DOSSIER DE PRESSE COALITION mars 15 avril

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE COALITION 2016. 21 mars 15 avril"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE COALITION mars 15 avril

2 COALITION 2016 L exercice «Coalition» valide, chaque année, la formation des stagiaires de l Ecole de guerre à la planification et à la conduite d une opération 1. Un scénario opposant deux coalitions sur plusieurs plans (territorial, ethnique, économique), et une animation permettant d interagir avec le niveau politique et diplomatique, avec des structures internationales, des ONG et les médias, plongent les stagiaires dans un environnement le plus proche possible de la réalité des engagements des armées. Pour rendre l exercice dynamique et par souci de réalisme, l emploi d outils de simulation fait vivre le scénario en fonction des décisions de chaque coalition. Pour l édition 2016, les deux coalitions sont confrontées aux menaces hybrides et aux modes d action asymétriques qui caractérisent les crises dans lesquelles les armées françaises sont engagées. Avec l ensemble des partenaires présents, stagiaires ou mentors, dont 17 délégations d écoles de guerre étrangères, des diplomates en formation et des élèves journalistes, ce sont près de six cents acteurs qui se retrouvent ainsi cette année à Paris à l Ecole militaire du 21 mars au 15 avril pour cette édition 2016 de «Coalition». Dans le scénario qui leur est proposé, ils ont à gérer une crise née de tensions ethniques sur des territoires économiquement riches, avec la légitimité des traités internationaux pour un camp, et celle du droit des peuples à disposer d eux-mêmes pour l autre. Ces tensions sont suffisamment sérieuses pour justifier la préparation d une éventuelle opération. La période de planification est émaillée d incidents et de troubles à l ordre public qui vont en grandissant, jusqu à un événement qui déclenche l affrontement des deux coalitions. 1 Depuis 2015 les stagiaires se voient attribuer une qualification professionnelle standardisée OTAN.

3 Visite ouverte à la presse La visite ouverte à la presse se déroulera le lundi 11 avril 2016 à l Ecole militaire. L accès se fera par le 1 place Joffre, h 00 : accueil 14 h 30 : présentation de l exercice 15 h 00 à 16 h 30 : visite dynamique de l exercice o séance du Conseil de sécurité des Nations unies ; o Conseils des coalitions ; o état-major de niveau stratégique ; o état-major de niveau opératif (théâtre des opérations) ; o composantes tactiques (Terre, Air, Mer) ; o médias ; o ONG ; o outils de simulation d exercice ; o structures d animation et de retour d expérience. Contact presse : Ecole de guerre Colonel Damien Choutet

4 Les acteurs et les partenaires L Ecole de guerre L Ecole de guerre a été créée en , au lendemain de la guerre du Golfe, pour renforcer la dimension interarmées de la formation des officiers supérieurs. Elle s est alors substituée aux écoles supérieures de guerre des armées, à l école supérieure de la gendarmerie nationale, à l école supérieure de guerre interarmées et au cours supérieur interarmées. Baptisée initialement «Collège interarmées de défense», elle prend son nom actuel d «Ecole de guerre» en Elle a pour mission de «préparer les officiers supérieurs des trois armées et de la gendarmerie nationale à assumer des responsabilités d'état-major, de commandement et de direction au sein de leur armée d'appartenance, des organismes et états-majors interarmées ou interalliés et à tout autre poste où s'élabore et s'exécute la politique de défense» 4. La promotion (23 ème promotion de l Ecole de guerre) est composée de 227 officiers stagiaires, 147 Français sélectionnés par concours au sein de leur armée, et 80 étrangers issus de 62 pays. Bâti sur quatre piliers (connaissance des armées françaises et alliées, connaissance de la politique de défense et de sécurité nationale, maîtrise des méthodes de planification et de conduite d une opération, et développement personnel), l enseignement s adapte aux besoins des armées pour les opérations. Interarmées, interalliée, mais aussi interministérielle, la formation illustre «l approche globale» qui prévaut aujourd hui dans la résolution des crises et dans les engagements en opération. L Ecole de guerre forme, ainsi, les élites militaires de demain en s adaptant aux évolutions stratégiques et aux nouvelles menaces. 2 Décret n du 22 décembre 1992 portant création du collège interarmées de défense. 3 Décret n du 24 mars 2011 portant changement d appellation du collège interarmées de défense. 4 Article 2 du décret n du 22 décembre 1992 portant création du collège interarmées de défense.

5 Le Commandement pour les opérations interarmées (CPOIA) Le commandement pour les opérations interarmées (CPOIA), relève du chef d étatmajor des armées. La création du CPOIA en 2016 s inscrit dans la continuité de la réforme du commandement des armées, initiée en 2014, dans le cadre du projet de transformation des armées «Cap 2020». Construit sur les fondations de l état-major interarmées de force et d entraînement (EMIA-FE), créé en 1993, et intégrant les évolutions du contexte opérationnel, le CPOIA doit : - permettre à l état-major des armées de se concentrer sur l anticipation et le dialogue politicomilitaire, en participant à la réalisation de travaux de planification et la conduite des opérations ordonnés par le CPCO ; - proposer et conduire une préparation opérationnelle interarmées adaptée, doublée d une formation individuelle et collective de niveau opératif de qualité ; - piloter, maintenir et développer les aptitudes interarmées, contribuant à l efficacité de la force sur les théâtres d opération, en coordination avec les armées, directions et services, notamment en assurant la tutelle déléguée sur les organismes interarmées qui lui sont rattachés. Le CPOIA est tourné vers les engagements opératifs, c est-à-dire le commandant d une opération dans une région donnée, avec toutes les interactions induites avec différents partenaires, comme par exemple dans la bande sahélo-saharienne. Son implication dans la formation au profit des armées, directions et services est donc orientée vers le fonctionnement d états-majors nationaux ou multinationaux en opération. Le CPOIA centralise toutes les formations du niveau opératif et attribue les qualifications individuelles indispensables à la projection. Il accompagne la formation dispensée à l Ecole de guerre en matière de planification et de conduite des opérations, et attribue aux stagiaires une qualification standardisée OTAN.

6 Le Centre des hautes études militaires (CHEM) Né sous sa forme actuelle en 1952 et issu des centres équivalents créés pour chacune des trois armées (Terre, Air, Marine) à partir de 1911, le Centre des hautes études militaires (CHEM) est un institut de formation, cadre d échanges et de réflexions, préparant les officiers qui en sont auditeurs à tenir des postes à haute responsabilité dans leur armée d origine, en interarmées, en interministériel ou à l international. Le CHEM prépare les futurs grands chefs militaires en favorisant une réflexion sur les permanences et les évolutions du phénomène guerrier, sur le sens de l usage de la violence légitime, sur la meilleure façon de conduire les forces mais aussi de préparer l avenir de notre défense, enfin sur le devenir de nos armées. De septembre à juin, les auditeurs suivent une formation de niveau stratégique, dans les domaines politico-militaire, opérationnel et de la préparation de l avenir de notre défense. Celle-ci accorde également une large place aux aspects interministériels et internationaux des questions de défense et de sécurité, ainsi qu à la réflexion personnelle et collective. La session est répartie en comités ou en groupes de travail, au sein desquels les auditeurs partagent leurs expériences et poursuivent leurs échanges. Les thèmes d études sont choisis en accord avec les orientations stratégiques de l état-major des armées et donnent lieu à la rédaction de travaux de synthèse. Au-delà des conférences données par les plus hauts responsables civils et militaires de la Défense et d éminentes personnalités françaises ou étrangères, les auditeurs participent à des échanges bilatéraux et multilatéraux avec des instituts alliés équivalents du CHEM. Les missions d études au sein de pays alliés ont pour objectif de renforcer la compréhension des auditeurs sur les grands enjeux de sécurité et de défense, d approfondir leurs connaissances sur le processus d engagement des forces et de mieux comprendre le fonctionnement des grandes organisations internationales. Pendant «Coalition», les auditeurs du CHEM représentent les autorités militaires aux niveaux opératif, stratégique et politique.

7 L Institut diplomatique et consulaire (IDC) L institut Diplomatique et Consulaire, ou IDC, est un centre de formation professionnelle créé en 2009 pour répondre aux besoins identifiés par le «Livre blanc sur la politique étrangère et européenne de la France» (juillet 2008). Pendant «COALITION, les élèves de l Institut diplomatique et consulaire sont chargés du lien entre les autorités militaires et politiques. L exercice s inscrit dans leur programme de formation et l encadrement de l Institut valide les objectifs pédagogiques qui l accompagnent. Le Centre d études diplomatiques et stratégiques (CEDS) Implanté à Paris, le centre appartient au groupe European Business School Paris. Le CEDS est, comme l'école supérieure de journalisme de Paris, une émanation de l'école des hautes études internationales. Le CEDS est accrédité Premier College par l'accreditation Service for International Colleges (l'asic est un organisme d accréditation d universités et établissements d enseignement supérieur britanniques). Initialement non académique, le CEDS se spécialise dans la formation continue au niveau exécutif (Executive Education) de diplomates, d'officiers supérieurs, de hauts fonctionnaires ainsi que d'hommes d'affaires liés à la carrière diplomatique. Le CEDS est partenaire de l'école de guerre avec laquelle il dispense plusieurs enseignements conjoints. Pendant Coalition, il place ses auditeurs au niveau des représentations diplomatiques et des instances internationales jouées. L Institut supérieur de la communication, de la presse et de l audiovisuel (ISCPA) Créé en 1991, l Institut supérieur de la communication, de la presse et de l audiovisuel est une école de journalisme, de communication et de production du groupe IGS, dont les différentes écoles se situent en France à Paris, Lyon, Toulouse ainsi que Dublin, Shanghai et Casablanca pour l international. L ISCPA suit les valeurs du groupe IGS qui sont axées sur trois points clés : l éthique, l humanisme ainsi que l entreprenariat. Pendant Coalition, les élèves journalistes incarnent tous les types de médias, de manière aussi réaliste que possible, afin d ajouter la pression médiatique à la tension de la crise.

8 L Université américaine de Paris (UAP) Fondée en 1962 et comptant aujourd hui environ 1000 étudiants de plus de 100 nationalités, l Université américaine de Paris est une université privée qui se situe dans le 7 e arrondissement de Paris. Elle offre un enseignement multidisciplinaire avec la possibilité de se spécialiser entre autres en sciences humaines (littérature comparée, philosophie), en sciences sociales (sciences politiques, communication, psychologie, gestion et administration), et en sciences informatiques. A l instar des étudiants, les professeurs, enseignants-chercheurs, viennent d'environ quinze pays différents. Pendant Coalition, les élèves de l Université Américaine de Paris représenteront diverses ONG, tournées vers les droits de l homme, l action humanitaire ou l écologie, qu un certain nombre d entre eux rejoindront effectivement à l issue de leur formation. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Pendant Coalition, le CICR supervise l engagement humanitaire et s assure du respect du droit des conflits armés par les parties.

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé Livre blanc 2006 sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr Résumé I. La politique de sécurité de l Allemagne Douze années se sont écoulées depuis la publication du dernier

Plus en détail

Le Conseil ministériel,

Le Conseil ministériel, DÉCISION No 3/11 ÉLÉMENTS DU CYCLE DU CONFLIT LIÉS AU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DE L OSCE EN MATIÈRE D ALERTE PRÉCOCE, D ACTION RAPIDE, DE FACILITATION DU DIALOGUE ET DE SOUTIEN À LA MÉDIATION, AINSI

Plus en détail

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE 78 Diplomatie Le domaine fonctionnel Diplomatie regroupe les emplois concourant à la définition et à la mise en œuvre de l action extérieure de la France, ainsi que ceux relatifs aux affaires consulaires

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1H1 Activation de l'organisation de conduite de crise Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1. OBJECTIFS DE LA MESURE En lien avec : ministères associés,

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR Le HCR a continué de plaider en faveur du respect des en mettant l accent sur les droits et les moyens d existence à l appui de l intégration desdéplacésinternes. Au cours de l année, le Gouvernement géorgien

Plus en détail

MARS 2007. Synthèse. Jean-Pierre Maulny : directeur-adjoint Sylvie Matelly : chercheur Fabio Liberti : chercheur

MARS 2007. Synthèse. Jean-Pierre Maulny : directeur-adjoint Sylvie Matelly : chercheur Fabio Liberti : chercheur «Les perspectives de coopération (nationale, européenne) et d interarmisation de l outil de défense : quels partages capacitaires possibles et quelles conséquences pour l armée de terre?» Jean-Pierre Maulny

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

LA FRANCE DANS LA CRISE DU KOSOVO : COHABITATION ET PROCESSUS DÉCISIONNEL. Hélène TOURARD (*)

LA FRANCE DANS LA CRISE DU KOSOVO : COHABITATION ET PROCESSUS DÉCISIONNEL. Hélène TOURARD (*) LA FRANCE DANS LA CRISE DU KOSOVO : COHABITATION ET PROCESSUS DÉCISIONNEL par Hélène TOURARD (*) L intervention armée au Kosovo a soulevé de nombreuses interrogations relatives aux moyens dont dispose

Plus en détail

Le bureau du recrutement et des concours

Le bureau du recrutement et des concours Cette brochure présente les conditions d inscription ainsi que les nouvelles épreuves applicables dès 2013 au concours d attaché d administrations parisiennes. Dans un souci pédagogique, divers indications

Plus en détail

Une ComUE, dans quel but?

Une ComUE, dans quel but? Motion votée à l unanimité par le CA de l Université du Maine (Le Mans) Jeudi 22 mai 2014 Une ComUE, dans quel but? La loi Fioraso, adoptée en juillet 2013 dans la continuité de la LRU votée en aout 2007,

Plus en détail

L Education civique au collège classe de sixième

L Education civique au collège classe de sixième Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 L Education civique au collège classe de sixième Anne-Marie HAZARD-TOURILLON, IA-IPR d histoire-géographie Sommaire I. L éducation civique au collège 1. la

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

1. Loi relative à la modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles (dite «loi MAPTAM» ou «MAPAM» ou «MAP»)

1. Loi relative à la modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles (dite «loi MAPTAM» ou «MAPAM» ou «MAP») Décentralisation Acte III : synthèse des textes et projets de lois 20/07/2015 Mise à jour du 20 juillet 2015 suite à l adoption de la loi NOTRe par l Assemblée nationale et le Sénat le 16 juillet 2015*

Plus en détail

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL GUIDE PRATIQUE ORGANISATION DES COURS INTERNATIONAUX DU CIMM ÉDITION : Mai 2008 Référence : statuts et règlements du CIMM Le but de ce guide,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS. 4 décembre 2014

PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS. 4 décembre 2014 PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS 4 décembre 2014 Accompagnement des regroupements par l Amue + Conférence à Rennes le 28 mai 2015 : "coordination territoriale : anticiper les changements".

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Description: La communauté internationale a progressivement mis l'accent

Plus en détail

Infirmier(ère) scolaire H/F CDI Viry-Châtillon (91)

Infirmier(ère) scolaire H/F CDI Viry-Châtillon (91) Institution : L Ensemble scolaire Notre-Dame Saint-Louis Saint-Clément recrute son/sa Infirmier(ère) scolaire H/F CDI Viry-Châtillon (91) Offre d emploi L'ensemble scolaire Notre-Dame Saint-Louis Saint-Clément

Plus en détail

202e session en région Dossier de candidature. Lille/Bruxelles/Amiens (2015)

202e session en région Dossier de candidature. Lille/Bruxelles/Amiens (2015) . PREMIER MINISTRE 202e session en région Dossier de candidature Bureau des Sessions en région Tél : 01 44 42 47 20 Fax : 01 44 42 40 06 Lille/Bruxelles/Amiens (2015) La 202e session en région se déroulera

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

Objet : Publication de note de service : candidatures aux trois sessions nationales INHESJ 2016-2017. Destinataires d'exécution

Objet : Publication de note de service : candidatures aux trois sessions nationales INHESJ 2016-2017. Destinataires d'exécution Information Cabinet Mission défense 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Note de service CAB/MD/2016-218 14/03/2016 Date de mise en application : Immédiate Diffusion : Tout public Cette instruction

Plus en détail

La formation initiale et le recrutement des enseignants des établissements catholiques d enseignement

La formation initiale et le recrutement des enseignants des établissements catholiques d enseignement 1 La formation initiale et le recrutement des enseignants des établissements catholiques d enseignement 2 3 voies Les concours EXTERNES Les concours INTERNES Les recrutements réservés 3 La première mastérisation

Plus en détail

L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS

L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS Chapitre 1 L HISTOIRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS Antoine Prost, dans son Histoire de l enseignement en France (Armand Colin, coll. U), fait remarquer qu on ne peut comprendre le processus de création

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)] Nations Unies A/RES/65/34 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2011 Soixante-cinquième session Point 107 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Rentrée 2012 L APPSEA Nord-Pas de Calais, L UNIVERSITE LILLE 3, Centre Chorégraphique National, DANSE A LILLE / CDC Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Une mutualisation des

Plus en détail

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1. Poste: AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int Titre

Plus en détail

192e session en région Dossier de candidature. Rouen/Southampton (2013)

192e session en région Dossier de candidature. Rouen/Southampton (2013) PREMIER MINISTRE Bureau des sessions en région Tél : 01 44 42 47 21 Fax : 01 44 42 40 06 192e session en région Dossier de candidature Rouen/Southampton (2013) La 192e session en région se déroulera à

Plus en détail

Licence Professionnelle «Métiers de la Formation, de l Insertion et de l Accompagnement»

Licence Professionnelle «Métiers de la Formation, de l Insertion et de l Accompagnement» Licence Professionnelle «Métiers de la Formation, de l Insertion et de l Accompagnement» Objectifs de la formation Répondre à des besoins de professionnalisation dans les champs de la formation, de l insertion,

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

Recueil de textes réglementaires

Recueil de textes réglementaires Recueil de textes réglementaires relatif au secourisme Elaboré par le commandant Fabian TESTA Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises Edition septembre 2012 Tome 1! Décrets

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-176 du 27 février 2013 portant statut particulier du corps des techniciens sanitaires et de

Plus en détail

CORIEG-PARTNERS. Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 260 heures de Formation en Présentiel / Projet d application

CORIEG-PARTNERS. Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 260 heures de Formation en Présentiel / Projet d application 111-113, Avenue Fontainebleau 94270 LE KREMLIN-BICÊTRE! : 09 70 74 20 36 Fax: 01 46 72 34 85 www.corieg-partners.com Formation Programme Accéléré Management de projet informatique Formation intensive avec

Plus en détail

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue Université Paris 13 UFR des Sciences de la Communication MASTER Mention information et communication dans les organisations Spécialité «Communication et RH» en Formation continue Responsable : Isabelle

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne.

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne. Note relative au décret n 202-30 du 6 mars 202 relatif à l aide versée aux organismes d accueil de jeunes en service civique pour l organisation de la formation civique et citoyenne Rappel sur l organisation

Plus en détail

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005 Principes fondamentaux et directives concernant le droit à un recours et à réparation des victimes de violations flagrantes du droit international des droits de l homme et de violations graves du droit

Plus en détail

Tribunal pénal international pour l ex-yougoslavie

Tribunal pénal international pour l ex-yougoslavie Chef du Service de communication, P-4 Tribunal pénal international pour l ex-yougoslavie DATE LIMITE POUR LE DÉPÔT DES CANDIDATURES : 22 juillet 2016 DATE DE PUBLICATION : 23 juin 2016 UNITÉ ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 30 juin 2014 Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général Le Territoire de Belfort, comme partout

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Rolle, le 7 janvier 2015 À l occasion de la Coupe du Monde de Football 2014, la Fondation Education 4 Peace (E4P) a publié en coopération avec l UEFA l ouvrage Maître de tes Émotions

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009 COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. RESTREINTE EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009 COMITE PERMANENT FRANCAIS 45 e réunion Original : ANGLAIS QUESTIONS RELATIVES A LA SURETE ET A LA SECURITE

Plus en détail

A propos. 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre. Dossier de Presse

A propos. 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre. Dossier de Presse Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre les Populations, pour une Côte d Ivoire Emergente à l horizon 2020? Jeudi 02 octobre 2014 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Développement de la médiation sociale par la création des emploi-jeunes en 1997, Une médiation sociale dont les missions sont fortement

Plus en détail

Directeur/trice en charge de la Politique de Cohésion

Directeur/trice en charge de la Politique de Cohésion CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES (CRPM) Directeur/trice en charge de la Politique de Cohésion Description du poste Fonction : Salaire : Durée du contrat : Sous l autorité de : Responsabilité

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 ARRÊTÉ portant organisation de la direction générale de l office national des

Plus en détail

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT entre la Communauté française de Belgique et le Royaume du Maroc 2006-2007 2007-2008 2008-2009 1 1. Présentation générale du programme 1.1 Pour

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F)

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CENTRE DE RECHERCHE LILLE NORD EUROPE PHASE D ADMISSION : EPREUVE ECRITE DUREE : 2 HEURES

Plus en détail

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071 PROTOCOLE ENTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ET LE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L ESPRIT DE DÉFENSE 20 AVRIL

Plus en détail

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1 Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche Thème n 1 La réussite de tous les étudiants La réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication :

Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication : DOSSIER DE PRESSE SERVICE NATIONAL Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication : Centre du service national de Martinique Maryse Joseph Tél.: 05 96 39 58 75

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Licence professionnelle INTERVENTION SOCIALE - Agent de développement local -

Licence professionnelle INTERVENTION SOCIALE - Agent de développement local - Licence professionnelle INTERVENTION SOCIALE - Agent de développement local - OBJECTIFS La création de cette licence permet de professionnaliser des intervenants du secteur social qui ont des fonctions

Plus en détail

Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager»

Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager» Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager» Trois questions pour étudier l intérêt du programme «Les sept métiers du Manager» offre au participant la possibilité de développer ses compétences

Plus en détail

Séminaire de Gestion du Stress

Séminaire de Gestion du Stress Séminaire de Gestion du Stress De la transformation individuelle, à la transformation sociale Un séminaire proposé par The International Art of Living Foundation (IALF). Parce qu il est difficile de gérer

Plus en détail

Université de l éducation populaire

Université de l éducation populaire Université de l éducation populaire Carrefour des organisations de jeunesse et d éducation populaire CERTIFICAT DE FORMATION À LA GESTION ASSOCIATIVE Vous êtes un citoyen engagé, vous êtes responsable

Plus en détail

Se former au bilan de compétences

Se former au bilan de compétences Se former au bilan de compétences formation Se former au bilan de compétences Comprendre et pratiquer la démarche Claude LEMOINE Préface de Jacques AUBRET 4 e édition Claude LEMOINE est professeur émérite

Plus en détail

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. éduscol LA CHARTE COMMENTÉE Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales notions et

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien. Dossier de presse

Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien. Dossier de presse Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien Dossier de presse 1 Sommaire Contexte P. 3 Description du partenariat P. 4 Quelques chiffres P. 6 Les partenaires P. 7 Pour en savoir plus

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines 2012 Dossier suivi par : Nadine FERRE, Inès MARANON Adresses de retour de la proposition

Plus en détail

DOSSIER PRESSE LICENCE PROFESSIONNELLE SANTE SECURITE BTP CONTACTS PRESSE. Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relationspresse@oppbtp.

DOSSIER PRESSE LICENCE PROFESSIONNELLE SANTE SECURITE BTP CONTACTS PRESSE. Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relationspresse@oppbtp. LICENCE PROFESSIONNELLE SANTE SECURITE BTP CONTACTS PRESSE Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relationspresse@oppbtp.fr DOSSIER PRESSE DE Wenefrid LEBRUN Tél. : 01 46 09 26 76 wenefrid.lebrun@oppbtp.fr

Plus en détail

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon)

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) Galedi Nzey L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) INTRODUCTION Au Gabon, avant 1981, la formation de tous

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPEES DANS DES SITUATIONS DE CONFLIT ARME : LA PROTECTION PREVUE PAR LE DROIT INTERNATIONAL ET SA MISE EN ŒUVRE

LES PERSONNES HANDICAPEES DANS DES SITUATIONS DE CONFLIT ARME : LA PROTECTION PREVUE PAR LE DROIT INTERNATIONAL ET SA MISE EN ŒUVRE LES PERSONNES HANDICAPEES DANS DES SITUATIONS DE CONFLIT ARME : LA PROTECTION PREVUE PAR LE DROIT INTERNATIONAL ET SA MISE EN ŒUVRE Spyridon AKTYPIS * Doctorant à l Université Panthéon-Assas Paris II Les

Plus en détail

L UNIVERSITÉ D HIER À DEMAIN

L UNIVERSITÉ D HIER À DEMAIN L UNIVERSITÉ D HIER À DEMAIN UNE UNIVERSITÉ AU TRÈS RICHE PASSÉ UNE UNIVERSITÉ HÉRITIÈRE DE LA SORBONNE Dès le XII e siècle, ce qui va devenir le Quartier Latin concentre les plus prestigieux établissements

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE

REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE Ecole des sciences criminologiques Léon Cornil REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE Les objectifs pédagogiques du stage Le stage en criminologie est obligatoire. Il répond à l intérêt constant de la formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Dossier de candidature. «Middle management en sécurité privée»

Dossier de candidature. «Middle management en sécurité privée» 2011 2012 Dossier de candidature Cycle de spécialisation «Middle management en sécurité privée» fåëíáíìí k~íáçå~ä ÇÉë e~ìíéë íìçéë ÇÉ i^ p Åìêáí Éí ÇÉ ä~ àìëíáåé En complément de la sécurité publique,

Plus en détail

Abordez l avenir en toute confiance!

Abordez l avenir en toute confiance! Abordez l avenir en toute confiance! Notre savoir-faire : aider les enfants à préparer leur avenir en développant leurs talents, l épanouissement et la confiance en soi. 0 800 256 256 contact@domicours.fr

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Intervention sociale : coordination médico-sociale de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/CRP.15 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Deuxième session ordinaire de 2015 15-16 septembre 2015 Point

Plus en détail

ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques

ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques Agglomération tourangelle «Diagnostic sur le logement des populations immigrées, les discriminations dans l accès au logement ou la mobilité résidentielle des

Plus en détail

CONCOURS. sur épreuves. Rédacteur territorial principal de 2 e classe. 2 e grade d'accès au cadre d'emplois

CONCOURS. sur épreuves. Rédacteur territorial principal de 2 e classe. 2 e grade d'accès au cadre d'emplois CONCOURS sur épreuves Rédacteur territorial principal de 2 e classe 2 e grade d'accès au cadre d'emplois février 2015 2 SOMMAIRE I. L EMPLOI... 4 Le cadre d emplois des rédacteurs territoriaux... 4 Les

Plus en détail

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES La Fondation Danielle Mitterrand France Libertés propose un cycle de formation sur la thématique de l eau afin de renforcer les capacités des acteurs des collectivités territoriales, de la société civile,

Plus en détail

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique «Ce qui importe, ce n est pas seulement le bien que le CICR apporte, mais le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Crédits

Plus en détail

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er août 2012

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er août 2012 Référence : REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 - Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires

Plus en détail

SOMMAIRE PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6

SOMMAIRE PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6 CHARTE DE L ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES 1 SOMMAIRE Pages PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6 III - LE DISPOSITIF D ÉVALUATION

Plus en détail

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES DÉTACHEMENT JUDICIAIRE 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

Session zonale Gestion de crise territoriale

Session zonale Gestion de crise territoriale Session zonale Gestion de crise territoriale ZONE NORD Du lundi 5 au vendredi 9 décembre 2011 Lieu : Archives nationales du monde du travail 78 boulevard du Général Leclerc 59 100 Roubaix La session zonale

Plus en détail

Numéro du rôle : 5414. Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T

Numéro du rôle : 5414. Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T Numéro du rôle : 5414 Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7bis, combiné avec l article 12bis, 1er, 2, du Code de la nationalité belge,

Plus en détail

Licence professionnelle Responsable de services généraux

Licence professionnelle Responsable de services généraux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Responsable de services généraux Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Pacte républicain pour la paix, la réconciliation nationale et la reconstruction en République centrafricaine

Pacte républicain pour la paix, la réconciliation nationale et la reconstruction en République centrafricaine Annexe I à la lettre datée du 15 mai 2015 adressée à la Présidente du Conseil de sécurité par le Chargé d affaires par intérim de la Mission permanente de la République centrafricaine auprès de l Organisation

Plus en détail

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST 1/10 Dossier de presse Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST Sommaire Introduction p 2 fiche n 1 La

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1585 du 23 décembre 2014 portant statut particulier des sages-femmes

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014

RAPPORT D ACTIVITE 2014 PROMOTION DE LA DIVERSITE ET DE L EGALITE DES CHANCES DANS LES RAPPORT D ACTIVITE 2014 INSTITUTIONS 1 DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET LES INSTITUTIONS DE PREVOYANCE Dans le cadre de l accord du 22 mars 2012,

Plus en détail

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 26 juillet 2012 relative à la mise en œuvre du dispositif d accès à l emploi titulaire

Plus en détail

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique Fonction Publique n 132 Le point sur... Personnes handicapées dans la Fonction Publique Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11-2-2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la

Plus en détail

Engagement actif, défense moderne Concept stratégique

Engagement actif, défense moderne Concept stratégique Engagement actif, défense moderne Concept stratégique pour la défense et la sécurité des membres de l Organisation du Traité de l Atlantique Nord adopté par les chefs d État et de gouvernement au sommet

Plus en détail

Qui Sait! Association loi 1901 32 avenue de Toulouse - 31320 Castanet-Tolosan - 05 61 45 28 07 contact@quisait.fr - www.quisait.

Qui Sait! Association loi 1901 32 avenue de Toulouse - 31320 Castanet-Tolosan - 05 61 45 28 07 contact@quisait.fr - www.quisait. Parler de science sérieuse... sans se prendre (trop) au sérieux Qui Sait! Association loi 1901 32 avenue de Toulouse - 31320 Castanet-Tolosan - 05 61 45 28 07 contact@quisait.fr - www.quisait.fr n de licence

Plus en détail