Les Français, l épargne et la retraite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Français, l épargne et la retraite"

Transcription

1 CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, l épargne et la retraite Printemps 2016 FD/EP N Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL :

2 Sommaire La méthodologie Les résultats de l'étude A - Les Français et l épargne... 5 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement... 6 L arbitrage entre un investissement dans l immobilier ou dans des produits financiers Les déterminants de l investissement dans l immobilier Les déterminants de l investissement dans les produits financiers Les placements financiers perçus comme les plus rentables L arbitrage éventuel entre la sécurité et le rendement La préférence entre un placement dans une assurance-vie en fonds euros ou en unités de compte L anticipation de l évolution du rendement des placements financiers en B - Les Français et la retraite Le jugement sur le niveau de sa pension de retraite La propension à travailler jusqu à 65 ans pour bénéficier d une bonne pension de retraite Le placement dans un produit d épargne pour améliorer sa retraite Les buts poursuivis pour son épargne retraite Le bon âge pour commencer à épargner pour sa retraite Les meilleures façons de préparer financièrement sa retraite L évaluation du risque de faillite du système des retraites en France L opinion sur différentes mesures concernant le système des retraites en France L opinion sur le développement de la retraite par capitalisation Les avantages perçus du système de retraites par capitalisation Les inconvénients perçus du système de retraites par capitalisation... 54

3 - 1 - La méthodologie 1

4 Méthodologie Ce document présente les résultats d une étude réalisée par l Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l enquête par sondage. Les enseignements qu elle indique reflètent un état de l opinion à l instant de sa réalisation et non pas une prédiction. Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l accord exprès de l Ifop. Etude réalisée par l' Echantillon L enquête a été menée auprès d un échantillon de personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthodologie La représentativité de l échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, niveau de diplôme) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Mode de recueil Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 22 avril

5 Précision relative aux marges d erreur La théorie statistique permet de mesurer l incertitude à attacher à chaque résultat d une enquête. Cette incertitude s exprime par un intervalle de confiance situé de part et d autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée «marge d erreur», varie en fonction de la taille de l échantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous : Taille de l échantillon INTERVALLE DE CONFIANCE A 95% DE CHANCE Si le pourcentage trouvé est 5 ou 95% 10 ou 90% 20 ou 80% 30 ou 70% 40 ou 60% 50% 100 4,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10, ,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7, ,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5, ,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5, ,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4, ,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4, ,6 2,3 3,0 3,5 3,7 3, ,5 2,1 2,8 3,2 3,5 3, ,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3, ,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3, ,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2, ,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1, ,7 0,9 1,3 1,5 1,6 1, ,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1, ,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1, ,5 0,7 0,9 1,0 1,1 1, ,4 0,6 0,8 0,9 0,9 1,0 Exemple de lecture du tableau : dans le cas d un échantillon de personnes, si le pourcentage mesuré est de 10%, la marge d erreur est égale à 1,8. Le vrai pourcentage est donc compris entre 8,2% et 11,8%. 3

6 - 2 - Les résultats de l'étude 4

7 - A - Les Français et l épargne 5

8 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Question : Estimez-vous qu il est actuellement intéressant ou pas intéressant de placer son épargne dans...? C est Ce n est pas TOTAL intéressant intéressant (%) (%) (%) Un bien immobilier que l on loue L assurance-vie Des actions Le livret A Les SICAV

9 L évolution de l intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Question : Estimez-vous qu il est actuellement intéressant ou pas intéressant de placer son épargne dans...? Réponses «C est intéressant» Ensemble Ensemble des Français des Français Mai Printemps (%) (%) L assurance-vie Des actions Le livret A Les SICAV Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 18 mai 2015 auprès d un échantillon de personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 7

10 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Un bien immobilier que l on loue C est intéressant Ce n est pas intéressant (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 8

11 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement L assurance-vie C est intéressant Ce n est pas intéressant (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 9

12 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Des actions C est intéressant Ce n est pas intéressant (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 10

13 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Le livret A C est intéressant Ce n est pas intéressant (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 11

14 L intérêt perçu de différents produits d épargne et de placement Les SICAV C est intéressant Ce n est pas intéressant (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne 8 92 Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 12

15 L arbitrage entre un investissement dans l immobilier ou dans des produits financiers Question : Personnellement, si vous étiez déjà propriétaire de votre logement et si vous aviez la possibilité de faire un placement conséquent, préfèreriez-vous...? Ensemble des Français Printemps 2016 (%) Investir dans l immobilier et louer le bien que vous achèteriez Ou bien investir dans un ou plusieurs produits financiers TOTAL

16 L arbitrage entre un investissement dans l immobilier ou dans des produits financiers Investir dans l immobilier et louer le bien que vous achèteriez Ou bien investir dans un ou plusieurs produits financiers (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 14

17 Les déterminants de l investissement dans l immobilier Question : Qu est-ce qui expliquerait le mieux votre choix? Base : question posée aux personnes déclarant préférer investir dans l immobilier, soit 73% de l échantillon. Ensemble des Français Printemps 2016 (%) L immobilier est un placement sûr L immobilier donne un bien aux héritiers L immobilier a un meilleur rendement TOTAL

18 Les déterminants de l investissement dans l immobilier Base : question posée aux personnes déclarant préférer investir dans l immobilier, soit 73% de l échantillon. L immobilier est un placement sûr L immobilier donne un bien aux héritiers L immobilier a un meilleur rendement (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 16

19 Les déterminants de l investissement dans les produits financiers Question : Qu est-ce qui expliquerait le mieux votre choix concernant le produit financier principal que vous choisiriez? Base : question posée aux personnes déclarant préférer investir dans un ou plusieurs produits financiers, soit 27% de l échantillon. Ensemble des Français Printemps 2016 (%) Ce produit financier a un meilleur rendement Ce produit financier est un placement sûr Ce produit financier donne des liquidités aux héritiers TOTAL

20 Les déterminants de l investissement dans les produits financiers Base : question posée aux personnes déclarant préférer investir dans un ou plusieurs produits financiers, soit 27% de l échantillon. Ce produit financier a un meilleur rendement Ce produit financier est un placement sûr Ce produit financier donne des liquidités aux héritiers (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Droite modérée et Centre Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 18

21 Les placements financiers perçus comme les plus rentables Question : Quels sont aujourd hui les placements qui vous paraissent les plus rentables? En premier? Et en second? En premier Total des citations (%) (%) Les biens immobiliers locatifs Les contrats d assurance-vie en fonds euros Les contrats d assurance-vie en unités de compte Les actions Les livrets bancaires Le livret A Le crowdfunding (investissement sur Internet de toutes petites sommes par des milliers de gens) Les obligations d entreprise Les obligations d Etat Aucun TOTAL (*) (*) Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner deux réponses 19

22 Les placements financiers perçus comme les plus rentables En premier Les biens immobiliers locatifs Les contrats d assurancevie en fonds euros Les contrats d assurancevie en unités de compte Les actions Le livret A Les livrets bancaires Le crowdfunding Les obligations d entreprise Les obligations d Etat Aucun (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE- RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 20

23 Les placements financiers perçus comme les plus rentables Total des citations Les biens immobil iers locatifs Les contrats d assura nce-vie en fonds euros Les contrats d assurancevie en unités de compte Les actions Les livrets bancaires Les obligations d entreprise Le livret A Le crowdfunding Les obligations d Etat Aucun (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE- RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 21

24 L arbitrage éventuel entre la sécurité et le rendement Question : Estimez-vous normal ou pas normal que pour les particuliers les placements financiers évoluent vers un meilleur rendement mais en comportant un peu plus de risques? Ensemble des Français Printemps 2016 (%) C est normal Ce n est pas normal TOTAL

25 L arbitrage éventuel entre la sécurité et le rendement C est normal Ce n est pas normal (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 23

26 La préférence entre un placement dans une assurance-vie en fonds euros ou en unités de compte Question : Vous-même, si vous placiez de l argent dans une assurance-vie, préfériez-vous le faire...? Ensemble des Français Printemps 2016 (%) En fonds euros, avec une garantie du capital mais un assez faible rendement En unités de compte, sans garantie du capital mais avec la possibilité de bons rendements Un mixte en fonds euros et en unités de compte TOTAL

27 La préférence entre un placement dans une assurance-vie en fonds euros ou en unités de compte En fonds euros, avec une garantie du capital mais un assez faible rendement En unités de compte, sans garantie du capital mais avec la possibilité de bons rendements Un mixte en fonds euros et en unités de compte (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 25

28 L anticipation de l évolution du rendement des placements financiers en 2016 Question : Pensez-vous qu au cours de l année 2016 le rendement des placements financiers va...? Ensemble des Français Printemps 2016 (%) Augmenter Baisser Ou rester stable TOTAL

29 L anticipation de l évolution du rendement des placements financiers en 2016 Augmenter Baisser Ou rester stable (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 27

30 - B - Les Français et la retraite 28

31 Le jugement sur le niveau de sa pension de retraite Question : A la retraite, estimez-vous que vous avez, aurez pour vivre correctement une pension de retraite...? Ensemble des Français Non-retraités Retraités Printemps 2016 (%) (%) (%) TOTAL Suffisante Tout à fait suffisante Plutôt suffisante TOTAL Insuffisante Plutôt insuffisante Tout à fait insuffisante TOTAL

32 L évolution du jugement sur le niveau de sa pension de retraite Question : A la retraite, estimez-vous que vous avez, aurez pour vivre correctement une pension de retraite...? Comparatif Ensemble des Français Mai 2015 (%) Ensemble des Français Printemps 2016 (%) TOTAL Suffisante TOTAL Insuffisante TOTAL

33 Le jugement sur le niveau de sa pension de retraite Tout à fait suffisante Plutôt suffisante Plutôt insuffisante Tout à fait insuffisante TOTAL Suffisante TOTAL Insuffisante (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 31

34 La propension à travailler jusqu à 65 ans pour bénéficier d une bonne pension de retraite Question : Personnellement pour bénéficier d une bonne pension de retraite, êtes-vous prêt à travailler jusqu à 65 ans? Base : question posée aux personnes n étant pas à la retraite, soit 75% de l échantillon. Ensemble des Français Printemps 2016 (%) Oui Non TOTAL

35 La propension à travailler jusqu à 65 ans pour bénéficier d une bonne pension de retraite Base : question posée aux personnes n étant pas à la retraite, soit 75% de l échantillon. Oui Non (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 33

36 Le placement dans un produit d épargne pour améliorer sa retraite Question : Personnellement, placez-vous de l argent dans un produit d épargne pour améliorer votre retraite? Ensemble des Français Mai 2015 (%) Ensemble des Français Printemps 2016 (%) TOTAL Oui Oui, très régulièrement Oui, assez régulièrement Oui, quand c est possible Non TOTAL

37 Le placement dans un produit d épargne pour améliorer sa retraite TOTAL Oui Oui, très régulièrement Oui, assez régulièrement Oui, quand c est possible Non (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Artisan ou commerçant (*) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Europe Ecologie / Les Verts Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 35

38 Les buts poursuivis pour son épargne retraite Question : Dans quels buts épargnez-vous pour votre retraite? Base : question posée aux personnes plaçant de l argent dans un produit d épargne pour améliorer leur retraite, soit 55% de l échantillon. Ensemble des Français Printemps 2016 (%) Pour faire face à mes besoins quotidiens Pour pouvoir faire face aux coûts de la dépendance dans la grande vieillesse Pour aider mes enfants ou petits-enfants Pour pouvoir voyager Pour mes dépenses de santé non prises en charge TOTAL... (*) (*) Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner deux réponses 36

39 Les buts poursuivis pour son épargne retraite Base : question posée aux personnes plaçant de l argent dans un produit d épargne pour améliorer leur retraite, soit 55% de l échantillon. Pour faire face à mes besoins quotidiens Pour pouvoir faire face aux coûts de la dépendance dans la grande vieillesse Pour aider mes enfants ou petits-enfants Pour pouvoir voyager Pour mes dépenses de santé non prises en charge (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE SEXE DE L INTERVIEWE(E) Homme Femme AGE DE L INTERVIEWE(E) 18 à 24 ans à 34 ans à 49 ans à 64 ans ans et plus PROFESSION DE L INTERVIEWE(E) Profession libérale, cadre supérieur Profession intermédiaire Employé Ouvrier Inactif Retraité SITUATION FACE A LA RETRAITE Est à la retraite Inactif non retraité Actif CATEGORIE D AGGLOMERATION Communes rurales et semi-rurales Communes urbaines de province Agglomération parisienne PROXIMITE POLITIQUE Gauche Front de Gauche Parti Socialiste Droite modérée et Centre MoDem / UDI Les Républicains Front National Sans sympathie partisane REVENUS MENSUELS DU FOYER Moins de euros De à moins de euros De à moins de euros De à moins de euros euros et plus PATRIMOINE FINANCIER Pas de patrimoine financier Moins de 7500 euros De 7500 euros à moins de euros De euros à moins de euros euros et plus DETENTION DE PRODUITS D EPARGNE Aucun produit d épargne Comptes sur livrets Au moins un produit d épargne spécifique Contrat d assurance vie Plan d épargne logement PEA actions, obligations Comptes bancaires rémunérés / Sicav monétaires Produit d épargne retraite Epargne Collective Entreprise PLACEMENT D ARGENT DANS UN PRODUIT D EPARGNE-RETRAITE Oui Très régulièrement Assez régulièrement Quand c est possible Non (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs 37

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les écrans numériques Résultats détaillés Décembre 2012 Sommaire - 1 -

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Ifop pour Midi Libre, Centre Presse, La Dépêche du Midi et L Indépendant JF/EP N 113175 Contacts Ifop : Jérôme

Plus en détail

FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et leurs écrits Résultats détaillés Février 2013 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

JF/SA N 19057 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Sarah Alby Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/SA N 19057 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Sarah Alby Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/SA N 19057 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Sarah Alby Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Bordelais et l entrée d Alain Juppé au gouvernement Résultats détaillés Le 19 novembre

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les conditions de déplacement dans la Communauté Urbaine de Bordeaux Résultats détaillés Le 8 décembre 2010

Plus en détail

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les jugements sur les mesures de lutte contre l insécurité Résultats détaillés Août 2010

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

Les Français et le Made in France

Les Français et le Made in France Les Français et le Made in France Vague 3 N 110694 Vos contacts Ifop : Adeline Merceron adeline.merceron@ifop.com Marion Chasles-Parot marion.chasles-parot@ifop.com Octobre 2013 1 La méthodologie 2 Note

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( Les FRANCAIS l EPARGNE & la RETRAITE ENQUETE Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Etudes et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR. - Sondage de l'institut CSA - VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT. N 0501176B Septembre 2005

LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR. - Sondage de l'institut CSA - VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT. N 0501176B Septembre 2005 LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT - Sondage de l'institut CSA - N 0501176B Septembre 2005 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Institutionnel

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Les Français et l or

Les Français et l or Les Français et l or Vague 4 Sondage Ifop pour AuCoffre.com Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d'entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com 2 décembre

Plus en détail

Les Français et la négociation

Les Français et la négociation Les Français et la négociation Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

JF/YMC N 1-6661 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Yves-Marie Cann

JF/YMC N 1-6661 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Yves-Marie Cann JF/YMC N 1-6661 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Yves-Marie Cann Les internautes et les réseaux sociaux en ligne Résultats Décembre 2007 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les principaux enseignements

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LA VIDEOSURVEILLANCE ET LES RADARS. - Sondage de l'institut CSA - N 0700961 Août 2007

LES FRANÇAIS, LA VIDEOSURVEILLANCE ET LES RADARS. - Sondage de l'institut CSA - N 0700961 Août 2007 LES FRANÇAIS, LA VIDEOSURVEILLANCE ET LES RADARS - Sondage de l'institut CSA - N 0700961 Août 2007 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Corporate Tél. (33)01 44 94 59 10 / 11 Fax.

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014 DP/AM/EP N 112038 Contacts Ifop : Damien Philippot / Adeline Merceron / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

LES FRANCAIS EPARGNE RETRAITE & LA. Génération. responsable.com. Enquête 2013. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

LES FRANCAIS EPARGNE RETRAITE & LA. Génération. responsable.com. Enquête 2013. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

FM/SA N 19299. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 19299. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 19299 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon :

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon : A Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : FFSA Échantillon : 98 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Dates du

Plus en détail

Les Français, les entreprises et la bourse

Les Français, les entreprises et la bourse Les Français, les entreprises et la bourse Etude auprès des Français OpinionWay 15 place de la République 75 003 Paris Mai 2014 Méthodologie Méthodologie Echantillon de dont : 1070 représentatives de la

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE Juin 2011 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie : Étude quantitative réalisée, auprès

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014 «J aime ma boîte» Etude auprès des français Septembre 2014 A Méthodologie 2 Méthodologie ü Echantillon de 938, issus d un échantillon de 2055 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Les Français et le recours à un courtier en immobilier

Les Français et le recours à un courtier en immobilier Les Français et le recours à un courtier en immobilier Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES. - Avril 2008 -

ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES. - Avril 2008 - ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES - Avril 2008 - SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE 3 L'OPINION À L'ÉGARD DU NIVEAU DE PRÉPARATION DES ÉLÈVES À L'ENTRÉE

Plus en détail

Les sites comparateurs sur Internet

Les sites comparateurs sur Internet Les sites comparateurs sur Internet Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Novembre 2014 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de 2032 personnes

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 8 janvier 2013 TNS 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

«Les Français et les inégalités salariales»

«Les Français et les inégalités salariales» «Les Français et les inégalités salariales» CSA pour M6 Avril 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / M6-Capital réalisé par Internet du 26 au 28 mars 2012. Echantillon national représentatif de 1012

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANÇAIS ET LES QUESTIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES : RETRAITES, DEPENDANCE, FISCALITE L enquête annuelle CECOP/CSA pour le Cercle des épargnants

Plus en détail

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com pour Le climat électoral dans le 5ème arrondissement de Paris Résultats détaillés Le 4 mars

Plus en détail

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Les Français et le budget de la rentrée Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Les Français et l utilisation de leurs véhicules Sondage de l Institut CSA pour France Nature Environnement Etude N 1300411 Mars 2013 Titre du projet Sommaire 1. 2. Fiche technique du sondage Les principaux

Plus en détail

Contact Ifop : Frédéric ALBERT. Les Français et leur budget automobile

Contact Ifop : Frédéric ALBERT. Les Français et leur budget automobile Contact Ifop : Frédéric ALBERT Les Français et leur budget automobile Note méthodologique Etude réalisée pour : Direct Assurance Dates de terrain : Du 24 au 29 janvier 2008. Echantillon : Échantillon de

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014 Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire - Vague 2 - JF/AM N 112299 - JUIN 2014 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière

1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière 1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière Novembre 2015 Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : PERIAL Isabelle Bellin Opinionway - Philippe Le Magueresse, Pascal Novais Contexte et

Plus en détail

Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre

Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre CONTACTS BVA - DEPARTEMENT OPINION Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Avril 2013 N 111254 Contacts : Damien Philippot Jean-Philippe Dubrulle prenom.nom@ifop.com Observatoire des politiques publiques : Les Français et la formation professionnelle pour Note méthodologique

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite 11, boulevard Haussman. 75009 Paris 01 58 38 65 87 / 37 www.cercledesepargnants.com contact@cercledesepargnants.com Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire

Plus en détail

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com EcoScope Vague 8 Juin 2015 Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com 1 La méthodologie

Plus en détail

Les Français et la réforme du permis de conduire

Les Français et la réforme du permis de conduire Les Français et la réforme du permis de conduire Institut CSA pour Ornikar Février 20 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 00 personnes âgées de ans et plus Constitution

Plus en détail

Les Français et la situation de la Grèce

Les Français et la situation de la Grèce Les Français et la situation de la Grèce Juillet 2015 Contacts : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

Les Français et la sécurité juridique

Les Français et la sécurité juridique Les Français et la sécurité juridique Rapport rédigé par : Delphine Martelli-Banégas, Directrice du département Corporate Fabrice Giroud, Directeur d études du département Corporate Tiphaine Favré, Chargé

Plus en détail

Baromètre de confiance dans les médias 2014

Baromètre de confiance dans les médias 2014 Baromètre de confiance dans les médias 2014 Janvier 2014 Fiche technique SOURCE DATES DE RÉALISATION ÉCHANTILLON MÉTHODOLOGIE Sondage effectué pour La Croix Du 3 au 6 janvier 2014 Échantillon national

Plus en détail

Les Français, leur dentiste et l accès aux soins bucco-dentaires

Les Français, leur dentiste et l accès aux soins bucco-dentaires 8 octobre 2013 Sondage auprès de 1000 personnes âgés de 18 ans et plus N 111 470 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus Jean-Philippe Dubrulle Prenom.nom@ifop.com Les Français, leur

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG LA PLACE DES NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION DANS L ACTE D ACHAT SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG Contacts : Avril 2012 www.institut-viavoice.com Arnaud Zegierman Directeur associé az@institut-viavoice.com

Plus en détail

Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril

Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril Avril 2014 Sondage réalisé par pour - et Diffusé le samedi 19 avril 2014 LEVEE D EMBARGO LE 19 AVRIL 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

FM/BS N 18360 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44. pour

FM/BS N 18360 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44. pour FM/BS N 18360 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44 pour L image des entreprises indiennes de technologie Résultats détaillés Avril 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

LE CERCLE DE L EPARGNE LE DOSSIER DU MOIS EPARGNE, RETRAITE : HOMMES, FEMMES MODE D EMPLOI. Par Philippe Crevel Directeur du Cercle de l Epargne

LE CERCLE DE L EPARGNE LE DOSSIER DU MOIS EPARGNE, RETRAITE : HOMMES, FEMMES MODE D EMPLOI. Par Philippe Crevel Directeur du Cercle de l Epargne Septembre 15 LE CERCLE DE L EPARGNE LE DOSSIER DU MOIS EPARGNE, RETRAITE : HOMMES, FEMMES MODE D EMPLOI EPARGNE, QUELQUES DIVERGENCES ASSEZ CLASSIQUES ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Par Philippe Crevel

Plus en détail

Les propositions de Nicolas Sarkozy

Les propositions de Nicolas Sarkozy Les propositions de Nicolas Sarkozy Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l Institut Montaigne Mars 2015 Etude N 1500259B Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1010

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 Sommaire 1. Les Français et l épargne 2. Les Français et la préparation de la retraite 3. Les Français et leurs investissements, placements financiers

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 18530 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat - Vague 4 - Sondage CSA pour COFIDIS Août 2015 Titre du projet Sommaire Fiche technique du sondage 3 1 2 3 L état du pouvoir d achat des Français: toujours

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 12-16 janvier 2012 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 403 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

LE BAROMÈTRE POLITIQUE FIGARO MAGAZINE réalisé par TNS SOFRES / LOGICA

LE BAROMÈTRE POLITIQUE FIGARO MAGAZINE réalisé par TNS SOFRES / LOGICA LE BAROMÈTRE POLITIQUE FIGARO MAGAZINE réalisé par TNS SOFRES / LOGICA Mai 2010 TNS Sofres Département Stratégies d opinion Pôle actualité (01 40 92 46 90) 1 Un sondage réalisé pour FICHE TECHNIQUE Échantillon

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail