Bien gérer votre coopérative. Un guide sur les normes de gestion de base pour les coopératives d habitation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bien gérer votre coopérative. Un guide sur les normes de gestion de base pour les coopératives d habitation"

Transcription

1 Bien gérer votre coopérative Un guide sur les normes de gestion de base pour les coopératives d habitation

2

3 À l intérieur Introduction. 1 1 À propos des normes de gestion de base. 3 Les membres ne devraient-ils pas gérer eux-mêmes la coopérative?. 4 Trouver de bons gestionnaires (et les conserver). 4 Et les comités?. 5 Un mot au sujet de la gouvernance et de la gestion. 5 Collaboration conseil-gestionnaires. 6 2 Gérer les finances. 7 Les résultats que nous voulons. 7 Les personnes, les outils et la formation Maintenir la coopérative en bon état. 21 Les résultats que nous voulons. 21 Les personnes, les outils et la formation Assurer une pleine occupation. 29 Les résultats que nous voulons. 29 Les personnes, les outils et la formation Respecter les exigences juridiques. 37 Les résultats que nous voulons. 37 Les personnes, les outils et la formation Aider les coopératives à bien gouverner. 45 Les résultats que nous voulons. 46 Les personnes, les outils et la formation Un dernier mot pour aider les coopératives à bien gouverner. 55 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE i

4 ii BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

5 Introduction Les coopératives d habitation jouent un rôle social important. Elles offrent des logements abordables et elles permettent de bâtir des communautés dans lesquelles les membres s entraident, en partageant des valeurs communes. Pour atteindre ces objectifs et pour pouvoir continuer de le faire, les coopératives doivent être fortes et le rester. Elles doivent s occuper de la gestion quotidienne de la coopérative et cela signifie qu elles doivent avoir une bonne gestion. Les coopératives évoluent dans un contexte difficile qui change constamment. Elles doivent concurrencer sur des marchés changeants pour garder leurs logements occupés. Dans certains cas, elles doivent essayer de joindre les deux bouts avec une fraction de l aide gouvernementale qu elles recevaient auparavant, tout en logeant encore des membres à faible revenu qui ont besoin d aide. Dans d autres cas, elles trouvent qu il est difficile de fonctionner en se conformant aux règles gouvernementales rigides qui régissent les programmes. Les bâtiments des coopératives vieillissent et doivent être entretenus. Sans une bonne gestion, les coopératives peuvent se retrouver en difficulté, parfois en très grande difficulté. Pour aider les coopératives à bien fonctionner, tant dans les bonnes que dans les mauvaises périodes, la FHCC a adopté en 2004 des normes de gestion de base pour les coopératives d habitation et elle a lancé une campagne la Campagne en faveur d une bonne gestion dans le but de les faire connaître à tous ses membres. En 2006, nous avons intégré la Campagne en faveur d une bonne gestion à la Vision 2020 MC de la FHCC, un nouveau programme visant à aider les coopératives à planifier un avenir sûr. Un mot à propos de la nouvelle édition Les coopératives évoluent dans un contexte difficile qui change constamment. Sans une bonne gestion, les coopératives peuvent se retrouver en difficulté, parfois en très grande difficulté. Pour aider les coopératives à bien fonctionner, en période de prospérité comme en période de difficulté, la FHCC a adopté en 2004 des normes de gestion de base pour les coopératives d habitation. Dans cette nouvelle édition, nous renvoyons les lecteurs à la boîte à outils de la Vision 2020 et aux ressources en ligne. La boîte à outils continue d évoluer, à mesure que nous continuerons d aider les coopératives à bien gérer leurs affaires et à se préparer pour bâtir un avenir sûr. L information maintenant accessible en ligne pour vous aider à bien gérer votre coopérative est un outil essentiel pour bien faire le travail. La cinquième édition de Bien gérer votre coopérative est un élément clé de la Vision 2020, tout comme les guides accompagnateurs Bien gouverner votre coopérative et Bien appliquer nos principes coopératifs. Ensemble, ces guides aident les coopératives d habitation, et tous ceux qui y travaillent, et tous ceux qui y travaillent et qui les appuient, à hausser la barre au niveau de la gestion, de la gouvernance et du leadership de nos communautés coopératives. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 1

6 Dans cette nouvelle édition, nous renvoyons les lecteurs à la boîte à outils de la Vision 2020, qui est accessible aux membres sur le site Web Vision 2020 de la FHCC. La boîte à outils continuera d évoluer, à mesure que nous continuerons d aider les coopératives à bien gérer leurs affaires et à se préparer pour bâtir un avenir sûr. Nous proposons également de plus en plus de ressources en ligne dans cette édition. Avec la quantité d information maintenant disponible de diverses sources en ligne pour vous aider à bien gérer votre coopérative, l accès à Internet n est plus simplement un avantage pour le gestionnaire de la coopérative : c est un outil essentiel pour bien faire son travail. Ce guide ne vise pas à remplacer les nombreuses autres ressources offertes par le mouvement de l habitation coopérative pour aider les coopératives à gérer leurs affaires. Les activités de formation, les publications de la Librairie de l habitation coopérative, les articles dans les bulletins d information, le Centre de ressources en ligne de la FHCC, et les ressources des fédérations locales il existe une foule de ressources qui peuvent vous aider à bien gérer votre coopérative. Mais voici ce que nous pouvons vous promettre pour ce guide : si vous obtenez les résultats de gestion que nous y décrivons, votre coopérative sera bien gérée et vos membres seront fiers de la considérer comme leur chez-soi. Remerciements Nicholas Gazzard et Kim Weiman ont rédigé ce guide. Diana Devlin, Nicholas Gazzard et Dale Reagan ont révisé cette cinquième édition. Yvon Lepage en a fait la traduction et Diane Paquette a effectué la lecture d épreuves. La conception et la mise en page initiales sont de Stéphanie Ballantyne et EGO Creative Solutions. Le dessin de la page couverture est une réalisation de la firme Aerographics. Bien gérer votre coopérative est une initiative du projet Vision 2020 MC. 5 e édition, mai BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

7 1 À propos des normes de gestion de base En 2004, la FHCC a élaboré des normes de gestion de base et elle les a présentées à l AGA la même année. Les membres les ont adoptées avec enthousiasme comme un ensemble de modèles simples pour assurer la bonne gestion des coopératives. Les normes de gestion de base vous aident à mesurer et à améliorer la qualité de la gestion de votre coopérative. Elles précisent les résultats qu apporte une bonne gestion. Elles sont divisées en cinq groupes : 1. gérer les finances 2. maintenir la coopérative en bon état 3. assurer une pleine occupation 4. respecter les exigences juridiques 5. aider les coopératives à bien gouverne. Pour chacun de ces groupes, les normes de gestion décrivent : les résultats que nous voulons les personnes, les outils et la formation nécessaires pour accomplir le travail. Les normes de gestion de base vous aident à mesurer et à améliorer la qualité de la gestion de votre coopérative. Les normes de gestion de base ne disent pas quel genre de gestion les coopératives doivent utiliser. Un personnel formé, une bonne tenue de livres, des groupes de gestion qui se spécialisent dans les coopératives et des entreprises de gestion de propriétés commerciales qui connaissent bien les coopératives d habitation sont autant de choix possibles. Ce qui compte, c est de faire le travail et de bien le faire. Cela suppose compétence et fiabilité. Les normes de gestion de base ne disent pas quel genre de gestion les coopératives doivent utiliser. Un personnel formé, une bonne tenue de livres, des groupes de gestion qui se spécialisent dans les coopératives et des entreprises de gestion de propriétés commerciales qui connaissent bien les coopératives d habitation sont autant de choix possibles. Ce qui compte, c est de faire le travail et de bien le faire. Cela suppose compétence et fiabilité. Lorsque vous choisissez un gestionnaire pour votre coopérative, évaluez-le en fonction de ces deux critères : 1. A-t-il les compétences nécessaires pour bien faire le travail tout le temps? 2. Le travail se fera-t-il lorsqu il sera nécessaire? BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 3

8 Les membres ne devraient-ils pas gérer eux-mêmes la coopérative? Une véritable coopérative d habitation est une coopérative où les membres sont copropriétaires de leur logement pour leur avantage mutuel. Ils prennent les décisions de façon démocratique pour le bien de la coopérative et de sa communauté. Ils élisent le conseil d administration, qui est chargé d administrer les affaires de la coopérative. Ils se conforment aux sept principes internationaux de la coopération et la gestion de la coopérative par ses membres n est pas un de ces principes. Certaines coopératives d habitation pensent que leurs membres devraient faire tout le travail quotidien de gestion de la coopérative. Autrement, elles croient que leur coopérative n est pas une vraie coopérative. Mais personne n a jamais dit qu une coopérative se définit par la façon dont elle est administrée. Une véritable coopérative d habitation est une coopérative où les membres sont copropriétaires de leur logement pour leur avantage mutuel. Ils prennent les décisions de façon démocratique pour le bien de la coopérative et de sa communauté. Ils élisent le conseil d administration, qui est chargé d administrer les affaires de la coopérative. Ils se conforment aux sept principes internationaux de la coopération et la gestion de la coopérative par ses membres n est pas un de ces principes. Trouver de bons gestionnaires (et les conserver) Vous avez différents choix pour trouver des gestionnaires professionnels pour votre coopérative : du personnel que vous embauchez directement des entreprises de services d aide à la gestion. Dans chaque cas, vous devrez vous devrez vous assurer que le gestionnaire a les connaissances nécessaires pour gérer votre coopérative d habitation et qu il connaît les règles du programme gouvernemental de votre coopérative. Peu importe votre choix, vous devez vous assurer de bien faire votre travail à titre d employeur ou de partie contractante. Cela signifie : des directives au personnel ou à l entreprise de gestion de la part des représentants choisis de votre coopérative des conditions de travail professionnelles pour toutes les personnes qui travaillent sur place dans votre coopérative une rémunération équitable pour la qualité du travail à laquelle vous vous attendez. Vous voulez des personnes qualifiées pour gérer vos affaires. Votre capacité de les garder dépendra beaucoup des relations que vous aurez avec ces personnes. 4 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

9 Et les comités? Lorsque l habitation coopérative a réellement commencé à prendre de l ampleur au Canada, nous avions prévu que les comités seraient appelés à jouer un rôle important dans la gestion de nos coopératives. Il n est donc pas étonnant que beaucoup de coopératives d habitation, sans doute la plupart, ont eu recours à des comités pour s occuper de leur gestion. Les coopératives ont mis sur pied des comités pour deux raisons : pour planifier et superviser les tâches de gestion pour s occuper elles-mêmes des tâches de gestion Comme nous l avons indiqué plus haut, les normes de gestion de base n indiquent pas comment les coopératives devraient répondre à leurs besoins de gestion, mais seulement quels devraient être les résultats. La question est donc de savoir si les comités ont produit de bons résultats de gestion pour les coopératives. Les comités ont-ils produit de bons résultats de gestion pour les coopératives? Après 35 ans d expérience, nous pouvons affirmer que les résultats ont été assez mitigés. Après 35 ans d expérience, nous pouvons affirmer que les résultats ont été assez mitigés. Certaines coopératives ont obtenu de bons résultats de leurs comités, mais il y a également eu beaucoup de problèmes, surtout dans des secteurs clés comme les finances, l entretien et l occupation des logements de la coopérative. Nous en revenons donc aux deux questions que nous avons posées plus haut, c est-à-dire : 1. Les comités font-ils bien leur travail tout le temps? 2. Les comités font-ils bien leur travail lorsqu il le faut? Si la réponse à ces deux questions n est pas un «oui» inconditionnel, vous voudrez sûrement examiner attentivement votre recours aux comités pour gérer les affaires de la coopérative. Un mot au sujet de la gouvernance et de la gestion La gouvernance concerne l orientation globale de la coopérative, c.-à-d. l établissement des politiques, l adoption du budget et d autres plans, la supervision de la gestion et le bien-être de la coopérative. La gouvernance, c est le travail des administrateurs et des membres qui les élisent. La bonne gestion et la bonne gouvernance vont de pair. Si l une est faible, l autre sera affaiblie. C est la raison pour laquelle nous avons ajouté «Appuyer la bonne gouvernance dans les coopératives» aux normes de gestion de base. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 5

10 La gestion est le travail au jour le jour de la gestion de la de la coopérative, c.-à-d. s occuper des affaires courantes en fonction de l orientation globale établie par le conseil. Même si les rôles sont différents, la bonne gestion et la bonne gouvernance vont de pair. Si l une est faible, l autre sera affaiblie. C est la raison pour laquelle nous avons ajouté «Appuyer la bonne gouvernance dans les coopératives» aux normes de gestion de base. Collaboration conseil-gestionnaires De plus en plus de coopératives privilégient l approche d une équipe formée du conseil et des gestionnaires, dans laquelle la gestion et la gouvernance forment un partenariat étroit qui : reconnaît chacun comme un intervenant clé établit clairement «qui fait quoi» désigne aux gestionnaires des «contacts» au conseil pour obtenir des avis entre les réunions, lorsque nécessaire permet aux deux parties d être à l aise pour échanger des idées La collaboration conseil-gestionnaires permet au conseil et au gestionnaire de trouver le juste équilibre des rôles en travaillant ensemble pour répondre aux besoins et aux priorités de la coopérative. 6 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

11 2 Gérer les finances En bout de ligne, c est une question d argent. S il n y en a pas assez, votre coopérative ne survivra pas, même si votre communauté est forte. En tant que conseil d administration, vous devez vous assurer que vos finances sont bien gérées. Vous avez donc besoin de personnes compétentes pour s occuper de votre argent. Gérer les finances les résultats que nous voulons En tant que conseil d administration, vous devez vous assurer que vos finances sont bien gérées. Vous avez donc besoin de personnes compétentes pour s occuper de votre argent. la coopérative adopte un budget réaliste chaque année La gestion des finances de votre coopérative commence avec la planification. Votre coopérative doit commencer à préparer son budget plusieurs mois avant son année d application. Assurez-vous que votre coopérative rassemble toute l information nécessaire pour préparer un bon budget. Quels seront les coûts d éléments comme l énergie et les taxes? Votre prêt hypothécaire changera-t-il? Et l aide gouvernementale? Combien devriez-vous déposer dans votre réserve de remplacement ou votre réserve pour immobilisations? La gestion des finances de votre coopérative commence avec la planification. Votre coopérative doit commencer à préparer son budget plusieurs mois avant son année d application. Visez toujours un budget équilibré. Vous devez aussi planifier vos dépenses à même votre réserve d immobilisations. Dans les sections concernant l entretien de la coopérative et la planification financière à long terme, nous abordons la question des prévisions à long terme pour le fonds de réserve. Vous devriez également disposer d un petit budget pour les dépenses d immobilisations à court terme. Ce budget vous indique combien vous devrez dépenser pour les remplacements et les réparations majeures que vous prévoyez effectuer au cours des deux ou trois prochaines années. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 7

12 N oubliez pas non plus le marché du logement local lorsque vous fixez le montant de vos droits d occupation. Il y a peut-être des concurrents dont vous devez tenir compte. Quels sont leurs loyers? Quel est le taux d inoccupation local? Inutile de budgéter pour une occupation complète et vous retrouver au milieu de l année avec des pertes importantes dues aux logements inoccupés. Ou encore de perdre de l argent alors que vous auriez pu fixer vos droits d occupation à un niveau plus élevé. La budgétisation n a rien à voir avec la physique nucléaire. Elle nécessite simplement une attention au détail. Assurezvous que votre gestionnaire en est conscient. Vous devez aussi vous assurer de faire approuver votre budget par vos membres à temps pour donner un avis suffisant de toute hausse des droits d occupation. Le délai minimum est de 60 jours. Certaines coopératives peuvent avoir des règles ou des règlements qui prévoient un délai plus long. Assurez-vous que le budget de votre coopérative vous permet de rester «dans le noir». L argent que vous prévoyez recueillir en droits d occupation et auprès du gouvernement et d autres sources devrait au moins équivaloir à vos dépenses et à ce que vous devez déposer dans votre réserve pour immobilisations. À l occasion, certaines coopératives connaîtront des années déficitaires. Ce n est pas nécessairement un problème si ce déficit est prévu et si vous avez un surplus accumulé des années précédentes dans lequel vous pouvez puiser. Mais si votre coopérative est déficitaire pendant plusieurs années ou si vous avez un déficit imprévu, vous vous dirigez directement vers des difficultés. Visez toujours un budget équilibré. 8 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

13 la coopérative règle ses factures au complet et à temps Votre coopérative peut-elle se permettre de payer des frais de retard pour des comptes en souffrance? Ou de manquer un rabais pour un paiement anticipé? Assurezvous que le paiement des factures est approuvé et que les chèques sont signés et envoyés à temps pour respecter le délai de paiement. Les frais de retard sont un gaspillage de votre argent. la coopérative a des livres et des registres financiers à jour La personne chargée de la tenue des livres dans votre coopérative doit garder vos dossiers financiers à jour. Voici certains signes qui indiquent que vos livres sont à jour. Assurez-vous que le paiement des factures est approuvé et que les chèques sont signés et envoyés à temps pour respecter le délai de paiement. Les frais de retard sont un gaspillage de votre argent. Assurez-vous que votre teneur de livres utilise la comptabilité d exercice et non la comptabilité de caisse. Au besoin, votre vérificateur peut vous expliquer la différence. Tous les revenus provenant des droits d occupation sont inscrits à la date d échéance, au début de chaque mois. C est ce qu on appelle la comptabilité d exercice. Les dépenses comme les taxes et les assurances sont inscrites aux livres tous les mois, même si elles ne sont payées qu une ou deux fois par année. C est également un principe de la comptabilité d exercice. Assurez-vous que votre teneur de livres utilise la comptabilité d exercice et non la comptabilité de caisse. Au besoin, votre vérificateur peut vous expliquer la différence. Votre conseil d administration doit pouvoir demander de l information à jour et l obtenir immédiatement. La même règle s applique aux membres qui veulent de l information au sujet de leur compte de droits d occupation. Les paiements et les dépôts sont inscrits dans vos livres à mesure qu ils sont effectués. Votre conseil d administration doit pouvoir demander de l information à jour et l obtenir immédiatement. La même règle s applique aux membres qui veulent de l information au sujet de leur compte de droits d occupation. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 9

14 Votre gestionnaire garde un œil sur vos mouvements de trésorerie et, au besoin, vous conseille de transférer des fonds entre les comptes pour éviter d être à découvert ou pour s assurer que vous maximisez vos revenus de placement. Votre système de tenue de livres produit régulièrement des états financiers, ce qui nous amène au prochain résultat que nous voulons. Les administrateurs doivent poser des questions au sujet de ce qu ils ne comprennent pas. Il n y a pas de question financière stupide. le conseil reçoit et examine les états financiers chaque mois Votre système de comptabilité doit vous fournir des états financiers. Voici les rapports essentiels et la fréquence à laquelle vous devez les recevoir : bilan tous les mois état des revenus tous les mois arrérages des droits d occupation au moins deux fois par mois, sauf s il n y a pas d arrérages. Assurez-vous que votre conseil peut assister à un atelier sur la compréhension des états financiers. Parce que lorsque vous examinerez les états financiers vous devez vraiment savoir ce que vous regardez. Les administrateurs doivent comprendre les états financiers afin de pouvoir les examiner en connaissance de cause. Les états financiers doivent être assez détaillés pour donner une image claire de la situation de la coopérative, mais pas trop détaillés qu ils sont trop difficiles à comprendre. Les administrateurs doivent poser des questions au sujet de ce qu ils ne comprennent pas. Il n y a pas de question financière stupide. Assurez-vous que votre conseil peut assister à un atelier sur la compréhension des états financiers p arce que lorsque vous examinerez les états financiers vous devez vraiment savoir ce que vous regardez. 10 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

15 votre coopérative calcule de façon précise les droits d occupation et les subventions versées aux ménages bénéficiant d une aide assujettie au contrôle du revenu La plupart des programmes de coopératives d habitation comportent un volet de subvention qui permet aux coopératives d offrir une aide assujettie au contrôle du revenu (AACR) pour réduire les droits d occupation de leurs ménages à faible revenu. Il est important que le gestionnaire ou le teneur de livres de votre coopérative connaisse les règles qui s appliquent au calcul de l AACR et des subventions. Ces règles peuvent varier d un programme à un autre. Si vous vous trompez, vous pourriez devoir au gouvernement de l argent que vous n avez pas et vos membres vous devront de l argent qu ils n ont pas. En cas de doute au sujet des règles de l AACR, demandez l aide de la FHCC ou de votre fédération locale, ou adressez-vous aux gens qui administrent le programme de votre coopérative. la coopérative gère ses risques financiers De nos jours, on entend souvent parler de la gestion des risques. Que signifie cette expression? Pour votre coopérative, la gestion des risques signifie qu il faut prévenir les pertes en réduisant les risques au niveau le plus bas possible. Les pertes peuvent être physiques, comme dans le cas d un incendie ou d une inondation, et nous les examinerons plus en détail dans la section traitant de l entretien de votre coopérative. Elles peuvent également être financières. Deux facteurs peuvent vous aider à réduire les risques de pertes financières : Il est important que le gestionnaire ou le teneur de livres de votre coopérative connaisse les règles qui s appliquent au calcul de l AACR et des subventions. Ces règles peuvent varier d un programme à un autre. Si vous vous trompez, vous pourriez devoir au gouvernement de l argent que vous n avez pas et vos membres vous devront de l argent qu ils n ont pas. La gestion des risques signifie qu il faut prévenir les pertes en réduisant les risques au niveau le plus bas possible. les contrôles financiers une bonne police d assurance BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 11

16 Les contrôles financiers sont des systèmes qui vous permettent de protéger votre argent. Ils vous aident à vous assurer que : vos systèmes comptables et bancaires sont solides l argent des membres est en sécurité et bien comptabilisé vos actifs sont bien assurés vous n avez pas confié toutes vos finances à une seule personne il n y a pas de risque de fraude. Il est facile de penser qu il est impossible qu une fraude se produise dans votre coopérative : chaque coopérative où il y a eu de la fraude pensait la même chose. Vous pouvez demander à votre vérificateur de vous donner des conseils au sujet des contrôles financiers. La gestion judicieuse des cartes de crédit est également un contrôle financier. Demandez donc à votre vérificateur d examiner vos mesures de contrôle de carte de crédit, si votre coopérative en utilise une. Avez-vous pris toutes les mesures nécessaires pour protéger votre coopérative contre la fraude? Il est facile de penser qu il est impossible qu une fraude se produise dans votre coopérative; chaque coopérative où il y a eu de la fraude pensait la même chose. Vous pouvez demander à votre vérificateur de vous donner des conseils au sujet des contrôles financiers. Assurez-vous aussi que le vérificateur vous donne une lettre de recommandations chaque année. La lettre de recommandations renferme des conseils qui vous aideront à améliorer vos systèmes et vos contrôles financiers. Une note au sujet de l utilisation des cartes de crédit dans les coopératives Les cartes de crédit peuvent être très utiles dans les coopératives d habitation, mais dans certaines coopératives elles ont causé des problèmes parce que leur utilisation n a pas été bien encadrée. Vous devez être très prudents lorsque vous gérez l utilisation de cartes de crédit dans votre coopérative. Pour cela, il vous faut : un nombre restreint de personnes qui peuvent utiliser la carte et à quelles fins une limite de dépenses raisonnable sur la carte un système de bons de commande efficace une comparaison mensuelle du relevé de la carte par rapport aux reçus une supervision indépendante de l utilisation de la carte par un tiers, comme votre teneur de livres. 12 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

17 Une autre façon de contrôler l usage des cartes de crédit est d utiliser des cartes de fournisseurs plutôt que les cartes générales émises par des banques. La gestion judicieuse des cartes de crédit est également un contrôle financier. Demandez donc à votre vérificateur d examiner vos mesures de contrôle de carte de crédit, si votre coopérative en utilise une. Le deuxième facteur pour gérer les risques financiers tous les risques, en fait est la police d assurance de votre coopérative. Avez-vous vérifié votre police d assurance récemment pour savoir si vous êtes suffisamment assurés? Votre police doit vous protéger contre les types de risque suivants : Votre police d assurance doit vous protéger contre divers types de risques. Posez des questions au sujet de votre assurance. Soyez certains d être bien assurés. les accidents des bénévoles les pertes matérielles la perte de revenu (en raison de pertes matérielles) la responsabilité générale contre des réclamations de tiers pour des dommages la responsabilité des administrateurs et des agents la fraude le cambriolage et le vol. Il est important que vous compreniez bien votre police d assurance, alors posez des questions s il le faut. Pendant que nous sommes sur le sujet des assurances, notons que c est une bonne idée de recommander aux membres d avoir leur propre assurance de biens personnels. C est pour leur propre protection et cela peut aussi protéger la coopérative. la coopérative évite les opérations en espèces Nous savons tous que 500 $ en espèces le vendredi peut se réduire à 300 $ le lundi ou à rien du tout. Il est donc tentant d accepter le paiement en espèces des membres lorsqu ils ont cet argent en main. Mais ne le faites pas. Vous pouvez mettre votre coopérative et vos employés en difficulté en acceptant de l argent comptant. Parce que les paiements en espèces peuvent disparaître sans laisser de trace ou on peut prétendre qu ils n ont jamais été faits. Insistez pour que les membres qui ne peuvent payer par chèque le fassent par mandat-poste. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 13

18 Vous pouvez mettre votre coopérative et vos employés en difficulté en acceptant de l argent comptant parce que les paiements en espèces peuvent disparaître sans laisser de trace ou on peut prétendre qu ils n ont jamais été faits. Insistez pour que les membres qui ne peuvent payer par chèque le fassent par mandat-poste. Envisagez le paiement direct vous pouvez faire installer un appareil de cartes de débit dans le bureau de votre coopérative. Règle générale, n acceptez pas que vos membres soient en situation d arrérage. Votre coopérative doit percevoir tous les droits d occupation le premier jour de chaque mois. la coopérative perçoit promptement perçoit promptement les droits d occupation Règle générale, n acceptez pas que vos membres soient en situation d arrérage. Votre coopérative doit percevoir tous les droits d occupation le premier jour de chaque mois. Si vous permettez à vos membres de payer en retard, vous aurez des arrérages. Si vous ne leur permettez pas de le faire, vous n en aurez pas. Si vous ne recevez pas le paiement d un membre, vous devez convenir d un mode de paiement acceptable ou prendre les mesures nécessaires pour l expulser. C est aussi simple que cela. Sévère? Pas vraiment. La fin du mois n est pas bien loin. Tous les arrérages pour le mois courant devraient être réglés avant le début du mois suivant. Sinon, vous commencerez à éprouver de graves problèmes avec l accumulation des droits d occupation non payés. Beaucoup de coopératives verront leurs accords d exploitation prendre fin d ici quelques années, si ce n est plus tôt. Leurs prêts hypothécaires initiaux de premier rang seront remboursés, mais elles perdront aussi leurs subventions. Ce seront des changements importants et le moment de commencer à les planifier financièrement est maintenant, non pas lorsqu ils se produiront. la coopérative met en place un plan financier à long terme De plus en plus, les coopératives voient plus loin que la prochaine année lorsqu elles planifient leurs finances. Beaucoup de coopératives verront leurs accords d exploitation prendre fin d ici quelques années, si ce n est plus tôt. Ces coopératives seront dans une situation financière bien différente à ce moment. Leurs prêts hypothécaires initiaux de premier rang seront remboursés, mais elles perdront aussi leurs subventions. Elles n auront peut-être pas les fonds nécessaires dans leurs réserves et devront se refinancer pour payer le coût des rénovations et même du réaménagement de leur propriété. Ce seront des changements importants et le moment de commencer à les planifier financièrement est maintenant, non pas lorsqu ils se produiront. 14 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

19 Il n y a pas seulement la fin des accords gouvernementaux auxquels nous devons penser. Les coopératives dont les partenariats gouvernementaux se poursuivront pendant un certain temps doivent également planifier leurs finances pendant des périodes couvrant plusieurs années. Mettre en place un plan financier à long terme ne se fait pas du jour au lendemain. Mais les éléments dont il faut tenir compte sont bien connus. Vous devrez établir des estimations pour les éléments suivants : 1. les dépenses annuelles de votre coopérative 2. votre paiement hypothécaire et tout autre prêt que vous remboursez 3. tout nouvel emprunt que vous devrez contracter à l avenir 4. les contributions à votre réserve de remplacement et les retraits 5. les droits d occupation que vous devrez fixer pour couvrir tous vos coûts 6. toute subvention d exploitatio que vous recevez du gouvernement. Pour estimer les montants que vous devrez ajouter à, et dépenser de, votre réserve pour immobilisations le point 4 sur cette liste vous aurez besoin d un plan d immobilisations à long terme. Nous examinerons ce sujet plus en détail dans la section concernant l entretien de votre coopérative, à la page 21. Combien d années votre plan financier à long terme devrait-il couvrir? Au moins cinq ans et, de préférence, dix ans. Vous devrez également le mettre à jour chaque année à mesure que de nouvelles données concernant les activités de votre coopérative deviendront disponibles. Les plans à long terme ne sont pas des boules de cristal. Mais ils donnent une bonne idée de votre avenir financier et vous permettent de commencer à vous y préparer maintenant en fixant vos droits d occupation au niveau de rentabilité réel, non seulement au niveau qui vous permet d atteindre le seuil de rentabilité aujourd hui. BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE 15

20 Votre coopérative doit avoir une stratégie pour faire fructifier ses réserves en y investissant. C est particulièrement important dans le cas de vos réserves pour immobilisations. Pour créer un plan d investissement qui correspond à vos besoins, vous devriez vous adresser à un conseiller en placement. la coopérative a un plan d investissement Votre coopérative doit avoir une stratégie pour faire fructifier ses réserves en y investissant. C est particulièrement important dans le cas de vos réserves pour immobilisations. Un bon plan d investissement vous procurera l argent dont vous avez besoin pour les remplacements de biens d immobilisation et les réparations lorsque vous en avez besoin, tout en faisant fructifier vos fonds à plus long terme pour gagner plus d argent. Pour créer un plan d investissement qui correspond à vos besoins, vous devriez vous adresser à un conseiller en placement. La caisse de crédit ou la banque de votre coopérative pourrait vous orienter dans la bonne direction. En Ontario, un programme de placement a été créé pour les coopératives qui relèvent de la Loi sur la réforme du logement social. Ce programme est offert par le biais de la Société des services de logement social. Gérer les finances les personnes, les outils et la formation La tenue de livres exige des compétences spécialisées. Vous avez besoin d un teneur de livres ou d un service de tenue de livres qualifié et expérimenté. les personnes La budgétisation, le paiement des factures, la perception des droits d occupation, la surveillance du fonds de roulement, la surveillance des contrôles financiers toutes ces tâches nécessitent une administration financière solide de vos employés ou de vos gestionnaires. Assurez-vous donc de choisir des gestionnaires qui ont les bonnes compétences. Votre gestionnaire doit également connaître le ou les programmes gouvernementaux qui s appliquent à votre coopérative. Sans une bonne connaissance du fonctionnement des subventions, des erreurs peuvent se produire dans la budgétisation et dans l établissement des droits d occupation pour les ménages à faible revenu. 16 BIEN GÉRER VOTRE COOPÉRATIVE

Q&R. Questions et réponses sur les sauvetages financiers. Qu est-ce qu un sauvetage financier?

Q&R. Questions et réponses sur les sauvetages financiers. Qu est-ce qu un sauvetage financier? Q&R Questions et réponses sur les sauvetages financiers Qu est-ce qu un sauvetage Le sauvetage financier fait référence à un ensemble de mesures extérieures visant à aider une coopérative connaissant des

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT. Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT. Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir VOS ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT UN RAPPORT SUR VOTRE GESTION DU CRÉDIT Pour avoir un aperçu de

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang Q et R Questions et réponses sur le financement privé de second rang En quoi consiste le financement de premier et de second rang pour notre coopérative? Le financement de premier rang de votre coopérative

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Rapport du Conseil de l Ontario sur la résolution N R3 de l assemblée membres de l Ontario Avril 2003 Fédération de l habitation coopérative

Plus en détail

Solutions d emprunt. Cinq règles d or pour mieux emprunter

Solutions d emprunt. Cinq règles d or pour mieux emprunter Solutions d emprunt Cinq règles d or pour mieux emprunter Tirez davantage de votre argent en empruntant judicieusement Un jour ou l autre, nous finissons tous par devoir emprunter de l argent. Mais nous

Plus en détail

Planification des réserves pour immobilisations:

Planification des réserves pour immobilisations: F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Planification des réserves pour immobilisations: Un guide pour les coopératives des programmes fédéraux Mettons de l

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang?

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang? Q et R Questions et réponses sur le financement de second rang En quoi consiste le financement de second rang? Le financement de second rang est un emprunt hypothécaire que contracte votre coopérative

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pourquoi et

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement

Maîtriser son taux d endettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main topdeluxe FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 8 Maîtriser son taux d endettement

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Découvrez. vos garanties collectives

Découvrez. vos garanties collectives Découvrez vos garanties collectives Accédez facilement à vos garanties collectives sur Internet Grâce à notre site des Services aux participants, vous pouvez facilement accéder aux renseignements dont

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Solutions à l exportation

Solutions à l exportation Solutions à l exportation Le rôle d Exportation et développement Canada (EDC) est d appuyer et de développer les activités internationales des exportateurs et des investisseurs canadiens. La tolérance

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Les 10 clés pour bien gérer mon compte en banque

Les 10 clés pour bien gérer mon compte en banque JUIN 2015 N 30 COMPTE LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Les 10 clés pour bien gérer mon compte en banque Ce mini-guide vous est offert par

Plus en détail

Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations, des

Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations, des Un nouveau programme de prêt hypothécaire pour les coopératives de l Article 95 But du programme Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations,

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques À propos de l Agence de la consommation en matière

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

E-Newsletter Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location

E-Newsletter Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location Dans ce numéro Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location N 2 La location opérationnelle toujours plus intéressante que l achat N 2 Une lettre d informations d Econocom consacrée à la

Plus en détail

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS ÉTUDE DE CAS GROUPE CGI INC. Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. est l une des plus grandes firmes internationales indépendantes à œuvrer dans le secteur des technologies de l information et des processus

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement Supplément technique à l intention des coopératives qui ont Octobre 1998 une convention d exploitation administrée par la SCH Une introduction au nouveau guide de la SCH sur les réserves de remplacement

Plus en détail

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes Les gens Les partenariats Le savoir Compétences en milieu de travail Compétences essentielles Sondage sur le lieu de travail Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur Saviez-vous qu une piètre qualité de l air intérieur (QAI) dans votre

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble?

Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble? 1 Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble? 2 5000, rue des Administrateurs Montréal, Québec H0P 1T0 Montréal, le 31 mars 2011 À qui de droit, Par la présente,

Plus en détail

ABC DES CARTES DE DÉBIT

ABC DES CARTES DE DÉBIT GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE DÉBIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de débit UN ACCÈS À VOS FONDS Si une carte de crédit vous permet de «payer plus tard», une

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Manuvie Un La majorité des Canadiens gèrent leurs finances comme suit : 1. Ils déposent leur revenu et autres actifs

Plus en détail

coopérative en chiffres Guide de l établissement de prévisions financières à long terme pour votre coopérative (coopératives de l article 95)

coopérative en chiffres Guide de l établissement de prévisions financières à long terme pour votre coopérative (coopératives de l article 95) La FéDéRATION de L HABITATION COOPÉRATIVE Votre coopérative en chiffres Guide de l établissement de prévisions financières à long terme pour votre coopérative (coopératives de l article 95) À l intérieur

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration Politique : GESTION FINANCIÈRE Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration 14 novembre 2011 Révisée 2009-12-14 1 de 8 TABLE DES

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Your Rights and Responsibilities Budget et gestion des finances personnelles La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Qu est ce qu un organisme de conseil en crédit? Les

Plus en détail

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Centre d action pour la sécurité du revenu L Ontario change la façon dont sont payés trois crédits d impôt remboursables. Cela

Plus en détail

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.»

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» De bonnes perspectives avec la Prévoyance privée. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/7 Helvetia PV-Prospectus

Plus en détail

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux JANVIER 2014 Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux Nous sommes là pour vous aider lorsque vous cherchez des informations ou avez besoin d assistance.

Plus en détail

La sélection d un expert-conseil

La sélection d un expert-conseil Annexe 4 La sélection d un expert-conseil Lignes directrices relatives à la sélection d un expert-conseil Bien choisir un expert-conseil n est pas une tâche facile, mais il peut être bénéfique de prendre

Plus en détail

Our success is measured by how well we meet your needs

Our success is measured by how well we meet your needs Grâce à l ensemble HSBC Premier, recevez un soutien personnalisé pour vous aider à gérer votre économie personnelle. Our success is measured by how well we meet your needs 1 Pour être admissible à l ensemble

Plus en détail

À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal

À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal JEAN PELLETIER, COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ (CA) À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal Au Canada, l impôt sur le revenu est prélevé sur

Plus en détail

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative À propos de ce guide 1 Introduction 1 À propos de ce guide... 1

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Veuillez noter que l analyse des besoins vous permet de déterminer les lacunes dans les compétences particulières, les aspects à améliorer

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Introduction. Application

Introduction. Application Politique sur l accessibilité de Primerica et plan d accessibilité pluriannuel (le «plan d accessibilité») (Règlement de l Ontario 191/11) relatif à la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET FICHE DE PAIE : COMMENT EST RÉPARTI VOTRE SALAIRE? Votre première fiche de paie va sans doute vous surprendre. Car après la première ligne où figure votre salaire brut,

Plus en détail

MODULE 6 - États financiers

MODULE 6 - États financiers - Introduction. 103 Résultats visés. 104 Notes à l intention du formateur. 105 Qu est-ce que la comptabilité?. 105 L «équation comptable»... 106 Terminologie comptable 107 Actif 107 Passif.. 107 Avoir

Plus en détail

LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR

LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR FASCICULE C LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR TABLE DES MATIÈRES 1. LA GESTION DU PATRIMOINE 4 1.1. Avez-vous l obligation de conserver le patrimoine de votre enfant?...4

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

ASSURANCE POUR COUVRIR LES DETTES. Protégez vos dettes en cas d invalidité

ASSURANCE POUR COUVRIR LES DETTES. Protégez vos dettes en cas d invalidité ASSURANCE POUR COUVRIR LES DETTES Protégez vos dettes en cas d invalidité Si vous étiez incapable de travailler et de gagner un revenu, pourriez-vous continuer à rembourser votre prêt hypothécaire et vos

Plus en détail

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc.

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc. NOTE Dest. : Conseil d administration de WCI, inc. Exp. : Mary Nichols, trésorière Date : 18 novembre 2015 Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds

Plus en détail

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS Ma gestion de FLOTTE Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS 1. Pouvez-vous m en dire plus sur Fleet Complete? Fleet Complete

Plus en détail

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Série L ABC des prêts hypothécaires Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Faire la distinction entre

Plus en détail

Trousse de demande de déménagement

Trousse de demande de déménagement Vous vous apprêtez à déménager et il y a tant de choses à faire... Pourquoi ne pas laisser à Bell le soin de vous faciliter la tâche? Le déménagement d une entreprise peut être une expérience éprouvante.

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

Notions de base sur le budget personnel

Notions de base sur le budget personnel Notions de base sur le budget personnel Niveau 8 Dans la présente leçon, les élèves apprendront les notions de base relatives à l établissement d un budget. La leçon portera sur la consignation des revenus

Plus en détail

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors le plan du groupe investors s enrichir protéger épargner profiter partager Vous avez une vision pour votre retraite. Mais vous ne savez pas quelle sera votre paye de retraite, ni de combien vous aurez

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts.

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts. AVIS DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS CONCERNANT LES PRÊTS À EFFET DE LEVIER LORS D ACHAT DE TITRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET DE FONDS DISTINCTS Référence : Bulletin de l Autorité : 2009-10-09,

Plus en détail

LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT

LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT Avec la participation d Ipswitch INTRODUCTION Dans l environnement actuel de l entreprise, le réseau est l entreprise. Sans les e-mails, l Internet,

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail