JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES"

Transcription

1

2 Joseph Abdo CIMBETON Joseph ABDO Page 2

3 Le contexte général Prise de conscience pour l environnement 1987: Rapport BRUNTLAND 1992: Sommet de la terre à Rio 1998: Protocole de Kyoto.. Enjeux environnementaux Raréfaction des ressources naturelles Changement climatique Pollution Prise en compte.. au niveau de l Etat 1992: Réglementation Déchets 2007: MEDAD.MEEDDAT..Grenelle de l Environnement, Joseph ABDO Page 3

4 La route pointée du doigt Moyen de communication nécessaire au développement... Mais, sa construction et son entretien contribuent à l épuisement des ressources granulaires CONNAÎTRE LA et RÉSISTANCE aux impacts AU ROULEMENT sur l environnement. Pour étendre et entretenir le réseau routier en France : 200 Millions de tonnes de Granulats sont puisées annuellement dans les ressources naturelles, soit un volume de 100 Millions de m 3, 3,5 Millions de tonnes de bitume (sources GPB), 2 Millions de tonnes de liants hydrauliques (sources SFIC). Joseph ABDO Page 4

5 La route pointée du doigt Les impacts sur le site d extraction des matériaux granulaires, Les impacts durant la construction ou l entretien de la route, Les impacts durant l utilisation de la route Consommation de carburants. Conséquences: Épuisement des ressources énergétiques Rejets de métaux lourds et des débris en tout genre (pneus, plastique, etc.), Polluants engendrés par le trafic routier (CO2, NOx, SO2, O3, etc.). Nuisances (bruit, pollution, congestion, etc.) Accidentologie (impacts humains,), Effet barrière (pression énorme sur la faune et la flore, impact sur les paysages) Joseph ABDO Page 5

6 Impacts générés par la route sur l environnement. L utilisation de la route en France en 2007 contribue à l épuisement des ressources énergétiques et aux impacts sur l environnement Consommation carburant par les véhicules: 52 milliards de litres. Emission de gaz par la circulation routière : GES: 129 CONNAÎTRE Mt, LA RÉSISTANCE AU ROULEMENT CO 2 : 125 Mt, Emission de polluants par la circulation routière : Oxydes d azote NO x : 0,7 Mt, Monoxyde de carbone CO: 1,1 Mt, Dioxyde de soufre SO 2 : 0,01 Mt, Composés Organiques Volatils Non Méthaniques COVNM: 0,2 Mt, Particules Matière PM: PM 10: 0,06 Mt, PM 2,5: 0,035 Mt PM 1: 0,03 Mt. Source URF Joseph ABDO Page 6

7 Prise en compte du développement durable dans la route Objectifs: Réduire la consommation des énergies fossiles, Diminuer les émissions des gaz nocifs pour l environnement et pour la santé. Les solutions: Minimiser la consommation des ressources énergétiques et réduire les impacts sur l environnement durant les phases de construction et d entretien de la route, Réduire la consommation en carburant des véhicules durant la phase utilisation, en concevant des infrastructures à faible résistance au roulement,. Quid des rejets de gaz par les véhicules. Joseph ABDO Page 7

8 Minimiser la consommation des ressources énergétiques et réduire les impacts sur l environnement durant les phases de construction, d entretien et fin de vie de la route, Trois études: Une étude, commandée par: USIRF GPB CIMBETON, Réalisée au: Centre d Energétique École des Mines de Paris. Une étude, commandée UN ENJEU par EN CIMBETON, MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT Réalisée DURABLE au: Centre d Énergétique École des Mines de Paris. Une étude COLAS, Une conclusion commune : la consommation des ressources énergétiques et les impacts sur l environnement durant la phase Construction + Entretien + Fin de vie sont très faibles par rapport à ceux de la phase utilisation Pour tous les indicateurs environnementaux retenus, l étude montre la prépondérance de la phase utilisation par rapport à la phase regroupant la construction, l entretien et le recyclage en fin de vie. Joseph ABDO Page 8

9 Un exemple: Route à 2x2 voies - Durée de service: 30 ans. Trafic: TC Plate-forme support: PF 3 Phase Indicateur Energie Eau Ressources Déchets radioactifs GES Acidification Eutrophisation Ecotoxicité Toxicité humaine Phase construction, entretien, fin de vie Phase utilisation Joseph ABDO Page 9

10 Réduire la consommation en carburant durant la phase utilisation En concevant des infrastructures à faible résistance au roulement?. Selon la bibliographie, la chaussée (couche de Surface + structure) influence la consommation des véhicules dans une proportion de "quelques" pourcents. Ce «quelques pourcents» restant à évaluer de façon scientifique. Joseph ABDO Page 10

11 Réduire la consommation en carburant de 1% durant la phase utilisation 1% de réduction de la consommation des véhicules équivaut à: 520 millions de UN ENJEU litres EN de MATIÈRE carburant, DE DÉVELOPPEMENT soit 3 DURABLE millions de barils de pétrole, soit 1,5 jours de consommation de pétrole en France, 1,2 mds de kg CO2 équivalent, soit 1,2 millions de tonnes de CO2 équivalent, 1% d émissions en moins de SO 2, NOx, CO, COVNM, Ce qui correspond à l augmentation annuelle des GES due au trafic routier. Joseph ABDO Page 11

12 Contexte, Enjeux, tendance vs engagement BILAN CIRCULATION ROUTIÈRE ANNÉE 2007 TENDANCE RESPECT ENGAGEMENT GLOBAL Consommation Carburant 52 Mds de litres - Emission GES Emission CO 2 Emission NO x Emission CO Emission SO Mt (+1,12%/an) UN ENJEU EN MATIÈRE 125 Mt DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 0,7 Mt 1,1 Mt 0,01 Mt Possible Possible Impossible Impossible Impossible Emission COVNM Emission PM 0,2 Mt PM 10: 0,06 Mt PM 2,5: 0,035 Mt PM 1: 0,03 Mt Impossible Possible Possible Possible Joseph ABDO Page 12

13 Conclusion 1% de réduction de consommation en carburant des véhicules n'est pas négligeable sur le plan des ressources énergétiques et des impacts, Intérêt collectif d une recherche sur ce sujet. Joseph ABDO Page 13

14 Le souhait pour demain Que le débat d aujourd hui continue dans le même état d esprit, Compte tenu des enjeux, poursuivre les recherches théoriques, Et pourquoi pas une expérimentation en vraie grandeur.. Française? Européenne?... Surtout que les engagements pris par la France risquent fort de ne pas être réalisés Joseph ABDO Page 14

15 MERCI DE VOTRE ATTENTION Joseph ABDO Page 15

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES

À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES ATTENTION «COV» À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES Les colles, diluants, vernis et peintures destinés au bricolage ainsi que les produits de nettoyage et d entretien pour le logement

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte?

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte? DOSSIER DU MOIS Novembre 2012 La mobilité électrique : Une mobilité verte? Les transports et la pollution Pollution : «Dégradation de l environnement par des substances (naturelles, chimiques ou radioactives),

Plus en détail

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030 TRANSPORT & MOBILITY LEUVEN VITAL DECOSTERSTRAAT 67A BUS 1 3 LEUVEN BELGIË http://www.tmleuven.be TEL +32 (16) 31.77.3 FAX +32 (16) 31.77.39 Transport & Mobility Leuven is een gezamenlijke onderneming

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Éco-comparateurs de chaussées au MTQ :

Éco-comparateurs de chaussées au MTQ : Direction du laboratoire des chaussées Éco-comparateurs de chaussées au MTQ : État de la situation Marie-Hélène Tremblay, ing., M.Sc. 8ème Congrès annuel de Bitume Québec Québec, 22 mars 2012 Plan de la

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-33-4 Sommaire Introduction 1 Contexte 1 Principes de l affichage environnemental Objectif du guide de lecture Présentation du produit concerné par

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009

l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009 l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009 Les émissions, Politiques et les acquis : le cas Mauritanie Présenté par Cheikh Tourad

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013 L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement Dossier de presse - Juin 2013 Sommaire L hydrogène, Énergie propre de demain...3 Blue Hydrogen : l engagement d Air Liquide 4 Hydrogène

Plus en détail

Emissions de GES par le trafic routier

Emissions de GES par le trafic routier Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont :

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont : Contexte et objectifs Le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) rassemble plus d une trentaine d entreprises adhérentes, spécialisées dans la transformation de profilés par l extrusion et dans

Plus en détail

Développer les véhicules propres

Développer les véhicules propres Développer les véhicules propres Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

L offre Gaz Naturel de Fiat

L offre Gaz Naturel de Fiat L offre Gaz Naturel de Fiat Les avantages du carburant Gaz Naturel 2 Le G.N.V. : des avantages déterminants Sur le plan environnemental et de la santé Réduction de près de 25% des émissions de CO 2 responsables

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

Did you know... that trucks give you the freedom to live wherever you want? «Le saviez-vous?» Faits et chiffres sur le camionnage en Europe

Did you know... that trucks give you the freedom to live wherever you want? «Le saviez-vous?» Faits et chiffres sur le camionnage en Europe Did you know... that trucks give you the freedom to live wherever you want? «Le saviez-vous?» Faits et chiffres sur le camionnage en Europe 1 Did you know... that trucks give you the freedom to live wherever

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

Impacts environnementaux du transport et pistes de solution!

Impacts environnementaux du transport et pistes de solution! Impacts environnementaux du transport et pistes de solution! Céline Tellier Fédéra&on Inter- Environnement Wallonie Colloque CRAEC, 15 octobre 2014 PLAN DE L EXPOSÉ! Etat des lieux! Impacts environnementaux

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports?

Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports? Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports? Le regard de Gazprom Marketing and Trading France 29 octobre 2014 Sommaire 1. Les atouts du GNV pour les transitions énergétiques

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant

RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant Municipalité MW 07 février 2008 PR08.03PR RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d investissement de fr. 330'000.- pour le remplacement du camion no 15 affecté

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE D2-VERRE LE VERRE EST UNE MATIÈRE AUX MULTIPLES PROPRIÉTÉS ET AUX APPLICATIONS TRÈS DIVERSES: EMBALLAGES POUR L AGRO-ALIMENTAIRE ET LA COSMÉTIQUE, ISOLATION ET VITRAGES DANS LE BÂTIMENT, FIBRES OPTIQUES

Plus en détail

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS Les enjeux pour la transition énergétique Didier Lebout, Strategy and Development Director Gazprom Marketing and Trading France Deauville, 28 juin 2013 Dans

Plus en détail

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule Ecointesys - Life Cycle Systems sàrl Parc Scientifique de l'epfl C.P. 538, CH-1001 Lausanne Yves.loerincik@ecointesys.ch www.ecointesys.ch Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion

Plus en détail

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route?

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Septembre 2010 Pourquoi roulons-nous vite? Nous roulons vite principalement pour gagner du temps Mais une perception faussée du rapport entre vitesse et temps

Plus en détail

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives 1 Journées d études et de formation des techniques et de l ingénierie hospitalière Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives Fabrice ROZMIAREK

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l'eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement الدولة آتابة لدى وزارة الطاقة والمعادن والبيي ة المكلفة بالماء والبيي

Plus en détail

Développement d un service d accompagnement pour la gestion efficace des flottes de camions

Développement d un service d accompagnement pour la gestion efficace des flottes de camions Développement d un service d accompagnement pour la gestion efficace des flottes de camions Partenariat de transport SmartWay Suzana Furtado Gestionnaire de comptes SmartWay 20 novembre 2014 Aperçu de

Plus en détail

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX Les fluides frigorigènes et leur impact environnemental 31 MARS 2005 Les différents aspects environnementaux la couche d ozone l effet de serre : les émissions

Plus en détail

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Sommaire Nice Côte d Azur en quelques chiffres Nice Côte d Azur et qualité de l air Son

Plus en détail

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES Laurie Delahaye / Mélissa Cadenas 3 C RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES La pollution de l'air a un impact négatif sur la santé, les végétaux, les écosystèmes et les bâtiments : les effets

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Dossier de presse. La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart

Dossier de presse. La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart Dossier de presse La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart Du 18 au 22 septembre 2006 Sommaire 1. Communiqué de synthèse 2. Les Sénartais se déplacent 3. L organisation de la semaine 4. Le réseau

Plus en détail

Impacts environnementaux liés au service de livraisons à domicile de TELEMARKET

Impacts environnementaux liés au service de livraisons à domicile de TELEMARKET Pour le Développement Durable dans l environnement LOGISTIQUE Impacts environnementaux liés au service de livraisons à domicile de TELEMARKET Synthèse Analyse Transports & Emballages Changement climatique

Plus en détail

Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité énergétique

Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité énergétique République Tunisienne Ministère de l Intérieur Municipalité de Sfax Workshop International Francophone «MRV des NAMAs Tunis le 17&18 décembre 213 Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité

Plus en détail

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques.

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques. La Principauté de Monaco a signé, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre sur les Changements Climatiques ; cette Convention est entrée en vigueur par la publication de l Ordonnance Souveraine n 11.260 du

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013 ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012 Juillet 2013 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EVOLUTION DE LA QUALITE DE L AIR A PARIS ENTRE 2002 ET 2012 JUILLET 2013 Evolution

Plus en détail

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Émissions des véhicules: tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Le parc automobile national Tunisien Parc automobile

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

La marche automobile au ralenti

La marche automobile au ralenti Niveaux : 5 e, 6 e et 7 e année La marche automobile au ralenti Matières scolaires : mathématiques, sciences de la nature, utilisation des technologies de l information et des communications Objectifs

Plus en détail

Mécanique automobile et production de GES

Mécanique automobile et production de GES 2 Mécanique automobile et production de GES 50 % des émissions de GES en territoire montréalais sont attribuables au «Transport». Un moteur conventionnel produit de l énergie mécanique à partir de la combustion

Plus en détail

Transport urbain et instruments de réduction de la pollution dans la ville de Ouagadougou (Burkina Faso) ***

Transport urbain et instruments de réduction de la pollution dans la ville de Ouagadougou (Burkina Faso) *** PRÉSENTATION POWERPOINT Transport urbain et instruments de réduction de la pollution dans la ville de Ouagadougou (Burkina Faso) *** Martin YELKOUNI, Université de Franche-Comté, Besançon (France) et Fanta

Plus en détail

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques J-P Depay et E. Mazillier Sommaire Introduction Moteur Diesel Émissions Diesel et particules Expositions professionnelles Prévention

Plus en détail

chronique scientifique

chronique scientifique Le magazine de la N 7 / Février 2006 / Recherche & Développement chronique scientifique Les bus Les bus : un enjeu environnemental Au sein de la flotte de Veolia Environnement, un nombre important de bus

Plus en détail

ANALYSES ENVIRONNEMENTALES DU CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC

ANALYSES ENVIRONNEMENTALES DU CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC PUBLIÉ PAR BITUME QUÉBEC NUMÉRO 04 ANALYSES ENVIRONNEMENTALES DU CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC 1) Introduction Le principe du développement durable est de répondre aux besoins des

Plus en détail

Le respect de l environnement

Le respect de l environnement Le respect de l environnement 1 L entreprise familiale Galliker en harmonie avec son temps Depuis 1918 à travers quatre générations l entreprise Galliker a appris à endosser ses responsabilités. La rapidité

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Une technologie d avenir Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Faibles émissions. Faible consommation. Haute fiabilité. Au cours des années à venir, l Union européenne prévoit d introduire

Plus en détail

LES IMPACTS DE LA REDUCTION DE LA VITESSE MAXIMALE DU PERIPHERIQUE PARISIEN. Rémy Prud homme 1. 7 Janvier 2014

LES IMPACTS DE LA REDUCTION DE LA VITESSE MAXIMALE DU PERIPHERIQUE PARISIEN. Rémy Prud homme 1. 7 Janvier 2014 LES IMPACTS DE LA REDUCTION DE LA VITESSE MAXIMALE DU PERIPHERIQUE PARISIEN Rémy Prud homme 1 7 Janvier 2014 Résumé Cette note évalue les impacts d une mesure de réduction (de 80 à 70 km/h) de la vitesse

Plus en détail

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

AJILON ENGINEERING. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 AJILON ENGINEERING Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES Ajilon Engineering 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

PRESENTATION ET DEBAT

PRESENTATION ET DEBAT Réchauffement Climatique Mairie de MASSY Agenda 21 PRESENTATION ET DEBAT Gaël CALLENS Est-ce que la terre chauffe vraiment? Les Constats Depuis 1950, la terre s est réchauffée de 0,9 C, passant de 14 C

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante

L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante L Ecoscore pour une gestion de flotte moins polluante Session d information Bruxelles Environnement 16 janvier 2014 Département stationnement et déplacements Programme 9h00 9h40 : Méthodologie Ecoscore,

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre :

L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre : L EFFET DE SERRE 1. Le fonctionnement de l'effet de serre : Le phénomène agit comme le verre d'une serre, c'est à dire que les gaz à effet de serre emprisonnent la chaleur produite par le soleil. Le soleil

Plus en détail

Véhicules à moteur à combustion, y compris hybrides

Véhicules à moteur à combustion, y compris hybrides Guide d achat Topten Pro Automobiles et VUL Exigez le meilleur du marché pour vos commandes Photo : autogastechnik.eu Profitez des produits les plus performants pour agir à grande échelle sur les dépenses

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES Joseph ABDO LE CONTEXTE LA ROUTE, UNE NÉCESSITN CESSITÉ La route : moyen de communication nécessaire au développement. - Mais, sa construction et son

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE?

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? Jean-Pierre SAWERYSYN 1 Matthieu OGET 2 Corinne SCHADKOWSKI 3 Judith TRIQUET 3 1 Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président

Plus en détail

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet Dossier réalisé par KIETUDES 139 Rue des Arts 59100 ROUBAIX tél : 03.20.70.08.39 fax : 03.20.28.48.69 Étude d'impact : Air Évaluation des risques sanitaires Projet ZAC de l Ange Gardien QUESNOY SUR DEULE

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Secteur des procédés industriels Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010 1 Clean Tuesday 03-2010 Un jeune homme israélien de 16 ans, découvre, presque par hasard, les effets de différents alliages sur l air utilisée dans les moteurs à combustion. Deux années de recherche et

Plus en détail

Rapport. Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Agence de l eau ADOUR-GARONNE. Mai 2014

Rapport. Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Agence de l eau ADOUR-GARONNE. Mai 2014 Agence de l eau ADOUR-GARONNE Rapport Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Mai 2014 DECLARATION ART 75 LOI ENE AGENCE DE L EAU ADOUR GARONNE 1 Rapport réglementaire La suite de ce chapitre

Plus en détail

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain Bilan de l Etude EETP (European Emission Test Programme) Présenté en Conférence de presse le mardi 06 avril 2004 au Ministère de l Ecologie

Plus en détail

Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 2012 - éléments synthétiques Edition décembre 2014

Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 2012 - éléments synthétiques Edition décembre 2014 Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 212 - éléments synthétiques Edition décembre 214 AIRPARIF met en garde contre les mauvaises interprétations qui pourraient être faites

Plus en détail

Réduction des émissions de gaz d échappement

Réduction des émissions de gaz d échappement Réduction des émissions de gaz d échappement - Développements en vue de satisfaire aux critères Phase IIIB/Niveau 4 Interim (Stage IIIB / Tier 4 Interim) concernant les rejets dans les gaz d échappement

Plus en détail

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié Les technologies émergentes en transport La gestion de notre efficacité énergétique Une préoccupation constante depuis la fin des années 90 C est une question

Plus en détail

Comptabilisation des GES dans le cadre de la réalisation d un projet routier : le cas du projet Turcot à Montréal

Comptabilisation des GES dans le cadre de la réalisation d un projet routier : le cas du projet Turcot à Montréal Comptabilisation des GES dans le cadre de la réalisation d un projet routier : le cas du projet Turcot à Montréal Sylvie Tanguay Agente de recherches, Ministère des Transports du Québec Exposé présenté

Plus en détail

Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre

Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre (BILAN G.E.S.) Loi Grenelle 2 Le Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre (Bilan G.E.S.) Préambule L article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

et engagée 6.1 Une démarche

et engagée 6.1 Une démarche 6 VNF ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 6.1 Une démarche volontariste et engagée A l heure de la mise en œuvre concrète du Grenelle de l Environnement, VNF poursuit le déploiement de sa politique de développement

Plus en détail

Antoine LEPAGE, Institut Supérieur de l Environnement

Antoine LEPAGE, Institut Supérieur de l Environnement Par quels moyens une entreprise de transport routier de marchandises peut-elle prendre en compte au quotidien de ses activités la problématique des Gaz à Effet de Serre? Mémoire soutenu le : 16 novembre

Plus en détail

PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ. L énergie est notre avenir, économisons-la!

PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ. L énergie est notre avenir, économisons-la! PrimaGNL LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ PAR PRIMAGAZ L énergie est notre avenir, économisons-la! LE GNL UNE SOLUTION AUX MULTIPLES ATOUTS Avec l arrivée de PrimaGNL, le Gaz Naturel Liquéfié est désormais disponible

Plus en détail

PROFIL DE L'INSTALLATION FLAKEBOARD COMPANY LIMITED USINE DE FABRICATION DES PRODUITS DE BOIS COMPOSITE

PROFIL DE L'INSTALLATION FLAKEBOARD COMPANY LIMITED USINE DE FABRICATION DES PRODUITS DE BOIS COMPOSITE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DE L'INSTALLATION FLAKEBOARD COMPANY LIMITED USINE DE FABRICATION DES PRODUITS DE BOIS COMPOSITE Préparé par la : Direction de la gestion des impacts Ministère de l'environnement

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France 1. Description de la société Fromageries Bel Production France : Code NAF : 1051C Code SIREN : 493.371.595, les

Plus en détail