Synthes Resident Program Le nouvel outil de soutien à la formation des internes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthes Resident Program Le nouvel outil de soutien à la formation des internes"

Transcription

1 SOMMAIRe Numéro 7 / la newsletter de Synthes ÉDITO > le mot du Directeur Général FORMATION > Synthes Resident Program 2 FOCUS > Interview Plaque de hanche pédiatrique par le Docteur Khouri 3 ACTU > MOteUR nouveauté 2009 > CMF Matrix mandibule 6 Synthes Resident Program Le nouvel outil de soutien à la formation des internes ACTU > nouveau SyStÈMe DhS 8 ACTU > RAChIS Zéro-P par le Docteur erick Meyer 10 VETO > Interview Docteurs Jean-luc Chancrin et thierry Dembour > nouvelle gamme lcp dédiée à la chirurgie vétérinaire 12 INTERVIEW > Missions chirurgicales à Gaza > Au quotidien chez Synthes 14 SyntheS SOUtIent SyntheS SeRA PRÉSent CONCOURS 16 Instruments et implants approuvés par l AO Foundation 1078 av. Oehmichen B.P etupes Cedex France

2 2 Numéro 7 / la newsletter de Synthes ÉDItO FORMAtIOn Synthes, à travers notamment son partenariat avec l AO France, a toujours attaché une grande importance à la formation des jeunes chirurgiens et des internes. Synthes innove au quotidien. Dans ce numéro, vous découvrirez le TRS, la nouvelle gamme DHS et la cage-plaque ZERO P. Nous innovons également dans un domaine qui nous est cher: la formation. Le Synthes Resident Program, le SRP, lancé à la Sofcot en 2008 pour la traumatologie, est aujourd hui étendu au domaine du rachis. Le SRP est un nouvel outil au service des internes. C est un outil moderne et complémentaire qui prendra sa place naturellement dans leur cursus de formation. Avec un site Web dédié et un programme de workshop, il leur permet de se former de façon autonome et selon leurs besoins. Le SRP sera étendu courant 2009 à la chirurgie maxillo-faciale. Bonne lecture, Bernard CHAMINADOUR Directeur Général de Synthes France Synthes poursuit aujourd hui cet effort et le renforce en créant le Ce programme est un outil de soutien à la formation des internes en chirurgie. le Synthes Resident Program s articule entre deux pôles : > Un site Web, ouvert depuis novembre 2008 Dans lequel vous retrouverez différents modules de formation anatomie voies d abord planification notions de base (vis et plaques, enclouage) imagerie ateliers virtuels de pose liens vers d autres sites dont la foundation AO en s inscrivant sur le site, un code d accès sera délivré pour chaque interne. Vous pouvez également demander un code pour le service à votre responsable commercial Synthes. > un programme de Workshops Synthes Resident Program À partir de juin 2009, un programme de 9 ateliers de pose d implants sur os sec pourra être présenté aux internes par le responsable commercial concerné. le suivi de ce programme d ateliers étant soutenu par la remise d ouvrages de formation (livre d anatomie, ouvrages de l AO). Ce programme est complémentaire du partenariat entre Synthes et l AO, Synthes France continuant à soutenir les actions de formation de l AO France.

3 Numéro 7 / la newsletter de Synthes 3 FOCUS InteRVIeW Monsieur le Docteur Nejib Khouri exerce à l hôpital universitaire Armand Trousseau de Paris. Dans le cadre de ses fonctions de chirurgien orthopédiste, il s est spécialisé dans la chirurgie de l enfant et de l adolescent. Il a notamment une importante expérience de la plaque de hanche pédiatrique de type LCP. Il nous a reçus en janvier dernier pour nous parler de son parcours, du service et de son expérience. Pouvez-vous retracer votre parcours? Dr. Khouri : Je suis avant tout chirurgien des hôpitaux de Paris. J ai fait toute ma formation au sein de ces mêmes hôpitaux et j ai débuté comme assistant à l hôpital trousseau. De 1990 à 2004, j ai exercé à Saint Joseph et ce passage m a donné l occasion de travailler dans un service mixte enfant / adulte et d avoir une vision de l enfant projeté dans la vie adulte. Je suis revenu à trousseau en 2004 comme chirurgien des hôpitaux. J ai aujourd hui une activité d enseignement, de recherche et de pratique en neuro-orthopédie pour les déformations du rachis et des membres inférieurs. [ Docteur Nejib KHOURI et son équipe. ] Pouvez-vous nous présenter l hôpital et le service? Dr. Khouri : l hôpital situé dans le 12e arrondissement de Paris fait partie de l Assistance Publique des hôpitaux Parisiens (APhP). Il compose, avec l hôpital la Roche-Guyon, le groupe hospitalier universitaire est. notre service de chirurgie orthopédique et réparatrice pédiatrique, sous la responsabilité du Professeur Jean-Paul DAMSIn, avec une équipe de plus de 10 chirurgiens spécialisés, dispose de 24 lits d hospitalisation. Enfin, nous travaillons en réseau avec le laboratoire d analyse du mouvement du CRF (Centre de Rééducation Fonctionnelle) ellen Podatz (St Fargeau Ponthierry-77) et le laboratoire de Mécanique des Solides, CnRS Poitiers. Quel est votre point de vue concernant la chirurgie pédiatrique? Dr. Khouri : D un point de vue historique, l heure de gloire des établissements pédiatriques était liée au nombre de lits. Auparavant, entre les dépistages tardifs et les enfants arrivant de pays défavorisés, la capacité d accueil était nécessairement importante. Avec les progrès de la prévention, le nombre de lits d hospitalisation s est réduit et les maladies invalidantes (grosses malformations dépistées par échographie, luxations congénitales de hanche traitées tardivement..) ont vu leur fréquence diminuer. Parallèlement s est développée de façon exponentielle la prise en charge des maladies neurologiques avec une compétence multidisciplinaire et des techniques de plus en plus précises. Ceci explique le succès des techniques actuelles d instrumentations rachidiennes et des ostéosynthèses de hanche telles que la plaque lcp. Quelles sont les spécialités principales du service? Dr. Khouri : notre équipe est spécialisée dans la chirurgie de l enfant et de l adolescent et présente un panel de compétences : malformations congénitales et déviations des membres, neuro-orthopédie, chirurgie du rachis, pathologie tumorale et chirurgie réparatrice, chirurgie du membre supérieur et du membre inférieur. À propos du membre inférieur, quel a été votre cheminement concernant l ostéosynthèse des ostéotomies de hanche? Dr. Khouri : traditionnellement, en France, l ostéosynthèse des ostéotomies fémorales était assurée par la gamme de clou/plaque monobloc, mini clou, Solstice et Catherinette. la pose de ces matériels était facilitée par les broches guides et les multiples angulations proposées. les inconvénients majeurs étaient la rotation du clou dans le col fémoral ostéoporotique, la saillie et l encombrement du matériel. Certaines équipes utilisaient aussi la gamme de lame-plaque AO avec ses modèles nourrissons, enfants et adolescents. la pose technique était rigoureuse avec peu de possibilités angulaires et, ici encore, le risque de rotation de la lame dans un col ostéoporotique. Dernièrement, sont apparus les systèmes de verrouillage qui assurent une meilleure stabilité axiale et angulaire. la plaque lcp de fémur proximal présente un avantage supplémentaire en fixant le fragment proximal par 3 vis. Les deux premières reproduisent le trajet de la lame-plaque AO. La troisième se fixe dans la région la plus solide du col fémoral (éperon de Merckel ou calcar) assurant une stabilité anti-rotatoire. [ Plaque LCP Hanche Pédiatrique. ]

4 4 Numéro 7 / la newsletter de Synthes FOCUS SUIte De plus, plusieurs angulations sont proposées pour s adapter aux différentes pathologies : 100 et 110 pour les varisations, 120 pour les dérotations et 150 pour les valgisations. Cette instrumentation s adapte aux ostéotomies compliquées : cures de pseudarthrose et rattrapage de cals vicieux. Enfin, il est à noter que cette technique de fixation de hanche s applique tant au sujet marchant à bonne trophicité osseuse qu au sujet tétraplégique assis ostéoporotique. Quels sont les résultats obtenus et les évolutions que vous souhaitez voir apparaitre concernant cette plaque lcp de hanche pédiatrique? Dr. Khouri : Après un an d utilisation de cette plaque et près de 80 ostéotomies fémorales dont une soixantaine sur des affections neurologiques, les résultats obtenus sont appréciables : maintien de la correction, consolidation toujours acquise et réalisation de l objectif anatomique et fonctionnel pré-opératoire. les délais de mise en charge sont variables compte-tenu du terrain : plus rapides chez le sujet participant pouvant s appuyer sur une aide externe (un mois après l intervention), plus tardifs chez le sujet sans contrôle musculaire et nécessitant un alignement des membres inférieurs. À propos des évolutions, deux d entre elles sont attendues. Une plaque plus petite pour les nourrissons, correspondant à la lame-plaque nourrisson traditionnelle AO, serait appréciée. Une plaque à 130 est demandée par les chirurgiens pratiquant surtout la traumatologie. Une plaque pour le fémur distal est en développement et devrait pouvoir traiter les déviations sagittales et frontales du genou. Pouvez-vous nous parler de votre "événement de pédiatrie 2008" à trousseau : quel en était le sujet, les intervenants et les participants? Dr. Khouri : en avril 2008, nous avons organisé une journée consacrée aux ostéotomies fémorales proximales de l enfant et de l adolescent instrumentées avec la plaque lcp pédiatrique. le but était de faire une mise au point sur une expérience jeune de 6 mois en présence d experts (Pr. theddy Slongo - Berne, Suisse - et Pr. Jean-Michel Clavert - ChU de Strasbourg) et de l ensemble du service (chirurgiens, internes, infirmières de bloc), mis à contribution pour ce travail collectif. Une vingtaine de participants spécialisés venant de toute la France étaient présents, ce qui nous a permis de profiter de l expérience de chacun. En conclusion, il est à souhaiter que ce type d ateliers puisse être renouvelé et étendu au plus grand nombre. Cas clinique Garçon de neuf ans tétraparésique spastique (paralysie cérébrale) déjà opéré d une luxation de sa hanche droite avec récidive. Attitude vicieuse en coup de vent des membres inférieurs vers la gauche. A - Radiographies du bassin de face montrant la luxation de la hanche droite et l attitude vicieuse en abduction irréductible de la hanche gauche. B - Accentuation du déplacement de la tête fémorale droite par mise en adduction de la cuisse. A 9 ans tétraparésie spastique Traitement chirurgical B C - Intervention chirurgicale à droite : - libération des adducteurs et allongement intramusculaire du psoas. - réduction chirurgicale. - ostéotomie fémorale varisante et raccourcissante. Montage par plaque lcp à acétabuloplastie. C D en raison de l attitude vicieuse en abduction de la hanche gauche ostéotomie directionnelle du fémur corrigeant l excès d abduction et de rotation externe. Montage par plaque lcp à 120. D - Résultat six mois après chirurgie : les deux hanches sont bien centrées sans coup de vent - la hanche droite est stable et souple.

