La fiscalité des expatriés. Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La fiscalité des expatriés. Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité"

Transcription

1 La fiscalité des expatriés Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité

2 Considération préliminaire La présentation - actualisée en Mars fournit quelques informations en matière d'imposition des salariés en mobilité internationale. La finalité est de fournir une orientation sur les questions fiscales liées au détachement en Italie. Toute action ou décision devra donc être appréciée avec notre aide ou celle de votre conseiller personnel spécialisé en la matière. Page 2

3 L'incidence fiscale sur les revenus du travail du salarié détaché en Italie À l'exception des impôts applicables aux plans d'actionnariat qui incombent au salarié, les salariés expatriés auxquels s'applique la politique de tax equalization de Total n'ont à supporter aucune charge fiscale dans le pays où ils travaillent sur les revenus de leur travail salarié reçus pendant leur détachement. Le salarié supporte un «coût» fiscal identique à celui qu'il aurait dans son pays d'origine (p. ex. en France) le coût est supporté mois après mois par application de la «hypotax». Page 3

4 Principes généraux des modalités d'imposition en Italie A) Personnes fiscalement résidentes Elles sont imposables sur les revenus où qu'ils soient produits, tant sur les revenus relatifs à des activités exercées en Italie que sur les revenus produits à l'étranger (worldwide income) L'imposition en Italie, pays de résidence, et à l'étranger, pays où le revenu est produit, peut être évitée en Italie grâce au mécanisme du crédit d'impôts payés à l'étranger B) Personnes fiscalement non résidentes Elles sont uniquement imposables sur les revenus provenant d'italie (p. ex. sur les revenus de leur travail salarié pour des activités exercées en Italie) Page 4

5 Qui est résident en Italie Sont résidents en Italie les ressortissants qui répondent à une des conditions suivantes pendant la majeure partie de la période d'imposition: Page 5 1. Être inscrits en tant que résident 2. Avoir son domicile en Italie, c'est-à-dire le centre vital de ses intérêts (centre d intérêts personnels, familiaux et sociaux) 3. Avoir une habitation permanente en Italie, c'est-à-dire une demeure habituelle Les critères susdits sont alternatifs et non cumulables. La majeure partie de la période d'imposition est constituée après un séjour de 183 jours pour une année civile (183 jours ou plus).

6 Convention Contre les Doubles Impositions France Italie: art. 4 sur la résidence L'expression «résident d'un Etat» désigne la personne qui, en vertu de la législation de cet Etat, y est assujettie à l'impôt, en raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de direction ou de tout autre critère de nature analogue. La notion conventionnelle de résidence est définie conformément au modèle de convention OCDE. Elle renvoie au droit interne de chaque Etat membre. Au paragraphe 2, l'article 4 énumère des critères subsidiaires permettant de résoudre le cas de double résidence (1) Le foyer d'habitation permanent ;2) Le centre des intérêts vitaux; 3) Le lieu du séjour habituel) Page 6

7 Ce qui change pour les personnes fiscalement résidentes en France Si un employé laisse sa propre famille à l'étranger et est considéré fiscalement résident en France (ou dans un autre état «Treaty Country»), il pourra être considéré fiscalement non résident en Italie selon les dispositions de la convention contre la double imposition entre l Italie et la France. Dans ce cas, il faudra obtenir un certificat des autorités françaises confirmant le statut de résident fiscal en France sur la base du traité afin d'éviter les doubles impositions (IT FR). N.B. Sur la base de ces informations, le certificat de résidence fiscale peut être demandé auprès des autorités fiscales du pays de résidence. Page 7

8 Taxation en Italie: elimination de la double imposition avec le crédit d impôt Au fin d eliminer la double imposition, dans le cas de quelq un qui se qualifie comme fiscalement domiciliées en Italie, on peut profiter du crédit d'impôt réglé par l art. 165 TUIR qui demande la définitivité des impôts étrangères pour bénéficier du crédit. Page 8

9 Elimination de la double imposition: art. 24 de Convention La double imposition est évitée selon un dispositif prévu par l'article 24 de la Convention Dans le cas de la France: le bénéficiaire de bénéfices et revenus provenant d'italie, imposables dans cet Etat selon la convention et également imposables en France lorsqu'ils reviennent à un résident en France, a droit à un crédit d'impôt imputable sur l'impôt français Page 9

10 Elimination de la double imposition: art. 24 Dans le cas de l'italie: Les revenus perçus par un résident d'italie imposables en France peuvent être compris dans la base imposable en Italie, sauf disposition contraire prévue par la convention. L'impôt sur les revenus payé en France est déduit de l'impôt net établi en Italie. Le montant de la déduction ne peut pas dépasser la quote-part d'impôt italien imputable auxdits éléments de revenu dans la proportion où ces éléments participent à la formation du revenu total. Page 10

11 Quels sont les principaux revenus imposables en Italie pour un employé détaché en Italie A. Les revenus du travail salarié B. Les revenus fonciers C. Les revenus du capital D. Les revenus divers (y compris plus-values) Page 11

