Archi classique! Dessins d architecture

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Archi classique! Dessins d architecture 1770-1810"

Transcription

1 Archi classique! Dessins d architecture

2 Ce diaporama reprend des documents présentés au public en 2011 aux Archives de la Ville de Strasbourg et de la CUS lors d une exposi?on in?tulée «Archi classique! Dessins d architecture ». Les textes sont?rés du catalogue, des cartels et des panneaux d exposi?on. Catalogue d exposi=on: Archi classique! Dessins d architecture , livret d exposi=on, Strasbourg, Archives, Toute reproduc?on commerciale, même par?elle d un document d archives, est soumise à l autorisa?on des Archives de la Ville et de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Concep(on du diaporama: Christelle STRUB, professeur agrégée d histoire, chargée de mission aux Archives de Strasbourg (juin 2011).

3 1. Qu est- ce que le néo- classicisme? a. Un style architectural et ar=s=que qui s inspire des principes architecturaux de l An=quité classique b. Un style qui se diffuse en Europe et aux Etats- Unis 2. Le dessin d architecture 3. Deux architectes néo- classiques strasbourgeois: D Ixnard et Boudhors 4. Beaucoup de projets, peu de réalisa(ons a. Les édifices publics et u=litaires b. Les édifices privés c. Les édifices religieux 5.Le néo- classicisme dans les arts décora(fs Ressources complémentaires: des édifices à découvrir à Strasbourg, sitographie, bibliographie, place dans les programmes d histoire des arts. Plan de l exposi=on virtuelle Éléva(on d'une halle aux blés pouvant servir de promenade couverte, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 243.

4 1. Qu est- ce que le néo- classicisme? Embellissement des villes: Bordeaux, Nancy, Montpellier Plan Blondel à Strasbourg Style néo- classique Style Régence Style Rocaille ou rococo Règne de Règne de Louis XVI Louis XV Style classique Règne de Louis XIV Versailles Régence de Philippe d Orléans Hôtel de Ville, Palais Rohan à Strasbourg Hôtel de la Préfecture de Strasbourg : essor de la construc=on en France

5 a. Un style qui s inspire des principes architecturaux de l An=quité classique Au XVIII e siècle, le goût change : après le style classique et le style Régence, le style Rocaille, qui correspond au règne de Louis XV, connaît une grande popularité : il se caractérise par des lignes courbes et des mo=fs de décora=on inspirés de la nature et des coquillages. Encyclopédie, ou dic>onnaire raisonné des sciences, des arts et des mé>ers, par une société de gens de leares. Mise en ordre & publiée. par Diderot, & quant à la par>e mathéma>que, par D'Alembert. Edi=on exactement conforme à celle de Pellet, in- quarto, 1778/1781 : Planches d architecture, les ordres an=ques. Médiathèque André- Malraux, ANC À Paris et en Angleterre, dès les années 1760, apparaît un style qui s inspire des principes architecturaux de l An=quité classique. Le style néo- classique, ainsi appelé pour le différencier du style classique Louis- XIV, s appuie sur les écrits de Vitruve et sur les découvertes archéologiques faites en Italie et dans le bassin méditerranéen. Dans la seconde moi(é du XVIII e siècle, nous assistons en effet au début des fouilles archéologiques à Herculanum à par=r de 1738, à l iden=fica=on du site de Pompéi en 1763 (photographie ci- contre: basilique romaine).

6 à la mul(plica(on des publica(ons archéologiques, et en par=culier à la redécouverte de l architecture grecque. L architecte Soufflot effectue un voyage à Paestum, David- Leroy publie en 1758 Les Ruines des plus beaux monuments de la Grèce et entre=ent une vive polémique avec Piranèse au sujet des mérites respec=fs de l architecture grecque et de l architecture romaine. à l essor du phénomène du «Grand Tour» : les jeunes gens de l aristocra=e européenne font après leurs études un long voyage de plusieurs mois à travers la France, les Pays- Bas, l Allemagne, et surtout l Italie. Au XVIII e siècle, il est également pra=qué par des amateurs d art, des collec=onneurs, et des écrivains comme Goethe ou Alexandre Dumas. Res(tu(on de l arc de triomphe de la Via Flaminia à Rome par Pierre- Valen(n Boudhors, AVCUS, 315 MW 1. Ces trois phénomènes ont pour effet de me_re en contact les Européens avec l art an(que.

7 Le style néo- classique se caractérise par la rigueur des formes et l u=lisa=on d un répertoire inspiré de l an(quité : colonnes droites, lisses ou cannelées, architraves ou frontons cintrés ou triangulaires, sobriété du décor rapporté. Le premier édifice qui annonce le style néo- classique en Alsace est construit à par=r de 1762 à Guebwiller pour les chanoines de Murbach : l église collégiale Notre- Dame. Le style néo- classique est un style européen, malgré des variantes régionales, et total, touchant aux édifices comme aux objets. Jusque dans les années 1840, le néo- classicisme con=nue de s imposer dans l architecture civile et religieuse. Cependant, il est remplacé sous le Consulat et sous l Empire par le style an(quisant, associant des thèmes romains et égyp=ens. Eglise collégiale Notre- Dame de Guebwiller, photographie B.Jordan.

8 Repérer les éléments caractéris=ques de l architecture néo- classique La coupole Un pot décoré de guirlandes La colonne cannelée avec chapiteau ionique Projet pour un monument funéraire (?) en forme de rotonde, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 394. L architrave La colonne lisse avec chapiteau dorique

9 Comparer un décor rocaille et un décor néo- classique À Strasbourg, en 1772, examinant le décor de la chapelle des Enfants trouvés, dans l actuel lycée Oberlin, le préteur royal écarte le premier projet pour en imposer un autre qu il affirme avoir été conçu à Paris. On trouve là une manifesta=on de ce que le préteur appelle «le bon goût», inspiré de la mode parisienne. B.Jordan, «Le bon goût à Strasbourg en 1772», Annuaire des Amis du Vieux Strasbourg, 2009.

10 b. Un style qui se diffuse en Europe et aux Etats- Unis Pe=t Trianon, Ange- Jacques Gabriel Porte de Brandebourg à Berlin Saline d Arc- et- Senans, Nicolas Ledoux Villa de Thomas Jefferson à Mon=cello, Etats- Unis Théâtre du Bolchoï, Moscou Ecole militaire de Paris, A- J. Gabriel Photographies Wikicommons.

11 2. Le dessin d architecture D après les défini=ons de Pérouse de Montclos Le plan : représenta=on graphique d un bâ=ment selon une sec=on horizontale. La coupe: représenta=on graphique d un bâ=ment selon une sec=on ver=cale. Plans, coupes et éléva(on d un projet de café au Contades, sans date, sans signature. AVCUS, 1 PL 243. L éléva(on: représenta=on graphique d une des faces, intérieure ou extérieure, d un bâ=ment.

12 3. Deux architectes néo- classiques strasbourgeois Pierre Michel d Ixnard Avis de Blondel, architecte du roi, sur Pierre Michel d Ixnard (vers 1755) : «j ai vu ses desseins et me suis transporté chez lui pour examiner quelques modèles qu il avait faits. En général il sait très peu de théorie ; il entend davantage la pra>que, mais il ne peut être employé qu en second, sous la direc>on d un habile homme. D ailleurs il me paraît laborieux, avec de bonnes mœurs et s offre pour très peu, s avouant sobre et sans ambi>on» 1723: naissance à Nîmes 1743: maître- menuisier (comme son père) en : établi à Cadenet, près d Avignon : installé à Paris. A sans doute travaillé pour le prince de Rohan- Montauban, frère du cardinal Louis- Constan=n de Rohan, puis pour l évêque de Metz et le prince- évêque de Trèves 1763: arrivée à Stu{gart 1764: nommé directeur des bâ=ments du prince de Hohenzollern- Hechingen : construc=on du château de Königseggwald pour le prince- évêque de Trèves, des résidences d Ellingen et de Donauwörth pour l ordre teutonique, du palais Sickingen à Fribourg- en- Brisgau, de l église collégiale de Buchau, du château et de l église paroissiale de Hechingen, réalisa=on du décor intérieur de la cathédrale de Constance, Projet de maître- autel, sans date, par Pierre Michel d Ixnard. AVCUS, C V 18a

13 Profil grand comme nature de la corniche exécutée en plâtre tout au pourtour de l'intérieur de l'église, par Pierre Michel d Ixnard. Projet d éléva(on du portail et de la tour pour l église d Epfig, 1790, par Pierre Michel d Ixnard. Archives communales d Epfig. À par=r de 1768: chan=er de l abbaye Sankt- Blasien en Forêt- Noire 1780: évic=on de Coblence et installa=on à Strasbourg : construc=on de la façade du poêle de la corpora=on du Miroir (sur la rue Gutenberg) à Strasbourg : salle des actes et bibliothèque du collège royal de Colmar (actuel lycée Bartholdi) 1790: église d Epfig 1791: publica=on du Recueil d architecture, présentant ses réalisa=ons 1795: mort à Strasbourg

14 Pierre- Valen=n BOUDHORS Plan du rez- de- chaussée du projet de la salle de spectacle en exécu?on des ordres du citoyen Hermann, maire, 14 Frimaire an X, par Pierre- Valen=n Boudhors. AVCUS, 312 MW : naissance de Pierre- Valen=n Boudhors à Strasbourg 1774: mort de Samuel Werner, architecte de la ville. Nomina=on de Pierre- Valen=n Boudhors avec l appui du préteur royal : séjour de Boudhors à Paris : projets de bâ=ments publics : hôtel de ville, vauxhall, théâtre, halle aux blés, 1789: évic=on de Boudhors pour incompétence : réintégra=on dans les fonc=ons d architecte de la ville, puis nouvelle évic=on 1835: mort de Pierre- Valen=n Boudhors à la Wantzenau

15 4. Beaucoup de projets, peu de réalisa=ons Strasbourg et ses environs vers 1750 Source: SIG Strasbourg Les projets dont les plans et éléva=ons sont présentés dans ce diaporama n ont pas toujours été dessinés pour répondre à une commande précise du gouvernement de la ville, mais ont été conçus à l ini=a=ve personnelle d un architecte. Certains projets, qui correspondaient à une commande, n ont pas été réalisés car la ville de Strasbourg a manqué de moyens financiers au XVIII e siècle pour assurer la mise en œuvre de grands travaux, sans compter les difficultés liées aux opéra=ons d expropria=on et de démoli=on dans une ville engoncée dans les for(fica(ons de Vauban. Tous les projets ne sont pas signés ni datés. Seul Pierre- Michel d Ixnard signait presque systéma=quement ses plans.

16 a. Les édifices publics Éléva(on d'un hôtel de ville à quatre tours d'angle, sans date (1781?), sans signature (Pierre- Valen=n Boudhors). AVCUS, 1 PL 202. / Plan d'un hôtel de ville en forme de château à quatre tours d'angle, 1781, par Pierre- Valen(n Boudhors. AVCUS, 1 PL 133. Projet d'un hôtel de ville, éléva(on et plan, sans date, sans signature (par Blondel ou Werner?). AVCUS, 1 PL 204. L hôtel de ville abrite les archives de la ville dans des salles voûtées, accueille les réunions des corpora=ons et des instances municipales. Les deux architectes proje{ent des édifices monumentaux. Le projet de Blondel prévoit un édifice sur plan carré entourant une cour, il renvoie aux édifices des grandes villes royales: deux étages sur rez- de- chaussée, avant- corps central à colonnes et fronton triangulaire, coiffé d une toiture en dôme et d un clocheton. Le projet de Boudhors est plus original: un édifice carré doté de quatre tours d angles. La cour centrale est fermée en par=e supérieure par un dôme carré.

17 Façade du projet de la salle de spectacle, vue du côté du carrefour des Arcades, 14 Ventôse an X, par Pierre- Valen=n Boudhors. AVCUS, 312 MW 92. Le théâtre Le premier théâtre était aménagé dans un ancien grenier à avoine, sur la Promenade du Broglie, en avant du théâtre actuel. Mais ce bâ=ment se révèle insuffisant dès les années On recherche différents emplacements : sur le côté ouest de la place d Armes (à l emplacement de la Maison Rouge), sur la Promenade du Broglie, soit à l emplacement primi=f du théâtre, soit, pour d Ixnard, à l extrémité de la place, au débouché de la rue du Dôme. Le plan dressé par d Ixnard présente comme intérêt de prendre en compte l environnement immédiat de la salle de spectacles. Les projets de Boudhors et d Ixnard se rejoignent sur un point : l édifice est précédé d un péristyle soit rec=ligne soit semi- circulaire. Mais, incontestablement, l éléva=on de Boudhors se révèle plus lourde et mal propor=onnée. Pour autant, le projet de d Ixnard n est guère plus convaincant : la colonnade est surmontée d un fronton allongé et l édifice coiffé d une couverture improbable. Plan de situa(on pour le nouveau théâtre, avec éléva(ons, sur la place Broglie, sans date, par Pierre Michel d'ixnard. AVCUS, 1 PL 425.

18 Le théâtre brûle en Un nouveau projet est élaboré par Boudhors en l an IX ( ) qui le place dans l Aube{e reconstruite en 1767 par Blondel (ci- dessous). Ce par= eût donné une curieuse cohabita=on avec l état- major de la place, également logé dans l immeuble. La commission municipale écarte ces plans qui avaient pour intérêt d intégrer les façades de la nouvelle salle dans l urbanisme général de la place en redessinant les façades. Plan du rez- de- chaussée du projet de la salle de spectacle en exécu?on des ordres du citoyen Hermann, maire, 14 Frimaire an X, par Pierre- Valen=n Boudhors. AVCUS, 312 MW 97. Plan Blondel, 1765, canton IV. AVCUS. Finalement, la municipalité se décide pour la reconstruc=on au bout de la Promenade du Broglie, mais bien tardivement et par les soins de l architecte de la Ville Jean Villot. Photographie G.Engel

19 Deux exemples de théâtres construits en France au XVIII e siècle Le théâtre de l Odéon à Paris est construit à par=r de 1780 par les architectes Marie- Joseph Peyre et Charles de Wailly. Le théâtre de Bordeaux construit par Victor Louis est inauguré en Source: Wikicommons

20 La halle aux grains Éléva(on pour un projet de halle aux blés, sans date, sans signature, AVCUS 312 MW 251. Coupe pour un projet de halle aux blés, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 396.

21 Une halle aux grains était à la fois un lieu de stockage et de vente de céréales. C est un lieu essen=el dans une ville de l époque moderne. Les céréales cons=tuent l aliment de base des citadins strasbourgeois. L historien P. Dollinger écrivait: «le pain reste toujours le problème journalier, qu il soit de froment, de seigle, de pommes de terre, de riz de citrouilles ou de navets». Strasbourg connaît deux périodes de crise alimentaire dans la seconde moi=é du XVIII e siècle, en puis en Le projet d Ollivier daté de 1790 est ambi=eux: il s agit de démolir des bâ=sses pour créer une place, entre le quai et la place d armes reliée par une nouvelle rue. La posi=on le long du quai permet de décharger les barges, l ouverture vers la place d Armes permet une circula=on facilitée vers le centre de la ville. Plan d'implanta(on de la halle aux blés dans le quar(er de Saint- Pierre- le- Jeune, 1790, signé par Ollivier, premier dessinateur du service d architecture. AVCUS, 312 MW 247.

22 En comparaison, la halle aux blés de Paris La halle aux blés à Paris (actuelle bourse de commerce) après les travaux de Legrand et Molinos. Date : entre 1782 et Source: Wikicommons.

23 Façade de l hôtel de Hohenlohe, rue du Dôme, , par François Pinot ( ). Actuellement ISEG, photographie AVCUS. b. Les édifices privés

24 Coupe du Vauxhall, sans date, par Pierre- Valen=n Boudhors. AVCUS, C III 18/1. Le vauxhall Ce terme anglais désigne un lieu de plaisir, à la fois casino et parc d a_rac(on. La concep=on de la salle est inséparable de celle du site : un jardin- promenade, des fontaines, des charmilles forment un ensemble où les Strasbourgeois peuvent se rendre en voiture. Une place est d ailleurs prévue pour garer ces dernières! Le décor intérieur de l édifice se veut charmant et délicat : si l architecture est solennelle, elle supporte également des guirlandes de feuillages et de fleurs, des statues allégoriques, des angelots, tout un décor qui évoque plus un boudoir qu une salle de réunion. Vauxhall, plan de situa(on composé et dessiné à Paris sous le préteur Baron d'au=gny, sans date, par Pierre- Valen=n Boudhors. AVCUS, C III 17/2.

25 Éléva(on pour un projet de belvédère au lac de Constance, 1775, par Pierre Michel d Ixnard. AVCUS, C V 14/4. Le belvédère du lac de Constance En , Pierre Michel d Ixnard propose au cardinal de Rodt, évêque de Constance, un projet d édifice sur les bords du lac de Constance. Ce lieu d agrément se présente comme un belvédère, dans un vallon, précédé du côté de la terre par un parterre. Une large terrasse encadre un massif central dominé par une coupole. La date de 1775 est assez précoce pour le classicisme qui s affirme déjà par les pots et urnes qui ornent la balustrade de la terrasse. En revanche, les groupes de puƒ, les trophées ra{achent l ensemble à l art rocaille qui fait florès dans la région. La mort du cardinal marque la fin du projet. Plan pour un projet de belvédère au lac de Constance, 1775, par Pierre Michel d Ixnard. AVCUS, C V 14.

26 Façade de l église de Bischheim, , par Nicolas- Alexandre Salins de Mon ort, photographie AVCUS. c. Les édifices religieux Façade de l église de Rosheim, 1787, par Nicolas- Alexandre Salins de Mon ort, photographie AVCUS.

27 Presque à =tre anecdo=que, voici 3 projets anonymes d églises à plan centré, conçus «selon les principes de la cons=tu=on française». L autel est placé au centre des édifices, les assistants prenant place sur des gradins à la manière d une assemblée délibérante. La disposi=on est plus proche d une salle de délibéra=on ou d assemblée que d un lieu de prières catholique. Cela explique que l inventaire dressé à la fin du XIX e siècle suppose qu il s agissait d un «Temple de la Liberté». Le plan centré évoque la forme des églises protestantes édifiées dans l Empire : la Frauenkirche de Dresden, mais aussi la Pauluskirche de Francfort sur le Main. Plan, coupe et éléva(on d'une église paroissiale composée dans l'esprit de la cons(tu(on française, échelle en pieds de France, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 432.

28 Plans, coupe et éléva(on d'une église paroissiale composée dans l'esprit de la cons(tu(on française, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 391. Plan, coupes et éléva(on d'une église paroissiale composée dans l'esprit de la cons(tu(on française, sans date, sans signature. AVCUS, 312 MW 431.

29 L église abba=ale de Sankt- Blasien Abba(ale de Sankt- Blasien, plan du premier projet, sans date, sans signature (d'ixnard). AVCUS, 312 MW 429.

30 L abbaye de Sankt- Blasien est fondée au XI e siècle et passe au XIII e siècle sous la tutelle des Habsbourg. Les bâ=ments sont reconstruits après la guerre de Trente Ans. Abba(ale de Sankt- Blasien, premier projet d éléva(on de la façade, sans date, sans signature (d'ixnard). AVCUS, 312 MW 428. En 1768, l église est détruite par un incendie. Alors que l impératrice Marie- Thérèse d Autriche envisage la suppression du monastère, son abbé Mar(n Gerbert, brillant érudit, la convainc de financer la reconstruc=on de l édifice dans le but d y établir un mémorial des Habsbourg dans la vallée du Rhin d où ils sont originaires. L abbé imagine de rassembler dans ce_e église les ossements des membres de la famille des Habsbourg jusqu alors enterrés dans les régions suisses protestantes, n o t a m m e n t à Koenigsfelden et à Bâle. Abba(ale de Sankt- Blasien, premier projet de coupe longitudinale, sans date, sans signature (d'ixnard). AVCUS, 312 MW 427.

31 Abba(ale de Sankt- Blasien, coupes transversales de la rotonde et du chœur, sans date, sans signature (d'ixnard). AVCUS, 312 MW 425. Ce projet ambi=eux se concré=se par la construc=on d une église excep=onnelle par ses dimensions et par son par= : à la place de la nef, l architecte d Ixnard dessine une vaste rotonde entourée d un déambulatoire dont les colonnes sou(ennent une coupole à caissons. Le chœur des moines, sous la forme d un long rectangle, se greffe sur ce{e rotonde. L orgue monumental livré par Jean- André Silbermann est placé sur une tribune au fond du chœur, visible depuis l entrée de l église. Les restes des Habsbourg devaient trouver place au centre de ce{e dernière, dans une crypte ouverte qui ne sera pas réalisée.

32 Photographie LoKiLeCh. La coupole abaissée est éclairée par des grandes baies pra=quées dans le tambour. Celui- ci donne toute la monumentalité à l édifice qu il surmonte. Le par= de construire une coupole sur la nef est décidé dès 1768, mais il faut plusieurs esquisses et projets par Salzmann et par d Ixnard avant d abou=r aux plans défini=fs. Le dôme de l église est aujourd hui le troisième d Europe par ses dimensions. En 1804, l abbaye est sécularisée. Les ossements des Habsbourg sont emportés par les moines en Carinthie. En 1874, la coupole est détruite par un incendie. Elle est reconstruite dans sa forme primi=ve en L incendie de Sankt- Blasien en 1874, Wikicommons.

33 On a comparé Sankt- Blasien avec une autre église- mémorial à coupole : l église Sainte- Geneviève à Paris, devenue le Panthéon. Réalisé sur les plans de Soufflot, le Panthéon répond cependant à un autre principe, celui d un plan en croix grecque, alors que Sankt- Blasien est une véritable rotonde à déambulatoire. L importance de la coupole et l absence de campanile réunissent cependant les deux édifices.

34 5. Le néoclassicisme dans les arts décora=fs Autant que les architectes, les ar=sans en orfèvrerie, ébénisterie, ferronnerie, reprennent les normes esthé=ques du néo- classicisme. Ils u=lisent un vocabulaire ornemental spécifique : piastres enfilées, postes et guirlandes de lauriers charnues deviennent les ornements de prédilec=on. L inven=vité des ar=sans et, sans doute, la demande des clients perme{ent l émergence d un style néo- classique strasbourgeois : aucune sécheresse dans l agencement des mo=fs récurrents du nouveau style, mais au contraire une inven(vité qui confère un caractère aimable aux créa=ons strasbourgeoises, héritage de la période précédente marquée par la Rocaille. Projet de candélabre, sans date, par Pierre Michel d Ixnard. AVCUS, C V 18a.

35 Fauteuil en cabriolet, Hêtre, peint en gris, mouluré et sculpté, fonds de canne, Strasbourg, époque Transi=on, Strasbourg, Musée des Arts décora=fs, Inv. MAD 4778 Éléva(on d un pot à oille, Crayon, pierre noire, plume, encre noire, lavis d encre et rehauts blancs sur papier Berlin, 1782, Inscrip=on en bas à droite : «Berlin, le 22 Août 1782, fait par Oertel». Strasbourg, Cabinet des Estampes et des Dessins, Inv. MAD LXV.81.e Trumeau de glace, bois sculpté et doré, glace au mercure, Strasbourg, époque Louis XVI. Strasbourg, Musée des Arts décora=fs, Inv Coffre- fort de ferronnerie, Métal, Strasbourg, époque Louis XVI. Strasbourg, Musée des Arts décora=fs, Inv

36 Coffre- fort de ferronnerie, Métal, Strasbourg, époque Louis XVI. Strasbourg, Musée des Arts décora=fs, Inv rosaces en réserve chapelets de piastres deux branches de lauriers entrecroisées pieds fuselés cannelés à bague- godrons sur les têtes de pieds

37 Ce{e pièce de forme renvoie à la produc=on porcelainière de la célèbre manufacture strasbourgeoise alors sous la direc=on de Joseph Hannong ( ). Ce modèle, par=culièrement éloigné de ceux qui ont fait la renommée européenne de l entreprise à l époque Rocaille, sacrifie aux nouveaux critères du goût : usage de la porcelaine, bouquets de fleurs élégants et convenus, formes inspirées du retour à l An=que. Le corps circulaire de faible hauteur repose sur quatre pieds cannelés massifs amor=es par des toupies. Le couvercle Pot en à dôme oille apla= comprend un bouton de préhension en forme de cassole{e cannelée. L aspect monumental de l ensemble est contrebalancé par les deux prises en mufle de bélier mordant un anneau mobile. POT A OILLE (ragout). Porcelaine, manufacture Hannong, vers , marque JH V 469/50. Strasbourg, Musée des Arts décora=fs, Inv. MAD LVII.41 (don Société des amis des Arts et des Musées, 1957).

38 Un aigle Une sphère posée sur un bouquet de laurier Des puq en train d écrire, des instruments de musique an(ques dont un cistre Une athénienne, c est- à- dire un meuble sur trépied u(lisé comme encensoir. Décoré de têtes de béliers, de guirlandes et de feuilles de laurier. Dessin pour un fourneau. Cabinet des estampes, dépôt du musée des arts décora=fs, MAD XX.212b. Ce dessin anonyme fait par=e d un ensemble de projets de monuments en faïence, peut- être des poêles, réalisés par le même ar=san, et puisant tous largement dans le répertoire stylis=que empire. Le projet est emprunt d une certaine monumentalité Deux consoles en forme de carya(des supportent un entablement.

39 Ressources complémentaires Consultée en avril 2011 Généralités h{p://histoiredesarts.culture.fr/ Le moteur histoire des arts du Ministère de la Culture h{p://histoiredesarts.culture.fr/reperes/architecture Les grands repères chronologiques sur l histoire de l architecture h{p://www.educnet.educa=on.fr/histoiredesarts L histoire des arts sur educnet h{p://www.crdp- strasbourg.fr/mini_cr/histarts/ La base histoire des arts du CRDP d Alsace h{p://www.crdp- strasbourg.fr/bnpa/ L art des jardins en Alsace, dossier de la Base Numérique du Patrimoine Le néoclassicisme h{p://mini- site.louvre.fr/saison18e/index_f.php? expo=an=quite_revee#/an=quite_revee Le mini- site du Louvre à l occasion de l exposi=on «l An=quité rêvée, innova=ons et résistances au XVIII e siècle» h{p://www.rmn.fr/francais/decouvrir- l- histoire- de- l- art/quelques- themes/les- grands- mouvements/le- neo- classicisme Le néo- classicisme sur la base de la réunion des musées na=onaux BIBLIOGRAPHIE Complémentaire à celle figurant dans le livret d exposi?on Jean- Marie Pérouse de Montclos, Architecture, vocabulaire typologique, Edi=ons du Patrimoine, Centre des Monuments na=onaux, Jean- Marie Pérouse de Montclos, Histoire de l architecture française, Edi=ons du Patrimoine, L An>quité rêvée. Innova>ons et résistances au XVIIIe siècle, ouvrage collec=f sous la direc=on de Guillaume Faroult, Christophe Leribault, Guilhem Scherf, texte de Marc Fumaroli. Catalogue d exposi=on Paris, musée du Louvre Coédi=ons : Musée du Louvre Edi=ons/ Gallimard. «L An=quité rêvée», Dossier de l'art n 180, Décembre 2010.

40 Découvrir des édifices néo- classiques en Alsace À Strasbourg Façade du poêle de la corpora=on du Miroir Façade du poêle de la corpora=on des Pelle=ers (ci- contre) Chaire dans la chapelle de l église Saint- Pierre- le- Jeune protestante, par d Ixnard (1782) Hôtel du gouverneur militaire, ancien hôtel de Deux- Ponts (1771) Opéra place Broglie (ci- contre, photographie Geneviève Engel) Hôtel de Hohenlohe, actuel ISEG, rue du Dôme, , par François Pinot. Bâ=ment du séminaire Saint- Thomas, quai Saint- Thomas, de Werner (1774) Grand séminaire catholique, rue des Frères Objets exposés au Musée des Arts décora=fs À Colmar Lycée Bartholdi, par d Ixnard, aile de la bibliothèque et de la salle des actes ( ). À Epfig Église construite par d Ixnard en 1790 (à droite). À Saverne Château des Rohan, Nicolas- Alexandre Salins de Mon ort, Photo F. Zvardon Région Alsace Service de l Inventaire et du Patrimoine. Tiré de: h{p://www.crdp- strasbourg.fr/data/patrimoine- culturel/jardin- 01/

41 Place dans les programmes d histoire des arts Ce{e exposi=on virtuelle permet d étudier deux des six grands domaines ar=s=ques définis par le BO du 28 août 2008, «les arts de l espace» et «les arts du visuel» en combinant à la fois la découverte de l architecture néo- classique, des ques=ons sur l urbanisme des villes à la fin du XVIII e siècle et au début du XIX e siècle, et enfin, un aperçu sur la ques=on de l art des jardins. En rela=on étroite avec les a{endus du programme d histoire des arts, les ressources pédagogiques crées par le service éduca=f des Archives de Strasbourg visent à faire acquérir aux élèves : des connaissances : un vocabulaire propre à l architecture (maîtrise de la langue), le style architectural néo- classique dans l histoire de l architecture européenne, le mé=er d architecte au XVIII e siècle, le mé=er d archiviste aujourd hui. des capacités : observer, décrire et comprendre les caractéris=ques des édifices et objets néo- classiques, à les situer dans les Temps modernes et l espace rhénan. une aqtude : la curiosité et l ouverture d esprit vis- à- vis d une ins=tu=on culturelle peu connue des élèves, la concentra=on pendant le travail en autonomie sur les ques=onnaires.

42

43 FIN DE L EXPOSITION VIRTUELLE Projet pour une rampe d escalier, dessiné par Charles Barthélemy Traiteur, Cabinet des Estampes, Strasbourg, Cabinet des estampes, dépôt du musée des arts décora=fs, MAD XXI.76.

L'architecture classique du château de Vincennes

L'architecture classique du château de Vincennes OUTIL D EXPLOITATION 1. LES ARCS DE TRIOMPHE Attique Entablement Colonne Arcades Piliers Arc de triomphe de Constantin, Rome, 385 Arc de Titus, Rome, 81 Tour du Bois, Vincennes 1755 Portique le Vau, Vincennes,

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Département : 77 Référence : IA77000414

Département : 77 Référence : IA77000414 Département : 77 Référence : IA77000414 Aire d'étude Commune Adresse : Melun : Melun : Notre-Dame (place) Titre courant Dénomination : église paroissiale Saint-Etienne : église paroissiale Cartographie

Plus en détail

CAHORS. Palais d Arnaud de Via

CAHORS. Palais d Arnaud de Via 1 Pierre GARRIGOU GRANDCHAMP Société Archéologique du Midi de la France & Société Française d Archéologie CAHORS Palais d Arnaud de Via Un monument insigne du début du XIV e siècle L administration pénitentiaire

Plus en détail

Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges

Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges BOURGES ENTRE XIXE ET XXE LA RUE MOYENNE. Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges SIECLE Bourges au fil des siècles Du 1 e au 3 e siècle Du 4 e au

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

une histoire de style dorique, ionique ou corinthien

une histoire de style dorique, ionique ou corinthien une histoire de style dorique, ionique ou corinthien Dans l église romane du prieuré de Cassan, sur la commune de Roujan, la plupart des chapiteaux des colonnes ont été retaillés au XVIII ème siècle dans

Plus en détail

QUELLES PRATIQUES EN HISTOIRE DES ARTS? Claire LINGENHEIM 2 avril 2013 QUELLES PATRIMONIALISATION ARCHITECTURE URBAINE PRATIQUES EN HISTOIRE DES ARTS?

QUELLES PRATIQUES EN HISTOIRE DES ARTS? Claire LINGENHEIM 2 avril 2013 QUELLES PATRIMONIALISATION ARCHITECTURE URBAINE PRATIQUES EN HISTOIRE DES ARTS? QUELLES & PRATIQUES EN HISTOIRE DES ARTS? PATRIMONIALISATION ARCHITECTURE URBAINE PATRIMONIALE 1 LES GRANDES ÉTAPES DE LA POLITIQUE PATRIMONIALE EN FRANCE ET DANS LE MONDE 2 LE PROCESSUS DE PATRIMONIALISATION

Plus en détail

Le palais des ducs et des États de Bourgogne

Le palais des ducs et des États de Bourgogne Le palais des ducs et des États de Bourgogne Aux origines du palais Le palais s est développé au nord-ouest du castrum (1), la muraille édifiée au III e siècle. Il semble que le centre du pouvoir politique

Plus en détail

Propriétaire Adresse Occupant. Epoques de construction 1910-1912. Etat de conservation. Renseignements bibliographiques

Propriétaire Adresse Occupant. Epoques de construction 1910-1912. Etat de conservation. Renseignements bibliographiques Déporîement Charente-Maritime Commune Arrondissement Canton Monument Gare S.N..C.F* Situation exacte Utilisation actuelle Gare Propriétaire Adresse Occupant Nature de la protection proposée Classement

Plus en détail

LA CATHEDRALE DE METZ

LA CATHEDRALE DE METZ LA CATHEDRALE DE METZ UNE VUE GENERALE DEPUIS LA PLACE DE LA COMEDIE 1) Complétez le croquis ci-dessous en dessinant la silhouette de la cathédrale : 2) Répondez aux questions : a) Combien de tours peut-on

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg

Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg Mot du Gouverneur militaire de Strasbourg Classé en partie depuis 1931, l'hôtel du Gouverneur militaire de Strasbourg est un lieu exceptionnel

Plus en détail

à Salins-Les-Bains 3 P (parcours patrimonial et pédagogique) dans le Jura Par le Service Educatif du Musée d Archéologie du Jura

à Salins-Les-Bains 3 P (parcours patrimonial et pédagogique) dans le Jura Par le Service Educatif du Musée d Archéologie du Jura 3 P (parcours patrimonial et pédagogique) dans le Jura à Salins-Les-Bains Par le Service Educatif du Musée d Archéologie du Jura Texte et organisation : Aurore Alix Avec l aide : «De la promenade à travers

Plus en détail

MILLAU. Rue du Temple (AVEYRON) TEMPLE PROTESTANT. Étude complémentaire

MILLAU. Rue du Temple (AVEYRON) TEMPLE PROTESTANT. Étude complémentaire MILLAU. Rue du Temple (AVEYRON) TEMPLE PROTESTANT Étude complémentaire Le temple protestant se situe dans le centre de la ville, à l ancien emplacement du couvent des dominicains (probablement achevé vers

Plus en détail

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves FDP Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves Carte des projets présentés dans l'exposition J'entoure le nom des villes les plus proches de mon école : Pour m'aider, je scanne ce code :

Plus en détail

1 ALBUM PHOTO de l Escapade à l Opéra Consignes et Exemple

1 ALBUM PHOTO de l Escapade à l Opéra Consignes et Exemple 1 ALBUM PHOTO de l Escapade à l Opéra Consignes et Exemple Thème 1: Une photo classique d un monument de Bordeaux XVIII, format paysage, cadrage ordinaire, plan au choix mais adapté. Le Grand Théâtre :

Plus en détail

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Partie IV Humanisme et Temps Modernes Chapitre 2 La Renaissance en

Plus en détail

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Partez à la découverte de la Cité Phocéenne avec la Société des Amis de l IMA Au cours d un weekend de 3 jours à Marseille, nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO

GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO L église Saint-Pierre est un bel édifice gothique à l architecture très sobre. La partie la plus ancienne, le chœur où est situé le maître-autel, date du XIIe siècle.

Plus en détail

Préfet de la Charente-Maritime

Préfet de la Charente-Maritime P Préfet de la Charente-Maritime endant sa période de plus grande prospérité, Michel Poupet, armateur et consul à la juridiction du Commerce, achète un terrain de forme irrégulière (1781) et fait bâtir

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

Paris à travers les siècles à la Bibliothèque Historique de la Ville de paris

Paris à travers les siècles à la Bibliothèque Historique de la Ville de paris Paris à travers les siècles à la Bibliothèque Historique de la Ville de paris Carnet de l élève CNDP-CRDP Avec le soutien de À la découverte de... Histoire du lieu à partir des extérieurs L HISTOIRE DU

Plus en détail

Cherbourg-Octeville. Manche. le théâtre à l italienne. basse-normandie

Cherbourg-Octeville. Manche. le théâtre à l italienne. basse-normandie P A R C O U R S D U P A T R I M O I N E Cherbourg-Octeville le théâtre à l italienne Manche basse-normandie Façade du théâtre, dessin aquarellé, non daté, par Gutelle, musée d art Thomas- Henry, Cherbourg-

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

Escapade en SAXE. DRESDE «la Florence de l Elbe»

Escapade en SAXE. DRESDE «la Florence de l Elbe» VOYAGE DE L AMICALE DE L EMHM Du 17 au 21 septembre 2012 DATE LIMITE D INSCRIPTION : 15 JANVIER 2012 Escapade en SAXE DRESDE «la Florence de l Elbe» Joyau baroque blotti le long des berges de l Elbe, la

Plus en détail

Ce signe précise la durée de visite conseillée : elle est indicative et peut être adaptée selon vos souhaits.

Ce signe précise la durée de visite conseillée : elle est indicative et peut être adaptée selon vos souhaits. Les visites guidées Strasbourg a beaucoup à raconter : son passé, son architecture, son art, ses traditions, ses grands hommes... Pour les passionnés d histoire, ou simplement les curieux de nature, 70

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS Faisant référence au lieu empreint d histoire dans lequel ce programme s inscrit, le mot arkéïa s inspire directement de l étymologie du mot archives -armoire pour les actesen

Plus en détail

BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE

BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE 2 Édito Big Ben L ondres est la capitale et la plus grande ville de la Grande-Bretagne.

Plus en détail

L'architecture d'une maison de plaisance

L'architecture d'une maison de plaisance OUTIL D EXPLOITATION L'architecture d'une maison de plaisance 1. COMMENTAIRE DES DEUX FACADES L histoire du château commence pour nous entre 1696 et 1698 lorsque Charles Renouard de la Touanne, trésorier

Plus en détail

Le patrimoine architectural parisien

Le patrimoine architectural parisien Le patrimoine architectural parisien Une notion évolutive et ouverte Base de données en ligne :www. 360.com (plus de 100 monuments parisiens présentés sous la forme de photos panoramiquesapplicationqtvrjava)

Plus en détail

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps?

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? Par$e III : Rome Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? 1 Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION CAPACITÉS Connaître

Plus en détail

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable»

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Guy Lambert, historien de l architecture enseignant à l École d architecture de Bordeaux chercheur au Centre d histoire des techniques et de

Plus en détail

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) :

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) : Rigny : Eglise du 18 ème siècle avec son retable et ses boiseries d époque. Deux toiles originales de Prud hon datées de 1794. Gisants. Gray (4km) : Hôtel de ville renaissance (1556) Musée Baron Martin

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Trois portes, trois époques : de la porte défensive à la porte monumentale

Trois portes, trois époques : de la porte défensive à la porte monumentale Les portes de Nancy Victime de la guerre de cent ans, des attaques répétées du royaume de France et du Duché de Bourgogne, la ville de Nancy est menacée et occupée à plusieurs reprises. Ainsi, du XI e

Plus en détail

LE PALAIS ROHAN. Location des salles classées

LE PALAIS ROHAN. Location des salles classées LE PALAIS ROHAN Location des salles classées Palais Rohan 2 place du Château 67076 STRASBOURG Cedex 0033 (0)3.68.98.51.60 0033 (0)3.88.52.50.46 www.musees.strasbourg.eu HISTORIQUE Le Palais Rohan a été

Plus en détail

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles Patrimoine publié le Samedi 3 septembre 2011 http://www.lignyenbarrois.com/wp/tourisme/patrimoine/ Le Lorgnon Linéen Délicieuses gourmandises qui mêlent chocolat - au lait, blanc ou noir - et une ganache

Plus en détail

Ancien couvent d'ursulines de Noyon, devenu petit séminaire, puis collège (détruit)

Ancien couvent d'ursulines de Noyon, devenu petit séminaire, puis collège (détruit) Ancien couvent d'ursulines de Noyon, devenu petit séminaire, puis collège (détruit) rue Paul-Bert ancienne rue des Ursulines ancienne rue du Petit-Séminaire Noyon Dossier IA00049508 réalisé en 1986 Copyrights

Plus en détail

Neuilly Neuilly sur Seine

Neuilly Neuilly sur Seine L AUTHENTIC sur Seine Certains endroits sont uniques, prestigieux, authentiques. Un emplacement au cœur de -sur-seine Bienvenue au cœur de -sur-seine, la discrète, offre un style de vie à la fois raffiné

Plus en détail

Limogne 2012. Patrimoine mobilier. Dossier de synthèse. Eglise paroissiale Saint-Blaise

Limogne 2012. Patrimoine mobilier. Dossier de synthèse. Eglise paroissiale Saint-Blaise Patrimoine mobilier Inventaire du patrimoine mobilier des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle 2011-2012 Limogne 2012 Eglise paroissiale Saint-Blaise Dossier de synthèse 0 Introduction Générale L église

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles»

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation : France Principales interventions

Plus en détail

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur.

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. HANDICAP MOTEUR Le Château de Versailles & Les Jardins Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. Le Château Circuits de Visites : Des

Plus en détail

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves C est Pas Sorcier Aux origines de Paris S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves Le bassin parisien Les Hommes se sont installés

Plus en détail

SITES ET MONUMENTS ACCESSIBLES OFFRES LABELLISEES ET NON LABELLISEES

SITES ET MONUMENTS ACCESSIBLES OFFRES LABELLISEES ET NON LABELLISEES OFFICE DE TOURISME ET DES CONGRES OFFRESLABELLISEESETNONLABELLISEES Office de Tourisme et des Congrès de Marseille 11, La Canebière 13001 Tél : 08 26 50 05 00 - info@marseille-tourisme.com Labellisé Tourisme

Plus en détail

Espace culturel les Dominicaines

Espace culturel les Dominicaines Espace culturel les Dominicaines Activités pour les groupes Année 2015 Place du Tribunal 14 130 PONT-L EVEQUE Tél: 02.31.64.89.33 lesdominicaines@pontleveque.fr www.lesdominicaines.com L ancien couvent

Plus en détail

3. Lun 11.03.2013 Les programmes d architecture et la relecture des modèles historiques. Le milieu de l École des beaux-arts de Paris

3. Lun 11.03.2013 Les programmes d architecture et la relecture des modèles historiques. Le milieu de l École des beaux-arts de Paris Première Partie Programmes et langages de l architecture : les nouveaux débats autour des «styles» 3. Lun 11.03.2013 Les programmes d architecture et la relecture des modèles historiques. Le milieu de

Plus en détail

Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique

Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique (Dossier réalisé par le service éducatif de la MGT) Bombay, une ville née de la colonisation Carte de l Inde au XVIIIe siècle, dans William R. Shepherd,

Plus en détail

Journées du. Journées du Patrimoine. du Patrimoine. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014

Journées du. Journées du Patrimoine. du Patrimoine. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014 2014 - Bernardswiller Office de Tourisme d. Tél. 03 88 95 64 13 - www.tourisme-obernai.fr Meistratzheim Histoire d eau A la découverte du Bruch de l Andlau Au pied du Mont Sainte-Odile, venez découvrir

Plus en détail

Week-End dans le Luberon 2 personnes

Week-End dans le Luberon 2 personnes Week-End dans le Luberon 2 personnes Jour 1 : Arrivée à la Gare TGV d AIX EN PROVENCE dans la matinée. Nous assurons votre transfert jusqu à notre local à LAURIS. Nous vous offrons le temps de visiter

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exposition «Les Archives en font tout un monument. Un siècle de protection des Monuments historiques dans le Jura»

DOSSIER DE PRESSE. Exposition «Les Archives en font tout un monument. Un siècle de protection des Monuments historiques dans le Jura» DOSSIER DE PRESSE Exposition «Les Archives en font tout un monument. Un siècle de protection des Monuments historiques dans le Jura» Archives départementales du Jura - 2013 Pour leur 30 e édition, les

Plus en détail

Hôtel de ville. Références du dossier. Désignation. Compléments de localisation. Historique. Picardie, Somme Amiens place de l' Hôtel-de-Ville

Hôtel de ville. Références du dossier. Désignation. Compléments de localisation. Historique. Picardie, Somme Amiens place de l' Hôtel-de-Ville Picardie, Somme Amiens place de l' Hôtel-de-Ville Références du dossier Numéro de dossier : Date de l'enquête initiale : 1997 Date(s) de rédaction : 1998, 2002 Cadre de l'étude : enquête thématique régionale

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers Hôtel et Bibliothèque Thiers Fondation Dosne-Thiers L hôtel Dosne-Thiers et Monsieur Thiers C est dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" que l agent de change Alexis Dosne acheta, en 1832, une propriété

Plus en détail

Merci de respecter les lieux visités et la tranquillité des riverains.

Merci de respecter les lieux visités et la tranquillité des riverains. "AUTOUR DE LA GARE" Le jeu de piste commence et se termine au même endroit et dure environ 1 heure. Simple et ludique, il constitue une première approche du patrimoine messin. Merci de respecter les lieux

Plus en détail

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Partie IV Humanisme et Temps Modernes Chapitre 4 Le classicisme,

Plus en détail

Lyon d hier et d aujourd hui

Lyon d hier et d aujourd hui Lyon d hier et d aujourd hui Carte de Lyon en 1550 1 Rhône Lycée Van Dongen Lagny-sur-Marne L industrialisation de la France au XIXème siècle à travers l étude des villes du Creusot, Lyon et Saint-Etienne

Plus en détail

Programmation pour les groupes

Programmation pour les groupes Programmation pour les groupes Comment faire découvrir à son groupe les mille et une facettes du château de Versailles? Un large choix de thèmes de visites et activités est proposé aux personnes en situation

Plus en détail

Ensemble des portes et fenêtres du château

Ensemble des portes et fenêtres du château Ensemble des portes et fenêtres du château la Bastie d'urfé Saint-Étienne-le-Molard Dossier IM42000771 réalisé en 2000 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

Circuit «Au fil de la Lézarde»

Circuit «Au fil de la Lézarde» Circuit «Au fil de la Lézarde» Carte d identité Départ : Parvis de l Office de Tourisme d Harfleur «La Forge» - Rue Fréderic Chopin - Harfleur Distance : 19,5 km Durée : 5h Feuille de route Prendre l impasse

Plus en détail

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource]

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource] ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE [titre de la ressource] Titre 1 : Description : Domaine artistique 2 : Période historique :Primaire : Collège : Lycée : Thématique :Collège : Lycée

Plus en détail

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse 1 L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse Façade sur la rue Teynière Façade arrière Son histoire 1769-1774 : construction de l Hôtel particulier de Gaspard-Constant Marron, baron de Meillonnas,

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

L Urbs, capitale de l Empire

L Urbs, capitale de l Empire L Urbs, capitale de l Empire template : le triomphe de Titus L Urbs est la capitale de l Empire romain. A quelle ville correspond l Urbs? Dans quel pays se trouve cette ville? Maquette du centre de l Urbs

Plus en détail

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte Contacts : Laure Moreau / 05 61 61 63 31 laure.moreau@mairie-toulouse.fr Catherine Bernard / 05 61 61 63 34 catherine.bernard@mairie-toulouse.fr urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte www.urban-hist.toulouse.fr

Plus en détail

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Cambrai Ville d'art et d'histoire Du 15 février au 15 mai 2012, Cambrai accueille le Centre Pompidou Mobile. Pour

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin Rénovation hôtel Biron Dossier de presse p.2 Rénovation du musée Rodin 2012-2015 Des travaux à partir de 2010 et un plan de financement de 15,5

Plus en détail

Villes et Pays d Art et d Histoire. raconte-moi. La cathédrale Notre - Dame de Strasbourg. Livret découverte 7 > 10 ans

Villes et Pays d Art et d Histoire. raconte-moi. La cathédrale Notre - Dame de Strasbourg. Livret découverte 7 > 10 ans Villes et Pays d Art et d Histoire raconte-moi La cathédrale Notre - Dame de Strasbourg Livret découverte 7 > 10 ans Bonjour! Nous te proposons de partir à la découverte de la cathédrale Notre-Dame de

Plus en détail

CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD

CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD Des constructions chargées de relayer la puissance de l entreprise industrielle, témoins d une époque et de compétences techniques et artistiques. Objectif général

Plus en détail

HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE VAUGIRARD

HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE VAUGIRARD HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE VAUGIRARD Par Isabelle Magnan, Bérangère Meillat et Anaïs Mérat Décembre 2013 Aux origines : la salle des fêtes du XVe arrondissement de Paris Au rez-de-chaussée de l immeuble

Plus en détail

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Hôtel Le Belin DIJON Secteur sauvegardé Canopée Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Dijon sera véritablement édifiée au XII e siècle, sur les ruines des bourgs la constituant jusqu alors.

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

Journées Européennes du Patrimoine 2011 «Le voyage du patrimoine»

Journées Européennes du Patrimoine 2011 «Le voyage du patrimoine» Journées Européennes du Patrimoine 2011 «Le voyage du patrimoine» En attendant les journées du patrimoine Vendredi 16 septembre à 20h30 : Présentation de saison du théâtre de Thouars / Scène conventionnée.

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

AU COEUR DU CENTRE HISTORIQUE DE NÎMES, AVEC VUE IMPRENABLE SUR LES ARÈNES

AU COEUR DU CENTRE HISTORIQUE DE NÎMES, AVEC VUE IMPRENABLE SUR LES ARÈNES AU COEUR DU CENTRE HISTORIQUE DE NÎMES, AVEC VUE IMPRENABLE SUR LES ARÈNES UN BIEN D EXCEPTION À L ARCHITECTURE REMARQUABLE, AU COEUR DE NÎMES L Odéon, immeuble de caractère, offre une vue imprenable

Plus en détail

LA RUE DE RIVOLI ET L ILOT CONSTITUE PAR LES RUES DE (BATIMENT 4 DE LA SAMARITAINE) Les origines du quartier (fig. 1 et 2)

LA RUE DE RIVOLI ET L ILOT CONSTITUE PAR LES RUES DE (BATIMENT 4 DE LA SAMARITAINE) Les origines du quartier (fig. 1 et 2) LA RUE DE RIVOLI ET L ILOT CONSTITUE PAR LES RUES DE L ARBRE-SEC, DE LA MONNAIE ET BAILLET (BATIMENT 4 DE LA SAMARITAINE) Les origines du quartier (fig. 1 et 2) Bien que légèrement périphérique, le quartier

Plus en détail

AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015

AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015 AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015 PRÉSENTATION L application Agorha (http://agorha.inha.fr), qui rassemble les bases de données patrimoniales et de recherche en histoire de l'art et archéologie produites

Plus en détail

Amandine ROYER. L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle

Amandine ROYER. L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle Amandine ROYER L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle Conférence ICOMOS, Paris, 26 et 27 avril 2012 Introduction «Si les ouvrages neufs

Plus en détail

Règlement communal d urbanisme zoné Grand-Place, patrimoine UNESCO Expression commerciale

Règlement communal d urbanisme zoné Grand-Place, patrimoine UNESCO Expression commerciale REGION DE BRUXELLES-CAPITALE VILLE DE BRUXELLES DEPARTEMENT URBANISME Règlement communal d urbanisme zoné Grand-Place, patrimoine UNESCO Expression commerciale ANNEXES Novembre 2008 Délégation au développement

Plus en détail

la face cachée des archives

la face cachée des archives la face cachée des archives LA FACE CACHÉE DES ARCHIVES Protection au titre des monuments historiques Première Participation Payant Ouverture exceptionnelle Accès handicapés paris ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

15 INFORMATION SUR PARIS

15 INFORMATION SUR PARIS 15 INFORMATION SUR PARIS Le Louvre le plus grand musée du monde la Joconde de Léonardo da Vinci l'entrée se trouve dans la pyramide depuis 1986 un ancien château pour les rois Le Centre Pompidou c'est

Plus en détail

Château de Blois. Introduction : I Première partie : le Moyen Age

Château de Blois. Introduction : I Première partie : le Moyen Age Château de Blois Introduction : Diapo 1 Perché sur un éperon rocheux surplombant la Loire, le château domine le fleuve et la ville. Enchâssé dans des quartiers anciens. En l an mil eut lieu la construction

Plus en détail

Ateliers pédagogiques

Ateliers pédagogiques HISTOIRE LOCALE Ateliers pédagogiques Primaire (selon thème choisi) et Collège Visite commentée de 2 expositions au choix aux Archives Municipales Mise à disposition de questionnaire (30 minutes de recherche

Plus en détail

A Z A Y - L E - R I D E A U Balade découverte

A Z A Y - L E - R I D E A U Balade découverte A Z A Y - L E - R I D E A U Balade découverte Histoire, architecture et plan de ville L origine du nom AZAY-LE-RIDEAU semble ancienne, le nom pré-celtique signifie «eau abondante». L Indre coule en effet

Plus en détail

Architecture de Collection - 01 53 00 97 44 - contact@architecturedeollection.fr

Architecture de Collection - 01 53 00 97 44 - contact@architecturedeollection.fr 1 785 000 euros Villa Pol Abraham Grand Ouest parisien (78) Année 1929 Surface 330 m 2 Chambre 5 Salle de bains 2 1967 Garage 2 Jardin 1 250 m 2 LA VILLA Terrasse 3 1967 Piscine non Monument emblématique

Plus en détail

Aucun document n est autorisé

Aucun document n est autorisé MINISTÈRE DE L'EGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ENERGIE CONCOURS EXTERNE ET INTERNE Épreuve

Plus en détail

Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III. Sébastien MOISAN CPC Angoulême Sud et Préélémentaire

Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III. Sébastien MOISAN CPC Angoulême Sud et Préélémentaire Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III - 52 Vercingétorix rend les armes à Alesia. Lionel ROYER (1852,1926) Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César, 1899 Huile

Plus en détail

Immeuble : Hôtel de Magnieu

Immeuble : Hôtel de Magnieu Immeuble : Hôtel de Magnieu 22 rue Martin-Bernard 4 rue Pasteur Montbrison Dossier IA42001987 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

Le Monument à Catherine la Grande sur la Place Ostrovski devant le Théâtre Alexandra

Le Monument à Catherine la Grande sur la Place Ostrovski devant le Théâtre Alexandra Dès sa fondation en 1703 par Pierre le Grand, Saint-Pétersbourg était destinée à devenir la fenêtre de l empire russe sur l Europe. Capitale de l empire du 18 e siècle à la Révolution de 1917, Saint-Pétersbourg

Plus en détail

Pontivy Le château des Rohan Dossier pédagogique Cycle 3 Fiche d accompagnement à destination des enseignants

Pontivy Le château des Rohan Dossier pédagogique Cycle 3 Fiche d accompagnement à destination des enseignants Pontivy Le château des Rohan Dossier pédagogique Cycle 3 Fiche d accompagnement à destination des enseignants Vous avez décidé de faire découvrir le château des Rohan à vos élèves. Afin de faciliter votre

Plus en détail

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Dossier de presse Septembre 2008 Dossier de presse Septembre 2008 1 / Saint-Martin-de-Ré à l UNESCO

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

24 euros ISBN 978-2-35733-104-4

24 euros ISBN 978-2-35733-104-4 DOSSIER DE PRESSE, ARCHITECTURE / PATRIMOINE Parution : juillet 2010 Des bureaux de postes de campagne aux hôtels des postes monumentaux, des centres de tri urbains aux gigantesques plates-formes industrielles

Plus en détail