Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte"

Transcription

1 Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte

2 Sommaire L Inspection chargée de l ASH p 3 Adaptation scolaire p 4 Scolarisation des élèves handicapés p 11 La Maison des Personnes Handicapées p 16 Les auxiliaires de vie scolaire p 17 Les partenaires de l ASH p 18 Textes de référence p 19 Contacts p 20 2

3 L Inspection chargée de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés (ASH) L ASH existe à Mayotte depuis la rentrée scolaire 2010 et couvre le département. Elle est sous la responsabilité d un Inspecteur de l Education Nationale, chargé de l ASH, conseiller auprès du Vicerecteur. C est la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées qui a conduit aussi à la création de la Maison Départementale des Personnes Handicapées 1 (MDPH). Organigramme Education Nationale Circonscription ASH Pôle Adaptation scolaire Pôle Handicap RASED PPF* EGPA Dispositif relais PVP / CAPP CLIS PPF option D ULIS * L objectif académique est la résorption progressive de ces dispositifs locaux en les remplaçant par des dispositifs nationaux. 1 er degré 2 e degré 1 Le décret du 28/09/2010 crée la Maison des Personnes Handicapées (MPH) à Mayotte. L ordonnance du 31/05/2012 prévoit l extension et l adaptation du code de l action sociale et des familles à Mayotte. La parution du décret d application créera la MDPH. 3

4 Pôle de l Adaptation scolaire Aide à la scolarisation (1 er degré) RASED (Réseau d'aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) - Psychologues scolaires - Enseignants chargés de l aide à dominante réeducative (option G) - Enseignants chargés de l aide à dominante pédagogique (option E) Pôle de l'adaptation scolaire Adaptation 2 nd degré EGPA (Enseignement Général et Professionnel Adapté) - SEGPA (Section d'enseignement Général et Professionnel Adapté) - LEA (Lycée d'enseignement Adapté)* Dispositifs relais Dispositif local du 1 er degré : - PPF (Pré-Professionnelle de Formation) Dispositifs locaux du 2 nd degré : - PVP (Préparation à la Voie Professionnelle) - CAPp (Classe d'adaptation Pré-professionnelle) *Etablissement privé sous contrat avec l Etat 4

5 Le RASED Réseau d'aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté Circulaire du 17 juillet 2009 Fonctions des personnels spécialisés des RASED dans le traitement de la difficulté scolaire à l école primaire. - Un réseau par circonscription. - Deux formes d aides distinctes E et G, mais non cloisonnées. - Le cadre du référentiel des compétences caractéristiques d un enseignant spécialisé du premier degré est défini par la circulaire du 10 février Les interventions sont définies par le projet de la circonscription. E : «L aide spécialisée à dominante pédagogique est adaptée aux situations dans lesquelles les élèves manifestent des difficultés avérées à comprendre et à apprendre, mais peuvent tirer profit de cette aide. Elle vise à la prise de conscience et à la maîtrise des attitudes et des méthodes de travail qui conduisent à la réussite, à la progression dans les savoirs et les compétences, en référence aux programmes de l école primaire». G : «L aide spécialisée à dominante rééducative est en particulier indiquée quand il faut faire évoluer les rapports de l enfant aux exigences de l école, instaurer ou restaurer son investissement dans les tâches scolaires. Elle a pour objectif d engager les élèves ou de les réintégrer dans un processus d apprentissage dynamique». Psychologue scolaire (Circulaire n du 10/04/1990) : «réalise, en concertation avec les parents, les investigations psychologiques comprenant éventuellement les examens cliniques et psychométriques nécessaires à l analyse des difficultés de l enfant et au choix des formes d aides adaptées. Il peut organiser des entretiens avec les enfants en vue de favoriser l émergence du désir d apprendre, de s investir dans la scolarité, de dépasser une souffrance psychoaffective ou un sentiment de dévalorisation de soi. Il peut aussi proposer des entretiens aux maîtres et aux parents pour faciliter la recherche des conduites et des comportements éducatifs adaptés aux problèmes constatés». 5

6 L Enseignement Général et Professionnel Adapté (EGPA) Circulaire n du 29 août 2006 Circulaire n du 24 avril 2009 Circulaire n du Définit les modalités d admission et de suivi des élèves accueillis en SEGPA et détaille les conditions nécessaires à l individualisation de leur parcours de formation Orientations pédagogiques pour les enseignements généraux et professionnels adaptés dans le second degré Etablissements régionaux d enseignement adapté Au collège, la section d enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) accueille des élèves en grande difficulté scolaire. Ils ne maîtrisent pas toutes les connaissances et compétences attendues à la fin de l'école primaire, en particulier au regard des éléments du socle commun. Les élèves suivent des enseignements qui visent l acquisition du plus grand nombre de connaissances et de compétences du socle commun, pour intégrer après la 3 ème un parcours de formation professionnelle de niveau CAP. La préparation du certificat de formation générale (CFG) est un élément de motivation important pour les élèves de SEGPA. Au lycée d enseignement adapté (LEA), les élèves sont accueillis dans un établissement privé sous contrat avec l Etat. Orientation en EGPA «La Loi d'orientation et de programmation pour l'avenir de l'école du 23 avril 2005 réaffirme la place des enseignements généraux et professionnels adaptés dans la prise en charge des élèves en grande difficulté scolaire à l'issue de l'école élémentaire ou au cours de leur parcours au collège.» L'arrêté du 7 décembre 2005 a institué la composition et le fonctionnement de la Commission Départementale d'orientation vers les Enseignements Adaptés du second degré (CDOEA). 6

7 PROCEDURE D ORIENTATION D UN ELEVE DU 1er DEGRE VERS LES EGPA En cas de difficultés persistantes non résolues par les dispositifs d'aide et de soutien, le conseil des maîtres envisage une orientation en EGPA en concertation avec la famille dès la fin du CM1 En CM2, dans la perspective évoquée en CM1, un bilan psychologique est établi au cours du premier trimestre afin d'éclairer la proposition d'orientation. Au cours du deuxième trimestre, le conseil des maîtres étudie la situation de l'élève avec la participation du psychologue scolaire et propose ou non une orientation vers les enseignements adaptés. En cas de proposition, les parents sont informés et expriment leur opinion. S'ils acceptent, le dossier est constitué. Le dossier Il comprend obligatoirement : - L'avis des parents - Le bilan psychologique - Le dossier scolaire comprenant les résultats aux évaluations - L'avis motivé du conseil des maîtres Le volet social (rédigé obligatoirement par une assistante sociale) est souhaitable. Le bilan psychologique et le volet social doivent demeurer confidentiels. Envoi du dossier complet à l'inspecteur de la circonscription dont dépend l'école pour avis qui transmet à l'inspecteur chargé de l'ash selon le calendrier établi. Examen des dossiers en Commission Départementale d'orientation vers les Enseignements Adaptés (CDOEA) : étude, validation et proposition d'orientation. Transmission de la proposition d'orientation à la famille pour accord dans un délai de 15 jours Après accord de la famille l'affectation de l'élève est notifiée par le Vice-recteur. En cas d'avis négatif de la CDOEA ou de refus de la famille, les procédures ordinaires prévues pour les élèves de CM2 sont appliquées : il sera alors envisagé soit le redoublement soit le passage en 6ème. 7

8 PROCEDURE D ORIENTATION D UN COLLEGIEN VERS LES EGPA En cas de difficultés rencontrées par l'élève non résolues par les dispositifs d'aide et de soutien, une orientation vers les EGPA peut être envisagée. A l'issue du conseil de classe du second trimestre les familles sont informées par le professeur principal de l'éventualité d'une orientation vers les EGPA. Un bilan psychologique est établi par le Conseiller d'orientation Psychologue (COP). Le dossier Il est constitué sous la responsabilité du Chef d'établissement : Il comprend obligatoirement : - L'avis des parents - Le bilan psychologique - L'avis justifié du conseil de classe tenant compte de la maîtrise des compétences attendues du socle commun ainsi qu'une fiche décrivant le parcours scolaire de l'élève Le volet social (rédigé obligatoirement par une assistante sociale) est souhaitable. Le bilan psychologique et le volet social doivent demeurer confidentiels. Envoi du dossier à l Inspecteur chargé de l'ash Examen des dossiers en Commission Départementale d'orientation vers les Enseignements Adaptés (CDOEA) : étude, validation et proposition d'orientation. Transmission de la proposition d'orientation à la famille pour accord dans un délai de 15 jours Après accord de la famille l'affectation de l'élève est notifiée par le Vice-recteur. En cas d'avis négatif de la CDOEA ou de refus de la famille, les procédures ordinaires prévues pour les élèves sont appliquées : il sera alors envisagé soit le redoublement soit la poursuite de la scolarité. 8

9 Les dispositifs propres à Mayotte Dispositif spécifique dans le 1 er degré : - Les classes Pré Professionnelles de Formation (PPF) Dispositifs spécifiques dans le 2 nd degré : - Les classes de Préparation à la Voie Professionnelle (PVP) - Les Classes d Adaptation Pré-professionnelle (CAPp) L objectif académique est la résorption progressive de ces dispositifs locaux en les remplaçant par des dispositifs nationaux. A ces dispositifs, s ajoutent les mises à disposition de moyens d enseignement dans d autres structures : les classes relais l établissement pénitentiaire la Protection Judiciaire de la Jeunesse 9

10 10

11 Scolarisation des élèves en situation de handicap La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, précise le droit à l éducation, les objectifs et les missions du service public de l enseignement. «Tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé, est inscrit dans l école ou dans l établissement le plus proche de son domicile qui constitue son établissement de référence.» Dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS), la scolarisation peut avoir lieu : en milieu ordinaire ; dans un dispositif collectif adapté : classe pour l inclusion scolaire (CLIS), unité localisée pour l inclusion scolaire (ULIS) ; à domicile ou par l intermédiaire d un enseignement à distance pour une interruption provisoire de la scolarité ; dans l unité d enseignement d un établissement sanitaire ou médicosocial. Le projet personnalisé de scolarisation Le parcours scolaire de chaque élève en situation de handicap fait l objet d un projet personnalisé de scolarisation (PPS). Ce projet est élaboré par l équipe pluridisciplinaire d évaluation (EPE) de la MDPH. Il tient compte des souhaits de l enfant ou de l adolescent et de ses parents ainsi que de l évaluation de ses besoins, notamment en situation scolaire. C est sur la base de ce projet personnalisé de scolarisation que la Commission des Droits et de l Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH 2 ) notifie l orientation de l élève ainsi que sur les éventuelles mesures d accompagnement. Les préconisations dont le PPS est porteur se traduisent si besoin par différentes modalités de scolarisation. Le projet personnalisé de scolarisation fait l objet de révisions annuelles. Les ajustements jugés nécessaires peuvent donner lieu à un changement d orientation. 2 La Commission des Personnes Handicapées (CPH) deviendra la CDAPH. Cf. note 1 11

12 L équipe de suivi de scolarisation Le PPS est régulièrement évalué par l équipe de suivi de scolarisation (ESS). L ESS est composée de toutes les personnes qui concourent directement à la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation. La présence des parents est obligatoire, cependant ils peuvent être accompagnés ou représentés par une personne de leur choix. L ESS se réunit au moins une fois par an. Elle est convoquée et présidée par l enseignant référent de scolarisation qui en rédige le compte-rendu. Elle exerce une fonction de veille sur le PPS. Elle peut, si elle le juge nécessaire, faire des propositions d évolution ou de modification du PPS à l équipe pluridisciplinaire d évaluation (EPE). L enseignant référent de scolarisation Arrêté du 17 août 2006 relatif aux enseignants référents et à leurs secteurs d intervention Circulaire n concernant la mise en œuvre et le suivi du projet personnalisé de scolarisation Un enseignant spécialisé, du 1er ou du 2nd degré, exerce les fonctions d enseignant référent de scolarisation dans un secteur établi par le Vicerecteur. Au sein de ce secteur il intervient dans tous les types d établissement, quelque soit le mode scolarisation de l élève. Il se place constamment en position d aide et de conseil, sans positionnement hiérarchique, vis-à-vis des directeurs d école ou des principaux ou des proviseurs. Il est l interlocuteur de tous les partenaires de la scolarisation des élèves en situation de handicap, en tout premier lieu des parents de ces élèves. Il exerce ses misions en application des décisions de la CDAPH. Pour ce faire, il réunit et anime les équipes de suivi de la scolarisation des élèves en situation de handicap. Il établit les comptes-rendus de ces réunions qu il transmet à la famille et à l équipe pluridisciplinaire d évaluation. L enseignant référent de scolarisation est la personne ressource à contacter chaque fois que cela semble nécessaire au regard de la situation de l élève. 12

13 Un dispositif collectif de scolarisation dans le primaire : Les classes pour l inclusion scolaire (CLIS) Circulaire n du Scolarisation des élèves handicapés à l école primaire ; actualisation de l organisation des classes pour l inclusion scolaire La CLIS est un dispositif collectif du premier degré qui a pour mission d accueillir de façon différenciée à l école, des élèves en situation de handicap afin de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire. La CLIS est une classe à part entière et son projet est inscrit dans le projet d école. Chaque enfant accueilli dans une CLIS bénéficie, selon ses possibilités, de temps de scolarisation en inclusion dans une classe de l école. Il existe quatre catégories de CLIS : CLIS 1 Classes destinées aux élèves présentant des troubles des fonctions cognitives (TFC) ainsi que des troubles envahissants du développement et des troubles spécifiques du langage. CLIS 2 Classes destinées aux élèves présentant des troubles de la fonction auditive. CLIS 3 Classes destinées aux élèves présentant des troubles de la fonction visuelle. CLIS 4 Classes destinées aux élèves présentant des troubles des fonctions motrices ainsi que les troubles dyspraxiques et les troubles multiples associés. Orientation en CLIS C est la commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui notifie l orientation en CLIS. 13

14 Un dispositif collectif de scolarisation dans le second degré : les unités localisées pour l inclusion scolaire (ULIS) Circulaire n du 18 juin Dispositif collectif au sein d un établissement du second degré L ULIS est un dispositif collectif implanté en collège et en lycée pour la scolarisation des élèves en situation de handicap ou atteints de maladies invalidantes. Elles sont parties intégrantes de l établissement scolaire dans lesquelles elles sont implantées. Les élèves scolarisés au titre de l ULIS sont des élèves à part entière de l établissement et leur inscription se fait dans la division correspondant à leur projet personnalisé de scolarisation (PPS). Son projet est inscrit dans le projet d établissement. L'intitulé des ULIS correspond à une réponse cohérente aux besoins d'élèves en situation de handicap présentant des : TFC troubles des fonctions cognitives ou mentales (dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole) TED troubles envahissants du développement (dont l'autisme) TFM troubles des fonctions motrices (dont les troubles dyspraxiques) TFA troubles de la fonction auditive TFV troubles de la fonction visuelle TMA troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladie invalidante) Ces dénominations ne constituent pas, pour les ULIS, une nomenclature administrative. Orientation en ULIS C est la CDAPH qui notifie l orientation en ULIS. 14

15 15

16 La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) : Un lieu unique d accueil, d information et de conseil La loi du 11 février 2005 crée un lieu unique destiné à faciliter les démarches des personnes handicapées : la MDPH. Celle-ci offre un accès unifié aux droits et prestations prévus pour les personnes handicapées. La MDPH «exerce une mission d accueil, d information, d accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille». La Maison Départementale des Personnes Handicapées a huit missions principales : 1. Elle informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille dès l annonce du handicap et tout au long de son évolution. 2. Elle met en place et organise l équipe pluridisciplinaire d évaluation qui étudie les besoins de la personne sur la base du projet de vie et propose un plan personnalisé de compensation du handicap. 3. Elle assure l organisation de la commission des droits à l autonomie des personnes handicapées et le suivi de la mise en œuvre de ses décisions, ainsi que la gestion du fonds départemental de compensation du handicap. Ce plan de compensation comprend plusieurs volets notamment un volet scolaire pour les élèves : le PPS. 4. Elle reçoit toutes les demandes de droits ou prestations qui relèvent de la compétence de la CDAPH. 5. Elle organise une mission de conciliation par des personnes qualifiées. 6. Elle assure le suivi de la mise en œuvre des décisions prises. 7. Elle organise des actions de coordination avec les dispositifs sanitaires et médico-sociaux et désigne en son sein un référent pour l insertion professionnelle. 8. Elle met en place un numéro téléphonique pour les appels d urgence et une équipe de veille pour les soins infirmiers. 16

17 Les Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), les Assistants de Scolarisation (AVS-AS) Code de l éducation Article L Décret n du 24 août Il précise les modalités d accompagnement des élèves handicapés à l école, en autorisant sous certaines conditions des associations à assurer par la voie conventionnelle cet accompagnement. Décret n du 23 juillet 2012 relatif à l aide individuelle et l aide mutualisée apportées aux élèves handicapés Circulaire n du 31 août 2010 concernant la mission d accompagnement scolaire effectuée par des personnels employés par des associations conventions cadre du 1er juin 2010 et du 9 juin Certains élèves en situation de handicap ont besoin pour poursuivre leur parcours scolaire d être accompagnés pour réaliser certains gestes, certaines tâches de vie quotidienne à l école, au collège ou au lycée. Ce sont des personnels recrutés par l éducation nationale qui assurent cette mission d auxiliaire de vie scolaire, dans le cadre de différents contrats. Cette mission d accompagnement des élèves en situation de handicap s exerce dans le cadre scolaire et périscolaire pour les activités relevant de l éducation nationale. Les auxiliaires de vie scolaire «individuels» (AVS -i) : La CDAPH peut décider, après évaluation des besoins par l équipe pluridisciplinaire d évaluation, d attribuer un temps d accompagnement pour la scolarisation de l élève en situation de handicap : c est un auxiliaire de vie scolaire «individuel» (AVS-i) qui assure cette mission. Depuis la rentrée 2011, un nouveau contrat d Assistant de Scolarisation est mis en place pour accompagner les enfants en situation de handicap. Les statuts de l Assistant de Scolarisation sont ceux de l Assistant d Education AVSi. Les auxiliaires de vie scolaire «aide mutualisée» (AVSm) : L aide mutualisée est destinée à répondre aux besoins d accompagnement d élèves qui ne requièrent pas une attention soutenue et continue. «Cet assistant d éducation peut être chargé d apporter une aide mutualisée à plusieurs élèves handicapés simultanément.» Qu il soit mutualisé ou individuel, l accompagnement par un AVS s articule autour du projet personnalisé de scolarisation (PPS). Les auxiliaires de vie scolaire «collectifs» (AVS -co) : Dans les dispositifs collectifs de scolarisation (CLIS ou ULIS), l hétérogénéité des groupes et la complexité des actions éducatives et pédagogiques, peuvent rendre souhaitable auprès des enseignants la présence d un autre adulte susceptible d apporter une aide : ce sont des auxiliaires de vie scolaire «collectifs» qui assurent cette mission. 17

18 Budget HANDISCOL La réussite de la scolarisation des élèves en situation de handicap est parfois conditionnée par l utilisation de matériels pédagogiques adaptés dont l achat ne peut être laissé à la charge des familles. Depuis 2001, des crédits inscrits au budget du ministère de l Education Nationale permettent de financer l achat de ces matériels et d équiper les élèves en situation de handicap. Partenariat L'association TAMA fait en autres fonction d institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP). Deux postes d enseignants spécialisés sont mis à disposition par le Vice-rectorat. L association TOIOUSSI fait en autres fonction d institut médico éducatif (IME). L association «Les enfants de la lune» accueille des enfants souffrant d une maladie génétique rare. Un poste d enseignant spécialisé est mis à disposition par le Vice-rectorat. Un demi-poste d enseignant spécialisé est mis à disposition de l association pour les déficients sensoriels de Mayotte (ADSM). PJJ Maison d arrêt Un poste d enseignant spécialisé est mis à disposition de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Trois postes d enseignant spécialisé sont mis à disposition de l administration pénitentiaire. 18

19 Textes de référence Loi n du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Loi n du 23 avril 2005 d orientation et de programme pour l avenir de l école. Circulaire du 17 juillet 2009 relative aux fonctions des personnels spécialisés des RASED dans le traitement de la difficulté scolaire à l école primaire. Circulaire n du 24 avril 2009 concernant les orientations pédagogiques pour les enseignements généraux et professionnels adaptés dans le second degré. Circulaire n du relative aux établissements régionaux d enseignement adapté Arrêté du 17 août 2006 relatif aux enseignants référents et à leurs secteurs d intervention Circulaire n concernant la mise en œuvre et le suivi du projet personnalisé de scolarisation Circulaire n du relative la scolarisation des élèves handicapés à l école primaire ; actualisation de l organisation des classes pour l inclusion scolaire. Circulaire n du 18 juin 2010 concernant le dispositif collectif au sein d un établissement du second degré. Décret n du 28 septembre 2010 relatif à diverses mesures bénéficiant aux personnes handicapées à Mayotte Circulaire n du 31 août 2010 concernant la mission d accompagnement scolaire effectuée par des personnels employés par des associations conventions cadre du 1er juin 2010 et du 9 juin 2010). 19

20 Contacts Inspection ASH Tél: / Fax: Maison des Personnes Handicapés rue Mariazé / BP 1060 Kawéni Tél: Fax: Association TOIOUSSI 55 route Vahibé Tél: Fax: Centre Mar'Ylang 4, lotissement rue du lycée Kahani OUANGANI Tél: Fax: Les enfants de la lune 41 rue Saharangué - BP Mamoudzou Tél: ADSM 21 rue du commerce Mamoudzou Tél:

21 Les sigles ASH AVS CAPp CDAPH CLIS EGPA EPE EREA ESS IME ITEP LEA MDPH PPF PVP RASED SEGPA TFC TFA TFV TFM ULIS Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés Auxiliaire de Vie Scolaire Classe d Adaptation Pré professionnelle Commission des Droits et de l Autonomie des Personnes Handicapées Classe pour l Inclusion Scolaire Enseignements Généraux et Professionnels Adaptés Equipe Pluridisciplinaire d Evaluation Etablissements Régionaux d Enseignement Adapté Equipe de Suivi de Scolarisation Institut Médico-Educatif Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique Lycée d Enseignement Adapté Maison Départementale des Personnes Handicapées Classe Préprofessionnelle de Formation Classe Préparatoire à la Voie Professionnelle Réseau d Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté Section d Enseignement Général et Professionnel Adapté Troubles des Fonctions Cognitives Troubles de la Fonction Auditive Troubles de la Fonction Visuelle Troubles des Fonctions Motrices Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire 21

Toulouse, le 7 février 2011

Toulouse, le 7 février 2011 Toulouse, le 7 février 2011 Le Recteur de l académie de Toulouse à Messieurs les inspecteurs d académie-dsden Mesdames et Messieurs les chefs des établissements d enseignement publics et privés sous contrat

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ASH

GUIDE PRATIQUE DE L ASH GUIDE PRATIQUE DE L ASH ADAPTATION SCOLAIRE ET SCOLARISATION DES ELEVES HANDICAPES La loi du 11 février 2005 a fixé les obligations nationales en faveur des personnes handicapées. Trois grands principes

Plus en détail

La scolarisation des élèves handicapés

La scolarisation des élèves handicapés La scolarisation des élèves handicapés De la difficulté scolaire au handicap «Apprendre c est parcourir un chemin semé d obstacles plus ou moins faciles à surmonter.» «La difficulté scolaire inhérente

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap 2015 Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap Avant-propos La scolarisation des élèves en situation de handicap constitue une priorité nationale. Dans ce domaine,

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Juin 2012. La scolarité des enfants en situation de handicap

Les fiches techniques du CCAH Juin 2012. La scolarité des enfants en situation de handicap Les fiches techniques du CCAH Juin 2012 La scolarité des enfants en situation de handicap QUE DIT LA LOI? La scolarité des enfants en situation de handicap La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés 2010 Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Avant-propos La scolarisation des élèves handicapés constitue une priorité nationale. Dans ce domaine, des progrès considérables ont

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

Union régionale de l académie de Créteil

Union régionale de l académie de Créteil Parents d élèves de l enseignement public Union régionale de l académie de Créteil Les dossier s de l UR94 : Enfants en grande difficulté scolaire Enfants en situation de handicap Mise en œuvre de la loi

Plus en détail

Loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances

Loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances Loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances Introduction La Loi n 2005-102 du 11/02/2005 «pour l égalité des chances» rend obligatoire l accès à l école de tous les enfants

Plus en détail

FONCTIONS DE TITULAIRE MOBILE BRIGADE DEPARTEMENTALE ZONE D INTERVENTION LOCALISEE

FONCTIONS DE TITULAIRE MOBILE BRIGADE DEPARTEMENTALE ZONE D INTERVENTION LOCALISEE Annexe à la circulaire du mouvement 2010 ONCTIONS DE TITULAIRE MOBILE BRIGADE DEPARTEMENTALE ZONE D INTERVENTION LOCALISEE Les enseignants des écoles qui choisissent d exercer les fonctions de titulaire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel Sommaire - Préambule - Missions de l AVSI - Mise en œuvre de l accompagnement - Cadre de l emploi - Temps de

Plus en détail

une scolarité adaptée à mes besoins

une scolarité adaptée à mes besoins Suivre une scolarité adaptée à mes besoins Fiche > 5 Tout enfant a droit à la v Depuis la loi du 11 février 2005, la scolarisation doit être accessible. Elle est de droit pour tous les enfants. Cela se

Plus en détail

vers une école inclusive

vers une école inclusive Parcours BEP-ASH vers une école inclusive Validation des Acquis pour une entrée directe Nom et Prénom :... PARCOURS BEP-ASH Validation des Compétences du Parcours pour Entrée Directe QUESTIONNAIRE (50

Plus en détail

Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP)

Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP) Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP) «vers une Ecole de l inclusion» A n i m a t i o n p é d a g o g i q u e C a r l o s C R U Z - I E N - c i r c o n s c r i p t i o n d e C a g n e s s

Plus en détail

Scolarisation de l élève handicapé

Scolarisation de l élève handicapé Scolarisation de l élève handicapé Loi du 11 février 2005 École de référence «Tout enfant ou adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans une école ou l un des

Plus en détail

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge.

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. OBJECTIFS (ENC): - Argumenter les principes d orientation et de prise en charge d un enfant handicapé Auteur : Pr Yves Chaix Enseignant

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Inspection Académique d Ille-et-Vilaine 1, quai Dujardin B.P.3145 35031 Rennes cedex Inspectrice de l Education Nationale chargée de l Adaptation Scolaire

Plus en détail

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap Mission pour l Accompagnement de la Scolarisation des élèves

Plus en détail

SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP

SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP Dès l'âge de 3 ans, si leur famille en fait la demande, les enfants handicapés peuvent être scolarisés à l'école maternelle. Chaque école a vocation à

Plus en détail

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI)

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Circulaire n 2001-035 du 21 février 2001 B.O.E.N. n 9 du 1 er mars

Plus en détail

ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire

ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire MF Lagoguey coordonnatrice ULIS Eiffel Reims 1 Les missions de L ULIS LP Formation et Insertion L ULIS s inscrit dans le projet de formation et

Plus en détail

Note de service départementale SCOLARISATION DES ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS

Note de service départementale SCOLARISATION DES ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Note de service départementale SCOLARISATION DES ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS SOMMAIRE Introduction p. 1 Index des sigles p. 2 Contacts p. 3 1) La famille signale un besoin éducatif particulier

Plus en détail

L élève présentant des besoins éducatifs particuliers. Guide du parcours à destination des professionnels

L élève présentant des besoins éducatifs particuliers. Guide du parcours à destination des professionnels L élève présentant des besoins éducatifs particuliers Guide du parcours à destination des professionnels La difficulté scolaire et la commande d inclusion La déclaration de Salamanque de 1994 a proclamé

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

Scolariser les élèves handicapés

Scolariser les élèves handicapés collection Repères Handicap Scolariser les élèves handicapés Ministère de l Éducation nationale Direction générale de l Enseignement scolaire Centre national de documentation pédagogique Ce document a

Plus en détail

«Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE. «École et Handicap» Edition 2013

«Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE. «École et Handicap» Edition 2013 «Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE «École et Handicap» Edition 2013 Ce guide a été financé par : En partenariat avec : 1 GUIDE PRATIQUE «École et Handicap» Quel chemin pour

Plus en détail

Handicap - Onisep Nice www.onisep.fr 1

Handicap - Onisep Nice www.onisep.fr 1 Handicap - Onisep Nice www.onisep.fr 1 Vous êtes collégien/ne, lycéen/ne, apprenti/e, étudiant/e. Vous êtes parent, professeur/e... des experts/es de l Onisep et des conseillers/ères d orientation-psychologues

Plus en détail

Les enfants IMC CP et l école

Les enfants IMC CP et l école Les enfants IMC CP et l école Le point de vue des professionnels: Institut d Education Motrice de l Association des Paralysés de France Les Enseignants Spécialisés de l Éducation Nationale Service d Education

Plus en détail

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE 13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE - Peu d'enfants scolarisés en école maternelle - Importance de scolariser en maternelle pour un bon déroulement de la scolarisation en école primaire Renforcer la

Plus en détail

Le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits Le Défenseur des droits SONDAGE SUR LA SCOLARISATION EN MILIEU ORDINAIRE DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements En partenariat

Plus en détail

DEPP B1. Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1

DEPP B1. Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1 DEPP B1 Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1 Les enquêtes existantes L enquête n 3 recense les élèves handicapés

Plus en détail

GLOSSAIRE DES SIGLES BEP/ASH

GLOSSAIRE DES SIGLES BEP/ASH GLOSSAIRE DES SIGLES BEP/ASH (Besoins Educatifs Particuliers/Adaptation Scolaire et scolarisation des élèves en situation de Handicap) AEEH Allocation d Education de l Enfant Handicapé Destinée à soutenir

Plus en détail

Guide pratique. Édition 2013

Guide pratique. Édition 2013 Guide pratique Édition 2013 Adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés (ASH) Syndicat Général de l Éducation Nationale et de la Recherche Publique-CFDT 47-49 avenue Simon Bolivar 75950

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.)

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.) Les Etablissements médico sociaux et sanitaires Institut Médico-Educatif (I.M.E.) Centre/Institut d'education Motrice (C.E.M et I.E.M) Annexe XXIV au décret 89-798 du 27 octobre 1989 - Circulaire 89-17

Plus en détail

Bulletin départemental. spécial. La progression des élèves à l école primaire

Bulletin départemental. spécial. La progression des élèves à l école primaire Année 2008 30 avril 2008 Bulletin départemental de l Inspection académique du Territoire de Belfort spécial Sommaire Les cycles à l école primaire Passage de l école maternelle à l élémentaire Progression

Plus en détail

Animation pédagogique sur les enfants à besoins particuliers

Animation pédagogique sur les enfants à besoins particuliers Animation pédagogique sur les enfants à besoins particuliers Introduction : Hélène Terrat, CPC ASH, Rhône Cette notion d élèves à besoins particuliers est récente et elle regroupe une population d élèves

Plus en détail

Délégation Académique à la Formation et à l'innovation Pédagogique

Délégation Académique à la Formation et à l'innovation Pédagogique Délégation Académique à la Formation et à l'innovation Pédagogique DAFIP/15-671-104 du 01/06/2015 APPEL A CANDIDATURES POUR LES FORMATIONS PREPARATOIRES AU 2CA-SH DES PERSONNELS DU SECOND DEGRE TITULAIRES

Plus en détail

U.L.I.S MODE D EMPLOI. Repères pour l ouverture d une Unité Locale d'inclusion Scolaire

U.L.I.S MODE D EMPLOI. Repères pour l ouverture d une Unité Locale d'inclusion Scolaire FM/CV SG.2011.1126 U.L.I.S MODE D EMPLOI Repères pour l ouverture d une Unité Locale d'inclusion Scolaire A l usage des directeurs diocésains et des chefs d établissements Département Education- Mission

Plus en détail

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE LA PROBLEMATIQUE D UN ACCOMPAGNEMENT REUSSI Martine BEIGBEDER, Coordonnatrice Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest LE HANDICAP «L indifférence aux différences crée

Plus en détail

Vade- mecum du délégué de parents

Vade- mecum du délégué de parents Vade- mecum du délégué de parents Le rôle des parents à l école : quelle place, quelle contribution? DELEGUE, POUR QUOI? 2 Délégué, pour quoi? Les parents sont des membres à part entière de la communauté

Plus en détail

et maladies neuromusculaires

et maladies neuromusculaires mars 2013 savoir & comprendre repères AFM / C. Hargoues SCOLARITÉ et maladies neuromusculaires Une maladie neuromusculaire n empêche pas les enfants qui en sont atteints d être scolarisés. L expérience

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

I. Des missions confortées

I. Des missions confortées mirist Édsca natis GTz RASED *.--^. I tur enseignants spécialisés et les psychologues de l'éducation nationale des f lcne I I réseaux d;aides spècialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions

Plus en détail

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation.

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation. Troubles cognitifs spécifiques Troubles des apprentissages Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation Septembre 2013 1) un nouveau

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

L enseignement à des élèves en situation de handicap

L enseignement à des élèves en situation de handicap L enseignement à des élèves en situation de handicap Françoise MAGNA Inspectrice pédagogique et technique des établissements de jeunes aveugles Ministère des Affaires Sociales et de la Santé Direction

Plus en détail

Handicapés sensoriels de 3 à 14 ans Tél. : 01 64 90 16 36 Courriel : cmpsi.imp@bellan.fr

Handicapés sensoriels de 3 à 14 ans Tél. : 01 64 90 16 36 Courriel : cmpsi.imp@bellan.fr 10 Centre d action médico-social précoce pour enfants sourds (CMPSI) Léopold Bellan Handicapés sensoriels de la naissance à 6 ans 4, rue Victor Hugo 91290 LA NORVILLE Tél. : 01 64 90 12 50 Courriel : cmpsi.camsp@bellan.fr

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Appel à candidature sur postes à profil (complément aux appels des 19 et 31 mars 2015) Année scolaire 2015/2016

Appel à candidature sur postes à profil (complément aux appels des 19 et 31 mars 2015) Année scolaire 2015/2016 POLE 1ER DEGRE MOYENS RESSOURCES HUMAINES P1D 03/04/2015 Appel à candidature sur postes à profil (complément aux appels des 19 et 31 mars 2015) Année scolaire 2015/2016 - Enseignant spécialisé Centre éducatif

Plus en détail

DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN

DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN 1. Introduction La demande de matériel pédagogique adapté s inscrit nécessairement

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision n MDE-2013-83 du 22 avril 2013 relative la scolarisation d un enfant porteur de handicap Domaine(s) de compétence

Plus en détail

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs Service médical en faveur des élèves, DSDEN 59,Dr DELOMEZ Dr SHAKESHAFT 12/10/2013 Rôle du médecin Education Nationale

Plus en détail

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire Mardi 4 octobre 2011 dossier de presse Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire par Gilles ARTIGUES, vice-président chargé de l Education

Plus en détail

Livret individuel de formation professionnelle 2014/2015

Livret individuel de formation professionnelle 2014/2015 Livret individuel de formation professionnelle 2014/2015 La formation des assistants d éducation auxiliaires de vie scolaire (AVS) et des Emplois Vie Scolaire chargés de l Aide à la Scolarisation des Élèves

Plus en détail

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 Dossier de Presse Vendredi 31 août 2012 Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 RENTREE 2012 85 623 élèves attendus pour les premier et second degrés, (soit 3 637 de plus

Plus en détail

Synthèse du projet de L Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire :

Synthèse du projet de L Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire : Lycée Amédée GASQUET Lycée des Métiers Services aux entreprises 12 rue Jean-Baptiste Torrilhon F - 63000 Clermont-Ferrand +33(0)4 73 31 56 56 +33(0)4 73 31 56 70 Mel Ce.0630024J@ac-clermont.fr Mel UlisL

Plus en détail

Accompagnement du coordonnateur d ULIS dans la recherche de stage

Accompagnement du coordonnateur d ULIS dans la recherche de stage Accompagnement du coordonnateur d ULIS dans la recherche de stage Quels partenaires? Quels champs professionnels et lieux? Comment trouver un lieu de stage? 2012-2013 1 Les partenaires dans la recherche

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP.

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP. Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages Le dépistage et le suivi des troubles spécifiques des apprentissages tout au long de la scolarité sont une priorité rectorale

Plus en détail

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique Dossier de presse Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique La procédure d orientation à partir de 2012-2013 7 février 2012 Le passage de l enseignement

Plus en détail

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale.

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Lille, le 14 février 2013 Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. L ARS Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP Réflexions du groupe de travail «médico-social» de l UNASEA Septembre 2009 1 L Union nationale des associations de sauvegarde de l enfance, de l adolescence

Plus en détail

Attestation de compétences

Attestation de compétences [Tapez un texte] ACADEMIE 1 DE BESANÇON Attestation de compétences Guide d accompagnement Rectorat-ASH 2014 R e c t o r a t d e B e s a n ç o n / c e. c t a s h @ a c - b e s a n c o n. f r ATTESTER LES

Plus en détail

«Dites c est quoi l ITEP «Gérard-Forgues»? Ce livret d accueil pour vous raconter. l Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique «Gérard-Forgues»

«Dites c est quoi l ITEP «Gérard-Forgues»? Ce livret d accueil pour vous raconter. l Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique «Gérard-Forgues» «Dites c est quoi l ITEP «Gérard-Forgues»? Ce livret d accueil pour vous raconter l Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique «Gérard-Forgues» 4, Avenue du Pic du Midi 64800 IGON Tél. : 05.59.61.10.01

Plus en détail

Rapport d'activités Cellule Aide Handicap Ecole 54 année scolaire 2009/2010 réunion du 26 mai 2010

Rapport d'activités Cellule Aide Handicap Ecole 54 année scolaire 2009/2010 réunion du 26 mai 2010 Rapport d'activités Cellule Aide Handicap Ecole 54 année scolaire 2009/2010 réunion du 26 mai 2010 Cette réunion plénière succède à la première réunion qui a eu lieu le 18 novembre 2009 où une première

Plus en détail

L autorisation de création, de transformation et d extension

L autorisation de création, de transformation et d extension Mois AAAA Mois mars AAAA 2011 Etablissements et services sociaux et médico-sociaux et lieux de vie et d accueil de création, de transformation et d extension En bref Depuis la loi du 30 juin 1975 relative

Plus en détail

BULLETIN. Officiel. Emploi Travail Formation professionnelle. Cohésion sociale. Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité

BULLETIN. Officiel. Emploi Travail Formation professionnelle. Cohésion sociale. Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité BULLETIN Officiel N o 9-30 septembre 2007 Emploi Travail Formation professionnelle DIRECTION DES JOURNAUX OFFICIELS Cohésion sociale 26,

Plus en détail

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005)

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005) Définition du métier L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmière, dans le cadre du rôle propre qui lui est dévolu, conformément aux articles R.4311-5 du code de la santé

Plus en détail

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Direction de l Autonomie Annexe N MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT PIVETEAU Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Le plan d actions d amélioration de la prise en charge des personnes en situation de handicap

Plus en détail

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées 2013 ASH 06 1 Présentation générale 2013 ASH 06 2 1. Les bénéficiaires de

Plus en détail

RPI FORS - JUSCORPS - ST MARTIN DE BERNEGOUE RÉGLEMENT INTÉRIEUR DES ÉCOLES DU RPI 2015-2016

RPI FORS - JUSCORPS - ST MARTIN DE BERNEGOUE RÉGLEMENT INTÉRIEUR DES ÉCOLES DU RPI 2015-2016 RPI FORS - JUSCORPS - ST MARTIN DE BERNEGOUE RÉGLEMENT INTÉRIEUR DES ÉCOLES DU RPI 2015-2016 1 INSCRIPTION ET ADMISSION Tout enfant du RPI est inscrit dans la commune où il réside quelle que soit la classe

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés 2012 Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Avant-propos La scolarisation des élèves handicapés constitue une priorité nationale. Dans ce domaine, des progrès considérables ont

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés Comprendre Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés En quelques mots Depuis la loi du 11/02/2005, chaque enfant ou jeune en situation de handicap a droit à un parcours

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme C H R I S T I N E P H I L I P M A Î T R E D E C O N F É R E N C E S H O N O R A I R E E N S C I E N C E S D E L E D U C A T I O N D E L I N S H E A Rappel

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

Aide à l orientation et à l insertion professionnelle des jeunes handicapés. Dossier de presse

Aide à l orientation et à l insertion professionnelle des jeunes handicapés. Dossier de presse Aide à l orientation et à l insertion professionnelle des jeunes handicapés Dossier de presse CIDJ, décembre 2011 Parce que la formation supérieure ouvre de nouvelles perspectives d emploi en augmentant

Plus en détail

MOUVEMENT INTRA DÉPARTEMENTAL DES PROFESSEURS DES ÉCOLES ET DES INSTITUTEURS DU RHONE ENSEIGNEMENT PUBLIC PROCÉDURE INFORMATISÉE 2016

MOUVEMENT INTRA DÉPARTEMENTAL DES PROFESSEURS DES ÉCOLES ET DES INSTITUTEURS DU RHONE ENSEIGNEMENT PUBLIC PROCÉDURE INFORMATISÉE 2016 DSDEN RHONE DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE MOUVEMENT INTRA DÉPARTEMENTAL DES PROFESSEURS DES ÉCOLES ET DES INSTITUTEURS DU RHONE ENSEIGNEMENT PUBLIC PROCÉDURE INFORMATISÉE

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Handicapés Si chaque établissement ou service est spécialisé dans le type d handicap accueilli, tous sont complémentaires et indissociables. Pour

Plus en détail

Service Académique d'information et d'orientation

Service Académique d'information et d'orientation Service Académique d'information et d'orientation SAIO/1568678 du 16/11/2015 ACCOMPAGNEMENT DES PARCOURS DES ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP VERS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Références : Articles D. 3513

Plus en détail

1. PRESENTATION DU DISPOSITIF

1. PRESENTATION DU DISPOSITIF LA PRISE EN COMPTE DES ENFANTS, ADOLESCENTS ET JEUNES ADULTES PRESENTANT DES BESOINS EDUCATIFS PARTCULIERS : UN APERCU DU DISPOSITIF FRANÇAIS Janine LAURENT-COGNET Nel SAUMONT 2006-2007 1. PRESENTATION

Plus en détail

Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd

Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd Accompagnement par un SSESAD Service de Soins et d Education Spécialisée A Domicile ou d un SSEFIS Service de Soutien à l Education

Plus en détail

LISTE DE SIGLES. Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap

LISTE DE SIGLES. Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap LISTE DE SIGLES 2CA-SH Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap AAH Allocation aux Adultes Handicapés ACTP Allocation Compensatrice

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents

FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents TROUBLES COGNITIFS : COMPRENDRE ET AGIR FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents Septembre 2010 La Loi du 11 février 2005 est une avancée très importante, mais son application demande une forte implication

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

NOTRE ASSOCIATION GESTIONNAIRE

NOTRE ASSOCIATION GESTIONNAIRE NOTRE ASSOCIATION GESTIONNAIRE ASSOCIATION TECHNIQUE APAJH «LANGAGE & INTEGRATION» A ce jour, c est environ 500 enfants et adolescents déficients auditifs qui sont pris en charge par des structures promues,

Plus en détail

Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap

Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap SOMMAIRE 1-2 3-4 Edito La loi du 11 février 05 Questions : A l école, au collège, au lycée Alf Le SE-UNSA a réalisé ce dossier pour vous informer

Plus en détail

Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme

Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme C O N G R È S D A U T I S M E F R A N C E 1 7 N O V E M B R E 2 0 1 2 Christine PHILIP Maître de conférences honoraire de

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

L école juive face à la difficulté scolaire

L école juive face à la difficulté scolaire Département de l Enseignement Observatoire national de l école juive L école juive face à la difficulté scolaire Etat des lieux Juin 2008 Espace Rachi, 39 rue Broca 750005 Paris Tél. 01 42 17 10 67 enseignement@fsju.org

Plus en détail

Projet de service 2005/2006

Projet de service 2005/2006 SESSAD Robert Desnos Projet de service 2005/2006 Introduction «Pour chaque établissement ou service, il est élaboré un projet qui définit ses objectifs, notamment en matière de coordination, de coopération

Plus en détail

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne MDPH 94 La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne les principes introduits par la loi du 11 février 2005 Une définition du handicap en concertation avec les associations, incluant

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes Cocher les cases des compétences maîtrisées I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes COMPETENCE 1 : Organiser la surveillance des élèves

Plus en détail