12 A) Les revenus du travail salarié tels qu'ils sont imposés en Italie Comment sont imposés les revenus du travail salarié incombant à un non résident/résident? Si la personne n'est pas résidente, seuls sont imposés les revenus perçus pour les activités exercées en Italie; Si la personne est résidente, tous les revenus, d'où qu'ils proviennent, sont imposés en Italie. Précisons que les revenus du travail salarié sont constitués par exemple par : Les salaires, les avantages et les libéralités de l'employeur Les plans d'actionnariat (p. ex. stock options) Page 12

13 Professions dépendantes: Article 15 de la Convention Règle générale: les révenus provenant d activités salariées sont imposables dans l Etat où l emploi est effectivement exercé: les salaires, traitements et autres rémunérations similaires qu'un résident d'un Etat (IT) reçoit au titre d'un emploi salarié ne sont imposables que dans cet Etat (IT), à moins que l'emploi ne soit exercé dans l'autre Etat (FR) Page 13

14 Professions dépendantes: Article 15 Exception: les rémunérations qu'un résident d'un Etat reçoit au titre d'un emploi salarié exercé dans l'autre Etat ne sont imposables que dans le premier Etat si : a) Le bénéficiaire séjourne dans l'autre Etat pendant une période ou des périodes n'excédant pas au total 183 jours au cours de l'année fiscale considérée, et b) Les rémunérations sont payées par un employeur ou pour le compte d'un employeur qui n'est pas un résident de l'autre Etat, et c) La charge des rémunérations n'est pas supportée par un établissement stable ou une base fixe que l'employeur a dans l'autre Etat. Page 14

15 Revenus provenant de plans d'actionnariat et d'épargne de Total Les plans d'actionnariat et d' «épargne» sont imposés comme des revenus du travail salarié Les actions sont imposées sur la base de la valeur normale (moyenne arithmétique du dernier mois de cotation) Conformément à la politique de l'entreprise, les impôts sur ces plans sont à la charge du salarié Uniquement pour les personnes non résidentes, est imposable en Italie la partie de la valeur des actions «accumulée en Italie» calculée - PRO RATA - entre octroi et levée (grant et vesting) Les personnes fiscalement résidentes au moment de l'imposition (vesting pour les actions conditionnelles, exercice pour les stock options) sont imposées sur toute la valeur imposable Page 15

16 Revenus provenant de plans d'actionnariat et d'épargne de Total La base de calcul de l'imposable afférent aux actions gratuites sera égale à la valeur normale des actions attribuées; la base de calcul de l'imposable afférent aux stock options sera égale à la valeur normale après déduction du prix payé par l'employé pour l'exercer. Par valeur normale on entend la moyenne arithmétique des cotations des actions constatées au cours du dernier mois (au même jour). Les personnes fiscalement résidentes sont imposées sur l'intégralité de la valeur normale des actions reçues et, en cas de double imposition, il sera possible de récupérer le crédit pour les impôts payés à l'étranger à défalquer des impôts dus en Italie. Les personnes fiscalement non résidentes en Italie sont imposées uniquement sur la partie du revenu acquise en Italie calculée entre l'octroi et la levée (grant et vesting). Les exemples qui suivent sont destinés à mieux expliquer ce mécanisme. Page 16

17 Plans d'actionnariat - principe de territorialité Exemple Actions Gratuites - Comme déjà dit, pour les personnes non résidentes, seul le revenu produit en Italie est imposable en Italie, calculé comme une partie de la valeur des actions «accumulée en Italie» calculée entre grant et vesting Par exemple, le grant a été réalisé en 2010, le vesting en 2012, le salarié a travaillé entre grant et vesting 90% du temps en France et 10% en Italie Si le salarié n'est pas résident en Italie au moment de l'imposition (vesting/exercice) il sera alors imposé en Italie seulement sur 10% de la valeur des actions Grant Vesting 90 % des activités professionnelles en France 10% en Italie Page 17

18 Plans d'actionnariat employés fiscalement résidents en Italie au moment de l imposition fiscale (vesting, exercice) Déterminer la valeur imposable de 100 actions conditionnelles attribuées le 15/09/2012 à un employé fiscalement résident en Italie. La première étape consiste à calculer la valeur normale des actions comme la moyenne des cotations allant du 15/08/2012 au 15/09/2012. Date Cotation 14/09/ ,84 13/09/ ,89 12/09/ ,05 11/09/ ,19 10/09/ ,45 07/09/ ,54 06/09/ ,5 05/09/ ,22 04/09/ ,42 03/09/ ,04 31/08/ ,71 30/08/ ,17 29/08/ ,42 28/08/ ,24 27/08/ ,6 24/08/ ,38 23/08/ ,38 22/08/ ,81 21/08/ ,45 20/08/ ,45 17/08/ ,38 16/08/ ,25 15/08/ ,03 Media 40, Après avoir calculé la valeur normale, on pourra dire que si le salarié a obtenu 100 actions conditionnelles, il sera imposable au moment de l'attribution la valeur égale à 100 x = 4.101,50 euros Page 18

19 B) Comment sont imposés les revenus fonciers en Italie Comment sont imposés les revenus fonciers appartenant au non résident/résident? Si le salarié n'est pas résident, seuls sont imposés les revenus produits par les biens immobiliers situés en Italie Si le salarié est résident, les revenus fonciers situés à l'étranger sont également imposés en Italie Quelle est la base imposable? Les biens immobiliers situés en Italie non loués sont imposés sur la base de leur revenu cadastral s'ils sont loués, ils seront taxés sur 85% du montant du loyer perçu (des réductions ou des exemptions sont prévues dans certains cas spécifiques) Les biens immobiliers situés à l'étranger sont imposés pour un montant identique à celui auquel ils sont soumis à l'étranger Page 19

20 I. Revenus immobiliers (article 6 de Convention): application en Italie L'Agence d Impôts a précisé que l'article 6 en attribuant le pouvoir d'etat source de taxer les revenus provenant du bien immobilier, n'exclut pas le pouvoir de taxation (concurrente) de l Etat de résidence du bénéficiaire de celle-ci Par conséquent, le revenu immobilier sera considéré comme soumis à l'impôt dans notre pays (IT), avec l'attribution du crédit d'impôt pour revenus d'origine étrangère (limite de l'impôt net, documentation: déclaration des revenus et attestation de payement d impôt FR selon les modalités de l'article 165 et conformément à l'art 67 paragraphe 1 lett. f) du D.P.R 22 décembre 1986, n 917 code général des impôts TUIR) Réf: Résolution n. 412 du 31/10/2008 Page 20

21 C) Les revenus du capital comment sont imposés en Italie Comment sont imposés les revenus du capital appartenant au non résident/résident? Si le salarié n'est pas résident, généralement ils ne sont pas imposables; Si le salarié est résident, tous les revenus du capital perçus sont imposables en Italie. Quelle est la base imposable? L application d un taux égal à 20% pour les intérêts et les dividendes perçus à partir du 1 janvier 2012 (Legge n. 148 date 14/09/2011) Les intérêts sont taxés au montant brut, au contraire les dividendes son taxés au montant net Ces revenus sont imposés séparément, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas ajoutés au revenu imposable global soumis à l'imposition progressive Page 21

22 III. Revenus des capitaux mobiliers: Dividendes (article 10 de Convention) Les dividendes payés par une société qui est résident d'un État (FR) à un résident de l'autre État (IT) sont imposables dans cet autre État (IT). Retenue à la source: L'Etat de la source peut imposer les dividendes mais le taux de cette imposition est plafonné par la convention, dans le cas où la personne physique qui reçoit les dividendes en est le bénéficiaire effectif, à: - 15 % du montant brut des dividendes Page 22

23 Intérêts (Art. 11 de Convention) Les intérêts provenant d'un État (FR) et payés à un résident de l'autre État (IT) sont imposables dans cet autre État (IT) Toutefois, ces intérêts peuvent être imposés dans l'état d'où ils proviennent et selon la législation de cet État (FR) mais, si la personne qui reçoit les intérêts en est le bénéficiaire effectif: l'impôt ne peut excéder 10% du montant brut des intérêts Page 23

24 Formulaires conventionnels pour les dividendes/intérêts Les formulaires à utiliser pour l application de la convention signée entre la France et l Italie se décomposent en deux parties : L attestation de résidence fiscale et une annexe qui correspond au revenu perçu. Page 24 Ces formulaires sont à faire viser par les autorités compétentes du pays de résidence du bénéficiaire (Italie) Trois liasses de formulaires sont disponibles: la liasse n 5000: attestation de résidence; la liasse n 5001: liquidation de la retenue à la source sur dividendes remboursement du crédit d impôt; la liasse n 5002: liquidation et remboursement de la retenue à la source sur intérêts

25 Formulaires conventionnels pour les dividendes/intérêts - Procédure simplifiée Deux procédures sont prévues: Procédure simplifiée Procédure ordinaire Procédure simplifiée Dividendes: la procédure simplifiée vous permet de bénéficier du taux réduit de retenue à la source prévu par la convention applicable sur simple présentation d une attestation de résidence, c est à dire du formulaire n Pour obtenir le bénéfice de cet avantage, l attestation de résidence devra avoir été reçue par votre teneur de compte ou l établissement payeur français des dividendes. Intérêts: dans tous les cas, il faut joindre un formulaire n 5002 à l attestation de résidence n Page 25

26 Formulaires conventionnels pour les dividendes intérêts - Procédure ordinaire Procédure ordinaire Dividendes: vous permet de demander le remboursement de la retenue à la source déjà payé en souscrivant l imprimé n 5000, et un imprimé n 5001 Intérêts : il faut joindre un formulaire n 5002 à l attestation de résidence n 5000 Page 26

27 Formulaires conventionnels pour les dividendes intérêts - Délai de réclamation Délai de réclamation La législation française prévoit que pour être recevable, toute demande doit être parvenue à l administration française au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle au cours de laquelle les revenus ont été payés Page 27

28 Exemple: application de la Convention pour les dividendes Je suis résident d Italie et perçois des dividendes de source française. Où dois-je les déclarer? Pour les dividendes distribués à des non-résidents, la réglementation fiscale française prévoit une retenue à la source de 25%. Ces dividendes de source française sont également imposables en Italie Vous pouvez demander la restitution (10%) de la retenue à la source (imprimé 5000 et 5001) en sorte d avoir une imposition de 15% Page 28

29 D) Comment sont imposés en Italie les revenus divers (p. ex. plus-values) Comment sont imposés les revenus appartenant au non résident/résident provenant de plus-values? Si le salarié n'est pas résident, généralement ils ne sont pas imposables ; Si le salarié est résident toutes les plus-values sont imposées en Italie Quelle est la base imposable? La différence entre la valeur de cession et d'achat des actions. Le taux applicable aux revenus dérivants du capital gain sera de 20% au 1 janvier 2012 (Legge n. 148 date 14/09/2011). Page 29

30 Gains en capital: Art. 13 Les gains provenant de l'aliénation des biens immobiliers visés à l'article 6 sont imposables dans l'état où ces biens sont situés Italie: 20% (dès 2012) du montant net des gains Page 30

31 Les déductions d'impôts prévues en Italie Les déductions d'impôts dus en Italie s'appliquent, sauf exception, uniquement aux résidents fiscaux en Italie Peuvent être déduits des impôts dus (exemples): Frais médicaux: déduction de 19% du montant dépassant 129,11 euros Frais d écoles - crèche - pour les enfants de moins de 3 ans (le montant maximal déductible pour chaque enfant est égal à 632,00 euros) Dons à des ONLUS: déduction de 19% (la déduction ne peut dépasser 19% de 2.065,83 euros) De plus, une déduction est prévue pour les membres de la famille à charge (on peut considérer à charge les membres de la famille dont les revenus sont inférieurs à 2.840,51 euros au cours de l'exercice imposable) Page 31

32 Comment déterminet-on l'impôt brut Les taux fiscaux prévus en Italie Table: Italy individual National Income Tax Rates 2012 Taxable Income Rate TAX (Gross) up to 15,000 more than 15,000 and up to 28,000 more than 28,000 and up to 55,000 more than 55,000 and up to 75,000 23% 23% of income Des taxes additionnelles régionales (Latium 1,73 %) et communales (Rome 0,9 %) sont également dues 27% 38% 41% more than 75,000 43% 3, % on the part exceeding 15,000 6, % on the part exceeding 28,000 17, % on the part exceeding 55,000 25, % on the part exceeding 75,000 Page 32

33 Les échéances dont il faut se souvenir pour l'année 2012 Type d'obligation Échéance Modèle de déclaration mai 2013 Modèle de déclaration unique 30 séptembre 2013 Paiement des impôts à l'aide du formulaire de versement F24 (solde et, s'il est dû, premier acompte pour l année 2013) Paiement des impôts pour le deuxième acompte 2013, s'il est dû 17 juin 2013 (17 juillet 2013 avec un intérêt de 0,40 % en supplément) 2 décembre 2013 Les dates sus mentionnées pourraient changer par suite de mesures de modification de la part du gouvernement Page 33

34 Les échéances dont il faut se souvenir pour l'année 2012 Modalités Opératives Type d'obligation Modèle de déclaration 730 Modèle de déclaration unique Paiement des impôts à l'aide du formulaire de versement F24 (solde et, s'il est dû, premier acompte pour l année 2013) Paiement des impôts pour le deuxième acompte 2013, s'il est dû Modalités Operatives EY présentera à sa propre CAF la déclaration des revenus avant le 31 Mai 2013 EY enverra informatiquement la déclaration des revenus avant le 30 septembre EY enverra par le formulaire F24 utile aux paiement des impositions 2. (*) Le salarié se rendra à l institut bancaire de confiance pour le paiement EY enverra par le formulaire F24 utile au paiement des impositions. Le salarié se rendra auprès de sa banque pour le paiement (*) (*) LA PRESENTATION DU MODELE F24 A L INSTITUT BANCAIRE DEVRA ETRE FAITE SI LE FORMULAIRE F24 EST EGAL A 0 ZERO Page 34

35 Attention au contrôle fiscal! Les résidents fiscaux en Italie doivent également indiquer dans leur déclaration les biens et les cessions détenus/effectués hors du territoire nationale Investissements supérieurs à Decreto Legge 167/1990 Transferts qui indiquent des investissements à l étranger supérieurs à (Comptes courants, plans d'actionnariat, résidences immobilières situés à l étranger, stock options) Transferts sans le passage d intermédiaire résident d une valeur supérieure à Page 35

36 suit une augmentation des sanctions Les sanctions augmentent avec l art. 13-bis Decreto Legge 78/09 converti en loi le 3 août 2009 N 102 En outre la confiscation des biens d'une valeur correspondante est prévue Sanction prevue de 10% à 50% Exemple: je n'indique pas que je possède un bien immobilier à l'étranger dont la valeur est de euros, je suis passible d'une sanction pouvant atteindre euros Page 36

37 L'impôt patrimoniale pour les biens financiers et immobiliers à l étranger Ivie l'impôt patrimoniale sur les biens immobiliers situés à l'étranger Ivafe l'impôt patrimoniale sur les biens financiers situés à l'étranger Cettes impôt la ont étés introduites à partir du l'exercice 2011 La récente loi de stabilité (loi n 228 du 24/12/2012) a déterminé que les impôts patrimoniales seront appliquées à partir du 2012 et pas du 2011 Tous les montants payés au cours de l'exercice 2011 doivent être considérés comme des avances pour les impôts à payer pour l'exercice 2012 Page 37

38 L'impôt patrimoniale pour les biens financiers et immobiliers à l étranger L'impôt patrimoniale : 0,1% pour les biens financiers à l étranger 0,76% pour les biens immobiliers à l étranger(base imposable: prix d achat) 34,20 pour chaque compte bancaire à l étranger Crédit d'impôt pour l impôt sur le patrimoine immobilier versée en FR Page 38

39 IL REDDITOMETRO QU'EST-CE QUE? Outil d'évaluation du revenu qui permet à les autorités fiscales une détermination indirecte des revenues globales du contribuable, à la base la capacité de payer la même chose. Les frais prises en compte concernent les biens considérés «de luxe» et les dépenses, assumées en Italie et à l'étranger, indiquées directement par le contribuable dans la déclaration. Si la différence entre les revenus déclarés et les charges dépasse 20% des revenues, le contribuable sera l objet de un évaluation d'impôt et devra donc fournir des renseignements. Si ce n'est pas suffisant, l'agence rend un verdict. La sanction en cas de condamnation est de 30% de l'excédent. Si la différence est inférieure à euros par an, le contrôle n aura pas lieu Page 39

40 Page 40 Merci pour votre attention

Contributions et taxes

Contributions et taxes du PMU, pour son activité dans le réseau physique, à l imposition à laquelle seraient soumis les opérateurs en ligne ne serait sans doute pas considérée comme constituant une distorsion de concurrence

Plus en détail

israéliens Les intérêts Principes : retenue à la source limitée à 10 % Mais exonérés d imposition en France depuis le 1 er mars 2010

israéliens Les intérêts Principes : retenue à la source limitée à 10 % Mais exonérés d imposition en France depuis le 1 er mars 2010 des revenus catégoriels dans la convention fiscale France-Isra Charles SCHEER, Avocat à la Cour, Spécialiste en Droit fiscal, Cabinet SCHEER Hervé OLIEL, Avocat à la Cour, Spécialiste en Droit fiscal,

Plus en détail

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration.

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Fiscalité des Etats-Unis Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Généralités Les Etats-Unis étant un Etat fédéral, les

Plus en détail

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2011? Aspects russes et français

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2011? Aspects russes et français ACTUALITE DES EXPATRIES Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2011? Aspects russes et français CCIFR 13 mars 2012 Hôtel Hilton Moscou Leningradskaïa André LOUP RESIDENCE FISCALE RESIDENCE FISCALE

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 «5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d impôt (Partie

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 Formule 5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration Notice explicative Le prélèvement forfaitaire obligatoire sur les produits de placements à revenu fixe, prévu au I de l article 125 D du code général des impôts (CGI), et le prélèvement forfaitaire libératoire,

Plus en détail

CONVENTION FISCALE FRANCO-ARGENTINE

CONVENTION FISCALE FRANCO-ARGENTINE CONVENTION FISCALE FRANCO-ARGENTINE La France est liée à la République d Argentine par une convention fiscale en vue d éliminer les doubles impositions et de prévenir l évasion fiscale en matière d impôt

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 87 DU 14 OCTOBRE 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-25-09 INSTRUCTION DU 6 OCTOBRE 2009 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT EXCEPTIONNEL SUR LES REVENUS DE

Plus en détail

ARTICLE 1er ARTICLE 2

ARTICLE 1er ARTICLE 2 CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE NAMIBIE EN VUE D'EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET DE PREVENIR L'EVASION ET LA FRAUDE FISCALES EN MATIERE

Plus en détail

C O N V E N T I O N LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE ARABE SYRIENNE,

C O N V E N T I O N LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE ARABE SYRIENNE, A noter : La France et la Syrie ont signé le 17 juillet 1998 à Paris une convention fiscale en vue d'éviter les doubles impositions et de prévenir l'évasion et la fraude fiscales en matière d'impôts sur

Plus en détail

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance 24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance La gestion de patrimoine du chef d entreprise. Les options d investissements dans chaque pays. Les informations essentielles à connaitre Le 23 Octobre 2015

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/38 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

Saisine : Ministre des Finances (5 septembre 2007) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre des Finances (5 septembre 2007) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 30 novembre 2007. Objet: Projet de loi modifiant la loi du 23 décembre 2005 portant introduction d une retenue à la source libératoire sur certains intérêts produits par l épargne mobilière

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE COREE

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE COREE CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE COREE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS SUR

Plus en détail

VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-ARGENTINE DU 4 AVRIL 1979 MODIFIEE PAR L AVENANT DU 15 AOUT 2001

VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-ARGENTINE DU 4 AVRIL 1979 MODIFIEE PAR L AVENANT DU 15 AOUT 2001 VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-ARGENTINE DU 4 AVRIL 1979 MODIFIEE PAR L AVENANT DU 15 AOUT 2001 CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur)

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur) Loi d impôt Modification du 0 septembre 015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura arrête : I. La loi d impôt du 6 mai 1988 1) est modifiée comme il suit : Article 15, alinéa

Plus en détail

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève FONCTIONNAIRES INTERNATIONAUX Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Administration fiscale cantonale Direction de la taxation 10 avril 2014 Bertrand BANDOLLIER 1 Bases théoriques [pages 3

Plus en détail

Le cadre social et fiscal pour les épargnants

Le cadre social et fiscal pour les épargnants Amundi Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité Le cadre social et fiscal Avril 2013 1- Les versements Vos versements volontaires (dont l intéressement et les jours de congés non pris

Plus en détail

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas

Plus en détail

CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB 4N24]

CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB 4N24] CHAPITRE 4 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS [DB Références du document 4N24 Date du document 30/08/97 Annotations CHAPITRE 4 Lié au BOI 5F-1-09 OPTIONS DE SOUSCRIPTION OU D'ACHAT D'ACTIONS

Plus en détail

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus.

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus. Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Juin 2005 TABLE DES MATIERES 1 GENERALITES 5 1.1 Motivations...5 1.2 Champ d application de l enquête...6 1.3 Conversion des

Plus en détail

Avec KPMG, sécurisez vos investissements

Avec KPMG, sécurisez vos investissements SOMMAIRE MESURES DU PROJET DE LOI DE FINANCES 2007 1. Introduction 2.. Réévaluation des immobilisations corporelles amortissables et non amortissables 3. durée d imposition des subventions d équipement

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 I-3-07 N 106 du 25 SEPTEMBRE 2007 CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE, PRELEVEMENT SOCIAL DE 2 % ET CONTRIBUTION ADDITIONNELLE AU PRELEVEMENT SOCIAL.

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS EN FLORIDE

INVESTISSEMENTS FRANCAIS EN FLORIDE INVESTISSEMENTS FRANCAIS EN FLORIDE Aspects fiscaux français et internationaux Février 2008 Charles SCHEER Stéphanie PAILLARD Avocats Conseil Fiscal et en Droit des Sociétés 12, rue Lalo 75116 PARIS Tél

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 33 DU 20 MARS 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-3-12 INSTRUCTION DU 8 MARS 2012 PLAN D EPARGNE EN ACTIONS (PEA). CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DU PLAN. CONSEQUENCES

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives 5 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne,

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE SENEGAL

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE SENEGAL CONVENTION ENTRE LA FRANCE ET LE SENEGAL TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A ETABLIR DES REGLES D'ASSISTANCE RECIPROQUE EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU, D'IMPOTS SUR LES SUCCESSIONS, DE DROITS

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ...

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ... Royaume du Maroc Modèle n ADP010F-10E IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / Direction régionale ou (inter) préfectorale Subdivision Secteur Nom, Prénom(s)

Plus en détail

ANNEXE VII. Article 1 er. Personnes concernées

ANNEXE VII. Article 1 er. Personnes concernées ANNEXE VII ENTENTE FISCALE ENTRE LA FRANCE ET LE QUEBEC EN VUE D'EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET DE PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU ET SUR LA FORTUNE faite à Québec le 1er

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE TURQUIE

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE TURQUIE CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE TURQUIE EN VUE D'EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU (ENSEMBLE UN PROTOCOLE)

Plus en détail

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse en matière de droits de succession? Parole d'expert Publié le 24.01.2014 : http://www.agefiactifs.com/droit-et-fiscalite/article/comment-optimiser-lesdroits-de-succession-en-france

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

0.672.934.91. Texte original. (Etat le 4 novembre 2010)

0.672.934.91. Texte original. (Etat le 4 novembre 2010) Texte original 0.672.934.91 Convention entre la Suisse et la France en vue d éliminer les doubles impositions en matière d impôts sur le revenu et sur la fortune et de prévenir la fraude et l évasion fiscales

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

CONVENTION USA - SUISSE

CONVENTION USA - SUISSE CONVENTION USA - SUISSE CONVENTION ENTRE LA CONFÉDÉRATION SUISSE ET LES ETATS-UNIS D'AMÉRIQUE EN VUE D'ÉVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS EN MATIÈRE D'IMPÔTS SUR LE REVENU, SIGNÉE À WASHINGTON, LE 2 OCTOBRE

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD,

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD, CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME-UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D'IRLANDE DU NORD, TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE

CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS

Plus en détail

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L.

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L. Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas sont regroupés sous un 1 ; 2 Dans le premier alinéa, après les mots : «sa souscription au

Plus en détail

Transfert de résidence vers l'espagne ou le Portugal les conséquences fiscales

Transfert de résidence vers l'espagne ou le Portugal les conséquences fiscales Transfert de résidence vers l'espagne ou le Portugal les conséquences fiscales Article juridique publié le 04/11/2015, vu 301 fois, Auteur : Maître AFLALO Nathalie La détermination de la résidence fiscale

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Par contre, quelques formalités sont obligatoires pour être en règle.. mais pas de tenue d une comptabilité compliquée.

Par contre, quelques formalités sont obligatoires pour être en règle.. mais pas de tenue d une comptabilité compliquée. Par contre, quelques formalités sont obligatoires pour être en règle.. mais pas de tenue d une comptabilité compliquée. Les seules formalités nécessaires consistent en : 1. une demande d identification

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Déclaration pour l'impôt sur le revenu de l'année 2011

Déclaration pour l'impôt sur le revenu de l'année 2011 ß¼³ ² ±² ¼» ½±² ¾«±² ¼»½» www.impotsdirects.public.lu Bureau d'imposition: Déclaration pour l'impôt sur le revenu de l'année 2011 signalétique Ù«½» Ì 7± ͳ Ð ½ ï ç é ë ð ï î î ç ç ç ï ç é ê ð ê ï ð ç ç

Plus en détail

Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source

Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source (du 23 novembre 1998) A. Conditions pour l'imposition complémentaire 1 Sont soumis à l'imposition

Plus en détail

Le contentieux de Ruyter

Le contentieux de Ruyter RAPPORT (extrait) de Mme Eva SAS Octobre 2015 Députée Le contentieux de Ruyter a. L origine de l affaire...1 b. La solution de l arrêt du 26 février 2015...2 c. Les conséquences budgétaires...4 LES PRÉLÈVEMENTS

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Loi (8642) modifiant la loi sur les droits de succession (D 3 25) et la loi sur les droits d'enregistrement (D 3 30) (Exonération du conjoint et des parents en ligne directe) Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 16 /2016

NOTE COMMUNE N 16 /2016 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES NOTE COMMUNE N 16 /2016 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 23 et 27 de la loi

Plus en détail

Traités et conventions. EXPOSÉ DES MOTIFS

Traités et conventions. EXPOSÉ DES MOTIFS N o 1280 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 10 décembre 2003. P R O J E T D E L O I autorisant l approbation

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-280-40-20150812 DGFIP IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique

Plus en détail

La société civile immobilière Saint-Etienne et M. et Mme Aime demandent à la

La société civile immobilière Saint-Etienne et M. et Mme Aime demandent à la ld COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 12LY00100 ------------------ Société civile immobilière Saint-Etienne et M. et Mme Aime M. Bourrachot Président M. Segado Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM

Plus en détail

B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09]

B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09] B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09] Références du document 5G-2-09 Date du document 07/04/09 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 G-2-09 N 39 DU 7 AVRIL 2009 DISPOSITIONS DIVERSES - TRANSFORMATION DE SOCIETES

Plus en détail

BTP IMMOBILIER. ACTUALISATION DE LA NOTE D'INFORMATION au 1 er Juillet 2013

BTP IMMOBILIER. ACTUALISATION DE LA NOTE D'INFORMATION au 1 er Juillet 2013 BTP IMMOBILIER Société Civile de Placement Immobilier à Capital Variable Régie par la partie législative et règlementaire du Code monétaire et financier, les textes subséquents et les articles 1832 et

Plus en détail

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France

Plus en détail

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Monsieur et Madame Etude réalisée le 27/09/2010, par Bernard DESCHAMPS FORCE DE VENTE INFORMATIQUE Tour Polygone 285 Avenue des Etats du Languedoc 34000

Plus en détail

SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013

SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013 SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013 Les principales mesures de la loi de finances adoptée pour 2013 modifient la fiscalité personnelle et patrimoniale des personnes

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial luxembourgeoise

La Société de Gestion de Patrimoine Familial luxembourgeoise La Société de Gestion de Patrimoine Familial luxembourgeoise Introduite par la loi du 11 mai 2007, la société de Gestion de Patrimoine Familial, communément appelée SPF, est le fruit de la réactivité de

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA FRANCE L'IRLANDE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU

CONVENTION ENTRE LA FRANCE L'IRLANDE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU CONVENTION ENTRE LA FRANCE ET L'IRLANDE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE D'IMPOTS SUR LE REVENU signée à Paris le 21 mars 1968, ratifiée par la loi n

Plus en détail

CONVOCATIONS ALES GROUPE

CONVOCATIONS ALES GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ALES GROUPE Société Anonyme au capital de 29 044 208 Euros. Siège social : 99, rue du Faubourg Saint Honoré Paris (75008) 399 636 323 R.C.S.

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB

SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2372] Références du document 4A2372 Date du document 09/03/01

Plus en détail

SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB

SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB 5B112] Références du document 5B112 5B1121 Date du document 01/09/99 SECTION 2 Personnes domiciliées en France SOUS-SECTION 1 Personnes concernées A. DÉFINITION

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES Document mis à jour le 26/06/2015 Rue d Arlon 75-77 1040 Bruxelles Tel.: 02/286.82.11 www.sabam.be

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB 12C522] Références du document 12C522 12C5221 Date du document 01/01/78 Annotations SECTION 2 Lié au BOI 7A-1-99 Les hypothèques légales du Trésor Comme

Plus en détail

Table des matières VII. Abréviations utilisées

Table des matières VII. Abréviations utilisées Abréviations utilisées VII Partie 1 Les personnes physiques assujetties à l impôt des personnes physiques 1 I. Qui doit souscrire une déclaration? 3 1. Personne inscrite au registre national 3 2. Personne

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour 2000. Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour 2000. Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2000 Imposition des plus-values PLF 2000 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2000 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-BELGE DU 10 MARS 1964 MODIFIEE PAR LES AVENANTS DU 15 FEVRIER 1971, DU 8 FEVRIER 1999 ET DU 12 DECEMBRE

VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-BELGE DU 10 MARS 1964 MODIFIEE PAR LES AVENANTS DU 15 FEVRIER 1971, DU 8 FEVRIER 1999 ET DU 12 DECEMBRE VERSION CONSOLIDEE DE LA CONVENTION FRANCO-BELGE DU 10 MARS 1964 MODIFIEE PAR LES AVENANTS DU 15 FEVRIER 1971, DU 8 FEVRIER 1999 ET DU 12 DECEMBRE 2008. CONVENTION ENTRE LA FRANCE ET LA BELGIQUE TENDANT

Plus en détail

Instructions concernant le règlement des examens

Instructions concernant le règlement des examens Instructions concernant le règlement des examens édictées par la Conférence suisse des impôts 1 re édition / 29.11.2004 / 6.12.2006 / 15./16.1.2009 / 13.6.2013 / 21 juillet2014 Instructions concernant

Plus en détail

ANNEXE : Source : direction de la législation fiscale (DLF)

ANNEXE : Source : direction de la législation fiscale (DLF) ANNEXE : COMPARATIF DES NORMES FATCA, OCDE ET DE L UNION EUROPÉENNE - 35 - ANNEXE : COMPARATIF DES NORMES FATCA, OCDE ET DE L UNION EUROPÉENNE Source : direction de la législation fiscale (DLF) 1 Institutions

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 I-10-06 N 183 du 9 NOVEMBRE 2006 IMPOT SUR LE REVENU. IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE (ISF). CONSEQUENCES FISCALES DE L HARMONISATION DES

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes COMMISSION ADMINISTRATIVE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS

Journal officiel des Communautés européennes COMMISSION ADMINISTRATIVE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS L 329/73 COMMISSION ADMINISTRATIVE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS DÉCISION N o 181 du 13 décembre 2000 concernant l'interprétation des articles 14, paragraphe

Plus en détail

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL La déclaration de l impôt sur les sociétés est constituée par la déclaration du résultat et du chiffre d affaires. Celle-ci peut être souscrite sur ou d après un imprimé

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP Le régime fiscal des sociétés de personnes Introduction L'imposition des bénéfices des sociétés peut être faite de deux manières : soit

Plus en détail

Par Baye Moussa NDOYE

Par Baye Moussa NDOYE REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE -UN BUT -UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ET DES DOMAINES LUTTE CONTRE L USAGE ABUSIF DES CONVENTIONS FISCALES: L EXPERIENCE

Plus en détail

Le mécamisme des options

Le mécamisme des options Le mécamisme des options Le mécanisme des stocks options consiste pour une entreprise à donner à certains de ses salariés le droit d'acquérir ses actions après une période d'indisponibilité fiscale à un

Plus en détail

DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT

DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT CONVENTION MODELE OCDE DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT...1 COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE 4...2 CONCERNANT LA DÉFINITION DU RÉSIDENT...2 1. Remarques préliminaires...2 2 Commentaires des dispositions de l'article

Plus en détail

La rémunération des dirigeants Mode d emploi

La rémunération des dirigeants Mode d emploi La rémunération des dirigeants Mode d emploi «Tous droits réservés SVP 2015» Version actualisée le 29/09/2015 1 Pourquoi vous proposer un livre blanc sur la rémunération des dirigeants? Comment rémunérer

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 51 DU 8 JUIN 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-2-11 INSTRUCTION DU 3 JUIN 2011 REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS DIVIDENDES - ENTREE EN VIGUEUR DE L AVENANT

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

ECHEANCIER FISCAL 2011

ECHEANCIER FISCAL 2011 ECHEANCIER FISCAL 2011 13 janvier Entreprises soumises à la TVA intracommunautaires réalisées en décembre 2010. 17 janvier 1er prélèvement mensuel 17 janvier Retenue à la source - Prélèvement libératoire

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

La présente Conventions'applique aux personnes qui sont des résidents d'une Partie contractante ou des deux Parties contractantes.

La présente Conventions'applique aux personnes qui sont des résidents d'une Partie contractante ou des deux Parties contractantes. Income tax treaty - Belgium Hong Kong Convention Impôt sur le revenu - Belgique Hong Kong CONVENTION ENTRE LE ROYAUME DE BELGIQUE ET LA RÉGION ADMINISTRATIVE SPÉCIALE DE HONG KONG DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE

Plus en détail

Les démembrements de la propriété immobilière : aspects civils et fiscaux 9

Les démembrements de la propriété immobilière : aspects civils et fiscaux 9 Table des matières Partie I Les démembrements de la propriété immobilière : aspects civils et fiscaux 9 Thierry Litannie et Sébastien Watelet Introduction 9 Titre I. Aspects civils 11 Chapitre 1. Le droit

Plus en détail

FCPI Xerys Innovation 1

FCPI Xerys Innovation 1 FCPI Xerys Innovation 1 Bulletin de souscription ISF IR MODE D EMPLOI 1 Récépissé de démarchage bancaire et financier Dans le cadre d une recommandation personnalisée de mon conseiller financier : dater,

Plus en détail

Rencontre des groupements français et suisse

Rencontre des groupements français et suisse Rencontre des groupements français et suisse Vendredi 29 et samedi 30 mai 2015 Maison de l Amérique Latine - Paris SESSION 1 Impôt sur le revenu / forfait fiscal et impôt sur la fortune PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français. CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français. CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy ACTUALITE DES EXPATRIES Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy André LOUP RESIDENCE FISCALE RESIDENCE FISCALE FRANCE Les

Plus en détail

A V I S N 1.535 ----------------------- Séance du vendredi 18 novembre 2005 --------------------------------------------------

A V I S N 1.535 ----------------------- Séance du vendredi 18 novembre 2005 -------------------------------------------------- A V I S N 1.535 ----------------------- Séance du vendredi 18 novembre 2005 -------------------------------------------------- Aspects fiscaux de l'avant-projet de loi relative au Pacte de solidarité entre

Plus en détail

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 6 décembre 1978 L'Assemblée

Plus en détail