Mise en oeuvre par le SdE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en oeuvre par le SdE"

Transcription

1 Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Révision du Règlement sur l énergie février 2015 entrée en vigueur au 1 er janvier 2015 Mise en oeuvre par le SdE

2 LEn et ses implications Modification de la Loi sur l énergie (LEn) entrée en vigueur le 1 er août 2013 => Principales adaptations du Règlement sur l énergie : - Obligation du CECB - 50% ECS par des énergies renouvelables (ER) - Besoins en froid «confort» à couvrir par les ER - Chauffage des piscines et chauffages en plein air - Mesures liées aux «Gros consommateurs» - Exemplarité de l Etat et des communes (par. ex Minergie-P -A) - Subvention pour remplacement des chauffe-eau électrique Le message de la loi et plusieurs documents en lien avec la modification de la loi précisent l introduction de l adaptation du REn pour le 1 er janvier

3 Mise en consultation REn Consultation projet REn du 26 juin au 26 septembre 2014 Par rapport aux prises de position externes à l Etat, seulement des adaptations mineures du projet mis en consultation Questions essentiellement sur l étendue des programmes d encouragement mis en place dans le canton, notamment en relation avec les mesures d économies de l Etat Proposition d adapter l art.80 ReLATeC concernant le bonus sur l indice d utilisation du sol pour les bâtiments exemplaires : - Bâtiments neufs : CECB cat. A (au lieu de B) - Bâtiments transformés : CECB cat. B (au lieu de C) Mais problème avec l effet rétroactif 3

4 Modification REn, art.80 ReLATeC Mise en œuvre, avec pragmatisme Dérogation octroyée pour les mises à l enquête déposées entre le 1 er janvier et le 31 mars 2015 => concerne 5 cas Dérogation pour des cas particuliers, avec démonstration de la bonne foi => concerne 1 cas 4

5 Conférence des services cantonaux de l'énergie Conférence régionale de Suisse romande Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC) Edition 2014 Une évolution annoncée pour le domaine de l énergie dans les bâtiments Conséquences pour Fribourg

6 Conférence des services cantonaux de l'énergie Conférence régionale de Suisse romande Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC) Edition 2014 accepté par l'assemblée plénière de l'endk du 9 janvier 2015 (EnDK = Conférence des directeurs cantonaux de l énergie)

7 Base légale: LEne (loi fédérale sur l énergie) Art. 9 Bâtiments 1 Les cantons créent dans leur législation des conditions générales favorisant une utilisation économe et rationnelle de l'énergie ainsi que le recours aux énergies renouvelables. 2 3 Les cantons édictent notamment des dispositions concernant: a. la part maximale d'énergies non renouvelables destinée au chauffage et à l'eau chaude; b. l'installation de chauffages électriques fixes à résistances et le remplacement de telles installations; c. la définition d'objectifs convenus avec des grands consommateurs; d. le décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude pour les nouvelles constructions et les rénovations d'envergure; e. la production d'énergies renouvelables et l'efficacité énergétique 7

8 Historique de la politique énergétique des cantons Année Evénement 1992 Utilisation rationnelle de l'énergie dans le bâtiment 1998 Fondation de l'association MINERGIE par les Directeurs de l'énergie 2000 Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC 2000) 2003 Modèle d'encouragement harmonisé des cantons (ModEnHa 2003) 2007 Modèle d'encouragement harmonisé des cantons (ModEnHa 2007) 2008 Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC 2008) 2009 Introduction du Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB ) Modèle d'encouragement harmonisé des cantons (ModEnHa 2009) 2010 Mise en œuvre du Programme Bâtiments national 8

9 Historique de la politique énergétique des cantons Année Evénement 2011 Fukushima Conséquences > 25 mai 2011: Le CF décide de sortir de l énergie nucléaire > 8 juin 2011: Le CN lui emboîte le pas > 28 sept. 2011: L EnDK décide d adapter la stratégie des cantons 9

10 Historique de la politique énergétique des cantons Année Evénement 2011 Plan d action EnDK 2012 Principes directeurs EnDK 2013 Introduction du CECB+ et du CECB Nouveaux bâtiments 2014 Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC 2014), décidé le 9 janvier Modèle d'encouragement harmonisé des cantons (ModEnHa 2015) en cours d'élaboration 10

11 Les cantons prennent l'initiative Politique énergétique et climatique Plan d'actions Principes directeurs MoPEC 2008 Obligation d'assainir les chauffages électriques Concept de «maison à consommation d'énergie quasi-nulle», production propre d'électricité des bâtiments à construire Exemplarité des bâtiments publics Réduction des émissions de CO 2 (anciens bâtiments) MoPEC 2014 MoPEC 2014 = MoPEC 2008 révisé 11

12 Les cantons prennent l'initiative Les cantons contribuent par étapes à la mise en œuvre de la stratégie énergétique. Repères et plan d action 2 sept Principes directeurs de la politique énergétique 4 mai 2012 MoPEC 2014 adopté en janv ModEnHa adopté en août 2015 Mise en oeuvre du MoPEC d'ici à 2020 environ Repositionnement Minergie 12

13 Le MoPEC : Un instrument qui a fait ses preuves Dénominateur commun des Directeurs de l'énergie Harmoniser autant que possible les prescriptions dans le secteur du bâtiment. Le «module de base» est censé être intégralement repris dans les législations de tous les cantons. Les «modules complémentaires» peuvent être intégrés par les cantons, selon leurs besoins. 13

14 Vue d'ensemble de la politique en matière de bâtiments Politique des cantons dans le bâtiment Bâtiments à construire (prescriptions & application) Exemplarité MoPEC 2014 Bâtiments existants (prescriptions & application) Exemplarité Info/conseil, CECB, formation continue Mesures d'encouragement ( progr. cant. / contr. globales, Programme Bâtiments) ModEnHa (en révision) 14

15 MoPEC Bâtiments à construire (module de base) Politique des cantons dans le bâtiment Exigences globales en matière d'énergie: Consommation d'énergie quasi nulle (approvisionnement en énergie); Bâtiments à construire (prescriptions & application) Bâtiments existants (prescriptions & application) Mesures d'encouragement ( progr. cant. / contr. globales, Programme Bâtiments) Diminution des besoins de chaleur (entre MINERGIE et MINERGIE-P); Exigences concernant les besoins en électricité Exemplarité MoPEC 2014 Exemplarité ModEnHa (en révision) Info/conseil, CECB, formation continue Taux de production autonome d'électricité: 10W/m2 de SRE, max 30kWp Compensation si non réalisable; Exemplarité des bâtiments publics: Standard plus élevé. 15

16 MoPEC Bâtiments à construire (module de base) Objectif: apports quasi nuls Apports externes d'énergie Électricité Gaz Mazout Charbon Chaleur à distance En fonction des besoins: Enveloppe des bâtiments Installations techniques efficaces Production d'énergie sur site (sur la parcelle, dans et autour de la maison) Valorisation des rejets de chaleur Principal cadre légal d'application Isolation thermique des bâtiments (section B) Installations techniques performantes (section C) Couverture des besoins de chaleur (section D) Production propre de courant dans les bâtiments à construire (section E) 16

17 MoPEC Constructions existantes (module de base) Bâtiments à construire (prescriptions & application) Exemplarité Politique des cantons dans le bâtiment MoPEC 2014 Bâtiments existants (prescriptions & application) Exemplarité Mesures d'encouragement ( progr. cant. / contr. globales, Programme Bâtiments) ModEnHa (en révision) Info/conseil, CECB, formation continue 10% de chaleur renouvelable lors du remplacement de chaudières alimentées par des énergies fossiles Remplacement dans les 15 ans des chauffages électriques centraux et des chauffe-eau électriques Exigences concernant les besoins en électricité Exemplarité des bâtiments publics: D'ici à 2050, 100 % énergies renouvelables; D'ici à 2030, réduction 20 % consommation d'électricité par rapport à 1990; Ou compensation par installations alimentées par des énergies renouvelables. 17

18 MoPEC Encouragement (module de base) Bâtiments à construire (prescriptions & application) Politique des cantons dans le bâtiment Bâtiments existants (prescriptions & application) Mesures d'encouragement ( progr. cant. / contr. globales, Programme Bâtiments) CECB Plus comme condition à remplir pour obtenir une contribution (Contributions de moindre importance mises à part (< CHF de contribution)) Exemplarité MoPEC 2014 Exemplarité ModEnHa (en révision) Info/conseil, CECB, formation continue 18

19 Points clés dans module de base 1. Maison à consommation d'énergie quasi-nulle et production propre d'électricité des bâtiments à construire Besoin en énergie max. 35 kwh/m 2 2. Obligation d'assainir les chauffages centraux et les chauffe-eau électriques dans un délai de 15 ans Plus d efficacité Délai raisonnable Exceptions possibles 3. Recours à la chaleur renouvelable lors du remplacement d'une installation de production de chaleur Diminution des émissions de CO 2-90% max d énergie non renouvelable 19

20 MoPEC Nouveaux modules complémentaires Nouveau! Module 5: Obligation d'équiper les bâtiments à construire de systèmes de domotique Exploitation plus efficace de l énergie grâce à la gestion automatique des installations; Nouveau! Module 6: Obligation d assainir les chauffages électriques décentralisés Remplacement des systèmes décentralisés dans un délai de 15 ans. Nouveau! Module 8: Optimisation de l exploitation Les bâtiments sans usage d habitation consommant > kwh élect. doivent optimiser leurs installations techniques tous les cinq ans. Cette optimisation doit faire l'objet d'une documentation. Nouveau! Module 9: Etablissement d'un CECB pour certains bâtiments Le Conseil d'etat est compétent pour rendre le CECB obligatoire pour certains bâtiments. 20

21 Mise en œuvre dans les cantons Élaboration d'aides à l'exécution (EnFK) d'ici à fin 2015 Les cantons planifient et réalisent la mise en œuvre: Procédures différentes selon les cantons; Besoins différents en matière de réglementation; Durée de réalisation : 3 à 5 ans. 21

22 Mise en œuvre dans le canton de Fribourg Le MoPEC 2014 s inscrit dans la stratégie énergétique décidé par le Conseil d Etat en 2009 (Source : étude WWF - décembre 2014) 22

23 Mise en œuvre dans le canton de Fribourg > Modification de la loi du 9 juin 2000 sur l énergie? à analyser : - Obligation assainissement des chauffages et des chauffe-eau électriques - Production de courant pour bâtiments à construire > Modification du règlement du 5 mars 2001 sur l énergie concerne : - Renforcement isolation des bâtiments - Pondération chaleur-ecs-ventilation-rafraîchissement - Chaleur renouvelable si assainissement production 23

24 Stratégie énergétique 2050 du CF Conformément à la Constitution, la Confédération définit les conditions-cadres (art. 89) L approvisionnement énergétique relève des entreprises de la branche énergétique (art. 4, al. 2, LEne) Décision du Conseil fédéral du 25 mai 2011: sortie progressive du nucléaire Le Parlement confirme cette décision L OFEN a pour tâche d élaborer une nouvelle stratégie énergétique Conseil national fin 2014, Conseil des Etats sept

25 Stratégie énergétique 2050 du CF Domaines d application Bâtiments Industrie et services Mobilité Appareils électriques Entreprises d approvisionnement électrique 25

26 Stratégie énergétique 2050 du CF 900 PJ TWh 250 Hydrogène Biogaz carburant 800 Gaz naturel carburant Biocarburants liquides Carburants d'aviation Diesel 600 Essence Biogaz, gaz de décharge Chaleur ambiante Chaleur solaire Déchets (industriels) 300 Bois Chauffage à distance* Charbon 100 (c) Prognos AG 2012 Gaz naturel Autres produits pétroliers Produits mazout ou carburants Electricité* 26

27 Stratégie énergétique 2050 du CF Stratégie énergétique 2050 Première phase Deuxième phase (à partir de 2021) Plan d action Recherche énergétique coordonnée Perspectives énergétiques 2050 Premier paquet de mesures Initiative «Sortir du nucléaire» Passage d un système d encouragement à un système d incitation Concept SuisseEnergie Initiative parlementaire Stratégie Réseaux électriques Init. «Remplacer la TVA par une taxe sur l'énergie» Conception du marché, marchés des capacités Négociations avec l UE visant un accord sur l électricité Seconde étape de l ouverture du marché Initiative efficacité électrique Loi sur le marché du gaz OEne: appareils Suppl. réseau OEne: RPC OEne: chauffages Suppl. réseau OEne: RPC OEne: appareils Suppl. réseau OEne: RPC Plan sectoriel dépôts profonds Révision OFDG Bourse de l él., coupl. de marché Révision LApEl Révision totale ORCN OApEl 27

28 Documents Le MoPEC 2014 est disponible sur le site: Les formulaires et aides à l application seront disponibles ultérieurement Dispositions légales FR 28

29 Questions - Informations Le service de l énergie se tient à votre disposition pour plus de renseignements Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE 29

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

Plan d action pour les énergies renouvelables

Plan d action pour les énergies renouvelables Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Fiche d information 6 Date 21 février 2008 Plan d action pour les énergies

Plus en détail

Une évolution annoncée pour le domaine de l énergie dans les bâtiments

Une évolution annoncée pour le domaine de l énergie dans les bâtiments Conférence des services cantonaux de l'énergie Conférence régionale de Suisse romande Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC) Edition 2014

Plus en détail

Premier paquet de mesures pour la stratégie énergétique 2050

Premier paquet de mesures pour la stratégie énergétique 2050 Der Bundesrat Le Conseil fédéral Il Consiglio federale Il Cussegl federal Fiche d information 1 Date 18.04.2012 Premier paquet de mesures pour la stratégie énergétique 2050 Le mix énergétique 2010: combustibles

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE Séances d information aux communes et aux professionnels Novembre 2014 1 1. LA CONFÉDÉRATION: UNE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE AMBITIEUSE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.»

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» «Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» 1 Production d électricité 20 % des besoins en électricité ménage des nouvelles constructions doivent être couverts

Plus en détail

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie Version n 1 Validée le 4 août 2010; màj 2014 Directive relative aux projets de construction,

Plus en détail

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité, Loi du 7 février 2012 Entrée en vigueur :... modifiant la loi sur l énergie Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Programmes fédéraux et cantonaux et aides financières

Programmes fédéraux et cantonaux et aides financières Programmes fédéraux et cantonaux et aides financières 1 Sophie Borboën c/o Bio-Eco, Cossonay Plan de l exposé 2 Programmes fédéraux Programmes cantonaux Informations détaillées dans le dossier des participants

Plus en détail

Introduction. Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012

Introduction. Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012 Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012 Introduction Enjeux énergétiques Les nouvelles obligations légales pour les petits propriétaires Calcul de la SRE Calcul de l'idc Thermographie,

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

Office cantonal de l'énergie - OCEN Directive relative à l'attestation pour l'exonération de l'impôt immobilier complémentaire

Office cantonal de l'énergie - OCEN Directive relative à l'attestation pour l'exonération de l'impôt immobilier complémentaire REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie - OCEN Directive relative à l'attestation pour l'exonération de l'impôt immobilier

Plus en détail

Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale

Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale M. Jacques Spicher Maîtrise fédérale Administrateur Chammartin & Spicher SA Grangeneuve 27 mai 2014 1 Assainissement de chaudière Tolérances:

Plus en détail

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Stratégie énergétique2050 Premier train de mesures Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Hajo Leutenegger, président ASIG Axes de réflexion Peu nombreux, mais d autant plus importants

Plus en détail

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 Efficacité énergétique en production Contenu 1. Présentation EDJ, Energie du Jura SA 2. Stratégie énergétique

Plus en détail

Les conditions détaillées d'octroi de subventions sont précisées dans l'annexe "Conditions pour l'octroi des subventions communales".

Les conditions détaillées d'octroi de subventions sont précisées dans l'annexe Conditions pour l'octroi des subventions communales. Les subventions sont accordées à des personnes physiques ou morales remplissant les conditions d'octroi. Elles sont destinées au financement et à la réalisation de projets privés dans le domaine de l'efficacité

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 11.11.09 Utilité de l isolation pour le développement durable Christoph Blaser, Responsable CPI, SG-ISOVER SA Table des matières 1. Exigences

Plus en détail

Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée

Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée Service cantonal de l énergie un représentant ESTIA SA Bernard Paule Salzmann SA Werner Ulrich Agence MINERGIE

Plus en détail

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 Le programme SuisseEnergie doit non seulement reprendre les structures et les produits d Energie 2000 qui ont donné satisfaction, il doit encore assurer

Plus en détail

Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables

Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables Staatsrat SR Réponse du Conseil d Etat à un instrument parlementaire Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables

Plus en détail

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Direction de l économie et de l emploi Volkswirtschaftsdirektion Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Conférence de presse du 29 août 2012 Maison de l économie, Fribourg Beat Vonlanthen,

Plus en détail

Séance d information CEI 6 février 2013

Séance d information CEI 6 février 2013 Le certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) un outil probant d'analyse et de conseil Bureau EHE SA Route de la Fonderie 2 CH 1700 Fribourg Tél. +41 (0)26 309 20 90 Fax +41 (0)26 309 20 98 information@bureau-ehe.ch

Plus en détail

Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG

Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG Economies d énergie, d argent et de CO 2 Les bâtiments anciens qui n'ont bénéficié d'aucun assainissement depuis longtemps consomment beaucoup d énergie

Plus en détail

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET)

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) Conception directrice de l énergie www.csd.ch Juin 2014 GAPAL 17 juin 2014 Ordre du jour GAPAL du 17 juin Introduction par M. M. Hirtzlin (SID)

Plus en détail

CECB Votre aide à la décision pour la rénovation énergétique de bâtiments

CECB Votre aide à la décision pour la rénovation énergétique de bâtiments Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB Votre aide à la décision pour la rénovation énergétique de bâtiments Réduire la consommation énergétique, diminuer les coûts À chaque bâtiment son

Plus en détail

Comparaison de technologie: chaleur solaire et photovoltaïque

Comparaison de technologie: chaleur solaire et photovoltaïque 25 février 2015 Comparaison de technologie: chaleur solaire et photovoltaïque Rapport du Conseil fédéral donnant suite au postulat 11.3350, Theophil Pfister, du 13 avril 2011, et à la motion 11.3417, Groupe

Plus en détail

Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions

Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions La rénovation thermique avec Ecobuilding Situation actuelle L opportunité de rénover maintenant Le programme Ecobuilding

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

Certificat énergétique cantonal des bâtiments

Certificat énergétique cantonal des bâtiments Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB www.cecb.ch CECB Certificat énergétique cantonal des bâtiments Le HEV soutient le CECB «L association suisse des propriétaires fonciers (HEV Schweiz)

Plus en détail

Fribourg, le 17 juin 2014. Rapport explicatif accompagnant l avant-projet de

Fribourg, le 17 juin 2014. Rapport explicatif accompagnant l avant-projet de Volkswirtschaftsdirektion VWD Boulevard de Pérolles 25 case postale 1350, 1701 Fribourg T +41 26 305 24 02, F +41 26 305 24 09 www.fr.ch/dee Fribourg, le 17 juin 2014 Rapport explicatif accompagnant l

Plus en détail

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques pierre.papaux@groupe-e.ch FOURNITURE DE CHALEUR: CAD LE MOURET Situation Eléments déclencheurs Proposition

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann. PME et politique énergétique

Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann. PME et politique énergétique Journées USAM, Champéry, 28/29 juin 2010 PME et politique énergétique Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann Contenu Etat des lieux - Consommations d énergie

Plus en détail

Présentation du concept énergétique communal ( CECom )

Présentation du concept énergétique communal ( CECom ) Présentation du concept énergétique communal ( CECom ) Corinne INGOLD, Municipale Villeneuve, le 20 septembre 2011 Sommaire : Présentation de la Commune Contexte de l établissement du CECom Résultats du

Plus en détail

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie Service de l environnement et de l énergie () 1 Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Les questions les plus posées Foire aux questions www.vaud.ch T 41 21 316 43 60 F 41 21 316 43 95 info.seven@vd.ch

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB

Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB Certificat énergétique cantonal des bâtiments Christian Freudiger Adjoint scientifique DT - ScanE Les Rencontres du ScanE 24 avril 2009 Genève Uniforme pour toute la Suisse et donc en 3 langues Gebäudeenergieausweis

Plus en détail

Loi cantonale sur l énergie (LCEn)

Loi cantonale sur l énergie (LCEn) Loi cantonale sur l énergie (LCEn) Direction des travaux publics, des transports et de l énergie du canton de Berne (TTE) Table des matières 1. Résumé... Fehler! Textmarke nicht definiert. 2. Situation...

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives

MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives Martial Bujard Quels sont les standards Minergie? Standard de base: plus de confort, moins de consommation d énergie Maison passive suisse : besoins de chaleur

Plus en détail

Laurent Balsiger / directeur de l'énergie

Laurent Balsiger / directeur de l'énergie Laurent Balsiger / directeur de l'énergie Conférence Öbu la transition énergétique - Morges - 19 novembre 2013 Programme Contexte international La stratégie 2050 La nouvelle loi sur l énergie Conférence

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Remarques importantes:

Remarques importantes: Formulaire de demande de subventions 2016 - Promotion de projets dans le cadre du programme SuisseEnergie pour les communes, pour les cités de l énergie LA PRÉSENTE NOTICE A ÉTÉ ÉLABORÉE POUR UNIFIER LES

Plus en détail

Le service d information sur les économies. d énergie du Jura bernois. Apéro-énergie Moutier 2015

Le service d information sur les économies. d énergie du Jura bernois. Apéro-énergie Moutier 2015 Le service d information sur les économies d énergie du Jura bernois Apéro-énergie Moutier 2015 Présenté par le conseiller en matière d énergie pour le Jura Bernois : Pierre Renaud économies d énergie

Plus en détail

Transparents du cours

Transparents du cours Transparents du cours http://lasen.epfl.ch Transparents du cours http://lasen.epfl.ch/jahia/site/lasen/op/edit/lang/en/pid/59904 Installation de chauffage Chaudière à combustible Chauffage électrique à

Plus en détail

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 De Minergie à «énergie-plus» conrad lutz architecte foire maison et énergie berne 21 novembre 2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel 21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 Sommaire énergie:

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2014 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2014 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2014, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

Plan communal des énergies de Romont (FR)

Plan communal des énergies de Romont (FR) Plan communal des énergies de Romont (FR) Formation Coordinateurs Cité de l énergie & Délégués à l énergie Le Mont-sur-Lausanne, 15 septembre 2015 M. Krattinger, Conseiller communal de Romont M. Ruiz,

Plus en détail

La stratégie énergétique 2050 et la SIA Petit déjeuner avec les parlementaires 11 juin 2013

La stratégie énergétique 2050 et la SIA Petit déjeuner avec les parlementaires 11 juin 2013 La stratégie énergétique 2050 et la SIA Petit déjeuner avec les parlementaires 11 juin 2013 Stefan Cadosch Président de la SIA Adrian Altenburger Comité SIA et Président du Conseil d expert SIA Energie

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

OPTIMISONS ENSEMBLE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE HABITATION.

OPTIMISONS ENSEMBLE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE HABITATION. OPTIMISONS ENSEMBLE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE HABITATION. SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Passez à l action pour consommer moins! Chauffage, production d eau chaude, enveloppe du bâtiment, ventilation

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE CHAUFFAGE A DISTANCE

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE CHAUFFAGE A DISTANCE La commune de Collombey-Muraz - Vu la loi fédérale sur l énergie du 26 juin 1998 - Vu l ordonnance fédérale du 7 décembre 1998 - Vu la loi cantonale sur l énergie du 15 janvier 2004 - Vu la loi cantonale

Plus en détail

La Fondation KliK soutient diverses mesures de protec tion du climat dans les villes et les communes.

La Fondation KliK soutient diverses mesures de protec tion du climat dans les villes et les communes. La Fondation KliK soutient diverses mesures de protec tion du climat dans les villes et les communes. Voici comment s assurer des contributions financières. Profitez du nouvel instrument de protection

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique Municipalité de Moutier Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Le Conseil Municipal, vu le droit supérieur, vu le règlement communal sur les taxes et redevances

Plus en détail

Programme d efficacité électrique Valais

Programme d efficacité électrique Valais 1/6 Conditions générales de soutien 1. L'objet d'encouragement doit se trouver dans un bâtiment situé dans le canton du Valais. 2. Les contributions de soutien sont octroyées jusqu'à épuisement du budget.

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2015 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2015 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2015, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

Rénovation de bâtiments publics

Rénovation de bâtiments publics Rénovation de bâtiments publics Conrad Lutz architecte Ecohome 7.10.2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel Consommation suisse d énergie Electricité Gaz 10% nucléaire 13% Carburants 34% 70% Énergies

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE Séances d information aux communes et aux professionnels Novembre 2014 1 LE PROGRAMME 17h00 17h30 17h30 17h40 17h40 18h10 18h10 18h30 18h30 19h30

Plus en détail

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 11 octobre 2012 - Chambre des Métiers myenergy 1 Les points

Plus en détail

Assainissement énergétique

Assainissement énergétique Assainissement énergétique Opportunités énergétiques et économiques Pierre Renaud, Directeur, Planair SA Conseiller en matière d énergie pour le Jura bernois Apéritif-énergie 1 2 Plan de la présentation

Plus en détail

Mustervorschriften der Kantone im Energiebereich (MuKEn) Ausgabe 2014, Entwurf französische Version

Mustervorschriften der Kantone im Energiebereich (MuKEn) Ausgabe 2014, Entwurf französische Version Etat: PROJET du 07.05.2014 Mustervorschriften der Kantone im Energiebereich (MuKEn) Ausgabe 2014, Entwurf französische Version Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC) Edition 2014, projet

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

La rénovation thermique en toute simplicité

La rénovation thermique en toute simplicité Présentation en 4 étapes La rénovation thermique en toute simplicité La plateforme Ecobuilding Accompagnement et suivi Lois et Subventions Conclusion S. Pasche C. Weinmann F. Gass S. Pasche Ecobuilding

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Ordonnance sur l énergie

Ordonnance sur l énergie Ordonnance sur l énergie (OEne) Modification du 13 mai 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 7 décembre 1998 sur l énergie 1 est modifiée comme suit: Art. 1, let. g Ne concerne que le

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE AJENA, qui sommes nous? L AJENA, Energie et Environnement en Franche-Comté association loi de 1901 à but non lucratif plus de 400 adhérents

Plus en détail

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment Rencontres énergivie Colmar 4.3.05 Standard et pénétration du marché du bâtiment Charly Cornu Ingénieur mécanicien EPFL SIA BatSynergie société coopérative CH 36 Bussy-Chardonney Minergie Stratégie Marché

Plus en détail

1 Ordonnance sur l utilisation rationnelle de l'énergie dans les constructions et les installations (OURE)

1 Ordonnance sur l utilisation rationnelle de l'énergie dans les constructions et les installations (OURE) Ordonnance sur l utilisation rationnelle de l'énergie dans les constructions et les installations (OURE) du 9 février 0 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu la loi sur l énergie du 5 janvier 004; vu

Plus en détail

Les perspectives énergétiques suisses pour 2035 Thomas Volken Spécialiste de politique énergétique Office fédéral de l énergie OFEN

Les perspectives énergétiques suisses pour 2035 Thomas Volken Spécialiste de politique énergétique Office fédéral de l énergie OFEN Office fédéral de l énergie OFEN Les perspectives énergétiques suisses pour 2035 Thomas Volken Spécialiste de politique énergétique Office fédéral de l énergie OFEN Journée du CUEPE: Quel avenir électrique

Plus en détail

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives Energie et climat L économie d énergie et le respect de l environnement sont des préoccupations centrales de Migros aussi bien au niveau de la production que du commerce. En 214, elle a intensifié ses

Plus en détail

Pompes à chaleur système module

Pompes à chaleur système module Rue du Four 11 1400 Yverdon-les-Bains Le GSP vous présente : Ø Le «Pompes à chaleur système module» Ø La formation continue professionnelle Ø L étiquette énergie pour les PAC et climatiseurs simples ou

Plus en détail

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Agence MINERGIE romande Nicole Perrenoud Février 2010 Nouveautés 2009/2010 De nombreux règlements, normes et ordonnances ont été modifiés

Plus en détail

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Concept énergétique communal Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Évolution du marché de la biomasse, état 2006 Installations agricoles de biogaz Produits: Chaleur et électricité

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Plan d action pour l efficacité énergétique

Plan d action pour l efficacité énergétique Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Fiche d information 1 Date 03 septembre 2007 Embargo 03 septembre 2007,

Plus en détail

Energies vertes, la grande illusion?

Energies vertes, la grande illusion? Energies vertes, la grande illusion? 13èmes rencontres suisses de l électricité Alain Sapin, Directeur Energie - Groupe E Lausanne, 11 mars 2010 Sommaire 1. Politique énergétique suisse 2. Prix du marché

Plus en détail

Contenu et but. 1. Domaine d application

Contenu et but. 1. Domaine d application Part maximale d'énergies non renouvelables et utilisation active de l'énergie solaire dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable

Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable Informations de base concernant le programme d'optimisation Optibat, version 100115 Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable Pourquoi Optibat...1 Un exemple...2 Les modèles de maison d'habitation...4

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat!

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Programme Bâtiments Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Décidez-vous à entreprendre une rénovation! Nous vous soutenons dans cet effort. En vue d une contribution durable à une

Plus en détail

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 collaborateurs externes 2 3 4 Source: astronomes.com 5 6 Source:

Plus en détail

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables

Plus en détail

«La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA. Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA

«La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA. Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA «La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA Energie Solaire SA - Histoire Plus de 40 années d expérience dans le domaine

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Rapport explicatif concernant la Stratégie énergétique 2050 (Projet soumis à la consultation)

Rapport explicatif concernant la Stratégie énergétique 2050 (Projet soumis à la consultation) 12.xxx Rapport explicatif concernant la Stratégie énergétique 2050 (Projet soumis à la consultation) du 28 septembre 2012 1 Table des matières Condensé 4 1 Présentation du projet... 10 1.1 Contexte...

Plus en détail

Gazette gaz-naturel.ch No 1/2015 56e année Une rénovation globale convaincante à Goldau SZ électricité est produite sur place au Mont-sur-Lausanne

Gazette gaz-naturel.ch No 1/2015 56e année Une rénovation globale convaincante à Goldau SZ électricité est produite sur place au Mont-sur-Lausanne Gazette gaz-naturel.ch Pages 2 et 3: Une rénovation globale convaincante à Goldau SZ Social et écologique Pages 4 et 5: Une qualité de vie élevée à Kriens LU Esthétique et écologique N o 1/2015 56 e année

Plus en détail

EFFETS DES LOIS CANTONALES SUR L'ÉNERGIE. Analyse de l'efficacité conformément à l art. 20 LEne, actualisation pour l année 2012.

EFFETS DES LOIS CANTONALES SUR L'ÉNERGIE. Analyse de l'efficacité conformément à l art. 20 LEne, actualisation pour l année 2012. SuisseEnergie INFRAS Juillet 2013 EFFETS DES LOIS CANTONALES SUR L'ÉNERGIE Analyse de l'efficacité conformément à l art. 20 LEne, actualisation pour l année 2012 Mandant Office fédéral de l'énergie OFEN,

Plus en détail