Consultation publique Modes de financement des municipalités Régime d impôt foncier et le système d évaluation foncière Prestation régionale des

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consultation publique Modes de financement des municipalités Régime d impôt foncier et le système d évaluation foncière Prestation régionale des"

Transcription

1 Consultation publique Modes de financement des municipalités Régime d impôt foncier et le système d évaluation foncière Prestation régionale des services Mai 2011

2 Consultation publique Modes de financement des municipalités Régime d impôt foncier et le système d évaluation foncière Prestation régionale des services Mai 2011 Publié par : Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (N.-B.) E3B 5H1 Imprimé au Nouveau-Brunswick CNB 8200

3 Le gouvernement provincial s est engagé à collaborer avec les municipalités, les communautés rurales, les districts de services locaux (DSL) et d autres intervenants en vue d améliorer le système de gouvernance locale. De février à juin 2011, une consultation a été menée auprès des gens du Nouveau-Brunswick afin de recueillir leurs points de vue sur la façon d améliorer le modèle en place en ce qui concerne la prestation régionale des services, l évaluation foncière et l impôt foncier, et le mode de financement communautaire. Le gouvernement provincial s appuiera sur les renseignements recueillis pour déterminer la meilleure façon d améliorer la gouvernance locale afin qu elle soit viable à long terme. Cette consultation à la grandeur de la province comprenait des rencontres avec des intervenants régionaux, des réunions ouvertes au public, un site Web fournissant des renseignements généraux et offrant la possibilité de présenter des mémoires ou de remplir un questionnaire et et un groupe consultatif d un groupe consultatif chargé de conseiller le Ministre. Le présent document fait la synthèse des dix séances animées par le ministre des Gouvernements locaux, Bruce Fitch. Les séances ont eu lieu en avril et en mai 2011 à Campbellton, Fredericton, Saint John, Riverview, Miramichi, Edmundston et Woodstock, et dans les DSL de Robertville, de Val-Comeau et de Bayside. Environ résidants du Nouveau-Brunswick y ont participé. Toutes les séances étaient présidées par un animateur et s amorçaient par un exposé général du ministre Fitch, lequel brossait le portrait actuel de la gouvernance locale. Le Ministre a présenté les trois sujets de discussion, soit les modes de financement des municipalités, les impôts fonciers et l évaluation foncière et la prestation régionale des services. Les participants étaient alors invités à faire part de leurs commentaires et de leur opinion sur ces sujets. Le ministre Fitch souhaite remercier tous les participants pour leurs commentaires, qu ils aient été formulés de vive voix ou en ligne. 1. Modes de financement des municipalities Les associations municipales suggèrent d adopter un nouveau modèle de financement qui n engendrerait aucun coût pour le gouvernement provincial, qui entraînerait le transfert complet des recettes de l impôt foncier aux administrations locales et qui modifierait la répartition des responsabilités entre le gouvernement provincial et les administrations municipales. Les coûts d infrastructure des municipalités continuent d augmenter de façon considérable. Les administrations locales sont préoccupées par le fait que les sources de recettes dont elles disposent pour répondre aux besoins croissants dans ce domaine sont limitées. Plusieurs motifs de mécontentement ont été soulevés à l égard de la montée en flèche des dépenses provinciales et municipales et de la façon dont est dépensé l argent des contribuables. Les DSL craignent de ne pas peser suffisamment dans la balance pour obtenir une répartition équitable des recettes et des dépenses. Un nouveau modèle de financement ne saurait être efficace sans une restructuration de la gouvernance locale (constitution de toutes les communautés en municipalité). La formule actuelle de calcul de la subvention sans condition ne permet pas un partage équitable des recettes entre les municipalités. Il faut adopter une formule de péréquation équitable pour toutes les communautés. Bon nombre de représentants des DSL craignent que les municipalités ne soient intéressées qu à prendre de l expansion afin de partager leurs dettes et leurs responsabilités financières avec les DSL avoisinants. 1

4 2 Certaines municipalités craignent que les DSL leur soient annexés même si ceux-ci ne disposent pas de l infrastructure et de l assiette fiscale nécessaires pour assurer la prestation des services attendus. Il faut donner plus d information afin de contrer la perception selon laquelle le gouvernement provincial subventionne les DSL. La Loi sur les municipalités doit être actualisée et les sphères de compétences et de responsabilités des administrations locales et du gouvernement provincial doivent être examinées. Certains estiment que les municipalités disposent de sources de recettes suffisantes mais qu elles ne les exploitent pas efficacement et qu au lieu d accroître les recettes, il faudrait réduire le nombre de municipalités afin d éviter les dédoublements. On doit exiger plus d information et une plus grande responsabilisation des municipalités, des commissions de district d aménagement et des DSL en ce qui a trait à l utilisation des recettes de l impôt foncier. Actuellement, rien n incite les DSL à se constituer en municipalité, puisqu ils ne seront plus subventionnés s ils le font. Les petites municipalités peuvent difficilement contrôler les coûts des services, notamment en ce qui concerne la police, la voirie et les infrastructures, et doivent trouver des moyens de générer davantage de recettes afin d assurer ces services. Les administrations locales n ont qu une faible marge de manœuvre pour accroître leurs recettes. Elles demandent qu on leur attribue certains pouvoirs supplémentaires et estiment devoir accroître leurs sources de recettes (p. ex. taxe de vente, taxe hôtelière ou taxe sur l essence). 2. Régime d impôt foncier et le système d évaluation foncière L application du taux de 63,15 cents à tous les types de propriétés situées dans les DSL (soit les biens résidentiels non occupés par le propriétaire et les biens non résidentiels) est bien reçue, de même que le fait que celui-ci doit refléter les coûts réels des services (ex. : services de police, voirie). On est aussi d accord en général avec l idée que le gouvernement doit s attaquer au problème de la double imposition en abolissant le taux provincial d impôt foncier de 1,45 $ applicable aux immeubles locatifs et aux biens résidentiels non occupés par le propriétaire, y compris les chalets et les résidences secondaires. On est aussi d accord en général avec une augmentation de l impôt foncier pour les immeubles locatifs, les chalets et les propriétés commerciales. On craint que les propriétaires de biens commerciaux paient plus que leur juste part d impôt foncier, paient des impôts plus élevés (taux provincial de 2,18 $ et 1,5 fois le taux local) et reçoivent moins de services (aucune collecte des ordures). Plusieurs craignent de voir l impôt foncier augmenter en cas de fusion ou de régionalisation. Certains résidants des DSL ne s opposeraient pas à une légère augmentation de l impôt foncier à condition que celle-ci corresponde au niveau de service qu ils reçoivent et qu ils puissent avoir leur mot à dire sur la façon dont les services sont offerts. La plupart des résidants des DSL sont satisfaits du niveau actuel d imposition et des services offerts, et ne souhaitent pas voir l impôt foncier augmenter. On craint que les fusions n entraînent une augmentation de l impôt foncier pour les exploitations et les terres agricoles. Le milieu agricole est préoccupé par la viabilité de l agriculture au Nouveau-Brunswick et insiste sur l importance d étudier la possibilité de créer un programme d allégement pour les agriculteurs dûment enregistrés au moment d examiner le régime d impôt foncier.

5 Il doit y avoir allégement fiscal pour les exploitations familiales. Une plus grande aide doit être offerte aux propriétaires à faible revenu, puisque ce sont eux qui ont le plus besoin d un allégement. Il doit y avoir une plus grande transparence en ce qui concerne les taux d imposition et la façon dont les recettes de l impôt foncier sont dépensées, et davantage d information sur le coût des services et sur le lien entre les taux d impôt foncier et les services reçus. Des taux d imposition ajustés en fonction des services reçus s imposent dans les secteurs fusionnés et dans les régions. Les relevés d impôt foncier portent à confusion. Il faut simplifier la méthode de calcul de l impôt foncier. Il est juste de fonder l évaluation foncière sur la valeur marchande de la propriété; le système n est pas à revoir en totalité. Les augmentations subites de l évaluation foncière constituent une source de mécontentement. Le plafond de 3 % de l évaluation foncière a permis de réduire l augmentation de l évaluation foncière pour les relevés d imposition de Peu de représentants municipaux appuient le plafond appliqué aux augmentations de l évaluation foncière. Certains craignent qu un plafond de l évaluation foncière ne mine la fonction d évaluation et n entraîne une répartition inégale de la charge fiscale. Il faut revoir le processus d évaluation foncière afin de le rendre plus équitable. Les augmentations de l évaluation foncière devraient être introduites graduellement sur la base d une moyenne triennale. Il faudrait contrebalancer les hausses de l évaluation foncière par un rajustement du taux d imposition, c est-à-dire en diminuant le taux d imposition lorsqu il y a augmentation de l évaluation. 3. Prestation régionale des services Il faut partager les services plutôt que d élargir leur prestation. Il est nécessaire d améliorer l affectation des contributions provinciales et fédérales. Il faut établir des mesures et des indicateurs de rendement afin d accroître la responsabilité et la transparence. Il est difficile d obliger les organismes de services régionaux (comme les commissions de gestion des déchets solides et les commissions d aménagement) à rendre des comptes sur leurs décisions en matière de dépenses. La prestation des services policiers doit se faire sur une base régionale. Les commissions de gestion des déchets solides sont trop nombreuses. Les fusions forcées ne sont pas les bienvenues. Il faut privilégier la régionalisation des services plutôt que les fusions. Il faut respecter le caractère propre de chaque région. Il faut éviter de mettre en place une approche «mur à mur» pour la prestation régionale des services. Il faut se concentrer sur la résolution des problèmes et non sur la mise en place d une structure uniforme parfaite. 3

6 Le partage des services et la mise en commun des ressources profiteront à toutes les communautés et se traduiront par une meilleure coordination de la planification. Les DSL comptent sur le gouvernement provincial pour prendre les mesures nécessaires en vue de la mise en place d un modèle équitable de prestation des services. Comment répartir proportionnellement les coûts des services (ex. : police, voirie) entre les DSL et les municipalités? Certains estiment que les DSL se débrouillent très bien et qu il n est donc pas nécessaire de leur venir en aide. Les résidants des DSL sont généralement satisfaits du niveau de service et sont d avis qu ils paient leur juste part pour les services reçus. Les secteurs ruraux du Nouveau-Brunswick non constitués en municipalités ne cherchent pas à obtenir davantage de services et craignent que les conseils nouvellement constitués ne tentent d accroître le nombre de services ou d offrir des services dont les résidants ne veulent pas. Il faut respecter le choix qu ont fait les gens de s établir en région rurale. Les résidants qui ont choisi de vivre dans ces secteurs s attendent à recevoir moins de services et à payer moins d impôt. Les gens craignent que la régionalisation des services ne se traduise par la création d un nouveau niveau de gestion publique et une lourdeur bureaucratique accrue. Les DSL doivent participer au processus décisionnel et être traités en partenaires à cet égard. Les municipalités ne devraient pas pouvoir imposer aux DSL leurs décisions en matière de prestation des services. Il faut réaliser des économies de coûts en éliminant les chevauchements et en améliorant l efficacité. Le partage des services et la mise en commun des ressources permettront aux communautés de réaliser des économies. Seuls les utilisateurs de services doivent payer pour ceux-ci. Il faut éviter de remplacer les bénévoles par du personnel rémunéré. Les bénévoles ne sont pas valorisés pour leur travail. Nous devons outiller les communautés afin qu elles soient en mesure de prendre leurs propres décisions. Il devrait y avoir une commission d aménagement par région. 4

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

Nouveau modèle de répartition du coût des services de police fournis par la GRC au Nouveau-Brunswick

Nouveau modèle de répartition du coût des services de police fournis par la GRC au Nouveau-Brunswick Nouveau modèle de répartition du coût des services de police fournis par la GRC au Nouveau-Brunswick Ministère de sécuritépublique Le 14 février 2013 Plan d'action pour un nouveau système de gouvernance

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Forum du ministre. sur le logement abordable et le secteur privé. Sommaire. Tenu par Ted McMeekin, Ministre des Affaires municipales et du Logement

Forum du ministre. sur le logement abordable et le secteur privé. Sommaire. Tenu par Ted McMeekin, Ministre des Affaires municipales et du Logement Sommaire Forum du ministre sur le logement abordable et le secteur privé Tenu par Ted McMeekin, Ministre des Affaires municipales et du Logement Le vendredi 28 novembre 2014 Ontario.ca/aml Présentation

Plus en détail

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Pour publication immédiate Le mercredi 2 mars 2016 Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Une hausse modérée des impôts fonciers entièrement dédiée à l infrastructure Winnipeg, Manitoba Le budget

Plus en détail

3Aux yeux d economiesuisse, un changement. 3economiesuisse rejette l idée d un impôt. 3economiesuisse rejette l initiative de

3Aux yeux d economiesuisse, un changement. 3economiesuisse rejette l idée d un impôt. 3economiesuisse rejette l initiative de Révision de l imposition de la propriété du logement : oui sous réserve dossierpolitique 15 février 2010 Numéro 4 L imposition de la propriété du logement sous le feu de la critique. Aujourd hui, les propriétaires

Plus en détail

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations Budget de l Ontario 2016 Ministère des Finances Février 2016 Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations Le budget de l Ontario de 2016, déposé le 25 février 2016, propose un certain nombre

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2013

Consultations prébudgétaires 2013 Consultations prébudgétaires 2013 Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comptables professionnels agréés du Canada Association des comptables généraux accrédités

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

SECTION 4 de la LGFPN: ADMINISTRATION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES NATIONS 13 janvier 2015. Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN

SECTION 4 de la LGFPN: ADMINISTRATION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES NATIONS 13 janvier 2015. Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN Inclure dans la définition de «recettes fiscales foncières» dans la section 57 de la LGFPN une référence à «paiements reçus d un gouvernement ou autre entité

Plus en détail

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. COMITÉ PERMANENT DES MINES ET DE L ENVIRONNEMENT... 1 3. LE PROCESSUS D APPROBATION...

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES COLLECTES DE FONDS

LIGNE DIRECTRICE SUR LES COLLECTES DE FONDS Objectifs 1 Les Ontariennes et Ontariens sont fiers de leur système d éducation publique et sont engagés à maintenir ses normes élevées qui fournissent à chaque élève la possibilité de réussir. La Province

Plus en détail

Résumé des réponses des professionnels comptables au sondage de CGA Canada Le 28 mars 2014

Résumé des réponses des professionnels comptables au sondage de CGA Canada Le 28 mars 2014 Proposition de l ARC Programme d inscription des préparateurs de déclarations de revenus 1) Introduction/méthodologie Le 17 janvier 2014, l Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé une proposition visant

Plus en détail

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Séances d information publiques de la ministre. Sommaire

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Séances d information publiques de la ministre. Sommaire EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Séances d information publiques de la ministre Sommaire APERÇU GÉNÉRAL DU PROCESSUS Durant l automne de 2012, le ministère des Services aux consommateurs

Plus en détail

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Octobre 2015 Préparé par : William Gardner Heather Woltman

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP

Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP Point 4.3 Annexe 1 Rapport synthèse d évaluation Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP Le comité institutionnel d évaluation de l ENAP : Moktar Lamari Nancy Brassard

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CES/GE.41/2015/9 Conseil économique et social Distr. générale 16 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1.

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1. Le 7 octobre 2014 L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1 Cher collègue, Le 22 septembre 2014, la population du Nouveau-Brunswick nous a confié

Plus en détail

Budget fédéral de 2015

Budget fédéral de 2015 Mémoire de l Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Budget fédéral de 2015 à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2014 1 RÉSUMÉ L Association

Plus en détail

Restructurations. Analyse des besoins des élus. Réponses apportées par le cabinet VRILLAC. Cabinet Barbara VRILLAC- Avocat

Restructurations. Analyse des besoins des élus. Réponses apportées par le cabinet VRILLAC. Cabinet Barbara VRILLAC- Avocat Restructurations Plan de Sauvegarde de l Emploi Analyse des besoins des élus Réponses apportées par le cabinet VRILLAC Introduction Même si elles sont devenues fréquentes, les restructurations d entreprises

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI)

PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI) PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI) Phase 1, Mise en oeuvre «Fondations pour le succès» Rapport en Bref : Résumé et Principales Constatations

Plus en détail

LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES. Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires

LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES. Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES Sous-thème II Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires Document de discussion élaboré par le groupe de travail sous-thème II National Audit Office,

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 SGGID n o 1618301 1 Objectifs de l examen Déterminer si les contrôles et les pratiques du bureau régional

Plus en détail

Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance. Les Organisations d encadrement des services d assurance du Canada

Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance. Les Organisations d encadrement des services d assurance du Canada CCRRA Organisations d encadrement des services d assurance du Canada Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3. Résumé

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3. Résumé EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3 Résumé INTRODUCTION Le marché des condominiums en Ontario a connu une croissance considérable depuis

Plus en détail

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC BUDGET FÉDÉRAL 2016 MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC Le présent document résume les mesures annoncées dans le budget fédéral 2016 2017 déposé le 22 mars dernier et qui pourraient toucher

Plus en détail

Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant

Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant 2 0 0 5-2 0 1 0 UN MONDE MEILLEUR POUR LES FEMMES : ALLER DE L'AVANT 2005-2010 Publiée par : Province du Nouveau-Brunswick C.P. 6000 Fredericton N.-B.

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE)

Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) Un soutien pour votre R-D au Canada Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) RC4472 Remarque Dans ce document, les expressions

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Livre blanc : Améliorer le régime d impôt foncier du Nouveau-Brunswick

Livre blanc : Améliorer le régime d impôt foncier du Nouveau-Brunswick Livre blanc : Améliorer le régime d impôt foncier du Nouveau-Brunswick Livre blanc : Améliorer le régime d impôt foncier du Nouveau-Brunswick Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Objectifs Quel est le but de ce projet pilote? Le but des sites de démonstration est d intégrer ensemble de manière transparente des services

Plus en détail

Coordination des politiques internationales Citoyenneté et Immigration Canada

Coordination des politiques internationales Citoyenneté et Immigration Canada COMMENTAIRE DU GOUVERNEMENT DU CANADA SUR LE LIVRE VERT DE LA COMMISSION EUROPÉENNE : UNE APPROCHE COMMUNAUTAIRE DE LA GESTION DES MIGRATIONS ÉCONOMIQUES Coordination des politiques internationales Citoyenneté

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

M me Françoise Sorieul Secrétaire M. Jacques Joli-Cœur Conseiller municipal et maire suppléant

M me Françoise Sorieul Secrétaire M. Jacques Joli-Cœur Conseiller municipal et maire suppléant PROCÈS-VERBAL de la huitième assemblée du Conseil de quartier du Vieux-Québec Cap- Blanc colline Parlementaire tenue le 24 septembre 2008, au Palais Montcalm, 995, Place d Youville, salle Café-spectacles,

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision :

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : POLITIQUE 802 Page 1 de 5 Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : 1.0 OBJET Cette politique définit les normes minimales pour la

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation Séminaire international sur les infrastructures éducatives Guadalajara, Jalisco, Mexique, 24-27 février 2002 Organisé par le Programme

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Bulletin du FMI Initiative multilatérale Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Le Bulletin en ligne Le 13 mai 2008 Le FMI examinera toutes les demandes

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Imagine Canada. Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires. Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Imagine Canada. Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Imagine Canada Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2012 Question 1 Compte tenu du climat d'austérité budgétaire actuel

Plus en détail

Stratégie pour le don d organes et de tissus

Stratégie pour le don d organes et de tissus Stratégie pour le don d organes et de tissus Ministère de la Santé Mai 2015 Ministère de la Santé Stratégie pour le don d organes et de tissus Publié par : Ministère de la Santé Province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland

Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland Plan de services en français 2014-2015 1 Table des matières Table des matières... page 2 Message du directeur général...

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Stratégie d'emploi pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits - Programme connexion compétences Lignes directrices nationales 2012-2013

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Questions Envoyez vos questions pendant ou après la conférence téléphonique

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Synthèse de la présentation de. Gemma PECK

Synthèse de la présentation de. Gemma PECK Les Rencontres FutuRIS vendredi 8 avril 2011 «La réforme de l enseignement supérieur en Angleterre» Gemma PECK Senior Policy Advisor Department for Business, Innovation and Skills Synthèse de la présentation

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

2. Aux termes de l article 34, paragraphes 1 à 3, du code des impôts sur les revenus 1992 (ci-après le «CIR 1992»):

2. Aux termes de l article 34, paragraphes 1 à 3, du code des impôts sur les revenus 1992 (ci-après le «CIR 1992»): CE Cour de Justice, le 23 janvier 2014 * Affaire C-296/12 Commission européenne contre Royaume de Belgique 1. Par sa requête, la Commission européenne demande à la Cour de constater que, en adoptant et

Plus en détail

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION Assemblée des Premières Nations Mai 2012 TABLE DES MATIÈRES MODÈLE DEUX COMMISSION DU

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-12-04 REMPLACE : 2014-03-06 APPROUVÉE PAR : CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE LE : 2014-12-04

ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-12-04 REMPLACE : 2014-03-06 APPROUVÉE PAR : CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE LE : 2014-12-04 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-12-04 REMPLACE : 2014-03-06 APPROUVÉE PAR : CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE LE : 2014-12-04 PAGE : 1 DE : 9 POLITIQUE SUR LES VOYAGES ET LES ACTIVITÉS D ACCUEIL DU CONSEIL D

Plus en détail

ALERTE budget provincial 2011

ALERTE budget provincial 2011 Mars 2011 présence locale portée mondiale ALERTE budget provincial 2011 Contrairement à ce qui est fait habituellement, le ministre des Finances Raymond Bachand a déposé le budget 2011-2012 de son gouvernement

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009 Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone Janvier 2009 1 Objectifs de l examen L'examen des pratiques de gestion vise les objectifs suivants : aider les gestionnaires

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA CRÉATION D OFFICES DE PROMOTION ET DE RECHERCHE

LIGNES DIRECTRICES POUR LA CRÉATION D OFFICES DE PROMOTION ET DE RECHERCHE LIGNES DIRECTRICES POUR LA CRÉATION D OFFICES DE PROMOTION ET DE RECHERCHE OFFICES DE PROMOTION ET DE RECHERCHE 1 Les présentes lignes directrices donnent un aperçu des buts et des avantages de la création

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Le financement : un défi

Le financement : un défi Mars 2015 Bulletin sur le rapport nal Conclusions générales Ce bulletin souligne les rétroactions recueillies lors des consultations ainsi que les conclusions et recommandations du rapport final. Recherche

Plus en détail

Préavis N 19-2011 au Conseil communal

Préavis N 19-2011 au Conseil communal Municipalité Préavis N 19-2011 au Conseil communal Fixation du plafond d'endettement et du plafond pour les cautionnements Responsabilité(s) du dossier : Direction de l administration générale, des finances

Plus en détail

Retrait d enfants placés

Retrait d enfants placés Page 1 de 10 Retrait d enfants placés Cette section contient les normes et les principes directeurs provinciaux qui régissent le retrait d un enfant du foyer nourricier où il a été placé. Elle s applique

Plus en détail

Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux

Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux Dernière mise à jour : 15 mars 2016 i Table des matières Introduction 1 Mise en contexte

Plus en détail

BUDGET DES DÉPENSES ET DES RECETTES DU MANITOBA DE 2013

BUDGET DES DÉPENSES ET DES RECETTES DU MANITOBA DE 2013 BUDGET DES ET DES RECETTES DU MANITOBA DE 2013 POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2014 DÉPOSÉ POUR ADOPTION LORS DE LA DEUXIÈME SESSION DE LA QUARANTIÈME LÉGISLATURE M. STAN STRUTHERS MINISTRE DES

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 6.3 : Logement Compétence législative Article 5 de la Loi. Articles 42 du Règlement 134/98. Exigences de vérification Les documents appropriés appuyant le niveau

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante La santé et les soins de santé pour une population vieillissante Sommaire de politique de l Association médicale canadienne Décembre 2013 1) Introduction et contexte En 2010, 14 % de la population du Canada

Plus en détail

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER 2016 APERÇU DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL TABLE DES MATIÈRES 3 4 8 Aperçu national QUÉBEC 4 Grand MONTRÉAL 6 VILLE DE QUÉBEC Personnes-ressources Aperçu National En 2015, LES MARCHÉS DE l HABITATION

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Politique. de gestion de la dette à long terme. Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015. Réf: TRE 003/2015 12

Politique. de gestion de la dette à long terme. Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015. Réf: TRE 003/2015 12 Politique de gestion de la dette à long terme Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015 Réf: TRE 003/2015 12 LES MOTIFS La gestion financière fournit aux gestionnaires l information et

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 17 février 2010 GVT/COM/I(2010)001 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Commentaires du Gouvernement des Pays-Bas sur le premier avis du

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Forum sur l inclusion scolaire

Forum sur l inclusion scolaire Compte rendu du Forum sur l inclusion scolaire 28 et 29 mai 2006 Fredericton Nouveau-Brunswick Sommaire Les participants au forum ont identifié un certain nombre de secteurs prioritaires qui aideront le

Plus en détail

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC République Démocratique du Congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC Kinshasa,

Plus en détail

plan de développement de la zone agricole Comment établir un bon diagnostic?

plan de développement de la zone agricole Comment établir un bon diagnostic? plan de développement de la zone agricole établir un bon diagnostic? 1 Ce document a été réalisé par le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation. Rédaction et coordination Pierre-Olivier

Plus en détail

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres 28 janvier 2011 Recommandations sur la santé, le rendement et la productivité des cadres supérieurs présentées par l Association professionnelle des cadres supérieurs de la fonction publique du Canada

Plus en détail

1.2. Comment tirer parti de votre société?

1.2. Comment tirer parti de votre société? Des taux réduits s appliquent cependant à certaines PME, et ce, selon le même dispositif par tranches qu en matière d impôt des personnes physiques. Les taux réduits se présentent comme suit : Tr a n c

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail