Guide de voyage IN D. Le Chemin des Cantons. 1ère édition 5 $

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de voyage IN D. Le Chemin des Cantons. 1ère édition 5 $"

Transcription

1 Guide de voyage Le Chemin des Cantons C NS CHE ES IN D A TO 1ère édition 5 $

2 Le Chemin des Cantons Bienvenue Le Guide de voyage du Chemin des Cantons vous propose de découvrir, à votre rythme, le patrimoine culturel et architectural américain et britannique des Cantons-de-l Est. Vous y découvrirez les traces des Américains, des Anglais, des Écossais et des Irlandais en parcourant les villes, villages et hameaux du Chemin des Cantons. Avant de commencer votre voyage, familiarisez-vous avec l architecture des Cantons-de-l Est. Placé au début du Guide de voyage, le Petit guide architectural présente l architecture domestique, le patrimoine industriel ainsi que les caractéristiques architecturales des églises de confessions autres que catholiques. Ensuite, le Guide de voyage est divisé selon huit MRC (Municipalité régionale de comté). Au début de chacune d elle, une carte de la MRC vous indique certains attraits (bâtiments patrimoniaux, granges rondes, ponts couverts, points de vue, aires de pique-nique), les étapes et les étapes hors route du Chemin des Cantons, et finalement, les villages et hameaux mentionnés dans le texte. Rédigé simplement avec quelques anecdotes, ce guide vous permettra de percer le mystère des gens qui ont fait l histoire des Cantons-de-l Est. Tout en sillonnant nos paysages envoûtants, n hésitez pas à vous arrêter, à vous laisser charmer en pique-niquant près d un pont couvert ou encore, visitez un musée ou une de nos nombreuses églises. Le Chemin des Cantons : un rendez-vous avec l histoire unique des Cantons-de-l Est. Bonne route!

3 Photo : Stéphane Lemire

4 Légende Chemin des Cantons Route des vins Y Route des Sommets Route verte Étape Arrêt proposé sur le Chemin des Cantons, en lien avec la thématique, offrant des panneaux d interprétation et/ou de l animation et un minimum de services (stationnement, toilettes, etc.) Étape hors route Même définition que l étape sauf qu elle est située en périphérie du Chemin des Cantons ( Information touristique permanent à Information touristique saisonnier Bâtiment ou ensemble patrimonial Pont couvert G Grange ronde Signalisation d une étape hors route, Cowansville / Stéphan Flibotte Point de vue Aire de pique-nique Belvédère Poste d accueil Pour vous aider à retrouver votre page, une couleur a été attribuée à chaque section du guide Petit guide architectural...6 MRC de la Haute-Yamaska...14 MRC de Brome-Missisquoi...20 MRC de Memphrémagog...28 MRC de Coaticook...36 MRC du Val-Saint-François...46 MRC des Sources...52 MRC du Haut-Saint-François...58 MRC de Sherbrooke...66 En route vers une étape ou une étape hors route du Chemin des Cantons e

5 Sur la route du Chemin des Cantons / Stéphane Lemire Le charme des Cantons-de-l Est réside en grande partie en sa spécificité géographique. Ses forêts, ses montagnes et ses lacs alimentés par des rivières parfois tumultueuses attirent les villégiateurs depuis plus de cent cinquante ans. Encore aujourd hui, ses paysages bucoliques ne cessent de nous charmer. Sébastien Larose Ici peut-être plus qu ailleurs, cette géographie a eu un impact profond sur l histoire de la région. Difficile d accès par le nord, ce territoire est boudé par le régime français qui n y dépêche que quelques rares expéditions pour en inventorier les richesses forestières. Il demeure l apanage de quelques groupes abénaquis qui utilisent ses rivières comme voies de communication et ses grandes forêts comme territoires de chasse. Même le gouvernement britannique d après la Conquête préfère le garder inoccupé, n y voyant qu une zone tampon entre les États-Unis et ses nouvelles colonies. Ce n est finalement qu à la toute fin du 18 e siècle, pour répondre à la pression d expatriés américains, Loyalistes puis simples colons, que la Grande-Bretagne autorise son peuplement. Celui-ci est donc le fait d abord d Américains venus du Sud puis d habitants des îles Britanniques, Anglais, Écossais et Irlandais, qui arrivent du Nord. La personnalité des Cantons-de-l Est sera donc dans un premier temps le fait de l amalgame de ces deux cultures qu unit une même langue, l anglais. Kilborn s Mill, 1836, Bouchette 1 Les Cantons-de-l Est représentent ainsi une expérience de peuplement unique au Québec et son patrimoine culturel reflète cette unicité. L architecture, l appartenance religieuse, les modes d exploitation, de vie et de pensée, y sont différents de ceux du reste de la province et cela transpire de partout. Même si la population est maintenant en grande majorité d origine canadienne-française, le caractère propre des Cantons-de-l Est demeure rattaché à ce passé et en constitue un de ses principaux attraits.

6 Chemin des Cantons La géographie des Cantons-de-l Est a en grande partie déterminé des axes de pénétrations de ses pionniers. Au sud, le vaste plateau appalachien s abaisse graduellement et rejoint les vallées du nord des États-Unis, permettant un passage relativement facile entre les deux pays. Au nord, il faut plutôt utiliser les rares brèches ouvertes par les rivières dans les contreforts de cette région montagneuse pour atteindre le cœur des townships. 2 Le guide Le thème du présent guide est celui des influences américaine et britannique sur le développement des Cantons-de-l Est. L histoire des Premières Nations et des Canadiens français est donc mise en veilleuse. Cela impose aussi une limite dans le temps puisque l ascendance anglophone sur ce vaste territoire ne s exerce réellement que durant le 19 e siècle. Pour respecter les mouvements migratoires, il a aussi été décidé de scinder le guide en deux parties : la première se concentre sur le sudouest, là où l empreinte américaine est la plus évidente, la seconde sur le nord-est marquée par une importante percée de populations d origine britannique. Bien sûr, aucune de ces zones n est imperméable à l autre. Il s agit simplement de schématiser afin de faciliter l approche de cette vibrante saga que constitue l occupation des Cantons-de-l Est dans sa phase première. Stéphane Lemire

7 Le guide La géographie politique des Cantons-de-l Est fut longtemps axée sur les cantons. Toutefois, nous nous devions de respecter les limites de ces nouvelles entités que sont les Municipalités régionales de comté (MRC). Celles-ci déterminent donc le plan pratique du guide. De plus, il a été décidé que chaque MRC serait marquée par un sous-thème se rattachant à son développement en propre mais débordant à plusieurs égards de son cadre. L Université Bishop s / Stéphane Lemire 3 Une emphase spéciale a été mise sur l histoire, mais aussi sur le patrimoine bâti. Il est l élément par lequel le passé prend vie et se communique. Le charme des vieilles demeures, des écoles de rang, des églises de toutes confessions, des vieilles granges et des ponts couverts, tout cela souligne et caractérise une présence donnée. Le mandat du guide n est pas de marquer chacun des éléments importants de ce riche patrimoine, mais de permettre de se déplacer avec intelligence sur ce vaste territoire. En ce sens, le travail s est fait en association avec les différentes MRC et les institutions historiques et touristiques des villes et des villages. Leur travail dans l élaboration de circuits patrimoniaux, dans la mise sur pied de panneaux d interprétation et dans la rédaction de dépliants, complète ce guide. Comme pour tout voyage, le plaisir tient souvent en la route elle-même. Les arrêts, les endroits d intérêts, sont prétextes autant qu objectifs. Cela est d autant plus vrai dans une région aussi variée et pittoresque que celle des Cantons-de-l Est. Particularité de la région : les granges rondes / Sébastien Larose

8 Chemin des Cantons Un petit mot sur la géographie politique des Cantons-de-l Est Les Cantons-de-l Est tiennent leur nom du système de répartition des terres utilisé par le gouvernement britannique pour permettre son peuplement. Celui-ci souligne, avec l appartenance linguistique et culturelle, le caractère propre de cette région et la distingue des zones peuplées sous le régime seigneurial. Le découpage du paysage géographique en cantons est originaire d Angleterre et cette façon de faire est déjà largement répan due en Nouvelle-Angleterre à l époque de la guerre d Indépendance américaine. Contrairement au système seigneurial du régime français, il permet aux colons de recevoir des terres en tenure libre et en pleine propriété, sans redevances ni corvées. Cela donne, entre autres choses, le droit de vendre ou d acheter des propriétés en toute légalité. En route! / Sébastien Larose 4 Le village de Robinson (Bury), 1871, G. Bompas Les townships, ou cantons, ont en général une superficie de 10 miles (17 kilomètres) carrés, contrastant avec la forme rectangulaire des seigneuries des basses terres du Saint-Laurent. À l origine, on en fait la répartition sur le modèle américain des leaders et associés. Selon celuici, un chef fait la demande d octroi en son nom et en celui d un nombre

9 Géographie politique donné d associés qui reçoivent chacun 200 acres de terre. Les leaders qui doivent défrayer les coûts d arpentage, de construction de routes, d émission des titres, etc. sont généralement dédommagés par une portion des lots consentis aux associés. Il est à noter que le gouvernement prélève sur chaque canton un septième de sa superficie pour le clergé anglican, et un septième pour la Couronne. Le système des leaders et associés a malheureusement ses failles et l on doit bientôt faire appel aux concessions individuelles, aux ventes aux enchères et aux compagnies privées de colonisation pour répartir les lots restants, mais le système de cantons demeure longtemps la véritable assise politique des Cantons-de-l Est. 5 Adaptée de : Jean-Pierre Kesteman, Peter Southam et Diane Saint-Pierre, Histoire des Cantons de l Est, Québec, PUL, 1998, p. 94.

10 Petit guide architectural Chemin des Cantons L architecture domestique des Cantons-de-l Est Dès le début du 19 e siècle et tout au long de la période victorienne, l architecture des maisons dans les Cantons-de-l Est imite surtout des styles qui s étaient développés aux États- Unis et en Grande-Bretagne. Les adaptations locales donnent naissance à un style architectural que l on peut qualifier de vernaculaire, c est-à-dire qui est propre au pays. Ce style s en tient aux silhouettes familières du pays d origine, mais utilise des formes et des matériaux locaux, tout en répondant aux conditions climatiques d un nouvel environnement. Dans les Cantons-de-l Est, les premiers bâtiments érigés dès le début du 19 e siècle, s inspirent de ceux de la Nouvelle-Angleterre, lieu d origine de la plupart des premiers occupants du territoire. Ce siècle voit évoluer l architecture à travers de nombreux styles qui se succèdent ou se chevauchent, cependant on ne retrouve que peu d exemples d un style pur. Dès les premières décennies, apparaît d abord le style néoclassique, suivi du néogrec. Avec l arrivée des ressortissants des îles Britanniques, on voit ensuite s ériger des maisons d inspiration géorgienne et d autres qui adoptent le style néogothique influencé par le mouvement pittoresque anglais. Ensuite, on trouve le style Second Empire, très populaire dès Puis, quelques nouvelles maisons sont construites selon l adaptation canadienne des villas à l italienne. Enfin, avec la prospérité apportée par les chemins de fer et l industrie manufacturière en pleine expansion, c est la montée du style anglais néo-queen Anne, dont l influence est manifeste dans les magnifiques demeures bourgeoises qui parsèment les villes et les villages dans les Cantons après les années Le néoclassicisme Ce style s inscrit dans la foulée des mouvements prônant le retour à l Antiquité pour élaborer une architecture qui réponde aux besoins d une époque. Au début du 19 e siècle, ce style se répand dans les Cantons-de-l Est avec l arrivée des premiers colons américains. On introduit dans l architecture vernaculaire des éléments et des principes appartenant au classicisme, lesquels se résument pour l essentiel à une symétrie d ensemble et aux éléments décoratifs appliqués à des modèles traditionnels. La porte d entrée est parfois ornée de fenêtres latérales et on trouve souvent des planches cornières suggérant un pilastre. Les constructions adoptent des plans rectangulaires, s élevant à un étage et demi ou deux étages, avec des toits à versants droits et des façades symétriquement agencées. Le néogrec Après la révolution américaine, l architecture de la Grèce antique, berceau de la démocratie, est perçue comme le modèle approprié pour la jeune république. Grâce à la publication de modèles de plans proposant plusieurs variations du néogrec, ce style connaîtra une grande popularité en Nouvelle-Angleterre dans les années 1830 et Il n est donc pas étonnant que ce soit dans les Cantons-de-l Est qu apparaissent au Québec les premières manifestations de ce style. Parmi ses caractéristiques les plus importantes, la façade est souvent située sur le mur pignon où un petit retour de corniches accentue la filiation avec le temple grec. Les angles du bâtiment ainsi que les encadrements de portes et fenêtres sont marqués par la présence de pilastres carrés, avec ou sans entablements. On trouve parfois un porche orné de colonnes doriques ou ioniques. Retour de corniche

11 Petit guide architectural La maison à loggia Certaines maisons présentent à l étage une sorte de loggia, ou balcon encastré, dans le mur pignon. À l étage, le corps de bâtiment est en encorbellement au-dessus d un porche à pilastres de type ouvert. Ce modèle rural qui s est développé tout au long du 19 e siècle est une variante rare de la maison vernaculaire américaine. On la trouve surtout dans les Cantons-de-l Est, généralement dans des villes et villages frontaliers avec les états du Vermont ou du New Hampshire. La tradition géorgienne C est après la fondation, en 1834, de la British American Land Company, grande société foncière créée pour favoriser l implantation de ressortissants des îles Britanniques dans les Cantons, que l on voit apparaître ces maisons qui se conforment à une tradition anglaise. Apanage d une bourgeoisie assez cossue, on les retrouve surtout dans les villes. Ces maisons bien proportionnées comprennent deux étages et demi, la plupart revêtues de briques et coiffées de toits en croupe avec cheminées intégrées. La porte d entrée, au centre de la façade aux ouvertures symétriques, est parfois surmontée d une fenêtre palladienne, motif décoratif original. La maison patrimoniale Uplands, dans l arrondissement Lennoxville de la ville de Sherbrooke, constitue un bel exemple de ce type de construction. Ill. Robert Lemire Fenêtre palladienne 7 Le néogothique S inspirant de l architecture du Moyen Âge, le style néogothique se distingue de la tradition du classicisme par ses formes irrégulières, ses pentes de toits parfois exagérées et une foison de détails décoratifs. Les pignons aigus, souvent surmontés d épis, sont ornés de lambrequins finement découpés en pain d épice. Notamment, on trouve dans la ville de Coaticook, au 40, rue Gérin-Lajoie, une maison qui présente un exceptionnel exemple d ornementation de bois ouvragé, tant pour la finesse de son exécution que pour son excellent état de conservation. Parmi les exemples institutionnels, il faut souligner l Université Bishop s, érigée dans les années 1840 pour, entre autres, la Épis formation du clergé anglican. Sa chapelle collégiale et son pavillon principal, bien que très modifiés au cours des ans, conservent encore certaines des caractéristiques architecturales inspirées du mouvement néogothique. Ce mouvement, popularisé par l Église anglicane, visait un retour au style gothique qui présida à l érection des églises dans la campagne anglaise au 13 e siècle.

12 Chemin des Cantons Le style néo-italien C est surtout dans la forme de la villa, résidence secondaire à la campagne, que se manifeste l influence de ce style dans les Cantons-de-l Est. Tirant ses formes décoratives de l architecture Renaissance italienne, ce style est transmis dans les Cantons par des influences américaines, entre autres celle des livres de plans inspirés par les villas qui bordent la rivière Hudson. Le vocabulaire architectural comprend des corniches larges et débordantes, supportées par des consoles jumelées, des vérandas, des fenêtres cintrées, ainsi que des tours carrées, des belvédères ou coupoles qui surmontent la toiture. Parmi les plus belles villas à l italienne des Cantons, on note la maison Butters, construite en 1863 sur la rue Dufferin à Stanstead par une famille qui n y séjournait que durant la belle saison. Le style Second Empire Élaboré d abord en France sous Napoléon III dans la seconde moitié du 19 e siècle, ce style est le fruit d un mélange de Renaissance française et d architecture classique. Suscitant rapidement un vif intérêt, il traverse bientôt les frontières et gagne les États-Unis et le Canada. Dans les Cantons, l influence du style Second Empire se fait sentir dans l architecture de la maison bourgeoise des villes et villages. Elle se distingue d abord par un toit en mansarde, orné généralement de fenêtres en encorbellement décorées par des consoles ouvragées. On note parfois la présence d une tour centrale et d une galerie. Surtout urbain, ce style se retrouve dans le Vieux-Nord de Sherbrooke, à Magog, Richmond, Danville, etc. Crête de fer 8 Le style néo-queen Anne La caractéristique architecturale la plus courante de ce style est le plan asymétrique, coiffé par un toit de forme irrégulière. Les pignons se terminent souvent par un grand fronton triangulaire. Parmi les divers éléments architecturaux qui composent la maison néo-queen Anne, on note des tours flanquant le corps du logis, de grandes galeries et des porches. La façade est souvent pourvue d une fenêtre d inspiration palladienne, et les murs recouverts de bardeau décoratif sont parfois ornés de motifs géométriques. Inspiré de l architecture vernaculaire anglaise, on trouve surtout le style néo- Queen Anne dans les résidences des quartiers chics de petites villes des Cantons-de-l Est, où une bourgeoisie anglo-saxonne s est maintenue jusqu à la fin du 19 e siècle.

13 Petit guide architectural Patrimoine industriel Le patrimoine industriel des Cantons-de-l Est, surtout en ce qui concerne les manufactures de textiles très nombreuses dans la région au 19 e siècle, se ressent de l influence architecturale de la Nouvelle-Angleterre. Parmi les complexes les plus importants de cette industrie, il faut souligner l usine de lainages Paton de Sherbrooke, établie sur la rivière Magog en 1866, dont les premiers bâtiments en brique, aux fenêtres en arcs segmentés et dominés par une tour à l italienne, Paton, Sherbrooke Illustrated, 1898 rappellent ceux des manufactures de textiles de Biddeford, Saco, et Lewiston, dans le Maine. Toutefois, le riche patrimoine industriel des Cantons comprend des installations plus anciennes, dont le Moulin à laine d Ulverton, construit en Bel exemple d architecture vernaculaire, le bâtiment de trois étages est érigé sur une fondation de pierres. Recouverts de bardeaux de bois, ses murs sont percés de nombreuses fenêtres à guillotine avec petits carreaux, réparties de façon symétrique sur la façade et les côtés. Magnifiquement restauré, le Moulin à laine d Ulverton est aujourd hui devenu un Centre d interprétation du textile. 9 Moulin à laine d Ulverton L utilisation de la brique comme matériau principal pour le revêtement de bâtiments industriels ne se limite pas uniquement à l industrie textile. L usine de fabrication d explosifs construite à Windsor en 1864, bien que plus modeste, témoigne du même souci d esthétique dans l utilisation de la brique et dans certains détails architecturaux. Pour la période contemporaine, les bâtiments industriels n offrent plus aucune ressemblance avec les édifices érigés au 19 e siècle. Ils ont modifié leur allure en raison de l introduction de nouveaux matériaux et méthodes de construction. Toutefois, on a parfois conservé avec soin les témoins des premières installations, comme c est le cas à Valcourt. En effet, le Musée J. Armand Bombardier intègre le petit garage où l inventeur réalisa les prototypes qui sont à l origine de Bombardier inc., une compagnie estrienne reconnue aujourd hui à l échelle mondiale. Musée J. Armand Bombardier,

14 Chemin des Cantons L architecture des églises de confessions autres que catholiques dans les Cantons-de-l Est. Pour les objectifs du guide, nous avons choisi nos exemples parmi les églises rurales érigées pour la plupart vers la moitié du 19 e siècle, car elles présentent des caractéristiques uniques aux Cantons-de-l Est. Les églises plus tardives, tout comme celles des milieux urbains, sont moins typiques de la région car on trouve des bâtiments semblables presque partout ailleurs au Québec. 10 L Église anglicane L Acte constitutionnel de 1791, séparant la nouvelle province du Bas-Canada et celle du Haut-Canada, établit le régime parlementaire, installe l Église anglicane comme Église d état et instaure un nouveau système d attribution des titres fonciers. L année suivante, une proclamation du gouverneur Alured Clarke annonce l ouverture des terres de la Couronne à la population. C est aussi dans cette proclamation de document fondateur des Eastern Townships - que le septième de la superficie totale de chaque township est réservé à la Couronne et un autre septième au clergé anglican : Church reserves. L Église anglicane se rapproche beaucoup de l Église catholique, bien qu on y trouve d importantes divergences. Toutefois, elles partagent une même croyance en ce qui concerne le lieu du culte : l Église est la maison de Dieu. En général, les églises anglicanes des milieux ruraux sont de style néogothique dans des versions vernaculaires, la plupart avec revêtement de bois. Parmi les principales caractéristiques architecturales du néogothique : fenêtres en ogive, clocher surmonté d une flèche, souvent une tour en façade ou sur le côté, parfois l utilisation d un lambris vertical à couvre-joints ou de contreforts qui accentuent la verticalité du temple, le rapprochant ainsi de Dieu. À l intérieur, la voûte est généralement en forme d ogive et s appuie sur une charpente en bois sombre. L utilisation des vitraux dans les fenêtres est assez généralisée. Parmi les exemples les plus intéressants d églises anglicanes dans les Cantons : St. James, 1829, Hatley (p. 11). La plus ancienne église anglicane dans les Cantons, elle se distingue par un heureux mélange de néoclassicisme et de néogothique. L église, qui voisine une ancienne académie, est située au cœur de Hatley. Il s agit de l un des rares villages de la région à avoir conservé une place gazonnée, Commons, ce pré communal jadis si fréquent dans les villages de la Nouvelle-Angleterre. St. Paul, , Marbleton, aujourd hui Dudswell. Cette église est l œuvre d un personnage marquant, le révérend Thomas Shaw Chapman, reconnu pour ses talents d architecte et de constructeur. L église St. Paul est une version vernaculaire fort originale du néogothique. L extérieur, d une grande simplicité, est revêtu d un lambris vertical à couvre-joints qui constitue un régionalisme développé par Chapman. Church of the Epiphany, 1889, Way s Mills (p. 39). Avec sa tour centrée en façade dont l élan vertical est accentué par des contreforts triangulaires, cette église illustre le symbolisme du vocabulaire architectural qui caractérise le néogothique. Christ Church, 1896, Bury-Canterbury. De construction vernaculaire très originale, cette église se distingue par son clocher massif en façade et ses contreforts stylisés. Elle illustre parfaitement l aboutissement du gothique symbolique en cette fin de siècle : recherche de la pure forme triangulaire. Depuis son emplacement le long de la route 214, à l angle des chemins Victoria et Canterbury, elle offre un point de vue exceptionnel sur le mont Mégantic.

15 Les églises dites «évangélistes» Petit guide architectural Ces églises, parmi les premières à s établir dans les Cantons, adoptent le néoclassicisme dans sa forme vernaculaire. Elles sont généralement construites avec un minimum de vocabulaire classique : plan rectangulaire peu allongé, pilastres d angle, fenestrage simple. Le clocher, lorsqu il y en a un, est simple et délicat. L intérieur est sobre, en général le plafond est plat. Dans un certain nombre de ces églises, la parenté avec une architecture religieuse est souvent difficile à établir. Dans l esprit de ces confessions évangélistes, Dieu est dans le cœur des fidèles et, quand ceux-ci quittent le temple, ils emportent sa présence dans leur cœur. Il n y a donc rien de sacrilège à utiliser ces bâtiments, qui ont plus l allure d une grande maison que d une église, pour les besoins de la collectivité. Quand elles ne servent pas de lieu de prêche et de prière, ces églises deviennent des Meeting Houses, d où le nom de «mitaines» donné par les catholiques canadiens-français. Église baptiste, 1837, Barnston. Il s agit de la quintessence du Meeting House. Architecture néoclassique, fenestration simple, intérieur dépouillé, bref, une grande habitation qui ne se distingue des premières maisons des colons américains que par une échelle plus imposante. Église universaliste, 1845, Huntingville, aujourd hui Waterville (p. 37). Cette église est la plus ancienne église universaliste construite au Canada. Fermée au culte depuis 1945, elle revit aujourd hui grâce aux efforts d un groupe de résidents de la région immédiate qui cherchent à lui redonner sa vocation originelle de lieu de culte. Église unie, 1860, Cookshire, à l origine de confession mé - tho diste. En dépit de sa monumentalité, ce bâtiment présente l essentiel des éléments les plus importants du vocabulaire classique vernaculaire qui a présidé à l érection des Meeting Houses. 11 Église union, 1861, Massawippi. Construite à l époque de l expansion des chemins de fer dans les Cantons, cette église était fréquentée par des ouvriers de confessions différentes qui œuvraient dans la région durant cette période. Église anglicane St. James, Hatley / Stéphane Lemire

16

17 L a région des Cantons-de-l Est qui comprend les MRC du Val-Saint-François, Des Sources, du Haut-Saint-François et de Sherbrooke a été grandement façonnée par la présence d immigrants des îles Britanniques. Sur une période d une cinquantaine d années, Irlandais, Écossais et Anglais se sont frayé un chemin à travers cette brèche que constitue la rivière Saint-François pour s installer à demeure dans les townships. Cette présence commence à se faire sentir dès la fin des guerres napoléoniennes, alors que le gouvernement britannique encourage soldats et officiers à s établir dans ses colonies d outre-mer. Plusieurs choisissent de s installer le long du chemin Craig, dans les cantons de Leeds, Irlande, Inverness et Drummond, mais d autres se dirigent vers les régions de Sherbrooke et de Richmond. Ils s implantent alors en marge de petites colonies d Américains qu ils mésestiment. Jusque dans les années 1830, ils seront peu à occuper ces terres. Avec l arrivée de la British American Land Company, le mouvement s intensifie toutefois rapidement. La compagnie de colonisation ouvre des routes et facilite la venue d immigrants écossais et irlandais, la plupart fuyant les famines qui ravagent leurs contrées. C est ainsi que de 1835 à 1838, plusieurs centaines de sujets britanniques se prévalent de l offre de 50 acres de terres et tentent leur chance au cœur des Cantons-de-l Est. Les troubles politiques de freinent un moment cette immigration qui reprend en force durant la période d industrialisation qui s amorce au début des années Prenant ici une ampleur inégalée dans le reste des Cantons grâce à l énergie hydraulique des affluents de la rivière Saint-François et à l arrivée du chemin de fer, cette activité industrielle fait appel à des ouvriers spécialisés qui viennent en grande majorité du Royaume-Uni; les Anglais pour l exploitation de l ardoise, les Écossais pour celle du papier et du textile. Quant aux Irlandais, ils forment une classe d ouvriers et constituent le gros de l immigration des îles Britanniques. Le grand capital britannique qui sous-tend ce développement prend racine à Sherbrooke en ces années charnières et il encourage l établissement d une élite ayant les yeux résolument tournés vers la Grande-Bretagne. Pôle de la bonne société, l Université Bishop s vient confirmer cette hégémonie. La présence britannique a laissé sur cette portion des Cantons-del Est des marques tangibles. Malgré l arrivée massive des Canadiens français à partir de la seconde moitié du 19 e siècle, celle-ci reste bien vivante dans certains aspects de son patrimoine bâti qu il est toujours intéressant de découvrir ou de redécouvrir. 45 Photo : Stéphane Lemire

18 Pour obtenir les coordonnées exactes des bureaux d information touristique, voir page 75.

19 MRC de Sherbrooke MRC de Sherbrooke La MRC de Sherbrooke occupe aujourd hui une grande partie des cantons d Orford et d Ascot. Sa principale municipalité, la ville de Sherbrooke, guide depuis près de 150 ans la des tinée des Cantons-de-l Est. Véritable centre névralgique, elle regrou pe institutions financières, commercia les, industrielles, politiques et éducatives en un cadre qui préserve ses traits distinctifs. L arrivée massive de francophones à partir du milieu du 19 e siècle n a en rien altéré son caractère britannique qui se reconnaît encore largement. Sleepy Hollow, Sherbrooke, Qc, Cornelius Krieghoff, vers 1855, Musée McCord À l origine peuplée de colons venus des états du nord-est des États-Unis, la grande région de Sherbrooke reçoit très tôt dans son histoire un afflux d immigrants des îles Britanniques. En effet, dès le lendemain des guerres napoléoniennes, la région des Grandes-Fourches accueille des officiers de l armée anglaise que la mère patrie convainc de venir s établir sur ses terres. Contrairement à la majorité des Américains établis dans la région, beaucoup de Britanniques agissent en véritables aristocrates et n entretiennent que mépris pour leurs prédécesseurs. Des gens comme William B. Felton William B. Felton William B. Felton est né en 1782 à Gloucester, en Angleterre. Officier de la marine britannique, il devient rapidement l homme le plus riche et le plus influent des cantons d Ascot et d Orford sur lesquels il prélève plus de hectares de bonnes terres. Installé en 1816 sur un immense domaine qu il baptise Belvidere, il se lance dans l élevage de chevaux et de bovins, activité propre à son rang. 67 Membre du Conseil législatif, il parraine la création du district de Saint-François et fait de Sherbrooke un centre administratif important, ce qui a pour effet d augmenter la valeur de ses terrains, soit la presque totalité du Vieux-Nord. Dès lors, presque toutes les fonctions liées à l administration de la justice se retrouvent entre les mains des membres de sa famille immédiate ou d une élite britannique qui se partage le monopole des charges accordées par l état colonial. Felton meurt pourtant déshonoré en 1837 à la suite d une enquête parlementaire qui souligne plusieurs cas de malversation. Siège social de la Eastern Townships Bank, vers 1900 (aujourd hui Musée des beauxarts de Sherbrooke)

Chemin des Cantons 12

Chemin des Cantons 12 12 Chemin des Cantons O ccupant les MRC de Brome-Missisquoi, de Haute- Yamaska, de Memphrémagog et de Coaticook, la partie sud-ouest des Cantons-de-l Est fut peuplée principalement d Américains. Originaires

Plus en détail

INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST. Le positionnement des bâtiments

INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST. Le positionnement des bâtiments 23B Grange étable située au 18 21, rang des Lacs, Notre Dame des Monts. Patri Arch, 2011 INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST Le positionnement des bâtiments Décembre 2011 Le

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Avis présenté à la Commission de la culture de l Assemblée nationale du Québec

Avis présenté à la Commission de la culture de l Assemblée nationale du Québec Avis présenté à la Commission de la culture de l Assemblée nationale du Québec Patrimoine religieux du Québec C est avec intérêt que le Conseil de la culture de l Estrie (CCE) a appris que la Commission

Plus en détail

MISE À NIVEAU DE L ÉTUDE DES ENSEMBLES D INTÉRÊT PATRIMONIAL. Rapport synthèse

MISE À NIVEAU DE L ÉTUDE DES ENSEMBLES D INTÉRÊT PATRIMONIAL. Rapport synthèse Cowansville Géographie et histoire Cowansville est la principale agglomération de la MRC Brome-Missisquoi. Anciennement connue sous le nom de Nelsonville (modifié en 1839 pour Cowansville, en l honneur

Plus en détail

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire Procès-verbal de la réunion 14-10 du conseil local du patrimoine, tenue le 13 août 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850 Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales ATTENDU que, dans le cadre de

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux Le Canada en faits L histoire du Canada Empruntant une bande de terre qui unissait alors la Sibérie à l Alaska, les Autochtones seraient arrivés d Asie il y a des milliers d années; certains se sont installés

Plus en détail

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle Sentiers pédestres Nous avons la chance d avoir sur notre territoire, la présence du sentier national. Ce sentier qui traverse tout le Canada a été initié par Douglas Campbell de Calgary en 1971. Au Québec,

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts 2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts DESCRIPTION ET PLAN L église paroissiale de Cernay- La- Ville inscrite à l inventaire des Monuments

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa.

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa. MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE L'OUTAOUAIS SOUMIS À LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME SUR L AVENIR DU CENTRE-VILLE DE GATINEAU GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007 Société d=histoire

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Les églises et chapelles anciennes en voiture

Les églises et chapelles anciennes en voiture I D E E D E V I S I T E VILLE ET CULTURE Les églises et chapelles anciennes en voiture Niederbronn les Bains Reichshoffen Uttenhoffen avec la plus petite église à colombages d Alsace Pfaffenhoffen Bouxwiller

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable Procès-verbal de la réunion 14-13 du conseil local du patrimoine, tenue le 3 décembre 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

Un réseau de communautés villageoises au patrimoine authentique situées dans des paysages remarquables.

Un réseau de communautés villageoises au patrimoine authentique situées dans des paysages remarquables. Proposition de protocole d entente de partenariat financier entre Le Mouvement Desjardins et l Association des plus beaux villages du Québec, corporation à but nonlucratif, fondée en 1998. Association

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE République Française Département du Pas-de-Calais Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE Préambule Partie I Dispositions générales et définitions

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

LA CATHEDRALE DE METZ

LA CATHEDRALE DE METZ LA CATHEDRALE DE METZ UNE VUE GENERALE DEPUIS LA PLACE DE LA COMEDIE 1) Complétez le croquis ci-dessous en dessinant la silhouette de la cathédrale : 2) Répondez aux questions : a) Combien de tours peut-on

Plus en détail

Introduction. 1. Les engagements de McGill

Introduction. 1. Les engagements de McGill Introduction L Université McGill remercie le Conseil municipal et l Office de consultation publique de Montréal de tenir des consultations publiques sur le projet du Plan de protection et de mise en valeur

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique.

pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique. pôle position Le 7250 Mile-End allie emplacement pratique et choix stratégique. Avec une superficie totale de plus de 300 000 pi ca répartie sur 8 étages, cet immeuble de bureaux propose de vastes espaces

Plus en détail

PROJET D ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE CULTUREL DE SHERBROOKE

PROJET D ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE CULTUREL DE SHERBROOKE PROJET D ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE CULTUREL DE SHERBROOKE CONSULTATIONS PUBLIQUES Le mardi 19 février 2013, à 19 h salle du Parvis, 987, rue du Conseil Le jeudi 21 février 2013, à 19 h Hôtellerie

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin

Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin 2010) PLAN DE PRÉSENTATION 1. CONTEXTE 2. RETOUR ÉLÉMENTS

Plus en détail

Couvertures en ardoises rectangulaires

Couvertures en ardoises rectangulaires Couvertures en ardoises rectangulaires Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade. Ne soyez pas modeste, optez pour l ardoise! LES COUVERTURES EN ARDOISES RECTANGULAIRES UN

Plus en détail

29 Ch. Summit Bolton-Ouest J0E2T0 Mls# 9999899 Prix de vente $315,000

29 Ch. Summit Bolton-Ouest J0E2T0 Mls# 9999899 Prix de vente $315,000 29 Ch. Summit Bolton-Ouest J0E2T0 Mls# 9999899 Prix de vente $315,000 Description Havre de paix en pleine nature! Cette maison de campagne chaleureuse a tout pour plaire: intérieur lumineux, plafonds aux

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016

SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016 SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016 Vous n'aimez pas les voyages en groupe? Le voyage sur mesure vous paraît trop cher? Vous n êtes pas rassurés à l idée de voyager seul?

Plus en détail

Le Domaine sur le Vert

Le Domaine sur le Vert Le Domaine sur le Vert 7 unités de condo à visiter nouveau nouveau nouveau Visites libres CONDO MAISONS JUMELÉES TERRAINS tous les dimanches de 14 h à 16 h et en tout temps sur rendez-vous Contactez Pascal

Plus en détail

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire La cathédrale d Amiens Classée au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1981, la cathédrale gothique d'amiens s'élève en plein centre de la ville. Sa flèche s'élève à 112 mètres du sol. Pour une longueur

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 -

Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 - Fiducie foncière de la vallée Ruiter Rapport du président - 2011 - La fiducie et ses partenaires Conseil d administration : Stansje Plantenga (présidente) Marie-Claire Planet (vice-présidente et secrétaire)

Plus en détail

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée!

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée! 1 Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! La région de la Montérégie Est est bordée au nord par le fleuve St-Laurent, au sud par les États de New York et du Vermont, à l est par

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Chambord. Séminaires & réceptions

Chambord. Séminaires & réceptions Chambord Séminaires & réceptions Emplacements des espaces de location Lille Le Mont-St-Michel Paris Strasbourg Chambord Terrasses 12 Les terrasses Bordeaux 12 Toulouse Nice Corse Sommaire Bras de croix

Plus en détail

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation Une autre façon de vivre à Lyon BBC Bâtiment Basse Consommation 1 7 2-1 7 6 r u e d e S a i n t - C y r L Y O N 9 e Vivre à Lyon comme à la campagne Situé à l ouest de la Saône, à la lisière de Saint-Didier

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Guide du Parlement suédois

Guide du Parlement suédois Guide du Parlement suédois Situé en plein centre de Stockholm, sur l îlot de Helgeandsholmen, le Riksdag est le cœur de la démocratie suédoise. C est ici que sont votés les lois et le budget de l État.

Plus en détail

Le domaine de la ferme Moore, Gatineau

Le domaine de la ferme Moore, Gatineau Le domaine de la ferme Moore, Gatineau Une propriété agricole devenue un domaine équestre De la famille Wright aux Parker-Moore, 150 ans d histoire Rapport synthèse Janvier 2006 Michelle Guitard MG Historienne-conseil

Plus en détail

«Les marchés de Noël à Prague»

«Les marchés de Noël à Prague» «Les marchés de Noël à Prague» 29 novembre au 6 décembre 2014 Programme 1 er Jour, Montréal - Zurich Départ en fin de journée sur un vol Swiss Airlines vers Zurich. Souper servi à bord. 2 e Jour, Zurich

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine Communauté d agglomération du Grand-Rodez Inventaire du patrimoine Rodez L immeuble Balard 14 place de la Cité Diane Joy Novembre 2010 L immeuble Balard, 14 place de la Cité L immeuble situé au n 14 place

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Hôtel de ville place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Auteurs Bardisa Marie Désignation Dénominations

Plus en détail

Dolce vita. Plaisir. à la villa

Dolce vita. Plaisir. à la villa Plaisir D ÊTRE BIEN CHEZ SOI par marie-josée turcotte Dolce vita à la villa À la recherche d une parcelle de campagne en ville? Le Vert Mezzanine pourrait bien être la solution à tous vos souhaits. Visite

Plus en détail

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par Programme interreg Eco Fab Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011 Compte rendu réalisé par Contexte : Le projet ECO FAB vise à créer un groupe de réflexion transmanche destiné à la création de réseaux thématiques

Plus en détail

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS Alexandre GRIVEAU Mathieu GROLEAU IUP 2 Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS 2.1) brève présentation- description des trois sites 2.1.1) musée de la révolution

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Lexique. -- Lycée GABRIEL -- Architecture et habitat - Argentan - Orne - L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Lexique. -- Lycée GABRIEL -- Architecture et habitat - Argentan - Orne - L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ACADÉMIE DE CAEN L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN Lexique Abside Extrémité d'une église, en demi-cercle ou polygonale, entourant le chœur, où se plaçait le clergé.

Plus en détail

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45 Travaux de rénovation Pour vous aider à faire les meilleurs choix Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI RÈGLEMENT 708-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) DES NOUVELLES CONSTRUCTIONS SUR L AVENUE DE GASPÉ EST ET OUEST

Plus en détail

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble Latham & Watkins LE MAGAZINE Une sobre prestance Par Nathalie Bru Ancien siège de la Seita, l immeuble aux lourdes façades qu occupe Latham & Watkins a fière allure sur les bords de la Seine. Tout en lignes

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Quelle monnaie pour une Écosse indépendante? Patrick Leblond Université d Ottawa École supérieure d affaires publiques et internationales Dans quelques jours, soit le 18 septembre,

Plus en détail

Manucure à la mode. Ronde préliminaire Cas en marketing. Place à la jeunesse 2013

Manucure à la mode. Ronde préliminaire Cas en marketing. Place à la jeunesse 2013 Manucure à la mode Cas en marketing Place à la jeunesse 2013 UNE ÉPIPHANIE ÉLÉGANTE Leila Roussel, 27 ans, est une consultante de style dans une boutique de mode haute-gamme dans la capitale nationale,

Plus en détail

Le service officiel de l Université de Cambridge pour vous aider à trouver le site d accueil idéal pour votre événement.

Le service officiel de l Université de Cambridge pour vous aider à trouver le site d accueil idéal pour votre événement. Le service officiel de l Université de Cambridge pour vous aider à trouver le site d accueil idéal pour votre événement. www.conferencecambridge.com E: enquiries@conferencecambridge.com T: +44(0)1223768740

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Trois portes, trois époques : de la porte défensive à la porte monumentale

Trois portes, trois époques : de la porte défensive à la porte monumentale Les portes de Nancy Victime de la guerre de cent ans, des attaques répétées du royaume de France et du Duché de Bourgogne, la ville de Nancy est menacée et occupée à plusieurs reprises. Ainsi, du XI e

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage 50 rue Jeanne-d'arc avenue de Saint-Martin rue des Rânes Sallanches Dossier IA74000771 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights

Plus en détail

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008 MJM CONSEILLERS EN ACOUSTIQUE INC MJM ACOUSTICAL CONSULTANTS INC 55, Côte des Neiges, Bureau 0 Montréal (Québec) Tél.: (5) 77-98 HS A6 Fax: (5) 77-986 Site internet: www.mjm.qc.ca Courrier électronique:

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Hôtel de voyageurs le Flaine

Hôtel de voyageurs le Flaine Hôtel de voyageurs le Flaine Flaine Forum Arâches-la-Frasse Dossier IA74000908 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

STYLE En pleine forme!

STYLE En pleine forme! STYLE En pleine forme! Même s il existe des modèles types dans tous les styles, la véranda est de plus en souvent «unique» en ce sens qu elle doit s adapter à la forme et aux dimensions de l habitation

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

A t e l i e r B.R.I.C. A r c h i t e c t e s + U r b a n i s t e. Mai 2007

A t e l i e r B.R.I.C. A r c h i t e c t e s + U r b a n i s t e. Mai 2007 ÉTU COMMUNAUTÉ NSITÉS MÉTROPOLITAINE RÉSINTIELLES BRUTES MONTRÉAL A t e l i e r B.R.I.C. A r c h i t e c t e s + U r b a n i s t e Mai 2007 É T U D E D E V I S U A L I S A T I O N D E N S I T É S R É S

Plus en détail

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 0 25 50 150 LE TOTEM DU QUARTIER A une demi-heure du centre ville de Madrid, le quartier de Sanchinarro est sorti de terre en 2000 et est

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Maîtrise en droit privé comparé

Maîtrise en droit privé comparé Maîtrise en droit privé comparé Une formation internationale à la confluence des systèmes civilistes À la Faculté de droit de l Université de Montréal, nous offrons une maîtrise en droit privé comparé

Plus en détail