Les îles sont plus fréquentées que les États continentaux. Évolution du nombre de touristes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les îles sont plus fréquentées que les États continentaux. Évolution du nombre de touristes"

Transcription

1 TOURISME Le tourisme, qu il représente une part importante ou négligeable de l économie des pays de l espace Caraïbe, s est massivement développé au cours de la dernière décennie. Ce sont plus de 25 millions de touristes qui ont été hébergés en 2001, soit une hausse de plus de 54 % par rapport à Près de 17 millions de touristes ont foulé les plages des seules îles de la Caraïbe, ce qui donne une hausse de 50 % depuis Sur l ensemble de la période, les îles de la Caraïbe représentent plus des deux tiers de la fréquentation touristique de l espace Caraïbe. Si l on inclut les 15 millions de croisiéristes 1, ce sont plus de 32 millions de visiteurs que les îles de la Caraïbe ont accueillis en Les îles sont plus fréquentées que les États continentaux Nombre de touristes En million Évolution du nombre de touristes Espace Caraïbe Îles de la Caraïbe Source : Caribbean Tourism Organization, World Tourism Organization, Insee Les années 90 ont été globalement favorables au tourisme caribéen. Les très bonnes années comme 1993 ont été suivies d années «sans» comme 1996 où le tourisme colombien a été divisé par deux. Les attentats du 11 septembre 2001 sur le sol des États-Unis ont fait plonger les chiffres du tourisme mondial lors du dernier trimestre. L espace Caraïbe a été touché aussi, de façon plus brutale car la haute saison débute généralement en décembre. Les arrivées de touristes dans l espace Caraïbe ont chuté de 1,3 % tandis que les îles ont enregistré une baisse de 2,8 %. 1 Le nombre de croisiéristes n équivaut pas au nombre de touristes en croisière, un navire de croisière faisant escale plusieurs fois, il y a autant de comptabilisations. Les données pour Cuba, les Îles Turques et Caïques et Montserrat sont absentes Panorama de l espace Caraïbe

2 Le nombre des croisiéristes augmente de façon régulière. Dans les îles de la Caraïbe 2, de 1995 à 2001, près de croisiéristes supplémentaires ont navigué sur les eaux caribéennes soit près de 54 % de hausse. Dans ce domaine, 2001 est une bonne année avec une hausse de près de 3 % par rapport à l année précédente. Les îles de la Caraïbe sensibles à la conjoncture Évolution du nombre de touristes En % Îles de la Caraïbe Espace Caraïbe Source : Caribbean Tourism Organization, World Tourism Organization, Insee Hausse de la fréquentation touristique : Porto Rico en tête et Cuba et la République dominicaine en vedettes Au-delà de la carte postale avec des plages de sable fin, bordées de palmiers et bercées par une eau turquoise, les 38 États et territoires de l espace Caraïbe ne profitent pas de la manne touristique de la même manière. Six pays rassemblent à eux seuls plus de la moitié de la fréquentation touristique de l ensemble de l espace Caraïbe. Porto Rico, État libre associé aux États-Unis attire, en 2001, plus de 14 % des touristes de la zone, principalement des Étasuniens (86 % de sa fréquentation). Suivent la République dominicaine (11 %), Cancun et Cozumel au Mexique (10 %), Cuba (7 %), les Bahamas (6 %) et la Jamaïque (5 %). Les destinations se sont diversifiées depuis 1990 puisque seulement cinq pays rassemblaient la moitié de la fréquentation. Cependant, les 19 derniers États et territoires ne représentent qu un peu plus de 11 % de l ensemble des touristes. 2 Les données concernant les États continentaux étant trop parcellaires, elles ne sont pas intégrées ici exceptée l île de Cozumel au Mexique, destination fréquente des circuits de croisière dans la Caraïbe. Panorama de l espace Caraïbe - 185

3 Cuba, au premier rang, en une décennie Évolution de la fréquentation touristique entre 1990 et 2001 En % Cuba Espace Caraïbe Nicaragua Îles turques et caïques Grenade El Salvador République dominicaine Îles Caïmanes Montserrat Guadeloupe Trinité-et-Tobago Aruba Saint-Vincent-et-les Grenadines Îles Vierges britanniques Anguilla Jamaïque Antilles néerlandaises Costa Rica Honduras Mexique Îles Vierges américaines Panama Sainte-Lucie Dominique Suriname Saint-Kitts-et-Nevis Guatemala Guyana Barbade Martinique Porto Rico Venezuela Antigua-et-Barbuda Guyane Belize Bahamas Colombie Haïti Bermudes Source : Caribbean Tourism Organization, World Tourism Organization, Insee Du 15 ème rang en 1990, Cuba a gagné plus de touristes, soit une hausse de 431 %. Face au blocus américain toujours en vigueur, Cuba a fait le choix du tourisme de masse afin de faire rentrer des devises. Plus de la moitié des touristes sont européens. L autre grand gagnant est la République dominicaine. Du quatrième au deuxième rang, elle a gagné près de touristes, soit une hausse de 113 %, malgré une baisse de près de 7%en Saint-Domingue a aussi fait le choix du tourisme de masse avec de grandes structures hôtelières attirant une clientèle diversifiée avec, notamment, un quart de Nord-Américains. À elles deux, les grandes nations hispanophones ont raflé un tiers des neuf millions de touristes gagnés par l espace Caraïbe de 1990 à La plupart des pays d Amérique centrale ont, eux aussi, tiré leur épingle du jeu en pariant d une part sur un tourisme d affaires et d autre part sur des visites d expatriés à leur famille. Parmi les dix plus fortes hausses de fréquentation sur la période, on compte quatre États centraméricains : le Nicaragua, deuxième avec %, El Salvador, quatrième avec %, le Costa Rica, sixième avec % et le Panama, septième avec %. Certaines îles de la Caraïbe ont fait bien mieux que doubler leur score : les Îles Turques et Caïques ainsi que la Guadeloupe. D autres font mieux que la moyenne générale : Trinité-et-Tobago, les Îles Vierges britanniques, Sainte-Lucie, la Panorama de l espace Caraïbe

4 Martinique, Grenade et Aruba. À elles huit, elles représentent désormais un huitième de la fréquentation touristique de l espace Caraïbe. Les «poids lourds» tels que Porto Rico, le Mexique avec Cancun et Cozumel, les Bahamas et la Jamaïque font moins que la moyenne, les Bahamas étant l un des grands perdants de la zone avec une baisse de fréquentation de près de 8 % depuis 1990 et même de près de 10 % entre 2000 et 2001, elles ont subi la désaffection de la clientèle américaine (85 % de sa clientèle totale). Huit pays, outre les Bahamas, voient leur fréquentation touristique baisser : Belize (- 1 %), Haïti (- 2 %), Saint-Kitts-et-Nevis (- 3 %), les Antilles néerlandaises (- 19 %), la Colombie (- 24 %), les Bermudes (- 37 %) et Montserrat (- 48 % du fait de l éruption de la Soufrière en 1995). Les Antilles néerlandaises sont pénalisées par la baisse du nombre de touristes à Sint Marteen. Cette dernière concentre près de 60 % du flux touristique des Antilles néerlandaises. L instabilité politique de la Colombie handicape son tourisme d affaires prépondérant par rapport au tourisme de loisir et sa fréquentation s est effondrée. À Montserrat, le réveil de la Soufrière en 1995 a totalement recouvert la partie sud de l île et a non seulement fait fuir une partie de la population mais aussi tari le flux touristique. Hausse du nombre de croisiéristes : six destinations en tête et envolée de la République dominicaine L archipel des Bahamas, plus de 700 îles dont une trentaine seulement est habitée, est l escale la plus prisée dans les Caraïbes : 17 % des croisiéristes en 2001, soit plus de Six destinations rassemblent les deux tiers des croisiéristes : les Bahamas, les Îles Vierges américaines (13 %), Cozumel au Mexique (11 %), Porto Rico (9 %) et les Îles Caïmanes (8 %) et les Antilles néerlandaises avec Saint-Martin (8 %), toutes situées dans la zone des grandes Antilles. De 1995 à 2001, elles gagnent près de 3 % de part de marché. En effet, le marché de la croisière dépend très fortement de la clientèle américaine et beaucoup de départs s effectuent à partir de la Floride. C est un secteur très concurrentiel où les conditions d accueil sont contrôlées par les compagnies organisatrices. Cela n empêche pas d autres destinations d exister, la Jamaïque et la Barbade notamment. Les Antilles françaises après avoir représenté près de 9 % des croisiéristes en 1995, ont divisé leur score par deux surtout suite à une désaffection de l escale de la Martinique en Sur la période , la République dominicaine qui a quasiment sextuplé le nombre de ses croisiéristes, passant de plus de 30 millions à plus de 211 millions soit une envolée de 593 %. Trois autres pays ont plus que doublé le Panorama de l espace Caraïbe - 187

5 nombre de leurs croisiéristes : Trinité-et-Tobago (+ 276 %), Sainte-Lucie (+ 153 %) et Saint-Kitts-et-Nevis (+ 109 %). Quatre territoires affichent des résultats négatifs : la Martinique (- 53 %), Grenade (- 41 %), la Guadeloupe (- 14 %) et Saint-Vincent-et-les-Grenadines (- 10 %). Le tourisme dans l espace Caraïbe toujours dépendant de la clientèle venant des États-Unis La plupart des pays de l espace Caraïbe sont tributaires de la clientèle étasunienne qui trouve, là, l évasion à proximité. Selon l importance de cette clientèle, on peut définir trois groupes à partir des données de 2001 : 1. les pays majoritairement tournés vers la clientèle nord américaine (plus de 60 % de part de marché) : les territoires administrativement dépendants des États-Unis comme Porto Rico et les Îles Vierges américaines (autour de 85 %) qui sont des destinations naturelles, les pays «proches» tels les Bahamas (85 %), les Îles Caïmanes (81 %), les Bermudes et les Îles Turques et Caïques (76 %), Cancun et Cozumel au Mexique (75 %) et la Jamaïque (72 %). Le tourisme d affaire et les visites des émigrés à leurs proches classent Haïti dans ce groupe, les États-Unis hébergeant une grosse communauté haïtienne. La clientèle venant des États-Unis est aussi importante dans les États centraméricains jusqu à la Colombie sauf Belize ; 2. les pays avec une clientèle étasunienne importante (entre 30 et 60 % de part de marché) tels Belize (54 %), seule ancienne colonie britannique en Amérique centrale, les Antilles néerlandaises (38 %) notamment avec le «pôle régional» qu est Saint-Martin, Saint-Kitts-et-Nevis et Sainte-Lucie (37 %). La plupart des ces pays ont fait le choix d un tourisme haut de gamme qui attire la clientèle américaine ; 3. les pays tournés vers d autres clientèles (moins de 30 % de part de marché). Cela peut être pour des raisons politiques tel Cuba (4 %) et l embargo étasunien ou pour des raisons culturelles et historiques comme les trois départements français d Amérique (autour de 10 %) ou le Suriname (1 %). Là, le lien reste fort avec l actuelle ou l ancienne métropole. Pour la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique, le flux touristique provient au moins pour les trois quarts de France métropolitaine. Enfin, il y a aussi des choix économiques telle la République dominicaine qui a ouvert son territoire au tourisme international de masse Panorama de l espace Caraïbe

6 Le risque des pays qui dépendent trop d une clientèle mono-nationale, est d en subir les contrecoups lors d une désaffection de celle-ci. Les répercussions du 11 septembre 2001 sur le tourisme caribéen ont fait chuter la fréquentation touristique des pays très dépendants comme les Bermudes (- 16 %) ou les Bahamas (- 10 %). Développement du tourisme intra-caribéen Le meilleur exemple de développement touristique intra-caribéen est celui de la Dominique. Cette petite île profite de sa situation géographique, entourée par la Guadeloupe et la Martinique qui lui ont fourni en 2001 un quart de ses touristes. Un autre quart est provenu d autres îles de la Caraïbe. Sans aéroport international, elle joue la carte de la proximité. D autres îles voisines accueillent, elles aussi, entre 25 % et 50 % de clientèle caribéenne : Anguilla, Saint-Kitts-et-Nevis, Montserrat, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines ou Grenade. Toutes ces îles éloignées de l Amérique du nord sont en marge du grand marché caribéen. Toutefois, même s il s agit d une piste de développement en devenir, elle reste limitée, d abord parce qu un touriste «caribéen» rapporte moins qu un touriste étasunien ou européen. De plus, ces pays n ont pas, ou ont peu, les infrastructures et les capacités d accueil nécessaires pour accueillir des touristes en nombre plus conséquent. Ainsi, l île de Saint-Vincent et le chapelet des Grenadines ne disposent d aucun hôtel de grande capacité (plus de 100 chambres). La densité touristique comme indicateur Tourisme La densité touristique, mesuré par le nombre de touristes par habitant, est la plus forte dans les petits pays : si la zone accueille en moyenne 1 touriste pour 6 habitants en 2001, le record est aux Îles Vierges britanniques avec 14 touristes par habitant, nettement devant les Îles Caïmanes et les Îles Turques et Caïques avec un ratio de 9 pour 1. Dans ce classement, les États continentaux ferment la marche : la Colombie avec 1 touriste pour 69 habitants et le Venezuela, 1 pour 42. Haïti s insère en avant dernière position avec 1 touriste pour 57 habitants. Les 19 premiers en terme de densité touristique sont des îles de la Caraïbe, les 21 derniers accueillent moins de touristes dans l année qu ils ne comptent d habitants. Panorama de l espace Caraïbe - 189

2014 TM. Curaçao Dominique Rép. dominicaine Salvador Grenade Guatemala Guyana Haïti Honduras Jamaïque Mexique Montserrat Nicaragua

2014 TM. Curaçao Dominique Rép. dominicaine Salvador Grenade Guatemala Guyana Haïti Honduras Jamaïque Mexique Montserrat Nicaragua COUPE DU MONDE DE LA BRESIL CONDITIONS DE BASE Associations membres : 35 Associations membres participantes : 35 Places de qualification : 3,5 ASSOCIATIONS MEMBRES PARTICIPANTES Anguilla Antigua-et-Barbuda

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INTRUSION MARINE DANS LA CARAÏBE INSULAIRE ET CONSÉQUENCES SUR L AMÉNAGEMENT DE L ESPACE

ÉVALUATION DE L INTRUSION MARINE DANS LA CARAÏBE INSULAIRE ET CONSÉQUENCES SUR L AMÉNAGEMENT DE L ESPACE ÉVALUATION DE L INTRUSION MARINE DANS LA CARAÏBE INSULAIRE ET CONSÉQUENCES SUR L AMÉNAGEMENT DE L ESPACE Pascal SAFFACHE Professeur d aménagement à l université des Antilles QU EST-CE QUE LE CHANGEMENT

Plus en détail

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB)

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB) Dépenses de l'administration centrale Part du PIB (%) Entreprises d'état Part de intérieur brut (%) Produits des privatisations ( de 1995) Dépenses militaires Commerce (% du PIB à la PPA) Flux nets de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L IMMIGRATION, DE L INTÉGRATION, DE L IDENTITÉ NATIONALE ET DU DÉVELOPPEMENT SOLIDAIRE Arrêté du 14 décembre 2009 relatif aux documents et visas

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 27 juin 2014 modifiant l arrêté du 26 juillet 2011 relatif aux documents et visas exigés pour l entrée des étrangers sur

Plus en détail

EPREUVE 4. Durée : 3 heures Coefficient : 4. LA PARTIE "HISTOIRE GÉOGRAPHIE TOURISTIQUE" seront traitées sur des copies séparées.

EPREUVE 4. Durée : 3 heures Coefficient : 4. LA PARTIE HISTOIRE GÉOGRAPHIE TOURISTIQUE seront traitées sur des copies séparées. EPREUVE 4 ENVIRONNEMENT DU TOURISME Durée : 3 heures Coefficient : 4 LA PARTIE "ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET TOURISTIQUE " ET LA PARTIE "HISTOIRE GÉOGRAPHIE TOURISTIQUE" seront traitées sur des copies séparées.

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne États Afghanistan Afrique du Sud Albanie (5) Algérie Andorre (4) Angola Antigua-et-Barbuda Arabie saoudite

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Le cadre : la convention de Cartagena

Le cadre : la convention de Cartagena Le cadre : la convention de Cartagena La convention de Cartagena a été adoptée en mars 1983 à Cartagena de Indias (Colombie) par les Etats de la Caraïbe pour la protection et la mise en valeur de la Mer

Plus en détail

La démographie de l Amérique latine et de la Caraïbe depuis 1950

La démographie de l Amérique latine et de la Caraïbe depuis 1950 La démographie de l Amérique latine et de la Caraïbe depuis 1950 José Miguel GUZMÁN*, Jorge RODRÍGUEZ*, Jorge MARTÍNEZ*, Juan Manuel CONTRERAS** et Daniela GONZÁLEZ* I. Introduction 1. Un ensemble régional

Plus en détail

Le tourisme à la Guadeloupe Vers un redémarrage durable du secteur?

Le tourisme à la Guadeloupe Vers un redémarrage durable du secteur? Note expresse N 35 - Janvier 215 Le tourisme à la Guadeloupe Vers un redémarrage durable du secteur? Durant les années 9, le secteur touristique guadeloupéen a enregistré une forte activité. En dix ans,

Plus en détail

Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages

Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages Votre partenaire du future Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages Croissance économique à travers des chocs Indice de compétitivité dans l industrie touristique

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011)

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 avril 1947. Situation

Plus en détail

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe GEOGRAPHIE Thème 3 L Union européenne : dynamiques et développement des territoires (11-12 heures) Question 2 Les territoires ultramarins de l Union européenne et leur développement Cours 1 Le développement

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS

COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS Le présent document contient la liste des exigences à remplir pour entrer au Costa Rica. Un visa est nécessaire ou non en fonction du groupe, au nombre de quatre,

Plus en détail

Annexe IV: CONDITIONS DE POLICE SANITAIRE POUR L'INTRODUCTION EN BELGIQUE DE CHIENS, CHATS OU FURETS

Annexe IV: CONDITIONS DE POLICE SANITAIRE POUR L'INTRODUCTION EN BELGIQUE DE CHIENS, CHATS OU FURETS Annexe IV: CONDITIONS DE POLICE SANITAIRE POUR L'INTRODUCTION EN BELGIQUE DE CHIENS, CHATS OU FURETS Introduction en provenance d un autre Etat membre Introduction en provenance d un pays tiers Introduction

Plus en détail

TARIFS VOIP A LA MINUTES

TARIFS VOIP A LA MINUTES TARIFS VOIP A LA MINUTES Tarif vers mobiles France : 0,14 HT/min vers tous les Gsm en France 24h/24 & 7j/7. Afghanistan Afrique du Sud Albanie Algérie Allemagne Andorre Angola Anguilla Antarctique Antigua

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Appel vers un numéro de GSM

Appel vers un numéro de GSM Afghanistan 2,20 2,20 0,40 Afrique du Sud 2,20 2,20 0,40 Albanie 2,20 2,20 0,40 Algérie 2,20 2,20 0,40 Allemagne 1,05 0,75 0,40 Andorre 1,05 0,75 0,40 Angola 2,20 2,20 0,40 Anguilla 2,20 2,20 0,40 Antigua-et-Barbuda

Plus en détail

LES PROCESSUS D INTEGRATION REGIONALE DANS LA CARAÏBE ET LES RELATIONS AVEC L EUROPE. Maison de l Amérique latine, lundi 22 octobre 2012

LES PROCESSUS D INTEGRATION REGIONALE DANS LA CARAÏBE ET LES RELATIONS AVEC L EUROPE. Maison de l Amérique latine, lundi 22 octobre 2012 LES PROCESSUS D INTEGRATION REGIONALE DANS LA CARAÏBE ET LES RELATIONS AVEC L EUROPE Maison de l Amérique latine, lundi 22 octobre 2012 Colloque IDA/UE ALC TABLE RONDE : Les effets de la relation historique

Plus en détail

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars FÊTES NATIONALES Janvier 1 er Andorre Fête de l'indépendance 1 er Cuba Fête de la libération 1 er Haïti Fête de l'indépendance (1804) 1 er Soudan Fête nationale 4 Myanmar Fête de l'indépendance (1948)

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Fonds pour l environnement mondial Conseil du FEM 8-10 novembre 2005 GEF/C.27/8 30 septembre 2005 Point 12 a) de l ordre du jour COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Décision recommandée

Plus en détail

ERRATUM. Pages 39-40 : La croissance de l activité Le paragraphe est incomplet. En italique ce qu il faut ajouter pour une compréhension du texte :

ERRATUM. Pages 39-40 : La croissance de l activité Le paragraphe est incomplet. En italique ce qu il faut ajouter pour une compréhension du texte : Juin 2005 ERRATUM Pages 39-40 : La croissance de l activité Le paragraphe est incomplet. En italique ce qu il faut ajouter pour une compréhension du texte : Sur la décennie 1991-2001, la croissance du

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO :

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE POINTE-A-PITRE Direction de l Appui aux Entreprises et Territoires DANS CE NUMERO : DANS CE NUMERO : Importations et exportations de Guadeloupe par zone geographique... 2 Importations de Guadeloupe en provenance de la Caraïbe, l Amérique Centrale et l Sud en 2005... 3 Principaux produits

Plus en détail

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale Nations Unies A/63/473 Assemblée générale Distr. générale 8 octobre 2008 Français Original : anglais Soixante-troisième session Point 62 a) de l ordre du jour Élimination du racisme et de la discrimination

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI DESTINATION : FRANCE ENVOIS STANDARDS LETTRE VERTE Service standard d'envoi de lettres et petits objets 3 cm d'épaisseur La France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée). Complément d'affranchissement

Plus en détail

1986 est sans doute une

1986 est sans doute une Le tourisme de séjour aux Antilles Des «métros» sous les tropiques Plus d un million de touristes de séjour ont fréquenté les Antilles (Guadeloupe «continentale» et îles proches, Martinique) en 1996. En

Plus en détail

C E R O M. Estimation du PIB par habitant de Saint-Martin. Stabilité du PIB par habitant entre 1999 et 2010. Octobre 2014. L approche par l offre

C E R O M. Estimation du PIB par habitant de Saint-Martin. Stabilité du PIB par habitant entre 1999 et 2010. Octobre 2014. L approche par l offre C E R O M Estimation du PIB par habitant de Saint-Martin Octobre 214 Depuis la mise en place du projet CEROM en 23, les partenaires ont entrepris l estimation d un Produit intérieur brut (PIB) par habitant

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Air Absolu Voyage. Illimités 24h/24 (Hors Haïti) Digicel Forfait. Digicel Forfait Air. Absolu. Digicel Forfait Air. Digicel Forfait Air

Air Absolu Voyage. Illimités 24h/24 (Hors Haïti) Digicel Forfait. Digicel Forfait Air. Absolu. Digicel Forfait Air. Digicel Forfait Air Tarifs des communications et options Digicel Forfaits AIR, Forfaits AIR ABSOLU et AIR Absolu VOYAGE by Digicel Digicel Forfait Air Absolu Voyage Absolu 6h 4h 2h 1h 40 mn Prix AVEC mobile Forfait TTC/mois

Plus en détail

CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971

CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971 État CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 26

Plus en détail

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux n 2007, les touristes internationaux ont dépensé 6,8 milliards de F.CFP sur

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire Economique

Les dossiers de l Observatoire Economique Direction Prospection et Développement LES ENTREPRISES DE SERVICES MARCHANDS Les dossiers de l Observatoire Economique A. Présentation générale du secteur...2 1. Avant-propos...2 2. Le cadre des services...2

Plus en détail

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document.

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document. UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 3 2010.1 Doc 23 CONSEIL D'ADMINISTRATION Commission 3 (Finances et administration) Comptabilité Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures),

Plus en détail

ENTRAÎNEURS EN AMÉRIQUE CENTRALE: FORMATION ADAPTÉE

ENTRAÎNEURS EN AMÉRIQUE CENTRALE: FORMATION ADAPTÉE ENTRAÎNEURS EN AMÉRIQUE CENTRALE: FORMATION ADAPTÉE Le développement en tête des priorités de la Confédération d athlétisme d Amérique centrale et des Caraïbes. Par Victor López Victor López, directeur

Plus en détail

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS Préambule L AEENAP a pour mission de soutenir ses membres dans la réalisation de leur projet d études. La bourse pour stage non-rémunéré a été instituée

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Enquête «miroir» auprès des Français de l'hexagone originaires et non-originaires d Outre-Mer A l occasion de la 5 ème édition de la JOMD (Journée Outre-Mer

Plus en détail

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone Texte original Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone 0.814.021.3 Conclu à Montréal le 17 septembre 1997 Approuvé par l Assemblée fédérale le 6

Plus en détail

COMMONWEALTH DE LA DOMINIQUE

COMMONWEALTH DE LA DOMINIQUE COMMONWEALTH DE LA DOMINIQUE AvocAts à la cour de cassation et Au conseil d ÉtAt Athènes Grèce Autorisée par le gouvernement du Commonwealth de la Dominique à traiter les demandes de citoyenneté économique,

Plus en détail

guide DeS offres ForFaITS air

guide DeS offres ForFaITS air guide DeS offres ForFaITS air Grand Public GuADELouPE / MARTINIQuE Août 2014 DIGICEL.FR Sommaire Digicel Forfait AIR Absolu... p 4 Digicel Forfait AIR Absolu Voyage... p 5 Digicel Forfaits AIR... p 6 Les

Plus en détail

PROPOSITION D UNE ETUDE DE CAS. LE BASSIN CARAÏBE : INTERFACE AMERICAINE, INTERFACE MONDIALE Patrick Parodi, lycée Joliot -Curie, Aubagne (13)

PROPOSITION D UNE ETUDE DE CAS. LE BASSIN CARAÏBE : INTERFACE AMERICAINE, INTERFACE MONDIALE Patrick Parodi, lycée Joliot -Curie, Aubagne (13) PROPOSITION D UNE ETUDE DE CAS. LE BASSIN CARAÏBE : INTERFACE AMERICAINE, INTERFACE MONDIALE Patrick Parodi, lycée Joliot -Curie, Aubagne (13) Cette étude de cas a pour objectif de mettre en avant non

Plus en détail

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09.

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09. 2 Les établissements 2 2.1 Les écoles 36 2.2 Les classes du premier degré 38 2.3 Collèges et lycées : types d établissement et classes 40 2.4 Collèges et lycées par académie 42 2.5 Collèges et lycées :

Plus en détail

Prix mobiles Proximus (cartes prépayées)

Prix mobiles Proximus (cartes prépayées) Prix mobiles Proximus (cartes prépayées) 01/07/2015 Les prix repris dans les tableaux ci-dessous sont exprimés TVA incl. en EUR/min, EUR/SMS, EUR/MB et EUR/MMS. A Appel émis SMS émis MMS Pays de l'union

Plus en détail

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général Distr. GENERALE E/CN.4/1994/83 30 novembre 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L HOMME Cinquantième session Point 22 a) de l ordre du jour provisoire DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT

Plus en détail

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane

Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et d un volume de communications

Plus en détail

LA DÉMENCE AUX AMÉRIQUES. COÛT ACTUEL ET FUTUR ET PRÉVALENCE DE LA MALADIE D ALZHEIMER ET DES AUTRES FORMES DE DÉMENCE bupa.com/dementia alz.co.

LA DÉMENCE AUX AMÉRIQUES. COÛT ACTUEL ET FUTUR ET PRÉVALENCE DE LA MALADIE D ALZHEIMER ET DES AUTRES FORMES DE DÉMENCE bupa.com/dementia alz.co. LA DÉMENCE AUX AMÉRIQUES COÛT ACTUEL ET FUTUR ET PRÉVALENCE DE LA MALADIE D ALZHEIMER ET DES AUTRES FORMES DE DÉMENCE bupa.com/dementia alz.co.uk CONTENU AVANT-PROPOS 3 à propos de la démence 4 la démence

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR LES PAIEMENTS

INSTRUCTIONS POUR LES PAIEMENTS FR (115) INSTRUCTIONS POUR LES PAIEMENTS Ce document est destiné à présenter aux Rotariens les différentes options de paiement disponibles et les informations requises par le Rotary International pour

Plus en détail

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016 Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du janvier 0 Qu il s agisse d un envoi lourd ou léger, urgent ou moins urgent, FedEx vous apporte la solution. Bénéficiez de prix compétitifs pour un service d

Plus en détail

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CANADA 1- Donne un titre à ta carte. 2- Colorie toutes les étendues d eau en bleu. 3- Situe et colorie de couleurs différentes les 10 provinces canadiennes sur la carte.

Plus en détail

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous 0 Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous Sergey Maximishin/Panos Une classe du village géorgien de Zartsem, en Ossétie du Sud, dévastée durant la guerre d août. 98 TABLEAUX STATISTIQUES Tableaux

Plus en détail

Méditerranée caribéenne, Méditerranée américaine

Méditerranée caribéenne, Méditerranée américaine Méditerranée caribéenne, Méditerranée américaine Plan I- La méditerranée, un concept spatial en débat II- Une mosaïque régionale I- La méditerranée, un concept spatial en débat Du modèle spatial Une méditerranée

Plus en détail

Des vacances «tout inclus» en été. Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été?

Des vacances «tout inclus» en été. Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été? Des vacances «tout inclus» en été Pourquoi de plus en plus de Canadiens voyagent vers le Sud en été? Introduction Chaque année, les Canadiens attendent les vacances d été avec impatience. Et avec raison!

Plus en détail

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre)

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre) Tableau de synthèse Comparatif Roaming Réunion 214 pays pour les forfaits non bloqués et 158 pays (voix et SMS) pour les forfaits bloqués. Offres soumises à conditions au 15/10/2012. Nécessite un mobile

Plus en détail

4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce

4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce 37 4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce Dans la présente section nous appliquons l approche ACR dans le cadre d une évaluation régionale de l avantage comparatif des pays pour l élevage

Plus en détail

Réf.: EC 2/43.2.52 le 7 mars 2002

Réf.: EC 2/43.2.52 le 7 mars 2002 Tél.: +1 (514) 954-8219, poste 8073 Réf.: EC 2/43.2.52 le 7 mars 2002 Objet: Réunion régionale d atelier sur la gestion des aéroports et des installations et services de route (Montréal, 15 19 avril 2002)

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france DISPOSITIONS RELATIVES AUX REGLES DE TRANSPARENCE DEMANDEES PAR LA REGION ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

GUIDE DES OFFRES NO LIMIT

GUIDE DES OFFRES NO LIMIT GUIDE DES OFFRES NO LIMIT RÉSERVÉES AUX MOINS DE 26 ANS ST-MARTIN / ST-BARTHÉLEMY Avril 2014 DIGICEL.FR Profitez des Forfaits 17/mois* 1 h h 25 /mois* 3 * 34 /mois* 5 h Forfaits NO LIMIT 1h d appels (5)

Plus en détail

1 Indicateur du développement humain

1 Indicateur du développement humain 1 Indicateur du développement humain MESURER LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN : ACCROÎTRE LES CHOIX... Taux Taux brut de Différence de d alpha- scolarisation Valeur de classement Espérance bétisation combiné (du

Plus en détail

Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion

Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion Date : 1er octobre 2015 Les prix sont indiqués en euro hors taxes. La souscription à un contrat professionnel (Contrat Professionnel,

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) constitue une démonstration exceptionnelle des gains que peuvent obtenir des pays ouverts

Plus en détail

Etude de cas : le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale

Etude de cas : le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale Etude de cas : le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale carte localisation une méd américaine? L idée d une Méditerranée américaine, formulée par Alexandre de Humboldt et magistralement

Plus en détail

DIGI PROMO 34,90 /MOIS 90 (1) BONNE FÊTE MAMAN! Série limitée FORFAIT AIR ABSOLU

DIGI PROMO 34,90 /MOIS 90 (1) BONNE FÊTE MAMAN! Série limitée FORFAIT AIR ABSOLU DIGI PROMO GUADELOUPE MARTINIQUE Le journal mensuel de vos promotions du 11 mai au 05 juin 2016 Photos : Getty images Série limitée FORFAIT AIR ABSOLU À PARTIR DE34 34,90 /MOIS 90 (1) BONNE FÊTE MAMAN!

Plus en détail

Les Caraïbes face aux défis de l avenir

Les Caraïbes face aux défis de l avenir Viktor Sukup Les Caraïbes face aux défis de l avenir Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires

TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires Au 01 janvier 2012 TARIFS PROFESSIONNELS iliad TELECOM Généralités Tous les prix iliad TELECOM s'entendent en Euros Hors Taxe (HT) et par minute depuis

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE Une étude d Entreprendre en France pour le tourisme Données et calculs par MKG Hospitality CONTEXTE L Assemblée Nationale a

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

2002 Rapport Annuel. Banque Interaméricaine de Développement

2002 Rapport Annuel. Banque Interaméricaine de Développement 2002 Rapport Annuel Banque Interaméricaine de Développement LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT La Banque interaméricaine de développement, la plus ancienne et la plus grande institution régionale

Plus en détail

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 L alphabet L alphabet Quelques sons Les chiffres en lettres +, -, x, : Tableau vierge

Plus en détail

Guadeloupe : une économie en déficit... d image

Guadeloupe : une économie en déficit... d image Guadeloupe : une économie en déficit... d image -1- Table des matières Avant-propos............................................................ 3 Introduction.............................................................

Plus en détail

La Caraïbe : débats et enjeux autour de la construction d un espace géopolitique.

La Caraïbe : débats et enjeux autour de la construction d un espace géopolitique. La Caraïbe : débats et enjeux autour de la construction d un espace géopolitique. Séminaire académique, 14 novembre 2014. Médiathèque du Lamentin Intervention de Eric Nabajoth Maître de conférence La

Plus en détail

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT).

Les prix et tarifs indiqués dans la présente fiche d information s entendent hors taxes (HT). Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel Antilles Guyane Le Forfait AIR Absolu Pro Voyage by Digicel permet de bénéficier de communications voix/data, d un service d Internet mobile et de communications

Plus en détail

Getty Images : Guide d application des restrictions

Getty Images : Guide d application des restrictions Getty Images : Guide d application des restrictions Si vous soumettez des images comportant des restrictions, vous devez les détailler dans les métadonnées fournies avec les fichiers images à haute résolution,

Plus en détail

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante.

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante. Rapportannuel2005 Pierre Milchior Gérant L année 2005 a été très encourageante. Elle restera incontestablement marquée par une progression de notre activité, associée à un retour des bénéfices. Cela s

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 (voir significations des couleurs et des dates en fin de tableau) CIEDR Afghanistan 6 juillet 1983

Plus en détail

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille!

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Communiqué de presse Nouveautés long-courrier au départ de l aéroport Marseille Provence 06 septembre 2012 La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Après les annonces

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT M-Budget * Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT Appels vers les mobiles en Suisse Fr. 0.03/min. Fr. 0.30/min. La facturation des communications

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016 Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du janvier 0 Qu il s agisse d un envoi lourd ou léger, urgent ou moins urgent, FedEx vous apporte la solution. Bénéficiez de prix compétitifs pour un service d

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

République Dominicaine: Rapport sur l économie

République Dominicaine: Rapport sur l économie Ambassade de Suisse au République Dominicaine] Représentation suisse à: Saint-Domingue Pays: République Dominicaine Date de la dernière mise à jour: 15.06.2010 République Dominicaine: Rapport sur l économie

Plus en détail

MultiPass - N français + N suisse

MultiPass - N français + N suisse Fiche tarifaire MultiPass - N français + N suisse +33 +41 + Votre carte SIM avec 2 numéros de téléphone : N français + N suisse Tous vos appels toujours reçus sur vos 2 lignes, avec un changement de ligne

Plus en détail

Organisation mondiale du tourisme

Organisation mondiale du tourisme UNWTOPUBLICATIONS Organisation mondiale du tourisme Le Baromètre OMT du tourisme mondial vise à fournir en temps utile à tous les acteurs du tourisme des statistiques à jour et une analyse appropriée.

Plus en détail