5 Trauma Recon System (TRS). La technologie de demain, aujourd hui entre vos mains! - Polyvalence : Arthroplastie et Traumatologie à l aide d une poignée modulaire adaptée - Ergonomie : Rapport poids/puissance optimisé - Fiabilité : Une conception unique qui prolonge la durée de vie en retirant du cycle de nettoyage / stérilisation les composants sensibles - Simplicité : Un large choix d embouts avec code couleur pour s adapter rapidement à votre instrumentation - Autonomie : Longévité exceptionnelle avec de nouvelles batteries Li-Ion Instruments et implants approuvés par l AO Foundation

6 6 Numéro 7 / la newsletter de Synthes ACTU trauma ReCOn SySteM Nouveauté 2009! le trs (trauma Recon System) est le dernier-né de la gamme des moteurs Synthes. les ingénieurs Synthes ont imaginé un moteur chirurgical révolutionnaire qui répond aux attentes des différents acteurs de bloc opératoire. L innovation principale et exclusive du TRS changera définitivement le monde des moteurs chirurgicaux : le Power Module. Ce bloc "moteur, batterie et console électronique" permet à tous les composants sensibles de sortir du cycle de nettoyage et stérilisation, leur garantissant ainsi fiabilité et longévité. Le TRS bénéficie de la toute dernière technologie Ion-Lithium en matière d accus, ce qui lui confère 3 fois plus de puissance disponible, sans autodécharge ni effet mémoire. Cette technologie est à l origine de la diminution de poids du moteur qui conserve une puissance optimale permettant toutes les chirurgies. Avec ces 180 W de puissance effective, cela en fait le moteur modulaire le plus puissant du marché. Avec 17 embouts, de nombreux choix de configuration sont offerts pour toutes les utilisations, de la Trauma aux prothèses. Sa gestion du cycle de nettoyage/stérilisation des moteurs chirurgicaux, combinée à sa puissance, sa polyvalence, sa maniabilité et sa fiabilité font du TRS la nouvelle référence sur le marché des moteurs chirurgicaux. en parallèle, Synthes propose une large gamme de consommables pour optimiser l utilisation des moteurs, et un contrat All-in-One de solutions de maintenance et de financement adaptés aux besoins de chacun. CMF Matrix Mandibule Après les lancements réussis des systèmes Matrix neuro pour l ostéosynthèse en neurochirurgie et Matrix Midface pour l ostéosynthèse du tiers moyen, voici le troisième système concernant la prise en charge des ostéosynthèses mandibulaires : Matrix Mandibule. le système se compose de plaques de différentes épaisseurs : 1,0 mm ; 1,25 mm ; 1,5 mm ; 2,0 mm ; 2,5 mm ; 2,8 mm permettant de répondre à l ensemble des besoins du chirurgien, et ainsi traiter de façon appropriée les différents cas rencontrés : fractures simples, comminutives, complexes, avec ou sans perte de substance. l avantage majeur de ce système novateur étant la possibilité d utiliser, quel que soit le type de plaque, des vis verrouillées et /ou des vis corticales. De ce fait, toutes les plaques du système Matrix Mandibule peuvent être utilisées comme des fixateurs externes favorisant : une stabilisation rapide, une meilleure vascularisation, une fixation stable, assurant aux patients un meilleur confort et une plus grande sécurité. Ainsi, tous types de plaques acceptent tous types de vis, ce qui réduit de façon importante le nombre de références à gérer au bloc opératoire et le risque d erreur au sein de l équipe. De plus, un codage couleur permet d identifier rapidement l épaisseur des plaques garantissant une bonne transmission de l information et une sécurité pour le patient. Les vis en alliage de titane (Ti-6Al-7Nb) bénéficient d une empreinte cruciforme optimale pour une meilleure rétention vis-lame et une meilleure transmission du couple en réduisant le dérapage du tournevis. le design de la tête de vis permet une insertion désaxée jusqu à 15 (axe vis-lame de tournevis), qui permet de résoudre le problème de certains abords délicats. Un autre avantage de ce nouveau système est l instrumentation. Avec une seule lame de tournevis pour toutes les vis, l instrumentation s en trouve améliorée et standardisée, pour un repérage facile et sûr lors des interventions. Enfin une configuration souple et personnalisable permet à ce système de s intégrer parfaitement dans votre bloc, garantissant une sécurité absolue pour le patient, tout en réduisant le nombre de références à gérer. le système MatrixMandible, comme les autres systèmes Matrix, utilise une plateforme unique et originale, qui répond à vos exigences, facilite la communication du personnel de bloc et améliore le confort du patient.

7 nouveau système DhS. L innovation en 1 re ligne! Découvrez l ensemble des nouvelles solutions DHS. Instruments et implants approuvés par l AO Foundation

8 8 Numéro 7 / la newsletter de Synthes nouveau SySteMe DhS LA PLAQUE DE FIXATION TROCHANTÉRIENNE LTSP Point d insertion du moyen fessier, le grand trochanter est très souvent fracturé. Sa fixation stable par la ltsp à l aide de vis verrouillées diminue la douleur et accélère la mobilisation de l articulation du patient. LA VIS CÉPHALIQUE DHS LA VIS CÉPHALIQUE DHS DE RATTRAPAGE LA VIS CÉPHALIQUE DHS À IMPACTION LIMITÉE LA VIS DE BLOCAGE Pour mettre en compression le foyer de fracture et rendre le montage statique LA VIS DE COMPRESSION Pour mettre en compression le foyer de fracture

9 Numéro 7 / la newsletter de Synthes 9 LA LAME HÉLICOÏDALE DHS BLADE La lame hélicoïdale DHS Blade a été conçue pour un ancrage maximal dans la tête fémorale ostéoporotique, afin de diminuer le risque de balayage, échec trop fréquent de ce type d ostéosynthèse. Sa large surface de contact avec l os permet de mieux supporter le fragment proximal soumis à des forces varisantes importantes ; S on dessin à 4 ailettes stabilise en rotation le fragment proximal, la rotation étant considérée comme un facteur majeur de varisation et de balayage du matériel. la pénétration de la DHS blade, sans nécessité de méchage préalable, conserve l ensemble du capital osseux céphalique et compacte celui-ci pour une tenue maximale. DhS Blade Vis DhS LE VISSAGE DIAPHYSAIRE AVEC DES VIS CORTICALES ET / OU DES VIS À TÊTE DE VERROUILLAGE LCP Les trous de vis combinés LCP présents sur la nouvelle plaque LCP DHS permettent un vissage soit par vis corticales, soit par vis à tête de verrouillage. l utilisation de vis à tête de verrouillage dans la partie diaphysaire de la plaque LCP DHS permet d augmenter la stabilité de la prise diaphysaire et diminue ainsi le risque d arrachement*, notamment dans l os porotique, cas fréquent dans les fractures proximales du fémur, impliquant ainsi des montages plus courts et donc des incisions moindres.

10 10 Numéro 7 / la newsletter de Synthes RAChIS Le Docteur Erick Meyer, chirurgien à l hôpital de la Seyne Sur Mer (83) nous fait partager ses impressions sur le dernier-né de la gamme d implants fusion intersomatique cervicale : Zéro-P. Quels avantages vous ont convaincu de poser la cage-plaque cervicale Zero-P et quels sont ceux qui la différencient des autres cages-plaques du marché? Dr. Meyer : On peut citer la simplicité d utilisation, le fait de ne pas réaliser de prélèvement osseux iliaque et la stabilité de l implant notamment grâce au verrouillage dans la cage plaque. l intérêt du produit est renforcé par le faible encombrement du matériel et la sécurité du vissage corporéal. Quelles sont les pathologies concernées par ce type de traitement et quels sont les problèmes récurrents à ce type de pathologie? Dr. Meyer : Parmi les pathologies concernées, on retrouve les hernies molles et dures, ainsi que les sténoses cervicales par uncodiscarthrose. les sténoses cervicales sont souvent étagées, ce qui constitue un problème. l avantage de ce matériel, de part son faible encombrement, permet de réaliser des montages étagés sans créer de conflit avec les disques sus et sous jacents. Vous a-t-il fallu adapter votre technique compte-tenu des spécificités de ce produit? Dr. Meyer : la technique chirurgicale est tout à fait classique et ne demande aucune adaptation particulière. Utilisez-vous des colliers d immobilisation en post-opératoire immédiat? Combien de temps? Dr. Meyer : Pour ma part, je préconise toujours une immobilisation dans un collier cervical souple pendant 1,5 mois puis une rééducation active. Zoom Zero-P l implant Zero-P agit comme un implant autonome destiné à une utilisation dans les fusions intersomatiques cervicales. Sa conception combine les fonctionnalités d une cage intersomatique cervicale et les avantages d une plaque cervicale antérieure. Que vous apporte ce concept de cage-plaque avec vissage type lcp? Dr. Meyer : Ce concept apporte les avantages de l ostéosynthèse et de la greffe intersomatique avec un seul matériel. - Réduit le risque de dysphagie - Empêche l ossification du niveau adjacent - Facilité d utilisation - Cage intersomatique en PeeK - Plaque en alliage de titane - Vis à tête verrouillable Table-ronde Prodisc User Meeting en marge du congrès SFCR-GeS-SFnCR, Synthes organise une table-ronde «Prodisc user meeting» le jeudi 4 juin à l hôtel Westminster****, le touquet [ Patiente 47 ans - ncb sur sténose foraminale par uncodiscarthrose sur 2 étages, indication libération arthrodèse. ] Renseignements et inscription auprès de votre responsable commercial

11 Solutions aux pathologies cervicales. Souplesse, stabilité : performance retrouvée. Prodisc C Zero P Vectra T ECD Synapse Le traitement des pathologies du rachis cervical nécessite : polyvalence, adaptabilité et fiabilité. Synthes vous accompagne avec un large choix d implants innovants, une instrumentation basée sur des techniques éprouvées, simples et reproductibles. Prodisc C : Respect des fonctions anatomiques, stabilités primaire et secondaire maximales. Zero P : Simplicité d une cage intersomatique associée à la stabilité d une plaque à vis verrouillées. Vectra / Vectra T : Plaques innovantes pour des montages dynamiques ou semi-dynamiques. ECD : Implant de corporectomie à expansion in situ en PEEK. Synapse : Système de fixation "low profile" offrant une polyaxialité de 50 dans toutes les directions. Instruments et implants approuvés par l AO Foundation

12 12 Numéro 7 / la newsletter de Synthes VeteRInAIRe Synthes soutient la 18 ème édition du congrès de l ECVS le congrès de l ecvs se déroulera du 2 au 4 juillet à nantes. Synthes sponsorise un workshop «tplo» pré-congrès. 18th Annual Scientific Meeting of the ECVS. Pour tout renseignement : [ Les Docteurs Thierry Dembour et Jean-Luc Chancrin (ancien président du GECOV*) ] L expérience du LCP* en chirurgie orthopédique vétérinaire Les Docteurs Jean-Luc Chancrin (ancien président du GECOV**) et Thierry Dembour sont praticiens en exercice chirurgical exclusivement référé à Ollioules (83). Depuis combien de temps utilisezvous le système lcp? Dr. Dembour : nous utilisons ce système depuis maintenant deux ans. nous l avons essayé pour la première fois à l occasion de la phase d essai clinique de la plaque à tplo (plaque spécialement dessinée pour le tibia proximal afin de réaliser l ostéosynthèse des ostectomies de nivellement du plateau tibial dans la correction des instabilités liées à la rupture du ligament croisé antérieur - newsletter n 5). très rapidement et naturellement, nous avons étendu nos indications d utilisation du système lcp d abord avec les plaques 3.5 mm et 3.5 larges puis les 2.7 mm et enfin les plaques 3.5 métaphysaires. Aujourd hui, le système lcp fait partie intégrante de notre arsenal thérapeutique en orthopédie et en traumatologie. Quelles ont été vos premières réactions face à ce nouveau système? Dr. Chancrin la phase d apprentissage a été courte et grandement facilitée par la qualité de l ancillaire. La principale difficulté en début d utilisation réside essentiellement dans l implantation des premières vis verrouillées dans chaque about, un maintien strict de l implant est en effet indispensable tout au long de la pose. Ceci n est pas toujours aisé en particulier lors de l utilisation des plaques pour vis de 2.7 mm. Dans quelles indications utilisez-vous les implants verrouillés? Dr. Dembour : notre première indication fût l utilisation de la plaque tplo et reste aujourd hui encore notre utilisation principale en termes de quantité. nous utilisons les plaques larges dans le cadre des ostéosynthèses biologiques en présence de gros fracas non reconstructibles. la MIPO (Minimally Invasive Plate Osteosynthesis) prend alors tout son sens et nous sommes sûrs que l alignement des abouts fracturaires ne changera pas au moment du serrage des vis. les fractures ouvertes, même du troisième degré par arme à feu (assez fréquentes en médecine vétérinaire dans les régions où la chasse est bien présente), si la fermeture de la plaie est autorisée en première intention, est une autre de nos indications majeures. nous allions alors les avantages de la fixation externe et de la fixation interne. Pour le moment, nous réservons l utilisation des plaques lcp métaphysaires aux fractures très distales du radius. Ces plaques permettent d avoir une très bonne rigidité du montage même avec seulement deux vis sur l about distal. leur design effilé et aminci à l extrémité limite le risque de lésion du tendon de l extenseur radial du carpe et de l extenseur commun des doigts par rapport à une DCP ou une lcp classique. Selon vous, quels sont les intérêts du lcp? Dr. Chancrin l intérêt majeur du système lcp est certainement la préservation de l alignement primaire au cours de l ostéosynthèse d une fracture comminutive et la garantie de son maintien lors de la mise en charge. le peu de travail sur la plaque et le recours plus fréquent à des techniques peu invasives qu autorise ce système contribuent à diminuer le temps opératoire et par conséquent les risques de complications immédiates sur nos polytraumatisés. Après maintenant deux ans d utilisation, les plaques lcp se sont imposées comme incontournables dans la plupart de nos indications en traumatologie des os longs, nos premières impressions «subjectives» favorables quant à la qualité de ces implants ont très rapidement été confirmées par nos résultats à moyen et long terme aussi bien en terme de vitesse de consolidation qu en ce qui concerne la qualité et la rapidité de la récupération fonctionnelle. * LCP : Locking Compression Plate * Groupe d Etude en Chirurgie Orthopédique Vétérinaire

13 Numéro 7 / la newsletter de Synthes 13 Radiographie préopératoire Radiographie à J0 Radiographie à J Cas d un Bobtail de 7 ans référé pour une fracture complexe du tibia suite à un accident de la voie publique. La stabilisation de la fracture est réalisée au moyen d une plaque d alignement LCP 3.5 Large (insérée en technique MIPO). Radiographie préopératoire Radiographie à J0 Radiographie à J Cas d un Bull Terrier de 18 mois référé pour une fracture complexe du tibia suite à un accident de la voie publique. La stabilisation de la fracture est réalisée au moyen d une plaque d alignement LCP 3.5 (insérée en technique MIPO). GAMMe lcp VÉtÉRInAIRe Une nouvelle gamme dédiée à la chirurgie vétérinaire Plaques lcp & lc-dcp 2.0, 2.4, 2.7mm Vis et plaques de 2.4mm : une nouvelle taille d implants, idéale pour le traitement des fractures des os longs du chat Plaques désormais disponibles jusqu à 14 trous en 2.0 et 2.4mm, 16 trous en 2.7mm epaisseur supérieure pour les plaques les plus longues Extrémité conçue afin de permettre un placement des vis plus proche de la surface articulaire Surface inférieure à contact limité pour un meilleur respect de la vascularisation

14 14 Numéro 7 / la newsletter de Synthes INTERVIEW MISSIOnS ChIRURGICAleS À GAZA Monsieur le Professeur Sylvain Terver, ancien chef de service au CHU de Clermont Ferrand, est membre de l AO-AA Chapitre français. Depuis quelques années, Monsieur Terver met à profit son expérience au service des causes humanitaires, notamment au travers d actions menées par l AO. Voici des extraits d un article publié dans le magazine AO Dialogue 2 08, qui retrace l une de ses récentes expériences. Vous pouvez retrouver l article en intégralité sur Les besoins chirurgicaux en zone trouble sont souvent difficiles à évaluer lorsque les feux de l actualité s éloignent des réalités quotidiennes pour se concentrer sur des données politiques complexes.cette remarque est particulièrement vraie lorsque l on parle du Moyen-Orient. la situation de la bande de Gaza est revenue au premier plan de l actualité depuis la prise de pouvoir du hamas et la cessation de fait du gouvernement d union issu des élections de 2006 ; cependant la réalité quotidienne vécue par les habitants de cette petite bande de terre est peu éclairée par les tamtams médiatiques. Rappelons que sur un territoire de 30 km de long sur 2 à 5 de large vivent environ 1 million et demi de personnes (soit une densité de près de 4000 habitants au km²!). [ ] nous avons eu l occasion d y aller à 2 reprises cette année : une première fois en mars sous le régime du gouvernement d union et une deuxième fois en septembre sous le régime du seul hamas.la première mission avait pour but d évaluer les besoins en orthopédie ; faite pour le compte de Médecins du Monde, elle a permis la visite des principaux hôpitaux : Shifa (à Gaza ville), l européen de Khan younis (dans le sud). nous n avons pas pu voir l hôpital nasser de Khan younis. - Shifa est un hôpital datant des années 70 avec des conditions de fonctionnement maintenues autant que faire se peut dans une situation de blocus. l orthopédie consiste en : [ Bloc opératoire - Hôpital Shifa ] deux services (hommes : 28 lits, femmes et enfants : 20 lits avec salles de 2 à 8 lits), deux salles opératoires (une "froide" et une d urgence), 4 équipes de chirurgiens utilisant la salle une fois par semaine chacune, un personnel suffisant en nombre. [ Bloc opératoire - Hôpital Shifa ] Dans son ensemble, le bloc est constitué de 8 salles en ligne [ ], mais aucun traitement de l air. L instrumentation est vieillotte et la maintenance de plus en plus difficile! les consultations sont totalement anarchiques et, évidemment, dominées par les urgences avec par périodes des afflux de 50 à 100 blessés en cas d intrusion israélienne ou de conflits inter familiaux. le fonctionnement est en fait totalement dédié à cette possibilité d afflux d urgence et aucune organisation n apparaît clairement : ainsi les dossiers sont réduits aux feuilles de l accueil et au compte rendu opératoire ; les radios sont rendues au patient. On peut retrouver la feuille de température avec peu de données marquées. Aucun courrier (d ailleurs la fonction de secrétaire n existe pas). les durées de séjour sont généralement extrêmement brèves lors de la première admission et les fractures ouvertes des membres inférieurs par lésion balistique ne restent souvent pas plus de 48 heures : le temps de mettre le fixateur externe et de faire le pansement. Dans ce secteur, il convient d admirer l efficacité immédiate remarquable des équipes! Par contre pas de coopération entre les équipes, pas de discussion de dossier, pas de suivi de patients, pas de relation avec "la ville" les techniques opératoires sont celles que les responsables d équipe ont apprises lors de leurs études avec quelques apports récents en fonction de ce que le blocus laisse passer comme matériel. - L hôpital Européen construit dans les années 80-90, sur des fonds européens, est beaucoup plus moderne et correspond davantage à ce que nous connaissons en France : salles à flux, hospitalisation en chambre de 2 à 4, matériel plus moderne (arthroscopie, prothèse de genou, micro chirurgie avec microscope...) Mais cet hôpital, fonctionnant selon des règles "européennes", est mal accepté par la population qui renâcle à la mise en place de quelques règles que ce soit!

15 Numéro 7 / la newsletter de Synthes 15 en dehors des urgences et de leurs suites, la chirurgie orthopédique est dominée par l orthopédie infantile (60% de moins de 15 ans!) et quelques tumeurs. Mais la traumatologie de guerre et ses suites font le fond de roulement des services : fractures balistiques autour du genou (zone visée par les soldats de tout bord : cela ne tue pas mais handicape à vie!), pseudarthroses infectées plus ou moins découvertes, au moins raideur majeure, raccourcissements, etc. nos premières conclusions étaient : Un besoin évident d organisation avec, en premier, la tenue de dossiers (secrétariat, suivi post-hospitalisation, discussion de dossiers ) Une organisation des soins post-urgence : rééducation, soins de ville, organisation des consultations Une remise à niveau des chirurgiens, isolés depuis trop longtemps, principalement en chirurgie infantile, arthroscopie, soins aux infections osseuses post-traumatiques. Une formation à la chirurgie des lambeaux de couverture. [ Bloc opératoire à l hopital européen de Khan Younis ] Accessoirement un renouvellement du matériel : instruments et matériel de synthèse. [ ] Cet article est disponible intégralement sur le site de l AO sur rubrique AO Publications, section AO journals / AO Dialogue. AU QUOtIDIen CheZ SyntheS Responsable des Ressources Humaines chez Synthes France Depuis son arrivée chez Synthes en octobre 2001, Delphine Flachat a vu l effectif de la société Synthes fortement augmenter en passant de 50 à 109 personnes aujourd hui. Cette croissance importante de l effectif qui est toujours d actualité, demande une adaptation perpétuelle du processus ressources humaines. Quelles sont vos missions en tant que responsable des ressources humaines? Mes principales missions sont d assurer la gestion du personnel de la société, dans le respect de la réglementation du travail et de mettre en œuvre les moyens nécessaires à une optimisation des ressources humaines par rapport aux objectifs de l entreprise. Pouvez-vous nous en dire plus sur la gestion du personnel? La gestion administrative du personnel (paie, reporting, contrats, gestion des fiches de fonction ) prend une part importante des fonctions du service Ressources humaines. Je suis bien entendu intégrée dans le processus de recrutement du personnel du siège, en étroite collaboration avec les responsables de service. le recrutement des responsables commerciaux est quant à lui confié à un cabinet de recrutement. J accueille les nouveaux arrivants au sein de la société avant leur formation au poste attribué en leur présentant au moyen d un livret d accueil les diverses procédures, les recommandations et les différentes règles chez Synthes. Dans le cadre de la gestion des compétences, je réalise et suis le plan de formation (sélection des organismes de formation, organisation des calendriers) en fonction des besoins émis lors des entretiens individuels d évaluations. Synthes porte une attention toute particulière à la formation de ses salariés, ceci afin d optimiser leurs compétences et assurer le meilleur service possible à nos clients. [ Delphine Flachat, Responsable des Ressources Humaines chez Synthes France ] Quelle pratique, en matière de ressources humaines chez Synthes, vous paraît importante? Ce que j apprécie particulièrement chez Synthes, ce sont les possibilités pour les salariés d évoluer dans leurs missions, dans le cadre des recrutements en interne. en effet malgré la petite taille de notre structure (109 salariés aujourd hui), notre croissance et notre développement nous permettent de fortement favoriser ce mode de recrutement.

16 16 Numéro 7 / La newsletter de Synthes Synthes SOUTIENT CONCOURS Cours de Base AO - Traitement des Fractures en Traumatologie IBODE et Jeunes Chirurgiens (Sainte-Maxime) du 29 Mars au 1er Avril Cours AO pour le Traitement des fractures de la Main (Besançon) du 11 au 13 Mai Cours de base AO CMF IBODE et Jeunes Chirurgiens (Saint-Maxime) du 26 au 29 Mai AOSpine France Master Course (Paris) du 24 au 26 Juin Renseignements et inscriptions : Carine BIRQUY L AO-AA Chapitre français - L AOSpine France - Gagnez une place au cours de base AO de votre spécialité Renvoyez le coupon réponse ci-joint dûment complété avant le 6 mai 2009 et participez au tirage au sort du 15 mai 2009 Règlement déposé chez huissier et disponible sur simple demande. Extrait de règlement : tout répondant ayant suivi un enseignement AO, AO Spine et AO CMF de niveau Avancé ou Mastersclass, ne pourra remporter le gain ci-dessus mentionné. Concours Newsletter n 6 Nous avons le plaisir de communiquer les noms des gagnants du concours "20 couteaux suisses" organisé dans la newsletter n 6. Dr Olivier ARNAULT, CLINIQUE SAINT SAUVEUR - MULHOUSE (68) M Joseph-Marwan BAAKLINI, HÔPITAL EDOUARD HERRIOT - LYON (69) Dr Igor BENEZIS, CH DE PAU - PAU (64) Dr Nicolas BLANCHET, CHU BESANCON - BESANCON (25) Dr BRUYERE, CLINIQUE VETERINAIRE DU PERE LOUVET - VOIRON (38) M Jacky CAILLE, CH D ANGOULEME - ANGOULEME (16) Dr COURJAUD, CLINIQUE PASTEUR - ROYAN (17) Dr CROISIER, CLINIQUE VETERINAIRE DES SOURCES - LE AYVELLES (08) Dr Nacer DEBIT, CHI LEON TOUHALADJIAN - POISSY (78) Madame DELOOSE, CHI ANDRE GREGOIRE - MONTREUIL (93) Dr Michel FAIVRE, CENTRE CHIRURGICALE FLOREAL - BAGNOLET (93) Dr Michel-Yves GRAUWIN, CH ARMENTIERES - ARMENTIERES (59) Dr Jean-Marie GUSTIN, CABINET MEDICAL - THOUARS (79) Dr Jean-Louis MARY, SEL VETO SUD LUBERON - PERTUIS (84) Mme Blandine MATHON, CH DE CHAMPAGNOLE - CHAMPAGNOLE (39) Dr Thierry ODENT, HÔPITAL NECKER ENFANTS MALADES - PARIS (75) Dr Roland PERRIN, CLINIQUE VETERINAIRE EQUINE - SAINT LAMBERT DES BOIS (78) Dr Marcellino TAMAMES, CLINIQUE DE L ORANGERIE - LE PERREUX SUR MARNE (94) Dr Thierry VILLEY, CH DES 4 VILLES - SAINT CLOUD (92) Dr Pierre WEBER, CH DE MULHOUSE - MULHOUSE (68) SYNTHES SERA PRÉSENT Mars Les 28 ème Journées d Orthopédie de Fort de France (Fort de France) Mars SOFOP (Nancy) Avril 8 ème Cours Supérieur et Pratique sur la Chirurgie Rachidienne (Bordeaux) Avril AFCMF (Saumur) Mai UNAIBODE (Lorient) Mai Cours de Traumatologie sur cadavres (Angers) Juin SFCR et GES (Le Touquet) Juin SOO (Rennes) PETITS PLUS UTILES COMMANDES ,15 e TTC / MN ,15 e TTC / MN PRÊTS Téléphone : Fax : SAV Téléphone : Fax : Pour toute autre information, le numéro du Standard est : Téléphone : Fax : Directeur de la publication : Bernard CHAMINADOUR Rédacteur en chef : Elisabeth WRZESINSKI Coordinateur : Emeline Vaillaut Crédit photos : Synthes Fondation AO Conception et réalisation :

Numéro 2 / 2007 - La newsletter de Synthes

Numéro 2 / 2007 - La newsletter de Synthes Numéro 2 / 2007 - La newsletter de Synthes ÉDITO Nous avons choisi de décliner ce numéro 2 de la newsletter de Synthes autour de thèmes qui nous sont chers : Innovation, Formation et Service. Depuis près

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous.

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Technique chirurgicale Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Table des matières Indications et contre-indications 3 Implants 4 Instruments 4 Planification

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara Traumatologie de l enfant Joël Lechevallier Saad Abu Amara Plan Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas particuliers Traitement Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas pa Physiologie

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P.

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. La boiterie de l enfant La boiterie Les pièges de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. Liège Liège Caractéristiques de la boiterie

Plus en détail

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DEFINITION La scoliose vient du grec skolios : tortueux Déformation tridimensionnelle de toute ou une partie de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique ou lombaire) consistant

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

25 ème Cours AO de Traitement des fractures Cours d'initiation ---- Paris 2014

25 ème Cours AO de Traitement des fractures Cours d'initiation ---- Paris 2014 25 ème Cours AO de Traitement des fractures Cours d'initiation ---- Paris 2014 Organisé par le l AOVET et le GECOV Dates : du dimanche 26 au mercredi 29 janvier 2014 Lieu : Paris - Ho tel Concorde Montparnasse

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie J ai mal à la hanche : 9/10 ce n est pas la hanche, en tout cas pas la coxo-fémorale! Le plus souvent douleur en regard du grand trochanter

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC. CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE

Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC. CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE Processus de dégradation orthopédique Déséquilibre des forces musculaires Maintient trop prolongé

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU Votre état nécessite la réalisation d'une ostéotomie au niveau du genou. Cette fiche est destinée à vous en expliquer les grands principes, le but et les bénéfices

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

3 % = résultat. décevant

3 % = résultat. décevant 3 % des hanches prothésées = résultat décevant Les difficultés après arthroplastie totale de hanche sont d autant plus mal vécues que l opération est réputée pour ses bons résultats. plus de 25 CAUSES

Plus en détail

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE MOMENT DE LA FRACTURE Fracture per-opératoire iatrogène cave pathologique! Fracture post-opératoire traumatique FRACTURE PEROPERATOIRE Souvent méconnue = diagnostic

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE INNOVATION MEANS MOTION

ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE INNOVATION MEANS MOTION ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE FIXATION POLYAXIALE VERROUILLÉE DUALTEC SYSTEM II Implants préformés Vis préorientées et débattement polyaxial de 20 2 approches chirurgicales : latérale et postéro-latérale

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

Généralités sur fractures, luxation et entorses

Généralités sur fractures, luxation et entorses Généralités sur fractures, luxation et entorses JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé I- Définitions PLAN II- Consolidation des fractures III- Etiologie IV- Etude anatomique V- Signes cliniques et radiographiques

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant 40 Item 299 Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant ENC Insérer les T1 Objectifs pédagogiques Devant une boiterie ou un trouble de la démarche chez l enfant, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Les Fractures Diaphysaires du Fémur

Les Fractures Diaphysaires du Fémur Les Fractures Diaphysaires du Fémur Pr J. Ch. Le Huec 1/ Tableau Clinique 2/ Classification des Fractures 3/ Complications 4/ Traitement 5/ Indications 6/ Traitement des Complications 7/ Installation -

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Newsletter. changement... Besoin de. ... explorez votre Newsletter autrement! Instruments et implants approuvés par l AO Foundation

Newsletter. changement... Besoin de. ... explorez votre Newsletter autrement! Instruments et implants approuvés par l AO Foundation Newsletter Besoin de changement...... explorez votre Newsletter autrement! Numéro 13 Instruments et implants approuvés par l AO Foundation Mai 2012 Newsletter Synthes 2 ÉDITO ÉDITO ÉDITO ÉDITO ÉDITO ÉDITO

Plus en détail

M / B / A. groupe lépine. Cotyle à impacter sans vis. Modulaire. Biconique. Anatomique.

M / B / A. groupe lépine. Cotyle à impacter sans vis. Modulaire. Biconique. Anatomique. M / B / A Modulaire. Biconique. Anatomique. Cotyle à impacter sans vis groupe lépine M / B / A Modulaire. Biconique. Anatomique. L obtention du silence prothétique CUPULE CARACTERISTIQUES La cupule à impacter

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE LA RAIDEUR A PROPOS DE Dr Jean-Pierre LIOTARD Paris, le 9 décembre 2006 Depuis 1985, pour tous, dans «le groupe Walch», les Amplitudes de l Epaule sont un fil rouge continu entre Chirurgiens, Médecins

Plus en détail

La dysplasie de hanche chez le chien

La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche est une des conditions orthopédiques les plus fréquentes chez le chien. La dysplasie de la hanche est une condition qui se développe chez le

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Solutions de prêts Synthes Traumatologie, rachis et crânio-maxillo-facial

Solutions de prêts Synthes Traumatologie, rachis et crânio-maxillo-facial Solutions de prêts Synthes, rachis et crânio-maxillo-facial Instruments et implants approuvés par l AO Foundation www.synthes.com www.synthesvet.fr Commandes 01 10 20 01 10 30 Prêts Tél. 03 81 31 25 69

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

ANOMALIES DE LA MARCHE

ANOMALIES DE LA MARCHE ANOMALIES DE LA MARCHE JOURNEE D ETUDE PEDIATRIE ATELIER D ORTHOPEDIE TROUBLES de la DEMARCHE autant d étapes«physiologiques» PIEDS DEFORMES Docteur, Jean a 10 jours, ses pieds sont déformés qu en pensez

Plus en détail

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Pôle Santé Méditerranée Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Marseille, le 12 juillet 2011 Fruit d une réflexion et d une vision partagée, le Pôle Santé Méditerranée

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE Sandrine LEPETIT, IBODE, bloc opératoire ambulatoire ORL-OPH CHU CLERMONT FERRAND La chirurgie ambulatoire Modalités d existence et d application,

Plus en détail

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules Training Center France Edito Nobel Biocare a franchi une nouvelle étape : un Centre de Formation, le Nobel Biocare Training Center France a ouvert

Plus en détail

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice)

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Préambule n Reste-t-il des problèmes dans le diagnostic et le traitement des lésions

Plus en détail

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n Technique Opératoire Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n PLAQUE POUR ARTHRODÈSE MÉTATARSO-PHALANGIENNE DU PREMIER RAYON. INDICATIONS CLINIQUES : Hallux Rigidus évolué,

Plus en détail

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR C Andreux et F L Huillier H Guerini, A Feydy, X Poittevin, F Thevenin, R Campagna, JL Drapé, A Chevrot Hôpital COCHIN, Paris, France OBJECTIF Proposer

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES

TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES TECHNIQUES D IMMOBILISATION DES MEMBRES AUX URGENCES Adrien JACQUOT Centre Chirurgical Emile Gallé Service de Chirurgie Orthopédique et traumatologique 22 Mars 2012 LEGISLATION Décret de compétence infirmier

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

L ERGOTHERAPIE EN GERIATRIE Dr S.FARDJAD, Praticien Hospitalier Service de MPR du Professeur J-M.GRACIES CHU Mondor-Chenevier DEFINITION Thérapie utilisant comme moyen l activité (du grec «ergon»): - l

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008 Point d information 22 janvier 2009 La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre et Au cours de la dernière décennie, la France, traditionnellement

Plus en détail

Articulations multifonctionnelles de correction

Articulations multifonctionnelles de correction Articulations multifonctionnelles de correction pour enfants et adultes Information produit 2 Ottobock Articulations multifonctionnelles de corrections pour enfants et adultes Articulations de correction

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur 4 Le traitement chez le sportif Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur Préventif Examen annuel Support de la radio panoramique obligatoire Prévoir d agir bien avant les compétitions

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR (L. Rakotomanana) 1. Forces et bras de leviers dans l appareil moteur L appareil locomoteur se compose de deux structures : le squelette et le système musculaire.

Plus en détail

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque M.IRRAZI (Metz) 7 et 8 mai PARIS OBJECTIFS Anticiper la douleur Récupération fonctionnelle Gérer les

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail