Préambule Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préambule Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992)"

Transcription

1 1 Préambule Conventioncollectivenationaledescabinetsdentairesdu17janvier1992 (Etenduepararrêtédu2avril1992,JOdu9avril1992) Envigueurétendu Lespartiessignatairesconviennentqu'àladatedesonextension(1)laprésenteconventioncollectiveannule etremplace: Laconventioncollectiveconcluele10février1986entre: lafédérationodontologiquedefranceetterritoiresassociés(fofta); lesyndicatnationalcgtdesassistantesetprothésistesdentaires; lafédérationnationaledessyndicatsdesservicesdesantéetservicessociauxcfdt,brancheprothésisteset assistantesdentaires; lafédérationdesemployésetcadrescgt FO; lafédérationnationaledessyndicatschrétiensdesservicesdesantéetservicessociauxcftc; lafédérationnationaleindépendantedessyndicatsdespersonnelsdescabinetsetlaboratoiresdentaires. Laconventioncollectiveconcluele24septembre1983entre: laconfédérationnationaledessyndicatsdentaires; lafédérationnationaleindépendantedupersonneldescabinetsdentairesetlaboratoiresdentaires; lesyndicatautonomedesassistantesdentairesetréceptionnistes. Lessignatairesprécisent,enoutre,queleprésenttexteintègre: lesaccordsnationauxprofessionnelsdu5juin1987relatifsaurégimedeprévoyancedessalariésdescabinets dentaires; l'accordnationalprofessionnelrelatifàladéfinitionetàlaclassificationdesemploisdescabinetsdentairesdu 3novembre1988; l'accordnationaldu3novembre1988relatifàlaformationprofessionnelledessalariésdescabinetsdentaires ; l'accordnationaldu22novembre1991surlaretraitecomplémentaire. Champd'application Article1.1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu27juin2003(BOCCn ,étendupararrêtédu6février 2004,JOdu19février2004) Laprésenteconventioncollectives'appliquesurleterritoirenationaletrèglelesrapportsentrelespraticiens quiexercentl'artdentaire,conformémentaucodedelasantépublique,seulsouenassociationencabinets dentaires,dontl'activitéestnotammentidentifiéeparlenuméro851edelanomenclatured'activitésfrançaise (NAF)etleurssalariés;leschirurgiens dentistessalariésd'unpraticienlibéral,dufaitdeleurrelation contractuelleparticulièredécoulantducodededéontologieetdontlescontratsdetravailsontnégociésdegré àgré,sontexclusdelaprésenteconventioncollective. Article1.1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu5décembre2003(BOCCn ,étendupararrêtédu6février 2004,JOdU19février2004) Laprésenteconventioncollectives'appliquesurleterritoirenationaletdépartementsd'outre meretrègleles rapportsentrelespraticiensquiexercentl'artdentaireconformémentaucodedelasantépublique,seulsou enassociationencabinetsdentairesdontl'activitéestnotammentidentifiéeparlenuméro851edela nomenclatured'activitéfrançaise(naf)etleurssalariés;leschirurgiens dentistessalariésd'unpraticien libéral,dufaitdeleurrelationcontractuelleparticulièredécoulantducodededéontologieetdontlescontrats detravailsontnégociésdegréàgré,sontexclusdelaprésenteconventioncollective. Duréeetdénonciation

2 2 Article1.2 Envigueurétendu Laprésenteconventionestconcluepouruneduréeindéterminée.Elleentreenvigueurlelendemaindujour desondépôtauprèsdeladdtedeparis,conformémentàl'articlel ducodedutravail. Ladénonciationdecetteconventionnepourraintervenirpendantlapremièreannéed'application.Enoutre,la dénonciationnepourraintervenirqu'aprèsl'échectotaldelaprocédurederévisionprévueàl'article1.3et l'échectotaldelaprocéduredeconciliationconventionnelle. Apeinedenullité,ladénonciationdoitêtrenotifiéeàchacunedesautrespartiessignatairesparlettre recommandéeavecaccuséderéception.elleprendeffetàl'expirationd'undélaide3moisdepréavis commençantàcouriràcompterdeladatederéceptiondeslettresrecommandéesdedénonciation. Desnégociationsdevrontalorss'engagerdanslesconditionsfixéesàl'articleL.132 8ducodedutravail.Sauf substitutiondutextedénoncéparunautretexte,leseffetsdeladénonciationsontceuxprévusàl'articlel ducodedutravail. Révision Article1.3 Envigueurétendu Lorsquel'unedespartiessignatairesdemanderalarévisionoulasuppressionde1ouplusieursdispositionsde laconvention,elledevraenaviserchacunedesautrespartiesparlettrerecommandéeavecaccuséde réception. Cettedemandeseraaccompagnéeobligatoirementd'unepropositionderédactionnouvelleoud'une justificationconcernantlasuppressiondesdispositionsmisesencause. Dansundélaimaximalde2mois,unecommission,composéedel'ensembledesorganisationssyndicales représentativesdessalariésetdesemployeurs,devraseréunirpournégociersurlespropositionsderévision oustatuersurlamiseencausedecertainesdispositions.cettecommissiondenégociationpourraprendrela formed'unecommissionmixte,siaumoins2organisationsenfontlademande. Al'issuedecettenégociation,lesmodificationsapportéesautexteconventionnelrésultantdel'accorddes parties,entrerontenvigueurdanslesconditionsfixéesparcetaccord,àdéfautlelendemaindujourdeson dépôt.enl'absenced'accord,lesdispositionsantérieuresdemeurerontenvigueur. Avantagesacquis Article1 4 Envigueurétendu Laprésenteconventions'imposeàl'employeurdèslorsquelesdispositionsqu'elleprévoitsontplus avantageusespourlessalariés.ellenepourraêtre,enaucuncas,lacausederestrictionsdesavantagesacquis parlesalariéindividuellementouparaccordcollectifd'entrepriseantérieurementàsonentréeenvigueur. Adhésion Article1 5 Envigueurétendu Lesconditionsrelativesàl'adhésionàlaprésenteconventioncollectivesontcellesprévuesauxarticlesL etl ducodedutravail. Ilestainsirappeléquelorsquel'adhésionémaned'uneorganisationsyndicale,d'uneassociationoud'un groupementd'employeursdontl'activitéprincipalen'estpascelledel'exercicedel'artdentairetelleque déterminéedanslechampd'application,l'adhésionestsubordonnéeàunaccordentrelapartieintéresséeet lespartiessignatairesdelaconvention. Ilestégalementrappeléquel'adhésiondoitêtrenotifiéeauxsignatairesparlettrerecommandéeavecaccusé deréceptionetdoitfairel'objetd'undépôtauprèsdeladirectiondépartementaledutravaildeparis. Commissionnationaleparitairedeconciliationetd'interprétation:procédurederèglementdeslitiges individuelsoucollectifs Article1 6 Envigueurétendu

3 3 Touslitiges,individuelsoucollectifs,nésdel'interprétationdelaprésenteconventioncollective,sontportés dansundélaide1mois,parlapartielaplusdiligentedevantunecommissionparitairenationaledeconciliation etd'interprétationcomposéecommeindiquéci dessous: unreprésentantdechaqueorganisationsyndicaledesalariésreprésentativesousonsuppléant; unnombredereprésentantspatronauxégalàceluidesreprésentantssalariés. Lacommissionestprésidéealternativementparunreprésentantdesemployeursetparunreprésentantd'une desorganisationssyndicalesdesalariésreprésentatives. Lesecrétariatestassuréparlapartieemployeur.Cettecommissiondevrastatuerdansledélaimaximumde5 semainesàcompterdeladateoùelleaétésaisie. Unprocès verbaldesdébatsetdesconclusionsseraétablietapprouvéenséanceparlesreprésentantsdes partiesetadressésousquinzaineàchacundesmembresdelacommission.lesconclusionsseronttransmises auxpartiesintéresséesdanslemêmedélai. Participationdessalariésmandatésparlesorganisationssyndicalesreprésentativesauxcommissions Article1 7 Envigueurétendu Conformémentàl'articleL ducodedutravail,lessalariésparticipantauxnégociationsdelaconvention collectiveainsiqu'auxréunionsdesinstancesparitairesougroupesdetravailissusdelanégociation bénéficientdudroitdes'absenter,delacompensationdespertesdesalairesoudumaintiendeceux ciainsi qu'àl'indemnisationdesfraisdedéplacement. Lessyndicatsemployeurs,parpartproportionnelleàlareprésentationdéfiniedanschaquecommission, rembourserontàchaqueorganisationsyndicaledanslalimitede2personnesparorganisationsyndicale,sur présentationd'unrelevé,lesfraisdedéplacement(soiten1reclassesncf ouencouchette1reclasseencas devoyagedenuit ycomprislessupplémentséventuels,soitenavionsiladistancetotaleparcourueest supérieureà400kilomètres)d'hébergementetséjourdesparticipantsàcesréunionssurlesbasessuivantes: repas:120f; hôtel petitdéjeuner:280f. Lesmontantsdesfraisci dessusserontrévisésannuellement. Lacompensationdesalaireainsiquel'ensembledesfraisci dessusserontremboursésàl'employeurparpart proportionnelleparlesorganisationspatronalessignataires. Egalitéprofessionnelle. Egalitédetraitement Article1 8 Envigueurétendu Lesemployeurss'engagentàrespecterlesdispositionslégislativesrelativesàl'égalitéprofessionnelleentreles hommesetlesfemmesets'interdisentenconséquencedeprendredesdécisionsconcernantlesrelationsde travail,notammentl'emploi,larémunération,l'exécutionducontratdetravaild'unsalarié,enconsidérationdu sexeoudelasituationdefamilleousurlabasedecritèresdechoixdifférentsselonlesexeoulasituationde famille. Enparticulier,toutemployeuresttenud'assurer,pourunmêmetravailouuntravaildevaleurégale,l'égalité derémunérationentreleshommesetlesfemmesetce,conformémentauxdispositionsdel'articlel.140 2du codedutravail. Ilestpréciséenoutrequ'aucunsalariénepeutêtresanctionnéoulicenciéenraisondesonorigine,deson sexe,desasituationdefamille,desonappartenanceàuneethnie,unenationouunerace,desesopinions politiques,desesactivitéssyndicalesoumutualistes,del'exercicenormaldudroitdegrèveoudeses convictionsreligieuses(1). Soinsauxsalariés Article1 9 Envigueurétendu Lestraitementsbucco dentairespourlessalariésayant1and'anciennetédanslecabinetserontdispensés danslesconditionsdéfiniesàl'annexeivdelaprésenteconvention. Tickets restaurant

4 4 Article1 10 Envigueurétendu Alademandedusalarié,unchèque repaspourraluiêtreattribuéparjournéecomplètedetravail.la participationdel'employeurauxchèques repasserade50%delavaleurduchèque,soitaumaximum21,50f en1991révisableselonlalégislationenvigueur. Libertéd'opinion(1) Article2 1 Envigueurétendu Lespartiescontractantesreconnaissentlaliberté,aussibienpourlesemployeursquepourlessalariés,de s'associerpourladéfensecollectiveouindividuelledesintérêtsafférentsàleurconditiond'employeuroude salarié,ainsiquelalibertépourlessyndicatsdepoursuivreleursbutsdansleslimiteslégales. Lesemployeurss'engagentànepasprendreenconsidérationlefaitd'appartenirounonàunsyndicat,les opinionsoulescroyancesreligieusesquellesqu'ellessoient,pourarrêterleursdécisionsencequiconcerne l'embauchage,laconduiteoularépartitiondutravail,laformationprofessionnelle,l'avancement,la rémunérationetl'octroid'avantagessociaux,lesmesuresdedisciplineoudecongédiement,pourl'application delaprésenteconventionetàn'exerceraucunepressionsurlepersonnelenfaveurdeteloutelsyndicat. Lepersonnels'engagedesoncôtéàrespecterlalibertésyndicaleetlalibertéd'opiniondesautressalariés. Lespartiesveillerontàlastricteobservationdesengagementsdéfinisci dessusets'emploierontauprèsde leursressortissantsrespectifsàenassurerlerespectintégral. (1)Articleétendusousréservedel'applicationdel'articleL.412 1ducodedutravail(arrêtédu2avril1992,art. 1er). Exercicedudroitsyndical Article2 2 Envigueurétendu L'exercicedudroitsyndicalestreconnusurleslieuxdetravail,danstouslescabinetsdentairesquelsquesoient leurimportanceetlenombredesalariésoccupéssoitàtempscompletsoitàtempspartiel. ConformémentauxdispositionslégalesetnotammentauxarticlesL.412 6etsuivantsducodedutravail,la libertédeconstitutiondessectionssyndicalesestreconnue. Prenantenconsidérationlastructureetlesactivitésdesorganismesconcernésparlaprésenteconvention,les partiessignatairesreconnaissentqueledroitsyndicaldoits'exercersansqu'ilenrésultedeperturbationdans lesservicesetenrespectantlanécessairediscrétionenverslesusagers,toutentenantcomptedescontraintes éventuellesdeshorairesdefonctionnement. Despanneauxd'affichagesontréservésauxorganisationssyndicalesquienferontlademande. Unexemplairedescommunicationssyndicalesestremisauchefd'entrepriseoud'établissement simultanémentàl'affichage. Lacollectedescotisationssyndicalespeutêtreeffectuéesurlelieudetravailconformémentàl'articleL ducodedutravail. Absencespourl'exerciced'uneactivitésyndicale(1) Article2 3 Envigueurétendu Ledroitsyndicals'exerçantdanslecadredesloisenvigueur,letempsnécessaireàl'exercicedecedroitsera accordéauxsalariés.desautorisationsd'absencenonrémunéréeserontdélivréesaprèspréavisde10jours, saufcasd'urgencejustifié,auxsalariésdevantassister: auxcongrès,auxassembléesstatutairesdeleurorganisationsyndicalesurprésentationd'undocumentécrit émanantdecelle ci; auxstagesousessionsconsacrésàlaformationéconomique,socialeetsyndicale. Danstouslescas,ilserademandéunejustificationécrite.Lessalariéss'efforcerontderéduireauminimumles inconvénientsqueleurabsencepourraitapporteràlabonneorganisationdutravail.

5 5 Cesabsencesserontconsidéréescommedespériodesdetravaileffectifpourladéterminationdesdroitsetdes indemnitésàcongésannuels. (1)Articleétendusousréservedel'applicationdesarticlesL.451 1etsuivantsducodedutravail(arrêtédu2 avril1992,art.1er). Déléguésdupersonnel Article2 4 Envigueurétendu Ladésignation,laduréedefonctionetlesattributionsdesdéléguésdupersonnelsontdéterminéesparles dispositionslégalesouréglementairesenvigueur(1représentantàpartirde10salariés). Lesdéléguésdupersonneletlesdéléguéssyndicauxpourront,surleurdemande,sefaireassisterauxréunions avecl'employeurparunreprésentantd'uneorganisationsyndicale. Desoncôté,l'employeurpourrasefaireassisterd'unreprésentantd'uneorganisationpatronale(1). (1)Alinéaexcludel'extensionpararrêtédu2avril1992. Comitéd'entreprise Article2 5 Envigueurétendu Uncomitéd'entrepriseestinstituéobligatoirementdanslesentreprisesouétablissementsdontl'effectifde50 salariésaumoinsestatteintpendant12moisconsécutifsounonaucoursdes3annéesprécédentes. Lesrèglesquidéfinissentlesconditionsdefonctionnementetlesattributionsducomitéd'entrepriseainsique lesmodalitésdedésignationdesesmembressontdéterminéesparlecodedutravail(livreiv,titreiii,parties LégislativeetRéglementaire). Préambule Article3 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu2juillet2004BOCCn ,étendupararrêtédu22octobre 2004(JOdu5novembre2004) Ilestinterditauxpraticiensdedemanderàleurspersonnelsd'accomplirdesactesquinesontpasdeleur compétencelégale,réglementaireouconventionnelle. TITREIII:LECONTRATDETRAVAIL Préambule Article3 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu2juillet2004BOCCn ,étendupararrêtédu22octobre 2004(JOdu5novembre2004) Ilestinterditauxpraticiensdedemanderàleurspersonnelsd'accomplirdesactesquinesontpasdeleur compétencelégale,réglementaireouconventionnelle. Embauche Article3 1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu7octobre1994(BOCCn 94 51),étenduepararrêtédu8février 1995(JOdu28février1995) Enapplicationdel'articleL.320ducodedutravail,touteembauchedoitêtreprécédéed'unedéclaration préalablesouscriteparl'employeur,auprèsdel'urssafdontildépend,partoutmoyenàsaconvenance. 1.Lecontratàduréeindéterminéeestlecontratdedroitcommun.

6 6 Cecontratdoitêtreécrit.Ilpeutêtreàtempscompletouàtempspartiel.Ildoitêtresignéparlespartiesau plustardlejourdel'embauche. Danslecasducontratàtempspartiel,laduréemaximaledutravailhebdomadairenedoitpasdépasserles4/5 deladuréelégaleconventionnellehebdomadairedetravailàtempscompletarrondieauchiffresupérieur. 2.Ilpeutêtreétablidescontratsàduréedéterminéeenrespectantlaréglementationenvigueur;cecontrat, obligatoirementécrit,doitpréciserlemotifexactdesaconclusion. Mentionsobligatoirescontenuesdanslecontratdetravail Article3 2 Envigueurétendu Lecontratécritsignéparlespartiesdoitmentionnerlesréférencesdel'employeur,l'étatcivildusalarié,ladate d'embauche,indiquerlanatureetle(oules)lieu(x)del'emploi,lesfonctions,lacatégoriedusalarié,laposition hiérarchiqueauseindelaclassification,larémunération,laduréehebdomadairedetravail,larépartitiondes reposhebdomadaires,laréférenceàlaprésenteconventioncollectiveetladuréedelapérioded'essaià effectuer. Lesconditionsparticulièresd'exercicedelaprofessionencasnotammentdepluralitédecabinetsetles obligationsquiendécoulentdoiventêtreportéesaucontrat.lecontratestétablien2exemplaires.lesalarié doitfaireprécédersasignaturedelamentionmanuscrite"luetapprouvé". Lepersonnelqualifiédoitprésenteràl'employeurlesdiplômesouattestationsconfirmantsaqualification. L'employeurdoitteniràladispositiondessalariésunexemplaireàjourdelaprésenteconvention. Catégoriesdepersonnel Article3 3 Envigueurétendu Lepersonnelestrépartien2catégories: lepersonnelpermanent; lepersonnelnonpermanentoupersonnelembauchéàtitreprovisoire. Personnelpermanent Sontconsidéréscommemembresdupersonnelpermanentlessalariéstitulairesd'unemploipermanentau cabinet. Lepersonnelpermanentpeutêtreoccupéàtempscompletouàtempspartielet,dansuncascommedans l'autre,ilestliéàl'établissementparuncontratàduréeindéterminée. Lessalariéspermanentsoccupésàtempspartielbénéficientdesavantagesinclusdanslaprésenteconvention. Personnelnonpermanent(1) Lepersonnelnonpermanentestembauchépouruntravaildéterminéayantuncaractèrenonpermanent, notammentpourremplacerunsalariépermanentmomentanémentabsentouexécuteruntravaildecaractère exceptionnel. Lepersonnelnonpermanentpeutêtreoccupéàtempscompletouàtempspartiel. Ilestliéaucabinetdentaireparuncontratàduréedéterminée,soitàtermeprécis,soitàtermeimprécis (seulementdanslescasprévusàl'articlel ducodedutravail).Lecaractèreprovisoiredel'emploietla qualificationducontratutilisédoiventêtrementionnéssurlalettred'embauche. Dèsledébutdesoncontratdetravail,lepersonnelnonpermanentbénéficiedetouteslesdispositionsdela conventioncollective. Personnelnonpermanentdevenantpermanent Toutmembredupersonnelembauchéàtitreprovisoirequipassera,àlafindesoncontrat,dansl'effectif permanentdel'entrepriseseraexemptédelapérioded'essai.sonanciennetéprendraeffetdujourdeson embaucheprovisoiredanslecabinetdentaire. Pourlecalculdelamajorationdesalairepourancienneté,lespériodesdetravaileffectuéesantérieurement, danslalimitede2ans,danslecabinetdentaireserontprisesencompteselonlesdispositionsprévuespourle personnelpermanent. (1)Pointétendusousréservedel'applicationdel'articleL ducodedutravail(arrêtédu2avril1992, art.1er). Périoded'essai

7 Article3 4 Envigueurétendu Contratsàduréeindéterminée. Lecontratdetravaildébuteparunepérioded'essaide1mois.Cettepériodepeutêtrerenouveléepourla mêmedurée,1fois.lerenouvellement,àlademandedel'employeur,doitêtrefaitparécrit,àlafindu premiermois. Aucoursdupremiermoisd'essai,lespartiespeuventseséparersansdélaidepréavis,niindemnité. Aucoursdusecondmoisd'essai,undélaidepréavisde3joursdoitêtrerespectéparles2parties;aucune indemnitéderuptureneseradue. Larémunérationminimaledelapérioded'essainepeutêtreinférieureàcellerésultantduproduitdutaux horairedebasedelacatégoriepourlaquellel'intéresséaétéengagéparlenombred'heureseffectuées,dèsla premièresemainedelapérioded'essai,lesalariédoitêtredéclaréàl'ensembledesorganismessociaux (sécuritésociale,médecinedutravail,agrr). Sil'employeurembauchepourlapremièrefoisunsalariéildoitdéclarersanouvellequalitéd'employeurà l'inspectiondutravaildontildépend. Lorsquel'employeurobligeunsalariéàsedéplacerd'uneautreville,illuidoitlemontantdesfraisdevoyage aller(en2eclassesncf). Silapérioded'essaiestinterrompuedufaitdusalarié,lesfraisdevoyageretourneluisontpasdus. Enrevanche,silapérioded'essaiestinterrompuedufaitdel'employeur,celui ciprendàsachargelesfraisdu voyageretour Contratsàduréedéterminée. Lapérioded'essaiducontratàduréedéterminéeestde1jourparsemaine,avecunmaximumde2semaines pourlescontratsdontladuréeestaupluségaleà6mois. Lapérioded'essaiestde1moismaximumpourlescontratsdeplusde6mois. Cespériodesd'essainesontpasrenouvelables. Lorsquel'employeurobligeunsalariéàsedéplacerd'uneautreville,illuidoitlemontantdesfraisduvoyage aller(en2eclassesncf). Silapérioded'essaiestinterrompuedufaitdusalarié,lesfraisdevoyageretourneluisontpasdus. Enrevanche,silapérioded'essaiestinterrompuedufaitdel'employeur,celui ciprendàsachargelesfraisdu voyageretour. Aptitudemédicaleetmédecinedutravail Article3 5 Envigueurétendu Toutsalariéestsoumis,dèsl'embauche,mêmetemporaire,àunexamenmédicalcompletàladiligenceetàla chargedel'employeur,danslecentredemédecinedutravailprèsduquell'employeurestobligatoirement inscrit.cettevisiteestuneconditionquis'imposeàchacunedesparties. Silepostulantestreconnuinapte,ilnepeutêtredonnésuiteaucontratdetravail. Ilestrappeléquelesalariédoitsesoumettreàtouteslesvisitesdelamédecinedutravail.Laresponsabilitéde l'employeurestengagéeencasderefusdusalariédepassercesvisites.silerefusdusalariéestmaintenu aprèsunedemandedel'employeur,formuléeparlettrerecommandéeavecaccuséderéception,cerefuspeut êtreconstitutifd'unefautegravejustifiantunlicenciementsanspréavisniindemnité. Absencedusalariépourmaladie,accidentnonprofessionnel, congédematernitéoucongésd'adoption Article3 6 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu8juillet2005(BOCCn ),étendupararrêtédu12juin 2006(JOdu23juin2006) Incidence de la maladie non professionnelle ou de l'accident non professionnel sur le contrat de travail. 7

8 8 L'arrêtdetravailrésultantdelamaladienonprofessionnelleoudel'accidentnonprofessionnel,justifiédans les48heures,suspendl'exécutionducontratdetravail.lamaladienonprofessionnelleoul'accidentnon professionnelnepeutêtreenlui mêmeunmotifdelicenciement. Enrevanche,lesconséquencessurlefonctionnementducabinetdesabsencescontinuesoudiscontinues, égalesousupérieuresà4mois,exceptépourlessalariéesenétatdegrossessedéclarée,peuventjustifierle licenciementdel'intéressé(e)siles2conditionsci aprèssontremplies: l'absencedusalariéperturbantlefonctionnementducabinetinterditàl'employeurdecomptersur l'exécutionrégulièreducontratdetravail; l'absencerendnécessaireleremplacementdéfinitifdusalariéparuncontratdetravailàduréeindéterminée. Avantd'engageruneprocéduredelicenciement,l'employeur,peut,parlettrerecommandéeavecaccuséde réception,mettreendemeurelesalariédereprendresonactivitéprofessionnelledansundélaide15jours calendaires.lepointdedépartdecettemiseendemeureestladated'envoiducourrierrecommandé Incidenceducongédematernitéouducongéd'adoption. Lecongédematernitéoud'adoption,dontl'employeuraétéaviséparlettrerecommandéeavecavisde réceptioncomprenantlemotifdesonabsenceetdeladatedereprised'activité,suspendl'exécutiondu contratdetravail.lecongédematernitéoud'adoptionnepeutêtreenlui mêmeunmotifdelicenciement. Lorsquel'accouchementintervientplusde6semainesavantladateprévueetquel'enfantesthospitalisé,la mèrebénéficied'uneprolongationdelasuspensiondesoncontratdetravaildunombredejourscourantentre ladateeffectivedelanaissanceetladateprévue,afindepermettreàlasalariéedeparticiper,chaquefoisque possible,auxsoinsdispensésàsonenfantetdebénéficierd'actionsd'éducationàlasantépréparantleretour àdomicile Remplacementdusalariéabsentpourmaladie,accidentnonprofessionnel,congédematernitéou congésd'adoption. Pendantlapérioded'absencecontinueoudiscontinueinférieureouégaleà4mois,surles12derniersmois,le salariéabsentdemanièrecontinueoudiscontinuepourraêtreremplacéparunsalarién'ayantpaslamême qualification Retourdecongédematernitéoudecongéparental. Lesalariéquireprendsonactivitéàl'issued'uncongématernitéoud'uncongéparentald'éducationadroità unentretienprofessionnelavecsonemployeur. Conséquencedel'inaptitudedusalariéd'originenonprofessionnelle Article3 7 Envigueurétendu Dernièremodification:ModifiéparAvenantdu22juin2001BOconventionscollectives35/ /35étendu pararrêtédu14décembre2001jorf26décembre2001/35. Lorsquelemédecindutravaildéclareunsalariéinapteàl'emploiqu'iloccupait,sonemployeurdoitrechercher, danslemoisquisuit,unesolutiondereclassementdanslecabinetafindeluiproposerunemploicompatible avecsanouvelleaptitude,mêmesilemédecindutravailnefaitpasdepropositionsenvuedureclassement. Sil'employeurnepeutproposerunautreemploiappropriéàsescapacités,ilpourraprendrel'initiativede licencierlesalariédevenuinapte.adéfautildevra,àl'issuedumoisquisuitladéclarationd'inaptitude, reprendreleversementdelarémunérationdusalarié. Modificationdelasituationjuridiquedel'employeur Article3 8 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn 32/35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Conformémentàl'articleL ducodedutravail,s'ilsurvientunemodificationdanslasituationjuridique del'employeur,soitparsuccession,vente,fusion,miseensociété,etc.,touslescontratsdetravailencoursau jourdelamodificationsubsistententrelenouvelemployeuretlepersonneldel'entreprise. Enoutre,enapplicationdel'articleL ducodedutravail,lenouvelemployeuresttenu,àl'égarddes salariésdontlescontratsdetravailsubsistent,auxobligationsquiincombaientàl'ancienemployeuràladate decettemodification.lepremieremployeuresttenuderembourserlessommesainsiacquittéesparlenouvel

9 9 employeur(enparticulier:rappelsdesalaire,indemnitédecongéspayés),saufs'ilaététenucomptedela chargerésultantdecesobligationsdanslaconventionintervenueentreeux(parexemple,danslecontratde cession). Modificationducontratdetravail Article3 9 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35) Toutemodificationd'unélémentsubstantielducontratdetravaildoitfairel'objetd'unenotificationécriteà l'intéressé. Sicederniern'acceptepascettemodificationetsil'employeurmaintientsadécision,lecontratdetravail pourraêtreconsidérécommerompudufaitdel'employeur. Encasdecontestation,seullejugeesthabilitéàapprécierlecaractèresusbstantieldelamodification intervenue. Nota Ancienarticle3.7(Avenantdu22juin2001). Servicenational Article3 10 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Pendanttouteladuréeduservicenational,lecontratdetravaildusalariéestsuspendu.Asalibération,ilsera automatiquementréintégrédanssonemploi. Danslecasoùl'emploiqu'occupelesalariéestsupprimépendantcettepériode,celui cienestimmédiatement aviséparlettrerecommandéeavecaccuséderéceptionetentoutétatdecauseaumoins2moisavantladate présuméedesalibération.cedélaivautdélaidepréavistelqu'ilestfixéàl'article3.9(1). Nota Ancienarticle3.8(Avenantdu22juin2001). (1)Devenuarticle3.11. Ruptureducontratdetravail Article3 11 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Définitions. Silecontratdetravailestàduréeindéterminée,laruptureneseraunlicenciementquesielleestvoulueet décidéeparl'employeur. Silaruptureestvoulueetdécidéeparlesalarié,ils'agitd'unedémission. S'ils'agitd'uncontratàduréedéterminéeilpeutêtrerompuàl'initiativedel'employeurpourfautegraveou forcemajeure.ilpeutégalementêtrerompuparaccorddespartiesourésolutionjudiciaire Duréeetconditionsd'exercicedupréavis. Laduréedupréavisencasdelicenciementoudedémissiondusalariéestde: 15jourspourlapériodequis'étendentrelafindelapérioded'essaietavant6moisd'ancienneté; 1moisau delàdusixièmemois; 2moisaprès2ansdeprésence. Encequiconcernelessalariésayantunepositioncadredepuisaumoins1an,cetteduréedepréavis réciproqueestde3mois. Silesalariéamoinsde1and'anciennetédanscetteposition,laduréedupréavisseracelleprévueauxalinéas précédents. Lepointdedépartdudélaidepréavisestladatedelapremièreprésentationdelalettrerecommandéeavec accuséderéceptionémanantdel'employeurencasdelicenciement,ouémanantdusalariéencasde

10 10 démissionquelecontratdetravailsoitàtempspleinouàtempspartiel,sousréservequecedernieraitune duréeminimalede16heureshebdomadaires(1). Pourlescontratsàtempspartield'uneduréehebdomadaireinférieureà16heures,letempsrémunéréde recherched'emploiserade15minutesparheurequotidiennedetravailprévueaucontrat. Encasdelicenciementoudedémission,pendantlapériodedepréavis,lesalariéestautoriséàs'absenter2 heureschaquejourpourchercherdutravail,quelecontratdetravailsoitàtempspleinouàtempspartiel. Lesheuressontfixéesalternativement,1jouraugrédel'employeur,1jouraugrédusalarié. Cesheuresrémunéréesautauxnormal,peuventêtrebloquéessurplusieursjours,afindepermettreausalarié desdéplacementsplusimportants,envuedelarecherched'untravail. Dispensedepréavis 1.Al'initiativedel'employeur L'employeurpeutdispenserlesalariéd'effectuerlepréavis. Ladispensedepréavisdoitêtrementionnéedanslalettredelicenciement. Lesalariérecevrauneindemnitédepréaviségaleausalairequ'ilauraitperçus'ilavaittravaillé. Letempsdepréavisnontravailléestprisencomptepourladuréeetpourlecalculdel'indemnitédecongés payés. 2.Alademandedusalarié Lorsqu'elleestsollicitéeparlesalariéetaccordéeparl'employeur,elleentraînelaruptureimmédiatedu contratdetravail,avecrenonciationréciproqueaupréavisetàl'indemnitécompensatricedepréavis. Interruptiondupréavisencoursd'exécution Lesalariéquitrouveunemploiavantl'expirationdupréavispeutrésiliersoncontratdetravailavecunpréavis de10joursouvrables.danscecas,l'employeurn'estpastenudepayerlapériodedepréavisrestantàcourir. (1)Termesexclusdel'extensionpararrêtédu8février1995,puisrajoutésànouveaupardécisiondela commissionmixtedu27janvier1995. Nota Ancienarticle3.9(Avenantdu22juin2001). Secretprofessionnel Article3 12 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Lepersonneldescabinetsdentairesesttenuaurespectdusecretprofessionnel,mêmeaprèsavoirquittéson emploi. Lepersonneldescabinetsdentairesesttenud'observerunediscrétionabsolueàl'égarddespatients. Nota Ancienarticle3.10(Avenantdu22juin2001). Devoirsdupersonnel Article3 13 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Lesmembresdupersonnelsontplacéssousl'autoritédel'employeur.Tousontmissiondecollaboreràla bonnemarcheducabinet. Encasd'empêchementd'unsalarié,spécialementchargéd'unetâchedéterminée,aucunmembredu personneldesacatégorieprofessionellenepeutrefuserous'abstenird'exécutercetravails'ilrestedansla duréelégaledutempsdetravail.cecinedoitpasdépasserunepériodede1mois. L'employeurpeutprocéderàdesmutationstemporairesàl'intérieurducabinetpourdesraisonsd'ordre techniqueoudesnécessitésdeservice. Sileremplacements'effectuedansunpostehiérarchiquementsupérieur,lesalairecorrespondantàceposte occupétemporairementestservipendanttoutletempsquedurecettesolutionmomentanée. Lesmembresdel'équipedentaire,tantsalariésquepraticiens,doivents'astreindreàunrespectmutuel. Nota Ancienarticle3.11(Avenantdu22juin2001).

11 11 Salaires Article3 14 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Dèsl'embauche,lessalairesminimauxdesdifférentescatégoriesdepersonnelscorrespondantauxemplois décritsàl'annexeidelaprésenteconventionsontfixésselonlagrilleprésentéeàl'annexeii. Lessalairessontmensualisés,ycomprispourlepersonnelemployéàtempspartiel. Danscecas,lesalairemensualiséestdéterminéparlaformule: SM=SHx(N.H.S.x4,33)où: SM=salairemensuel; SH=salairehoraire; NHS=nombred'heuresdetravailparsemaine; 4,33=quotientde52semainespar12mois. Danslecadredescontratsdequalification,larémunérationdessalariésestde80%duSMIClapremièreannée etégaleausmiclasecondeannée. Nota Ancienarticle3.12(Avenantdu22juin2001). Primed'ancienneté Article3 15 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Lesalariébénéficied'uneprimed'anciennetécalculéeenpourcentagedusalaireminimalconventionneldela catégoriedanslaquelleilestclassé.pourlessalariésàtempspartiel,cetteprimeseracalculéeprorata temporis. Cetteprimes'ajouteausalaireréelmaiselledoitfigureràpartsurlebulletindesalaire. Lestauxensontlessuivants: 3%après3ansd'ancienneté; 6%après6ansd'ancienneté; 9%après9ansd'ancienneté; 12%après12ansd'ancienneté. Ilestajouté1%parannéesupplémentaireau delàde12ansjusqu'à20ansd'ancienneté. Nota Ancienarticle3.13(Avenantdu22juin2001). Primedesecrétariat Article3 16 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Lemontantdelaprimedesecrétariatcorrespondà10%dusalaireconventionneldel'emploid'assistant(e) dentairequalifié(e). Nota Ancienarticle3.14(Avenantdu22juin2001). Hygiènedeslocaux. Tenuedetravail Article3 17 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu22juin2001(BOCCn /35),étendupararrêtédu14 décembre2001(jodu26décembre2001) Leslocauxaffectésautravaildoiventêtretenusdansunétatconstantdepropretéetprésenterlesconditions d'hygièneetdesalubriténécessairesàlasantédupersonnel.

12 12 Pourleslocauxdetravail,certainesdispositionslégislativesouréglementairesdoiventêtreappliquées.Elles concernent: l'éclairage; lechauffage; lebruit; l'aération; lesissuesetdégagements; lesmoyensd'extinctionetdepréventiondesincendies; lesinstallationsélectriquesetleurmiseàlaterre; laprotectiondesrayonsx(vérificationparunorganismeagréé); lesinstallationsàaircomprimé(quidoiventêtremuniesd'unmanomètrerégulateuretdesoupapede sûreté).ellesdevrontêtrepériodiquementsoumisesauxessaisetaupoinçonnagedesartsetmétiers. Ilestobligatoiredemettreàladispositiondupersonnel: lavabosetvestiaires.lesemployésveillerontàcequeceux cidemeurentdansleplusgrandétatdepropreté; dosimètre,moyendecontrôlederayonnement.ledosimètreestfourniparl'employeur.ildoitêtreportépar toutlepersonneltravaillantdansleslocauxoùilyaémissionderayonsxetseravérifiéparunorganisme agréé. desgantsd'examenàusageunique,unmasqueetdeslunettesdeprotection,pourtoutacted'aideau fauteuil. Silepraticienexigeunetenuedetravailparticulière,ildoitlafourniràsonpersonneletenassurerl'entretien danslecascontraire,ildoitfournir2blousesparanàsonousessalariés. Nota Ancienarticle3.15(Avenantdu22juin2001). Champd'application Article4 1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu7octobre1994(BOCCn 94 51),étenduepararrêtédu8février 1995(JOdu28février1995) L'ensembledessalariéscadresetnoncadresdescabinetsdentaires,queleurcontratsoitàduréedéterminée ouindéterminée,etquellequesoitladuréeeffectivedetravailprévueaucontrat,bénéficiedesgaranties suivantes: maintiendusalaire; indemnitédelicenciement; indemnitédedépartenretraite. Lesdispositionsenmatièresdemaintiendusalaireserontappliquéeségalementàl'ensembledupersonnelà tempspartielayant1and'ancienneté,ycomprisceuxneremplissantpas,dufaitdecethoraire,lesconditions d'ouverturededroitsenmatièred'assurancemaladievis à visdurégimedesécuritésociale. Lemontantduremboursementd'indemnitésjournalièresdemaintiendusalaireseraceluiprévuparl'article 4.2ci dessous,déductionfaitedumontantreconstituédesindemnitésjournalièresquel'intéresséaurait perçuesdelasécuritésocialesicelle ciétaitintervenue. Maintiendusalaire Article4 2(1) Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu15décembre2000(BOCCn ),étendupararrêtédu3avril 2001(JOdu12avril2001) 4.2.1Conditionsd'anciennetédusalarié:lepersonnelviséàl'article4.1devrajustifierde1and'ancienneté danslecabinet. Siunsalariéacquiertcetteanciennetéaucoursd'unarrêt,ilbénéficieradesprestationspourlapériode d'indemnisationrestantàcourir,etàcompterdupremierjouraucoursduquelilaatteintl'ancienneté nécessaire. Encasderuptureducontratdetravailetdereprised'activité,lesdroitsrestentouvertslorsquecettereprisea étéeffectivedansundélaide12mois Lecalculdemaintiendusalaireprendencomptel'incidencedescontributionsCSGetCRDSquisontàla chargedusalarié.enconséquence,lanotiondesalairemaintenuà100%,àl'exclusiondes3joursdefranchise prévusparl'articlel.289ducodedelasécuritésociale,nefaitréférencequ'àdessommesnettesafinquela

13 13 rémunérationnettedusalariéencongémaladienesoitpassupérieureàlarémunérationnettequ'ilaurait perçueenactivité. Encasd'accidentdetravail,lespériodesci dessouspréciséesserontindemniséesàcompterdupremierjourde priseenchargeparlasécuritésociale: du4eau30ejour,pourlepersonnelayantde1anjusqu'à3ansd'ancienneté; du4eau40ejour,pourlepersonnelàpartirde3ansd'ancienneté; du4eau50ejour,pourlepersonnelàpartirde8ansd'ancienneté; du4eau60ejour,pourlepersonnelàpartirde13ansd'ancienneté; du4eau70ejour,pourlepersonnelàpartirde18ansd'ancienneté; du4eau80ejour,pourlepersonnelàpartirde23ansd'ancienneté; du4eau90ejour,pourlepersonnelàpartirde28ansd'ancienneté. Siplusieurscongés,pourcausedemaladieoud'accident,sontaccordésàunsalariéaucoursd'unepériodede 12moisconsécutifs,laduréetotaled'indemnisationaucoursdecettepériodenepourraexcéderladuréeà laquellesonanciennetéluidonnedroit. Entouteoccurrence,letotaldesprestationsfixéparlaprésenteconventionetdesindemnitésjournalièresde lasécuritésocialenepeutexcéderlesalairequelesalariépercevraitenactivité. Lorsquelesgarantiesprévuesci dessuscessentleureffet,lerégimedeprévoyancedéfiniautitreivduprésent accordestapplicableetlesalarié,enétatd'incapacitédetravail,percevralesprestationsprévuesparce régime,sousréservedel'applicationdesconditionsprévuesàceteffetparleditrégime. Texteétendusousréservedel'applicationdesdispositionsréglementairesrelativesausalaireminimumde croissance(arrêtédu3avril2001,art.1er). Indemnitédelicenciement Article4 3 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu7octobre1994(BOCCn 94 51),étenduepararrêtédu8février 1995(JOdu28février1995) Toutlicenciementdoitêtrebasésurdescausesréellesetsérieusesquisonttoujours,encasdelitige, appréciéesparleconseildesprud'hommes. Lesalariélicenciéaprès2ansd'anciennetéauservicedumêmeemployeuradroit,saufencasdefautegrave,à uneindemnitédelicenciement. L'indemnitésecalculecommesuit: entre2et4ans,1/10demoisdesalaireparannéedeprésence; Pourtouteannéeincomplète,lafractiondel'indemnitécorrespondanteseraproportionnelleaunombrede moisdeprésence. àpartirde4ans,1moisdesalairepartranchede4ansdeprésenceoufractiondequatreannéessupérieure à2ans. Exemples: àpartirde4ansdeprésence,l'indemnitéestégaleà1moisdesalaire; au dessusde6ansrévolusdeprésence,l'indemnitéestégaleà2moisdesalaire; après8ansdeprésence,l'indemnitéestégaleà2moisdesalaire. Lesalaireàprendreenconsidérationpourlecalculdel'indemnitéestle1/12delarémunérationtotalebrute des12derniersmoisprécédantlelicenciementou,selonlaformulelaplusavantageusepourl'intéressé,le1/3 des3derniersmoisd'activité,étantentenduque,danscecas,touteprimeougratificationdecaractèreannuel ouexceptionnel,quiauraitétéverséeausalariépendantcettepériode,neserapriseencomptequeprorata temporis. L'indemnitédecongédiementdoitêtrepayéeparl'employeuraujourdelarésiliationducontratdetravail. L'indemnitédelicenciementdessalariésayantétéoccupésàtempscompletetàtempspartieldanslemême cabinetestcalculéeproportionnellementauxpériodesd'emploieffectuéesselonl'uneoul'autredeces2 modalitésdepuisleurentréechezl'employeur. Indemnitédedépartàlaretraite Article4 4 Envigueurétendu Lagarantieestidentiqueàcelledel'indemnitédelicenciement.Elleestverséeaumomentdudéparten retraitedusalariéetdanslesmêmesconditions.

14 14 Pointdedépartetcessationdesgaranties Article4 5 Envigueurétendu Lesindemnitéscomplémentairesduesenapplicationduprésenttitrecessentd'êtreverséesàladatedela résiliationducontratdetravail,etce,mêmepourdesarrêtsdetravailquiseprolongeraientau delàdecette date.lerégimedeprévoyanceprévuparletitrevprendalorslerelais,danslesconditionsévoquéesàl'article 4.2(4.2.2.dernieralinéa). Maintiendesgaranties Article4 6 Envigueurétendu L'étenduedesgarantiesantérieurementacquisesparl'ensembledessalariés,cadresetnon cadres,est maintenueintégralement,sansdélaidecarence,àladated'extensiondel'accorddu5juin1987ayantinstitué cerégime. Objet Article5 1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu7octobre1994(BOCCn 94 51),étenduepararrêtédu8février 1995(JOdu28février1995) Lespartiesci dessusdésignéessontd'accordsurlamiseenapplicationd'unrégimedeprévoyance"décès" incapacitédetravail,longuemaladie,invalidité enfaveurdel'ensembledupersonnelnoncadredescabinets dentaires. Leprésentrégimepourraêtreétenduaupersonnelcadrerelevantdelaconventioncollectivenationaledu14 mars1947,sousréservequel'employeurprenneentièrementàsachargelacotisationdurégimede prévoyance. Cerégimeapourbutd'assurer: leversementd'indemnitésjournalièresouderenteinvalidité,complémentairesàcellesdelasécuritésociale; leversement,encasdedécèsdusalarié,d'uncapitaletd'unerented'éducation. Obligationsréciproques Article5 2 Envigueurétendu Touslespraticiensemployeurssonttenusauversementdelacotisationobligatoiredéfinieàl'article5.4. Lessalariésdoiventsupportersurleursalaireleprécomptedelacotisationmiseàleurchargeparl'article5.4. Conditionsd'application Article5 3 Envigueurétendu Lesgarantiesdurégimedeprévoyanceinstituéparleprésenttitres'appliquentobligatoirementaupersonnel définidansl'article5.1,âgédemoinsde65ansetcomptant: 3moisdeprésencedanslemêmecabinet, ou 3moisd'anciennetéacquisedansd'autrescabinetsdentairesaucoursdes12moisprécédents. Cesgarantiesfontl'objetd'unprotocoled'accordsignéparl'ensembledespartiesetfigurantenannexedela présenteconvention. Répartitiondescotisations

15 15 Article5 4 Envigueurétendu Larémunérationpriseenconsidérationpourl'applicationduprésenttitreestlarémunérationbrutequisertde baseàladéclarationdestraitementsetdessalaires,fourniechaqueannéeparl'employeuràl'administration fiscale,envuedel'établissementdesimpôtssurlesrevenus. Lescotisationssontperçuessurlarémunérationdéfinieci dessus. Larépartitionentrel'employeuretlessalariésestlasuivante: partpatronale:soit1%; partsalariale:soit0,5%. Gestiondurégime Article5 5 Envigueurétendu Lespartiescontractantessontconvenuesdeconfierlagestiondecesrégimesàl'AGRRPrévoyance,institution agrééesouslen 942pararrêtédeM.leministredutravaildu18février1977. L'AGRRPrévoyanceappliqueralesdispositionsdelaconventionsignéeavecunorganismespécialisépourla gestiondelarenteéducation. Lescabinetsdentairesentrantdanslechampd'applicationduprésenttitresonttenusd'affilierleurpersonnelà l'agrrprévoyance,saufadhésionantérieureàuneautreinstitutionassurantunrégimeaumoinséquivalent, pargarantie,àladatedesignaturedel'accorddu5juin1987. Ilestrappeléquepourlescabinetsdentairescréésaprèsle27octobre1987,datedelapublicationdel'arrêté d'extension,lespraticiensemployeursdoiventadhérerimmédiatementàl'agrrprévoyance. Lessinistressurvenusdanslescabinetsdentairesquin'auraientpasadhéréàcettedateneserontpasprisen chargeparl'agrrprévoyance.entoutétatdecause,lescotisationssontduesàcompterdujourd'adhésion sousréservedesdispositionsdel'article5.4. Commissiondesuividurégime Article5 6 Envigueurétendu Ilestinstitué,parlespartiessignataires,unecommissionparitairechargéedesuivrel'évolutiondurégime professionnel,decontrôlerlagestiondurégimeetdeveilleràsonapplication. Elleseréuniraaumoinsunefoisparanaucoursdudeuxièmetrimestredel'exercice. Retraitecomplémentaire. Répartitiondelacotisation(1) Article5 7 Envigueurétendu Lepersonneldescabinetsdentairesdevraêtreinscritàunrégimederetraitecomplémentairegéréparl'AGRR àuntauxcontractuelde8%,àeffetau1erjanvier1992. Lacotisationestassise,conformémentauxdispositionsdel'ARRCO,surlessalairesbrutslimitésà3foisle plafonddelasécuritésociale(noncadres),saufpourlessalariéspourlesquelsl'assiettedel'arrcoestlimitée auplafonddelasécuritésociale(cadres). L'inscriptiondusalariéaurégimederetraitecomplémentaireprendeffetlepremierjourdetravaildans l'entreprise. Répartitiondelacotisation Lacotisationestpriseenchargeparl'employeuretlesalariéselonlesmodalitéssuivantes: 1retranche: Lapremièretranchede6%serarépartiecommesuit: 60%àlachargedel'employeur; 40%àlachargedusalarié. 2etranche: Ladeuxièmetranchede2%serarépartiecommesuit: 50%àlachargedel'employeur; 50%àlachargedusalarié.

16 16 L'applicationdecerégimenepeutentraînerunediminutiondesavantagesacquisindividuellementparles salariésàladatedelamiseenvigueur.larépartitionenvigueuràladated'effetdecenouveaurégimesera modifiéecommeci dessusindiqué. Cetteévolutiondutauxdecotisationbénéficiedel'accordARRCOdu29juin1988,améliorantlesdroitsacquis autitredespériodesantérieuresauchangementdetauxdecotisation. (1)Voiraussiavenantdu13mai1992. Duréedutravail Article6 1 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu28mars2003(BOCCn ),étendupararrêtédu8octobre 2003(JOdu21octobre2003) Généralités Onappelleheureseffectivesdetravaillesheurespendantlesquelleslesalariéestàladispositionde l'employeuretdoitseconformeràsesdirectivessanspouvoirvaquerlibrementàsesoccupations personnelles.cettedéfinitionexclutlesheuresderepas,dereposetlespauses. Ladéfinitiond'heureseffectivesdetravail,voireleursvariations,entraînelanécessitédelesmatérialiserpar toutmoyeninfalsifiablesusceptibledefairefoi,notammentparl'utilisationderegistresnumérotés contresignésparlesalariéetl'employeur. Laduréedutravailestrégieparlesdispositionslégalesetréglementairesenvigueur,ainsiqueparl'accord relatifàl'aménagementetàlaréductiondutempsdetravail,du18mai2001,étendule26novembre2001et directementapplicabledanslescabinetsdentaires. Ilestainsirappeléqueladuréeconventionnelledetravaildanslabrancheestde35heureseffectivespar semaine. Aladuréehebdomadairede35heures,correspondsoituneréférencemensuelledetravaileffectifde151,67 heures,soituneduréeannuelledetravailde1587heures. L'employeurpeut,toutefois,déciderd'uneduréehebdomadaireinférieureàladuréeconventionnelleci dessus définie. Larépartitiondeladuréehebdomadairedetravaildessalariéssefaitsur4,4etdemi,5ou5joursetdemi, consécutifsounon. Laduréedetravaileffectifnepeutexcéder46heuresaucoursd'unemêmesemaine,heuressupplémentaires comprises,et44heuresenmoyennesur12semainesconsécutives. Laduréequotidiennedetravaileffectifnepeutexcéder10heures. Lorsqueletempsdetravaileffectifatteint6heuresconsécutives,toutsalariébénéficied'untempsdepause d'uneduréeminimalede20minutes. Chaquesalariébénéficie,aucoursdechaquepériodede24heures,d'unepériodeminimaledereposde12 heuresconsécutives. Chaquesalariébénéficie,pourchaquepériodede7jours,d'unepériodeminimalederepossansinterruption de24heures,àlaquelles'ajoutelapériodedes12heuresdereposjournalier,prévueàl'alinéaprécédent incluantobligatoirementledimanche. Congéspayés Article6 2 Envigueurétendu Pendantlapériodedecongéspayésducabinet,toutsalariéayantmoinsde1andeprésencepeutsolliciterle bénéficeduchômagepartielpourlapériodedefermetureducabinetquiexcèdecelledesoncongélégal Périodederéférence Lapériodederéférenceàretenirpourdéterminerladuréeestcompriseentrele1erjuindel'année précédenteetle31maidel'annéeaucoursdelaquellelesvacancesdoiventêtreprises Périodedecongé Lapériodedecongéspayésdoitêtrecompriseentrele1ermaietle31octobredechaqueannée. Lecongéprincipaldequatresemainesdoitêtreeffectivementprisavantle31décembredel'annéeencours, saufaccordentrelesparties.

17 Modalitésd'attributiondescongéspayés Laduréedescongéspouvantêtreprisenuneseulefoisnepeutexcéder24joursouvrables. Lecongéprincipald'uneduréesupérieureà12joursouvrablesetaupluségaleà24joursouvrables(4 semaines)peutêtrefractionnéparl'employeuravecl'accordécritdusalarié.danscecas,unefractiondoitêtre aumoinsde12joursouvrablescontinus,comprisentre2joursdereposhebdomadaire. Cettefractiondoitêtreattribuéependantlapériodedu1ermaiau31octobredechaqueannée.Lesjours restantduspeuventêtreaccordésendehorsdecettepériode.danscecas,ilestattribué2joursouvrablesde congéssupplémentaireslorsquelenombredejoursdecongésprisendehorsdecettepériodeestaumoins égalàunesemaine(6jours)etunseullorsqu'ilestcomprisentre3à5jours. La5esemainedecongéspayésn'estpaspriseencomptepourl'ouverturedudroitàsupplément. LessalariésoriginairesdesDOM TOMpeuventbénéficier,surleurdemande,d'uncumulde2annéesdeleurs congésannuelspourserendredansleurdépartementoupaysd'origine Affichagedesdatesdescongéspayés Lapériodedescongéspayésdoitêtreportéeàlaconnaissancedessalariésauminimum2moisavantson ouverture(c'est à dire,auplustardavantle31mars). Al'intérieurdecettepériode,l'ordredesdépartsestfixéparl'employeuretcommuniquéauxsalariés1mois avantleurdépartnotammentparvoied'affichage.saufcasdeforcemajeure,cesdatesnepeuventêtre modifiéesdansledélaide1moisavantladateprévuedudépart. L'ordredesdépartstiendracompteenpriorité: 1.Delanécessitéduservice. 2.Despréférencesdupersonnel,avecprioritéenfaveurdesparentsayantdesenfantsenâgescolaire. 3.Del'anciennetédanslamaison. 4.Descouplesdesalariéstravaillantdanslemêmecabinetquipartentencongéspayésauxmêmesdates,s'ils ledésirent. 5.Sipossible,desvacancesduconjointtravaillantdansuneautreentreprise,conformémentàl'articleL ducodedutravail Déterminationdeladuréedutravaileffectif Sontconsidéréscommepériodesdetravaileffectifpourlecalculdeladuréeetdel'indemnitédecongéspayés : lesabsencesprovoquéesparlafréquentationdescoursprofessionnels(coursobligatoiresdeformation permanente); lespériodesdecongéspayésdel'annéeprécédente,saufcasparticulierdereport; lescongésdematernité; lescongésdepaternité; lecongéprincipald'adoption; lecongésupplémentaired'adoption; lecongéd'adoptionaumomentdel'arrivéed'unenfant; lesarrêtsdetravailpouraccidentdutravailoumaladieprofessionnelle(limitésàunepériodede1an); lespériodesmilitaires; lesjournéesd'appeldepréparationàladéfense; lescongésdecourteduréejustifiés,telsquedéfinisdanslaconventioncollectivenationaledescabinets dentaires; lesjournéeschôméespourparticiperauxréunionssyndicalesouauxréunionsdecommissionsprévuesparla présenteconventioncollective; lescongésdeformationdecadresoud'animationpourlesjeunes; lescongéspourévénementsfamiliaux; lescongésdeformationprofessionnellecontinue; lescongéspourjurysd'examensoudevaequiconcernentlabranchedescabinetsdentaires; lespériodesdecongéspoureffectuerdesstagesdeformationprofessionnelleoudepromotionsociale,y comprislecifetlecongéexamen,ainsiquepoureffectuerlebilandecompétences; lesabsencesmaladiedanslalimitede30joursparannéecivile; lescongésdeformationéconomique,socialeetsyndicale; lesjoursdereposacquisautitredelaréductiondutempsdetravail; lesreposcompensateursautitred'heuressupplémentaires; lesabsencespourserendreauxexamensmédicauxobligatoires; lecongéjeunetravailleur;

18 18 lecongédeformationdesconseillersprud'homaux,ainsiqueletempsconsacréàl'exercicedeleursfonctions ; l'autorisationd'absencepourlescandidatsàunefonctionparlementaireoud'éluterritorial; lecongédeformationdesadministrateursdemutuelle; letempsdemissionsetdeformationdessapeurs pompiersvolontaires; letempsdemissionduconseillerdusalariélorsdel'entretienpréalableaulicenciement; letempsdemissiondusalariéexerçantunefonctiond'assistanceoudereprésentationdevantleconseilde prud'hommes Paiementdescongéspayés Aumomentdechaquedépartencongé,ilestpayéàtoutsalariélamoitiédel'indemnitédecongéspayésdue autitredesjoursdecongésqu'ils'apprêteàprendre,oumêmel'intégralitédecetteindemnités'ilenafaitla demandeaumoins15joursavantsondépart. Si,àlafindescongésannuels,lecontratdetravailestrompu,latotalitédessommesduesàtitredecongés payésluiestverséeàsondépart Incidencedelamaladiesurlescongéspayés Siunsalariésetrouveabsentpourmaladieàladatedesondépartencongéannuel,ilbénéficiedel'intégralité decelui ciàpartirdumomentoùsoncongémaladieprendfinouàunedateautre,fixéeentrelesparties. Siunemployétombemaladependantsoncongéannuel,ilestmisencongédemaladiedèsladateindiquée surlecertificatmédical. Ilesttenud'enadresserlajustificationdansles72heures. Uneduréedecongéégaleautempsd'interruptiondueàlamaladieseraprisesoitàl'issuedelapériode préalablementfixée,soitreportéeàunedateultérieure,aprèsaccordentrelesparties.silereportn'estpas possible,l'employeurestfondéàs'acquitterdesesobligationsenversantausalariél'indemnitécompensatrice decongéspayéscorrespondantàlapériodeconsidérée Congéspayésdessalariésemployésàtempspartiel Lepersonnelsalariéàtempspartielbénéficied'uncongépayédontladuréeetl'indemnitésontcalculées commeilestindiquéauxarticlesprécédents Congéssupplémentairespourmèredefamille Lesfemmessalariées,âgéesdemoinsde21ansau30avrildel'annéeprécédente,bénéficientde2joursde congéssupplémentairesparenfantàcharge.cecongésupplémentaireestréduitde1joursilecongélégal n'excèdepas6jours. Congésdecourtedurée Article6 3 Envigueurétendu L'ensembledupersonneldescabinetsdentairesbénéficiedescongéssuivants,sansretenuedesalaire: jourdel'an; lundidepâques; 1erMai; 8Mai; Ascension; lundidepentecôte; 14Juillet; 15août; Toussaint; 11Novembre; Noël. Lesheuresdetravailainsiperduesparsuiteduchômagedecesjours,nepeuventdonnerlieuàrécupération. Lesusageslocauxayant,danscertainscasetcertainesrégions,instituédesjourschômés,lesemployeurs respecterontcesusetcoutumes. Congésexceptionnels Article6 4 Envigueurétendu

19 19 Dernièremodification:Modifiéparavenantdu27janvier1995(BOCCn 96 10),étendupararrêtédu10juin 1996(JOdu21juin1996) Toutsalariébénéficie,surjustificationetàl'occasiondecertainsévénementsfamiliaux,d'uneautorisation exceptionnelled'absence: décèsduconjointoud'unenfant:6jours; décèsd'unpère,d'unemère,d'unbeau parent,d'unfrère,d'unesoeur,d'unascendant:2jours; naissanceouadoptiond'unenfant:3jours; aprèstroismoisdeprésence: présélectionmilitaire:3jours; aprèssixmoisdeprésence: mariagedusalarié:6jours; mariaged'unenfant:2jours; mariaged'unfrèreoud'unesoeur:1jour; déménagement:1jour. Cesjoursd'absencen'entraînentpasderéductiondelarémunération.Ilssontassimilésàdesjoursdetravail effectifpourladéterminationdeladuréeducongéannuel.saufpourdesraisonsexceptionnellesconsécutives àuncasdeforcemajeure,cescongésdoiventêtreprisobligatoirementdansles15joursquientourent l'événement,àconditionquel'employeurensoitinformé15joursàl'avance. Unou2jourssupplémentairessontaccordéssuivantquelescérémoniesontlieurespectivementàplusde300 kilomètresoude600kilomètres. Congéspourmaladied'unenfantdemoinsde12ans Article6 5 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparaccorddu7janvier2005(BOCCn ),étendupararrêtédu20juillet 2005(JOdu2août2005) Toutsalarié,ayantàchargeunenfantdemoinsde12ans,bénéficieraencasdemaladiedecetenfant,justifiée paruncertificatmédical,d'uncongérémunéréde3joursparannéecivile. Cecongérémunéréseramajoréde3jours,pourtoutsalarié,parenfantdemoinsde12ans. Cettelimited'âgeestportéeà20anslorsquel'enfantestreconnuhandicapé. Alasuitedecesdifférentscongésrémunérés,lesalariépourrabénéficierégalement,surprésentationd'un certificatmédical,d'uncongésanssolde. Touslescongésénumérésprécédemmentpeuventêtreprisenuneouplusieursfois. Congéspourmaladied'unenfantdemoinsde16ans Article6 5bis Envigueurétendu Entre12et16ans,lecongéde3joursnonrémunéréspoursoignerunenfantmalade,instauréparlaloidu25 juillet1994,relativeàlafamille,s'inscritdanslapossibilitédecongésanssoldeouverteparl'alinéa4du précédentarticle. Congésdematernitéetcongéd'adoption Article6 6 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiéparavenantdu2juillet1993,étendupararrêtédu27octobre1993(JOdu9 novembre1993) Laprotectiondesfemmesenceintesetdesmèresd'unepart,l'octroidecongésdematernitéoud'adoptionou d'uncongéparentald'autrepart,sontassuréspardesdispositionsconventionnellesaumoinségalesaux dispositionslégales. Au delàdescongéspourmaternitéouadoptionouducongéparental,uneprioritéderéembauchagesera prévueenfaveurdessalariésquirésilieraientleurcontratdetravailafind'éleverleursenfants Congédematernité

20 20 Rappeldesdispositionslégalesapplicables: Toutesalariéealedroitdesuspendresoncontratdetravailpendantunepériodedontladuréeetlarépartition decelle cienpartiespréetpost natalessontfixéesàl'articlel ducodedutravailetdontunefraction delapartiepostnatalepeutêtrereportéeencasd'hospitalisationdel'enfantquivientdenaîtredansles conditionspréciséesaumêmearticle. Encasd'accouchementretardé,leretardestprisencompteautitreducongédematernité;ils'ajoutedoncà laduréedelasuspensionducontratdetravailàlaquelleadroitlasalariéeencause. Maintiendusalaire: Lesemployées,permanentesounon,comptantuneannéedeserviceseffectifscontinusounonaujourdela naissanceaurontdroitpendanttouteladuréedeleurcongédematernitéàdesindemnitéscomplémentaires dontlemontantseracalculédesorteque,comptetenudesprestationsjournalièreséventuellementduestant parlasécuritésocialequeparlescaissesd'allocationsfamiliales,ellesperçoiventl'équivalentdeleursalaire net Congéd'adoption Toutsalariéàquiunservicedépartementald'aidesocialeàl'enfanceouuneoeuvred'adoptionautorisée confieunenfantaumoins,envuedesonadoption,aledroitdesuspendresoncontratdetravailpendantune périodedontladuréeestpréciséeausixièmealinéadel'articlel ducodedutravail. Lesalariécélibataireàquiunservicedépartementald'aidesocialeàl'enfanceouuneoeuvred'adoption autoriséeconfieunenfantaumoins,envuedesonadoption,aledroitégalementdesuspendresoncontratde travailpendantunepériodedontladuréeestidentiqueàcellequiestpréciséeausixièmealinéadel'articlel ducodedutravail. Maintiendusalaire Lesemployés,permanentsounon,del'unoul'autresexe,comptantuneannéedeserviceseffectifs,continus ounonaujouroùunenfantleurestconfiéenvuedesonadoptionbénéficieront,pendanttouteladuréedu congéauquelilsontdroit,d'indemnitéscomplémentairesdontlemontantseracalculédesorteque,compte tenudesprestationsjournalièreséventuellementduestantparlasécuritésocialequeparlescaisses d'allocationsfamiliales,ilsperçoiventl'équivalentdeleursalairenet. Congépouréleverunenfant Article6 7 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu27janvier1995(BOCCn 95 16,étenduepararrêtédu19juin 1995(JOdu30juin1995) Toutsalariéquidésireobteniruncongésanssolde,pouréleversonenfant,doitimpérativementenfairela demandeàl'employeur,parlettrerecommandéeavecaccuséderéception,aumoins15joursavantladatedu départencongé. Al'issuedececongéetpendant1an,l'intéressébénéficied'uneprioritéd'embauche. Congéparentald'éducation Article6 8 Envigueurétendu Dernièremodification:Modifiépardécisiondu7octobre1994(BOCCn 94 51),étenduepararrêtédu8février 1995(JOdu28février1995) Pendantles3ansquisuiventlecongématernitéoulecongéd'adoption,lessalariéspeuventprendreuncongé parentalpouréleverleurenfantouoccuperuntravailàtempspartiel. Peuventbénéficierducongé,oudutravailàmi temps,lessalariésayantaumoins1and'anciennetéàladate delanaissancedel'enfantoudel'arrivéeaufoyerde1enfantdemoinsde3ansenvuedesonadoption. Laduréeinitialeestde1anmaximum,maislesalariépeutprolongersoncongédanslalimitede2ans maximumouletransformerentravailàtempspartieldanslesmêmeslimites. Unmoisaumoinsavantl'expirationducongédematernitéoud'adoption,ou2moisavantledébutducongé parentals'iln'apasétéprisàl'issueducongédematernité,lesalariédoitinformersonemployeurparlettre

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord régional du 2 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison sociale

Plus en détail

Calendrier de la garde d enfants à domicile

Calendrier de la garde d enfants à domicile 2011 Calendrier de la garde d enfants à domicile Date anniversaire du contrat Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre Toutes les échéances citées dans ce document

Plus en détail

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS PREAMBULE Les organisations patronales et syndicales de salariés signataires : - Souhaitent renforcer l attractivité de la

Plus en détail

La convention collective des cabinets d avocats

La convention collective des cabinets d avocats Lexbase La convention collective des cabinets d avocats N Lexbase E4883ATZ Brochure JO 3078 Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3284-9 Introduction...1 Mode d emploi...9 PREMIÈRE PARTIE Convention

Plus en détail

Monsieur Gauran Michel domicilié : 18, rue Naurouze Quint Fonsegrives 31130 BALMA représentant Force Ouvrière (F.O.)

Monsieur Gauran Michel domicilié : 18, rue Naurouze Quint Fonsegrives 31130 BALMA représentant Force Ouvrière (F.O.) PROTOCOLE D ACCORD SYNDICAL DU 20 AVRIL 1982 RELATIF AUX CONGES PAYES ET ABSENCES DU PERSONNEL DE LA SOCOTEC TRAVAILLANT EN METROPOLE Entre les soussignés :. Monsieur Marcel LE CLAIR, agissant en qualité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Arrêté du 4 octobre 2013 portant extension d accords et d

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014 Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 33 JANVIER 2014 Vous trouverez dans ce numéro exceptionnel les données sociales actualisées et applicables au 1 er janvier 2014 : Fiscalisation des parts patronales

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE

Plus en détail

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco.

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. MARS 2015 Guide Pratique Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. Bienvenue en Principauté. Les conditions d embauche dans les Hôtels, Cafés, Restaurants souffrent d une certaine opacité

Plus en détail

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque Papier Sté Date : Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque La direction de l entreprise : Dont le siège social est situé

Plus en détail

CALENDRIER ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 Formation : BTS Métiers de l'esthétique Cosmétologie Parfumerie 2 sur 2

CALENDRIER ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 Formation : BTS Métiers de l'esthétique Cosmétologie Parfumerie 2 sur 2 01/07/201415:48 Formation : BTS Métiers de l'esthétique Cosmétologie Parfumerie 2 sur 2 SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET 3 M 3 V 32 3 L 3 M 5 SUR 7 3 S 3

Plus en détail

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS Préambule Les organisations patronales et syndicales de salariés signataires : Souhaitent renforcer l attractivité de la

Plus en détail

Le CAA vous souhaite une Bonne Année 2011

Le CAA vous souhaite une Bonne Année 2011 Le CAA vous souhaite une Bonne Année 2011 04 50 70 37 07 JANVIER Lu Ma Me Je Ve Sa Di 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Fax: 022 300 31 93 Jour férié:

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX

Plus en détail

CONFISERIE, CHOCOLATERIE

CONFISERIE, CHOCOLATERIE CONFISERIE, CHOCOLATERIE Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE N 3224 1 janvier 1984 IDCC 1286 LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 4 2 Le salaire 5 3 Les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES

Plus en détail

Accord à Durée Déterminée Canon France relatif aux régimes de protection sociale complémentaire : santé et prévoyance

Accord à Durée Déterminée Canon France relatif aux régimes de protection sociale complémentaire : santé et prévoyance Accord à Durée Déterminée Canon France relatif aux régimes de protection sociale complémentaire : santé et prévoyance Entre : La société Canon France S.A.S dont le siège social est situé au 17, quai du

Plus en détail

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr CONVENTION D'ADHESION A LA CONVENTION DE PARTICIPATION A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 2013-2018 SOUSCRITE PAR LE CIG GRANDE COURONNE

Plus en détail

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés Régime frais de santé conventionnel HCR Questions/Réponses Salariés 1/ Ce régime est-il obligatoire? LE CARACTERE OBLIGATOIRE DU REGIME Oui. Ce régime s applique à tous les salariés des entreprises relevant

Plus en détail

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 1. REVALORISATION DES SALAIRES 3 1.1. Revalorisation

Plus en détail

Chapitre 15 Gestion du personnel

Chapitre 15 Gestion du personnel Chapitre 15 Gestion du personnel Entraînements complémentaires Exercice 15.3 *** Promotions catégorielles Prévision de la masse salariale La société Soremat analyse l évolution de sa masse salariale. L

Plus en détail

Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992)

Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992) Détail d'une convention collective 29/12/11 14:43 Afficher les non vigueur IDCC 1619 Convention collective nationale du 17 janvier 1992 Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier

Plus en détail

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 EXPERTISE COMPTABLE, FISCALE ET SOCIALE AUDIT - CONSEIL EDITO Toute l équipe est heureuse de vous présenter ses vœux et de vous souhaiter une excellente année 2014.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 2221. MENSUELS DES INDUSTRIES DES MÉTAUX (Isère

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014. C.S.F. France 1/9

PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014. C.S.F. France 1/9 PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014 C.S.F. France 1/9 En préambule, il est rappelé que la négociation annuelle obligatoire prévue par les articles L.2242-1 et suivants du

Plus en détail

Les partenaires sociaux ont donc décidé de faire évoluer les tarifs pour rétablir l équilibre de ce régime.

Les partenaires sociaux ont donc décidé de faire évoluer les tarifs pour rétablir l équilibre de ce régime. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance complémentaire Frais de santé de vos salariés non cadres au 01/01/2014. Accord National du 10 juin 2008 modifié

Plus en détail

Brochure JO 3255 Cabinets dentaires

Brochure JO 3255 Cabinets dentaires Brochure JO 3255 Cabinets dentaires CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE du 17 janvier 1992 Convention collective nationale des cabinets dentaires. Etendue par arrêté du 2 avril 1992 JORF 9 avril 1992. IDCC

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE & PREVOYANCE

REGIME FRAIS DE SANTE & PREVOYANCE KIT D ADHESION REGIME FRAIS DE SANTE & PREVOYANCE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL Janvier 2015 OCIANE vous accompagne Nouvel accord du 7 juillet 2011 Les partenaires sociaux

Plus en détail

Comment gérer les congés payés

Comment gérer les congés payés Comment gérer les congés payés Emploi Chaque année, tout salarié a droit à des jours de congés payés dont l acquisition et le décompte répondent à des règles précises que l employeur doit maîtriser. L

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

JE, SOUSSIGNÉ(E)...AGISSSANT EN QUALITÉ DE...

JE, SOUSSIGNÉ(E)...AGISSSANT EN QUALITÉ DE... Institution de Prévoyance ocirp SIEGE SOCIAL : 12, RUE MASSUE - 94684 VINCENNES CEDEX ADHESION AU REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE JE, SOUSSIGNÉ(E)...AGISSSANT EN QUALITÉ DE... Institution de Prévoyance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 8 OCTOBRE

Plus en détail

LE REGIME DE MUTUELLE/FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES H.C.R SYNHORCAT Décembre 2010. www.synhorcat.com synhorcat@synhorcat.com

LE REGIME DE MUTUELLE/FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES H.C.R SYNHORCAT Décembre 2010. www.synhorcat.com synhorcat@synhorcat.com LE REGIME DE MUTUELLE/FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES H.C.R SYNHORCAT Décembre 2010 L accord collectif du 6 octobre 2010 instaure une mutuelle obligatoire au profit des salariés des Hôtels, Cafés, Restaurants.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS

Plus en détail

SOMMAIRE : Le texte intégral de l accord est disponible sur notre site : www.fncpla.org dans la partie «documents à télécharger».

SOMMAIRE : Le texte intégral de l accord est disponible sur notre site : www.fncpla.org dans la partie «documents à télécharger». GUIDE D APPLICATION DE L ACCORD DE BRANCHE DU 13 AVRIL 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD DE CLASSIFICATIONS DU 5 MAI 1992 ET A L ACCORD ARTT DU 14 DECEMBRE 2001 SUR : - SALAIRES, - TEMPS DE TRAVAIL, DANS

Plus en détail

BILAN ACTIF DÉTAILLÉ

BILAN ACTIF DÉTAILLÉ BILAN ACTIF DÉTAILLÉ Exercice du 01/01/10 au 31/12/10 01/01/09 au 2 ACTIF Brut Amort. & Dépréc. Net 31/12/09 ACTIF IMMOBILISE Immobilisations Incorporelles Immobilisations Corporelles Installations techniques,

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL Entre les Organisations Syndicales représentées par : Pour la C.F.D.T., Monsieur Francis PELLETIER, Délégué Syndical Central Pour la

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE PORTANT SUR HORAIRES DE TRAVAIL ET CONGES

ACCORD D'ENTREPRISE PORTANT SUR HORAIRES DE TRAVAIL ET CONGES ACCORD D'ENTREPRISE PORTANT SUR HORAIRES DE TRAVAIL ET CONGES Entre les soussignés ; la CAISSE D'EPARGNE CENTRE-VAL DE LOIRE dont le siège est situé à TOURS (37) 267, rue Giraudeau, représentée par Monsieur

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

La situation du Rwanda

La situation du Rwanda L ASSURANCE - MALADIE OBLIGATOIRE La situation du Rwanda Par : Dr Innocent GAKWAYA : RAMA Mme Gisèle GATARIKI : Ministère des Finances et de la Planification Economique Mr Hertilan INYARUBUGA : Ministère

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels La loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 comporte différentes mesures visant notamment à développer

Plus en détail

SOUS-SECTION 3 RÈGLES D'ÉVALUATION SELON LA MÉTHODE COMPTABLE [DB 6C2523]

SOUS-SECTION 3 RÈGLES D'ÉVALUATION SELON LA MÉTHODE COMPTABLE [DB 6C2523] SOUS-SECTION 3 RÈGLES D'ÉVALUATION SELON LA MÉTHODE Références du document 6C2523 Date du document 15/12/88 Annotations SOUS-SECTION 3 Lié au BOI 6C-3-05 Règles d'évaluation selon la méthode comptable

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel

Plus en détail

Ilil -- 11-- UNICEM AQUITAINE INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION. pour la région Aquitaine

Ilil -- 11-- UNICEM AQUITAINE INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION. pour la région Aquitaine Ilil -- 11-- UNICEM AQUITAINE INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION ACCORD ou AVENANT portant sur les SALAIRES MINIMAUX des OUVRIERS et ETAM pour la région Aquitaine Entre D'une part, L'Union

Plus en détail

INFOMATIONS GENERALES. Renseignements divers. Effectif exploitant non salarié (au prorata du temps consacré à l'entreprise)

INFOMATIONS GENERALES. Renseignements divers. Effectif exploitant non salarié (au prorata du temps consacré à l'entreprise) INFOMATIONS GENERALES OGBIC01 Généralités Nom de la personne à contacter sur ce dossier au sein du cabinet Mail du cabinet ou de la personne à contacter au sein du cabinet Renseignements divers L'adresse

Plus en détail

TABLE DES MATIERES TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. Champ d'application (art. 1er)... 3. Durée de la convention (art. 2)... 4. Révision (art. 3)...

TABLE DES MATIERES TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. Champ d'application (art. 1er)... 3. Durée de la convention (art. 2)... 4. Révision (art. 3)... TABLE DES MATIERES Signataires...... 1 Pages Convention Collective Nationale de commerces de gros du 23 juin 1970 : TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES Champ d'application (art. 1er)... 3 Durée de la convention

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

Convention d entreprise n 87. » du personnel de la société Autoroute du Sud de la France

Convention d entreprise n 87. » du personnel de la société Autoroute du Sud de la France Convention d entreprise n 87 relative au régime collectif et obligatoire de prévoyance «incapacitéinvalidité-décès» du personnel de la Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M.

Plus en détail

AVENANT N 11. à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS

AVENANT N 11. à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS AVENANT N 11 du 20 décembre 2007, rectifié par avenant n 11 bis du 10 janvier 2008, à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS TABLE DES MATIÈRES Les numéros des articles

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE

ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE Entre les soussignés : - La Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Brie Picardie, dont le siège social

Plus en détail

Expression de besoins et solution proposée

Expression de besoins et solution proposée Expression de besoins et solution proposée Vous souhaitez pour la catégorie ci-dessus mentionnée : Une couverture modulable pour tous leurs frais de santé (hospitalisation, soins courants- pharmacie, optique,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés Peut-on imposer aux salariés de travailler un jour férié? Comment organiser les ponts dans l entreprise? Comment

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

BENCHMARKER VOTRE SIRH

BENCHMARKER VOTRE SIRH I. Informations Générales 1. Nom du groupe / entreprise : 2. Secteur d'activité principal : renseigné 3. Nombre de salariés en France : 4. Nombre de sociétés en France : 5. Nombre d'établissements en France

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2013-117 DU 21 OCTOBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT PROPOSITION D ELABORATION D UNE NORME PERMETTANT LA DECLARATION SIMPLIFIEE DE CONFORMITE DES

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3003 Conventions collectives nationales et accords nationaux HÔTELS ET RESTAURANTS

Plus en détail

La convention collective des hôtels, cafés, restaurants

La convention collective des hôtels, cafés, restaurants Lexbase La convention collective des hôtels, cafés, restaurants Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3264-4 Sommaire PREMIÈRE PARTIE Convention collective des hôtels, cafés, restaurants commentée

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL. Quelques notions indispensables. Contrats Rémunération Licenciement La rupture conventionnelle Utilisation du TESE : ses limites

DROIT DU TRAVAIL. Quelques notions indispensables. Contrats Rémunération Licenciement La rupture conventionnelle Utilisation du TESE : ses limites 3, rue Kepler PARIS 16 e 01.53.67.01.01 contact@agaps.com www.agaps.com DROIT DU TRAVAIL Quelques notions indispensables Contrats Rémunération Licenciement La rupture conventionnelle Utilisation du TESE

Plus en détail

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com Cabinet Privé de Formation www.softway-tunisie.com 9 DT 240 360 00 360 320 280 36 390 540 540 6 260 6 6 8 6 66 56 48 56 48 48 48 48 560 650 560 560 620 72 760 700 760 66 66 66 66 66 4 4 4 66 72 75 80 72

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

Lexbase. La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils. de conseil

Lexbase. La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils. de conseil Lexbase La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils et sociétés de conseil dite Syntec Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3236-9 PREMIÈRE PARTIE Convention

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER 2015/2016

REGLEMENT FINANCIER 2015/2016 REGLEMENT FINANCIER 2015/2016 ECOLE PRIVEE CATHOLIQUE SAINTE ANNE 12, rue du Lieutenant Legourd 91260 JUVISY SUR ORGE Téléphone : 01 69 21 41 87 Télécopie : 01 69 24 71 15 Email : secretariat-sainte-anne@orange.fr

Plus en détail

Explication des principales recommandations de la

Explication des principales recommandations de la Explication des principales recommandations de la Exemples : - Période couverte par la garantie : "xx / an" "Prise en charge limitée à xx par année civile" - Délai d'attente : "Un délai d attente de xx

Plus en détail

Je donne mon accord : - pour l établissement du contrat sur la base des garanties et cotisations cochées sur le Bulletin de Souscription Entreprise

Je donne mon accord : - pour l établissement du contrat sur la base des garanties et cotisations cochées sur le Bulletin de Souscription Entreprise BULLETIN DE SOUSCRIPTION Bulletin Souscription Entreprise Régime Frais de Santé Entreprise Régime Général Entreprises d Architecture (IDCC 2332 / NAF 7111Z - 7112B 742A ) Votre Entreprise Raison sociale

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3254 Convention collective nationale IDCC : 993. PROTHÉSISTES DENTAIRES ET PERSONNELS DES LABORATOIRES DE

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

LOI INFORMATIQUE ET LIBERTES QUELS FICHIERS DÉCLARER?

LOI INFORMATIQUE ET LIBERTES QUELS FICHIERS DÉCLARER? LOI INFORMATIQUE ET LIBERTES QUELS FICHIERS DÉCLARER? Edition Novembre 2009 Tableau récapitulatif des régimes de formalités de déclaration CNIL applicables aux fichiers mis en œuvre par les employeurs

Plus en détail

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP Contexte dans le BTP Une nouvelle réglementation De nouvelles obligations pour les entreprises Qui est concerné? Les entreprises sans complémentaire santé Les entreprises avec complémentaire santé Dispenses

Plus en détail

5. Des ratios clés à l information financière

5. Des ratios clés à l information financière 17 GESTION FINANCIERE FC1: Finances pour non financiers 5. Des ratios clés à l information financière - Les principaux ratios (de rotation, de rentabilité ) - Leur utilisation dans la communication financière

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche

Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche ANNEE 2014 Indications pour la réalisation d un budget prévisionnel de fonctionnement d une micro-crèche Préambule : Pour élaborer un budget prévisionnel, il convient de déterminer au préalable : - Le

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE HÔTELS CAFÉS RESTAURANTS GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INCAPACITÉ TEMPORAIRE DE TRAVAIL CONDITIONS GÉNÉRALES N 2308/1 ACSK1210-2939.indd 1 19/12/12 16:18 SOMMAIRE CONDITIONS GÉNÉRALES 3 ARTICLE 1 - OBJET

Plus en détail

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES PREAMBULE L entreprise ROUTES ET CHANTIERS MODERNES employait au 31 décembre 2010, 74 salariés, dont 2 femmes.

Plus en détail

Apport d un cabinet comptable. Pour le montage juridique et financier d un projet de micro-centrale hydroélectrique.

Apport d un cabinet comptable. Pour le montage juridique et financier d un projet de micro-centrale hydroélectrique. Apport d un cabinet comptable Pour le montage juridique et financier d un projet de micro-centrale hydroélectrique. Créé en 1957 110 collaborateurs 11 Experts - comptables Domaines d activités Expertise-comptable

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention.

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention. Toulouse, le 15 mars 2008 SARL Nos réf... Messieurs, Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend l élaboration

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE TRAVAIL DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE TRAVAIL DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE TRAVAIL DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR Conclue, à Paris, le 1 er juillet 2004 entre LA FEDERATION NATIONALE DES PARTICULIERS EMPLOYEURS FEPEM d une

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE DU LANGUEDOC, dont le Siège Social est à MAURIN,

Plus en détail

Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992)

Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992) Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 (Etendue par arrêté du 2 avril 1992, JO du 9 avril 1992) Préambule Les parties signataires conviennent qu'à la date de son extension

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3

ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3 ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE DU 27 MARS 1997 ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3 DÉCISION DU 17 JUIN 2004 DE LA COMMISSION PARITAIRE DE LA CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

CROM SOUSSE ANNABA 15-5-2008. Les travailleurs du secteur Privé. Compagnies d assurance. Mutuelles

CROM SOUSSE ANNABA 15-5-2008. Les travailleurs du secteur Privé. Compagnies d assurance. Mutuelles CROM SOUSSE ANNABA 15-5-2008 LE SYSTEME ACTUEL CNRPS CNSS Facultatif Régimes Complémentaires Fonctionnaires Régimes légaux obligatoire LM - Chirurgie Carnet de soins Carnet de soins Les travailleurs du

Plus en détail

PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17

PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17 PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17 PROMOTION 2014 Plan de formation M2 2015/16 Pour bien vous familiariser avec le dispositif du Master Comptabilité, Contrôle, Audit en alternance proposé

Plus en détail

Préambule En vigueur étendu

Préambule En vigueur étendu Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de l'édition de musique du 14 juin 1979. Etendue par arrêté du 27 juin 1985 JONC 5 juillet 1985 Préambule Les rapports entre employeurs

Plus en détail

Programme de Formation :

Programme de Formation : Tous nos stages sur www.yoel.fr Programme de Formation : Paie et charges sociales - Niveau 2 Présentiel Maîtriser les principes incontournables pour réaliser une paie fiable et juste Même si les systèmes

Plus en détail

MUTUELLE SAINT MARTIN 26 FEVRIER 2015

MUTUELLE SAINT MARTIN 26 FEVRIER 2015 MODELE DE DECISION UNILATERALE METTANT EN PLACE UN REGIME C OMPLEMENTAIRE DE «REMBOURSEMENT DE FRA IS DE SANTE» KIT DE DEMARRAGE MUTUELLE SAINT MARTIN 26 FEVRIER 2015 Pour obtenir d autres modèles, vous

Plus en détail

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610 squadra G E S T I O N Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQUADRA ASSURANCES a développé sa plate forme de gestion: SQUADRA GESTION. Ses équipes dédiées partagent

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Octobre 2014 AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

Qualification et classification professionnelle (J.O. des 2 février et 3 août 1946).

Qualification et classification professionnelle (J.O. des 2 février et 3 août 1946). ANNEXE "REGISSEURS" Annexe du 1 septembre 1954 Qualification et classification professionnelle (J.O. des 2 février et 3 août 1946). Engagement à la pièce, à la saison ou de façon permanente.... 3 Contrats....

Plus en détail

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 221.112.742 du 28 mars 1905 (Etat le 3 octobre 2000) L'Assemblée fédérale de la

Plus en détail

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique SOFIP - SERVICE OFFRE DE FORMATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE Relations Université-Entreprises l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique Ce guide est destiné à la communauté universitaire

Plus en détail