PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE Venise-en-Québec. Édition 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE Venise-en-Québec. Édition 2010"

Transcription

1 PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE Venise-en-Québec Édition 2010

2 Table des matières LISTE DES TABLEAUX... 3 AVANT-PROPOS... 4 AVIS AUX LECTEURS... 5 PORTRAIT GÉNÉRAL DE LA MRC DU HAUT-RICHELIEU... 6 PORTRAIT TERRITORIAL DE LA MUNICIPALITÉ DE VENISE-EN-QUÉBEC FAITS SAILLANTS CONSTATS DONNÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES TENDANCE DÉMOGRAPHIQUE TENDANCE DES FAMILLES ET DES MÉNAGES TENDANCE DE LA SCOLARITÉ TENDANCE DE LA POPULATION ACTIVE TENDANCE DE LA MOBILITÉ TENDANCE DU TRANSPORT TENDANCE DU REVENU TENDANCE DE PAUVRETÉ TENDANCE EN IMMIGRATION FICHE INFORMATIVE SERVICES OFFERTS COMPILATIONS SPÉCIALES LEXIQUE SOURCES

3 Liste des tableaux TABLEAU 1 : RÉPARTITION DE LA POPULATION... 6 TABLEAU 2 : INFORMATIONS DÉMOGRAPHIQUES DU TERRITOIRE... 7 TABLEAU 3 : INFORMATIONS DÉMOGRAPHIQUES DE LA MUNICIPALITÉ TABLEAU 4 : POPULATION TOTALE SELON L'ÂGE ET LE SEXE TABLEAU 5 : POPULATION EN UNION LIBRE TABLEAU 6 : POPULATION SELON LEUR ÉTAT MATRIMONIAL TABLEAU 7 : CARACTÉRISTIQUES DES FAMILLES TABLEAU 8 : CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES TABLEAU 9 : CARACTÉRISTIQUES DES LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS TABLEAU 10 : TAUX DE MONOPARENTALITÉ (%) TABLEAU 11 : DEGRÉ DE SCOLARISATION TABLEAU 12 : INDICATEURS DE LA POPULATION ACTIVE TABLEAU 13 : SECTEURS D'ACTIVITÉS SELON LA POPULATION ACTIVE (EN NOMBRE ET EN POURCENTAGE) TABLEAU 14 : PROFESSIONS DE LA POPULATION ACTIVE EN NOMBRE TABLEAU 15 : PROFESSIONS DE LA POPULATION ACTIVE (%) TABLEAU 16 : POPULATION ACTIVE SELON LE LIEU DE TRAVAIL (%) TABLEAU 17 : MODE DE TRANSPORT UTILISÉ SELON LE LIEU (%) TABLEAU 18 : CARACTÉRISTIQUES DU REVENU TABLEAU 19 : GAINS MONÉTAIRES SELON LE SEXE TABLEAU 20 : TAUX DE PAUVRETÉ (%) TABLEAU 21 : PROPORTION D'IMMIGRANTS SELON LE LIEU TABLEAU 22 : POPULATION AUTOCHTONE TABLEAU 23 : APPARTENANCE À UNE MINORITÉ VISIBLE

4 Avant-propos Dans le cadre de la Politique nationale de la ruralité, le Conseil Économique du Haut-Richelieu (CLD), en partenariat avec la MRC du Haut-Richelieu, avait pour mandat l'élaboration des profils socio-économiques des municipalités rurales du territoire du Haut-Richelieu. Ce document trace ainsi le portrait socio-économique de certains aspects de la municipalité dont la démographie, la structure économique, la scolarisation, le revenu, la pauvreté et l immigration. Le terme «périurbain», fréquemment utilisé dans ce document, désigne les 13 municipalités non-urbaines de la MRC du Haut-Richelieu. Donc, la nouvelle ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui regroupe les secteurs de Saint-Jean, Saint-Luc, Saint-Athanase, l Acadie et Iberville, est exclue du terme «périurbain». Par contre, le terme «MRC du Haut-Richelieu» représente l ensemble du territoire rural et urbain, incluant la grande ville de Saint-Jean-sur- Richelieu. Conseil Économique du Haut-Richelieu (CLD) 315, rue MacDonald, bureau 301 Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 8J3 Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Internet : Ce document est disponible sur Internet : Nous prions les lecteurs de bien vouloir porter à notre attention des faits ou données susceptibles d'améliorer le contenu de ce profil lors de la prochaine mise à jour. 4

5 Avis aux lecteurs Ce profil socio-économique 2010 est une nouvelle version bonifiée. Comparativement à celui de 2004, ce dernier présente les données socioéconomiques sur une échelle de temps, soit de 1996, 2001 et Cette nouveauté permet de visualiser les tendances de la municipalité à travers le temps. Par contre, le défi fut de regrouper l ensemble des données car d un recensement à l autre, Statistique Canada modifie certaines catégories. Pour la première fois, en 2006, le gouvernement avait offert aux canadiens la possibilité d autoriser Statistique Canada à tirer des renseignements sur le revenu directement de leur dossier d impôts. L option du recours aux dossiers d impôts a été très bien accueillie : 82,4 % de la population âgée de 15 ans et plus y avait consenti 1. Donc, les sources de revenus et les montants perçus en 2006 sont plus précis et il n y a plus d arrondissement des données comme dans les recensements précédents. Les chiffres sont désormais distribués plus uniformément, de sorte que les répartitions détaillées du revenu pourraient varier davantage que lors des recensements antérieurs pour les fourchettes individuelles de revenu. Il importe donc de faire preuve de prudence lorsqu on compare les répartitions détaillées du revenu du Recensement 2006 à celles des recensements antérieurs. Une deuxième différence importante découle de l adoption des nouveaux modes de réponse au Recensement 2006 : la déclaration accrue de petits montants. On observe une propension plus forte de déclaration de petits montants dans les dossiers des déclarants. Cette hausse a pour effet d accroître le nombre de personnes déclarant des gains et de modifier les répartitions et les statistiques calculées. Ces changements se manifestent surtout dans le cas de gains. Statistique Canada recommande de comparer les gains des travailleurs à temps plein toute l année lorsque cela est possible. On doit faire preuve de prudence pour les comparaisons touchant les autres groupes. Également, d un recensement à l autre, la variation du revenu «provenant de d autres sources» diffère d un document à l autre. Les estimations tirées du Recensement 2006 concordent avec les chiffres provenant de d autres sources. Par contre, il convient de faire preuve de prudence lorsqu on utilise les données de 2001 car cette composante du revenu est plus élevée dû au non-accès des dossiers d impôt. Cet écart se manifeste particulièrement chez les familles sans enfant et chez les personnes vivant seules. Statistique Canada prend des mesures supplémentaires afin de protéger la vie privée de tous les canadiens et la confidentialité des données qu ils nous fournissent. À compter du Recensement 2001, certaines données de la population sont réajustées afin d assurer la confidentialité des personnes. Ce profil représente principalement avec les données du recensement de www12.statcan.ca/census-recensement/2006/ref/info/index-fra.cfm 5

6 Portrait général de la MRC du Haut-Richelieu Étant située dans l axe Montréal-Boston, la localisation privilégiée de la MRC du Haut-Richelieu permet de bénéficier de liens avec le Grand Montréal. Adossée à deux états américains, le Vermont et l État de New York, la région a également développé des liens socio-économiques de l autre côté de la frontière. C est ce qui explique que dans un rayon de 600 km, la MRC du Haut-Richelieu a accès à un bassin de plus de 70 millions de consommateurs. Population On dénombre une population de habitants dans le Haut-Richelieu 2. La ville centre, Saint-Jean-sur-Richelieu, est la 11 e ville en importance au Québec et la 56 e au Canada, et compte habitants. Les 13 municipalités périurbaines, qui représentent 90 % du territoire, sont à vocation principalement agricole et comptent en moyenne habitants par municipalité. Le total estimé de la population périurbaine se chiffre à habitants, ce qui représente 23 % de la population totale du Haut-Richelieu. Tableau 1 : Répartition de la population Municipalité Habitants Municipalité Habitants Henryville Sainte-Brigide-d'Iberville Lacolle Saint-Georges-de-Clarenceville Mont-Saint-Grégoire Saint-Jean-sur-Richelieu Noyan Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix Saint-Alexandre Saint-Sébastien 662 Saint-Blaise-sur-Richelieu Saint-Valentin 490 Sainte-Anne-de-Sabrevois Venise-en-Québec Source : Répertoire des municipalités du Québec MAMR Il est important de mentionner qu il y a une différence marquée dans le développement des municipalités situées au nord de celles implantées au sud de la MRC du Haut-Richelieu. Les municipalités situées au sud de la rivière Richelieu sont les plus dévitalisées de la MRC du Haut-Richelieu. 2 Ministère des affaires municipales et des régions - Répertoire des municipalités 6

7 Tableau 2 : Informations démographiques du territoire Caractéristiques MRC du Haut-Richelieu Québec Population en Population en Population en Variation de la population entre 1996 et 2006 (%) 11,6 5,7 Total des logements privés Densité de la population (au km 2 ) 116,3 5,6 Superficie des terres (km 2 ) 936, , 78 Gentilé Haut-Richelain, aine Québécois, coise Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001, 2006 Il existe une complémentarité entre les populations, et ce, tant au niveau démographique que géographique. Entre 2001 et 2006, le Haut-Richelieu a connu une augmentation de population légèrement supérieure, soit de 8,1 %, à la moyenne régionale qui est de 7,9%. De plus, il faut souligner que dans le Haut-Richelieu, 18 % de la population est âgée de 0 à 14 ans, 19% de 15 à 29 ans et 63% est dans le groupe d âge de 30 ans et plus 3. Le taux de chômage de la MRC du Haut-Richelieu est de 4,8% comparé à 7,3% en Montérégie 4. On constate une très légère baisse des emplois manufacturiers en 2006 dans le Haut-Richelieu. Toutefois, cette baisse est compensée par une augmentation des emplois dans les commerces et services, laissant comme constat général que la situation de l emploi dans le Haut-Richelieu est relativement stable 5. Infrastructures de transport À seulement 30 minutes de Montréal, le Haut-Richelieu est desservi par trois autoroutes majeures : Lien direct avec les États-Unis par les routes 133, 221, 223 et 104, permettant un rabattement sur la 15; L autoroute 10 - Relie Montréal à Sherbrooke; L autoroute 35, conduisant à Saint-Jean-sur-Richelieu, se veut un prolongement des autoroutes américaines 89 et 91 qui permettent d atteindre la ville de Boston. L autoroute 35 reste par ailleurs à compléter sur moins de 40 km. L annonce du parachèvement a été faite et permettra de faire de l axe Montréal-Boston, un réel corridor commercial. L efficacité des liens routiers et ferroviaires entre les pôles d activités économiques est un avantage majeur pour les importateurs et les exportateurs. Le Haut-Richelieu est une plaque tournante des déplacements de marchandises par les réseaux routiers et ferroviaires. Stratégiquement positionné dans le corridor nord-sud, le Haut-Richelieu permet un accès facile aux grands centres : New York, Boston, Montréal, Québec et Toronto. 3 Tableau 4 : Population totale selon l âge et le sexe 4 Développement économique Canada Rapport annuel 2007 du Conseil Économique du Haut-Richelieu (CLD) 7

8 À Saint-Jean-sur-Richelieu, le transport collectif et le service interurbain vers Montréal sont disponibles. Par contre, ces mêmes services sont inexistants dans les municipalités rurales ce qui a entraîné l exode de la population. C est pourquoi la MRC du Haut-Richelieu en a fait un de ses enjeux prioritaires 6. Concernant les voies maritimes, la rivière Richelieu est le seul lien direct entre New York et Montréal. Cette voie fluviale a longtemps été la principale route commerciale de la région. Aujourd hui, on y trouve la plus grande concentration du trafic maritime de plaisance au Québec. De plus, la rivière Richelieu compte sept marinas. Notons que 50% des ventes de bateaux de plaisance au Québec proviennent de la MRC du Haut- Richelieu 7. Agriculture Dans la MRC du Haut-Richelieu, l agriculture a atteint une intensité de production très élevée. Elle se classe au deuxième rang pour le sud-ouest de la région métropolitaine au niveau des recettes agricoles générées dans l économie régionale 8. La MRC du Haut-Richelieu se classe également au deuxième rang, avec 123,260 millions de dollars de recettes agricoles totales, au Québec 9. Bien que l agriculture n occupe qu une faible proportion de travailleurs dans l économie du Haut-Richelieu, son impact sur les économies régionale et provinciale est considérable en raison de ses nombreux liens avec les autres industries de transformation alimentaire. Étant l'une des meilleures régions agricoles du Québec, la vigueur et la performance du domaine agricole sont cruciales pour les industries de la transformation des aliments aussi bien que pour l ensemble du système agroalimentaire. La zone agricole représente 90% de l ensemble du territoire de la MRC du Haut-Richelieu. En 2006, environ personnes, soit 3,9% de la population active totale de 15 ans et plus, travaillaient dans l industrie de l agriculture 10. Sur le territoire du Haut-Richelieu, il y a environ personnes qui travaillent dans la fabrication et la transformation alimentaire, ce qui représentait des investissements de $ 11. Voici un fait qu explique le rôle primordial de l'agriculture sur l'économie régionale. Qualité de vie Dans la MRC du Haut-Richelieu, on y retrouve une diversité de quartiers résidentiels, des établissements scolaires de renom et une vie de quartier animée. Dans un même environnement se côtoient les vieux quartiers, l animation culturelle, l agrotourisme, les activités nautiques et sportives. Dans le domaine de la santé, on y retrouve l Hôpital du Haut-Richelieu et plus de 20 cliniques médicales. Également, le Haut-Richelieu bénéficie de la 6 Plan de travail pour l application du pacte rural 7 Idem 8 Ministère de l agriculture, des pêches et de l alimentation du Québec Profil agricole du Québec - Partie 2, Statistique Canada 10 Statistique Canada Recensement Rapport annuel 2007 du Conseil Économique du Haut-Richelieu (CLD) 8

9 présence de nombreux festivals dont le prestigieux International de Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, la Rencontre des arts de Saint-Jeansur-Richelieu et le Festival de la Saint-Valentin. 9

10 Portrait territorial de la municipalité de Venise-en-Québec Venise-en-Québec est une municipalité : Située en bordure de la Baie de Venise et Missisquoi À 50 minutes du Pont Champlain À 15 minutes des frontières américaines À 25 minutes de Saint-Jean-sur-Richelieu D une superficie de 13,24 kilomètres carrés 12 Dont les principales routes sont : routes 133, 202, et la route 227 et à proximité des autoroutes 15, 10 et 35 en plus des l autoroute 87 et 89. Son territoire est divisé comme suit 13 : 35% Cours d eau, y compris le Lac Champlain 30% Zone agricole 30% Territoire de conservation de milieux humides 5% Zone villageoise Tableau 3 : Informations démographiques de la municipalité Caractéristiques Venise-en-Québec Population en Population en Population en Variation de la population entre 1996 et 2006 (%) 19,6 Total des logements privés 959 Densité de la population (au km 2 ) 99,7 Superficie des terres (km 2 ) 13,24 Gentilé Vénisien, ienne Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001, Ministère des affaires municipales et des régions- Répertoire 2008 des municipalités 13 Inspecteur municipal de Venise-en-Québec 10

11 Faits saillants Économie et services Reconnue comme la station balnéaire du sud de la Montérégie, l'économie locale provient, en majeure partie, des activités commerciales touristiques. Donc, une grande partie des emplois locaux sont dans le secteur des services. Malgré son caractère rural, Venise-en-Québec dispose d'un secteur agricole peu développé 14. Il y a uniquement deux producteurs céréaliers dans la municipalité 15. Les commerces de détail, l'hébergement et la restauration constituent les principales activités du secteur tertiaire de Venise-en-Québec. 16 Ce secteur regroupe plus de 50 % des emplois de la localité. Le Marché Venise est le principal employeur de la municipalité. En moyenne, une dizaine de personnes y travaillent et, lors de la haute saison, près d une quinzaine de personnes sont employées par l entreprise. Pour des services financiers personnalisés, les vénisiens ont accès à différentes institutions bancaires dans les autres municipalités environnantes. La municipalité de Venise-en-Québec compte un guichet au Dépanneur Venise. La population de Venise-en-Québec dispose d un chalet des générations, un lieu de rassemblement pour les gens de tout âge, qui offre plusieurs services à la population dont d Internet haute-vitesse. Au secteur de la santé et des services sociaux, il faut souligner l ouverture en juillet 2006 de la Coopérative de santé du Lac Champlain, un service indispensable pour la population. Cette initiative compte maintenant plus de 900 membres, trois médecins et trois infirmières. Les autres services médicaux sont principalement dispensés par l'hôpital du Haut-Richelieu, situé à Saint-Jean-sur-Richelieu. Également, on retrouve deux CLSC situés à proximité dont le CLSC d Henryville et le CLSC Vallée des Forts à Saint-Jean-sur-Richelieu. Éducation Pour l enseignement, les enfants du niveau primaire fréquentent l école Saint-Joseph de Saint-Sébastien. Pour l enseignement secondaire, les jeunes vont à la polyvalente Marcel-Landry à Iberville et la formation collégiale est assurée par le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Pour la poursuite des études universitaires, les établissements les plus rapprochés sont situés à Montréal et à Sherbrooke. Notons que l'université du Québec à Montréal offre des cours de soir, à temps partiel, au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Qualité de vie La localité possède des avantages naturels dont la Baie de Venise magnifique plan d eau ayant une superficie de 30 km carrés. Cette baie est fréquentée par des bateaux de plaisance ayant accès au Lac Champlain et à la rivière Richelieu et par les amateurs de voile sous toutes formes, car on y trouve des vents favorables et fréquents. C est le paradis de la voile et de là est née la «fin de semaine des voiles». Durant la saison estivale, Venise-en-Québec dévoile ses belles plages de sable où l eau peut atteindre 22 C, et fait à noter, tous les résidants ont 14 Schéma d aménagement 2008 du Haut-Richelieu 15 UPA Saint-Hyacinthe Tableau 13 : Secteurs d activités selon la population active 11

12 accès au Lac Champlain et à ses attraits. Également, en bordure du lac, de nombreux sites de camping sont offerts aux visiteurs et l hébergement en gîte ainsi que la location de chalets sont des alternatives disponibles. La présence du Club de Golf Baie Missisquoi en plein cœur de Venise-en-Québec et en bordure du Lac Champlain offre un terrain de 18 trous et, grâce au microclimat, les golfeurs profitent d une des saisons les plus longues au Québec. Un attrait très apprécié des résidants et des visiteurs : la voie cyclable qui sillonne le pourtour de la Baie de Venise offrant une vue imprenable sur les montagnes du Vermont, les Appalaches et les Adirondak. Un haut-lieu pour le cyclotourisme du lac Champlain, Venise-en-Québec offre 40 différents tracés cyclables parcourant l Estrie, la Montérégie et les États-Unis. Mentionnons qu au cours des trois dernières années, un évènement majeur gagne en importance, la CCLACC (Circuit Cycliste du Lac Champlain) ayant lieu au début du mois juin. Cet évènement a attiré plus de 2000 participants. La Fête nationale occupe une place importante dans le calendrier des événements de Venise-en-Québec. Des activités pour toute la famille sont organisées, des feux d artifices dans la Baie de Venise des plus éblouissants attirent toutes les municipalités des alentours et un spectacle musical termine cette journée toute en danse et en chansons. Au cours de l été, des expositions et des événements de toute sorte nous permettent de découvrir les talents locaux et régionaux. Venise-en-Québec compte trois courts de tennis, des allées pour la pétanque, une patinoire fixe, un module de jeux avec balançoires pour les enfants ainsi que des infrastructures pour la balle-molle et un quai municipal. Pour les amants de la nature, Venise-en-Québec offre une faune et une flore très intéressantes à observer, hiver comme été. Située dans le corridor migratoire de la sauvagine, Venise-en-Québec accueille annuellement sur ses rives des milliers de bernaches et d oies des neiges. Plusieurs espèces de canards, d hérons et de sarcelles s y installent jusqu à la saison froide. Le cerf de Virginie et la tortue-molle à épine font aussi partie intégrante de la faune de ce territoire. Au parc Jameson, parc écologique, des plates-bandes composées d arbres et de plantes indigènes spécifiques attirent plusieurs sortes d oiseaux et de papillons. Ce parc constitue un lieu de rassemblement pour l accueil de groupes ou d événements. De plus, un centre d interprétation du marais Mc Fee permet d observer des espèces d oiseaux recherchés par les ornithologues chevronnés. La pêche blanche occupe une place importante dans le décor hivernal de Venise-en-Québec. En effet, la Baie de Venise et la Baie Missisquoi se transforment en véritable petite colonie à partir du moment où la glace est assez solide pour supporter le poids des cabanes à pêche. Les amateurs pourront pêcher perchaudes, brochets ainsi que la perchaude blanche, une espèce très appréciée pour son caractère combatif. Le golf d hiver, la planche à voile sur glace et le véliplanchisme sont aussi d autres activités hivernales qui plaisent à tous et attirent plusieurs résidants et touristes curieux d expérimenter de nouvelles activités. Il est également possible de patiner sur le lac, de s amuser dans des glissades aménagées au sein du village et de faire du ski de fond dans un milieu enchanteur à partir du Chalet des générations. Le kiosque touristique, ouvert en période estivale de mai à septembre, accueille plus de 6000 visiteurs venant des États-Unis, d Europe et de différentes provinces du Canada. Un moyen fort agréable d'être accueilli dans la région et très apprécié par tous les visiteurs. 12

13 Constats Les constats, tirés des tableaux de ce profil socio-économique, permettent d obtenir un portrait sommaire de la municipalité. La principale force des vénisiens est leur réseautage dynamique et actif. Beaucoup d efforts sont investis à l enrichissement des réseaux sociaux ce qui amène une prise en charge du milieu et des initiatives innovatrices de développement local. Venise-en-Québec focalise sur le développement touristique. Ce développement est assuré en partenariat avec la SITE (Société d Initiative Touristique et Économique du Lac Champlain), le Réseau des développeurs du Lac Champlain et le comité de la CCLACC (Circuit Cycliste du Lac Champlain), avec le support de l Office du tourisme et des congrès du Haut-Richelieu et le Conseil Économique du Haut-Richelieu (CLD). L implication de la population au sein des différents comités tels que le Comité d embellissement, le Comité des loisirs et le Comité de l âge d or est majeure pour le développement de la communauté. L ensemble de ces actions à Venise-en-Québec a eu une retombée dans le milieu qui se traduit par l augmentation de la population de l ordre de 6 % entre 2001 et La valeur, le nombre de logements et de maisons, sont des facteurs importants pour le bon développement d une municipalité. À Venise-en- Québec, la valeur immobilière a subi une forte augmentation entre 2001 et La valeur moyenne en 2001 était évaluée à $ et pour 2006, elle était de $, une augmentation de 43 % 18. Pour les statistiques, la famille, le ménage et l individu sont des unités de mesure pour calculer les revenus ou les gains médians d une population. Pour les ménages, le revenu médian est de $ 19. Si on compare la section «autres sources de revenus» de la municipalité et celle de la MRC du Haut-Richelieu, celle de Venise-en-Québec est presque trois fois supérieure 20. À Venise-en-Québec, les familles monoparentales sont exclusivement féminines. La municipalité veut mettre de l avant tous ses attraits naturels pour valoriser le tourisme et prioriser l accueil de nouvelles familles 21. Également, il est étonnant de constater que le milieu agricole croît davantage que les autres secteurs selon les statistiques 22. Il est important de prendre en note que les statistiques les plus récentes sont de Tableau 4 : Population totale selon l âge et le sexe 18 Tableau 10 : Taux de monoparentalité (%) 19 Tableau 8 : Caractéristique des ménages 20 Tableau 18 : Caractéristiques du revenu 21 Tableau 4 : Population totale selon l âge et le sexe 22 Tableau 13 : Professions de la population active en nombre 13

14 Données socio-économiques Tendance démographique Tableau 4 : Population totale selon l'âge et le sexe Tableau 5 : Population en union libre Tableau 6 : Population selon leur état matrimonial 14

15 Tableau 4 : Population totale selon l'âge et le sexe Venise-en-Québec MRC du Haut-Richelieu Québec Caractéristique Total Total Total Total ans ans * ans ans ans * ans * ans * ans et plus * Âge médian N/D 50,5 55,2 N/D 37,9 40,6 N/D 38,8 41 Population de 15 ans et plus (%) 86,0 86,7 90,9 78,8 80,6 82,3 80,7 82,2 83,4 Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001, 2006 * Compilation spéciale à partir des Recensements 1996, 2001 et 2006 La municipalité de Venise-en-Québec a connu une hausse de population de 215 personnes entre 1996 et 2006; Il y a un accroissement important des groupes d âges «55-64 ans», «65-74 ans» et des «75 ans et plus» entre les périodes de 1996 à 2006; «L âge médian» de la population en 2006 est de 55 ans, ce qui représente une augmentation de 5 ans par rapport à 2001; À Venise-en-Québec, il y a une stabilité entre 1996 et 2006 chez le groupe d âge «0-4 ans»; Il y a un recul du groupe d âge «5-14 ans» à Venise-en-Québec. 15

16 Caractéristique Total Population 15 ans + Ne vivant pas en union libre Vivant en union libre Total Population 15 ans + Ne vivant pas en union libre Vivant en union libre Total Population 15 ans + Ne vivant pas en union libre Vivant en union libre Tableau 5 : Population en union libre Total Sexe masculin Sexe féminin Venise-en-Québec N/D N/D N/D N/D N/D N/D MRC du Haut-Richelieu N/D N/D N/D N/D N/D N/D Québec N/D N/D N/D N/D N/D N/D Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001 et 2006 La population qui vit en «union libre» à Venise-en-Québec a augmenté de 60 individus entre 2001 et 2006; Quant à la population, elle a augmenté de 130. Cette tendance s observe également à l échelle provinciale; Il est intéressant de lier les tableaux 5 et 6. Depuis 1996, on remarque une augmentation du nombre de personnes «mariées» et du nombre de personnes «vivant en union libre» à Venise-en-Québec. 16

17 Tableau 6 : Population selon leur état matrimonial Total Sexe masculin Sexe féminin Caractéristique Venise-en-Québec Total Population 15 ans Célibataire N/D N/D Marié(e) N/D N/D Séparé(e) N/D N/D 5 15 Divorcé(e) N/D N/D Veuf(ve) N/D N/D MRC du Haut-Richelieu Total Population 15 ans Célibataire N/D N/D Marié(e) N/D N/D Séparé(e) N/D N/D Divorcé(e) N/D N/D Veuf(ve) N/D N/D Québec Total Population 15 ans Célibataire N/D N/D Marié(e) N/D N/D Séparé(e) N/D N/D Divorcé(e) N/D N/D Veuf(ve) N/D N/D Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001 et 2006 On note une hausse de personnes «marié(es)» à Venise-en-Québec alors que le Haut-Richelieu et le Québec ont connu la tendance inverse; Il y a une augmentation substantielle du nombre de personnes «divorcées» à Venise-en-Québec; Il y a une tendance croissante du nombre de personnes «célibataires» dans les trois milieux. 17

18 Données socio-économiques Tendance des familles et des ménages Tableau 7 : Caractéristiques des familles Tableau 8 : Caractéristiques des ménages Tableau 9 : Caractéristiques des logements privés occupés Tableau 10 : Taux de monoparentalité (%) 18

19 Tableau 7 : Caractéristiques des familles Caractéristique Venise-en-Québec MRC du Haut-Richelieu Québec Total des familles Nbr. de familles avec couple marié Nbr. moyen de personnes - Familles avec couple marié N/D 2,5 2,3 N/D N/D 2,9 N/D 3,1 3 Nbr. de familles avec couple en union libre Nbr. moyen de personnes - Familles avec couple en union libre N/D 3,3 2,7 N/D N/D 3 N/D 2,9 2,9 Nbr. de familles monoparentales Nbr. moyen de personnes - Familles monoparentales N/D 2,4 2 N/D N/D 2,5 N/D 2,5 2,5 Familles monoparentales - Parent sexe féminin Nbr. moyen de personnes - Familles monoparentales - Parent est de sexe féminin N/D 2 2 N/D N/D 2,5 N/D 2,5 2,5 Familles monoparentales - Parent sexe masculin Nbr. moyen de personnes - Familles monoparentales - Parent est de sexe masculin N/D 0 0 N/D N/D 2,4 N/D 2,4 2,4 Revenu médian des familles ($) Revenu médian des familles avec couple ($) N/D N/D N/D Revenu médian des familles monoparentales ($) N/D N/D N/D N/D Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001 et 2006 On observe un accroissement du «nombre de familles comptant un couple marié» à Venise-en-Québec, alors que pour les deux autres échelles de comparaison, cette tendance est inversée; On note une forte augmentation du «nombre de familles monoparentales» entre 1996 et 2001 à Venise-en-Québec, pour ensuite se stabiliser en

20 Tableau 8 : Caractéristiques des ménages Caractéristique Venise-en-Québec MRC du Haut-Richelieu Québec Total des ménages privés Ménages formés d'un couple (marié ou en union libre) avec enfants Ménages formés d'un couple (marié ou en union libre) sans enfants Ménages formés d'une personne N/D N/D N/D Revenu médian de tous les ménages ($) Revenu médian des ménages formés d une personne ($) N/D N/D N/D Revenu médian des ménages formés de deux personnes ou plus ($) N/D N/D N/D Nombre de logements loués Paiements mensuels moyens pour les logements loués ($) Paiements mensuels bruts moyens pour les logements occupés par le propriétaire ($) N/D N/D N/D Source : Statistique Canada, Recensements 1996, 2001 et 2006 On note une augmentation des «ménages formés d un couple (marié ou en union libre) avec enfants» à Venise-en-Québec alors qu au Québec il y a une diminution. Malgré cette augmentation, en 2006, la proportion des ménages avec enfants est plus faible à Venise-en- Québec (20%) qu à la MRC du Haut-Richelieu (33%); En 1996, le «revenu médian des ménages» de Venise-en-Québec était relativement similaire à ceux de la MRC du Haut-Richelieu et du Québec. Alors qu en 2006, un recul de $ était observé par rapport aux deux territoires; Observons que le «nombre de logements loués» a considérablement baissé entre 1996 et 2001, mais a connu une remontée en Pour l ensemble du Québec, la tendance est en hausse constante; En 2006, les «paiements mensuels bruts (loyer ou hypothèque)» étaient largement inférieurs à Venise-en-Québec qu à la MRC du Haut- Richelieu et qu au Québec. 20

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée!

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée! 1 Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! La région de la Montérégie Est est bordée au nord par le fleuve St-Laurent, au sud par les États de New York et du Vermont, à l est par

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale avec la collaboration de Marie-Ève Simoneau Agente de planification, de programmation et de recherche Direction

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 Lemarché du travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 600, boul. Casavant Est, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7T2 450 773-7463 Plan de la présentation

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier Le secteur du tourisme Le secteur du tourisme se subdivise en cinq grands sous-secteurs : la restauration, l hébergement, les loisirs et le divertissement, les services de voyage et le transport. Selon

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE SOUTIEN AUX FAMILLES DE LA VILLE DE STANSTEAD EN COLLABORATION AVEC LA CAISSE DESJARDINS DE STANSTEAD DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE DE BIENVENUE Projet rédigé par : Le

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC DE BROME-MISSISQUOI Publication réalisée par la Direction de la planification, du partenariat et de l'information

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage Vision Durable COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS de statistiques et résultats de sondage Dernière révision : Mars 2010 TABLE DES MATIÈRES Parc automobile du... 1 Distance pacourue pour

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Juin 215 PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Emploi-Québec, dans sa volonté de favoriser l équilibre entre l offre et la demande, s assure que les postes soient comblés et que la main-d œuvre disponible

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Au début des années 1990, les emplois

Au début des années 1990, les emplois L écart salarial entre employés temporaires et permanents Diane Galarneau Au début des années 1990, les emplois atypiques travail temporaire, à temps partiel ou autonome semblaient entamer une montée inquiétante.

Plus en détail

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet.

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet. Bibliographie 1 Les municipalités et les familles, par le Service de la formation municipale du ministère des Affaires municipales, p.13, et, Penser et agir famille, Guide à l'intention des intervenants

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Vision stratégique de développement culturel, économique, environnemental et social Diagnostic et enjeux de développement

Vision stratégique de développement culturel, économique, environnemental et social Diagnostic et enjeux de développement Vision stratégique de développement culturel, économique, environnemental et social Diagnostic et enjeux de développement Document de travail Décembre 2010 Diagnostic et enjeux page 2 Table des matières

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture.

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. TABLE DES MATIÈRES NOTRE PHILOSOPHIE NOTRE MISSION NOTRE MÉTIER NOTRE EXPERTISE 02 03 04 05 CONSTRUCTION TRANSPORT ENTREPRISES DE SERVICES COMMERCE

Plus en détail

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones Rapport sur les droits à l égalité des Autochtones Les symboles suivants sont utilisés dans le présent document : Symbole E F ** Définition Donnée à utiliser avec prudence; coefficient de variation entre

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Portrait du. hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité MRC DE BROME-MISSISQUOI

Portrait du. hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité MRC DE BROME-MISSISQUOI Portrait du ographie Revenu d'emploi marché Professions du Scolarité travail Secteurs d'activité evenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 Les dépenses nous renseignent sur les goûts, les besoins, les habitudes de consommation, mais aussi sur le niveau de vie. Ce sont d

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale;

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ D EASTMAN RÈGLEMENT 2015-01 FIXANT, POUR L ANNÉE 2015, LES TAUX DE TAXES, DE TARIFICATION POUR LES SERVICES, LES MODALITÉS DE PAIEMENT DES TAXES ET DES

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

Les dépenses admissibles du travailleur autonome

Les dépenses admissibles du travailleur autonome Les dépenses admissibles du travailleur autonome Janvier 2015 Avis au lecteur Ce document explique des situations fiscales courantes dans un langage accessible et ne remplace pas les dispositions prévues

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 RÈGLEMENT CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 CONSIDÉRANT QUE le conseil de la Ville de Rimouski a adopté ses

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Mise en contexte... 3 1. PORTRAIT DE SITUATION... 4. 1.1 Le territoire... 4

TABLE DES MATIÈRES. Mise en contexte... 3 1. PORTRAIT DE SITUATION... 4. 1.1 Le territoire... 4 ALLIANCE POUR LA SOLIDARITÉ ET L INCLUSION SOCIALE DE L AGGLOMÉRATION DE LONGUEUIL 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale de l agglomération de Longueuil TABLE DES MATIÈRES Mise en

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles CHAPITRE 2 Population, ménages et familles Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Le taux d urbanisation de

Plus en détail

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de Non-syndiqués assujettis à une convention collective Ernest B. Akyeampong En 1999, on dénombrait 3,6 millions de travailleurs syndiqués au Canada. On comptait en outre plus d un quart de million d employés

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Mon. projet EN BREF. Annexe 4. Sources d information

Mon. projet EN BREF. Annexe 4. Sources d information Mon projet EN BREF Annexe 4 Sources d information Table des matières INFO ENTREPRENEURS 3 RÉFÉRENCES TÉLÉPHONIQUES / SITES WEB 6 SOURCES DE DONNÉES 9 AUTRES SOURCES D INFORMATION 10 2 Info Entrepreneurs

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE PRÉSENTATION SEPTEMBRE 2011 TABLE DES MATIÈRES Sociodémographique...1 Tableau 1 : Portrait sociodémographique de la MRC d Antoine-Labelle...1

Plus en détail

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 :

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : Contexte et mandat Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : mise en place du groupe de travail sur les communautés dévitalisées Mandat : Recenser l information existante et pertinente pour les communautés

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Bilan de la campagne publicitaire 2013

Bilan de la campagne publicitaire 2013 Bilan de la campagne publicitaire 2013 Campagne qui s est déroulée du 4 juin au 15 septembre 2013 Cette grande campagne aura permis de réaliser cette année, une offensive publicitaire majeure totalisant

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Le sous-secteur 722 du SCIAN se subdivise ainsi :

Le sous-secteur 722 du SCIAN se subdivise ainsi : Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée sur les entreprises Industrie des services de restauration et de débits de boissons Année de référence 1999 Les statistiques financières de l industrie

Plus en détail

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique Cadre légal des CLD

Plus en détail

LES BESOINS EN LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

LES BESOINS EN LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST LES BESOINS EN LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST ) LES BESOINS EN LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST RAPPORT FINAL OCTOBRE 2014 302-P-0003306-900-UM-0001-0A

Plus en détail

Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent

Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent Le 15 août 2013 ISBN : 978-2-922731-61-3 (imprimé) ISBN : 978-2-911731-62-0 (PDF) Dépôt légal, 3 e trimestre

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques PORTRAIT COMMERCIAL Service de la mise en valeur du territoire Direction de l urbanisme et du développement économique SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE Mission de la SDC Faire du village de une destination

Plus en détail

D égale à égal? UN PORTRAIT STATISTIQUE DES FEMMES ET DES HOMMES

D égale à égal? UN PORTRAIT STATISTIQUE DES FEMMES ET DES HOMMES D égale à égal? UN PORTRAIT STATISTIQUE DES FEMMES ET DES HOMMES Le présent document a été élaboré au ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine (MFACF). En avril 2007, le volet Condition

Plus en détail

ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 2015, AINSI QUE LE TAUX D INTERET ET LES VERSEMENTS

ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 2015, AINSI QUE LE TAUX D INTERET ET LES VERSEMENTS PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE MÉKINAC Municipalité de la paroisse de LAC-AUX-SABLES RÈGLEMENT 205-523 ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 205, AINSI QUE LE TAUX D INTERET

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 -

Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 - Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 - La fiducie et ses partenaires Conseil d administration : Stansje Plantenga (présidente) Marie-Claire Planet (vice-présidente et secrétaire)

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Déposée au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire Avril 2011 Analyse

Plus en détail

etññéüà ÑÜ Ä Å Çt Üx de consultation Territoire de la MRC Brome-Missisquoi

etññéüà ÑÜ Ä Å Çt Üx de consultation Territoire de la MRC Brome-Missisquoi PLAN DE DÉVELOPPEMENT en loisir et en sport de la MONTÉRÉGIE etññéüà ÑÜ Ä Å Çt Üx de consultation PORTRAIT DE LA CRÉ MONTÉRÉGIE EST : Territoire de la MRC Brome-Missisquoi Juin 2008 gtuäx wxá Åtà Üxá PRÉAMBULE...

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Société d Initiative Touristique & Économique du Lac Champlain

Société d Initiative Touristique & Économique du Lac Champlain Société d Initiative Touristique & Économique du Lac Champlain RAPPORT ANNUEL 2004-2005 TABLE DES MATIÈRES 1. Mot du président...3 2. Mot de la permanence...4 3. L histoire de SITE....5 4. Sources de revenus

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Impact économique du secteur des coopératives George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Tendances Les coopératives au Canada 350 300 250 200 150 100 50 0 Les coopératives en Nouvelle- Écosse

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Définition de l'activité réglementée

Définition de l'activité réglementée ANNEXE LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES n 97-40 du 18 /01/1997, modifié et complété relatif aux critères de détermination et d'encadrement des activités et professions réglementées soumises à inscription

Plus en détail