Planification et évaluation Santé publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planification et évaluation Santé publique"

Transcription

1 (PC) Planificatin et évaluatin Santé publique Prtcle Chagas 36 Prtcle de dépistage et diagnstic de la maladie de Chagas chez les femmes enceintes latin-américaines et leurs nuveau-nés

2 (PD) Planificatin et évaluatin Santé publique Prtcle Chagas Prtcle de dépistage et diagnstic de la maladie de Chagas chez les femmes enceintes latin-américaines et leurs nuveau-nés

3 Crdinadra: Puey Sanchez, Maria Jesus Crdinatrice: Puey Sánchez, Maria Jesús Generalitat de Catalunya Ministère de la Santé Travessera de les crts, Bâtiment Ave Maria Barcelna Éditeur : ministère de la Santé Directin générale de la planificatin et de l évaluatin Première éditin : Barcelne, le 27 janvier 2010 ISBN : Cnseil linguistique : Département de planificatin linguistique du ministère de la Santé Crdinatin de l éditin : Directin générale de la planificatin et de l évaluatin Cnceptin graphique de la cllectin : eggeassciats Mise en page : Trivium Serveis Publicitaris, s.l.u. 4

4 Prtcle de la maladie de Chagas Smmaire 1. AVANT-PROPOS INTRODUCTION PROFESSIONNELS AYANT PARTICIPÉ AU PRÉSENT PROTOCOLE MALADIE DE CHAGAS 4.1 Descriptin Épidémilgie Symptômes cliniques Tests de diagnstic Traitement Situatin en Catalgne PROTOCOLE DE DÉPISTAGE CHEZ LES FEMMES ENCEINTES 5.1 Ppulatin cible Dépistage de l infectin par T.cruzi chez les femmes enceintes Diagnstic de la maladie de Chagas Prise en charge de la femme enceinte présentant une infectin par T.cruzi Prise en charge du nuveau-né de la mère présentant une infectin par T.cruzi Examen nénatal Tests de diagnstic chez le nuveau-né Traitement du bébé infecté Suivi du bébé infecté 5.6 Prise en charge de la femme adulte présentant une infectin par T. cruzi et de ses autres enfants SYSTÈMES DE SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE INDICATEURS D ÉVALUATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET DU REGISTRE VOLONTAIRE ANNEXE 1. LABORATOIRES ET CENTRES PARTICIPANT AU SYSTÈME DE NOTIFICATION MICROBIOLOGIQUE DE CATALOGNE (SNMC) ANNEXE 2. FICHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE POUR LES CAS DE MALADIE DE CHAGAS MÈRE OU ENFANT (HORMIS NOUVEAU-NÉ) ANNEXE 3. FICHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE POUR LES CAS DE MALADIE DE CHAGAS NOUVEAU-NÉ BIBLIOGRAPHIE

5 1. AVANT-PROPOS

6 AVANT-PROPOS Le prtcle de dépistage et diagnstic de la maladie de Chagas chez les femmes enceintes latin-américaines et leurs nuveau-nés est le résultat du travail cnjint du ministère de la Santé et d un grupe de prfessinnels de la santé experts de cette maladie, qui nt pu cmpter, à tut mment, sur le sutien du Département de lutte cntre les maladies trpicales négligées de l Organisatin Mndiale de la Santé. Le dcument que vus avez en main, fruit du cnsensus btenu entre tus les participants, identifie les mesures les plus idines du mment pur limiter l impact de la transmissin verticale de la maladie de Chagas en Catalgne. La première partie du dcument présente le travail de synthèse cncernant les principaux éléments et caractéristiques d une maladie qui, par le fait d être imprtée et d apparitin récente dans ntre envirnnement, est peu cnnue de la plupart des prfessinnels de la santé de La Catalgne. De plus, l btentin de dnnées épidémilgiques cncrètes sur la prévalence de l infectin et l incidence des cas de maladie résulte particulièrement cmplexe dans une situatin cmme celle qui nus ccupe, puisque, jusqu à aujurd hui, nus ne dispsns (pssédns?) pas encre de systèmes ni de circuits de ntificatin et de recueil des dnnées permettant de dispser d une infrmatin fiable et de qualité. Le fait de lancer une interventin de dépistage chez les femmes enceintes issues des pays endémiques d Amérique latine repse sur le principe de cût-efficacité et suppse la mise en place d une série de mesures qui sernt prgressivement cmplétées par d autres de prtée plus générale. Le présent prtcle cnstitue un dcument éminemment pratique, par le biais duquel les prfessinnels de la santé dispsent des éléments essentiels à la réalisatin du dépistage au sein de la ppulatin sélectinnée et grâce auquel nus espérns puvir détecter et traiter de façn précce les cas de la maladie au sein de la ppulatin susceptible d être affectée. L un des enjeux pursuivis lrs de l élabratin de ce prtcle a été d btenir un cnsensus sur les tests de labratire à appliquer pur la détectin et la cnfirmatin de l infectin par T.cruzi, fait d ailleurs bien cmpréhensible dans la mesure ù actuellement certaines références de diagnstic à prps de cette maladie snt encre en curs de validatin et de révisin. Tutefis, nus en smmes cnvaincus, à mesure que les prcédures et les circuits se cncrétisernt, les avancées sernt remarquables. Du pint de vue de la santé publique, il s avère essentiel de définir et de garantir les circuits de cllecte et de transfert de l infrmatin car, pur puvir amélirer la préventin et le cntrôle de cette maladie, il est indispensable de dispser des dnnées permettant de dimensinner le phénmène, d évaluer l impact des mesures appliquées et de mettre à jur le prtcle. C est purqui l enquête épidémilgique présentée à la fin du dcument cnstitue un instrument-clé pur la cllecte des dnnées et leur analyse pstérieure. Enfin, les prtcles de santé publique cnstituent un guide pur l hmgénéisatin et la mise en place de mesures qui requièrent l implicatin et la cllabratin entre des prfessinnels de différents dmaines. Nus espérns que, dans ce cas précis, cet instrument nus servira à atteindre l bjectif fixé. 8 Antni Plasència i Taradach Directeur Général de la Santé Publique Mª Luisa de la Puente Martrell Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Sus-directrice du Service Catalan de la Santé

7 2. INTRODUCTION

8 2. INTRODUCTION La préventin, le cntrôle et le traitement de la maladie de Chagas dans les pays nn endémiques, tels que la Catalgne et l Espagne, représentent l un des nuveaux enjeux pur le système de santé et la surveillance de la santé publique dans ns envirnnements. Le nmbre crissant de cas de cette maladie détectés en Catalgne, phénmène directement lié aux changements sciaux et démgraphiques qu elle a cnnu au curs des dix dernières années, a amené les prfessinnels les plus impliqués dans la préventin et le traitement des pathlgies trpicales, les maladies imprtées, la médecine du vyageur et la santé migratire à cnsidérer, depuis quelque temps déjà, l étude et les interventins assciées à cette maladie cmme une de leurs prirités. Plusieurs études réalisées au curs des dernières années par des équipes de prfessinnels du dmaine clinique, de la micrbilgie et de la santé publique, nt permis d apprfndir les cnnaissances, les prirités ainsi que les mesures d interventin à appliquer pur faire face à cette maladie. Ainsi, ces études nt furni des dnnées sur l ampleur du phénmène et les caractéristiques des persnnes affectées par la maladie. Cmpte tenu des résultats btenus, le prblème est bien lin d être négligeable. Du pint de vue de la santé migratire, la maladie de Chagas représente la principale prpriété. Quelques mesures de détectin et de cntrôle nt déjà été adptées, ntamment le dépistage systématique des banques de sang, destiné à éviter la pssible transmissin par celui-ci. Le présent prtcle fait un pas en avant dans cette même vie. C est une stratégie pinnière au sein de ntre envirnnement, qui bénéficie du sutien du grupe de travail cnstitué de pays nn endémiques et du Département de lutte cntre les maladies trpicales négligées (Cntrl f Neglected Trpical Diseases) de l OMS. Nus smmes cnvaincus que nus travaillns dans la bnne directin et que, grâce à l effrt cnjint des différents acteurs, du réseau de sins et du sutien cmmunautaire au sujet de cette maladie, nus btiendrns de grands bénéfices pur la santé et la qualité de vie d un secteur imprtant de ntre ppulatin. Eu égard à ce qui vient d être expsé, il s avère que La Catalgne ccupe une psitin privilégiée dans le cntexte eurpéen, mais aussi au niveau mndial, pur cntribuer de manière significative aux avancées dans les dmaines de la préventin, du diagnstic et des thérapies cncernant cette maladie et ses cmplicatins, et qu elle jue un certain rôle de leadership et de dynamisatin. 10

9 3. PROFESSIONNELS AYANT PARTICIPÉ AU PRÉSENT PROTOCOLE

10 3. PROFESSIONNELS AYANT PARTICIPÉ AU PRÉSENT PROTOCOLE DIRECTION Antni Plasència i Taradach Directeur Général de la Santé Publique Jsep Mª Jansà López del Vallad Directeur Général de la Santé Publique Ministère de la Santé Pere Gdy García Directeur Général de la Santé Publique Ministère de la Santé Mª Luisa de la Puente Martrell Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Subdirectra del Servei Català de la Salut Dlrs Csta Sampere Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé Elena Calv Valencia Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé COORDINACIÓN TÉCNICA Mª Jesús Puey Sánchez Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé Margarita Admetlla Falgueras Directrice Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé GRUP DE TREBALL Mireia Jané Checa Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Neus Cardeñsa Marin Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Pilar Ciruela Navàs Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Mariela Quesada Vilaseca Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Luca Basile Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Glòria Carmna Parcerisa Directin Générale de la Santé Publique Ministère de la Santé Pedr Albajar Viñas Service de lutte cntre les maladies trpicales négligées Organisatin Mndiale de la Santé Sílvia Cutillas Castell Service Catalan de la Santé 12

11 Prtcle de la maladie de Chagas Jrdi Gómez Prat Unité de médecine trpicale et internatinale Drassanes Institut Catalan de la Santé Jaquim Gascón Brustenga Centre de santé internatinale Hôpital Clínic de Barcelne Maria Jesús Pinaz Delgad Centre de santé internatinale Hôpital Clínic de Barcelne Carme Ollé Rdriguez Directin Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé Àngel Fernández SAP Labratire Institut Catalan de la Santé Lluís Delgad Dieg Service de pédiatrie Hôpital réginal de L Alt Penedès Jsé M. Pérez Fernández Service de nénatalgie Institut clinique d bstétrique, de gynéclgie et de nénatlgie Hôpital Clínic de Barcelne Carls Rdrig Gnzal-de-Liria Service de pédiatrie Hôpital Germans Trias et Pujl Ramn Escuriet Peiró Directin Générale de la Planificatin et de l Évaluatin Ministère de la Santé Oril Cll Escursell Service de médecine fœt-maternelle Institut Clínic de Obstetricia, Gineclgía y Nenatlgía Hôpital Clínic de Barcelne Sílvia Sauleda Labratire de la Banque de sang et de tissus Mntserrat Prtús Labratire de la faculté de pharmacie Université de Barcelne M. Eugènia Valls Llla Service de micrbilgie Hôpital Clínic de Barcelne Jrdi Vila Service de micrbilgie Hôpital Clínic de Barcelne Jrdi Mas Capó Service de micrbilgie Hôpital Clínic de Barcelne 13

12 4. MALADIE DE CHAGAS

13 4. MALADIE DE CHAGAS 4.1 Descriptin 4.2 Épidémilgie La maladie de Chagas est une maladie parasitaire prvquée par l infectin par Trypansma cruzi. Les deux grupes de T. cruzi, dénmmés I et II, présentent des caractéristiques épidémilgiques, pathgéniques, cliniques et de répnse au traitement différentes1. Les vecteurs de la maladie de Chagas snt les triatmes hématphages, tels que le Triatma infestans, qui transmettent le parasite en déféquant sur la peau u les muqueuses lrsqu ils piquent pur se nurrir. Le parasite s intrduit dans l rganisme au myen de tute slutin de cntinuité de la peau u des muqueuses, lrsque le sujet se tuche u gratte le pint de piqûre. Mais le parasite peut également se transmettre par transfusin sanguine et transplantatin d rganes infectés, verticalement, de la mère infectée au fœtus u par ingestin d aliments cntaminés par le parasite. On estime que le taux de transmissin verticale est cmpris entre 4 et 7% au sein de grupes déterminés à risque dans ntre envirnnement 2 et peut atteindre jusqu à 12% dans certains pays d rigine. 3, 4 La maladie est endémique dans les znes cntinentales du nrd, du centre et du sud de l Amérique, ntamment au centre et au sud de la Blivie, au nrd-uest de l Argentine, au sud du Péru, à l uest du Paraguay, dans une partie de l Équateur, au Nicaragua, au Salvadr et au sud du Mexique (figure 1). Parmi les deux grupes majritaires de T. cruzi, le grupe I serait prédminant au nrd de l Amaznie, tandis que le grupe II s étendrait plutôt du côté sud. L estimatin du taux de prévalence varie de 0,06% en Uruguay à 28,8% en Blivie, seln les dnnées de la fin des années quatre-vingt-dix 5. Tutefis, la prévalence a beaucup changé grâce aux campagnes de lutte anti-vectrielle qui nt été lancées dans les différents pays. Seln les études réalisées dans ntre envirnnement, la prévalence chez les femmes enceintes est de 3,4% au sein de la ppulatin latinaméricaine et de 27,7% pur la ppulatin blivienne. 2 Figure 1. Répartitin de la maladie de Chagas en Amérique du Nrd, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. OMS, Symptômes cliniques 1,6 16 La maladie évlue en deux phases. La phase aiguë présente peu de symptômes. C est purqui elle passe inaperçue dans la plupart des cas u se cnfnd avec d autres pathlgies. Par cntre, au curs de la phase chrnique, les cmplicatins peuvent être graves et prvquer la mrt, surtut en cas de trubles cardiaques. Fase Aguda L infectin aiguë u prim-infectin ne présente habituellement que peu de symptômes, en général nn spécifiques. On peut bserver une réactin inflammatire lcale initiale, à l endrit

14 Prtcle de la maladie de Chagas de l inculatin (chagme) et une lymphadénite réginale. Quelques autres manifestatins systémiques, classées par rdre de fréquence, snt les suivantes: céphalée, pâleur, myalgie, dyspnée, œdèmes, duleurs abdminales, tux, hépatmégalie, exanthème, ndules dulureux, splénmégalie, vmissements, diarrhée et anrexie. Lrsque l inculatin se fait au niveau de la cnjnctive, un œdème périrbitaire unilatéral et une cnjnctivite (signe de Rmaña) peuvent se dévelpper. Tutefis la maladie peut se présenter sus des frmes plus graves telles que les mycardites aiguës (3 % des infectés, principalement des enfants de mins de 5 ans) u les méning-encéphalites. Dans le cas des mycardites, des duleurs thraciques et des signes d insuffisance cardiaque peuvent apparaître et la radigraphie du thrax met en évidence une augmentatin de la silhuette cardiaque. L électrcardigramme (ECG) peut détecter des trubles du rythme cardiaque, des blcs auricul-ventriculaires, des cmplexes QRS faible vltage et ndes T négatives. Les cas de méning-encéphalites présentent des symptômes de fièvre, crises cmitiales, paralysie u cma. Les frmes les plus graves de la maladie de Chagas snt assciées à des déficits nutritinnels, une immunsuppressin (SIDA), un âge inférieur à 5 ans u encre une transmissin par vie rale, qui favriserait l inculatin d une charge parasitaire plus imprtante. Phase chrnique Si l infectin aiguë n a pas été traitée étilgiquement, au curs des deux u tris premiers mis, la maladie devient chrnique. L infectin chrnique peut demeurer dans un état latent pendant des décennies, vire même tute la vie (frme indéterminée), u avir une répercussin sur un rgane cible. Tut dépend des caractéristiques de la maladie de Chagas dans la zne gégraphique en questin. Alrs que le grupe I cmme le grupe II peuvent causer des prblèmes cardiaques, il semble que seul le T. cruzi du grupe II sit asscié à des prblèmes digestifs. 1. Frme indéterminée: cncerne, apprximativement, 60% des infectés. Sus cette frme de la maladie, les résultats bservés chez les patients snt les suivants 7 : 1) tests sérlgiques psitifs u diagnstic parasitlgique cnfirmé; 2) absence de signes et de symptômes de la maladie; 3) examens électrcardigraphiques cnventinnels nrmaux; 4) images radigraphiques nrmales du cœur, de l œsphage et du cln. Néanmins, l infectin peut se réactiver en cncmitance avec une maladie grave u dans des cnditins d immundéficience sévère dues à une transplantatin d rgane u au SIDA. 2. Frme symptmatique: cncerne, apprximativement, 40 % des cas. L infectin symptmatique peut se manifester par des trubles cardiaques, digestifs et une dysautnmie, qui entraîne des perturbatins du système nerveux sympathique et parasympathique, ce qui affecte alrs des rganes cibles cmme le cœur et le système digestif (principalement l œsphage et le cln). L inflammatin chrnique, avec le temps, prvque une fibrse des rganes affectés. À l rigine de ce dmmage tissulaire, nus truvns aussi bien l effet pathgénique direct du parasite que l effet destructif médiat prduit par les aut-anticrps u autres mécanismes, tels que les trubles de la micrcirculatin. Entre 10 et 30 % des patients présentent une frme cardiaque de la maladie. Cette affectin, ptentiellement la plus grave, peut causer une insuffisance cardiaque, des trubles du rythme cardiaque et la mrt subite. Elle se manifeste habituellement 15 à 30 ans après la phase aiguë sus la frme d une mycardipathie dilatée, ce qui prduira une 17

15 insuffisance cardiaque et des arythmies, lesquelles favrisent les thrmbemblies. Les arythmies les plus fréquentes snt la bradycardie sinusale, les trubles de la cnductin électrique (BBD, HBAG, BAV), les ndes T négatives, les extrasystles ventriculaires multifcales u plymrphes, la tachycardie ventriculaire (trsade de pintes) et la fibrillatin ventriculaire. Le cliché thracique peut révéler une augmentatin de la silhuette cardiaque. L échcardigramme met en évidence des dilatatins cavitaires, des anévrysmes apicaux et une hypkinésie u akinésie partielle de prédminance pstér-inférieur-intramural (fibrse). 8 Au sud de l Amaznie, entre 5 et 10% des infectés présentent une frme digestive 9, 10 de la maladie, tandis qu au nrd les lésins digestives snt rares et très légères. L affectin digestive est glbale et prvient, entre autres mécanismes, de la lésin lcale du système neurnal autnme. Tutefis, l additin entre l incrdinatin péristaltique, l altératin du fnctinnement des sphincters et la distensin mécanique causée par le cntenu sec fnt que les znes de l œsphage et du cln sient les plus affectées. En ce qui cncerne l affectin œsphagique, plus fréquente au centre du Brésil, les symptômes snt la difficulté de faire prgresser le bl alimentaire accmpagnée d une sensatin de gêne et la duleur rétr-sternale, en phase initiale, ainsi que la régurgitatin et le reflux, en phase avancée. Quant aux affectins du cln, plus fréquentes que celles de l œsphage dans les pays andins, elles tuchent en phase initiale le sigmïde ainsi que, dans un purcentage cnsidérable de cas, le rectum. Quique le mégacôln puisse être asymptmatique, dans un grand nmbre de cas, le symptôme le plus fréquent est la cnstipatin. On rencntre également d autres symptômes tels que le métérisme, la gêne abdminale, la distensin abdminale et les fécalmes. Dans certaines znes gégraphiques, le mégacôln, le mégaœsphage et la cardipathie peuvent être assciés. Seln les estimatins, jusqu à 30% des patients suffrant d une affectin digestive présentent une mycardipathie assciée à la maladie de Chagas. Dans certains cas, il peut exister une affectin du système nerveux, la principale étant l affectin du système nerveux neurvégétatif. La méning-encéphalite s avère être la frme la plus fréquente de la maladie en cas de réactivatin par l immunsuppressin grave, en particulier le SIDA. Les patients suffrant d immundéficience peuvent présenter une réactivatin de la maladie. Chez les patients atteints d une infectin par V.I.H, les trubles du SNC, présents chez 75% des malades, deviennent prédminants, vire même exclusifs, et dépassent les trubles cardiaques, présents chez plus de 40% des malades. Chez les patients immundéprimés par les leucémies u les thérapies immunsuppressives, la mycardite tuche 60% des cas et la méning-encéphalite jusqu à 45% Tests de diagnstic Le diagnstic peut être effectué par le biais de tests parasitlgiques (qui islent le trypmastigte), directs u indirects, et par des méthdes sérlgiques. Les tests parasitlgiques directs dnt nus dispsns snt l examen à l état frais ainsi que d autres techniques mins sensibles telles que la gutte épaisse et le frttis sanguin. Leur valeur prédictive psitive dépend du degré de parasitémie. Les méthdes directes snt à privilégier pur l élabratin du diagnstic pendant la phase aiguë de la maladie u dans les cas de réactivatin. Par cntre, lrsque les parasitémies snt faibles, situatins fréquentes en phase chrnique, il est cnseillé d utiliser des méthdes de cncentratin des parasites (sit la méthde du micr-hématcrite sit la méthde Strut). 18

16 Prtcle de la maladie de Chagas En ce qui cncerne les tests parasitlgiques indirects, les cultures de bipsies se fnt en général sur milieu Nvy-MacNeal-Niclle (NNN) et les hémcultures sur milieu Liver Infusin Tryptse (LIT). Actuellement, le xéndiagnstic ne s utilise que pur la recherche. Les méthdes mléculaires incluent la PCR 11 qualitative et quantitative u en temps réel 12. Ces techniques de PCR, en curs d étude, apprternt de nmbreux avantages, ntamment la sensibilité accrue de la détectin, la caractérisatin rapide de T. cruzi et la quantificatin du niveau de charge parasitaire. Grâce aux études actuellement en curs, nus dispserns à curt terme de techniques standardisées et validées Les méthdes sérlgiques se basent sur la déterminatin d anticrps cntre des antigènes spécifiques : hémagglutinatin indirecte, immunflurescence indirecte, techniques d ELISA et de transfert Western. Cmpte tenu de la faible valeur prédictive psitive, le diagnstic définitif requiert la cnfirmatin sérlgique via deux méthdes qui utilisent des antigènes différents. En cas de discrdance entre les résultats, il faudra utiliser une trisième technique. Par ailleurs, il cnvient tujurs de prendre en cmpte la pssibilité d btenir de faux résultats psitifs en raisn d une infectin par Leishmania spp, en particulier la leishmanise viscérale et, plus rarement, les infectins par Trypansma rangeli, Trepnema pallidum u Plasmdium spp. Dans tus les cas, il cnvient de réaliser une anamnèse et un examen physique en vue de décuvrir les trubles des rganes cibles. Le diagnstic de l affectin cardiaque dit être réalisé, initialement, via les études de l ECG et de la radigraphie du thrax, mais la réalisatin d une échcardigraphie est recmmandée. En cas de détectin d une anmalie, le patient peut être sumis à d autres tests, cmme l ECG à l aide de l enregistreur Hlter, l ergmétrie, l angigraphie u les tests istpiques, u tut autre test indiqué par les services de cardilgie. Le dépistage de l affectin digestive se fera myennant l œsphaggramme et le lavement baryté pur l examen du cln. Des études cmplémentaires peuvent être 13, 14 réalisées à l aide d une gastrfibrscpie. La cnfirmatin du diagnstic de l infectin de Chagas nécessite la présence d antécédents épidémilgiques (pssibilité de cntact avec T. cruzi) et la cnfirmatin sérlgique u parasitlgique de l infectin. L apparitin de symptômes cliniques n est pas requise vu la fréquence élevée de malades asymptmatiques u de malades présentant des symptômes nn spécifiques (phase chrnique, frme indéterminée). On peut distinguer l infectin (antécédent épidémilgique et tests de labratire) et la maladie (apparitin des symptômes). 4.5 Traitement 1-3 Le médicament de chix est le benznidazle. Mais, en cas de cntre-indicatin u d effet secndaire, le nifurtimx peut être utilisé. Ces deux médicaments snt dispnibles, sur rdnnance, en tant que «médicatin étrangère». Leur administratin réduit la durée et la gravité de la phase aiguë en éliminant la parasitémie. L efficacité 15 des traitements dispnibles est inversement prprtinnelle à la durée d évlutin de la maladie. Ils snt hautement efficaces pendant la première année de vie et en phase aiguë, puis leur efficacité diminue avec la durée de l infectin et, en phase chrnique, aucun traitement n est vraiment satisfaisant. De fait, les résultats des études varient seln les régins. Certaines d entre elles mntrent que le traitement parasitlgique est efficace chez 25 % des adultes traités en phase chrnique, tandis que d autres nt démntré que le 19

17 traitement, pendant cette même phase, semblait ralentir la prgressin de la maladie 16. Qui qu il en sit, le traitement étilgique dit tujurs être administré dans les cas diagnstiqués de mineurs de mins de 12 ans et en cas de réactivatin. Caractéristiques du traitement au benznidazle : Administratin de 2 u 3 dses pendant 60 jurs, après les repas, avec un maximum de 300 mg/jur. Pslgie : < 15 ans et < 40 kg: benznidazle 7,5-10 mg/kg/jur. > 40 kg et/u > 15 ans: benznidazle 5 mg/kg/jur. En cas de méning-encéphalite, la dse recmmandée est de 25 mg/kg/jur. Chez les prématurés u les nuveau-nés avec cmrbidités, le traitement dit cmmencer par une dse de 5 mg/kg/jur. Si au but de tris jurs de traitement, le bébé ne présente aucun signe de leucpénie ni de thrmbpénie, la dse sera augmentée à 10 mg/kg/ jur. Chez les bébés nés à terme, qui nt un pids nrmal et ne suffrent d aucune autre pathlgie, la dse initiale peut être de 10 mg/kg/jur. Cntre-indicatins: femmes enceintes, mères allaitantes, persnnes atteintes d insuffisance hépatique u rénale, de maladie neurlgique, digestive, cutanée u hématlgique grave u suffrant d allergie aux imidazles. Effets indésirables: les plus fréquents snt des trubles digestifs, cutanés u neurlgiques, qui peuvent tucher 20 à 40% des patients. Classificatin des effets par rdre de fréquence: symptômes digestifs; symptômes d hypersensibilité: dermatite avec exanthème cutané, œdème généralisé, fièvre, arthralgies, et myalgies; plyneurpathies, paresthésies et plynévrite. Effets plus rares: dépressin médullaire: purpura thrmbcytpénique et agranulcytse (cette dernière affectin étant la plus sévère). En cas de dépressin médullaire u de symptômes graves d hypersensibilité (syndrme de Stevens-Jhnsn), il faut arrêter le médicament. Les effets snt réversibles avec le retrait u la réductin de la dse. Les enfants tlèrent mieux le médicament que les adultes. En cas d intlérance au médicament, n peut allnger la péride de traitement de manière à en réduire la dse qutidienne. Le suivi cmprend des analyses médicales de cntrôle pendant tute la durée du traitement. Chez les adultes, il est recmmandé de faire un suivi sérlgique annuel pendant les 5 premières années, mais cela dépendra de la durée préalable de l infectin (vir tableau 1) et du territire d rigine. La sércnversin est plus rapide au nrd de la zne amaznienne. Le suivi des enfants cmprend des analyses médicales de cntrôle au curs de la deuxième semaine de traitement et tutes les quatre semaines, aussi lngtemps que dure le traitement, ù à n imprte quel mment, en cas d apparitin de symptômes. Il cnvient de répéter les sérlgies annuellement jusqu à la sérnégativité, ce qui peut prendre entre 1 et 17 ans seln la zne gégraphique. 20

18 Prtcle de la maladie de Chagas Tableau 1. Guérisn parasitlgique des persnnes infectées par T. cruzi en fnctin de la durée d évlutin en Amérique du Sud. Durée de l infectin < 1 an < 12 ans > 12 ans Purcentage de guérisn 100% 60% 8-25% Temps nécessaire pur btenir une sérlgie négative < 1 an 5-7 ans ans Caractéristiques du traitement au nifurtimx: Administratin de tris dses pendant 60 jurs, après les repas. Pslgie: Chez les adultes, la dse est de 8 à 10 mg/kg/jur. Chez les enfants, la dse peut s élever jusqu à 15 mg/kg/jur. Les effets indésirables snt plus fréquents qu avec le benznidazle 17. Classificatin des effets par rdre de fréquence: symptômes digestifs (40-100%): perte de pids, vmissements, anrexie, gêne abdminale; symptômes d affectin du système nerveux central (60-70%): irritabilité, difficultés pur truver le smmeil, désrientatin, tremblements; affectin du système nerveux périphérique (25%): plyneurpathies, paresthésies et plynévrites (dépendant de la dse); psychse et hallucinatins difficiles à gérer (10%); sensatin de faiblesse généralisée. Les effets snt réversibles avec le retrait u la réductin de la dse. Les enfants présentent mins fréquemment des effets secndaires. Le suivi cmprend des analyses médicales de cntrôle pendant tute la durée du traitement. Chez les adultes, il est recmmandé de faire un suivi sérlgique annuel pendant les 5 premières années, mais cela dépendra de la durée préalable de l infectin. Le suivi des enfants cmprend des analyses médicales au curs de la deuxième semaine de traitement et tutes les 4 semaines, aussi lngtemps que dure le traitement, u à n imprte quel mment, en cas d apparitin de symptômes. Il cnvient de répéter les sérlgies annuellement jusqu à la sérnégativité, ce qui peut prendre entre 1 à 7 ans seln la zne gégraphique d rigine. 4.6 Situatin en Catalgne Eu égard aux muvements migratires, il existe en Catalgne près de persnnes riginaires de pays endémiques (Registre central d assurés du Service catalan de la Santé en 2008). Sur la base d une prévalence de 3,4% pur l ensemble des pays latinaméricains (hrmis les îles des Caraïbes), n estime, apprximativement, à le nmbre de persnnes infectées par T. cruzi. 21

19 La transmissin vectrielle directe n est pas pssible vu l absence de triatmes sur le territire. Tutefis la pssibilité d infectin à travers le sang u les rganes cntaminés a amené la Banque de sang et de tissus de Catalgne à mettre en place le dépistage chez les dnneurs. Les études réalisées indiquent une sérprévalence d infectin par T. cruzi de 0,62% 18. Parmi les cas détectés, certains sujets avaient résidé dans les znes endémiques sans pur autant y être nés. Dans une étude similaire réalisée à Madrid, la prévalence était de 0,8% 19. En ce qui cncerne la transmissin verticale, les études effectuées dans ntre milieu indiquent que le taux se situe entre 4 et 7% 2. Cnsidérant un taux de fécndité de 40 à 45 pur femmes, le nmbre de grssesses chez les femmes latin-américaines (hrmis les Caraïbes) se rapprcherait de par an, dnt envirn 230 purraient crrespndre à des femmes infectées. Le nmbre de nuveau-nés annuels atteints d une infectin par T. cruzi varierait entre 9 et 16. Parmi ceux-ci, si n cnsidère que 10 à 40% présentent des symptômes, cela signifie qu entre 1 et 6 enfants purraient naître avec la maladie de Chagas cngénitale. 22

20 5. PROTOCOLE DE DÉPISTAGE CHEZ LES FEMMES ENCEINTES

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Traitement médicamenteux FAUT-IL ABSOLUMENT

Plus en détail

Centre de réadaptation

Centre de réadaptation Centre de réadaptatin Cmment passer d une pratique clinique d expert à celui d une pratique clinique d accmpagnateur par des actes cliniques et administratifs cncrets? Intrductin Plusieurs recherches et

Plus en détail

Les publications du Québec, La santé des enfants en services de garde éducatifs, Collection Petite Enfance, Publications du Québec, 2009, 271 pages.

Les publications du Québec, La santé des enfants en services de garde éducatifs, Collection Petite Enfance, Publications du Québec, 2009, 271 pages. Les publicatins du Québec, La santé des enfants en services de garde éducatifs, Cllectin Petite Enfance, Publicatins du Québec, 2009, 271 pages. Germactin Inc préventin des infectins, www.germactin.cm

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima 6 décembre 2013 Les cnséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémilgiques cnduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima Pint de la situatin en décembre 2013 Principe

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Les pharmaciens communautaires exerçant leur profession dans la région de la Mauricie et Centre-du- Québec.

Les pharmaciens communautaires exerçant leur profession dans la région de la Mauricie et Centre-du- Québec. Initier le traitement des persnnes asymptmatiques ayant un résultat psitif au dépistage de chlamydia trachmatis ainsi que leurs Références à un prtcle : d entrée en vigueur : ui nn Avril 2012 Prfessinnels

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT 2.50f DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT de l examen prfessinnel Crdinatrice en médecine ambulatire rientatin clinique/ Crdinateur en médecine ambulatire rientatin clinique Crdinatrice en médecine ambulatire

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

Protocoles pluriprofessionnels des soins de premier recours

Protocoles pluriprofessionnels des soins de premier recours GUIDE PRATIQUE D ÉLABORATION Prtcles pluriprfessinnels des sins de premier recurs Exemple gestin qutidienne des AVK Nvembre 2011-1 - Smmaire 1 Identificatin du thème du PPSPR... 3 1.1 Prblème identifié

Plus en détail

Les Français et l autopartage

Les Français et l autopartage Les Français et l autpartage Sndage réalisé par pur LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Cntact BVA : Julie Catilln Directrice d études de BVA Opinin 01.71.16.88.34 Méthdlgie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Nouvelles modalités du dépistage sérique et du diagnostique prénatal de la Trisomie 21

Nouvelles modalités du dépistage sérique et du diagnostique prénatal de la Trisomie 21 du diagnstique prénatal de la Trismie 21 Les services de Trismie 21 et de Cytgénétique Labratire Bimnis du diagnstic prénatal de la Trismie 21 Nuvel arrêté applicable L arrêté du 23 juin 2009 (JO du 3

Plus en détail

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ)

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ) L Assciatin pur l exprtatin du livre canadien Prgramme d aide à la cmmercialisatin des drits à l étranger (PACDÉ) Lignes directrices 2010-2011 Date limite pur la réceptin des demandes : le jeudi 1 er avril

Plus en détail

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France Règlement de la Burse SNPHPU-MSD 2015 rganisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France 1. Cntexte Le SNPHPU et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le dmaine

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Centre e-learning HES-SO

Centre e-learning HES-SO Installer le lgiciel Ht Ptates - Décmpresser le fichier winhtpt60.zip - Lancer le Setup - Suivre la prcédure prpsée par l assistant Chisir le type d exercice Ht Ptates Ce lgiciel prpse cinq types de questinnaires

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALE, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Département des urgences sanitaires Répnses aux questins fréquemment psées cncernant la prpagatin, les

Plus en détail

Objectifs. Rappels. Page : 1 / 5

Objectifs. Rappels. Page : 1 / 5 Cnduite à tenir pur la maîtrise des infectins respiratires aigües dans les établissements médic-sciaux Versin 1 Page : 1 / 5 Objectifs Limiter l émergence et/u l expansin d épidémie au sein de l établissement

Plus en détail

1 POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE :

1 POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE : INTERVENTION DE Pierre LARNAUDIE, Médecin anesthésiste des hôpitaux de l Assistance Publique L Assemblée Générale de l Assciatin crématiste de Vichy, ses envirns et Mulins s est terminée le 7 avril 2013,

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique, spécialisatin

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE ANEMIE PENDANT LA GROSSESSE

PRISE EN CHARGE D UNE ANEMIE PENDANT LA GROSSESSE Prtcle bstétrical n 21 versin 1 page 1/8 N versin Référence : RSN/PR/REA.O/021/C Date de 1 ère mise en service : 14/10/2014 Date de la mdificatin Suivi des mdificatins Objet de la mdificatin Faite par

Plus en détail

Statut de l interne en médecine enceinte

Statut de l interne en médecine enceinte InterSyndicale Natinale Autnme Représentative Des Internes de Médecine Générale 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 Fax 04 78 60 27 14 administratin@isnar-img.cm - www.isnar-img.cm

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique Migratin vers Windws 7 : tujurs un sujet de préccupatin pur les prfessinnels de l infrmatique Smmaire.. Généralités. 1 Envirnnements de desktp. 2 Niveau d avancement de l implémentatin 3 Ressurces et planificatin

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Pré-requis : aucun Encadrement : La frmatin est dispensée au minimum par un frmateur SST rattaché à : Un rganisme de frmatin habilité pur la

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autochtones de 2012

Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autochtones de 2012 Indicateurs de haut niveau Enquête auprès des peuples autchtnes de 2012 Intrductin : Le présent dcument dresse la liste des thèmes et des indicateurs de haut niveau cnnexes faisant partie du cntenu de

Plus en détail

Champ d exercice de l audiologie

Champ d exercice de l audiologie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 Champ d exercice de l audilgie ÉNONCÉ DE L OBJECTIF Le présent dcument définit et décrit le champ

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges Appel à prjet 2016 du PLIE de l agglmératin chalnnaise Cahier des charges 1. Le PLIE du Grand Chaln Le Plan Lcal pur l Insertin et l Empli (PLIE) de l agglmératin chalnnaise a pur bjectif de favriser l

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail