COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS"

Transcription

1 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 55084/00 présentée par Jacqueline DAGOT contre la France La Cour européenne des Droits de l Homme (deuxième section), siégeant le 1 er juillet 2003 en une chambre composée de MM. L. LOUCAIDES, président, J.-P. COSTA, C. BIRSAN, K. JUNGWIERT, V. BUTKEVYCH, M mes W. THOMASSEN, A. MULARONI, juges, et de M. S. DOLLE, greffière de section, Vu la requête susmentionnée introduite le 14 octobre 1999, Après en avoir délibéré, rend la décision suivante : EN FAIT La requérante, M me Jacqueline Dagot, est une ressortissante française, née en 1933 et résidant à Montreux. Les faits de la cause, tels qu ils ont été exposés par la requérante, peuvent se résumer comme suit. Le 26 octobre 1983, la Direction départementale de l Emploi autorisa la société DISC AZ à procéder au licenciement économique de plusieurs de ses employés, dont la requérante.

2 2 DÉCISION DAGOT c. FRANCE Le 14 novembre 1983, la requérante cita la société devant le conseil de Prud hommes de Nanterre (elle réclamait essentiellement une indemnité pour licenciement abusif, une indemnité pour non respect de la procédure de licenciement, et une indemnité pour préjudice moral). Par jugement du 8 janvier 1985, le conseil des Prud hommes constata que la requérante contestait la légalité de son licenciement économique ; en conséquence, il sursit à statuer et invita l intéressée à se pourvoir auprès du juge administratif, seul compétent pour trancher une telle question. Le 22 novembre 1985, le conseil de Prud hommes se saisit d une erreur matérielle dans son jugement et modifia le dispositif pour indiquer qu il saisissait lui-même le tribunal administratif de Paris. Par un jugement du 30 septembre 1986 le tribunal administratif de Paris, déclara illégale l autorisation de licencier du 26 octobre Ce jugement fut confirmé en appel par un arrêt du Conseil d Etat du 20 juillet 1988, au motif que le comité d entreprise n avait pas été régulièrement consulté sur le projet de licenciement. Entre temps, prenant acte du jugement du tribunal administratif de Paris du 16 mars 1986, le conseil de Prud Homme de Nanterre avait, par un jugement du 9 juin 1987, alloué francs à la requérante à titre d indemnité pour préjudice moral, la déboutant de ses autres demandes. Cependant, saisie par la société DISC AZ, la cour d appel de Versailles, par un arrêt du 7 octobre 1988, réforma ce jugement et débouta la requérante de l ensemble de ses demandes. L arrêt est ainsi motivé : «Considérant qu il résulte de l article L du code du travail que c est l autorité administrative qui a la charge de vérifier la réalité du motif invoqué par l employeur ; que l annulation de la décision d autorisation du 23 octobre 1985 pour violation des dispositions de l article L en raison d un carence dans l information du comité d entreprise n implique pas que la cause économique invoquée par l employeur ait été inexacte ; qu il n appartient pas à la cour à nouveau saisie après décision de la juridiction administrative de livrer à un examen du fond du motif de licenciement ; Considérant que l article L du code du travail ne prévoir la condamnation de l employeur à des dommages-intérêts pour rupture abusive du contrat de travail que s il avait procédé au licenciement pour cause économique sans avoir présenté une demande d autorisation à l autorité administrative compétente ou en méconnaissance des dispositions du dernier alinéa de l article L du code du travail, sous réserve du cas où la fraude de l employeur serait prouvée ; Considérant qu en l espèce il ressort des pièces du dossier que la prise de participation de la société MUSIDISC dans le capital de DISC AZ a été effectuée dans le cadre d un projet de restructuration de la société DISC AZ ; que la totalité des postes du personnel des services artistiques et promotionnel auquel appartenait M me Dagot a été supprimé (...) ; que l employeur a suivi la procédure d autorisation administrative auprès de la direction du travail et de l emploi, compétente en raison du lieu de son siège social, et a procédé au licenciement de M me Dagot qu après réception de l accord de l autorité administrative ;

3 DÉCISION DAGOT c. FRANCE 3 Considérant que la prise de participation d une société dans une autre société ne constitue pas la modification juridique de la situation de l employeur prévue par l article L du code du travail ; Considérant enfin qu il ne se déduit d aucun élément que la société DISC AZ se serait livrée à une fraude, M me Dagot n ayant rapporté aucune preuve de ce que son employeur a délibérément agi dans l intention de se séparer des salariés bien rémunérés ou trop âgés ; Considérant que la demande de dommages-intérêts est donc mal fondée ; (...)» Par un arrêt du 27 juin 1990, la Cour de cassation rejeta le pourvoi formé par la requérante contre cet arrêt. Le 18 octobre 1991, la requérante saisit le tribunal administratif de Paris d une demande tendant à la condamnation de l Etat à lui verser une indemnité en réparation du préjudice qu elle estimait avoir subi du fait de l illégalité de la décision de la Direction départementale de l Emploi du 26 octobre Cette demande fut rejetée par un jugement du 22 juin Saisie par la requérante le 7 mars 1996, la cour administrative d appel de Paris confirma ce jugement par un arrêt du 21 mars 1996, au motif que «l ensemble des illégalités dont est entaché la décision critiquée ne peut être regardé comme constitutif d une faute lourde de nature à engager la responsabilité de l Etat». Le pourvoi formé par la requérante le 8 août 1996 fut rejeté par un arrêt du Conseil d Etat du 5 juillet GRIEFS 1. Invoquant l article 6 1 de la Convention, la requérante se plaint de la durée de la procédure. 2. Sur le fondement de cette même disposition, la requérante dénonce une violation de son droit à voir sa cause «entendue équitablement (...) par un tribunal impartial». Elle se plaint à cet égard du fait que les juridictions administratives ont rejeté sa demande tendant à la condamnation de l Etat à lui verser une indemnité en réparation du préjudice qu elle estimait avoir subi du fait de l illégalité de la décision de la Direction départementale de l Emploi du 26 octobre 1983 au motif que cette illégalité ne caractérisait pas une faute lourde. 3. Invoquant l article 14 de la Convention, la requérante se plaint du fait que les juridictions administratives ont rejeté sa demande d indemnisation au motif qu en matière de licenciement économique seule une faute lourde commise par l administration pouvait engager la responsabilité de l Etat.

4 4 DÉCISION DAGOT c. FRANCE Elle expose qu une faute lourde n est exigée que lorsque la personne licenciée est, comme elle l était, un salarié non protégé ; une faute simple suffirait lorsqu il s agit d un représentant du personnel. Elle voit là une discrimination contraire à la Convention. EN DROIT 1. La requérante se plaint de la durée de la procédure. Elle invoque l article 6 1 de la Convention, aux termes duquel : «Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement (...) dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant (...), qui décidera (...) des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil (...)» En l état actuel du dossier, la Cour ne s estime pas en mesure de se prononcer sur la recevabilité de cette partie de la requête et juge nécessaire de la communiquer au gouvernement défendeur pour observations, conformément à l article 54 3 b) de son règlement 2. Sur le fondement de cette même disposition, la requérante dénonce une violation de son droit à voir sa cause «entendue équitablement (...) par un tribunal impartial». Elle se plaint à cet égard du fait que les juridictions administratives ont rejeté sa demande tendant à la condamnation de l Etat à lui verser une indemnité en réparation du préjudice qu elle estimait avoir subi du fait de l illégalité de la décision de la Direction départementale de l Emploi du 26 octobre 1983 au motif que cette illégalité ne caractérisait pas une faute lourde. La Cour rappelle qu il ne lui appartient pas de connaître des erreurs de fait ou de droit prétendument commises par une juridiction interne, sauf si et dans la mesure où elles pourraient avoir porté atteinte aux droits et libertés sauvegardés par la Convention (voir, par exemple, García Ruiz c. Espagne [GC], n o 30544/96, arrêt du 21 janvier 1999, CEDH 1999-I, 28). En l espèce, les juridictions administratives ont souverainement jugé que les conditions requises en droit interne pour engager la responsabilité de l Etat n étaient pas remplies. Constatant que la requérante a pu, aux différents stades de la procédure, défendre sa cause dans des conditions conformes aux exigences de l article 6 1 de la Convention, la Cour conclut au défaut manifeste de fondement de cette partie de la requête et à son rejet, en application de l article 35 3 et 4 de la Convention. 3. La requérante se plaint du fait que les juridictions administratives ont rejeté sa demande d indemnisation au motif qu en matière de licenciement économique seule une faute lourde commise par l administration pouvait engager la responsabilité de l Etat. Elle expose qu une telle faute n est exigée que lorsque la personne licenciée est, comme elle l était, un salarié non protégé ; une faute simple suffirait lorsqu il s agit d un représentant du

5 DÉCISION DAGOT c. FRANCE 5 personnel. Elle voit là une discrimination contraire à l article 14 de la Convention, aux termes duquel : «La jouissance des droits et libertés reconnus dans la (...) Convention doit être assurée, sans distinction aucune, fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l origine nationale ou sociale, l appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance ou toute autre situation.» La Cour constate que la requérante n a pas invoqué cette disposition devant le Conseil d Etat ; elle s est bornée à faire état du fait qu une faute simple suffit lorsque le salarié concerné est un représentant du personnel, sans en tirer aucune conclusion quant à une discrimination dans la jouissance des droits et libertés reconnus par la Convention qui en aurait résulté. Il en résulte que la requérante n a pas soulevé ne serait ce qu en substance le présent grief devant la haute juridiction administrative avant d en saisir la Cour ; elle n a donc pas épuisé les voies de recours interne au sens de l article 35 1 de la Convention. Partant, il y a lieu de rejeter cette partie de la requête en application de l article 35 4 de la Convention. Par ces motifs, la Cour, à l unanimité, Ajourne l examen du grief de la requérante tiré de l article 6 1 de la Convention et relatif à la durée de la procédure ; Déclare la requête irrecevable pour le surplus. S. DOLLE L. LOUCAIDES Greffière Président

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIEME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56616/00 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 40191/02 présentée par Patrick

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 71443/01 présentée par Jean-Michel

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28369/05 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête nº 58229/00 présentée par María Isabel

Plus en détail

DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 33560/96 présentée par Jean-François ROCHE contre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 37110/97 par Marco BERTUCCELLI contre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 66018/01 présentée

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-145

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-145 Décision du Défenseur des droits MLD-2013-145 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de regroupement familial opposé à un ressortissant algérien bénéficiaire de l Allocation aux adultes

Plus en détail

TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA. (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG. 11 mars 2014

TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA. (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG. 11 mars 2014 TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA c. ROUMANIE (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG 11 mars 2014 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 50744/99 présentée par

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

1. Les dispositions des articles 56, 56-1, 57 et 59 du code de procédure pénale, telles qu applicables à l époque des faits, se lisent comme suit :

1. Les dispositions des articles 56, 56-1, 57 et 59 du code de procédure pénale, telles qu applicables à l époque des faits, se lisent comme suit : CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 45827/07 présentée par Mathieu JACQUIER contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 1 er

Plus en détail

Numéros du rôle : 3824 et 3936. Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T

Numéros du rôle : 3824 et 3936. Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T Numéros du rôle : 3824 et 3936 Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives à l article 306 du Code civil, posées par la Cour d appel de Liège et la Cour

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 34158/96 présentée par

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 29395/09 SOCIÉTÉ CRT FRANCE INTERNATIONAL contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 3 mars 2015 en une chambre composée

Plus en détail

SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 301572 Publié au recueil Lebon Assemblée M. Sauvé, président M. Raphaël Chambon, rapporteur M. Roger-Lacan Cyril, commissaire du gouvernement SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN,

Plus en détail

FICHE DE TRAVAUX DIRIGES N 6 D INTRODUCTION AU DROIT

FICHE DE TRAVAUX DIRIGES N 6 D INTRODUCTION AU DROIT U.F.R. DROIT UNIVERSITÉ PARIS 8 VINCENNES-SAINT-DENIS FICHE DE TRAVAUX DIRIGES N 6 D INTRODUCTION AU DROIT COURS ET T.D. assurés par M. Laingui (Maître de conférences) LICENCE DROIT 1 re année 2015-2016

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56651/00 présentée par

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre sociale. Audience publique du 22 septembre 2015. N de pourvoi: 13-26.032 ECLI:FR:CCASS:2015:SO01392. Publié au bulletin

Cour de cassation. Chambre sociale. Audience publique du 22 septembre 2015. N de pourvoi: 13-26.032 ECLI:FR:CCASS:2015:SO01392. Publié au bulletin Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 22 septembre 2015 N de pourvoi: 13-26.032 ECLI:FR:CCASS:2015:SO01392 Publié au bulletin Cassation partielle M. Frouin (président), président Me Occhipinti,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012. M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage)

Commentaire. Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012. M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage) Commentaire Décision n 2012-261 QPC du 22 juin 2012 M. Thierry B. (Consentement au mariage et opposition à mariage) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 13 avril 2012 par la première chambre civile

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE POUR : Monsieur Philippe BRILLAULT, demandeur ; CONTRE : Une délibération en date du 26 février 2013 par laquelle le bureau du Conseil économique, social

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 15 mai 1996

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 14599/06 présentée par Jean Claude

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 38602/02 présentée par Huseyin

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 12 janvier 1994 en

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 15 septembre 2011 N de pourvoi: 10-21269 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Defrenois

Plus en détail

Or, la cour de cassation a rejeté cet argument en considérant que :

Or, la cour de cassation a rejeté cet argument en considérant que : LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA COMMENTAIRE SUR L ARRÊT DE LA CHAMBRE CRIMINELLE DE LA COUR DE CASSATION DU 23 MAI 2013 ET SUR L ARRÊT DE LA COUR D APPEL DE DOUAI DU 5 MAI 2012 L arrêt de la cour

Plus en détail

LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA

LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA COMMENTAIRE SUR L ARRÊT DE LA CHAMBRE CRIMINELLE DE LA COUR DE CASSATION DU 23 MAI 2013 ET SUR L ARRÊT DE LA COUR D APPEL DE DOUAI DU 5 MARS 2012 L arrêt de la cour

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n o 45355/99 et 45357/99 présentées

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION AFFAIRE BOCA c. BELGIQUE (Requête n o 50615/99) ARRÊT STRASBOURG 15 novembre

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un juin deux mille douze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un juin deux mille douze. N 35 / 12. du 21.6.2012. Numéro 3050 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un juin deux mille douze. Composition: Georges SANTER, président

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 54264/00 présentée par Yevgeniy

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 octobre 2012 N de pourvoi: 11-23521 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Blondel, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

Me Blondel, SCP Baraduc et Duhamel, SCP Odent et Poulet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Blondel, SCP Baraduc et Duhamel, SCP Odent et Poulet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 11 juillet 2013 N de pourvoi: 12-24722 ECLI:FR:CCASS:2013:C201244 Publié au bulletin Cassation Mme Flise (président), président Me Blondel, SCP Baraduc

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre sociale

Cour de cassation. Chambre sociale Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 12 juin 2014 Pourvoi n 12-29063 Pourvoi n 13-11448 Publié au bulletin Rejet Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 12 juin 2014 N

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE N 1100754 Mme Marie-Line A... M. Sauton Rapporteur M. Porcher Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Basse-Terre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE NEVES FERREIRA SANDE E CASTRO ET AUTRES C. PORTUGAL (Requête n o 55081/00)

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Paris, le 17 novembre 2015 Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1407765 COMITE CENTRAL D'ENTREPRISE HJ HEINZ FRANCE SAS et autres Mme Lorin Rapporteur M. Charier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008. Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation

Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008. Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008 Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 20 mai 1998

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles. Numéro du rôle : 5608 Arrêt n 105/2013 du 9 juillet 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles. La Cour constitutionnelle,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS GRANDE CHAMBRE AFFAIRE MAURICE c. FRANCE (Requête n o 11810/03) ARRÊT STRASBOURG 6 octobre 2005

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28796/05 présentée par Cesare

Plus en détail

N o M 10-18.036 Décision attaquée : CA de Paris - le 24 /03/2010. Société Moreau - Incendie. M. Eric Decaen

N o M 10-18.036 Décision attaquée : CA de Paris - le 24 /03/2010. Société Moreau - Incendie. M. Eric Decaen N o M 10-18.036 Décision attaquée : CA de Paris - le 24 /03/2010 Société Moreau - Incendie C. M. Eric Decaen M. Flores, conseiller rapporteur Mme Taffaleau, avocat général AVIS de l'avocat général Audience

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-033. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-033. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 16 février 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-033 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Délibération n 2009-308 du 7 septembre 2009

Délibération n 2009-308 du 7 septembre 2009 Délibération n 2009-308 du 7 septembre 2009 Service public Règlementation Refus d attribution du «minimum vieillesse» Nationalité Observations devant la juridiction La haute autorité a été saisie d une

Plus en détail

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement 1 N 3967 - Conflit positif Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Séance du 13 octobre 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement Du 8 juillet

Plus en détail

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 15/06/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 10-18341 Publié au bulletin Renvoi devant la cour de justice de l u.e. M. Lacabarats (président), président

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 6 novembre 2007 N de pourvoi: 05-21527 Publié au bulletin Cassation Mme Favre, président M. Salomon, conseiller apporteur M. Mellottée (premier

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/418 Présidente : Mme FONTAINE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 20 Août 2008 PARTIES DEVANT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 296948 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 7ème et 2ème sous-sections réunies M. Martin, président M. Alban de Nervaux, rapporteur M. Dacosta Bertrand, commissaire du gouvernement

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011 CINQUIÈME SECTION Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT Les requérantes, M mes Francine Bonnaud et

Plus en détail

Numéro du rôle : 4339. Arrêt n 161/2008 du 20 novembre 2008 A R R E T

Numéro du rôle : 4339. Arrêt n 161/2008 du 20 novembre 2008 A R R E T Numéro du rôle : 4339 Arrêt n 161/2008 du 20 novembre 2008 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives aux dispositions régissant la liquidation des associations sans but lucratif, posées

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1158 Tribunal administratif Distr. limitée 30 janvier 2004 Français Original: anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement n o 1158 Affaire n o 1254 : ARAIM Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juillet deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juillet deux mille onze. N 57 / 11. du 14.7.2011. Numéro 2879 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juillet deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1110539 Mme M. H. M. Mulot Rapporteur M. Merenne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 39289/98 présentée par Guy DELEAU contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 39289/98 présentée par Guy DELEAU contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête N 39289/98 présentée par Guy DELEAU contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 9 septembre 1998

Plus en détail

RECOURS CONTRE UNE DECISION DE REFUS D ADMISSION DANS UNE FILIERE APRES UN ECHEC DEFINITIF

RECOURS CONTRE UNE DECISION DE REFUS D ADMISSION DANS UNE FILIERE APRES UN ECHEC DEFINITIF Référence Titre Résumé Arrêt 2013.9 du 12 février 2014 en la cause X. contre la Direction générale de la Haute école de Genève et la Haute Ecole du paysage, d ingénierie et d architecture de Genève (HEPIA).

Plus en détail

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 jeudi 5 septembre 2013 Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 Mme X. / Vacances Carrefour DISCUSSION Sur le moyen unique Attendu, selon l arrêt attaqué (Versailles, 8 septembre 2011),

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 31/03/2009 Cour d appel de Bordeaux ct0274 Audience publique du 22 mai 2008 N de RG: 07/03589 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation ARRET RENDU PAR LA REPUBLIQUE FRANCAISE

Plus en détail

Absence pour maladie sans justification

Absence pour maladie sans justification Absence pour maladie sans justification Un salarié engagé comme aide-cuisinier est en arrêt de maladie depuis le 13/11/2003. La reprise du travail est fixée au 14/05/2004. Mais il ne se présente pas au

Plus en détail

SCP BARADUC, DUHAMEL ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, COUDRAY, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP BARADUC, DUHAMEL ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, COUDRAY, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 342291 ECLI:FR:CESSR:2013:342291.20130703 Publié au recueil Lebon 4ème et 5ème sous-sections réunies M. Régis Fraisse, rapporteur Mme Gaëlle Dumortier, rapporteur public SCP BARADUC, DUHAMEL

Plus en détail

LE CONTENTIEUX ELECTORAL

LE CONTENTIEUX ELECTORAL LE CONTENTIEUX ELECTORAL 1. Quels litiges peuvent se présenter suite à l organisation d élections professionnelles? 2. Quel est le tribunal compétent? 3. Qui peut saisir le tribunal d instance? 4. Quels

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/07/2014 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-19130 ECLI:FR:CCASS:2014:C100860 Publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 12VE00585 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre Mme COËNT-BOCHARD, président Mme Sylvie MEGRET, rapporteur Mme BESSON-LEDEY, rapporteur public SCP VAILLANT &

Plus en détail

DE MONTPELLIER REPUBLIQUE FRANÇAISE N 1405625

DE MONTPELLIER REPUBLIQUE FRANÇAISE N 1405625 p-a TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER REPUBLIQUE FRANÇAISE N 1405625 M. G., LIGUE DES DROITS DE L HOMME M. Verguet Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montpellier (5 ème

Plus en détail

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire COMMUNIQUÉ DE PRESSE Police administrative Interdiction de sortie du territoire Le tribunal administratif de Paris se prononce pour la première fois sur la légalité de décisions d interdiction de sortie

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R.

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R. Commentaire Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015 Consorts R. (Procédure de restitution, au cours de l information judiciaire, des objets placés sous main de justice) La Cour de cassation a renvoyé

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 73485/01 présentée par Igor Vassilievitch

Plus en détail

N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats: Mickaela NIUMELE Chambre sociale Arrêt du 21 Mai 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président. SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, SCP Odent et Poulet, avocat(s)

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président. SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, SCP Odent et Poulet, avocat(s) Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 24 septembre 2014 N de pourvoi: 13-21339 ECLI:FR:CCASS:2014:C101057 Non publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de

Plus en détail

DROIT ECONOMIQUE. Panorama de jurisprudence sur le statut des agents commerciaux - année 2015 QUALIFICATION DU CONTRAT D AGENT COMMERCIAL

DROIT ECONOMIQUE. Panorama de jurisprudence sur le statut des agents commerciaux - année 2015 QUALIFICATION DU CONTRAT D AGENT COMMERCIAL DROIT ECONOMIQUE Panorama de jurisprudence sur le statut des agents commerciaux - année 2015 QUALIFICATION DU CONTRAT D AGENT COMMERCIAL Appréciation du pouvoir de négociation de l agent commercial Cass.com.,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 16157/07 présentée par Georgette

Plus en détail

- II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À RÉVERSION D UNE PENSION MILITAIRE DE RETRAITE ET D UNE PENSION CIVILE DE RETRAITE

- II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À RÉVERSION D UNE PENSION MILITAIRE DE RETRAITE ET D UNE PENSION CIVILE DE RETRAITE - II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À RÉVERSION D UNE PENSION MILITAIRE DE RETRAITE ET D UNE PENSION CIVILE DE RETRAITE - 47 II - Les anciens combattants et leurs ayants droit Droit

Plus en détail

Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux. 7 mars 2006 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux. 7 mars 2006 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Jurisprudence catégorie «DICTDR» - Cour administrative d'appel de Bordeaux 7 mars 2006 Cour administrative d appel de Bordeaux N 02BX02124 Inédit au recueil Lebon 3EME CHAMBRE (FORMATION A 3) M. MADEC,

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France SUR LA RECEVABILITE de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme, siégeant en chambre du conseil le 13 octobre 1988 en présence

Plus en détail

L essentiel de l Officiel

L essentiel de l Officiel LA FIN DE L «AUTOLICENCIEMENT» Décision de la Cour de cassation Cour de cassation Chambre sociale Décisions n 01-42-335, n 01-43-578, n 01-42-679, 01-40-235, n 01.41-150 Arrêts n 1780, n 1782, n 1783,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 364551 ECLI:FR:CESSR:2013:364551.20130311 Mentionné dans les tables du recueil Lebon Mme Laurence Marion, rapporteur M. Bertrand Dacosta, rapporteur public FOUSSARD ; SCP BOULLOCHE, avocat(s)

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

Exempt - appel en matière de droit du travail.

Exempt - appel en matière de droit du travail. Exempt - appel en matière de droit du travail. Audience publique du vingt-six avril deux mille douze. Numéro 37191 du rôle Présents: Edmond GERARD, président de chambre, Ria LUTZ, conseiller, Brigitte

Plus en détail

La lettre de la S.C.B.

La lettre de la S.C.B. Octobre 2015 Nume ro 5 Les conséquences des décrets «Magendie» sur la responsabilité civile professionnelle des avocats Introduction La lettre de la S.C.B. Les décrets Magendie, depuis leur entrée en vigueur

Plus en détail

COURS. Droit des personnes et de la famille. collection. Cours Travaux dirigés Tests d autoévaluation Schémas. Collection dirigée par Bernard Beignier

COURS. Droit des personnes et de la famille. collection. Cours Travaux dirigés Tests d autoévaluation Schémas. Collection dirigée par Bernard Beignier Collection dirigée par Bernard Beignier LMD ÉDITION 2014 collection COURS Droit des personnes et de la famille Cours Travaux dirigés Tests d autoévaluation Schémas À jour de la loi sur le mariage pour

Plus en détail

N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. DAROLLE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Christiane BEAUTES Chambre sociale Arrêt du 22 Juin 2009 PARTIES DEVANT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 19 mai 2016 N de pourvoi: 14-26.967 ECLI:FR:CCASS:2016:SO00957 Publié au bulletin Rejet M. Frouin (président), président SCP Fabiani, Luc-Thaler et

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE POZZI c. ITALIE. (Requête n o 55743/08)

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE POZZI c. ITALIE. (Requête n o 55743/08) DEUXIÈME SECTION AFFAIRE POZZI c. ITALIE (Requête n o 55743/08) ARRÊT STRASBOURG 26 juillet 2011 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT POZZI c. ITALIE 1 En l'affaire Pozzi

Plus en détail

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ;

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA N 1100976 SASP SPORTING CLUB BASTIA M. Mulsant Juge des référés Ordonnance du 27 Octobre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés C + Vu,

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 12 juin 2014 Rejet M. LACABARATS, président. Arrêt n o 1167 FS-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 12 juin 2014 Rejet M. LACABARATS, président. Arrêt n o 1167 FS-P+B SOC. CH.B COUR DE CASSATION Audience publique du 12 juin 2014 Rejet M. LACABARATS, président Pourvoi n o P 12-29.063 Arrêt n o FS-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl N 1303891 M. X. Mme Ozenne Rapporteur Mme Syndique Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles (3 ème

Plus en détail

Couples franco-étrangers,

Couples franco-étrangers, Présentent, Couples franco-étrangers, des mariages comme les autres Réalisation soutenue par Guide juridique à destination des maires et des agents d état civil, janvier 2016 2 Couples francoétrangers,

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (quatrième chambre) 3 septembre 2015 (*)

ARRÊT DE LA COUR (quatrième chambre) 3 septembre 2015 (*) ARRÊT DE LA COUR (quatrième chambre) 3 septembre 2015 (*) «Renvoi préjudiciel Directive 93/13/CEE Article 2, sous b) Notion de consommateur Contrat de crédit conclu par une personne physique qui exerce

Plus en détail

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1003418 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

Plus en détail

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu,

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, N 22 / 2010 pénal. du 29.4.2010 Not. 889/05/CD Numéro 2744 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10020534 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mlle O. M. d Haëm Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10020534 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mlle O. M. d Haëm Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10020534 Mlle O. M. d Haëm Président de section RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du droit d asile (Division 5) Audience du 20 juin 2011

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1195 Tribunal administratif Distr. limitée 30 septembre 2004 Français Original : anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1195 Affaire No 1290 : NEWTON Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail