Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry"

Transcription

1 Community Consulting Partenaire de vos projets Recommandations sur le projet de Madame RD Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Responsable journal de bord du projet : Léonie Delcourt Chargées de communication : Salomé Jaussaud & Solène Horak Chargé de la documentation : Amine Lazziouz Objectif du document : Afin de pouvoir faire les meilleures recommandations possibles à Madame RD une étude de marché du secteur des ateliers artistiques est indispensable. Tout d abord, nous commencerons par étudier l environnement externe de la future entreprise de Madame RD afin d en tirer des opportunités et des menaces. Ensuite, nous nous focaliserons sur une étude de l entreprise en ellemême afin de connaître les forces et les faiblesses de son projet. Cette étude revient à réaliser une matrice SWOT.. 1

2 I- Environnement externe 1) Le Pestel PESTEL OPPORTUNITÉS MENACES POLITIQUE Politique de soutien en France : faible TVA à 5,5% pour les ventes d œuvres originales. Allocation de recherche pour le développement des artistes. Une franchise de TVA lorsque l auteur justifie d un revenu inférieur à Abaissement du taux de prélèvement social appliqué par les galeries et son extension aux maisons de vente volontaire. ECONOMIQUE Grande diversité => faible concurrence directe. Les Français investissent dans les œuvres d art (revendu => pas de perte monétaire). Fin de crise : revenu du marché depuis Nécessite un fort pouvoir d achat => Baisse du pouvoir d achat des Français. Concurrence des grands magasins qui vendent des «fausses œuvres» (Ikea). Beaucoup d auto-entrepreneurs 30% des entrepreneurs possèdent «Entreprise du Patrimoine vivant». Forte concurrence internationale : La France passe du 3eme au 4eme rang mondial dans le domaine de l art SOCIAL L art est devenu une tendance Barrière sociale TECHNOLOGIQUE Innovation => nouvelles matières utilisées. Internet : le marché de l'art en ligne connaît une très forte croissance. En Selon l'observatoire du Web social dans l'art contemporain, le marché de l'art contemporain sur les réseaux sociaux connaît un retard en France. 2

3 2013, il représentait 1,37 milliards de dollars, en 2014, 2,64 milliards de dollars ; il est estimé qu'il atteindra 6,3 milliards en ECOLOGIQUE LÉGAL Utilisation des matières naturelles (laine, coton, bois, peinture naturelle) La maison des artistes : identification des artistes de France l'exportation des œuvres pouvant être interdite par le classement d'office Selon l étude réalisée par Hiscox en 2015, 63% des personnes interrogées pensent que le retour sur investissement constitue l une des principales motivations d achat d œuvres d art en ligne. 24% des personnes interrogées disent que les médias sociaux influencent leurs décisions d achats d œuvres d art. (Informations postées par les musées, les galeries, ateliers d artistes). 48% des transactions en ligne sont des objets d art dont la valeur est inférieure à

4 2) Les variables pivots : Le domaine de l art vise un public particulier et restreint. L art ne cesse d évoluer => nécessité de s adapter constamment aux tendances L Etat aide considérablement les artistes II- Environnement interne 1) Le Porter Menace des nouveaux entrants (2/5) : peu de nouveaux entrants dans ce secteur même si la vente d objet d art artisanaux devient possible sur différents supports : Internet, Boutique etc Pouvoir de négociation des clients (3-4/5) : Clients issus de CSP + désireux de qualité et d originalité. De mieux en mieux informés grâce à Internet. Menace des produits de substitution (4/5) : de plus en plus de consommateurs sont désireux de réaliser leur décoration et leur objet d art par eux même. De plus, les magasins discounter tels que Gifi par exemple propose des objets de décoration à faible prix. Pouvoir de négociation des fournisseurs (4/5) : les matières premières sont de plus en plus coûteuses (ex : bois ). Les fournisseurs ont donc le choix d imposer leur prix. Intensité concurrentielle (4/5) : présence de nombreuses galeries d art et d ateliers artistiques sur Amiens (plus de 25) et en Picardie plus généralement. En revanche certains possèdent une spécialité comme l atelier Créatif de la maison du Textile situé dans l Aisne. Enfin, Internet est un média qui rassemble de nombreuses boutiques en ligne d ateliers artistiques. Contraintes des pouvoirs publics (2/5) : nombreuses aides accordées aux artistes que ce soit au niveau des abaissements d impôts. Protection juridique. Aide financière attribuée au démarrage du projet. 4

5 Forces Peu de nouveaux entrants dans ce secteur L Etat participe a aidé les artistes Peu de concurrence «physique» (boutique) Clients CPS + Faiblesses Prix des matières premières Nombreux produits de substitution Concurrence importante sur Internet Clients exigeants 1) Les facteurs clés de succès Se démarquer de la concurrence en adoptant une spécificité Séduire la clientèle par des produits uniques et originaux III- Recommandations a) Segmentation CSP moyen/+ Mixte Les personnes passionnées par l art artisanal conçu avec des matières naturelles. b) Ciblage Hommes et femmes actives (30-50 ans), CSP moyen et +, amateurs occasionnels ou connaisseurs. c) Positionnement Tendance, original, œuvres proches de la nature Segment abordable et accessible Œuvre à moins de

6 La population de la ville d Amiens est principalement constituée d étudiants et de touristes. Or, la cible recommandée pour l atelier de Madame RD sont des personnes de ans. Donc, la localisation n est pas forcément propice à la pérennité de l entreprise sauf si elle décide par la suite d élargir sa zone de chalandise grâce à Internet. Afin de toucher un maximum de consommateurs nous recommandons à Madame RD de se créer un site commercial en ligne et non une boutique physique. Cette option lui permettra de réaliser des économies en termes de loyer etc Elle pourra faire appel à un web designer afin de créer un site qui plongera les clients dans son univers. Si par la suite les retombées sur son site Internet sont bons, elle pourra alors ouvrir sa boutique. En termes de vente, il serait préférable que Madame RD s enregistre sous la maison des artistes. En effet, cette association française lui permettra d être reconnu grâce à un label (identification sur un registre) mais aussi de la protéger juridiquement. 6

- L appareil photo très haut de gamme, très design et se démarque de la concurrence.

- L appareil photo très haut de gamme, très design et se démarque de la concurrence. Justification du positionnement : Attractivité : - La One Box offre aux consommateurs un pack complet lui permettant de photographier les instants importants de sa vie et la possibilité d imprimer avec

Plus en détail

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE DIAGNOSTIC EXTERNE PESTEL 1. P L environnement politique - instabilité/stabilité du gouvernement, - politique fiscale (impôts, taxes), - subventions, - système de protection sociale, - politique monétaire,

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15

SOMMAIRE. 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15 SOMMAIRE INTRODUCTION 11 AVANT DE COMMENCER LA STRATÉGIE D ENTREPRISE: À QUOI ÇA SERT? 13 1. Définition de la stratégie 13 2. Les deux niveaux des décisions stratégiques dans l entreprise 15 1 er niveau:

Plus en détail

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit Le marché Le marché Le marché du produit Classification de C. MATRICON Les marchés amont et aval Parts de marché Les composantes du marché La demande L offre L environnement Définition Critères Techniques

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

" L environnement et le marché "

 L environnement et le marché ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing fondamental Année Académique : 2015/2016 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 1, 2, 3 et 4 Site web : www.mf-ehec.jimdo.com

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché global de la construction en bois dans le secteur résidentiel a connu

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage CHAPITRE La proximité des magasins Hard Discount : possible avantage concurrentiel 3.1. Le consommateur recherche toujours plus de proximité 90 3.2. L évolution des implantations des magasins Hard Discount

Plus en détail

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise.

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise. Stratégie Marketing Stratégie Marketing 2011 I. La planification stratégique en marketing La stratégie marketing guide toutes les actions de l entreprise au niveau marketing et au niveau générale, guide

Plus en détail

BILAN VISITEURS 2010

BILAN VISITEURS 2010 Mercredi 17 et Jeudi 18 Novembre 2010 BILAN VISITEURS 2010 I- PROFIL DES 9 844 VISITEURS 1. Répartition par profil Dans le but de mieux analyser nos trois principaux profils de visiteurs (le porteur de

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT...

Plus en détail

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL?

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? Un marché international avec une croissance annuelle supérieure à 15% Plus de 500 milliard de dollars d actifs. Des investisseurs à la

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 PLAN 1. Définition du marketing 2. L étude de marché 1. Marketing: définition C est quoi les 5 P en marketing?. LES 5 P Produit: ai-je

Plus en détail

Modèle/Exemple - Business plan

Modèle/Exemple - Business plan Modèle/Exemple - Business plan Insérez ici le logo de votre enseigne/société NOM/Prénom Addresse 1 Addresse 2 Ville Code Postal Téléphone Fax Mobile E-mail Site Internet Sommaire Page 1. Introduction -

Plus en détail

Cours de Marketing Approfondi

Cours de Marketing Approfondi Cours de Marketing Approfondi Présenté par: Le marché industriel Caractéristiques du marché industriel: - Le marché industriel est composé des entreprises et organisations publiques qui achètent les biens

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site

Plus en détail

1 ERE PARTIE : ANALYSE DE DOCUMENTS

1 ERE PARTIE : ANALYSE DE DOCUMENTS DANS LE CADRE D UNE PFMP A LONDRES, VOUS DECIDEZ DE VOUS RENSEIGNER SUR LES TARIFS POUR UN DEVIS ALLER-RETOUR AUPRES DES DIFFERENTES COMPAGNIES AERIENNES, VOUS SOUHAITEZ VOLER AVEC AIR FRANCE, REPUTE POUR

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L'analyse du marché est devenue une condition sine qua non pour une apparence efficace sur le marché. Elle représente un outil essentiel

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%. Mention Arts plastiques - Arts appliqués Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES...

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

«Souvent imité, jamais égalé»

«Souvent imité, jamais égalé» «Souvent imité, jamais égalé» DOSSIER DE PRESSE Franchise Pizza Manhattan Devenez franchisé du 1 er concept de pizzas À déguster sur place ou emporter!!! 1 - PRÉSENTATION Pizza Manhattan est un jeune réseau

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana. Orienté par : Adamkiewicz Eric

Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana. Orienté par : Adamkiewicz Eric Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana Orienté par : Adamkiewicz Eric Introduction Evolution de la concurrence Evolution des services Enjeux des entreprises touristiques

Plus en détail

Rencontre Gouvernement- Secteur Privé 2015

Rencontre Gouvernement- Secteur Privé 2015 Rencontre Gouvernement- Secteur Privé 2015 THÈME: «PROBLÉMATIQUE DU FINANCEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES AU BURKINA FASO: ENJEUX, DÉFIS ET PERSPECTIVES» Avril 2015 Par Sidiki SOUBEIGA Plan de

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Matrices stratégiques

Matrices stratégiques Conservatoire National des Arts et Métiers Matrices stratégiques Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles 2 François Moreau Séance n 9 CNAM - Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

Damien Lefebvre. Louise d Amours. Coprésident. Directrice Communication Marketing. Damien_Lefebvre. Ceragres 2 /

Damien Lefebvre. Louise d Amours. Coprésident. Directrice Communication Marketing. Damien_Lefebvre. Ceragres 2 / 1 / Louise d Amours Directrice Communication Marketing Damien Lefebvre Coprésident Ceragres Damien_Lefebvre 2 / L expérience clients, mode 2.0, quelle réalité? 3 / Les 3 moteurs de l expérience client

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ Application mobile patient : retour d expériences Dr. A. RUFFIÉ Objectifs Mettre à disposition du patient d un outil facilitant la communication avec l établissement de santé pour améliorer l efficience

Plus en détail

Fournisseurs & distributeurs aux ressources limitées

Fournisseurs & distributeurs aux ressources limitées ID-Tourism Ingénierie touristique & marketing Tourisme durable g.cromer@id-tourism.com www.id-tourism.com L Inclusive Business dans le secteur du tourisme Inclusive Business, kesako? L Inclusive Business,

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Guillaume Sire Institut Français de Presse Chapitre 4 Industries culturelles à l ère du numérique Introduction } Désolidarisation contenu contenant

Plus en détail

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Animé par : Fabienne CARBONI Catherine POLLET Il y a bien 3 sujets-clés : 1. L étude de marché 2. La construction de son offre 3. La cohérence

Plus en détail

ENTREPRISES ARTISANALES 2014

ENTREPRISES ARTISANALES 2014 LE SUIVI DES JEUNES ENTREPRISES ARTISANALES 2014 Création? Mai 2015 PRÉSENTATION Cette nouvelle action menée par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat a été lancée dans le courant de l année

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions Marché des Vérandas en France Nouvelles tendances et prévisions Septembre Dans un environnement de marché dégradé propice à une recrudescence des comportements attentistes, le développement du marché de

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

DOSSIER DE FRANCHISE

DOSSIER DE FRANCHISE DOSSIER DE FRANCHISE CONTENU 1. El Rio Blanco actuel 1.1.Valeurs El Rio Blanco 2. El Rio Blanco Franchise 2.1. Le monde de la Mode et des accessoires 2.2. Une entreprise avec des avantages, axée sur le

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Chapitre 1. Stratégie et démarche stratégique

Chapitre 1. Stratégie et démarche stratégique Chapitre 1 Stratégie et démarche stratégique Stratégie? Stratégie : Planifiée? Déterminée? Opportuniste? Imprévisible? Si les dirigeants influencent sensiblement la définition de la stratégie : tous les

Plus en détail

Marché des Machines d Emballage et de Conditionnement en France 2014

Marché des Machines d Emballage et de Conditionnement en France 2014 Marché des Machines d Emballage et de Conditionnement en France 2014 Nouvelles tendances et prévisions Août 2014 Le marché des machines d emballage et de conditionnement en France s est révélé particulièrement

Plus en détail

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011 Baromètre Generali CSA LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE Synthèse n 1100079 Avril 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce

SCPI Gemmeo Commerce SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte des risques en perte de capital 2 Avertissement Facteurs de risques Lorsque vous

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

UNE OPPORTUNITE POUR TOUS

UNE OPPORTUNITE POUR TOUS UNE OPPORTUNITE POUR TOUS Les raisons de votre présence Gagner plus? Apprendre un nouveau métier? Travailler depuis son domicile? Avoir plus de liberté? Avoir une vie sociale plus épanouie? Avoir une meilleure

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site culturel

Plus en détail

LE MARKETING DE LA START-UP

LE MARKETING DE LA START-UP LE MARKETING DE LA START-UP Auteur : Michel Badoc HEC ICAME, Stanford University, Pofesseur au groupe HEC, conseiller international Avec la collaboration d Elodie Badoc, ESC Rouen Éditeur : Editions d

Plus en détail

Présentation àla Matinale des Réseaux

Présentation àla Matinale des Réseaux Présentation àla Matinale des Réseaux Mars 2011 www.asterop.com Sommaire Rapide Présentation du Géomarketing Les solutions de développement de réseau Les études d implantation : DIP, potentiel théorique

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs.

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs. PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS DOSSIER À télécharger https://goo.gl/avtngs DOSSIER DE PRESSE Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! PARTICIPANT MOBILE & SOCIAL MARKETING

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011 QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE DE COLLECTE DE FONDS? Séminaire du 26 avril 2011 UN APERÇU DE LA STRATEGIE Séminaire du 26 avril 2011 LA STRATÉGIE, C EST STRATÉGIQUE La stratégie de collecte de fonds doit être

Plus en détail

Patron de votre centre Midas?

Patron de votre centre Midas? Franchise Midas Et si vous deveniez, vous aussi Patron de votre centre Midas? > www.franchise.midas.fr er personnes à votre écoute Une convention annuelle, des réunions régionales, des commissions thématiques

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

ESIAL 1 A 01/10/2010 1

ESIAL 1 A 01/10/2010 1 LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE ESIAL 1 A 01/10/2010 1 Introduction Pour déterminer les orientations stratégiques d une entreprise, il faut tout d abord : établir un diagnostic = analyser et mesurer le potentiel

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

GT 2012 : PROPOSITIONS

GT 2012 : PROPOSITIONS GT 2012 : PROPOSITIONS 12 pages Couverture Pacte pour le développement du commerce «Ce qui est bon pour le commerce est bon pour le client» + de commerces + de proximité + de choix + d emplois 2 et 3 POURQUOI

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE Rappel méthodologique Une exploitation des données INSEE et DGI disponibles:

Plus en détail

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie :

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie : FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Quelques repères sur la réforme Comment améliorer l attractivité de la visite guidée Qualifier l offre des visites guidées pour réfléchir

Plus en détail

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale?

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? SEPAL 24 septembre 2013 Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? Constat 2 Source : Insee 2010 Source : Insee 2010 Tendances de consommation à long terme Ralentissement

Plus en détail

MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010

MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010 MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010 INNOVER : UNE REPONSE AUX ENJEUX DE DEMAIN Dossier de candidature En partenariat avec : Trophée du «Club Innovation Somme» 2010 1/10 Dossier

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

SIMGEST SIMULATION DE GESTION - 2012/2013. Entreprise 1 Fabien DE MAESTRI Florian CHOISELLE Thomas JOLY Samuel BELLON Thomas BRODUSCH

SIMGEST SIMULATION DE GESTION - 2012/2013. Entreprise 1 Fabien DE MAESTRI Florian CHOISELLE Thomas JOLY Samuel BELLON Thomas BRODUSCH SIMULATION DE GESTION - 2012/2013 Entreprise 1 Fabien DE MAESTRI Florian CHOISELLE Thomas JOLY Samuel BELLON Thomas BRODUSCH Marie-Eve PICARD GRAVEL Encadré par M. Serge ZETLAOUI Table des matières INTRODUCTION

Plus en détail

1 rencontre qui réveille

1 rencontre qui réveille Novembre 2012 DODO & CM-CIC Capital Finance 1 rencontre qui réveille Leader européen des accessoires de literie, le groupe DODO est dirigé depuis 2000 par un tandem d entrepreneurs très complémentaires

Plus en détail

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 INTRODUCTION GÉNÉRALE Un terme guerrier : «art de conduire l armée en vue de la victoire» Transféré aux domaines

Plus en détail

Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015. Au bénéfice de Tourisme Gaspésie. Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis.

Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015. Au bénéfice de Tourisme Gaspésie. Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis. Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015 Au bénéfice de Tourisme Gaspésie Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis.ca SOMMAIRE I. Éléments issus de notre Focus Group qualitatif

Plus en détail

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE Une histoire simple ET vraie Parfumeurs commerçants et passionnés. Philippe Georges, racontez-nous votre Success Story! C

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

Cours de Marketing. Gestion du Patrimoine

Cours de Marketing. Gestion du Patrimoine Cours de Marketing Gestion du Patrimoine Sommaire CH I Qu est-ce que le Marketing CH II Les études de marché CH III La stratégie marketing CH IV Le marketing-mix 2 CH I Qu est-ce que le Marketing 1.1/

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Sources Etude 2009 ISM/FNC réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises de coiffure créées ou reprises ces 3 dernières années. Avec

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Partie 1 : Le nouveau rôle du marketing

Partie 1 : Le nouveau rôle du marketing Partie 1 : Le nouveau rôle du marketing Chapitre 1 : Le marketing dans l entreprise et dans l économie Plan du cours - Les fondements idéologiques du marketing. - Le rôle du marketing dans l économie.

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

Sommaire. Introduction...P. 3

Sommaire. Introduction...P. 3 STRATEGIE VS. Sommaire Introduction...P. 3 1. Principales caractéristiques de l hôtellerie de chaîne en France...P. 4 Cinq forces de Porter :...P. 4 Stratégies génériques :...P. 7 Groupes stratégiques

Plus en détail

DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures

DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures BTS S.T. 1 C 1 et C 2 Le 09/12/10 DEVOIR N 3 D ECONOMIE-DROIT Durée : 2 heures Sujet d économie (20 points) Temps conseillé 1h00 Contexte : Vous travaillez au sein du service développement international

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

LES COMMANDEMENTS DU BUSINESS PLAN. Séminaire Conseil-Organisation. Par Gézia Damergy. SeminaireCO-TA.11

LES COMMANDEMENTS DU BUSINESS PLAN. Séminaire Conseil-Organisation. Par Gézia Damergy. SeminaireCO-TA.11 LES COMMANDEMENTS DU BUSINESS PLAN Séminaire Conseil-Organisation SeminaireCO-TA.11 Par Gézia Damergy A quoi sert un business plan? C est un document de travail qui aide à bâtir son projet C est un document

Plus en détail