Le marché du lait de consommation en France. Assemblée Générale SYNDILAIT-IPLC 2 mai 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché du lait de consommation en France. Assemblée Générale SYNDILAIT-IPLC 2 mai 2012"

Transcription

1 Le marché du lait de consommation en France Assemblée Générale SYNDILAIT-IPLC 2 mai 2012

2 Un survol en 8 temps La collecte de lait La transformation La commercialisation La montée du bio Le lait local La distribution Les prix Le consommateur Les nouveautés Le commerce extérieur 2

3 Collecte française Après la crise laitière la collecte de lait en France s était assoupie: -4,1% entre 2008 et 2009 Léger progrès entre 2009 et 2010 Dynamisme retrouvé en

4 26000 collecte laitière en France Avant les quotas

5 Une collecte dynamique en 2011 millions de litres /semaine COLLECTE FRANCAISE Source : sondage FranceAgriMer

6 Pendant le même temps la collecte augmentait dans d autres pays de l UE: Allemagne et Pays Bas par exemple. 6

7 Evolution de la collecte laitière Janvier à décembre 2009 / ,2% UE à 27 : - 0,6% - 1,0% -3,6% -6,2% + 3,4% -7,7% - 4,0% - 0,9% + 1,4% + 0,3% + 3,5% + 2,8% - 3,2% -9,9% -4,1% -0,7% +0,1% -1,4% - 5% - 6,6% - 15% - 1,1% -0,4% -0,9% 7

8 Total UE-27 : + 1,3% 8

9 Evolution de la collecte laitière Janvier décembre 2011/2010 UE à 27 : + 2,07% -1,5% -0,3% +0,4% -0,6% +3,1% +5,8% +3,9% +1,6% 0% +2,4% +3,4% +1,3% +2,1% +1,4% +5,5% +4,4% -2,1% -1,4% +1,2% -1,0% -7,5% +0,7% +2,0% -7,2% 9

10 Transformation du lait Mais cette augmentation de collecte n a pas entraîné une augmentation des fabrications de lait conditionné. Elles ont diminué de 1,5 % à milliers de litres (près de 3,5 milliards de litres). 10

11 Collecte et conditionnement de lait 11

12 L évolution opposée de la collecte et du conditionnement peut correspondre à une adaptation aux besoins du marché ou à un choix économique des transformateurs quand ils sont multi-produits. 12

13 Quels laits sont fabriqués? Le Français n est plus un consommateur de lait pasteurisé: ce segment ne représente plus que 2,3 % des fabrications totales. Le lait UHT a conquis le marché avec une part de 91,9 %. 13

14 Fabrications de laits Année ,27% 3,75% 2,29% 0,73% 91,96% Source FranceAgrimer Lait pasteurisé Lait UHT Lait infantile liquide Lait stérilisé Lait aromatisé (UHT ou non) 14

15 La commercialisation Nous suivons avec le Cniel le marché français au travers de divers panels: Iri pour les ventes de la distribution, Kantar pour les achats des ménages et Girafood service pour la Restauration hors domicile. 15

16 Les ventes en Hyper-Super et HD En Gmsle lait UHT ½ écrémé se taille la part du lion: 72,5 % des ventes totales. Cependant les ventes de ce produit sont sur le déclin depuis plusieurs années et tirent le marché vers le bas. 16

17 Décroissance du cœur du marché lait uht 1/2 écrémé (panel Iri) m i l l i e r s d e l i t r e s années 17

18 Le match brique/bouteille ne suffit pas pour animer le marché En 2011, le format bouteille progresse mais sur un rythme moins rapide que lors des années antérieures. 18

19 Evolution du type de conditionnement des laits liquides (volume) BRIQUES BOUTEILLES 100% 90% 80% 70% 41,9% 44,2% 44,3% 45,9% 46,2% 46,4% 60% 50% 40% 30% 20% 58,1% 55,8% 55,7% 54,1% 53,8% 53,6% 10% 0% Source : Kantar WorldPanel

20 20 Journée économique Cniel 27 mars 2012

21 Le lait standard UHT est dominant PART DE MARCHE DES CATEGORIES DE LAITS DANS LE TOTAL DES VENTES DE LAITS DE CONSOMMATION EN 2011 ET EVOLUTION EN VOLUMES PAR RAPPORT A 2010 Lait frais 2% -3,8% Laits spécifiques UHT 13% -4,4% Lait standard UHT 85% -1,9% Source : CNIEL/IRI panel distributeurs Census 21

22 22

23 23

24 La période 3 voit à nouveau un recul du marché évolution en % +7,0 +6,0 +5,0 +4,0 Ventes de lait liquide en GMS - volumes évolution mensuelle cumul mobile 12 mois +3,0 +2,0 +1,0 +0,0-1,0-2,0-3,0-4,0-5,0-6,0-7,0 Source : Cniel - panel Iri base : hypers + supermarchés + hard-discount P01/09 P02 P03 P04 P05 P06 P07 P08 P09 P10 P11 P12 P13 P1/2010 P2 P3 P4 P5 P6 P7 P8 P9 P10 P11 P12 P13 P1/2011 P2 P3 P4 P5 P6 P7 P8 P9 P10 P11 P12 P13 P1/2012 P2 P3 P4 P5 P6 24

25 25

26 La montée du bio Pour de nombreux produits alimentaires (ou non) le bio a le vent en poupe en France. Il bénéficie des engagements du gouvernement (Grenelle de l environnement -20 % de bio dans les cantines-), de la politique de l Europe, de l action de l Agence Bio et aussi d une sensibilisation croissante du consommateur français. Le bio fait le buzz. 26

27 27

28 Résultat : Une belle progression du bio en 10 ans 28

29 29 10 ans de bio en France

30 Et dans le lait? En 2011 la seule locomotive du marché de lait est le lait bio. Avec l augmentation de la collecte de lait bio la France dépend moins de l importation pour ce produit. 30

31 Collecte de lait bio Fin janvier 2012, la collecte de lait de vache biologique est en hausse de 40,3 % par rapport au même mois de l année 2011 (pour une collecte globale en augmentation de 2,9% sur cette période). Cette augmentation rapide de la collecte est induite par les nombreuses conversions arrivant à échéance. Cette tendance devrait se maintenir sur le premier semestre source France AgriMer/ssp 31

32 Evolution de la collecte bio Evolution de la collecte bio (CAM) 1000 litres janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv Cumul annuel mobile : 359 millions de litres en janvier La prévision CNIEL estimait la collecte bio à 330,8 millions de litres au 1 er novembre 2011 (enquête conversions). source France AgriMer/ssp 32

33 Avenir du lait bio On peut même avec la connaissance des fermes en reconversion prévoir la collecte de lait bio dans les années à venir. 33

34 nouveaux volumes bio collectés Rappel collecte bio 2010 : 274,2 Ml (EAL) Collecte bio estimée au 1 er novembre 2011 en CAM : 330,8 Ml Conversions sur la période Cumul (production + conversions X taux de réalisation arrêts) Producteurs Volume (en 1000 l) Producteurs Volume (en 1000 l) % / nov Estimation au 01/06/2012 Estimation au 01/11/2012 Estimation au 01/06/2013 Estimation au 01/11/ ,0% ,2% ,0% ,3% 34

35 Fabrications : Laits bio conditionnés Depuis la fin de l année 2011, le rythme de progression des fabrications de lait conditionné bio ralentit. En janvier 2012, les fabrications progressent de 5,3%. BIO Fabrications de lait conditionné bio sur 3 ans litres févr.-09 mai-09 août-09 nov.-09 févr.-10 mai-10 août-10 nov.-10 févr.-11 mai-11 août-11 nov.-11 source France AgriMer/ssp Fabrications mensuelles Fabrications moyennes sur 3 mois 35

36 36 Evolution vente lait bio en GMS

37 Mais la consommation de lait bio a encore des marges de progrès Si l on en croit le sondage Ifop. 37

38 La fréquence d achat d aliments «bio» progresse Question : Vous personnellement, vous arrive-t-il d acheter des aliments «bio»? TOTAL Souvent / de temps en temps 47% Rarement 33% De temps en temps 36% Très souvent 11% Jamais 20% TOTAL Rarement / Jamais 53% Rappels Total Total Souvent / de temps en Rarement / Ensemble Juin 2011 temps 47% 11% 36% 33% 20% Jamais 53% Rappel Février % 6% 35% 37% 22% 59% Rappel Octobre % 8% 25% 23% 44% 67% Rappel Août % 7% 28% 26% 39% 65% (1) Sondage Ifop / Métro réalisé du 20 au 21 février 2008 auprès d un échantillon national représentatif de 1005 personnes. (2) Sondage Ifop / Dimanche Ouest France réalisé du 17 au 18 octobre 2000 auprès d un échantillon national représentatif de 952 personnes. (3) Sondage Ifop / Santé Magazine réalisé du 13 au 14 août 1998 auprès d un échantillon national représentatif de 1002 personnes.

39 Le bio ne doit pas nous cacher la forêt CAM volume (tonnes) LLC bio LLC non bio Lait bio et non bio période 2 de 2012 Hypermarchés, supermarchés et hard discount Evolution CAM volume % ,9 LLC bio -1,9 LLC non bio 39

40 Le ralentissement des ventes de lait bio 40

41 41

42 Alors que l écart de prix avec le lait standard diminue 1,40 1,30 1,32 evolution du prix du lait source Cniel/Iri 1,30 1,25 1,24 1,20 1,15 1,10 1,00 0,90 lait standard lait bio 0,80 0,76 0,75 0,73 0,75 0,70 0,68 0,60 AN-07 AN-08 AN-09 AN-10 AN-11 42

43 Ecart de prix avec le lait standard 0,76 0,74 74,0% 74,2% 72,8% 0,72 0,70 69,7% 0,68 0,66 0,64 64,6% 66,4% 64,6% 0,62 0,60 0,58 AN-07 AN-08 AN-09 AN-10 AN-11 1er trim er trim

44 Quel sera le prix d équilibre du lait bio pour que chaque maillon de la filière soit justement rémunéré?... 44

45 Intérêt pour le lait local La première initiative d ampleur remonte au lancement du lait d Ici en septembre Elle est suivie d autres avec l importance croissante accordée par le consommateur à la connaissance de l origine du produit. Sans parler de la reprise du «made in France» dans la campagne électorale. Phénomène aussi observé dans d autres pays: «swissness» ou British Milk par exemple. 45

46 46

47 47

48 48

49

50 50

51 Ailleurs aussi! 51

52 La Distribution Le lait: un produit phare pour la Grande distribution 52

53 La progression de Leclerc ,65 % Carrefour + Carrefour Market Leclerc Hypers Leclerc Intermarché Carrefour Système U Lidl Carrefour Market Auchan Aldi DT Super U Leader Price DIA + ED Cora Simply Market + ATAC Géant Casino Casino Supermarchés Netto Proxi Carrefour Franprix Proxi Intermarchés Monoprix Le Mutant 53

54 La montée du drive 54

55 Le Drive: l achat intelligent pour les jeunes à revenus et temps comptés. 55

56 LE DRIVE RECRUTE 6,9% 3,8% 2,7% Cam p Annuel 2010 Annuel 2011 Pénétration annuelle Drive + Retrait 56

57 LE RECRUTEMENT DE NOUVEAUX ADEPTES BOOSTE LA PDM DU DRIVE 1,9% 2,5% sur l UF PDM SUR LA P

58 Des prix consommateurs très sages indices IPC Insee base 100 en jan fev mar avr mai jui juil aou sep oct nov Evolution des prix de vente consommateurs des produits laitiers Mars 2012 évolution 1 an mars 2012/mars 2011 produits alimentaires + 3,3% lait, fromage et œufs + 2,8% lait et crème de lait + 2,9% yaourts et desserts + 3,1% fromages + 2,3% beurre + 3,0% dec jan fév mars avril mai juin juillet aou sep oct nov déc jan fév mars avril mai juin juillet aou sep oct nov déc Lait et crème de lait Produits alimentaires jan fév mars avril mai juin juillet aou sep oct nov déc jan fév mars 58

59 130 indice des prix à la consommation insee indice général eau lait

60 Le consommateur français Quelques petites différences régionales ou Indice niveau moyen d'achat sociologiques

61 Le profil des ménages acheteurs des différents types de lait : des différences régionales marquées. Lait Bio Lait Standard UHT ½ écrémé Source: CNIEL 61

62 Une baisse de consommation dont les consommateurs n ont pas conscience. (sondage LinkQ) 62

63 Nous avons constaté dans le panel que vous aviez acheté moins de lait UHT ½ écrémé depuis un an, le confirmez-vous? Acheteurs Diminuants Base : 220 répondants Oui Non Ne sais pas En induit, 38% des diminuants déclarent une déconsommation effective de lait ½ écrémé vs 16% en spontané

64 Car l image du lait reste très bonne. (Étude CSA) 64

65 Image du lait Base 2011 = 1022 C'est bon pour la santé Ne sait pas Pas du tout d accord Plutôt pas d accord 2% 6% Plutôt d accord 49% Tout à fait d accord 41% ST D ACCORD 90% Il est bien adapté aux modes de vie actuels * 4% 2% 6% 56% 33% 89% C'est un produit naturel 2% 10% 49% 37% 86% C'est la meilleure source naturelle de calcium 4% 2% 10% 46% 37% 83% On en dit plutôt du bien dans les médias * 10% 2% 7% 47% 34% 81% Il donne de l'énergie, de la vitalité * 5% 3% 11% 51% 30% 81% Le lait d'origine française est une garantie de qualité 6% 3% 11% 46% 34% 80% C'est un aliment indispensable 1% 7% 13% 42% 37% 79% Il est important de connaître le pays d'origine du lait que je consomme 4% 9% 10% 43% 34% 76% C'est vraiment bon 1% 8% 15% 44% 32% 76% Il est nécessaire d'en consommer tout au long de sa vie 4% 7% 15% 42% 33% 74% * Nouveaux items

66 avec cependant quelques points de fragilité 66

67 Image du lait Base 2011 = 1022 Il peut provoquer des allergies * Ne sait pas Pas du tout d accord Plutôt pas d accord 10% 6% 11% Plutôt d accord 44% Tout à fait d accord 29% ST D ACCORD 74% J'aime le goût du lait 14% 13% 39% 34% 73% Il est important de connaître la région d'origine du lait que je consomme 4% 11% 13% 41% 31% 72% Il n'est pas cher, est accessible à tous * 1% 8% 19% 46% 26% 72% J'ai plaisir à le consommer * 1% 13% 14% 39% 32% 72% C'est facile à digérer 2% 9% 29% 41% 20% 60% Il est incontournable pour le petit-déjeuner 1% 18% 21% 32% 28% 60% C'est bien de pouvoir trouver toute une gamme de laits végétaux * 15% 11% 16% 39% 19% 58% Le calcium est son seul bienfait 6% 10% 29% 34% 20% 54% C'est tendance 11% 13% 24% 38% 14% 52% C'est gras 2% 16% 33% 39% 10% 48% * Nouveaux items

68 Les nouveautés sur le marché français 68

69 Innovations : Les nouvelles références Bio constituent la 1 ère thématique Base Mintel

70 Désir Nature Bio Semi Skimmed Milk Company: GLAC Country: Date Published: Sub-Category: France Dec 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.21 $1.66 Désir Nature Bio Lait Demi-écrémé (Semi Skimmed Milk) is a long life milk from organic farming. The sterilised UHT product retails in a 1L bottle. ID: Ingredients: No information available Claims: Organic 70 mintel.com

71 Candia DélactoLait Reduced Lactose Semi-Skimmed Milk Company: Candia Dauphiné Part-Dieu Country: Date Published: Sub-Category: France Sep 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.22 $1.69 ID: Candia Délactolait Demi-Écrémé (Reduced Lactose Semi- Skimmed Milk) is a long life milk containing less than 0.1% lactose. This product is claimed to be easier to digest than classic milk and retails in a 1L bottle. Ingredients: Semi-skimmed Milk (Semi Skimmed), Lactase Claims: Low/No/Reduced Lactose, Low/No/Reduced Allergen, Low/No/Reduced Fat 71 mintel.com

72 Biodéline Organic UHT Semi-Skimmed Milk Company: Biodéline Country: Date Published: Sub-Category: France Aug 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.68 $2.34 ID: Biodéline Lait Demi-Écrémé Bio UHT (Organic UHT Semi-Skimmed Milk) is naturally rich in calcium. The product contains no preservative or additive, and retails in a 1.5L recyclable family size pack made from renewable sources. The farmers involved in the production of this product are fairly compensated. Ingredients: Semi-skimmed Milk (Semi Skimmed)*organic Claims: No Additives/Preservatives, Ethical - Human, Ethical - Environmentally Friendly Package, Low/No/Reduced Fat, Organic 72 mintel.com

73 Candia le Lait de ma Région Semi-Skimmed Milk Company: Candia Dauphiné Part-Dieu Country: Date Published: Sub-Category: France Jul 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 0.79 $1.13 Candia le Lait de ma Région Lait Demi-Écrémé (Semi-Skimmed Milk) is sterilised with UHT technology. The product is made in the Pyrénées region and retails in a 1L bottle. ID: Ingredients: No information available Claims: Low/No/Reduced Fat 73 mintel.com

74 Casino Bien Pour Vous! Semi-Skimmed Milk Company: Casino Country: Date Published: Sub-Category: France May 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.21 $1.72 Casino Bien Pour Vous! Lait Demi-Écrémé (Semi-Skimmed Milk) is easy to be digested and contains 90% less lactose. This product contains a source of calcium and retails in a 1L bottle. ID: Ingredients: Semi-skimmed Milk (Semi Skimmed), Lactase Claims: Low/No/Reduced Lactose, Low/No/Reduced Allergen, Low/No/Reduced Fat 74 mintel.com

75 Le Petit Producteur Pour Monoprix Fresh Pasteurized Who Company: Monoprix Country: Date Published: Sub-Category: France Apr 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.29 $1.80 ID: New under the Le Petit Producteur Pour Monoprix brand is Lait Frais Pasteurisé Entier (Fresh Pasteurized Whole Milk). The milk has travelled a short distance from farm to store and the producer is guaranteed fair payment. Ingredients: No information available Claims: Ethical - Human 75 mintel.com

76 Biogam Organic Whole Milk Company: Biogam Country: Date Published: Sub-Category: France Mar 2011 White Milk Price (local): Price (major currencies): 1.75 $2.37 ID: Biogam Lait Entier Biologique (Organic Whole Milk) is made in Lorraine region of France. This organic certified product is made using an environmentally and animal friendly farming and retails in a 1L bottle. Ingredients: Milk*ingredient from organic farming Claims: Organic, Ethical - Environmentally Friendly Product, Ethical - Animal 76 mintel.com

77 Mars Refuel Chocolate Flavoured Milk Drink Company: Mars Country: Date Published: Sub-Category: France Jan 2011 Flavoured Milk Price (local): Price (major currencies): 0.99 $1.31 ID: Mars Refuel Boisson au Lait Arome Chocolat (Chocolate Flavoured Milk Drink) is free from artificial colours, flavours, preservatives or sweeteners. This product is suitable for vegetarians and retails in a 250ml bottle. Ingredients: Skim Milk (Skimmed), Waters, Glucose (Powdered), Whey Powder (Powdered), White Sugar, Cocoa Powder (Powdered), Natural Flavouring Substance (Natural), Mono- and Di-glycerides of Fatty Acids (Emul Claims: No Additives/Preservatives, Vegetarian 77 mintel.com

78 Bounty Coconut Flavoured Milk Drink Company: Mars Country: Date Published: Sub-Category: France Jan 2011 Flavoured Milk Price (local): Price (major currencies): 0.99 $1.31 ID: Bounty Coconut Flavoured Milk Drink is described as a smooth, creamy and chocolatey milk drink made with real coconut. This vegetarian product is free from artificial colours, preservatives and sweeteners and retails in a 250ml recyclable bottle. Ingredients: Semi-skimmed Milk (Semi Skimmed), Skim Milk (Skimmed), Coconut Milk (Coconut Derived, Powdered) (Coconut Milk (Coconut Derived), Maltodextrin, Milk Proteins), White Sugar, Cocoa Powder (Powdered) Claims: No Additives/Preservatives, Vegetarian, Ethical - Environmentally Friendly Package 78 mintel.com

79 Innovations ailleurs

80 Le commerce extérieur Le lait de consommation ne donne pas lieu en général à beaucoup d échanges sauf pour les pays qui présentent un déficit de collecte (Espagne, Italie). La performance économique peut aussi expliquer quelques flux. 80

81 Les introductions Un tassement des ventes de lait en provenance d Allemagne

82 Les livraisons et exportations Deux destinations phares: l Italie et l Espagne

83 Le lait français traverse peu le Channel mais pour le marché de la Grande Bretagne nous avons avec nous la présence d un expert: Jim Begg 83

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Panorama de la grande distribution alimentaire en France

Panorama de la grande distribution alimentaire en France N 25 Février 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Panorama de la grande distribution alimentaire

Plus en détail

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR.

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. PLANNINGS 2015 UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. Nielsen connaît les consommateurs. Personne n offre une plus grande compréhension de ce qu ils achètent et regardent. Nous innovons sans cesse pour apporter

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIÈRE

COMMUNICATION FINANCIÈRE Titre 1 COMMUNICATION FINANCIÈRE B O U R S E D E S V A L E U R S M O B I L I È R E S D E T U N I S M e r c r e d i 0 7 / 0 5 / 2 0 1 4 1 Retour sur L année 2013 Contexte National et International Réalisations

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

L impact de l évolution de la population sur les réseaux de distribution

L impact de l évolution de la population sur les réseaux de distribution L impact de l évolution de la population sur les réseaux de distribution par Didier Robert et Laurent Pianese Étude géomarketing des évolutions de la population au sein des grands réseaux de la distribution

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Innovations STORE. Préparation pour donuts

Innovations STORE. Préparation pour donuts Préparation pour donuts Préparation pour donuts dans un flacon shaker. Ajouter 300 ml de lait dans le shaker et secouer. Pour environ 35 mini donuts préparés avec un appareil à donuts. Donut mix in a shaker

Plus en détail

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Profil des acheteurs Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Crédit photo : Shutterstock En partenariat avec : Paris Porte de Versailles, 31 mars & 1 er avril 2015 Pologne ALMA MARKET Tout produit

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

DISTRIBUTION ALIMENTAIRE EN EUROPE - ETUDE COMPARATIVE -

DISTRIBUTION ALIMENTAIRE EN EUROPE - ETUDE COMPARATIVE - ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTROLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATIONS DISTRIBUTION ALIMENTAIRE EN EUROPE - ETUDE COMPARATIVE - Royaume-Uni Espagne France Italie Allemagne Belgique 72, Angle Boulevard

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM?

MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM? MON LAIT ISSU DE VACHES NOURRIES AUX OGM? L U X E M B O U R G octobre 2005 Ë Les OGM, nos animaux d élevage et nous : 20 millions de tonnes d OGM sont importées chaque année en Europe. 80% de celles-ci

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE I- Champ de l étude L industrie agroalimentaire (IAA) regroupe l ensemble des industries de transformation de matières premières, d origine végétale ou animale, destinées à

Plus en détail

Dossier de Presse HUMAN ENERGY!

Dossier de Presse HUMAN ENERGY! Dossier de Presse HUMAN ENERGY! powered by! le 5 décembre 2013 www.he-drink.com! www.axiona.co! I. La croissance du marché de l energy drink, véritable phénomène de société! Human energy Burn Dark Dog

Plus en détail

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Dossier de presse 20 mai 2014 INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Contact presse : Agence conseil Diatomée diatomée@diatomee.fr T. 01 42 36 13 13 Communiqué

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Rentrée scolaire 2013 : Prix des fournitures dans la grande distribution

Rentrée scolaire 2013 : Prix des fournitures dans la grande distribution Rentrée scolaire 2013 : Prix des fournitures dans la grande distribution GC - Observatoire de la consommation OA - Service Etudes UFC-Que Choisir - Juillet 2013 2 Résumé Alors qu à l approche de la rentrée,

Plus en détail

Statistiques du commerce et de la distribution

Statistiques du commerce et de la distribution Photo :Marc Benoun Statistiques du commerce et de la distribution 1 Cette présentation vous permettra d avoir une vue d ensemble des formats, des structures et du poids économique du commerce en France

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LES ÉTABLISSEMENTS 31 748 COMMERCES EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL, REPRÉSENTE 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur N 28 juillet 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Auteur : Nicolas ROUX 1 Le secteur de la

Plus en détail

Nutritional Facts (Muffin & Cookie Batter)

Nutritional Facts (Muffin & Cookie Batter) 97080 Brownie Muffin Batter INGREDIENTS: Sugar, Wheat Flour, Eggs, Chocolate Base (Cocoa, Corn Syrup Solids, Vegetable Oil Shortening (Palm and Modified Palm Oil), Canola Oil, Soy Lecithin, Vanilla Flavour,

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Marchés concernés Rejoignez la tendance Si vous êtes activement impliqué sur le marché des tôles

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 10-A-26 du 7 décembre 2010 relatif aux contrats d affiliation de magasins indépendants et les modalités d acquisition de foncier commercial dans le secteur de la distribution

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français > ÉDITION mars 2015 DONNÉES Achats de fruits et légumes frais par les ménages français Rappel Méthodologique Le panel Kantar Worldpanel mesure les achats de 12 000 ménages représentatifs de la population

Plus en détail

ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015

ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015 ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015 1 Caractéristiques de l étude et principaux résultats A la fin de chaque année, l UFIP réalise une étude sur les réseaux de distribution

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation

L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation Michel DIETSCH Professeur à l IEP de Strasbourg michel.dietsch@urs.u-strasbg.fr Rapport pour la

Plus en détail

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Président : Yves ROBICHON CF AIPCR Modérateur : Didier GILOPPÉ Cerema Exemple de démarche Développement Durable, la Ville de Sherbrooke à partir d

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

Rappel situation marché

Rappel situation marché Proposition 2011 Rappel situation marché Un marché légèrement en hausse en volume en 2009 La France continue à perdre des points comme les VQPRD Les consommateurs sont plutôt fidèles aux prix et aiment

Plus en détail

Le e-commerce GSA en PGC

Le e-commerce GSA en PGC Le e-commerce GSA en PGC Jacques Dupré, Directeur Insights Cécile Pasquet, Chef de Projets Marketing 17 janvier 2014 Le Drive est de toute évidence «LE» grand évènement au sein de la distribution alimentaire

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

Les nouvelles tendances commerciales

Les nouvelles tendances commerciales Les nouvelles tendances commerciales Philippe Moati 5 avril 2013 L anticipation d une accélération du changement Plan 1. Une nouvelle révolution commerciale: pourquoi? 2. Une nouvelle révolution commerciale:

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

Avis n 12-A-01 du 11 janvier 2012 relatif à la situation concurrentielle dans le secteur de la distribution alimentaire à Paris

Avis n 12-A-01 du 11 janvier 2012 relatif à la situation concurrentielle dans le secteur de la distribution alimentaire à Paris RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 12-A-01 du 11 janvier 2012 relatif à la situation concurrentielle dans le secteur de la distribution alimentaire à Paris L Autorité de la concurrence (commission permanente),

Plus en détail

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 Intervenants : Charlène MARLIAC, conseil commerce TIC - CCI de Lyon Yann

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

Observatoire de la grande distribution. Enjeux et projets des acteurs de la grande distribution alimentaire en France

Observatoire de la grande distribution. Enjeux et projets des acteurs de la grande distribution alimentaire en France Observatoire de la grande distribution Enjeux et projets des acteurs de la grande distribution alimentaire en France Octobre 2007 Sommaire Introduction... 2 1. Le marché de la grande distribution agroalimentaire

Plus en détail

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs,

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs, JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008 INFO RÉGLEMENTATION info L étiquetage des denrées alimentaires L information des consommateurs, focus sur le règlement européen INCO L e règlement européen n 1169/2011 (ci-après

Plus en détail

Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier

Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier Rouen, 19 Novembre 2010 NYSE Euronext. All Rights Reserved. Mention légale NYSE Euronext se rapporte à NYSE Euronext et à toute filiale, et les références

Plus en détail

CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE

CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE 13 mars 2012 PLAN Contexte et objectifs de l étude Déroulement de

Plus en détail

Le coût de la production laitière en France

Le coût de la production laitière en France Le coût de la production laitière en France France 0,45 Éditeur: European Milk Board ASBL Rue du Commerce 124 1000 Bruxelles Belgique 2014 Tous les droits de reproduction, même partielle, sont réservés

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris LETTRE D INFORMATION 1 ER SEMESTRE FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION 7, rue de Greffulhe 75008 Paris Tél : +33 1 40 15 61 77 TABLEAU DE BORD DE LA GAMME Libellé France 1 Vatel 2 Vatel 3 Equilibre

Plus en détail

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits Des outils pour les industriels et les distributeurs Analysez vos produits Optimisez vos produits Valorisez vos produits SANTÉ, ENVIRONNEMENT, SOCIAL : DES ENJEUX FORTS MARKETTING COMMUNICATON RSE - DD

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 La crise actuelle est caractéris risée e par le grand nombre de marchés affectés s et par la diversité des canaux de contagion Les principaux canaux de contagion pour l ECE: Canal informationnel (sentiment

Plus en détail

Campagne d été Sud de France dans la grande distribution

Campagne d été Sud de France dans la grande distribution Campagne d été Sud de France dans la grande distribution S o m m a i r e - Campagne d été Sud de France : En cette période estivale, la grande distribution fait la part belle aux produits Sud de France

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité Export. (milliers de dollars CAD) % de ch. par rapp. à l année préc. 4Q13 Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, des boissons et du secteur agroalimentaire Nouvelles importantes Le

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

Grande distribution et croissance économique en France

Grande distribution et croissance économique en France N 11 Décembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Grande distribution et croissance économique

Plus en détail

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE Ø Panorama du secteur de la grande distribution en France o Les grands chiffres o Typologie de la grande distribution o Les mutations

Plus en détail

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Philippe SIRAULT Etude de cas Danone Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Sommaire Introduction Diagnostic Externe Diagnostic Interne Stratégie de Danone Conclusion Présentation

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

WHITE PAPER. Un format du passé en format d avenir?

WHITE PAPER. Un format du passé en format d avenir? Un format du passé en format d avenir? Jacques Dupré, Directeur Insights 22 juillet 2014 1. Un intérêt grandissant pour la proximité La «proximité» a souvent été considérée, au cours des dernières décennies

Plus en détail

EXPERIAN FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES.

EXPERIAN FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES. www.footfall.com + 33 1 55 12 10 00 EXPERIAN FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES. Vous ne pouvez pas augmenter votre rentabilité sans connaîtrevos clients sur le bout des doigts Comptez-les

Plus en détail

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015 Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015 18 juin 2015 1 Alan Parker Président 2 Agenda i. Synthèse ii. iii. iv. Comptes annuels Les 4D Initiatives de croissance 3 Synthèse 4 Nouvelle Confiance

Plus en détail

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire)

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Alexia ENGELHARD Nom Poste Société Le métier Olivier HEMMERY Chef de produit Glaces et Sorbets Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Olivier HEMMERY assure la coordination et le suivi

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

La commission bio d Interfel

La commission bio d Interfel La commission bio d Interfel Concertation plan bio - 18 février 2013 Henri de Pazzis, président de la commission bio Floraine Vieux-Rochas, animatrice de la commission bio Commission bio d'interfel Interfel,

Plus en détail

«On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles devraient être et pas telles qu elles sont.

«On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles devraient être et pas telles qu elles sont. N 9 - F é v r i e r 2 0 1 3 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Isabelle et Jean-Luc Spitale Co-présidents Adhrena «On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance GROUPE CASINO : CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 ER TRIMESTRE 2012 Chiffre d affaires de 8,7 milliards d euros au 1 er trimestre 2012, en très forte croissance : +11,3% hors essence soutenue, en amélioration par

Plus en détail

Résultats annuels 2006-2007

Résultats annuels 2006-2007 L esprit de service Résultats annuels 2006-2007 20 décembre 2007 Présentation du Groupe 1. LVL Médical en quelques chiffres 2. France 3. Allemagne LVL Médical Groupe en quelques chiffres 1 300 collaborateurs

Plus en détail

Comité Coproduits. Situation des marchés (V e quartier) 30 juin 2015. Montreuil

Comité Coproduits. Situation des marchés (V e quartier) 30 juin 2015. Montreuil Comité Coproduits Situation des marchés (V e quartier) juin 21 Montreuil LE MARCHE DES PRODUITS TRIPIERS Production de produits tripiers tonnes Evolution sur mois 21/21 Abats de bovins : + 2,2 % Abats

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015 Calendrier officiel des 2015-2016 Date des 2 premières Cours de jour : Mercredi 26 août 2015 Mardi 8 septembre 2015 du 1 e juin au 8 juillet ET du 3 au 5 août 2015 Cours de soir : Inscriptions les lundis

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES...

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES... TABLEAU DE BORD DU 4 ème TRIMESTRE 28 TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 ACTIVITE DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE... 6 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 1 TRANSPORTEURS

Plus en détail

Le comité de suivi du contrat d avenir de la restauration. - 15 décembre 2009 - Bercy

Le comité de suivi du contrat d avenir de la restauration. - 15 décembre 2009 - Bercy Le comité de suivi du contrat d avenir de la restauration - 15 décembre 2009 - Bercy Le contrat d avenir de la restauration Le contrat d avenir de la restauration a été signé le 28 avril 2009 entre l Etat

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

«Soufflez, vous saurez. Pour savoir si vous pouvez conduire : l éthylotest» Les partenaires de la campagne référencés en décembre 2008

«Soufflez, vous saurez. Pour savoir si vous pouvez conduire : l éthylotest» Les partenaires de la campagne référencés en décembre 2008 ANNEXE 1 «Soufflez, vous saurez. Pour savoir si vous pouvez conduire : l éthylotest» Les partenaires de la campagne référencés en décembre 2008 Alliance Healthcare France, répartiteur pharmaceutique, est

Plus en détail

À L'INTENTION DE NOS CLIENTS ACHETANT DE LA CRÈME GLACÉE EN VRAC :

À L'INTENTION DE NOS CLIENTS ACHETANT DE LA CRÈME GLACÉE EN VRAC : À L'INTENTION DE NOS CLIENTS ACHETANT DE LA CRÈME GLACÉE EN VRAC : Les réglementations gouvernementales exigent que les fabricants de crème glacée fournissent, au point de vente, les renseignements concernant

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 QUESTION NIVEAU 1: FACTURE... 4

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 Jean-Pierre MOCHO, Président de la FFPAPF François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la FFPAPF Actualités de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin Du 26 février

Plus en détail

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires

Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME. La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Assemblée Générale ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DU PUY-de-DÔME Vendredi 9 Décembre 2011 Pontaumur La nouvelle règlementation Nutrition pour les cantines scolaires Emilie CHANSEAUME Lucile AUMOINE Céline

Plus en détail

SIG Combibloc. No. 02 2014. SHELFprofile. Latco lance la nouvelle marque ChocoLatco+ Premières boissons drinks plus en Amérique du Sud

SIG Combibloc. No. 02 2014. SHELFprofile. Latco lance la nouvelle marque ChocoLatco+ Premières boissons drinks plus en Amérique du Sud SIG Combibloc No. 02 2014 Latco lance la nouvelle marque ChocoLatco+ Premières boissons drinks plus en Amérique du Sud Latco ChocoLatco+ Lait UHT aromatisé Brésil 250 ml Chocolat, fraise et chocolat Une

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail