DE LA BASE ANALYTIQUE D INTERPRETATION DES ESSAIS DE PLAQUE PAR CABLE TENDU DANS LES MASSES ROCHEUSES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE LA BASE ANALYTIQUE D INTERPRETATION DES ESSAIS DE PLAQUE PAR CABLE TENDU DANS LES MASSES ROCHEUSES"

Transcription

1 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 DE LA BASE ANALYTIQUE D INTERPRETATION DES ESSAIS DE PLAQUE PAR CABLE TENDU DANS LES MASSES ROCHEUSES ON THE ANALYTICAL BASIS FOR THE INTERPRETATION OF CABLE JACKING TESTS ON ROCK MASSES Anthony Patrick Sinnappa SELVADURAI 1, Marc Jean BOULON 1 Dept. of Civil Eng. & Applied Mech., McGill University, Montréal, QC, Canada Laboratoire 3S-R, Universités de Grenoble, Grenoble, France RÉSUMÉ Ce papier présente une discussion des techniques d essai de plaque utilisées pour la caractérisation in situ de la déformabilité des masses rocheuses, ainsi que les procédures théoriques permettant d estimer cette déformabilité ABSTRACT This paper discusses the plate load techniques employed in the assessment of the in situ deformability characteristics of rock masses and the theoretical procedures that can be used to estimate their deformability. 1. Introduction La détermination in situ de la déformabilité des masses rocheuses constitue un enjeu important en géomécanique (Jaeger, 197. La conduite de tests in situ, par opposition à des essais de laboratoire, soit sur carottes de sondage, soit sur échantillons prélevés en carrière est justifiée en référence à la préoccupation de fiabilité par rapport à un volume élémentaire représentatif susceptible d être testé au laboratoire. On a souvent recours à des essais in situ lorsque le milieu géologique contient des hétérogénéités telles que stratifications, fractures inactives, inclusions et vides, rendant impossible une détermination précise de la déformabilité d ensemble par essais de laboratoire. Bien qu il existe de nombreux tests in situ, faisant notamment appel à des techniques géophysiques basées sur la propagation d ondes, la méthode directe d essai de chargement reste considérée comme la plus effective et la plus fiable pour estimer la déformabilité d un milieu géologique. Le défaut principal du chargement in situ de masses rocheuses est qu il exige l application de charges substantielles pour induire des déformations mesurables du milieu testé. C est pourquoi la voie la plus commode de conduite de tels essais de chargement appelle l identification de configurations de tests dans lesquelles la masse rocheuse elle-même fournit la réaction nécessaire à l application des charges. Les essais de chargement de plaque installés dans les galeries, les tunnels, les saignées pratiquées à la base de tunnels, sont autant d exemples dans lesquels le chargement est généré sans dispositif imposant de réaction (Bell, 1987; Wylie, Les situations sont rares dans lesquelles le chargement de plaque est possible grâce à des forces extérieures de réaction, et lorsque ces essais doivent être pratiqués dans des régions assez plates, il faut imaginer d autres stratégies, des systèmes d auto-chargement pour développer les charges de test. Vers le milieu des années 60, des ingénieurs ont proposé une technique de chargement de plaque sans force extérieure de réaction, impliquant un système d autochargement par ancrage de réaction qui fournit la force de test. Ce test est connu sous le nom d essai de plaque par cable tendu (cable jacking test. L origine exacte des tests in situ de masses rocheuses par ces techniques n est pas très claire. Ils exigent l installation d un ancrage cimenté à une certaine profondeur au sein de la masse rocheuse, les cables de précontrainte étant eux-mêmes scellés en ce point d ancrage. Le cable, généralement placé selon l axe de symétrie de la plaque de chargement, émerge à travers un orifice central, et met en charge la plaque via un vérin hydraulique à noix torique. La méthode, avec système de 165

2 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 chargement par cable tendu a été formellement proposée (Zienkiewicz et Stagg, 1967 pour une plaque circulaire ou carrée. L interprétation du test fit invariablement appel aux résultats de la théorie de l élasticité, supposant implicitement que la force de réaction interne au massif n influençait pas le déplacement de la plaque chargée. Les premières études prônèrent une estimation empirique de la distance minimum de l ancrage. Les premières investigations concernant l influence des forces de réaction d ancrage sur le déplacement de la plaque (Selvadurai,1978 ; 1979a, b, c ; Davis et Selvadurai, 1996 ont établi l effet de cette force localisée. De plus, ces résultats permettent une correction explicite due à la force de réaction d ancrage, selon la profondeur du point d ancrage. Les premières investigations relatives au sujet traitaient de situations dans lesquelles les forces de réactions étaient appliquées en un point de l axe de la plaque de chargement, au sein de la masse rocheuse. Cette méthode requiert un forage et un scellement à proximité immédiate de la zone de test, ce qui n est pas souhaitable, à moins que les résultats de la théorie de l élasticité utilisés pour l interprétation du test ne prennent en compte l influence de cette hétérogénéité. L analyse d interaction entre l indentation d une plaque dans une masse rocheuse et la présence d une zone de scellement n est pas un problème banal en théorie de l élasticité. De plus, le contraste de propriétés élastiques entre la masse rocheuse et la région cylindrique cimentée peut conduire à une (répartition de la charge, ce qui peut créer un biais d interprétation du test. Une alternative à cette procédure consiste à déplacer les points d ancrage vers des régions éloignées de la zone de test, en condition non axisymétrique. L interprétation du problème d interaction entre la plaque de chargement et la zone d ancrage exige un développement mathématique pour dégager le tassement net de la plaque. Cet article présente une solution fondamentale de l interaction élasto-statique entre une plaque rigide et deux points d ancrage situés symétriquement à l intérieur de la masse rocheuse. Ces résultats peuvent être étendus pour inclure des positions multiples d ancrages, ainsi que des distributions multiples de forces d ancrage dans la masse rocheuse. Dans le cadre de techniques de test in situ concernant un milieu géologique élastique isotrope, la présente analyse, portant sur une plaque circulaire, fournit des résultats compacts, utilisables pour estimer les constantes de déformabilité de la masse rocheuse testée.. Développements théoriques Les développements théoriques conventionnels permettant l interprétation de l essai de chargement de plaque sur massif rocheux sont basés sur la théorie de l élasticité isotrope, ce qui est considéré comme une limitation. Les concepts théoriques peuvent être étendus aux cas orthotrope et hétérogéne pour la masse testée (Aleynikov,000 ; Selvadurai, 007, mais l analyse inverse d identification des paramètres élastiques ne peut être conduite à partir des seuls résultats de plaque de chargement. Même dans le contexte isotrope et homogène, les résultats de chargement de plaque peuvent seulement fournir une estimation grossière des deux constantes de déformabilité du modèle de masse rocheuse. L analyse théorique de l essai de chargement de plaque sans force de réaction d ancrage appelle la formulation du problème aux limites mixte d indentation d un demi-espace élastique par une plaque rigide. Cette formulation implique également l identification du type de contact à l interface plaquegéomatériau, lisse ou parfaitement rugueux (glissement relatif plaque-géomatériau inhibé. Finalement, les dimensions du géomatériau testé sont supposées suffisamment grandes par rapport à la taille de la plaque pour que celui-ci soit approximé par un demi espace élastique. Le problème aux limites mixte axisymétrique associé à l indentation du demi-espace élastique par une plaque rigide lisse est décrit par les conditions aux limites : u ( r,0 = Δ, r (0, a ; σ ( r,0 = 0, r (0, ; σ ( r,0 = 0, r ( a, z rz zz (1 166

3 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 où u ( = ( ur,0, uz et σ sont respectivement le vecteur déplacement et le tenseur contrainte axisymétriques repérés dans le système de coordonnées cylindro-polaires (, r θ, z, et Δ le déplacement de la plaque de chargement (figure 1. Contact lisse Indenteur circulaire rigide Demi-espace élastique isotrope (G, ν Figure 1. Le problème classique d indentation d un demi espace de géomatériau. Le problème aux limites mixte élastique défini par (1 est classique, résolu à partir des résultats de la théorie des potentiels (Boussinesq,1898 et par la théorie des équations intégrales duales (Harding et Sneddon,1945, les détails des méthodes étant bien décrits (Selvadurai,1979, 000a ; Gladwell Intéressante pour la géomécanique est la relation analytique exacte entre déplacement Δ et force axiale P le générant : P( 1 ν Δ = ( 4Ga où G et ν sont respectivement le module de distorsion élastique linéaire et le coefficient de Poisson du géomatériau. Comme évident à partir de (, l analyse classique de l essai de plaque fournit seulement une estimation de G /( 1 ν et une information supplémentaire est requise pour déterminer séparément les deux paramètres. Lorsque la plaque adhère à la surface du géomatériau (contact collé, le problème aux limites est décrit par ces nouvelles conditions aux limites : u z ( r,0 = Δ, ur ( r,0 = 0, r (0, a ; σ zz ( r,0 = 0, σ rz = 0, r ( a, (3 Le problème aux limites mixte correspondant peut être résolu en faisant appel à la théorie des équations intégrales, se réduisant ici au problème de Hilbert qui comporte des équations intégrales singulières. Ce problème a reçu une solution analytique exacte (Ufliand,1956 : P(1 ν Δ = (4 4Ga ln(3 4ν L approche du problème de Hilbert comporte une singularité de contraintes sous forme oscillatoire à la frontière de la plaque rigide. Le problème aux limites mixte défini par (3 a aussi été éxaminé (Selvadurai,1989 en remplaçant la forme oscillatoire de la singularité de 1/ contrainte par une singularité de type régulier ( a r, ce qui réduit le problème à la solution d une équation intégrale de Fredholm de seconde espèce. La différence entre la solution exacte formulée selon le problème de Hilbert et cette formulation est inférieure à 0.5 % pour ν = 0, et la solution converge vers le résultat exact pour ν = 1/. Un développement complémentaire classique consiste à considérer la surface complète du demi-espace comme une membrane inextensible, auquel cas la condition de contact collé plaque-géomatériau est automatiquement satisfaite, avec un cisaillement non nul dans cette région. La relation forcedéplacement de la plaque est donnée par le résultat du problème du disque rigide inclus dans un espace élastique infini (Selvadurai, 1976 : P(3 4ν Δ = (5 16Ga(1 ν 167

4 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet P Fissure crack Δ a K IC C 1 = 10 - μ Ga%& a 0.16 ( Gλμ, ν P Ga a P μ ν = 0.4 (uncracked Sans fissure ν = 0.40 ν = 0.5 ν = 0.0 ν = 0.0 (uncracked Sans fissure Figure. Extension de fissure conoïdale durant l indentation d un géomatériau. On remarquera que dans le cas limite du matériau incompressible, (, (4 et (5 tendent vers le même résultat. Cette analyse peut être étendue aux cas d une plaque flexible (Selvadurai, 1979, d un frottement de Coulomb dans la zone de contact (Spence,1968; Maugis, 000, d un matériau orthotrope (Elliott, 1949; Shield, 1951; Sveklo, 1970, de l influence de la profondeur de la plaque (Hunter et Gamblen, 1975; Selvadurai et Nicholas, 1979, et enfin à la génération d une fracture induite par l indentation (Selvadurai, 000, ce qui peut constituer un souci lors de l interprétation de l essai, dans le cas des matériaux fragiles sensibles à la fissuration (figure. L interprétation des essais de plaque incluant ces phénomènes de fissuration n est pas triviale, et requiert de l information complémentaire (initiation de la fissuration, et critère d extension de la fissure pour ce géomatériau Δ a 3 (10 ( Δ a L essai de plaque par cable tendu 3.1. Approche analytique La première limitation des essais de chargement de plaque sur roche pour la détermination des propriétés élastiques de celle-ci tient au fait que des charges très élevées doivent être appliquées pour engendrer des tassements mesurables. Vers le milieu des années 1960, des Contact lisse Indenteur circulaire rigide Cable de réaction Plaque d essai Demi-espace élastique isotrope (G, ν Ancrage Milieu géologique (a (b Figure 3. Essai de plaque par cable tendu, (a ancrage unique simulé par force de Mindlin, (b essai avec ancrages multiples. 168

5 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 ingénieurs ont proposé une technique d essai sans force extérieure de réaction, par système d auto-chargement à partir d un ancrage. Cette technique, connue sous le nom d essai de plaque par cable tendu, nécessite l exécution d un ancrage à une certaine profondeur au sein de la masse rocheuse, et la mise en place de cables de précontrainte issus de cet ancrage. Le faisceau de cables, généralement disposé selon l axe de symétrie de la plaque, émerge à travers un orifice central, et met en charge la plaque via un vérin hydraulique à noix torique. Le problème de contact associé à cet essai de plaque circulaire est une extension du problème classique d indentation précédemment décrit, modifié pour tenir compte de la force d ancrage, représentée par une force de Mindlin P M située à la profondeur c dans le demi-espace (figure 3a. Ce problème a été analysé (Selvadurai, 1978 avec l acquis général du problème de contact (Green et Zerna, 1968; Sneddon, 197, basé sur les résultats de la théorie du potentiel, dans lesquels la contrainte de contact (purement normale axisymétrique, induit un profil de déplacement wr ( sur la partie r (0, a du demi-espace. La contrainte a pour a σ G tg( t zz ( r,0 = dt < r < a r ; 0 1/ 1 ν r [ t r ] (6 d t r w( r gt ( = dr 0 1/ π dt (7 [ t r ] πg a P = g( t dt (8 (1 ν 0 expression (6 dans la zone de contact, avec g(t donné par (7, et P provoquant wr ( donnée par (8. Dans le cas de l essai de plaque par cable tendu, w(r du à une force de Mindlin PM située à la profondeur c est décrit par (9. D après (6 à (9, le = * PM 1 ν c w( r Δ (9 1/ 3 / πg ( r + c ( r + c tassement net Δ 0 de la plaque sous l action d une force externe et de la force interne de Mindlin PM est donné par (10. Il a été démontré (Selvadurai, 1980, 1981; * P(1 ν P M 1 a ac Δ = 0 1 tan ( + (10 ag P π c π (1 ν ( a + c Davis et Selvadurai,1996 que (10 résulte aussi du théorème de réciprocité de Betti dans lequel la solution auxiliaire est celle du problème de la plaque directement chargée. Un cable axial tendu est l une des configurations possibles de l essai de plaque. Les autres configurations font appel à des ancrages multiples extérieurs à l essai proprement dit, et à des pieux de réaction situés dans le voisinage (figure 3b. L influence de ces configurations alternatives d ancrage sur le déplacement de la plaque n a pas été correctement étudié, ce qui peut conduire à des erreurs d interprétation en cas d ancrages multiples. L analyse de l interaction entre plaque d essai et ancrages multiples ressort de la formulation conventionnelle des équations intégrales, mais implique la résolution d un problème non axisymétrique, et requiert la solution d une série d équations intégrales duales résultant du développement des équations de l élasticité sous forme de série de Fourir-Bessel en fonction de l angle polaire θ (Muki, C est une analyse non triviale qui peut être réalisée pour des configurations données d ancrages. Mais une alternative consiste à tirer parti du théorème de réciprocité de Betti qui donne accès à d intéressants résultats relatifs à l interprétation de l essai de plaque en présence de forces internes d ancrage. Soit le cas dans lequel les forces concentrées d ancrage sont symétriques, à la distance l de l axe de la plaque d essai, à la profondeur c dans le demi-espace. Nous nous limitons au cas d une plaque lisse, 169

6 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 bien que le cas infiniment rugueux soit accessible. Pour appliquer le théorème de Betti, considérons le problème auxiliaire d une plaque lisse de rayon a indentant le demiespace sous l effet d une force axiale P (Figure 4a. La contrainte de contact a pour expression (11 qui, par intégration de la solution de Contact lisse Indenteur circulaire rigide Indenteur circulaire rigide Contact lisse Demi-espace Élastique isotrope Demi-espace élastique isotrope (a (b Figure 4. Solution auxiliaire pour application du théorème de réciprocité de Betti, contact bilatéral lisse entre plaque et demi-espace. * P σ zz (,0 r = (11 π a a r * P ν a π * (1 1 1 c w ( l,0, c = 1 + dθ ςdς (1 4Ga π 0 0 Φ a ς (1 ν Φ avec Φ= c + l + ξ cξcosθ Boussinesq, donne accès à w * ( x = l, y = 0, z = c selon (1. Considérons alors lproblème (Figure 4b dans lequel deux forces internes d ancrage sont appliquées au demi-espace, le contact bilatéral lisse étant maintenu avec la plaque, et soit w% le déplacement de la plaque sous l action des forces d ancrage P % situées en x = l, y = 0, z = c et en x = l, y = 0, z = c. La réciprocité implique wp % = Pw %. Le déplacement axial net de la plaque sous l action de P et des forces internes d ancrage P % = P/, équidistantes de l axe de la plaque s écrit : P(1 ν 1 a π 1 c w = dθ ςdς (14 4Ga π 0 0 Φ a ς (1 ν Φ On vérifie que lorsque c 0 et l 0, les forces d ancrage agissent directement à l origine des coordonnées, et si le contact bilatéral est maintenu, alors w 0. De même, si c ou l, l intégrale de (14 s annule et l on retrouve le résultat de base (1. Pour des valeurs quelconques de c/ a et de l/ a, on peut évaluer (14 par intégration numérique pour déterminer l influence des forces internes d ancrage sur le tassement net de la plaque. 3.. Approche estimative par modélisation purement numérique Récemment, le calcul purement numérique d une plaque rigide carrée sur cable tendu, en contact lisse avec un milieu élastique isotrope a été réalisé (Selvadurai et Plastre, 007 à l aide du code ABAQUS. Comme ce code ne dispose pas d éléments infinis suffisamment précis aptes à modéliser les conditions de régularité du milieu élastique, un effort particulier a porté sur l estimation des dimensions du domaine susceptible de simuler le milieu semi-infini, 1/ (13 170

7 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 par référence aux résultats de la littérature relatifs au tassement d une plaque carrée. En raison de la symétrie, un quart de la plaque de dimension a a, et un mileu élastique de taille b b bont été pris en considération. De même, en l absence d éléments singuliers, la concentration de contraintes induisant de forts gradients sur les bords de la plaque, a été traitée par raffinement local du maillage (Figure 5. La comparaison des résultats analytiques et de l estimation numérique indique une différence inférieure à 3 % pour b= 40a. Le graphique de la figure 5 montre l influence, sur le tassement net normalisé de la plaque, de la position des ancrages internes ( α a : profondeur des ancrages symétriques, β a : leur demiespacement, normalisation du tassement par Δ = P( 1 ν / 4GRre, avec Rre ( 1 χ π / π = + A, aire de la plaque A, et χ pour une plaque carrée. Il n existe pas de solution analytique exacte en configuration de plaque rectangulaire ou carrée. 100,00 w(% 90,00 80,00 70,00 β=0 β=16 β=1 β=8 β=6 β=4 β=3 60,00 β= 50,00 40,00 β=0 0 5 alpha Figure 5. Essai de plaque ancrée sur cables tendus : modélisation numérique et raffinement de maillage, estimation numérique du tassement. 4. Conclusions La détermination des caractéristiques de déformabilité in situ des milieux géologiques est réalisée au mieux en conduisant les tests sur un volume représentatif de matériau, ce qui compense les défauts et les hétérogénéités, lesquels n échappent pas aux essais conventionnels à petite échelle, tels que les essais sur carottes et les essais in situ comme le dilatomètre en forage, examinant une région de la taille de l outil de mesure. Les essais de plaque atteignent généralement cet objectif mais requièrent d importantes charges pour générer des déplacements mesurables. L essai de plaque par cable tendu constitue une technique satisfaisante à cet égard, la procédure conventionnelle utilisant un point d ancrage profond sur l axe de la plaque. Cet article expose le moyen de tenir compte de force d ancrage situées hors de l axe, dans le massif rocheux. Si les cas examinés concernent des configurations donnant lieu à un tassement uniforme de la plaque, ces procédures peuvent être étendues à des cas non symétriques générant tassement et rotation de la plaque. Des solutions analytiques exactes peuvent être développées pour une plaque circulaire, tandis que des techniques numériques sont nécessaires dans le cas de plaques rectangulaire ou carrée. 5. Remerciements Les travaux présentés dans cet article ont été soutenus à leur début par le Max Planck Forschungspreis in the Engineering Sciences, attribué par la Max Planck Gesellschaft de 171

8 Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG010 -Grenoble 7-9 juillet 010 Berlin au premier auteur. Que soient également remerciés pour leur soutien en phase finale, le NSERC Discovery Grant, ainsi que l Université Joseph Fourier de Grenoble, qui a permis la visite du premier auteur au Laboratoire 3S-R. 6. Références bibliographiques Aleynikov S.M. (000 Boundary Element Method in Contact Problems for Elastic Spatial and Nonhomogeneous Bases, Publishing House of Civil Engineering University Association, Moscow. Bell F.G. (Ed. (1987 Ground Engineer s Reference Book, Butterworths, London. Boussinesq J. (1885 Applications des potentiels a l etude de l equilibre et du mouvement des solides elastique, Gauthier-Villars, Paris. Davis R.O., Selvadurai A.P.S. (1996 Elasticity and Geomechanics, Cambridge University Press, Cambridge. Elliott H.A. (1949 Axially symmetric stress distributions in aelotropic hexagonal crystals, Proc. Camb. Phil. Soc., 45, Gladwell G.M.L. (1980 Contact Problems in the Classical Theory of Elasticity, Sijthoff and Noordhoff, The Netherlands. Green A.E., Zerna W. (1968 Theoretical Elasticity, Clarendon Press, Oxford. Harding J. W., Sneddon I.N. (1945 The elastic stresses produced by the indentation of the plane surface of a semi-infinite solid by a rigid punch, Proc. Camb. Phil. Soc., 41, Hunter S.C., Gamblen D. (1975 The theory of a rigid disc ground anchor buried in an elastic soil either with adhesion or without adhesion, J. Mech. Phys., Solids,, Jaeger C. (197 Rock Mechanics and Rock Engineering, Cambridge University Press, Cambridge. Maugis D. (000 Contact, Adhesion and Rupture of Elastic Solids, Springer-Verlag, Berlin. Muki R. (1960 Asymmetric problems of the theory of elasticity for a semi-infinite solid and a thick plate. Progress in Solid Mechanics, (Sneddon et Hill, Eds. North-Holland, Amsterdam, 1, Selvadurai A.P.S. (1976 The load-deflexion characteristics of a deep rigid anchor in an elastic medium, Geotechnique, 6, Selvadurai A.P.S. (1978 Interaction between a rigid circular punch on a halfspace and a Mindlin force, Mech. Res. Com., 5, Selvadurai A.P.S. (1979a Elastic Analysis of Soil-Foundation Interaction, Developments in Geotechnical Engineering Vol. 17, Elsevier Scientific, Publ. Co., Amsterdam, The Netherlands. Selvadurai A.P.S. (1979b The displacement of a rigid circular foundation anchored to an isotropic elastic halfspace, Geotechnique, 9, Selvadurai A.P.S. (1979c An energy estimate of the flexural deflections of a circular foundation embedded in an elastic medium, Int. J. Num. Analytical Meth. Geomech., 3, Selvadurai A.P.S. (1980 Elastic contact between a flexible circular plate and a transversely isotropic elastic halfspace, Int. J. Solids Struct., 16, Selvadurai A.P.S. (1981 Betti s reciprocal relationships for the displacements of an elastic infinite space bounded internally by a rigid inclusion, J. Struct. Mech., 9, Selvadurai A.P.S. (1989 The influence of a boundary fracture on the stiffness of a deeply embedded anchor plate, Int. J. Num. Analytical Meth. Geomech., 13, Selvadurai A.P.S. (000a On the mathematical modeling of certain fundamental elastostatic contact problems in geomechanics, Modelling in Geomechanics (Zaman, Gioda, Booker, Eds. John Wiley, New York, Selvadurai A.P.S. (000b Fracture evolution during indentation of a brittle elastic solid, Mech. Cohesive Frict. Mat., 5, Selvadurai A.P.S. (007 The analytical method in geomechanics. Appl. Mech. Rev., 60, Selvadurai A.P.S., Nicholas T.J. (1979 A theoretical assessment of the screw plate test, 3rd Int. Conf. Num. Meth. In Geomech. (Wittke, Ed., Aachen, Balkema, The Netherlands, 3, Selvadurai A.P.S., Plastre A. (007 Influence of anchorage loads on the in situ testing of rock masses, Proc. 50th Can. Geotech. Conf., Ottawa, Shield R.T. (1951 Notes on problems in hexagonal aelotropic materials, Proc. Camb. Phil. Soc., 47, Sneddon I.N. (1965 The relationship between load and penetration in the axisymmetric Boussinesq problem for a punch of arbitrary profile, Int. J. Engng. Sci., 3, Spence D.A. (1968 Self similar solutions to adhesive contact problems with incremental loading, Proc. Roy. Soc., Ser. A. 305, Sveklo V.A. (1970 The action of a stamp on an elastic anisotropic halfspace, Prikl. Math. Mech., 34, Ufliand L. S. (1956 The contact problem of the theory of elasticity for a die, circular in its plane, in the presence of adhesion, Prikl. Math. Mekh., 0, Wylie D.C. (1999 Foundations on Rock, Taylor and Francis, New York. Zienkiewicz O.C, Stagg K.G. (1967 Cable method of in-situ rock testing, IJRMMS, 4,

Etude numérique de la distribution de la température dans les contacts glissants en régime transitoire

Etude numérique de la distribution de la température dans les contacts glissants en régime transitoire Etude numérique de la distribution de la température dans les contacts glissants en régime transitoire Nadia ADERGHAL, Tahar LOULOU Ali BOUCHOUCHA, Philippe ROGEON Laboratoire de d Ingénierie des Matériaux

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

17 ème Congrès Français de Mécanique Troyes,-Septembre2005 Prise en compte de la tension de surface en nano-indentation de matériaux souples

17 ème Congrès Français de Mécanique Troyes,-Septembre2005 Prise en compte de la tension de surface en nano-indentation de matériaux souples Prise en compte de la tension de surface en nano-indentation de matériaux souples Christophe FOND Institut Charles Sadron (C. N. R. S.) 6 rue Boussingault F67083 Strasbourg Résumé : Le contact entre un

Plus en détail

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique.

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique. Titre : SSLV155 - Fissure lentille en traction Date : 20/07/2015 Page : 1/24 SSLV155 Fissure lentille en traction Résumé : Ce test a pour but de valider le calcul des facteurs d'intensité de contrainte

Plus en détail

Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle

Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle Ngoc Thanh NGUYEN, Pierre FORAY, Etienne FLAVIGNY. Laboratoire Sols Solides Structures. UMR5521, INPG,

Plus en détail

Essais de charge sur plaque

Essais de charge sur plaque Page No.: 1 L essai de charge sur plaque est exécuté entre autres dans des galeries d exploration ou dans des puits, mais il peut aussi être exécuté à la surface en appliquant un poids mort ou en chargeant

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS

RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS 2004-203 Frédy Oberson et Fred Lang LES RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS Lorsque deux solides non conformes sont mis en contact 2, ils se touchent initialement en un point

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA Journées Techniques organisées avec l appui du Sétra et sous l égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA JF Serratrice

Plus en détail

Logiciels Plaxis 2010

Logiciels Plaxis 2010 Logiciels Plaxis 2010 Valérie Bernhardt 1 Introduction Stratégie Plaxis globale : Analyse aux éléments finis des projets géotechniques : déplacements, stabilité, capacité portante, etc. Mots-clés : robustesse,

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l ingénieur, Lille 2004 (28-30 juin) EFFET D UN FONTIS SUR LA TENUE MECANIQUE DE CANALISATIONS

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l ingénieur, Lille 2004 (28-30 juin) EFFET D UN FONTIS SUR LA TENUE MECANIQUE DE CANALISATIONS EET D UN ONTIS SUR LA TENUE MECANIQUE DE CANALISATIONS Noël CHALLAMEL Laboratoire de Mécanique des Structures et Matériaux INSA de Rennes 20, avenue des Buttes de Coësmes 35043 Rennes cedex RÉSUMÉ - Le

Plus en détail

FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE

FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG 8 - Nantes, 8-2 juin 28 FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE PILE GROUP AND PILED RAFT FOUNDATION IN SOFT CLAY

Plus en détail

APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES

APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES Mbarka SELMI 1, Mounir LTIFI

Plus en détail

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 1 INRIA-Rocquencourt, B.P. 105, F-78153 Le Chesnay Cedex Email: laila.amir@inria.fr

Plus en détail

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions.

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Problèmes mathématiques de la mécanique/mathematical problems in Mechanics Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Cristinel Mardare Laboratoire

Plus en détail

Rupture et plasticité

Rupture et plasticité Rupture et plasticité Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 25 novembre 2009 1 / 44 Rupture et plasticité : plan du cours Comportements

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 Résumé : Dans cet article, nous nous intéressons

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES

DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES DESIGN OF A SLAB ON A GROUND REINFORCED BY RIGID INCLUSIONS Jérôme CREPET (1), Serge LAMBERT (2), Albert PICKAERT (3) (1)

Plus en détail

Principes et Méthodes de Conception des Grandes Cavernes Hydroélectriques Souterraines

Principes et Méthodes de Conception des Grandes Cavernes Hydroélectriques Souterraines Principes et Méthodes de Conception des Grandes Cavernes Hydroélectriques Souterraines F. Laigle EDF CIH Centre d Ingénierie Hydraulique Séance Technique du 4 juin 2015 Conception des cavernes souterraines

Plus en détail

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact Zhi-Qiang Feng Benoît Magnain Jean-Michel Cros Laboratoire de Mécanique et d Énergétique d Évry Université d Évry - Val d Essonne 40,

Plus en détail

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Titre : WTNP128 - Essai de fendage par coin du béton sous [...] Date : 02/03/2011 Page : 1/14 WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Résumé : Le test présenté ici permet de vérifier

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE

NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE AN INNOVATIVE DESIGN PROCESS FOR A ROCKFALL EMBANKMENT : APPLICATION IN THE PROTECTION OF A BUILDING AT VAL D ISERE

Plus en détail

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION - GÉNÉRALITÉ Un pieu est un élément structural mince et profilé mis en place par fonçage ou battage et utilisé pour transmettre des charges en profondeur lorsque l utilisation de fondations

Plus en détail

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE SOFT SOIL REINFORCEMENT BY STIFF PILES UNDER FLOOR SLAB : CENTRIFUGE MODELLING Gaëlle BAUDOUIN 1, Gérard

Plus en détail

Appareils portables pour le terrain Évaluation des propriétés de la roche

Appareils portables pour le terrain Évaluation des propriétés de la roche Appareils portables pour le terrain Évaluation des propriétés de la roche Présentation de l application Appareils recommandés Mesure de la dureté Vitesse d impulsion ultrasonique RockSchmidt Original Schmidt

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Calcul de structures en bureau d études ISMANS

Calcul de structures en bureau d études ISMANS 1 2 REPRESENTATION SURFACIQUE Le soufflet est suffisamment mince pour que l on puisse travailler avec une surface représentative : approximation «éléments finis». 3 REPRESENTATION SURFACIQUE Soufflet_coque.stp

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 26 Lyon (France) VERS UNE MEILLEURE GESTION DU RISQUE ASSOCIE A LA POSE DE CANALISATIONS EN TRANCHEE : ANALYSE NUMERIQUE DU COMPORTEMENT

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

LA PHYSIQUE DES MATERIAUX. Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE

LA PHYSIQUE DES MATERIAUX. Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE LA PHYSIQUE DES MATERIAUX Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE Pr. A. Belayachi Université Mohammed V Agdal Faculté des Sciences Rabat Département de Physique - L.P.M belayach@fsr.ac.ma 1 1.Le réseau

Plus en détail

Zebulon. des matériaux. Emile Renner. Thématique: PMMCM Encadrants: Patrick DELOBELLE, Fabrice RICHARD, Yves GAILLARD, Fabien Amiot

Zebulon. des matériaux. Emile Renner. Thématique: PMMCM Encadrants: Patrick DELOBELLE, Fabrice RICHARD, Yves GAILLARD, Fabien Amiot Zebulon Code EF spécialisé dans le comportement des matériaux Emile Renner Thématique: PMMCM Encadrants: Patrick DELOBELLE, Fabrice RICHARD, Yves GAILLARD, Fabien Amiot Plan I- Introduction II- Structure

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX PREVENTION DU RISQUE D EFFONDREMENT: STABILISATION D UNE PLATE- FORME ROUTIERE CONSTRUITE SUR DES CARRIERES SOUTERRAINES A L AIDE DE GEOSYNTHETIQUES Alain HIRSCHAUER LREP Jean-

Plus en détail

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés P. J. COBELLI a, P. PETITJEANS a, A. MAUREL b, V. PAGNEUX b,c a. Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, UMR CNRS 7636 Ecole

Plus en détail

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques ANNEXE BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de techniciens supérieurs Agencement de l'environnement architectural

Plus en détail

Echantillonnage Non uniforme

Echantillonnage Non uniforme Echantillonnage Non uniforme Marie CHABERT IRIT/INP-ENSEEIHT/ ENSEEIHT/TéSASA Patrice MICHEL et Bernard LACAZE TéSA 1 Plan Introduction Echantillonnage uniforme Echantillonnage irrégulier Comparaison Cas

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques

Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques Roland Glowinski Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques Roland Glowinski, né le 9 mars 1937, ancien élève de l École polytechnique

Plus en détail

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS PPREIL ŒOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUE ES SOLS NON STURÉS INSTRUMENTE OEOMETER PPRTUS TO STUY UNSTURTE SOILS Bernardo IEO, Juan arlos ULLO, Julián TRISTNHO 1 Universidad de Los ndes, Bogotá.. olombie

Plus en détail

Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan

Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan rencontre du non-linéaire 2013 155 Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan Laurette S. Tuckerman PMMH-ESPCI-CNRS, 10 rue Vauquelin, 75005 Paris laurette@pmmh.espci.fr z streamwise

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 La méthode CGSM pour l analyse statique des plaques avec variabilité Mahyunirsyah MAHJUDIN 1,2 *, Frédéric DRUESNE 1, Irwan KATILI

Plus en détail

Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques

Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques -1- AVERTISSEMENT Montrer comment, suivant le contexte (nature de la

Plus en détail

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Yves Aragon, David Haziza & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, UMR CNRS 5604, Université des Sciences

Plus en détail

Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application à un radiamètre cylindrique

Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application à un radiamètre cylindrique Radioprotection 01 Vol 47, n 3, pages 375 à 385 DOI: 101051/radiopro/01006 Article Calcul d'un flux de particules, émises par une source ponctuelle isotrope, à travers une surface plane et application

Plus en détail

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Chapitre 4 : Résistance au cisaillement des sols - 1 - RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Dans la pratique la résolution dun problème de Mécanique des Sols consiste souvent à : - vérifier que la stabilité

Plus en détail

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Stéphane GIBOUT 1, Erwin FRANQUET 1, William MARÉCHAL 1, Jean-Pierre BÉDÉCARRATS 1, Jean-Pierre DUMAS 1 1 Univ. Pau & Pays Adour, LaTEP-EA

Plus en détail

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème Chapitre I: Position du problème 21 I.1. GÉNÉRALITÉS SUR LES CHEVILLES... 23 I.1.1. CLASSIFICATION DES CHEVILLES... 23 I.1.2. SOLLICITATIONS... 24 I.1.3. MODES DE RUINES... 24 I.2. MÉTHODES DE RÉSOLUTION...

Plus en détail

Marie L HOSTIS, Alain CARRÈRE, Silviu IANOS (Coyne et Bellier - TRACTEBEL Engineering) Barrage de Cap de Long (Aquarelle Philippe Lhez)

Marie L HOSTIS, Alain CARRÈRE, Silviu IANOS (Coyne et Bellier - TRACTEBEL Engineering) Barrage de Cap de Long (Aquarelle Philippe Lhez) Thème A : Géologie et nature des fondations: reconnaissances, interprétation et caractérisation. La méthode d investigation par la petite sismique (méthode SCARABÉE ): développements et applications récents.

Plus en détail

Endommagement et fissuration du béton armé : passage continu - discret

Endommagement et fissuration du béton armé : passage continu - discret Endommagement et fissuration du béton armé : passage continu - discret C. GIRY a, M. BOTTONI a, F. DUFOUR a, P. KOTRONIS a, J. MAZARS a a. Laboratoire 3S-R (Sols, Solides, Structures-Risques), INPG/UJF/CNRS,

Plus en détail

Interaction sol structure (notions) Spécifications, règlements: ASN,EC8, ASCE 4.98

Interaction sol structure (notions) Spécifications, règlements: ASN,EC8, ASCE 4.98 Interaction sol structure (notions) Problème physique: Nécessité de prendre en compte l interaction lorsqu il existe une différence de masse ou de raideur entre le sol et la structure. Incertitudes sur

Plus en détail

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Stéphane GIBOUT*, Erwin FRANQUET, Jean CASTAING-LASVIGNOTTES,

Plus en détail

Un outil de dimensionnement des filets pare-pierres : le logiciel ECRANS

Un outil de dimensionnement des filets pare-pierres : le logiciel ECRANS 178 Un outil de dimensionnement En zone de montagne, les chutes de blocs rocheux sont nombreuses et peuvent causer des dégâts et parfois même, faire des victimes. Afin d assurer la protection des usagers

Plus en détail

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 17 Tourne la page S.V.P. Le problème est constitué de quatre parties indépendantes La mesure de l intensité d un courant électrique peut nécessiter des méthodes très éloignées de celle utilisée dans un

Plus en détail

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface TP séances 7 et 8 Forme d une bulle: gravité et tension de surface Lorsqu une goutte est posée sur un support, la tension de surface tend à rendre la bulle spérique alors que la gravité tend à écraser

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur

5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur 5 CONDUCTEURS À L ÉQUILIBRE 5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur Dans un isolant, les charges restent à l endroit où elles ont été apportées (ou enlevées). Dans un conducteur, les charges sont

Plus en détail

Application des Ondelettes aux Signaux Fractales. Andrei Doncescu LAAS-CNRS

Application des Ondelettes aux Signaux Fractales. Andrei Doncescu LAAS-CNRS Application des Ondelettes aux Signaux Fractales Andrei Doncescu LAAS-CNRS Les Fractales n Définition Inachevée des fractales Fractal, ale, als : adj.

Plus en détail

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux J.C. BATSALE*, JP LASSERRE**, A. DESCUNS*,**, G. LAMOTHE*,**

Plus en détail

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX A- énéralités : I. Introduction: L étude en RDM est une étape parfois nécessaire entre la conception et la réalisation d une pièce. Elle permet : - de justifier son

Plus en détail

TUTORIAL 2 ETUDE BIDIMENSIONNELLE D UN CYLINDRE INFINI A PAROI EPAISSE SOUS PRESSION INTERNE

TUTORIAL 2 ETUDE BIDIMENSIONNELLE D UN CYLINDRE INFINI A PAROI EPAISSE SOUS PRESSION INTERNE TUTORIAL 2 ETUDE BIDIMENSIONNELLE D UN CYLINDRE INFINI A PAROI EPAISSE SOUS PRESSION INTERNE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM2D permettant d'effectuer

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Géotechnique appliquée au BTP

Géotechnique appliquée au BTP Géotechnique appliquée au BTP Pierre Martin Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12271-8 TABLE DES MATIÈRES Préface... 1 Introduction... 3 Trente cinq ans après... 3 Des échantillons au site... 3 Les

Plus en détail

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Master Modélisation et Simulation / ENSTA TD 1 2012-2013 Les méthodes dites de Monte-Carlo consistent en des simulations expérimentales de problèmes

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Programmes du collège

Programmes du collège Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Programmes du collège Programmes de l enseignement de mathématiques Ministère de l Éducation nationale Classe de quatrième Note : les points du programme (connaissances,

Plus en détail

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE Revue Construction étallique Référence DÉVERSEENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYÉTRIQUE SOUISE À DES OENTS D EXTRÉITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE par Y. GALÉA 1 1. INTRODUCTION Que ce

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h)

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) Sujet Vaisseau spatial... 2 I.Vaisseau spatial dans un champ newtonien... 2 II.Vitesse de libération...3 A.Option

Plus en détail

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Titre : SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dan[...] Date : 09/11/2011 Page : 1/9 SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Résumé On teste les éléments paraxiaux

Plus en détail

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4)

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Suite à l analyse expérimentale qui a mis en évidence plusieurs comportements non linéaires de matériaux,

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Modélisation et simulation de l activité électrique du coeur dans le thorax, analyse numérique et méthodes de volumes finis

Modélisation et simulation de l activité électrique du coeur dans le thorax, analyse numérique et méthodes de volumes finis Modélisation et simulation de l activité électrique du coeur dans le thorax, analyse numérique et méthodes de volumes finis Charles Pierre Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, Université de Nantes

Plus en détail

Plan du cours : électricité 1

Plan du cours : électricité 1 Semestre : S2 Module Physique II 1 Electricité 1 2 Optique géométrique Plan du cours : électricité 1 Partie A : Electrostatique (discipline de l étude des phénomènes liés aux distributions de charges stationnaires)

Plus en détail

CMI MECANIQUE, GENIE CIVIL, ENERGIE - SPECIALITE : FLUIDES ET ENERGIE

CMI MECANIQUE, GENIE CIVIL, ENERGIE - SPECIALITE : FLUIDES ET ENERGIE Université de LORRAINE 1/2 FLUIDES ET ENERGIE L1 S1 Mathématiques (1) 6 L1 S1 Physique (1) 6 L1 S1 Chimie 6 L1 S1 Méthodes expérimentales 3 L1 S1 Introduction aux géosciences 3 L1 S1 Introduction à l ingénierie

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON. (calcul de la courbe force-déplacement)

CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON. (calcul de la courbe force-déplacement) CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON ARMÉ (calcul de la courbe force-déplacement) Résumé Dans cette note, on calcule la courbe force-déplacement de dalles en béton armé, en prenant en compte le comportement

Plus en détail

Les indices à surplus constant

Les indices à surplus constant Les indices à surplus constant Une tentative de généralisation des indices à utilité constante On cherche ici en s inspirant des indices à utilité constante à définir un indice de prix de référence adapté

Plus en détail

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe LES EFFETS DE SITE TOPOGRAPHIQUES Amplification des secousses provoquée

Plus en détail

ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON. Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés.

ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON. Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés. ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés. PLAN 1. Introduction : pathologies des maçonneries 2. Comparaison

Plus en détail

Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées.

Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées. Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées. M. REBOUAH a, G. CHAGNON b, D. FAVIER b a Université de Lyon, INSA-Lyon, LaMCoS, CNRS UMR559, 8- rue des sciences, F-696 Villeurbanne,

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité :

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité : Titre : SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre [...] Date : 15/1/011 Page : 1/6 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : V6.0.16 Révision : 8101 SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique?

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique? Objectifs Calcul scientifique Alexandre Ern ern@cermics.enpc.fr (CERMICS, Ecole des Ponts ParisTech) Le Calcul scientifique permet par la simulation numérique de prédire, optimiser, contrôler... le comportement

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS OPTION ENERGIE http://www.option-energie.ecp.fr PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS PROGRAMME PEDAGOGIQUE DU PARCOURS ENERGIES FOSSILES (cliquer sur le nom de l activité

Plus en détail

FONDATIONS EN MITOYENNETE 1 INTERACTION MECANIQUE ENTRE FONDATIONS VOISINES...2 2 INTERACTION PHYSIQUE ENTRE FONDATIONS VOISINES...

FONDATIONS EN MITOYENNETE 1 INTERACTION MECANIQUE ENTRE FONDATIONS VOISINES...2 2 INTERACTION PHYSIQUE ENTRE FONDATIONS VOISINES... FONDATIONS EN MITOYENNETE Sommaire 1 INTERACTION MECANIQUE ENTRE FONDATIONS VOISINES...2 1.1 SUITE DE LA THEORIE DE L'EQUILIBRE D'UNE FONDATION...2 1.1.1 Contrainte dans les sols...2 1.1.2 La répartition

Plus en détail

Chapitre 16. Particules identiques en physique quantique

Chapitre 16. Particules identiques en physique quantique Chapitre 16 Particules identiques en physique quantique Addition de N spins ½ Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] Que peut-on dire du spin total d un ensemble de

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

La méthode des éléments finis et le contrôle des calculs

La méthode des éléments finis et le contrôle des calculs Table des matières Techniques Avancées en Calcul des Structures Cours d option La méthode des éléments finis et le contrôle des calculs J.-P. Pelle ENS - Cachan Master MIS Parcours TACS Année universitaire

Plus en détail