Plan de cours. généralités. 1. Le sommeil: définitions et. 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de cours. généralités. 1. Le sommeil: définitions et. 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil"

Transcription

1 Le sommeil VIDEO

2 Plan de cours 1. Le sommeil: définitions et généralités 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil 2

3 Plan de cours 1. Le sommeil: définition et généralités 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil 3

4 Le sommeil: Définition et généralités C est une suspension périodique, réversible et naturelle de la vie consciente avec perte des repères temporaux spatiaux et une diminution sensorielle. Il permet une récupération physique et psychologique Il est important en qualité et en quantité (1/3 de la vie) 4

5 Est il indispensable? OUI Fonction vitale (mort chez le rat après jours de privation de sommeil) Perturbation du comportement chez l homme Absence de sommeil somnolence et besoin irrépressible de sommeil 5

6 Conséquences des privations de A court terme: sommeil : Somnolence diurne, risque d accidents Troubles de l attention, de la mémoire, humeur dépressive, irritabilité Retard scolaire efficacité du travail, A plus long terme: Problème de croissance, moins bonne protection immunitaire, apparition de diabète de type 2, obésité. 6

7 Source: carrefourdestalents.org 7

8 Avez-vous des questions? 8

9 Plan de cours 1. Qu est ce que le sommeil? 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil 9

10 Le sommeil n'est pas un phénomène passif mais un processus actif, il s'adapte chaque jour au besoin de l 'organisme. C est un équilibre entre les processus circadien et homéostasique. On parle de rythme veille sommeil 10

11 Le rythme veille sommeil Il résulte de l action synchronisée de deux processus : Processus circadien Module la pression de sommeil en fonction de l heure qu il est (maximum autour de 04h.) Favorise (ou non) le sommeil en modulant la température du cerveau Processus homéostatique Proportionnel à la durée de la période d éveil Impose (ou non) le sommeil en fonction du temps écoulé La pression de sommeil sera plus forte quand on sera resté éveillé depuis un certain temps et que notre température corporelle sera au plus bas 11

12 12

13 A - Le rythme circadien Tous les êtres vivants sont soumis à des rythmes biologiques, qui se répètent à intervalles réguliers dans le temps. Ce rythme est dit circadien* quand sa période est d environ 24 heures. Chez l'homme, l'alternance veille - sommeil, obéit à ce rythme. *du latin circa: environ, et dies: jour 13

14 Cette «horloge biologique» est située dans l' hypothalamus (le noyau suprachiasmique). Elle tient sous sa dépendance d autres horloges biologiques, contrôlant entre autres le rythme thermique du corps ou la synthèse d hormones. L horloge circadienne, dont la période est d environ 25 heures, est capable de se synchroniser constamment sur l alternance jour / nuit de 24 heures. 14

15 mélatonine température cortisol 15

16 Les différentes horloges Alternance veille/sommeil Horloge interne (Rythmes circadiens) Horloge cosmique (jour/nuit) Horloge sociale (donneurs de temps: repas, travail.) 16

17 17

18 B - Architecture du sommeil (1) Avec la polysomnographie (PSG), il est possible d enregistrer les ondes du cerveau. Ces activités du cerveau varient avec le cycle éveil-sommeil. 18

19 B- Architecture du sommeil (2) Un cycle de sommeil correspond à la succession des stades 1 à 3 suivis du sommeil paradoxal (durée totale: 90 minutes) Ce cycle se répète cinq à six fois durant la nuit Hypnogramme 19

20 Sommeil normal Sommeil lent 75% Sommeil paradoxal 25% SL léger 55 % SL profond 20 % 20

21 21

22 C- Les différents stades : Stade 1 Sommeil léger (l endormissement) Le cerveau sécrète une hormone, la sérotonine (donnant la mélatonine) somnolence, bâillements, picotements des yeux. Stade très court (5 à 10mns) Petits spasmes brusques et petits tressaillements musculaires Pouls et la respiration se ralentissent, deviennent très réguliers Température corporelle s'abaisse. Nous ne rêvons pas encore, seules quelques images nous traversent l'esprit, et le moindre bruit nous réveille. 22

23 Stade 2 Beaucoup plus long Étape transitoire L'activité cérébrale se réduit, Nette diminution des sensations, mais un bruit léger reste susceptible de provoquer le réveil. Le sommeil s installe. 23

24 Stade 3 Sommeil lent profond véritablement installé. C est le sommeil «réparateur» Presque totalement isolé du monde extérieur, (difficile de se réveiller.) Muscles totalement relâchés, Température basse Respiration très lente et régulière. Sécrétion de l hormone de croissance C'est dans cette période que peuvent survenir des troubles du sommeil comme le somnambulisme. 24

25 Sommeil paradoxal Complète atonie musculaire mais l'activité cérébrale est très intense (d où le «paradoxe») Sous les paupières, les yeux sont animés de mouvements très rapides (REM*) Le pouls et la respiration sont irréguliers Une érection se produit souvent chez l'homme Période où l'on rêve de façon intense Si réveillé au cours de cette période, souvent description facile des rêves ou cauchemars (détails précis.) *Rapid Eye Mouvment 25

26 Sommeil paradoxal 26

27 D- Modifications physiologiques pendant le sommeil Sommeil lent Système végétatif et moteur Sommeil paradoxal fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, pression artérielle systolique, température, motricité intestinale. Activité mentale réduite ou absente, vague, errante métabolisme et du débit sanguin la température cérébrale. la sécrétion de cortisol et TSH la sécrétion de GH, aldostérone, testostérone, insuline de la glycémie Fonctions cérébrales : Fonctions endocrines : Irrégularité de la fréquence respiratoire, cardiaque, de la pression artérielle. de la thermorégulation, Inhibition motrice induite Érection du pénis Rêves abondants du métabolisme, du débit sanguin, de la pression intracrânienne, de la température Garder à l esprit que certaines décompensations nocturnes des patients peuvent être en lien avec ces stades de sommeil. Source: Pr Arnulf 27

28 E- Rôle du sommeil Régénérer les cellules musculaires de notre corps Produire des hormones de croissance Stimuler notre système immunitaire Maintenir notre état de vigilance, lorsque nous sommes éveillés, afin d'éviter les états de somnolence Optimiser notre faculté à apprendre et à mémoriser Le sommeil est vital: son absence conduit à la mort. 28

29 F- Durée du sommeil Variable d une personne à l autre ( héritage génétique) Varie avec l'âge Moyenne 7 h /nuit Court dormeur < 6.5 h Long dormeur > 9,5 h Notion des vespéralité ou de matinalité («chronotype») 29

30 G- Evolution avec l'âge 30

31 Age Fœtus Nouveau né 1à 6 mois Durée moyenne de sommeil Dort de facon quasi ininterrompue, rythme indépendant de la mère 16 à 17 heures par jour 14 à 15 heures par jour + 3 siestes 6 mois à 1 an 13 à 14 heures par jour + 2 siestes 1 à 3 ans 12 à 13 heures par jour + 2 siestes 3 à 6 ans 11 à 12 heures par jour, disparition des siestes 6 à 10 ans 10 heures par jour 10 à 16 ans 9 heures par jour (sommeil identique à celui de l adulte) 16 ans 9 heures par jour mais se décale (retard de phase) adulte Personnes âgées 7 à 9 heures par jour Sommeil de plus en plus fragmenté, de plus en plus court et de moins en moins profond. Réapparition des siestes. Se couche tôt et se lève tôt (avance de phase) 31

32 32

33 Avez-vous des questions? 33

34 Plan de cours 1. Le sommeil: définitions et généralités 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil 34

35 3-Hygiène du sommeil Éviter tous les excitants, café, thé, vitamine C, coca-cola.., à partir de 14h Éviter de pratiquer un sport ainsi que toutes activités très stimulantes après 17 heures ( température ce qui est néfaste à l endormissement) Ne pas faire de repas copieux le soir et éviter l'alcool au dîner. Eviter les bains chauds au coucher Favoriser la faible luminosité 35

36 Favoriser par contre toutes activités relaxantes le soir (lecture) Éviter l ordinateur au coucher ou les jeux en ligne Eteindre son téléphone portable Réserver la chambre au sommeil en évitant de regarder la télé au lit, de travailler ou de manger au lit. Dormir dans une chambre aérée, dont la température ambiante se situe entre 18 et 20 degrés. Maintenir des horaires de lever réguliers. Trouver son rythme de sommeil et le respecter 36

37 Si le sommeil est mauvais, il est très important de retrouver un signal fort associant le lit au sommeil N aller se coucher que lorsqu on a sommeil Respecter ses rituels du sommeil (lecture, infusion ) Ne se coucher que pour dormir Se lever et faire autre chose si on se réveille en cours de nuit Se recoucher dès qu en ressent à nouveau l envie de dormir Se lever définitivement le matin dès qu on a l impression de ne plus dormir 37

38 Le lendemain: éviter de faire la sieste. Bien marquer le moment du réveil par des activités éveillantes: prendre une douche, faire quelques exercices physiques, utiliser un éclairage de forte intensité lumineuse (halogène). 38

39 sommeil-mg.net 39

40 C- En pratique professionnelle Le rôle du sommeil étant primordial pour la récupération physique et mentale de nos patients, il faut que nos pratiques professionnelles en tiennent compte. La continuité des soins peut être un obstacle mais certaines actions peuvent limiter les éveils nocturnes du patient L hôpital vit 24h/24h mais nos patients sont comme nous ils ont besoin de moment plus calmes Cela fait parti des 14 besoins de V. Henderson 5- Dormir, se reposer : Capacité d'une personne à dormir et à se sentir reposée. Également de gérer sa fatigue et son potentiel d'énergie. 40

41 Vérifier que la chambre soit à bonne température (18 à 20 C) Literie propre et sèche Rassurer si nécessaire Avoir des chaussures silencieuses Éteindre la lumière du couloir si les portes des chambres sont vitrées 41

42 Prévoir une lampe électrique lors des tournées de minuit à six heures Parler doucement dans les couloirs Laisser les patients faire des siestes dans la journée (si cela est possible), mais pas trop pour que la pression du sommeil soit suffisante au moment du coucher. NB: en post opératoire, suite à l utilisation de boules quiès et de masque de nuit, la consommation de morphinique a été divisé par 2 pour certains patients. 42

43 Avez-vous des questions? 43

44 Dormir est vital Pour conclure. Ce n est pas une perte de temps Nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil (ni à son manque) Le sommeil évolue avec l'âge Le rôle de la lumière est prépondérant On se doit de respecter au mieux le sommeil des patients cela est nécessaire à leur récupération et guérison C est quand on perd le sommeil que l on se rend compte de son importance Votre journée se joue la nuit La privation de sommeil fait partie des techniques de torture 44

45 Quelques citations «Le sommeil a les avantages de la mort sans son petit inconvénient.» (Le livre de ma mère ) Albert Cohen «Le sommeil est pour l'ensemble de l'homme ce que le remontage est à la pendule.» Arthur Schopenhauer «Le sommeil est un emprunt fait à la mort pour l'entretien de la vie.» Arthur Schopenhauer «Le lion et l'agneau peuvent dormir côte à côte, mais l'un des deux aura un sommeil agité.» Proverbe hindou 45

46 MERCI DE VOTRE ATTENTION Remerciements à mes collègues du service du sommeil et au Pr Arnulf 46

47 Sources: Les neurobranchés (Cyrille Vernet) Cours DU du sommeil 2013 Diaporama Pr Arnulf Réseau morphée Sommeil et médecine générale Delapsychologie.com 47

48 Hypnogramme: Représentation graphique de l organisation des différents stades du sommeil 48

49 Hypnogramme d un sujet normal S. paradoxal Éveil Sommeil lent 1 SL léger{ 2 3 SLprofond { 4 Cycle de sommeil 49

50 50

Conseils pour un sommeil réparateur

Conseils pour un sommeil réparateur Prévention Conseils pour un sommeil réparateur Au même titre qu une alimentation équilibrée ou que l activité physique, un bon sommeil est indispensable à notre santé. Insuffisant ou de mauvaise qualité,

Plus en détail

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Pourquoi comprendre la physiologie du sommeil? Pour respecter le rythme et les besoins de chaque enfant de la naissance jusqu à l adolescence

Plus en détail

LES TROUBLES DU SOMMEIL. N.BILLAUD Dec 2007

LES TROUBLES DU SOMMEIL. N.BILLAUD Dec 2007 LES TROUBLES DU SOMMEIL N.BILLAUD Dec 2007 TROUBLES DU SOMMEIL Motif fréquent de consultation 20 à 30 % des enfants Parents demandeurs d aide Enfants supportent très bien les troubles angoisse parentale

Plus en détail

2. www.expair-sante.fr

2. www.expair-sante.fr La luminothérapie L horlogerie pour comprendre les troubles du Sommeil Le corps humain possède une horlogerie minutieuse. Dans les couches profondes du cerveau se trouve une horloge biologique interne

Plus en détail

Influence de l Alimentation et de l Activité physique sur la Qualité du Sommeil

Influence de l Alimentation et de l Activité physique sur la Qualité du Sommeil Influence de l Alimentation et de l Activité physique sur la Qualité du Sommeil Université Ouverte 2015-2016 Uyen Nguyen MD PhD Maître de conférences honoraire un25.nguyen@yahoo.fr 1 Introduction Sommeil

Plus en détail

Dr Anne Lautridou-Derycke Les 28 et 29 mars 2014

Dr Anne Lautridou-Derycke Les 28 et 29 mars 2014 * Dr Anne Lautridou-Derycke Les 28 et 29 mars 2014 Sommeil *41% du temps passé à dormir *Cycle veille/sommeil = 1 er cycle qui régule le rythme de la journée *Les troubles du sommeil touchent 20 à 25%

Plus en détail

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Plan de présentation 2 Le sommeil Les rythmes Les besoins de sommeil Les méthodes d investigation Stades de sommeil Fonctions du sommeil Objectifs

Plus en détail

Etes-vous plutôt. D ACCORD ou PAS D ACCORD. avec les propositions suivantes?...

Etes-vous plutôt. D ACCORD ou PAS D ACCORD. avec les propositions suivantes?... QUIZZ SOMMEIL Etes-vous plutôt ou PAS avec les propositions suivantes?... 1 ) Le sommeil d une nuit se compose d une succession de cycles Le premier cycle est annoncé par des «signaux de sommeil» auxquels

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

Les bonnes siestes font les bonnes nuits!

Les bonnes siestes font les bonnes nuits! Quand il ne veut pas dormir le soir, nous avons vite fait d accuser la sieste Trop facile et totalement injuste! Car ce petit somme de l après-midi est au contraire le garant d une nuit réussie Les bonnes

Plus en détail

TRAVAIL POSTE ET SOMMEIL

TRAVAIL POSTE ET SOMMEIL TRAVAIL POSTE ET SOMMEIL Par Infirmière de Santé au Travail 1 SOMMAIRE INTRODUCTION Page 4 I. LES MECANISMES DU SOMMEIL Page 5 A. LES CYCLES DU SOMMEIL 1. L endormissement Page 6 2. Le sommeil lent léger

Plus en détail

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE LE SOMMEIL, C EST ESSENTIEL! Dormir est un besoin fondamental, au même titre que se nourrir. Aussi, il est important de vous assurer que votre enfant dort suffisamment chaque nuit. Le manque de sommeil

Plus en détail

TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT

TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT Hélène De Leersnyder Pédiatre Consultation «sommeil» Hôpital Necker. Paris Journées Internationales Jérôme Lejeune Familles et

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Insomnies parentales: L enfant dort mal, la famille ne fonctionne plus. Dr. Cristina Exhenry Pédiatre FMH

Insomnies parentales: L enfant dort mal, la famille ne fonctionne plus. Dr. Cristina Exhenry Pédiatre FMH Insomnies parentales: L enfant dort mal, la famille ne fonctionne plus Dr. Cristina Exhenry Pédiatre FMH Menu Troubles du sommeil Prise en charge et conseils préventifs Troubles du sommeil Origine comportementale

Plus en détail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail LE TRAVAIL DE NUIT Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail Sommeil de jour 9:00 Somm 9:00 14:00 Une nuit de sommeil est habituellement

Plus en détail

L INSOMNIE Pour bien dormir la nuit

L INSOMNIE Pour bien dormir la nuit L INSOMNIE Pour bien dormir la nuit Trois français sur quatre souffrent d insomnie, mais celle-ci n est sévère que dans 9% des cas. Elle se traduit par un sommeil de mauvaise qualité avec des difficultés

Plus en détail

Le sommeil. l Adultes : entre 7 et 8 heures par jour. l Adolescent : 9 heures. l Enfants à l école primaire : 10-11 heures.

Le sommeil. l Adultes : entre 7 et 8 heures par jour. l Adolescent : 9 heures. l Enfants à l école primaire : 10-11 heures. Le sommeil le someil Le sommeil est un état dans lequel nous passons environ le tiers de notre vie. Il fait partie des fonctions vitales de l organisme comme la respiration, la digestion ou l immunité.

Plus en détail

LE SOMMEIL DE L ENFANT

LE SOMMEIL DE L ENFANT LE SOMMEIL DE L ENFANT Généralités Le sommeil est constructif, il permet au corps de récupérer et de «recharger ses batteries». Dormir aide à grandir, à mémoriser les apprentissages de la journée et à

Plus en détail

FICHE ENSEIGNANT. Sensibiliser les élèves à l importance du sommeil. Objectifs spécifiques

FICHE ENSEIGNANT. Sensibiliser les élèves à l importance du sommeil. Objectifs spécifiques 1 ACTIVITÉ Domaine Objectif général Compétences Éducation scientifique Langue française Sensibiliser les élèves à l importance du sommeil. Objectifs spécifiques Prendre conscience de son profil sommeil.

Plus en détail

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste I) Les besoins physiologiques de l enfant Le BOEN Hors série n 1 du 14 février 2002 indique : «L organisation

Plus en détail

Domaine 3 Soins et assistance

Domaine 3 Soins et assistance Domaine 3 Soins et assistance Compétence 3.8 Soutenir les clients.es dans leur besoin de sommeil & de repos http://www.youtube.com/watch?v=0quetgstloe c.f.plan de formation ASSC, OdaSanté, http://www.odasante.ch/telechargement_assistante_en_soins_et_sante_communautaire.html

Plus en détail

Un test de la Suva: savez-vous comment bien dormir?

Un test de la Suva: savez-vous comment bien dormir? Un test de la Suva: savez-vous comment bien dormir? Complétez les affirmations proposées. Les lettres correspondant aux bonnes réponses vous permettront de découvrir le mot caché à retranscrire à la dernière

Plus en détail

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 - LA GACILLY- SOMMEIL ET TRAVAIL DÉCALÉ Docteur Daniel Gloaguen QUELQUES NOTIONS IMPORTANTES 18 heures sans sommeil équivalent en terme de réflexes diminués

Plus en détail

Evolution du sommeil avec l âge. Docteur M. F.Vecchierini laboratoire de sommeil Hôpital Bichat Paris

Evolution du sommeil avec l âge. Docteur M. F.Vecchierini laboratoire de sommeil Hôpital Bichat Paris Evolution du sommeil avec l âge Docteur M. F.Vecchierini laboratoire de sommeil Hôpital Bichat Paris Introduction Le sommeil varie considérablement chez l être humain de la naissance à terme à l adolescence,

Plus en détail

Promotion de la Santé. Dormir. n est pas de tout repos

Promotion de la Santé. Dormir. n est pas de tout repos Promotion de la Santé Dormir n est pas de tout repos Madame, Monsieur, Nous souhaitons tous améliorer notre qualité de vie et notre bien-être. Notre santé est un bien inestimable, que chacun doit apprendre

Plus en détail

LA SIESTE Pour qui? Pourquoi? Comment?

LA SIESTE Pour qui? Pourquoi? Comment? Réseau Veille Sommeil en Poitou-Charentes LA SIESTE Pour qui? Pourquoi? Comment? www.contact@revesenpoch.fr Tel : 05 16 34 42 48 C est quoi? Sexta (sixième) : sexta hora = sixième heure : = sixième heure

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

votre enfant et son sommeil

votre enfant et son sommeil votre enfant et son Avant-propos Le temps de n est pas du temps perdu, car dormir est une activité aussi importante que manger et respirer. Le bon s apprend et cela n est pas toujours de tout repos pour

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

PRÉVENTION. vigilance sommeil GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION. Anticiper pour mieux vous protéger

PRÉVENTION. vigilance sommeil GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION. Anticiper pour mieux vous protéger PRÉVENTION vigilance sommeil GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger Réunica devient AG2R LA MONDIALE Les groupes RÉUNICA, AG2R LA MONDIALE et VIASANTÉ se sont unis en janvier

Plus en détail

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010 Sommeil et sport Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux types de sommeil : Le sommeil lent. Le sommeil paradoxal. Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 Développement des cycles de sommeil... 19 Phases de sommeil... 20 Prévention...

Plus en détail

le sommeil? Pourquoi dort-on? LE SOMMEIL JOUE UN RÔLE IMPORTANT ET LES CONSÉQUENCES D UN MAUVAIS SOMMEIL ONT UN IMPACT SUR :

le sommeil? Pourquoi dort-on? LE SOMMEIL JOUE UN RÔLE IMPORTANT ET LES CONSÉQUENCES D UN MAUVAIS SOMMEIL ONT UN IMPACT SUR : Qu'est-ce que Le sommeil représente plus d un tiers de notre vie. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives. Il est

Plus en détail

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Christine Cannard Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie

Plus en détail

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation.

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation. Madame, Monsieur, La santé est un bien précieux que chacun doit absolument apprendre à gérer au mieux de ses intérêts. Elle doit être prise sous tous ses aspects, c est-à-dire, non seulement comme l absence

Plus en détail

Le marchand de sable, ce mystérieux bonhomme qui

Le marchand de sable, ce mystérieux bonhomme qui Préambule Le marchand de sable passera-t-il ce soir? Le marchand de sable, ce mystérieux bonhomme qui saupoudre du sable magique dans les yeux des enfants pour les endormir Sur un petit nuage (assez étroit),

Plus en détail

AVANT-PROPOS. «Préservons notre capital santé, prenons soin de notre sommeil!»

AVANT-PROPOS. «Préservons notre capital santé, prenons soin de notre sommeil!» 3 SOMMEIL ET STRESS AVANT-PROPOS «Le sommeil est une composante majeure, unique et indispensable de notre santé et de notre bienêtre. Sommeil nocturne et éveil diurne sont étroitement liés. En effet, un

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

ORGANISATION DE LA SIESTE

ORGANISATION DE LA SIESTE ORGANISATION DE LA SIESTE (document ressource du groupe de travail régional) Sommaire Pourquoi la proposer? Quand la proposer? Où faire la sieste? Comment l organiser? Le choix du matériel Préparation

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL

HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL Damien LEGER Centre du Sommeil, Hôtel-Dieu de Paris, 1pl du Parvis Notre Dame 75181 Paris Cedex 04, FRANCE. Résumé L horloge

Plus en détail

Dossier pédagogique. Septembre 2000

Dossier pédagogique. Septembre 2000 Dossier pédagogique Septembre 2000 Document réalisé par Geneviève Lemay - CPE La trottinette carottée septembre 2000 TABLE DES MATIÈRES Page La grande aventure du sommeil... 1 Le développement des rythmes

Plus en détail

Que sont les somnifères et les tranquillisants?

Que sont les somnifères et les tranquillisants? Que sont les somnifères et les tranquillisants? Les somnifères et les tranquillisants sont des médicaments utilisés pour soulager : l anxiété le stress l insomnie la tension musculaire On les appelle aussi

Plus en détail

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007 LES TROUBLES DU SOMMEIL A. Autret Septembre 2007 Trouble du sommeil : prévalence Au moins un trouble du sommeil : 28% Insomnie : 18% Syndrome des jambes sans repos : 5% Syndrome d apnées du sommeil : 5

Plus en détail

L ALIMENTATION ET LE SOMMEIL CHEZ L ENFANT. 1 L alimentation

L ALIMENTATION ET LE SOMMEIL CHEZ L ENFANT. 1 L alimentation 1 L ALIMENTATION ET LE SOMMEIL CHEZ L ENFANT Soit deux domaines à explorer qui ne sont pas questionnés sans raison car les difficultés alimentaires ou de sommeil chez les enfants constituent les motifs

Plus en détail

BAC PRO. Seconde, première et terminale. 2 options : en structure / à domicile ASSP. Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier. Aude Magnant Laure Saulnier

BAC PRO. Seconde, première et terminale. 2 options : en structure / à domicile ASSP. Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier. Aude Magnant Laure Saulnier BAC PRO *HS eglwlrqv (\UROOHV egxfdwlrq ISBN : 978-2-84425-898-4 ASSP Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier 2 options : en structure / à domicile Aude Magnant Laure Saulnier Seconde, première et terminale

Plus en détail

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue Fatigue au volant 3 e cause de décès sur nos routes Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue La fatigue peut vous mener à votre dernier repos Au Québec, la fatigue au

Plus en détail

L adolescence. Sommeil de l adolescent. Le sommeil de l adolescent. Les besoins en sommeil. Les besoins en sommeil

L adolescence. Sommeil de l adolescent. Le sommeil de l adolescent. Les besoins en sommeil. Les besoins en sommeil L adolescence Sommeil de l adolescent Dr MF Mateo Assises de Resodys Toulon le 25/11/06 âge intermédiaire entre l enfance et l âge adulte, l adolescence est la période des modifications morphologiques,

Plus en détail

SOMMEIL ET RYTHMES DU NOUVEAU-NE ET DU JEUNE ENFANT. Conférence de Marie Thirion (pédiatre) Vendredi 26 Octobre 2007 à CHARTRES

SOMMEIL ET RYTHMES DU NOUVEAU-NE ET DU JEUNE ENFANT. Conférence de Marie Thirion (pédiatre) Vendredi 26 Octobre 2007 à CHARTRES SOMMEIL ET RYTHMES DU NOUVEAU-NE ET DU JEUNE ENFANT Conférence de Marie Thirion (pédiatre) Vendredi 26 Octobre 2007 à CHARTRES Lorsque l on comprend les rythmes du nouveau né, il est plus facile d accompagner

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC Adopté au conseil d administration du 5 février 2013 Le CPE du PIC s est dotée d une politique sur la sieste et le sommeil. Il nous semble important d être

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

MIEUX DORMIR, tout un art par Michèle Freud *

MIEUX DORMIR, tout un art par Michèle Freud * MIEUX DORMIR, tout un art par Michèle Freud * Pendant des années, les chercheurs ont considéré le sommeil comme un mystère. Si dès le début du siècle, Sigmund Freud édifiait la «science des rêves» comme

Plus en détail

Docteur, mon bébé pleure la nuit. Plainte très courante Au carrefour du somatique, du psychique et du social

Docteur, mon bébé pleure la nuit. Plainte très courante Au carrefour du somatique, du psychique et du social Docteur, mon bébé pleure la nuit Plainte très courante Au carrefour du somatique, du psychique et du social Le sommeil Occupe ¾ du temps des nourrissons, ½ temps dans l enfance, 1/3 temps adultes Difficultés

Plus en détail

2 Des observations et expérimentations

2 Des observations et expérimentations Rythmes biologiques et temps sociaux de l'enfant Mieux les connaître pour mieux les vivre et les faire vivre Conférence débat organisée par le service des affaires scolaires, le vendredi 20 novembre 2015.

Plus en détail

L horloge biologique des travailleurs de nuit

L horloge biologique des travailleurs de nuit L horloge biologique des travailleurs de nuit Diane B. Boivin, M.D., Ph.D., Directrice Centre d étude et de traitement des rythmes circadiens Hôpital Douglas, Université McGill Société moderne et travail

Plus en détail

Le sommeil du jeune enfant

Le sommeil du jeune enfant Le sommeil du jeune enfant Docteur Annik Hallot Introduction Nous passons le tiers de notre vie à dormir, le sommeil est un besoin fondamental de tout être vivant au même titre que respirer et manger.

Plus en détail

Sophie Foucault et Céline Tillay Parfums Christian Dior Mars 2014

Sophie Foucault et Céline Tillay Parfums Christian Dior Mars 2014 Sophie Foucault et Céline Tillay Parfums Christian Dior Mars 2014 Sommaire Activités sur le site de St Jean de Braye Présentation du service médical Objectifs ESTI Chronologie de la mise en place Protocole

Plus en détail

Troubles du sommeil de l enfant. Dr Sophie Figon

Troubles du sommeil de l enfant. Dr Sophie Figon Troubles du sommeil de l enfant Dr Sophie Figon Les troubles du sommeil. Les tr. du sommeil sont des symptômes fréquents et le plus souvent sans gravité Mais la consultation est longue et difficile Les

Plus en détail

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches?

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Charles M. Morin, Ph.D. Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil Professeur et Directeur, Centre d étude des troubles du sommeil

Plus en détail

PROJET EDUCATIF VELS 2013

PROJET EDUCATIF VELS 2013 PROJET EDUCATIF VELS 2013 SOMMAIRE OBJECTIFS DU SEJOUR p 2 LES INTENTIONS EDUCATIVES DE L EQUIPE D ENCADREMENT Notre projet p 3 Les règles de vie commune..p 4 LE ROLE DE CHACUN Directeur p 4 Animateurs

Plus en détail

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation La thermorégulation L homme est un homéotherme : capable de maintenir sa T centrale constante malgré les variations de T ambiante : 37 C Seuls les viscères profonds (foie, cerveau, sont a T constante.

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

Narcolepsie. et autres Troubles. du Sommeil. Centre de Référence Hypersomnies Rares

Narcolepsie. et autres Troubles. du Sommeil. Centre de Référence Hypersomnies Rares Narcolepsie et autres Troubles du Sommeil Centre de Référence Hypersomnies Rares Narcolepsie et autres troubles du sommeil La narcolepsie est un trouble de l éveil sévère, caractérisé essentiellement

Plus en détail

Sommeil. Pour retrouver le plaisir de dormir

Sommeil. Pour retrouver le plaisir de dormir Sommeil Pour retrouver le plaisir de dormir Nous passons 1/3 de notre vie à dormir C est donc important de s y intéresser, d autant que la qualité de notre sommeil a une influence directe sur notre qualité

Plus en détail

SOMMAIRE : Finalité et objectifs des étudiants infirmiers I. Normes physiologiques du sommeil chez l enfant

SOMMAIRE : Finalité et objectifs des étudiants infirmiers I. Normes physiologiques du sommeil chez l enfant 1 SOMMAIRE : Finalité et objectifs des étudiants infirmiers I. Normes physiologiques du sommeil chez l enfant II. Les troubles pathologiques du sommeil III. Les bienfaits du sommeil IV. Les rythmes du

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

«La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena

«La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena «La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena «L agenda» de la présentation TCC- I: traitement de référence Rappel physiologie du sommeil Pathophysiologie de l insomnie Modèles de l

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION

GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION Inf. M.P GILLES - Exp. S. GUINARD - JNISP 2008 FICHE DE GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION Le personnel SSSM s appuie sur différents paramètres:

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL Date du questionnaire :... Envoyé par le docteur : Adresse du médecin :... NOM :...Prénom... Nom de naissance :... Né(e) le :...à... Adresse... Tél. Dom. Tél. Prof.. Port: Profession

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail

OPTIMISATION SOMMEIL

OPTIMISATION SOMMEIL OPTIMISATION DU SOMMEIL Copyright 2009 Bio.Form.Gym Tout droits réservés pour tous pays Table des matières Introduction...3 Les 8 bénéfices du sommeil...3 Objectifs...3 Possibilités...4 Résultats...4 Explications...4

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Carnet de suivi Lithium Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse ci-dessous Nom Prénom Adresse Téléphone Mobile Date

Plus en détail

-Régime particulier :... -Allergie alimentaire :... -Comment se manifeste-t-elle?... -Que faire?...

-Régime particulier :... -Allergie alimentaire :... -Comment se manifeste-t-elle?... -Que faire?... Ce CARNET DE BORD est un outil précieux pour permettre au baby-sitter de mieux connaître l enfant dont il (elle) assurera la garde. Il appartient aux parents employeurs et au baby-sitter de prendre le

Plus en détail

Comment mieux gérer son temps? Il n existe aucune règle valable pour TOUS!

Comment mieux gérer son temps? Il n existe aucune règle valable pour TOUS! Comment mieux gérer son temps? Il n existe aucune règle valable pour TOUS! Le temps relatif Ma personnalité Mes compétences Mes valeurs Mes enjeux pro et perso Ma résistance au stress Ma capacité à négocier

Plus en détail

Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins"

Une journée des familles sur le thème : Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins Une journée des familles sur le thème : "Trucs et accès pour faciliter l'accès aux soins" Cette journée destinée aux familles a été co-organisée par R4P et l'association Une Souris Verte, le samedi 12

Plus en détail

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi.

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. 1 : L adaptation : L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. Une période d adaptation d environ une semaine (qui pourra être plus longue si l enfant en ressent le besoin) sera donc instaurée

Plus en détail

BrainLight Relax Tower

BrainLight Relax Tower BrainLight Relax Tower 1. Pourquoi vous offrir une séance de BrainLight Relax Tower. 2. Déroulement d une séance et tarifs. 3. Effets immédiats. 4. Historique et comment cela marche t il? 5. Recherches.

Plus en détail

Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE

Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE FEUILLE DE CONSEILS Le routine du coucher «Je ne veux pas

Plus en détail

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament)

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament) Atelier : Prévention du burnout chez les soignants de Valérie Duvivier Réponses aux échanges en sous-groupes autour des stratégies d adaptation et comportements moins fonctionnels pour gérer le stress

Plus en détail

Massage et cancer Partie 1

Massage et cancer Partie 1 http://blog.cliniquealtermed.com/massage et cancer partie 1/407 Massage et cancer Partie 1 Publié le 5 septembre 2011 par Johanne Roussy Au cours de ma pratique, j entends souvent de nombreux commentaires

Plus en détail

LE SOMMEIL DE LA P.A

LE SOMMEIL DE LA P.A LE SOMMEIL DE LA P.A I/ Les biorythmes Les rythmes biologiques ont une origine génétique, ce sont des rythmes endogè nes (horloge biologique) ; sous dépendance neuro- endocrinienne, l'hypothalamus en est

Plus en détail

LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT

LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT Pascale PALY Nadine Massonnière IEN et CPC chargées de mission maternelle en Gironde BESOINS SATISFAITS = COMPORTEMENT ADEQUAT Un enfant dont les besoins ne sont

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques

Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques K.Collet Psychologue; CHU UCL Dinant Godinne Docteur M. Dumonceaux Pneumologue; CHU UCL Dinant Godinne Docteur D. Jacques Psychiatre; CHU

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2010 Quatrième

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale

Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale Alimentation saine, vie active, sommeil et santé mentale Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 8.1 examiner la relation entre les

Plus en détail

1 Diagnostic médical avec

1 Diagnostic médical avec 1 Diagnostic médical avec les signaux périodiques ACTIVITÉ PRÉLIMINAIRE : LE POULS Prenez votre pouls en chronométrant pendant une minute. Des battements s observent à un rythme régulier. Ils sont périodiques.

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil. 27 mars 2015 NUTRITION ET SOMMEIL

15 ème Journée du Sommeil. 27 mars 2015 NUTRITION ET SOMMEIL 15 ème Journée du Sommeil 27 mars 2015 NUTRITION ET SOMMEIL v1 Syndrome dépressif saisonnier et Alain-François RICHARD Technicien-Infirmier Unité d Explorations Fonctionnelles Laboratoire de Sommeil C

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE Mission Maternelle 971 PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE - Protocole de mise en place des nouvelles activités périscolaires (NAP) en maternelle - Fiche

Plus en détail

Etudes ACTILIT 2008-2010 SUR LE SOMMEIL DE SUJETS SAINS

Etudes ACTILIT 2008-2010 SUR LE SOMMEIL DE SUJETS SAINS Etudes ACTILIT 2008-2010 EFFETS DU CHANGEMENT DE LITERIE SUR LE SOMMEIL DE SUJETS SAINS Données fournies par l Association pour la Promotion de la Literie, en collaboration avec le Professeur Damien Léger,

Plus en détail

Le sommeil. l enfant. 0 à 6 ans. chez. de 0 à 6 ans. Le département du Lot. Le Département, plus proche de vous, plus solidaire.

Le sommeil. l enfant. 0 à 6 ans. chez. de 0 à 6 ans. Le département du Lot. Le Département, plus proche de vous, plus solidaire. Le département du Lot 2014 Le chez l enfant 0 à 6 ans de 0 à 6 ans Le Département, plus proche de vous, plus solidaire. LE DÉPARTEMENT Le chez l enfant c est Le, pas pas de tout repos! Le du nourrisson

Plus en détail

Le sommeil une fonction essentielle de la vie

Le sommeil une fonction essentielle de la vie PLAN INTRODUCTION : le sommeil une fonction essentielle à la vie ; Quel est le rôle du sommeil chez le bébé et l enfant? Développement et mise en place des rythmes circadiens et développement du sommeil

Plus en détail

Le sommeil et la fatigue

Le sommeil et la fatigue Fiche 3.3.3 Le sommeil et la fatigue Où sont passés les bras de Morphée? Saviez-vous que... «Le sommeil n est pas un état passif [ ] Il y a un énorme travail de reconstruction, de reconstitution dans notre

Plus en détail