Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC"

Transcription

1 c/o hsp Hodler, Santschi und Partner AG Belpstrasse Berne Tel Fax / Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC Lieu d examen Genève

2 Tous droits réservés Auteur: ALPDS / rule books L association des laboratoires de prothèse dentaire (ALPDS) garde tous les droits d'auteur pour les textes et diagrammes de cette orientation se trouvant dans sa possession. L ALPDS vous accorde par ceci exclusivement le Download ou l'impression de ce document. Les informations contenues ici ne peuvent être modifiées sous aucune forme, sans approbation écrite expresse de l ALPDS. Copyright 2011 ALPDS Février 2013 / Modifications réservées Ces directives ont été traduites de l allemand; en cas de doute, la version allemande fait foi. Les directives sont publiées sur le site internet de l ALPDS sous et peuvent être déchargées sous forme de fichier PDF.

3 Contenu 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES CONCERNANT L EXAMEN Base juridique Organe responsable Chef-expert Convocation à l examen Organisation et mise en oeuvre Admission à l examen Objet, ampleur et mise en oeuvre de la procédure de qualification (examen partiel et examen final) Maladie ou accident Service militaire Examen facilité Appareils, outils et matériaux Moyens auxiliaires Téléphone portable Couverture de l assurance en cas de dommage personnel et matériel Résultat de l examen Attribution des notes Recours Répétition de l examen Informations concernant le déroulement de l examen 7 2 INFORMATIONS ET SCHÉMAS RELATIFS AUX TRAVAUX PRATIQUES DE L EXAMEN PARTIEL Couronne coulée Prothèse partielle en résine 8 3 INFORMATIONS ET SCHÉMAS RELATIFS AUX TRAVAUX PRATIQUES DE LA PROCÉDURE DE QUALIFICATION Pont avec incrustation céramique Prothèses totales / hybrides Pièce coulée Appareil orthodontique bimaxillaire actif 16 Lieu d examen: Genève 3/17 actualisé: février 2013

4 1 Informations générales concernant les examens 1.1 Bases juridiques - L'ordonnance sur la formation professionnelle initiale technicienne-/techniciendentiste avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 30 novembre 2007 (No ) ainsi que le plan de formation visant l'ordonnance sur la formation professionnelle initiale technicienne-/technicien-dentiste (No ) du 30 novembre 2007 constituent la base pour les travaux pratiques de l'examen partiel et de l'examen final de la procédure de qualification. - Ces directives concrétisent les bases juridiques et ont été approuvées sous la présente forme par la Commission Suisse pour le développement professionnel et la qualité pour des techniciennes-/techniciens-dentistes CFC (CSDPQ) sur demande du groupe de travail «Procédure de qualification». 1.2 Organe responsable pour les examens Office d'orientation et de formation professionnelle 6, rue Prévost-Martin 1211 Genève Tel Fax Web: 1.3 Chef-experte Chantal Jaquier Rue Marterey Lausanne Téléphone Convocation à l examen - Les convocations sont envoyées à temps aux candidates et candidats d examen, au plus tard 4 semaines avant la date de l examen. - Les candidates et candidats d examen doivent être inscrits par l entreprise formatrice auprès de l office de la formation professionnelle du canton d apprentissage. Les inscriptions sont transmises par l office directement à l organe responsable du canton de Genève. Lieu d examen: Genève 4/17 actualisé: février 2013

5 - Les lieux, les dates et les horaires d examen ainsi que la répartition des experts sont obligatoires. Des changements ne seront faits qu en cas exceptionnel spécifique sur demande justifiée et détaillée écrite. Les candidates et candidats d examen sont informés à l occasion d une orientation organisée par la commission d examen, sur la procédure de qualification (déroulement de l examen, locaux, présentation des modèles d examen, réponses aux questions éventuelles). 1.5 Organisation et mise en œuvre - Les examens sont organisés par l office de formation professionnelle du canton de Genève. L association professionnelle soutient la commission d examen qui est compétente pour l organisation. Les expertes et experts sont recrutés par la chefexperte. 1.6 Admission à l examen Les examens (examen partiel et examen final) ne sont pas publics. Des autorisations de visite sont délivrées par la commission d examen ou l'office de formation professionnelle. 1.7 Objet, ampleur et mise en œuvre de la procédure de qualification (examen partiel et examen final) - Les détails à l objet, à l ampleur et à la mise en œuvre de la procédure de qualification sont réglés dans l art. 17 de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre L article prévoit une durée de 16 heures pour l examen partiel et de 32 heures pour les travaux pratiques dans le cadre de l examen final. - Les connaissances professionnelles selon art. 17 al. 3 lit. b de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre 2007 sont examinées par écrit. 1.8 Maladie ou accident Les candidates et candidats d examen qui dû à des raisons de santé ne se présentent pas aux examens ou partent selon entente avec le chef-expert, sont obligés d orienter la commission d examen immédiatement par écrit (en joignant une attestation médicale). La convocation pour un éventuel nouvel examen (dans la mesure du possible) se fait après confirmation écrite du/de la candidat/e de l arrêt de l empêchement. 1.9 Service militaire Les candidates et candidats au service militaire reçoivent le congé nécessaire contre la présentation en temps voulu de la convocation à l examen. Le ou la commandant/e doit également accorder assez de temps les déplacements aller et retour. Lieu d examen: Genève 5/17 actualisé: février 2013

6 1.10 Examen facilité - Des facilités ne sont accordées que si une directive de l office cantonale responsable est présentée avant l examen. - La demande pour un examen facilité doit être adressée en temps voulu et par écrit à l office responsable (selon règlement cantonal) Appareils, outils et matériaux En plus des appareils, outils et matériaux disponibles au local d examen, le ou la candidat/e doit amener tous les ustensiles nécessaires 1.12 Moyens auxiliaires Seuls sont permis en tant que moyens auxiliaires la documentation d apprentissage et les documents des cours complémentaires (art. 17 al. 2 et 3a de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre 2007) Téléphone portable Les téléphones portables sont absolument interdits dans tous les locaux d examen Couverture de l assurance en cas de dommage personnel et matériel L assurance de tels dommages concerne en principe le ou la candidat/e d examen, respectivement son employeur (selon règlement cantonal). Des dommages personnels ou matériels doivent être annoncés immédiatement par écrit à la commission d examen Résultats de l examen - Ceux-ci sont communiqués par écrit aux candidates et candidats d examen et à l employeur après réception de toutes les notes d examen (examen partiel et examen final). En principe, aucun renseignement téléphonique n est donné. - Selon les directives cantonales, la commission d examen transmettra par courrier ou personnellement à toutes les candidates et tous les candidats le bulletin des notes ainsi que pour autant que l examen soit réussi le certificat de capacité Attribution des notes L attribution est réglée sous art. 18 de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre Lieu d examen: Genève 6/17 actualisé: février 2013

7 1.17 Recours Conformément à la législation cantonale, un recours contre le résultat de l examen peut être fait dans un délai réglementaire. Sont considérés comme raisons de recours principalement la violation des directives juridiques et réglementaires d examen Répétition de l examen - La répétition de la procédure de qualification se réfère à l art. 19 de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre La note spécifique «examen partiel» n est pas une note éliminatoire (voir art. 17 par. 2 de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre 2007). La répétition de l examen partiel en cas de note insuffisante se réfère à l art. 19 par. 2 de l'ordonnance de formation technique dentaire du 30 novembre La consultation de l Office de formation professionnelle est à disposition pour des questions concernant la répétition de l examen, la préparation de l examen répété et l éventuelle prolongation de l apprentissage Informations concernant le déroulement de l examen - Les directives de sécurités et d habillement sont à respecter comme celles de la place d apprentissage. - Pendant les examens (examen partiel et examen final) il est exigé de travailler de manière indépendante. - Des problèmes techniques relatifs aux travaux ou des problèmes personnels pendant l examen doivent être immédiatement annoncés aux expertes et experts. - Les étapes de travail à examiner doivent être présentées spontanément dans l ordre du formulaire de signature aux expertes ou experts pour le jugement. Des étapes de travail non présentées sont jugées avec la note 1. - L abus ou l infraction aux conditions d examen entraîne l exclusion de l examen. Lieu d examen: Genève 7/17 actualisé: février 2013

8 2 Informations et schémas relatifs aux travaux pratiques de l examen partiel 2.1 Couronne coulée Exercice: confectionner une couronne coulée - Le candidat/la candidate doit confectionner une couronne coulée, la polir et la remettre aux experts sur le modèle mis en articulateur. La surface de mastication et la forme de la couronne doivent être adaptées à la dent antagoniste. La couronne ne doit pas être polie sur la carotte. La carotte ne doit pas être meulée. Points faisant l objet de l évaluation de la couronne coulée - Modelage: Forme respectant l anatomie, structure de la surface de mastication, points de contact occlusaux et interproximaux. - Coulée: Position de la tige de coulée, qualité de la coulée La couronne coulée ne doit pas être séparée du système de coulée. Elle doit être nettoyée et décapée. Le nettoyage de la couronne par sablage ne doit être effectué qu en présence d un expert! Les bulles ou puces présentes sur les surfaces extérieures et intérieures de la couronne ne doivent pas être supprimées avant d'être présentées aux experts. - Polissage: Joints limites périphériques, précision, traitement de la surface, polissage, forme respectant anatomie, occlusion, articulation et points de contact. 2.2 Prothèse partielle en résine Exercice : confectionner une prothèse partielle en résine sur le maxillaire supérieur conformément au schéma présenté - Le candidat/la candidate doit confectionner une prothèse partielle en résine, la meuler, la polir et la remettre aux experts sur le modèle mis en articulateur. - Le maître-modèle ne doit pas être gratté. - Seules des dents en résine peuvent être utilisées. La forme des dents sera communiquée lors de la séance d information. Les candidates et les candidats sont libres de choisir la teinte. - Les candidates et les candidats décident également du procédé de confection et du type de résine qu ils utiliseront pour réaliser les prothèses partielles en résine (technique de mise en moufles ou de clé). Lieu d examen: Genève 8/17 actualisé: février 2013

9 - Pour la fabrication des crochets, il convient d utiliser des fils des diamètres indiqués ci-dessous: Dent 15 fil en acier 0.9 mm Dent 17 fil en acier 0.9 mm Dent 26 fil en acier 0.9 mm Schéma de la prothèse partielle vue occlusal Schéma de la prothèse partielle vue vestibulaire - Lors de la confection des crochets, il convient de tenir compte de l équateur général de la prothèse - En présence de crochets fils courts (prémolaire), le dernier quart du bras vestibulaire doit se trouver en dessous de l équateur de la dent. - En présence de crochets fils longs (molaire), le dernier tiers du bras vestibulaire se trouve en dessous de l équateur de la dent. Points faisant l objet de l évaluation de la prothèse partielle en résine - Crochets façonnés: Tracé, adaptation et rétentions des crochets - Prothèse partielle en résine confectionnée en cire sur le modèle mis en articulateur: Qualité des travaux de plâtre, positionnement moyen des modèles dans l articulateur, structure du corps de la prothèse (modelage complet du palais), montage des dents, occlusion, articulation. - Prothèse en résine polymérisée meulée, démoulée ou repositionnable, déverrouillée sur le modèle mis en articulateur: Position des crochets, occlusion, articulation, qualité de la résine, propreté - Prothèse en résine confectionnée, polie sur le modèle mis en articulateur: Bordures de la base résine, passages des crochets, rétentions des crochets, polissage, occlusion, articulation Lieu d examen: Genève 9/17 actualisé: février 2013

10 3 Informations et schémas relatifs aux travaux pratiques de la procédure de qualification 3.1 Pont avec incrustation céramique Exercice : confectionner un pont céramo-métallique à trois éléments avec élément intermédiaire (de la canine à la 2e prémolaire) - La 2e prémolaire est une couronne sur implants. Un masque gingival amovible et repositionnable fausse gencive doit donc être confectionné sur le modèle de travail. - Un épaulement porcelaine doit être réalisé en zone vestibulaire de la canine. L appui gingival de l élément intermédiaire doit également être confectionné en céramique. - L élément intermédiaire présente un appui tangentiel convexe. La surface de la connexion est de 6 à 9 mm 2, s il y a peu de place, des renforcements en forme d inlay ou des guirlandes peuvent être faits. Fausse gencive autour de l'implant Épaulement vestibulaire céramique jusqu'en zone miproximale Canine no 3 : liseré métal palatin entre 0.3 et 0.35mm Prémolaire no 5 : liseré métal circulaire entre 0.3 et 0.35 mm Canine vue mésiale 1ère prémolaire vue mésiale - L incrustation doit être effectuée au moyen de masses cervicales, dentines et incisives et dans la teinte prescrite (cette dernière sera communiquée avant l examen). Le pont céramo-métallique avec incrustation céramique est confectionné, poli et remis aux experts sur le modèle mis en articulateur. - Les couronnes ne doivent pas être polies sur les carottes. Les carottes ne doivent pas être meulées. Lieu d examen: Genève 10/17 actualisé: février 2013

11 Points faisant l objet de l évaluation du pont céramo-métallique - Fausse gencive: précision, possibilité de replacer la fausse gencive, qualité - Modelage de l armature: forme réduite respectant l anatomie et les besoins de résistance des liaisons - Armature du pont céramo-métallique confectionnée prête pour l incrustation: état de surface, qualité de la coulée - Pont céramique poli sur le modèle mis en articulateur: précision, qualité de la coulée, occlusion, articulation, points de contact, appui gingival, forme anatomique (forme, axe), teinte (stratification), séparation des éléments, texture de la surface, confection, polissage 3.2 Prothèses totales/hybrides Exercice: confectionner une prothèse totale et une prothèse hybride en cire, bourrées et meulées - Deux capes à pivot ou répliques d attachements se trouvent déjà dans un maxillaire. Les prothèses doivent être montées dans l articulateur conformément au système Gerber. Les prothèses doivent être bourrées/pressées en résine et remises aux experts en l articulateur. Seul les meulages sélectifs sont demandés. La prothèse avec boutons pression doit être séparée du modèle. Lieu d examen: Genève 11/17 actualisé: février 2013

12 - Afin de positionner les incisives centrales supérieures, une clé en silicone de la partie antérieure de la maquette d occlusion doit être fabriquée. La clé doit être remise avec la prothèse achevée. - Pour le positionnement des incisives centrales supérieures, une clé en silicone de la situation frontale du mordu doit être fabriquée. Celle-ci doit être remise avec le travail terminé. Lieu d examen: Genève 12/17 actualisé: février 2013

13 Analyse du modèle pour les montages selon le système «Gerber» Les points de référence ci-dessous jouent un rôle déterminant pour la ligne médiane de la crête alvéolaire du maxillaire supérieur: 1. antérieurs, zones 14 et postérieurs, emplacement le plus élevé des cuspides 3. ligne médiane de la crête alvéolaire dessinée 4. ligne médiane prolongée de la crête alvéolaire sur la bordure du modèle (hachures, noir) Toutes les marques / dessins se trouvant sous les bases des prothèses doivent être dessinée au crayon. Les points de référence ci-dessous jouent un rôle déterminant pour la ligne médiane de la crête alvéolaire du maxillaire inférieur: 1. antérieurs, zones 34 et postérieurs, terminaison postérieure de la zone fonctionnelle 3. ligne médiane de la crête alvéolaire 4. ligne médiane prolongée de la crête alvéolaire sur la bordure du modèle (hachures, noir) 5. point le plus bas du tracé de la crête alvéolaire (centre de la mastication) reporté en angle droit (hachures, vert) 6. délimitation antérieure de la zone fonctionnelle, reportée en angle droit (hachures, bleu) 7. ligne d arrêt/délimitation postérieure de la zone fonctionnelle (limite postérieure de l arcade dentaire postérieure), reportée en angle droit (hachures, rouge) Toutes les marques / dessins se trouvant sous les bases des prothèses doivent être dessinée au crayon. Lieu d examen: Genève 13/17 actualisé: février 2013

