ASSOCIATION ALIF 6, CHEMIN DES PRADETTES TOULOUSE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION ALIF 6, CHEMIN DES PRADETTES 31100 TOULOUSE 05-61-72-15-04. association.alif@laposte.net"

Transcription

1 ASSOCIATION ALIF 6, CHEMIN DES PRADETTES TOULOUSE

2 1.Introduction Rôle de l association Alif Alif «le début» Projet actuel d Alif Equipe et système pédagogiques

3 1. Introduction Cette présentation d Alif comprend une mise en perspective et une contextualisation de l engagement de l association Alif. Alif est une association loi 1901 portée par la jeune génération qui a redécouvert l islam. Elle regroupe des jeunes issus de l immigration, des jeunes étrangers venus du Maghreb et des Français convertis. L attachement aux principes de l islam et le sérieux des dirigeants est le point fort de cette association. Néanmoins «Alif» souffre d un manque de ressources financières dû à la situation économique défavorable de la majorité des musulmans en France. 2. Rôle de l association Alif Le projet d Alif est l instruction et l éducation de la jeune génération musulmane. Les problèmes de cette génération sont nombreux et l école publique n a pas su les résoudre. Aujourd hui nous avons conscience que les valeurs d excellence de l islam sont indispensables pour redonner de la droiture et de l ambition aux jeunes musulmans. L enjeu est également de préserver ces jeunes des fléaux qui se développent chez les collégiens et lycéens au sein même des établissements publics : aventures amoureuses illicites, cigarettes, drogues, violence, indiscipline, athéisme... Toute la société s inquiète en constatant que l école est devenue pour certains jeunes le terrain de jeux interdits et le point de départ d un parcours de déviance. Pour donner une illustration de notre propos, il faut savoir que le tabagisme est devenu très difficile à juguler chez les collégiens qui commencent parfois à fumer dès la 6ème (11 ans), voire avant. Dans les lycées, la cigarette est explicitement autorisée dans les cours de récréation. Un exemple certainement plus pernicieux est celui de la prétendue éducation sexuelle (cours obligatoires) où les professeurs en profitent pour encourager les relations sexuelles illicites en prônant le port du préservatif. Le message qui est alors diffusé est : «faites ce qui vous plait mais tâchez de ne pas attraper le sida». Dans un contexte de mixité sans borne, le danger de la fornication est d autant plus important. Enfin les parents musulmans souvent illettrés et en décalage avec cette société n ont pas su préserver et éduquer correctement leurs enfants. L école publique n a pas su instruire des enfants qui n ont pas reçu une éducation préalable suffisante. L échec de l école publique est donc assez largement la conséquence de l échec de l éducation familiale de ces jeunes musulmans. Pour revenir sur cette catastrophe, il convient de s attaquer à la source du ++ces jeunes musulmans. C est ainsi qu Alif entend relever une part de ce défi gigantesque qui se présente aux membres de la communauté musulmane en France. A présent nous allons nous pencher sur le dispositif d Alif tel qu il existait en , puis nous présenterons le projet Alif tel qu il est cette année, et enfin le projet à long terme. 3. Alif «le début» Après des mois de préparation, en septembre 2004, Alif avait ouvert ses portes à 24 élèves de la 6ème à la 3ème (soit 4 niveaux scolaires). Le local qui accueillait ces élèves se composait de 4 salles de cours, d un secrétariat et d une salle de réception, il se situait au rez-dechaussée d un immeuble et sa superficie était de 130 m², soit l équivalent d un grand appartement T5. Il est évident que la taille modeste de ce local ne permettait pas de faire cohabiter harmonieusement 24 enfants et une équipe pédagogique. Cette dernière était constituée de 18 enseignants et de 8 intervenants (renforcement scolaire). Ancien local (1) 3

4 Alif est une association qui n a pas encore le statut de collège mais elle apporte un accompagnement scolaire à des enfants de la 6ème à la 3ème inscrit en cours par correspondance (CNED) ou en instruction familiale. Etre inscrit par correspondance signifie que l enfant ne va pas au collège mais reçoit tous les cours du programme scolaire sous forme de fascicules qu il doit étudier à la maison. L avantage de cette formule est que l enfant évite les mauvaises fréquentations, les problèmes d indiscipline scolaire et tous les travers de l institution scolaire que nous avons déjà partiellement évoqués. Mais l inconvénient est que l enfant ne bénéficie pas d un cadre d étude lui facilitant l apprentissage. C est précisément ici qu intervient Alif en mettant à la disposition de ces jeunes musulmans collégiens (filles et garçons) des professeurs musulmans pour les aider à suivre le programme scolaire de l éducation nationale. Aussi, les collégiennes voilées peuvent étudier au sein d un cadre scolaire sans que ne leur soit imposé d ôter leur voile, et laissant ainsi à tous ces élèves et enseignants de pratiquer leur religion. À côté de ce travail d instruction, il se réalise à Alif un véritable travail d éducation aux valeurs de l islam. Comme nous l avons dit, ce dont souffre le plus cette jeunesse musulmane c est d avoir grandi sans repères religieux fiables. A Alif, les professeurs sont tous musulmans car la priorité est donnée à l éducation et tous les efforts pédagogiques vont dans le sens d une harmonie entre le savoir et le savoir être. Le financement d Alif se fait au travers des cotisations des parents d élèves, et par les dons de la communauté qui permettent de boucler le budget et de rémunérer quelques professeurs, sachant qu il n y a que quelques enseignants qui sont rémunérés. Le local qui accueillait les élèves était loué à 1000 Euros. Ce budget était et reste malheureusement très insuffisant pour répondre aux besoins d Alif. Comme nous l avons expliqué la promiscuité était grande au sein d Alif et la nécessité de s agrandir était une urgence. Si ce local ne permettait pas de réaliser idéalement tous les objectifs, le nombre d enfants devait quant à lui augmenter d année en année. C est la raison pour laquelle il fallait développer cette activité essentielle pour la communauté musulmane dans un local plus vaste. A cette occasion, un parent d élève qui travaille dans le secteur du bâtiment à offert à l association un terrain avec une maison et un grand hangar, la superficie est d environ 1000 m² (local actuel 1). Ce grand terrain à l avantage de se situer dans un quartier paisible mais proche des cités où habitent la jeunesse musulmane. Cette maison avec hangar était un ancien atelier de mécanique avec un appartement de fonction. L ensemble du bâtiment nécessitait de grandes modifications et rénovations pour pouvoir accueillir des élèves de collège. 4

5 Ancien local (3) Partie de l ancien local qui faisait office de bureau pour les différents responsables. 4. Projet actuel d Alif Nous allons tout d abord présenter les photos du nouveau bâtiment d Alif tel qu il se présentait avant les travaux, puis l état des lieux après la rénovation d une partie de ce local. Avant v Profil de droite Vues de l extérieur Après 5

6 Chantier extérieur 6

7 Etat initial Travaux effectués 7

8 Etat actuel du jardin Travaux prévus 8

9 L état extérieur (pendant et après les travaux) 9

10 Plans architecturaux du local actuel 10

11 11

12 5. Equipe et système pédagogiques Exemples d emplois du temps : 12

13 Perspectives & Travaux Futurs 1 13

14 Perspectives & Travaux Futurs 2 14

15 Nous contacter : ASSOCIATION ALIF 6, CHEMIN DES PRADETTES TOULOUSE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Formation des étudiants à la maîtrise de l information. L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1

Formation des étudiants à la maîtrise de l information. L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 Formation des étudiants à la maîtrise de l information L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 Christel Candalot dit Casaurang Université Toulouse 1 À l'université de Toulouse

Plus en détail

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans!

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans! LE MOT DU FONDATEUR : Laurent KOEHLER Depuis 2002, les agences KOEHLER IMMOBILIER n ont cessé de prendre des parts de marché dans un contexte concurrentiel toujours plus difficile, et des exigences clients

Plus en détail

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité réalisé pour la Maison du Combattant et des Associations du XIXème Avec le soutien de la Mairie du XIXème Par l Institut de Recherche et d Information sur

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Handicap : comment la formation accompagne-t-elle l évolution des pratiques?

Handicap : comment la formation accompagne-t-elle l évolution des pratiques? Handicap : comment la formation accompagne-t-elle l évolution des pratiques? Organisateurs : Conférence-Débat n 3 Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) & Caisse nationale de solidarité

Plus en détail

Ecole et internat - 16.07.11

Ecole et internat - 16.07.11 Ecole et internat - 16.07.11 ECOLE PRIMAIRE ET INTERNAT Présentation Réunion des parents d élève. Réunion des enseignants. Groupe scolaire St Jean, comptabilité d'octobre 2006 à septembre 2007 L'école

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

J investis pour la relève

J investis pour la relève J investis pour la relève CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2014 18 PromouvoirEncourager AiderTRANSMETTRE Développer Favoriser Appuyer Former INSPIRER ÉDUQUER Motiver Instruire Stimuler MobiliserSoutenir

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email :

Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email : Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email : lavoielactee@bluewin.ch site : www.lavoielactee.ch Une école primaire

Plus en détail

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report REGAIN Activité 2011 Crée en 2009 l établissement REGAIN a vécu en 2011 d importants changements liés aux fortes mutations de notre secteur d activité et accélérés par la fusion de Chrétiens Antibes Solidarité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

PSA Peugeot Citroën face au testing. Daniel Bouchard

PSA Peugeot Citroën face au testing. Daniel Bouchard Numéro 5 Juillet 2007 PSA Peugeot Citroën face au testing Daniel Bouchard Daniel Bouchard est responsable du service gestion des compétences et recrutement de PSA Peugeot Citroën. De formation École supérieure

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle de l Université Paul Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

Préparation au concours Sésame

Préparation au concours Sésame Préparation au concours Sésame Domaine : PACIFI Titre : Préparation au concours Sésame 2 élèves Objectifs : Former des élèves à l épreuve de synthèse propre au concours Sésame Préparer les élèves aux entretiens

Plus en détail

Bibliothèques et Communication. Un enjeu pour construire la visibilité et la lisibilité des bibliothèques spécialisées.

Bibliothèques et Communication. Un enjeu pour construire la visibilité et la lisibilité des bibliothèques spécialisées. Bibliothèques et Communication Un enjeu pour construire la visibilité et la lisibilité des bibliothèques spécialisées Jeudi 4 juillet Journée d étude Blog du chantier de la BU de Versailles et pages Facebook

Plus en détail

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 1 Introduction Ce document présente le projet associatif de la Maison des Jeux de Nantes revu en 2011. Il décrit les objectifs opérationnels et

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Annexe D 3 Page 1 Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Question 12. Les lignes directrices sur le programme CLIC 1-5 (LINC 1-5 Curriculum Guidelines, 2000) sont-elles suffisantes pour

Plus en détail

EXTRAITS. livret AnimAteur. l atelier des parents

EXTRAITS. livret AnimAteur. l atelier des parents l atelier des parents EXTRAITS livret AnimAteur 1 Votre livret regroupe l ensemble des 8 rencontres de l atelier. Présentation du livret Animateur Pour faciliter l utilisation de votre livret ANIMATEUR,

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa

Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa 20 décembre 2009 au 15 janvier 2010 1 Plan I. Habitudes de déplacement en City Trip 4 A. En général B. Séjour dans une chambre d

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

Les Ateliers Jeunesse

Les Ateliers Jeunesse Les Ateliers Jeunesse Architecture Histoire Groupes scolaires & centres de loisirs Arts Nom :... Prénom :... Paysage & nature Établissement :... Classe :... Archéologie LES ATELIERS JEUNESSE I. ANIMONS

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement INSTITUT SAINT-JOSEPH & SAINTE- JULIENNE Projet d établissement Par ce projet nous voulons transmettre notre volonté collective d atteindre les objectifs que la Communauté Française a définis dans le cadre

Plus en détail

Initiatives de prévention du radicalisme et du bien-vivre ensemble

Initiatives de prévention du radicalisme et du bien-vivre ensemble Introduction > La Fédération Wallonie-Bruxelles se trouve placée au cœur de la réflexion que nous devons tous avoir sur l avenir et sur la réponse à apporter à la montée des extrémismes > Depuis le début

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

Rapport écrit : recommandations et instructions

Rapport écrit : recommandations et instructions Projet d Elèves Ingénieurs 2007-2008 Restitutions Rapport écrit : recommandations et instructions L importance du rapport écrit est à souligner : destiné à des décideurs, il représente ce qui restera de

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Au-delà de la musique

Au-delà de la musique Au-delà de la musique Quand le rétablissement passe par le chant! Présenté par: Les membres de la Troupe Aléa: Carole, Émile, Éric, Francine, Ginette, Isabelle, Johanne, Maurice, Miguel, Monique, Nathalie

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 «Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 Dossier téléchargeable sur le site du Conseil départemental de l Oise et le Portail Educatif de l Oise http://www.oise.fr/mes-services/education-jeunesse/actions-educatives/les-projets-educatifs-locaux/

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et conduite de projet en PME-PMI de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5 Dossier de presse 7 films pour découvrir l un des plus grands glissements de terrain des Alpes françaises et les travaux entrepris par les hommes pour assagir la montagne. Y sont- ils parvenus? SOMMAIRE

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

LES LIENS SUFC/GRETA-DAFCO-GIP : Quels types de collaborations existent à ce jour? Sur quoi portent-elles?

LES LIENS SUFC/GRETA-DAFCO-GIP : Quels types de collaborations existent à ce jour? Sur quoi portent-elles? LES LIENS SUFC/GRETA-DAFCO-GIP : Quels types de collaborations existent à ce jour? Sur quoi portent-elles? Rapport final présenté dans le cadre du Colloque national CDSFUC 2008 «Les politiques partenariales

Plus en détail

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 FORUM 2011 Projets collectifs et mutualisation dans le spectacle vivant Réseau des arts vivants en Ile-de-France COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 RAVIV Réseau des arts vivants en Ile-de-France Maison des

Plus en détail

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices.

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices. 1 L art du contact Dossier de presse - Mars 2011 - Sommaire 2 ACSF, une entreprise dynamique au cœur de la région messine 3 ACSF, une politique de Ressources Humaines audacieuse qui porte ses fruits 5

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT Rue Grimard, 175, 6061 Montignies/Sambre PROJET D ETABLISSEMENT Notre école s adresse à des jeunes filles de 13 à 21 ans TYPES D ENSEIGNEMENT ORGANISES Le type 1 Adapté aux besoins éducatifs des adolescents

Plus en détail

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTATION AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT MONSIEUR YVES BOLDUC

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

1) Qu est ce que le réalisme? Qu est ce que l idéalisme?

1) Qu est ce que le réalisme? Qu est ce que l idéalisme? Dix questions clé pour la gouvernance des fondations Une fondation dispose de deux atouts précieux parce qu ils sont rares : l indépendance et la capacité à agir dans la durée. La gouvernance d une fondation

Plus en détail

Entraide Scolaire Amicale. Tous les enfants ont droit à la même chance

Entraide Scolaire Amicale. Tous les enfants ont droit à la même chance Entraide Scolaire Amicale Tous les enfants ont droit à la même chance Tous les enfants ont droit à la même chance. Introduction....3 L histoire de notre association...4 Notre organisation...5 Notre action

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011

DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011 DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011 Pour toute information, contacter : Bruno Badré, porte-parole du ministère, 01 44 77 75 56 Olivier Pedro-Jose, porte-parole

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Licence Economie et mathématiques

Licence Economie et mathématiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et mathématiques Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 2 : Naissance, petite enfance et aide sociale Dijon, le vendredi 5 avril 2013 Personnes présentes Cf. annexe.

Plus en détail

COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE

COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE Prof. émérite J.-J. Detraux Université de Liège Cefes-Université Libre de Bruxelles INTÉGRATION ET DÉFICIENCE

Plus en détail

Formation en Leadership et Gestion des Conflits pour les Acteurs Electoraux (LEAD)

Formation en Leadership et Gestion des Conflits pour les Acteurs Electoraux (LEAD) DISCOURS D OUVERTURE Directeur Exécutif ECES Formation en Leadership et Gestion des Conflits pour les Acteurs Electoraux (LEAD) Projet PEV-SADC Kinshasa, 26-30 août 2013 Projet financé par l'union Européenne

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB)

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 1 28/09/2015 17:41:51 Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 2 28/09/2015

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social?

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social? Septembre 2007 Qu est-ce qu un animateur en centre social? INTRODUCTION Qu est-ce qu un animateur en centre social? Emplois repères majoritaires En juillet 2007, l Observatoire a réalisé une synthèse des

Plus en détail

FILIPE : UN OUTIL DE FORMATION INNOVANT, POUR POURSUIVRE DES ETUDES SCIENTIFIQUES DANS LES UNIVERSITES FRANCOPHONES.

FILIPE : UN OUTIL DE FORMATION INNOVANT, POUR POURSUIVRE DES ETUDES SCIENTIFIQUES DANS LES UNIVERSITES FRANCOPHONES. FILIPE : UN OUTIL DE FORMATION INNOVANT, POUR POURSUIVRE DES ETUDES SCIENTIFIQUES DANS LES UNIVERSITES FRANCOPHONES. Depuis 2006, FILIPE prépare les étudiants internationaux des filières scientifiques

Plus en détail

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR jeunessecanadamonde.org Jeunesse Canada Monde a pour MISSION d accroître la capacité des gens, et plus particulièrement des jeunes, à intervenir de façon dynamique

Plus en détail

Prix de la laïcité 2012. Discours de Françoise Laborde, lauréate du Prix national Sénatrice de la Haute-Garonne - 9 octobre

Prix de la laïcité 2012. Discours de Françoise Laborde, lauréate du Prix national Sénatrice de la Haute-Garonne - 9 octobre Prix de la laïcité 2012. Discours de Françoise Laborde, lauréate du Prix national Sénatrice de la Haute-Garonne - 9 octobre Remise des Prix le 8 octobre 2012 à la mairie de Paris Madame la Première adjointe,

Plus en détail

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Nations Unies A/CONF.222/16 Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Doha, 12-19 avril 2015 Distr. générale 10 avril 2015 Français Original: anglais Point 3

Plus en détail

Rapport de Mission EPA. au Musée Panafricain de la Musique(MPM) du FESPAM

Rapport de Mission EPA. au Musée Panafricain de la Musique(MPM) du FESPAM Rapport de Mission EPA au Musée Panafricain de la Musique(MPM) du FESPAM SOMMAIRE INTRODUCTION..2 I. MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME D ACTIVITES DE 2010...2 II. RESULTATS OBTENUS.... 4 III. PROBLEMES RENCONTRES......4

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Un partenariat entre le CIAF et le Groupe Développement

Plus en détail

Avant-propos. Cette charte est un reflet provisoire. Elle a été écrite pour communiquer et permettre son évolution

Avant-propos. Cette charte est un reflet provisoire. Elle a été écrite pour communiquer et permettre son évolution Avant-propos Cette charte est un reflet provisoire. Elle a été écrite pour communiquer et permettre son évolution Les étudiants des Universités de Lyon qui s adressent au CPU formulent une demande concrète

Plus en détail

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 É C O L E C H A R L E S - R O D R I G U E Le conseil d'établissement de l'école Charles-Rodrigue et l'équipe-école sont fiers de vous présenter le bilan de l'année scolaire 2012-2013,

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Comment procéder pour délimiter la zone de chalandise?

Comment procéder pour délimiter la zone de chalandise? Zone de chalandise & Estimation du chiffre d'affaires Pour illustrer les différents aspects théoriques de ce billet, j ai délimité la zone de chalandise d un local commercial choisi au hasard dans une

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation é 1/6 Contexte Mettre la science à portée de tous, c'est l'objectif des structures de diffusion des savoirs scientifiques. Mais sciences et territoires méritent de tisser des liens

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion

Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion 1/8 Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion ENVIRONNEMENTS VIRTUELS Cette expérience s inscrit dans le cadre d un des thèmes relatifs aux TRAAM (travaux académiques mutualisés)

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans une perspective de développement

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

Projet transdisciplinaire

Projet transdisciplinaire Projet transdisciplinaire L opérateur d un drone doit-il être un pilote? BOISSIERE, CALEDEC, VITASSE Groupe 5 Tuteur : C. Jauze Ecole Nationale Supérieure de Cognitique Table des matières Introduction...

Plus en détail

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction... 3 2 Projet sur l'héritage des documents des activités

Plus en détail

Entretien avec Guy-André Lagesse

Entretien avec Guy-André Lagesse Entretien avec Guy-André Lagesse Propos recueillis et mis en forme par Sébastien Gazeau d après l entretien du 16 octobre 2014. L aspect général des ZAC a-t-il changé au fil des années? La Zone d anniversaire

Plus en détail

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 1 > SOMMAIRE Sa philosophie... Page 3 Sa genèse... Page 4 Objectifs du Jardin Partagé... Page 5 Emplacement... Page 5 Le partenariat... Page 6 Les bénéficiaires

Plus en détail

Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe

Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe Les caractéristiques principales qu un jeu didactique devrait avoir pour une utilisation efficace dans l enseignement sont les suivantes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant gestionnaire des flux internationaux de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon)

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) Galedi Nzey L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) INTRODUCTION Au Gabon, avant 1981, la formation de tous

Plus en détail

Manuel de l utilisateur V3.0. Pour l actualisation des informations sur info-hopitaux.ch

Manuel de l utilisateur V3.0. Pour l actualisation des informations sur info-hopitaux.ch Manuel de l utilisateur V3.0 Pour l actualisation des informations sur info-hopitaux.ch Manuel de l utilisateur info-hopitaux.ch (V3.0) Pour l actualisation des informations concernant votre établissement

Plus en détail