LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES"

Transcription

1 LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES AKA A. *, N DINDIN-GUINAN B. *, DIAKITE K. *, AGNEROH-EBOI G. *, DJAHA K* RESUME La plaque palatine est constituée d une base en résine, de crochets et d éléments actifs. Elle permet la correction d un grand nombre d anomalies que nous re n c o n t rons en pratique ort h o d o n t i q u e c o u ra n t e. Son coût de revient est fa i ble et elle est e n t i è rement réalisable au cabinet du praticien, aussi une place de choix devrait lui être réservée dans l arsenal thérapeutique des praticiens exerçant dans les pays économiquement fa i bles afin de re n d re l ort h o d o n t i e accessi-ble à un plus grand nombre de patients. C ependant son utilisation nécessite la maîtrise de la méthodologie du diagnostic orthodontique, de la manipulation de ces appareils et de leurs indications. M o t s - clés : Orthopédie dento-fa c i a l e, thérap e u t i q u e, appareil amovible, plaque palatine. INTRODUCTION Dans les pays économiquement faibles, il n existe généralement pas de système de protection sociale. L accès des p o p u l ations aux soins d orthopédie dento-faciale est en grande partie limitée par la cherté de ceux-ci. En raison de cette situation, nous préconisons qu une plus grande place soit accordée à la plaque palatine et ses diverses varian-tes dans les thérapeutiques orthodontiques. Ces appareils lorsqu ils sont judicieusement utilisés permettent de corri ge r un grand nombre d anomalies que nous re n c o n t rons en pratique quotidienne. Ils présentent les avantages suivants : - Coût de revient relativement bas, - Entièrement réalisables au cabinet du praticien avec peu de moyens. Après les avoir décrits dans la première partie, les principales indications et consignes d utilisation seront abordées dans une deuxième partie. La dernière partie du travail sera consacrée à l énoncé des limites et des contre - i n d i c at i o n s de ces dispositifs. I - ETUDE DESCRIPTIVE Les plaques palatines se composent de trois grandes parties que sont la base, les éléments de rétention ou crochets et les éléments actifs. I.1 - La base Le matériau utilisé pour sa réalisation est la résine acryliq u e. Cette résine généralement utilisée sous fo rme autop o ly m é ri s a n t e, se présente sous fo rme d un liquide et d une poudre à mélange r. Quelquefois, cette résine se présente sous forme de plaques ; dans ce cas, sa mise en œuvre nécessite un appareil qui est le thermoformeur. Cette base recouvre d une épaisseur de 2 à 3 mm tout ou partie de la surface d appui. Des modifications de la forme de cette base sont utilisées à des fins thérapeutiques. Ce sont : I L adjonction d un plan de surélévation dans la zone rétro-incisive Lorsque ce plan est droit, il permet d obtenir une inocclusion dentaire dans les secteurs postérieurs (figure 2a). Figure 2a : Plan rétro-incisif droit Il peut être incliné en haut et en avant dans ce cas il permet de réaliser un proglissement mandibulaire. (figure 2b) * U.F.R. d Odonto-Stomatologie B.P 612 Abidjan 20 (Côte d Ivoire)

2 LA THERAPEUTIQUE 45 Figure 2b : Plan rétro-incisif incliné Figure 2d : Plaque avec découpe antérieure I Le dégagement de la zone rétro-incisive (figure 2d) Elle est destinée à susciter le positionnement de la langue à cet endroit. On peut adjoindre à cette zone découpée, une perle enfilée sur un fil de fer ; c est la perle de Tucat. Figure 2c : Plan molaire I L adjonction d un plan de surélévation dans les secteurs postérieurs Ce plan recouvre les prémolaires et les molaires et réalise un véri t able plan de mastication. Il permet d obtenir l i n o c clusion de toutes les dents non re c o u ve rtes par la résine d où son utilisation lorsque le déplacement dentaire à faire nécessite un saut d articulé. Figure 3 : Biomécanique du mouvement a) de gression - b) de version I. 2-Les crochets Très importants dans le cadre des ap p a reils actifs (qui d é l iv rent des fo rces), ils permettent la tenue de l ap p a re i l en bouch e. Il en existe une grande va riété, aussi nous ne c i t e rons que quelques-uns que nous utilisons hab i t u e l l e - ment : Centre de rotation de la dent Point d ap p l i c at i o n de la force A B

3 46 AKA A., N DINDIN-GUINAN B., DIAKITE K., AGNEROH-EBOI G., DJAHA K I.2.1 -Le crochet d Adams (figure 1) Photo 1 : Plaque palatine Bandeau vestibulaire Ressort de Friel Ressort de Cantilever Vérin Base en résine Crochet d Adams Réalisé en fil d acier dur de 7 ou 8/10ème de millimètre, il procure une très bonne rétention. Ses nombreuses variantes lui permettent une adap t ation à de nombreuses situat i o n s cliniques. La complexité de sa réalisation n est qu apparente. I.2.2- Les pointes inter-dentaires Elles sont préconisées dans les cas suivants : - Dents temporaires, lorsque leur morphologie particulière les rend peu propices à l utilisation du crochet d Adams. - Rétention des ap p a reils fonctionnels (peu de rétention souhaitée) Les pointes interdentaires sont réalisées en fil d acier mou de 9/10ème de millimètre et s insèrent dans l espace interdentaire du côté palatin. I.3 - Les éléments actifs I Le bandeau vestibulaire (figure 1) Il est réalisé en fil d acier dur de 7/10ème de millimètre Dans sa forme habituelle, il «embrasse» les quatre incisives et présente au niveau de chaque canine, une boucle de compensation permettant d activer l élément. En arrière de cette dent, il s infl é chit en direction buccale pour se terminer dans la base. Le bandeau peut, dans certains cas, ê t re continu (de la pre m i è re molaire droite ou ga u che à celle du côté opposé). Dans le sens ve rtical, on dev ra veiller à le situer au milieu de la face ve s t i bu l a i re des incisives. Ses rôles sont multiples : - déplacer les incisives en direction palatine, - empêcher le déplacement des dents en direction vestibulaire (contention de dents préalablement déplacées), - assurer une rétention additionnelle du fait de la friction réalisée sur les dents avec lesquelles il entre en contact. I Le ressort de Friel Réalisé en fil d acier dur de 5/10ème de millimètre de diamètre, il permet de vestibuler les dents. L adjonction de spire lui confère dava n t age d élasticité pour qu il puisse conserver son efficacité durant tout le traitement, il est conseillé de le recouvrir entièrement par la résine de la base. I Le vérin C est un dispositif mécanique préfabriqué qui prend appui sur les berges d une plaque fendue. Selon le sens de l activation elle va soit rap p ro cher ou écarter les berges de cette plaque. Ce dispositif permet de réaliser des mouvements dans le sens transversal et accessoirement dans le sens antéro-postérieur. I.3.4-Le ressort de Cantilever (Photo 1) Il est réalisé en fil d acier dur de 5/10ème de millimètre de diamètre. Il a plusieurs variantes et permet la réalisation de n o m b reux mouvements (mésialisation, distalisation et vestibulisation).

4 LA THERAPEUTIQUE 47 II.1 - Indications II - INDICATIONS ET CONSIGNES D UTILISATION II.1.1 Le traitement de la rétro-mandibulie C est un traitement dit orthopédique dans la mesure où il aboutit à un allongement de la mandibule par stimu l at i o n de la croissance condylienne. Le dispositif utilisé est la plaque palatine munie d un plan rétro-incisif incliné en avant et en haut. La hauteur de la surélévation doit être suffisante pour obliger le patient à propulser sa mandibule. II Le traitement des dysmorphoses alvéolaires Ce sont des anomalies morp h o l ogiques dans lesquelles seuls les procès alvéolaires sont impliqués. Elles entraînent la malposition d un groupe de dents. Ce sont : - les pro-alvéolies - les rétro-alvéolies - les endo-alvéolies - les exo-alvéolies -les supra-alvéolles avec infra-alvéolie molaire. II La correction des malpositions dentaires unitaires Il s agit des versions et des rotations axiales dentaires. II Le maintien d espace La plaque palatine est indiquée dans les cas de pert e prématurée de la 2ème molaire temporaire. Elle est alors destinée à empêcher l égression des dents antagonistes et la version des dents adjacentes. Dans les cas d absence durable de plusieurs dents temporaires, elle pourra porter des dents réalisant alors une véritable prothèse infantile. II Les thérapeutiques fonctionnelles Les interpositions linguales latérales et antérieures peuvent ê t re corrigées par le port de plaques palatines munies de grilles empêchant l interposition de la langue. La découpe antérieure de la base suscite le positionnement de la pointe linguale au niveau de la papille (cas de langue basse). Chez les patients port e u rs de fentes lab i o - p a l atines, l utilisat i o n d une plaque palatine précocement (de la naissance au 15ème mois) permet d obtenir des praxies normales et de protéger les berges de la fente lorsqu une chirurgie précoce n est pas envisagée. II.2 - Utilisation de l appareil Le jour de la pose de l appareil, le praticien devra s assurer que l appareil ne blesse pas, tient bien en bouche et se met aisément en place. Le patient et son parent étant instruits de la façon dont on met en place et retire l appareil, il leur est en outre prodigué ou rappelé les consignes relatives au maintien de l hygiène buccale et à l entretien de l appareil. Du fait de son vo l u m e, l ap p a reil entraîne une gêne pendant les pre m i e rs jours de son port par le patient. Cette gêne sera mieux acceptée si le patient en est préalablement informé et disparaîtra d autant plus vite que l appareil sera porté régulièrement L appareil doit être porté en permanence ; son retrait ne se fera qu après les repas et ce, pour être nettoyé. Le rendez-vous suivant le jour de la pose ne devra pas être t rop éloigné afin de pouvoir éventuellement interve n i r rapidement pour la résolution d un pro blème qui gênera i t le port du dispositif Par la suite les diff é rents réglages et activations auront lieu toutes les 3 à 4 semaines. De la résine auto-polymérisante, une pince 139, une fraise à résine et le micro-tour seront nécessaires et suffi s a n t s pour assurer le suivi du traitement. III - LES CONTRE-INDICATIONS ET LIMITES Elles sont de trois ordres et liées au praticien, à la technique et au patient. III.1 - Liées au praticien Il s agir de l incapacité pour le praticien de savoir ou de p o u voir d une part réaliser conve n ablement l ap p a re i l l age et d autre part de poser un bon diagnostic. En effet, comme dans toutes les autres disciplines médicales aucune méthode thérapeutique n est efficace si elle ne découle d un bon diagnostic. Le diagnostic une fois bien posé, on sera alors confronté à la maîtrise de la technique. III.2 - Liées à I appareillage lui-même Les plaques palatines sont des appareils dits simples parce qu au niveau des dents, elles ne permettent de réaliser que des mouvements de version par opposition aux techniques multi-bagues qui permettent de réaliser des mouvements de gression (déplacement dentaire permettant conservation de

5 48 AKA A., N DINDIN-GUINAN B., DIAKITE K., AGNEROH-EBOI G., DJAHA K l a xe dentaire initial : fi g u re n 3). Aussi, il sera contre - indiqué d utiliser ce dispositif toutes les fois où il sera nécessaire de réaliser des mouvements de gression dentaire. III.3 - Liées au patient Une bonne motivation du patient va perm e t t re d obtenir que celui-ci porte constamment l ap p a reil ; c est une des plus importantes conditions du succès dans les traitements par les ap p a reils amov i bles. Du fait même de leur nat u re amovible, ils sont susceptibles à tout moment d être déposés par le patient d où la nécessité d une bonne motivation de ce dernier. L incapacité à maintenir une bonne hygiène est une raison valable pour que soit arrêté un traitement ou sursis à celuici. Le patient par son hygiène va mériter ou non sa plaque. CONCLUSION La plaque palatine dont l indication a été bien posée et dont la réalisation et les réglages sont bien maîtrisés peut nous ap p o rter de nombreuses sat i s factions en prat i q u e orthodontique dans nos pays économiquement faibles. Cependant il faut avoir à l esprit que ce type d appareillage ne constitue pas une panacée en thérapeutique orthodontique, aussi il faut savoir ne demander à ce type d appareils que ce qu il est capable de faire. Un minimum de connaissances supplémentaires en ort h o - pédie dento-faciale perm e t t ra à bon nombre de prat i c i e n s non-spécialistes de réaliser des actes d orthodontie valables et à des coûts accessibles à une grande partie de nos patients. BIBLIOGRAPHIE 1 - ADAMS C.P. Appareils orthodontiques amovibles : étude et construction. Masson Ed., Paris, AKA A. La thérapeutique par plaque palatine en orthopédie dento-faciale. Mémoire D.U.O. Lille BASSIGNY F. Manuel d orthopédie dento-faciale. Masson Ed., Paris, BENAUWT A. Appareils amovibles à action orthopédique et à action orthodontique. Encycl. Med. Chir.Paris, Stomatologie II, A BONNOT M. L appareil amovible en O.D.F. Rev. Orthop. dento-facial 1973, 7 (3). 6 - CHATEAU M. Orthopédie dento-faciale - Tome Il. C.D.P., Paris, DOUAL-BISSER A.,CROCQUET M. et DANGUY M. Confection des appareils orthodontiques. Encycl. Med. Chir. (Paris - France) Stomatologie et Odontologie, A GRABER T.M. Orthodontic principles and practice - 3nd édition. Saunders Editions, Philadelphia GUITTON P. Mécanique orthodontique. Thèse chir. dent. Lille, LAINEY P. Les appareils amovibles : Conception, Réalisation. Mémoire D.U.O.,Lille,1976.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail

Comment gérer sans stress

Comment gérer sans stress E s t h é t i q u e Comment gérer sans stress Comment gérer sans stress un cas de bouche complète du wax-up aux c é r a m i q u e s 28 Tech. Dent. N 311-11/12 «Par Christophe H U E P rothésiste Dentaire

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

LA FACTURATION DES ACTES DENTAIRES POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU.C. DRSM PACA-Corse - Formation Année 2014 La CMU.

LA FACTURATION DES ACTES DENTAIRES POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU.C. DRSM PACA-Corse - Formation Année 2014 La CMU. LA FACTURATION DES ACTES DENTAIRES POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU.C 1 Dans tous les cas : Le patient doit toujours fournir un justificatif à jour (attestation papier ou Carte Vitale) Le chirurgien-dentiste

Plus en détail

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC c/o hsp Hodler, Santschi und Partner AG Belpstrasse 41 3007 Berne Tel. 031 381 64 50 Fax 031 381 64 56 info@vzls.ch www.vzls.ch / www.alpds.ch Directives pour la procédure de qualification (examen partiel

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C Acte ou traitement Codes CCAM Codes CMU-C transposés Pose d une couronne dentaire

Plus en détail

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur 4 Le traitement chez le sportif Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur Préventif Examen annuel Support de la radio panoramique obligatoire Prévoir d agir bien avant les compétitions

Plus en détail

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO ARRETE MINISTERIEL N 84-688 DU 30 NOVEMBRE 1984 MODIFIE PAR : L Arrêté Ministériel n 98-633 du 21 décembre 1998 L Arrêté Ministériel

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE (Space maintainers of current use in Paediatric Dentistry First part: Interest

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique

Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique C. Lies (1), S. Fernandez (2), M. Limme (3), A. Vanheusden (4) RÉSUMÉ : Ce cas clinique

Plus en détail

Centre desoins Dentaires 1/5

Centre desoins Dentaires 1/5 2.1.3. PRESTATIONS CENTRE DE SOINS DENTAIRES 2.1.3.1. PRESTATIONS ODONTOLOGIQUES (decision 02/05/12) - tarif 2013 *à chaque fois qu'il y aura métal précieux et/ou usinage, cela sera facturé en supplément

Plus en détail

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie Utilisation de la diode (810 nm) en orthodontie Auteurs_Dr Deepak Rai & Dr Gurkeerat Singh, Inde CAS 1 Fig. 1_Patient présentant un large diastème médian avec un frein épais. Fig. 2_Traitement orthodontique

Plus en détail

Prothèse Partielle Amovible

Prothèse Partielle Amovible Prothèse Partielle Amovible Frank Kaiser Définition Châssis métallique, support de dents artificielles, destiné à rétablir les fonctions orales suivantes : Mastication Esthétique Phonétique Prévention

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Service évaluation des actes professionnels

Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT DES AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES AUX DYSPLASIES ECTODERMIQUES OU À D'AUTRES MALADIES RARES, CHEZ L ENFANT ATTEINT D OLIGODONTIE, AVEC POSE DE 2 IMPLANTS (VOIRE 4 MAXIMUM) UNIQUEMENT DANS

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations 2015 AGENTS DE, la formule classique la formule classique Les pourcentages sont communiqués en référence au tarif opposable de la Hospitalisation,

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

PROTHESES PIEZOGRAPHIQUES

PROTHESES PIEZOGRAPHIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE D ANNABA Faculté de médecine. Département de chirurgie dentaire. module de prothèse. préparé par : DR HAMLAOUI M. m.hamlaoui@facmed-annaba.com

Plus en détail

Un sourire éclatant. comment nous allons y arriver ORTHODONTIE

Un sourire éclatant. comment nous allons y arriver ORTHODONTIE Un sourire éclatant comment nous allons y arriver ORTHODONTIE Votre sourire Notre priorité! Traitement orthodontique à tout âge Il n est jamais trop tard ni trop tôt pour penser à l orthodontie. Que votre

Plus en détail

Pourquoi prescrire une gouttière occlusale.

Pourquoi prescrire une gouttière occlusale. Pourquoi prescrire une gouttière occlusale. Jean-François Carlier Ancien assistant Reims Jean-Philippe Ré MCU Marseille La gouttière occlusale est une option fréquente, non systématique, de la prise en

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,31 = = 37

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60 = = 37

Plus en détail

PROGRAMME 2015. Centre d Enseignement des Thérapeutiques Orthodontiques Orthopédiques et Fonctionnelles. Des praticiens enseignent à des praticiens

PROGRAMME 2015. Centre d Enseignement des Thérapeutiques Orthodontiques Orthopédiques et Fonctionnelles. Des praticiens enseignent à des praticiens PROGRAMME 2015 P A R I S - N E W Y O R K - T U C S O N - R O M E Des praticiens enseignent à des praticiens 3 e Cycle de Niveau Avancé - 4 e Cycle d Excellence - 7 e Congrès du CETO Centre d Enseignement

Plus en détail

Dents et Résines. www.sid-dental.com

Dents et Résines. www.sid-dental.com www.sid-dental.com Pendant des siècles, les hommes ont tenté de substituer leurs dents manquantes par des matériaux les plus divers tels que l ivoire, l or et même le plâtre. Ce n est qu au début du 20ème

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES LES PRESTATIONS POUR SOINS DE MEDECINE DENTAIRE Dispositions communes 1. L intervention de la CMCM se limite aux prestations pour soins de médecine dentaire prévues aux tarifs

Plus en détail

Appareil d expansion palatine

Appareil d expansion palatine Appareil d expansion palatine Les types de problèmes orthodontiques causés par un manque de croissance en largeur du palais sont plutôt fréquents. Dans certains cas, on constate un manque d'espace pour

Plus en détail

Une couronne fraisée (CF) est un

Une couronne fraisée (CF) est un Cabinet Laboratoire Couronnes fraisées en prothèse partielle amovible indications et conceptions I. FOUILLOUX, JM. CHEYLAN et M. BEGIN Chirurgiens-dentistes D. LETERTRE, F. DESPRES et J. GUERRERO Prothésistes

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE 07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] La pose d'une prothèse dentaire inclut sa conception, sa réalisation, son adaptation et sa pose. Facturation : la durée d'usage des prothèses

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

Règlement sur le Service dentaire scolaire

Règlement sur le Service dentaire scolaire Règlement sur le Service dentaire scolaire du 15 mai 2003 RDCo 430.42 Le Conseil de ville de Bienne, se fondant sur l'article 40, chiffre 2, lettre b du Règlement de la Ville de Bienne du 9 juin 1996 1,

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS

KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS Soins et nettoyage d implant Les implants peuvent résister toute une vie De nouvelles dents peuvent représenter une amélioration de

Plus en détail

Prévenir... les caries dentaires

Prévenir... les caries dentaires Prévenir... les caries dentaires 7 Comment prévenir les Prendre de bonnes habitudes le plus tôt possible 1. Préférer l eau aux boissons sucrées. 2. Eviter les grignotages au cours de la journée. 3. A chacun

Plus en détail

GARANTIE FRAIS MEDICAUX AVEC PARCOURS DE SOINS AU 1 ER JANVIER 2014

GARANTIE FRAIS MEDICAUX AVEC PARCOURS DE SOINS AU 1 ER JANVIER 2014 AVEC PARCOURS DE SOINS AU 1 ER JANVIER 2014 Le total des remboursements de la MUT2M ( nouvelle appellation de la SMM) ajoutés à ceux dont le participant a bénéficié de la part de la Sécurité ou de tout

Plus en détail

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30 TARIFS DE LA NOMENCLATURE DES ACTES ET SERVICES DES MEDECINS-DENTISTES TENANT COMPTE DE L'ARTICLE 4DES DISPOSITIONS FINANCIERES DE LA LOI DU 17 DECEMBRE 2010, PAR DEROGATION A L'ARTICLE 65 DU CODE DE LA

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION SIEGE COQUILLE INNOV SA NOTICE D UTILISATION SIEGE NOTICE COQUILLE D UTILISATION INNOV SA SIEGE COQUILLE INNOV SA INNOV SA NOTICE D UTILISATION SIEGE Fauteuils

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties

Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties principales : la première consiste en des rappels sur

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation,

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans les prestations CMU-C

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans les prestations CMU-C CODES CCAM LIBELLÉS CODES CMU-C transposés Prothèses conjointes TARIF de (en ) (1) DÉPASSEMENT (2) (1) MONTANT (2) HBLD038 Pose d une couronne dentaire métallique FDC1 107,50 122,50 230,00 HBLD036 Pose

Plus en détail

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE CONTROLE MEDICAL GUIDE D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE A L USAGE DES PROFESSIONNELS 2/15 Ce guide s adresse à la profession de chirurgie dentaire

Plus en détail

QUELS SONT LES FRAIS COUVERTS?

QUELS SONT LES FRAIS COUVERTS? Vous avez demandé la couverture au titre de l assurance dentaire. Le Conseil de la rémunération et des nominations dans les collèges (le Conseil) peut modifier aux moments opportuns le régime d'assurance

Plus en détail

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un ARTICLE SPÉCIALISÉ : ELLE N A PLUS PEUR DE RIRE MARIA Saga Zirkonia - Des histoires du monde de «Zirkonzahn» 1 Luca Nelli Fig. 1 : Elle n a plus peur de rire Maria La première fois qu elle est venue au

Plus en détail

SOCIETE ODONTOLOGIQUE DE PARIS. REVUE D'ODONTOSTOMATOLOGIE n 4-1999 PEDODONTIE PROTHESE PEDIATRIQUE ANTERIEURE

SOCIETE ODONTOLOGIQUE DE PARIS. REVUE D'ODONTOSTOMATOLOGIE n 4-1999 PEDODONTIE PROTHESE PEDIATRIQUE ANTERIEURE SOCIETE ODONTOLOGIQUE DE PARIS REVUE D'ODONTOSTOMATOLOGIE n 4-1999 PEDODONTIE PROTHESE PEDIATRIQUE ANTERIEURE Auteurs : Catherine ARTAUD Maître de Conférences des Universités - Praticien Hospitalier -

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Édition 2014. Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD

Édition 2014. Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD Édition 2014 Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD PROTOCOLE DENTAIRE MFP / CNSD Docteur, Vous êtes adhérent au protocole d accord MFP-CNSD et nous vous Ce protocole, auquel adhèrent plus de

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012.

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012. I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2012/168 du 26 avril 2012 3910/1091 En vigueur à partir du 1 mai 2012 Tarifs; soins dentaires;. Les tarifs des

Plus en détail

La science derrière Sonicare AirFloss

La science derrière Sonicare AirFloss La science derrière Sonicare AirFloss Table des matières Enlèvement de la plaque 1 Réduction de la gingivite et élimination de la plaque 2-4 Maintien de saines habitudes de brossage 5 Sécurité 6 Préférence

Plus en détail

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Spécial l CFAO La CFAO indirecte Maxime Hollender Attaché hospitalier Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Jean Richelme

Plus en détail

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire?

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire? Les données acquises de la science en implantologie. Patrick Missika MCU PH Université de Paris 7 Garancière Professeur Associé Tufts University Boston Expert près la Cour d Appel de Paris Expert National

Plus en détail

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique GAYE F., MBAYE M., KANE A. W., DIAGNE A., DIOP-THIAW F., SARR M. 1 - INTRODUCTION La restauration

Plus en détail

Table d examen manuelle

Table d examen manuelle 204 Table d examen manuelle Que signifie pour vous une bonne valeur? «Voici comment je définis la valeur : un équipement de qualité qui m aide à prodiguer des soins à mes patients. Les tables d examen

Plus en détail

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Syndicat des Spécialistes Français en Orthopédie Dento Faciale COMMUNIQUE DE PRESSE Le 31 mai 2012 Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Des lèvres

Plus en détail

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 SSQ, Société d assurance-vie inc. 90 Dispositions générales Le présent document décrit les dispositions contractuelles en vigueur le 1 er janvier 2009. Catégorie

Plus en détail

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND 2 TABLE DES MATIERES TABLE DES ILLUSTRATIONS..p8 INTRODUCTION...p11 1 ère PARTIE : Généralités... p12 I) Présentation

Plus en détail

Edition 2013. GUIDE PRATIQUE du Protocole d accord MFP-CNSD

Edition 2013. GUIDE PRATIQUE du Protocole d accord MFP-CNSD Edition 2013 GUIDE PRATIQUE du Protocole d accord MFP-CNSD Docteur, Vous êtes adhérent au protocole d accord MFP-CNSD et nous vous remercions de votre confiance. Ce protocole, auquel adhèrent plus de 25

Plus en détail

L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique

L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique 1 ère Partie Aujourd hui, nos patients nous demandent de leur donner non seulement un traitement dentaire

Plus en détail

Techniques... Partielle Métallique. Le Point sur La Prothèse G. JOURDA & J F. NIDELAIS

Techniques... Partielle Métallique. Le Point sur La Prothèse G. JOURDA & J F. NIDELAIS Techniques... G. JOURDA & J F. NIDELAIS Le Point sur La Prothèse Partielle Métallique l h e u re ou le À d é v e l o p p e m e n t de la prothèse sur implants semblait parfois re l é g u e r la prothèse

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement Table réglable en hauteur Ropox Ergobasic, largueur 90 cm, inclinable Cette table économique réglable en hauteur est basée sur la table thérapeutique ROPOX ST, depuis des années une image fidèle dans les

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire FR L oxyde de zirconium au cabinet dentaire Effet naturel maximal, esthétique et compatibilité Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oral Design Bodensee Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oxyde de zirconium La

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 1 ADMISSIBILITÉ DE LA PERSONNE ASSURÉE... 4 1.1. PRESTATAIRE D UNE AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS Ministère

Plus en détail

Comment m informer au mieux JE DEMANDE UNE AIDE FINANCIÈRE POUR MES FRAIS D OPTIQUE INFORMATION

Comment m informer au mieux JE DEMANDE UNE AIDE FINANCIÈRE POUR MES FRAIS D OPTIQUE INFORMATION Comment m informer au mieux INFORMATION Je retrouve des informations sur mes démarches et j accède à mes services en ligne 24h/24 en me connectant sur JE DEMANDE UNE AIDE FINANCIÈRE POUR MES FRAIS D OPTIQUE

Plus en détail

Santé bucco-dentaire (principales données)

Santé bucco-dentaire (principales données) Santé bucco-dentaire (principales données) La grande fréquence des affections bucco-dentaires, leur retentissement sur l état général et sur la qualité de vie, ainsi que leur répartition très inégale dans

Plus en détail

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES Catégorie «A» - de base remboursables à 100% (re : article 26A) 1. Diagnostic Examen complet Examen de rappel ou périodique Examen d urgence Examen d un aspect particulier Examen parodontal complet Examen

Plus en détail

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE DENTS ET SINUS MAXILLAIRE Introduction Il existe des pathologies sinusiennes d'origine dentaire et inversement. Les sinus n'existent pas chez l'enfant, ils ne se pneumatisent qu à partir du moment où les

Plus en détail

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Évitez-vous de sourire parce qu'il vous manque une ou plusieurs dents? À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

FABRICATION DE GUIDES CHIRURGICAUX. Recommendations cliniques. Édentement partiel Édentement total Easy

FABRICATION DE GUIDES CHIRURGICAUX. Recommendations cliniques. Édentement partiel Édentement total Easy FABRICATION DE GUIDES CHIRURGICAUX Recommendations cliniques Édentement partiel Édentement total Easy ModelGuide Recommandations cliniques ModelGuide est une méthode permettant de créer des guides chirurgicaux

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

Codes dentaires, sujets à changements sans préavis.

Codes dentaires, sujets à changements sans préavis. Codes dentaires, sujets à changements sans préavis. PARTIE 1 DENTISTE GÉNÉRALISTE 00011 Exam. buccal pour les patients âgés de 3 ans et moins 01601 Examen général/diagnostic, chirurgie 01101 Examen complet/diagnostic,

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire

traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire ODONTOLOGIE : PROTHÈSE 335 traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire Rémi ESCLASSAN Maître de Conférences des Universités, Praticien Hospitalier, Ancien interne en Odontologie,

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Frais admissibles DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Les frais admissibles sont les frais raisonnablement engagés, recommandés par une ou un dentiste et justifiés par la pratique courante

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Plan de travail INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03

Plan de travail INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03 Plan de travail I. INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03 II. RAPPELS ---------------------------------------------------------------------------05 - sur la croissance

Plus en détail