Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV"

Transcription

1 Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV Centre National de Référence du Cytomégalovirus Marianne Leruez-Ville Laboratoire de Virologie Hôpital Necker- Laboratoire associé 30 novembre 2011 SFM «Actualités sur la pathologie liée au Cytomégalovirus Humain (CMVH)»

2 Le poids de l infection congénitale à CMV: données de la littérature internationale Prévalence à la naissance Globale = 0.7% 1 Pays européens : 0.18 to 0.9 % 2,3,4 Symptomatique à la naissance 12.7 % 1 Séquelles Symptomatique : déficit cognitif et surdité 40 to 58% 1 Asymptomatique: surdité 13.5% (0 23.5%) 1 2= Barbi et al, 2006; 3= Halwachs et al, 2000; 4=Gaytant et al, = Dollard et al, 2007; 5= Ross Sa et al, 2006; Foulon et al, 2008

3 Physiopathologie de l infection fœtale Infection maternelle (virémie maternelle) 1.Infection placenta 2. Infection fœtale Infection systémique virémie fœtale Réplication dans le rein Virus est éliminé dans l urine fœtale 16 SG Virus s accumule dans le liquide amniotique CMV est détectable dans LA 6 to 9 semaines après l infection maternelle: PRELEVEMENT DE CHOIX POUR LE DPN

4 Physiopathologie de la maladie fœtale 6. RCIU 1.Placenta infection: placentite Infection Maternelle 4 à 8 semaines 7. Atteinte du cerveau fœtal est tardive et rare: Mais constitue le facteur pronostique majeur 2. Réplication dans le rein: oligohydramnios or polyhydramnios Symptômes d infection fœtale généralisée: souvent transitoire 3. Entérocolite virale: Intestin hyperéchogène 4. Hépatite virale: Hépatomégalie 5. Insuffisance hépatique Ascite Epanchement péricardique Anasarque

5 L infection fœtale à CMV survient après une infection maternelle primaire ou secondaire Risque d infection fœtale 32% 1 après infection maternelle primaire 1.4% 1 après infection maternelle secondaire La transmission verticale rare après infection secondaire mais les conséquences fœtales sévères possibles La surdité : 2 fois moins fréquente après infection maternelle secondaire 2 Pas d outil simple pour le diagnostic d infection maternelle secondaire Complications possibles à tous les termes mais plus fréquentes en cas d infection fœtale au premier trimestre 1= Kenneson et al, 2007; 2=(Foulon et al, J Pediatrics, 2008)

6 Recommandations ANAES 2004 Compte tenu de certaines inconnues sur l histoire naturelle de la maladie (fréquence des infections secondaires chez la mère et conséquences pour le fœtus et l enfant, incidence des séquelles tardives), de l absence de traitement préventif ou curatif chez la mère, et de risques (complications de l amniocentèse, nombre accru de demandes d interruption de grossesse, anxiété), le dépistage systématique du CMV chez les femmes enceintes ou le dépistage ciblé du CMV sur une population à risque n est pas recommandé en L information concernant les mesures d hygiène universelles doit être donnée aux femmes enceintes.

7 Primo-infection à CMV et grossesse en France Séroprévalence 50-55% chez les femmes enceintes en France Fréquence de la PI à 1.4% dans une population de femmes dépistées entre 1992 et 1999 dans 4 hôpitaux et dont (55.4%) étaient séronégatives en début de grossesse (Gouarin S et al, 2001, J Clin Virol) 0.71% dans une population de 3782 femmes dépistées entre 2005 et 2006 dans un seul hôpital + information sur les mesures d hygiène (Picone et al, BJOG, 2009) PI au premier trimestre : 0.46% PI au 2 ème ou 3 ème trimestre 0.26%

8 Le diagnostic de primo-infection maternelle Circonstances: Une sérologie systématique en début de grossesse: non recommandée mais souvent faite Une sérologie faite à l occasion de symptômes maternels (fièvre inexpliquée ) ou de symptômes fœtaux Séro-conversion Sérologie CMV avec recherche d IgG et d IgM CMV difficultés : Qualité des tests IgM: concordance 56 et 75%, sensibilité 30 à 100% 1,2 I Interprétation: IgM persistantes IgM d infections secondaires IgM par réaction croisée ( EBV PI, B19 PI) 1: Lazzarotto et al, 1997, Clin Diagn Lab Immunol 2: Busse et al, J Clin Virol, 2008

9 Tests d avidité des IgG : datation primo-infection Basé sur l affinité des IgG aux Ag CMV PI: IgG ont uune affinité faible pour les Ag La réponse IgG mature en plusieurs semaines ou mois Ig de forte avidité persistent à vie Trousses commerciales : 3 interprétations Avidité basse = PI < à 3 mois Avidité élevée = exclue PI de < 3 mois Avidité intermédiaire Difficultés Faible concordance entre les interprétations des différentes trousses Que faire d un résultat intermédiaire?

10 Résultats obtenus par 2 trousses commerciales d avidité des IgG CMV 173 sérum /IgM positives/ femmes enceintes au premier trimestre Technique 1 Technique 2 High (N of fetal infection, %) High 35 (1, 2.8%) Interme diate Intermediat e (N of fetal infection, %) 49 (0) 34 (1, 2.9%) Low (N of fetal infection, %) 3 (0) (2, 5.7%) Low 0 (0) 1 (0) 16 (7, 44%) Total 118 Total /173: 50% de résultats discordants Technique 1= Liaison Diasorin Technique 2= Vidas Biomerieux

11 Profil sérologique au premier trimestre et risque d infection foetale IgG- et IgM- IgG+ et IgM- IgM+ et IgG+ Pas d immunité risque séroconversion T2 et T3 0.4% Immune Index avidité élevé Immune Index avidité intermédiaire =PI non exclue Risque d infection foetale 2.5% PI exclue ( infection fœtale après infection maternelle secondaire non exclue) Index avidité bas= PI risque d infection fœtale 40% 3 1:Munro et al, JCM, :Mace et al, Prenatal Diagn :Guerra et al, AJOG, 2007

12 Expérience de Necker: année 2010 IgG + et IgM N=1195 Dépistage IgG et IgM à 12 SA N= 2156 (81496 euros) IgG+ et IgM+ N=12(1%) IgG- et IgM+ N=1 IgG- et IgM- N=948 Index avidité élevé: N=9 pas de PI Index avidité intermédiaire N=2 Index avidité bas N=2 PI (2/950: 0.21%) IgM = faux POS 1 perdu de vue 1 enfant non infecté 1 fœtus infecté, lésions cérébrales, IMG 1 fœtus non infecté et enfant non infecté

13 Diagnostic de l infection fœtale à CMV Anomalies à l échographie Primo-Infection maternelle Faut-il vérifier l absence de virémie maternelle? Amniocentèse Détection CMV dans liquide amniotique (LA)

14 En cas de PCR CMV positive dans le sang maternel: l amniocentèse expose t elle à un risque iatrogénique pour le fœtus? Une seule étude (MG Revello, JID, 2008) Pas d augmentation du risque de donner naissance à un bébé infecté lorsque la mère a une PCR sanguine positive au moment de l amniocentèse La présence de CMv dans le sang maternel n apparaît pas comme un risque iatrogène significatif de transmission du CMV au foetus Cependant, il parait raisonnable d éviter la ponction de LA lorsque la PCR sanguine maternelle est positive particulièrement lorsque la charge virale est élevée: à décider cas par cas

15 Quelle technique pour la détection du CMV dans le liquide amniotique: culture ou PCR? Séries Lazzarotto et al, 1998, N=82 Nigro et al, 1999, N=117 Antsaklis et al, 2000, N=37 Gouarin et al, 2001, N=97 Enders et al, 2001; N=176 Revello et al, 2002, N=88 Culture Sensibilité Spécificité 50% 100% 57% 100% 64% 72% 98% 79% 100% 82% 100% PCR Sensibilité Spécificité 100% 83% 100% 97% 79% 72% 97% 81% 98% 93% 100% CMV PCR in LA= est la technique de référence pour le diagnostic prénatal

16 La recherche de l ADN viral par PCR dans le liquide amniotique est la technique de référence Utilisation de plus en plus généralisée de la technique de PCR temps réel Excellente sensibilité et spécificité Possibilité d utilisation de trousses commercialisées standardisées validées pour le diagnostic prénatal 1 Amplification de régions génomiques conservées Recherche systématique d inhibiteur de PCR Automatisation de l extraction et de l amplification, informatisation bidirectionnelle limitant le risque d erreur Si ADN présent dans le prélèvement de LA la sensibilité et la spécificité de la PCR sont de 100% 1: Ducroux et al, JCM, 2008

17 Trois conditions sont requises pour une sensibilité optimale du diagnostic prénatal de l infection congénitale à CMV 1) un intervalle d au moins 7 semaines doit être respecté entre la ponction de liquide amniotique et la séroconversion maternelle 2) la ponction de liquide amniotique doit être réalisée après SA 3) des techniques sensibles et spécifiques de PCR doivent être utilisées pour la détection du CMV dans le liquide amniotique Dans ces conditions optimales, le diagnostic prénatal a une sensibilité > 90% et une spécificité proche de 100%

18 Cependant, même dans ces conditions optimales Rares faux négatifs du diagnostic prénatal : Avec une PCR négative dans le liquide amniotique et une PCR positive dans les urines à la naissance. 8 cas dans la série de Revello et al (1990 à 2007). Liés à un passage tardif du virus : Après 20 semaines Plus de 7 semaines après la séroconversion maternel: l intervalle entre séroconversion maternelle et l infection fœtale peut-être long jusqu à 19 semaines 1 Bon pronostique? Les 8 cas de transmission tardive rapportés par Revello and al = 8 nouveau-nés asymptomatiques Plus de données sont nécessaires pour conclure sur le pronostique de ces infections tardives (1: Revello et al, JID, 2008)

19 Résultats du diagnostic prénatal CMV: Necker ( ) 520 LA: 386: symptômes foetaux 134: primo-infection maternelle CMV PCR (extraction automatisée, «in house» real time PCR) + culture 473 (90%): PCR-/culture- 45: PCR+/culture+ 1: PCR+/culture 1: PCR-/culture + 46 diagnostics positifs 48 nouveau-nés infectés (48/137) Spécificité du diagnostic prénatal 100% (PCR 97%; culture 100%) Sensibilité du diagnostic prénatal 98.5% (PCR 97.8%, culture 98.5%) 2 cas de transmission retardée (1.4%) (Nx asymptomatiques)

20 Expérience Necker: 34 cas d infections maternofœtales bien documentées nouveau-nés asymptomatiques et pas de séquelles 17 après PI maternelles: 9 T1, 6T2 et 2T3 1 : PI non exclue (index avidité intermédiaire en T1) 3 nouveau-nés séquelles 3 après PI en T1 (un sévère, 2 surdités) 13 fœtus atteintes sévères (cérébrales, IMG): 11 après PI en T1 1 après PI non exclue (index avidité intermédiaire en T1) 1 cas infection maternelle secondaire

21 Le diagnostic néonatal Indications: dépistage ciblé Nouveau-né présentant des symptômes compatibles avec infection à CMV Nouveau-né né de mère ayant une histoire de PI pendant la grossesse Techniques de références recherche du virus dans les urines prélevées dans les 15 premiers jours de vie Culture virale rapide : problème des faux négatifs liés aux délais d acheminement des prélèvements PCR: PCR en temps réel +++:

22 Le diagnostic de l infection congénitale à CMV dans les prélèvements de salive Intérêt : plus facile à prélever, charge virale élevée en cas d infection congénitale Peu de data dans la littérature sur le sensibilité et la spécificité salive/urine Mais semble une méthode sensible et spécifique 1 sur des petites séries, éviter de prélever juste après la tétée (présence d ADN CMV dans le lait maternel) Pratiqué couramment dans certains centres 1= Yamamoto et al, JCV, 2006

23 Le diagnostic de l infection congénitale à CMV dans les prélèvements de sang à la naissance: peu de données PCR dans le plasma sanguin: détecte 100% des enfants symptomatiques mais seulement 80% à 90% des cas d infections asymptomatiques. Nelson et al, JCM, 1995, Boppana J Pediatrics, 2005 PCR CMV dans le sang de cordon: pas de comparaison avec la technique de référence. Appliqué dans une étude: dépistage de 544 nouveau-nés, 2 (0.5%) positifs. Theiler et al, J Clin Virol, 2006

24 Le diagnostic de l infection congénitale par PCR CMV dans le sang séché (DBS) sur Guthrie En l absence d une politique de dépistage systématique à la naissance: disposer d une technique permettant le diagnostic rétrospectif des cas d infection congénitale à CMV : enfants présentant des symptômes évocateurs (surdité ou autres neurologiques) Seul prélèvement universel conservé de 2 à 3 ans: sang séché sur carton de Guthrie Sensibilité du diagnostic de l infection à CMV dans les DBS : 37 à 100% selon les séries dépend de la technique d extraction et d amplification utilisée de la population étudiée : screening ou ciblée

25 Evaluation de la sensibilité du dépistage de l infection à CMV sur DBS dans une population ciblée Evaluation prospective dans une population à haut risque: nouveau-nés avec symptômes compatibles ou nés de mère ayant une histoire de PI pendant la grossesse Inclusion dans 3 maternités (Necker/IPP; Poissy et Béclère) de juin 2007 à décembre 2010 Comparaison en aveugle : PCR CMV dans urine / PCR CMV dans DBS avec 2 techniques dans 2 laboratoires Leruez-Ville, Clin Infect Dis, 2011

26 Population de l étude Caractéristiques N=271 No. (%) Sexe Garçon 127 (46.9) Fille 144 (53.1) Critères d inclusion Symptômes cliniques compatibles 164 (60.5) Primo-infection maternelle 74 (27.3) Les deux 19 (7.0) Non spécifié 14 (5.2) Nouveau-nés avec une infection congénitale à CMV prouvée (PCR positive dans les urines) 64 (23.6) Statut clinique des nouveau-nés infectés Symptomatiques 19 (29.7) Asymptomatiques 45 (70.3) Leruez-Ville M, CID, 2011

27 Performance des tests de PCR CMV dans le Guthrie Technique 1 Technique 2 Test de référence Au moins un duplicat positif (+/- or -/+) 2 duplicats positifs (+/+) Positif Négatif Total Positif Négatif Total Positif Négatif Total Positif Négatif Analyses % (intervalle de confiance à 95%) Sensibilité 100 ( ) 96.9 ( ) 95.0 ( ) Spécificité 98.1 ( ) 99.0 ( ) 98.5 ( ) VPP 94.1 ( ) 96.9 ( ) 95.0 ( ) VPN 100 ( ) 99.0 ( ) 98.5 ( ) Charge virale médiane en log 10 copies/ml Vrai positif (n= 64) 3.87 [ ] (n=60) 3.29 [ ] Faux positif (n=4) 2.55 [ ] (n=3) 1.38 [ ]

28 Le dépistage par PCR CMV sur DBS «rate» une partie des diagnostics: probablement ceux des nouveau-nés peu virémiques ou pas virémiques Mais: ces nouveau-nés ont-ils un risque de séquelle?

29 Intérêt de la charge virale dans l infection congénitale à CMV Charge virale dans le liquide amniotique et sévérité infection fœtale? Charge virale dans le sang fœtal et sévérité infection fœtale? Charge virale dans le sang à la naissance et survenue de séquelles?

30 Charge virale dans le liquide amniotique et sévérité de l infection fœtale? 5.64 log 10 [ ] 6.94 log 10 [ ] Charges virales LA Q1 Min Moust.Inf Médiane Moust.Sup Max Q Asymptomatiques N=17 Symptomatiques N=18 Charges virales dans 35 échantillons de liquide amniotique tout venant P=0.008 (Wilcoxon test) Gestational age at Amniocentesis

31 Charge virale dans le liquide amniotique et sévérité de l infection fœtale? 4.83 log 10 [ ] 6.91 log 10 [ ] Charges virales LA Charges virales dans 23 échantillons de liquide amniotique prélevés entre chez des femmes ayant une PI au premier trimestre de la grossesse Asymptomatiques N=7 Symptomatiques N=16 P=0.013 Wilcoxon test

32 Charge virale dans le sang fœtal et sévérité de l infection fœtale? 24 échantillons de sang fœtaux ( ) testés prospectivement avec le même protocole de PCR Les charges virales sanguines sont plus basses dans les cas d infections asymptomatiques mais difficile de définir une valeur seuil CMV DNA in fetal blood (log 10 copies/ml) Charges virales PSF log 10 [ ] Asymptomatic N= p= log 10 [ ] Symptomatic et séquelles N=19 Q1 Min Moust.Inf Moust.Sup Max Q3

33 Charge virale sanguine à la naissance et risque de séquelles? Proportion d enfants avec des séquelles à M12 en fonction de la charge virale dans la fraction leucocytaire à la naissance Lanary et al, Pediatrics, 2006

34 Charge virale sanguine à la naissance et développement de la surdité? Charge virale à la naissance Enfants asymptomatiques ayant développés une surdité Enfants asymptomatiques n ayant pas développé de surdité Tous les enfants avec déficit auditif avaient une charge virale >3500 cp/ml à la naissance 1 Boppana et al, J Pediatr 2005

35 Résultats contradictoires CMV DNA dans le sang à différent temps = enfant avec déficit auditif, = enfant avec audition normale A = enfants asymptomatiques à la naissance B= enfants asymptomatiques à la naissance Pas de différences significatives entre les CV des enfants ayant développés un déficit auditif et ceux n ayant pas développés de déficit auditif Ross et al, Pediatr Infect Dis, 2009

36 Surveillance des infections materno-fœtales en France (déclarations CNR) Not documented Asymptomatic Mild Severe Environ 70 cas par an

37 gb3 gb1 Cluster gb2

38 En France: estimations/an Primo-infections pendant la grossesse: 2800 à 5600 dont 800 à 1900 au premier trimestre, Prévalence à la naissance: 2 à 5 pour 1000 grossesses soit 1600 à 4000 Morbidité fœtale ou à la naissance Infections symptomatiques (12.5%) : 203 à 508 Infections asymptomatiques (87.5%) : 1440 à 3492 Séquelles neurologiques sévères +/- surdité (50%): 101 à 254 dont environ 1/3 à ½ sont détectées en anténatal Surdité chez les asymptomatiques (5%): 72 à 174 (aucune détectée en anténatal)

39 Conclusions La primo-infection à CMV chez la femme enceinte est fréquente avec une prévalence de 0.7 à 1% chez les femmes séronégatives soit 200 à 500 cas pour 10 5 naissances Mais la maladie à CMV chez le fœtus et le nouveauné ainsi que les séquelles à long terme sont rares: 1 à 3 cas de handicap neurologique sévère pour 10 5 naissances ET 1 à 2 cas de surdité isolée pour 10 5 naissances

Infection Congénitale à Cytomégalovirus

Infection Congénitale à Cytomégalovirus Infection Congénitale à Cytomégalovirus Zahra Marrakchi Néonatologie Hôpital Charles Nicolle Tunis STPI, 24 avril 2009 IMF à CMV Infection virale materno-fœtale la plus fréquente - 1% des NN naissent viruriques

Plus en détail

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Faculté

Plus en détail

VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010. S. Alain

VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010. S. Alain VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010 S. Alain Le Cytomégalovirus (CMV) Famille des Herpesviridae Persiste sous forme latente après la primoinfection Spécificité d hôte étroite : HCMV

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Varicelle et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013 MIE 20. Diagnostic et suivi des infections per placentaires (pathologie congénitale) et du per partum (infection néonatale): le bon usage des examens biologiques. I. OBJECTIFS Items ENC concernés : Item

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse RECOMMANDATIONS EN SANTE PUBLIQUE Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse SYNTHÈSE Octobre 2009 1 Les recommandations et synthèse de cette évaluation

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose congénitale Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose Protozoose cosmopolite très fréquente (45% population en France) Gravité variable selon le terrain Contamination

Plus en détail

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB Retour au sommaire des BEH de 1998 La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB V. Cerase*, I. Rebière* et les biologistes du réseau RENARUB *Réseau

Plus en détail

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009 Thrombopénies néonatalesn Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et vie foetale Evolution de la numération plaquettaire

Plus en détail

1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte

1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte 1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte Sérologie infectieuse chez la femme enceinte Démarche : Evaluation du risque d infection congénitale ou périnatale Infections Tests sérologiques

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) 1 1 GENERALITES 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

15 - Toxoplasmose congénitale

15 - Toxoplasmose congénitale 15 - Toxoplasmose congénitale 1 Généralités L'infection maternelle est généralement très discrète chez le sujet immunocompétent. Dans 90% des cas, elle est asymptomatique et passe inaperçue. 1.1 Actualités

Plus en détail

Hépatite B et Grossesse

Hépatite B et Grossesse Hépatite B et Grossesse Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Chez la femme enceinte, l infection virale B est dominée par le risque de transmission mère enfant qui reste une cause majeure du maintien

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Web : www.nat78.com email: cpav@medical78.com CONDUITE

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

POUR UNE GROSSESSE PLUS SEREINE

POUR UNE GROSSESSE PLUS SEREINE POUR UNE GROSSESSE PLUS SEREINE Être parent change profondément une vie et constitue l une des plus belles expériences qui soit. Cette grande aventure apporte également d importantes responsabilités, des

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

21.09.2015. Sujets. L histoire de l ADN fœtal libre. Il faut savoir que. La technique: Femme normale. Découvertes à la base des tests NIPT

21.09.2015. Sujets. L histoire de l ADN fœtal libre. Il faut savoir que. La technique: Femme normale. Découvertes à la base des tests NIPT Dépistage Prénatal non invasif(dpni;nipt): possibilités et limites des nouveaux tests Dr. Giuditta Filippini FAMH génétique médicale European clinical laboratory geneticist Sujets Découvertes à la base

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL DE L UTERUS PAR ECHOGRAPHIE PAR VOIE VAGINALE INTERET DANS LA PREVISION DE L ACCOUCHEMENT PREMATURE SPONTANE RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Texte court

Plus en détail

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Lyon Neuroscience Research Center Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Damien Sanlaville Journée mondiale de la trisomie 21 Lyon, le 22 mars 2014 Un point crucial Bien comprendre

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

CYTOMEGALOVIRUS (CMV)

CYTOMEGALOVIRUS (CMV) CYTOMEGALOVIRUS (CMV) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE... 1 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Email : cpav@wanadoo.fr/cpav@medical78.com Web: www.nat78.com

Plus en détail

DATATION de la GROSSESSE

DATATION de la GROSSESSE DATATION de la GROSSESSE Julia BEGLER-FONNIER Maternité CHU CAREMEAU Intérêts Améliorer le pronostic de la grossesse: Déterminer la date d accouchement; Évaluer la croissance fœtale Pouvoir interpréter

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES XXVIème congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Hôtel Saphir Palace, Hammamet 21-22 avril 2016 NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES Pr Ag Wafa Jouaihia Achour Service

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Sérologie de l Hépatite B Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc (IgG

Plus en détail

La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge

La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge 24 ème CONGRES NATIONAL D INFECTIOLOGIE 17-19 Avril 2014 La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge Dr Naila Hannachi Ben Sayah Laboratoire de Microbiologie Faculté de Médecine de Sousse

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Toxoplasmose (Chap. 124, Chap. 108,

Plus en détail

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?»

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» «Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» Dr C Zandotti Laboratoire de bactériologie, virologie, hygiène CHU Timone Epidémiologie de l infection à CMV Infection ubiquitaire, non saisonnière

Plus en détail

Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité

Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité PARIS ILE-DE-FRANCE OUEST Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité Françoise Muller Hôpital Robert Debré Le contexte Le dépistage prénatal de la trisomie 21 repose sur

Plus en détail

HTA et diabète en cours de grossesse

HTA et diabète en cours de grossesse cardiologie-pratique.com http://www.cardiologie-pratique.com/journal/article/0013642-hta-et-diabete-en-cours-de-grossesse HTA et diabète en cours de grossesse F. LANSE, S. BRUN, H. MADAR, A. NITHART, M.-A.

Plus en détail

LES VIROSES GRAVES. JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble

LES VIROSES GRAVES. JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble LES VIROSES GRAVES JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble Une histoire clinique Jeune homme de 16 ans Angine érythémateuse, survenue brutale Adénopathies cervicales et sousmentonnières, non douloureuses,

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale version 4 page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.O/008/C Date de 1 ère mise en service : 10/05/2000 N Date de la version modification 1 13/03/2003 2 09/05/2004 3 07/06/2012 Suivi des modifications Objet de la

Plus en détail

Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse. Dr P.RAYNAL

Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse. Dr P.RAYNAL Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse Dr P.RAYNAL PLAN Métrorragies du 1 er trimestre : Prise en charge RPC Prévention de l allo-immunisation Rhésus-D Viroses Fièvre et grossesse

Plus en détail

Marie-Christine MAZERON

Marie-Christine MAZERON Place des tests virologiques et immunologiques dans la surveillance des infections à CMV des receveurs de greffe d organe et de cellules souches hématopoïétiques Marie-Christine MAZERON Cytomégalovirus

Plus en détail

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 VERSION DU 23 JUILLET 2009 1 Sommaire 1. INTRODUCTION... 3 2. OBJECTIFS... 4 3. METHODE... 5 3.1. DEFINITIONS DE CAS GROUPES...

Plus en détail

Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites

Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites DUACAI Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 1.2 Table des matières

Plus en détail

La prévention de l'herpès néonatal

La prévention de l'herpès néonatal La prévention de l'herpès néonatal Marc Steben Institut national de santé publique du Québec Objectifs de la présentation État de la situation enjeux perspectives d'avenir 2 Herpès génital : facteurs de

Plus en détail

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand?

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Dr. Ilka Engelmann Laboratoire de Virologie, Pôle Biologie Pathologie Génétique, CHRU de Lille EA3610, Université Lille 2

Plus en détail

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste Françoise Urner Vers chez les Blancs, 16.06.2011 Techniques de procréation assistée dans un contexte viral

Plus en détail

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement.

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement. Le troisième mois Voir aussi : La déclaration de grossesse Le choix de la maternité Échographie : Video d un coeur à 14 SA Votre corps Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et

Plus en détail

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE D r Yannick BACQ Pas de conflit d'intérêt Influence du VHB sur la grossesse et vice versa Influence de l'infection par le VHB sur le déroulement de la grossesse Augmentation

Plus en détail

DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral

DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral ANRS 12 235 Abou Abdallah Malick DIOUARA UCAD(ED-SEV) Sénégal & UM1 (CSB2) Montpellier - France Contact:

Plus en détail

Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE

Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE FONCTION THYROIDIENNE ANTENATALE NORMES (1) NORMES (2) Après 1 mois = Normes adultes Les normes et unités sont spécifiques

Plus en détail

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE S Y N T H È S E D E L A R E O M M A N D AT I O N D E B O N N E P R AT I Q U E Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 La définition de la césarienne programmée retenue dans les recommandations

Plus en détail

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Dr Fatma Saghrouni Laboratoire de Parasitologie CHU F. Hached Sousse INTRODUCTION Toxoplasmose: Contamination post-natale = toxoplasmose

Plus en détail

PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION

PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION SAINT-LEGER MélanieM Réunion inter-régionale de Réanimation R MédicaleM PNEUMOPATHIE A HSV DE L IMMUNOCOMPETENT EN REANIMATION Mythe ou réalitr alité? SAINT-LEGER MélanieM

Plus en détail

Diagnostic prénatal des maladies génétiques

Diagnostic prénatal des maladies génétiques Diagnostic prénatal des maladies génétiques Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale C. Coutton, V. Satre, F. Amblard et F. Devillard Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

EDEN La première Etude d envergure sur les Déterminants pré et post natals précoces du Développement et de la santé de l Enfant, menée en France

EDEN La première Etude d envergure sur les Déterminants pré et post natals précoces du Développement et de la santé de l Enfant, menée en France Dossier de presse 2007 EDEN La première Etude d envergure sur les Déterminants pré et post natals précoces du Développement et de la santé de l Enfant, menée en France La vie in utero a-t-elle une influence

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 24 novembre 2009

Plus en détail

Le thème de ce dix-huitième

Le thème de ce dix-huitième TD 201 Prévention des infections transmises de la mère à l enfant 18 e colloque sur le Contrôle épidémiologique des maladies infectieuses Paris, 15 mars 2013 en résumé AUTEURS : M.C. Bayeux-Dunglas, V.

Plus en détail

Diabète Gestationnel Recommandations pour la pratique clinique

Diabète Gestationnel Recommandations pour la pratique clinique Diabète Gestationnel Recommandations pour la pratique clinique INADPSG (Mars 2010) CNGOF (Décembre 2010) Dr M Houhou 9èmes Journées Médicales de Biskra Email: bhouhou@hotmail.com Définition OMS Trouble

Plus en détail

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 DNSP(PNLS)-DSME Cotonou, 26 mars 2015 Plan Introduction Rappel du processus PTME Quelques indicateurs Grandes

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD 5 e réunion viro-clinique inter-corevih «VIH, cultures et thérapeutiques» Marie Leoz, 23 mars 2013 PRÉLÈVEMENT SUR BUVARD : C EST QUOI? POURQUOI? Mode alternatif de

Plus en détail

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer?

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Mémoire DES Pédiatrie Rhône-Alpes Lyon Promotion 2003 Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Fleur Cour-Andlauer 23 Octobre 2008 ANDLAUER Fleur 1 Méningites Bactériennes en

Plus en détail

Enquête sur les infections congénitales à cytomégalovirus détectées pendant la grossesse ou à la naissance en France métropolitaine

Enquête sur les infections congénitales à cytomégalovirus détectées pendant la grossesse ou à la naissance en France métropolitaine Maladies infectieuses Enquête sur les infections congénitales à cytomégalovirus détectées pendant la grossesse ou à la naissance en France métropolitaine I. Parent du Châtelet, D. Lévy-Bruhl Sommaire Abréviations

Plus en détail

Toxoplasmose et grossesse

Toxoplasmose et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Toxoplasmose et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Rôle de Mycoplasma pneumoniae dans les encéphalites pédiatriques

Rôle de Mycoplasma pneumoniae dans les encéphalites pédiatriques Mémoire du DES de pédiatrie, soutenu le 23 Octobre 2008 Rôle de Mycoplasma pneumoniae dans les encéphalites pédiatriques Carine HALFONDOMENECH Université Claude Bernard Lyon1 23 Octobre 2008 HALFONDOMENECH

Plus en détail

Virus BK et transplantation rénale

Virus BK et transplantation rénale Virus BK et transplantation rénale B Hurault de Ligny CHU Caen Infections à vbk en transplantation rénale Infection virale fréquente 30-40% Gravité: néphropathie à vbk prévalence: 5% (1 à 10%) perte du

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Pr Ag Rym Ben Abdallah Laboratoire Parasitologie-Mycologie Institut Pasteur Tunis Rappel théorique INTRODUCTION - Zoonose - Due à un

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES Le diagnostic prénatal par biopsie de trophoblaste ( 1 ) au premier trimestre de la grossesse est devenu une alternative fréquente aux techniques

Plus en détail

RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE

RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE RECENSEMENT DES INFECTIONS A CMV: MERE / FOETUS / NOUVEAU-NE DECLARATION N Année : 1 - DIAGNOSTIC DE L'INFECTION A CMV CHEZ LA MERE Recherché recherché N d'anonymat : Prénom : Nom : Date de naissance :

Plus en détail

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux INTRODUCTION-CANCER DU COL Ces vingt dernières années, le CANCER

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE: INFLUENCE DU CALENDRIER D ADMINISTRATION DU TRAITEMENT PRÉVENTIF INTERMITTENT BICH-TRAM HUYNH, MD PHD ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE, 4 DÉCEMBRE

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

Accouchement gémellaire

Accouchement gémellaire Sommaire Introduction Accouchement gémellaire 1 - Physiopathologie des dystocies gémellaires 2 - Conditions générales pour l'accouchement 3 - Déroulement de l'accouchement, partition à quatre temps 4 -

Plus en détail

2007 : Evaluation des extracteurs QiaSymphony (Qiagen) et EasyMag

2007 : Evaluation des extracteurs QiaSymphony (Qiagen) et EasyMag Objectifs : 2007 : Evaluation des extracteurs QiaSymphony (Qiagen) et EasyMag (BioMérieux) pour l extraction de l ADN du cytomégalovirus humain à partir du sang total de la salive et du LCR. (CNR Limoges)

Plus en détail

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour Centre International de Vaccination Service Universitaire de Maladies Infectieuses et du voyageur XVIII ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse

Plus en détail

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Protocole n 10 Validation avril 2011 Diabète gestationnel Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval.

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval. OBJET : PROTOCOLE INFIRMIER Guider l infirmière qui assure le suivi d une parturiente en antepartum ou durant le travail et monitoring électronique fœtal continu (MÉF). INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières

Plus en détail

Transplantation d Organe Solide et Planning Familial

Transplantation d Organe Solide et Planning Familial Dr. Yvan Vial, PD MER Médecin-chef Service d Obstétrique CHUV, Lausanne Dr. Karine Hadaya Service de Néphrologie Service de Transplantation Hôpitaux Universitaires de Genève Transplantation d Organe Solide

Plus en détail

On en vient maintenant au test lui-même.

On en vient maintenant au test lui-même. On en vient maintenant au test lui-même. 6 Avant d envisager la technologie elle-même, quelques mots sur le diagnostic prénatal non invasif qui est réalisé historiquement à partir du sang maternel. On

Plus en détail

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD La grossesse chez les femmes transplantées P. Grace Bianchi MD PD Berne 24-1-2004 Modifications de la physiologie maternelle lors d une grossesse Système cardiovasculaire cœur (volume, position) Système

Plus en détail

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016 Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016 La surveillance des diagnostics d'infection par le VIH et de sida en France repose sur la déclaration obligatoire [1],

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Qu'est-ce que nukleo?

Qu'est-ce que nukleo? Qu'est-ce que nukleo? nukleo est un test prénatal non invasif qui permet de dépister la trisomie 21 et d autres anomalies chromosomiques chez le fœtus. nukleo est réalisé à partir d'une simple prise de

Plus en détail

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Eric Ouattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 VIH en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH Partie 2 : Modélisation

Plus en détail

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes La famille des Herpesviridae comporte une centaine d espèces virales dont 8 sont responsables d infections strictement humaines : HSV-1 et -2, VZV, CMV, HHV6, EBV, HHV7 et HHV8. Ce sont des virus enveloppés

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique Document destiné aux professionnels de santé - État des connaissances : 10 mars 2016 L'infection à virus Zika Repères pour votre pratique chez la femme enceinte Ce document remplace le "Repères pour votre

Plus en détail

Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat

Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat AES en pédiatrie/néonatologie Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat Introduction Spécificité pédiatrique due à des contraintes particulières dues la spécialité Nous aborderons deux versants

Plus en détail

Souffrance fœtale chronique

Souffrance fœtale chronique Souffrance fœtale chronique Etiologies Franck Perrotin Centre «Olympe de Gouges» CHU Bretonneau Inserm U619 Tours Souffrance fœtale chronique Souffrance : fait de souffrir, d'éprouver une douleur physique

Plus en détail

Thrombopénies et grossesse

Thrombopénies et grossesse Thrombopénies et grossesse Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré APHP, Paris Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et grossesse Evolution des plaquettes durant

Plus en détail