14 5. point le plus bas du tracé de la crête alvéolaire (hachures, vert) 6. délimitation antérieure de la zone fonctionnelle (hachures, bleu) 7. ligne d arrêt/délimitation postérieure de la zone fonctionnelle du profil de la crête, en angle droit vers le haut (hachures, rouge) 8. profil de la crête (hachures, noir) 9. ligne de support comme parallèle au plan occlusal (non hachuré, crayon) - Les candidat-e-s doivent utiliser des dents en résine. - Les formes de dents qu il est recommandé d utiliser seront communiquées avant l examen. - Les candidat-e-s sont libres de choisir la teinte. Points faisant l objet de l évaluation des prothèses totale et hybride - Articulation: positionnement des modèles dans l articulateur identique à la maquette d occlusion par rapport au plan incliné et au point incisif (31/41). - Analyse des modèles: report correct et net des lignes et des points sur le modèle - Plaques base: extension, précision, assise, structure des bordures, épaisseur des plaques - Prothèses pour essai: tenue musculaire et structure interdentaire des papilles, niches à salissures, propreté - Statique en cire: montage par rapport à l analyse des modèles - Contacts en cire: contacts occlusaux - Prothèses polymérisées amovibles et repositionnables (travail avec de la résine) : fonction des matrices après polymérisation, articulation des prothèses meulées conformément au système, qualité de la résine, esthétique Lieu d examen: Genève 14/17 actualisé: février 2013

15 3.3 Pièce coulée Exercice: dessiner le châssis métallique de la pièce coulée et le meuler sur le modèle (conformément au schéma qui sera remis le jour de l examen) - Définir l axe d insertion de la future pièce stellite et la placer conformément à celuici au moyen d un élément de transfert. - Mesurer le modèle pour dresser les plans du châssis métallique. - Travaux de meulage effectués sur le modèle: - Passages - Appuis (largeur ; entre 4 et 6 mm 2 ; profondeur : env. 1,5 mm) - Surfaces de guidage pour les crochets qu il est prévu d installer. Chanfreiner les arêtes qui sont apparues. Tenir compte de l empreinte antagoniste. Cette dernière ne doit pas être polie. Schéma en tant qu exemple pour le meulage et le marquage du modèle Description des zones retouchées par meulage. 1. Passages bleu 2. Appuis hachuré rouge 3. Surfaces de guidage hachuré bleu Code couleur de la construction coulée dessinée sur le modèle: Equateur Crochets, rigides et élastiques Passages/terrasses meulés Surface de guidage meulées Appuis Petite et grande liaison rouge lignes vertes (ne pas remplir) bleu hachuré bleu hachuré rouge lignes noires (ne pas remplir) Points faisant l objet de l évaluation de la pièce coulée - Position: Concordance avec l axe d insertion e positionnement défini - Meulage du modèle: Meulage correct - Dessin: Emplacement des connexions, fonction des bras de crochet actifs Lieu d examen: Genève 15/17 actualisé: février 2013

16 3.4 Appareil orthodontique actif Exercice: confectionner, conformément au schéma, une plaque orthodontique active amovible sur le maxillaire supérieur. - La plaque orthodontique confectionnée doit être remise aux experts sur le modèle mis en articulateur. Les éléments suivants doivent être fabriqués (voir schéma) : un crochet Adams d un côté et un crochet flèche de l autre côté, un arc vestibulaire avec boucle en U. - La plaque doit être sciée et munie d une vis d extension parallèle. - La vis d extension est squelettée, la taille correspond à la place disponible. - Le sens de la flèche correspond au dessin. 1. Bandeau vestibulaire 2. Crochet flèche ou crochet Poncini 3. Crochet Adams 4. Vis d'extension 5. Plaque résine amovible La vis d extension est placée dans un angle droit à la séparation palatinale et se trouve parallèle au toit palatinal. Elle est placée à une distance de 1 mm du palais. La position du verrin se trouve entre la première et la deuxième prémolaire. Pour fixer la vis, on est autorisé de meuler le modèle (1). Les éléments de rétention (crochets) sont à plier selon les dessins ci-dessous. Il est interdit d utiliser des éléments préfabriqués. Crochet Adams La partie vestibulaire horizontale n'est pas en contact avec la dent (+ / - 1 mm de distance). La tenue / rétention du crochet Adams peut être améliorée par un léger grattage de la pointe de la papille. Lieu d examen: Genève 16/17 actualisé: février 2013

17 Crochet flèche La partie non active du crochet est distante d'environ 1 mm de la gencive. La tenue / rétention du crochet flèche peut être améliorée par un léger grattage de la pointe de la papille. Crochet Poncini La partie horizontale vestibulaire n'a pas de contact avec la dent (+ / - mm de distance). Arc labial avec deux boucles U La partie horizontale du bandeau vestibulaire se situe dans le tiers médian de la surface vestibulaire des dents antérieures et reproduit un la courbe harmonieux des dents. Les boucles de Wilson doivent avoir une distance de 1mm - 1,5mm de la gencive et dépassent de 2 mm en longueur depuis la limite gingivale. La boucle de Wilson commence au tiers mésial de la dent (cette information vaut également dans le cas où la canine serait manquante). Données afférentes de la résistance du fil : Arc vestibulaire Crochet Adams Crochet flèche 0,8mm 0,7mm 0,7mm Points faisant l objet de l évaluation - Eléments de fixation: emplacement, fonction, confection du crochet Adams, du crochet flèche ou du crochet Poncini, de l arc vestibulaire - Rétentions : fabriquées conformément au schéma, distance par rapport au palais - Vis d extension : position, séparation - Plaque en résine : précision, tenue, extension, polissage Lieu d examen: Genève 17/17 actualisé: février 2013

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL -

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - ACADEMIE DE NANCY-METZ Brevet d Etudes Professionnelles (Certification intermédiaire au Bac. Pro. Prothèse Dentaire) Session : LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - NOM du CANDIDAT : CENTRE DE FORMATION

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION

ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION ANNEXE II MODALITES DE CERTIFICATION ANNEXE II.a UNITES CONSTITUTIVES DU DIPLOME UNITES PROFESSIONNELLES (U11, U12, U21, U22, U31, U32, U33, U34, U35) La définition du contenu des unités professionnelles

Plus en détail

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR IMPORTANT : Ce document contient les instructions d utilisation du produit. Merci de bien vouloir lire les instructions avant de l employer. Les diverses parties à commander

Plus en détail

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un ARTICLE SPÉCIALISÉ : ELLE N A PLUS PEUR DE RIRE MARIA Saga Zirkonia - Des histoires du monde de «Zirkonzahn» 1 Luca Nelli Fig. 1 : Elle n a plus peur de rire Maria La première fois qu elle est venue au

Plus en détail

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité conformément à l ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail (ordonnance sur les qualifications) Conformément à l

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

Phonares II Une esthétique pleine d expression

Phonares II Une esthétique pleine d expression SR Une esthétique pleine d expression Un nouvel art des formes NATUREL ET MIMÉTISME SR Composite nano-hybride Les plus hautes exigences Aujourd hui, les porteurs de prothèses amovibles ont des attentes

Plus en détail

Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services

Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services Agenda Mars 2016 Mai / juin 2016 Vous obtenez votre convocation d examen personnelle pour vous présenter

Plus en détail

CCPQ PROTHESISTE DENTAIRE PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES

CCPQ PROTHESISTE DENTAIRE PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES PROTHESISTE DENTAIRE PROFIL

Plus en détail

Ecarteurs. Ecarteurs standard. Ecarteur Mini. Ecarteur Mini

Ecarteurs. Ecarteurs standard. Ecarteur Mini. Ecarteur Mini standard Ecarteurs Ecarteur Mini corps de l écarteur percé transversalement pour une rétention optimale de la résine Indications : pour extension transversale de la mandibule et distalisation des maxillaires

Plus en détail

LES IMPLANTS DENTAIRES

LES IMPLANTS DENTAIRES La plupart des soins dentaires peuvent êtres réalisés dès votre première visite en clinique au cours d un même séjour, y compris les greffes osseuses (petites et moyennes), exceptés les soins relevant

Plus en détail

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN Table des matières I. GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN V. DEROULEMENT DE L EXAMEN VI.

Plus en détail

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ TRADITION ET PROGRÈS Plus de 85 années d'expérience à votre service Depuis toujours Shofu se focalise sur l'innovation et la qualité. Fabricant

Plus en détail

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l SESSION 2005 I I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l I Code examen : / Sous épreuve U 11 : TECHNOLOGIE l Coefficient : 4 Feuille : 106 Ce sujet comprend 16 pages numérotées de 1 B 16.

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Directives d examen OACP

Directives d examen OACP Umsetzung CZV Mise en œuvre OACP Directives d examen OACP Approuvées par la direction de projet OACP le 15 avril 2009 Décrétées d entente avec l Office fédéral des routes (OFROU) Pour une meilleure lisibilité

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE REFERENTIEL

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE REFERENTIEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE REFERENTIEL Version 21 décembre 09 Page 1 SOMMAIRE Pages RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME... Annexe I Référentiel des activités professionnelles... 3 Référentiel de

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIELS DU DIPLOME

ANNEXE I REFERENTIELS DU DIPLOME ANNEXE I REFERENTIELS DU DIPLOME ANNEXE I. a. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1 Les responsabilités liées aux activités professionnelles décrites ci-après ne sont pas celles du titulaire du

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

MODE D EMPLOI D ANCRAGE TSA POUR PROTHÈSE DE RECOUVREMENT

MODE D EMPLOI D ANCRAGE TSA POUR PROTHÈSE DE RECOUVREMENT EMPREINTE NIVEAU ANCRAGE : FIXATION DANS LA BOUCHE 1. Choix ancrage TSA et application d un couple de serrage définitif de 25 Ncm 2. Placement des capuchons espaceurs sur les ancrages TSA 3. Réalisation

Plus en détail

Technicien-dentiste/Technicienne-dentiste. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Technicien-dentiste/Technicienne-dentiste. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 54102 Technicien-dentiste/Technicienne-dentiste Zahntechniker/Zahntechnikerin Odontotecnico/Odontotecnica A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement professionnel

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Règlement d examen CYP applicable aux examens écrits et oraux

Règlement d examen CYP applicable aux examens écrits et oraux Règlement d examen applicable aux examens écrits et oraux Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité BEM Pour des raisons de lisibilité, seule la forme masculine est utilisée dans ce document.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3254 Convention collective nationale IDCC : 993. PROTHÉSISTES DENTAIRES ET PERSONNELS DES LABORATOIRES DE

Plus en détail

9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES PROTHESISTE DENTAIRE

9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES PROTHESISTE DENTAIRE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.4. TECHNIQUES SPECIALES PROTHESISTE DENTAIRE PROFIL DE

Plus en détail

Dispositions d exécution relatives à la procédure de qualification

Dispositions d exécution relatives à la procédure de qualification Dispositions d exécution relatives à la procédure de qualification du 25 novembre 2009 (état le 15 octobre 2015) Domaine de qualification «Pratique professionnelle»... 2 Domaine de qualification «Travail

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Règlement des examens pour les Actuaires ASA

Règlement des examens pour les Actuaires ASA Association Suisse des Actuaires Schweizerische Aktuarvereinigung Swiss Association of Actuaries Règlement des examens pour les Actuaires ASA I. Dispositions générales Art. 1. Principes de base L Association

Plus en détail

Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S)

Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S) Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S) Valables dès le 1 er février 2015 01.15 2 de 10 Table des matières 1. But de la demande... 3 2. Obligations

Plus en détail

Les soins opposables ne sont pas compris dans ce devis. Ce devis s inscrit pour tout ou partie dans le cadre du protocole MFP-CNSD

Les soins opposables ne sont pas compris dans ce devis. Ce devis s inscrit pour tout ou partie dans le cadre du protocole MFP-CNSD Identification du chirurgien-dentiste traitant (Cachet professionnel et N ADELI) Devis/Note d honoraires pour traitements bucco-dentaires pouvant faire l objet d une entente directe* (*)Ou faisant l objet

Plus en détail

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Ce document est le résultat du travail réalisé par les responsables pédagogiques

Plus en détail

Règlement technique fédéral

Règlement technique fédéral S E C T E U R E Q U I P E M E N T RÈGLEMENT TECHNIQUE Edition Octobre 2009 Règlement technique fédéral La chaise d'arbitrage de badminton La chaise d arbitrage de badminton Règlement Technique Mise à jour

Plus en détail

JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE STATUTS

JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE STATUTS JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE 1. DISPOSITIONS GENERALES A. Nom, Siège STATUTS Article 1 Sous le nom de JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE- BELLERIVE («JSPCB») il est constitué, conformément

Plus en détail

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE.

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE. L utilisation de la zircone comme infrastructure pour des réhabilitations prothétiques est récente et peu étudiée par rapport au «gold standard» représenté par le métal. Poussée par l émergence d une philosophie

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation,

Plus en détail

Le PalaMeter Tout simplement astucieux.

Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Un instrument de mesure polyvalent pour la prothèse. La Prothèse de Qualité Le PalaMeter et ses fonctions Le PalaMeter d Heraeus est l instrument de mesure le plus

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Instructions aux organes d exécution du service civil sur l attestation du nombre de jours de service

Instructions aux organes d exécution du service civil sur l attestation du nombre de jours de service Office fédéral des assurances sociales Régime des APG Instructions aux organes d exécution du service civil sur l attestation du nombre de jours de service Valables dès le 1 er janvier 2004 318.707 f 5

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Verband Schweizerischer Artillerievereine Association Suisse des sociétés d artillerie. Règlement Tir en stand à 300 / 50 / 25 m

Verband Schweizerischer Artillerievereine Association Suisse des sociétés d artillerie. Règlement Tir en stand à 300 / 50 / 25 m Verband Schweizerischer Artillerievereine Association Suisse des sociétés d artillerie Règlement Tir en stand à 300 / 50 / 25 m Table des matières 1 Dispositions générales... 2 2 Tir de l Association (Tir

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

Un guide pour formatrices et formateurs en entreprise

Un guide pour formatrices et formateurs en entreprise Un guide pour formatrices et formateurs en entreprise www.logisticien.ch www.logisticienne.ch Table des matières La preuve de compétences en entreprise... 5 Notation dans les procédures de qualification...

Plus en détail

Règlement sur les prestations de soutien

Règlement sur les prestations de soutien Règlement sur les prestations de soutien Edition 2011 Le Conseil de fondation, s appuyant sur les articles 3 et 4 des statuts de la Fondation vaudoise pour l accès à l enseignement privé du 10 septembre

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Reconnue d Utilité publique

Plus en détail

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Etat : Décembre 2015 Table des matières 1. Champ d application... 3 2. Bases du Règlement... 3 3. Objectifs de la formation... 3 4. Structure de la formation...

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle)

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle) Kit d essai GrandTEC Chère utilisatrice, Cher utilisateur, Le présent kit d essai vous permet de tester sur un modèle, avant l application clinique, l utilisation des bandes en fibres de verre imprégnées

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Attachement complet femelle mâle. Rotule embout extérieur ressort Visse Partie Mâle sans mécanisme

Attachement complet femelle mâle. Rotule embout extérieur ressort Visse Partie Mâle sans mécanisme ASC 52 Attachement complet femelle mâle Rotule embout extérieur ressort Visse Partie Mâle sans mécanisme Partie interne et externe du Mâle Introduction Le fonctionnement de l attachement rupteur de force

Plus en détail

Intérêt du mock up. en dentisterie esthétique. Esthétique. mock up en dentisterie. formation. Étude esthétique

Intérêt du mock up. en dentisterie esthétique. Esthétique. mock up en dentisterie. formation. Étude esthétique Esthétique mock up en dentisterie 1. Le visage de la patiente 2. Le sourire avant traitement. Les attentes de la patiente sont d avoir un sourire sans diastème, plus blanc, plus harmonieux. 1 2 Intérêt

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES I - Description : Les toits de terrasses sont des bâches spécialement conçues pour couvrir le toit d une terrasse ouverte. Toile PVC assemblée par soudure, renforts périphériques par ourlets. Avantages

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU TM GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu 1 SOMMAIRE INSTALLATION PAR COLLAGE 3 RECOMMANDATION GÉNÉRALE 4 PRÉPARATION DU SUPPORT 4 DÉTERMINER LA

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques

Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques Produit en exclusivité a l usage professionnel Rev 1.0 Tous les droits sont réservés; la réprodution de ce manuel,

Plus en détail

TOUS LES TERMES UTILISES DOIVENT ETRE COMPRIS DANS LEUR SENS EPICENE. La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone,

TOUS LES TERMES UTILISES DOIVENT ETRE COMPRIS DANS LEUR SENS EPICENE. La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone, CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE Règlement spécifique à la filière de formation CFC plein temps et maturité professionnelle (MP) dans le domaine Santé-social relatif aux conditions

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide!

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! Industrie Innovation EXTRAIT DE TITANE VOL.5 - N 3- SEPTEMBRE 2008 - P. 74-77 EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! PAR Sylvain Cazalbou 11 bis, rue d Aguesseau, 75008 Paris Tél. 01 43 12 88 11

Plus en détail

Integrated Ceramics. Une flexibilité. fascinante.

Integrated Ceramics. Une flexibilité. fascinante. Integrated Ceramics Une flexibilité fascinante. Integrated Ceramics Les céramiques cosmétiques utilisées au laboratoire dentaire? Les matériaux d infrastructure utilisés au laboratoire Vitrocéramique alliages

Plus en détail

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoit GOBERT Prothésiste dentaire Diplômé en technique

Plus en détail

Etablir un contrat d apprentissage d employé/e de commerce CFC ou d assistant/e de bureau AFP. Valable à partir du 14 septembre 2015

Etablir un contrat d apprentissage d employé/e de commerce CFC ou d assistant/e de bureau AFP. Valable à partir du 14 septembre 2015 Etablir un contrat d apprentissage d employé/e de commerce CFC ou d assistant/e de bureau AFP Valable à partir du 14 septembre 2015 Abréviation AFP AVS-AI CFC EPAC EPC SFP SPO SPO-C SPO-F Attestation fédérale

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/TRANS/WP.29/2015/94 Conseil économique et social Distr. générale 24 août 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Forum mondial

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage et maître d oeuvre : Commune

Plus en détail

Aide-mémoire 17. Formation professionnelle initiale et service militaire

Aide-mémoire 17. Formation professionnelle initiale et service militaire Aide-mémoire 17 Formation professionnelle initiale et service militaire Les apprenti-e-s terminent leur formation professionnelle initiale la plupart du temps à l âge de 19 ou 20 ans. Les citoyens suisses

Plus en détail

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Etat : septembre 2014 Table des matières 1. Champ d application... 3 2. Bases du Règlement... 3 3. Objectifs de la formation... 3 4. Structure de la formation...

Plus en détail

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Présentation synoptique des changements proposés Légende: Colonne de gauche: version

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Mécanicienne en motocycles CFC Mécanicien en motocycles CFC

Mécanicienne en motocycles CFC Mécanicien en motocycles CFC Formation de base: Mécanicienne en motocycles CFC Mécanicien en motocycles CFC Editeur : 2roues Suisse Commission développement professionnel et qualité Ordonnance de formation du 05.09.2011 2roues Suisse

Plus en détail

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Référence à l Annexe III de l arrêté du 24 février 2003 modifié, portant création de la spécialité

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS COMMISSION D ÉQUIVALENCE POUR L ACCÈS AUX CONCOURS DES ADMINISTRATIONS PARISIENNES 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.paris.fr drh.ceacap@paris.fr Nom : Prénom : Catégorie envisagée (1 ère et/ou

Plus en détail

Examen professionnel fédéral. Moniteur/Monitrice de conduite. 13 mars 2014. Organe responsable Association Suisse des Moniteurs de Conduite

Examen professionnel fédéral. Moniteur/Monitrice de conduite. 13 mars 2014. Organe responsable Association Suisse des Moniteurs de Conduite DIRECTIVE Examen professionnel fédéral Moniteur/Monitrice de conduite 13 mars 2014 Organe responsable Association Suisse des Moniteurs de Conduite ASMC Effingerstrasse 8 Case postale 8150 3001 Berne 031

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 Formation inter entreprises (Dates : nous consulter) La commande des Ponts Roulants doit être confiée à des utilisateurs

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE)

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE) Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC

Plus en détail

Manuel de conception ATLANTIS ISUS

Manuel de conception ATLANTIS ISUS Manuel de conception ATLANTIS ISUS Sommaire Introduction 4 Le présent manuel est conçu pour vous aider à découvrir tous les avantages d ATLANTIS ISUS. Il vous fournit toutes les informations nécessaires

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE INCENDIE DU BATIMENT DES ARCHIVES HISTORIQUES DE LA VNF A TOULOUSE (31) REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE INCENDIE DU BATIMENT DES ARCHIVES HISTORIQUES DE LA VNF A TOULOUSE (31) REGLEMENT DE LA CONSULTATION VOIES NAVIGABLES DE FRANCE (VNF) DIRECTION INTERREGIONALE DU SUD-OUEST SECRETARIAT GENERAL CANAL DES DEUX MERS 2, Port St Etienne BP 7204 31 073 TOULOUSE Cedex 7 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE

Plus en détail

PROTHÈSE DENTAIRE. 12 : Intermédiaire céramo-céramique avec contact muqueux céramique.

PROTHÈSE DENTAIRE. 12 : Intermédiaire céramo-céramique avec contact muqueux céramique. ÉPREUVE FINALE du 5 e examen dénommé «Concours Un des Meilleurs Ouvriers de France» PROTHÈSE DENTAIRE Président de classe : M. Denis GUINOT Groupe XII Classe 4 L épreuve finale du 5 e concours «Un des

Plus en détail

ARTICLE SPÉCIALISÉ : MAMMA LUCA

ARTICLE SPÉCIALISÉ : MAMMA LUCA 1 ARTICLE SPÉCIALISÉ : MAMMA LUCA Saga Zirkonia - Des histoires du monde de «Zirkonzahn» Aldo Zilio Le bridge PRETTAU est un pont en zircone intégrale pour la restauration d implants dentaires - garanti

Plus en détail

Système de contrôle d accès Codelock avec clavier de codage CL12

Système de contrôle d accès Codelock avec clavier de codage CL12 Information de produit Système de contrôle d accès Codelock avec clavier de codage CL12 Sommaire Page Indications de sécurité 2 Vue de l appareil 3 Données techniques 3 Brève description 4 Montage 5 Mise

Plus en détail

Verein MINERGIE (AMI) Association MINERGIE. Règlement. Règlement Partenaires professionnels

Verein MINERGIE (AMI) Association MINERGIE. Règlement. Règlement Partenaires professionnels Règlement 1. Considérations d ordre général Les spécialistes en conception et en réalisation de bâtiments revêtent une importance décisive pour le marché MINERGIE. Ces groupes professionnels peuvent bien

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale du 8 décembre 2004 71100 Assistante du commerce de détail/ Assistant du commerce de détail Detailhandelsassistentin/Detailhandelsassistent Assistente

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 1 er décembre 2008 90901 Danseuse interprète CFC/Danseur interprète CFC Bühnentänzerin EFZ/Bühnentänzer

Plus en détail

Employé-e de commerce

Employé-e de commerce Employé-e de commerce RÉPUBLIQUE ET CANTON DE NEUCHÂTEL DÉPARTEMENT DE L ÉDUCATION DE LA CULTURE ET DES SPORTS notre passion : votre formation REGLEMENTS ET ORGANISATION Bases légales L'organisation scolaire,

Plus en détail

Le modelage en cire. Le modelage en cire. Technique des couronnes et bridges. Friedrich Jetter Christian Pilz. Idées pour la technique dentaire

Le modelage en cire. Le modelage en cire. Technique des couronnes et bridges. Friedrich Jetter Christian Pilz. Idées pour la technique dentaire Le modelage en cire Le modelage en cire Technique des couronnes et bridges Friedrich Jetter Christian Pilz Idées pour la technique dentaire Les appareils pour la technique de la cire Les appareils pour

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES LES PRESTATIONS POUR SOINS DE MEDECINE DENTAIRE Dispositions communes 1. L intervention de la CMCM se limite aux prestations pour soins de médecine dentaire prévues aux tarifs

Plus en détail

Comment réconcilier la stabilité, la durabilité et la bonne mastication tout en garantissant des dents esthétiquement irréprochables?

Comment réconcilier la stabilité, la durabilité et la bonne mastication tout en garantissant des dents esthétiquement irréprochables? Comment réconcilier la stabilité, la durabilité et la bonne mastication tout en garantissant des dents esthétiquement irréprochables? Le cabinet dentaire Bobdent cherche à trouver l équilibre entre les

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE COMMUNE DE BOURGUEIL MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE REGLEMENT

Plus en détail

MAS HES-SO Marketing Management

MAS HES-SO Marketing Management Règlement d études MAS HES-SO Marketing Management Neuchâtel, avril 015 Règlement d études Page 1/7 Vu la loi fédérale sur l encouragement et la coordination des hautes écoles (LEHE) du 0 septembre 011,

Plus en détail

Objet du marché : MAITRISE D'OEUVRE POUR LA REHABILITATION DE LA SALLE DE SPORTS

Objet du marché : MAITRISE D'OEUVRE POUR LA REHABILITATION DE LA SALLE DE SPORTS Objet du marché : MAITRISE D'OEUVRE POUR LA REHABILITATION DE LA SALLE DE SPORTS REGLEMENT DE CONSULTATION en procédure adaptée en vue de l attribution du marché de maîtrise d oeuvre Date de limite des

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Diplôme Universitaire Implantologie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année 2014-2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002

Plus en détail

Système de coulée thermopress injectée pour des prothèses sans métal

Système de coulée thermopress injectée pour des prothèses sans métal Système de coulée thermopress injectée pour des prothèses sans métal La gamme de matériaux biocompatibles ouvre un vaste champ d indications. bre.crystal Offre une grande durabilité, un état de surface

Plus en détail

Operating MANUEL D UTILISATION

Operating MANUEL D UTILISATION PERIOTEST M Operating MANUEL D UTILISATION Manual Mode d emploi du PERIOTEST M Le Periotest M est un appareil de mesure destiné à être utilisé au cours de pratiques dentaires suivantes : Evaluation de

Plus en détail

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Le 30 juin 2011 Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Nous tenons à vous informer que nous avons décelé certaines erreurs dans la Grille

Plus en détail

Rapport annuel 2013 FORMATION EN DEUX PHASES

Rapport annuel 2013 FORMATION EN DEUX PHASES Rapport annuel 213 FORMATION EN DEUX PHASES La formation en deux phases en 213 Bilan intermédiaire Le bpa a remis son rapport sur la formation en deux phases avec les résultats de son évaluation au printemps

Plus en détail

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT.

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. CHAPITRE I : LE REGLEMENT TECHNIQUE Ce règlement est celui de la F.F.B.S.Q., Comité National Quilles de Huit. Il édicte les règles de jeu,

Plus en détail

Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes)

Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes) - - 8.06 Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes) du 9 septembre 00 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu l article 57, alinéa,

Plus en détail

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE GROUPEMENT DE COMMUNES FERRIÈRE-SUR-BEAULIEU ET BEAULIEU-LÈS-LOCHES FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES RÉGLEMENT DE CONSULTATION

Plus en détail