Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry"

Transcription

1 Community Consulting Partenaire de vos projets Recommandations sur le projet de Madame RD Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Responsable journal de bord du projet : Léonie Delcourt Chargées de communication : Salomé Jaussaud & Solène Horak Chargé de la documentation : Amine Lazziouz Objectif du document : Afin de pouvoir faire les meilleures recommandations possibles à Madame RD une étude de marché du secteur des ateliers artistiques est indispensable. Tout d abord, nous commencerons par étudier l environnement externe de la future entreprise de Madame RD afin d en tirer des opportunités et des menaces. Ensuite, nous nous focaliserons sur une étude de l entreprise en ellemême afin de connaître les forces et les faiblesses de son projet. Cette étude revient à réaliser une matrice SWOT.. 1

2 I- Environnement externe 1) Le Pestel PESTEL OPPORTUNITÉS MENACES POLITIQUE Politique de soutien en France : faible TVA à 5,5% pour les ventes d œuvres originales. Allocation de recherche pour le développement des artistes. Une franchise de TVA lorsque l auteur justifie d un revenu inférieur à Abaissement du taux de prélèvement social appliqué par les galeries et son extension aux maisons de vente volontaire. ECONOMIQUE Grande diversité => faible concurrence directe. Les Français investissent dans les œuvres d art (revendu => pas de perte monétaire). Fin de crise : revenu du marché depuis Nécessite un fort pouvoir d achat => Baisse du pouvoir d achat des Français. Concurrence des grands magasins qui vendent des «fausses œuvres» (Ikea). Beaucoup d auto-entrepreneurs 30% des entrepreneurs possèdent «Entreprise du Patrimoine vivant». Forte concurrence internationale : La France passe du 3eme au 4eme rang mondial dans le domaine de l art SOCIAL L art est devenu une tendance Barrière sociale TECHNOLOGIQUE Innovation => nouvelles matières utilisées. Internet : le marché de l'art en ligne connaît une très forte croissance. En Selon l'observatoire du Web social dans l'art contemporain, le marché de l'art contemporain sur les réseaux sociaux connaît un retard en France. 2

3 2013, il représentait 1,37 milliards de dollars, en 2014, 2,64 milliards de dollars ; il est estimé qu'il atteindra 6,3 milliards en ECOLOGIQUE LÉGAL Utilisation des matières naturelles (laine, coton, bois, peinture naturelle) La maison des artistes : identification des artistes de France l'exportation des œuvres pouvant être interdite par le classement d'office Selon l étude réalisée par Hiscox en 2015, 63% des personnes interrogées pensent que le retour sur investissement constitue l une des principales motivations d achat d œuvres d art en ligne. 24% des personnes interrogées disent que les médias sociaux influencent leurs décisions d achats d œuvres d art. (Informations postées par les musées, les galeries, ateliers d artistes). 48% des transactions en ligne sont des objets d art dont la valeur est inférieure à

4 2) Les variables pivots : Le domaine de l art vise un public particulier et restreint. L art ne cesse d évoluer => nécessité de s adapter constamment aux tendances L Etat aide considérablement les artistes II- Environnement interne 1) Le Porter Menace des nouveaux entrants (2/5) : peu de nouveaux entrants dans ce secteur même si la vente d objet d art artisanaux devient possible sur différents supports : Internet, Boutique etc Pouvoir de négociation des clients (3-4/5) : Clients issus de CSP + désireux de qualité et d originalité. De mieux en mieux informés grâce à Internet. Menace des produits de substitution (4/5) : de plus en plus de consommateurs sont désireux de réaliser leur décoration et leur objet d art par eux même. De plus, les magasins discounter tels que Gifi par exemple propose des objets de décoration à faible prix. Pouvoir de négociation des fournisseurs (4/5) : les matières premières sont de plus en plus coûteuses (ex : bois ). Les fournisseurs ont donc le choix d imposer leur prix. Intensité concurrentielle (4/5) : présence de nombreuses galeries d art et d ateliers artistiques sur Amiens (plus de 25) et en Picardie plus généralement. En revanche certains possèdent une spécialité comme l atelier Créatif de la maison du Textile situé dans l Aisne. Enfin, Internet est un média qui rassemble de nombreuses boutiques en ligne d ateliers artistiques. Contraintes des pouvoirs publics (2/5) : nombreuses aides accordées aux artistes que ce soit au niveau des abaissements d impôts. Protection juridique. Aide financière attribuée au démarrage du projet. 4

5 Forces Peu de nouveaux entrants dans ce secteur L Etat participe a aidé les artistes Peu de concurrence «physique» (boutique) Clients CPS + Faiblesses Prix des matières premières Nombreux produits de substitution Concurrence importante sur Internet Clients exigeants 1) Les facteurs clés de succès Se démarquer de la concurrence en adoptant une spécificité Séduire la clientèle par des produits uniques et originaux III- Recommandations a) Segmentation CSP moyen/+ Mixte Les personnes passionnées par l art artisanal conçu avec des matières naturelles. b) Ciblage Hommes et femmes actives (30-50 ans), CSP moyen et +, amateurs occasionnels ou connaisseurs. c) Positionnement Tendance, original, œuvres proches de la nature Segment abordable et accessible Œuvre à moins de

6 La population de la ville d Amiens est principalement constituée d étudiants et de touristes. Or, la cible recommandée pour l atelier de Madame RD sont des personnes de ans. Donc, la localisation n est pas forcément propice à la pérennité de l entreprise sauf si elle décide par la suite d élargir sa zone de chalandise grâce à Internet. Afin de toucher un maximum de consommateurs nous recommandons à Madame RD de se créer un site commercial en ligne et non une boutique physique. Cette option lui permettra de réaliser des économies en termes de loyer etc Elle pourra faire appel à un web designer afin de créer un site qui plongera les clients dans son univers. Si par la suite les retombées sur son site Internet sont bons, elle pourra alors ouvrir sa boutique. En termes de vente, il serait préférable que Madame RD s enregistre sous la maison des artistes. En effet, cette association française lui permettra d être reconnu grâce à un label (identification sur un registre) mais aussi de la protéger juridiquement. 6

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 PLAN 1. Définition du marketing 2. L étude de marché 1. Marketing: définition C est quoi les 5 P en marketing?. LES 5 P Produit: ai-je

Plus en détail

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise.

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise. Stratégie Marketing Stratégie Marketing 2011 I. La planification stratégique en marketing La stratégie marketing guide toutes les actions de l entreprise au niveau marketing et au niveau générale, guide

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE DIAGNOSTIC EXTERNE PESTEL 1. P L environnement politique - instabilité/stabilité du gouvernement, - politique fiscale (impôts, taxes), - subventions, - système de protection sociale, - politique monétaire,

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

" L environnement et le marché "

 L environnement et le marché ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing fondamental Année Académique : 2015/2016 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 1, 2, 3 et 4 Site web : www.mf-ehec.jimdo.com

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15

SOMMAIRE. 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15 SOMMAIRE INTRODUCTION 11 AVANT DE COMMENCER LA STRATÉGIE D ENTREPRISE: À QUOI ÇA SERT? 13 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15 1 er niveau:

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit Le marché Le marché Le marché du produit Classification de C. MATRICON Les marchés amont et aval Parts de marché Les composantes du marché La demande L offre L environnement Définition Critères Techniques

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

- L appareil photo très haut de gamme, très design et se démarque de la concurrence.

- L appareil photo très haut de gamme, très design et se démarque de la concurrence. Justification du positionnement : Attractivité : - La One Box offre aux consommateurs un pack complet lui permettant de photographier les instants importants de sa vie et la possibilité d imprimer avec

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%. Mention Arts plastiques - Arts appliqués Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

Plus en détail

Sommaire. Introduction...P. 3

Sommaire. Introduction...P. 3 STRATEGIE VS. Sommaire Introduction...P. 3 1. Principales caractéristiques de l hôtellerie de chaîne en France...P. 4 Cinq forces de Porter :...P. 4 Stratégies génériques :...P. 7 Groupes stratégiques

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

ENTREPRISES ARTISANALES 2014

ENTREPRISES ARTISANALES 2014 LE SUIVI DES JEUNES ENTREPRISES ARTISANALES 2014 Création? Mai 2015 PRÉSENTATION Cette nouvelle action menée par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat a été lancée dans le courant de l année

Plus en détail

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L'analyse du marché est devenue une condition sine qua non pour une apparence efficace sur le marché. Elle représente un outil essentiel

Plus en détail

Etude de marché Flash

Etude de marché Flash Etude de marché Flash Marché de.. / Implantation d un magasin. Concurrence, Demande, SWOT, Hypothèses de chiffre d affaires, Octobre 2013 Le présent document est un exemple dont les informations confidentielles

Plus en détail

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché global de la construction en bois dans le secteur résidentiel a connu

Plus en détail

Plan de communication 2011

Plan de communication 2011 AGENCE MARKETING ALIMENTAIRE, VIN & ART DE VIVRE CAMPAGNE COFINANCEE PAR L UNION EUROPEENNE Plan de communication 2011 Pays tiers : JAPON Organisation proposante : CIVA Programme : 2009-2010-2011 Organisme

Plus en détail

ESIAL 1 A 01/10/2010 1

ESIAL 1 A 01/10/2010 1 LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE ESIAL 1 A 01/10/2010 1 Introduction Pour déterminer les orientations stratégiques d une entreprise, il faut tout d abord : établir un diagnostic = analyser et mesurer le potentiel

Plus en détail

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions Marché des Vérandas en France Nouvelles tendances et prévisions Septembre Dans un environnement de marché dégradé propice à une recrudescence des comportements attentistes, le développement du marché de

Plus en détail

BILAN VISITEURS 2010

BILAN VISITEURS 2010 Mercredi 17 et Jeudi 18 Novembre 2010 BILAN VISITEURS 2010 I- PROFIL DES 9 844 VISITEURS 1. Répartition par profil Dans le but de mieux analyser nos trois principaux profils de visiteurs (le porteur de

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site culturel

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

Guide. Sage One. Marché Business, le parcours de l entrepreneur. de l entreprenariat

Guide. Sage One. Marché Business, le parcours de l entrepreneur. de l entreprenariat Guide de l entreprenariat & Sage One Marché Business, le parcours de l entrepreneur Sommaire La définition du projet...3 L étude de marché...4 Le choix du statut juridique...5 La rédaction du business

Plus en détail

Madame la Ministre, Messieurs les Secrétaires d Etat,

Madame la Ministre, Messieurs les Secrétaires d Etat, R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE INTERVENTION EN SEANCE PUBLIQUE Monsieur le Président, GROUPE DE TRAVAIL MODERNISATION DE L ECONOMIE Madame la Ministre,

Plus en détail

Matrices stratégiques

Matrices stratégiques Conservatoire National des Arts et Métiers Matrices stratégiques Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles 2 François Moreau Séance n 9 CNAM - Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage CHAPITRE La proximité des magasins Hard Discount : possible avantage concurrentiel 3.1. Le consommateur recherche toujours plus de proximité 90 3.2. L évolution des implantations des magasins Hard Discount

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

PLANIFICATION STRATEGIQUE

PLANIFICATION STRATEGIQUE Préparé par M. Dang Dinh Tram DESS Marketing et Production Orléans, le 24/03/2003 12/04/2004 M. Dang Dinh Tram 1 12/04/2004 M. Dang Dinh Tram 2 Conquérir le marché grâce à la planification stratégique!

Plus en détail

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes www.marketing-pme.fr/blog [sans utiliser Google] Principe & articulation 6 cours : notes 5 TD : note ;) Cours 1 = TD 1 Cours 2 = TD 2 Marchés et consommateurs

Plus en détail

Présentation. des activités. Marketing et Développement de la Restauration www.giraconseil.fr

Présentation. des activités. Marketing et Développement de la Restauration www.giraconseil.fr Présentation des activités Marketing et Développement de la Restauration www.giraconseil.fr Sommaire Marketing et Développement de la Restauration Mot du fondateur p2 p1 Qui est Gira Conseil? p3 Une expertise

Plus en détail

10 clés pour réussir sa reprise d entreprise entreprise

10 clés pour réussir sa reprise d entreprise entreprise 10 clés pour réussir sa reprise d entreprise entreprise 1a. Personne physique : Se poser les bonnes questions!!! Ai-je les capacités psychologiques et relationnelles? Ai-je les compétences? Pourquoi vouloir

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE Rappel méthodologique Une exploitation des données INSEE et DGI disponibles:

Plus en détail

Colloque «Les métiers d Art et du Luxe : un atout pour la France!»

Colloque «Les métiers d Art et du Luxe : un atout pour la France!» Mercredi 7 mars 2007 Assemblée nationale Colloque «Les métiers d Art et du Luxe : un atout pour la France!» Sous la présidence de M. Gérard LONGUET Ancien ministre de l Industrie, sénateur de la Meuse,

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT...

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE SAVOIRS S41- Les bases de la mercatique 411- La démarche mercatique la démarche globale de prise en compte du marché LIMITES DE

Plus en détail

La connaissance des coûts du service déchets

La connaissance des coûts du service déchets La connaissance des coûts du service déchets Plan Intérêt de connaître les coûts réels du service déchets Dispositif d accompagnement de l ADEME Situation et retours d expérience d utilisation de la matrice

Plus en détail

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL?

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? Un marché international avec une croissance annuelle supérieure à 15% Plus de 500 milliard de dollars d actifs. Des investisseurs à la

Plus en détail

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François CHAPITRE I : ENTREPRENDRE ET GERER I) L ENTREPRENEUR 1) Qu est-ce qui caractérise un entrepreneur? 2) Les principaux

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-59 du 4 mai 2012 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés Socolam, Somacom et René Lancry (actifs du Groupe Lancry) par la société Socohold (Groupe Parfait)

Plus en détail

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Stratégie & organisation d entreprise Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Planification Diagnostic stratégique Orientations stratégiques La création de stratégies de l entreprise

Plus en détail

I. L entreprise et son environnement. II. Le comportement du consommateur. III. La segmentation, le ciblage et le positionnement. IV.

I. L entreprise et son environnement. II. Le comportement du consommateur. III. La segmentation, le ciblage et le positionnement. IV. I. L entreprise et son environnement II. Le comportement du consommateur III. La segmentation, le ciblage et le positionnement IV. Le marketing mix V. Conclusion A. L historique 1. Micro : présentation

Plus en détail

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Agenda I. Le marché II. La société Mayinlay III. Les perspectives de développement IV. Les données financières V. Conclusion 2 1. LE MARCHÉ 3 La très forte

Plus en détail

Présentation àla Matinale des Réseaux

Présentation àla Matinale des Réseaux Présentation àla Matinale des Réseaux Mars 2011 www.asterop.com Sommaire Rapide Présentation du Géomarketing Les solutions de développement de réseau Les études d implantation : DIP, potentiel théorique

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 8 LES POINTS

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

DECOUVERTE DE L ENTREPRISE CE 101 AGNES OELHOFFEN TOUTES LES REPONSES AUX QUESTIONS DEVRONT ETRE INDIQUEES SUR LA FEUILLE DE REPONSES

DECOUVERTE DE L ENTREPRISE CE 101 AGNES OELHOFFEN TOUTES LES REPONSES AUX QUESTIONS DEVRONT ETRE INDIQUEES SUR LA FEUILLE DE REPONSES Année 2011-2012 1ère session Filière : Info Année : 1ère DECOUVERTE DE L ENTREPRISE CE 101 AGNES OELHOFFEN Date de l examen : 20 Mars 2012 Durée de l examen : 1 h Feuille blanche A4 recto-verso (manuscrite,

Plus en détail

CARTOGRAPHIER LES RISQUES NATURELS : QUELS OUTILS GEODECISIONNELS?

CARTOGRAPHIER LES RISQUES NATURELS : QUELS OUTILS GEODECISIONNELS? CARTOGRAPHIER LES RISQUES NATURELS : QUELS OUTILS GEODECISIONNELS? 2 novembre 2010 Qui sommes-nous? Exploitation du site web www.catnat.net Conseil et bureau d éd étude spécialis cialisé + Etude et conseil:

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2 Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard 1 L'ELABORATION DE LA STRATEGIE MARKETING 2 QU'EST-CE QUE LA STRATEGIE MARKETING? Une combinaison cohérente des différents

Plus en détail

Faire une étude de marché (Partie I)

Faire une étude de marché (Partie I) CENTRE D ENTREPRENEURIAT ESG UQÀM Faire une étude de marché (Partie I) Par Michel Grenier, MBA Partenaire principal: Au menu ce midi Étude de marché Que feriez-vous et comment? Environnement PESTEL La

Plus en détail

Oxygène. ConfOrée. Mercredi 22 Juin 2011. Design Paule Guérin & Till Breitfuss

Oxygène. ConfOrée. Mercredi 22 Juin 2011. Design Paule Guérin & Till Breitfuss Oxygène ConfOrée Mercredi 22 Juin 2011 Design Paule Guérin & Till Breitfuss ConfOrée «Eco-Design de mobilier de bureau pour entreprise» Eco-Design et stratégie d entreprise Intervenantes: Agence Guérin

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Le marketing stratégique Chapitre 3 Yohan Bernard Les 3 niveaux de la stratégie Politique générale Couverture géographique Diversité de l offre Allocation des ressources entre les activités Stratégie corporate

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6 CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT Atelier 6 Connaître son secteur d activité Certaines personnes se disent intéressées par votre idée de projet d entreprise mais est-ce suffisant??

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING Corporate : Niveaux de la stratégie Niveau global, concerne le groupe dans son ensemble Domaine d activité stratégique (DAS) : Concerne un marché particulier Fonctionnel

Plus en détail

Rôle de l'école dans la fréquentation des musées d'art à l'âge adulte 1

Rôle de l'école dans la fréquentation des musées d'art à l'âge adulte 1 1 VILATTE Jean-Christophe GOTTESDIENER Hana 6088 Rôle de l'école dans la fréquentation des musées d'art à l'âge adulte 1 La relation entre l'école et les pratiques muséales est une relation qui est souvent

Plus en détail

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 INTRODUCTION GÉNÉRALE Un terme guerrier : «art de conduire l armée en vue de la victoire» Transféré aux domaines

Plus en détail

Pratique de gestion et de management

Pratique de gestion et de management PIFFARD Maxime Le 21 Novembre 2012 SICARD Franck SOULÉ Romain TABARY Florian Ecole Nationale Supérieure de l Energie, l Eau et l Environnement Filière Automatique, Systèmes et Information (ASI) Filière

Plus en détail

DIAGNOSTIC CULTUREL SOMMAIRE

DIAGNOSTIC CULTUREL SOMMAIRE Conseil de Développement du Pays de Dinan Commission Culture DIAGNOSTIC CULTUREL DOCUMENT DE SYNTHÈSE. SOMMAIRE 1 L exercice des compétences culturelles territoriales.... 2 1.1 Les Communes... 2 1.2 Les

Plus en détail

La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR La facture est obligatoire pour tout achat de produits et toute prestation de services réalisés pour une activité professionnelle (Art. L 441-3 du Code de Commerce).

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

CAS LIPTON I. DIAGNOSTIC. - Marché du thé chaud. - variation de qualité dans les MP agricole.

CAS LIPTON I. DIAGNOSTIC. - Marché du thé chaud. - variation de qualité dans les MP agricole. CAS LIPTON I. DIAGNOSTIC - Marché du thé chaud Général Politique Economiqu e Sociocultur el Technologiq ue Opportunités - 55% des ventes de thé sont réalisé en hyper est 34,7% en super. - Diminution générale

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

MARKETING INDUSTRIEL «B2B»

MARKETING INDUSTRIEL «B2B» Préparé par M. Dang Dinh Tram DESS Marketing et Production Orléans, le 24/03/2003 «B2B» Les spécificités du marketing industriel 1. Un nombre restreint de clients potentiels 2. Des clients hétérogènes

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

LE MARKETING DE LA START-UP

LE MARKETING DE LA START-UP LE MARKETING DE LA START-UP Auteur : Michel Badoc HEC ICAME, Stanford University, Pofesseur au groupe HEC, conseiller international Avec la collaboration d Elodie Badoc, ESC Rouen Éditeur : Editions d

Plus en détail

Chapitre 1. Stratégie et démarche stratégique

Chapitre 1. Stratégie et démarche stratégique Chapitre 1 Stratégie et démarche stratégique Stratégie? Stratégie : Planifiée? Déterminée? Opportuniste? Imprévisible? Si les dirigeants influencent sensiblement la définition de la stratégie : tous les

Plus en détail

TD5 : Plan Marketing : Cadum, La renaissance d une marque

TD5 : Plan Marketing : Cadum, La renaissance d une marque TD5 : Plan Marketing : Cadum, La renaissance d une marque Sommaire Introduction 3 I Diagnostic de la marque CADUM 4 1 SWOT 4 2 Matrice de Porter 5 Les concurrents 5 Description du pouvoir de négociation

Plus en détail

Guide pour la conception d un plan stratégique. Descormiers et Associés Inc. 1-855-570-0979 info@descormiers.com www.descormiers.

Guide pour la conception d un plan stratégique. Descormiers et Associés Inc. 1-855-570-0979 info@descormiers.com www.descormiers. Guide pour la conception d un plan stratégique Les composantes du management stratégique 2 Identification des Menaces, Opportunités, Forces et Faiblesses (MOFF) Stratégique, 7e édition Chapitre n 2 : L

Plus en détail

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale?

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? SEPAL 24 septembre 2013 Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? Constat 2 Source : Insee 2010 Source : Insee 2010 Tendances de consommation à long terme Ralentissement

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse 5ème Trophée CRA de la Reprise L association nationale «Cédants et Repreneurs d Affaires» présente les 4 nominés Le 5ème Trophée CRA de la reprise sera remis par François Drouin, Président

Plus en détail

Entreprenariat et économies émergentes: création et développement de nouvelles entreprises en Amérique latine et en Asie de l Est

Entreprenariat et économies émergentes: création et développement de nouvelles entreprises en Amérique latine et en Asie de l Est Idées, concepts et politiques Entrepreneurship in emerging economies: The creation and development of new firms in Latin America and East Asia, Hugo Kantis, Masahiko Ishida et Masahiko Komori, mars 2002.

Plus en détail

Risques d entreprise et systèmes d information

Risques d entreprise et systèmes d information Risques d entreprise et systèmes d information Denis KESSLER Président de SCOR 7 ième symposium de la Gouvernance des systèmes d information Paris, 16 juin 2009 Introduction L entreprise est de plus en

Plus en détail

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale PLAN TYPE DU PDUC v2 Miniintroduction : nom de l UC, lieu, rayon (GMS/GSS) ou service (banque/assurance), tuteur et sa fonction. PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale A. Présentation de

Plus en détail

Segmenter le marché et choisir ses cibles

Segmenter le marché et choisir ses cibles Segmenter le marché et choisir ses cibles Objectifs du chapitre Dans ce chapitre, nous répondrons à quatre questions : Quels sont les différents types de segmentation du marché? Comment une entreprise

Plus en détail

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Guillaume Sire Institut Français de Presse Chapitre 4 Industries culturelles à l ère du numérique Introduction } Désolidarisation contenu contenant

Plus en détail

Modèle/Exemple - Business plan

Modèle/Exemple - Business plan Modèle/Exemple - Business plan Insérez ici le logo de votre enseigne/société NOM/Prénom Addresse 1 Addresse 2 Ville Code Postal Téléphone Fax Mobile E-mail Site Internet Sommaire Page 1. Introduction -

Plus en détail

UE 1 : LANGUE A : ANGLAIS

UE 1 : LANGUE A : ANGLAIS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE UNIVERSITE D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE UFR ip DROIT ECONOMIE GESTION Licence Professionnelle Hôtellerie-Tourisme CONTENUS DES ENSEIGNEMENTS PARCOURS A UE 1 : LANGUE

Plus en détail

DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures

DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures BTS S.T. 1 C 1 et C 2 Le 09/12/10 DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures Sujet d économie (20 points) Temps conseillé 1h00 Contexte : Vous travaillez au sein du service développement international

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce

SCPI Gemmeo Commerce SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte des risques en perte de capital 2 Avertissement Facteurs de risques Lorsque vous

Plus en détail

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie Plan de développement du secteur commercial 1 Vision de développement harmonieuse et cohérente Droits de l homme Droits de la

Plus en détail

Commission d indemnisation des préjudices économiques des commerçants suite aux travaux de réaménagement du centre-bourg

Commission d indemnisation des préjudices économiques des commerçants suite aux travaux de réaménagement du centre-bourg Commission d indemnisation des préjudices économiques des commerçants suite aux travaux de réaménagement du centre-bourg DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION AMIABLE Afin de pouvoir étudier votre demande

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Juillet 2008

DOSSIER DE PRESSE Juillet 2008 DOSSIER DE PRESSE Juillet 2008 SOMMAIRE La cartographie en plein Buzz! p 2 Lancement d un nouveau chéquier p 3 De plus en plus d opérations promotionnelles p 4 Contact p 5 Annexes Communiqué de la Cartographie

Plus en détail

Tendances et nouvelles pratiques du marketing territorial

Tendances et nouvelles pratiques du marketing territorial Tendances et nouvelles pratiques du marketing territorial Joël Gayet Directeur de la Chaire "Attractivité et Nouveau Marketing Territorial" 7 Novembre 2014 Ferme de Gy / Giez Fondateurs La Chaire a été

Plus en détail

DELIVERABLE NOTE DE CADRAGE

DELIVERABLE NOTE DE CADRAGE DELIVERABLE NOTE DE CADRAGE TENDANCES ET ÉVOLUTIONS DU BUSINESS MODEL DES BANQUES PRIVÉES, IMPACT DE LA CRISE SUR LE MODÈLE OPÉRATIONNEL. Sommaire Présentation de l étude... 3 A. Un contexte de crise propice

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011 QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE DE COLLECTE DE FONDS? Séminaire du 26 avril 2011 UN APERÇU DE LA STRATEGIE Séminaire du 26 avril 2011 LA STRATÉGIE, C EST STRATÉGIQUE La stratégie de collecte de fonds doit être

Plus en détail

Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport

Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport Didier PRIMAULT Le 9 octobre 2015 PLAN/SOMMAIRE Le financement du Sport Deux illustrations particulières

Plus en détail