Un piano dans chaque école

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un piano dans chaque école"

Transcription

1 Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un talent, la musique est un désir. Chaque enfant devrait pouvoir la découvrir librement et avoir accès à son apprentissage. Or à Paris, les structures actuelles, notamment les conservatoires, ne permettent pas de répondre à cette attente. Dans de nombreux pays, la musique se pratique à l école. Elle est ouverte à tous et source de réjouissance pour les enfants! L actuelle équipe municipale s est exprimée en faveur du développement de l apprentissage de la musique à l école. Cette orientation est cohérente avec l aménagement des rythmes éducatifs. Notre projet permet de la concrétiser. Un piano dans chaque école, c est faciliter aux enfants l accès à la musique, et c est aussi plus que cela Le piano, un symbole de la présence de la musique En quelque lieu que ce soit, la présence d un piano est un symbole fort de la présence de la musique. Au printemps et en été, on voit désormais des pianos installés dans l espace public : dans les squares, dans la rue, et même parfois dans les gares. Ils rencontrent un vif succès auprès des parisiens, jeunes ou vieux, musiciens ou non, aimant le jazz, le classique et toutes les musiques : le piano est plus qu un instrument de musique, il est une source de partage et une incitation au vivre ensemble. BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.1

2 Un apprentissage de la musique insuffisamment accessible Aujourd hui à Paris, l apprentissage de la musique n est pas accessible à tous les enfants. Il n y a pas assez de places dans les conservatoires, seules les familles les plus aisées peuvent recourir aux cours privés, ou disposer d un piano dans leur appartement. Les enfants moins favorisés n ont pas accès à la pratique instrumentale et encore moins au piano. Cité dans un article du monde daté du 17 novembre 2014, Bruno Julliard évoque le rôle de l école pour un accès plus démocratique à l apprentissage de la musique : «Cet éveil musical au sein des écoles primaires doit contribuer à rompre le déterminisme socioculturel qui mène au conservatoire». Un piano dans chaque école serait un geste fort en ce sens! L action de «Play me I m yours» : un succès auprès des enfants! La variété et la liberté des usages L objectif premier de ce projet est de permettre à tous les enfants dans les écoles la découverte de la musique grâce au contact direct avec un instrument de musique emblématique et polyvalent. Il importe pour cela que le piano soit libre d accès, offert aussi bien aux enfants qui savent ou apprennent à en jouer, qu à ceux qui le découvrent pour la première fois. De même, les enfants doivent pouvoir écouter leurs camarades librement. Ces usages libres trouveraient leur place pendant tous les temps périscolaires et extrascolaires, y compris pendant les pauses de midi, voire les récréations. L usage libre peut également être offert aux adultes présents dans l école. Le piano pourra également être utilisé avec un accompagnement pédagogique pour la formation musicale et les apprentissages artistiques. Cet accompagnement pourra être dispensé par les professeurs de musique de la ville et les professeurs des conservatoires municipaux, que ce soit pendant les temps scolaires dédiés à la musique ou dans le cadre de l aménagement des rythmes éducatifs. Les associations musicales susceptibles d intervenir dans l animation des temps périscolaires et extrascolaires pourront également en tirer parti. Le piano sera aussi une source d enrichissement pour les événements et spectacles organisés par l école : chorales, spectacles de fin d année, kermesses etc. Il pourra être l occasion d organiser des concerts pour et avec les enfants, en invitant des musiciens amateurs ou professionnels. Un piano permet d accompagner d autres musiciens solistes (chant, violon, flûte ) qui seraient plus facilement incités à venir jouer dans les écoles. Il viendra aussi renforcer les possibilités créatives autour des spectacles de danse, théâtre, cinéma Enfin, il peut avoir d autres formes d utilisations accessoires, notamment lors des jeux des enfants : un piano est source d imagination, de créativité et de lien. BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.2

3 L apprentissage du «vivre ensemble» Ce projet a également vocation à contribuer à l apprentissage du vivre ensemble. La présence d un piano dans un espace collectif ne doit pas être une source d embarras, de tracas, voire de conflit. Pour cela, il est fondamental que ce projet reçoive l adhésion des personnels enseignants et d encadrement. Il doit être une source de fierté pour les enfants, les enseignants, les parents. À défaut, la relégation du piano dans un endroit fermé, sa sous-utilisation ou un rapport négatif à sa présence iraient à l encontre des objectifs de ce projet. A contrario, le piano représente une opportunité d aborder, entre enfants et adultes, des aspects concrets du vivre ensemble : respect de l objet, appropriation collective, respect des différents temps de l école, partage du temps d utilisation, écoute des autres, respect des différentes cultures, etc. Ces thèmes peuvent être discutés avec les enfants, voire faire l objet de l écriture d une charte avec eux. À l heure où il est attendu de l école qu elle joue un rôle accru en matière de civisme, ce projet est un atout pour l École. Il favorise la lutte contre l exclusion, l égalité des chances, le renforcement des relations intergénérationnelles et interculturelles. Une idée simple, une mise en œuvre aisée Ce projet, très concret, relève de l investissement budgétaire et sa mise en œuvre entre dans le champ de compétences de la Mairie de Paris. Il peut être lancé immédiatement et se concrétiser dès la rentrée Son coût est maîtrisé, adaptable et modulable. Dans la perspective d une présence pérenne, destinée à créer aussi un sentiment de fierté et d appropriation collective, le piano devrait être acheté ou loué durablement. Le piano envisagé serait a priori un piano acoustique, droit, de type piano d étude. Un piano numérique ne représenterait en effet pas la même valeur emblématique. Un des enjeux du projet étant celui du partage, il ne serait pas dans son esprit d être équipé d un casque. Un piano à queue serait quant à lui trop cher et trop encombrant. Un budget raisonnable, des résultats visibles dès 2016 Un bon piano d étude coûte environ neuf. Son déménagement, de l ordre de 200. L accorder coûte 100, une à deux fois par an, et un réglage des mécaniques 300 tous les 5 ans (source : Il y a 492 écoles élémentaires à Paris, dont 349 publiques, et 321 maternelles (source : Avec ces hypothèses, il apparaît possible d installer un piano neuf dans toutes les écoles élémentaires publiques pour un budget de l ordre de 750 k avec des frais d entretien inférieurs à 50 k par an. Pour un budget double, le projet peut être élargi à toutes les écoles maternelles. On notera que ce projet est favorable à l emploi, en particulier des PME/PMI (facteurs de piano, installateurs, accordeurs, etc.). L approvisionnement de 500 pianos neufs sur la place de Paris peut être organisé dans un délai d un an (source : professionnels du piano, rue de Rome). Si ce projet est voté par les parisiens en septembre prochain, il y aura des pianos dans les écoles dès la rentrée Dès lors, pourquoi ne pas imaginer un festival du piano à l école, au printemps suivant ou à l occasion de la Fête de la Musique? Voici une nouvelle idée pour Paris! BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.3

4 Un projet vraiment pour tous Ce projet concerne tous les arrondissements de Paris. Il s adresse à tous les parisiens : les enfants, leurs parents, et tous ceux qui considèrent que la musique est un élément clé de notre culture. Il propose aux parisiens d être acteurs de la production culturelle, et pas seulement consommateurs. Il y a environ enfants scolarisés dans les écoles élémentaires du secteur public. Rapporté au coût de ce projet, on peut estimer cet investissement à une dizaine d euros par enfant. Pour mémoire, les 17 conservatoires parisiens ont un budget annuel qui dépasse 36 M, dont seulement le sixième est couvert par les droits d inscription, et ne permettent de recevoir que élèves. Soit un coût par élève situé entre et par an selon les conservatoires (source : audit des conservatoires municipaux d arrondissement 2010). Alors, un petit effort pour la musique à l école Le choix de l espace où sera installé le piano est un élément clé qui doit recevoir l adhésion du personnel enseignant et encadrant. Le principe de ce projet étant que le piano soit libre d accès, ce lieu doit être attractif et ouvert. Les préaux et salles utilisées pour les spectacles sont naturellement les lieux privilégiés. La présence du piano doit néanmoins être compatible avec les autres activités qui s y pratiquent. Une salle dédiée est également possible, sous réserve d être ouverte à tous. Il est préférable que le piano soit déplaçable. Il ne serait pas opportun que le couvercle de son clavier puisse être rabattu et fermé à clé Un projet modulable et adaptable Ce projet est totalement adaptable. Outre le choix du piano et son mode d acquisition, le périmètre de déploiement peut être modulé. L idée initiale porte sur une mise à disposition dans les écoles élémentaires, où les enfants sont à l âge de l apprentissage de la musique. L extension aux écoles maternelles, où le premier contact avec la musique est fondamental, s inscrit dans la même logique. Il peut aussi être envisagé de l élargir aux collèges et aux lycées, où les élèves sont en âge d avoir une pratique musicale plus approfondie, mais trop souvent ils abandonnent faute de temps à y consacrer. Le périmètre de déploiement couvre l ensemble des écoles publiques. La question du déploiement dans les écoles privées est à instruire au plan des compétences légales des acteurs, étant entendu que sur le principe, cela serait bien entendu souhaitable. Le déploiement peut être progressif et s étaler dans le temps. Il peut être précédé d une phase d expérimentation, soit en choisissant quelques établissements, soit par des actions temporaires, telles celles déployées dans les lieux publics par l association «Play me I am yours» par exemple. À noter toutefois que l appropriation collective et l adhésion des enseignants étant une dimension importante du projet, la présence pérenne d un piano n est pas exactement de même nature que l installation événementielle. L éventuelle mise en place d une expérimentation nécessite quoi qu il en soit une attention toute particulière afin d éviter tout phénomène de rejet qui compromettrait l avenir du projet. BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.4

5 Portage du projet Ce projet est proposé dans le cadre du «budget participatif 2015» de la Ville de Paris par le collectif «Parents pour la musique». L objectif de ce collectif est de favoriser l ouverture à tous les enfants de l apprentissage de la musique. Aujourd hui à Paris, la plupart des enfants n ont pas accès aux conservatoires municipaux et nombre de ceux qui y entrent en sortent au bout de quelques années, découragés. Nous pensons que la mission de l apprentissage de la musique doit être repensée en donnant un rôle accru à l école, une meilleure reconnaissance aux associations musicales, un accès plus ouvert aux conservatoires municipaux. Au vu des prises de position de l équipe municipale en place et avec l aménagement des rythmes éducatifs, l opportunité se présente de faire bouger les choses. Nous souhaitons que ces réflexions soient menées en concertation avec les citoyens. Parents d élèves nous-mêmes, aimant la musique et parfois la pratiquant, nous souhaitons que chaque enfant puisse à son tour y avoir accès. Comme dans la plupart des grandes villes européennes, les enfants parisiens doivent pouvoir apprendre la musique dans un cadre ouvert, où chacun d eux ait la possibilité de découvrir la musique et, peut-être, révéler sa motivation et son talent. Le projet «un piano dans chaque école» s inscrit dans cette perspective. Notre collectif est centré sur la promotion de ce projet et la recherche de soutiens. Pour sa mise en œuvre, nous sommes prêts à travailler en coopération avec d autres acteurs et associations. Il peut s agir en particulier d associations de parents d élèves, de représentants du monde éducatif, d associations susceptibles de contribuer à la mise en valeur des pianos qui seront installés, en particulier les associations musicales engagées dans des actions en faveur de la musique pour tous, qu il s agisse de musiciens amateurs ou professionnels. Il y a d ailleurs, sur le site du budget participatif, plusieurs projets qui vont en ce sens. BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.5

6 Comment soutenir le projet «Un piano dans chaque école»? Donner votre avis Tous les avis sont les bienvenus : parents d élèves, enseignants, intervenants dans les écoles, musiciens amateurs et professionnels et l avis des enfants! Témoigner Nous sommes intéressés par vos témoignages concernant des expériences similaires en France et à l étranger. Améliorer Ce projet va continuer à évoluer au cours de la campagne du budget participatif Nous sommes à votre écoute pour toute proposition d amélioration. Participer Si vous avez des idées ou projets sur des thèmes voisins, nous sommes ouverts à toutes les possibilités de travailler ensemble. https ://idee.paris.fr/ un-piano-dans-chaque-ecole Quelles seront les suites? Le projet va être analysé par les services de la mairie à partir du 20 février. La liste des projets sélectionnés sera annoncée en juin 2015 lors d une «agora citoyenne». Si «Un piano dans chaque école» est retenu, il sera proposé au vote des parisiens en septembre. L an dernier il y a eu votants. Les enfants aussi peuvent voter! Grâce à vos soutiens, «Un piano dans chaque école» est déjà l un des projets les plus populaires. Continuons à le faire connaître! Pour nous contacter : BUDGET PARTICIPATIF Un piano dans chaque école - p.6 Conception et réalisation : le collectif «Parents pour la musique»

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac Manuel de présentation à l usage des professeurs des écoles annexe n 2 au Projet d Etablissement Préambule

Plus en détail

Règlement du Conservatoire à Rayonnement Communal de Limay

Règlement du Conservatoire à Rayonnement Communal de Limay Règlement du Conservatoire à Rayonnement Communal de Limay 1. Définition Le Conservatoire à Rayonnement Communal est un service public municipal rattaché à la Direction des affaires culturelles de la ville

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE I - Définition et objectifs L école de musique de L Huisserie est un établissement municipal dont les enjeux se déclinent en deux axes principaux dans le respect du

Plus en détail

Devenir musicien intervenant

Devenir musicien intervenant Devenir musicien intervenant Musicien intervenant : une formation novatrice pour un acteur engagé dans le développement culturel, un métier de passion pour un musicien prêt au partage de la musique. Vous

Plus en détail

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Page 1 sur 8 Le CLAE, «centre de loisirs associé à l école», est une forme particulière d accueil de loisirs, imaginé dans les années 1970 par des enseignants

Plus en détail

Festival. Édition 2015

Festival. Édition 2015 Festival Édition 2015 Date limite d inscription: 27 Février 2015 Coordonnées du Festival Téléphone : 418 227-6356 Adresse : Festival Clermont-Pépin C.P. 271 Saint-Georges (Québec) G5Y 5C7 Courriel : festivalclermontpepin@gmail.com

Plus en détail

Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012

Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012 Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012 La Médiatrice du cinéma est chargée de formuler son avis sur les propositions d engagements de

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France. dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République

Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France. dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République Pédagogie Steiner-Waldorf 250.000 élèves dans 60 pays,

Plus en détail

La Cité des arts. Cours d enseignement artistique

La Cité des arts. Cours d enseignement artistique La Cité des arts Cours d enseignement artistique Qu est-ce que la Cité des arts? La Ville de Viry-Chatillon, dans le cadre de sa politique culturelle, inscrit au cœur de ses priorités l éducation artistique

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES REGLEMENT DES ETUDES PREAMBULE A- LES PARCOURS «MUSIQUE» I LE CYCLE INITIAL MUSIQUE «EVEIL» II LE CURSUS MUSIQUE 1. Le premier cycle (1C) 2. Le deuxième cycle (2C) 3. Le troisième cycle (3C) 4. Évaluation

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP)

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté

Plus en détail

BIENVENUE. Logo de l école ou photo de celle-ci. LIVRET D ACCUEIL des Petites Sections

BIENVENUE. Logo de l école ou photo de celle-ci. LIVRET D ACCUEIL des Petites Sections Pour des raisons de taille de fichier et de droits à l image, j ai dû supprimer les images qui accompagnent en temps normal ce livret : ce sont des photos des enfants en activité qui permettent d illustrer

Plus en détail

2016 DAC 658: Projet d établissement et renouvellement du classement du conservatoire à rayonnement régional de Paris PROJET DE DELIBERATION

2016 DAC 658: Projet d établissement et renouvellement du classement du conservatoire à rayonnement régional de Paris PROJET DE DELIBERATION 2016 DAC 658: Projet d établissement et renouvellement du classement du conservatoire à rayonnement régional de Paris PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Mesdames, Messieurs, La Ville de Paris s est

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : Dans chaque école, mettre à disposition des élèves un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description détaillée du projet Pour un enfant, avant

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Mot de bienvenue du Président

Mot de bienvenue du Président Mot de bienvenue du Président Bienvenue! C est avec ce mot que nous vous accueillons, dans les locaux provisoires mis à disposition par la ville. Nous sommes basés près de l école Jean Macé au-dessus du

Plus en détail

DEmusique ( 2009/2010 ) ET D'ART DRAMATIQUE

DEmusique ( 2009/2010 ) ET D'ART DRAMATIQUE DEmusique ECOLE ET D'ART DRAMATIQUE MUSIQUES BAROQUE, CLASSIQUE ET CONTEMPORAINE JAZZ, MUSIQUES ACTUELLES, MUSIQUES TRADITIONNELLES COURS INDIVIDUELS PRATIQUE D ENSEMBLE EVEIL MUSICAL ATELIERS PERSONNES

Plus en détail

MusiCorbières. Un projet culturel structurant

MusiCorbières. Un projet culturel structurant Un projet culturel structurant Un projet culturel à l échelle d un territoire L évolution de la réforme territoriale, la diversité des publics dans les zones les plus reculées des territoires invitent

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

élection du CCJ 2015-2017

élection du CCJ 2015-2017 élection du CCJ 2015-2017 Vous avez entre 11 et 17 ans Dire que vous êtes l avenir de Levallois est une évidence, mais cet avenir, pourquoi ne pas vous préparer à le construire vous-mêmes? Vous avez des

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65.

Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65. Master RH formation continue Politique de communication interne Etude de cas Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65.22 sophiebrignano-masterrh@yahoo.fr 1 Société T Vous venez d intégrer

Plus en détail

RAPPORT MORAL ANNEE 2013. Assemblée Générale du samedi 26 avril 2014

RAPPORT MORAL ANNEE 2013. Assemblée Générale du samedi 26 avril 2014 RAPPORT MORAL ANNEE 2013 Assemblée Générale du samedi 26 avril 2014 Ordre du jour : Rapport Moral Activité de l association Locaux Manifestations 2013-2014 Rapport Financier Concert de fin d année 2014

Plus en détail

CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT COMMUNAL HENRI DUTILLEUX MUSIQUE DANSE ART DRAMATIQUE PRESENTATION

CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT COMMUNAL HENRI DUTILLEUX MUSIQUE DANSE ART DRAMATIQUE PRESENTATION CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT COMMUNAL HENRI DUTILLEUX MUSIQUE DANSE ART DRAMATIQUE PRESENTATION Classé en 2007 par le Ministère de la Culture et de la Communication le Conservatoire à Rayonnement Communal

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase.

PROJET ASSOCIATIF. 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase. PROJET ASSOCIATIF 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase.ch Introduction Le projet associatif a pour but de définir le fonctionnement

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PRÉAMBULE Avec ses grands espaces, ses lacs, ses sentiers pédestres, et ses infrastructures, la Municipalité de Montcalm détient un grand potentiel de développement

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

CONSEIL DES CFMI Aix-en-Provence Lille Lyon Orsay Poitiers Rennes Toulouse Tours Sélestat

CONSEIL DES CFMI Aix-en-Provence Lille Lyon Orsay Poitiers Rennes Toulouse Tours Sélestat CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CFMI À LA CONSULTATION NATIONALE SUR L EAC MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION 6 décembre 2012 Le conseil des CFMI remercie la commission présidée par Madame Marie

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES 1 Réforme OBJECTIFS DE LA RÉFORME SELON LA LOI Meilleure répartition des heures d enseignement sur la semaine (1/2 journée supplémentaire) Meilleure articulation des temps

Plus en détail

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Guide pour la planification de votre Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Les étapes pour organiser une Session franconnexion Étape 1 Choisissez votre type de Session franconnexion

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 «Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 Dossier téléchargeable sur le site du Conseil départemental de l Oise et le Portail Educatif de l Oise http://www.oise.fr/mes-services/education-jeunesse/actions-educatives/les-projets-educatifs-locaux/

Plus en détail

Sommaire. Sigles. Note

Sommaire. Sigles. Note Les dispositifs de financement spécifiques aux Arts Sommaire Aide à la création - DMDTS... 2 Aide à l'itinérance des cirques - DMDTS... 2 Aide a la résidence - DMDTS... 3 Jeunes Talents Cirque DMDTS /

Plus en détail

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité réalisé pour la Maison du Combattant et des Associations du XIXème Avec le soutien de la Mairie du XIXème Par l Institut de Recherche et d Information sur

Plus en détail

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les PDE sont des démarches liées à l'établissement : accessibilité et attitudes de mobilité. Vous devez au préalable vérifier

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

Conservatoire royal de Liège Règlement particulier des études

Conservatoire royal de Liège Règlement particulier des études REGLEMENT PARTICULIER DES ETUDES Modifié lors du Conseil de gestion pédagogique N 147 du Lundi 21 Mai 2012 Art. 1 : Année académique L année académique commence le 15 septembre et se termine le 14 septembre

Plus en détail

AMHV. Livret d information 2015-2016. Association Musicale de Haute Vilaine. Nous vous proposons 4 Parcours et 5 ensembles au choix.

AMHV. Livret d information 2015-2016. Association Musicale de Haute Vilaine. Nous vous proposons 4 Parcours et 5 ensembles au choix. Livret d information 2015-2016 L Association Musicale de Haute-Vilaine - (association loi de 1901) est gérée par un Conseil d Administration composé de parents d élèves, d élèves majeurs et de deux élus

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Conservatoire Les cursus. Cursus. Direction de chœur

Conservatoire Les cursus. Cursus. Direction de chœur Conservatoire Les cursus Cursus Direction de chœur Sommaire Modalités d admission... 5 Deuxième cycle (3 à 5 ans)... 6 Cycle à orientation amateur - COA (2 à 3 ans)... 6 Cycle à orientation professionnelle

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral Ensembles Vocaux «Filière voix» et la Classe de Chant

Les Classes de Chant Choral Ensembles Vocaux «Filière voix» et la Classe de Chant Communauté urbaine d Alençon Conservatoire à rayonnement départemental BP 362 61014 ALENÇON Cedex Téléphone : 02 33 32 41 72 Fax : 02 33 32 48 10 Mél : conservatoire.musique@ville-alencon.fr LES LIEUX

Plus en détail

LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE

LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE Après avoir présenté, dans le numéro précédent de "La Communale", le contrat éducatif local Nantais, nous continuons à approfondir cette question par

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR Norme établie pour l application de l article 216-1 du règlement général de l Autorité des marchés financiers AMAFI

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Conservatoire, Mode D Emploi. Conservatoire Municipal d Ermont

Conservatoire, Mode D Emploi. Conservatoire Municipal d Ermont Conservatoire, Mode D Emploi Conservatoire Municipal d Ermont Préserver le patrimoine, cultiver la modernité La Municipalité d Ermont a fait le choix, à l image de la commune et de sa diversité, d un

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine

Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Projet Educatif Territorial Commune de Laroche St Cydroine Introduction La manière dont l enfant met à profit son temps libre en dehors du temps est importante pour : - sa réussite, - l épanouissement

Plus en détail

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Rentrée 2012 L APPSEA Nord-Pas de Calais, L UNIVERSITE LILLE 3, Centre Chorégraphique National, DANSE A LILLE / CDC Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Une mutualisation des

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE VOLET INITIATION OU FAMILIARISATION À UNE DISCIPLINE ARTISTIQUE 1- PRÉAMBULE 18 ANS ET MOINS Le volet Initiation

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNE UN GROUPE-ÉCOLE?

COMMENT FONCTIONNE UN GROUPE-ÉCOLE? COMMENT FONCTIONNE UN GROUPE-ÉCOLE? De quoi avez-vous besoin? Former un groupe-école, c est facile. Pour ce faire, il vous faut : Des jeunes motivés, prêts à consacrer un peu de leur temps durant les récréations

Plus en détail

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement :

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement : http://www.huy-sud.huy.be ECOLE COMMUNALE DU SUD Avenue du Hoyoux 7 4500 HUY Tél./Fax : 085/21.15.74 Ecole communale de Huy-Sud Fase 01770 1. IDENTIFICATION Ecole communale de Huy-Sud Avenue du Hoyoux,

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

Convention de partenariat. Académie de Musique et d Arts Sacrés de Sainte-Anne d Auray. Pontivy Communauté

Convention de partenariat. Académie de Musique et d Arts Sacrés de Sainte-Anne d Auray. Pontivy Communauté 056-245614433-20140708-N35BC080714-DE Convention de partenariat Entre les soussignés : Académie de Musique et d Arts Sacrés de Sainte-Anne d Auray & Pontivy Communauté L Académie de Musique et d Arts Sacrés

Plus en détail

SAISON 2015! - 2016 WWW.YADLAVOIX.FR. contact@yadlavoix.fr 09 52 011 611 171, rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris

SAISON 2015! - 2016 WWW.YADLAVOIX.FR. contact@yadlavoix.fr 09 52 011 611 171, rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris SAISON 2015! - 2016 WWW.YADLAVOIX.FR contact@yadlavoix.fr 09 52 011 611 171, rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris «Le son est l écho de la sensation du corps» Depuis 1998, l école associative de

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

Décisions de Gilles de Robien. Relancer l Education prioritaire

Décisions de Gilles de Robien. Relancer l Education prioritaire Décisions de Gilles de Robien Relancer l Education prioritaire Des objectifs clairs pour l ensemble des établissements de l éducation prioritaire Les décisions suivantes concernent l ensemble des écoles

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon nouveaux ateliers! la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon la musique qui embellit la vie Depuis sa création en 1994, la Bulle d Air privilégie l apprentissage de la musique par une méthode

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION 525, rue Jolliet, Mont-Saint-Hilaire (Québec) J3H 3N2 Téléphone (450) 467-0261 Télécopieur (450) 446-4296 Courriel : esol@csp.qc.ca Site web : http://oziasleduc.csp.qc.ca DOCUMENT D INFORMATION SUR LE

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique 1- La Musique Assistée par Ordinateur (MAO), ses développements et sa place dans la musique

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 La réforme des rythmes scolaires Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 Le cadre légal La loi d orientation et de programmation pour l Ecole prévoit la refonte des rythmes scolaires Le décret

Plus en détail

La musique qui embellit la vie. La Bulle d Air, portrait

La musique qui embellit la vie. La Bulle d Air, portrait La musique qui embellit la vie La Bulle d Air, portrait " 1 2 SOMMAIRE La mission 3 Les valeurs 4 Les ateliers et cours annuels 5 Les ateliers artistiques de vacances 7 Les formations pour adultes 8 Les

Plus en détail

Découvrir, apprendre, jouer, danser, partager, écouter..

Découvrir, apprendre, jouer, danser, partager, écouter.. Conservatoire de Montauban 05 63 22 12 67 05 63 22 13 65 05 63 22 12 96 conservatoire@ville-montauban.fr sdanse@ville-montauban.fr Découvrir, apprendre, jouer, danser, partager, écouter.. INSCRIPTIONS

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Textes de référence : articles L.225-38, L.225-39, L.225-40, L.225-96, L.225-98, L.225-100, L.225-102-1 L.225-105,

Plus en détail

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015 SERVICE ENFANCE- JEUNESSE APPEL à PROJETS Année scolaire 2014-2015 POUR LA MISE EN PLACE D ATELIERS A CARACTERE SPORTIF, ARTISTIQUE ET CULTUREL DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Pour les

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

Jacques-Prévert 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL

Jacques-Prévert 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL 2015/2016 CENTRE SOCIAL ET CULTUREL Jacques-Prévert 12 place Claude-Debussy - 92220 Bagneux Tél : 01 46 56 12 12 - Fax : 01 46 57 25 80 cscpreve@mairie-bagneux.fr L équipe du Centre Social et Culturel

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE TEMPS CALME D ACTIVITE PERISCOLAIRE (TAP) Coordinateur: Maxime PERINELLI

PROJET PEDAGOGIQUE TEMPS CALME D ACTIVITE PERISCOLAIRE (TAP) Coordinateur: Maxime PERINELLI PROJET PEDAGOGIQUE TEMPS CALME D ACTIVITE PERISCOLAIRE (TAP) Coordinateur: Maxime PERINELLI 1 Le descriptif des TAP L Organisateur des temps calmes d activités périscolaires est la municipalité de Gouvieux,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail