Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM)"

Transcription

1 Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM)

2 Quand réaliser le DICRIM? Dès lors que la commune est concernée par les dispositions de l art. R du Code de l Environnement : P.P.I P.P.R Risque sismique Risque de feu de forêt Désignation par arrêté préfectoral en raison d un risque majeur particulier Lorsque la commune réalise son PCS Rq: En cas de PPR en cours, le Préfet peut demander au Maire de réaliser le DICRIM Conseil : tenter de faire «traîner» le DICRIM jusqu à notification du PPR, afin d assurer la cohérence des documents présentés au public

3 Contenu réglementaire du DICRIM (art. R du code de l Environnement) Le DICRIM reprend les informations transmises par le préfet, et précise : les mesures de prévention, protection et sauvegarde intéressant la commune les consignes de sécurité les évènements et accidents significatifs à l échelle communale les cartes délimitant les sites où sont situées des cavités souterraines ou des marnières Le Maire fait connaître l existence du DICRIM par avis affiché en Mairie pendant 2 mois au moins

4 Contenu du DICRIM Contenu type Le mot du Maire Les Risques Majeurs : Description des risques Choix des aléas à traiter : «risques» au sens strict ou élargi Ex : pollution atmosphérique, grippe aviaire, chute de neige, La cartographie : Aperçu général des risques Description des aléas Zonage réglementaire Les consignes de sécurité (avant, pendant et après évènement) Les moyens d alerte (généraux, propres à la commune, ) Les évènements et accidents passés (interviews, photos, ) Contacts, organismes et autres documents informatifs

5 Contenu du DICRIM Pour aller plus loin Les travaux de protection /mesures de prévention prises sur la commune Ex : confortation ou entretien des digues, reboisement, drainage, Les bonnes pratiques préventives du citoyen : Ex : débroussaillage (feux de forêt), stockage des produits dangereux hors zone à risque (inondation), fixation des meubles (séisme), entretien des cours d eau, Le PPR : explication du zonage réglementaire, du PLU Les éléments du Plan Communal de Sauvegarde lieux de relogement, circuits d évacuation, organigramme de crise, Les éléments du Plan Particulier de Mise en Sureté (PPMS)

6 Contenu du DICRIM Pour aller plus loin Les éléments de dispositifs nationaux Ex : Plans Particuliers d Intervention, rôles Maire/Préfet, Les numéros d urgence Les Vigilances (Vigilance Météo, Vigilance crue, ) Glossaire Autres Ex: indemnisation Cat Nat, assurance,

7 Contenu du DICRIM Pour aller encore plus loin Possibilité de réaliser des DICRIM par bassin de risque : Permet de détailler et de susciter l intérêt des riverains Attention tout de même : déplacement, Des communes choisissent de réaliser plusieurs types de DICRIM : DICRIM «light» : attrayant et concis, distribué dans chaque foyer DICRIM complet : disponible en Mairie pour les personnes intéressées Exemple : Grenoble (Isère, hab.) Petit DICRIM : 14 pages Gros DICRIM : 31 pages

8 DICRIM de Grenoble Version succincte

9 DICRIM de Grenoble Version plus complète

10 Forme du DICRIM Format libre (décision de la municipalité) En général : A5, carré Attention à la confusion possible avec les publicités (notamment en format A4) Volume variable d une commune à l autre : Généralement livrets entre 10 à 30 pages Pouvant aller d une simple feuille pliée en deux à un plusieurs dizaines de pages Exemples : Saint-Jean-de-Moirans (2 500 hab) : 4 pages Duppigheim (1 500 hab.) : 64 pages

11

12

13 Forme du DICRIM Cartographie : Attention aux droits d auteur Attention à la lisibilité : superposition des risques, délimitations grossières, Attention aux couleurs (ex : Rouge pour Inondation!) Les illustrations : Photos : anciennes ou récentes Dessins : appel à un dessinateur, réalisé par des enfants, Schémas descriptifs du risque (mécanisme des mouvements de terrain, ) Pictogrammes (du Ministère, de l IRMa, ou redessiné par la commune)

14 Forme du DICRIM La couverture : Doit inciter à lire le document Phrase d accroche : «Nous sommes tous concernés», «Que faire?», «Les bons reflexes», Vue d ensemble de la commune, illustration des risques, Attention à ne pas dramatiser (ex. photo de catastrophe) ni être trop léger (ex : petites fleurs ) La charte graphique : Présentation simple (réalisation sous logiciel de traitement de texte) ou élaborée (appel à un infographiste) Style «fun», ludique, institutionnel Attention à la police et taille des caractères (personnes âgées!)

15 Forme du DICRIM Essayer de rendre dynamiques les informations Encarts dans le DICRIM «Le Saviez-vous», «A savoir» «petite astuce» Témoignage d un élève, de la boulangère, d un ancien sinistré, Feuillets détachables Consignes et numéros d urgence Possibilité d en disposer de plusieurs par foyer

16 La réalisation du DICRIM Conseil : construire un projet d information de la population, répondant à des objectifs prédéfinis dépassant les simples exigences réglementaires Etapes : Sensibilisation des élus Création d'un comité de pilotage Définition de la stratégie de communication Définition des périmètres d'information préventive Recensement des lieux où l'affichage du risque doit être réalisé Rédaction du DICRIM Réalisation des affiches Affichage du risque Possibilité d associer certains acteurs pour l élaboration du document ou la relecture services de l État spécialisés dans la gestion des risques, "anciens" de la commune, sapeurs pompiers volontaires, membres de la Réserve Communale de Sécurité Civile, etc.

17 La diffusion du DICRIM Rappel des obligations réglementaires : «disponible en mairie» et «avis affichée en Mairie durant 2 mois» Les différents modes de diffusion : Mise à disposition simple en Mairie Distribution par foyer : Poste (Envoi simple, liaison avec le bulletin municipal, sous pli de la mairie, accompagné d une lettre, ) porte à porte (pour les petites communes) Mise à disposition dans des lieux complémentaires Distribution par secteurs exposés (implique la réalisation de plusieurs DICRIM)! prévenir au maximum avant la diffusion: Information dans le bulletin municipal ou sur le site internet, Affichage public, Flyers,

18 Lien PCS / DICRIM Le PCS ne peut être opérationnel que si la population est correctement informée des risques, des consignes et du dispositif mis en place : Regroupement de la cellule de crise Moyens d alerte Circuit d évacuation, lieux de relogement, Conseil : réaliser le DICRIM à l issue de la démarche PCS élaboration du PCS meilleure connaissance des risques une fois informée des risques, la population s interroge souvent sur les moyens mis en œuvre par la commune prise en compte des évolutions du fonctionnement de la municipalité et des apports en matière d organisation de crise

19 Campagne d affichage des consignes de sécurité

20 Affichage des consignes de sécurité Le Maire doit définir les modalités d affichage des consignes (art. R du code de l Environnement) L affichage est obligatoire dans les terrains de camping ou de stationnement de caravanes regroupant plus de 50 personnes L affichage peut être imposé par le Maire : dans les locaux dont les occupants dépassent 50 personnes (ERP, activité professionnelle, commerciale, agricole ) dans les immeubles d habitation de plus de 15 logements autres lieux stratégiques Médecins Petits commerces Panneaux d affichage extérieur

21 Affichage des consignes de sécurité Modalités de diffusion sous la responsabilité du propriétaire ou exploitant (chef d entreprise, syndic, ) lettre d accompagnement porte à porte (pour les petites communes) Forme de l affichage : uniformisation imposée par l arrêté du 9 février 2005 des pictogrammes utilisés des affiches, avec un modèle imposé par le Ministère les deux étant proposés en annexe de cet arrêté

22

23 Affichage des consignes de sécurité Quelques conseils pratiques : placardage des affiches : attention à ce que celles-ci soient visibles! insister dans les zones à risques : notion de «risque» et de «répartition de la population» choisir un lieu bien éclairé privilégier les lieux de passage fréquentés (vestiaires, cantines, ateliers, ) penser à la résistance du support (intempéries, ) pour les communes soumises à de nombreux risques, faire plusieurs affiches pour conserver la lisibilité des consignes

24 Exemples d actions d informations autour du DICRIM

25 Le plan de communication Quelques pistes : privilégier la cible des enfants tenter de diversifier les canaux de communication faciliter l accès aux données pour le plus grand nombre tenter de sortir d un débat entre «spécialistes» «obliger» le citoyen à participer aux actions imaginées

26 Exemples d actions Réunions publiques Exposition sur les Risques Majeurs Conférences Sites Internet

27 Les actions concrètes auprès des scolaires Des organismes se sont spécialisés dans ce domaine Ex. Prévention 2000, IFFO-RME Des outils pédagogiques créés spécifiquement : Livrets, mallettes pédagogiques, CD-ROM sur les risques en Rhône-Alpes, jeu de l oie des risques (Pont de Claix), jeux (jeu de l Oie, «les Incollables ) Des sorties pédagogiques avec les enfants Ex. Bus Info Risques, sentiers RTM (Isère) Les exercices de mise à l abri

28 Exemple de la commune de Jarrie La commune de Jarrie : habitants Aux portes de Grenoble Activité principale : la chimie Les risques : Importants risques technologiques (Seveso, barrages, ) Mais également les risques naturels (Ruines de Séchilienne notamment)

29 Exemple de la commune de Jarrie DICRIM et communication autour de la publication Mise en place d un Comité de Pilotage DICRIM : élus, agents, industriels, enseignants, associations, parents d élèves, Rédaction du document par le service communication Information au préalable à la sortie du DICRIM relai dans le journal municipal relai dans la presse locale relai d information : site Internet, affiches, invitations, réunion d information : enseignants, ATSEM,

30 Exemple de la commune de Jarrie DICRIM et communication autour de la publication Organisation de manifestations pour différents publics Enfants Adultes Tout public visite de site avec présentation du matériel pompiers ateliers dans les classes Exposition sur les risques naturels Réunion publique Conférence débat Envoi d un jeu quiz Remise de prix pour les gagnants

31 Exemple de la commune d Auberives sur Varaise DICRIM élaboré avec enfants et anciens de la commune

32 Exemple de la commune de Crolles (Isère, hab.) DICRIM et vidéo Rubrique Risques Majeurs sur le site Internet avec informations concernant les risques sur le commune, les mesures de prévention, les mesures communales de sauvegarde, l alerte Film de 4 minutes présentant ces mêmes informations Questionnaire en ligne permettant de renseigner ses coordonnées personnelles (système d appel en masse)

33 Exemple de la commune de ST ETIENNE (Loire, hab.) DICRIM et multimédia DICRIM interactif consultable depuis le site Internet de la ville (en cours de finalisation) Jeux pour comprendre le risque d inondation

34 Exemple de la commune d Allevard (Isère, hab.) DICRIM et stratégie de communication Avant la diffusion du DICRIM Enquête réalisée auprès de la population Information dans le bulletin et questionnaire dans le cadre du système d appel en masse Pendant la diffusion du DICRIM Exposition itinérante sur les risques naturels Réunion publique Après diffusion du DICRIM Enquête Pérennisation des actions

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques Les risques majeurs Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) Le Document d Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) Les statistiques Le Dossier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable: 7 décembre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION pour une réalisation en régie par une commune

GUIDE DE REDACTION pour une réalisation en régie par une commune DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS GUIDE DE REDACTION pour une réalisation en régie par une commune Ce document a été réalisé par le bureau d études MB Management par l Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

Réunion du SPIRAL RISQUES

Réunion du SPIRAL RISQUES Réunion du SPIRAL Risques ORDRE DU JOUR 1 - Suites de la campagne d information 2013 1.1. Premier bilan, premiers constats, suites et méthodologie pour l établissement du bilan définitif 1.2. Quelle valorisation

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION

PLAN DE COMMUNICATION PLAN DE COMMUNICATION SAGE du bassin de la Sarthe Aval Commission Locale de l Eau Mai 2012 Avril 2012 Avant-propos L élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval nécessite de mettre en place une démarche

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation X crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation X crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE CONGRES DES MAIRES DU NORD 2014 LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE La Sécurité Civile La loi de modernisation de la sécurité civile du 13 Août 2004 a refondé la doctrine et l organisation

Plus en détail

1. Présentation générale du projet... 1

1. Présentation générale du projet... 1 1. Présentation générale du projet... 1 2. Comment monter un projet de sensibilisation au risque inondation 1. L adéquation entre ce type de projet et les programmes scolaires... 3 2. La formation des

Plus en détail

Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local

Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local OSIRIS-Inondation Inondation et OSIRIS-Multirisques Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local Gilles MOREL - Centre d Études Techniques Maritimes et Fluviales (MEEDDAT/CETMEF)

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles Nom de l école : RNE : Adresse : Commune : Code postal : Téléphone : Télécopie : Adresse électronique : Date de création du P.P.M.S. : Date de présentation au conseil d école : Date de dernière mise à

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie

Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie Fiche détaillée 1. Introduction De manière générale, le maire doit assurer la sécurité de ses

Plus en détail

Projets scolaires et mémoire du risque

Projets scolaires et mémoire du risque Projets scolaires et mémoire du risque L exemple de projets réalisés avec des classes de la ville de Lourdes et de villages de la vallée Jérôme SOUCHARD / Centre Pyrénéen des Risques Majeurs Colloque IFFO

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

L objectif du PPMS. Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté?

L objectif du PPMS. Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté? L objectif du PPMS Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 1 Quand déclencher l alerte? 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté? 4 Comment gérer la communication

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville P O L I T I Q U E Tournage cinématographique et publicitaire sur le territoire de la Ville de Blainville Politique adoptée en vertu d une résolution du Conseil municipal Numéro 2014-09-683 Préparée par

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles numéros utiles a b c POMPIERS 18 NUMÉRO D APPEL D URGENCE EUROPÉEN 112 POLICE SECOURS 17 POLICE MUNICIPALE 04 78 03 68 68 SAMU 15 d e f MÉTÉO FRANCE 08 92 68 02 69 EDF 0 810 69 2000 GDF 0 810 69 2000 VILLE

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde. Cahier des charges de numérisation

Plan Communal de Sauvegarde. Cahier des charges de numérisation Plan Communal de Sauvegarde Cahier des charges de numérisation et de restitution cartographique Version 2 Septembre 2013 Contributeurs Anne Laure PROUX Marion CHARRIER Vincent DESHOUX François-Xavier ROUILLON

Plus en détail

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné 1 1. Conduite du projet Désignation du comité de pilotage et du chef de projet Définition du besoin et élaboration du plan d'actions 2. Diagnostic des risques Identification des phénomènes et des enjeux

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Cliquez sur les différentes rubriques Pourquoi un PCS? Comment réaliser son PCS? Le Poste de Commandement Communal Le Plan de Continuité des Activités Les référents communaux

Plus en détail

Ville de Marly-le-Roi Yvelines Réunion de lancement d'étude 8 octobre 2014

Ville de Marly-le-Roi Yvelines Réunion de lancement d'étude 8 octobre 2014 Ville de Marly-le-Roi Yvelines Réunion de lancement d'étude 8 octobre 2014 Société Amure Aménagement Urbanisme Environnement Paysage 38 rue Dunois 75647 PARIS cedex 13 01 53 79 14 54 1 2 1/ Présentation

Plus en détail

PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE

PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE Janvier 2014 AVANT-PROPOS Vous trouverez dans ce document les grandes lignes qui permettront de clarifier les procédures qui sont mises en place pour

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AUDE

DEPARTEMENT DE L AUDE PRÉFECTURE DE L'AUDE CONSEIL GENERAL de l AUDE PROTOCOLE INTEMPERIES APPLIQUE AUX TRANSPORTS SCOLAIRES DEPARTEMENT DE L AUDE Le Préfet de l Aude, Le Président du Conseil Général, Bernard LEMAIRE Marcel

Plus en détail

Risques naturels, miniers et technologiques

Risques naturels, miniers et technologiques Risques naturels, miniers et technologiques Acquéreurs et locataires : tout savoir sur vos droits et vos devoirs www.developpement-durable.gouv.fr Une double obligation Une double obligation 3 Questions

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Code de la Rue Pour une ville apaisée. Ville d Angers (150 000 habitants)

Code de la Rue Pour une ville apaisée. Ville d Angers (150 000 habitants) Code de la Rue Pour une ville apaisée Ville d Angers (150 000 habitants) Sommaire 1 Enjeux du code de la Rue Angevin 2 Objectifs d ici 2014 3 Méthode adoptée dans chaque quartier 4 Concertation: pour quoi

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Eau et Risques PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Recueil des

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes Réglementation relative à la publicité applicable au 1er juillet 2012 Présentation adaptée à la configuration démographique du département de la Manche Les autorisations nécessaires Article L581-18 du

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

Commune de CRAVANT Edition 2009

Commune de CRAVANT Edition 2009 Commune de CRAVANT Edition 2009 Prochaine mise à jour : 2013 (sauf évolution des risques, des mesures et des moyens) 1 Le mot du Maire La commune de CRAVANT est située à 20 kilomètres d AUXERRE, en bordure

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE SARREGUEMINES EST ANNEE SCOLAIRE 20 / 20 6 rue Claire Oster - 57216 Sarreguemines Tél. : 03.87.95.13.87 Fax.: 03.87.95.61.96 CAHIER ANNUEL DE SECURITE PLAN PARTICULIER

Plus en détail

Annexes. DDTM des Pyrénées-Orientales - DDRM 2012 213

Annexes. DDTM des Pyrénées-Orientales - DDRM 2012 213 Annexes DDTM des Pyrénées-Orientales - DDRM 2012 213 Sigles et abréviations A.D.R. : Accord pour le transport de matières Dangereuses par Route A.D.N.R. : Accord pour le transport de matières Dangereuses

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT

DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET REALISATION:

Plus en détail

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM Commune de Rosbruck Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM 1) Editorial «Informer et sensibiliser nos administrés» La sécurité des habitants de Rosbruck est l une des préoccupations

Plus en détail

édition institutionnelle site web commercial

édition institutionnelle site web commercial site web commercial Site de l Hotel du Soleil en Savoie Conception et développement Animations flash et diaporamas. Édition institutionnelle http://www.hotel-du-soleil.com Business to business Infographies

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire

CHARTE GRAPHIQUE. de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire CHARTE GRAPHIQUE de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire Mairie de Sainte-Gemmes-sur-Loire Janvier 2015 Sommaire Préambule > Introduction > Contexte Composition graphique > Introduction

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

Guide Stage d initiation

Guide Stage d initiation Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Direction générale des études technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

PREFECTURE DU CHER CABINET SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILES MAQUETTE MAQUETTE 1

PREFECTURE DU CHER CABINET SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILES MAQUETTE MAQUETTE 1 PREFECTURE DU CHER CABINET SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILES MAQUETTE MAQUETTE 1 PRESENTATION LIMINAIRE Avant propos p 3 p 3 Réglementation p 4 Fondement juridique et rôles des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

Anticiper et gérer les inondations

Anticiper et gérer les inondations Les actions de prévention Anticiper et gérer les inondations : La démarche et le logiciel Osiris inondation Osiris inondation -Un outil d aide à la réalisation du Plan Communal de Sauvegarde de la commune

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Commune de PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE - P.C.S -

Commune de PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE - P.C.S - PRÉFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE SERVICE INTERMINISTÉRIEL DE DÉFENSE ET DE PROTECTION CIVILE............................... PLAN COMMUNAL DE - P.C.S - Mise à jour septembre 2009 Septembre 2009 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Cahier des charges de l ENT-1D

Cahier des charges de l ENT-1D Cahier des charges de l ENT-1D Ce document enrichi l annexe 7 intitulé ENT 1 er degré Briques applicatives. Il se base sur le SDET V4.0 du 12 décembre 2012 et tire profit de l expérimentation conduite

Plus en détail

Fiche action nº 28 - les bonnes pratiques Comment dynamiser ses projets éco-responsables par une communication adaptée?

Fiche action nº 28 - les bonnes pratiques Comment dynamiser ses projets éco-responsables par une communication adaptée? Octobre 2012 Fiche action nº 28 - les bonnes pratiques Comment dynamiser ses projets éco-responsables par une communication adaptée? Communiquer c est informer, et surtout échanger avec les autres. La

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données

conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données MedFlood Solutions conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données Crues torrentielles et inondations en Méditerranée : quelles solutions face aux risques? Conclusions: 1.

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Pôle départemental de lutte contre l habitat indigne

Pôle départemental de lutte contre l habitat indigne DEPARTEMENT DE L'HERAULT Pôle départemental de lutte contre l habitat indigne Formation plénière 24 janvier 2012 Lutte contre l habitat indigne Définition Etat des lieux L habitat indigne Définition Un

Plus en détail

Indemnisation - Cadre général

Indemnisation - Cadre général Indemnisation - Cadre général Dans la mesure où la plupart des déversements accidentels peuvent occasionner des préjudices de toute nature aux autorités locales, les dimensions juridiques et financières

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : RÉSERVÉ À L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT RÉFÉRENCE DU DOSSIER :

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

LES RENCONTRES DE LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011

LES RENCONTRES DE LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011 Véronique Dugoujon Nathalie Laplace LES LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011 Paris, les 6 et 7 avril 2011 ATELIER Les nouveaux outils pour communiquer auprès des usagers, La communication auprès des usagers

Plus en détail

Cahier des charges du site internet de l AIM

Cahier des charges du site internet de l AIM Julie Toussaint Marie Olivier TEMA 3 Cahier des charges du site internet de l AIM 1 Sommaire Présentation du projet... 3 Rôles... 3 Objectifs du site... 4 Liste des prestations attendues... 4 Contenu du

Plus en détail

Echantillon de 139 personnes 47 hommes / 92 femmes

Echantillon de 139 personnes 47 hommes / 92 femmes Echantillon de 139 personnes 47 hommes / 92 femmes La perception des risques naturels à Saint-Denis Notre enquête fait ressortir que globalement, à Saint-Denis, la population connaît l existence des risques

Plus en détail

Règlementation de la Publicité Extérieure

Règlementation de la Publicité Extérieure DDT de la Savoie Règlementation de la Publicité Extérieure Présentation sommaire Cadre réglementaire La loi sur la publicité extérieure de 1979, transcrite au Code de l'environnement en 2000, limite le

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT)

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Communes de Gennes, Nancray et La Chevillotte Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Société Française du Pipeline du Jura Approuvé par arrêté préfectoral n 2009-2310-03871 du 23 octobre

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 PREFECTURE DES BOUCHES DU RHÔNE Cabinet Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense de De la Protection Civile Rèf : 850 Affaire

Plus en détail

Réunion des établissements industriels

Réunion des établissements industriels Réunion des établissements industriels organisation de la campagne 2013 d information du public sur les risques industriels majeurs en Rhône-Alpes Accueil Pierre BONNEL président d APORA 2 Accueil et objectif

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE LA THEMATIQUE

PRISE EN COMPTE DE LA THEMATIQUE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAVRE (CODAH) Compétence particulière liée aux risques majeurs Connaissance risques majeurs, études,. Information / sensibilisation / formation PICS ou organisation spécifique

Plus en détail

Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre

Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre MAJ février 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. Mobiliser Diapos 3 à 17 Mettre en œuvre Diapos 18 à 29 Piloter Diapos 30 à 35 2 Mobiliser 3 Partager

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Cahier des charges de numérisation et de restitution cartographique Version 1.3 Février 2013 Contributeurs : Anne Laure PROUX Vincent DESHOUX François-Xavier ROUILLON Romain

Plus en détail

Bulletin d informations Municipales n 14 Mars 2010

Bulletin d informations Municipales n 14 Mars 2010 Le mot du maire Malgré de nombreuses recommandations, il est encore trop fréquent de constater que le tri des ordures entre bacs verts, bacs jaunes et containers verre n est pas respecté. Ainsi, par exemple,

Plus en détail

24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 09 avril 2015 Avis sur le projet de Plan de Gestion des Risques d'inondation (PGRI) du bassin Loire Bretagne 2016-2021 Direction Environnement - Service Nature en

Plus en détail

Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs de la commune de BLÉRÉ

Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs de la commune de BLÉRÉ Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs de la commune de BLÉRÉ DICRIM Édito du maire Vu la configuration géographique de la commune et les aléas existants, notre municipalité, consciente

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

AVIS DE L AVVV SUR LE DOSSIER SOUMIS A ENQUETE PUBLIQUE POUR L EXTENSION ET LE TRANSFERT DE L ACTIVITE DE LA SOCIETE BUTY DS

AVIS DE L AVVV SUR LE DOSSIER SOUMIS A ENQUETE PUBLIQUE POUR L EXTENSION ET LE TRANSFERT DE L ACTIVITE DE LA SOCIETE BUTY DS AVIS DE L AVVV SUR LE DOSSIER SOUMIS A ENQUETE PUBLIQUE POUR L EXTENSION ET LE TRANSFERT DE L ACTIVITE DE LA SOCIETE BUTY DS Réalise par l AVVV en date du 30-11-2011 En préalable, L Association Vaulx-en-Velin

Plus en détail

Familiarisation avec la langue de l écrit et la littérature

Familiarisation avec la langue de l écrit et la littérature Cycle 2 PROJET D ECRITURE A PARTIR DE L ALBUM DE PEF Moi, ma grand-mère La démarche exposée ci-dessous a abouti à la création d un album, écrit et illustré par des élèves de grande section (avec l aide

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

L équipement, l information et l accompagnement des téléspectateurs dans la région Auvergne pour le département du Cantal

L équipement, l information et l accompagnement des téléspectateurs dans la région Auvergne pour le département du Cantal L équipement, l information et l accompagnement des téléspectateurs dans la région Auvergne pour le département du Cantal France Télé Numérique 14 janvier 2011 Louis de Broissia Président du GIP France

Plus en détail

Ville de Saint-Genest-Lerpt

Ville de Saint-Genest-Lerpt Ville de Saint-Genest-Lerpt CAHIER DES CHARGES RECHERCHE D UN PRESTATAIRE POUR LA RÉALISATION DES LETTRES D INFORMATION ET DES BULLETINS MUNICIPAUX Maître d ouvrage : Commune de Saint-Genest-Lerpt 42530

Plus en détail

Le 7 octobre 2013 LR/RT/SD PJ : 1

Le 7 octobre 2013 LR/RT/SD PJ : 1 CIRCULAIRE n 3212 PREVENIR LES CHUTES DEPUIS LES TELESIEGES Le 7 octobre 2013 LR/RT/SD PJ : 1 Ce qu il faut retenir : La présente circulaire a pour objectif de vous aider à préparer la prochaine saison

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE : L'AFFAIRE DE TOUS, L'AFFAIRE DES ECOLES

LA SECURITE ROUTIERE : L'AFFAIRE DE TOUS, L'AFFAIRE DES ECOLES Dijon, le 28 mars 2007! " #$ #% $ # #! #$ #% $ # # & ' ( )! ) # * #++ + #", -!! " # LA SECURITE ROUTIERE : TITRES DES CINQ AFFICHES PROPOSEES 1 - VU! 2 - Moi, je traverse là où c'est rayé? 3 - La ceinture,

Plus en détail

Zones de Rencontre et Accessibilité.

Zones de Rencontre et Accessibilité. Zones de Rencontre et Accessibilité. 14h30 : présentation par Jean-Jacques LELIEVRE. 1 Saint-Brieuc, en quelques chiffres... -Au sein d une agglomération qui compte 115 000 habitants, Saint-Brieuc est

Plus en détail

PPR INONDATION TOULOUSE

PPR INONDATION TOULOUSE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE PPR INONDATION TOULOUSE Zone PROTEGEE par les DIGUES de Garonne Règlement DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE - Juin 2011 SOMMAIRE Page 1. PREAMBULE...4 2. PORTEE DU REGLEMENT ET

Plus en détail

Offre de services spéciale bureaux d études

Offre de services spéciale bureaux d études Offre de services spéciale bureaux d études Analyses et diagnostics multirisques Gestion de crise Cartographie SIG Outils de communication Information préventive Réseau de spécialistes pluridisciplinaires

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail