Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite"

Transcription

1 Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite SERVICE DE DR IMEN TRABELSI SAHNOUN CARDIOLOGIE - EPS HÉDI CHAKER SFAX FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE: DCEM1

2

3 Table des matières Table des matières 3 I - Classification des cardiopathies 9 A. Classification des cardiopathies Cardiopathies par obstacle Cardiopathies avec Shunt gauche- droit Cardiopathies avec Shunt droit-gauche... 9 II - rappel embryologique 11 A. les principales phases d'embryogenèse cardiaque...11 III - rappel physiologique 15 A. les différences entre circulations fœtale et néonatale physiologie des circulations fœtale et néonatale IV - aspect anatomique et donnés physiologiques d'un cœur normal 19 A. anatomie et physiologie normale du cœur à la naissance anatomie : architecture cardiaque normale physiologie V - particularités anatomopathologiques, physiopathologiques et cliniques des cardiopathies à shunt gauche-droite 23 A. données physiopathologiques communs aux cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite Physiopathologie...23 VI - Les communications inter ventriculaires 27 A. étude anatomopathologiques et particularités physiopathologiques des CIV Anatomie pathologie particularités Physiopathologiques...31 B. manifestations cliniques et paracliniques l'étude clinique étude paraclinique C. Evolution Modalités évolutives Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 3

4 2. la surveillance des CIV...34 D. formes cliniques...35 E. le traitement Le traitement médical des CIV le traitement chirurgical...38 VII - le canal artériel persistant 39 A. anatomie pathologique...40 B. physiopathologie...41 C. Etude clinique : canal artériel à gros débit du nourrisson signes fonctionnels signes physiques D. signes paracliniques signes radiologiques signes ECG SIGNES échographiques cathétérisme cardiaque...43 E. évolution...44 F. Traitement...44 VIII - les communications inter-auriculaires 47 A. anatomie pathologique...47 B. physiopathologie...47 C. étude clinique circonstances de découverte signes fonctionnels signes physiques D. examens complémentaires signes radiologiques signes ECG signes échographiques le cathétérisme cardiaque E. évolution...53 F. formes cliniques...55 G. Le traitement...55 IX - Auto-évaluation 4 57 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

5 Objectifs Définir les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite Citer les principales cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite Analyser la physiopathologie des shunts gauche-droite et en déduire les conséquences cliniques, évolutives et les implications thérapeutiques Savoir poser le diagnostic des principales cardiopathies congénitales à shunt gauchedroite à partir des données anamnestiques, cliniques, électrocardiographiques et radiologiques. expliquer les principaux risques évolutifs des cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite et en déduire les implications thérapeutiques. Entamer une stratégie de prise en charge adaptée au stade évolutif de la maladie face à une cardiopathie congénitale de type shunt gauche-droite. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 5

6

7 Introduction Le terme "cardiopathies congénitales" regroupe un éventail de malformation du coeur et des grands vaisseaux, congénital signifie présent à la naissance. Ces malformations sont dues à une anomalie lors de la formation du coeur et des grands vaisseaux durant les 8 premières semaines de la grossesse La fréquence des malformations cardiaques congénitales est d'environ 0,8% des naissances vivantes. La majorité de ces cardiopathies sont curables. La majorité des enfants atteignent l'âge adulte. Constituent toujours une cause non négligeable de mortalité néonatale. les malformations cardiaques et vasculaires, qui, à la faveur d'une communication anormale, entraînent un passage du sang oxygéné de la grande circulation vers la petite circulation. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 7

8

9 Classification des cardiopathies I - Classification des cardiopathies I 9 A. Classification des cardiopathies 1. Cardiopathies par obstacle Coarctation de l'aorte Rétrécissement aortique Rétrécissement de la voie pulmonaire Malformations mitrales congénitales Cœur triatial Sténose des veines pulmonaires Rétrécissement tricuspidien congénital Maladie d'ebstein dans sa barété sans défaut septal 2. Cardiopathies avec Shunt gauche- droit Communication interauriculaires Canal atrio-ventriculaire commun Communications inter-ventriculaires Persistance du canal artériel Fistule aorto-pulmonaire Anévrismes congénitaux du sinus de valsalva rompus Retours veineux pulmonaires anormaux 3. Cardiopathies avec Shunt droit-gauche Tétralogie de fallot Trilogie de fallot Complexe d'eisenmenger Atrésie tricuspidienne Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 9

10 Classification des cardiopathies 10 Maladie d'ebstein avec défaut septal Ventricule unique Transposition des gros vaisseaux Troncus arteriosus Anévrisme artério-veineux pulmonaire Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

11 rappel embryologique II - II les principales phases d'embryogenèse cardiaque 11 la formation du cœur commence 18 jours après la fécondation et se termine vers le 42ème jour. dés le 21 ème jour le cœur bat sous forme d'un tube cardiaque A. les principales phases d'embryogenèse cardiaque cloisonnement de l'oreillette et du ventricule primitif l'évolution vers le cœur définitif se fait vers la 8ème semaine de la vie par modification du tube cardiaque primitif qui va subir les transformations suivantes: plicature rotation bourgeonnement Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 11

12 rappel embryologique Image 1 : image :embryogenèse du cœur fœtal : cloisonnement du ventricule primitif le cloisonnement des oreillettes se fait par la formation du septum primum suivie par l'apparition du septum secundum. laissant persister une communication entre les deux oreillettes désignée par : le foramen oval ou trou de Botal. 12 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

13 rappel embryologique Image 2 : image_02 :embryogénèse du septum interauriculaire Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 13

14

15 rappel physiologique III - III les différences entre circulations fœtale et néonatale 15 A. les différences entre circulations fœtale et néonatale 1. physiologie des circulations fœtale et néonatale physiologie de la circulation sanguine avant et après la naissance il existe une différence principale entre la circulation fœtale et la circulation après la naissance qui réside dans la présence du placenta : principale structure assurant les échanges gazeux. a) La circulation foetale La circulation fœtale n'a pas le poumon comme direction principale mais le placenta. C'est à son niveau que le sang foetal se charge en oxygène et se débarrasse du gaz carbonique sans qu'il y ait mélange des sangs maternel et fœtal. Le sang oxygéné foetal gagne alors l'oreillette droite. De l'oreillette droite, le sang peut passer dans l'oreillette gauche par une communication inter auriculaire (foramen ovale ou trou de Botal). les poumons ne fonctionnent pas. la majeure partie du flux sanguin court-circuite le poumon en passant par le canal artériel qui lui permet de rejoindre l'aorte. Ce sang aortique, oxygéné dans le placenta, vascularise les tissus du fœtus puis, une fois désaturé en oxygène et riche en gaz carbonique, gagne le placenta par l'artère ombilicale. Après les échanges gazeux, le sang repart par la veine ombilicale et arrive dans l'oreillette droite et le cycle recommence. les poumons du fœtus ne sont pas fonctionnels les résistances artérielles pulmonaires sont très élevées et seul 10% du flux sanguin y parvient. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 15

16 rappel physiologique Image 3 : image_04 :circulation foetale 16 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

17 rappel physiologique Image 4 : structure anatomique d'un foramen oval perméable, à droite du coté de l'areillette gauche, à gauche du coté de l'oreillette droite b) Circulation après naissance A la naissance, le déploiement pulmonaire et l'interruption de la circulation ombilicale ont d'importantes conséquences. Les résistances artérielles pulmonaires s'effondrent en quelques heures. Le foramen ovale se ferme du fait du gradient de pression qui se crée entre les deux oreillettes. Le canal artériel s'occlut sous l'effet conjugué du gradient de pression et de phénomènes vasomoteurs dépendant de la Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 17

18 rappel physiologique pression artérielle d'oxygène. L'ensemble de ces phénomènes met quelques jours à se réaliser c'est la phase "transitionnelle" Image 5 : image_05 :circulation après la naissance 18 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

19 aspect anatomique et donnés physiologiques d'un cœur normal IV - IV anatomie et physiologie normale du cœur à la naissance 19 A. anatomie et physiologie normale du cœur à la naissance 1. anatomie : architecture cardiaque normale Le cœur est divisé en 2 parties appelées coeur droit et coeur gauche. Chaque partie comprend 2 chambres: l'oreillette sorte de réservoir qui reçoit le sang le ventricule sorte de pompe qui va éjecter le sang L'oreillette et le ventricule sont séparés par une valve qui permet seulement le passage du sang dans un sens: l'oreillette vers le ventricule. Le cœur droit et le coeur gauche sont séparés par une paroi commune appelée le septum: à sa partie supérieure entre les 2 oreillettes il porte le nom de septum interauriculaire, dans sa partie inférieure entre les 2 ventricules il porte le nom de septum interventriculaire. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 19

20 aspect anatomique et donnés physiologiques d'un cœur normal Image 6 : image_03 :Aspect anatomique du septum interauricualire 2. physiologie Le sang "bleu" appauvri en oxygène arrive dans l'oreillette droite (OD) par la veine cave supérieure (ramenant le sang de la partie supérieure du corps) et par la veine cave inférieure (ramenant le sang de la partie inférieure du corps). De l'oreillette droite, le sang passe à travers la valve tricuspide vers le ventricule 20 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

21 aspect anatomique et donnés physiologiques d'un cœur normal droit (VD). Lorsque le ventricule se contracte, il éjecte le sang vers l'artère pulmonaire. La valve pulmonaire située entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire, s'ouvre pour laisser passer le sang puis se referme empêchant le retour du sang vers le ventricule droit. L'artère pulmonaire permet au sang d'atteindre les poumons ou celui -ci va être oxygéné. A la sortie des poumons, le sang oxygéné "rouge" rejoint l'oreillette gauche par les quatre veines pulmonaires. Le sang accumulé dans l'oreillette gauche (OG) va remplir le ventricule gauche (VG) à travers la valve mitrale. Le ventricule gauche éjecte le sang à haute pression (votre tension artérielle) à travers la valve aortique dans l'aorte. Une fois fermée la valve aortique empêche le retour du sang vers le ventricule. L'aorte (tuyau de sortie du coeur) est le vaisseau principal du corps qui va se diviser en différentes branches qui vont apporter le sang "rouge" oxygéné aux différentes parties du corps (tête, bras, abdomen, jambes..). Normalement, le sang "bleu"et le sang "rouge" ne se mélangent pas. saturations en oxygènes à l'état physiologique, les cavités droites sont désaturées d'une manière homogène, de la veine cave jusqu'à l'artère pulmonaire. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 21

22

23 particularités anatomopathologiq ues, physiopathologique s et cliniques des cardiopathies à shunt gauchedroite V - données physiopathologiques communs V aux cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite 23 les malformations cardiaques et vasculaires, qui, à la faveur d'une communication anormale, entraînent un passage du sang oxygéné de la grande circulation vers la petite circulation. les principaux shunts gauche-droite sont : Les communications inter auriculaires: CIA Les communications interventriculaires: CIV La persistance du canal artériel: PCA A. données physiopathologiques communs aux cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite 1. Physiopathologie un défaut de cloisonnement du cœur ou la persistance d'une communication anormale entre cavités gauches et droites suffit à la création d'un shunt gauchedroite: le sang passant toujours de la cavité à haute pression : gauche, vers la cavité à basse pression : d Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 23

24 particularités anatomopathologiques, physiopathologiques et cliniques des cardiopathies à shunt gauche-droite a) Les déterminants de l'importance du shunt débit à travers le shunt Le débit du shunt va dépendre de 3 éléments: La taille du défect. Les pressions pulmonaires. Les résistances pulmonaires. b) Conséquences de Shunt Enrichissement en oxygène du sang des cavités droites. Augmentation du débit pulmonaire (Débit pulmonaire>débit systémique) d'où dilatation des artères pulmonaires, les artères pulmonaires dilatées vont réaliser une compression bronchique, avec apparitions de troubles ventilatoires. Augmentation du retour veineux pulmonaire, ainsi l'oreillette gauche et le ventricule gauche vont se dilater avec apparition d'une insuffisance cardiaque par surcharge en volume. élévation des pressions pulmonaires : hypertension artérielle pulmonaire (HTAP ) au début réversible de type vasomotrice débit pulmonaire x résistances pulmonaires = pression artérielle pulmonaire Hyperdébit pulmonaire avec enrichissement des cavités droites en oxygène et élévation significative des pressions pulmonaires. Attention : à ce stade les cavités gauches sont dilatées le shunt est très important les pressions pulmonaires sont élevées mais les résistances artériolaires pulmonaires sont normales l'enfant est dyspnéique et présente des troubles ventilatoires importants c) Physiopathologie de La maladie artériolaire obstructive le syndrome d'eisenmenger 24 c'est le risque évolutif majeur des HTAP. S'explique par une réduction du calibre des artérioles pulmonaires. Elévation importante des résistances à l'écoulement du sang. lésions réversibles au début définitives secondairement: avec fibrose artériolaire irréversibles HTAP majeure fixée même si la communication anormale est supprimée. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

25 particularités anatomopathologiques, physiopathologiques et cliniques des cardiopathies à shunt gauche-droite importance d'un diagnostic rapide et d'une correction chirurgicale précoce en cas de shunt gauche-droite.à gros débit Image 7 : fig6 :Conséquences physiopathologies des shunts gauche - droite Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 25

26 particularités anatomopathologiques, physiopathologiques et cliniques des cardiopathies à shunt gauche-droite Image 8 : fig7 :Aspect d'une artériale pulmonaire au cour des stades de la maladie 26 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

27 Les communications inter ventriculaires VI VI - étude anatomopathologiques et particularités physiopathologiques des CIV 28 manifestations cliniques et paracliniques 31 Evolution 34 formes cliniques 35 le traitement 38 C'est un défect, une déhiscence du septum interventriculaire responsable d'un shunt gauche ---> droite c'est la cardiopathie congénitale la plus fréquente. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 27

28 Les communications inter ventriculaires Image 9 : fig8 :les communications interventriculaires A. étude anatomopathologiques et particularités physiopathologiques des CIV 1. Anatomie pathologie On distingue plusieurs types de C I V, selon la localisation au niveau du septum interventriculaire qui est formé de 3 parties : le septum infundibulaire sous artériel, le septum d'admission au dessous des valves atrio-ventriculairese et le septum trabéculé représentant la partie musclée du septum. la région de rencontre entre les 3 septums représente le septum périmembraneux. 28 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

29 Les communications inter ventriculaires Image 10 : données hémodynamiques au cours d'une CIV large, noter l'augmentation majeure des pressions pulmonaires Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 29

30 Les communications inter ventriculaires Image 11 : image_09 :Les différents types anatomiques des CIV en fonction de la localisation eu niveau du septum interventriculaire 30 CIV périmembraneuses. Siégent au niveau du septum membraneux et des parties adjacentes Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

31 Les communications inter ventriculaires les CIV trabéculée ou musculaires :3 types Du septum trabéculé Du septum d'admission Du septum infundibulaire 2. particularités Physiopathologiques 'installation de l'hypertension artérielle pulmonaire est rapide et peut survenir dés les premiers mois de la vie, l'élévation des résistances artériolaires pulmonaire peut se voir dés les 12 premiers mois de la vie. en oxymétrie, l'enrichissement en oxygène commence au niveau du ventricule droit. CIV avec HTAP : enrichissement en oxygène à partir du VD et hyperpression pulmonaire isosystémique B. manifestations cliniques et paracliniques 1. l'étude clinique a) introduction Les tableaux cliniques sont variables en fonction de la taille de la CIV. forme de description : CIV type II ( CIV large avec HTAP et résistances pulmonaires normales. La taille de la CIV est importante, permettant un shunt important non restrictive) Élévation des pressions pulmonaires (HTAP) Symptômes +++ ECG et RX perturbés Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 31

32 Les communications inter ventriculaires L'écho doppler permet le diagnostic Risque de développement d'une artériolite pulmonaire ---> HTAP précapillaire irréversible passée l'âge de un an. i signes cliniques signes fonctionnels les symptômes se déclenchent souvent au 2éme mois de vie: date de la normalisation des résistances pulmonaire + anémie physiologique chez le nouveau né Difficultés respiratoires: gène à la prise des biberons, fatigue à la tétée détresse respiratoire Parfois légère cyanose ou teint marbré grisâtre: anomalies de l'hématose, bas débit cardiaque Tachypnée avec tirage chez le nourrisson Gros foie Stagnation pondérale, hypotrophie (poids ++) oligurie signes physiques Hypotrophie Dyspnée : précordium actif, tirage sous costal Déformation thoracique : saillie du sternum Frémissement mésocardique L'auscultation cardiaque : Souffle systolique Mésocardiaque, max, 3ème 4ème EIG Irradie partout ---> en rayons de roue, à droite du sternum en particulier Intense EB2 au foyer pulmonaire Roulement diastolique de débit à travers la valve mitrale Attention fatigue à la tétée + Stagnation pondérale + Souffle à l'auscultation = SHUNT G-D 2. étude paraclinique a) signes radiologiques 32 Le coeur Cardiomégalie fonction de l'importance du shunt Les poumons Arc moyen gauche convexe = AP dilatée Hypervascularisation pulmonaire hilaire et périphérique Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

33 Les communications inter ventriculaires b) signes ECG Rythme sinusal Hypertrophie gauche Hypertrophie biventriculaire dans les formes avec HTAP importante ventriculaire et auriculaire c) signes échographiques L'échographie 2D Met en évidence le défect septal Précise le siège de la CIV Mesure la taille du défect septal Le Doppler couleur Objective le flux communication sanguin à travers la Le Doppler continu Flux anormal à travers le SIV La mesure du pic de vélocité et du gradient de pression entre les deux ventricules permet d'estimer les pressions pulmonaires (HTAP?) d) cathétérisme cardiaque Non systématique : les données de l'écho-doppler étant suffisantes Pratiqué uniquement en présence de lésions associées et de cardiopathies complexes. Le cathétérisme droit Mesurer les pressions pulmonaire Existe -t- il un gradient pulmonaire Calculer les résistances pulmonaires ---> HTAP? HTAP précapillaire? Franchir le défect septal Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 33

34 Les communications inter ventriculaires L'oxymétrie Montre un enrichissement en oxygène à partir du VG Calcul du rapport des débits QP/ QS Le cathétérisme gauche Permet de réaliser les angiographies : Opacification du VD à travers la CIV C. Evolution 1. Modalités évolutives a) Favorable - diminution progressive de la taille de la CIV diminution des pressions pulmonaires fermeture totale du défect b) Défavorable Persistance d'une CIV à gros débit: Bronchopneumopathies fréquentes HTAP fixée en l'absence de chirurgie avant l'age de 1 AN : syndrome d'eisenmenger 2. la surveillance des CIV Les CIV larges doivent bénéficier d'une surveillance clinique et échocardiographique régulière durant la première année de la vie, afin de détecter une éventuelle évolution favorable et d'indiquer la chirurgie, en cas de persistance d'un gros shunt avec une HTAP. 34 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

35 Les communications inter ventriculaires D. formes cliniques La CIV du groupe I ou maladie de roger La CIV du groupe I ou maladie de Roger C'est une CIV restrictive : petite sans HTAP La taille du défectif septal n'entraîne qu'un petit shunt qui n'élève pas les pressions pulmonaires Pressions et résistances pulmonaires normales Absence de symptômes Le souffle intense résume la maladie, l'ecg et la RX sont normaux L'écho Doppler confirme le DG Le cathétérisme cardiaque est inutile Aspect restrictif en échographie cardiaque avec un gradient de pression élevé en doppler continu témoignant d'une pression intraventriculaire droite normale Risques évolutifs des CIV restrictives L'endocardite d'osler syndrome de Laubry - PEZZI: L'insuffisance aortique par aspiration de la sigmoïde aortique dans la CIV Particulièrement fréquent en cas de CIV de localisation péri membraneuse Justifie la surveillance annuelle de tout enfant porteur d'une CIV restrictive: auscultation à la recherche d'un souffle diastolique L'apparition d'une IA même minime Justifie la réparation chirurgicale de la CIV Attention Aucun TTT Surveillance annuelle prophylaxie de l'endocardite infectieuse CIV du groupe III (avec HTAP importante et résistances pulmonaires élevées) CIV large HTAP importante = Hyperpression VD Résistances pulmonaires élevées shunt peu notable voir absent et parfois inversé Symptômes pulmonaires disparaissent L'inversion du shunt entraîne une cyanose (syndrome d'eisenmenger) Apparition de signes d'insuffisance cardiaque droite. ECG et RX perturbés : HVD, grosses AP aux hiles Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 35

36 Les communications inter ventriculaires L'écho doppler permet le diagnostic Attention À ce stade la fermeture chirurgicale est contre indiquée : inutile voire grave précipitant la défaillance cardiaque droite le seul traitement possible est la greffe coeur-poumon CIV du groupe IV (CIV à poumons protégés) 36 La taille de la CIV est importante mais un rétrécissement pulmonaire s'oppose à un shunt important et protège le lit vasculaire pulmonaire contre le développement d'une artériolite pulmonaire. les symptômes sont tardifs. ECG et RX perturbés : HVD, absence d'hypervascularisation pulmonaire L'écho doppler permet le diagnostic. les CIV type IV sont à opérer au cours de l'enfance sans urgence Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

37 Les communications inter ventriculaires Image 12 : aspect échographique d'une CIV haute associée à une sténose pulmonaire évaluée au doppler continu avec un flux accéléré, CIV de type IV ou à poumons protègées.de type 4 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 37

38 Les communications inter ventriculaires E. le traitement 1. Le traitement médical des CIV Diminuer la surcharge pulmonaire Diurétiques Digoxine IEC : baisser les résistance systémiques Restauration d'une éventuelle anémie: banding médical 2. le traitement chirurgical 38 La date de la chirurgie dépend de la taille et de la localisation de la CIV Les CIV larges hyperdébitante et mal-tolérée Cerclage de l'ap <<< age de 3 mois Réparation chirurgicale complète au cours de la première année La chirurgie s'effectue sous CEC Risque de BAV postopératoire par lésion du faisseaux de particulièrement pour les CIV d'admission et périmembraneuses HIS Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

39 le canal artériel persistant VII - VII anatomie pathologique 40 physiopathologie 41 Etude clinique : canal artériel à gros débit du nourrisson 41 signes paracliniques 41 évolution 44 Traitement 44 Structure normale au niveau du coeur foetal À la naissance : occlusion puis transformation en ligament fibreux (vers la 18 heure de vie) facteurs prédisposants à la persistance du canal artériel sont: La prématurité La rubéole congénitale d'hypoxie néonatale Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 39

40 le canal artériel persistant Image 13 : Image_14 :aspect schématique d'un canal artériel persistant A. anatomie pathologique le canal artériel est une structure cylindrique ou conique - Du côté aortique il s'insère dans la concavité de la crosse - Du côté pulmonaire il s'insère sur le toit de l'artère pulmonaire ou sur l'artère pulmonaire gauche 40 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

41 le canal artériel persistant il peut être de longueur et d'obliquité variable B. physiopathologie Shunt gauche droite Le débit du shunt est fonction du diamètre du canal essentiellement Petit canal : sans HTAP Gros canal : HTAP C. Etude clinique : canal artériel à gros débit du nourrisson 1. signes fonctionnels Dyspnée, tirage Bronchites à répétition Hypotrophie Difficultés d'alimentation 2. signes physiques Hypotrophie Déformation thoracique : saillie sternale Auscultation cardiaque Souffle continu sous claviculaire gauche Roulement diastolique de débit à travers la valve mitrale Éclat de B² en cas d'htap Pouls périphériques amples et bondissants +++ D. signes paracliniques 1. signes radiologiques Cardiomégalie Dilatation des cavités intéressées par l'hyper débit un arc moyen gauche convexe témoignant de la forte dilatation de l'artère pulmonaire les artères pulmonaires droite et gauche peuvent apparaître dilatées au niveau des hiles. la crosse de l'aorte est dilatée Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 41

42 le canal artériel persistant - le VG est dilaté la vascularisation pulmonaire est accentuée : surcharge vasculaire avec au maximum un aspect d'oedème aigu des poumons. Image 14 : image_13 :radiographie du thorax en cas de canal artériel avec HTAP 2. signes ECG ECG : HVG type surcharge diastolique 42 Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

43 le canal artériel persistant 3. SIGNES échographiques - Confirme le diagnostic et évalue la gravité : En mode bidimensionnel : elle met en évidence le CA entre l'aorte et l'artère pulmonaire. Au doppler couleur : visualisation du flux de CA Au doppler continu: mesurer la vitesse du flux : gradient AO-AP d'autant moins important que le CA est large témoignant d'une HTAP Image 15 : fig21: le doppler continu permet d'enregistrer la vitesse du flux à travers ce canal 4. cathétérisme cardiaque Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 43

44 le canal artériel persistant Aucun intérêt actuellement vue l'apport de l'échodoppler cardiaque. Autrefois, c'était le seul moyen permettant de confirmer le diagnostic, il consiste en un cathétérisme droit avec une ponction de l'artère fémorale, à partir delaquelle les cavités droites sont atteintes jusqu'à l'artère pulmonaire gauche. le trajet de sonde est très caractéristique, avec un passage de celle ci de l'artère pulmonaire vers l'aorte descendante à travers le canal. le cathétérisme permet d'évaluer les pressions pulmonaires et de réaliser des oxymétrie, qui vont montrer l'enrichissement du sang veineux en oxygène.et de calculer le le rapport des débit pulmonaire et systémique. E. évolution l'htap précapillaire irréversible L'endocardite infectieuse L'insuffisance cardiaque F. Traitement 44 Traitement des signes d'insuffisance cardiaque : les digitaliques et les diurétiques. la fermeture du canal artériel :Doit se concevoir à un âge < 1 an Chez le prématuré :par les antiinflammatoires non stéroïdiens (indométacine ou ibuprofène) chez le nouveau né : par fermeture chirurgicale, la voie d'abord est une thoracotomie postérieure gauche, la chirurgie consiste en une ligaturesection du canal chez le nourrisson : une fermeture percutané est possible par l'intermédiaire d'un système d'occlusion : le dispositif Ampatzer, moyennant un cathétérisme interventionnel Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax

45 le canal artériel persistant Image 16 : fig24 :Dispositif d'amplatzer de fermeture de canal artériel. Dr Imen Trabelsi Sahnoun :service de cardiologie - Faculté de médecine de Sfax 45

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées

IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées { LAZGUET Y, MOUREAU D, MIDULLA M, ALGERI E, DEHAENE A, CASSAGNES L, GODART F, REMY-JARDIN M Service de Radiologie et d Imagerie Cardiaque et Vasculaire

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières 2014 Introduction 0 1. LA CIRCULATION EMBRYONNAIRE (4ème semaine du développement) 0 1.1. Formation des vaisseaux extra-embryonnaires

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Schéma du cœur avec CIA Aorte Artère pulmonaire Oreillette gauche CIA Appendice auriculaire gauche Oreillette droite

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Le chemin d un prompt rétablissement

Le chemin d un prompt rétablissement Le chemin Un guide d information à l intention des patients cardiaques et de leur famille. www.fmcoeur.ca Le chemin Une raison motive Le chemin comme titre du présent guide. Vous venez tout juste de subir

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Chapitre 1 : Des modifications Introduction physiologiques à l'effort Au cours d'un effort physique, on observe des manifestations de cet effort chez

Plus en détail

Les maladies valvulaires

Les maladies valvulaires CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient Les maladies valvulaires Maladies, diagnostic et traitements 1 Les maladies valvulaires ou valvulopathies Elles désignent l ensemble des maladies

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1

UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1 UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1 I. ANATOMIE DU CŒUR A. DIMENSIONS, SITUATION ET ORIENTATION Dimensions : ρ poids = 250 à 350 g. ρ longueur = 12 à 14 cm. Situé dans le médiastin (= cavité centrale

Plus en détail

Endocardites. Le candida albicans est parfois mis en cause, retrouvé sur culture en milieu de Sabouraud.

Endocardites. Le candida albicans est parfois mis en cause, retrouvé sur culture en milieu de Sabouraud. ~ Échocardiographie - Doppler ~ 1 Échocardiographie - Doppler S. Lafitte, M. Lafitte, P. Réant, R. Roudaut C.H.U. de Bordeaux ~ Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque Pessac ~ France Endocardites Sommaire

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Folia veterinaria Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Les principaux traitements à instaurer chez le chien insuffisant cardiaque sont passés en revue en insistant sur les critères de

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies congénitales complexes Prise en charge des patients ayant une tétralogie de Fallot, une atrésie pulmonaire à septum ouvert ou une agénésie des valves pulmonaires

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

ASTHME DU PETIT ENFANT

ASTHME DU PETIT ENFANT ASTHME DU PETIT ENFANT DÉFINITION 3 épisodes dyspnéiques avec sibilants avant l âge de 3 ans (Tabachnik et Levinson - 1981) Indépendamment : du statut atopique de l âge de début des facteurs déclenchants

Plus en détail

Module Soins Intensifs

Module Soins Intensifs Module Soins Intensifs Prise en charge du bds en soins intensifs De la surveillance clinique à l examen clinique. Ferron Fred SURVEILLANCE DU BDS EN SOINS INTENSIF:... comprend et explique en détail les

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Séquence : La circulation sanguine

Séquence : La circulation sanguine Séquence : La circulation sanguine Objectifs généraux : Amener l élève à Comprendre le rôle du cœur dans la circulation sanguine. Connaître le rôle du sang et ses composants. Connaître l anatomie du cœur.

Plus en détail

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle

Plus en détail

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave Définitions PrioritéVie Enfant MC Assurance contre le risque de maladie grave Le présent document ne constitue qu un exemple de libellé et n a aucune force exécutoire. En cas de divergence entre les renseignements

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Juin 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires Dr André Pisapia Sce de Rythmologie et Stimulation Cardiaque Dr Patrice Bergeron Sce de

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. *

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * 55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * *Swiss Medical Weekly 2001:131:659-662. Des bas de compression peuvent venir en aide COUREZ-VOUS UN RISQUE?

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

:: Atrésie de l œsophage

:: Atrésie de l œsophage :: Atrésie de l œsophage Définition : L atrésie de l œsophage est une malformation congénitale caractérisée par une interruption de continuité de l œsophage. Dans 50 % des cas, elle est associée à d autres

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada Mesure du débit et volume sanguins Damien Garcia Damien.Garcia@ircm.qc.ca Laboratoire de génie biomédical IRCM, Montréal Cause des décès au Canada Autres ( 16% ) Respiratoire ( 9% ) Diabète ( 3% ) Cancer

Plus en détail

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Hypertension intracrânienne idiopathique Pseudotumor cerebri Votre médecin pense que vous pouvez souffrir d hypertension intracrânienne idiopathique connue aussi sous le nom de «pseudotumeur cérébrale».

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré

LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré A. LEGUERRIER Certificat de cardiologie M4 2007-2008 LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré La chirurgie cardio-vasculaire s'est considérablement

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Olivier Pantet a, Pierre Monney b, Nicole Aebischer b a Service de médecine intensive adulte (SMIA), CHUV, Lausanne b Service

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES TROUBLES DU RYTHME CHANGER LEUR ÉVOLUTION ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE COLLÈGE NOTRE-DAME DE BON SECOURS RUE DE MERBES, 23/25 7130 BINCHE LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE EST-IL LA SOLUTION POUR ÉVITER LA MORT SUBITE CARDIAQUE? PROMOTRICE : MME BEAUJEAN DEL COL MARIE

Plus en détail

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante

Plus en détail

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES?

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? ECNAS SAINT AUBAIN SAINTE ELISABETH Section Soins infirmiers Place Louise Godin, 15 5000 Namur www.saint-aubain.be LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? Travail

Plus en détail

Assurance maladies graves temporaire

Assurance maladies graves temporaire Assurance maladies graves temporaire GUIDE DU PRODUIT 5367-01F-JUI14 ASSOMPTION VIE Le présent document a pour objet de résumer les caractéristiques des produits d'assomption Vie. Il ne s'agit ni d'un

Plus en détail

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE Les premières versions de la loi Bioéthique ne plaçaient pas l'échographie obstétricale et fœtale parmi les examens de diagnostic prénatal. De ce fait, la réalisation de ces examens n'était pas soumise

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Prise en charge cardiologique

Prise en charge cardiologique Yves Roland / Fotolia.com AFM / L. Audinet Prise en charge cardiologique et maladies neuromusculaires SEPTEMBRE 2012 Le cœur est un muscle vital pour l organisme. Telle une pompe, il propulse le sang jusqu

Plus en détail

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale PICCO2 PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012 1 PROTOCOLE PICCO2 DAR BICETRE DEPARTEMENT D ANESTHESIE REANIMATION

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Introduction par François Boustani : les recommandations de l ESC

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION REPARTITION DES PATIENTS 2003 % 100 80 60 40 60,10% 39,90% 59,10% 40,90% 20 0 77,4 ans 80 ans 78,1 ans 80,6 ans primo-implantations

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 Plan 1. Généralités 2. Définition et aspect électrocardiographique 2.1. La fibrillation auriculaire (FA) 2.2. Les ventriculogrammes 2.3. Arythmies associées

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Introduction Votre médecin vous a diagnostiqué un trouble du rythme cardiaque nommé fi brillation atriale.

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail