités à placer restent abondantes sur le marché. L appétit des investisseurs nationaux et internationaux n est d ailleurs que partiellement assouvi, faute d offre correspondant à leurs critères de recherche, au premier rang desquels les actifs «core» sécurisés. Au-delà des statistiques et des montants, le marché de l investissement a gagné en diversité d acteurs présents, nationaux et internationaux, avec une palette de stratégies d allocation d actifs bien plus étoffée qu en 2012, contribuant en cela à une meilleure profondeur de marché. Entre concurrence exacerbée sur les meilleurs actifs et recherche de positions opportunistes sur des portefeuilles hétérogènes et/ou des classes d actifs plus risquées, les acteurs ont démontré leur intérêt pour le marché français, tenu l an dernier par une majorité d investisseurs nationaux. investissement immobilier d entreprise banalisé en france (en milliards d euros) Volumes engagés Prévisions (1) Bureaux, commerces, entrepôts et locaux d activités 1 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

2 Point de conjoncture bureaux marché de l investissement Les vases communicants de l économie Excédents budgétaires d exportation (états) Vieillissement de la population (pays développés) épargne des particuliers (économies, retraite) Rendement à servir Placements diversifiés = épargne intergénérationnelle Retraite (capitalisation) Collecte assurance-vie pierre-papier Spread favorable Couple rendement/risque Recherche d actifs «core» sécurisés Fonds souverains + Fonds de pension + Assureurs SCPI OCPI = Abondance de liquités à placer Diversification de l allocation d actifs L abondance structurelle de liquidités provient, pour l essentiel, de la sphère des particuliers, via le mécanisme de capitalisation. Grand paradoxe du marché, dans un contexte durable de contraintes sur les ressources bancaires susceptibles de financer l immobilier, la prédominance d investisseurs en fonds propres témoigne des volumes importants qui cherchent à se placer et alimentent copieusement l investissement en immobilier d entreprise et ce, malgré un marché locatif et des fondamentaux économiques difficiles. L analyse de la provenance de ces fonds à investir met en évidence une croissance structurelle liée aux vases communicants de l économie : excédents budgétaires à placer de certains états et retraites par capitalisation gérées par les fonds de pension et fonds de réserve publics des pays développés, dont la population est vieillissante. Enfin, l épargne des ménages s oriente vers l assurance-vie et la pierre papier, tant pour se prémunir des accidents de la vie que pour anticiper le besoin de complément de retraite. Mais, tandis que cette part immobilière pourrait tendanciellement croître, elle reste limitée à 6 à 8 % maximum dans nombre de portefeuilles d acteurs non spécialisés. C est bien là l autre paradoxe du marché, car la nécessité de sécurisation des investissements, pour servir les rendements attendus et/ou garantir au mieux les placements, conduit en réalité à exacerber la concurrence sur les mêmes catégories d actifs ou portefeuilles «core» du marché. D où un marché de l investissement tout à la fois résistant et façonné en volumes par les opportunités d acquisition d offre très qualitative, et, parallèlement, une relative tension sur les prix sur le segment du prime. quelle allocation d actifs en 2013 (hors immobilier de services) 24 % 10 % 66 % Bureaux Commerces Logistique à l échelle internationale, le poids des actifs détenus par les fonds d investissement (y compris les fonds de fonds) a atteint Mds au troisième trimestre Dans les pays de l OCDE, les actifs sous gestion des fonds de pension privés s élevaient à Mds de dollars en 2011, soit l équivalent de 74 % du PIB de la zone. S y ajoutent les actifs des fonds de réserve publics, pour financer les retraites publiques, qui représentent près de 19 % du PIB. Les fonds souverains disposent, quant à eux, de Mds de dollars en 2012, soit 10 % du PIB mondial. Les «hedge funds» pèsent pour leur part, Mds $ en 2013 (+ 8 % sur un an). Les sociétés d assurances françaises totalisent près de Mds de placements en 2013, avec une allocation d actifs de 3 % en immobilier (contre 2 % en 2012). Enfin, on dénombre, en France, 150 SCPI gérées par ving-six groupes en 2012, capitalisées à 27,23 Mds, pour une collecte nette annuelle de 2,5 Mds en 2012 (1,1 Md au premier semestre 2013). Les actifs bruts des OPCI sont estimés à 28 Mds fin Sources : EFAMA, OCDE 2013, Sovereign Wealth Fund Institute, Edmond de Rotschild, FFSA, AS-PIM IEIF. 2 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

3 2013 : comment conjuguer prucence et opportunisme? 2013 : des stratégies alternatives de diversification sur fond d opportunités En immobilier d entreprise banalisé, l Île-de-France a capté 74 % des volumes nationaux en 2013, soit près de 11,1 Mds. Cette performance, en baisse de 8 % sur un an, s explique par une structure d investissement très différente de celle de 2012, année atypique alors marquée par de très gros tickets unitaires de plus de 500 M (52-60 avenue des Champs- Élysées, Cité du Retiro et Néo ). On a assisté, en 2013, à une relative réouverture géographique, à la faveur de classes d actifs alternatives aux bureaux. Ainsi, la part dédiée à l immobilier tertiaire s est repliée à 66 %, l an dernier, contre 76 % en moyenne sur la décennie. La part de l immobilier commercial est en progression sur un an, autour de 3,5 Mds, soit près du quart des investissements réalisés en France en immobilier d entreprise. En particulier, les ventes de portefeuilles France entière ont permis aux marchés régionaux de capter 26 % des engagements Ces opportunités, comprenant d ailleurs nombre de galeries commerciales, sont liées à l arbitrage, par les grandes foncières spécialisées, d actifs non stratégiques arrivés à maturité pour se réorienter vers de nouvelles poches de concepts commerciaux. C est le cas de Klépierre, qui a cédé fin 2013 pour 2 milliards d euros de galeries commerciales en Europe, dont cinquante-sept en France valorisées à 1,4 Md ; ou encore d Altarea, qui a arbitré fin juillet 2013 un portefeuille de m 2 (dont Bercy Village, les boutiques de la Gare de l Est ou l espace Gramont, à Toulouse), acquis 395 M par Allianz ; Immochan a cédé un portefeuille de trois galeries marchandes et quatre retail parks, d une surface de m 2, pour 160 M. à mentionner, encore, le portefeuille «Corio» de quatre centres commerciaux et m 2, acquis pour 104 M. Les boutiques parisiennes et les emplacements n 1 des grandes villes régionales rencontrent toujours l intérêt des investisseurs mais l offre reste ténue. Portefeuille «Vivarte», acquis (autour de 180 M ) par La Française, composé pour une part significative d actifs situés dans Paris (emplacements de premier ordre majoritaires). Les boutiques Levi s, Health City et Tissot, du 76 Champs-élysées, acquises 85 M par AG RE. Ou encore treize cellules commerciales (dont Toys R Us, Sephora) situées av. de France à Paris 11 e, vendues à Deka Immobilien pour 54 M. Citons également quelques exemples de transactions d actifs unitaires qui auront marqué l année 2013 : l acquisition, par Generali, de la galerie Passy Plaza (Paris 16 e ) moyennant 141 M ; la cession du centre commercial de Val Thoiry (galerie commerciale de m 2 et retail park attenant de m 2 ), au fonds hollandais Vastned, sur la base de 105 M, pour un rendement annoncé de 5,6 % ; Klépierre a acquis d Icade une partie du centre «Odysseum 2», à Montpellier, pour 138 M. Au total, une cinquantaine de cessions de portefeuilles d immobilier d entreprise nationaux sont identifiés pour l année 2013 et environ soixante-cinq toutes catégories d actifs immobiliers confondues. La plus grosse transaction restera, après celle de Klépierre, la vente du portefeuille résidentiel Selec, cédé 1 Md au fonds Twenty Two Real Estate. Parmi les ventes emblématiques, rappelons aussi l acquisition par le fonds qatari Constellation Holding Hotel (structure basée au Luxembourg) du portefeuille murs et fonds de quatre prestigieux hôtels (dont le Martinez, à Cannes, et le Concorde Lafayette), moyennant un ticket estimé de 800 M. Sur le marché de la logistique, la relative réouverture est portée par l intérêt affiché de certains investisseurs pour le segment des grandes platesformes neuves à flux de revenus sécurisés. Sur le marché secondaire, en revanche, l activité d investissement s est encore illustrée par un désengagement des généralistes et des cessions de portefeuilles, au profit de pure players, mais aussi de fonds opportunistes. Répartition géographique des volumes d investissement (en millions d euros) Régions Île-de-France 3 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

4 Point de conjoncture bureaux marché de l investissement TYPOLOGIE DES INVESTISSEURS 2013 : une grande diversité d acteurs à l affût d opportunités Si l intérêt des fonds d investissement étrangers pour les actifs phares parisiens reste d actualité, en 2013, le marché de l immobilier d entreprise français est très majoritairement animé par les investisseurs nationaux et européens autofinancés. Typologie des investisseurs en 2013 sur des actifs majoritairement «non core». Parmi les acquisitions, citons le rachat pour 450 M des parts de la société espagnole Tesfran, détenant la tour Adria, à La Défense ; autre investissement, pour 165 M, l ensemble immobilier restructuré de l îlot Panhard, opération financée sous le nouveau format de la syndication entre le Crédit Foncier et Generali, ou encore l acquisition, pour 120 M, de l immeuble de bureaux Okabé ( m 2 ), jouxtant le centre commercial éponyme du Kremlin-Bicêtre. Assurances/mutuelles SCPI/OPCI SIIC/autres foncières Fonds (y compris souverains) Autres investisseurs % 60 % 16 % 25 % 22 % 28 % 40 % Mais la plupart des SCPI ont continué d investir, principalement en province, dans un budget de 1 à 5 M pour des locaux commerciaux et de 10 à 20 M sur le segment des immeubles de bureaux. La tranche d investissement de 20 à 50 M a été majoritairement animée par les fonds d investissement. Sur quarante-huit 48 transactions recensées dans cette enveloppe budgétaire totalisant près de 1,6 M, l enveloppe moyenne s élève à 33 M. Vingt-quatre transactions se sont inscrites dans un budget de 50 à 100 M, concentrées essentiellement en Île-de-France et sur l agglomération lyonnaise, avec une moyenne autour de 65 M % 48 % Investisseurs internationaux : l arrivée des Asiatiques, le retour remarqué des Américains Investisseurs français Investisseurs étrangers Mise en place de stratégies offensives chez les investisseurs nationaux Pour défendre leurs positions face à l appétit et à la force de frappe des fonds souverains et opportunistes, nombre d acteurs ont dû développer des stratégies nouvelles : la structuration en club deal ou pools d investissement, entre assureurs, d une part, ou via des OPCI ad hoc, d autre part, dont le double avantage est de ne pas mobiliser trop de fonds propres sur un seul actif unitaire, et de mutualiser le risque. Les fonds souverains Tandis qu ils agissaient le plus souvent sous le couvert d autres véhicules et de conseils anglo-saxons, les fonds souverains paraissent désormais armés pour agir en direct. Ils n ont certes pas été omniprésents à l investissement, mais restent toujours attentifs aux opportunités du marché français, plus spécialement d adresses phares parisiennes ou de «trophy assets». Quelle que soit leur nationalité, et si chaque fonds peut avoir une stratégie différente, les fonds souverains ont pour particularité d investir à long terme et de cibler avant tout des actifs «core» partout en Europe, avec un minimum de 500 M. Deuxième stratégie, sur un marché devenu très concurrentiel, chaque typologie d acteurs et même chaque acteur essaie de cibler des niches de marché où la compétition est moins rude. Côté assureurs, Prédica s est particulièrement distingué en 2013, avec l acquisition au troisième trimestre de l écocampus de Châtillon (350 M ), qui sera occupé par l opérateur Orange dès sa livraison, en Avec une vision stratégique du futur Grand Paris, l assureur étudierait, en club deal, deux autres campus actuellement en vente : celui de SFR, à Saint-Denis (autour de 600 M ), et celui de Carrefour, à Massy (autour de 350 M ). Côté SCPI, et surtout OPCI, la structuration de Primonial Reim permet à cet acteur, en forte croissance depuis sa création en 2011, de se positionner en 2013 comme le premier investisseur français sur le marché avec 1,3 Mds, pour une collecte de 2,5 Mds l an passé. L une des stratégies révélées est de se positionner «off market» pour la moitié des acquisitions, avant que ces biens ne soient mis officiellement sur le marché, Mais en 2013, faute de gros tickets mis sur le marché tertiaire dans le Triangle d Or parisien comparables à ceux de 2012, l intérêt des fonds moyen-orientaux s est, notamment, reporté sur l hôtellerie de luxe française sur des portefeuilles mixtes d immobilier d entreprise, en particulier ce qui suit. Fonds qatari Constellation Holding Hotel (structure basée au Luxembourg) : achat du portefeuille murs et fonds de quatre prestigieux hôtels (dont le Martinez, à Cannes, et le Concorde Lafayette), moyennant un prix estimé de 800 M. Abu Dhabi Investment Authorities : acquisition du solde du portefeuille de la foncière des Docks Lyonnais par UBS pour près de 672 M (dont l immeuble de bureaux situé au 6-8 boulevard Haussmann, loué par la BPI, le Capitole à Nanterre, un parc d activités à Antony, des boutiques dans la Presqu île à Lyon). Cette cession, illustrant une décote de 25 % pour le vendeur par rapport à la valorisation de 2008, est révélatrice d un relatif opportunisme de ce fonds souverain émirati, sous condition probable de la présence de quelques actifs cibles. 4 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

5 2013 : comment conjuguer prucence et opportunisme? Pour 2014, tandis que l on annonçait l association Qatar Holding/ Hines pour rafler les neuf «joyaux» parisiens de la foncière italienne Risanamento, situés rue François 1 er, avenue Montaigne, boulevard Haussmann, l année commencerait bien pour le Saoudien The Olayan Group associé à Chelsfield, qui investirait 1,225 Md Répartition géographique des investissements en % La présence des fonds asiatiques s était jusqu à présent résumée à quelques opérations initiées par les Coréens ou Singapouriens. Et la discrétion légendaire des Chinois a pu masquer leur intérêt pour le marché parisien, qui s est illustré jusqu en 2012 par des transactions de vignobles sur la région bordelaise ou d hôtels particuliers à des fins d exploitation restera, sur ce plan, marquée par le positionnement en direct du fonds chinois Safe, dans l appel d offres lancé par Gecina pour le tout nouveau centre commercial Beaugrenelle, avec un cachet évoqué de plus de 700 M. Les fonds d investissement et fonds de pension. Le fonds norvégien Norges Bank choisit définitivement le modèle de la joint venture pour investir à l étranger et n a pas réalisé d opérations en France en 2013 ; en Grande-Bretagne, néanmoins, il s est associé à Prologis pour acquérir un portefeuille de onze actifs industriels pour un montant global de 247,56 millions de livres. Les fonds allemands restent présents durablement sur le marché français, même si leur calendrier propre leur impose d être surtout vendeurs depuis Union Investment s inscrit, depuis quelques années, comme l un des acteurs majeurs de la sphère d investisseurs en France. Les fonds américains signent en 2013 leur véritable comeback sur le marché français : leur stratégie d opportunisme ou de création de valeur reste leur caractéristique maîtresse, avec des tickets minimaux de 75 à 100 M, pour minimiser les coûts de gestion de leur plate-forme pan-européenne. Et les acteurs sont en nombre : Blackstone, KKR, Appolo, Orion, Red Tree Capital, Invesco Quelques illustrations de deals 2013 sur le marché des actifs secondaires ou des actifs «distressed» : le fonds Appolo s est postionné sur le portefeuille Logicad pour 145 M (taux de rendement annoncé de 12 % pour onze actifs de classe B), Blackstone sur le portefeuille Quartz (38 M ), mais aussi sur les immeubles tertiaires Colisée III et IV (17 e ). Île-de-France 18 % 22 % 9 % 43 % Paris La Défense Croissant Ouest Première Couronne Deuxième Couronne Paris, la valeur sûre La capitale a concentré 4,7 Mds d investissement en 2013 et 43 % des engagements en Île-de-France. L année s est clairement différenciée de 2012, année atypique marquée, il faut le dire, par des opportunités exceptionnelles saisies par les fonds souverains étrangers, pour un total engrangé de 7 Mds à la même époque et une part insolente dans l investissement francilien de près des deux tiers. Ce score, amputé d un tiers sur un an, n est pas pour autant significatif d une quelconque tendance, mais plutôt symptomatique d un manque d adresses phares. Un volume significatif de 927 M d investissements au quatrième trimestre permet au Quartier Central des Affaires (QCA) de compenser un troisième trimestre atone (seulement 268 M ) et de clore l année 2013 à 2,7 Mds. Cette performance est en retrait de 31 % comparée aux 4 milliards d euros engagés en 2012 (dont 2,1 Mds au deuxième trimestre). Les cessions d immeubles mixtes auront été nombreuses pour soutenir le marché de l investissement, parmi lesquelles ressortent : le 65/67 av. des Champs-élysées (acquéreur : Thor Equities ; 260 M ), et le 118 (Pramerica ; 135 M ) ; le 22 place de la Madeleine ; le 43 boulevard des Capucines, etc. Au premier semestre 2014, quelques ventes phares devraient aboutir : l ensemble mixte restructuré «Le Madeleine» (ex- «Trois Quartiers»), proche de 450 M, outre le portefeuille Risanamento (1,2 Md ). La région Île-de-France a capté quasiment les trois quarts de l investissement national, part dans la moyenne historique, pour un volume annuel acté de 11,1 Mds en En retrait de 8 % par rapport à la bonne performance de 2012, l activité d investissement a été bien moins dynamique, au quatrième trimestre 2013 (environ 3 Mds ont été engrangés, contre près de 4,8 Mds fin 2012). En matière d immobilier de commerce, si le nombre des transactions portant sur des pieds d immeuble est globalement en net retrait sur un an, l appétit des investisseurs n a pas manqué, sur le segment des boutiques emblématiques parisiennes, sur des zones de flux et les secteurs traditionnels du luxe parisien : «Nespresso» rue Bonaparte, «Tiffany» rue de la Paix, «COS» rue de Passy, etc. 5 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

6 Point de conjoncture bureaux marché de l investissement Paris Sud demeure le deuxième pôle d investissement parisien avec 1,3 Mds, contre 2,3 Mds en 2012 ( 44 %). Le nombre d opportunités d acquisition dans le 15 e arrondissement ou sur le secteur Paris Rive-Gauche n a pas été équivalent sur un an. Citons deux transactions significatives sur le secteur : l acquisition, au premier semestre 2013, de la Tour Mirabeau (Paris 15 e ) par la foncière Gecina pour 186 M, ou celle, par Primonial Reim, moyennant 165 M, de l ensemble immobilier restructuré de l îlot dit «Panhard» ( m 2 entièrement loués, principalement à la SNCF). Paris Centre Ouest enregistre 481 M d investissements en 2013, volume en baisse de 14 %, du fait, essentiellement d un quatrième trimestre bien moins porteur (il était en hausse de 30 % sur les neuf premiers mois). Volumes d engagements à PARIS (en millions d euros) Enfin, avec 218 M en 2013 contre 248 M en 2012, l investissement à Paris Nord-Est décline de 12 % sur un an, pour des volumes traditionnellement faibles dans un secteur moins tertiaire, dont l offre est structurellement contrainte. Croissant Ouest : le secteur qui se détache nettement en périphérie. En périphérie, le Croissant Ouest devance d une courte tête la Première Couronne et totalise 2,4 Mds engagés en immobilier d entreprise pour l année L activité d investissement s est renforcée au fil des trimestres (172 M au T1, 468 M au T2 puis 1,074 Mds au T3 et 714 M au T4), tant et si bien qu elle s inscrit en hausse de 20 % sur un an. Parmi les transactions significatives, rappelons les ventes opérées sur ce secteur : l immeuble Crédit Agricole ( m 2 ), à Courbevoie, cédé 180 M ; sur l opération du Trapèze, à Boulogne-Billancourt (92), l immeuble La Factory ( m 2 de bureaux) pour 103 M net vendeur ; «Perspective Défense», à Colombes (2008, m 2 de bureaux), acquisition signée par une SPPICAV contrôlée par un Reit américain au prix de 126,5 M ; L Atrium Carré 92, sis à Gennevilliers, livré en 2010 et entièrement occupé par «Chèque Déjeuner», revendu 118 M. La Défense : premiers signes de réouverture après plusieurs années atones. La réouverture du marché de l investissement sur le pôle d affaires de La Défense secteur emblématique de tours à plusieurs centaines de millions d euros s est s amorcée en Le volume annuel, encourageant, s y établit à 912 M ; près des trois quarts se sont engagés sur deux actifs : la tour Adria ( m 2 ), occupée par Technip selon bail ferme expirant en 2021 au troisième trimestre, via le rachat de parts de la société espagnole Tesfran pour 450 M, par le fonds d investissement de Primonial Reim ; la Tour Pacific ( m 2 ), acquise 215 M par Tishman Speyer auprès d Ivanhoe Cambridge. Mais ce micro-marché peine, par ailleurs, à attirer de nouvelles signatures du CAC 40 pour retrouver des volumes d activité locative en rapport avec les très grandes surfaces disponibles. Reprise des investissements sur La Défense et le Croissant Ouest (en millions d euros) La Défense Croissant Ouest Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

7 2013 : comment conjuguer prucence et opportunisme? Au premier semestre 2014, le volume d investissements local devrait être boosté par la vente annoncée du paquebot «Coeur Défense», sur laquelle on annonce le positionnement de fonds américains (PWP et, en dernier lieu, Lone Star), qui se négocierait autour de 1,3 Md, à comparer aux 2,1 Mds investis par la structure Hold en Première et Deuxième Couronnes La Première Couronne est le troisième pôle d investissement de l Île-de-France en volumes ; elle capte 18 % de l activité d investissement, soit 1,9 Md au global sur l année 2013, essentiellement engagés sur le deuxième semestre. Sur un an, l enveloppe globale est en hausse de 85 % (1,029 Mds en 2012). La transaction phare de l année porte sur un éco campus, celui de Châtillon, qui sera occupé par l opérateur Orange dès sa livraison, en 2015, acquis pour environ 350 M par Prédica au troisième trimestre. Sur ce total, citons aussi deux opérations du premier semestre, signées par Primonial, qui s est porté acquéreur de l immeuble «Porte du Parc», à Saint-Ouen ( m ), moyennant 71,5 M et l immeuble de bureaux Okabé ( m 2 ), au Kremlin- Bicêtre, pour 120 M. La Française REM a, quant à elle, acquis «Le Kappa» moyennant 85 M, immeuble ancien de m 2 occupé par Alstom, situé dans la Zac des Docks (Saint-Ouen). Une relative désaffection gagne la Deuxième Couronne, laquelle n a engrangé en 2013 que 882 M, volume en recul d un tiers sur un an, divisé par deux par rapport à la moyenne décennale (1,66 Mds ). L obsolescence de l essentiel du parc et l aversion au risque locatif peuvent constituer deux facteurs explicatifs majeurs. Parmi les acquisitions 2013, citons quelques exemples : à Guyancourt (78), rue de la Redoute, deux immeubles de m 2 et m 2 moyennant 75 M ; le parc d activités commerciales Parisis Park à Franconville (95) sur la base de 39,85 M ; à Créteil (94), positionnement de la SCPI Immovalor dans Europarc, Avancée B (au pied de la nouvelle station de métro Pointe du Lac), m 2, pour 19,2 M. L investissement en régions s est révélé bien plus porteur en 2013, retrouvant sa part de représentation nationale usuelle, du quart du volume d investissement. Il représente près de 4 Mds sur un an, volume en forte hausse par rapport à l année 2012 et qui a pu être atteint en grande partie grâce aux opportunités d achat de portefeuilles, le plus souvent spécialisés mais diversifiés géographiquement, avec l avantage d une dilution du risque locatif. l externalisation de murs de grandes enseignes, Sofidy a acquis en début d année un portefeuille Jardiland sur la base de 35,4 M ; À Bordeaux, le fonds néerlandais Vastned Retail a acquis un portefeuille bordelais de cinq boutiques (emplacements n 1) moyennant 47 M. Sur le segment des petites et moyennes surfaces commerciales en centre-ville ou en zone urbaine dense, on peut citer, par exemple, l investissement de Primonial Reim de 18,3 M dans un immeuble mixte de bureaux et commerces à Lille, treize boutiques dans la galerie commerciale Centre Sud 3 à Grand-Quevilly et deux magasins à Champagne-au-Mont-d Or (69). Enfin, sur le segment des retail parks, pour ce qui concerne 7 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

8 8 Étude Trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 4 e trimestre Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché de l investissement : Comment conjuguer prudence

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché de l investissement 2013 : TOUJOURS

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement OPPORTUNISME DES

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, le 17 novembre 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Boosté par quelques transactions majeures, le marché de l immobilier de commerce affiche

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT FRANCE 1 DÉCOLLAGE DU MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT Avec 11,5 milliards d euros investis au 1 er semestre 1, la hausse est de 7 % par rapport à la même période en 13. Le marché

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI SECTEUR ECONOMIQUE MAJEUR PLACEMENTS PREFERES PIERRE OU PAPIER ENTREPRISE RESIDENTIEL COMMERCE OPCI L immobilier est un terme générique, définissant et incluant toute activité

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement L EMBELLIE DE L

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier L INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER CORPORATE VISE LE RECORD SEPTENNAL 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine 34/36 rue du Louvre - Paris (75) Durée d investissement

Plus en détail

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT Bordeaux, le 21 Mars 2013 SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT 9 è m e AUGMENTATION DE CAPITAL Nous avons une nouvelle fois l opportunité de vous proposer de participer

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO PERIAL Asset Management, une filiale du groupe PERIAL 9 rue Jadin - 75017 Paris Tél : 01 56 43 11 00 - Fax : 01 42 25 55 00 www.perial.com

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4.

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4. SCPI OPCI CILOGER SOMMAIRE Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3 Une équipe de professionnels de l immobilier 4 Philosophie 5 Stratégie d investissement 6 Une gamme complète de produits

Plus en détail

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008 A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient 1 ere partie 17 juin 2008 Sommaire Les investisseurs en France Les stratégies et critères d investissement Quels

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI OPCI GROUPEMENTS FORESTIERS UFFI REAM Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM Historique UFFI Ream :

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier Primopierre Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI PRÉAMBULE I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI La société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour Object l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS LOUIS, Paris, France Acquisition d un portefeuille d immeubles Norges Bank (NBIM) 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. Audit Acquisition Norges Bank a chargé CBRE Building Consultancy de réaliser les audits

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

Réflexions sur les financements immobiliers hôteliers

Réflexions sur les financements immobiliers hôteliers Réflexions sur les financements immobiliers hôteliers Laurent BIGOT 13.10.2014 Le financement, clé de l investissement L immobilier, une classe d actifs mature o Volumes d investissement en Europe en hausse

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

SCPI du Groupe UFG-LFP. Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs

SCPI du Groupe UFG-LFP. Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs SCPI du Groupe UFG-LFP Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs XX1158-triptyque SCPI.indd 3 17/01/11 10:01:51 L expertise immobilière du Groupe UFG-LFP UFG REM Depuis 35 ans, une expérience

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI PRIMOPIERRE Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

Savoir conjuguer Bourse et immobilier

Savoir conjuguer Bourse et immobilier Savoir conjuguer Bourse et immobilier Questions Quel nom porte une société par actions dont l activité consiste à investir dans l immobilier les capitaux qu elle collecte? Sous quel nom désigne-t-on l

Plus en détail

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie. SwissLife Dynapierre. Organisme de Placement Collectif Immobilier

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie. SwissLife Dynapierre. Organisme de Placement Collectif Immobilier Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie SwissLife Dynapierre Organisme de Placement Collectif Immobilier Liquidités et Monétaire 10% minimum et Supports Obligataire Supports de Liquidité

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce

SCPI Gemmeo Commerce SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte des risques en perte de capital 2 Avertissement Facteurs de risques Lorsque vous

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014 FONCIERE DEVELOPPEMENT LOGEMENTS Société anonyme au capital de 696.110.040 euros 10, avenue Kléber 75116 Paris RCS Paris 552 043 481 («Foncière Développement Logements» ou la «Société») RAPPORT DU CONSEIL

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études 4 e trimestre 2015 Point de conjoncture bureaux marché de l investissement UNE FIN D ANNÉE EN FANFARE : L OFFRE EST ARRIVÉE IN EXTREMIS

Plus en détail

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 1. Présentation de Turenne Hôtellerie 2. Un constat: l essor de l investissement hôtelier en France 3. Pourquoi cet essor? Indicateurs

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise MARCHÉS DES associations SCPI GÉNÉPIERRE DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise AVERTISSEMENT Lorsque vous investissez dans une SCPI*, vous devez tenir compte des éléments et risques

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

L ESSENTIEL L I M M O B I L I E R C O N V I C T I O N

L ESSENTIEL L I M M O B I L I E R C O N V I C T I O N CAPIMMO L ESSENTIEL L I M M O B I L I E R DE C O N V I C T I O N Une unité de compte «immobilier d entreprise» Un nombre de lignes de portefeuille significatif Une architecture ouverte DATE DE CRÉATION

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction L Ovalie, Saint-Ouen (93), acquis en janvier 2014. Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 16-DCC-24 du 18 février 2016 relative à la prise de contrôle conjoint d un actif immobilier situé à Neuilly-sur-Seine par le Groupe Crédit Agricole et la Banque Fédérative

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Société Civile de Placements Immobiliers à capital fixe

Société Civile de Placements Immobiliers à capital fixe Les photographies concernent des investissements déjà réalisés, à titre d exemples, mais ne constituent aucun engagement quant aux futures acquisitions de la SCPI. Cannes, la Croisette Nantes, place de

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Paris, le 4 décembre 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Boosté par quelques transactions majeures, le marché de lʼimmobilier de commerce affiche

Plus en détail

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne.

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne. GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

Plus en détail

LA GAMME D UNITÉS DE COMPTE IMMOBILIÈRES DE SURAVENIR

LA GAMME D UNITÉS DE COMPTE IMMOBILIÈRES DE SURAVENIR LA GAMME D UNITÉS DE COMPTE IMMOBILIÈRES DE SURAVENIR Investir sur des parts d un support immobilier dans un contrat d assurance-vie permet de bénéficier de la fiscalité attrayante de ce dernier et d avoir

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES

Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES CONJONCTURE (JUIN 2014)* Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES AVERTISSEMENT : les transactions présentées ci-après, qu elles soient locatives ou à

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Le Kyoto, Champagne au Mont d Or, acquis par Primonial REIM en novembre 2011. Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers,

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction L Ovalie, Paris (75), acquis par Primonial REIM en janvier 2014. Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Le Kyoto, Champagne au Mont d Or, acquis par Primonial REIM en novembre 2011. Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille qui crée, gère et commercialise des placements

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Société de gestion. Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC

Société de gestion. Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC SCPI 1 Société de gestion Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC Le Groupe Crédit Mutuel CIC au 31/12/2012 Fonds propres 37 milliards Nombre d agences 5 961 Nombre de clients 30 millions Notations

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Communiqué de presse LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD SCPI : OPCI «grand public» :

Communiqué de presse LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD SCPI : OPCI «grand public» : Communiqué de presse Paris, le 3 septembre 2015 LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD Les statistiques ASPIM-IEIF pour le premier semestre de 2015 confirment une

Plus en détail

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1er septembre 2015 Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 Le dynamisme affiché par les SCPI de rendement au 1er trimestre 2015 s est poursuivi au cours deuxième trimestre.

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé.

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé. HÔTELS & EHPAD POURQUOI INVESTIR DANS LES EHPAD? Le vieillissement de la population française est une tendance inscrite dans la pyramide des âges. Il engendre une progression mécanique du nombre de personnes

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 PARIS, LE 23 JANVIER 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2013 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

Plus en détail

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG Gecina Logistique Valeur du patrimoine 555 M Surface totale 1 016 785 m 2

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail