Virage Web : à compter du 9 septembre prochain, les avis d embauche et de mise à pied en ligne uniquement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Virage Web : à compter du 9 septembre prochain, les avis d embauche et de mise à pied en ligne uniquement"

Transcription

1 Bulletin destiné aux employeurs de l industrie de la construction Juillet août 2013 Vol. 43, n o 4 Envoi poste publication enr. n o Virage Web : à compter du 9 septembre prochain, les avis d embauche et de mise à pied en ligne uniquement À partir du 9 septembre prochain, les avis d embauche et de mise à pied devront être faits uniquement à l aide des services en ligne de la CCQ. En effet, dans la foulée de l implantation du Carnet référence construction, le nouveau service de référence en ligne, les formalités administratives liées à la gestion de la main-d œuvre seront intégrées sur une même plateforme. Vous pouvez y accéder à l adresse carnet.ccq.org ou encore en vous rendant sur le site de la CCQ, comme d habitude. Négociations dans l industrie Suite en page 3 Au moment de mettre sous presse cette édition de Bâtir, deux des quatre conventions collectives sectorielles de l industrie de la construction faisaient l objet d ententes de principe. Il s agit des conventions visant le génie civil et la voirie, ainsi que le résidentiel. De plus une loi était adoptée pour les secteurs industriel, institutionnel et commercial. Quelles conditions de travail devez-vous appliquer? Vous pouvez vérifier cette information en visitant le site Web de la CCQ, au Vous y trouverez aussi prochainement les faits saillants des conventions collectives , les nouveaux taux de salaire ainsi que les autres renseignements nécessaires à la production de votre rapport mensuel. s Changements réglementaires : création de trois nouvelles spécialités et fusion de deux métiers Des changements au Règlement sur la formation professionnelle de la maind œuvre de l industrie de la construction et au Règlement sur la délivrance des certificats de compétence entreront en vigueur le 18 juillet Les modifications réglementaires créent trois nouvelles spécialités : deux dans le métier de charpentier-menuisier et une dans le métier de grutier. Elles modifient la durée de la période d apprentissage pour le métier de grutier afin de répondre à la complexité des tâches à réaliser. Enfin, elles créent un nouveau métier, soit celui de monteur-assembleur, résultant de la fusion des métiers de serrurier de bâtiment et de monteur d acier de structure. Suite en page 4 s

2 Une étape importante pour la référence de main-d œuvre La CCQ dévoile le Carnet référence construction C est sous le nom de Carnet référence construction que le service de référence de main-d œuvre de l industrie de la construction verra le jour, en septembre prochain. Le Carnet répond aux dispositions de la Loi éliminant le placement syndical et visant l amélioration du fonctionnement de l industrie de la construction. À compter du 9 septembre 2013, tous les employeurs de la construction utiliseront le Carnet afin de déclarer leurs besoins de main-d œuvre et de recevoir des listes de référence de sources diversifiées, soit celles de la Commission de la construction du Québec (CCQ) et celles des associations titulaires de permis de référence. Pour expliquer les changements qui entreront en vigueur en septembre prochain et mieux s y préparer, la CCQ a mis en ligne le site Web Carnet référence construction (carnet.ccq.org). On y détaille les avantages du Carnet, on y clarifie les obligations des travailleurs, employeurs et associations de l industrie et on y répond à leurs questions. Le logo du Carnet référence construction sera associé pour la prochaine année à un thème de campagne : Employez le bon mode d emploi. La CCQ continuera de prendre tous les moyens nécessaires afin de faciliter l adhésion au nouveau service. L objectif final est simple : que travailleurs et employeurs se trouvent mutuellement par l entremise du Carnet. Les quelque travailleurs et travailleuses de la construction sont invités à remplir leur profil professionnel en ligne. Le profil met en valeur leurs compétences et expériences dans leur métier ou occupation à l intention des employeurs qui solliciteront les services de référence. Comme les listes de référence de la CCQ s alimenteront à la banque de ces profils, les travailleurs ont tout avantage à y faire connaître leurs attentes en matière d emploi. l Séances d information dans les régions du Québec Vous voulez apprendre comment fonctionnera la nouvelle plateforme qui sera mise en ligne le 9 septembre prochain? Inscrivez-vous à l une des séances d information. 2

3 Suite de la page 1 Virage Web Depuis le 4 février dernier, les employeurs remplissent leur avis d embauche et de mise à pied soit directement en utilisant les services en ligne sur le site de la CCQ, soit en utilisant une mesure temporaire, le formulaire dynamique. Présentement, plus de 70 % des avis d embauche sont effectués par les services en ligne. l Utilisez les services en ligne de la CCQ Référence en ligne : de nouveaux critères pour améliorer vos recherches de candidats Depuis le 20 juin, le système de référence actuel de la CCQ vous permet de préciser vos critères de recherche dans vos demandes de référence de main-d œuvre. Il suffit d être abonné aux services en ligne. En effet, dans l attente de l implantation du Carnet référence construction, des améliorations ont été apportées au service en ligne Demande de référence de main-d œuvre. Vous pouvez maintenant préciser des critères tels que : les formations nécessaires et reconnues par la CCQ ; les compétences de travail recherchées ; l horaire de travail de l emploi ; la mobilité requise. Ce service amélioré vous proposera donc une liste de candidats mieux adaptés à vos besoins. Gérer vos utilisateurs secondaires En tant qu employeur, une multitude de services vous sont offerts en ligne. Vous pouvez y faire vos rapports mensuels, vos avis d embauche et de mise à pied, vos demandes de référence, et plus encore. Mais saviez-vous que vous pouvez également donner un accès à votre comptable, à votre secrétaire ou encore à vos gestionnaires afin que ceux-ci puissent consulter et faire diverses transactions à votre dossier? Votre statut d utilisateur principal vous permet d assigner des accès, illimités ou partiels, à certaines personnes de votre choix. Ces utilisateurs secondaires obtiendront leur propre numéro d utilisateur ainsi qu un NIP. Pour ce faire, vous devez accéder à vos services en ligne et choisir l option «Gestion de votre accès aux services en ligne». Plusieurs fonctions vous seront alors offertes, notamment l ajout ou la modification d un utilisateur secondaire, la modification du NIP. Vous n avez pas accès aux services en ligne de la CCQ? Pour vous abonner aux services en ligne, vous pouvez communiquer avec notre service à la clientèle ( ) et obtenir immédiatement votre numéro d identification temporaire, ou encore formuler votre demande sur notre site Web (cliquez sur le bouton «Accédez aux services en ligne»). l 3

4 Changements réglementaires : création de trois nouvelles spécialités et fusion de deux métiers (suite) Ces changements règlementaires peuvent notamment avoir un impact sur les taux de salaire, le nombre de périodes d apprentissage ainsi que sur le nombre d heures requises pour passer un examen de qualification. À ces modifications, il faut ajouter la création d un nouveau métier, celui de monteur-assembleur, qui regroupe maintenant les métiers de serrurier de bâtiment et de monteur d acier de structure. Dans cet article, nous décrirons brièvement les impacts de ces changements sur les travailleurs de ces métiers et nous vous indiquerons comment ils se traduiront sur votre rapport mensuel. Si vous souhaitez obtenir des renseignements plus exhaustifs, nous vous invitons à consulter le sous l onglet «Certificat de compétence», dans la section «Changements réglementaires dans l industrie de la construction». Charpentier-menuisier Ce métier offre maintenant trois spécialités : parqueteur-sableur (code 174) ; coffreur à béton (code 500) ; poseur de fondations profondes (code 168). La modification au règlement permet maintenant à l apprenti de passer un examen de qualification dans l une ou l autre des trois nouvelles spécialités. Pour être admissible à l examen de qualification prévu pour la spécialité correspondante, l apprenti doit avoir deux périodes d apprentissage (total de heures) consacrées strictement à des travaux relevant d une même spécialité. Comme par le passé, pour être admissible à l examen de qualification du métier complet de charpentiermenuisier, l apprenti doit avoir complété trois périodes d apprentissage (total de heures). Précisons que l apprenti qui a effectué deux périodes d apprentissage (total de heures) consacrées strictement à des travaux relevant d une des spécialités, ou qui est titulaire d un certificat de compétence compagnon dans une des spécialités, devra avoir accumulé heures d apprentissage dans le métier de charpentier-menuisier dans des travaux ne relevant pas de ces spécialités avant d être admissible à l examen. Conséquences sur votre rapport mensuel Aucune. Si vous aviez des parqueteurs-sableurs, des coffreurs à béton ainsi que des poseurs de fondations profondes au sein de votre entreprise, ce changement n aura aucune conséquence sur votre rapport mensuel. Grutier et opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution Le changement modifie les règles d obtention du certificat de compétence compagnon et de l exemption remise à l opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution. Ainsi, le métier de grutier comporte maintenant deux périodes d apprentissage (total de heures) au lieu d une seule. De plus, il est maintenant possible de passer un examen de qualification pour la spécialité d opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution, après avoir effectué heures dans cette spécialité. 4

5 Lors de l entrée en vigueur du règlement, les titulaires d une exemption de détenir un certificat de compétence pendant la période d intégration obtiendront un certificat de compétence compagnon spécialisé pour l opération de pompes à béton munies d un mât de distribution, à condition toutefois d avoir cumulé heures travaillées dans cette spécialité. Si ce nombre d heures n est pas atteint le 18 juillet 2013, les travailleurs concernés conserveront leur certificat actuel. Ils seront admissibles à l examen de qualification de la spécialité d opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution dès qu ils auront travaillé les heures requises. Après le 18 juillet, les travailleurs voulant intégrer l industrie en tant qu opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution devront demander une exemption de détenir un certificat de compétence apprenti. Une fois cette exemption en main et après qu ils aient travaillé heures déclarées à la CCQ, les détenteurs devront réussir l examen de qualification pour obtenir leur certificat de compétence compagnon d opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution. Conséquences sur votre rapport mensuel Même si le métier de grutier comporte maintenant deux périodes d apprentissage, les personnes qui étaient apprenties avant l entrée en vigueur du règlement conserveront leur salaire actuel. Quant aux personnes qui deviendront apprenties après le 18 juillet, elles gagneront 70 % du salaire d un compagnon au cours de leur première période d apprentissage et 85 % du salaire d un compagnon à leur deuxième période d apprentissage. Dans le tableau 1, vous trouverez les codes associés au grutier et à la spécialité d opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution. Dès le 18 juillet, les taux de salaires correspondant aux codes indiqués dans le tableau 1 seront mis à jour sur le site Web de la CCQ. Nous vous invitons à vous y référer et à porter une attention particulière à la nouvelle période d apprentissage ainsi qu aux droits acquis. Suite à la page 6 s Tableau 1 Métier / spécialité Code Grutier Classe A, 1 er homme 264 Classe A, 1 er homme (viaduc) 265 Classe A, 2 e homme 266 Classe A, 2 e homme (viaduc) 267 Classe B 268 Classe B (viaduc) 269 Opérateur de pompes à béton munies d un mât de distribution Grue de moins de 42 m 257 Grue de plus de 42 m 255 5

