JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES"

Transcription

1

2 Joseph Abdo CIMBETON Joseph ABDO Page 2

3 Le contexte général Prise de conscience pour l environnement 1987: Rapport BRUNTLAND 1992: Sommet de la terre à Rio 1998: Protocole de Kyoto.. Enjeux environnementaux Raréfaction des ressources naturelles Changement climatique Pollution Prise en compte.. au niveau de l Etat 1992: Réglementation Déchets 2007: MEDAD.MEEDDAT..Grenelle de l Environnement, Joseph ABDO Page 3

4 La route pointée du doigt Moyen de communication nécessaire au développement... Mais, sa construction et son entretien contribuent à l épuisement des ressources granulaires CONNAÎTRE LA et RÉSISTANCE aux impacts AU ROULEMENT sur l environnement. Pour étendre et entretenir le réseau routier en France : 200 Millions de tonnes de Granulats sont puisées annuellement dans les ressources naturelles, soit un volume de 100 Millions de m 3, 3,5 Millions de tonnes de bitume (sources GPB), 2 Millions de tonnes de liants hydrauliques (sources SFIC). Joseph ABDO Page 4

5 La route pointée du doigt Les impacts sur le site d extraction des matériaux granulaires, Les impacts durant la construction ou l entretien de la route, Les impacts durant l utilisation de la route Consommation de carburants. Conséquences: Épuisement des ressources énergétiques Rejets de métaux lourds et des débris en tout genre (pneus, plastique, etc.), Polluants engendrés par le trafic routier (CO2, NOx, SO2, O3, etc.). Nuisances (bruit, pollution, congestion, etc.) Accidentologie (impacts humains,), Effet barrière (pression énorme sur la faune et la flore, impact sur les paysages) Joseph ABDO Page 5

6 Impacts générés par la route sur l environnement. L utilisation de la route en France en 2007 contribue à l épuisement des ressources énergétiques et aux impacts sur l environnement Consommation carburant par les véhicules: 52 milliards de litres. Emission de gaz par la circulation routière : GES: 129 CONNAÎTRE Mt, LA RÉSISTANCE AU ROULEMENT CO 2 : 125 Mt, Emission de polluants par la circulation routière : Oxydes d azote NO x : 0,7 Mt, Monoxyde de carbone CO: 1,1 Mt, Dioxyde de soufre SO 2 : 0,01 Mt, Composés Organiques Volatils Non Méthaniques COVNM: 0,2 Mt, Particules Matière PM: PM 10: 0,06 Mt, PM 2,5: 0,035 Mt PM 1: 0,03 Mt. Source URF Joseph ABDO Page 6

7 Prise en compte du développement durable dans la route Objectifs: Réduire la consommation des énergies fossiles, Diminuer les émissions des gaz nocifs pour l environnement et pour la santé. Les solutions: Minimiser la consommation des ressources énergétiques et réduire les impacts sur l environnement durant les phases de construction et d entretien de la route, Réduire la consommation en carburant des véhicules durant la phase utilisation, en concevant des infrastructures à faible résistance au roulement,. Quid des rejets de gaz par les véhicules. Joseph ABDO Page 7

8 Minimiser la consommation des ressources énergétiques et réduire les impacts sur l environnement durant les phases de construction, d entretien et fin de vie de la route, Trois études: Une étude, commandée par: USIRF GPB CIMBETON, Réalisée au: Centre d Energétique École des Mines de Paris. Une étude, commandée UN ENJEU par EN CIMBETON, MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT Réalisée DURABLE au: Centre d Énergétique École des Mines de Paris. Une étude COLAS, Une conclusion commune : la consommation des ressources énergétiques et les impacts sur l environnement durant la phase Construction + Entretien + Fin de vie sont très faibles par rapport à ceux de la phase utilisation Pour tous les indicateurs environnementaux retenus, l étude montre la prépondérance de la phase utilisation par rapport à la phase regroupant la construction, l entretien et le recyclage en fin de vie. Joseph ABDO Page 8

