De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP"

Transcription

1 De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1

2 2

3 3

4 Au collège CP5 et programmes Même si la CP5 n est pas présente au collège, les nouveaux programmes collège BO spécial n 6 du 28 août 2008, permettent la déclinaison de ces activités et de ces compétences dans le cadre DES INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUES PARTICULIERES. Mais pour espérer avoir des impacts sur le développement des ressources, les effets physiologiques de l activité physique doivent être recherchés dans tous les types d APSA! Dans le cadre exclusif des IPP: 1 Les profs d'eps peuvent faire le choix d'intégrer des exercices de musculation en complément d'une APSA (par exemple améliorer le gainage des élèves en gymnastique) 2 les profs d'eps peuvent faire le choix d'intégrer dans une partie de leçon un renforcement musculaire et cela dans toutes les APSA 3 les profs d'eps peuvent sur plusieurs leçons, voire sur un cycle d'enseignement complet, faire pratiquer la musculation à leurs élèves Dans ces 3 cas, dans le projet pédagogique d'eps : le public auquel s'adresse ces IPP doit être caractérisé et une telle intervention doit être justifiée au regard des besoins des élèves Dans les cas 2 et 3, dans le projet pédagogique d'eps: Les compétences qui sont attendues en fin de formation doivent être identifiées ainsi que les contenus (capacités, attitudes, connaissances). Ces compétences ne sont pas en lien direct avec les CP; elles doivent exprimer ce que l'on attend de l'élève après un temps d'enseignement; par exemple: "Découvrir différents exercices musculaires pour solliciter les groupes musculaires du tronc, des membres inférieurs et supérieurs««découvrir différents groupes musculaires et se construire un petit projet d'entraînement personnel pour solliciter 3 groupes musculaires Comme pour tout enseignement, une évaluation est attendue pour renseigner l'élève et les familles sur l'acquisition ou non de la compétence Ces IPP ont plus particulièrement leur place en classe de 3ème mais cela n'exclue pas une intervention relative au renforcement musculaire dans un autre niveau de classe Au lycée professionnel Les programmes de la voie professionnelle de 2009 (BO spécial n 2 du 19 février 2009 ) fixent l arrivée d une CP à part entière : La CP5 «réaliser et orienter son activité physique en vue du développement et de l entretien de soi.» avec 5 activités retenues dans la liste des activités de l ensemble national (musculation, la course en durée, le step, la relaxation, la natation en durée) Une obligation : de diversité d expériences corporelles dans l offre de formation 5 CP si possible, 3 CP au minimum. Une recommandation : Privilégier dans l offre de formation les CP2,CP3, CP5 «expériences corporelles les moins fréquemment rencontrées». Au lycée général (BOEN spécial N 4 du 29 avril 2010) La CP5 prend un caractère obligatoire : puisqu un niveau 4 est attendu dans la CP5 sur le cursus lycée : «N ayant pas été offerte au collège, elle devient un passage obligé de formation.» Par l autonomie et l engagement qu il suppose, il est garant de l appropriation d un habitus santé. 4

5 Niveaux de compétences ASDEP Course en durée Step Natation en durée Musculation Niveaux de compétences LYCÉE (BO spécial n 4 du 29 avril 2010) Niveau 3 Pour produire et identifier des effets immédiats sur l organisme en fonction d un mobile d agir, moduler l intensité et la durée de sa course, en rapport avec une référence personnalisée. Niveau 4 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel, prévoir et réaliser une séquence de courses en utilisant différents paramètres (durée, intensité, temps de récupération, répétition ) Niveau 5 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel dans un contexte de vie singulier (préparation à une compétition, entretien physique, bien-être psychologique ), concevoir et mettre en œuvre un projet personnalisé d entraînement de course. Niveau 3 : Pour produire et identifier des effets immédiats sur l organisme proches de ceux qui sont attendus, réaliser un enchaînement défini par différents paramètres (intensité, durée, coordination), seul ou à plusieurs. Niveau 4 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel ou partagé, prévoir et réaliser un enchaînement, seul ou à plusieurs, en utilisant différents paramètres (intensité, durée, coordination). Niveau 5 : Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel ou partagé, dans un contexte de vie singulier (préparation à une compétition, entretien physique, bien-être psychologique ), concevoir et mettre en œuvre un projet d'entraînement personnalisé de step Niveau 3 : Pour produire et identifier des effets immédiats sur l'organisme en fonction d un mobile d agir, moduler l'intensité, la durée et la nature de la nage, en rapport avec une référence personnalisée. Niveau 4 : Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel, prévoir et réaliser une séquence de nage en utilisant différents paramètres (durée, intensité, temps de récupération, répétition, matériel ). Niveau 5 : Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel et/ou à un contexte de vie physique (préparation à une compétition, entretien, bien-être ), concevoir et mettre en œuvre un projet d'entraînement personnalisé de nage Niveau 3 : Pour produire et identifier des effets immédiats, dans le respect de son intégrité physique mobiliser des segments corporels en référence à une charge personnalisée. Niveau 4 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel, prévoir et réaliser des séquences de musculation, en utilisant différents paramètres (durée, intensité, temps de récupération, répétition). Niveau 5 : Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel dans un contexte de vie singulier (préparation à une compétition, entretien physique, bien-être psychologique ),concevoir et mettre en œuvre un projet d'entraînement personnalisé de musculation. 5

6 Progressivité dans les compétences 6

7 CP5 et contenus - En fonction des niveaux de compétences? - En fonction des mobiles? 7

8 Les mobiles ASDEP Course en durée Step Natation en durée Musculation Les mobiles Mobile 1 : Accompagner un objectif sportif de course en rapport avec des échéances. Mobile 2 Développer un état de santé de façon continue par la recherche d une forme optimale Mobile 3 : Rechercher les moyens d une récupération ou d une détente ou d une aide à l affinement de la silhouette. Mobile 1 : Développer sa motricité Mobile 2 : S entretenir, reprendre une activité physique, se remettre en forme, affiner sa silhouette Mobile 3 : Se développer, se dépasser Mobile 1 : Accompagner objectif sportif de natation en rapport avec des échéances Mobile 2 : Développer un état de santé de façon continue par la recherche d une forme optimale Mobile 3 : Rechercher les moyens d une récupération, d une détente,d une aide à l affinement ou à la tonification de la silhouette Mobile 1 : Recherche d un gain de puissance Mobile 2 : Recherche de raffermissement musculaire Mobile 3 : Recherche d un gain en volume musculaire 8

9 CP5 et autres CP But de l action Nature de la performance CP1 : Ex : demi-fond ou haltérophilie Réaliser la meilleure performance CP3 : Ex : Le step Produire une chorégraphie destinée à être vue et jugée sur des critères de difficultés et d esthétisme Par rapport à une référence extérieure : barème, code.. CP5 : Ex : La course en durée Le step Savoir s entrainer pour développer ses ressources bio fonctionnelles dans le cadre d un mobile choisi Autoréférencée, la performance comme outil de régulation et indicateur de transformation 9

10 CP5 et CMS 10

11 CP5 et SVT en Seconde (Programme 2010) 11

12 CP5 et Physique Chimie en Seconde (Programme 2010) 12

13 CP5 et les technologies de l information et de la communication 13

14 CP5 et Evaluation Course en durée au Bac G T Pro 14

15 15

16 Les pratiques physiques dans la société 16

17 Les pratiques physiques des adolescents dans la société 17

18 18

19 Image de l eps auprès des adolescents ( Etudes dans l académie Orléans tours) Un rééquilibrage de l offre de formation 19

20 L évolution de la CP5 en EPS 20

21 Les formes de transpositions didactiques de la CP5 21

22 L évolution de la CP5 aux épreuves du bac en EPS 22

23 Résumé des enjeux Enrichir l offre de formation : une nouvelle approche culturelle, une offre qui s adresse plus facilement à tous (aux filles,aux inaptes ) Faciliter la construction croisée des compétences méthodologiques et sociales avec la compétence propre Outiller les élèves sur des pratiques sociales pratiquées à l âge adulte vers la construction d une pratique régulière et raisonnée,fixer les bases du savoir s entraîner Aider à la construction de l autonomie La santé (lutte contre l obésité, la sédentarité ) Favoriser la construction d un habitus santé 23

24 FINALEMENT UN INTERET PEDAGOGIQUE EVIDENT 24

25 25

26 26

27 27

28 28

29 Construire un modèle de l activité du pratiquant s entraînant 29

30 30

31 CONCLUSION: Réaliser et orienter son activité physique en vue du développement et de l entretien de soi, c est : Des attitudes Du savoir s entraîner au vouloir s entraîner Des connaissances sur Des capacités Finalisées par 3 types de mobiles A travers des ASDEP Les propriétés de l organisme (anatomie, physiologie de l effort,...) Procédés d entrainement La diététique L échauffement et les étirements La mise en œuvre des connaissances. Cf. Les étapes du savoir s entraîner Développer, maintenir une bonne condition physique (préparation physique à être en forme, remise en forme) Changer sa silhouette pour mieux l assumer (affinement et perte de poids) Trouver une sérénité, une harmonie physique et mentale (détente, équilibre, écoute, libération des tensions) En pratiquant natation, course, musculation, step, relaxation.. Ces APSA se donnent pour projet «d intervenir de façon intentionnelle par l activité physique, sur certaines qualités physiques» : L endurance cardio-vasculaire, la force, la souplesse, elles mêmes corrélatives d effets sur les propriétés corporelles et psychologiques telles que l affinement de la silhouette, la prise de volume musculaire, la sensation de bien être 31

32 32

33 33

34 34

35 35

36 Ex en course de durée 36

37 Associer un mobile à des charges de travail et à des ressentis correspondants 37

38 Exemple séance en musculation pour le mobile 2 ( volume musculaire ) l élève doit réaliser définir 1 exercice correspondant à un muscle choisi et réaliser 3 séries de 8 à 12 répétitions avec une récupération de 2 entre les séries avec la plus grande charge possible 38

39 Correspondances entre Zone d intensité / Ressentis / Effets physiologique / Procédés d entrainement récupération Endurance de base Endurance Puissance aérobie Vitesses (% VMA) pour course à pied. 50% 70% 85% 90% 100% 105% 110% et plus F.Cardiaque (% max) 50 à 70% 70 à 80% 80 à 90% maximale Perception de l effort Facile modéré difficile Eprouvant Indices respiratoires en course à pieds Indices musculotendineux Inspiration sur 5 appuis Expiration sur 3 appuis Possibilité de parler Inspiration sur 2 appuis Expiration sur 2 appuis aisance Sensations de rebond Tensions lourdeur Raideur douleur temps max. en continu. x heures + 3 heures 30'-1h 6-7' Processus physiologique Procédés d entrainements Effet sur l organisme MOBILE Seuil aérobie Utilisation des lipides Continu court pour récupérer ou long pour travailler les graisses Affinement de la silhouette Continu et intervalles longlong Endurance de base Santé Sportif Seuil anaérobie Glycogène Continu et intervalles moyens Augmentation du % de VMA Santé Sportif VMA Processus lactique Intervalle moyen-moyen à court-court Renforcement musculaire Augmentation PMA Sportif 39

40 40

41 Quels procédés d entrainement en fonction des mobiles?? 41

42 Quels principes de progression?? Augmentation du volume puis de l intensité?? 42

43 4-4 Permettre aux élèves de construire un projet d entrainement de plus en plus autonome à partir de connaissances permettant de comprendre les effets de son action ( incorporation d autres contenus disciplinaires ) 43

44 EX 1 : A travers la structuration du cycle Trame pour un premier cycle L1 Test VMA, présentation de l activité, de l évaluation et du déroulement du cycle L2 Séance préparée par le prof en rapport avec l objectif N 3 L3 Séance préparée par le prof en rapport avec l objectif N 2 L4 Séance préparée par le prof en rapport avec l objectif N 1 L5 Séance préparée en partie par le prof en rapport avec l objectif N 1,2 et 3. L élève choisi son objectif et complète les séquence de travail L6 Séance préparée en partie par le prof en rapport avec l objectif N 1,2 et 3. L élève choisi son objectif et complète les séquence de travail L7 Séance préparée par l élève en fonction de son objectif L8 Séance préparée par l élève en fonction de son objectif L9 Séance préparée par l élève en fonction de son objectif et évaluation 44

45 Ex 2 : A travers des situations de moins en moins guidées 45

46 Ex 2 ( suite ): 46

47 Ex 2 ( suite ): 47

48 48

49 EX en musculation 49

50 50

51 51

52 52

53 53

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS?

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? CA N3 : Moduler l'intensité et la durée de ses déplacements, en rapport avec une référence personnalisée, pour produire et identifier

Plus en détail

Marie Marion - Francis Bergé - Lycée Claude Lebois - 42400 Saint-Chamond

Marie Marion - Francis Bergé - Lycée Claude Lebois - 42400 Saint-Chamond Cet article se propose de relater un cycle d enseignement suivi par 2 classes de 1 ère année Bac Professionnel (Logistique des transports et Exploitation des transports) en Course en Durée (sollicitant

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE

UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE LA CP5 : UNE COMPETENCE PROPRE «UN SAVOIR S ENTRAÎNER EN EPS» UN EXEMPLE EN STEP AU LYCEE Hélène Coste Mars 2013 SAVOIR S ENTRAÎNER C EST : 1. Faire des efforts "MAINTENANT"

Plus en détail

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée Programmes EPS, Compétences attendues dans les APSA et socle commun de connaissances et de compétences Activité : ½ Fond Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une

Plus en détail

La course longue à l école :

La course longue à l école : aspect bio énergétique, biomécanique, motivationnel gérard: IUFM de la Réunion 2012 13 La course longue à l école : 1 Les instructions officielles 2 Historique du 1500 m 3 S entraîner : améliorer ses performances

Plus en détail

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

L équilibre a sa source. Programme. Fitness

L équilibre a sa source. Programme. Fitness L équilibre a sa source Programme Fitness Cours collectifs en salle un programme de cours collectifs est proposé sous l animation des coachs sportifs. Evian Stability Training Entraînement complet alliant

Plus en détail

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé.

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé. LA COURSE LONGUE 1. LE POINT SUR L ACTIVITE COURSE LONGUE A. La course longue dans les programmes A la maternelle Par la pratique d activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, les enfants

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

La musculation CP5. Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi

La musculation CP5. Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi La musculation CP5 Orienter et développer les effets de l activité physique en vue de l entretien de soi jmarchug@noos.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr DEROULEMENT DU STAGE Présentation du stage - Début

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Livret Candidat Examen ponctuel terminal des Baccalauréats généraux, technologiques, professionnels Brevets des métiers d Art, BEP et CAP EPREUVE ADAPTEE NATATION Année scolaire

Plus en détail

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs,

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Les étirements Introduction : Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Le choix des méthodes doit être en liaison avec l objectif

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Trio de conseils pour parcours élite

Trio de conseils pour parcours élite AVIS IMPORTANT Si vous choisissez le parcours Élite, on considère que vous êtes déjà sportif et en forme. On considère que vous ne commencez pas à vous entraîner aujourd hui avec le programme qui suit.

Plus en détail

Placement des électrodes

Placement des électrodes Fiche pratique BODYBUILDING / fitness & électrostimulation Interview Pascal ADAM, Directeur Scientifique de Compex Q : Pouvez-vous expliquer en quoi consiste exactement l électrostimulation musculaire?

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Licence STAPS - Spécialité éducation et motricité

Licence STAPS - Spécialité éducation et motricité Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 21/10/2015. Fiche formation Licence - STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) - Spécialité éducation et motricité

Plus en détail

Fédération des Réseaux de Réhabilitation Respiratoire

Fédération des Réseaux de Réhabilitation Respiratoire Fédération des Réseaux de Réhabilitation Respiratoire Professionnalisation des intervenants en APA : Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS) versus Université en Sciences et Techniques

Plus en détail

pour un enseignement au lycée

pour un enseignement au lycée L ENSEIGNANT D EPS, UN «PASSEUR CULTUREL» QUI TRANSPOSE LE FITNESS D UNE PRATIQUE SOCIALE VERS UNE PRATIQUE SCOLAIRE. Illustration réalisée pour un enseignement au lycée Audrey VEDEL Lycée Camille Claudel

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Direction des Services Départementaux de l Edcuation nationale du Morbihan (D.S.D.E.N.) Service Académique des Examens Professionnels (SA.E.P.) S.A.E.P.6 Annie PICAUD LE CLANCHE Téléphone : 02.97.01.86.33

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Groupe Académique Lyon Musculation - 2008

Groupe Académique Lyon Musculation - 2008 1 PRESENTATION A l initiative de l inspection pédagogique régionale de Lyon en septembre 2004, un groupe académique de réflexion sur l enseignement de la musculation a été crée. La mission de ce dernier

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Les bases pour le prof. 4.3. Les effets de l entraînement dans la filière aérobie : 9

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Les bases pour le prof. 4.3. Les effets de l entraînement dans la filière aérobie : 9 STEP Connaissances scientifiques et théoriques : Les bases pour le prof. Table des matières I. Rappels concernant le développement des ressources énergétiques : 2 1. La production d énergie : 2 2. Les

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D)

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D) Détail des séances Séance numéro 1: 1- Course PMA 1 : I- 10 minutes de jogging facile + stretching des jambes II- 3 blocs de 6 minutes en 30 course/30 repos sur 154m Prendre 1 30 de récupération entre

Plus en détail

ACTIVITÉS. Entraînement du Corps & de l'esprit

ACTIVITÉS. Entraînement du Corps & de l'esprit ACTIVITÉS Entraînement du Corps & de l'esprit 01 SPORT & FITNESS Les cours sont donnés par des instructeurs professionnels, sélectionnés parmi les meilleurs de leur discipline. COURS PRIVÉS Personal training

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Le vélo spinning, exercice de fitness d endurance

Le vélo spinning, exercice de fitness d endurance Le vélo spinning, exercice de fitness d endurance La pratique du fitness se décline sous plusieurs aspects qui se reflètent dans la diversité des appareils utilisés dans la pratique de cette discipline.

Plus en détail

LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL

LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL 1. Définition 2. Analyse de la discipline 3. Facteurs de la performance 4. Les derniers préparatifs 5. L échauffement 6. A long terme Epreuve de vérité Définition Coureur

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE Processus d acquisitions ET évaluations en EPS au COLLEGE Tout le sujet mais rien que le sujet Processus d acquisitions Evaluations COLLEGE SUJET Quel est l objet du devoir? LIEN entre Processus d acquisitions

Plus en détail

RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS

RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS - 6 e BO n 29 du 18 juillet 1996 - Cycle central BO n 5 du 30 janvier 1997 et BO hors série n 1 du 13 février 1997-3 e BO n 10 du 15 octobre 1998 RÉFÉRENCES OFFICIELLES - Arrêté du 8 juillet 2008 - J.O.

Plus en détail

Méthodologie de l entraînement Fred Grappe

Méthodologie de l entraînement Fred Grappe Méthodologie de l entraînement Fred Grappe www.fredericgrappe.com 1 Bibliographie Billat V. Physiologie et méthodologie de l entraînement, de la théorie à la pratique. Ed. De Boeck Université, 1998. Grappe

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION EN PREAMBULE Ce document de travail n'a pas la prétention de donner toutes les «ficelles» nécessaires à l'enseignement de la musculation. Il doit plutôt être

Plus en détail

Éducation physique et sportive

Éducation physique et sportive Éducation physique et sportive Préambule Le présent texte intègre les éléments relatifs à la loi n 2005-380 du 23 avril 2005, loi d orientation et de programme pour l avenir de l École, au socle commun

Plus en détail

POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG

POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG FORMATION CONTINUE DES ENTRAINEURS ET DES EDUCATEURS SPORTIFS 2011/2012 www.creps-strasbourg.sports.gouv.fr Sommaire

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

CAHIER 3 / RUNNING CENTER

CAHIER 3 / RUNNING CENTER CAHIER 3 / RUNNING CENTER CONFIDENTIEL : Ce document vous a été remis par un représentant de la société Volodalen. Il ne peut être partagé sans son autorisation. 2 SOMMAIRE LABELS VOLODALEN CAHIER 3 PRÉSENTATION

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Départ à intervalles réguliers (toutes les minutes voire 2 minutes) Objectif : meilleur temps sur la distance donnée

Départ à intervalles réguliers (toutes les minutes voire 2 minutes) Objectif : meilleur temps sur la distance donnée Colloque Entraînement - Samedi 03 Mars 2012 Définition : Epreuve de vérité Cycliste seul face au chronomètre Départ à intervalles réguliers (toutes les minutes voire 2 minutes) Objectif : meilleur temps

Plus en détail

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE Enseignement commun Enseignement facultatif Enseignement d exploration de la classe de seconde Le programme

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

ENTIERE? Thierry Tribalat IA IPR EPS Lille

ENTIERE? Thierry Tribalat IA IPR EPS Lille LES ACTIVITES DE LA CP5: UN GROUPE DACTIVITES D ACTIVITES A PART ENTIERE? Thierry TRIBALAT IA IPR EPS académie de Lille. Séminaire 11 et 12 mai à Toulouse, le 17 et 18 mai à Lille «Entretien et développement

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

Intérêt du Cardiofréquencemètre. l optimisation de l entrainement. pour. Thierry Laporte. Bordeaux

Intérêt du Cardiofréquencemètre. l optimisation de l entrainement. pour. Thierry Laporte. Bordeaux Intérêt du Cardiofréquencemètre pour l optimisation de l entrainement Thierry Laporte Bordeaux 250 KMS / SEMAINE 180 kms / semaine.. L évolution des connaissances et des techniques 1927:notion de vo2max

Plus en détail

La préparation physique du sportif: de l évolution des modèles

La préparation physique du sportif: de l évolution des modèles La dimension physique de l entraînement La préparation physique du sportif: de l évolution des modèles Frédéric AUBERT C.T.N. de la F.F. de Basket-Ball, en charge de la préparation physique au prés de

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Le gain de Force. Les Types de Contraction. Rappels : Le MUSCLE. Les FIBRES

Le gain de Force. Les Types de Contraction. Rappels : Le MUSCLE. Les FIBRES Le gain de Force La coordination intra et inter-musculaire L'hypertrophie L'hyperplasie (??) Les Types de Contraction Rappels : Le MUSCLE Contraction Concentrique Contraction Isométrique Contraction Excentrique

Plus en détail

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples GLOSSAIRE Glossaire Activité Ensemble de mouvements corporels qui augmentent le rythme cardiaque et la respiration Directives en Tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques utilisant

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

DESCRIPTIF DES COURS

DESCRIPTIF DES COURS RENFORCEMENT MUSCULAIRE ET TONIFICATION Gym Tonic Profitez d une grande variété d exercices de tonification et d assouplissement tout en douceur pour atténuer les douleurs articulaires et dorsales et retrouver

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Manutention et postures de travail

Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Page 1 sur 7 Dangers principaux Généralités Les facteurs techniques, économiques, organisationnels et humains influencent le comportement

Plus en détail

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+)

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) 6 semaines de préparation générale + 5 semaines de préparation spécifique 4 séances par semaine Préambule: Toutes les données que vous

Plus en détail

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (CAPEPS)

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (CAPEPS) Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement Concours du second degré Rapport de jury Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 1 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO9-2012 L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Inspection pédagogique Régionale 1 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE GUIDE REGLEMENTAIRE ET PEDAGOGIQUE à l usage des chefs d établissement, des coordonnateurs et des enseignants d EPS Année scolaire 2014-2015

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure.

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure. Interprétation des tests sécuritaires Document réalisé par Jean Marc Blanc responsable de la préparation physique sur le pôle France d Antibes Mars 2002 Ratio abdominaux / psoas : Trois cas se présentent

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Evaluation, bilan et suivi de la condition physique. Création de séances et programmes d entraînement

Evaluation, bilan et suivi de la condition physique. Création de séances et programmes d entraînement Logiciel d évaluation de la condition physique et de programmation de séances d entraînement Evaluation, bilan et suivi de la condition physique Création de séances et programmes d entraînement 8E rue

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

EPS 2.0. Délégation Académique au Numérique Éducatif

EPS 2.0. Délégation Académique au Numérique Éducatif EPS 2.0 Expérimentation académique de tablettes numériques tactiles Luc di Pol Interlocuteur académique pour le numérique en EPS Académie de Nancy-Metz La genèse du projet une initiative de la DANE dans

Plus en détail

L entraîneur de poche

L entraîneur de poche L entraîneur de poche 04 06 20 30 34 38 44 47 INTRODUCTION MOBILITe FORCE COORDINATION ENDURANCE ENVIE DE NOUVEAUTe? PROGRAMME D ENTRAiNEMENT BIBLIOGRAPHIE DR. HANS SPRING DIReCTeUR MeDICAL DU CeNTRe De

Plus en détail

Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers Complément de formation au FOR 1 pour l obtention de l U.V Animateur de sections de jeunes sapeurs-pompiers Direction de la défense et de la sécurité

Plus en détail

«La gestion des douleurs», l après TMS

«La gestion des douleurs», l après TMS Journée territoriale de la prévention des risques professionnels CDG82 MONTAUBAN (82) «La gestion des douleurs», l après TMS Christiane.Daban Octobre 2012 Kinésithérapie & Prévention -> Ce qui fait la

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

Données statistiques et analyse des résultats au DNB. Session 2014. Académie de Rennes

Données statistiques et analyse des résultats au DNB. Session 2014. Académie de Rennes Données statistiques et analyse des résultats au DNB Session 2014 Académie de Rennes L analyse ci-dessous repose sur les résultats statistiques de la session 2014. Elle a pour but d apporter des éléments

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION D HARMONISATION E.P.S Lycées Français zone ASIE- PACIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2014

RAPPORT DE LA COMMISSION D HARMONISATION E.P.S Lycées Français zone ASIE- PACIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2014 RAPPORT DE LA COMMISSION D HARMONISATION E.P.S Lycées Français zone ASIE- PACIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2014 La commission d harmonisation des notes s est réunie par visioconférence, le jeudi

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS Cycle 3. ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS L'enseignement de l'éducation physique et sportive vise, au cycle 3 : le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices

Plus en détail

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Centre de tests www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Un centre de tests compétent En étroite collaboration, le centre de fitness CTS et la Physio Balance vous propose

Plus en détail

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012 Dreisprung / triple saut Beat Bollinger 9.8.2012 v2012 Philosophie de l entraînement Triple saut créer des bases de saut variées! tenir compte des principaux éléments biomécaniques! tenir compte des éléments

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient BSC COMPRESSION Les technologies de compression sont utilisées en milieu clinique depuis des années pour le traitement des insuffisances veineuses, des œdèmes et en prévention des thromboses veineuses.

Plus en détail