6 Suite de la page 5 Changements réglementaires Fusion des métiers : serrurier de bâtiment et monteur d acier de structure Les travailleurs de ces deux métiers deviendront des monteurs-assembleurs. Avant d obtenir le certificat de compétence compagnon du monteur-assembleur, les serruriers de bâtiment et les monteurs d acier de structure devront satisfaire à un certain nombre de critères. En fait, les compagnons ayant cumulé heures recevront un certificat de compétence compagnon du monteurassembleur lors du renouvellement de leur certificat de compétence. Les autres devront satisfaire à plusieurs critères, qui varient en fonction du nombre d heures travaillées dans l un ou l autre des métiers ainsi que de la formation suivie en date du 18 juillet Un avis explicatif sera transmis aux personnes concernées par ces modifications afin de les informer de leurs options. Des mesures transitoires ont été prévues pour les travailleurs qui détiennent un certificat de compétence compagnon de l un des métiers et qui n ont pu se prévaloir des mesures de conversion automatique afin de faciliter leur transition au métier de monteur-assembleur. De plus, avant de passer l examen de qualification du monteur-assembleur, les apprentis devront maintenant effectuer trois périodes d apprentissage (total de heures), au lieu de deux. Les personnes qui deviendront apprenties après le 18 juillet 2013 gagneront 60 % du salaire d un compagnon au cours de leur première période d apprentissage ; 70 % du salaire d un compagnon à leur deuxième période d apprentissage ; et 85 % du salaire d un compagnon en troisième période d apprentissage. Quant aux personnes déjà en apprentissage au moment de la fusion, elles bénéficieront d un droit acquis salarial jusqu à leur troisième période d apprentissage. Un avis sera transmis aux apprentis bénéficiant d un droit acquis salarial. Conséquences sur votre rapport mensuel Dans le tableau 2, vous trouverez les codes associés aux trois métiers visés par cette fusion. Dès le 18 juillet, les taux de salaires correspondant aux codes indiqués dans ce tableau seront mis à jour sur le site Web de la CCQ. Nous vous invitons à vous y référer et à porter une attention particulière aux monteurs d acier de structure et serruriers de bâtiment ne remplissant pas les critères de conversion automatique vers le métier de monteur-assembleur, ainsi qu à la nouvelle période d apprentissage et aux droits acquis. l Tableau 2 Métier Code Monteur-assembleur 304 Monteur d acier de structure (ne remplit pas les critères pour la conversion automatique) 300 Serrurier de bâtiment (ne remplit pas les critères pour la conversion automatique) 400 6

7 Avantages imposables à compter du 30 juin 2013 La cotisation d assurance vie et la cotisation d assurance maladie versées à la CCQ par un employeur constituent un avantage imposable aux fins de l impôt provincial alors que seule la cotisation d assurance vie l est aux fins de l impôt fédéral. Pour la période de juillet à décembre 2013, tous les taux des avantages imposables sont demeurés identiques à ceux de la période de janvier Ils peuvent être consultés sur de notre site Web sous la rubrique «Taux de salaire», et ce, en sélectionnant le secteur et le métier visés. Vous pourrez aussi y télécharger une version imprimable de tous les taux des avantages imposables de l année en cours en format PDF. l Fermeture des bureaux de la CCQ Veuillez prendre note que du lundi 22 juillet au vendredi 2 août inclusivement, les bureaux de la CCQ seront fermés. Cette fermeture s applique aussi bien au siège social que dans ses bureaux des différentes régions du Québec. l 7

8 Concours Chapeau, les filles! Dans le cadre de la 17 e édition du concours Chapeau, les filles!, la Commission de la construction du Québec (CCQ) remettait, le 10 juin dernier, deux bourses de $ à deux étudiantes du secteur de la construction. Les deux lauréates «Métiers de la construction» sont Arielle Paiement, étudiante en charpenterie-menuiserie et Jessica Sarraf, étudiante en soudagemontage. Diane Lemieux, présidente-directrice générale de la CCQ, a profité de l occasion pour déclarer : «On le voit dans les médias, l industrie de la construction a besoin de rétablir la confiance du public. Pas de confiance, pas de croissance! Le monde de la construction doit faire preuve d ouverture, notamment à l endroit des femmes. Comme Arielle Paiement et Jessica Sarraf, il faut que celles qui ont le talent et le désir de pratiquer un métier ou une occupation dans la construction soient accueillies et que l industrie trouve le moyen de les garder en emploi!» s Les deux lauréates : Arielle Paiement et Jessica Sarraf. 8

9 Services d inspection pendant le congé annuel d été (dimanche 21 juillet au samedi 3 août) Durant la fermeture estivale de ses bureaux, les services d inspection de la CCQ seront maintenus, afin de favoriser le respect de la loi, des règlements et des conventions collectives en vigueur. Pour le dépôt de plaintes de chantier, et uniquement pour cet usage, vous pourrez utiliser les numéros de téléphone suivants : Montréal : Ailleurs :

10 Ralentissement économique dans la construction en 2013 : un premier repli après une année record Au cours des quatre premiers mois de 2013, et ce, pour une première fois en quatre ans, l activité dans la construction assujettie à la Loi R-20 enregistre un recul lorsque comparée à la même période de l année précédente. Le volume de travail, évalué à 41,4 millions d heures, représente en effet une baisse de 3 % comparativement à celui de janvier à avril Mais compte tenu que 2012 a été une année record, le repli reste de faible ampleur. L activité par secteur émet toutefois des signaux contrastés. Alors que le secteur institutionnel et commercial (+5 %) voit son volume de travail augmenter, le secteur génie civil et voirie (-20 %) chute fortement. Entre ces deux extrêmes, le secteur industriel affiche une stabilité, alors que la construction résidentielle (-11 %), elle, fléchit de façon significative. Pour un portrait plus complet de la situation, nous vous invitons à consulter la Revue de l activité dans l industrie de la construction, sur notre site Web. Cette situation influence la réalité des entrepreneurs de différentes manières, selon leur spécialité. Les entrepreneurs dont l activité touche la mécanique du bâtiment restent en forte demande; comme en témoigne le volume de travail dans les métiers de calorifugeurs ainsi que les mécaniciens d ascenseur (progressions respectives de 18 % et de 14 %, comparativement à 2012). Les mécaniciens en protection-incendie (+10 %), les tuyauteurs (+6 %) et les frigoristes (+5 %) font également bonne figure. Ensuite, grâce à la bonne posture du secteur institutionnel et commercial, les entrepreneurs reliés à la finition intérieure se démarquent avec de bonnes croissances dans plusieurs métiers, tels les poseurs de systèmes intérieurs (+12 %) et les plâtriers (+7 %). Ces métiers livrent une performance particulièrement remarquable dans les régions du Grand Montréal, où les chantiers majeurs d hôpitaux roulent à plein régime, de même que dans la région de Québec, où se poursuivent la construction d immeubles de bureaux et de l Amphithéâtre, ainsi que l aménagement du Musée national des beaux-arts. Le début de 2013 ne sourit toutefois pas aux métiers et occupations exerçant dans le secteur génie civil et voirie. Le volume de travail diminue en effet de plus de 16 % chez les opérateurs d équipement lourd, les ferrailleurs, les boutefeux-foreurs, les opérateurs de pelles mécaniques et les mécaniciens de machines lourdes. Par ailleurs, la régression de l activité occasionne une baisse des émissions de certificats de compétence cette année. Durant les cinq premiers mois de 2013, un total de apprentis ou travailleurs exerçant une occupation ont obtenu leur certificat de compétence, comparativement à au cours de la même période de l an dernier. Chez les apprentis, l ouverture de bassins a été moins fréquente qu en Les perspectives professionnelles dans les métiers de la construction demeurent toutefois intéressantes pour 2013, malgré la demande de main-d œuvre moins vigoureuse que durant les dernières années. Les besoins de recrutement découleront surtout du roulement des travailleurs, toujours élevé dans l industrie de la construction. Finalement, un besoin de l ordre de nouveaux travailleurs est prévu, soit de moins qu en l 10

11 Variation des heures travaillées Janvier à avril 2013, comparativement à janvier à avril 2012 Calorifugeur Mécanicien d ascenseur Poseur de systèmes intérieurs Mécanicien en protection-incendie Plâtrier Tuyauteur Carreleur Poseur de revêtements souples Monteur-mécanicien (vitrier) Frigoriste Main-d œuvre de lignes Ferblantier Mécanicien de chantier Électricien Chaudronnier Peintre Soudeur Charpentier-menuisier Serrurier en bâtiment Couvreur Grutier Manœuvre Cimentier-applicateur Briqueteur-maçon Mécanicien de machines lourdes Opérateur de pelles mécaniques Monteur d acier de structure Boutefeu-foreur Ferrailleur Opérateur d équipement lourd -30 % -20 % -20 % 0 % 10 % 20 % 30 % 11

12 Le présent document est produit aux fins d information. Seuls la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d œuvre dans l industrie de la construction, ses règlements afférents et les conventions collectives de l industrie de la construction ont une valeur juridique. Bien que le masculin soit utilisé dans les textes de Bâtir, les mots relatifs aux personnes désignent aussi bien les hommes que les femmes. Bâtir est une publication mensuelle destinée aux employeurs de l industrie de la construction. Publiée par : Direction des communications Commission de la construction du Québec Case postale 2030, succursale Youville Montréal (Québec) H2P 0B1 Conception graphique de la grille : oblik.ca Montage : Danièle Bordeleau Révision : Féminin pluriel Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada ISSN Ligne destinée aux employeurs : English copy available on request. PU (1307)

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit!

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit! UNE INITIATIVE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION PRODUITE PAR LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC. Édition Hiver 2015 Bulletin destiné aux salariés de l industrie de la construction Le perfectionnement

Plus en détail

(10) CCQ Contribution de l'employeur au financement de la Commission de la construction du Québec : 0,75 % du salaire brut de l'employé.

(10) CCQ Contribution de l'employeur au financement de la Commission de la construction du Québec : 0,75 % du salaire brut de l'employé. COÛT HORAIRE DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION AU QUÉBEC AU 27 AVRIL 2014 - SECTEUR GÉNIE CIVIL ET VOIRIE - ANNEXE «D-1-A» Travaux exécutés dans les chantiers à baraquement Selon l'annexe

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION Faits saillants CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION 2013-2017 Ce cahier présente un résumé des conventions collectives en vigueur depuis la signature de celles-ci et de la Loi sur

Plus en détail

Guide pratique de l employeur Bien démarrer pour bien réussir

Guide pratique de l employeur Bien démarrer pour bien réussir Guide pratique de l employeur Bien démarrer pour bien réussir GUIDE PRATIQUE DE L EMPLOYEUR Bien démarrer pour bien réussir... Votre numéro d employeur à la CCQ Pour faire suite à votre demande, nous avons

Plus en détail

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS!

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS! Une publication de l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec Enregistrée sous poste-publications n 40065623 VOLUME 45 NUMÉRO SPÉCIAL JANVIER 204 SPÉCIAL PAIE Sommaire Service

Plus en détail

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux Secteur résidentiel Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux À compter du 26 avril 2009 PU 90-40 (0904) SECTEUR résidentiel Taux de salaire en vigueur le 26 avril 2009 Métiers et

Plus en détail

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan 015 0 Points saillants Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan L emploi dans le secteur de la construction en Saskatchewan a plus que doublé au cours de la dernière décennie (augmentation

Plus en détail

Conceptrice de matériel pédagogique. baccalauréat en design graphique

Conceptrice de matériel pédagogique. baccalauréat en design graphique Auteure : Carolyne Blais Conceptrice de matériel pédagogique baccalauréat en design graphique baccalauréat en enseignement primaire et préscolaire Pour les bâtisseurs de demain! La Commission de la construction

Plus en détail

LISTE DE TAUX DE MAIN D'ŒUVRE TRANSPORT

LISTE DE TAUX DE MAIN D'ŒUVRE TRANSPORT double Taux double Taux Aide-monteur de ligne (E-1) 605 56,16 $ 88,89 $ 94,73 $ 32,73 $ 62,71 $ 58,24 $ 95,32 $ 100,31 $ 37,08 $ 65,25 $ Aide-monteur de ligne (E-1) 605 57,62 $ 91,47 $ 97,48 $ 33,86 $

Plus en détail

Taux horaires de référence

Taux horaires de référence Chapitre 5 Taux horaires de référence Taux horaires de référence Un des éléments les plus difficiles à établir pour un entrepreneur est le taux horaire qu il doit facturer à ses clients. S il est trop

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Secteurs Résidentiel Institutionnel et commercial Industriel Génie civil et voirie Table des matières

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE 2014-2017 INTERVENUE ENTRE L ACQ ET LE CPQMC (INTERNATIONAL), LA CSD CONSTRUCTION, LA CSN - CONSTRUCTION ET LE SQC Secteur INSTITUTIONNEL - COMMERCIAL Table des matières Section I

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

SPÉCIAL PAIE Sommaire

SPÉCIAL PAIE Sommaire Une publication de l Association des professionnels de la construction et de l habitation du Québec Enregistrée sous poste-publications n 40065623 VOLUME 46 NUMÉRO SPÉCIAL janvier 205 SPÉCIAL PAIE Sommaire

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

NOTE D INFORMATION Commission de la construction du Québec

NOTE D INFORMATION Commission de la construction du Québec La construction sur la Côte-Nord L ACTIVITÉ CONSTRUCTION SE FAIT DANS LE CADRE DU CHAMP D APPLICATION DE LA LOI R-20 (Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la

Plus en détail

Une Loi qui se renouvelle

Une Loi qui se renouvelle IMPLANTATION DE LA LOI FAVORISANT LE DÉVELOPPEMENT ET LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DE SES RÈGLEMENTS Une Loi qui se renouvelle Un virage vers la qualité L adoption par l Assemblée

Plus en détail

Une fois que vous avez votre permis municipal en main, le cas échéant, vous pouvez :

Une fois que vous avez votre permis municipal en main, le cas échéant, vous pouvez : Vous pourriez devoir obtenir d abord auprès de votre municipalité un permis de construction correspondant à la nature des travaux que vous comptez entreprendre. Vérifiez auprès de votre municipalité. Les

Plus en détail

LIMOSA Obligation de déclaration pour les travailleurs, indépendants et stagiaires étrangers en Belgique

LIMOSA Obligation de déclaration pour les travailleurs, indépendants et stagiaires étrangers en Belgique LIMOSA Obligation de déclaration pour les travailleurs, indépendants et stagiaires étrangers en Belgique Table des matières Introduction...2 Les obligations...3 1 Qui doit être déclaré?...3 2 Qui est exempt

Plus en détail

Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire

Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire ϖϖϖϖϖ ϖ Service : Services éducatifs jeunes Code d identification

Plus en détail

Convention collective 2014 2017 Secteur. Institutionnel et commercial

Convention collective 2014 2017 Secteur. Institutionnel et commercial Convention collective 2014 2017 Secteur Institutionnel et commercial CONVENTION COLLECTIVE 2014 2017 INTERVENUE ENTRE L ACQ ET LE CPQMC (INTERNATIONAL), LA CSD CONSTRUCTION, LA CSN - CONSTRUCTION ET LE

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

Pressier ou pressière sur presse flexographique

Pressier ou pressière sur presse flexographique 1. Norme avec compétences essentielles seulement Gabarit des fiches d information sur les métiers normés Pressier ou pressière sur presse flexographique Description du métier Le métier de pressier ou pressière

Plus en détail

Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien

Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien Document rédigé par Linda Chagnon et Lucie Sauvageau Direction du service des ressources humaines 2013-03-27 Page 1 sur

Plus en détail

Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010

Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010 Faits saillants des conventions collectives 2010-2013 Secteur Secteur Industriel iel Résident 20 10-20 13 2013 2010 - Mis à jour le 13 décembre 2010 Secteur Institut io et com nnel mercial 2 Secteu r Génie

Plus en détail

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life Table des matières 03 Introduction 04 Rôle et responsabilités de l administrateur du régime 05 Rôle et responsabilités de la Standard Life 06 Protection des renseignements personnels 07 Comment se procurer

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Société admissible... 3 Régions admissibles... 3 Certificat

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Cahier d information sur les modalités académiques Année universitaire 2009-2010

Cahier d information sur les modalités académiques Année universitaire 2009-2010 Cahier d information sur les modalités académiques Année universitaire 2009-2010 Précisions sur le calendrier universitaire 2009-2010. Exigences relatives aux cours de français langue maternelle (FRAN)

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION CPAExtra

GUIDE D UTILISATION CPAExtra GUIDE D UTILISATION CPAExtra OCTOBRE 2014 DL Le guide d utilisation du «Rapport mensuel en ligne» du CPA Québec vise à rendre sa compréhension plus simple et plus rapide. Vous pourrez, à l aide de ce guide,

Plus en détail

Recul modéré de la construction en /10 LES PRINCIPAUX PROJETS /12 PLACE AUX FEMMES

Recul modéré de la construction en /10 LES PRINCIPAUX PROJETS /12 PLACE AUX FEMMES UNE PUBLICATION DE LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION JANVIER /2 /4 /8 /9 LES PRÉVISIONS POUR L'ENSEMBLE DE L'INDUSTRIE EN LES PRÉVISIONS PAR SECTEUR / Le secteur du génie civil et de

Plus en détail

François Jean Président-directeur général Monia Audy, avocate Conseillère en ressources humaines

François Jean Président-directeur général Monia Audy, avocate Conseillère en ressources humaines DÉCEMBRE 2012 L année 2013 est à nos portes et nous réservera sans doute encore bien des défis à relever, notamment celui de conclure de manière satisfaisante, le dossier de modernisation du système de

Plus en détail

Règle n 1 : Sécuriser l embauche

Règle n 1 : Sécuriser l embauche Date de mise à jour : février 2013 Cet article a pour objet de vous apporter un éclairage indispensable sur vos principales obligations en matière de gestion du personnel. En aucun cas elle ne constitue

Plus en détail

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie Gabarit des fiches d information sur les métiers normés 3. Norme avec compétences essentielles menant à plusieurs certificats procédés complémentaires en imprimerie Description du métier L opérateur ou

Plus en détail

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Trousse d information pour les employeurs qui offrent une formation modulaire Version 1.2 Décembre

Plus en détail

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Qualification professionnelle Reconnaissance professionnelle interprovinciale pour les titulaires d un certificat provincial Accord sur le

Plus en détail

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE Le Conseil régional lance quatre appels à projets pour répondre aux besoins de formation des territoires de la région en qualification,

Plus en détail

syndicat Gros-oeuvre quels sont vos droits? Maçonnerie et génie civil

syndicat Gros-oeuvre quels sont vos droits? Maçonnerie et génie civil quels sont vos droits? 2011 Gros-oeuvre Maçonnerie et génie civil syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs 16, rue des Chaudronniers - CP 3287-1211 Genève 3 - www.sit-syndicat.ch -

Plus en détail

Dans le cadre d'un programme d'études, avoir complété 15 nouveaux crédits de spécialisation dans le champ visé.

Dans le cadre d'un programme d'études, avoir complété 15 nouveaux crédits de spécialisation dans le champ visé. Volume 15, numéro 8 Le 4 juin 2013 Lors de la journée «portes ouvertes» du vendredi 16 aout prochain, la Commission scolaire offrira des contrats qui n auront pas été octroyés à la suite de l assemblée

Plus en détail

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON : 1 MILLION D EMPLOIS. NOUS REPENSONS L ÉDUCATION ET

Plus en détail

un investissement dans les compétences de votre personnel

un investissement dans les compétences de votre personnel EMPLOI-QUÉBEC La qualification obligatoire un investissement dans les compétences de votre personnel LA QUALIFICATION OBLIGATOIRE avant-propos La compétence de la main-d œuvre constitue un des facteurs

Plus en détail

Centre de formation des apprenti(e)s Métiers de la santé

Centre de formation des apprenti(e)s Métiers de la santé APPRENTISSAGE Centre de formation des apprenti(e)s Métiers de la santé Les formations ouvertes en apprentissage dans les métiers de la santé L apprentissage, c est la liberté de choisir de se former et

Plus en détail

Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations

Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations GUIDE D UTILISATION INTRODUCTION Le module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations

Plus en détail

Voyagez en toute liberté! www.lignesdazur.com POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR :

Voyagez en toute liberté! www.lignesdazur.com POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR : Voyagez en toute liberté! POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR : Lignes d Azur vous renseigne du lundi au samedi de 7h00 à 20h00 : Toute l info en continu sur notre site www.lignesdazur.com

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

Procédure d utilisation du formulaire en ligne de demande de mise à disposition de personnel temporaire Table des matières

Procédure d utilisation du formulaire en ligne de demande de mise à disposition de personnel temporaire Table des matières Procédure d utilisation du formulaire en ligne de demande de mise à disposition de personnel temporaire Table des matières Identification... 2 Etape 1 : Configuration... 3 Etape 2 : Renseignements concernant

Plus en détail

Règles générales d utilisation du Fonds de formation des salariés de l industrie de la construction. Adoptées par le CFPIC le 19 novembre 2012

Règles générales d utilisation du Fonds de formation des salariés de l industrie de la construction. Adoptées par le CFPIC le 19 novembre 2012 du Fonds de formation des salariés de l industrie de la construction Adoptées par le CFPIC le 19 novembre 2012 Dernière modification : le 3 juin 2015 1. CLIENTÈLE ADMISSIBLE... 3 1.1. Titulaire de certificat

Plus en détail

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004.

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004. FAITS SAILLANTS DES CONVENTIONS COLLECTIVES SECTORIELLES DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION 2004-2007 RÉSIDENTIEL - INDUSTRIEL - INSTITUTIONNEL ET COMMERCIAL - GÉNIE CIVIL ET VOIRIE Ce cahier présente un

Plus en détail

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E PLOMBERIE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en plomberie est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR DU SERVICE DES L ACRGTQ est publié par le Service des communications de l ACRGTQ. Siège social, Québec 435, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 2J5 418 529.2949 1 800 463.4672 418 529.5139 Bureau de Montréal

Plus en détail

Calculer vos. Édition 2016. revenus à la retraite. Guide de base. c est facile!

Calculer vos. Édition 2016. revenus à la retraite. Guide de base. c est facile! revenus à la retraite Édition 2016 Calculer vos Guide de base c est facile! Guide de base Édition 2016 Avis important Le présent document est produit aux fins d information. Son contenu n est pas exhaustif.

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déléguer des services

NOTICE TELESERVICES : Déléguer des services NOTICE TELESERVICES : Déléguer des services Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Les 3 différents niveaux de délégation en détails : qu est

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.francepaye.fr

Manuel d utilisation. www.francepaye.fr Manuel d utilisation www.francepaye.fr Version Novembre 2010 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. LA «FICHE ENTREPRISE»... 3 1.1 Données générales (page 1/3)... 3 1.2 Organismes sociaux et données liées avec la paye

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Faits importants sur l adhésion au BAC

Faits importants sur l adhésion au BAC Faits importants sur l adhésion au BAC Quand est-ce que je vais recevoir une augmentation de salaire? Les membres du BAC sont couverts par des conventions collectives de travail des documents juridiquement

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE INRA CONCOURS EXTERNES 2015 CATEGORIE B TECHNICIEN DE LA RECHERCHE

DOSSIER DE CANDIDATURE INRA CONCOURS EXTERNES 2015 CATEGORIE B TECHNICIEN DE LA RECHERCHE C DOSSIER DE CANDIDATURE INRA CONCOURS EXTERNES 2015 CATEGORIE B TECHNICIEN DE LA RECHERCHE Ce dossier doit être déposé ou expédié sous pli dûment affranchi à l adresse suivante dans les délais prescrits

Plus en détail

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi ASSURANCE-EMPLOI Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi Cette publication est également offerte en médias substituts sur demande (braille, gros caractères, cassette audio, disque

Plus en détail

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ table des matières Publié par l Association canadienne des professeures et professeurs d université 2705, promenade

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION Faits saillants CONVENTIONS COLLECTIVES DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION 2014-2017 Convention collective 2014 2017 Secteur Institutionnel et commercial Convention collective 2014 2017 Secteur Industriel

Plus en détail

Compétences recherchées. Qualification requise. Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE POSTE TITULAIRE :

Compétences recherchées. Qualification requise. Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE POSTE TITULAIRE : PROFIL DE POSTE TITULAIRE : Supérieur immédiat : Supérieur du supérieur immédiat : Subordonné : PROFIL DE COMPÉTENCES Compétences recherchées PRINCIPALES RESPONSABILITÉS RÉSULTATS ATTENDUS Qualification

Plus en détail

Apprentis. Décret n 92-1258 du 30 novembre 1992 pris en application de la loi n 92-675 du 17 juillet 1992

Apprentis. Décret n 92-1258 du 30 novembre 1992 pris en application de la loi n 92-675 du 17 juillet 1992 Le 31 juillet 2013 Référence : Loi n 92-875 du 17 juillet 1992 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage, à la formation professionnelle et modifiant le code du travail. Décret n 92-1258

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité technique

Plus en détail

LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES

LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES 1 LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES Fondée en juin 1988 sous l appellation Fédération des enseignantes et enseignants de commissions scolaires, la

Plus en détail

Dossier d information sur l admission à l OTTIAQ. Traduction

Dossier d information sur l admission à l OTTIAQ. Traduction Dossier d information sur l admission à l OTTIAQ Traduction Cinq bonnes raisons d être membre de l ORDRE La RECONNAISSANCE de votre profession Appartenir à un ordre et porter un titre professionnel réservé

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE GUIDE JURIDIQUE SUR LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS BULLETIN N O HE 001 Publié en juin 2000 Révisé en septembre 2015 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS Le présent

Plus en détail

GUIDE POUR VOTRE PREMIÈRE CONNEXION COMMENT CRÉER VOTRE COMPTE PERSONNEL SUR LE PORTAIL WEB DE VOTRE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE?

GUIDE POUR VOTRE PREMIÈRE CONNEXION COMMENT CRÉER VOTRE COMPTE PERSONNEL SUR LE PORTAIL WEB DE VOTRE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE? GUIDE POUR VOTRE PREMIÈRE CONNEXION COMMENT CRÉER VOTRE COMPTE PERSONNEL SUR LE PORTAIL WEB DE VOTRE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE? VERSION MISE À JOUR LE : 20 DÉCEMBRE 2012 PRÉPARÉ PAR : Informations

Plus en détail

JE SUIS UN EMPLOYEUR. Mesures, programmes et ressources destinées aux entreprises

JE SUIS UN EMPLOYEUR. Mesures, programmes et ressources destinées aux entreprises JE SUIS UN EMPLOYEUR Ce document vous permettra de mieux connaître les différents programmes, mesures et ressources à la disposition des employeurs afin de les assister dans la gestion de leur main-d œuvre

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2 Manuel d'instruction Manuel d'instruction Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Novembre 2014 Version 1.2 LE COMITÉ PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES SERVICES AUTOMOBILES DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226

REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226 REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226 POUR LES EMPLOYES DU COMMERCE INTERNATIONAL, DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE BROCHURE POUR LES EMPLOYEURS 1 Introduction...3 2 Cadre général...4

Plus en détail

portrait et évolution du secteur de l industrie

portrait et évolution du secteur de l industrie portrait et évolution du secteur de l industrie textile QuébéCoise 324 en bref 0 1000 2000 3 Nombres d employés USINES TEXTILES» Nous vous présentons le nouveau portrait de l industrie textile tiré de

Plus en détail

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015 PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION Présentation à l ABQ Le 24 février 215 Légère amélioration de la croissance prévue pour 215 Principaux indicateurs économiques

Plus en détail

www.csst.qc.ca Guide de calcul de l indemnité de remplacement du revenu pour les 14 premiers jours

www.csst.qc.ca Guide de calcul de l indemnité de remplacement du revenu pour les 14 premiers jours www.csst.qc.ca Guide de calcul de l indemnité de remplacement du revenu pour les 14 premiers jours Ce document est réalisé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation, en collaboration avec

Plus en détail

Communiqué fiscal / février 2010

Communiqué fiscal / février 2010 Communiqué fiscal / février 2010 SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Dans le bulletin d octobre dernier, nous avons discuté des registres automobiles. Or, un des membres du Groupe Servicas m a parlé de l Odotrack,

Plus en détail

Ministère de l Instruction, de l Université et de la Recherche

Ministère de l Instruction, de l Université et de la Recherche Décret Ministériel italien n 48 LE MINISTRE VU la Loi n 115 du 3 août 2009, concernant la «Reconnaissance de la personnalité juridique à la «Scuola per l Europa» [École pour l Europe] de Parme, publiée

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins

Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins Nom Prénom :... Raison sociale de l exploitation :... Adresse complète :... Code Postal :... Commune :... Tél :... Fax :... Portable :... Mail : L ensemble

Plus en détail

SCCCUM. Syndicat des chargées et chargés de cours de l Université de Montréal

SCCCUM. Syndicat des chargées et chargés de cours de l Université de Montréal SCCCUM 101 Syndicat des chargées et chargés de cours de l Université de Montréal Quels sont mes avantages à être membre du SCCCUM?... 3 Quelles sont mes obligations professionnelles comme chargée ou chargé

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services

Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services 1. La présente convention régissant l utilisation de la carte prépayée VISA constitue une convention ayant

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Arrêté étendant. du 18 juin 2014 (Entrée en vigueur : 1 er août 2014)

Arrêté étendant. du 18 juin 2014 (Entrée en vigueur : 1 er août 2014) Arrêté étendant J 1 50.25 le champ d application de diverses modifications aux conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE Relatifs à la précarité Liste des clauses des ententes nationale et locale... 2 Liste de rappel 3 Octroi de contrats. 3 Contrat à temps partiel 4 Contrat régulier

Plus en détail

Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication

Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication Deux outils pour améliorer la gestion syndicale Sentinelle Système de gestion de membres Sentinelle Application

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Sylvie Demers Direction de la formation continue et du soutien Septembre 2004 Table des matières Introduction

Plus en détail

page 3 page 4 Eléments de contexte Le contrat d apprentissage page 5 L exécution du contrat d apprentissage

page 3 page 4 Eléments de contexte Le contrat d apprentissage page 5 L exécution du contrat d apprentissage Dossier de presse Signature des contrats d apprentissage de l éducation nationale Vendredi 16 octobre 2015 Sommaire Eléments de contexte Le contrat d apprentissage L apprenti La rémunération de l apprenti

Plus en détail

Esthéticienne ou esthéticien

Esthéticienne ou esthéticien Esthéticienne ou esthéticien Description du métier Les esthéticiennes et les esthéticiens prodiguent des soins esthétiques à l aide d une panoplie de techniques nécessitant l utilisation de produits, d

Plus en détail

COALITION QUÉBÉCOISE POUR LES FEMMES DANS LA CONSTRUCTION

COALITION QUÉBÉCOISE POUR LES FEMMES DANS LA CONSTRUCTION COALITION QUÉBÉCOISE POUR LES FEMMES DANS LA CONSTRUCTION PROPOSITIONS À LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC (CCQ) DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION ÉLARGIE POUR LA RELANCE DU PROGRAMME D ACCÈS À

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

Livret d accueil. livret d accueil 1

Livret d accueil. livret d accueil 1 Livret d accueil livret d accueil 1 2 livret d accueil Somma ire Les prestations proposées Deux agréments Loi informatique et libertés L organisation de la prestation Des prestations assurées 7j/7 et 24h/24

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? L article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29

Plus en détail