9 Un exemple: Route à 2x2 voies - Durée de service: 30 ans. Trafic: TC Plate-forme support: PF 3 Phase Indicateur Energie Eau Ressources Déchets radioactifs GES Acidification Eutrophisation Ecotoxicité Toxicité humaine Phase construction, entretien, fin de vie Phase utilisation Joseph ABDO Page 9

10 Réduire la consommation en carburant durant la phase utilisation En concevant des infrastructures à faible résistance au roulement?. Selon la bibliographie, la chaussée (couche de Surface + structure) influence la consommation des véhicules dans une proportion de "quelques" pourcents. Ce «quelques pourcents» restant à évaluer de façon scientifique. Joseph ABDO Page 10

11 Réduire la consommation en carburant de 1% durant la phase utilisation 1% de réduction de la consommation des véhicules équivaut à: 520 millions de UN ENJEU litres EN de MATIÈRE carburant, DE DÉVELOPPEMENT soit 3 DURABLE millions de barils de pétrole, soit 1,5 jours de consommation de pétrole en France, 1,2 mds de kg CO2 équivalent, soit 1,2 millions de tonnes de CO2 équivalent, 1% d émissions en moins de SO 2, NOx, CO, COVNM, Ce qui correspond à l augmentation annuelle des GES due au trafic routier. Joseph ABDO Page 11

12 Contexte, Enjeux, tendance vs engagement BILAN CIRCULATION ROUTIÈRE ANNÉE 2007 TENDANCE RESPECT ENGAGEMENT GLOBAL Consommation Carburant 52 Mds de litres - Emission GES Emission CO 2 Emission NO x Emission CO Emission SO Mt (+1,12%/an) UN ENJEU EN MATIÈRE 125 Mt DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 0,7 Mt 1,1 Mt 0,01 Mt Possible Possible Impossible Impossible Impossible Emission COVNM Emission PM 0,2 Mt PM 10: 0,06 Mt PM 2,5: 0,035 Mt PM 1: 0,03 Mt Impossible Possible Possible Possible Joseph ABDO Page 12

13 Conclusion 1% de réduction de consommation en carburant des véhicules n'est pas négligeable sur le plan des ressources énergétiques et des impacts, Intérêt collectif d une recherche sur ce sujet. Joseph ABDO Page 13

14 Le souhait pour demain Que le débat d aujourd hui continue dans le même état d esprit, Compte tenu des enjeux, poursuivre les recherches théoriques, Et pourquoi pas une expérimentation en vraie grandeur.. Française? Européenne?... Surtout que les engagements pris par la France risquent fort de ne pas être réalisés Joseph ABDO Page 14

15 MERCI DE VOTRE ATTENTION Joseph ABDO Page 15

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable ETUDE DE LA PROBLEMATIQUE ENVIRONNEMENTALE DANS LA REGION DE MARRAKECH ET SON IMPACT SUR LE SECTEUR DU TOURISME LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable est la première

Plus en détail

GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ REALISONS ENSEMBLE LA TRANSITION ENERGETIQUE DU TRM!

GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ REALISONS ENSEMBLE LA TRANSITION ENERGETIQUE DU TRM! 1 GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ REALISONS ENSEMBLE LA TRANSITION ENERGETIQUE DU TRM! Avril 2014 Dr. Eric Ronco eric.ronco@proviridis.org 2 RÉSUMÉ PROVIRIDIS présente les avantages du Gaz Naturel Liquéfié (GNL)

Plus en détail

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique En surveillant et étudiant les principaux indicateurs de pollution industrielle,

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

Exemple d analyse environnementale de chaussées. comparateur. Les chaussées souples un choix responsable

Exemple d analyse environnementale de chaussées. comparateur. Les chaussées souples un choix responsable Exemple d analyse environnementale de chaussées par éco-comparateur comparateur Congrès Bitume Québec Les chaussées souples un choix responsable Sabine Le Bec, Centre Technique Nord-Américain, Eurovia

Plus en détail

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 UNE NÉCESSITÉ D AGIR : UN CADRE POUR GUIDER L ACTION RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 Le respect de l environnement est devenu une valeur fondamentale de notre société. Dans tous les secteurs d activité,

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2 Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013 Données énergies-climat 1/2 Données énergies-climat 2/2 Données économiques Données physiques sur les infrastructures et

Plus en détail

Evaluation stratégique environnementale du réseau de métro automatique du Grand Paris

Evaluation stratégique environnementale du réseau de métro automatique du Grand Paris Evaluation Stratégique environnementale du réseau primaire de transport d intérêt nationale du Grand Paris Document provisoire strictement confidentiel SOCIETE DU GRAND PARIS Evaluation stratégique environnementale

Plus en détail

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012 Surveillance de la qualité de l air en Île-de-France Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris Document final Octobre 2012 AIRPARIF - Surveillance de la

Plus en détail

La protection de l environnement

La protection de l environnement Du changement climatique à l échelle de la planète aux pollutions plus locales, le respect de l environnement est devenu une préoccupation majeure de notre société. Du fait de contraintes réglementaires

Plus en détail

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques Université Paris 12 Val de Marne Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Charbel AFIF JSE 2008 5 mai 2008 Le système atmosphérique

Plus en détail

LA ROUTE ÉCOLOGIQUE DU FUTUR

LA ROUTE ÉCOLOGIQUE DU FUTUR ! LA ROUTE ÉCOLOGIQUE DU FUTUR ANALYSE DU CYCLE DE VIE CONSOMMATION D ÉNERGIE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE Michel CHAPPAT Directeur de la Recherche et du Développement du Groupe COLAS Ingénieur

Plus en détail

Logiciel "Cities for Climate Protection"

Logiciel Cities for Climate Protection Outils de planification énergétique Logiciel "Cities for Climate Protection" PROBLEMATIQUE L'outil "Cities for Climate protection" est un logiciel élaboré, à la demande d'iclei, par Torrie Smith Associates

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL ECO-PROFIL BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION «Acteur d un développement plus durable, Inertam souhaite présenter à ses clients des informations fiables

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

Démarche pour le Respect de l Environnement. Ce document ne doit pas être transmis et/ou reproduit sans autorisation cgl pack

Démarche pour le Respect de l Environnement. Ce document ne doit pas être transmis et/ou reproduit sans autorisation cgl pack Démarche pour le Respect de l Environnement Réduire les impacts environnementaux de l activité ISO 14001 Certification ISO14001 Site d Annecy = 2005 Site de Lorient= 2004 Actions Conception Produits Eco-Conception

Plus en détail

Les éco-comparateurs Egis pour la route

Les éco-comparateurs Egis pour la route INFRASTRUCTURES ET DEVELOPPEMENT DURABLE Les éco-comparateurs Egis pour la route Février 2011 Eric Locquet Sommaire Variways, l éco comparateur de variantes routières Masster appliqué aux terrassements

Plus en détail

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre Bois énergie : évaluation environnementale 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre A la différence des combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon, tourbe), le

Plus en détail

Energies, motorisations et effet de serre

Energies, motorisations et effet de serre Energies, motorisations et effet de serre Historique de l' Effet de Serre Les gaz concernés (Gaz à Effet de Serre) Effets des émissions de GES sur le climat Pouvoir de réchauffement des gaz Emissions de

Plus en détail

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2.

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2. Commissariat général à la stratégie et à la prospective Département Développement durable Février 2014 RAPPORTS & DOCUMENTS Les effets amont Contribution Géraldine Ducos Tome 2 Rapport «L évaluation socio-économique

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

ÉNERGIE & ENVIRONNEMENT

ÉNERGIE & ENVIRONNEMENT 3 ÉNERGIE & ENVIRONNEMENT Qualité de l'air 58 Énergie 62 et de serre 66 Qualité de l air > Emissions globales en France Le Citepa, qui constitue l'organisme de référence en la matière, calcule chaque année

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. 1 Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 2

Plus en détail

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte Propositions d amendements de l AFG 1 Sommaire : Article concerné Enjeu N Am Page Article 1 Afficher l objectif de réduction,

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles texte : Dan Strikowski énergies disponibles Les énergies fossiles Mazout, gaz, électricité, charbon La source d énergie joue un rôle prépondérant dans le choix du système de chauffage. Les trois sources

Plus en détail

Poste 3: L environnement et le gaz naturel

Poste 3: L environnement et le gaz naturel instructions élèves Poste 3: L environnement et le gaz naturel Objectif: Tu connais les différentes formes de pollution de l environnement causés par des sources d énergies diverses et tu connais les avantages

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE BOUILLOT Nicolas Novembre 2008 Le développement durable Le développement durable est un modèle de développement qui répond aux besoins d aujourd hui sans compromettre

Plus en détail

41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES

41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES 41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES 1.Indice général de la qualité de l'air Pour représenter le degré de pollution atmosphérique de manière simple et compréhensible pour le grand public, un

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Thème C : Transport de personnes Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Le transport de personnes et l effet de serre Les déplacements en Île-de-France... 3 Spécificités des déplacements à Paris...

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Éco-comparateurs de chaussées au MTQ :

Éco-comparateurs de chaussées au MTQ : Direction du laboratoire des chaussées Éco-comparateurs de chaussées au MTQ : État de la situation Marie-Hélène Tremblay, ing., M.Sc. 8ème Congrès annuel de Bitume Québec Québec, 22 mars 2012 Plan de la

Plus en détail

Transport et mobilité

Transport et mobilité Transport et mobilité Migros attache une grande importance à la protection environnementale et climatique sur le plan du transport des marchandises. En 215, elle a intensifié la transition du transport

Plus en détail

Débat public sur le Contournement routier de Nice

Débat public sur le Contournement routier de Nice Débat public sur le Contournement routier de Nice Quel trafic poids lourds en 2020? Quel rééquilibrage en faveur des transports maritimes et ferroviaires? Antibes, le 24 novembre 2005 Jacques Molinari,

Plus en détail

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Introduction o Le e-commerce présente un avantage environnemental par rapport au commerce traditionnel La différence principale entre les

Plus en détail

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À Page i Régie de l'énergie - Dossier R-3709-2009 Cause budgétaire 2010-2011 de l'agence de l'efficacité énergétique (AEÉ) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL DOSSIER R-3709-2009 RÉGIE DE

Plus en détail

ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE

ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE Paris - données 2012 Décembre 2015 Le bilan des e missions polluantes, mode d emploi La gestion de la qualité de l air à l échelle des territoires

Plus en détail

Philippe PAYEN Evaluation des impacts environnementaux d une chaîne de transport NOS PARTENAIRES :

Philippe PAYEN Evaluation des impacts environnementaux d une chaîne de transport NOS PARTENAIRES : Philippe PAYEN Evaluation des impacts environnementaux d une chaîne de transport NOS PARTENAIRES : L INDUSTRIE MONDIALE DU TRANSPORT DE MARCHANDISES 1er constat Un poumon essentiel de l activité économique,»

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

VI. 2 LES NUISANCES ENVIRONNEMENTALES

VI. 2 LES NUISANCES ENVIRONNEMENTALES VI. 2 LES NUISANCES ENVIRONNEMENTALES Sous l effet de la modernisation du parc automobile et des modifications de la composition des carburants, les émissions 1 d un certain nombre de gaz nocifs (dioxyde

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Décomposition par aéroport

Décomposition par aéroport Direction du Transport aérien Sous-direction des études, des statistiques et de la prospective Les émissions gazeuses liées au trafic aérien en France en 212 Chiffres-clés Décomposition par aéroport Ministère

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

Air. comprendre les engagements agir. p.05 p.06 p.08

Air. comprendre les engagements agir. p.05 p.06 p.08 Air comprendre les engagements agir p.05 p.06 p.08 comprendre Le fond de l air effraie Un air chargé en substances toxiques 15 000 litres d oxygène transitent chaque jour par nos poumons. Un bol d air...

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE)

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) Afin de faciliter la lecture, les références aux textes législatifs mentionnent simultanément l article concerné dans le Code

Plus en détail

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres»

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» Séminaire APRUE PNUE Hôtel Hilton Alger 3/4 juin 2015 1 Expérience de la SNVI dans la production de Véhicules

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE

La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE Plusieurs voies s offrent au fioul domestique dans sa contribution à la préservation de notre environnement. Toutes sont

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005.

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005. BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005 Juillet 2013 BILAN DES EMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ET DE GAZ A EFFET

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule Ecointesys - Life Cycle Systems sàrl Parc Scientifique de l'epfl C.P. 538, CH-1001 Lausanne Yves.loerincik@ecointesys.ch www.ecointesys.ch Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

Matériaux recyclés et KYOTO Faire notre part.

Matériaux recyclés et KYOTO Faire notre part. Matériaux recyclés et KYOTO Faire notre part. By : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie 1 Signé en 1997 Ratifié par le Canada le 16 décembre 2002 Entré en application le 16

Plus en détail

Date Fédéral Provincial Municipal

Date Fédéral Provincial Municipal La pollution atmosphérique au Québec : quelques événements marquants Date Fédéral Provincial Municipal 1832 En vertu de sa charte, la Ville de Montréal obtient les pouvoirs de réglementer la pollution

Plus en détail

Type d activité : IMPRIMERIE

Type d activité : IMPRIMERIE Rapport de visite Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Type d activité : IMPRIMERIE Atlantique Offset Zone artisanale des Brassons 17390 LA TREMBLADE Tél : 05.46.36.00.18 DATE DE LA VISITE

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

Plan de mesures 2015 / 2030. Plan de mesures de protection de l air 2015 / 2030

Plan de mesures 2015 / 2030. Plan de mesures de protection de l air 2015 / 2030 Plan de mesures de protection de l air 2015 / 2030 1 Impressum Editeur beco Economie bernoise Travaux spécialisés Meteotest, Fabrikstrasse 14, 3012 Berne Publication beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail

Chapitre 1 : L air qui nous entoure

Chapitre 1 : L air qui nous entoure Version élèves Chapitre 1 : L air qui nous entoure. L atmosphère terrestre Document A p14 Réponses aux questions en cours, sauf la numéro 5 : 1/ Qu est ce que l atmosphère terrestre? Où se situe t-elle?

Plus en détail

Tournage sur le chantier du carrefour de Germignan, Taillan-Médoc le 31/03/2010

Tournage sur le chantier du carrefour de Germignan, Taillan-Médoc le 31/03/2010 Date : 1er Avril 2010 Support : France 3 Aquitaine Typologie : TV Régionale Horaire de diffusion : Journal «Midi Pile» 12/13 Aquitaine Titre : «Moins de CO2 sur les chantiers routiers» Interviews de :

Plus en détail

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS 5.04.011 LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région Ile-de-France 15 rue Falguière 75740 Paris cedex 15 tél. : 01.53.85.77.40 Télécopie

Plus en détail

Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie?

Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie? Analyse du Cycle de Vie et Achats publics respectueux de l Environnement Séminaire du mardi - 05/03/2013 ULg GENIE CHIMIQUE Procédés et développement durable 1 Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie?

Plus en détail

Les émissions atmosphériques de la combustion de biomasse

Les émissions atmosphériques de la combustion de biomasse Départements Bioressources et Surveillance de la Qualité de l Air Direction des Energies Renouvelables, des Réseaux et des Marchés Energétiques 19.7.27 Direction de l Air, du Bruit et de l Efficacité Energétique

Plus en détail

Péages urbains et enjeux du changement climatique

Péages urbains et enjeux du changement climatique Péages urbains et enjeux du changement climatique Charles Raux Laboratoire d'economie des Transports (CNRS, Université de Lyon) charles.raux@let.ish-lyon.cnrs.fr Chaire Economie du Climat, Paris, 11 janvier

Plus en détail

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes?

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes? La qualité de l'air en ville Yves Richard Département de Géographie Centre de Recherches de Climatologie, UMR 6282 Biogéosciences, CNRS/uB yves.richard@u-bourgogne.fr 1/ La qualité de l'air en ville :

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

Schéma des carrières de la Guadeloupe. www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr

Schéma des carrières de la Guadeloupe. www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr Schéma des carrières de la Guadeloupe Ministère de Ministère l écologie, de du l écologie, Développement du Développement durable et de durable l énergie et de l énergie Transport des matériaux nombre

Plus en détail

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Introduction du Contexte Enérgitique Une forte demande de pétrole se traduit par une augmentation de sa

Plus en détail

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié Les technologies émergentes en transport La gestion de notre efficacité énergétique Une préoccupation constante depuis la fin des années 90 C est une question

Plus en détail

Déplacements. urbains. augmente. se développent LA MOBILITÉ. On va quand même pas nous empêcher d habiter à la campagne!

Déplacements. urbains. augmente. se développent LA MOBILITÉ. On va quand même pas nous empêcher d habiter à la campagne! On va quand même pas nous empêcher d habiter à la campagne! LA MOBILITÉ augmente L organisation des activités entraîne une augmentation de la mobilité : Doublements de la distance domicile-travail depuis

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

1. Les oxydes d'azote (NO x )

1. Les oxydes d'azote (NO x ) 1. Les oxydes d'azote (NO x ) Les NO x regroupent le monoxyde d azote (NO) et le dioxyde d azote (NO 2 ), ils sont formés dans toutes les combustions fossiles, à haute température et par association de

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

Un peu de physique dans le monde du consommateur Jean-Marc Jancovici - 20 mars 2012

Un peu de physique dans le monde du consommateur Jean-Marc Jancovici - 20 mars 2012 Un peu de physique dans le monde du consommateur Jean-Marc Jancovici - 20 mars 2012 L énergie, plus fort que les euros L énergie est là dès que le monde change : Modification de température Modification

Plus en détail

Prix de l ingénierie du futur 2015

Prix de l ingénierie du futur 2015 Prix de l ingénierie du futur 2015 Canot Nicolas Rodriguez Valentin Sivagurunathan Nesanthan Mahé François I. Le Contexte Aujourd hui, le changement climatique constitue l une des priorités de la période

Plus en détail

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse)

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) Deux sites de mesures : 1. Mesures réalisées à Aucamville à l aide d une station fixe à proximité

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre HABITAT 08 Office Public de l Habitat des Ardennes Dernière mise à jour : 30 décembre 2015 Auteur : Laurent Bêche 1. Contexte réglementaire En application du

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences Nouvelles exigences Entretien annuel des chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kw 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir

Plus en détail

Rappel des principes

Rappel des principes La COP21 Un accord mais encore plus Pierre Ozer (ULg) Dominique Perrin (AWAC / ULg) Rappel des principes Solidarité obligatoire Responsabilité commune mais différenciée Un monde complexe et multipolaire

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai La mise en place de ports respectueux de l environnement et économes en énergie - l exemple de Shanghai Xiao Feng, Centre de recherche sur le développement des ports de la Municipalité

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air»

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» SVT Physique Technologie Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» Collège Niveau indicatif : 4 ème ou 3 ème La qualité de l air Mise en situation réelle

Plus en détail

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique Bilan/synthèse Destruction de l objet technique 1. Le cycle de vie d un produit Il existe deux façons de représenter le cycle de vie d un produit : Le cycle de vie industriel (point de vue général) Le

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires

Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires déposé dans le cadre des consultations publiques du Ministère

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux?

Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux? Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux? En 2016, ORÉE réalisera un travail de comparaison des différentes

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail